RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Prise de contact

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aaron Davis

avatar

Alliance • Humain • Admin



¤ AVATAR : Chris Pratt
¤ CRÉDIT AVATAR : Dee
¤ MESSAGES : 270
¤ POINTS : 76
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Alex Blackwood - Hannah Johnson
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Prise de contact Dim 4 Mar - 14:21






Prise de contact


Morgan & Aaron


« Aaron ! »
« Ouaip. »

Le Aaron en question se retourne vers l'entrée du laboratoire avec les cheveux couleur arc-en-ciel. Il se permet un haussement d'épaule genre « ben quoi ? » quand l'homme, qui vient d'entrer, lui lance un regard réprobateur et étonné. Non, ce n'est pas de l'étonnement. Le terme le plus juste serait : un regard blasé.

« Je vais vraiment finir pas t'interdire l'entrée de ce laboratoire ! »

Un « naaaaaaan » digne de gamins de 5 ans, qu'on vient de priver de dessert, sort de manière simultanée de la bouche d'Aaron et de la scientifique qui se trouve à côté de lui. Pour couronner le tout, Aaron croise les bras avec une mine boudeuse clairement exagérée. Pas moyen qu'on lui interdise de venir ici, il l'aime bien cette scientifique avec ses idées à la con. Et elle doit bien l'aimer parce qu'il est assez con pour tester ses gadgets sans savoir les conséquences. On ne va pas quand même pas les priver de leur jeu ? L'homme secoue la tête. Il n'est qu'un messager et, pour le coup, il n'a pas envie de se prendre la tête avec la gaminerie de ces deux-là.

« Tu sais que c'est aujourd'hui ? »
« Pour le nouveau ? Ouais, je sais. »
« Bien. Tu as vu l'heure ? »
« Ouais, j'ai carrément le tem... »

Sauf qu'il jette un regard à l'horloge. 21H15. Merde. La réunion pour le briefing de la mission était à 21h. Il laisse échapper un « Merde », salue Pandora avant de courir vers la sortie. C'est la scientifique qui le rappelle pour lui lancer un gadget, soit disant qu'il verrait bien à quoi ça sert en appuyant sur un des boutons. Explications très abstraites et, pour dire vrai, ça lui convient très bien.

Aaron presse le  pas dans les couloirs, il court même. Au passage, il choppe la casquette d'un gars qu'il croise et qui laisse courir une plainte sans le courser pour la récupérer. Aaron essayera de lui ramener, s'il se souvient du gars à qui il a emprunté cet accessoire servant à cacher, autant que possible, les nombreuses couleurs de ses cheveux.

Il déboule dans la salle de réunion, comme si de rien n'était. Deux hommes à l’intérieur. Brian, qu'il connaît et avec qui il a déjà bossé de nombreuses fois. Et le nouveau, qu'il connaît de nom. Enfin, il devrait savoir beaucoup plus de choses sur lui mais il n'avait pas vraiment écouté le topo qu'on lui avait fait. Aaron, il préfère se faire son opinion par lui-même, pas à travers un dossier.

« Désolé pour le retard, j'étais... Euh... »
« Pandora, c'est ça ? »

Aaron claque sa langue contre son palet en désignant Brian du doigt. Bingo, il a deviné ! C'est qu'il commence à bien le connaître.

« Bref... »

C'est vers le nouveau qu'il s'approche pour lui tendre la main, tout en gardant sa casquette sur la tête même si les convenances veulent qu'on l'enlève en entrant dans une pièce.

« Je suis Aaron. » Il se passe du nom de famille parce que si le nouveau à bien fait son boulot, contrairement à lui, il doit savoir avec qui il bosse ce soir. « Ton chef d'équipe pour ce soir. »

Et potentiellement de manière définitive si tout se passait bien. Pas qu'il en doute mais, encore une fois, il préfère voir par lui-même. Une équipe, selon lui, n'était pas imposée, le courant devait passer entre tous les membres. Aaron ne conçoit pas de revenir avec moins d'hommes qu'au départ, ce n'est pas dans sa philosophie. De ce fait il faut qu'il puisse choisir qui intègre l'équipe au même titre que le nouveau devait vouloir les rejoindre par choix et non pas obligation. C'est peut-être vieux jeu mais il part du principe que si les liens se font alors il est plus facile de faire confiance et de se mettre en danger pour aider un autre membre.

« Morgan, c'est ça ? » Il récupère sa main. « On peut t'appeler Morgan, au moins ? » On sait jamais, y a des gens très protocolaires de nos jours.

C'est en prononçant cette dernière question, qu'Aaron prend place sur une chaise avant de pousser un dossier devant chacun des deux hommes. Leur mission de ce soir. Cela dit, avant d'en parler il laisse passer un petit temps, histoire de voir si le nouveau à quelque chose à dire. Hey, après tout, il pouvait avoir bouffer dans un mauvais chinois avant de venir et ne pas se sentir bien.[/color]



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Morgan Travis

avatar

Alliance • Humain



¤ AVATAR : Eric Christian Olsen
¤ MESSAGES : 135
¤ POINTS : 33
¤ AGE : 34 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/02/2018


MessageSujet: Re: Prise de contact Dim 4 Mar - 21:37

Trouver l’entrée secrète du siège de l’Alliance tenait du génie. Ils arrêtaient pas de la changer ! C’était pourtant pas la première fois que je venais, j’avais dû mémoriser chaque porte qui menait à l’antre. Sur le papier, ça semblait pourtant facile, mais une fois sur le terrain, c’était pas si évident. C’est comme ça que je me suis retrouvé dans un magasin de sous-vêtement féminin, cherchant désespérément une porte dérobée dans la cabine d’essayage. Je me suis fait virer à grand renfort de jurons par la patronne, me traitant de pervers… Au moins, je m’en souviendrai, fallait voir le côté positif de la chose.

J’ai eu aussi peu de chance à l’épicerie où j’ai acheté toutes sortes de biscuits apéritifs, pensant que l’une des spécialités pouvait être le mot de passe, mais la vendeuse me regardait bêtement me demandant si c’était tout à chaque nouvel achat.

Les bras chargés, j’ai finalement trouvé la minuscule entrée où je me suis engouffré discrètement. Pourquoi m’a-t-on dit de prendre cette entrée ? Franchement, c’était quand même plus simple d’utiliser celle de la tour. Bref, avec les huiles faut pas demander. J’ai suivi le conduit où régnait une odeur pestilentielle de vieux égouts croupit. Le nez dans le sac de victuaille, sniffant le salami à pleine narine, j’ai trouvé LA fameuse porte qui m’a mené directement dans une salle où m’attendait un gars tapotant nerveusement sur la table en verre.

- Vous avez 10 minutes de retard ! Je suis Brian, Monsieur Davis va nous rejoindre dans quelques instants.
- Ah ben visiblement, je ne suis pas le seul à être en retard !


Il a balayé ma remarque d’un revers de la main et a gardé le silence en regardant la porte avec agacement.

- Détendez vous, il doit avoir une bonne excuse ! Tenez, vu que j’ai dû faire quelques boutiques pour trouver le passage, autant en profiter, on va pas jeter tout ça !

Alors que je commençais à déballer le salami et le fromage, un gars aux cheveux bigarré est entré en trombe. Les trois mots échangés m’ont suffi à comprendre la situation ce qui m’a arraché un sourire. J’ai saisi la main tendue, remplie de farine du salami et je l’ai serré vigoureusement.

- Salut Aaron. Oui oui, Morgan sera parfait, tant que tu m’appelle pas Momo, on sera amis. Très jolie couleur…

J’ai poussé le dossier du coude, évitant qu’il prenne du gras.

- Ouais, c’est pas dans mes habitudes d’apporter ma bouffe mais le fait que je ne sache pas exactement où était cette foutue entrée secrète... ben m'a forcé à faire des emplettes.

J’ai sorti mon couteau, lame spéciale en argent, coupé des tranches et déposé le tout sur une serviette propre que j’ai poussé au milieu de la table . Mes mains ont été essuyées et j’ai rapproché le dossier, veillant à ne pas le tacher.

- Bon j’avoue que ça serait mieux si on avait un truc pour se rincer le gosier… Je suppose qu’aucun de vous deux n’y a pensé.

J’ai levé les yeux vers le Brian qui me regardait avec des yeux ronds, de l’incrédulité brillant au fond de ses prunelles. Il a secoué la tête, son regard allant d’Aaron à moi et vice versa. Il a posé son coude sur la table, insérant son menton dans sa paume. Abandonnant la partie d’œillade, il a secoué sa tête et a pris une rondelle de salami.

- Très bon ! J’ai comme l’impression que vous allez bien vous entendre tous les deux. Toi le nouveau, tu es sous les ordres d’Aaron. Pas d’initiatives intempestives, pas de tuerie gratuite, essayez de rester discret et ça vaut pour tous les deux.

J’ai fait oui de la tête, étant incapable de répondre quoi que ce soit vu que j’avais la bouche pleine. Repoussant une mèche de cheveux du revers de la main, j’ai commencé à lire le dossier. Malgré les apparences, j’exécutai toujours mon travail avec une extrême rigueur. Plus j’avais d’informations, mieux je me portai. Il était important de connaître chaque détail. Tout en léchant mes doigts je lisais le compte rendu.

- Donc ? C’est quoi le but de ce soir ? Et ne me dites pas que c’est ENCORE une mission de surveillance, parce que là, je pète un plomb. J’suis un homme de terrain moi. Et si je me fie aux apparences… enfin hormis l’arc-en-ciel qui orne gracieusement son crâne, ce qui te donne un joli look de licorne, tu es plus à l’aise sur le terrain que dans des bureaux… Est-ce que je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Davis

avatar

Alliance • Humain • Admin



¤ AVATAR : Chris Pratt
¤ CRÉDIT AVATAR : Dee
¤ MESSAGES : 270
¤ POINTS : 76
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Alex Blackwood - Hannah Johnson
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Prise de contact Lun 5 Mar - 0:05






Prise de contact


Morgan & Aaron


Aaron, il avise sa main et lance un regard à Brian. Le sourire de ce dernier lui fait comprendre qu'on a encore envoyé un bleu prendre un passage à la con. A croire que tout le monde est passé par cette petite étape que, très clairement, on peut qualifier de bizutage.

« Merci. »

ça c'est pour répondre à la beauté de sa couleur de cheveux. Définitivement, la casquette ne va pas être suffisante. Tant pis, il fera avec. La théorie du bizutage ce confirme quand Morgan explique avoir eu de mal à trouver une entrée secrète. Aaron laisse un haussement d'épaule.

« En vrai, il n'y a pas d'entrée secrète. » Enfin si, y en a mais... Enfin bref. « Faut passer par le bâtiment principal, c'est bien assez sécurisé comme ça. » Tu m'étonnes, avec des sorts dans tous les sens pour rendre les parties de l'Alliance invisible aux autres, peu de chance qu'il puisse y avoir des fuites. « M'enfin, je vais pas me plaindre. »

Comme y a de la bouffe sur la table, il trouve que l'idée de le faire passer par une entrée secrète est, au final, une bonne chose. Cela dit, il ne touche à rien de ce qui se trouve sur la table, ce que Brian trouve très étrange. Aaron et la bouffe, c'est une grande histoire d'amour, il est toujours le premier à se jeter sur un bout de saucisson ou assimilé.  Sauf qu'il ne connaît pas Morgan, qu'il n'a jamais bossé avec lui et qu'il est encore bien trop récent au sein de l'Alliance. Appelez ça de la paranoïa ou de la prudence mais, Aaron ne touchera pas à de la nourriture sans savoir d'où elle vient. Pas avant une mission.

« Parce que, dans ton parcours pour venir ici, y a pas eu une boutique qui vend des trucs à boire ? » Il se tourne vers Brian. « Je croyais pourtant qu'on donnait cette entrée parce que ça obligeait de passer par ce genre de magasin ? »

Brian, il reste terre-à-terre, balance des consignes et demande de rester discrets... Sérieusement, il est vraiment en train de donner des consignes à Aaron, alors que y a deux secondes il expliquait que c'était a ses ordres à lui qu'il fallait obéir ? Parce que, sur un point de vue hiérarchique, la seule chose qui sépare Brian et Morgan, c'est l'ancienneté.

« Wahou. Bien chef. » Il tend sa main à sa tempe dans un salut militaire. « Et, tu fais le débriefing de la mission aussi, pendant que t'es lancé ? »

Si y a bien une chose qu'il n'aime pas c'est de devoir rappeler que c'est lui le chef d'équipe. La plupart du temps il évite d'avoir à le faire mais, il déteste encore plus qu'on donne des directives à sa place. Le but est de tester Morgan, pas de déjà le brider avec des consignes. Aaron il veut voir ce qu'il vaut sans qu'on lui dise de faire attention ou des choses de ce genre. Brian, reste silencieux, et plonge soudainement le nez dans le dossier qu'il vient d'avoir.

Cette sorte de mise au point faite, Aaron reporte son regard sur le nouveau, gardant sa bonne humeur. Pas du genre rancunier le gars.

« ça se voit tant que ça ? » Il laisse passer un soupir faussement exaspérer, sans préciser s'il parle de sa couleur de cheveux ou de sa préférence pour le terrain. « Et non, ce n'est pas de la surveillance... Enfin si... enfin, ça dépend de comment ça tourne en fait. » Très claire comme explication, non ? « Il y a un petit groupe de loup qui vient d'arriver en ville. Ils sont trois. L'un d'entre eux a déjà été voir un loup solitaire, sur son lieu de travail, pour essayer de le recruter. Et apparemment, ce n'était pas très courtois comme façon de faire. L'idée c'est d'aller rentre une petite visite à l'Alpha pour lui expliquer que ça ne peut pas se passer comme ça. »

De manière plus détaillée, l'alpha en question soumettait des loups solitaires dans le but d'avoir une meute plus conséquente. Le but final étant de réussir à renverser un Alpha déjà installé en ville pour prendre le contrôle d'une meute de Londres. Très clairement, les loups pouvaient régler ça entres eux mais, cette intervention avait pour but d'éviter d'avoir une guerre de clan qui pourrait se répercuter sur les humains.

« En fait, c'est juste une visite de courtoisie. »

Sauf s'ils ne trouvent pas un terrain d'entente.



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Morgan Travis

avatar

Alliance • Humain



¤ AVATAR : Eric Christian Olsen
¤ MESSAGES : 135
¤ POINTS : 33
¤ AGE : 34 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/02/2018


MessageSujet: Re: Prise de contact Jeu 8 Mar - 16:43

Regardant bêtement Aaron, j’ai cligné des yeux et froncé les sourcils.

- Ben pourquoi alors on m’a ordonné de passer par là ? J’ai réfléchi un moment et j’ai souri en hochant la tête. Okay… Au moins vous aurez de la bouffe à l’œil. Et désolé, j’ai dû louper la vinothèque.

Et de toute façon, je ne buvais jamais d’alcool avant une mission. Si on voulait avoir les idées claires, y’avait pas trente-six solutions. Et visiblement Aaron avait la même opinion que moi. Alors que j’avais le nez dans le dossier, un commentaire acide s’est échoué dans la pièce, me faisant lever la tête. Mes yeux ont navigué entre Brian et Aaron mais je n’ai pas posé de question ne voulant pas en rajouter une couche. Par les paroles caustiques, j’ai bien saisi que le plus gradé était celui que j’allais m’accompagner, l’autre… je ne sais pas ce qu’il foutait là en fait. Encore une fois, j’ai tenu ma langue. Dans mon milieu, on ne posait pas de questions, on obéissait aux ordres même si sur le papier, l’ordre en question semblait débile.

Brian s’est concentré sur son dossier et l’incident fut manifestement clos. Aaron semblait toujours de bonne humeur, ce qui a détendu l’atmosphère et mes muscles. Je détestais les conflits au sein d’un équipe. J’ai hoché la tête en faisant une grimace au sujet de la couleur de ses cheveux et on a attaqué le cœur de la mission.

- Ok, moi ça me va. Vous savez où ils sont basés les trois lascars ? Ou faut-il aller les chercher ? Et tu es sûr qu’ils ne sont que trois ? Qu’il n’y en a pas ailleurs en embuscade ? Connais-tu l’âge, le sexe des trublions ? Qu’ont-ils fait exactement au gars à qui ils ont rendu visite.

J’étais conscient que je posais beaucoup de questions mais il me fallait tous les renseignements possibles pour pouvoir agir de manière correcte, sans créer un incident diplomatique majeur.

- Pardonne moi, un Alpha c’est bien un chef de groupe ? Franchement, si je peux me permettre, t’es vraiment certain qu’ils ne sont que trois ? Ca me paraît un nombre restreint pour empiéter sur un territoire déjà existant. C’est risqué et surtout sacrément gonflé. Non ? Ou est-ce la manière habituelle qu'ils ont de procédé ? J'ai étudié les dossiers durant ma formation, mais il ne me semble pas que j'ai lu des trucs sur cette manière d'opérer. Après, je ne retiens pas tout non plus, hein.

Plus je réfléchissais plus je me disais qu’il y avait anguille sous roche. Certes, je me basais essentiellement sur une expérience à échelle humaine. Mais j’avais rarement vu un groupe si petit s’attaquer à un village. Maintenant, il s’agissait de créatures surnaturelles, leurs habitudes m’étaient encore méconnues et la mission me semblait parfaitement appropriée. Cela me permettrait d’apprendre les différents us et coutumes de chaque groupe. Je sentais que le pauvre Aaron allait être soumis à un million de questions.

Après avoir reçu tous les renseignements et réponses de la part de mon interlocuteur, je me levai et fis quelques pas dans la pièce, impatient de me mettre en route. Un distributeur d’eau trônait dans un coin et je me servis un verre. Levant la tête, je fis un signe à Aaron, lui demandant muettement s’il en voulait un aussi.

Brian se leva sans dire un mot, ramassa son dossier, enfourna une dernière rondelle de salami dans sa bouche et eut un sourire tendu pour Aaron.

- Si vous n’avez plus besoin de moi, je vais déjà à la voiture. On se retrouve dans le parking. Et désolé Aaron… je ne voulais pas…

La tête basse, un peu penaud, il quitta la pièce silencieusement. Toujours debout, à côté du distributeur d’eau qui émit un bruit d’éructation qui me surprit, j’évinçai une poussière imaginaire sur la manche de mon pull sombre.

J’attendis quelques secondes puis me racla la gorge.

- On y va de suite ? Faut-il prendre des armes... spéciales ? Je veux dire des trucs pour garous ? Parce que là, hormis mon couteau à lame d'argent j'ai relevé le bas de mon pantalon afin qu'il puisse voir le fourreau accroché à ma cheville, j'ai rien sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Davis

avatar

Alliance • Humain • Admin



¤ AVATAR : Chris Pratt
¤ CRÉDIT AVATAR : Dee
¤ MESSAGES : 270
¤ POINTS : 76
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Alex Blackwood - Hannah Johnson
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Prise de contact Mar 13 Mar - 22:14






Prise de contact


Morgan & Aaron


« Tant pis pour la vinothèque. On en trouvera peut-être une en revenant de mission. »

Ou pas. Franchement ce n'est pas sa préoccupation pour le moment et, il est prêt à le parier, ce n'est pas celle des deux autres hommes non plus. Du coup, tout le monde semble se pencher un peu plus sur cette mission qui, très vite, amène pas mal de questions de la part du nouveau.

« Oui, on sait où ils sont, une usine désaffectée dans le sud. » Si c'est pas cliché ça ! « Logiquement, il n'y a pas de raison qu'ils soient plus nombreux. Sauf si entre maintenant et la dernière mise à jour des informations, ils ont recruté des gens. » Pas impossible mais, du coup, ça ne doit pas être d'une grande loyauté en cas de problème. « Et pour l'âge... » Aaron lève les mains avant de les laisser retomber. « C'est random. C'est qu'ils sont plutôt bien conservés alors c'est un peu compliqué d'estimer un âge. Mais en général, j'ai tendance à généraliser, en me basant sur le fait que 10 ans pour les humains, c'est 100 ans pour les loups. »

Ce qui, en règle général, donnait une moyenne plutôt réelle. En tout cas pour les loup-garou qui étaient nés comme ça. Ceux qui le sont devenus par morsure, c'est encore une autre histoire. Enfin, tout ça pour dire qu'un loup qui a l'air d'avoir 30 ans, aura de très grande chance d'être aux alentours des 300 ans.

« Hmm, en fait, même tout seul il pourrait chercher à empiéter sur un territoire. Le truc, avec les loups, c'est qu'il faut tuer un Alpha pour récupérer sa meute et son territoire. Tu vois, c'est un peu comme avec les lions. Tu as un combat entre les deux, celui qui gagne c'est le nouveau roi. »

Bon, bien sûr, tout ne se fait pas toujours de la manière la plus loyale qu'il soit. Et c'est bien pour ça qu'il est préférable d'aller voir ces trois loups. Parce que, si un alpha veut en provoquer un autre pour prendre sa place, en soit, Aaron il s'en fiche. Après tout, c'est leur mode de fonctionnement. Si un Alpha veut un territoire pour y foutre le bordel et faire une chasse à l'homme, sorcière ou vampire, … Là, ça devient un problème.

« Mais sinon, oui, c'est ça. Un alpha c'est le chef de meute. »

Notons, au passage, qu'Aaron ne semble pas saoulé de répondre à ses questions et, surtout, il ne lui répond pas comme si c'était un débile. Apprendre le fonctionnement des meutes, des clans, ou même du conseil de sorcières, ça ne se fait pas en un claquement de doigts. C'est assez différent du mode de fonctionnement connus de tous, sans oublier les films et les séries qui peuvent embrouiller ou faire confondre des choses... Oui, par exemple, c'est déjà vu agresser un vampire à coup d'ail... Sans résultat, hormis celui de passer pour un débile.

Il refuse, d'un mouvement de tête, la proposition d'eau de Morgan. Et balance un sourire, tout ce qu'il y a de plus convivial et sans la moindre rancœur à Brian avant qu'il ne quitte la pièce. Puis, il finit par se lever, débarrasser la table si jamais une autre équipe à besoin de la salle pour un briefing.

« Un couteau en argent, c'est déjà un bon début. » Il laisse passer un sourire amusé avant d'aller ouvrir la porte. « Y a ce qu'il faut dans la voiture. »

Il invite Morgan à le suivre et, c'est dans l'ascenseur – et sa musique qu'Aaron trouve stressante – qu'il reprend la parole.

« Si jamais ça se finit en confrontation, il y a quelques petites choses à savoir. Déjà on a des armes avec des balles en argent, ce qui a tendance à les affaiblir. Bon j'avoue que j'ai une petite préférence pour une arme qui balance un filet en argent, bien qu'elle est un peu lourde à porter. » Il soupire et secoue la tête. « Et si un jour tu n'as que ton couteau, un conseil : coupe un membre. Au moins le loup redeviendra un homme. »

Ouais alors il ne dit pas qu'il faut trancher une tête, hein. Un petit bout de patte, ou quelque chose dans le genre. Le loup sera amputé d'une main, ou d'un pied, mais au moins il sera envie et maîtrisable. Puis ça reste en dernier recours. Cela dit, ils ne sont qu'humains alors, il faut bien avoir des petites astuces quand la situation est catastrophique. Les portes de l'ascenseur s'ouvrent.

« T'as un truc pour reconnaître les loups ou les vampires ? »

Pour ça part, ça fait bien longtemps qu'il a demandé à Pandora de lui faire un artefact – avec l'aide d'une sorcière – pour discerner les êtres surnaturels. Parce que, des fois, on a beau croire que c'est écrit sur leur tronche, ce n'est pas forcément cas. Entre les humains qui veulent se prendre pour des vampires et les vampires assez vieux pour tromper leur monde. Et les loups ? Eux ce sont les pires, ils peuvent se fondre dans la masse avec une facilité déconcertante.

Ils arrivent près de la voiture et Aaron lève la main pour que Brian lui envoie les clés de la voiture.

« Même pas en rêve ! »
« T'as déjà conduis la dernière fois ! »
« Faut que je te rappelle que tu as foutu une voiture de fonction dans une bouche de métro ? »
« Elle n'était même pas à l'Alliance. » Mais à la police de Londres. Une longue histoire.
« Ben, justement, on va éviter que nos voitures suivent le même sort. »

Aaron laisse passer un soupir. En même temps, il n'a pas vraiment d'argument contre celui de Brian.



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Morgan Travis

avatar

Alliance • Humain



¤ AVATAR : Eric Christian Olsen
¤ MESSAGES : 135
¤ POINTS : 33
¤ AGE : 34 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/02/2018


MessageSujet: Re: Prise de contact Mar 20 Mar - 23:27

Les informations étaient concises et j’ai hoché la tête. Sommes toute, la mission ne semblait pas trop compliquée. Mais bon, il suffisait de penser qu’un truc était simple pour que ça finisse en catastrophe. Petit à petit, j’ai assimilé le flot de paroles du Coloré du scalp. L’âge des garous m’impressionna ne pouvant imaginer de vivre aussi longtemps. La connaissance devait être immense.

Le système hiérarchique des loups me semblait basique, bien qu’il s’agisse d’humain. En gros, il suffisait de dégommer le chef pour prendre sa place. La loi du plus fort. Simple et efficace. Après, il devait certainement y avoir des subtilités mais pour l’heure, je me contenterai du basique. Le vocabulaire associé aux boules de poil commençait à rentrer, preuve que j’avais bien révisé durant ma formation spéciale de l’Alliance.

- Mais est-il possible d’approcher un garou si on est ami ? Enfin, ce que je veux dire, ont-ils conscience de ce qu’ils font durant l’état animal ? Non parce que admettons, je sors avec une miss et qu’à la pleine lune, pouf, elle se transforme… elle va me bouffer tout cru ? Et ils peuvent se changer hors pleine lune ?

Même si dit comme cela, la scène semblait amusante, c’était pas demain que je ne donnerai rendez-vous à une Cocotte le soir de la pleine lune.

La salle fut remise en état afin d’accueillir d’autres agents. Un sac en plastique en main, contenant les restes de l’apéro, j’ai suivi Aaron tout en écoutant attentivement son enseignement. Chaque information suscitait de nouvelles questions. J’ai trié mentalement, essayant de parer au plus important.

- Un filet en argent ? Genre… Spiderman ?

Malgré une imagination confortable, j’arrivai pas à voir à quoi ce genre de truc pouvait ressembler. Trifouillant ma barbe naissante, je me voyais mal découper une bestiole en plein combat. Déjà le fait de me battre avec un loup, me semblait compliqué. J’aimais les animaux et je ne pouvais concevoir d'en tuer un. Une question de mon partenaire du soir me sorti de mes songes dérangeants.

- Alors les vampires, c’est assez facile sauf si y’a une convention manga en ville. Mais bon, ils ont une manière bien à eux de bouger. C’est fluide, rapide avec une certaine élégance, enfin c’est différent de nous. Après évidemment, j’ai pas l’œil aussi aiguisé que toi. Par contre, les loups, aucune idée… Y’a un truc spécial ?

Dans le parking, toutes sortes de voitures se côtoyaient, certaines valaient le coup d’œil et je me serais bien mis au volant d’un de ces bolides. Sauf que Aaron s’est dirigé vers une Opel break gris clair. Un peu déçu de la banalité du véhicule, j’ai toutefois assisté avec amusement à une anecdote du passé.

- Bah vous disputez pas les gars, je vais conduire. moi !

Avec assurance, je me suis dirigé vers la gauche de la bagnole. Parvenu à la hauteur du siège avant j’ai soupiré d’agacement en levant les yeux au ciel, constatant l'absence de volant.

- Font chier ces anglais… Ouais non, pour notre survie, je passe mon tour. Je vais encore me planter de côté.

Sans concerter les autres, je me suis glissé sur la banquette arrière, m’installant confortablement. Après quelques palabres, ils se sont mis d’accord et nous avons démarré.

La voiture a rapidement pris la direction du sud, faisant au préalable, quelques détours pour s’assurer que personne ne nous filait. Enfoncé dans mon siège, je réfléchissais intensément à toutes les informations qu’Aaron m’avait données. La radio murmurait un air à la mode que Brian semblait connaître sur le bout des doigts, vu qu’il chantonnait sans pudeur.

Le Centre s’est éloigné faisant place aux quartiers plus populaires que je connaissais bien. Avec un sourire scotché sur mes lèvres, j’ai salué l’entrée de ma station de métro, suivi de près par l’immeuble où j’avais élu domicile.

- Dis moi Aaron, ça fait longtemps que tu bosses au sein de l’Alliance ? Et au fait, t’es humain toi ? Je t’ai même pas demandé ? Juste que je ne te colle pas une droite si tu me sautes à la gorge pour boire tout mon sang ou si tu te transformes en plein interrogatoire.

Les lampadaires étaient moins nombreux et la luminosité a nettement baissé en intensité. La voiture a ralenti et s’est engouffrée dans une impasse pour s’immobiliser devant un vieil immeuble en briques rouges. Les grandes vitres à carreau étaient presque opaques, maculées de poussière collante pour celles qui étaient encore debout. Des trouées noires témoignaient de l’absence de verre. Quelques herbes folles avaient fissurés le béton, reprenant leur droit sur la civilisation. Le lieu était sordide et sale, une vieille odeur d’urine, de poubelles et de brasserie désuète flottait dans l’air. Sortant du véhicule, j’ai froncé le nez. M’adressant à Aaron en chuchotant, je me suis dirigé vers le coffre.

- Classe… C’est chaleureux par ici. Il n’y a pas de lumière, t’es sûr que c’est ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Davis

avatar

Alliance • Humain • Admin



¤ AVATAR : Chris Pratt
¤ CRÉDIT AVATAR : Dee
¤ MESSAGES : 270
¤ POINTS : 76
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Alex Blackwood - Hannah Johnson
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Prise de contact Jeu 22 Mar - 11:19






Prise de contact


Morgan & Aaron


Bon, en vrai, il a parfaitement entendu les questions de Morgan mais le débat risquait d'être long. Autant le garder pour le trajet en voiture. Mais il a quand même hocher la tête avec un grand « ouaiiiiis » digne d'un gamin de 5 ans quand Morgan à parler de filet à la spiderman. Bon, ce n'est pas tout à fait ça mais il aura bien le temps de voir par lui même. En attendant, il fallait se battre pour savoir qui allait conduire. Aaron et brian se regardant, interrogatifs, en voyant Morgan se diriger du mauvais côté de la voiture. Puis, explosion de rire quand il se rend compte de son erreur.

« T'inquiète, un jour j'étais à la circulation, comme flic, j'avais pas vu que c'était une voiture française. Je me suis retrouvée à demander les papiers du véhicule à un chien, la langue pendue, qui bavait comme un escargot épileptique. » Il secoue la tête. « En même temps quelle idée de conduire à gauche. »

N'empêche que, pendant qu'il raconte son histoire, malin le gars... Il s'installe côté conducteur, ni vu, ni connu, j't'embrouille. Le temps que Brian s'en rende compte, Aaron avait déjà allumé le contact mais il peut entendre le soupir résigner de Brian. Hop, et une victoire pour Aaron. Faut dire qu'endormir les gens en parlant ou en faisant n'importe quoi, c'est devenu une sorte de philosophie de vie pour lui. Il sort du parking et, du coup, il se décide enfin à répondre à Morgan.

« T'sais pour cette histoire de loup-garou... Ben... En vrai ça dépend de vachement des paramètres. Si elle se contrôle, ta louve, elle risque de ne pas te bouffer en se changeant. Sauf si elle se sert de sa forme pour se débarrasser de toi parce que tu n'as pas convenu sur un point ou deux. T'sais, selon comment est perçu ce côté loup, les deux « personnalités » vivent plus ou moins ensemble, y en a une qui prend le dessus selon la forme adoptée mais l'autre partie reste consciente. »
« Et tu peux regarder la route ? »
« Mais c'est ce que je fais. J'ai des yeux partout. »
« Sauf sur les bouches de métro. »

C'est tellement petit comme réflexion qu'il préfère ne pas répondre et continuer son explication.

« Après, tu as ceux qui ne se contrôlent pas trop et eux... Ben... Euh... »
« C'est le bordel. »
« Ouais, voilà c'est ça. »
« Et ça se transforme aux pleines lunes, contrairement aux autres qui peuvent le faire à d'autres moments. »

On pouvait croire que Brian avait entendu les questions de Morgan mais, en réalité, c'est surtout qu'il était habitué à ces questions. Un nouveau qui arrive... Disons qu'ils ont tous, plus ou moins, les mêmes interrogations. D'ailleurs, à ce propos, Aaron se met à fouiller dans la boite à gant. Enfin, faut qu'il pousse les genoux imposants de Brian qui, lui, se demande si Aaron va réussir à garder la bonne trajectoire. Et c'est sans accident que l'humain sort un petit objet qu'il balance à Morgan.

« Détecteur thermique. Dans l'immédiat, ça peut te servir pour les loups. Ils ont une chaleur corporelle qui crève le plafond. »

Remarque, ça fonctionne aussi pour les vampires qui, de leur côté, explose le compteur niveau basse température. A défaut d'avoir un objet magique, comme Aaron, ça peut se montrer utile. Et là, y a Brian qui explose de rire à la question de Morgan.

« Humain, lui ? Tu plaisantes j'espère. »
« Sérieusement ? Vas-y, éclaire-moi, je suis quoi alors ? »
« Mec, j'ai jamais vu un gars avec une chance aussi insolente que la tienne. »
« J'ai les cheveux arc-en-ciel... Elle est où ma chance ? »

Et là, Brian il se tort un peu dans tous les sens pour se tourner vers Morgan.

« ça va faire 5 ans que je le connais, et j'ai jamais vu quelqu'un compenser autant son manque d'instinct de survie par de la chance. »

Aaron, de son côté, il mime un très mature « gniagniagnia » en regardant la route.

« La dernière fois, il s'est retrouvé avec une tentacule à la place d'un bras... Oh, y a eu la fois aussi, où des branches ont poussé sur son crâne et ses doigts. » De l'index, il frappe sa tempe comme pour faire comprendre qu'Aaron était un grand malade.
« Tu crois vraiment que je te vois pas, là ? »

Brian tourne la tête pour se retrouver nez-à-nez avec Aaron et, par extension, y a plus personne qui regarde la route. Brian s'en rend compte assez vite pour donner un coup de volant. Aaron soupire.

« Je suppose que c'est là que tu vas dire que... »
« Ouais, je conduis au retour. »

Finalement la voiture s'arrête devant un vieil immeuble qui ne semble pas avoir vu de la vie depuis des lustres. Dans le coffre, il file un pistolet taser à tout le monde. Ouais pas aussi classe qu'une mission à la James Bond mais, ce n'est que de la reconnaissance. Le reste de l'arsenal va rester dans la voiture pour le moment. C'est Morgan qui fait une réflexion sur le lieu et qui ne manque pas de faire sourire Aaron.

« On va vite le savoir. »

Et parce qu'Aaron est la discrétion assurée, il entre par une porte – dont le verrou a déjà sauté avant leur arrivée – pour arriver dans un entrepôt plongé dans le noir.

« Salut, y a quelqu'un ? »

Ouais, ok. La discrétion, ce n'est peut-être pas encore au point. Sauf qu'il ne se passe rien. Il n'y a pas un bruit qui filtre, hormis les petites pattes de rats qui courent devant l'envahisseur. Allez savoir pourquoi, ça fait sourire Aaron qui se tourne vers Morgan.

« Tu devrais peut-être essayer le détecteur thermique. »

Aaron est en train de se dire que le petit groupe comporte peut-être une sorcière qui, éventuellement, peut avoir lancé un sort qui permet aux gens de ne voir qu'un endroit vide alors que ce n'est pas le cas. Bref, dans ce cas, l'appareil de Morgan devrait laisser voir des empreintes thermiques... Ou peut-être qu'il fait fausse route et qu'il n'y a plus personne ici.



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Morgan Travis

avatar

Alliance • Humain



¤ AVATAR : Eric Christian Olsen
¤ MESSAGES : 135
¤ POINTS : 33
¤ AGE : 34 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/02/2018


MessageSujet: Re: Prise de contact Jeu 12 Avr - 23:34

Toutes les réponses sont arrivées avec beaucoup d’humour durant le trajet plutôt scabreux. Légèrement déstabilisé par la conduite un peu particulière d’Aaron, j’ai ouvert la petite boîte que le boss m’avait filé. Une unique petite lentille dormait dans le boitier. Les explications ont suivie, m’orientant sur l’utilité du verre. Sans attendre, je l’ai mis en place. Une fois les larmes disparue, j’ai pu constater le résultat. C’était assez génial, je voyais toutes les empreintes thermiques.


La voiture s’est immobilisée, j’étais tout de même content d’arriver, une légère nausée me tordant l’estomac. Je me suis adossé à l’aile de la voiture, inspirant profondément l’air vicié émanant de l’ancienne usine. Des teaser ont été distribués, apportant une petite moue sur mon visage.

- Pas très glamour ce truc là… T’es sûr que ça sera efficace si y’a grabuge ?

J’ai suivi le chef tout en scrutant les alentours. Si l’air était déjà nauséabond dehors, l’intérieur était infect. J’ai posé ma main sur mon visage en jetant un coup d’œil sur les galeries qui nous surplombaient. Brian ne nous avait pas suivis, il voulait faire le tour et entrer par derrière. Y’avait un truc qui clochait, du bruit qui émanait d’en haut et pourtant je ne voyais rien.

- C’est pas net…

Lentement j’ai pu entendre derrière nous un grouillement bizarre. C’est à peine si j’ai osé me retourner. Avec prudence, j’ai fait volte-face m’attendant à tout… sauf à ça. Une nuée de petits êtres verts se tenait devant moi. Ma main s’est accrochée au bras d’Aaron, incapable de parler. Les… trucs m’arrivaient maximum à la taille, leur yeux étaient globuleux, ils arboraient un air hostile, les canines du bas recouvraient la lèvre supérieur et le pire, ils étaient tous armés de lames en tout genre.

- C’est quoi… ça ?

Chaque mot que j’ai émis a été prononcé avec lenteur, détachant chaque syllabe. Le groupe a avancé et j’ai tiré sur le bras de mon acolyte le forçant à reculer au fur et à mesure. Une détonation a retenti et une balle est venue se loger dans le l’avant-bras d’Aaron. Une voix profonde a résonné, venant de la galerie surplombant notre position.

- Ne bougez plus, Messieurs ou je vous abats !

Jetant un coup d’œil inquiet au Boss, j’ai levé doucement les mains. La chance légendaire avait abandonné Aaron semblait-il. Bien que… quelques centimètres de plus et il se prenait la balle dans les fesses.

- Déposez vos armes au sol et retournez vous lentement.

Je me suis exécuté, usant de gestes précautionneux même si j’avais pas vraiment envie de lâcher du regard l’armée verte qui n’attendait qu’un seul ordre pour nous sauter dessus.

Trois hommes se tenaient sur la coursive, nous tenant en joue. Un des mecs emprunta un escalier métallique et vint ramasser les teasers. Attrapant mes poignets, il les lia à l’aide d’une corde rugueuse, derrière mon dos et réitéra ses gestes pour ligoter le Chef, ne prenant aucune précaution pour sa blessure.

- Bien et maintenant, je veux savoir qui vous êtes et ce que vous venez faire ici. Et ne me racontez pas que vous êtes venus vous planquer pour fumer un joint… ou pour vous faire un petit câlin discrétos. Alors Blondinet ? Tu veux commencer ?

Il s’est placé devant moi, un sourire sarcastique planant sur ses lèvres. Droit comme un i, je fixais un point précis derrière lui, ne lui accordant aucune attention. La main du mec passa quelques fois devant mon visage, cherchant à capter mon regard.

- Oh hé ! Y’a quelqu’un ? Il arqua un sourcil et se plaça devant Aaron. Écoute-moi bien Bondy, mes petits copains derrières vous, adorent le sang humain. Et là, ils commencent à s’impatienter vu qu’ils sentent cette douce odeur. Alors soit tu parles, soit je livre ton petit ami aux miens.

Faisant tourner mes méninges à toute vitesse, une idée m’a traversé l’esprit. J’ai soupiré profondément et j’ai enfin posé mon regard sur notre ravisseur.

- C’est bon, mec, détends toi. On nous a dit que cette usine était à acheter. Mon associé et moi, on a le projet de monter un centre de Paint Ball et comme cet endroit est éloigné de tout ben on voulait voir à quoi ça ressemblait. Et tu peux me dire ce que c’est que ces trucs ?

J’ai désigné la horde verte de la tête qui se rapprochait dangereusement de nous. Le gars sur la coursive a émis un rire profond et a secoué la tête.

- C’est votre peloton d’exécution. Désolé les mecs, mauvais endroit, mauvais moment. C’est con pour vous, mais c’est ainsi. Allez Gabe, remonte, on se tire !
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Davis

avatar

Alliance • Humain • Admin



¤ AVATAR : Chris Pratt
¤ CRÉDIT AVATAR : Dee
¤ MESSAGES : 270
¤ POINTS : 76
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Alex Blackwood - Hannah Johnson
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Prise de contact Jeu 19 Avr - 21:58






Prise de contact


Morgan & Aaron


Quoi qui n'est pas net ? La horde de petits êtres verts qui déboulent vers eux ? Et voilà que Morgan demande ce qu'ils sont. Du coup, avec un naturel sans égal, Aaron il hausse les épaules et les désigne du bout des doigts.

« Bah, ce sont des êtres verts aux dents longues... Et, à mon avis, à l’hygiène bucco-dentaire assez douteuse. Et, du... PUTAIN » Son regard se tourne vers son avant-bras et sa toute nouvelle blessure. « Les gars, s'en déconner, j'y tiens à cette veste. »

Et vas-y qu'il te lâche un soupir un peu blasé – beaucoup, même – ce qui lui permet de ne pas avoir à sautiller sur place sur le coup de la douleur. On dira ce qu'on veut mais une blessure par balle, ça fait un putain de mal de chien. Du coup, personne ne lui en voudra s'il ne lève pas les bras en signe de paix, déjà que ça lui fait mal quand il doit foutre son arme au sol. Ce qui n'est rien comparé à l'autre qui le malmène un peu pour le ligoter.

« Non mais sérieusement, j'avais un projet de tatouage à cet endroit-là, j'fais comment, moi, maintenant ? »

Mais l'gars, il s'en fiche des projets esthétiques – ou non – d'Aaron et de son avant-bras. Lui, tout ce qui l'intéresse c'est de savoir ce qu'ils font ici. Y a bien Morgan qui balance une excuse, histoire qu'on n'envoie pas Aaron se faire bouffer par les trucs verts. Mais, apparemment, la réponse ne convient pas.

« Attendez ! »

y a le fameux Gabe qui s'arrête et se tourne vers lui, l'air de lui demander ce qu'il veut et Aaron qui désigne les trucs verts d'un mouvement de tête.

« Vous êtes carrément chelous les mecs en fait. En général, quitte à avoir une armée de trucs chelous, on évite de choisir ces machins-là. Enfin, en général, les gens compensent toujours leurs incapacités à faire eux-mêmes le boulot par quelque chose de plus... Euh... De plus spectaculaire »

Il balance des trucs un peu au hasard alors que sa main fouille dans la poche arrière de son jean. Pandora lui avait filé un truc, il ne sait pas encore à quoi ça sert mais ça à l'air d'être efficace. C'est une fois l'objet, de la taille d'un médaillon, dans les mains qu'il affiche un regard victorieux vers le Gabe.

« Genre de vraiment spectaculaire... » Il balance le truc au sol, fait un pas en arrière. « Comme ça, par exemple ! »

Et, confiant, il appuie sur le mécanisme avec le bout de son pied... Rien ne se passe. Il faut attendre une ou deux secondes avant que la voix de Pandora se fasse entendre.

« Ben alors, p'tit chou, on a des problèmes ? Tu as vraiment cru que ce truc allait t'aider ? » Putain de voix enregistrée. « Allez, p'tit gars, tu le sais très bien : mes gadgets c'est comme les Sith, toujours par deux ils vont. »
« Ah ouais, super spectaculaire, Petit chou à la crème. »

Gabe remonte et y a l'ordre qui est lancé pour que les deux hommes servent de repas. C'est là qu'Aaron il capte le message de Pandora et qu'il fout deux putains de clics sur le mécanisme. Et là, tout d'un coup, ça se met à péter dans tous les sens, façon feu d'artifice géant.

« Bordel »

Y a des fusées de toutes les couleurs qui explosent alors qu'Aaron il hurle à Morgan de courir vers le fond de l'entrepôt pour se planquer derrière des caisses, en espérant que Brian vienne leur ouvrir. Courir avec une blessure et les mains liées, c'est quand même pas ce qu'on fait de plus pratique. Moralité, Aaron n'arrive pas tranquillement derrière une grosse caisse en bois, il se rétame carrément la tronche dessus en voulant se mettre accroupi derrière.

Un peu plus loin, à l'opposé de l'endroit où ils sont entrés, y a Brian qui ouvre une porte. LE SAUVEUR... Ouais, sauf qu'en voyant une fusée rouge lui foncer dessus, ce con, il referme la porte. Au revoir, le sauveur. Bon, en même temps, il allait pas se manger un feu d'artifice en pleine poire.  



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Prise de contact

Revenir en haut Aller en bas
Prise de contact
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Prise de contact, Feat Parrish
» S1E3 :Prise de contact avec la proie
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Centre de Londres :: La City de Londres :: Alliance Center :: Les bureaux-
Sauter vers: