RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Toc-toc, c'est pour un boulot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 56
¤ POINTS : 45
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Toc-toc, c'est pour un boulot  Jeu 6 Déc - 14:12

Toc-toc, c'est pour un boulot


Assise en tailleur sur un canapé six fois trop grand, d'un appartement aux dimensions démesurées, Klara épluche des journaux locaux. Un crayon coincé entre les dents, elle décortique toutes les petites histoires qui passent souvent inaperçues auprès des gens, trouvant que ça reste un bon indicateur de ce qui se passe en ville. Elle marque des pages, soupire à des articles, pour finir par tomber sur des sortes de petites annonces. Les lire c'est un peu son petit plaisir inutile parce que, ces annonces, elles sont toujours passées par des personnes qui ne semblent pas savoir qu'internet existe. Il y a ces personnes âgées qui cherchent de la compagnie, l'association de bridge qui recrute de nouveaux joueurs, un homme qui propose de vendre sa belle-mère sur un ton qui se veut humoristique, … Et, étrangement, au milieu de tout cela, une offre d'emploi pour une boutique de thés et d'épices. Une annonce qui paraît tellement incongrue dans ce journal que ça intrigue l'hybride. Klara ne sait pas si elle croit au destin ou dans ce que les gens appellent des signes. Mais voir cette annonce alors que, depuis quelques jours, elle envisage de se trouver un travail... Et bien c'est peut-être un signe.

L'annonce est entourée et la page mise en évidence sur la table basse. Au moins, si Henrik se demande où elle est, il aura une réponse rapidement. Le temps d'enfiler une veste sur le dos et Klara a déjà quitté l'appartement en direction du nord de Londres. Les petites ruelles désertes sont traversées à vitesse vampirique alors qu'elle se force à une allure modérée dans les plus grandes artères. Ce qu'elle déteste ces grandes rues parce qu'elle doit se faire violence pour ne pas hurler, ou arracher des têtes, quand une personne lui file un coup d'épaule sous prétexte d'être sur son téléphone et de ne pas voir ce qui se passe devant elle. Génétiquement parlant, l'hybride n'a rien contre les humains mais, psychologiquement, elle a de plus en plus de mal avec cette race. Sûrement à cause de sa première expérience – depuis qu'elle s'est réveillée sans mémoire – avec les forains. Henrik n'arrête pas de dire qu'il ne faut pas s'en prendre à ces mortels, qu'il faut limite les protéger... Très bien. Mais, des fois, ils méritent des baffes !

Klara n'a hurlé, frappé et tué personne quand elle arrive devant l'Ancient Spices et qu'elle s'arrête devant la porte d'entrée avec une impression étrange. Les yeux se plissent et la tête se penche légèrement sur le côté, espérant sûrement que cette position lui donnera des réponses. Une fois encore, elle n'en aura pas. Alors elle hausse les épaules et met cette impression bizarre sur le compte des odeurs d'herbes qui remontent à ses narines. Sa montre affiche 11h quand elle pousse la porte de l'entrée dont l'écriteau indique que c'est ouvert, les différentes odeurs semblant lui sauter aux narines sans le moindre préambule. Parait qu'on s'habitue à tout et puis, il faut bien avouer, que certaines odeurs d'herbes lui parlent sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi.

C'est vers une étagère qu'elle se dirige, remplie de différent bocaux avec des noms d'herbes. Elle cherche cette odeur qui lui parle et dont elle n'a pas souvenir. Sûrement sa mémoire qui se souvient de mélange humé quand elle était encore une louve. Le problème de se concentrer sur une flagrance, c'est qu'elle passe à côté de la plus importante. C'est quand un bruit se fait entendre que Klara se retourne pour tomber sur elle.

« Oh... »

Elle avait espéré ne croiser personne qui aurait été dans la même illusion qu'elle pendant Halloween. Elle avait espéré qu'on finisse par croire qu'elle-même faisait partie de cette attraction débile, au même titre que les autres hybrides. Cette espérance vient de prendre fin à cet instant très précis, quand la femme qui vient de faire son entrée n'est autre que la chamane qu'elle avait croisée sous le chapiteau durant la fête des morts. Est-ce que, ça aussi, Klara doit le considérer comme un signe ? Parce que, mine de rien, la chamane est la seule surnaturelle croisée à ce jour que Klara n'a pas encore eu envie de tuer. Pourtant c'est inscrit dans ses gènes.

« Salut ! »

Elle lève une main, laisse passer un sourire parce qu'il paraît que c'est ce qu'il faut faire quand on veut paraître sympathique. Par contre, il n'y a aucun manuel qui dit comment on peut apparaître sympa quand deux personnes se sont déjà croisées dans des circonstances un peu étranges. Les conseils psychologiques des magasines, c'est bien comme l'astrologie, ça ne donne que des trucs vagues qui n'ont aucune utilité face à un cas précis. Les deux mains de Klara sont calées dans les poches arrières de son jean, à ce qui paraît c'est pour ne pas montrer de signes d'hostilités.

« J'suis v'nue parce que j'suis tombée sur ton annonce pour un boulot. 'Fin j'ai vu l'annonce mais j'savais pas que c'était toi qui avait cette boutique. » Klara aurait préféré ne pas recroiser la sorcière, parce que ce n'est pas normal d'avoir plutôt voulu la protéger. Et, l'hybride, elle en a un peu marre des choses qu'elle ne comprend pas. « Mais, en vrai, j'imagine que tu dois avoir des questions ? »

Ils en ont toujours. Qu'est-ce qu'elle est ? Qu'est-ce qu'elle veut ? Est-ce qu'il y en a d'autres ? D'où elle sort ? … En revanche, c'est assez rare qu'on lui demande qui elle est, ce qui n'est pas plus mal vu qu'elle ne le sait pas vraiment elle-même.


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Noah Prescott
Noah Prescott
☽Chamane du Nord☾


¤ AVATAR : Hannah Simone
¤ CRÉDITS : Shiya
¤ MESSAGES : 198
¤ POINTS : 103
¤ AGE : 32 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  Mer 12 Déc - 17:41

Toc-toc, c'est pour un boulot
Klara & Noah

     

Il y avait tout un tas de raisons qui pouvait expliquer que Noah aime son boulot. Notamment celui d’être son propre patron, ce qui était un avantage évident. En particulier, lorsqu’on a un deuxième boulot assez accaparant. Mais justement, le problème était que ses activités de chamane lui prenaient un temps de dingue et que l’Ancient Spices en pâtissait. Ses revenus étaient plus que médiocres, ses fournisseurs agacés par son manque de réactivité et sa clientèle, un peu perturbée par les horaires tout à fait aléatoires qu’elle imposait. Bref, sa boutique ne tournait pas bien du tout et ça lui faisait mal au cœur. Noah ne se voyait pas moins s’investir dans la meute. D’autant plus maintenant que sa relation avec Nikolaj s’était améliorée et que les évènements futurs s’annonçaient compliqués. Mais il fallait qu’elle reste pragmatique, elle avait besoin de fric. Alors l’idée d’élargir un peu sa stratégie de distribution émergea. La vente en ligne était tout à fait dans l’air du temps. Il lui fallait donc un site internet. Avec … tout ce qu’il fallait pour vendre en ligne ? Qu’est qu’il faut faire pour vendre en ligne, au fait ?

Il fallait que Noah ouvre les yeux. Elle n’allait pas y arriver toute seule. Les bases, pour ce genre d’activité, elle ne les avait pas et malgré toute la bonne volonté de vouloir les acquérir par elle-même, elle s’était quand même arrachée de sacré touffe de cheveux. Une embauche provisoire s’imposait donc, malgré le peu de sous qu’elle pouvait y mettre. Mais ça lui paraissait être un risque à prendre. Elle choisit donc la bonne vieille méthode de la petite annonce pour ce genre de boulot, de la même manière qu’on cherche une babysitter ou une aide au ménage. Parce que les sites internet d’offre d’emploi lui demandaient de remplir, de confirmer et de cliquer sur tellement de trucs que ça l’avait agacé rapidement.

Fin de matinée. Debout sur une chaise bancale, Noah tâtait à l’aveuglette la très, très haute étagère qui tapissait l’un des murs de la réserve. Elle était persuadée d’avoir reçu un paquet de thé bleu de Thaïlande, mais elle ne parvenait pas à remettre la main dessus. Ses doigts chopèrent enfin quelque chose lorsque la sonnette de la porte d’entrée retentie. Et la présence toute particulière du visiteur chatouilla immédiatement les sens magiques de la chamane. Cette présence, elle la reconnaissait malgré le fait qu’elle n’ait pas eu l’occasion d’en recroiser de similaire depuis la nuit d’halloween. Et elle n’avait pas spécialement envie de se confronter de nouveau à ces monstres. Et malgré le danger qu’elle pouvait représenter, c’était avant tout à ses bocaux et à sa marchandise que la chamane pensa. Ce n’était clairement pas le moment d’en perdre une partie … Alors sa respiration se coupa. Noah se figea, sur le bout de ses orteils, dans un équilibre précaire qu’elle finit par perdre au bout de quelques minutes, dévoilant bel et bien sa présence dans la boutique. Chiotte. Elle passa malgré tout une tête discrète au travers de la porte, s’attendant à voir une de ses créatures atroces qu’elle avait du mal à oublier.

Le « Oh » des deux jeunes femmes fut quasiment simultané. La chamane dévisagea avec des yeux ronds Klara qu’elle ne pensait ne plus jamais revoir. Surtout pas dans sa boutique. Et surtout pas en tant que candidate à son annonce.

« Tu cherches un job ?! »

Une question un peu con, puisqu’elle venait de lui dire. Mais la chamane restait hallucinée que ce soit elle qui réponde à son annonce. Sur tous les lecteurs du journal, il fallait que ce soit elle. Elle finit par sortir complètement de la réserve pour s’installer derrière le comptoir, malgré tout un peu méfiante et aussi mal à l’aise que la jeune femme qu’elle avait en face d’elle.

« Des questions ? Euh … Oui. Alors … » Elle sembla soudainement un peu perdue. « J’ai jamais fait ça, du coup. Je ne sais pas bien par quoi commencer… J’ai pourtant lu des trucs, la-dessus. Histoire de me préparer, tu  vois ?  Mais maintenant qu'il faut se lancer … » Elle s’ébouriffa un peu la frange en fronçant les sourcils. « Si l’annonce t’intéresses, c’est que tu dois savoir utiliser un ordinateur, non ? »

Noah, elle restait fixer sur son objectif. Trouver de l’aide pour son projet. Klara était une bizarrerie, mais une bizarrerie qui n’avait pas spécialement voulu lui faire de mal. Si elle pouvait l’aider, alors pourquoi pas ? Et puis, lors des entretiens d’embauche, toute discrimination était interdite, non ?

« Je souhaite faire de la vente en ligne. Du coup, il faut créer un site qui le permette, le gérer et gérer les ventes aussi. Les expéditions, les paiements, tout ça … Tu t’y connais aussi en herboristerie ? Il y a aussi des épices, un peu, là. Et du thé, ici. » Elle montrait vaguement les zones où se trouvaient les différentes marchandises. « Enfin, peu importe, je serais là de toute façon. C’est juste que l’informatique, j’y comprends rien. Et ça me gonfle rapidement, alors … »

Les nouvelles technologies, de manière générale, en fait. Même son portable était un vieux modèle à clapet. Mais ça fonctionnait et il était petit. Ça ne prenait pas trop de place du coup dans son sac, déjà bien remplie par tous les trucs magiques qu'elle se trimballait tout le temps.

« Et du coup … tu as des questions, toi ? »

Parce que son annonce n’était pas super explicite. Elle avait eu droit à un nombre de caractères limité. Et puis, parait-il qu’il faut laisser le candidat s’exprimer sur ses attentes, son parcours, et tout …  

« Enfin, non ... attend. Avant j’aimerais être sûre. On est bien dans la réalité, là ? »

Parce que dans une certaine mesure, la situation était presque aussi étrange que leur première rencontre. Du coup, la jeune femme douta soudainement, regardant autour d’elle avec méfiance, s’attendant à voir un truc qui déconnait et qui pourrait lui confirmer son doute. Parce que la première fois, elle n’avait rien vu venir.
Revenir en haut Aller en bas

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 56
¤ POINTS : 45
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  Dim 16 Déc - 19:37

Toc-toc, c'est pour un boulot


Si elle cherche un job ? Klara hausse un sourcil avec un regard interrogateur, semblant se demander si elle n'a pas été assez claire. Elle sait très bien qu'elle possède de nombreuses lacunes quand il s'agit d’interagir avec des personnes, pourtant Klara a vraiment essayé de faire un effort sur ce coup-là. « On est d'accord sur le fait que job et boulot, ça veut dire la même chose ? » Qu'elle tente, peut-être qu'il y avait une mauvaise interprétation à cause des mots choisis. Quelle drôle d'idée, aussi, d'avoir cinquante mots différents pour dire quelque chose de similaire ! Et c'est bien pour cela que Klara était venue voir de quoi il retournait pour cette annonce de travail : bosser sur un site en ligne, ça ne reste que des lignes de codes établies et, non pas, taper la discut' avec des gens. Il y a quelque chose de rassurant dans l' « intelligence » froide d'un ordinateur ou tout est codifié sans faire appel à des humeurs et des sentiments.

Typiquement, Klara ne sait pas trop comment interpréter, ni même gérer, cet air qu'elle voit sur le visage de Noah. Elle ne sait même pas si, le fait que la chamane s'installe derrière son comptoir, est une sorte de protection pour garder quelque chose entre les deux femmes et une distance de sécurité raisonnable. Est-ce que lui dire que Klara peut faire voler le comptoir en un claquement de doigts est une bonne chose ? Probablement pas. Elle s'abstient, cherche dans sa mémoire tout ce qu'elle a pu lire sur les interactions sociales pour mettre en confiance – ou, à défaut, avoir l'air moins inquiétante – jusqu'à demander à Noah si elle a des questions. La sorcière ne sait pas par où commencer, elle n'a jamais fait ça. Klara, elle hoche la tête, l'air de dire qu'elle comprend : elle fait cet effet à tous les surnaturels qu'elle croise. Sauf que, en réalité, les deux femmes ne sont pas du tout sur la même longueur d'onde. Si bien que, quand Noah parle d'ordinateur, c'est l'hybride qui laisse passer un air un peu ahuri.

« Oh... Ce genre de questions. Ok. Très bien. » Cella-là, on ne lui avait jamais faite. Ce n'est pas ce genre de questions qu'on lui pose en premier et, pour le coup, c'est assez déstabilisant. Puis Klara ne se souvient pas avoir déjà passé un entretien d'embauche alors, elle se sent vite démunie face à des interrogations dont elle n'a pas forcément les réponses. Est-ce qu'elle sait se servir d'un ordinateur ? « Il semblerait que oui. »

Ce n'est peut-être pas la réponse qu'attend un employeur, elle n'en sait rien. Peut-être qu'elle devrait donner une réponse affirmative, sans même sourciller, avec toute l'assurance du monde. Mais il ne faudrait pas qu'on vienne lui demander où elle a fait ses études, ni même comment elle a apprit à se servir des outils informatiques. C'est un mystère, même pour elle. Mais déjà, il faudrait qu'elle puisse survivre à tout ce que Noah est en train de lui expliquer et lui demander. Klara fait non de la tête quand on lui demande si elle s'y connaît en herboristerie et s'inquiète un peu des missions de ce boulot. Inquiétude vite effacée par Noah qui semble se rappeler qu'il est surtout question d'informatique. Ouf.

Et Klara va enfin pour prendre la parole quand Noah se demande si elles sont dans la réalité. Dans un réflexe, l'hybride regarde également autour d'elle, juste pour s'assurer que Noah n'a pas vu quelque chose que Klara aurait loupé. Ça aurait été un peu vexant que la sorcière remarque un détail ignoré par l'hybride. Non parce que bon, c'est quand même elle qui est au sommet de la chaîne alimentaire ! La femme finit par reporter son attention sur la chamane et hoche la tête une fois.

« Si on n'était pas dans la réalité, je ne serais pas là à chercher du boulot. » Qui se ferait chier à aller travailler dans une illusion ou dans un rêve ? « Donc oui, on est dans la réalité. »

Cette fois, si des animaux-zombies débarquent, ils seront bien réels. Mais elle ne va pas en vouloir à Noah de se poser la question, la chamane aurait même pu penser que Klara n'avait été qu'une illusion le jour d'Halloween. L'hybride se serait bien avancée en tendant son bras pour être touchée, histoire de prouver ce qu'elle dit mais... 1) elle n'est pas sûre d'y parvenir sans avoir l'air menaçante, parce qu'elle n'a pas l'habitude de rencontrer des gens sans vouloir les tuer. 2) l'idée de se faire tripoter le bras n'est pas celle qu'elle préfère. 3) de toute façon, elle ne pense pas que ça prouve grand-chose. Bref, le mieux est sûrement de garder un côté terre-à-terre en parlant de cet emploi proposé.

« Du coup, pour répondre plus précisément à vos questions. Oui, je m'en sort avec un ordinateur mais je serais incapable de dire pourquoi. » C'est comme ça. Ça doit faire partie de ces choses qu'elle n'a pas oubliées pour une raison particulière. « Pour l'herboristerie, c'est très confus. Il y a des odeurs qui me parlent mais je ne sais pas ce que c'est, ni même à quoi ça sert. » Résidus de sa vie de louve qui, de toute évidence, devait avoir une chamane dans sa vie. « Par contre, il est bien question de gérer uniquement des ventes en ligne et un site internet ? Parce que, gérer des gens, ça va être un peu plus compliqué. J'ai des lacunes dans les interactions sociales, il paraît. »

Il paraît seulement. C'est que, pour Klara, ça lui semble normal d'avoir envie de frapper assez fort sur la tête d'une personne pour tenter de lui faire avoir un discours rationnel. Mais comme Henrik n'arrête pas de lui dire qu'elle doit arrêter de taper tout le temps, elle suppose que ce n'est peut-être pas si normal que cela. D'un autre côté, il a aussi une mémoire défaillante alors elle n'est pas certaine qu'il soit bon de se calquer sur son avis à lui.

« c'est payé comme travail, au moins ? » Mieux vaut poser la question parce que, là aussi, il paraît que hypnotiser les gens pour avoir quelque chose ce n'est pas recommandé. « Parce que, c'est fou, comme tout est payant ici. »

Même quand elle change de chaînes à la télévision, on lui demande parfois de s'abonner. Et, étrangement, elle trouve que ce n'est pas normal de devoir payer pour la moindre petite chose. Peut-être que, de là où elle vient, rien n'était payant.



©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Noah Prescott
Noah Prescott
☽Chamane du Nord☾


¤ AVATAR : Hannah Simone
¤ CRÉDITS : Shiya
¤ MESSAGES : 198
¤ POINTS : 103
¤ AGE : 32 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  Dim 30 Déc - 14:18

Toc-toc, c'est pour un boulot
Klara & Noah

     
Noah avait posé une question. Elle avait eu sa réponse. Il semblerait donc que Klara maîtrise l’informatique. Finalement, elle aurait bien aimé qu’elle lui donne une explication un peu plus étoffée. Même si le ton utilisé était plutôt affirmatif, sa façon de formuler sa réponse restait un peu bizarre. Fille bizarre, tournure d’esprit bizarre ? Sans doute. L’effet d’étrangeté se poursuivit avec la suite, même si, une fois encore, la réponse de Klara était tout à fait recevable. Il faut dire que durant l’illusion dans laquelle elles s’étaient toutes les deux retrouvés, elles avaient entièrement subi les évènements horrifiques qui s’y étaient déroulés, sans réussir à aucun moment à maîtriser quoi que ce soit. Ni même en avoir l’impression. En tout cas, dans les souvenirs de la chamane, cela n’avait été qu’un enchaînement d’évènement tout aussi improbable les uns que les autres. D’ailleurs, elle se sentait un peu honteuse et vexée d’avoir mis autant de temps pour ne serait-ce qu’envisager que l’environnement dans lequel elles avaient évolués n’était peut-être pas si réelle que ça… Bref, Noah convenait parfaitement qu’il était sans doute absurde de s’embêter volontairement à trouver un boulot dans un monde qui n’existe pas. Elle hocha donc la tête d’un air entendu.

Pour la suite, Noah se contenta de se taire, observant Klara, les sourcils froncés. Elle entendait bien ce que disait la jeune femme, mais elle restait bloquée sur la façon qu’elle avait de s’exprimer, de tourner ses phrases. Et définitivement, elle ne pouvait pas faire abstraction de cette drôle d’aura que cette créature dégageait. Avait-elle devant elle, le même genre de monstre qu’elle avait pu voir cette fameuse nuit d’Halloween ? Elle n’avait pourtant pas l’air d’être quelqu’un d’agressif. Étrange. Mais pas agressif. Malgré le fait qu’elle avoue elle-même ne pas avoir de don particulier pour les relations sociales. Et puis souhaitez un boulot, c’était quelque chose qui rentrait plutôt dans la norme, non ? Ça restait un moyen pour se faire une place dans la société. Et les monstres qu’elle avait pu voir lors de l’illusion ne donnait pas spécialement l’impression de souhaiter s’insérer socialement.
Il y eu quelques secondes de silence après la dernière remarque de Klara avant que Noah réagisse, perdu dans son observation.

« Ouais … Bienvenue dans le monde réel. »

Il y avait donc une raison beaucoup plus terre-à-terre pour rechercher du boulot que celle du lien social. Avoir de l’argent. Pour se payer des trucs, genre un loyer et de quoi manger. Noah espérait que le salaire qu’elle proposait allait lui permettre au moins ça.

« Du coup, c’est bien évidemment payé … Mais, tu sais, je tente la vente en ligne pour essayer de relancer un peu mon affaire. Alors le salaire ne sera pas très élevé … »

Travailler à l’Ancient Spices, ce n’était clairement pas pour s’enrichir. Quand Noah avait eu l’occasion de reprendre la boutique, elle avait accepté parce qu’il fallait bien qu’elle fasse quelque chose, que l’herboristerie était plus ou moins la seule chose qu’elle maîtrisait, que l’endroit, elle l’avait toujours bien aimé et qu’elle s’était dit, dans son positivisme naïf, que ça ne pouvait que faire une expérience de plus. Elle n’avait pas pris conscience à l’époque que cela demandait tout de même un certain degré d’investissement et qu’au bout du compte, ses recettes et le salaire qu’elle pourrait se dégager était un facteur très loin d’être secondaire.

« Mais les horaires sont totalement libres ! J’veux dire … Tu t’organises comme tu veux pour gérer le site et tout. Tu n’es même pas obligé de venir à la boutique. Tu as un ordinateur ? J’en ai un, mais je le garde ici … » Elle désigna la réserve derrière elle avec un petit air ennuyé avant de hausser les épaules. « Tu pourras le prendre si tu veux. Dans un premier temps. »

Parce que Noah était un peu désolée de ne pas pouvoir offrir des mille et des cent à une personne potentiellement intéressée par son offre, elle avait cherché des idées pour compenser un peu. L’indépendance lui semblait être un argument tout à fait honnête. En tout cas, ça l’aurait été pour elle. Noah soupira un peu en regardant vaguement autour d’elle, visiblement un peu ennuyée.

« OK. J’ai lu qu’il fallait rester dans la sphère professionnelle pour les entretiens d’embauche, parce que c’était la législation, tout ça, blablabla … » Et elle se remettait à agiter les bras dans tous les sens en levant les yeux au ciel. « Mais là .. Franchement, je vais pas y arriver. »

Tant pis pour le côté pro qu’elle souhaitait donner. La situation était un peu trop étrange pour ça.

« On a vécu la même chose à Halloween. Je ne pensais pas recroiser quelqu’un coincé dans la même illusion que moi. Et surtout pas toi ! »

Du coup, elle était sans doute la personne tout indiquée pour débriefer un peu cette horrible nuit. Nikolaj et Jodie avaient vécu un cauchemar aussi. Mais ça restait différent et pour éviter de flipper toute seule dans son coin, elle avait fini par tenter d’oublier et de passer à autre chose. Comme d’habitude.

« J’en ai vu des trucs bizarres. Mais franchement, Halloween, ça a été le summum. Alors il y aurait sans doute des choses à dire sur ces forains complètement tarés. Il faut vraiment être tordu pour faire vivre ça à des gens. C’était vraiment ignoble ! »

Halloween, c’était fait pour s’amuser, pas pour faire dans son froc. Avoir peur, pourquoi pas. Noah n’aimait pas bien, mais elle concevait que certain puisse rechercher ce sentiment. Mais terroriser des pauvre gens, leur faire vivre leur propre mort, ce n’était pas concevable.

« Malgré tout, je crois que le pire, c’étaient ces créatures. Elles me donnaient l’impression d’être contre nature. J’en viens même à espérer qu’elles n’ont jamais existé et qu’elle n’existeront jamais. Mais je me trompe, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 56
¤ POINTS : 45
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  Sam 5 Jan - 1:15

Toc-toc, c'est pour un boulot


Ouais, bah le monde réel il craint. Mais, ce qui craint le plus, c'est qu'on lui souhaite la bienvenue dans un monde auquel elle appartient depuis près de trois cent ans. C'est quand même bien con d'avoir l'air de débarquer sur terre, de ne rien savoir sur beaucoup de choses, tout en étant plus âgé que les humains et les sorcières. Ce monde, il est vraiment mal fichu ! Noah en profite même pour ajouter que le salaire n'aura rien d'extraordinaire puisque, le but de la vente en ligne, est de relancer son affaire. Klara aurait forcément préférée une autre réponse mais, elle finit par hausser les épaules.

« Je ferais avec. Dans le fond, faut juste que je puisse justifier que je gagne bien de l'argent. »

En tout cas, si on vient à lui demander comment elle peut se payer des choses. Le complément d'argent, elle le trouvera ailleurs. Ce n'est pas ce qui l'inquiète, surtout quand on est capable d'hypnotiser des gens pour leur donner envie de se délester d'un peu d'argent. Et puis, elle n'a pas de loyer à payer alors, elle suppose que ça aide déjà pas mal. Une fois, elle s'était penchée sur les loyers demandés pour un petit appartement à Londres : et bien, elle s'était fait peur en voyant le prix exorbitant qui était demandé. Pas étonnant que la plupart des gens vivent en colocation dans la capitale. Heureusement pour elle, Henrik avait rapidement réglé ce souci en se souvenant avoir un lieu de vie.

Cela dit, Noah essaye d'apporter d'autres arguments. Les horaires libres, ça, ça parle à l'hybride. Parce qu'elle a quand même quelques petites choses à faire en même temps : retrouver un groupe secret et détruire le clan Blackwood. Trois fois rien mais, ça prend du temps. Bon d'accord, ce n'est pas « trois fois rien » mais elle ne va quand même pas en parler avec Noah. Pas sûre que ça fasse bon genre dans un CV. Mais c'est quand il est question d'un ordinateur que Klara s'agite à nouveau en secouant la tête. La proposition est sympa mais, franchement, quand on voit l'endroit et la manière dont la chamane parle d'informatique... Disons que Klara a de sérieux doutes sur les capacités de cet ordinateur.

« T'inquiète pas pour ça, j'en aurais un. »

Si elle peut hypnotiser pour de l'argent, elle peut aussi le faire pour un ordinateur ou même le voler. Ça ne doit pas être si compliqué. Klara ne sait pas si ce sont ses réponses qui ne conviennent pas mais Noah n'a pas vraiment l'air d'être convaincue. A moins que ce soit autre chose. Difficile à dire quand on n'est pas très au fait de la manière dont fonctionnent les gens. Heureusement pour Klara, la chamane semble préférer dire les choses. Et elles y viennent, à cette fameuse soirée d'Halloween. Étrangement ça fait sourire Klara autant que ça la soulage. Là, au moins, ça lui paraît tout de suite plus normale comme conversation. Oui c'est contradictoire de trouver une discussion anormale normale.

« Si ça peut te rassurer, je doute qu'ils recommencent de sitôt. »

C'est en s'entendant qu'elle se dit que cette phrase n'est peut-être pas rassurante. Klara va peut-être éviter de raconter cette fois où elle est retournée là-bas et qu'il y a eu des morts. Sans parler des os en charpie du responsable de tous les forains et de l'état de trouille du comptable. Non, définitivement, Klara n'est pas certaine que ça joue en sa faveur. Elle finit tout de même par inspirer après la dernière question de Noah.

« Bienvenue dans le monde réel. »

Qu'elle lance dans un haussement d'épaule avec un air presque navré. Ce n'est pas qu'elle veut briser tous les espoirs de Noah mais lui mentir serait tout aussi con, non ? Le problème dans toute cette histoire c'est que Noah à surtout du mal avec « ces créatures contre nature », ce qui ne joue pas en la faveur de Klara. C'est son arcade sourcilière qu'elle gratte un instant en se demandant s'il y a une bonne façon d'annoncer les choses.

« On existe. » Elle s'inclut directement dans le lot. « Enfin, on ne court pas les rues non plus. A cette soirée, a part moi, toutes ces créatures, comme tu dis, étaient des illusions. » Basées sur ce qu'elle était. « Pour le côté contre nature, bien que ce soit contradictoire avec ce que je suis, c'est les surnaturels que je trouve contre nature. »

Peut-être à cause de son ADN, ou à cause d'une idée qu'on lui aurait implantée dans le cerveau. Elle n'en sait rien, elle ne sait plus vraiment ce qu'elle doit croire. Tout ce qu'elle sait, c'est cette envie peu contrôlable d'enlever la vie aux surnaturels, comme si c'était ça qui purgerait le monde.

« Et pour répondre à la question que tu n'as pas encore posée : je suis une hybride. Enfin, je suis née louve et j'ai évolué vers ce que je suis aujourd'hui. » Avec un coup de pouce mais ça, elle ne le sait pas. Enfin, elle n'a pas suffisamment d'informations sur ce point pour pouvoir en parler. « Une sorte de mixte entre les loups et les vampires. » Et ça fait déjà pas mal d'informations à digérer. « Mais je peux comprendre si ça te pose un soucis pour ce boulot.  Mais avant que tu prennes une décision, j'ai deux choses à ajouter. »

Noah est une sorcière. Ça, Klara le sait parce qu'elle les reconnaît. C'est une chamane. Ça, elle s'en est doutée à Halloween à cause de ce semblant d'influence qu'elle peut avoir sur elle, et qui s'est confirmée par ses capacités. Maintenant, la boutique est dans le nord de Londres et Noah ne semble pas être sans meute vu la nature de sa magie. Donc, tout porte à croire qu'elle est la chamane de Nikolaj. Et c'est l'argument qu'il est peut-être temps d'avancer.

« Il faut savoir que j'ai passé, il y a très peu de temps, un semblant d'accord avec l'alpha du nord. Alors, il serait assez mal venue que je sois un danger pour sa chamane. Et, le deuxième point, si j'avais voulu te tuer, je l'aurais fait, même virtuellement, à Halloween. Si je l'ai pas fait à ce moment-là, il y a de grandes chances que je ne le fasse pas maintenant. »

Euh... Alors oui, dans son esprit, ça sonne comme quelque chose de rassurant. Promis.



©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Noah Prescott
Noah Prescott
☽Chamane du Nord☾


¤ AVATAR : Hannah Simone
¤ CRÉDITS : Shiya
¤ MESSAGES : 198
¤ POINTS : 103
¤ AGE : 32 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  Dim 13 Jan - 17:58

Toc-toc, c'est pour un boulot
Klara & Noah

     
Noah était soulagée que Klara ne trouve pas grand-chose à dire face à cette promesse de salaire peu reluisante. Elle se mit pourtant à rire, d’un rire bien nerveux.

« Tu devrais faire attention à la tournure de tes phrases. On dirait vraiment que tu mènes une double vie un peu bizarre ! »

Parce que ça commençait à la mettre mal à l’aise, la chamane, ces espèces de sous-entendu qu’elle ne comprenait pas. Et du coup, ça laissait place à l’imagination. Pour l’instant, la jeune femme hésitait entre deux scénarios tout à fait cliché. La fille d’un riche homme d’affaires qui poussait sa progéniture rebelle avec un gros poil dans la main à se confronter au monde réel. Ou bien la délinquante, tout juste sortie de prison, qui doit prouver sa difficile réinsertion en trouvant un job, peu importe lequel. Ou, si l’on prenait l’option surnaturelle, une louve, ou un truc qui y ressemble, qui n’a jamais mis les pieds hors de sa meute et qui découvre avec une certaine naïveté la dure loi de la vie de consommateur lambda.

« Tu m’le dirais si tu étais pétée de fric ou si tu sortais de prison, hein ? » Demanda-t-elle soudainement très sérieuse. Avant de balayer tout ça d’un mouvement de main. « Laisse tomber ... »

Noah, elle ne savait pas ce qu’elle préférait, parce que dans tout ça, rien ne lui prouvait le sérieux de la jeune femme, de son degré d’honnêteté ou de son potentiel violent. Même si jusqu’à présent, elle ne s’était pas sentie spécialement en danger.

« D’accord. Mais je pense que je vais me contenter d’être soulagée. »

Encore une, de remarque un peu flippante. Les forains ne recommenceront pas. Avec un ton aussi affirmatif, il était presque logique que Noah se demande pourquoi et comment. Mais elle n’était pas bien sûre de vouloir la réponse. Tout ce qui concernait ce chapiteau, ce qui avait pu s’y passer et les auteurs de cette affreuse nuit lui donnait encore la chair de poule. Peut-être que lorsque son inconscient aura enfin pu digérer l’évènement, elle pourra s’intéresser d’un peu plus près au sort de ces forains. En attendant, Klara répondit bien volontiers à la question qui taraudait la chamane depuis Halloween. Les créatures existaient. Et à sa surprise, elle se définissait comme tel également. Jusqu’à présent, Noah s’était contentée de croire que Klara était une bizarrerie inexpliquée, mais elle ne l’avait pas encore associé aux monstres qui avaient essayé de la bouffer dans l’illusion.

« Je n’ai pas posé la question, parce que je ne t’ai pas comparé à eux, en fait ... »

Parce que Klara ne lui avait jamais semblé aussi violente, aussi incontrôlable et horrifique. Peut-être parce qu’il y avait une louve en elle. Une présence que la chamane n’avait jamais craint. Mais qui dérangeait pourtant l’hybride qui qualifiait tout surnaturel de monstrueux. L’existence de Klara remettait un certain nombre de choses en question, ses propres croyances et convictions et le rôle des loups et des vampires dans l’équilibre surnaturel vers lequel elle tendait en tant que sorcière. Noah se força à refaire le point sur Klara, alors que l’hybride évoquait Nikolaj. Ils s’étaient donc déjà rencontrés ? Leur relation était suffisamment avancée pour qu’ils passent un accord. Mais lequel ? Et pourquoi ? Cela s’était fait récemment ? Parce que l’Alpha ne lui en avait pas parlé. Connaissait-il la nature de Klara ? La meute était au courant ?

La chamane soupira et se passa une main sur le front. C’était censé être une simple annonce passée dans le journal local. Juste un coup de pouce pour son affaire. Et elle se retrouve avec une histoire démentielle.

« Bien. On va reprendre les choses dans l’ordre. Déjà, j’ai besoin de thé et d’une part de cake. »

Toute chamane qu’elle était, Noah était avant tout une anglaise qui travaillait dans une herboristerie. Le thé et le cake pouvaient apaiser beaucoup de situations. Elle sortit alors de derrière le comptoir une vieille théière en céramique, ses mugs kitchissimes à l’effigie de la famille royale, un cake au fruit et une petite bouilloire qu’elle remplit d’eau et qu’elle brancha pour la faire chauffer. Et elle reprit sa position, appuyée contre le comptoir.

« Ne pas vouloir me tuer, c’est déjà la base d’une bonne relation, non ? Même si j’me demande, du coup, si tu peux avoir des pulsions meurtrières régulières… » Qu’elle ne lui saute pas dessus, c’est une chose. Mais qu’elle ne le fasse pas avec d’autres pouvait être bien, aussi. « Je suppose que si tu as les compétences pour faire le job et que tu le fais sérieusement, alors … pourquoi pas toi ! » Dit-elle en haussant les épaules. « Du coup … Moi, je peux faire avec un hybride. Mais est-ce que toi, tu vas pouvoir faire avec un surnaturel ? »

Bosser avec quelqu’un que l’on considère comme une aberration peut devenir finalement assez pesant. Elle venait de lui assurer qu’elle ne la tuerait pas, mais qui lui disait qu’elle ne changerait pas d’avis, tout compte fait ?

« Je l’ai senti venir. Il y a eu changement. Un signal d’alarme des Ancêtres, de l’Univers … J’en sais trop rien. Même devant ces hybrides, je crois que je n’ai pas voulu ouvrir les yeux. Ça me paraissait tellement improbable … »

Et cela lui paraissait toujours improbable. Noah avait beau avoir un exemple juste en face d’elle, il lui était toujours compliqué de le concevoir. Deux espèces naturellement et historiquement en totale opposition ne pouvaient pas se retrouver en une seule et même personne.

« Qu’est-ce que tu entends pas évoluer ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Tu t’es fait mordre ? »

Histoire de savoir si ça pouvait arriver à d’autres. S’il fallait se préparer à avoir des mutations intempestives et incontrôlables.

« Je t’apprends rien quand je te dis que vampires et loups sont naturellement ennemis, hein ! » C’était inscrit dans leurs gênes. La présence de l’autre déclenchait quasiment une réaction épidermique pour la plupart. « Du coup … Comment tu te sens, toi ? Ça va ? » Elle lui tendit un morceau de cake alors qu’elle en avait déjà elle-même un dans la bouche. « Et tu manges du cake ? »
Revenir en haut Aller en bas

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 56
¤ POINTS : 45
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  Mar 15 Jan - 0:46

Toc-toc, c'est pour un boulot


Klara s'étonne et s'interroge. Elle n'a pas l'impression de dire les choses de façon étrange, elle s'efforce surtout de ne pas parler en prononçant les mots ; tueries de masse, clan à défaire, meute à détruire, sang, … De ce qu'elle a pu comprendre depuis son réveil, certains mots sont à éviter parce qu'ils sonnent de manière effrayante. Un fait qu'elle ne comprend pas, d'ailleurs. C'est un peu frustrant de chercher à faire des efforts pour ne pas faire flipper les gens et, au final, s'entendre dire que ce n'est toujours pas la bonne méthode. S'il existe un manuel sur la manière de se comporter, Klara est preneuse parce qu'elle ne pige que dalle à ce qu'on attend d'elle.

« Et ce sont mes tournures de phrases qui sont bizarres ? »

Qu'elle lui lance après que Noah est posée une série de questions étranges. Quel est le rapport avec l'argent ou la prison ? Aucune idée. Mais puisque la chamane dit aussi de laisser tomber, c'est ce que fait Klara plutôt que de se triturer les neurones pour savoir où voulait en venir la gérante de la boutique. Et après c'est elle qu'on taxe de bizarre, le monde ne tourne pas rond décidément ! C'est qu'ils sont bien étrange tous ces gens : il faut faire attention à la manière de dire les choses, ne pas trop en dire quand même pour que, comme dans le cas présent, ils se contentent d'être soulagés. Il y a un moment où Klara, elle ne sait plus trop sur quel pied danser. Tant bien que mal, elle essaye de suivre le mouvement.

Klara se sent, limite, plus dans son élan quand il est question des « monstres de la fête d'Halloween », bien qu'elle trouve étonnant que Noah ne l'ai pas associés à ces êtres. La différence majeure entre Klara et les hybrides d'Halloween, c'est qu'elle était réelle quand ils n'étaient que des illusions. Eux n'avaient pas eu de volonté propre, ne répondant qu'à des critères de création dans l'esprit d'une sorcière. Et c'est sûrement ce que n'avait pas pris en comptes ceux qui avaient relâché Klara et Henrik. Ils avaient imposé une mission contre des souvenirs, sans se dire que les deux hybrides étaient capables d'avoir une volonté propre. Elle espère bien que cette erreur va leur coûter chère, sans trop savoir comment elle va pouvoir s'y prendre pour se retourner contre des personnes dont elle ignore tout.

Klara sans le mal de crâne pointer le bout de son nez alors, elle se concentre sur Noah pour éviter de se poser trop de questions dont les réponses semblent inaccessibles. Sauf que, de son côté, Noah gère les informations en décidant de boire un thé et manger une part de cake. Non mais vraiment, venez pas dire que c'est Klara qui est étrange ! L'hybride s'approche un peu pour attraper un des mug sorti par Noah et se mettre à loucher sur les têtes qui sont représentées dessus. Ce qui ne l'empêche pas d'écouter la chamane et de lâcher la tasse des yeux – mais pas des mains – pour venir poser son regard sur elle.

« Des pulsions meurtrières ? Oh si, ça j'en ai beaucoup. » Elle hoche la tête vivement, presque fièrement. A croire qu'elle a été programmée pour que ce soit une bonne chose. « Mais j'ai cru comprendre que ce n'était pas une bonne chose alors, disons que je contrôle. » Elle affiche un sourire qui se veut rassurant mais, qui ne l'est peut-être pas finalement. « Puis c'est beaucoup plus facile quand j'ai mangé. C'est juste une question de gestion au final. Tout baigne. » Et elle lève un pouce, comme elle l'a vu dans un film.

Elle devrait pouvoir composer avec Noah, même avec quelque autres sorcières ou initiés qui viendraient à la boutique. Le tout c'est de penser à se nourrir avant. Et elle se remet à se concentrer sur les visages de la tasse, plissant les yeux comme si ça allait répondre à la question qu'elle se pose. C'est un peu distraitement qu'elle répond par un « hmm hmm » affirmatif quand Noah explique qu'elle l'avait sentie venir. Klara, n'y comprend rien à tous ces trucs alors, dans le doute, dire oui aux gens... ça leur fait plaisir, à ce qu'il paraît. Et c'est haussement d'épaules, sans lever les yeux, qui vient accueillir les questions de Noah sur les transformations de Klara.

« Aucune idée. »

Mais si Noah a la réponse un jour, Klara est preneuse. Au moins pour savoir ce qui lui est arrivé. En attendant, l'hybride s'apprête à poser une question quand la chamane lui rappelle le conflit génétique entre les loups et les vampires. Oui, ça, Klara est bien au courant. Ce qu'elle ne comprend pas en revanche c'est pourquoi on lui demande comment elle se sent et si ça va. C'est Noah que Klara regarde comme une anomalie de la nature parce que, c'est bien la première fois qu'on lui pose cette question, bien la première fois qu'on s'interroge sur un éventuel conflit. C'est déstabilisant.

« Euh... Je suppose que, comme j'ai une génétique différente, j'ai pas l'envie de tuer moi-même une partie de moi. » Bonjour le calvaire sinon. Déjà que c'est le bordel dans sa tête mais là, cela serait le pompon. « Et non pour le cake. Enfin si... Enfin je pourrais en manger mais c'est seulement pour donner l'illusion de normalité. Votre nourriture, ça a un goût infect et ça n'a rien de nourrissant pour moi. »

Et comme elle n'a pas besoin de donner l'illusion d'être normale – apparemment c'est foutu pour ça – Klara ne se sent pas obligée de se forcer à manger un bout de truc bizarre. Elle sait aussi qu'elle n'a pas répondu pour savoir si elle va bien ou non. La réponse serait trop compliquée, autant épargner un mal de tête Noah alors qu'elle essaye de se remettre d’aplomb avec son gâteau.

« Eux ? » Elle lève le mug et pointe les têtes royales dessus. « C'est qui ? Je les vois un peu partout en ville. Ça c'est carrément flippant. »


Est-ce qu'on a idée d'être aussi vieille et, en plus, de se permettre des tenues avec des couleurs aussi voyantes ?



©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Noah Prescott
Noah Prescott
☽Chamane du Nord☾


¤ AVATAR : Hannah Simone
¤ CRÉDITS : Shiya
¤ MESSAGES : 198
¤ POINTS : 103
¤ AGE : 32 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  Lun 21 Jan - 14:42

Toc-toc, c'est pour un boulot
Klara & Noah

     
Elle hausse les épaules, la chamane. Il y avait bizarre et bizarre. Du point de vu de Noah, Klara se plaçait plus du côté des bizarres-flippants-intriguant. En ce qui la concernait, elle n’avait jamais vraiment eu l’impression de faire peur. D’une quelconque façon que ce soit, à vrai dire … Pas comme cette hybride qui semblait prendre un malin plaisir à laisser planer le doute sur ce dont elle était capable de faire et d’être. Elle était un étrange mélange de force brute et bestiale et une petite nana complètement paumée qui tentait tant bien que mal de s’insérer dans un monde dont elle ne semblait pas maîtriser les principes. Voilà d’où venait cette impression étrange que Noah ressentait depuis le début. Alors même si elle venait de lui avouer avec un certain enthousiasme que des pulsions meurtrières, elle en avait, la chamane ne put s’empêcher de sourire, presque attendrie de s’apercevoir des efforts maladroits qu’elle fournissait.

« Ouais … Je comprends. C’est vrai que je peux être un peu grognon quand j’ai faim, moi aussi. » Elle sourit à Klara. Son ironie la faisait marrer toute seule. « Mais sinon, non, ce n’est pas spécialement bien vu, les pulsions meurtrières. De manière générale, tout ce qui peut faire du mal à toi ou à quelqu’un d’autre, il faut éviter. »

C’était un des éléments de base pour vivre en société. Chose que Klara souhaitait appliquer, même si elle ne semblait pas vraiment comprendre pourquoi. Noah n’avait pas l’impression que la louve en elle était toute jeunette. Alors comment avait-elle vécu ses cent premières années pour se montrer aussi naïve ? En attendant, ça n’avait pas l’air de l’embêter plus que ça. Elle avait l’air plutôt confiante sur sa capacité de contrôle. Ce qui était pour le coup, une petite chose rassurante, dans cet amas d’informations flippantes. Comme le fait de ne pas savoir ce qui lui était arrivée pour devenir un mixte vampire, loup garou.

« Sérieux ? Ça t’ait tombé dessus comme ça ? » Noah la fixa quelques secondes avec des yeux ronds avant de commencer à s’agiter derrière son comptoir. « Mais du coup, c’est peut-être un virus ou un truc comme ça ! Faudrait savoir si ça touche que les surnaturels ou les humains aussi. Et puis comment on attrape ça ? Genre comme la grippe ou … Attends … » Elle se retourna vers Klara. « C’est quand même pas une énième MST ? Nan, c’est pas possible … Ou alors, c’est carrément de la magie. Les dieux auraient pu créer des hybrides ? Ils ont bien créé les loups … Mais c’était il y super longtemps ! Du coup, j’aurais cette chance-là, de voir une nouvelle race apparaître comme les loups sont apparus il y a des siècles ? Ça serait cool, franchement, non ? » Une petite étincelle d’excitation chez Noah avant de s’éteindre assez rapidement. « Mais du coup, on y revient. Les loups, je comprends pourquoi ils existent. Mais, toi … » Elle laissa échapper un soupire, comme si ses soudaines gesticulations l’avaient épuisé. « Il va falloir que j’interroge les Ancêtres … »

Ils avaient réussi à lui faire comprendre que quelque chose se passait de bizarre. Mais est-ce qu’ils avaient conscience de ce que c’était et est-ce qu’ils allaient pouvoir lui en dire plus ?
Quoi qu’il en soit, si Klara était confiante en son self-contrôle, elle ne semblait pas aussi assurée lorsqu’il s’agissait de dire si elle était en harmonie ou non avec ce qu’elle était. La question était peut-être un peu compliquée. Ou elle était peut-être posée un peu trop tôt. D’où la nécessité de savoir depuis quand elle n’était plus louve avant que la question de la bouffe ne soit abordée et que le cerveau de Noah tilt.

« Oh ! Mais alors, quand tu disais manger, tout à l’heure, tu faisais pas forcément référence à un steak frite … Le thé, c’est pareil, alors ... » C’est donc avec une petite moue déçue qu’elle versa l’eau chaude dans la théière pour infuser le thé. Mais finalement, ça lui paraissait assez normal. Elle était hybride, mi loup, mi vampire. Et les vampires, ça se nourrissait exclusivement de sang. Elle avait donc les avantages, mais également les inconvénients. « Du coup … Tu te nourris où ? Parce que je connais quelqu’un qui tiens un centre de soin pour surnaturels qui pourrait te donner du sang, lorsque tu en as besoin … »

Histoire d’éviter qu’elle se nourrisse sur le premier venu et n’importe comment. Parce que si comme elle le lui avait fait comprendre, ses pulsions meurtrières se réveillaient lorsqu’elle avait faim, autant éviter un carnage. Surtout sur le territoire du nord. Et surtout en ne sachant pas s’il s’agissait d’un virus ou pas.

« C’est la famille royale … » Répondit Noah, distraitement, se demandant enfin ce qu’était l’accord passé avec Nikolaj. Une question qui disparus rapidement de l’esprit de la chamane. « Attends, tu ne connais pas la famille royale Britannique ?! » Alors, là, non. C’était franchement trop étrange. « Mais enfin, d’où tu sors ? C’est comme si tu ne connaissais pas Mickael Jackson, c’est impossible ! Tout le monde sait qui c’est ! » La chamane se planta alors à côté de Klara pour rattraper le plus rapidement possible cette odieuse lacune. « Là, c’est la Reine Elizabeth. Et là, c’est son mari, le Prince Philippe. Et là, c’est le Prince William et le Prince Harry, les p’tits enfants. Ils sont jeunes là-dessus, la tasse date un peu … Mais la Reine n’a pas changé. Ma théorie, c’est que c’est une sorcière. On peut pas être comme ça à son âge sans qu’il y ait de la magie là-dessous. Et c’est ça que j’adore tout particulièrement : si la reine est une sorcière, c’est qu"une bonne partie de la famille est surnaturelle. Ça serait cool, non ? »

Une famille royale pleine de sorcière et d’initiés. L’idée lui plaisait beaucoup, à Noah. Ça ajoutait un peu plus de mystères à cette famille et une nouvelle perspective à toute son histoire.

« Enfin bref ... » Elle fit un grand geste avec le bras pour signifier qu’elle passait à autre chose. « C’est quoi cet accord avec Nikolaj ? »
Revenir en haut Aller en bas

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 56
¤ POINTS : 45
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  Mar 29 Jan - 1:16

Toc-toc, c'est pour un boulot


C'est un grand sourire qui apparaît sur les lèvres de Klara quand Noah explique qu'elle aussi, elle est grognon quand elle a faim. Cool ! Chouette ! Super ! Enfin, un point qui semble être tout à fait normal chez l'hybride et, elle en est fière. Un sourire de courte durée puisqu'elle est passée à côté de l'ironie de cette affirmation. La déception n'en est que plus grande quand, finalement, Noah lui dit que les pulsions meurtrières ne sont pas bien vues. Pas de compréhension sur un sujet finalement. Klara inspire longuement, une moue déçue sur le visage alors qu'elle regarde le sol en agitant doucement les pieds. Comme une gamine prise en faute, Klara hoche doucement la tête : Ok, éviter de faire mal. Compris. Mais c'est quand même décevant alors, Klara se console en se disant que cette restriction ne s'appliquera qu'à ce travail, pas à sa vie de tous les jours.

Et, toujours comme une enfant, il est presque facile de la voir se détourner d'une déception pour autre chose. Là, ce sont les visages sur une tasse. Noah ne semble pas partager le même intérêt. Non, la chamane elle s'étonne surtout sur la manière dont Klara est devenue une hybride. Elle hausse les épaules, concentrée sur la tasse, parce qu'elle ne sait pas trop quoi répondre à la sorcière. Oui, ça lui est tombé dessus comme ça. Ou peut-être pas. Finalement Klara elle relève son regard sur Noah qui est en train de lui filer le tournis en balançant autant d'hypothèses en moins de quelques secondes. Wahou... C'est possible d'avoir autant d'idées en si peu de temps ? Klara elle ne sait pas si c'est impressionnant ou complètement flippant alors, elle est là, à regarder la chamane avec des yeux ronds comme des billes. Incrédule.

« Euh... » Elle ne sait même pas par où commencer. « Moi tout ce que je sais c'est que j'avais pas de défaut de fabrication à la base. Enfin, je veux dire par là que je suis née louve, pure race, et qu'il n'y avait rien de bizarre chez moi à ce moment-là. » C'est la première question qu'elle avait posé à Vassily qui avait été l'homme qui l'avait élevé de sa naissance à sa majorité. « Et je crois que les Dieux, ils n'ont rien à voir la-dedans. » Une bande de petits cons, ces Dieux. Ou alors ils devaient vraiment détester Klara pour l'avoir foutu dans une situation pareille. « Enfin, sauf si les Dieux sont tous habillés en noir, sans signe distinctif particulier et qu'ils aiment tabasser pour se faire comprendre. » ça c'est ce qui ressort des visions qu'elle a pu avoir et Henrik aussi. Même si elle ne sait pas qui sont ces hommes et où se trouvent l'endroit où ils étaient enfermés. « Et peut-être que je suis là parce que les loups ont pas su faire leur boulot pendant des siècles et qu'il est temps de rendre la planète aux humains. »

Les vampires ont été une erreur. Les loups sont entrés en jeu pour les détruire et protéger les humains. Et, des siècles plus tard, c'est toujours la merde. C'est même pire que tout puisque les surnaturels ont pris assez d'ampleur pour que les humains soient au courant de leurs existences. Klara ne pense pas avoir été créé par les Dieux mais, s'ils s'occupaient encore de ce monde, c'est peut-être une race comme la sienne qu'ils auraient créée pour mettre fin à tout ce bordel.

« Puis, d'abord, c'est quoi une MST ? »

Des fois, elle a vraiment du mal à suivre. Les gens utilisent de plus en plus d'abréviation ou des contractions de plusieurs mots. Dur de suivre. Quoiqu'il en soit, Noah s'interroge sur le régime alimentaire de Klara en évoquant un centre de soins pour surnaturel, si elle en a besoin pour se nourrir. Sérieusement ? Klara fronce le nez avec une mine de dégoût. Bouffer du sang dans une poche c'est un peu comme ouvrir un sandwich triangle pour les humains. Quand tu n'as pas le choix, ok. Mais c'est pas le repas de tous les jours où celui qui est vraiment apprécié. Et, pour Klara, il n'est pas question de se nourrir par défaut. Faut pas déconner non plus.

« Je ne suis pas certaine que cette personne puisse vraiment m'aider. Le sang dont j'ai besoin est plutôt spécifique. »

Il aurait été trop simple que Klara puisse se nourrir d'humain lambda. Non, il fallait que ce soit du sang de surnaturel qui la garde en vie. Finalement, ce n'est pas illogique. Le but c'est quand même de protéger les humains des surnaturels alors, il aurait été con d'avoir besoin de tuer les humains pour vivre et continuer la mission. Une pensée que Klara oublie bien vite, finalement très intéressée par le fait d'avoir ENFIN la réponse à son interrogation. La famille royale donc. C'est presque décevant. C'est donc eux qu'on voit un peu partout en ville. Klara secoue la tête pour confirmer qu'elle ne les connaît pas.

« Bah je ne sais pas qui c'est non plus lui. Il fait aussi partie de la famille royale pour que tout le monde le connaisse ? » Mais elle ne cite pas ce Mickael Jackson quand elle évoque la famille royale. Bizarre. Klara termine par lever un œil septique quand Noah trouve cool que toute la famille royale soit éventuellement des surnaturels. « Tu es vraiment en train de me demander si je trouve ça cool ? Parce que j'ai juste envie de tuer tous les surnaturels que je croise. Et les sorcières sont aussi dans le lot. » Alors non, elle ne trouve pas ça cool. Dans un monde idéal, elle aimerait même qu'il y en est le moins possible. « ça doit être pour ça que je vis uniquement grâce au sang de surnaturels, tu vois. C'est carrément logique même. Parce que ça veut dire que si on tue tous les surnaturels, on va forcément finir par mourir aussi. » Et hop, la terre aux humains. Youhou.

Et là, Klara elle laisse entendre qu'elle n'est pas toute seule. Une erreur de sa part, elle ne s'en rend même pas compte. Elle finit par secouer la tête, laissant la tasse qui vient de révéler son mystère grâce à Noah. Et c'est cette dernière qui s'interroge sur l'accord qu'il peut exister entre l'hybride et l'alpha. Elle hésite un court instant et fini par se dire qu'il existe forcément une relation de confiance entre une chamane et un alpha. Alors, même si elle ne dit rien, Nikolaj finira bien par lui dire.

« Ah bah en fait, c'est pas très compliqué. » Mais bien sûr... « Je t'explique. Quand je me suis réveillée, sans souvenir, j'avais un dossier avec moi. Bon en fait, ce dossier on me l'a volé avant que j'ouvre les yeux et, va savoir comment, il s'est retrouvé entre les mains de l'autre là... » Elle claque des doigts en cherchant un prénom. « Ouais, bref. La blonde avec son truc dans le bide qui vit avec Nikolaj. Tout ça pour dire que je suis allée récupérer mon dossier et que, dedans, il y avait écrit que je devais détruire le clan Blackwood et que, en échange, on me rendrait mes souvenirs. » Et c'est là qu'elle ment. En réalité sa mission est de détruire la meute du nord. « L'accord du coup, c'est que j'aide Nikolaj à détruire les vampires de votre secteur et lui, il m'aide à avoir des informations sur moi en attendant que je puisse retrouver mes souvenirs. » Super simple, quoi. « Parce que c'est bien ça, le but de votre meute, non ? Tuer les vampires ? »



©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Noah Prescott
Noah Prescott
☽Chamane du Nord☾


¤ AVATAR : Hannah Simone
¤ CRÉDITS : Shiya
¤ MESSAGES : 198
¤ POINTS : 103
¤ AGE : 32 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  Dim 17 Fév - 16:08

Toc-toc, c'est pour un boulot
Klara & Noah

     
Si elle était née louve et qu’elle avait mutée jusqu’à devenir cet hybride peut-être que ce n’était finalement pas une bizarrerie. Etait-elle vraiment une anomalie ou juste une évolution logique de ce que pouvait devenir un loup, ou un vampire ? À force de chercher à être plus fort que l’autre, peut-être que la nature avait, encore une fois, bien fait les choses et trouver une solution en créant un mixte ? Pas spécialement jolie, le mixte, parce qu’une fois transformé, c’était assez effrayant. Ou peut-être n’était-ce qu’une réponse à un changement drastique dans l’ordre des choses que Noah n’avait pas encore perçu ou compris ? Tout avait toujours un sens, alors la chamane tentait d’en trouver un. Mais tout ce qu’elle avait pour l’instant n’était que des questions toutes plus tordues les unes que les autres.

« Est-ce qu’il y en a qui avait une toute petite arme, vraiment toute ridicule, comme ça … » Noah mima un mini revolver avec ses doigts.  « Mais qui faisait beaucoup de dégâts ? »

Non, parce que des mecs tout en noir sans signe distinctif et violent, pour elle, c'est des Men in Black. Ca serait quand même super classe de savoir qu’ils existaient vraiment. Mais franchement, ajouter des histoires d’extraterrestres à ce schmilblick le rendrait encore plus compliqué et délirant, alors elle laissa tomber. De toute façon, elle réagit quasiment au quart de tour à la réflexion de l’hybride, un doigt qui se voulait menaçant pointé dans sa direction.

« Les loups ne sont pas là pour éradiquer les vampires. Ils existent pour rééquilibrer les forces et c’est pas facile tous les jours ! »

Un équilibre que certains avaient sans doute oublié. Mais sa nature de sorcière empêchait Noah de croire à l’existence d’une race, suprême ou non, pour en éradiquer une autre. L’existence du vivant avait un sens, le génocide n’en faisait pas partie.

« Et puis si les surnaturels n’existaient pas, je suis sûre que certaines choses seraient beaucoup moins sympas qu’aujourd’hui ! »

La magie était un art puissant et dangereux. Mais lorsqu’il était maîtrisé et utilisé à bon escient, il était alors possible de lui laisser l’occasion d’être une chose beaucoup plus légère et belle. Les sorcières laissaient filtrer la magie dans le monde, apportant la touche d’extraordinaire dans des endroits où à priori rien ne pouvait l’être. Il n’y avait qu’à voir le petit jardin de Noah pour s’apercevoir que le surnaturel n’était pas que violence et bain de sang.

« Alors, les humains, hein, sont bien mignons, mais il faudrait aussi qu’ils ouvrent un peu les yeux ! Et ils sont loin d’être tous des petites choses sans défenses. »

D’accord, les différents pouvoirs des surnaturels leur donnaient un avantage. Mais il ne fallait pas non plus prendre les humains pour des débiles. Ils étaient également capables de faire des choses au moins aussi puissantes et horribles que les surnaturels. Noah arrêta d’agiter son doigt dans tous les sens et laissa échapper un léger soupire. Elle répondit à la question de la jeune femme mécaniquement, commençant à comprendre qu’il était inutile de s’étonner de certaines de ses remarques.

« Une MST c’est une saloperie que tu choppes en faisant d’autres saloperies avec d’autres personnes. D’où la nécessité de se protéger. »

A moins qu’elle soit immunisée à ce genre de maladie. Ça serait tout de même bête qu’un être aussi puissant qu’elle soit mise au tapis par un herpès mal placé. Elle décida de garder cette idée dans un coin de sa tête, juste au cas où, avant d’enfourner un bout de cake en se disant que l’hybride elle avait quand même l’air drôlement compliqué, niveau bouffe. Une réflexion qui se confirma puisque seule du sang surnaturel lui était nutritif. Son propre sang, à elle. A eux ? Effectivement, son raisonnement était tout à fait logique. Les surnaturels s’éradiqueraient finalement tout seul et Klara ne semblait pas spécialement émut de sa propre disparition. Est-ce que ça faisait partie du lot, un instinct de survie précaire ? Sans doute pas, puisque malgré le programme qu’elle semblait avoir dans les gênes, elle était suffisamment maître d’elle-même pour envisager de s’associer avec ses propres proies. Même si cela restait très intéressé. Ce n’était juste pas un monstre guider par ses instincts.

L’ajout de cette histoire de dossier avec des informations et une mission indiquée dedans était flippant. Parce que la chamane faisait à présent le lien entre les Men in Black, la transformation en hybride et la perte de d'identité. Est-ce que ça ressemblait à un sinistre scénario de manipulation et de super soldat ? Un peu. Ce qui pouvait supposer que rien n’était naturel. Pas d’évolution souhaitée par la nature elle-même. Pas de réponse mystique à un quelconque évènement surnaturel. Pour Noah, la magie avait de rassurant d’avoir toujours un sens, que tout avait une raison même si cela pouvait paraître nébuleux. Mais dès qu’il n’y avait plus de magie, Noah, elle se sentait un peu paumée ...

« Ben … Disons que l’idée d’éradiquer les vampires reste assez présente. Mais la meute ne se résume pas qu’à ça non plus … »

Noah bu quelques gorgées de son thé, pensive. Elle avait presque pitié de cette drôle de louve. Ne pas savoir qui l’on est, ne pas comprendre ce que l’on est, d’où l’on vient et avoir constamment l’envie de meurtre était un vrai cocktail détonnant.

« Bien, bien … Donc si je résume, tu ne sais pas d’où tu viens, tu sais pas trop où tu vas, tu es sans doute en lien avec des mecs complètement louches qu’on sait pas bien qui ils sont, ce qu’il veulent et les moyens qu’ils ont. Et à moyen long terme, tu vas sans doute me tuer, Nik, la meute … C’est le pire entretien d’embauche de toute l’histoire ! »

Et elle se mit à rire. Noah avait eu peur de ne pas être à la hauteur, mais franchement, la candidate qu’elle avait en face d’elle était un cran au-dessus. Mais malgré le danger qu’elle représentait ou qu’elle pouvait sans aucun doute attirer, la situation de Klara restait difficile et elle semblait vouloir faire de son mieux pour comprendre le monde dans lequel elle était parachutée. Peut-être qu’en lui faisant comprendre que les surnaturels n’étaient pas tous d’horribles choses, elle pourrait dévier un peu de sa mission première ? Peut-être qu’en l’aidant et en lui proposant des alternatives de vie, l’hybride pourrait se fondre dans le monde des surnaturels comme un vampire, un loup ou une sorcière ?

« Tu sais … Tu es une louve. Tu l’as été … Enfin, tu l’es encore un peu. Et je suis une chamane. » Super constat. « Alors, il y a peut-être une chance pour que je puisse rentrer en contact avec tes ancêtres. Peut-être que ça t’aiderais à en savoir un peu plus ... »

Rien que l’idée de devoir rentrer en contact avec l’au-delà la mettait mal à l’aise. Depuis la nuit de la larve, la chamane n’avait jamais réussi à rentrer en contact avec les Ancêtres. Le blocage, elle savait d’où il venait. Mais elle était bien consciente qu’il allait falloir que ça change assez rapidement…
Revenir en haut Aller en bas

❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Toc-toc, c'est pour un boulot  

Revenir en haut Aller en bas
Toc-toc, c'est pour un boulot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» Pour l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Nord de la Tamise :: L'Est :: Ancient Spices-
Sauter vers: