RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Un colis à garder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Un colis à garder Mar 6 Mar - 13:30






Un colis à garder


Kylian & Jodie


[OK, j'ai fais une GROSSE boulette. Mauvais message édité, du coup je viens de perdre le premier post]

Jodie baisse le regard sur sa main qui est restée sans réponse. Ok. Elle hausse les épaules, après tout, il y a plein de gens qui n'aimaient pas le contact avec les autres, elle ne va pas se formaliser pour ça. Ni pour la phrase qui accompagne ce non-geste. Elle fait une légère moue mais rien de bien dramatique, c'est juste que ça risque d'être long d'attendre si l'ambiance reste aussi distante. D'un autre côté, les gens qui choisissent la morgue, c'est souvent pour ne pas avoir des vivants dans les pattes. Elle peut comprendre.

La petite blonde garde sa bonne humeur en allant se mettre sur un petit tabouret métallique, tout en essayant de faire le moins de bruit possible malgré les roulements sous le siège. Le but étant de ne pas le déranger alors, doucement, elle va pour rouler un peu vers un cadavre sur une des tables. Faut bien qu'elle passe le temps, non ? Mais son action est stoppée par le fameux Dylan. Bizarrement c'est elle qui s'étonne de la réaction qu'il peut avoir. Selon elle, il est tout à fait normal de réagir comme elle l'a fait, elle ne comprend pas en quoi ça peut être étonnant.

« Euuuh. Et bien vous avez l'air de vouloir rester tranquille alors, je suppose que c'est normal de ne pas vouloir vous déranger. »

De toute façon, selon elle, ça ne sert à rien de piquer une crise parce qu'une personne est un peu froide au premier abord. Tout le monde n'a pas envie de passer son temps à se sociabiliser, forcer les choses ne ferait d'empirer une situation.

« Je vous proposerais bien de faire semblant d'être vexée ou de faire la tronche mais... » Elle hausse les épaules, presque navrée. « Je ne suis pas très douée pour faire semblant. »

Bon après elle veut bien essayer de faire un effort, si ça peut lui éviter de remettre en cause tout ce qu'il semble imaginer sur les gens. Elle ne pense pas que ce soit un manque d'analyse qui fait défaut, ou quelque chose de ce genre, il n'est probablement pas tombé sur les bonnes personnes jusqu'à présent. Faut dire que, elle doit bien l'avouer, les gens ont une fâcheuse proportion à s'énerver pour un oui ou pour un non. Chose qu'elle ne comprend vraiment pas.

« Enfin, dans la mesure ou on vient de vous imposer ma présence, j'essaye juste de faire en sorte que ça se passe le mieux possible. »

Elle conclu cette phrase par un sourire, tout ce qu'il y a de plus sincère. Dans le même temps, elle profite de ce bout de conversation pour faire rouler son tabouret jusqu'à la table d'autopsie. Au moins, elle n'aura pas à le déranger avec ce bruit s'il décide de conclure cette discussion pour rester tranquille. Jodie se penche légèrement sur le corps du mort, au niveau du visage avant de redescendre son regard sur extrémités des doigts.

« Empoissonnement, c'est ça ? »

Elle avait toujours aimé les cours de médecine légale, bien qu'elle n'aurait jamais fini dans une morgue étant donné son besoin de contact avec des gens vivants. La petite blonde désigne le cadavre du bout du doigt, tout en restant à une distance raisonnable, afin de faire comprendre qu'elle parle bien du corps. Non promis, elle n'est pas en train de lui proposer de l’empoissonner. De toute façon, elle est bien incapable de faire du mal à une mouche, alors à un humain... Même pas en rêve.

Sa conclusion, qui peut être faussée, est surtout dû aux petites taches jaunes au niveau des lèvres et les extrémités des doigts du cadavre. Cela dit, elle n'a pas vraiment d'autres éléments que ce visuel. Cela dit, cette question peut apparaître étonnant parce que, pour un vampire, il n'est pas compliqué de savoir qu'elle est fleuriste. Elle passe tellement de temps dans sa boutique qu'elle doit porter, sur elle, plusieurs odeurs florales qui mettent sur la voie de son métier. Rien à voir avec la médecine.



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Kylian Byrne

avatar

Vampire


En ligne

¤ AVATAR : Ben Barnes
¤ CRÉDIT AVATAR : and Signa :Miss_Pie <3
¤ MESSAGES : 665
¤ POINTS : 205
¤ MULTIS : Ciarán tite chose !
¤ AGE : 32 ans, transformé à 31
¤ ZONE LIBRE : Fiche Liens
Sujet

Broken... By Wroniec

¤ GROUPE : Ex- Frates devenu vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/02/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Mar 6 Mar - 15:58

Un colis à garder

Plusieurs jours étaient passés depuis notre engueulade avec Declan. Il n'avait pas donné signe de vie et moi non plus. Je voulais juste qu'il soit heureux et il ne pourra l'être que loin de moi. Et c'était à peu près pareil pour ma personne. Je ne supportais pas sa relation et la savoir existence me faisait beaucoup trop mal.
J'avais prévu de quitter Londres dans les jours à venir, attendant de revoir Freya et Erin pour leur dire au revoir. Je retournerais sûrement dans mon Ireland natale. Qui sait, je pourrais peut-être trouver mes parents, ma famille ?
J'essayais de penser à autre chose et sortir le moins possible en attendant pour éviter de croiser la moindre personne en rapport avec ces deux-là.
En général, j'étais seul dans le sous-sol, mais parfois Eric venait pour certaines autopsies. Je l'assistais la plupart du temps silencieusement. Je ne voulais aucun ami, aucun proche, aucune connaissance, mais parfois parler un peu ne faisait pas trop de mal, au contraire. Eric était en plus le genre de personne à ne poser aucune question, ce qui m'arrangeait.

Je relevais la tête en entendant mon nom d'emprunt. Mon collègue arrivait avec une petite blonde. Penchant un peu la tête sans comprendre où il voulait en venir en l'emmenant ici, je n'eu pas le temps de dire mot qu'il partait. Il me la confiait ? Il savait la dangerosité de ce geste ? Pas que j'allais la croquer non mais, me confier un humain, c'était comme confier un bébé à un alligator en plein marais.
La jeune fille s'approcha. Il fallait bien avouer qu'elle sentait bon le frais et surtout la vitalité, ce qui faisait bien contraste vue l'environnement.

- Hé bah colis Jodie, content toi de faire comme ce que la poste attend de toi... Ne touche à rien...

Je finis par ignorait un peu sa poignée de main, retournant faire ce que je faisais avant son arrivé. Je n'avais pas le temps pour surveiller le moindre paquet et encore moins de causer. Pas que j'avais énormément de boulot (difficile d'être en retard la dessus lorsqu'on vit sur son lieu de travail) mais je n'étaiq pas d'humeur à parler. La dépression et la colère me dévorer tellement de partout... Cependant, tournant légèrement la tête vers mon invité, je fus étonné de voir qu'elle ne ressentait aucune colère pour moi malgré mes paroles comme si ça avait juste glissé sur elle avant de se perdre dans l'air ambiant. Je plissais un peu les yeux avant de continuer mon analyse. C'était étrange comme comportement, même venant d'un humain...
Au bout d'un moment, je m'arrêtais de nouveau avant de me retourner, ça me travailler vraiment.

- Vous... Réagissez toujours comme ça ou c'est vraiment mon manque d'analyse sur les personnes vivantes qui ne trouve pas ça normal ?

Je m'adossais au bureau, la regardant curieusement, mais attentivement. En général, je pouvais sentir l'agacement ou tout autre réaction négative. Mais là. Rien.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Mer 7 Mar - 2:07






Un colis à garder


Kylian & Jodie


Jodie baisse le regard sur sa main qui est restée sans réponse. Ok. Elle hausse les épaules, après tout, il y a plein de gens qui n'aimaient pas le contact avec les autres, elle ne va pas se formaliser pour ça. Ni pour la phrase qui accompagne ce non-geste. Elle fait une légère moue mais rien de bien dramatique, c'est juste que ça risque d'être long d'attendre si l'ambiance reste aussi distante. D'un autre côté, les gens qui choisissent la morgue, c'est souvent pour ne pas avoir des vivants dans les pattes. Elle peut comprendre.

La petite blonde garde sa bonne humeur en allant se mettre sur un petit tabouret métallique, tout en essayant de faire le moins de bruit possible malgré les roulements sous le siège. Le but étant de ne pas le déranger alors, doucement, elle va pour rouler un peu vers un cadavre sur une des tables. Faut bien qu'elle passe le temps, non ? Mais son action est stoppée par le fameux Dylan. Bizarrement c'est elle qui s'étonne de la réaction qu'il peut avoir. Selon elle, il est tout à fait normal de réagir comme elle l'a fait, elle ne comprend pas en quoi ça peut être étonnant.

« Euuuh. Et bien vous avez l'air de vouloir rester tranquille alors, je suppose que c'est normal de ne pas vouloir vous déranger. »

De toute façon, selon elle, ça ne sert à rien de piquer une crise parce qu'une personne est un peu froide au premier abord. Tout le monde n'a pas envie de passer son temps à se sociabiliser, forcer les choses ne ferait d'empirer une situation.

« Je vous proposerais bien de faire semblant d'être vexée ou de faire la tronche mais... » Elle hausse les épaules, presque navrée. « Je ne suis pas très douée pour faire semblant. »

Bon après elle veut bien essayer de faire un effort, si ça peut lui éviter de remettre en cause tout ce qu'il semble imaginer sur les gens. Elle ne pense pas que ce soit un manque d'analyse qui fait défaut, ou quelque chose de ce genre, il n'est probablement pas tombé sur les bonnes personnes jusqu'à présent. Faut dire que, elle doit bien l'avouer, les gens ont une fâcheuse proportion à s'énerver pour un oui ou pour un non. Chose qu'elle ne comprend vraiment pas.

« Enfin, dans la mesure ou on vient de vous imposer ma présence, j'essaye juste de faire en sorte que ça se passe le mieux possible. »

Elle conclu cette phrase par un sourire, tout ce qu'il y a de plus sincère. Dans le même temps, elle profite de ce bout de conversation pour faire rouler son tabouret jusqu'à la table d'autopsie. Au moins, elle n'aura pas à le déranger avec ce bruit s'il décide de conclure cette discussion pour rester tranquille. Jodie se penche légèrement sur le corps du mort, au niveau du visage avant de redescendre son regard sur extrémités des doigts.

« Empoissonnement, c'est ça ? »

Elle avait toujours aimé les cours de médecine légale, bien qu'elle n'aurait jamais fini dans une morgue étant donné son besoin de contact avec des gens vivants. La petite blonde désigne le cadavre du bout du doigt, tout en restant à une distance raisonnable, afin de faire comprendre qu'elle parle bien du corps. Non promis, elle n'est pas en train de lui proposer de l’empoissonner. De toute façon, elle est bien incapable de faire du mal à une mouche, alors à un humain... Même pas en rêve.

Sa conclusion, qui peut être faussée, est surtout dû aux petites taches jaunes au niveau des lèvres et les extrémités des doigts du cadavre. Cela dit, elle n'a pas vraiment d'autres éléments que ce visuel. Cela dit, cette question peut apparaître étonnant parce que, pour un vampire, il n'est pas compliqué de savoir qu'elle est fleuriste. Elle passe tellement de temps dans sa boutique qu'elle doit porter, sur elle, plusieurs odeurs florales qui mettent sur la voie de son métier. Rien à voir avec la médecine.




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Kylian Byrne

avatar

Vampire


En ligne

¤ AVATAR : Ben Barnes
¤ CRÉDIT AVATAR : and Signa :Miss_Pie <3
¤ MESSAGES : 665
¤ POINTS : 205
¤ MULTIS : Ciarán tite chose !
¤ AGE : 32 ans, transformé à 31
¤ ZONE LIBRE : Fiche Liens
Sujet

Broken... By Wroniec

¤ GROUPE : Ex- Frates devenu vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/02/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Mer 7 Mar - 3:00

Un colis à garder

J'entendais le tabouret roulait sur le sol. Je m'étonnais à être plus concentrait là-dessus que sur ce que je faisais. Et pourquoi je ne ressentais aucune colère émaner d'elle ?
Je finis par me retourner pour lui poser la fameuse question. Oui, j'avouais, cela m'étonnait. C'était peut-être mon passé ou le fait que j'avais côtoyé peu de monde depuis ma transformation, mais avoir une personne joyeuse devant moi était des plus rares.

Je l'écoutais alors qu'elle me répond tout simplement que c'était normal de réagir comme ça si je souhaitais être tranquille. Cette situation était des plus cocasses et c'était de mieux en mieux au fur et à mesure. En même temps, les seules interactions que j'avais eues étaient soit violentes, soit juste tristes. Rien que de repenser à ma dernière dispute avec Declan me donnait envie de tout jeter. Je me reprenais alors, m'essuyant avec mon torchon que je reposais sur la table avant de m'approchais d'elle à pas feutrés.
Je souriais légèrement en la regardant, laissant un mini soupire de rire m'échapper.

- Non, je préfère les gens vrais surtout s'ils ne savent pas mentir...

Je revenais alors sur mes pas pour boire une gorgée de mon verre que je re-cachait derrière mes dossiers. Il ne faudrait pas que mon collègue y touche en pensant que c'était du vin ou du jus de cerise ou quoi que ce soit d'autre. Il serait bien déçu cependant et je ne voulais pas qu'il se fasse de fausses idées. Même si les dites idées seraient malheureusement vrai. Enfin, je n'imaginais pas le rapport que j'aurais "boit le sang des morts à la morgue" hum, vous pensez qu'on peut être viré pour ça ? Déjà, que je m'étais créé une fausse identité, mieux valait garder les rumeurs bien silencieuses. J'avais trop de morts dans mon placard pour prendre le risque.

Je souriais de nouveau à sa remarque. Le mieux possible. Oui, on essayait toujours de faire le mieux possible, mais est-ce qu'on y arrivait réellement ? Il avait essayé de faire le mieux possible avec Declan, mais qu'il côtoie cet humain le blessait beaucoup trop. Et le "mieux possible, c'était transformé en "la seule chose qu'il y a à faire". Mais n'était-ce pas parfois la seule solution face à l'impossible ? Étais-je le seul coupable au final ? Devrais-je plutôt me forcer à passer second ? Pour moi, il ne pouvait pas y avoir deux premiers...
Je m'étais un peu perdu dans mes pensées avant de relever la tête vers la blonde. Empoi... Hein ? C'était horriblement sectaire de penser de la sorte, mais, elle n'avait pas vraiment le look pour être au courant de ce genre de chose...

- Euh, oui... On pense que c'est criminel d'ailleurs par rapport à pas mal d'indice comme le type de poison et la position dans laquelle il a été trouvé, mais... Juste, comment vous... Le savez ?

Je m'approchais de nouveau. Elle avait attisé ma curiosité pour le coup. Je la regardais avec un sourire un peu narquois.

- Ok petite maligne...

J'ouvre alors un des "placards" et sort le mort que je découvre. Je faisais ça avec tellement d'aisance qu'on pourrait clairement croire que c'était moi qui avais tué chaque personne présente ici.

- Allé... Trouvez-moi de quoi est mort celui-là...

Hum. Elle me plaisait finalement. C'était triste que quelqu'un me plaise pour ce critère si glauque, mais au moins, ça me faisait penser à autre chose. Et ce n'était clairement pas négligeable. J'avais peut-être besoin aussi de beauté dans ma vie. De gens comme elle. Peut-être que je m’emballais, mais Dieu ne mettait jamais personne au hasard dans la vie de quelqu'un. Peut-être qu'il ne m'en voulait pas tant que ça finalement... Je ne me demandais même pas si elle savait ce que j'étais... Et pour cette fois je m'en fichais bien.

J'attendais alors sa réponse, toujours avec mon sourire un peu moqueur sur le visage.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Ven 9 Mar - 0:02






Un colis à garder


Kylian & Jodie


Au moins, elle a réussi à lui arracher un petit sourire. Ce qui, pour Jodie, est bien suffisant pour qu'elle soit contente. Faut dire qu'elle n'a pas besoin de grand-chose pour être heureuse. Cela dit, vu qu'il revient sur ses pas, elle est persuadée qu'il va retourner travailler. C'est pour cette raison qu'elle se penche sur un corps, devant elle, sans le regarder se remplir l'estomac à coup de boisson visqueuse et rouge. Et oui, on peut probablement se faire virer pour ce genre de choses !

Cela dit, il finit par approcher, laissant entendre qu'elle avait raison sur l'empoisonnement. C'est quand il lui demande comment elle le sait, que Jodie laisse passer un sourire amusé en faisant un mouvement de tête vers le visage du cadavre. Oui, c'est tout à fait normal de sourire quand on est à côté d'un corps. En même temps, étant donné qu'ils sont dans une morgue, ça serait dommage de se formaliser. La petite blonde ne répond rien de plus, pas pour l'instant, car il capte assez vite comment elle en est arrivée à cette conclusion. Petite maligne... ça fait sourire Jodie.

Apparemment, nouveau test. Elle se lève, approche du tiroir à humain qu'il vient d'ouvrir pour regarder le nouveau corps. Notons, tout de même, qu'elle ne touche à rien. N'ayant pas de gants sur elle, Jodie préfère ne pas laisser de traces nulle part, ne sachant pas où en sont les gens avec ce mort. Son regard passe donc, attentivement, sur le corps inerte d'un homme, avant de s'arrêter un peu plus longuement sur le cou de ce dernier.

« Au premier abord, on peut partir sur un suicide par pendaison mais... » Du bout du doigt, elle désigne une marque sur le dessous du menton. « Il y a cette trace qui, finalement, laisse plus à penser qu'on a aidé cette personne à se tuer. » Et quand elle dit « aider » elle veut surtout entendre « forcer », ce qui est un petit détail non négligeable. « Vous savez un peu comme si on avait mis le nœud de la corde devant, plutôt que derrière. Du coup, quand le corps s'est retrouvé suspendu, d'un coup, le nœud en question a laissé cette trace sur le menton. »

Elle s'est redressée pour mimer ses paroles afin que ce soit plus clair. Il paraît que les gens comprennent mieux quand on joint des gestes à la parole. Mais très vite, elle repose son regard sur Dylan – puisque, pour elle, c'est comme ça qu'il se nomme.

« Ce qui est certain c'est que la personne était en vie avant d'être pendue, sinon la couleur des marques sur son cou serait différente. Mais, elle ne s'est pas débattue non plus, vu que les traces restent nettes. »

Si la personne s'était agitée, dans un réflexe de survie que tous les humains possèdent, les marques seraient plus floues, en quelque sorte. Le cerveau de Jodie, dans ce genre de moment, se met à tourner à toute allure. Parait que c'est normal chez les surdoués, il suffit d'une petite énigme pour qu'ils se mettent à cogiter dans tous les sens, sur tout. Son regard se pose à nouveau sur l'homme vivant – qu'elle croit – de la morgue.

« Il y a 7 ans, j'ai assisté à une conférence de la police, tenue par un certain Davis. Il était question d'un tueur qui piquait ses victimes au niveau des doigts de pieds, pour que ça ne se voit pas. Le produit injecté les plongeaient dans un profond sommeil et ils finissaient pendu pour laisser croire à un suicide. » Elle pointa le bas du visage du cadavre. « Mais il y avait toujours ses mêmes traces sous le mentons. »

Sans être hypermnésique, Jodie possède une très bonne mémoire, sûrement liée à son quotient intellectuel qui lui permet de retenir plus facilement certaine chose. Dans le cas présent, ça lui permet surtout de se souvenir d'une affaire qui commence à dater un peu. C'était à une période où elle ne savait pas où elle allait se diriger exactement et, du coup, comme tout l'intéressait, elle suivait plusieurs choses en même temps.

« Le rapport, il dit quoi ? »




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Kylian Byrne

avatar

Vampire


En ligne

¤ AVATAR : Ben Barnes
¤ CRÉDIT AVATAR : and Signa :Miss_Pie <3
¤ MESSAGES : 665
¤ POINTS : 205
¤ MULTIS : Ciarán tite chose !
¤ AGE : 32 ans, transformé à 31
¤ ZONE LIBRE : Fiche Liens
Sujet

Broken... By Wroniec

¤ GROUPE : Ex- Frates devenu vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/02/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Ven 9 Mar - 20:45

Un colis à garder

Je regardais la blonde s'approcher alors que je découvrais le corps et lui demandais de me trouver la cause de la mort, rien qu'en observant les quelques indices gravés sur la peau de l'homme. Je croisais mes bras sur mon torse et la regardais se pencher un peu, observant l'homme sous toutes ces coutures comme si elle observait juste des traces d'animaux dans la neige.

Je l'écoutais, souriant à ses paroles. Elle était maligne, mais réagissait également vite. Je fais un oui de la tête comme pour l'encourager à continuer, allant plus loin dans ses explications. Elle était vive d'esprit, elle me rappelait un peu Freya sur ce point.

- Je suis impressionné, il n'y a pas à dire... Vous deviez battre tout le monde au cluedo non ?

Je rigolais un peu avant qu'elle ne m'explique qu'elle avait assisté à une conférence qui parlait du même type de "suicide assisté". Je soupirais un peu.

- La même chose que vous... Dont la piqûre... Le pourquoi il est encore ici... On a une nouvelle vague de ce genre de suicide... Un imitateur peut-être... En tout cas, c'est toujours le même genre de proie... (drôle de mot, n'est-ce pas ?) Le genre dépressif ou seul. On soupçonne un... Ange de la mort où je ne sais pas comment ils se font appeler à présent. Les gens qui se prennent pour Dieu...

Cependant, lui aussi était une sorte d'ange de la mort. Il tuait pour se nourrir oui, mais il décidait également sur la vie et la mort de certains. Mais ça, il n'allait pas le mentionner en exemple.

- Et donc vous vous intéressez à ce genre de chose ? Pardonnez-moi ce genre de phrase idiote, mais, je ne l'aurais pas trop deviné en vous voyant. Vous semblez trop... Pleine de vie pour vous aventurer dans les méandres de la mort... Après, j'imagine que quand on garde un lien avec les vivant, ça passe mieux...

Je remets ensuite le tissu sur l'homme avant de le remettre au frais, fermant la porte.

- Je pourrais vous proposer un autre jeu de question réponse, mais j'ai aucun autre cas intéressant... Du coup, vous connaissez Eric ? C'est quoi, votre ami ou... Plus ? Je ne l'ai jamais vu en rencard, c'est inquiétant...

Je rigole légèrement, terminant mon verre.

- Vous voulez... Un verre... D'eau ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Mar 13 Mar - 22:09






Un colis à garder


Kylian & Jodie


« Disons que je me défends sur certains jeux de société. »

Le ton est amusé même s'il y a un fond de vérité. Dès qu'un jeu fait appel à de la logique ou de la stratégie, elle s'en sort pas trop mal, en général. Mais, en réalité, elle ne pense pas que ce soit impressionnant, c'est seulement la conséquence d'un cerveau qui fonctionne un peu plus vite que la moyenne. Enfin, disons qu'elle n'estime pas avoir de mérite dans la mesure  où elle a plus de facilité, contrairement à une personne qui va devoir étudier et tout retenir. Ce sont ces personnes qui sont impressionnantes, selon elle.

Cela dit, on ne va pas se mentir, ça lui fait plaisir d'apprendre qu'elle a vu juste. C'est toujours un peu gratifiant et puis, ce genre de choses, les cas compliqués, les énigmes, ça lui manque un peu. Ça ne fait plus partie de son quotidien depuis qu'elle a décidé d'ouvrir une boutique de fleurs en ville. Enfin, disons que ses seules interrogations étaient de savoir quelle fleur allait le mieux avec une autre.

Par contre, elle n'est pas certaine qu'apprendre qu'un imitateur rôde en ville, soit une bonne chose. Elle est même certaine que ça n'est pas une bonne nouvelle. Mais qu'est-ce qu'elle peut y faire ? Après tout, ce n'est qu'une fleuriste, pas un membre de la police londonienne qui devait avoir l'affaire en main. Jodie fronce, néanmoins, légèrement les sourcils devant le terme qu'il emploie. Pour lui, ce ne sont pas des victimes mais des proies... En général ce n'est pas vraiment ce mot qu'on choisit. Elle décide de ne pas relever, pas pour l'instant. La petite blonde a une fâcheuse tendance à stocker des informations qu'elle associe à d'autres pour, à la fin, en tirer des conclusions.

« Non, ce n'est pas vraiment que je m'y intéresse... Enfin, si, à un moment. » Elle le laisse refermer le placard avant d'ordonner un peu ses idées. « En fait, j'aime bien apprendre des choses alors mes centres d'intérêts ont tendance à beaucoup changer. » Elle hausse les épaules comme si ce n'était pas très important. « Et, y a une période où je ne savais pas trop vers quoi m'orienter. Donc j'avais envisagé tout ce qui était médecine légale, d'où le fait d'aller à ce genre de conférence pour voir comment ce type de médecin pouvait influer sur des enquêtes. »

Ce qu'elle comprend, par contre, c'est qu'il ne sort pas beaucoup et qu'il ne doit pas avoir une vie sociale débordante. En tout cas, c'est ce qu'elle imagine vu la manière dont il parle de liens avec les vivants. Franchement, elle n'est pas certaine que la morgue rend les gens peu sociables. Elle aurait plutôt tendance à croire que c'est le fait de ne pas trop aimer la compagnie des vivants qui entraîne les gens à bosser dans ce genre d'endroit.

« Eric ? C'est un ami. En fait on a fait nos études ensemble, enfin c'est comme ça qu'on s'est connu. » Elle garde un sourire amusé. « Et déjà, à ce moment-là, il n'avait pas de rencards. A chaque soirée d'organiser, il préférait rester à étudier. »

Le ton n'est pas critique. Au contraire, elle apprécie même la rigueur qu'il a pu mettre afin de réussir ses études. Enfin, peut-être qu'il y avait une autre raison à ses refus comme, par exemple, euh... Se transformer dans les bois en loup-garou, allez pendre des gens pour faire des expériences, … Enfin, toutes ces choses qui ne viennent même pas à l'esprit de la fleuriste.

« Non, merci. » ça c'est pour la proposition d'eau. « Et vous, comment vous avez atterri à la morgue ? Vous n'êtes pas ici depuis longtemps, c'est ça ? »

Elle ne vient pas souvent mais, elle ne l'avait jamais croisé jusqu'à présent. D'un autre côté, elle ne connait pas non plus tout le personnel de l'hôpital. Ça se trouve il est là depuis des années et elle vient juste de faire une bourde monumentale.




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Kylian Byrne

avatar

Vampire


En ligne

¤ AVATAR : Ben Barnes
¤ CRÉDIT AVATAR : and Signa :Miss_Pie <3
¤ MESSAGES : 665
¤ POINTS : 205
¤ MULTIS : Ciarán tite chose !
¤ AGE : 32 ans, transformé à 31
¤ ZONE LIBRE : Fiche Liens
Sujet

Broken... By Wroniec

¤ GROUPE : Ex- Frates devenu vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/02/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Ven 16 Mar - 13:25

=
Un colis à garder

Je l'écoute tout en terminant de ranger les dernières traces de matériel inutilisé, lui jetant quelques regards amusés de temps en temps. Elle était tellement pétillante que j'aurais trouvé ça dommage qu'elle se ternisse dans ce genre d'endroit. La morgue est un lieu en général où tout prend fin : la vie, les couleurs, le moral. Il faut un état d'esprit d'aplomb pour ne pas se laisser glisser doucement dans ces entrailles. Disposition que je n'avais plus. Et vivre ici en permanence ne m'aidait pas pour m'en sortir. Au final, je finissais par trouver ça plaisant, au moins, je n'avais pas à me battre plus.

- Et, vous faites quel métier ? Non attendez... Je vais essayer de deviner... Je fermais les yeux pour un effet plus théâtrale, reniflant alors discrètement. Des odeurs mélangées. De bonnes odeurs. Son corps sentait bon. Qu'est-ce qui pouvait sentir aussi bon ? Je n'en avais pas reniflé depuis longtemps... Des parfums ? Non, trop chimique. Des fleurs ! Oui, c'est ça ! Fleuriste ?

Je prends un air interrogatif comme si j'avais dit ça purement au hasard. Mais je savais que j'étais tombé clairement juste, mon flair (car j'aimais l'appeler ainsi) ne me trahissait quasiment jamais.
Je rigole légèrement avant de m'asseoir prés d'elle sur un vieux tabouret à roulette. Le genre pas très confortable en gros, mais ici, rare était les moments où on prenait vraiment le temps de se poser.

- De nous deux, à présent, je bosse plus que lui ! Mais c'est vrai qu'il n'est pas très joueur. Enfin, moi non plus. J'imagine qu'on le devient tous un peu en travaillant là-dedans ou alors c'est tout l'inverse. Pas de juste-milieu, que des extrêmes.

Je lui propose alors un verre d'eau qu'elle refuse poliment. J'avais failli buter sur le verre de sang, plus l'habitude de parler à des humains. Et le seul à qui je parlais vraiment était surtout abonné au whisky.

- Euhhhhh... Disons que j'avais des connaissances en la matière et je devais me trouver un boulot rapidement en arrivant ici. Alors ça a été mon premier choix après une année disons, sabbatique. En réalité, j'avais complètement inventé mon curriculum vitae, mais c'est vrai qu'après un an à tuer des gens, j'avais accédé à quelques connaissances. Non, depuis peu. J'ai un peu voyagé pendant mon année libre et puis... J'avais des amis à revoir ici alors je me suis quelque peu posé.

Je soupire légèrement.

- Vous savez pour combien de temps il en a ? Pas que vous me dérangez, plus maintenant en tout cas, mais voir si ça vous dit de sortir dans le jardin à côté. J'avoue que j'en peux plus de ce blanc hôpital et prendre l'air me ferait du bien... Au pire des cas, il saura où nous trouver...

L'odeur, la voix, tout ça tout ça.

- Et puis surtout, quitter ce tabouret qui va bientôt m'arracher une vertèbre...

Je me lève alors et l'invite à sortir en lui ouvrant la porte. J'avais gardé quelques bonnes manières quand même... Le jardin était grand, mais sans vraiment de relief. Au moins la, on voyait le ciel et les quelques chauves-souris qui peuplaient l'endroit. Il y avait quelques bancs et à cette heure-là, très peu de monde. Le moment idéal.[/color]
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Mar 20 Mar - 16:53






Un colis à garder


Kylian & Jodie


Jodie plisse les yeux, amusée mais interrogative. Techniquement, elle vient de lui dire qu'elle avait fait ses études avec Eric – donc, dans la médecine – et, malgré, ça, Dylan lui balance qu'elle doit être fleuriste. En fait, il n'aurait pas l'air d'avoir dit ça complètement au hasard, qu'elle l'aurait trouvé un peu flippant. N'importe qui aurait tenté un métier en rapport avec la médecine, de près ou de loin, mais sûrement pas fleuriste. Finalement, elle ne garde que son sourire en se disant qu'il devait avoir essayéde trouver un métier aux antipodes de son domaine d'étude. Comme s'il avait cherché à donner le métier le plus improbable et, par chance, il tombait juste. En tout cas c'est le raisonnement le plus logique qu'elle peut avoir parce que, très logiquement, on ne pense pas à un odorat sur-developpé au premier abord.  Quoique, ça ne serait pas la première fois qu'elle se dirait que quelqu'un à des capacités olfactives impressionnantes... Et, oh étrange, la première personne sur qui elle s'est interrogée avait aussi deviné qu'elle était fleuriste.

« C'est quoi le truc ? Je sens à ce point-là les fleurs pour que tout le monde devine que je suis fleuriste ? »

Le ton est amusé alors qu'elle essaye de sentir la manche de sa veste. Peut-être que, au final, il n'y avait rien d'étrange là-dedans, qu'elle était juste la seule à ne pas se rendre compte de son odeur qui est, avec le temps, devenue parfaitement normale pour elle.

« Parce que vous êtes la deuxième personne à me dire ce que je fais dans la vie, sans que j'ai besoin de le faire. » Elle hausse les épaules, faussement désolée. « Et dire que j'ai même pas un bonbon à filer en récompense pour avoir donné la bonne réponse. »

Elle laisse passer un léger rire avant de retrouver un semblant de sérieux quand il parle de la vie à la morgue. Le tableau qu'il en déteint ne semble pas très joyeux, bien au contraire. Elle jette rapidement à un coup d’œil à l'ensemble de la pièce qui est froide, aussi bien d'un point de vue de température, que de décoration. Bref, le genre d'endroit où il doit être facile de déprimer... Du moins, elle le suppose. Elle le laisse expliquer un peu comment il a atterrit ici, puis finit par hocher la tête.

« Ah, donc, vous êtes arrivé en ville il n'y a pas si longtemps que ça. » Du coup, elle comprend un peu mieux qu'il s'enferme dans cette morgue. « Parce que y a pas mal d'endroits sympas, et plein de vie, à connaître à Londres. » Elle hausse légèrement les épaules. « Enfin, ça aide à voir autre chose que ces murs blancs. » Et c'est toujours avec un sourire et un ton enjoué, qu'elle continue. « Je pourrais vous en montrer quelqu'un... Enfin, si vous voulez. »

Après, elle ne le force à rien. Peut-être qu'il n'est pas du genre à sortir après le travail. Mais, de son point de vue à elle, sortir et rencontrer des gens, ça évite le côté morose d'un boulot qui ne donne pas beaucoup accès aux gens vivants. Elle secoue la tête parce que, non, elle ne sait pas pour combien de temps Eric peut en avoir. A bien y réfléchir, elle n'est même pas certaine qu'il puisse se libérer si c'est une vraie urgence. Les aléas du métier.

« Volontiers. »

Elle quitte son tabouret pour le suivre dehors. Un peu d'air ne fera de mal à personne même si, en réalité, ça ne la dérange pas plus que ça d'être dans une pièce comme celle-là. Elle le remercie pour cette porte qu'il lui ouvre – la galanterie existe encore, il faut croire – et part s'installer sur un banc qui est sur place.

« Et du coup, vous avez voyagé où durant votre année ? »

C'est à ce moment-là qu'elle se rend compte qu'elle lui pose peut-être trop de questions. Mais c'est qu'elle trouvait toujours les gens intéressants, elle ne se forçait pas à poser des questions pour faire la conversation, ça l'intéressait réellement.

« Je suis désolée, il arrive souvent que je pose plein de questions mais, vous savez, rien ne vous oblige à répondre. »




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Kylian Byrne

avatar

Vampire


En ligne

¤ AVATAR : Ben Barnes
¤ CRÉDIT AVATAR : and Signa :Miss_Pie <3
¤ MESSAGES : 665
¤ POINTS : 205
¤ MULTIS : Ciarán tite chose !
¤ AGE : 32 ans, transformé à 31
¤ ZONE LIBRE : Fiche Liens
Sujet

Broken... By Wroniec

¤ GROUPE : Ex- Frates devenu vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/02/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Ven 23 Mar - 22:50

Un colis à garder

Je rigole un peu. Si elle savait comment j'avais deviné... Cependant, ça pouvait avoir quelque chose de limite malsain de se dire que je devinais les choses en reniflant. Je hausse les épaules avec un air innocent. Je ne serais pas surpris que ce soit un autre vampire ou un loup-garou qui aurait lu en elle également.

- J'ai un bon flair, il est vrai... Oh, je ne suis pas très... Sucrerie... Votre présence est une très bonne récompense... Par contre, je crois qu'Eric à laisser des choses dans un certain placard, si vous voulez... Oui, je sentais également à travers le plastique, ça avait quelque chose de pratique...

Je lui fais mon sourire charmeur. Oh non, je ne draguais pas, j'étais juste ravi d'enfin avoir une personne vivante dans ces lieux, autre qu'Eric qui était aussi bavard que nos clients. Je n'étais pas quelqu'un de très sociable en général, mais le côté vampire souffrait de cette solitude.

- Non pas trop... Je... Je suis revenu surtout pour une personne, mais cette dernière préfère passer son temps avec quelqu'un d'autre alors... C'est vrai que j'ai perdu mon côté sociale... Mais, ce serait avec plaisir que je vous suivrais pour une petite visite des lieux... Je suis disponible... Surtout la nuit, beaucoup de travail la journée...

Puis se balader avec un tas de cendres, c'est directement moins marrant. On finit par partir dehors et rien que de sentir un autre air me fait du bien. Je la regarde s'asseoir sur un banc avant de rester à côté, debout pour le moment.

- Je... Suis partis d'Italie pour rejoindre l'Irlande et retrouver un peu mes racines avant de partir en Écosse. Je voulais retrouver mes parents, ma famille, quelque chose qui me fasse dire "j'existe"... Je rigole légèrement. Pas de soucis... Ça fait un moment qu'on ne s'est pas intéressé à moi, j'avoue que ça fait du bien à ma fierté.

Je souris avant de me mettre à ses côtés, soupirant un peu. Comment parler de ma vie sans trop me dévoiler... Mon existence tournait tellement autour de ma transformation et de ma chasse au vampire, c'était difficile pour moi d'en parler à quelqu'un qui ne semblait pas connaître ce monde.

- J'ai quitté un emploi en Italie en urgence et j'ai dû partir du pays.. Je suis venu en Irlande pour revenir chez moi et chercher mes racines avant de visiter l'Écosse par envie de changement... J'ai eu envie ensuite de revoir ce vieil ami qui m'avait suivit durant dix ans alors je suis venu à Londres... Je ne suis pas un grand voyageur, mais j'avais besoin de voir un autre décor, vous voyez... Me réparer... Et vous ? Je ne parle pas beaucoup avec Eric, déjà ça me rassure qu'il connaisse quelqu'un ! Comment êtes-vous passé des conférences sur des tueurs en série à des fleurs ?

Je la regarde ensuite, oui, je pouvais être un peu curieux aussi parfois. Surtout que clairement, son odeur était plus agréable que celle de la morgue...

- Ceci dit, je vous vois mieux dans un monde un peu coloré que cet univers froid ou la réalité nous rattrape beaucoup trop vite...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Ven 30 Mar - 12:54






Un colis à garder


Kylian & Jodie


ça l'amuse de l'entendre dire qu'elle est une récompense parce que, de toute évidence, les choses étaient un peu mal parties au début. Du coup, elle ne va pas s'en plaindre même si elle n'a pas non plus envie de lui faire prendre du retard dans son travail ou de le déranger. Cela dit, comme elle n'a pas l'impression que c'est le cas, parce qu'il semble assez doué pour dire les choses quand ça le dérange. Du coup, elle secoue la tête de manière négative : non, elle ne veut pas de ce qui peut traîner dans le placard d'Eric. Elle ne se demande pas comment il le sait, elle suppose qu'il a vu son collègue mettre un sachet de bonbons dans le placard en question et puis voilà.

Il parle d'une personne pour qui il est revenu et, de manière automatique, Jodie elle s'imagine qu'il parle d'une fille. Ou, du moins, qu'il s'agit d'une histoire de cœur. Quand on revenait pour des gens, c'était forcément une histoire de ce genre, n'est-ce pas ? Il y a quand même le cerveau de Jodie qui encaisse des informations sans les transmettre. Le fait qu'il avait parlé de proies, plutôt que de victime. Cette histoire de bon flair et, maintenant, le fait qu'il est disponible la nuit. Tout ce monde est trop récent dans l'esprit de Jodie pour qu'elle fasse un rapprochement automatique, n'empêche que son cerveau il commence à tilter sur certaines choses.

Pour le moment elle n'arrive pas à faire le lien entre tous ses éléments. Pas qu'elle est stupide mais, dans le fond, elle cherche probablement à se préserver de ce monde qu'elle ignore. Alors, elle l'écoute. Elle comprend qu'il ne parlait pas d'une fille mais d'un homme. En fait les explications qu'il donne, apporte encore plus de questions de la part de Jodie qui, quand même, préfère se retenir un peu. Même s'il avoue ne pas être trop dérangé par les questions qu'elle lui pose, Jodie n'a pas envie de le saouler trop rapidement. Mais avant, elle décide de répondre aux interrogations qu'il a.

« Oh, en fait, je suis... Euh... Disons que je suis assez changeante dans mes activités. » Elle hausse les épaules avec un peu sourire presque navré. « Une fois que j'ai découvert un truc et que je m'en sors plus ou moins, j'ai besoin d'essayer autre chose. »

Ces parents, quand elle était petite, avaient pas mal galéré avec ça. La petite fille voulait tout apprendre, tout le temps, et ses parents devaient lui trouver des activités différentes assez régulièrement pour ne pas qu'elle s'ennuie de trop.

« Et puis, niveau horaire, c'est bien plus facile de gérer des fleurs. C'est quand même moins prenant et ça permet de libérer du temps. »

Et ça, elle en avait besoin et c'était la seule raison qui lui avait fait quitter l'hôpital. Il fallait qu'elle soit disponible pour la famille qui lui restait et, la preuve en était avec Eric, l'hôpital n'était pas fait pour ce genre d'obligation.

« Mais, du coup, vous faisiez quoi en Italie ? Ça ne vous manque pas trop, la vie que vous aviez là-bas ? » Pour quelqu'un qui n'est pas un grand voyageur, il avait quand même pas mal bougé. Cela dit, elle peut comprendre cette envie de revenir aux racines, ça reste très humains comme besoin. « Et, je suis désolée mais, je ne suis pas certaine de bien comprendre. C'est un ami qui vous vouliez retrouver ou un petit-ami ? »

parce qu'il parlait d'ami mais, on pouvait mettre tout et n'importe quoi derrière ce mot. Franchement, venir dans un pays juste pour une personne, ça dépasse le stade de l'amitié, non ? En tout cas, l'idée que ça puisse être un petit ami, ne semble absolument pas déranger Jodie.




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Kylian Byrne

avatar

Vampire


En ligne

¤ AVATAR : Ben Barnes
¤ CRÉDIT AVATAR : and Signa :Miss_Pie <3
¤ MESSAGES : 665
¤ POINTS : 205
¤ MULTIS : Ciarán tite chose !
¤ AGE : 32 ans, transformé à 31
¤ ZONE LIBRE : Fiche Liens
Sujet

Broken... By Wroniec

¤ GROUPE : Ex- Frates devenu vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/02/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Mer 4 Avr - 1:24

Un colis à garder

Je lui souris, la regardant alors. Je m'étais tellement cantonné à une seule chose que j'avais oublié d'avoir des passions, des envies, un besoin de voir ailleurs... Depuis ma transformation, je semblais tester tellement plus de choses qu'en 31 ans d'existence.

- C'est bien de vouloir tester plein d'activité. C'est ce que j'ai essayé de faire pendant mon année... Sabbatique. Trouver ma voie, trouver ce que je voulais faire à présent...

Bon, bien sûr, j'avais surtout passé mon temps à essayer de me contrôler, tuer des gens pour manger pousser par des pulsions insupportables. Mais, si je disais ça, nous sommes d'accord que cela casserait un peu l'ambiance n'est-ce pas ?
Je réfléchis à sa question. Difficile de vraiment lui dire et chercher une excuse trop longtemps rendrait la chose peu crédible.

- Je travaillais dans une organisation d'aide aux victimes. Oui, c'est tout ce que j'ai trouvé d'accord ? Et parfois si, ça me manque, j'avais l'impression d'avoir une famille au moins... Je... N'ai pas connu mes parents alors, avoir des gens qui prenaient soin de moi, enfin quand on ne me frappait pas ou me noyait bien sûr, c'était quelque chose de précieux mais... Parfois, faut faire des choix... Et ce choix la, je ne l'avais pas eu malheureusement, mais la aussi, parler de ma mort serait de trop.

Je fixe une étoile dans le ciel lorsqu'elle me demande si je parle d'un ami ou petit-ami. Et c'est horrible, mais j'ai soudainement un moment de doute. Je me reprends ensuite.

- Oh, euh, c'est mon frère... Mon frère de cœur. On se connaît depuis plus de dix ans et quand j'ai dû partir précipitamment, il est resté en Italie jusqu'à ce que je sache qu'il était à Londres depuis quelque temps, mais... Je soupire. J'ai l'impression que j'ai surcotée cette fraternité... Il semblerait que les promesses de duo se soient évaporées jusqu'à devenir un remplacement. Et peut-être que je l'aime beaucoup trop et que j'ai du mal à le voir être avec un autre alors que j'ai sacrifié ma vie pour lui. C'était une erreur.

Pourquoi je lui disais tout ça ? Parce que ça avait besoin de sortir peut-être ? Parce que je n'ai personne à qui me confier depuis le jour de ma transformation et que j'en ai besoin pour arrêter de pleurer tous les soirs.

- Je ne voulais pas plomber l'ambiance, je m'en excuse. Je n'ai pas encore d'ami et je pense que votre présence a juste libéré mon côté nostalgie. Je lui fais un magnifique sourire. La famille s'est compliquée... Et quand on s'attache trop aux gens... Pourtant, on m'a appris toute ma vie qu'il ne fallait pas s'attacher. Parce que les gens partent, ils meurent, nous quitte. Et que les pleurer rend faible et est une perte de temps. Mais lui, c'est différent. Il était juste ma vie, mes yeux, mon cœur. Et maintenant il n'est que ma souffrance. Nouveau soupire en regardant ailleurs. Je dois être resté dans ma morgue depuis trop longtemps.

Je rigole un peu. Ça ne me ressemblait pas vraiment tout ça.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Ven 6 Avr - 22:42






Un colis à garder


Kylian & Jodie


Elle trouve quelques incohérences dans ce qu'il dit. D'abord, il avait expliqué avoir fini à la morgue parce qu'il lui fallait un boulot rapidement, que ça avait été son premier choix parce qu'il avait des connaissances dans ce domaine. Là, il expliquait avoir passé son année sabbatique à chercher sa voie. En soit ça peut coller mais elle trouve étrange qu'une personne qui passe un an à chercher ce qu'il veut faire, semble quand même prendre un boulot par défaut, là où il avait des connaissances. Ça ne sonne pas vraiment comme un choix mais une nécessité. Cependant, elle ne dit rien. Parce que, après tout, il a peut-être envie de taire certaine chose et elle ne peut que le comprendre sur ce point-là. Après tout, ils ne se connaissent pas et tout le monde à ses secrets.

Pas si mal cette explication d'organisation d'aide aux victimes. Si Jodie avait été réellement au courant de l'organisation pour laquelle il bossait, elle aurait presque pu trouver que comparer ça à une aide aux victimes, c'était bien pensé. Mais elle ne sait rien de ce qu'il a vraiment de sa vie alors, dans l'immédiat, elle ne peut qu'être admirative de se retrouver dans ce genre d'association. Elle affiche une petite moue navrée quand elle apprend qu'il n'a pas connu ses parents. Franchement, même si les siens n'étaient plus là aujourd'hui, elle ne pouvait pas imaginer ce que c'était de grandir sans ses parents. Ils avaient toujours été présents pour elle et c'est une force qu'elle ne pouvait que souhaiter aux gens.

Jodie reste silencieuse, préférant ne pas l'interrompre quand il parle de son ami. Elle se dit que ce genre de discours n'est pas facile à laisser sortir alors, si elle devait le couper toutes les deux secondes, ce ne serait pas très sympa pour lui. Elle laisse juste passer un sourire rassurant quand il parle de plomber l'ambiance, histoire de le rassurer. Elle n'a pas cette impression, loin de là. Ce n'est qu'une fois qu'il semble avoir fini qu'elle se décide à reprendre la parole, avec un timbre calme et sans le moindre jugement.

« Je crois, au contraire, qu'il est bon de s'attacher aux gens. Bien sûr, la souffrance est proportionnelle à l'attachement qu'on leur porte mais... je ne sais pas, tout ce qu'ils peuvent nous apporter, ou ce qu'il snous ont apporté, je trouve que ça vaut bien cette souffrance. » Elle hausse légèrement les épaules. « Enfin, c'est très personnel comme vision des choses mais je préfère de loin endurer une souffrance de ce genre que de renier ce que j'ai pu vivre avec des personnes. »

Parce que, effectivement, c'est la vie. Les gens ne sont pas faits pour rester sur cette terre. Mais se couper de tout pour éviter d'en souffrir faisait passer à côté de tellement de choses, selon elle.

« Vous avez essayé d'en parler avec lui ? Parce que, si ça se trouve, il a vécu votre départ comme une trahison ou ce genre de choses. Enfin, peut-être qu'il la lui-même très mal vécu et que, sa façon à lui de se protéger, c'est de trouver une autre personne. »

Il y avait tellement de problèmes qui ne se réglaient pas parce que les gens ne se parlaient pas. Parce qu'ils gardaient des choses en pensant préserver l'autre ou pour se protéger eux-même. Et parfois, quand les deux personnes agissent de cette manière, ils passent à côté d'une forme de réconciliation. Peut-être que son frère de cœur était vraiment passé à autre chose mais, peut-être que ce n'était pas le cas.

« Ma mère me disait toujours que, quand quelque chose semble perdu, il faut en parler même si on risque de se ramasser. Mais qu'on ne perdait rien à le faire parce que, dans le pire des cas, la situation ne changeait pas. Alors, dans le fond, on ne perd pas grand-chose à dire les choses comme on les pense ou qu'on les perçoit. »

Sa mère lui disait aussi, dans le même principe, que quand elle était sûr d'essuyer un « non » à une demande, elle ne perdait rien à demander quand même. Dans le pire des cas, elle aurait ce « non » attendu et, dans le meilleur des cas, elle aurait un « oui ». Là, c'était un peu la même chose.

« Et je ne crois pas que pleurer puisse être une perte de temps. C'est ce qui nous construit et nous fait avancer. Pas toujours dans la direction que l'on souhaiterait mais... Enfin disons que ça ouvre d'autres portes. »




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Kylian Byrne

avatar

Vampire


En ligne

¤ AVATAR : Ben Barnes
¤ CRÉDIT AVATAR : and Signa :Miss_Pie <3
¤ MESSAGES : 665
¤ POINTS : 205
¤ MULTIS : Ciarán tite chose !
¤ AGE : 32 ans, transformé à 31
¤ ZONE LIBRE : Fiche Liens
Sujet

Broken... By Wroniec

¤ GROUPE : Ex- Frates devenu vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/02/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Sam 7 Avr - 20:16

Un colis à garder

Est-ce que je commençais à me mélanger dans mes mensonges ? C'était fort probable. J'étais très bon menteur, mais j'avais légèrement tendance à en oublier la moitié... On ne peut pas être bon en tout malheureusement... Et Jodie était tellement joyeuse dans sa façon d'être et de répondre qu'elle me perturbait. Dans le bon sens du terme.
Plus je l'écoutais, plus je commençais à croire sa vision des choses. Souffrir était dans l'ordre naturel des choses malheureusement. Mais pourquoi souffrir inutilement ? Autant essayer d'être heureux au passage en s'attachant à certains... Et même si Declan me faisait souffrir, vivre sans lui était largement pire. C'était aussi pour ça que j'étais revenu à Londres. Chaque kilomètre de distance était une dose de douleur atroce.
Je rigole un peu.

- Oui... On s'est un peu engueulé récemment... Disons que... J'ai été légèrement... Agressif avec ce fameux quelqu'un de son entourage... Par jalousie et... Cette personne m'a en plus fait comprendre que je n'étais plus rien pour mon frère... Mais, non, lui, n'a pas prit ça comme une trahison... Il a compris disons que j'avais besoin de m'éloigner... Mais... C'était pour le protéger aussi d'une certaine manière...

Juste que je n'avais pas prévu l'éventualité d'être remplacé aussi soudainement. Parce que je ne pensais pas être remplacé de cette manière précise. Et parce que, c'était en plus par quelqu'un que j'avais connu et oublié par le passé.
Tout ceci était lourd à porter, même pour un jeune vampire. Et en parler n'avait pas donné la chose espéré. Bon, en même temps, si Declan n'était pas venu pour m'endormir et m'enfermer en cage le temps de discuter... Peut-être que ce serait mieux passé.
Je souris alors tendrement.

- Quand on se reparlera et qu'on réglera un peu mieux les choses... Je penserais, je peux te tutoyais d'ailleurs ? J'ai l'impression de passer de l'un à l'autre depuis tout à l'heure.... Donc je disais, je penserais au bon conseil de ta mère, promis. Même si, malheureusement, vivre loin de Declan me semblait la seule solution adéquate. Mais qui sait...

Je respire fortement alors. Parler faisait du bien. Pleurer soulager également. Avant, les seuls moments où je m'autorisais à verser des larmes, était lorsque le Père Supérieur me noyait pour me punir. Parce que je savais qu'il ne verrait rien avec l'eau.


- Avec une telle philosophie de vie, je comprend mieux d'où vient ton optimisme, je tâcherais de faire pareil à l'avenir... J'ai toujours pris la vie comme un grand jeu où je perdais souvent... Mais tout avait tellement changé à ma mort... Mais à présent, j'ai l'impression de stagner, de rester à une place qui ne me convient pas.

Je soupire un peu.

- Je suis désolé qu'Eric prenne autant de temps... Tu veux peut-être que j'aille voir où il en est ? Ce serait dommage que tu finisses par jouer les psy avec un cas désespéré...

Je rigole un peu, heureux tout de même d'être à ses côtés en attendant. Je regarde défiler le peu de gens dans le jardin. Je connaissais personne hormis ceux de la morgue. Difficile pour moi de faire vraiment amis amis avec les gens et sortir ensuite.

- Oh, au fait, tu... Compte faire quelque chose pour la St Patrick ? Personnellement, je ne sais pas trop... Tout dépend mon envie et... Mon état d'esprit à ce moment-là...


Finalement, Eric revient. Il dit juste qu'il a un dernier détail à régler et ce serait bon. Il me remercie au passage de prendre soin de son amie à sa place, le temps qu'il revienne. C'est marrant, il fallait qu'une de ses connaissances vienne pour qu'il me fasse un sourire.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Mar 10 Avr - 15:38






Un colis à garder


Kylian & Jodie


Ben voilà aussi, si on ne lui donne pas tous les éléments, elle ne peut pas avoir des réponses adaptées ! Bon ok, pas sûre qu'elle aurait su quoi répondre si Dylan lui avait parlé de la cage. Pas sur non plus qu'elle aurait compris que des gens puissent chasser des vampires et qu'on les a entraînés pour ça à la dur. Hmm... Finalement ce n'est peut-être pas plus mal que certaines informations restent cachées parce que, sinon, c'est elle qui prendrait le rôle de patiente et lui de psy. Déjà qu'admettre que les vampires et les loups existent, c'est compliqué... Alors qu'il y ait encore d'autres groupes de personnes... Non, ça allait faire trop pour sa petite tête !

« Après, et je ne dis pas que c'est le cas dans cette situation, mais il est possible qu'il ait eu le besoin de remplacer un manque qui a été créé. Des fois, quand les gens sont habitués à avoir une personne très proche d'eux, ils ont du mal avec cette séparation et cherche à la compenser. Du coup, l'autre personne peut se montrer assez agressive de peur de perdre cette nouvelle place en vous voyant revenir. Ou, à l'inverse, c'est normal que vous soyez montrer agressif avec cette personne. »

Si Jodie n'aime pas l’agressivité et ce qui peut en découler, elle reste parfaitement consciente que cette aptitude reste humaine – Ok, il ne l'est pas mais c'est pas écrit sur son front et elle n'est pas entraînée à reconnaître les vampires ! Enfin, elle trouve que c'est normal de pouvoir se montrer possessif envers une personne à qui on peut tenir. Bref, l'idée c'est qu'il n'avait pas à s'en vouloir – si c'était le cas – d'avoir été un peu virulent avec la personne qui l'avait remplacé.

Elle laisse passer un léger rire quand il demande s'il peut la tutoyer, passant de l'un à l'autre, sans vraiment y faire attention. Est-ce qu'elle avait aussi fait la même chose ? Elle n'en sait rien, en même temps, ce n'est pas impossible. La discussion étant assez personnelle, il est assez facile de laisser tomber le vouvoiement.

« Bien sûr que tu peux. » Au moins, en le tutoyant aussi, elle prouve que ça ne la dérange absolument pas.

Elle reste, toutefois, assez surprise de l'entendre dire qu'il comprenait pourquoi elle était aussi optimiste. En réalité, Jodie ne se voit pas comme une optimiste. Enfin, elle l'est mais c'est devenu tellement naturel qu'elle n'y fait même plus attention. Du coup, elle préfère ne pas trop relever ce qu'il vient de dire, étant très mauvaise pour se juger elle-même.  C'est un sourire encourageant, avec cette pointe de bienveillance qu'elle lance à sa direction.

« On perd souvent parce qu'on ne voit que les défaites. » de toute façon, dans sa vie, tout est une question de point de vue. « Parce que, de mon côté, ce que je vois c'est que... » Elle inspire, le regarde un instant dans un sourire avant de reprendre. « Ta vie a radicalement changée ces derniers temps » Non, sans rire ? « Mais tu es toujours là. » A moitié en vie... « Tu as su retrouver un emploi, même si c'est pour un temps. Tu as été capable de retrouver ce frère de cœur et tu essayes d'arranger les choses. Enfin, je ne connais pas ton histoire, tout ce que tu as pu faire jusque là mais, il y a sûrement plein d'autres petites choses qui peuvent être positives. »

Les choses, même si elles sont très difficiles, peuvent toujours être pires. Et c'est en se raccrochant aux petites victoires qu'on pouvait voir le bon côté des choses. Une philosophie qu'elle appliquait sans même s'en rendre compte, parce que c'était plus facile pour elle, parce qu'elle ne voulait pas sombrer avec toutes les choses qui lui étaient arrivées ces derniers temps. C'est bête parce que, dans le fond, elle ne le connaît pas vraiment mais si elle peut l'aider à aller mieux, ça lui ferait quand même plaisir.

« Non ne t'inquiète pas pour Eric. Mais, par contre, si tu veux retourner travailler, n'hésite pas. Ça ne me dérange vraiment pas de discuter avec toi mais, te sens pas non plus obligé de devoir m'occuper en attendant qu'il finisse. »

ça aurait été dommage qu'il se force. Après tout, c'est une grande fille, elle peut attendre sagement sans faire trop de bruit. Vraiment, elle ne veut pas qu'il se sente obligé de quoi que ce soit avec elle, elle serait capable de mal le prendre.

« La Saint Patrick ? Oui, non. Enfin je ne sais pas, j'ai une amie qui m'a proposé de la retrouver sur Trafalgar Square ce jour là. Mais je ne me suis pas encore décidé. » Elle ira probablement, au moins pour fuir la maison familiale qui lui rappelait un peu trop une attaque de vampire... troquer ça contre une attaque de zombie, ce n'est pas la meilleure opération. « Mais, si tu veux... »

Sa phrase est interrompue par l'arrivée d'Eric qui, après une brève excuse, repart aussitôt. Ok. Bon, en même temps, elle comprend qu'il peut avoir des obligations et, comme elle est loin de s'ennuyer... Bref, ce n'est pas très grave. Mais elle sent bien qu'il va finir par annuler leur soirée de prévue.

« Donc, je disais. Si tu veux, et si, finalement tu te décide d'y aller, on peut essayer de se retrouver là-bas ? »





par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Kylian Byrne

avatar

Vampire


En ligne

¤ AVATAR : Ben Barnes
¤ CRÉDIT AVATAR : and Signa :Miss_Pie <3
¤ MESSAGES : 665
¤ POINTS : 205
¤ MULTIS : Ciarán tite chose !
¤ AGE : 32 ans, transformé à 31
¤ ZONE LIBRE : Fiche Liens
Sujet

Broken... By Wroniec

¤ GROUPE : Ex- Frates devenu vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/02/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Jeu 12 Avr - 14:51

Un colis à garder

Je plisse un peu les yeux à son explication. En fait, Declan serait avec quelqu'un juste le temps que je revienne ? C'était peut-être ça effectivement ! L'autre chien de garde n'était là que pour combler un gros manque affectif dû à mon départ ! Il ne me remplaçait pas au final, il était juste un substitue en attendant que le vrai ne revienne ! Je n'étais pas sûr d'y croire moi-même, mais l'idée était tout de même bien plaisante. Bien mieux que le fait d'un quelconque remplacement.

- En fait, ce qui m'a blessé ce jour la, c'est... Les paroles de ce mec, me traitant comme si je n'étais rien... Et... Je ne voulais pas le tuer ou autre bien sûr, mais j'avais vraiment l'impression que lui, cherchait à le faire... Et quand mon frère est arrivé il... Il est allé vers lui uniquement... Bon, bien sûr, j'évitais de dire que c'était également parce que j'étais immortel... Mais peut-être qu'elle allait me soutenir un peu plus comme ça ? Et il m'a laissé... Rentré seul, sous la pluie, blessé... Ca m'a fait du mal parce qu'il ne m'a même pas demandé comment j'allais juste... Il m'a engueulé parce que son crétin d'ami était aussi mal en point alors que... C'est lui qui m'a foncer dessus en premier. Le pourquoi, on s'est engueulé au final...

Je soupire, tournant toujours mon regard vers elle pour l'écouter. Elle avait le don de me remonter le moral rien qu'avec des paroles. C'était vraiment ce dont j'avais besoin en attendant et je remerciais Eric silencieusement d'être, encore une fois, en retard.
Tu n'as pas idée de comment ma vie à changer. En positif, en négatif, en neutralité totalement. C'était un enfer, mais je me laissais le temps. De toute manière, je n'étais pas assez courageux pour me tuer moi-même et Declan ne le ferait jamais. Et j'avais assez d'amour-propre encore pour ne pas demander au premier péquenot du coin de m'enfoncer un pieu dans le cœur ou me couper la tête. Quand même, il ne fallait pas trop exagérer !

- Oh, ne t'inquiète pas pour le boulot comme... Je reste souvent là la nuit, je n'arrive pas à être en retard ! Du coup, je peux me prendre une longue pause sans problème, ou comment ne pas dire "Au fait, je vis dans la morgue, bonjour ! ", puis ce n'est pas Eric qui irait me ramener à l'ordre pour le coup...

Même lui trouvait que je bossais largement trop. D'ailleurs, il se demandait toujours comment je faisais pour arriver le premier et repartir en dernier. J'essayais de cacher le fait que je vivais ici, mais je savais qu'il se doutait de quelque chose. Tant que j'arrivais à faire en sorte qu'aucun ici ne trouve étrange le fait que je restais cloîtrer la journée, je pouvais m'en sortir.
Eric passa alors en coup de vent avant de repartir. Mais qu'est-ce qu'il faisait pour être autant occupé ? Je le regarde s'éloigner avant de reporter mon attention vers ma nouvelle... Amie ?

- Je ne sais pas encore ce que je ferais, mais, ce serait avec plaisir sinon... Si je décide de sortir, j'irais à Trafalgar et peut-être qu'on finira par se croiser ! En tant qu'Irlandais, j'avoue que je m'en voudrais de ne rien faire ce jour-là même si... Je n'ai pas vraiment vécu là-bas donc tout ce qui est tradition, etc. Je n'y connais pas grand chose. Par contre, le vert ne me va vraiment pas au teint alors... Je me contenterais de mes habits classiques... Je rigole légèrement avant de m'étirer. Et du coup, si, monsieur "je n'arrive pas de soucis" finit par enfin respecter ça, vous avez prévu quoi ? Restaurant ? Cinéma ? Bowling ? Toi en train de lui faire avaler une cinquantaine de marshmallow pour le punir de son retard ?

Fallait avouer que l'idée de la voir lui enfoncer dans la bouche des boules de gomme l'amusait. Humour vampirique, je suppose. D'ailleurs, combien on pouvait en mettre avant de s'étouffer ?


- Pour la dernière proposition, je rigolais... Enfin... Un jour, on a eu un mort qui est arrivé étouffé par de la chantilly alors c'est que tout est possible...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Mer 18 Avr - 23:58






Un colis à garder


Kylian & Jodie


Euh. Ils s'étaient vraiment battus à vouloir se tuer ? Enfin, de manière littérale et définitive ? Non parce que, plein de gens connaissaient des conflits, vous voyez, mais en général y a peu de gens qui veulent réellement tuer quelqu'un ou qui essaye de mettre cette envie en pratique. Enfin, à l'écouter, cette bagarre avait assez dégénérée pour qu'il y ait des blessés sévères. Et, allez savoir pourquoi, c'est à ce moment que le cerveau de Jodie décide de se souvenir que Dylan n'avait pas parlé de « victime » - pour le type mort – mais de « proie ». Est-ce que c'est à ce moment-là qu'elle doit commencer à s'inquiéter ? Peut-être que si elle avait un instinct de survie, c'est ce qu'elle aurait fait. Mais... Bah, ce n'est pas le cas.

« En même temps, la place de cette personne n'est pas évidente non plus. Il s'est trouvé quelqu'un avec qui il est proche et, voir un ancien frère de cœur débarqué, ça doit... Disons qu'il doit avoir peur pour sa place. » Elle ne cherche pas à excuser les agissements des uns et des autres, juste d'apporter un regard extérieur sur tous les points de vue. « Mais, vous vous êtes vraiment battus à ce point-là ? » Généralement, il est question de quelques coups de poings mais pas de personne vraiment mal en point. « Ce qui est certain, c'est que je ne sais pas ce qui est vrai ou non, ou pourquoi l'un ou l'autre ont agi de cette manière. Mais... » Elle hausse les épaules. « Des fois c'est juste un peu plus compliqué que ce qu'il n'y paraît et une discussion pour remettre les choses au clair peut être une bonne chose. »

Elle n'a pas la réponse absolue, elle ne fait que donner un avis qui est peut-être voué à l'échec le plus total. Mais, en même temps, la meilleure façon d'être sûr des choses, c'est encore d'aller chercher des réponses, non ?

« Et ça s'est produit il y a combien de temps, cette histoire ? »

Elle ne sait pas pourquoi elle pose cette question, à croire que c'est son cerveau qui lui a ordonné de la poser. Ça lui arrive de temps, un peu comme si son cerveau comprenait des choses qu'elle ne saisissait pas encore. Dans le cas présent, y a un besoin involontaire de savoir si c'est très récent ou non parce que, de toute évidence, il n'a plus aucune trace de coups. En tout cas, pas de manière visible et, à l'écouter, ça avait l'air d'être assez violent quand même.

« Dans tous les cas je comprends que tu te sois sentie blessé. C'est même carrément normal. »

Tout ça pour dire qu'il n'y a pas de honte à se sentir mal après ce genre d'expérience. Ça reste une blessure qui peut être vécue comme une trahison et ça ne fait jamais plaisir. Et même quand les gens affichent un sourire et assurent que tout va bien, la vérité est bien différente une fois qu'ils se retrouvent seul, sans plus personne à convaincre.

Elle ne bloque pas vraiment sur le fait qu'il reste souvent la nuit à la morgue. Y a des gens, c'est comme ça, ils se noient dans le boulot pour ne pas penser à d'autres choses. Elle pense que ça doit être son cas. Bosser pour ne pas penser à ce frère. Du coup elle ne relève rien à ce sujet mais hoche la tête, ravie, de savoir que s'il décide d'aller à la Saint Patrick, ça sera vers Trafalgar. Bon peut-être que ce ne sont que des paroles en l'air et que, d'ici là, il aura d'autres projets. Mais ça lui fait quand même plaisir de l'entendre dire ça. Et s'il ne veut pas de vêtements verts, qu'il pense au moins au déodorant pour attirer les foules à son arrivée !

« Oh attends, rigole pas. Un jour j'ai vu un type qui était mort à cause d'un ballon à l'Hélium. Le gars n'avait fait que parler avec, sans penser qu'il n'y avait pas d'oxygène dans ce gaz »

ce n'est pas supposé être drôle parce qu'il s'agit quand même de la mort d'une personne... Mais quand même. C'est stupide comme façon de mourir. Bon, faut avouer, que la chantilly c'est encore plus ridicule. Sur ce point-là, c'est lui qui a le palmarès de la mort bête.

« Mais à défaut d’hélium, de chantilly et de marshmallows, il était prévu qu'on aille manger dans un resto. » Elle regarde, un court instant, sa montre. « Ce qui me semble assez compromis vu l'heure. » Enfin c'est surtout qu'ils avaient fait une réservation et que l'horaire était passé. « Et éventuellement un film, si on arrivait à se mettre d'accord sur quoi regarder. » Elle secoue la tête faussement exaspéré. « Mais, en vrai, on y arrive jamais. En fait, si faut être parfaitement honnête, on a juste des centres d'intérêts qui sont diamétralement opposés. »

Pourtant elle aimait bien parler avec lui, enfin disons que ça parlait surtout du boulot d'Eric. Le truc c'est qu'il ne voyait pas grand-monde et, Jodie se disait que si elle arrêtait de le voir, il ne croiserait plus personne en dehors de ses collègues. Et, ouais, elle trouvait que c'était un peu dommage. Peut-être que lors d'une de leur soirée, il finirait par rencontrer une personne.

« Eric ne vit un peu que pour son boulot et, du coup, il a un peu perdu la notion du reste. » Alors elle essaye juste de lui faire garder un pied dans le monde réel. Celui qui est en dehors des murs de l'hôpital. « Et c'est dommage parce qu'il y a vraiment pas mal de choses à faire dans cette ville, même tard dans la nuit. »

Une dernière phrase qui, finalement, s'adressait peut-être plus à Dylan qu'à Eric.





par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Kylian Byrne

avatar

Vampire


En ligne

¤ AVATAR : Ben Barnes
¤ CRÉDIT AVATAR : and Signa :Miss_Pie <3
¤ MESSAGES : 665
¤ POINTS : 205
¤ MULTIS : Ciarán tite chose !
¤ AGE : 32 ans, transformé à 31
¤ ZONE LIBRE : Fiche Liens
Sujet

Broken... By Wroniec

¤ GROUPE : Ex- Frates devenu vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/02/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Dim 22 Avr - 3:15

Un colis à garder

Je soupire à sa première phrase. Oui, peut-être que cet enfoiré avait effectivement flippé... Mais j'étais arrivé douze ans avant lui bon sang ! De quel droit il pouvait m'envoyer sur les roses (sans mauvais jeu de mots avec le métier de mon amie ici présente bien entendu) ? Je réfléchis un moment avant de faire quelques mouvements de tête.

- Disons que... Ne pas la faire fuir Kylian, ne pas la faire fuir. Disons que je m'en suis sorti avec une lame dans le corps et lui une commotion cérébrale, là, j'accélérais légèrement pour dire la suite, mais rien de bien dangereux, on a juste deux gros caractères bien trempés et une très bonne résistance, un petit sourire pour faire passer la pilule, et... Oui, on verra si mon frère est apte à me parler plus tard, mais autant l'un que l'autre, nous sommes un peu rancunier disons... Et... Je lui en veux toujours de ne pas m'être... Venu en aide un minimum même si, peut-être, c'est possible, que l'autre crétin était plus amoché...

Légèrement... C'est un peu exagéré même venant de moi. Mais, hé, j'en étais pas peu fier de lui avoir fait rencontrer le mur ! Ce salopard m'avait bien arraché un croc au passage, ce n'était que vengeance...

- Euh... Un peu plus d'une semaine... Je la regarde alors, hum... Ça ne collait pas avec une lame et un état humain si je ne m'abuse... Mois. Un peu plus d'un mois... Bordel, je me perdais dans mes mensonges, je lui avais parlé d'une timeline avant ou pas ? Enfin, je sais plus, le temps défile tellement... Lentement depuis. Rattrape toi mec, rattrape et vite !

Bon, si elle se doute de quelque chose, elle ne le dit pas encore au moins, mais, sincèrement mec, mentir, ce n'est pas forcément pour toi. Il faudrait que j'arrange ça très vite avant que ça ne me joue de très vilains tours... Heureusement pour moi, la discutions part sur d'autres sujets : la Saint-Patrick en autre puis les morts à la con. Ha, les morts stupides ! J'en avais vu des bonnes ! Et d'ailleurs, j'avais souvent été ou spectateur de celle-ci ou clairement l'exécuteur... Oui, j'avais été passablement ignoble la première année de ma transformation, et même là, il m'arrivait de tuer de façon peu... Orthodoxe. Déjà, est-ce qu'un meurtre pouvait être conformiste ?
Je rigole à son histoire d'hélium. Bon sang, qu'est-ce que tu disais à la famille dans ce cas ? "Désolé, votre fils était beaucoup trop con pour ce monde...". Qu'est-ce qu'on devait se marrer parfois à la gendarmerie et aux urgences...

- Ha... Restaurant et cinéma... Ca sonne quand même vraiment comme un rendez-vous galant ça ! Je soupire, souriant toujours. En fait, je souriais très souvent pour cacher ce mal-être que je transportais constamment. Il est vrai qu'il est très souvent là... Et les seules fois où il me parle d'autre chose que du boulot, c'est pour me raconter les aventures de la femme de sa vie... Éclipse, son chat. Ha, pour le coup, je connais son régime alimentaire et ses prélèvements sanguins par cœur à cette minette... Peut-être qu'il l'emmenait au restaurant aussi elle ?

Je me tourne ensuite vers Jodie lorsqu'elle parle d'activité tardive (non pas ça, pervers !)

- Hé bien... Je te propose de t'accompagner où tu veux si monsieur annule finalement... Au moins tu n'auras pas perdu ta soirée... Et peut-être que te voir profiter avec quelqu'un d'autre le réveillera ? Bon, après, je suis désolé pour toi si tu dois me supporter encore et encore...

Oui, parce que je la plaignais quand même. Et tant que je rentrais avant le lever du soleil, tout irait bien finalement. Et quitter cette morgue me ferait du bien. En fait, égoïstement, j'espérais que monsieur "j'ai trop de boulot, mais Éclipse a vomit sur le parquet" annule pour que je puisse profiter un peu plus de la compagnie de la blonde.

- Juste, tu n'as pas de chat toi hein ? S'il te plaît... Je n'aurais pas le courage de me refaire une soirée Felix le chat encore...

Et ne me propose pas de restaurant...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 96
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Un colis à garder Lun 23 Avr - 16:35






Un colis à garder


Kylian & Jodie


Juste une lame dans le corps et une commotion cérébrale. Effectivement, il n'y a rien de bien grave. Tout est parfaitement normal. Enfin, vous voyez, tous les jours les gens s'enfoncent des lames dans le corps parce que Monsieur a oublié le liquide vaisselle qui était écrit sur une putain de liste de courses. Et, c'est bien connu. On fait une commotion cérébrale au premier qui a oublié de dire merci quand on lui donne un bout de pain. Pas de quoi en faire tout un plat ! D'ailleurs, c'est tellement banal comme situation qu'il est difficile de savoir si c'était il y a une semaine ou un mois. Tout est parfaitement normal !

Ses yeux se froncent un peu, parce qu'elle commence à trouver tout ça un peu louche. Sans déconner ! Si c'était il y a une semaine, il se porte plutôt bien. Si c'était il y a un mois. Non mais sérieusement, comment on ne pouvait pas savoir quand ce genre de choses arrivaient ? Elle ne sait pas vraiment quoi lui répondre tellement ça lui semble étrange. Elle ne sait même pas pourquoi elle pense à Nikolaj et sa capacité à guérir plus vite que la moyenne. Est-ce que Dylan est aussi un loup ? Ça expliquerait pourquoi il s'est rattrapé sur son timing. Et, en même temps, elle n'a pas envie de voir des loups ou des vampires chez toutes les personnes qui peuvent avoir un discours un peu étrange. Elle va finir par être parano sinon.

Du coup, autant laisser la discussion dévier sur autre chose. C'est beaucoup plus simple à gérer pendant que son cerveau continue de travailler sur tout ce qui a pu se dire jusque là. D'ailleurs, elle secoue la tête dans un sourire quand il parle de rendez-vous galant. Non, vraiment ce n'est pas ça. Pourtant Jodie c'est le genre de fille à tomber amoureuse à tous les coins de rue, pour un oui ou pour un non. Mais, Eric, non, ça ne lui a jamais fait ça. Il est sympa, elle aime bien discuter avec lui mais, très clairement, il lui manque une petite folie, un peu truc qui rend les choses plus intéressantes.

« Un jour, il a cru qu’Éclipse avait la tuberculose parce qu'elle avait éternué deux fois de suite. » On pourrait croire que c'est de la moquerie, pourtant elle arrive à dire ça avec un air presque attendri. « Il a une tendance à s'inquiéter très vite pour elle. »

Elle reste un peu surprise par sa prochaine proposition. Les choses n'ont pas forcément bien commencées alors elle trouve ça cool qu'il se propose d'occuper sa soirée si Eric se décommande. Et, pour être honnête, elle se demande si elle ne préférait pas la compagnie de Dylan plutôt que de celle d'Eric. Et, forcément, elle s'en veut aussitôt d'avoir eu ce genre de pensée. Ce n'est pas sympa pour Eric.

« En fait, y pas lieu d'être désolée. Au contraire. » Si elle peut entendre autre chose que les déboires de la morgue et d'un chat, elle ne va pas s'en plaindre. « Puis je suis assez curieuse de deux ou trois choses à ton sujet. »  Oui parce que, comme expliqué un peu plus tôt, y a son cerveau qui continue de se poser un tas de questions. Elle affiche, cependant une petite moue navrée. « Par contre, je suis au regret d'annoncer que j'ai un chat. Enfin, cela dit, il n'aime presque personne. » Tu m'étonnes, y a des loups et des vampires qui entrent dans sa boutique sans qu'elle sache leur nature. Sauf que lui, il est pas con, il a un instinct de survie alors il se planque.

Elle va pour rajouter quelque chose quand, contre toute attente, y a Eric qui se pointe en annonçant fièrement qu'il a fini et qu'ils peuvent y aller. Si Jodie laisse passer un sourire, il n'est pas aussi sincère que ce qu'elle a pu faire jusqu'à présent. Mais elle se relève quand même et salut Dylan avant de rejoindre Eric. Sauf que, avant de partir, elle prend un papier, écrit un truc dessus, et revient vers lui.

« Hey. J'étais sérieuse pour la Saint Patrick, ou pour autre chose. » Elle lui tend le papier avec son numéro de téléphone. « Si tu as envie de quitter un peu la morgue, hésite pas. En tout cas merci de m'avoir aidé à patienter. »

Y a Eric qui gueule en lui disant de se dépêcher. L’hôpital qui se fout de la charité, j'vous jure. Elle laisse passer un sourire en direction de Dylan, agite une main et va suivre Eric qui bougonne toujours. La soirée va être cool !






par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Un colis à garder

Revenir en haut Aller en bas
Un colis à garder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Colis-voiturage
» Comment apprendre à garder son sang froid en cours de maths
» [COLIS] Roman - Amis
» Un étrange colis
» Colis et cadavres pour les Tarides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Centre de Londres-
Sauter vers: