RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

A la recherche de la peluche magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 232
¤ POINTS : 94
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: A la recherche de la peluche magique Mer 21 Fév - 23:18






à la recherche de la peluche magique


Briseis & Alex


Iseley... Il a ce petit quelque chose dans ce nom qui sonne doux aux oreilles d'Alex. Comme une petite mélodie entraînante qui tourne depuis des années, enfouie dans un coin de son esprit. Iseley... C'est le nom d'un homme qui ne s'est pas fait les bons ennemis, l'histoire d'un père qui n'a pas voulu abandonner ses idées au détriment de la sécurité de sa famille. C'est un nom qui porte des convictions, qui ne sait pas les mettre de côté et qui s'y attache comme une huitre à son rocher. Iseley... C'est le nom d'un homme mais le goût de sang féminin aussi doux que la promesse d'une vengeance. D'abord le sang d'une mère trop fidèle et proche de sa famille, la proie idéale pour faire comprendre que la traque de l'homme est une mauvaise idée, un très mauvais choix. Puis le sang interdit, celui de cette fille qui n'est pas trouvé à la demeure familiale ce jour-là. Ce sang à porté de main et inaccessible à la fois, il faut savoir prendre son temps pour que la victoire soit plus agréable.

C'est ce besoin de prendre son temps qui le traine devant cette université, appuyé contre le côté de sa voiture, le regard rivé vers la sortie de ce lieu d'étude. Quelle bonne idée elle a eu de prendre des cours du soir. Quelle mauvaise idée que de suivre des cours de théologie.  Personne n'est parfait. Pourtant, si Alex y réfléchit bien, s'il doit avoir le regard d'un humain lambda, cette fille frôle la perfection. Altruiste, un brin naïve, optimiste sur ce monde et un physique qui en fait tourner plus d'un sans qu'elle ne le voit. Briseis c'est la définition de la douceur dans un monde obscur.

Des qualités qui, pourtant, sonnent comme des défauts aux yeux d'Alex. Il a, sans se l'avouer, ce brin de jalousie de voir qu'une personne peut se sentir heureuse et en vie et qui transpire tout ce que le vampire n'a jamais pu ressentir. Des fois il a seulement envie de planter ses crocs dans cette chair délicate, la vider de l'essence même de sa vie pour voir s'il peut en ressentir les effets. Alex a toujours réfreiné cette envie parce que son plan, quand il arrivera à exécution, vaudra cette attente et cette frustration de ne pas goûter à ce sang... Ce n'est pas le moment.

Elle sort de l'université, resplendissante. Il parait que la joie de vivre rend les gens beaux, lui croit que c'est surtout une question de génétique. Mais, il veut bien le reconnaitre, elle dégage quelque chose qui n'appartient qu'à elle. Cependant, on peut douter de son objectivité parce que, quand il la voit, c'est le plan parfait d'une vengeance qu'il voit. Un amusement qui va prendre plus de temps que les autres et qui va, aussi, demander plus d'investissement et mise en place. C'est qu'il faut savoir jongler quand la belle vit avec une bête. Un regard vers le ciel et il laisse passer un sourire en voyant la lune bien ronde. La bête n'est pas un problème ce soir.

Alex n'a pas besoin de s'insuffler le moindre courage quand il décolle de sa voiture pour s'avancer vers elle. Il prend même un peu son temps pour qu'elle en ait si elle veut saluer des personnes qui sortent en même temps qu'elle. Lui laisser un peu d'espace, ne pas s'imposer directement, ce sont quelques règles de base.  Il s'arrête même à une distance raisonnable pour la laisser parcourir les derniers mètres qui les séparent, histoire de la laisser prendre son temps si elle en veut un peu. En réalité, ça l'agace de faire le pied de grue comme ça, il n'est pas du genre à attendre d'habitude surtout quand il est prévu qu'ils se retrouvent. Pourtant rien ne transparait sur son visage, il a même l'air ravi d'être là.

Ce n'est qu'au moment où elle arrive en face de lui qu'il sort de son mutisme.

« Salut. » C'est un large sourire qui accompagne ce mot, comme n'importe qui heureux de retrouver quelqu'un d'apprécié. « Ton cours s'est bien passé ? »

Il ne le laisse pas paraître mais, vraiment, il se demande comment on peut en venir à choisir la théologie. Pour le coup, il trouve que c'est une vraie perte de temps bien que ça l'intrigue qu'on puisse étudier quelque chose qui, selon lui, n'existe pas. Si seulement c'était la seule chose qui l'intriguait chez cette fille !

Il se décale pour se mettre de profil et désigner sa voiture un peu plus loin. D'un léger mouvement de bras, il l'invite à avancer dans cette direction tout en restant à sa hauteur. Un demi-sourire amusé vient se coller à son visage.

« Toujours prêtes à me suivre, sans savoir où on va ? »

Un jour, peut-être, il aura cette même phrase mais la finalité sera beaucoup moins amusante pour elle... Beaucoup plus pour lui. Tout le contraire de cette soirée et de ce qu'il a prévu.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Briseis E. Iseley

avatar

Humaine



¤ AVATAR : Natalie Portman
¤ CRÉDITS : Babine.
¤ MESSAGES : 102
¤ POINTS : 34
¤ AGE : 29
¤ GROUPE : Humain
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 31/01/2018


MessageSujet: Re: A la recherche de la peluche magique Sam 24 Fév - 21:35


A LA RECHERCHE DE LA PELUCHE MAGIQUE
feat. Briseis Iseley and Alex Blackwood


« La Bible est un écrit rédigé par l’Homme. Indépendamment de ce que vous croyez vrai ou non, les textes doivent être analysés. »

La voix du professeur rappelait sans cesse ce précepte. C’était compliqué. Comment remettre en doute la parole de Dieu ? Elle pensait avoir la chance de vivre sa Foi dans ce cours mais finalement, c’était bien différent de ce qu’elle avait imaginé. Il fallait dire aussi que son esprit était accaparé par un homme. Pas celui auquel elle avait pensé pendant des longs mois. Ni Eric d’ailleurs. Non, elle devait voir quelqu’un d’autre après son cours : Alex Blackwood. Le jeune homme, puisqu’elle ignorait sa nature de vampire, avait proposé de venir la chercher.

Elle aurait dû dire non. Ce n’était pas comme Erin, Declan, Freya ou Ambrose, qu’elle avait vu de jour. Pas Alex. Il ressemblait tellement à Eric, non pas physiquement parce que lorsque l’un d’eux était blond l’autre était brun. Mais il dégageait cette prévenance, cette gentillesse naturelle qu’elle cherchait tant. Le cœur encore fragilisé, elle avait accepté. Aussi parce qu’elle ne savait pas vraiment dire non. C’était compliqué pour la jeune femme d’affirmer sa personnalité quand bien même elle faisait des progrès avec le loup garou qui vivait chez elle.

Elle ignorait tant de choses. Elle ignorait avoir face à elle celui qui avait tué sa mère. Elle ignorait avoir face à elle une créature qui ne lui voulait pas son bien. Comme avec tous, elle était aveuglée. Ce monde de justice ou de bien auquel elle voulait croire n’avait en réalité aucun sens. Le Mal absolu existait et il venait de prendre les traits d’un visage angélique.

Plongée dans ses pensées, elle griffonnait ses notes avec une certaine appréhension. La dernière fois, son cœur s’était brisé. Saurait-elle voir son souhait se réaliser ? En décalage avec son entourage, elle n’avait pour le moment trouvé qu’une seule personne ayant une vision similaire à la sienne : Jodie. N’y tenant plus, elle prit son téléphone et chercha le numéro de sa meilleure amie. Elle avait la désagréable impression de faire une bêtise vis-à-vis de Bràn. Etrange sensation dans la mesure où elle ne lui avait rien promis et ne lui devait rien. Leur relation n’était vraiment claire à vrai dire. C’était comme un grand frère. Il se faisait un devoir de la protéger, peut-être un moyen pour lui de trouver le pardon dont il avait besoin pour avancer.

La fin du cours fut annoncée et la brune ramassa ses affaires avec une certaine fébrilité. On y était. Et si elle se faisait piéger ? Non. Non. Pourquoi chercherait-on spécifiquement à lui faire du mal ? Il ne fallait pas devenir paranoïaque, elle avait vécu des années en ignorant tout de ce monde surnaturel et n’avait jamais croisé la route de mauvaises personnes. Même quand Emily était encore dans les parages. Avançant dans le couloir, elle n’aimait pas l’ambiance du campus. C’était si grand, si froid, personne ne semblait vraiment se connaître et l’approche fermée des gens ne lui facilitaient pas la tâche pour essayer de sympathiser. Poussant la porte du hall, elle s’engagea sur l’allée qui menait vers la sortie.

Bientôt, elle aperçut une voiture et un homme qui semblait bien être lui. Déglutissant, elle pressa le pas pour le rejoindre. Elle ne voulait pas le faire attendre trop longtemps ! Son cœur battait plus vite et ses joues rosissaient. A la fois parce que l’air froid lui fouettait les joues mais aussi parce qu’elle était impressionnée qu’un homme comme lui puisse s’intéresser à elle. Oui, Briseis ne se percevait pas comme jolie, il fallait dire qu’on l’avait constamment rabaissée. Son rapport au corps était aussi tronqué par sa Foi qui n’en faisait pas une force.

Habillée simplement, elle ne faisait pas partie de cette haute société qui se prélassait dans les diamants. Elle était la simplicité, la modestie. Un véritable ange sur terre. Une part d’elle-même brûlait d’envie de changer, pour correspondre à ce monde qu’elle ne comprenait pas mais enfin en faire partie. Ou bien rester elle-même, parce qu’elle aimait aussi pouvoir rendre le sourire aux autres.

Inspirant pour se donner courage, un doute l’assaillit. Et si elle faisait vraiment une erreur ? Il était trop tard pour reculer à présent. Et puis… Dieu veillerait sur elle, elle n’avait pas besoin d’un autre gardien que le Très Haut. Le vampire semblait heureux et Briseis lui rendit naturellement son sourire jusqu’à arriver à sa hauteur. « Salut », répondit-elle avec une pointe de réserve. « Uh… Oui, oui très bien merci. Tu n’attends pas depuis trop longtemps j’espère ? » Elle n’avait même pas pris la peine de poser des questions au professeur au cas où.

Alex se mit de profil et la jeune femme aperçut la voiture. Wow. Penchant légèrement la tête sur le côté, intriguée, elle le suivit pourtant sans trop de résistance. « Toujours prêtes à me suivre, sans savoir où on va ? » Une femme plus prudente aurait probablement exigé de connaître le lieu avant même d’accepter le rendez-vous. Mais Briseis n’y voyait pas le mal. A ses yeux, Alex voulait peut-être simplement lui éviter de prendre le bus ou le métro. « Oui même si j’avoue être curieuse de savoir où tu veux aller…Tu as été très mystérieux sur le sujet. » Elle leva son regard vers le sien. Confiance. Elle le suivait avec toute confiance, sans arrière-pensée.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 232
¤ POINTS : 94
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Re: A la recherche de la peluche magique Lun 26 Fév - 10:36






à la recherche de la peluche magique


Briseis & Alex


Il y a des choses qu'il ne comprend pas et qui, en plus, l'agace un peu. Dans cette toute petite liste de choses, il y a la bonne humeur de cette fille et cette joie de vivre qu'elle trimballe comme son ombre. Comment peut-on être heureuse et trouver, dans de toutes petites choses insignifiantes, une joie sans mesure quand, à côté de cela, on a une vie aussi pourrie que la sienne. Sa mère a été tué quand elle était jeune – sur ce point, il est parfaitement au courant de la situation – et son père est toujours en train de chasser les vampires – là, c'est sa créatrice qui en savait quelque chose. Malgré ça, elle garde le sourire, elle garde ce putain de regard innocent sur la vie et sur les gens en général. Qu'est-ce qu'il lui faut pour comprendre que le monde est merdique, qu'il est noir de vengeance ou de vices ? A quel moment elle va cesser de voir le monde avec les yeux d'un enfant qui ignore tout de la cruauté, de la manipulation et de tous les défauts qui vivent en chaque être humains ?

Ça l'énerve parce que, d'aussi loin qu'il se souvienne, il n'a jamais réussi à avoir un tel regard sur le monde, il a trop vite compris comment les choses fonctionnaient. Ça l'énerve parce qu'il  ne sait pas ce que peut procurer une telle vision et, dans le fond, il est certain que ça peut lui plaire. Enfin, au moins pour quelques heures avant qu'il ne s'en lasse. Ça l'énerve parce que, pour quelqu'un qui peut tout avoir, cette faculté ne s'achète pas, elle ne se commande pas et il n'y a pas accès. Et s'il ne peut pas l'avoir, il ne conçoit pas que quelqu'un d'autre puisse y avoir accès. Briseis allait perdre cette vision trop naïve de la vie et des gens, pas maintenant parce qu'il va prendre son temps, il s'en fait la promesse. Et derrière cette promesse, tapie dans un recoin de son esprit, s'exprime un sourire rassurant.

« Non, ne t'inquiète pas, je suis arrivé il n'y a pas longtemps. »

Sachant que deux minutes d'attente relève de la pure patience pour lui... Autant dire qu'il cache bien ce qu'il pense de son attente. Il faut savoir faire des sacrifices quand on cherche à atteindre un but. Il marche donc en direction de cette Aston Martin DB11 dernière génération. D'accord c'est de la voiture tape à l’œil même si elle ne fait pas partie de ses préférées mais, il est en Angleterre autant consommé local, non ? Il aurait pu faire un peu moins ostentatoire mais pourquoi jouer à ce qu'il n'est pas ? Ce n'est pas un secret qu'il a les moyens. Qu'il a VRAIMENT les moyens. Venir en Twingo aurait juste été ridicule. Il veut lui plaire, ça fait parti de son plan mais il veut le faire avec ce statut de riche, de gamin plongé dans la jeunesse dorée. Ça pourra lui servir, surtout avec quelqu'un comme Briseis. Pas que l'argent ou le luxe l'intéresse mais il sera plus facile de jouer sur certaines cordes sensibles. Après tout, la vie de la jeunesse dorée n'est pas si brillante que cela.

« En fait, ce n'est pas que j'ai voulu jouer de mystère c'est seulement que... Attends. » Il presse un peu le pas sur les deux derniers mètres avant d'arriver à la voiture et, très naturellement, se retrouve à ouvrir la porte côté passager. « Si tu veux bien ? »

Il attend qu'elle soit installée pour fermer la porte derrière elle et contourner la voiture afin de prendre place. Le plus compliqué, maintenant, allait être de conduire normalement. Faut dire que la vitesse, en général, c'est son truc. La prise de risque est directement lié à un potentiel accident qui... Et bien disons que, au moins, ça fait ressentir quelque chose, ce qu'il prend avec plaisir vu que ça manque cruellement à sa vie.

« En fait, je ne sais pas trop comment décrire l'endroit où on va. » Il s'attache et allume le moteur, reprenant ce qu'il avait commencé à lui expliquer. « Je n'y ai jamais mis les pieds. Ça va être une première. »

L'idée n'est pas de la mettre mal à l'aise. Pas maintenant, pas ce soir. Alors, avant de prendre la route, il regarde dans son pare-soleil pour en sortir deux tickets d'entrée qu'il tend à Briseis.

« De ce que j'ai compris, c'est une sorte de parc mais sur le thème de la fête foraine. » Il lance la voiture en conduisant le plus raisonnablement possible.

Et quand il dit qu'il n'y a jamais mis les pieds, il ne ment même pas. Que ce soit clair, dans son milieu, quand on a envie de faire du tir à la carabine, on prend de vraies armes et on va au stand de tir. Quand on a envie d'une barbe-à-papa, y a un type qui traverse toute la ville pour vous trouver la meilleure. Et quand on a envie d'aller dans un parc d'attraction pour une fête entres amis, on privatise un parc. Bref, il n'a réellement jamais été dans une simple fête foraine.

« Je me suis dis que c'était une bonne idée. » Et, dans sa voix, il semble y avoir comme un doute horrible maintenant. « Mais, bien sûr, il n'y a pas d'obligation. On peut laisser tomber et faire autre chose. »

c'est qu'il n'a plus vraiment l'air d'être sûr de lui le petit Alex, maintenant qu'il se retrouve à exposer son idée qu'il avait pourtant cru bonne.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Briseis E. Iseley

avatar

Humaine



¤ AVATAR : Natalie Portman
¤ CRÉDITS : Babine.
¤ MESSAGES : 102
¤ POINTS : 34
¤ AGE : 29
¤ GROUPE : Humain
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 31/01/2018


MessageSujet: Re: A la recherche de la peluche magique Sam 17 Mar - 11:01


A LA RECHERCHE DE LA PELUCHE MAGIQUE
feat. Briseis Iseley and Alex Blackwood


Le masque pouvait être parfait, Briseis était une personne facile à tromper. Loin de se douter que l’homme était un vampire que sa nature agaçait, elle s’évertuait comme à son habitude à ne voir que le positif. Sa mère avait été assassinée, son père l’avait abandonnée mais elle ne connaissait pas tous les secrets de sa famille. Concernant la femme qui l’avait amenée dans ce monde, elle la considérait auprès de Dieu et toujours à ses côtés. Elle lui parlait souvent. Au final, elle avait pu trouver une certaine forme de paix. Concernant son père, l’incertitude la hantait. Lui se demandait comment lui faire comprendre que le monde était sombre, horrible et dur. D’autres essayaient en vain. Briseis s’accrochait à une vision pure, lumineuse, retenant bien qu’il fallait offrir de la bonté pour en obtenir en retour. Elle avait beau avoir été abusée ou utilisée, elle continuait et n’abandonnait pas. Bien sûr, quand elle s’en apercevait, cela lui faisait mal. S’apercevoir qu’une amie se servait de vous pour se mettre en valeur n’était pas chose facile à accepter. Mais jamais elle n’abandonnait, persuadée de pouvoir encore obtenir le meilleur des autres. Ce monde ne permettait pas la gentillesse mais elle avancerait en représentant tout ce pourquoi on l’avait élevée. Et elle aurait l’impression de trahir ses parents, Dieu et de renier leur amour si jamais elle cessait.

Le rejoignant sans douter de lui, elle lui sourit, confiante. Oui, c’était l’agneau face au loup, la souris face au chat, l’insecte prit dans la toile d’une araignée. Elle ne cherchait même pas à s’échapper ou à se débattre, hypnotisée par ce double jeu. S’assurant qu’il n’avait pas attendu trop longtemps, elle lui sourit. Elle n’était pas si détendue. Elle n’avait pas peur de lui seulement elle se questionnait sur leur… Relation. Elle aurait dû en parler à Erin, elle aurait certainement su lui dire si c’était une manœuvre visant à la séduire ou bien seulement une quête d’amitié. Pourquoi ne l’avait-elle pas fait ? Cette invitation l’avait surprise mais après Eric elle avait certainement besoin de se rassurer. En plus, Bràn n’était pas là. Le sentiment de solitude l’avait poussée à accepter sans réserve. Jusque-là.

La vérité était qu’elle ne connaissait pas l’homme. Enfin. Elle l’avait croisé plusieurs fois au bar et il s’était toujours montré avenant et gentil mais en soi, elle ignorait qui il était. Il la mena vers une voiture qui devait coûter extrêmement cher mais elle était incapable d’en deviner la marque ou le modèle. Elle comprenait seulement qu’elle attirait l’attention face aux regards appréciateurs des gens qui passaient plus ou moins près d’eux. Les belles voitures, ce n’était pas quelque chose qui séduirait Briseis. Bien sûr, elle avait l’impression de découvrir un carrosse mais il aurait pu choisir la Twingo que cela lui aurait convenu aussi. Elle n’était pas matérialiste. Vraiment pas. En cela, elle serait probablement différente de la plupart des femmes qu’il connaissait. Son monde de luxe était superficiel quand elle n’était qu’entière. « En fait, ce n'est pas que j'ai voulu jouer de mystère c'est seulement que... Attends. » La jeune femme s’immobilisa dès qu’il lui en donna plus ou moins l’ordre. Le suivant du regard, elle l’observa lui ouvrir la portière. Wow. Attentionné aussi. Elle sourit encore et hocha la tête. « Oui, bien sûr ! » Elle monta dans la voiture qui brillait de mille feux. Il ne fallait vraiment pas salir… Quand il ferma la porte, elle soupira. Elle n’avait même pas remarqué qu’elle avait retenu son souffle tout ce temps.

Attachant fébrilement sa ceinture, elle entendit l’autre portière s’ouvrir. Levant son regard jusqu’à croiser celui d’Alex, elle l’entendit être encore très mystérieux. Voire même inquiétant. Pour n’importe qui, ce plan serait foireux. « Une première ? » répéta-t-elle. Bien sûr qu’elle était curieuse de voir où il l’emmenait et elle espérait bien que ce ne serait pas dans une tombe. Pourquoi pensait-elle comme ça ? Depuis plusieurs secondes les voix de Bràn, Erin et d’autres résonnaient à ses oreilles. Surtout celle du loup qui la mettait en garde et la suppliait de faire attention. Il allait vraiment se mettre en colère si jamais il apprenait que… Non. Non, il fallait cesser.

Deux tickets apparurent dans son champ de vision. L’image de manèges lumineux était clairement représentée. Oh. « J’en ai entendu parler. » C’était un lieu qu’elle avait fait enfant, avec ses parents. Une des plus belles journées de sa vie mais il devait l’ignorer. Un grand sourire illumina son visage. C’était définitivement une sortie amicale, on allait dans ce genre d’endroit entre amis. Ce fut suffisant pour que Briseis se détende, son rythme cardiaque ne ralentissait pas. Elle anticipait vraiment le plaisir qu’ils auraient à essayer quelques manèges et grignoter quelques sucreries… « J’ai un très bon souvenir de cet endroit, tu as vraiment bien choisi ! » Un rire léger se fit entendre. Ses yeux brillaient de joie. Non, décidément, Briseis allait sûrement abuser de la patience du vampire.

Observant la route, n’ayant que peu eu l’occasion d’utiliser une voiture pour ses déplacements, elle profita du trajet pour poser quelques questions. « Comment y as-tu pensé ? » commença-t-elle par demander. Ajustant légèrement la ceinture, son langage corporel trahissait sa confiance. Elle ne touchait ni son téléphone, ni la poignée de la portière. Ecoutant sa réponse, elle n’osa pas tout de suite lui demander ce qu’il faisait de ses journées. Il était toujours mystérieux, même au bar. Elle était intriguée.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 232
¤ POINTS : 94
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Re: A la recherche de la peluche magique Jeu 22 Mar - 15:07






à la recherche de la peluche magique


Briseis & Alex


Il sait bien que n'importe quelle voiture aurait fait l'affaire, que ce n'est pas avec ce genre de choses qu'il va l'impressionner. Briseis c'est l'essence même qu'il ne comprend, celle qui se contente de ce qu'elle a, qui ne cherche pas à avoir plus. Il est tout l'inverse, toujours en quête de nouveaux pouvoirs et matériels à acquérir. Une facette qu'il tait face à elle. Le choix de la voiture, au final, c'est seulement une manière de se montrer sincère – supposant qu'elle sera plus susceptible à cela qu'aux choses matérielles – sans cacher ce qu'il possède pour, justement, pouvoir lui plaire en se faisant passer pour quelqu'un qui ne possède pas grand chose. S'il est capable de manipuler et de mentir sur un tas de points, il sait qu'une richesse peut vite se découvrir par un tas de situations imprévues. Autant prévoir le coup sans mentir sur ce point-là. Un bon mensonge est toujours basé sur une part de vérité.

Dans une certaine mesure, il se dit que l'humain est quand même bien fichu. Elle a beau être la fille la plus naïve qu'il n'est jamais rencontré, trop confiante envers son prochain, ça ne l'empêche pas de retenir son souffle de manière probablement inconsciente. Comme si tout son corps lui demande de faire attention, de se montrer moins confiante. C'est sûrement cela qu'on appelle l'instinct de survie, ces petits gènes inscrits dans le corps humain pour préserver la race humaine. Si elle n'était pas à côté de lui, tout cela l'aurait bien fait sourire. Cela dit, comme l'idée n'est pas de la faire fuir ou de la mettre mal à l'aise – même si l'idée est tentante en plus d'être réjouissante – il préfère ne pas faire plus de mystères sur leurs destinations.

Ah si seulement elle savait tout ce qu'il pouvait connaître de sa vie, de son passé... Si seulement elle savait l'impact qu'il avait eu sur la tournure qu'avait prit sa vie. Il a presque envie de se réjouir de ce moment où il lui dira, de ce moment où elle comprendra qu'elle n'a encore pas fait confiance à la bonne personne. Cette perspective l'enchante mais, du calme, il ne faut pas être trop pressé. La patience peut être désagréable, pour lui, mais elle apporte un côté bien plus dramatique à certaines situations. Alors, dans l'immédiat, il se contente de cette joie et de ses petits yeux qui brillent à l'idée de se rentre dans un endroit qui lui rappelle un bon souvenir.

« C'est vrai ?! »

Il a l'air surpris d'apprendre qu'elle a un bon souvenir de l'endroit et, en même temps, il y a cette petite pointe de soulagement d'apprendre qu'il ne sait pas trop planté. Un peu comme si, juste avant qu'elle ne parle, il commençait à douter de son idée et que ça puisse être perçue comme une corvée plutôt que comme un bon moment. Mais, très vite, il y a un tout petit peu d'inquiétude qui traverse son visage.

« Mais... Tu es sûre que ça ne te dérange pas d'y aller ? Parce que, si tu y as déjà été c'est peut-être... Euh, je sais pas... redondant ? »

Il a tout de l'homme qui veut vraiment offrir une bonne soirée à une jeune femme. En tout bien, tout honneur, bien évidemment ! Mais qui, parce qu'il ne sait pas vraiment comme s'y prendre, craint de mal faire. D'ailleurs c'est un peu gêné qu'il décide de lui répondre sur la manière dont lui est venu cette idée.

« En réalité, ce n'est pas mon idée. » Et on pouvait croire qu'il regrettait presque que ce soit le cas. « J'ai demandé conseil à une amie parce que... »

Parce qu'il ne voulait pas que ça ressemble à un rendez-vous galant. Parce qu'il voulait que ce soit quand même un peu original. Parce que, à défaut de savoir comment s'y prendre, il était préférable de demander l'avis de quelqu'un. En tout cas, toutes ces raisons seraient entrées en ligne de compte si tout cela n'était pas une manœuvre habile de manipulation.

« … Enfin disons que je ne suis pas vraiment habitué à ce genre de situation. » Il hausse les épaules un peu gêné. « Je suis un peu, comment dire, sans surprise ? » Ben voyons... « Et que, pour le coup, je voulais trouver un truc un peu plus original pour que tu puisses d'aérer l'esprit avec tout le boulot que tu as à faire. » Il affiche un léger sourire. « Bref, le mérite ne me revient pas. »

Ce genre de réponse, selon lui, possède un tas d'avantages. D'une il avoue à demi-mot ne pas être parfait et avoir des lacunes dans certains domaines... L'imperfection, après tout, c'est ce qui rend humain, non ? Et que, en même temps, il avait réellement envie de lui faire plaisir et que ça l'avait entraîné à aller chercher de l'aide ailleurs. Quoiqu'il en soit, il préfère revenir sur un ton bien plus léger et amusé.

« Du coup, faudra pas compter sur moi pour essayer de gagner une peluche ou je ne sais quoi. Parce que, clairement, je ne suis pas familier avec ce genre d'endroit et des attractions qu'ils proposent »

Bon, l'avantage, c'est qu'ils sortent de la ville sans que le trajet se passe dans le silence le plus total. C'est déjà un bon point, non ?



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Briseis E. Iseley

avatar

Humaine



¤ AVATAR : Natalie Portman
¤ CRÉDITS : Babine.
¤ MESSAGES : 102
¤ POINTS : 34
¤ AGE : 29
¤ GROUPE : Humain
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 31/01/2018


MessageSujet: Re: A la recherche de la peluche magique Mar 27 Mar - 19:02


A LA RECHERCHE DE LA PELUCHE MAGIQUE
feat. Briseis Iseley and Alex Blackwood


La tromperie était parfaite et Briseis n’y voyait que du feu. Alex tenait à montrer sa richesse matérielle, bien sûr que cela la surprenait. Le pub de Bobby n’avait rien d’un club select que la haute caste fréquentait habituellement. Cependant, elle pensa qu’il tenait peut-être à s’éloigner un peu de ses pairs pour y trouver un peu de vérité. Elle entendait souvent que le monde de la upper était superficiel. Lui, il était certainement bien différent. Voilà ce qu’il pourrait lire dans son esprit s’il en avait le pouvoir. Il n’y avait aucun jugement de valeur de la part de l’humaine qui s’évertuait à lui trouver toutes les meilleures raisons du monde qui expliqueraient son intérêt pour une pauvre orpheline. Si seulement elle pouvait comprendre que les gens n’avaient pas tous de bonnes intentions et que celui qui lui faisait face était celui qui lui avait arraché sa plus grande richesse : sa famille.
Ce ne fut qu’une fois installée dans la voiture que la voix de Bràn résonna dans sa tête. « On ne monte pas en voiture avec un inconnu ». Oui, mais ça, c’est ce que l’on dit aux enfants, surtout si l’inconnu en question propose des jouets ou des bonbons. Alex était habillé normalement et ils se connaissaient puisqu’il venait souvent boire quelques verres au pub. Ils n’étaient donc plus des inconnus mais des connaissances à présent ! Voilà ce qu’elle répondit mentalement à cette petite voix, cet instinct de survie qu’essayait de lui inculquer le loup qui partageait son appartement. Apprenant qu’il voulait se rendre dans une fête foraine, Briseis sourit. Oui, le lieu était plein de jouets et de bonbons et cela aurait dû la faire réagir mais elle n’y vit qu’un endroit sympathique où ils passeraient un bon moment. Il y avait des années qu’elle n’avait pas eu la chance d’y aller alors cette sortie la remplissait de joie.

Joie dont le vampire semblait douter. Vampire dont elle ignorait la véritable nature. Hochant la tête, elle confirma : « Oui ! C’était vraiment immense à l’époque pour moi, mais je n’étais qu’une enfant alors je n’ai que quelques souvenirs… » Souriant, elle baissa les yeux pour regarder les tickets. Ce fut l’expression des doutes du brin qui la firent lever les yeux. Le pauvre ! Il pensait qu’elle n’aimait pas ou qu’elle risquait de s’ennuyer… Il était si plein de sollicitude ! « Re… ? Oh non ! Je t’assure, c’est vraiment une excellente idée ! » lui affirma-t-elle des étoiles plein les yeux. Une idée vraiment originale parce que le loup n’y aurait jamais pensé. Il fallait dire que leur relation était vraiment étrange et qu’elle n’y comprenait plus grand-chose sauf qu’elle resterait platonique. Elle se trompait lourdement parce que Bràn l’aimait aussi mais il n’était pas vraiment doué pour exprimer des sentiments. Alex avoua avoir demandé conseil à l’une de ses amies. Penchant la tête en gardant son sourire, Briseis hocha la tête : « Cette amie est de bon conseil, fais tout pour la garder. » Les vrais amis étaient rares, elle en savait quelque chose. Pendant des années, une « amie », Emily, avait abusé de la gentillesse de la brune et s’en était servie comme faire valoir ou bien pour simplement ne pas être seule lorsqu’elle souhaitait se rendre en boîte. La pauvre était morte. Elle avait eu la mauvaise idée de dévoiler ses intentions au loup-garou qui n’avait pas apprécié que l’on se joua de sa protégée. Evidemment, Briseis ignorait qu’il en était le meurtrier.

La gêne d’Alex la toucha beaucoup. Elle ignorait s’il s’agissait d’un rendez-vous galant ou non et à vrai dire elle commençait à se dire que non. « Sans surprise ? », répéta-t-elle, doutant un peu de ses dires. « Je te trouve personnellement très surprenant ! » ajoute-t-elle rapidement pour le laisser continuer. Il avait demandé conseil pour qu’elle puisse s’aérer l’esprit… Wow ! L’attention la toucha et d’ailleurs ses joues rosirent légèrement. « Oh, c’est… C’est vraiment gentil et il n’y a rien de mieux pour oublier le travail et… Le reste ! ».

Elle manquait de plus en plus d’éloquence. S’en apercevant, elle se mordit nerveusement la lèvre et inspira plus longuement. Tombant complétement dans le piège qu’il lui tendait, elle découvrait un jeune homme moins sûr de lui qu’il n’y paraissait, attentionné, proche de ses amis… Il prenait peu à peu l’image d’un second prince charmant. Le premier, Eric, ne s’était pas révélé à la hauteur de ses espérances puisqu’il était devenu un fantôme sans qu’elle ne comprenne pourquoi. Et Alex, lui semblait vraiment adorable. Ce fut d’une voix légère et amusée qu’il indiqua être nul pour gagner des prix comme c’était une première pour lui. Un rire cristallin résonna dans l’habitacle. Clairement, Briseis se détendait. « Oh mais on n’y va pas forcément pour gagner quelque chose ! Et puis qui sait ? Tu auras peut-être la chance du débutant ! Je ne suis pas plus familière que toi, il y a très longtemps que je n’y suis pas allée ! » lui rappela-t-elle, encourageante. D’ailleurs, les lumières étaient déjà visibles, signe qu’ils approchaient de la destination finale. « Je pense que le plus amusant reste les manèges. Mon père marmonnait souvent que les jeux dont tu parles sont truqués selon lui… » Il n’avait pas tort. Elle ne tenait pas à ce qu’ils jettent une fortune pour gagner une peluche. Mieux valait miser sur des manèges ou des sucreries.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 232
¤ POINTS : 94
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Re: A la recherche de la peluche magique Ven 6 Avr - 1:04






à la recherche de la peluche magique


Briseis & Alex


Il suffit à Briseis de dire, avec un regard émerveillé, qu'elle est contente d'aller dans cet endroit pour qu'un sourire presque rassuré passe sur les lèvres d'Alex. Comme un peu près soulagé de ces paroles alors qu'il doutait de son idée, qui n'était pas vraiment la sienne. Il y a même un fond de vérité dans ses expressions calculées et maîtrisées. Parce que, de toute évidence, il ne faut pas que la sortie soit un fiasco, le plan ça reste quand même qu'elle puisse l'apprécier, qu'elle ait confiance en lui... Pour qu'il puisse tout briser en temps voulu. Son sourire sera probablement bien plus réel à ce moment-là, faut-il encore le savoir !

« ça me rassure. »

Une simple phrase qui traduit tout ce qui vient de se passer sur son visage, comme un besoin de le dire ouvertement pour s'en persuader lui-même, comme s'il n'était pas l'homme si sûr de lui qu'il pouvait paraître en temps normal. Il hoche la tête quand elle parle de garder cette amie imaginaire dont il avait parlé. Convaincu par la nécessité de la garder, il paraît y tenir alors qu'elle n'existe même pas. C'est une sorte de règle d'or chez lui, il n'y a pas d'attachement parce que ça fausse la vision de choses, parce que c'est une faiblesse qui peut être exploitée par d'autres. Alex, il est loin d'avoir que des amis, autant ne pas leur donner des armes supplémentaires.

Le vampire laisse passer un petit rire un peu gêné quand elle le qualifie de surprenant. Et, doucement, sans quitter les yeux de la route, il secoue la tête négativement.

« Pour le coup, c'est plutôt mon amie qui est surprenante, pas moi. »

Puisqu'il avait inventé cette amie, il devait bien lui attribuer le mérite de cette sortie. Tout ce qu'il avait fait, aux yeux de Briseis, c'était de demander un conseil. En tout cas, il semble content que ça plaise à Briseis et qu'elle baisse un peu ses défenses en semblant vraiment heureuse de l'endroit choisi. Si, en réalité, ça n'a pas de grandes importances, il doit bien rester dans ce rôle qu'il s'est collé en sa présence.

Il décroche son regard de la route, une toute petite seconde, pour la regarder quand elle entend rire. Son sourire agrandi un peu de manière, qui semble, involontaire. Comme si ce rire suffisait à le rassurer, à lui redonner le sourire. Mais ce sourire, il s'efface bientôt pour une mine des plus interrogatives alors qu'il reporte son regard sur la route.

« Sérieusement ? Ça ne serait pas grave si on ne gagne rien ? » Une notion qui semble le surprendre. Après tout, il évolue dans un milieu où on avance pour gagner, il faut bien qu'il garde quelques trucs de son éducation avant que ça ne semble trop suspect. « Je veux dire, tu ne vas pas m'en vouloir ? »

Une question qui semble vraiment le perturber. A croire qu'on avait toujours attendu, venant de lui, des résultats positifs et que c'était bien la première fois qu'on lui sortait ce genre de discours. Si ça semble l'interpeller, s'il semble trouver l'idée étrange, ça n'a pourtant pas l'air de le décevoir. Au contraire, on pouvait croire, en le voyant, que ça lui enlevait même un poids. Pourtant il reprend bien vite un air un peu plus sérieux.

« Roh, ben oui c'est un peu truqué quand même. Mais, c'est quand même fait de manière à ce que les gens puissent gagner de temps en temps, sinon personne ne jouerait. Ça casserait le business » Il semble se rendre compte qu'il est redevenu un peu trop professionnel et se reprend très vite. « Désolée. Déformation professionnelles. »

c'est sur ces mots qu'il se gare sur le parking de la fête installée un peu plus loin. Il s'excuse une nouvelle fois, le temps pour lui de sortir de la voiture et de faire le tour pour aller lui ouvrir. Le genre de choses qui, au final, font presque partie de son éducation. Il ne le fait pas à chaque fois mais bien souvent, c'est comme un réflexe. Une fois la portière côté passager ouverte, il tend une main à Briseis pour l'aider à sortir de la voiture. Il sait très bien qu'elle peut sortir toute seule mais, là encore, ça fait partie de ce qu'il est. On peut être un gros enfoiré mais, quand même, avoir des manières.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Briseis E. Iseley

avatar

Humaine



¤ AVATAR : Natalie Portman
¤ CRÉDITS : Babine.
¤ MESSAGES : 102
¤ POINTS : 34
¤ AGE : 29
¤ GROUPE : Humain
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 31/01/2018


MessageSujet: Re: A la recherche de la peluche magique Mer 11 Avr - 13:23


A LA RECHERCHE DE LA PELUCHE MAGIQUE
feat. Briseis Iseley and Alex Blackwood


Briseis n’avait aucune idée de se retrouver dans la comédie mise en scène par le vampire. Celui-ci jouait si bien l’incertitude qu’elle crut chacun de ses mots et ne cachait ni sa joie de se rendre dans un tel endroit ni qu’elle appréciait sa compagnie. Hochant encore la tête pour appuyer ses dires, elle sourit plus largement, heureuse de le voir se détendre. L’histoire qu’il venait de lui servir sur une amie imaginaire, elle n’eut à aucun moment l’idée de la remettre en question ni même d’éprouver une forme de jalousie ou de concurrence. Elle-même avait des amis du sexe opposé. Le plus amusant dans son entourage, c’était de voir le nombre de chasseurs ou de protecteurs d’humains. C’était certainement le challenge qui intéressait Alex mais la jeune femme n’éprouvait pas les mêmes sentiments. Là où lui voyait de la faiblesse à s’attacher aux autres, elle y voyait de la force. Lui pensait que ses ennemis se serviraient de ses proches contre lui. Il avait raison, ce risque existait mais il oubliait dans l’équation que des amis sauraient lui venir en aide s’il en avait besoin. Ne compter que sur soi ne permettait pas vraiment de vivre. Briseis aurait peut-être l’occasion d’avoir une conversation sur le sujet avec lui.

En attendant, il remerciait cette fausse amie, avec une fausse modestie, que l’humaine bien évidemment ne détecta pas. « Oui, aussi. », admit-elle en riant légèrement. Ses défenses s’abaissaient totalement. Son rythme cardiaque ralentissait progressivement et ses yeux brillaient. Alex quitta des yeux la route un bref moment, le temps d’échanger un regard. « L’essentiel n’est pas toujours de gagner. », répondit Briseis avec une spontanéité déconcertante. « C’est un peu la cerise sur le gâteau. Je sais que cela peut sembler vieux jeu ou que certains pensent que l’adage de participer suffit pour réconforter les perdants… Mais que l’on gagne ou pas, l’essentiel est de s’amuser et de passer un bon moment ! » Evidemment, elle réalisa qu’il ne devait pas souvent entendre ce type de discours. On lui demandait sûrement d’être le meilleur en tout depuis son enfance. « Non, pourquoi je t’en voudrais ? Et puis, nous pouvons faire un tas de choses où il n’y a pas besoin de gagner. » ajouta-t-elle d’une voix rassurante.

D’autant plus qu’elle pensait que certaines machines étaient truquées. De ce fait, gagner n’était plus une fin en soi, il suffisait seulement d’avoir de la chance. Cette hypothèse, Alex la lui confirma en lui sortant toute une théorie très « business ». Wow. Elle sourit quand il s’excusa encore. Un point qu’ils avaient en commun : cette faculté à s’excuser dès qu’ils pensaient faire quelque chose de mal. « Ce n’est pas grave. Et oui, il faut bien gagner de temps en temps mais cela relève alors plus de chance ou de moyens… Que fais-tu comme travail ? » Il avait éveillé sa curiosité avec un discours aussi professionnel et la jeune femme n’avait pu s’empêcher de lui poser la question. « J’espère ne pas être trop indiscrète… », se reprit-elle, contrite. Elle ne voulait pas lui donner l’impression qu’elle était intéressée par son argent ou quoi que ce soit d’autre. Ce n’était pas le cas, elle voulait seulement mieux le connaître.

Le panneau indiquant le parking apparut dans son champ de vision. Ils venaient d’arriver et une certaine forme d’excitation prit le dessus. Elle avait tant de bons souvenirs ici ! Et ils ressurgissaient, rappelant des instants de bonheur familial depuis longtemps disparus. Le bruit de la portière la ramena sur Terre et elle saisit la main qu’il lui tendait pour sortir du véhicule. « Merci » dit-elle avec un léger sourire aux lèvres. Se redressant, elle s’écarta pour qu’il puisse fermer la porte et observa les lumières qui surgissaient à travers la végétation. « C’est exactement comme dans mon souvenir ! » Et c’était merveilleux ! Elle rangea une mèche de cheveux que le vent avait ramené dans son visage. Tout respirait la joie, l’insouciance et la confiance dans son attitude. Cette lumière intérieure irradiait et elle pourrait peut-être, sans le savoir, montrer au vampire que l’espoir était toujours de mise. « Est-ce que tu as un type de manège préféré ? » Il y avait de tout dans ce genre d’endroit. Elle espérait qu’il ne choisisse pas de roller coaster, ce n’était pas vraiment sa tasse de thé. Avoir quelques sensations, oui mais elle refusait d’avoir la tête en bas ou de vivre cette sensation de tomber dans le vide. C’était bien trop effrayant !
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: A la recherche de la peluche magique

Revenir en haut Aller en bas
A la recherche de la peluche magique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pour le sourire d'une fillette, à la recherche de la peluche perdue ! - Mission rang D
» à la recherche de l'artefact magique - sapphire&dorian
» à la recherche de l'artefact magique - declan&destiny
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là :: Ailleurs sur Terre-
Sauter vers: