RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

You have to learn to know • Ciaran & Calista

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Calista Ives

avatar

Vampire  Reine Du Nord-Ouest



¤ AVATAR : Claire Holt
¤ MESSAGES : 126
¤ POINTS : 21
¤ MULTIS : Lula Henley
¤ AGE : 500 ans réels / 25 ans d'apparence
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 03/11/2017


MessageSujet: You have to learn to know • Ciaran & Calista Jeu 29 Mar - 0:30

Les crocs solidement plantés dans le poignet de l’homme, elle s’abreuvait avec le désir solide de mieux achever sa victime. Pourtant, maîtresse des lieux tout comme des règles, la belle blonde savait qu’elle n’irait jamais jusque-là. Vêtue d’une robe noire qui lui arrivait à mi-cuisses, de talons aiguilles et d’une veste de la même couleur que sa peau d’ivoire, elle maintenait l’homme contre elle tandis que lui laissait promener son autre main dans ses mèches blondes, caressant sa joue par instant. Finalement, se détachant de lui, elle prit une profonde inspiration, fermant un instant les paupières pour mieux savourer le jus qui coulait dans son être. Un vampire de sa garde rapprochée se tenait au bout de la ruelle, classe, habillé d’un costard coutant plusieurs milliers de livres. Il était là pour s’assurer que personne ne viendrait déranger sa reine dans cet instant privé.

« Ca t’a plu ? » Plaquant ses lèvres carmines et humide de son sang, Calista embrassa l’inconnu, laissant sa langue et le gout ferreux et salé du sang venir rencontrer la sienne. Les mains de l’homme trouvère ses hanches, caressant son corps parfaitement taillé à travers le tissu léger de son vêtement. C’était sa façon à elle de remercier ce jeune homme en manque de soi. La reine de l’Assemblée Vampire Nord-Ouest aimait s’entourer d’âme torturées quand il s’agissait d’humaines. Dans le cas de Victor ci-présent, étudiant talentueux en droit pourtant forcé de se prostituer pour payer ses études, elle souhaitait tendre une main charitable. « Je prends toujours plus de plaisir à tes côtés, mon cher… C’est pourquoi je me dois de te faire cette offre. » D’un claquement de doigts, elle appela l’homme qui se tenait au bout de la rue. S’avançant vers eux, Calista se détacha de l’humain qui sembla soudain bien plus effrayé. Le gorille vampire dû sentir cela car il s’empressa d’ouvrir sa veste pour en sortir une enveloppe de papier kraft qu’il tendit à sa maîtresse. « Ta vie est un véritable gâchis, Victor… Tu mérites mieux que de t’abaisser à ces pratiques qui pourraient, un jour, te rattraper dans le cadre de ta profession. Tu as un avenir brillant qui t’attends, je le sais car nous en avons déjà parlé. C’est pourquoi je veux t’aider. » Lui offrant simplement l’enveloppe, elle le laissa l’ouvrir, observant son garde du corps reprendre son poste en bout de rue. Le jeune homme découvrit alors le contenu du papier et ne put retenir un juron. « Dix-mille livres. Et ce n’est qu’une avance. Considère cela comme un cadeau de ma part et, comme tu le sais, ce cadeau est évidemment intéressé. » S’avançant vers lui, elle caressa à son tour sa joue. « Je veux ton sang autant que je veux cette position que tu occuperas plus tard et qui pourrait me servir… Si tu acceptes, évidemment, tu serais comme un employé, sans comptes à rendre pour moi. Ta réputation mérite de rester intacte, autant que ton sang si… gouteux… Je te laisse réfléchir, si c’est ce que tu souhaites. » « Qui aurait besoin de réfléchir à ça ? C’est tout vu… » Il avait les larmes aux yeux. Prenant la vampire dans ses bras, il la remercia et Calista sourit. Puis, elle lui proposa de le faire déposer chez lui et c’est ainsi qu’elle laissa son chauffeur prendre soin de ce nouveau calice, de ce précieux protéger.

Décidant de rentrer à pied, toujours accompagnée de son garde, il finit ppar lui signifier l’incompréhension qu’il avait à la voir se montrer si généreuse avec ces ratés. Un grondement sourd s’échappa de sa gorge. « Misérable… Aurais-tu oublié les origines qui sont miennes ? Jamais je n’ai cherché à les cacher. Ces hommes et ses femmes que nous aidons ne sont pas des ratés, mais des victimes de la vie. Ils méritent cette chances et bien plus que cela, comme celle que, jadis, on a su m’accorder… Crois-tu vraiment que… » Elle s’interrompit brusquement. Une odeur venait de court-circuiter ses sens, autant que ceux de son voisin. Le sang. Forte, fraîche. L’odeur était proche, enivrante, annonciatrice d’une véritable boucherie. Si elle possédait un certain self-contrôle, elle savait que son garde, plus jeune, pouvait y céder bien plus facilement. « Rentre. » Grondement qui ne laissait pas place au doute, forçant l’obéissance du vampire qui déguerpit loin de tout ça à grande vitesse. Libérant sa nature, Calista se fit plus rapide, plus agile, se précipitant jusqu’à la source de ce profond malaise. Et la scène qu’elle découvrit fut des plus dures.

Agrippé à la gorge d’un humain, une sangsue semblait en train de la vider, comme on égorge un porc. S’échappant de la carotide, le sang giclait au travers de la ruelle dans un spectacle peu ragoutant. Si personne n’agissait, l’homme serait mort en moins de trente secondes. Grondant, elle fonça, arrachant le vampire à sa prise, usant de la force qu’inculquait son âge pour repousser le blond dans les poubelles. Ses sens aux aguets, elle planta ses crocs sortis dans son propre poignet, le plaquant sur la bouche de l’humain. Le sang coulait, abondamment. Trop. Elle ne savait si elle parviendrait à le sauver, si la guérison pourrait opérer assez rapidement. Une fois le nécessaire fait, elle se précipita à nouveau sur le vampire, l’attrapant par le bras pour mieux le lui tordre dans le dos. Un nouveau grognement s’échappa de sa gorge tandis qu’elle s’autorisait enfin à parler. « Tu te crois en droit de dominer les lois ? N’as-tu pas cru un instant que je ne découvrirais pas ton œuvre, imbécile ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ciarán O'Regan

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Will Tudor
¤ CRÉDIT AVATAR : ©Miss Pie for signa
¤ MESSAGES : 481
¤ POINTS : 127
¤ MULTIS : Kylian the boss
¤ AGE : Transformé à 21, 46 ans âge vampire
¤ ZONE LIBRE : Profil - Liens - Rps

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 02/02/2018


MessageSujet: Re: You have to learn to know • Ciaran & Calista Ven 30 Mar - 2:28

You have to learn to know

Je referme la porte doucement avant de partir pour ma chasse quotidienne. On s'était réconcilié avec Arthy depuis ma perte de contrôle dans la forêt quelques jours avant. Aucun de nous n'avait encore compris réellement ce qu'il s'était passé. Je n'avais absolument pas réussi à stopper cette colère, la laissant alors m'engloutir totalement. En temps normal, j'arrivais à me calmer légèrement, sauf quand j'atteignais le stade supérieur.
Je soupire avant de sortir de l'immeuble, m'enfonçant ensuite dans la nuit noire. Il était encore assez tôt et beaucoup de gens vadrouillaient dans les rues. Ils parlaient, rigolaient et profitaient tous de l'Happy Hour toujours en activité.
Je m'arrête un instant avant d'observer les lieux, essayant de trouver un angle d'attaque et une ruelle peu fréquentée.
Cette histoire tournait dans ma tête et m'empêchait clairement de me concentrer sur ce que je faisais. Je n'étais pas à l'aise ce soir. J'allais vite me nourrir avant de rentrer pour me caler contre mon loup.

Parcourant les différents lieux, je tombe enfin sur deux personnes, cachées pour une intimité tant désirée. Je m'approche alors silencieusement avant de me jeter sur ma victime la plus proche. La femme hurle avant de s'enfuir tandis que je plante mes crocs dans le cou de l'homme, plaquant ma main contre sa bouche, le collant dos au mur.
J'étais beaucoup trop ailleurs pour prendre la peine de mordre délicatement et de faire attention à son rythme cardiaque. Qu'importe, on ne m'en voudra pas de tuer une seule victime ce soir. Personne n'en saura rien finalement. Le secret mourra avec son cadavre.
Je bois rapidement, étrangé à tout sons extérieur avant d'être poussé avec violence sur le mur, me retournant rapidement pour découvrir une vampire que je n'avais jamais observé auparavant. Tout chez elle sentait la puissance et la noblesse sans comprendre ce qu'il me faisait dire ça. Je la vois s'afférer pour sauver le mortel. Quelle curieuse réaction... Je plisse un peu les yeux, n'arrivant pas à m'empêcher d'observer cette curieuse scène plutôt que de m'enfuir à toute jambe. Je finis par lever les yeux vers elle tandis qu'elle me plaque dans le mur. Ok, je ne l'avais pas vu venir, je l'admets ! Je grogne de douleur, me faisant tordre le bras dans le dos. Je me débats un peu, mais sa prise reste beaucoup trop puissante pour le jeune vampire que j'étais. Les lois ? Je savais que les vampires respectaient quelques règles, mais je n'avais pas connaissance des lois...
Je grimace, la souffrance me parcourant le corps alors que j'essaie d'articuler quelques mots dans un soupir.

- Je... Ne connais pas les lois je... Suis désolé... Je ne tue pas toujours... Je vous promets...

L'homme gémis légèrement à côté. Cela me rassure qu'il ne soit pas mort. Fin pas pour le moment. Au moins, j'aurais ça en moins à me reprocher si j'en sortais "en vie".

- Je... Me contrôle mieux d'habitude... Je vous le promets...

J'avais du mal à me parler alors qu'elle me tient toujours avec force. On avait plutôt de toute manière tout intérêt à partir d'ici avant que sa copine ne revienne accompagnée de quelques policiers. Enfin, si elle ne l'avait pas abandonné salement ici...

Me maintenant toujours par le bras, la vampire s'occupe de nouveau de l'humain avant de m'emmener plus loin, à l'abri de tout regard indiscret. Et moi qui souhaitais juste rentrer tôt. J'avais peur de finir enfermé, mais je ne pouvais actuellement rien faire de plus que la suivre docilement.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Calista Ives

avatar

Vampire  Reine Du Nord-Ouest



¤ AVATAR : Claire Holt
¤ MESSAGES : 126
¤ POINTS : 21
¤ MULTIS : Lula Henley
¤ AGE : 500 ans réels / 25 ans d'apparence
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 03/11/2017


MessageSujet: Re: You have to learn to know • Ciaran & Calista Jeu 12 Avr - 15:42

Tout s’était passé très vite. Les cinq cents ans d’expérience de Calista lui permettaient d’user d’une vitesse et d’une agilité que peu de vampires à Londres pouvaient envier. Elle était à l’apogée de son Art, à la quintessence de son existence. Et ce n’était nullement les talons sur lesquels elle trônait qui aurait pu l’empêcher d’agir. Se précipitant sur sa proie, elle lui avait saisi le bras, le tordant dans son dos, affirmant sa poigne quand le blondinet se débattit mollement, bien vite résigné devant sa prise de fer. Ses yeux clairs lançaient des éclairs tant la colère grondait en son être et l’odeur terrible du sang qui se répandait sur le bitume ne faisait qu’alimentait sa rage. Jamais, auparavant, elle n’avait croisé la route de ce vampire et, au vu de ses capacités à résister, elle ne mit guère longtemps avant de comprendre qu’il était bien jeune.

Elle l’aurait connu, probablement lui aurait-elle simplement arraché la tête dans la seconde même, invoquant le pouvoir royale et sa justice implacable pour faire plaisir à cette pulsion meurtrière qui revenait malgré elle de temps à autres. Interdire le meurtre des humains au cœur de Londres était, l’air de rien, d’une frustration sans égale pour celle qui, jadis, empilait les cadavres dans son sillage. Mais les temps avaient changé et les Hommes commençaient à trouver suspect ce nombre de massacres, d’où l’interdiction formelle d’en orchestrer et l’utilisation de ces humains volontaires pour offrir leur sang aux vampires. Mais lui venait de défier cette loi formelle et implacable, menaçant de vider cet homme de son sang si elle n’était pas intervenue. Et, quand bien même était-elle intervenue, l’homme demeurait en piteux état.

Il essaya de lui offrir quelques paroles, s’excusant d’une manière bien pathétique, forçant la reine à lever les yeux au ciel avec arrogance et l’agacement d’une enfant qui n’a guère de prétexte suffisant pour casser son jouet. Pourtant, quelque chose la fit tiquer. « Pas… Toujours ? Mais ne sais-tu pas que les cadavres n’ont guère leur place de ce côté de la Tamise ? Est-ce ce cher Nikolaï qui envoie son dernier né, espérant m’amadouer d’un si beau visage ? » Elle ricana, rapprochant son corps de celui du jeune vampire pour continuer en lui chuchotant quelques mots à l’oreille. « Aurait-il oublié de te préciser ce qu’il en coûte ? »

Pourtant, il y avait quelque chose dans l’attitude du jeune blond qui poussa la blonde à se questionner. Sa manière de promettre, de supplier… D’ordinaire, les sbires du Roi du Sud ne se donnaient pas cette peine, préférant rire quand on les prenait sur le fait, sachant bien qu’il s’agissait là de leur dernier acte avant la mort. Si, parfois, elle aimait faire de leur sacrifice un spectacle aux yeux de sa cour, la plupart des vampires qui défiaient ses lois se voyaient exécutés au moment même de leur méfait. Mais lui, cet enfant de la nuit, elle sentait sa sincérité, son incompréhension. Réfléchissant très rapidement, elle observa la scène. L’homme respirait avec difficulté mais gémissait avec peine. Tout en gardant sz prise sur le vampire, espérant bien ne pas le voir filer – bien qu’elle ne doutait pas de sa capacité à le rattraper – elle attrapa l’humain par le col. Ses morsures avaient un sale aspect, mais peut être vivrait-il… Dans cette optique, elle lui asséna une claque, captant son regard, laissant sa voix prendre une teinte hypnotisante. « Un chien t’a attaqué… Nous n’avons jamais été là. Endors-toi. » Ce qu’il fit sans se faire prier, évidemment.

Puis, appuyant sur sa prise, elle ordonna : « Avance. » Ensemble, les deux vampires se faufilèrent dans les ruelles plus sombres, plus abritées du regard des simples humains. Quand elle arriva dans une impasse, elle repoussa le jeune blond contre le mur de brique. Poussant un long soupir, ses crocs sortis, elle le dévisagea plus attentivement. « Bien… » Ses yeux bleus ne se détachaient pas de l’autre blond. Que devait-elle faire ? La tueuse qui sommeillait en elle voulait voir son sang couler quand la Reine impartiale souhaitait entendre jusqu’au bout son propos afin de considérer si une chance méritait de lui être offerte. Après tout, n’était-elle pas d’humeur clémente ce soir ? « Tu dis ne pas connaître les lois… Dois-je comprendre que tu n’es nullement de Londres pour te montrer si ignorant ? … Donne-moi ton nom. Ah, et si l’idée te prend de fuit, sache que ma patience a beau être grande, les pleins pouvoirs que je possède sur ces territoires m’autorisent largement à t’arracher la tête… Ou peut-être commencerais-je par te jambes, afin que nous puissions continuer de discuter… » Elle eut un sourire en coin. Plaisanterie ? Peut-être, peut-être pas. Fallait-il réellement s’y risquer ?
Revenir en haut Aller en bas
Ciarán O'Regan

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Will Tudor
¤ CRÉDIT AVATAR : ©Miss Pie for signa
¤ MESSAGES : 481
¤ POINTS : 127
¤ MULTIS : Kylian the boss
¤ AGE : Transformé à 21, 46 ans âge vampire
¤ ZONE LIBRE : Profil - Liens - Rps

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 02/02/2018


MessageSujet: Re: You have to learn to know • Ciaran & Calista Lun 16 Avr - 1:55

You have to learn to know

Je sers les crocs, restant ventre contre la pierre froide du mur, me concentrant pour ne pas gémir de douleur à cause de sa clef de bras. J'essaie de répondre comme je peux malgré la souffrance qu'elle m'imposait et la peur qui me dévorait.
Je baisse les yeux avant de timidement les remonter vers les siens. Niko qui ? De qui elle parlait ? Pensait-elle que c'était une ruse de quelqu'un ? Que j'étais juste un bouc-émissaire voir un pion d'un autre vampire dans l'unique but de l'énerver ou prouver sa puissance face à elle ?

- Je... Ne vois pas de qui vous parlez... Je n'ai... Pas été engendré ici et pas vraiment... Récemment... Je vous promets... C'est, une erreur, je... J'ai juste perdu le contrôle, je... J'essaie de m'améliorer...

Pitié, rend moi mon bras avant de me l'arracher du corps... C'était limite si je ne sentais pas mon épiphyse se déboîter de mon épaule. Et ce n'était pas vraiment plaisant.
Une plainte de l'humain ensuite, je quittais enfin le mur, toujours maintenu avec force avant de changer de ruelle, quittant la proximité de la rue principale.
Une fois lâché, dos au mur cette fois-ci tout en la regardant avec peur, je plongeais difficilement mes yeux dans les siens comme Hiro m'avait apprit. Si du moins cette technique marchait avec une vampire aussi âgé.
Me tenir à carreau, là était le seul plan que je pourvoyais. Loin de moi l'idée de m'enfuir ou de la mettre au défi. Ma seule récompense serait de rentrer en vie ce soir-là.
Je ravale ma salive à sa dernière phrase, comprenant parfaitement que la plaisanterie avait hautement une part de vérité. Après m'être massé l'épaule pour retrouver l'usage de mon bras, je soupirais un peu, essayant de reprendre contenance.

- Je ne... Tenterais rien, je vous promets... Je m'appelle Ciarán, je viens d'Irlande. Je suis ici depuis à peine quelques semaines et... Je ne connais rien aux mœurs vampirique et je suis sincèrement désolé des erreurs que j'ai pu commettre sur votre territoire. Je ne connais aucun vampire, à part un que j'ai croisé et qui ne s'est pas montré vraiment clément.
Si lui dire la vérité sans tabou pouvait me sauver la vie alors autant y aller. Je n'aimais pas vraiment en parler dès le premier "rendez-vous" mais actuellement, je préférais m'ouvrir plutôt que de finir brûler sur la place publique devant une armée de vampire réclamant ma tête dans un panier.

- Je suis resté des années en cage pour satisfaire certaines... Sorcières alors je... Je ne connais rien au niveau des lois. Je vous promets, je ne suis pas un quelconque... Pion d'un autre vampire, je suis venu justement à Londres pour en savoir plus sur mon... Espèce. Tout en gardant mes jambes si possible...

Je préférais en réalité. J'espérais que ma sincérité me sorte de cette mauvaise passe. En espérant qu'elle ne sente pas en plus l'odeur d'Arthfaël sur moi si, comme Hiro, elle était anti-loup-garou. Je souhaitais juste faire ma place, quitte à devenir de nouveau un soldat pour une autre famille. Une vraie famille cette fois.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: You have to learn to know • Ciaran & Calista

Revenir en haut Aller en bas
You have to learn to know • Ciaran & Calista
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ciaran du Val d'Anduin
» "We can only learn to love by loving"
» Every day I learn to know the new you
» " I live and I learn " - Dolores Brook McFear -
» Narcissa ♠ Blackbird singing in the dead of night take these broken wings and learn to fly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Nord de la Tamise :: Le Nord-
Sauter vers: