RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Dis-moi oui chérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Declan Finnigan

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (kit)
¤ MESSAGES : 734
¤ POINTS : 181
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Dis-moi oui chérie Ven 6 Avr - 1:21



Dis-moi oui chérie
Ophélia & Declan

Les choses sérieuses commencent ce soir, il paraît que là on touche carrément à une affaire politique, enfin disons que la cible est un homme très important dont la mort ferait beaucoup parler mais ferait surtout beaucoup de dégâts auprès des siens, les vampires. Alors évidemment il est la cible des Fratres et c’est à moi qu’on a confié la mission de ce soir. A moins que d’autres soient aussi sur le coup et qu’on ne m’en ait pas parlé, ce qui ne m’étonnerait pas de leur part. L’autre chose qui ne m’étonnerait pas c’est qu’ils m’envoient en pâturage, dans le doute où la situation tournerait mal, je pense que tout le monde serait bien content que je sois le dommage collatéral chez les Fratres. Bref dans le doute je ne préfère pas proposer à Jesse de m’accompagner, même si clairement ses talents m’auraient été très utiles ce soir.

Un événement mondain... Parce que je suis du genre à me foutre en costard moi ? Ou alors c’est une caméra cachée des Fratres, ça m’étonnerait déjà moins. Arrivé chez le Fratre qui doit me briefer sur la mission, c’est aussi lui qui s’est chargé de me filer les vêtements. Enfermé dans la salle de bain je les regarde depuis le cintre, me disant que je ne vais clairement pas les aimer. Il est où mon jean et ma veste en cuir ? Puis j’imagine que je pourrais pas emmener bébé avec moi en plus. Non sérieux, elle pue cette mission, je l’aime déjà pas. J’enfile la chemise blanche, le pantalon noir et costard noir avant de me regarder à travers le miroir, pff j’aime vraiment pas, puis ces chaussures... Et le nœud pap par contre il peut aller se faire foutre. Je sors de la salle de bain et Léo me regarde avec un grand sourire.

- Je savais que ce serait la bonne taille !

- Le froc est un peu serré quand même...

- Commence pas à te plaindre, et n’oublie pas ta cravate.

- Hors de question.


Bon c’est moins pire que le nœud pap mais quand même, je porterais pas ce foutu truc, d’autant que je sais même pas comment on met ce machin-là. Qu’il aille se faire voir !

***

Je tire un peu sur ma cravate en grognant au moment où je m’approche de l’entrée extrêmement contrôlée. Des caméras, des vigiles, des gardes un peu partout. Et ils veulent que je tue "discrètement" le mec qui sera le plus entouré et surveillé de la soirée, bah bien sûr. Une bombe ça aurait été mieux mais évidemment on me l’a interdit... Bref, faudrait déjà passer l’entrée, j’espère que tu t’es pas trompé Léo parce que si je n’arrive même pas à entrer à l’intérieur je ne risque pas de tuer la cible. Je tends ma carte à l’entrée qui est passée au scanner. Ça fait un bip. C’est normal que ça bip ? Léo, pourquoi est-ce que ça bip ?

- Désolé mais on ne vous a pas sur la liste monsieur.

- Il doit y avoir une erreur, peut-être est-ce parce que je suis un accompagnateur ?

- Pouvez-vous me donner le nom de la personne que vous accompagnez qu’on vérifie ?


Un nom ? J’ai pas de putain de nom moi, je connais pas la liste des invités non plus, déjà j’ai retenu celui de la cible, faut pas trop m’en demander. Allez Declan, dis quelque chose. Elizabeth c’est un prénom connu chez les anglais, il doit bien y en avoir une. C’est là que mon regard se pose sur une jeune femme blonde qui donne son manteau à l’entrée.

- Elle ! C’est elle juste là !

Je bouscule un peu le vigile qui me suit de près en me disant que je dois retourner à l’entrée jusqu’à ce qu’on ait vérifié et tout le tralala mais je l’ignore, m’avançant jusqu’à la demoiselle avant de passer mon bras autour de sa taille et me tourner avec elle vers le vigile, tout sourire. Il ne me reste plus qu’à prier pour qu’elle joue le jeu maintenant.

- La femme de ma vie, vous ne pouvez décemment pas la laisser entrer sans son homme.

- Il est vraiment avec vous madame ?


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Ophelia A. Pierce

avatar

Alliance • Sorcière • Représentante



¤ AVATAR : Kate Winslet
¤ CRÉDITS : rosewins
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 10
¤ AGE : 40 ans
¤ GROUPE : Représentante & Dirigeante de l'Alliance à Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/03/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Ven 6 Avr - 2:00

Ophélia, son regard fixé sur son reflet dans le miroir, réajuste son chignon dans un soupir. Toujours paraître bien ou même souriante, des fois, c'est usant. Ce qu'elle aurait aimé se vautrer dans son canapé, dans un pyjama horrible mais tellement confortable, à regarder des conneries à la télé plutôt que de se préparer pour une soirée mondaine. Mais, elle y était invitée alors elle devait s'y rendre surtout que c'était elle qui avait provoqué cette invitation. Des fois, elle ferait mieux de s'abstenir...

Blake. Tout ça, c'était à cause de lui. Un homme important dans la ville de Londres. Un homme qui n'en est plus vraiment un d'ailleurs depuis qu'il a troqué ses dents pour des canines un peu trop longues. Il y avait eu des rumeurs à son sujet, des tout petits bruits de couloirs qui laissaient penser qu'il pouvait comploter contre une meute de loups. Forcément, elle ne pouvait pas laisser passer cela, elle se devait d'aller mener sa petite enquête. Sinon qu'elle dirigeante ferait-elle ? Cette soirée, c'était la meilleure façon de l'approcher.

****

Dans un sourire, et une invitation tendue, elle passe la sécurité pour commencer à laisser son manteau à une personne employée pour cela. Au moment où elle décide d'aller vers le cœur de la soirée, Ophélia sent une main entourée sa taille. Ses yeux se froncent un court instant, pour adopter une attitude plus neutre quand elle se retrouve face au vigile de l'entrée qui lui demande si ce que vient de dire l'autre homme est vrai. Évidemment que non, il est un parfait inconnu à ses yeux.

Avant qu'elle n'offre une réponse, son regard se pose sur l'homme en question, le scrutant brièvement de la tête aux pieds. Elle finit par secouer la tête, négativement, dans un soupir avant de reporter son attention sur le vigile.

« Des fois, je vous jure, je me demande encore pourquoi je lui demande de m'accompagner. » De l'index, elle désigne la cravate de l'inconnu. « Depuis tout ce temps, il est toujours incapable de nouer un nœud correctement. »

D'un geste expert, en lui faisant face, elle réajuste ce nœud qui n'est pas droit. Puis, sans chercher à retirer la main qu'il avait enroulée autour d'elle, c'est un large sourire qu'elle offre au vigile.

« Mais, je vous remercie de votre inquiétude. »
« Si vous saviez le nombre de personnes qui essayent de rentrer sans invitation. »
« Je veux bien vous croire mais, rassurez-vous, vous n'avez rien à craindre pour cette fois. »

Heureux qu'on reconnaisse un peu son travail, il se tourne en souriant pour laisser les deux invités vaquer à leur occupation. Ophélia se tourne à nouveau pour prendre la direction de la salle principale, embarquant avec elle le nouvel homme de sa vie. Et c'est en marchant vers cette salle, comme si de rien n'était, qu'elle s'adressa à l'inconnu.

« Vous êtes conscient que si vous posez le moindre soucis, ça risque de me retomber dessus aussi ? »

Peut-être qu'elle aurait dû parler de cette supercherie. Quelqu'un qui veut entrer sans invitation, forcément, ça n'annonce rien de bon. Mais, il avait eu cette audace, ce culot qui, dans le fond, l'avait fait rire. En tout cas suffisamment pour qu'elle se laisse embarquer dans ce mensonge.

« Et, en tant que femme de votre vie, je peux au moins avoir un prénom ? »

Elle ne cherche même pas à demander un nom. Il n'est pas invité et elle se doute qu'il n'en donnera pas un vrai. En tout cas, en pareille circonstance, elle mentirait sur son identité. Elle a ce petit sourire au coin des lèvres, tout en marchant, quand elle le regarde. Comme si elle cherchait à savoir si elle avait bon goût ou non, dans le choix des « hommes de sa vie ».
Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (kit)
¤ MESSAGES : 734
¤ POINTS : 181
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Sam 7 Avr - 1:07



Dis-moi oui chérie
Ophélia & Declan

Je me rends compte que ma stratégie est complètement stupide mais c’est déjà trop tard, je ne peux plus faire marche arrière maintenant. Quelle chance je peux bien avoir pour que cette femme accepte de jouer le jeu ? A moins peut-être de vouloir me mettre dans son lit et dans ce cas ça lui donnerait une bonne raison, après tout personne n’aurait envie de refuser un coup pareil, ouais je parle bien de moi. Je la vois commencer à secouer négativement la tête en soupirant et je me dis alors que c’est foutu. Va falloir que je trouve un moyen de passer par le toit ou une connerie dans le genre, sauf que... Non en fait aussi étonnant soit-il elle joue le jeu et me remet même ma cravate en place. J’ai jamais aimé ces trucs-là.

J’affiche mon plus beau sourire au vigile alors qu’elle lui confirme qu’il ne s’agit pas d’une tromperie et que nous sommes bien ensemble, puis le voilà qui retourne la tête moins lourde à son poste, ça lui fera du bien. Ma main toujours autour de la taille de la belle inconnue, on continue de jouer le jeu à l’intérieur de la salle, ce qui n’est pas plus mal, elle peut m’offrir une bonne couverture après tout, mais va aussi falloir que je trouve un moyen d’atteindre ma cible sans qu’elle ne le remarque. En parlant de ça, voilà qu’elle me demande à sa façon de ne pas créer de problèmes. C’est trop tard pour penser à ça ma belle.

- Parce que j’ai l’air d’être un homme à problème, sérieusement ? J’ai juste envie de rencontrer le grand Blake en personne, cet homme m’a toujours impressionné et il n’est pas du genre à se sociabiliser souvent.

Alors autant profiter qu’il soit de sortie ce soir pour pouvoir le tuer, sinon j’ai bien peur qu’il faille attendre la prochaine décennie et je ne pense pas être autant en forme pour ça d’ici là. J’attrape deux coupes de champagne que des serveurs portent sur des plateaux en se baladant dans la grande salle. Je tends l’une des coupes à ma compagne de ce soir, me disant que ça nous fera probablement du bien de nous détendre un peu. Qui a dit que l’alcool était incompatible avec la mission ?

- Declan, mais comme vous êtes ma partenaire vous pouvez m’appeler Dee. Et vous ? Enfin si vous voulez le garder secret vous appeler chérie m’ira très bien aussi.

Oh j’aurais pu lui mentir sur mon prénom et emprunter celui que Léo a utilisé pour mon pass mais à quoi bon ? A un moment donné j’aurais fini par faire une bourde comme ne pas me retourner à l’entente de ce faux prénom et ça se serait vite vu, alors autant faire les choses simplement. Je bois une partie de ma coupe de champagne sans vraiment en apprécier le goût, pas à dire, c’est loin d’être à la hauteur d’une bonne bière ou d’un verre de whisky, mais j’imagine qu’ici c’est moins le genre de boissons que les gens boivent, pardon, dégustent. Je finis par reposer ma coupe de champagne et continue de me balader dans les lieux avec ma partenaire, guettant les personnes dans la salle, attendant presque avec impatience l’arrivée de ce Blake.

- Et vous, qu’est-ce qui vous a décidé à vous présenter ici ? On vient tous pour une raison après tout, lui par exemple... Je prononce ces derniers mots en pointant du regard et de la tête un type qui se resserre pour la troisième fois. Il vient surtout pour profiter du buffet, alors qu’elle. Je vise cette fois une belle femme à la robe à la fois classe et extravagante, qui montre bien à quel point elle entretient son corps. Elle a envie de se comparer aux autres femmes, elle veut être la plus belle et attirer tous les regards, peut-être se trouver un plan cul aussi pour la soirée.

Oh j’aurais pu employer d’autres mots ou faire comme si je ne remarquais rien, mais à quoi bon ? Autant qu’elle sache qu’elle n’a pas accepté n’importe quel homme dans sa vie.

- Mais vous je n’arrive pas encore à deviner pourquoi vous êtes là.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Ophelia A. Pierce

avatar

Alliance • Sorcière • Représentante



¤ AVATAR : Kate Winslet
¤ CRÉDITS : rosewins
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 10
¤ AGE : 40 ans
¤ GROUPE : Représentante & Dirigeante de l'Alliance à Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/03/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Dim 8 Avr - 23:55

« On m'a toujours dit qu'un homme qui n'arrive pas à porter sa cravate correctement, est un homme à problème. » Il y a ce petit sourire en coin quand elle prononce ces mots. En réalité, le sens de sa cravate ou son inclinaison n'ont aucune incidence. C'est surtout de rentrer sans invitation qui laisse penser que tout n'est pas sans embrouille. « Blake ? » Elle soupire en levant les yeux au ciel. « Cette soirée devrait porter son nom tellement les gens ne semblent venir que pour pouvoir le croiser. »

Si le ton est léger et peut, éventuellement, laisser penser qu'elle voudrait bien que les choses tournent autour d'autres gens, en réalité elle ne sait pas encore si c'est une bonne chose ou non. Dans le fond, ils veulent atteindre la même personne alors il peut lui être utile mais... Mais de toute évidence, il va falloir qu'elle le fasse dégager à un moment ou à un autre. C'est une conversation privée qu'elle veut avec Blake, pas une conférence avec le premier homme venu.

« Ah croire qu'il a une sorte de charme magnétique sur les gens. » Typique des vampires. Incapable de passer inaperçu quand ils se trimballent quelque part. « Merci » Lance t-elle quand il lui donne une coupe de champagne qu'elle ne refuse pas. L'alcool, elle connaît. Assez bien pour savoir qu'une coupe ne va pas altérer ses capacités quand le moment sera venu.

Si elle semble juste regarder ce qui l'entoure, en réalité, c'est toute une stratégie qu'elle essaie de mettre en place. Les gens présents, qui se trouve où, quels sont les endroits qui sont tranquilles et où sont les portes qui mènent aux espaces privés. C'est surtout les employés de l'endroit qu'elle regarde, cherchant à savoir qui serait susceptible d'avoir les clés de toutes les portes. L'idée étant de lui suggérer – de le forcer, en d'autres termes – mentalement d'aller déverrouiller une porte pour qu'elle puisse y inviter Blake et l'isoler. Malgré tout, elle arrive quand même à suivre la conversation avec Declan – puisque c'est son prénom, ou celui qu'il a donné. Faire plusieurs choses en même temps, elle commence à gérer avec son poste.

« Ophélia. » Elle laisse passer un large sourire. « Il n'y a pas de raisons que ce prénom reste secret. » Elle avait une invitation pour rentrer. Elle ! « Par contre j'ai bien peur de ne pas pouvoir vous offrir de surnom. »

Il peut oublier le « chérie », elle s'en passera très bien. Elle n'a pas d'homme dans sa vie, ce n'est pas pour se taper les inconvénients d'un surnom de ce genre, même pour une soirée. Cependant, elle suit, quand même, avec intérêt sa petite démonstration. D'accord, il peut lire dans les gens, comprendre pourquoi ils peuvent être présents. Un observateur, c'était bien sa veine ! Elle aurait préféré tomber sur un semi-abruti qu'il aurait été facile de mettre de côté le moment venu.

« Hmm. » Réflexion faite après qu'il est désigné une femme dans une robe qui laisse peu de place à l'imagination. D'ailleurs, c'est à ce moment qu'elle se retourne et, dans le mouvement de ses cheveux, une étiquette est visible pendant une fraction de seconde. Détail qu'il a probablement remarqué maintenant. « Ou alors, c'est un homme pour l'entretenir qu'elle cherche. Parce que, de toute évidence, elle n'a pas les moyens de se payer cette robe. » Qu'elle compte probablement rendre après cette soirée, ce qui expliquerait la présence de l'étiquette. Elle laisse cependant passer un sourire au fait qu'il n'arrive pas à savoir pourquoi elle est venue. « En réalité, pour la même chose que vous » et elle n'imagine pas à quel point ça peut être vrai. « A la différence que je le connais. »

Là c'est un peu moins vrai. C'est même complètement un mensonge mais, ce n'est pas très grave. Le Blake en question arrive dans la salle, avec une armée de gens autour de lui, comme si tout le monde voulait lui parler. Elle laisse passer un nouveau soupir alors que son esprit va déjà vers l'homme. Une toute petite idée à insinuer dans son esprit pour que, à cet instant, il pense connaître Ophélia comme une de ses conseillères. Il sera plus facile de l'attirer de cette manière. Blake tourne le regard et, alors qu'il voit Ophélia, son regard semble s'illuminer. Il s'excuse auprès des gens qui sont autour de lui et vient directement vers eux.

« Ophélia ! Je suis content de te voir. » Il jette un regard au groupe qui vient de quitter. « Enfin un visage amical. » Mais bien sûr ! Le pauvre... Et c'est là qu'il tombe sur Declan. « Bonsoir, Blake. » Il tend la main vers Declan. « Si vous êtes un ami d'Ophélia, alors vous êtes le mien aussi. »

Et dire qu'il y a moins d'une minute, Blake ne savait absolument pas qui était Ophélia. Les joies de la magie.
Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (kit)
¤ MESSAGES : 734
¤ POINTS : 181
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Mar 10 Avr - 0:50



Dis-moi oui chérie
Ophélia & Declan

Est-ce qu’on peut vraiment définir une chose pareille à travers une cravate ? Je veux bien que la manière de porter ses fringues ait une signification mais quand même, en général porter une cravate devrait justement donner l’image d’un homme respectable, non ? Oh et puis qu’est-ce que j’en ai à faire après tout ? D’ici la fin de la soirée je ne reporterai même plus de cravates de toute façon.

- Je serais curieux de rencontrer les personnes qui vous ont dit de telles choses.

Bon peut-être qu’elle ne disait pas ces mots au premier degré, sûrement même, mais tant pis. Au final passer pour un semi-abruti pourrait aussi très bien aller avec ma mission, au moins on ne m’accusera pas d’être le criminel de ce Blake. Je me demande si c’est son vrai nom d’ailleurs, ou alors il était fan des 100, la série, pas les dalmatiens. Faut dire qu’Octavia et Bellamy ont la classe quand même. Enfin restons concentré. J’ai l’impression que ma partenaire ici présente a un truc contre ce Blake, à moins que ce ne soit de la jalousie ? Difficile à dire pour l’instant, je continue de guetter.

- Les hommes de la nuit font souvent cet effet. Autrement dit les vampires, mais ce ne sont pas des mots que je risque d’employer avec une humaine probablement ignorante de cet autre monde. Enfin il aurait pu choisir DJ comme métier, mêmes horaires, pleins de fans, mais c’est sûr que c’est moins élégant que ce genre d’événement.

N’empêche que s’il avait été DJ ça aurait beaucoup plus simple de l’approcher et de le tuer, alors que là c’est une mission plutôt risquée qu’on m’a confié, mais j’aime les risques. Je croise un instant le regard d’Ophélia, puisque c’est comme ça qu’elle s’appelle, avant d’esquisser un sourire. J’ai toujours apprécié les femmes de caractère.

- Ophélia ce sera alors.

Pas de chérie pour toi on dirait, dommage, on aurait pu former un si beau couple. On aurait pu être les Bonnie and Clyde de la soirée, toi t’aurais volé les robes et moi l’alcool, bon d’accord c’est nul. En attendant je sais toujours pas pourquoi t’es là, du coup je laisse un peu de côté le rôle de l’abrutis pour me rendre un peu intéressant, histoire de la faire parler. Sauf que je me goure un peu à propos de la fille, mais faut dire que j’avais pas encore tous les éléments en main, l’étiquette change pas mal la donne. Je vois que je ne suis pas le seul observateur, peut-être qu’on ne sera pas Bonnie and Clyde mais on peut être Daenerys et Jon Snow. Quel est le rapport ? Aucun, mais je dis ce que je veux dans ma tête !

- Vraiment ?

Voilà qui est intéressant, si elle connaît Blake elle est un moyen de pouvoir l’approcher. J’ai bien choisi ma partenaire visiblement. Je constate d’ailleurs bien assez vite qu’elle ne ment pas lorsque Blake vient nous voir. Je m’efforce à garder le sourire en serrant la main de ce vampire, me présentant brièvement à mon tour. J’ai l’impression qu’on me sert ma cible sur un plateau d’argent.

- Est-ce qu’un ami aurait le droit de parler au sien en privé ? Il y a quelque chose d’important dont j’aimerais m’entretenir avec vous et j’ai cru repéré une sacrée bouteille de whisky à tester dans la pièce d’à côté. Croyez-moi on voudra trinquer tous les trois à cette nouvelle que j’ai à annoncer.

Oui tous les trois, même si c’était tentant de m’isoler seul à seul avec lui mais on m’aurait tout de suite accusé d’être le criminel, alors qu’en étant trois j’ai un moyen de plaider innocent avec une témoin à l’appui. Peut-être que je ne l’embrocherai pas en plein cœur, mais un vampire aussi ça s’empoisonne après tout.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Ophelia A. Pierce

avatar

Alliance • Sorcière • Représentante



¤ AVATAR : Kate Winslet
¤ CRÉDITS : rosewins
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 10
¤ AGE : 40 ans
¤ GROUPE : Représentante & Dirigeante de l'Alliance à Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/03/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Mer 11 Avr - 23:47

« Croyez-moi, bous n'aimeriez pas rencontrer ces personnes. » Elle se penche très légèrement, comme pour dire un secret inavouable. « Ils sont barbants. »

Ces gens, ils n'ont pas besoin de frauder pour entrer dans ce genre de soirée. On les accueille même avec une coupe de champagne. Ils ont tout un protocole très strict en matière vestimentaire. On ne mélange pas certaines couleurs entre elles. Les manches et les ourlets des pantalons, doivent arriver à un endroit bien défini par des règles écrites par on-ne-sait-qui. Et, évidemment, nouer et porter une cravate est élevé au rang d'art. En somme, ce sont des gens que personne n'a vraiment envie de côtoyer... A moins d'être comme eux. Une sphère bien trop protocolaire qui, de toute évidence, ne compte pas Declan dans ses rangs très sélectifs.

Elle laisse passer un léger sourire amusé quand il parle des « hommes de la nuit » en faisant écho à cette attirance que Blake pouvait provoquer chez les autres. Sans même le savoir, ils font belle et bien référence à des vampires, sans même pouvoir se l'avouer. La situation aurait presque pu être drôle s'ils avaient conscience à ce moment précis.

« Et les groupies des DJ n'ont pas le même portefeuille d'action que ceux qui lui mangent dans la main avec son travail actuel. »

Les vampires, elle doit bien l'avouer, on au moins l'avantage de ne pas prendre de travail où ils se feraient voir par trop de gens. S'ils aimaient être le centre de l'attention – sûrement la conséquence de cette attraction qu'ils ont sur les gens – ils savaient se montrer un peu discret. Sauf pour l'autre greluche et son groupe de pseudo rock. Une vampire qui se fait passer pour une vampire sur scène, n'avait-on jamais vu plus ridicule ? Il allait être temps de s'occuper de ça, aussi... Peut-être qu'un jour, les choses seront assez tranquilles pour qu'elle aille se boire un verre à une terrasse.

Mais cette idée semble trop lointaine. Encore plus quand Blake arrive vers eux. Étrangement, si Blake est son travail de la soirée, Ophélia commence à être bien intriguée par Declan et son intérêt clairement affiché pour cet homme. Il y a cette partie d'elle qui lui dit de se débarrasser de Declan, de lui souffler une envie pressante de quitter les lieux mais... Mais il y a cette autre petite partie d'elle qui a envie de savoir pourquoi il a cet intérêt. C'est cette deuxième partie qui va l’emporter.

« Oh, la pièce qui est là-bas ? » Blake désigne la pièce en question avec un sourire complice envers Declan. « Je suis curieux de savoir cette nouvelle et, avec une compagnie telle que vous, ma chère Ophélia, ça n'en sera que plus intéressant, j'en suis persuadé. »

Il prend donc la direction de la pièce. Au passage, il pose une main sur un serveur en lui glissant quelques mots à l'oreille et, automatiquement, l'employé hoche la tête pour aller ouvrir la porte scellée. D'accord. Ophélia n'est pas la seule à être capable de suggérer de petites choses aux gens. Là où ça commence à sentir mauvais c'est que : 1, Declan n'a jamais été dans la pièce en question pour savoir qu'il y a du whisky. 2, Blake non plus donc il n'est pas supposé savoir de quelle pièce Declan pouvait parler.

« Après vous. »

Dans un sourire trop parfait, Blake les invite à entrer. Ce qu'ils font. Une fois fait il demande une nouvelle chose au serveur et... La porte se verrouille derrière eux.

« Bien. » Le sourire de Blake a disparu et il sort un petit objet de sa poche. « Est-ce que vous savez ce que c'est ? »

La réponse d'Ophélia est un long soupire alors qu'elle roule des yeux. Oui, elle sait ce que c'est et, franchement, elle s'en serait bien passé.

« Une pierre de mental. »
« Parfait. Maintenant que les choses sont claires...»

Sauf qu'elles ne doivent pas l'être pour Declan. Blake semble partir du principe qu'ils travaillent tous les deux ensembles. La pierre qu'il a dans les mains est, en fait, un objet magique qui permet de détecter quand une personne entre dans votre esprit et vous fais prendre conscience de la supercherie. En d'autres termes : Blake savait pertinemment qu'il ne connaissait pas Ophélia et l'avait laissé croire pour qu'ils puissent tous s'isoler.

« … Vous me voulez quoi et vous travaillez pour qui ? »
« On ne travaille pas ensemble. Il peut partir. »

Et c'est Declan qu'elle désigne parce que, après tout, ce n'est qu'un civil. Elle ne va pas risquer la vie d'une personne qui n'a rien demandé et, puis, lui effacer la mémoire serait un jeu d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (kit)
¤ MESSAGES : 734
¤ POINTS : 181
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Sam 14 Avr - 21:47



Dis-moi oui chérie
Ophélia & Declan

Cette mission me paraît presque trop facile, j’ai tendance à m’en méfier en général, mais d’un autre côté je ne viendrais pas m’en plaindre non plus. Si je peux me débarrasser facilement d’un vampire qui semble mettre mal à l’aise les EFL autant en profiter, je pourrais ensuite aller me vanter en sirotant tranquillement un bon verre de whisky. En parlant de ça, ça m’arrange que Blake désigne lui-même la salle dans laquelle on peut aller s’installer tous les trois, parce qu’avec ma chance j’aurais pu désigner les toilettes sans m’en rendre compte et me faire avoir comme ça.

- Exactement, ne perdons pas de temps dans ce cas.

Et c’est ainsi que nous nous dirigeons tous les trois dans la salle où la porte se verrouille derrière nous. Bon je veux bien qu’il veuille avoir un peu d’intimité mais quand même, je n’ai jamais apprécié les types qui s’enferment à clé avec d’autres dans une pièce. Si encore on avait évoqué un plan à trois pourquoi pas mais là ce n’est certainement pas le cas. Et là il commence à se dérouler une conversation bien étonnante entre Ophélia et Blake. Pierre de mental ? Travaillez pour qui ? Je fronce les sourcils. Ok visiblement je ne suis pas le seul à qui on a confié une mission le concernant mais pour l’instant ma couverture est encore intacte grâce à elle.

- Je ne sais pas de quoi vous parlez mais je ne partirai pas d’ici avant d’avoir partagé ma bonne nouvelle.

Et sur ces mots je me dirige vers la bouteille de whisky que j’ai repéré dans le meuble en arrivant. Au moins il y en a bien une. Je commence donc à attraper la bouteille ainsi que trois verres parmi ceux qui se trouvent dans le meuble.

- Vous feriez mieux de...

- Vous savez, c’est difficile de vous mettre la main dessus monsieur Blake, alors la moindre des choses c’est de me laisser aller jusqu’au bout.


Je sers trois verres, glissant discrètement un poison principalement à base d’eau bénite dans les trois verres, au cas où il voudrait échanger. A priori ça ne nous fera pas grand mal à Ophélia et moi, alors que lui, le mélange de l’eau bénite et de l’autre produit que j’ai mis dedans ne seront vraiment pas agréable à supporter pour son estomac mort. Je m’approche d’eux, les trois verres en main, tendant le premier à Ophélia avant de tendre celui de Blake.

- Mais avant buvons une petite gorgée pour nous détendre.

Le regard de Blake est suspect sur moi avant de finalement commencer à porter le verre vers sa bouche, mais il s’arrête en cours. Il pose le verre contre le meuble à côté et je me retrouve la seconde suivante plaqué contre l’un des murs, sa main autour de ma gorge et ses canines menaçantes sous mon regard.

- Vous croyez que je ne sais pas repérer l’odeur de l’eau bénite ? Je ne suis pas n’importe quel vampire.

- Moi qui croyais que la vieillesse vous ferez perdre vos sens... Tant pis, j’ai d’autres cordes à mon arc.


Et sur ces mots je le repousse en arrière, assez pour pouvoir me libérer de sa prise en tous cas. Puis je sors de mes fringues un gun camouflé, j’ai pas pu emmener bébé avec moi mais fallait pas s’attendre à ce que je me ramène les mains vides, trois armes c’est le minimum, surtout face à une cible pareille. Je pointe Tic vers Blake, sourire aux lèvres.

- Voyons voir si vous êtes plus rapide que les balles...

Et ces balles-là feront très mal, même à un vampire, croyez-moi, je me suis chargé moi-même de leur fabrication.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Ophelia A. Pierce

avatar

Alliance • Sorcière • Représentante



¤ AVATAR : Kate Winslet
¤ CRÉDITS : rosewins
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 10
¤ AGE : 40 ans
¤ GROUPE : Représentante & Dirigeante de l'Alliance à Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/03/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Mer 18 Avr - 1:10

Ophélia sent un de ses sourcils se relever quand Declan parle de boire un verre. Dieu, il est peut-être doué pour deviner des choses sur les gens, grâce à leurs tenues, mais sur ce coup-là il a l'air débile. Ne comprend-il pas qu'il est temps pour lui de partir ? N'a t-il pas un semblant d'instinct de survie qui lui intimerait de dégager de cette pièce – fermée de l'extérieur ? Ou n'est-il que ce genre d'homme à vouloir profiter d'une bouteille de whisky, peu importe ce qui se passe autour ? Généralement les gens sont supposés bloqués quand on commence à parler de pierre de mentale ou se mettre à rire en pensant à une blague. Mais non, lui, il reste là à vouloir faire boire tout le monde. Les hommes, je vous jure ! Tout juste bon à s'afficher sur une photo avec une chemise trop ouverte !

Il aurait été tellement facile de faire un tour dans la tête de ce Declan, de voir cette nouvelle qu'il avait à annoncer et d'en finir rapidement. Mais elle s'abstient, parce que ce n'est pas drôle et que c'est trop facile. Et que malgré cette certaine prestance qu'elle peut dégager, cet air distant qu'elle peut mettre au travail et les décisions froides qu'elle est capable de prendre, Ophélia peut avoir ce petit côté étrange qui lui demande d'être un peu surprise dans la vie, de ne pas tout aller chercher dans la tête des gens. Et c'est pour cette raison, alors que ça n'a rien à faire dans cette scène, que les trois se retrouvent avec un verre à la main. Improbable.

Tout part en vrille. Blake n'a même pas bu qu'il se retrouve à plaquer Declan. Un soupir se fait entendre de la part d'Ophélia, qui roule des yeux en entendant parler d'eau bénite. Non mais sérieusement les gars, à quoi ça sert de se faire chier à garder un secret si tous les péquenauds du coin sont au courant de l'existence des vampires. Elle secoue la tête en les regardant, se croyant presque devant un combat de coqs. Y en a un qui a les crocs plus longs, alors l'autre se sent obligé de dégainer ses armes. Pour quoi ? Prouver qu'il en avait une plus grosse ? Ah, ces hommes ! Faut pas se demander pourquoi il n'y a que des femmes sorcières et que les Dieux n'ont pas offert cette possibilité aux hommes. Hey, t'as vu je sais allumer un feu de cheminé ! Ouais ben moi, regarde, j'peux foutre le feu à la baraque !

« Quelle bonne idée. Des armes !» Et elle y met un tel faux enthousiasme qu'on peut difficilement passer à côté du sarcasme de cette phrase. « Alertons tout le monde, histoire que tout le monde puisse profiter de ce petit entretien. » Son regard se pose sur Declan pour se faire bien plus autoritaire. « Je vous conseille de ranger vos armes, sinon elles vont rapidement se retourner contre vous. »

Elle n'est pas télékinésiste, mais Declan peut avoir une soudaine envie de se faire sauter la cervelle. Ce qui serait fort fâcheux parce que, elle en est certaine, avec un peu de bonne volonté il serait capable de très bien porter la cravate. Et, bien sûr, elle est assez curieuse de savoir d'où il tient cette connaissance du monde obscur. Blake, de son côté, reprend un sourire comme s'il pense avoir gagné une bataille.

« Pas la peine de sourire comme ça, hein. » Elle soupire une nouvelle fois, avec la fâcheuse impression d'être une animatrice de centre aéré. « Pierre ou pas pierre, j'ai d'autres cordes à mon arc. »

Il y a comme un effet ping-pong. En moins de deux secondes, c'est elle qui se retrouve plaquée contre un mur, la main du vampire autour de son cou, alors qu'elle s'apprêtait à boire son verre. Quel gâchis ! Le visage de l'homme approche le sien, ce sourire suffisant sur la tronche, pendant qu'il décide de se mettre à murmurer.

« Tu ne peux rien contre moi, petite sorcière ! »

C'est à son tour de sourire alors que, très doucement, juste pour lui elle souffle un seul et unique mot : « Purgatoire ».

Aux humains, on raconte des légendes qui parlent de vampires et de loup-garou. A certain surnaturels, on raconte des histoires de purgatoire. Un endroit que personne ne connaît, qui n'est qu'une légende mais qui n'a jamais laissé de preuves de sa véritable existence. Certaine personnes vous dirons qu'on ne revoit jamais les gens qui vont là-bas et, bien vite, on croit que c'est juste une histoire pour faire peur les gens, pour les empêcher de franchir certaines lignes.

Un simple mot et y a Blake qui semble hésiter un instant, qui a perdu son sourire. A se demander s'il a envie de croire à cette histoire ou non. Et, très honnêtement, Ophélia elle veut juste qu'il est ce petit trouble pour aller glisser la main dans la poche de Blake... Objectif : récupérer cette fichue pierre, en espérant que Declan ne fasse pas quelque chose de stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (kit)
¤ MESSAGES : 734
¤ POINTS : 181
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Sam 5 Mai - 19:00



Dis-moi oui chérie
Ophélia & Declan

Bon j’ai un vampire à dégommer, une demoiselle en détresse à sauver et dans le meilleur des scénarios j’aurais pu dire un bâtiment à faire exploser mais bon, on n’est pas dans le meilleur là, dommage... J’entends la voix d’Ophélia pleine de sarcasme à propos de l’arme que je pointe vers le vampire, pas étonnant, en général les armes à feu ça ne plaît pas beaucoup aux dames, mais bon faudra bien s’y faire, c’est pas comme si j’avais pu emmener bébé avec moi. Pointant toujours le vampire de mon arme, je penche légèrement ma tête sur le côté pour pouvoir la voir derrière le vampire que je braque.

- Déjà moins flingue est sous silencieux, donc personne n’entendra rien, ensuite j’aime pas beaucoup les menaces chérie, faudrait savoir dans quel camp tu te situes.

Pas dit qu’avec le "chérie" elle ait envie d’être dans le mien, mais faudra bien faire avec. Le vampire a l’air d’apprécier notre petite dispute, c’est vrai que c’est pas vraiment le moment pour ça mais merde, faut pas me provoquer ! Et lui il devrait moins sourire alors que sa cervelle va finir en compote. D’ailleurs la tienne aussi risque de finir en morceau Ophélia, puisqu’apparemment tu es une sorcière. Surprise, je tue tous les surnats ! Mais autant lui faire croire qu’on est dans le même camp tant que l’ennemi commun est encore de ce monde. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis comme on dit.

- Les cordes ce serait bien de les...

Utiliser. J’ai pas le temps de finir ma phrase, à croire que personne n’a envie de m’écouter ici. Le vampire se retrouve l’instant d’après à plaquer Ophélia contre un mur, se foutant royalement de mon flingue toujours bien chargé. Putain personne ne me prend au sérieux ou quoi ?! Non, ils n’en ont rien à foutre de ma poire en arrière-plan, génial. Je pourrais tout aussi bien être en train de siroter un verre en les regardant que ça ne les gênerait pas plus que ça.

Je me mets à lâcher un long soupire. Vous êtes bien mignon à parler de purgatoire et compagnie, mais moi j’ai d’autres choses à foutre de ma soirée et j’aimerais bien ne pas rentrer trop tard ce soir. La seconde suivante la balle est tirée et traverse la gorge du vampire. Du sang gicle sur Ophélia alors que la balle bénite commence à laisser son poison courir dans le sang du vampire. Croyez-moi il ne va pas apprécier. Je l’arrache des bras d’Ophélia et c’est à mon tour de le plaquer, au sol cette fois, mon arme collée à son front.

- Les Fratres m’envoient récupérer un objet qui leur appartient, si tu veux que ta mort soit moins douloureuse tu ferais mieux de coopérer rapidement.

Je me moque bien de parler des Fratres devant Ophélia étant donné que je compte la tuer ensuite. Pas d’espérance de vie pour les surnaturels avec moi, désolée chérie, on se sera bien amusé pendant quelques minutes mais toutes les bonnes choses ont une fin. Enfin pour l’heure c’est lui qui approche de la fin. Tu sens le produit glisser dans tes veines et brûler ton sang ? C’est normal, ce sera même de pire en pire au fil des secondes.

- Aucun vampire n’a supporté plus d’une minute ce poison dans les veines, si tu veux on peut chronométrer.

Je ne suis pas du genre à torturer, encore moins à apprécier la torture, mais je suis prêt à le faire pour obtenir ce que je veux, tant que ce n’est pas purement gratuit je n’ai pas de problèmes de conscience. Je te laisse moins de vingt secondes avant de finir par cracher le morceau. Je tourne mon regard vers Ophélia.

- C’est le moment pour vous de vous éclipser.

De toute façon je te retrouverai très vite, crois-moi. La traque est loin d'être finie pour ce soir.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Ophelia A. Pierce

avatar

Alliance • Sorcière • Représentante



¤ AVATAR : Kate Winslet
¤ CRÉDITS : rosewins
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 10
¤ AGE : 40 ans
¤ GROUPE : Représentante & Dirigeante de l'Alliance à Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/03/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Lun 14 Mai - 11:53

Elle est tranquillement en train de discuter avec le vampire, qui la plaque contre un mur, et s'efforce de récupérer la pierre qu'il a dans la poche. Tout se passe bien et, tout se serait bien passé si l'autre ne s'était pas mis à jouer les coq dans une basse-cour. Les doigts d'Ophélia se ressèrent sur la pierre quand le coup est tiré – d'accord pour le silencieux, elle veut bien lui accorder ça – et que l'étreinte qu'elle subissait se relâche. Une traînée de sang, au passage, qui vient maculé son visage et ses vêtements.

« Génial ! »

Elle enjambe le bas du corps du vampire au sol et se se fait menacer par Declan. Les EFL... Il y a vraiment des fois où elle se demande comment ce groupe peut encore être secret à balancer leur appartenance à tout va. Ah oui. Il tue sur leurs passages, ça aide, parait-il, à garder le secret. Elle laisse passer un soupir alors que Declan parle – menace – demande au vampire de coopérer.

« Excusez-moi »

Elle passe, se penche et choppe un mouchoir en tissus – propre, s'il vous plaît – dans la poche du costume de Blake. Elle se redresse pour essuyer le sang qu'elle a sur le visage pendant que, le plus normalement du monde, les deux autres sont en train de parler. Et voilà que le gars il lui dit qu'elle peut partir. Vraiment ? Il est presque amusant à croire qu'elle va le laisser là, tranquillement, à torturer et tuer un vampire. C'est la différence majeure entre son organisation et celle de Declan. Eux, ils ne tuent pas sous prétexte d'une religion. Ils ont une justice qui agit.

« Oui, d'ailleurs. En parlant de ça. »

Elle a un léger sourire sur les lèvres alors qu'elle s'introduit dans la tête de Declan. Ceux qui la connaissent bien savent qu'elle est spécialisée dans les illusions et c'est, tout à fait, ce qu'elle va faire avec le EFL. Ce que Declan voit, c'est un sursaut de Blake qui veut le mordre. Il cherche à riposter rapidement, Declan, parce qu'il faut que l'illusion reste crédible mais, il y a son arme qui s'enraye. Blake en profite pour se redresser et planter ses crocs dans la gorge de Declan pour, au passage, lui arracher des bouts de chair et le laisser tout sanguinolent.

L'effet recherché ne se fait pas attendre, Declan se recule en planquant une main sur sa gorge. Elle le laisse dans son coin, à se rattraper à ce qu'il peut alors qu'il doit probablement pensé qu'il va y rester. Ophélia en profite pour sortir un téléphone et s'approcher de Blake.

« On peut vous aider. » Définitivement pas les mêmes méthodes que Declan. « mais, en attendant... »

Ophélia pose une main sur la tempe du vampire pour le calmer, pour lui faire croire que tout va bien et qu'il n'est pas blessé. Ça n'empêche pas l'eau bénite de faire son office mais ça lui permettra de gagner des précieuses minutes en attendant qu'une équipe vienne le récupérer. D'ailleurs le message est envoyé et elle range son téléphone.

Elle se redresse et délaisse Blake, qui est dans son monde merveilleux, pour revenir vers Declan toujours en train d'agoniser faussement.

« Donc, comme je disais. » Elle laisse passer un petit claquement de langue réprobateur. « Les armes à feu, ce n'est pas toujours une bonne chose. » Elle penche la tête pour voir une blessure invisible. « ça fait mal ? » Il n'y a pas tellement de compassion dans le timbre de sa voix. « Juste par curiosité, pourquoi Blake vous intéresse ? » Lui, et le EFL. « Je pourrais apaiser cette douleur, vous savez ? » Plus qu'il ne peut le penser sur l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (kit)
¤ MESSAGES : 734
¤ POINTS : 181
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Mar 15 Mai - 1:09



Dis-moi oui chérie
Ophélia & Declan

La mission avance bien tout compte fait, je ne pensais pas que ce serait aussi facile, je m’attendais à ce que ce soit un peu plus existant néanmoins, mais on ne peut pas tout avoir. La sorcière n’a pas l’air bien ravie que je prenne la situation en main, mais je ne la retiens pas ici, au contraire, tu devrais fuir tant qu’il en est encore temps, car après lui c’est toi que je compte traquer et tuer. Oh ta mort ne fait pas partie de ma mission, mais je suis un Fratre un peu à part, celui qui tue tout ce qui n’est pas humain et toi tu n’es pas une humaine.

Elle revient vers nous après s’être débarbouillée du sang de Blake et là il se passe quelque chose qui échappe complètement à mon contrôle. Le vampire trouve par je ne sais quel miracle la force de m’attaquer et mon arme ne fonctionne pas. Je n’ai pas le temps de froncer les sourcils de surprise, de chercher à comprendre la situation que je sens les crocs de mon ennemi se planter dans ma gorge et arracher avec rage tout ce qu’il a pu attraper entre ses dents. Pendant une seconde je ne réagis pas, je me trouve immobile à les regarder tous les deux, puis mon sang se met à gicler et je recule d’un pas, essayant de m’attraper aux meubles avant de trébucher.

Je m’écroule par terre, ma main attrapant ma gorge avec l’espoir vain d’arrêter tout ce sang de couler. Ma respiration est loin d’être normale, je me sens m’étouffer avec mon propre sang, cet enfoiré a bien mordu. Comment mon arme a-t-elle pu s’enrayer alors que je les vérifie toutes avant chaque mission ? C’est une erreur de débutant qui me coûtera la vie, pathétique. Je m’attendais à une mort disons un peu plus héroïque. Kylian aurait honte de moi.

Je la vois calmer le vampire avec ses dons et ça me met d’autant plus hors de moi. Je déteste les sorcières. Ce vampire devait agoniser pour parler avant que je ne l’achève et toi tu lui sauves la vie et tu le laisses repartir avec l’information qu’il me faut. Puis tu reviens vers moi, si sûre de toi... Et moi je me demande pourquoi est-ce que je ne suis pas encore mort. Blake m’a arraché la carotide, normalement mon agonie n’aurait pas dû durer plus de quinze secondes. Pourtant je continue de me noyer dans mon sang alors qu’elle me pose ses questions.

- V-Va.. en... en-enfer !

Dans un élan de force j’arrive à m'emparer d'une dague entre mes fringues que je lance droit dans son épaule. Prends-toi ça, sorcière. Mais son petit tour de magie n’a toujours pas cessé malgré sa propre douleur. Bordel ! J’arrive à me redresser, difficilement, m’aidant du meuble derrière moi d’une main alors que l’autre maintient toujours la blessure à ma gorge. Est-ce que ça changerait quelque chose que je la relâche ou pas ? Si tout est dans ma tête alors non et ça ne peut qu’être le cas sinon je serais déjà mort. Je déteste les sorcières. Je déteste qu'on s'infiltre dans mon esprit. Il faut que je trouve un moyen d’arrêter ça, je ne serais pas au mieux de ma forme pour me battre si j’ai la sensation de me noyer constamment dans mon propre sang.

- T-Ton.. vampire... Tu ne le soigneras p-pas sans... m-mon antidote.

Oui tu as parfaitement compris la menace, jolie Ophélia, si tu veux que ton vampire survive tu as plutôt intérêt à arrêter de te jouer de moi. Ce n’est pas parce que tes tours de passe-passe ont réussi à atténuer ses souffrances que le poison ne continue pas d’agir pour autant et tu vois, il n’y a pas juste de l’eau bénite dedans, il y a un produit beaucoup plus chimique qui s’infiltre dans ses veines.

- D-Dépêche-toi... il lui reste moins de... d’une minute à vivre.

Ce qui est faux, il lui en reste un peu plus mais ça elle n’a pas besoin de le savoir. C’est toujours dans l’urgence qu’on ne réfléchit pas à ce que l’on fait et c’est justement ce que je veux, que tu ne trouves pas de plan B dans les temps face à ce qu’il se passe.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Ophelia A. Pierce

avatar

Alliance • Sorcière • Représentante



¤ AVATAR : Kate Winslet
¤ CRÉDITS : rosewins
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 10
¤ AGE : 40 ans
¤ GROUPE : Représentante & Dirigeante de l'Alliance à Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/03/2018


MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie Dim 20 Mai - 21:41

Ophélia se paye le luxe de faire comme si elle avait du mal à comprendre ce que Declan essaye de dire. Elle tend l'oreille, il dépose sa main comme pour amplifier le son, et secoue la tête. Non, décidément, c'est bien difficile de le comprendre alors qu'il a l'impression de se noyer dans son propre sang. Elle joue mais elle perd. Parce que le EFL, il ne dit pas son dernier mot aussi vite. Sans qu'elle ne puisse rien faire, une grimace de douleur vient se figer sur son visage, en même temps qu'une dague se plante dans son épaule.

« Vraiment ? »

Elle ne sait pas. Elle ne sait pas s'il a visé là où il voulait, ou si la douleur illusoire lui a fait louper son tir. Dans le fond, elle n'a pas envie d'avoir la réponse. Elle soupire un bon coup et retire la dague de son épaule, non sans douleur bien qu'elle fait en sorte que ça ne voit pas trop. C'est qu'elle a une stature à préserver, tout de même ! La dague est balancée à l'autre bout de la pièce et elle porte sa main à sa toute nouvelle blessure. Fais chier. Puis, sérieusement, comment elle allait pouvoir rattraper sa robe maintenant ? Entre le sang et le trou dedans, elle était fichue. Merci Declan.

« Me blesser ? » Elle pointe son index vers Blake. « J'ai du sang de vampire à disposition, ce n'est quand même pas bien utile d'en arriver là. »

Si Ophélia le veut, elle peut très bien se soigner avec le vampire qui ne capte plus grand-chose du monde qui l'entoure. Declan vient juste de foutre en l'air sa robe, pour le plaisir de le faire. Il n'y a pas d'autre intérêt. Ça l'agace un peu tout ça. Encore un peu plus quand il parle d'antidote. Les EFL chimistes, qui modifient des composants, ça aussi c'est chiant. Mais, elle délaisse sa blessure pour reporter son regard sur Declan avec un sourire des plus radieux.

« Je suis bien d'accord avec toi. Pour une fois. Je ne vais pas le soigner. Tu vas le faire. »

C'est sa façon, à elle, de se venger pour la robe abîmée. Lui, il lance des dagues. Elle, elle soumet. Chacun son truc. Son sourire s'efface un peu et ses lèvres bougent pour former des mots qui ne sont pas audible. Declan n'a plus l'impression que sa gorge saigne, l'illusion est tombée mais il ne peut pas bouger pour autant. Le regard de la sorcière se fait plus prenant sur le EFL et, ce dernier, se met à bouger sans qu'il n'ait le choix.

En premier lieu, Declan a une soudaine envie de se débarrasser de toutes ses armes, ainsi que de vider le chargeur de son flingue. S'il a l'impression de les balancer à l'autre bout de la pièce, en réalité, il les pose sur le meuble qui est à côté de lui. Au moins, comme ça, s'il reprend ses esprits et qu'il veut ses armes, il ira du mauvais côté dans un premier temps. Et ça, ça laissera un peu de temps à Ophélia pour reprendre les choses en main s'il le faut. Ensuite, et c'est là que ça devient intéressant le pouvoir qu'elle peut avoir. Ce n'est pas comme un contrôle, bête et stupide, comme peuvent avoir ces nécromanciennes ! Non, quand Declan va vers le vampire pour lui donner l'antidote, il le fait parce qu'il a une réelle envie de sauver ce suceur de sang. Et, faut dire, qu'elle trouve ça assez drôle Ophélia. Quand elle relâchera son contrôle, il gardera toujours ce souvenir d'avoir eu envie de l'aider, même s'il pourra facilement comprendre que cette envie n'était pas réelle.

Du coup, c'est avec un sourire amusé qu'elle regarde le EFL soigner un vampire qu'il a essayé de tuer. Bon, elle veut bien admettre que ce n'est drôle que pour elle mais, ça, ce n'est pas très grave. Le vampire, par contre, elle le laisse dans son monde merveilleux pour qu'il ne se relève pas au moment d'aller mieux. Les deux risquaient encore de se remettre sur la tronche, et elle aimerait bien le garder en vie jusqu'à l'arrivée d'une équipe de l'Alliance. En attendant, elle fait en sorte que Declan est envie de se mettre à l'opposé d'eux. Assez loin pour avoir un peu de temps en cas de nécessité. C'est à ce moment-là qu'elle relâche son emprise sur lui, tout en lui laissant le souvenir de tout ce qu'il a pu ressentir ou penser. Mais, au moins, il sait que c'est faux et récupère le contrôle de ses pensées et de ses envies.

« Là, je te conseille de faire attention à ce que tu as envie de faire. Tu n'auras pas le temps de nous atteindre que je pourrais te donner envie de passer par la fenêtre. »

Ou de s'égorger avec un bout de verre mais, quand même, elle est un peu moins fan de ce genre de méthode. Même pour un EFL
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Dis-moi oui chérie

Revenir en haut Aller en bas
Dis-moi oui chérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là :: Ailleurs sur Terre-
Sauter vers: