RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Erreur sur la personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Erreur sur la personne Lun 19 Fév - 19:34




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
La nuit s’épanouit sur Londres entière. Hiro ose déplacer un pan d’un de ses rideaux pour observer les étoiles. Enfin. Il peut sortir prendre l’air. Il avait passé la journée entre dormir et gratouiller sa guitare. Deux jours de tranquillité. Après la rencontre avec cette stupide fille, il avait prit congé de son bar. Le temps de balayer la tempête dans son esprit. L’être de l’ombre referme le rideau avant d’enfiler un kimono blanc avec un effet de tâches d’encres noirs. L’ajuste bien à sa taille. Il ne se maquille pas. Pas de makeup de métalleux. Besoin d’aérer sa propre chair. Il replace son stretch dans son lobe d’oreille. Ramasse sa tignasse pour faire une queue de cheval remonté. Il soupir en s’observant dans le miroir. Tapote son piercing au nez et à la lèvre. Il glisse sa main le long de sa fine mâchoire. Soupir. Il sort enfin de son appartement à la recherche d’un endroit tranquille. Les sons trop intenses l’énerveraient. Il cherche sa fameuse tranquillité. Hiro traverse plusieurs rues avant de s’arrêter sur un café style japonais. Il entrouvre la bouche en plaquant ses mains contre la vitrine. La décoration semble réussi. Il y entre le cœur battant. Un petit rappel de sa patrie. Il s’installe à une table. Tapote le menu en réfléchissant. Juste manger pour paraître vivant, normal. Rien de plus. Il étire un vague sourire en se souvenant de Haruki venant lui apporter des onigiris, des mochis et la soupe miso.

Hiro ferme le menu une fois bien décidé. Seul tristesse de sa vie vampirique. Ne plus pouvoir vraiment apprécier la nourriture humaine. Un serveur apparaît rapidement. Lui rempli un verre d’eau avant de sortir son calepin. Il lui esquisse un clin d’œil avant de lui demander de manière assez insultante ce qu’il désire:

-Bonjour, mademoiselle, que prendriez-vous?

Avait-il bien entendu? Il arque un sourcil, le regard noir voir meurtrier. Le serveur ne semble même pas remarquer son changement d’aura.

-Répétez… ce que vous venez de dire?

Le serveur rougit légèrement sans rien comprendre. Il joue avec son stylo en gonflant les joues.

-Hé bien, qu’est-ce que vous prendriez mademoiselle? Vous êtes très jolie d’ailleurs…

Hiro retrousse les lèvres en grognant. Non, mais. Impossible d’avoir la paix et le respect par ses temps. Il se redresse debout. Les tripes enflammés seulement guidé par son instinct prédateur. Il ne s’aperçoit pas qu’il peut se mettre en danger. Il fait valser le carnet d’entre les mains du serveur d’une gifle sur la main. Il a juste envie de le dépecer, de le mettre en pièce pour oser l’insulter de cette manière! Le vider de son sang. On verra bien ce que la « mademoiselle » est.

Le serveur recule en posant ses mains devant lui. Il ne comprend décidément pas son erreur ce qui empire son cas. Hiro le pousse. Le serveur tombe sur le cul, les lèvres tremblantes. Allez, prie pour ta vie. Tu as fait chier la mauvaise personne.





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Lun 19 Fév - 20:20

Deux jours s’étaient écoulés depuis mon histoire acadabrante avec un vampire sans nom. Je n’avais même pas pris la peine de prévenir l’université pour leur informer de mon absence hier. J’étais bien trop fatigué.
Aujourd’hui, j’avais décidé de sortir le bout de mon nez de l’appartement. Mon équipe d’amis scolaire avaient décidé de se faire une bonne bouffe au centre de Londres dans un restaurant japonais. J’avais rapidement accepté l’invitation car je savais d’avance comment la soirée allait terminé. Les gars viendraient sûrement à parier sur celui qui serait capable de s’enfiler le plus de sushi dans l’estomac sans vomir. L’idée était totalement stupide mais je trouvais amusant la situation.
Je ne m’étais pas embêter au niveau de mes artifices féminins. Un simple maquillage qui me permettrait de rendre mon visage encore plus efféminé. L’ajout d’extensions blondes m'arrivant au niveau des reins, rendant ainsi à ma coupe de cheveux un genre de dégradé de brun à blond. Pour les vêtements, j’avais opté pour un énorme pull en mailles beige qui m’arrivait au-dessus des genoux avec une paire de collant noir et des bottines brunes foncés. Je n’avais vraiment pas l’envie de porter des talons. C’était déjà pénible en règle général pour aller à l’université, je pouvais bien me permettre une petite pause.

Une fois au restaurant, nous étions une quinzaine de personne. J’avais pitié du serveur et du cuisinier qui devront remplir la pence de tous ces idiots de bonnes familles. Nous étions répartis cinq par tables, j’étais fourré avec la meilleur équipe car c’était toujours avec eux qu’on rigolait bien en règle général.
La soirée battait bien son plein, il y en avait déjà un qui avait déclaré forfait en allant vomir la montagne de sushi qu’il avait imposé à son pauvre estomac. Je levais les yeux au ciel tout en soupirant. Quand on sait qu’on arrivera pas à tenir, on ne fait pas ce genre d’idioties. Je finis par détacher mon attention sur mes amis pour voir une personne rentrée. Je vous laisse deviner l’expression peinte sur mon visage à cet instant. Le nouveau client n’était autre que le vampire avec qui j’avais eu une discussion il y a deux jours. Bah voyons…. Si ça, ça ne s’appelait pas le destin. Je vous laisses m’appellera Marie-jeanne pendant une semaine. Je détaché mon attention visuelle sur lui pour discuter avec ma voisine de place mais mes oreilles ne peuvent s’empêcher de capter la situation entre le vampire et le serveur.
En une fraction de seconde, je ne suis plus le seul à faite attention au nouveau client. Les rires et les discussions s’arrêtèrent pour laisser place à un lourd silence où seul l’énervement du vampire se laisse entendre. Mon visage laisse transparaître une certaine angoisse, je ne souhaitais pas que le pauvre homme vienne à se faire massacrer comme je l’ai été, voire même plus. Je quitte ma table pour venir m’interposer entre les deux hommes tout en plaçant une main sur le torse de l’homme énervé.

« Tu ne vas pas te fâcher pour si peu ? Tu es entrain de t’afficher devant tout le monde là…

Je détourne mon regard du sien pour regarder le serveur et l’inviter à aller ailleurs. En gros sauver ses petites fesses de dragueur. Voyant que j’avais toujours ma main poser sur le vampire, je la retire rapidement tout en la levant en l’air, j’ajoutais à mon geste des paroles en disant à mes camarades de continuer leur repas car je connaissais.

« Tu vas pas te fâcher parce que quelqu’un t’a pris pour une fille. C’est pas la mort. Tu aurais tout simplement pu coller sa main à ton entrejambe ou une connerie dans le genre. Tout en lui disant de t’offrir le repas. Tu ne crois pas ? Ce serait débile de briser ton secret pour un truc sur petit. Monsieur pas de nom… »
Je lui montre son siège pour l’inviter à retourner s’asseoir tout en ajoutant :
« Réfléchis avant d’aboyer »
J’allais tourner les talons pour revenir vers mon équipe mais je me décide à lui poser une question.

« tu es tout seul ? Tu veux manger avec nous ou je m’impose ? »

Même s’il restait un gamin capricieux et qui m’avait fait du mal. Il avait peut-être un bon fond qui n’attendait qu’à être cultivé.

Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Lun 19 Fév - 21:40




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Non, mais. Cette petite larve humaine ose le prendre pour une fille. Il doit le faire exprès pour l’insulter. Une larve raciste. Il mérite de se faire décapiter et que des chiens le bouffent tout cru. Hiro le pousse au sol sans préoccuper des autres larves humaines dans le café bistro. Au moment où Hiro allait sortir ses crocs, une main sur son torse l’arrête. Heureusement, il n’a pas eu le temps de dévoiler ses canines vampiriques. Il fronce des sourcils. Encore elle… Encore entrain de lui servir la morale. Il observe la nourriture sur patte dans le resto. C’est vrai que là… il aurait été dans la merde jusqu’au cou. S’afficher devant tout ce tas de larves humaines. Il sait qu’on l’aurait prit en chasse. Hiro regarde le serveur fuir à une autre table sans rien comprendre de la situation. Il ne doit même pas savoir à quoi il venait d’échapper. Hiro croise les bras sur son torse en dévisageant longuement la jeune femme chiante. Pourquoi n’a-t-elle toujours pas peur de lui? Ça l’agace. Il affiche de grands yeux ronds à la remarque de la jeune femme. Elle peut bien parler.

-Si tu étais un mec, tu comprendrais l’insulte! Je ne ressemble même pas d’une fille. Et personne touche mes attributs encore moins une larve raciste. Il doit m’insulter à cause que je suis japonais. Lâche-t-il en grognant légèrement.

Elle lui demande sérieusement de manger avec ces amis? Même en sachant qu’elle inviterait la personne qui pouvait tous les massacrer un par un? Il secoue la tête.

-Non. C’est bon retourne avec tes potes.

Il tourne les talons et s’installe à nouveau à sa table. Pose sa tête sur une de ses mains. Il ne comprend pas ce genre de con raciste. Il zieute avec rage le serveur qui l’évite maintenant comme de la peste. Avec un tel comportement, on a pas envie de se rendre à sa table. Son regard se pose à nouveau sur Nehuen. La meuf au nom de mec. Glisse vers ses longues jambes mise malgré elle en avant. Les collants noirs épousent sa forme et donne envie de regarder. Il détourne le regard en tapotant le verre d’eau. Il doit penser à autre chose, se calmer. Bien trop près de ses émotions. Il ferme les yeux. Exercice de l’écran noir. Il fait taire le moindre soin dans son crâne. Il s’imagine se retrouver tout au fond de la mer. Être un homme-sirène. Agité doucement ses jambes en queue de poissons. Sentir l’eau caresser les moindres endroits de sa chair. Il entrouvre les yeux en voyant que le serveur était revenu timidement. Hiro retrousse les lèvres. Hé merde.

-Excusez-moi… Je me demande pourquoi je vous ai froissé…Je vous assure que je vous très jolie et je ne me moque pas de vous. Vous êtes une très belle asiatique. J’ai un grand respect.

NON MAIS. IL EMPIRE SON CAS. Hiro frappe sa table de ses deux mains. Pour une fois, il demande à une source inespéré de l’univers de venir tasser cette larve humaine avant qu’il lui arrache la tête.





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Lun 19 Fév - 23:03

Je regarde le vampire du coin des yeux lorsqu’il me sort une excuse à deux sous. Si j’étais un homme ? S’il savait… J’étais bien le premier à pouvoir me mettre entièrement à sa place et le comprendre à ce niveau-là, mais je ne pouvais pas le lui dire. Je laissais un simple sourire de politesse pour lui répondre tout en disant au serveur d’aller le plus loin possible de l’homme.

« Je ne pense pas qu’il soit raciste, il a juste dû faire une erreur visuelle. Ça peut arriver à n’importe qui. »

L’erreur est humaine et un vampire tel que cet homme, devait être bien trop vieux pour ce rappeler de ce soucis. Je le considérais comme étant un ancien en vue de sa manière d’être et de traiter les Hommes. Il avait sûrement dû oublier qu’autrefois, c’en était un.
Je lui propose de venir manger avec nous pour qu’il évite encore un scandale qui pourrait ouvrir les yeux des humains au monde du surnaturel, mais il refusa mon invitation. Je redressais mes épaules en signes d’abandon puis tourne les talons pour retourner vers mes camarades. Ce serait vraiment mauvais s’il venait à faire une connerie, ma mère disait très souvent que la magie devait rester mystérieuse aux yeux des humains. Les humains sont bien trop peureux face à ce qu’ils ne connaissent pas. La jalousie pouvait être aussi un de leur trait de caractère, il viendrait à enfermer des êtres innocents pour avoir droit aux nombreux secrets du monde surnaturel.
J’allais m’asseoir mais un bruit sourd se fait entendre, toute l’assemblée se retourne en direction du serveur qui n’en perdait pas une pour se mettre dans de beaux draps. Je lâchais un énorme soupire tout en entendant mes amis de table se moquer de moi en disant : « Ton ami recommence ». S’ils savaient, ce n’est pas mon ami mais juste un gros boulet qui n’est pas capable de serrer les dents un petit instant.
Je décide d’abandonner mes amis pour la soirée pour rejoindre le vampire avant qu’il ne vienne tuer quelqu’un. Je pousse le serveur avec un sourire mielleux tout en lui disant.

« Je crois qu’on va s’arrêter là. Vous ne voyez pas que c’est un homme ? Si vous ne voulez pas vous prendre un poing dans la figure, je vous conseille d’envoyer quelqu’un d’autre à cette table… »

Le serveur bredouille quelques excuses avant de quitter la pièce principale du restaurant pour chercher une autre personne. Je me laisse choir dans un siège en face de celui de l’homme sans nom puis je plonge mon regard dans le sien.

« Me voilà bonne pour passer encore une soirée avec toi. Par contre, on évitera de me mordre ou de m’éclater contre un mur.» Murmurai-je pour que personne ne vienne à entendre mes paroles.
C’est à ce moment où un autre serveur débarque en s’excusant envers le vampire et moi-même. Je le fixe avec mes grands yeux bruns avant de soupirer une seconde fois de la soirée, ou ne serait-ce qu’une troisième fois ? Je ne compte plus. Je croise mes jambes sous la table tout en posant un coude sur la table pour que ma tête vienne s’y appuyer. J’étais un semblant déçu de louper mes amis faire des bêtises mais tant pis. Il y avait des secrets qui ne devaient pas être révéler aux yeux du monde.

« Tu n’y peux rien d’avoir des traits plus fins. C’est ce qui fait la réputation des japonais et des coréens. Dans mon pays, on adore tout ce qui provient de l’Asie, principalement la musique et l’animation. » Je cligne des yeux avant de me rendre compte que le nouveau serveur attendait après moi. C’est vrai que j’avais laissé mon repas sur la table. Je lui dis que je ne prendrais rien pour le moment, je ne comptais pas dilapider l’argent que le paternel me laissait chaque mois.
J’y pense, il ne se laisse pas toucher par des humains mais alors… Comment font les vampires pour assouvir leur pulsion sexuelle ? Ont en t’il ? Je reprends mon attention sur le vampire puis je me décide à lui poser la question. Quoi ? Je ne vais pas tirer la gueule toute la soirée en attendant qu’il daigne dégager de là.

« Si tu laisses personnes te toucher, comment tu fais lorsque tu as une envie soudaine d’assouvir des plaisirs charnels ? Tu utilises ta royale main pour t’astiquer. »

J’avoue que ce n’est pas le genre de conversation qu’aurait une fille avec un homme qu’elle connait à peine. Mais je vous jure, je ne voulais pas me faire chier et je comptais bien m’amuser ce soir. L’amusement dans le rire, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mar 20 Fév - 0:16




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Une erreur visuelle? Hum. Il la repousse encore. L’intime de retourner manger avec ces fameux potes tout en s’assoyant à sa table. Après, avoir tenter une manœuvre d’apaisement, le serveur revint à charge provoquant une nouvelle fois, la rage du vampire. Hiro tape ses mains fortement sur la table. Juste l’envie de lui arracher la tête traverse ses pensées. Heureusement, sa petite prière pour se débarasser de cette larve insupportable se réalise. Elle revient à la table le faisant réaliser sa grosse erreur. Hiro se sent mutilé dans son orgueil d’Homme. Oui, il était mince. Mais, il était musclé lui au moins. Mince équivaut femme absolument? Il ne comprend pas. Hiro détourne le regard en tapotant le menu. Pourquoi s’assit-elle à sa table? Il a rien demandé… Encore moins besoin d’une baby-sitter. C’était bien ça? Une nounou peut-être? Il chasse ses idées en soupirant lourdement. Il lui jette un regard froid à sa remarque.

-Je ne t’ai pas invité à ma table. Tu peux retourner voir tes amis. Le problème est réglé, non?

Hiro pense que n’importe quel mot il dira, elle restera. Il ne sait pas pourquoi, mais ça le titille. Il joue avec la manche de son kimono lorsqu’elle lui dit qu’il n’y peut rien pour ses traits fins… Donne-t-elle raison au stupide serveur? Hiro penche la tête sur le côté.

-Traits fins…? Tu l’excuses? À une époque dans mon pays, il se fait tranché la tête s’il aurait dit ça à un Samuraï.

Les traits de ses lèvres s’abaissent vers le bas. Un autre serveur arrive à la table. Hiro commande des onigiris et un bol de soupe miso. Il espère retrouver un semblant de plaisir à mâchouiller cette nourriture. Le serveur disparaît suite à sa commande et à la non-commande de la latine. Il rougit ensuite à la question de la fille. Quelle question. C’est vraiment une meuf qui s’ouvre les jambes à tout le monde… Sinon, à quoi bon s’intéresser à ce genre de choses? Hiro détourne le regard en posant une main sur son ventre. La terrible nuit refait surface. Il jette un regard glacial à la fille.

-Je n’ai aucune pulsion de ce genre. Mêle-toi de ce qui te regarde. Je te demande pas moi comment tu fais pour baiser tous tes amis ou pour toucher ton entrejambe ?

Un léger mensonge. Il ressent comme tout le monde des envies sexuelles. Il sait juste comment faire abstraction. Les hommes n’étaient pas juste des bêtes sauvages juste bon à se toucher. Le serveur revient dépose la soupe miso face à Hiro et ses onigiris juste à côté. Il remercie le serveur avant de prendre les baguettes pour slurper les nouilles dans la soupe. Il ferme les yeux pour se souvenir du plaisir qu’il en retirait autrefois. Une récompense quand il se comportait bien. Malheureusement, en cet instant, le goût est fade. Cartonneux. Hiro lâche ses baguettes sur la table en soupirant fortement. Il se contente d’observer le liquide et humer l’odeur.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mar 20 Fév - 2:59



De nouveau, il tente de me renvoyer vers mon équipe d’amis me faisant très bien comprendre qu’il ne souhaitait pas avoir ma compagnie. Mes yeux le fixe avec une énorme exaspération, je finis par lui répondre avec une nonchalance.

« Je t’aurai bien laissé tranquille pour profiter de mon repas avec mes amis, mais vu que tu n’es pas capable de rester à ta place. Je suis obligé d’être à tes côtés pour te surveiller. »

Comme si j’avais un animal de compagnie ou enfant.
Je détourne mon attention du vampire pour fixer mes camarades de classe glousser à s’en décrocher la mâchoire. Je les enviais un peu de s’amuser tous ensemble mais d’un autre côté, je n’étais pas si mal lotie à voir les réactions puérile de l’homme en noir. Mes yeux ne cessaient leur voyage entre le vampire et les personnes présentent dans le restaurant, je l’entends râler comme quoi à son époque ça se passait autrement. J’acquiesce un sourire amusé tout en lui répondant avec une voix juvénile :

« Hélas, nous sommes en 2018, il faudra t’y habituer si tu ne souhaites pas avoir des gens coller au cul. Tu sais ce qui y a de pire qu’un vampire énervé ? Un village entier contre ce même vampire »

C’est sûr que lorsque les hommes décident d’unir les forces, ils étaient capable de faire de grandes choses ensemble. Suffit de regarder un peu l’histoire des sorcières décimés par le passé à Salem ou dans d’autres villes du monde. Ma mère ne pouvait s’empêcher de verses des larmes pour ses sœurs qui avaient été punies pour des pêchés créer de toutes pièces par les Hommes.
Je penche ma tête sur le côté tout en forçant un peu plus son appuie contre ma mère, je finis par poser une question un peu personnelle au vampire pour ne pas gâcher ma soirée à fixer un boudeur professionnelle mais la réponse qu’il m’offre m’horripile. Je fais claquer ma langue contre le palais puis je change de position à mes jambes, les croisant inversement.

« Bon Cocula…. Voilà un surnom qui lui ira à ravir vu que je ne sais toujours pas son prénom. « Va falloir un peu coopérer pour passer une bonne soirée. Je ne suis pas là par gaité de cœur. Voir ta tronche de gamin capricieux qui prend la mouche dès qu’on lui dit quelque chose, c’est assez pénible. Tu n’as jamais eu d’amis dans ta triste vie d’humain ou de vampire ? » Je suis sûr qu’il a dû mourir seul dans son coin à attendre vainement quelqu’un le secourir. Non je rigole, je ne connais pas son histoire mais une chose était sûr, il me saoulait bien plus que l’alcool en lui-même. Je me rends soudainement compte de la faible coloration rougeâtre sur ses joues, ne me dites pas que la question l’a gêné ? J’ai réussi à gêné un grand et vilain vampire ? Mes lèvres se tapissent d’un sourire empli de malice, je ne peux empêcher mon esprit de trouver ça adorable.

«Tu pourrais arrêter de croire que toutes les femmes ont que ça à faire d’écarter les cuisses pour n’importe qui. Serais-tu jaloux de ma triste vie de larve ? Je ne suis pas une dévergondée comme les vampires. Je n’ai encore ressentit pour personne. Je ne vois pas pourquoi je m’offrirai au premier inconnu.»

Je reprenais ses mots tout en laissant échapper un rire moqueur. Il me gonflait à croire que j’étais capable de donner mon cul à n’importe qui. Jusqu’à maintenant, j’avais été incapable de tomber amoureux que ce soit pour une femme ou pour un homme. Je ne connaissais même pas mon orientation sexuelle. Je n’avais jamais embrasser personne. Ce genre de chose passait plus facilement avec une femme que avec un homme. Tellement barbant.
Je venais à vouloir que la soirée s’écourte mais je m’étais imposé de moi-même au vampire pour éviter que Rome vienne à s’écrouler devant la vérité. Je le vois poser ses baguettes sur la table après avoir mangé. Était-ce si mauvais ? Ses goûts étaient à point modifier pour qu’il ne puisse plus manger notre nourriture ?

« Ce n’est pas bon ? Tu ne vas pas manger ? Veux-tu que je mange à ta place et que je te fasse goûté à travers moi ? »

Il me faisait pitié mais en même temps, je voyais très mal voir toutes cette bouffe terminer dans une poubelle. Je rigolais bien sûr en proposant un peu de mon sang pour que le vampire puisse ressentir les goûts à travers lui. Je me sentirai mal s’il venait à accepter. Je m’adosse encore plus dans mon siège tout en me demandant s’il découvrirait mon véritable sexe en me mordant. Ma mère disait que le sang offrait d’énorme information sur nous. Je trouve étonnant que la dernière fois, il n’ait rien découvert.
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mar 20 Fév - 5:05




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Non, il n’a pas besoin de quelqu’un pour le surveiller! Il n’est pas un gamin. Il est l’Être évolué au-dessus des piètres humains. Il soupir de plus bel à sa remarque. Un village entier contre lui? Il n’agit pas aussi stupidement que ça… Hiro secoue la tête, palpe la pointe de ses cheveux.

-OK. Je t’arrête toute suite. Tu as pas de conseil à me donner. Je suis vachement plus vieux que toi et plus d’expérience. Tu es la larve. JE suis l’être supérieur. Je pense que je sais comment me comporter à mon âge…

Il roule des yeux en observant les nouilles flottés dans le liquide. Son cœur se fendille en sachant que le goût de la bonne bouffe lui paraît désormais fade. Hiro arque un sourcil au surnom de la fille. Cocula?! Sérieusement?! Sa prochaine question transperce ses tripes. Comme si un chasseur lui injectait de l’eau bénite par l’intraveineuse. Amis dans sa vie humaine? Il ne peut même pas appeler ça une vie. Enchaîné par le cou dans une pièce froide comme un animal. Se faire violenter et voler son sang quotidiennement. Seul, Haruki, le chef du clan venait lui rendre visite pour lui apprendre à lire, à mieux parler, la culture de son pays. Jamais, il n’avait mit le pied dehors. Sauf le jour de sa libération et de son évolution. Même une fois évoluer, le reste du clan continuait de se moquer de lui, de lui renvoyer son état antérieur de bétails. Seul Haruki le protégeait sous son aile. Était patient avec lui. Lui avait même pardonner le jour de sa vengeance contre ce stupide vampire. Il serre les doigts. Hiro lâche un rire ironique à la remarque de la larve humaine.

-Tu crois qu’on est des dévergondés? NON. Personne a touché mon corps. Personne… Côté volontairement, il y a personne. Lâche-t-il en la pointant de ses baguettes. Hé merde. Il vient de remarquer qu’il a trop ouvert sa trappe. Il brise sa baguette en deux pour faire passer sa mauvaise humeur.

-Non, c’est délicieux. C’est le prix d’être quelqu’un d’évoluer…. Goûté à travers, toi? Devant tout le monde comme ça? Ça ne serait pas subtile.

Il rumine un temps en se frottant les tempes. Elle le gonfle, elle l’énerve. Pourquoi doit-il devoir passer une énième soirée en sa compagnie? La paix, denrée rare en ce bas monde… Il eut une idée parfaite pour la faire chier. Hiro se déplace de son banc pour s’installer à côté d’elle. Il la poussa du même coup vraiment contre le mur. Elle aura une charmante réputation face à ses amis~ Une belle idée…. Il claque des doigts pour demander au serveur des nouvelles baguettes. Une fois reçu, il les offre à Nehuen en poussant le bol de nouilles.

-D’accord, j’accepte ton offres. Mange et je te prends une gorgée de sang pour goûté. Je le ferais subtilement… D’ici, on ne me verra pas.

Oh le vampire a toute une idée derrière la tête. Encore une petite touche pour lui renvoyer à la figure son comportement de chiante. Il étire un faux sourire en coin.

-Allez, tu ne veux pas me voir bouder, encore, hum?

À ses mots, il pose son menton contre l’épaule de l’humaine en affichant un joli regard en coin.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mar 20 Fév - 6:27

Et c’est reparti pour un tour, je levais les yeux au ciel en offrant une pensée pieuse à un être imaginaire. Pourquoi avait-il fallu que je me retrouve sur le chemin de ce vampire ? Il n’a pas un petit instant de lucidité ? Faut-il que je téléphone un électricien pour qu’il lui change l’ampoule au grenier ? J’ai tellement envie de lui asséner une bonne claque sur son joli minois de androgyne mais je décide de laisser tomber. On ne peut pas empêcher un idiot de fixer le doigt du sage qui pointe la lune.
A force de l’énerver un peu plus à chaque fois, j’arrive à avoir des informations sur lui. Elles sont certes faibles mais j’apprenais qu’il avait déjà eu des rapports mais pas forcément consentants. Je le fixais avec un un filet d’étonnement. Ça venait peut-être de là ce caractère de cochon ? Hum…. Non quand même pas. Comment il aurait pu subir quelque chose de la sorte en vue de sa force. Je fronce les sourcils puis je finis par détourner la conversation sur la nourriture sauf que l’idée que j’ai annoncé n’était pas forcément une très bonne.
C’est bon, je sais qu’elle n’est pas bonne mon idée mais c’était simplement pour être sympa un bref instant, juste pour arrêter de voir son regard de chien battu. Faudrait savoir ce que je me veux.
Je le vois se rapprocher de moi, m’obligeant ainsi à me retrouver sur le siège d’à côté, adosser au mur. Je trouve que avec le vampire, je me retrouve un peu trop souvent contre ce genre de paroi. Je laisse transparaître dans mon regard une certaine lassitude de position. Je crois que je ne suis vraiment pas fait pour être encerclé par quelqu’un. Je l’entends claquer des doigts pour demander au serveur de nouvelles baguettes vu qu’il avait casser les siennes puis j’ancre mon regard dans le sien.

« Tu sais que je rigolais ? Pourquoi je ferai ça pour toi….

Je murmurais mes dernières paroles au moment où je sens son menton s’enfoncer au creux de mon cou. Je fixe un point invisible devant moi, je me sentais plutôt mal à l’aise non pas à cause de ce que les autres pourraient venir à penser, mais plutôt la peur de m’en reprendre une comme la dernière fois. Mon corps réagissait de lui-même sans me demander mon accord. En moins de deux, ma jambe se replie pour que mon pied vienne asséner un coup dans le ventre du vampire, l’obligeant de ce geste à éloigner son visage de mon corps. Je ne me rendais même pas compte que mes joues s’étaient légèrement colorée de rouge.

« oups…. Mon corps a réagit tout seul… système de défense, Cocula »

Je ne sais pas si j’ai arrivé à lui faire mal ou une connerie du genre. Mais en tout le geste à du le surprendre, je l’espère. Je pose mes mains sur ses joues avant d’enfoncer mes doigts dans sa bouche pour étirer le coin de ses lèvres, l’obligeant à avoir un sourire totalement à ridicule. J’enfonce mon cœur regard dans le sien tout en priant le tout puissant pour que cet idiot ne vienne pas à s’énerver comme la dernière fois devant tout ce monde.

« Que me donnes-tu en échange d’un peu de mon sang ? »

Je ne vais pas laisser ce vieux gamin capricieux prendre le dessus sur moi, même si je suis faible avec mon humanité comparé à lui.

« Si je te rends ce service…. Tu me racontes ta vie d’humain ? »

J’étais curieux, bien trop curieux. Il m’avait pondu une étrange réponse un peu plus tôt et ça me turlupinait. Je tirais encore un peu plus fort sur ses lèvres avant de tout lâcher et essuyer mes doigts sur la nappe.
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mar 20 Fév - 16:28




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Quelle idiote. Elle lui permet de pensée à une petite vengeance pour l’humilier face à ses amies. Il l’accule contre le mur en s’installant à ses côtés. Oh, oh, elle dit qu’elle rigole, han?

-Il est trop tard. Tu me l’as offert très sérieusement. Aucune marque de rigolade. Lâche-t-il en agitant son index en sa direction. Il pose ensuite son menton contre son épaule très fier de sa petite idée. Elle ose frapper son ventre. Malgré sa minceur, son ventre est presque seulement composé de muscles sans oublier sa puissance vampirique. Il bouge à peine. Il recule la tête pour éclater de rire à sa réaction. Enfin, un peu de peur~ Il passe la langue sur ses canines.

-Arrête de m’appeler cocula. Néwhen?

Il déforme à son tour le nom de cette larve humaine. Hiro fronce des sourcils lorsqu’elle ose le toucher encore. Mais, putain. Elle a une tête de cochon? C’est Londonien ont tous une tête dur, dit-donc?! Lorsqu’elle entre ses doigts, dans sa bouche, il pousse un son de désaccord en lui donnant une gifle sur ses mains. Il tourne son visage de l’autre côté en crachant tel un chat. Il pose une main sur sa poitrine, en crachant encore une fois dans une serviette de papier. BEURK. Dégueulasse. Il se fourre deux-trois oginiris dans la bouche d’un goût pour enlever ce goût horrible à la bouche. Avoir des sens développés est parfois très chiants. Il avale les oginiris en fixant droit devant lui. La nausée se calme. Il la zieute d’un air froid. Connaître sa vie humain…? Il n’en a jamais parlé et l’envie ne lui vient pas. Pire des cas, il peut toujours lui mentir? Elle n’en saura rien.

-Mouais. Mais, c’est à toi de pas offrir des choses que tu ne comptes même pas donné! C’est égoïste. PFTT. Et arrête de me toucher si tu veux pas que je t’arrache les doigts un à un et que te force à les bouffer.

Il se dépêche de prendre une gorgée d’eau pour oublier la dégueulasserie qu’elle vient de lui faire.

-Allez mange. Plus vite que c’est fait, mieux, c’est, non?

Hiro détourne le regard pour observer les autres tables. Il ferme les yeux pour humer leurs odeurs. Sentir leurs palpitations cardiaques. Hummm. Il penche légèrement la tête sur le côté en sifflant de plaisirs. Il compresse ses doigts ensemble en agitant ses jambes sous la table. Il se donne l’appétit pour pouvoir goûté le sang de cette fille chiante.

-Quel type de sang, es-tu?

Hiro rouvre les yeux pour écraser sa main contre sa joue.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mar 20 Fév - 18:56

J'enviais durant un bref instant la condition du vampire, j'enviais sa force à toute épreuve. J'aurai souhaité avoir la même force pour ne pas ressentir la faiblesse de mon corps. Je fermais et ouvrais lentement mes paupières tout en fixant les agissements de l'homme aux cheveux noirs. Il semblait être de plus en plus amusé à mes côtés, étais-je devenu une sorte de bête de foire ? J'avouerai que je me suis mis là-dedans, tout seul.
Le surnom que je lui ai offert ne lui convient pas, il finit pas faire le même petit retour de set avec déformant le mien. Mes yeux se lèvent au ciel et un soupire rompt mon long silence. S'il savait que ce prénom existe dans mon pays, il ne serait pas aussi fier.
J'enfile avec une grande dextérité mes doigts dans bouche pour faire naître sur son visage une grimace. Le vampire a une réaction exagérée en crachant sur la table tel un chat qui a des poiles, il enfile plusieurs aliments pour changer de goût. Je fronce les sourcils tout en prenant plutôt mâle le geste, je n'étais pas aussi sale que ça. Je prends une douche une voire deux fois par jour, il ne peut pas dire que j'ai un aussi mauvais goût corporel. Dans un geste qui se voulait discret, j'apporte mon poignet près de mon nez pour humer l'odeur de ma peau, je sens bon. Il doit lui manquer un grain dans sa petite tête de mort.
J'écoute me presser à manger les aliments pour qu'il puisse me mordre le plus rapidement du monde, je sens le mensonge à travers ses paroles. Mon visage laisse transparaître la lassitude le concernant, j'avais vraiment cet impression d'être un maître de chien qui ne supporte plus les bêtises de son animal. Je prends entre mes mains le bol de nouille pour y boire le contenant et une fois terminer, je pris les baguettes pour manger le solide. Ce n'était pas mauvais il manquait clairement un peu d'épice. J'avais souvent eu des problèmes avec la nourriture japonais car à mes yeux, elle était un peu fade. Mon estomac balançait plus sur les aliments très épicés et il rendait l'âme de dégoût avec ce qui était trop sucré. Vu qu'il s'était empiffré de toutes les boules de riz, je ne pouvais donc pas les manger. Tant mieux. Je pointe les baguettes près de son visage, je connais très bien la signification de ce geste pour un japonais puis je laisse transparaître un sourire moqueur.

« Comment vas-tu faire si j'ai si mauvais goût ? Tu ne pourras donc pas apprécier ce que je viens d'avaler. Quelle tristesse, pauvre petit Cocula... »

Je fais tournoyer avec une grande dextérité les baguettes entre mes doigts avant de les planter droit comme un pic dans le restant de nourriture. Je ne comptais pas mangé les trucs où il avait mordu dedans. Dans mon geste un peu trop fort, la table se mit légèrement à trembler ce qui attira l'attention d'un de mes camarades de classe. Il me fit comprendre dans sa gestuelle si j'avais besoin d'aide ou quelque chose de la sorte, je leva ma main pour l'inviter à reprendre ses occupations.

« Le même sang que celui de ta sœur !»

En gros « Et ta soeur ? ». Je ne vois pas pourquoi je devrais lui dire mon résus sanguin. Je m'adosse de nouveau contre le mur tout en soupirant, et si ma mère aurait été présente et qu'elle aurait su ce que je faisais à cet instant avec un idiot. Elle aurait sûrement pété un plomb en disant qu'un initié ne devait pas se permettre ce genre d'offre. Que mon sang ne devait pas quitter mon corps était porteur d'une future sorcière. Je plissais mes paupières tout en riant à cette pensée. C'était plutôt ce qui se trouvait entre mes cuisses qui allait faire ce petit travail là. Si je viens à décidé de me fourrer avec quelqu'un un jour. Mes grands yeux bruns fixent le vampire avec toujours cette lassitude face à son comportement puis je lui dis :

« Si tu abuses ou que tu me mens, j'irai pleurer auprès d'autres sorcières...»

Je place mes jambes en forme de papillon pour être correctement installé sur le siège. Je ne savais pas vraiment si cette menace allait réellement fonctionner et puis de toute manière, il n'avait pas le droit de me faire du mal. S'il venait à le faire, je n'aurai qu'à lui implanter les baguettes en plein dans son cou. Ça le stoppera durant un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mer 21 Fév - 4:33




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Après avoir changer le goût dans sa bouche, il observe froidement cette fille chiante. Par moment, il ressent l’envie de l’écrabouiller contre le mur. Il se voit même le faire. Heureusement, il se retient. Elle ose l’impolitesse. La main d’Hiro part tout seul, il écrase son poing avec force sur la table. Le cœur en miette et les joues en feu par son geste extrêmement déplacé. Il ne peut que penser à Haruki. On ne pointe pas quelqu’un de ses baguettes sauf si on est en deuil et on ne peut que planter les baguettes dans le riz comme ça que durant un rite funéraire pour rendre hommage au défunt. Sinon, ça porte malheur.

-Tu n’es qu’une kusobaba! Une enfant impolie, mal élevée qui a rien dans le crâne. Garde ton sang dégueulasse.

Hiro se dépêche de retirer les baguettes du riz. Échange de place. Il reprend sa place en se retenant de lui défoncer la gueule. Il compresse fortement les baguettes entre ses deux mains. Il ferme les yeux. N’écoute même plus le baragouinage de cette stupide gosse.

-Sumimasen. Haruki-Senpai

Hiro baisse la main en long soupir. Les traits vides, impassibles. Il pose la tête contre sa main sans regarder la larve humaine. La grande odieuse. Impolitesse. Elle mérite de …. Non, même pas. Ça n’en vaut pas la peine.

-Tu savais très bien la portée de ton geste. Vas-y va pleurer à tes sorcières à la noix, je m’en fiche. Je n’aurais jamais manqué de respect envers ta sœur jumelle décédé, moi. Tu as vraiment pas de cœur.

Il sent sa gorge se compresser à ses mots. Oui, il a très mal prit ce geste. Normalement, il aurait peut-être passer à autre chose. Mais, non. La dernière fois qu’il avait planté des baguettes ainsi dans le riz était après une prière pour Haruki. La personne qui lui a tout donné. Oui, il est toujours en deuil malgré le temps qu’il passe, les cerisiers qui fleurissent.

-Maintenant, que t’a gagné, tu peux libérer ma table et retourner auprès de ton espèce. Tu sais quoi, t’a vraiment gagné. Je dégage.

Hiro se redresse de la table sans même laisser l’argent pour son repas. Trop contrarié pour se rendre compte de son oubli. Il a juste envie de s’évader chez lui. Avoir la paiiiiiix. La paiiiiix si tant rêver. Il comprend mieux pourquoi il préfère être seul. Les autres l’exaspèrent et le dégoûtent. Elle a aucune excuse. Il sent fortement qu’elle savait très bien ce qu’elle faisait. Il s’arrête face à la table, face à elle.

-Contente?!




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mer 21 Fév - 20:48

Connaissez-vous le mérite d'avoir un frère ou une sœur ? Vous apprenez durant les années de votre croissance à pourrir la vie de quelqu'un. Je fixais le vampire énervé par mon comportement avec un sourire victorieux, faible mais présent. Le coin gauche de mes lèvres tremblotait légèrement face aux paroles de l'homme, je n'étais pas impolie mais je le faisais seulement vivre ce qu'il me faisait goûté depuis le début que je le connais. Une sorte d'effet miroir.
Mes yeux ne ratait pas une seule miette de ses agissements, il retirait les baguettes du restant du riz tout en s’excusant envers quelqu'un. Son visage laissait à présent transparaître des traits qui m'étaient totalement inconnus mais qui réussirent à me plonger dans un malaise important. Je me redressais sur la chaise tout en me mordant ma lèvre supérieure. Pourquoi c'était moi qui me sentait terriblement mal alors que depuis le début, le plus méchant des deux c'était lui ? J'accompagnais son  levé du regard tout en l'écoutant me dire que j'avais gagné. Gagné quoi ? Il ne se remettait toujours pas en question et réagissait toujours au quart de tour. Satané horloge..
Me levant d'un coup, je pris entre mes doigts le bol de soupe vide pour le lancer sur le vampire, celui-ci se brisa au moment de toucher le sol. La rivière rouge qui alimente mon corps était entrain de bouillir. Mon cœur pompait celle-ci à grande pompe. Mon visage laissait place à présent à un visage énervé. Il était rare que je vienne à avoir cette expression. J'ai toujours été une personne qui disait tout à haute voix et ne prenait jamais la peine de s'énerver. Mais la situation avec l'homme sans nom devenait trop pénible à mon mental. Je n'en pouvais plus. Pourquoi devais-je être entouré de personne au sang si chaud et pas réfléchit ?

« L'impolie ? Celui qui ne m'a toujours pas dit comment il s'appelle ici, c'est toi! Tu n'es même pas fichu de remercier ou te t'excuser lorsque tu fais une connerie... »

Ma température corporelle était entrain d'augmenté, mon corps tremblait sous les nombreuses émotions qui s'échappaient de leur soupape trop longtemps fermé jusqu'à maintenant. Le vampire allait sûrement se prendre en pleine figure des choses qui ne le concerne pas. Ou peut-être bien que oui..

« Tu traites tout le monde comme de la merde alors que je te signale que tu en était un dans une autre vie. Tu te crois majestueux, la race supérieure, l'homme incroyable juste parce que tu as un peu de magie au bout de tes doigts.... mais...  » Je sous entendais dans mes paroles qu'il était autrefois un humain et qu'il ne pouvait pas permettre de dénigrer l'être qu'il était autrefois,  seulement parce qu'il était à présent un immortel. «Mais.... » Mon souffle peinait à trouver un rythme raisonnable, mes bras bougeaient dans tous les sens pour amplifier mes paroles. « Tu es juste encore plus faible que moi. Tu n'es pas fichu de voir tes propres erreurs. Tu n'es même pas capable de profiter ce que la vie t'offre à présent. Tu préfère tout écraser de tes mains pour rester le petit con solitaire dans son coin bouffé par les remords. » Comme mon père qui n'a jamais été capable d'accepter qu'il avait merdé avec sa propre famille en  nous laissant de côté pour son entreprise. Mes poings se fermèrent pour que mes ongles s'enfoncent dans la chair de ma paume. « Tu veux que je te dise quoi ? Ouai j'étais consciente de ce que je faisais avec les baguettes mais je n'en savais rien que tu avais perdu quelqu'un. Tout ce que tu sais faire depuis l'autre jour, c'est de rejeter la main que je te tends pour m'écraser encore plus. Pourquoi ne parles-tu pas ? Pourquoi ne t'ouvres-tu pas ? Toi qui te dis si évoluer. Tu n'es rien d'évoluer... Tu es faible ! Un moins que rien... Un connard qui ne pense qu'à son gros cul pour se rassurer dans un monde imaginaire. Tu es le moins évolué de nous tous...  »

C'était trop. Il y avait des mots que j'aurais rêvé dire à mon père dans le passé, dans le présent... Mais je ne saurait s'ils m'accompagneront dans le futur.

« Retourner vers les miens ?» Je me mis à pouffer en étant un semblant scandalisée. « Arrêtes de te voiler la fasse, amigo... Tu fuis en permanence.C'est sûr que fuir est toujours la meilleure solution car c'est la plus facile. Tu es un peureux ! Un trouillard ! Tu n'as pas une once de cojonès ! Nada ! Colaje !  »

La nervosité était si forte que je ne me rendais même pas compte que je commençais à parler en espagnol. Je continuais à lui dire qu'il pouvait dégager vu qu'il savait que faire ça pour finalement changer d'idée et aller chercher mon sac et dire à mes amis choqués par la situation que je partais.

« Sabes qué ? Me voy. No me quedaré un minuto más. Espero que tu grandeza se detenga un día por cegarte. Coño de vampiro...  »

Je tournais les talons pour quitter l'établissement alimentaires, j'étais totalement inconscient du danger où je pouvais me plonger. Je devais sûrement avoir mis encore une fois le vampire en rogne. Peut-être qu'il me courrait après pour me frapper comme la dernière fois ou finalement mettre fin à ma pauvre vie d'humain. J'étais fâché de voir qu'il n'était pas capable d'ouvrir ne serait-ce qu'un seul oeil ! Mais en même temps c'était compréhensible, Rome ne s'était pas construite en un jour. Mes pas étaient rapide mais plus je me rendais compte de ce que j'avais fait et plus les remords grandissaient. Je ralentissais pour m'arrêter totalement et balancer mon sac sur le mur devant moi. Le jeu avec le vampire avait été un peu trop loin et j'allais sûrement le payer plus tard. Ou pas ? Peut-être que j'avais réussi à lui faire sortir le doigt du cul... Un rire nerveux s'échappa de ma bouche... peut-être pas. Les miracles n'existent pas. Mes mains se joignirent dans mes longs cheveux que je décoiffa.

« Mierda... Mierda...  »

Peut-être que c'était moi qui avait été trop loin. J'étais le fautif... C'était ma faute. Je m'adossais contre le mur tout en me laissant glisser pour m'accroupir. Je devrais peut-être retourner pour m'excuser ? Non, c'était une mauvaise idée. Il devait sûrement être en rogne contre moi. Peut-être qu'il s'est attaqué à mes amis pour se venger ? Non, il y a beaucoup trop de monde et ce serait lui qui serait dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Jeu 22 Fév - 2:53




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Blessé par l’impolitesse de cette larve humaine, Hiro explose encore en quelques sortes. Elle ne comprend pas qu’il ne désire pas réfléchir sur lui-même, sur sa vie. Il tient à conserver sa santé mentale. Il sent qu’il chuterait dans le néant s’il remet en question son cher Haruki, s’il voyait autrement sa transformation. Hiro fronce les sourcils à sa première réplique. Il a le droit de ne pas lui révéler son nom...S’excuser? Pourquoi s’excuser? On ne représente pas d’excuse au bétail. On lui a toujours appris ainsi. Minute! C’est elle qui vient de lui manquer de respect et de charcuter ses tripes!Elle lui envoie valser un bol de soupe qui éclate à ses pieds. Hiro ne bouge pas d’un poil. Ses yeux la jugent. Sa gorge se compresse. « Tu traites tout le monde comme de la merde alors que je te signale que tu en était un dans une autre vie » Sa mâchoire se crispe en même temps que sa respiration. Des images de sa vie de bétail remontent à la surface, se défait des liens de son inconscient. Les coups, les morsures, l’impression de brûler vifs. Hiro ferme les poings jusqu’à ses jointures blanchissent. «. Tu n'es pas fichu de voir tes propres erreurs. Tu n'es même pas capable de profiter ce que la vie t'offre à présent. Tu préfère tout écraser de tes mains pour rester le petit con solitaire dans son coin bouffé par les remords. »

Qu’est-ce que la vie lui offre?! Rien. Il se construit lui-même par ses propres moyens. Non, non. Elle vise mal. Il a aucun remord. Ses hantises proviennent de cicatrices vives du plus profond de son âme. Pourquoi s’il est si connard que ça, elle cherche à le connaître?! Quel côté illogique de sa personne. Il donne un coup de pieds sur un éclat de verre. Elle continue de lui enfoncer des lames bénites dans le corps, le coeurs. Elle les tourne dans la plaie. Encore et encore. Il détourne le regard sentant une humidité au niveau des yeux. Ça fait longtemps qu’il n’a pas senti ce picotement. Ces verres brisés en lui. Elle peut bien parler, elle fuit du restaurant. Elle fuit la situation après l’avoir décapité par sa bouche devant tout le monde! Qui est le lâche?!

Les clients le regardent avec des gros yeux. Hiro esquisse une courbette en répétant des mots d’excuses, les joues en feu. Il paie son repas avant de sortir par la porte à une rapidité hors norme. Il court après cette chieuse.

-HEY. ARRÊTE-TOI.

Il lui hurle après. La remarque jeter sa sacoche contre le mur. Il l’accoste contre le mur de brique en l’observant yeux dans les yeux. La mer noire retenue en lui monte en lui. Tourbillonne en fracassant son intestin, soufflant sur poumons à toute vitesse avant de court-circuiter son cœur noir.

-Baka! Première chose : taaaaa gueuleeeeeeee. Taaaaa gueuleeeeeee.

Les vagues martèlent sa cage thoracique. Ses yeux picotent. Il se voit tout au fond de cette mer noire en éveil, sa queue de sirène couper en petits morceaux. Pourrir sous cette eau.

-Si tu aurais vécu la même vie que moi, tu t’aurais suicidé. ALORS VIENT PAS ME TRAITER DE FAIBLE! C’EST PAS TOI QUI A ÉTÉ ARRACHÉ À TES PARENTS À 5 ANS POUR ÊTRE ENFERMER DANS UNE MINUSCULE PIÈCE. CONDAMNÉ À NE PLUS VOIR LE JOUR NI LA NUIT. À SE RETROUVER SUR DE LA PAILLE. ÊTRE NU COMME UN ANIMAL. ÊTRE CHARCUTER, SAIGNER, TORTURER. ET CE DURANT 30 ANS DE TA PIÈTRE VIE!

Il frappe ses poings contre le mur de briques en grognant. Il la ramasse par le collet en la secouant. Rien ne peut arrêter cette éruption de sentiment enfuit depuis des lustres.


-ALORS NE VIENT PAS ME JUGER SANS SAVOIR!

Les larmes aux yeux, il la relâche en secouant ses doigts brisés. Il ne s’en inquiète pas. Ça guérit vite. Une petite gorgée de sang et hop. Il pivote sur ses talons.

-Vient pas me dire que je n’ai rien. Et arrête de vouloir détruire la seule qui me fait tenir en vie. Il y a bien une raison si je refuse de trop réfléchir. Fiche-moi la paix maintenant larve humaine.

Il cache ses mains dans les pans de son kimono. Redresse la tête et commence à s’éloigner d’elle. Une envie terrible de sang gonfle dans sa poitrine. Torturer. Il sent qu’il a besoin de saigner à mort une de ses petites larves. Ils ne sont rien. Fragile au moindre petit événement. Elle a tort, c’est elle la faible. Il s’arrête et pivote vers elle encore. Hiro peut lire facilement une chose en elle.

-Et c’est toi qui n’a pas de couille. Tu préfères faire chier les autres plutôt de confronter ton papa. Tu le laisses dominer alors tu tentes de dominer les autres. Tu devrais appliquer tes propres conseils. Allez dit-lui de se faire foutre avec son entreprise à la con. Non, mais non. Larve Nehuen est incapable de dire quoique se soit et ne fait qu’exécuter ce que papa veut. Oubliant ses propres désirs. Ou du moins peut-être as-tu peur de la liberté? Incapable de t’imaginer une autre voie, hum? Regarde ton nombril avant de juger les autres.

Il pivote à nouveau et recommence à s’éloigner lentement. Fier de lui recracher les mots en pleine face. La poignarder à son tour. Ah que c'est paix est difficile de cueillir...






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Jeu 22 Fév - 23:49

Ce regard, je le connais bien trop. C'était le même que mon père lorsqu'il pétait une durite en apprenant que je n'ai toujours pas arrêter ma déviance. Ces yeux revolvers qui seraient capables de me tirer toute leur charge sur mon corps frêle d'homme. Je savais que j'avais été beaucoup trop loin en ouvrant ma bouche mais je n'étais pas capable de me la fermer. Je ne supportais plus ça manière d'être, était-ce égoïste de ma part ?
Je l'entends hurler de toute ses forces contre moi puis mes mains se placèrent devant mon visage pour le protéger lorsqu'il vient à frapper son poing contre le mur. Je gardais les yeux complètement clos, mon corps répondait d'une certaine manière à une protection. Protection que je savais veine car elle ne m'avait jamais servie jusqu'à maintenant. Le moindre parcelle de peau vient à frissonner face à la peur qui s'est éveillée en moi, pourquoi je réagis que maintenant alors que j'aurai dû la ressentir bien plus tôt ? Est-ce parce qu'il sent la colère et qu'il me secoue ? Je ne bouge pas d'un seul centimètre au moment où il s'éloigne de moi en me relâchant mais je sens une étrange odeur d'eau salée. Ma tête me signale que ça ne vient pas de moi, il y a bien trop longtemps que je n'ai pas versé une seul larme. Je laisse s'entrouvrirent mes paupières très légèrement pour voir les larmes de l'homme aux cheveux noirs. A cet instant, mon cœur se brisa en deux. J'avais été beaucoup trop loin et j'aurai dû apprendre à me taire. Mes mains s'abaissèrent pour se croiser d'une manière maladroite, je détourne mes yeux de l'homme pour me mordre à la même occasion ma lèvre inférieur. Je devrais m'excuser...

« Je m'excuse...» Murmurais-je

J'aurai voulu m'excuser un peu plus fort mais mes cordes vocales refusent d'augmenter le volume comme si elles savaient d'avance ce qui allait se passer tout soudain. Mes mains forment une paire de pong et mon visage baigné par le remord de lui avait fait du mal disparaît totalement pour laisser place aux mêmes traits présents au restaurant. Il se fout de ma gueule là ? Il tente de faire quoi en me disant ce genre de chose ? Il veut seulement m'envoyer la balle de match dans mon camp ? Je le vois me tourner de nouveau le dos d'un air victorieux. Ce fameux air que mon père arbore lorsqu'il me cogne dessus et que je lui répète que je suis désolé, que j'obéirais. Connard... CONNARD ! Sans même réfléchir une seule seconde, je saisis mon sac qui étalé sur le sol pour le balancer sur le vampire sans nom.

« Monsieur est tout content d'envoyer la balle de match hein ! Tu crois que tu es le seul à vivre des moments difficiles ? Je n'ai pas la même histoire que toi, mais je sais ce que c'est d'être roué de coup par une folle hystérique qui n'est pas capable de faire un trait sur la mort de son enfant...» Je ne suis plus capable de pleurer. Ma voix tremble sous l'effet de la colère grandissante. « Tu ne crois pas que j'ai déjà dit à mon paternel d'aller se faire foutre ? Tu sais ce que ça été ? Parfois, il me cogne si fort que je ne peux même pas mettre le pied dehors de l'appartement...» Je me mets ricaner. « Je la veux cette liberté. Mais ma liberté on me l'a prise. Elle est morte il y a presque dix ans. Tu sais ce que c'est de vivre comme si on t'avait voler une part de toi ? Comme si il manquait un énorme morceau du puzzle et que tu n'es pas capable de le finir  pour avancer ?»

Je ne suis qu'un pantin qui servira à perpétuer l'entreprise d'un homme qui a perdu son cœur. Je suis une âme qui a été déchirée en deux morceaux et qu'on a perdu l'autre. Un être qui tente de faire vivre l'âme disparu en faisant des choses qu'un homme ne devrait pas faire.

« Tu sais ce qu'elle te dit la larve ? Comparé à toi qui n'est qu'une merde. Je finirais un jour par me transformer en un magnifique papillon et je profiterai de la vie. Toi, tu continueras à te tenir à ton faible truc. Regardes comment je t'ai atteint. C'est le moment de te rattacher sur autre chose.. Tu feras quoi le jour où ce n'est pas moi ? »

J'aimerai juste faire comme dans les livres, m'effondrer sur le sol et pleurer comme un grand gamin pour qu'après, tout s'arrange. Mais ce n'est pas possible. Je ne suis pas dans un livre. Je suis dans le monde réel et le monde réel n'est pas aussi simple que des mots. Je baisse mes yeux et pose une de mes mains sur mon estomac. J'ai mal... trop d'émotion d'un seul coup.

« Je sais que je devrais me la fermer et me mêler de mes affaires. Mais t'es tellement un gros con que je ne peux pas m'empêcher de te dire les choses. Si je ne serais pas intervenue, tu aurais fait quoi au restaurant ? HEIN ? DIS-LE MOI, BORDEL !»

Les murs qui normalement étaient bien construits pour éviter de laisser ressortir mon côté masculin, s'effondrèrent totalement. Les filles, ça ne dit pas ce genre de chose. Ça doit rester mignon et adorable. Je ne suis pas mignon. Je suis grossier et incapable de rester à ma place.

« Non, je ne suis pas capable d'imaginer une autre voie car rien ne se présente à moi pour le moment. Personne n'est à mes côtés pour m'aider. Moi aussi j'aimerai que quelqu'un me prenne par la main pour me guider sur le bon chemin à prendre.... Quelqu'un pour me défendre... Quelqu'un pour m'aimer.... JE VEUX JUSTE QUELQU'UN !!» Criais-je de toute mes forces. J'étais jaloux de tous mes amis qui avaient une vie de famille normal. J'étais jaloux de Ciarán qui avait trouvé l'amour en étant à Londres. J'étais jaloux du vampire car il n'était pas aussi faible que moi. Je veux Lysander... Je veux être dans ses bras... Je veux ressentir cet amour maternel qui a disparu il y a si longtemps... Je veux qu'on me dise que tout ira bien et que je serai capable. Je veux qu'on me dise qu'on m'aime..

«Désolée de détruire ta petite vie tranquille mais si tu ne souhaitais pas ce genre de chose, pourquoi ne vis-tu pas en Hermite au fond d'une forêt ? Casses-toi et arrêtes de chier plus haut que ton cul.» Murmurais-je
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Sam 24 Fév - 23:46




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Un mur de béton sert souvent à protéger l’artisan. Hiro a construit tout un mur rouge autour de sa personne. Interdire l’accès à tous. Le monde l’a coupé en petits morceaux. Incapable de supporter encore une telle épreuve, il préfère se bâtir une protection inatteignable. Les gens s’enfuient lorsqu’il grogne. Ils n’arrivent même pas à toucher, frôler le mur. Nehuen a touché le mur, la frapper de ses poings, pour finir par fissurer quelques briques. C’est un danger aux yeux du vampire. Il ne peut se contrôler. Lui crache sa haine, ses émotions aux visages en frappant ses propres poings contre le mur à l’extérieur. Il n’aime pas la sentir près de ses émotions, près de lui. Elle semble vouloir détruire toutes ses briques….Et il a peur qu’elle le perce à jour. Il ne veut pas. Il veut garder son imaginaire qui le sauve, qui l’aide à garder pieds, à vivre. Vit-il vraiment? Ou fait-il semblant de vivre?

La force du vent dans ses tripes se transforment à un ouragan, étouffe le petit excuse de Nehuen. Il réussit à ravaler la tempête pour arrêter ce cri du cœur. S’étouffer, oublier est la meilleure des solutions. Ne jamais y penser ou remettre en question. Il lui balance à son tour une pure vacherie avant de pivoter près à rentrer chez lui. Il s’arrête en sentant quelque chose lui toucher le dos. Il se retourne. Remarque la sacoche de Nehuen à ses pieds. Elle a osé lui balancé son sac…. Il plisse les yeux avant de se figer. Elle gueule encore. Hiro ferme les poings. Pourquoi elle s’enfuit pas alors? Elle est pas enchaînée, elle. Il secoue la tête avant de grogner fortement lorsqu’elle le traite de merde. Il recule d’un pas lorsqu’elle lui met en pleine face ce qu’il allait faire dans les restaurant. Hiro tremble. Tremble de rage et de tristesse. Il sent les fondations de ses briques tremblés. Se fissurer. NON!

-C’EST PAS PARCE QUE JE VEUX ÊTRE EN PAIX QUE JE DOIS ÊTRE ENCORE ENFERMÉ! C’EST PAS VIVRE ÊTRE ENFERMÉ! Cria-t-il en se rapprochant à nouveau. Pourquoi elle ne peut pas juste fermer sa grande gueule et le laisser tranquille?! Oh, elle veut être aimé et avoir quelqu’un.

-On a pas besoin des autres. Je suis seul depuis très longtemps et je vis bien. Si tu veux la liberté, je peux égorgé ton père. Tu auras la paix. Suis-je pas généreux?

Il se rapproche de sa démarche féline. Un pas l’un devant l’autre. S’efforçant de mettre du plâtre sur les fissures crées par cette stupide larve. Il se penche un peu vers elle.

-POURQUOI?! POUUUUURQUOIIII? POUR. QUOI. Pourquoi…. POURQUOI tu me fais ça, tandis que tu ME DÉTESTES?! Pourquoiiiii?

Il redresse du bout des doigts le menton de la jeune femme.

-Pourquoi tu arrêtes pas de venir vers moi? Pourquoi tu es intervenue au restaurant? Pourquoi tu as voulu détruire ce que j’ai en moi?

Il la scrute dans les yeux toujours aussi tremblant. Il se retient de toute violence. Il lui en veut de toujours foncer contre sa protection. Il n’aime pas sentir toute cette ébranlement en lui. Comme si les briques s’effondrent sur sa tête. Quelque chose tente de se former dans sa tête et il s’y refuse.

-Si tu crois que je peux t’aider. Tu te trompes. Tu es avec la mauvaise personne. Tu trouveras bien. Retourne pleurer chez toi.

Il ne peut aider, car il ne s’aide pas lui-même. Arrête-toi. Arrête-toi Hiro. Reviens. C’est juste une larve. Une larve en miette. Elle est détruit. Une gosse qui tente d’avoir l’attention des gens. Il sort ses mains désormais guéris des pans de son kimono. Aide à la fille de se relever. Il lui remet sa sacoche.

-Ta soirée est pas finie. Retourne t’amuser avec tes siens.

Il pivote à nouveau. S’éloigne s’en lui daigner un seul regard. Il sent sa gorge se nouer, les yeux à nouveaux flouent. Le goût de sang martèle sa langue. Il revoit l’image de lui homme-sirène enchaîné au fond d’une marée noire, la queue de poissons en petits morceaux. Il marche plus vite. Fuir.






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Dim 25 Fév - 21:17

Mon esprit ne pouvait s'empêcher de penser à l'homme qui hurlait comme à un chien apeuré qui aboie pour éloigner le danger. Je pouvais le sentir transpirer l'énervement me concernant et le fait qu'il souhaitait que je me taise à jamais. Je ne pouvais m'en empêcher de dire les choses toutes hautes et qu'importe le danger qui pouvait s'en suivre. L'homme sans nom s'approcha de moi en continuer de me hurler dans les oreilles.

« Je ne vois pas l'intérêt de lui donner la mort alors que c'est juste un crevard. Je n'ai clairement pas l'envie d'avoir ça sur la conscience et je ne pense pas que faire le boulot de la nature en elle-même par quelqu'un d'autre en soit très utile... Il mourra tout seul... N'est-ce pas la pire punition ?»

Le vampire avait tord sur un point de vue assez important. D'après lui, on n'avait pas besoin des autres. Pourtant sans le contact et la présence des autres personnes auprès de nous, notre cerveau se conduit tout droit dans les méandres de la folie. Cette folie est aussi engendré si nous ne pouvions entendre aucun son, ni les ressentir.
Je fus extirpé de force de mes pensées par le vampire qui ne cessait d'hurler des pourquoi en veux-tu, en voilà. Je le fixais de toute l’intensité de mon regard. C'est vrai, pourquoi ne pouvais-je pas le laisser tranquille dans son coin ? Le laisser continuer à pourrir tel un aliment abandonné dans une rue. Lorsqu'il posa ses doigts sous mon menton pour m'obliger à relever encore mon regard sur lui, je ne pus empêcher mon corps frissonner par la fraîcheur de ses doigts. J'en oubliais presque que nous étions en hiver et que je ne portais qu'un simple gros pull. Je ne devrais pas rester aussi longtemps au froid.

« Je ne te déteste pas... Je déteste simplement ton caractère de merde...»

Ce fichu caractère d'homme qui croit tout savoir sur le monde car il est plus âgé. Qui a dit que les plus anciens ont toujours raison sur comment faire ? Sur comment être ? Il arrive un moment où un mur ne peut plus se construire tout seul, nous avons le besoin d'être entouré pour continuer. Les fondations de ce mur seront bien plus sûres et elles permettront de construire une belle maison chaleureuse où on s'y sentira bien. Qu'importe les tempêtes à l'extérieur. La maison ne viendrait jamais à s'effondrer.

« Je ne te fais rien. Je t'ouvre les yeux face à la vérité. Je ne supporte pas ce voile de mensonge qui trompe tes yeux. » Un soupire s'évapore dans l'air en faisant naître une petite fumée. « Tu oses me demander pourquoi j'ai intervenue, encore ? Tu crois qu'en tuant cet homme ça aurait servi quelque chose ? Encore plus sous les yeux des autres humains ? Tu imagines si tous ces humains étaient au courant sur le surnaturel ? Tu veux une battue de vampire ? De sorcières ? Tu as été un Homme, tu sais très bien ce que ressent l'être humain devant l'inconnu.» Je penche de côté mon visage pour que mes yeux viennent à se perdre dans la pénombre de la nuit. « Tu as beau avoir vécu plus que moi. Tu es autant inconscient qu'un enfant qui découvre la vie... Ce n'est pas parce que tu es plus âgé que tu as forcement raison sur ce que tu fais. Tu dois aussi savoir écouter les autres autrement tu te mèneras seul à ta chute.»

Je ne compte pas voir cette chute. J'avais déjà vu celle de ma mère qui se laissait berner par les mensonges de la famille. Je ne comptais pas laisser un autre Homme être serré entre ses bras. Je dépose mon regard brun sur le visage du vampire avec une expression d'étonnement. Pourquoi pense-t'il que j'ai besoin d'aide ? Qui a dit que j'avais besoin d'aide ?
Mon corps le sent s'éloigner de moi et mes oreilles l'entendent me dire que je devrais retourner auprès des miens avant d'écouter ses pas s'éloigner. Je le fixe en silence. Devrais-je encore une fois le stopper dans sa lancée ou lui courir après ? Devrais-je tenter une dernière fois de donner tord à cet homme ? Ou devrais-je à présent retourner simplement à ma petite vie d'humain ? Je ferme un petit battement mes yeux puis inspire un peu d'air frais. Que devrais-je faire ?

« Mierda...» Murmurais-je.

Impulsivité latine que je te déteste. En même pas deux secondes, je me mis à courir après le vampire pour lui agripper sa main de la mienne. J'étais à présent autant gelé que lui mais en comparaison, mon cœur battait encore.

« Je ne t'ai pas demander de l'aide. Cesse de croire ça. Ne crois-tu pas qu'il y a une raison à ce qu'on soit arriver sur le chemin de chacun ? Ne crois-tu pas que je sois celle qui doit réveiller ton esprit assombri par ta stupidité ?» Il y avait sûrement une raison pour que je sois né en tant qu'initié et non comme un simple humain. « Vas-tu laisser cette chance te filer entre les doigts ? » Tel du sable. «Arrêtes de fuir.... Abandonnes-toi à ce que la vie t'offre...»

Pourquoi était-je aussi bon avec lui alors que je n'étais même plus capable d'espérer quoi que ce soit envers mon propre père. Mon propre sang..
Sans même lui demander quoi que ce soit, je lui tournais le dos puis je l'oblige à me suivre jusqu'à un vieux bar qui doit être là depuis la nuit des temps. Je rentre avec lui. Je peux observer que l'établissement à garder son assurance d'autres fois. Il n'y a pas grand monde. Juste des esprits baignés dans leur passé. Je montre à la serveuse que nous sommes deux et elle nous accompagne jusqu'à notre table. Je lui commande rapidement un grand café au lait car je préférai prévoir de rester éveiller toute la nuit.

« Parles-moi de ton passé... J'ai mangé ton repas. Tu me dois bien ça et je t'en dois une...»

Je lui lâchais enfin sa main pour m'asseoir sur une vieille chaise en bois de bistrot. Cet endroit me rappelait un peu ces vieux bars ouverts nuit et jour en Argentine où les plus anciens viennent s'échanger une tasse de mathé.

Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Lun 26 Fév - 1:07




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 

La situation est horrible. Il se sent perdre pied et il n’aime pas ça. Mourir seul est-ce vraiment la pire des solutions? Il en doute. Hiro hausse les épaules sans perdre une once de sa colère dans ses tripes. Il s’avance toujours plus près de cette chiante. Pourquoi brasse-t-elle les choses en lui? Il ne comprend pas. Il détourne le regard à ses mots. Elle ne le déteste pas… Juste son caractère de merde… A-t-il un caractère de merde? Qu’est-ce que ça veut dire? Il fronce des sourcils. Hiro ne se sent pas prêt d’entendre la vérité, de se confronter à la vérité. Elle continue de lui parler de détruire ce mensonge qu’il entretient. Son corps tremble encore plus à ses mots. Sent la poudre des briques inondés ses épaules. Non...Non… Il a peur de perdre la tête à tout jamais. Il lève les bras dans les airs, pose ses mains contre ses oreilles. Qu’elle se taise, il ne veut plus rien entendre. Laisse-moi dans ma tête, dans mon imaginaire. Il secoue légèrement la tête la gorge nouée.

-Non… Non….Retourne près des tiens lâche-t-il en se dépêchant de pivoter et de fuir. Il marche plus rapidement le corps battant. Le paysage, la rue, les automobiles, tout, tout tourne autour de lui. Comme si son cœur bat encore et qu’il allait faire une crise cardiaque. Il pose une main sur son torse avant de sentir son autre main compressée par celle de la fille chiante. Il la sent. Il voit ses briques et elle, elle le tire de force hors de sa protection… Il pose ses yeux fuyants sur elle. On dirait presque les rôles inversés. Elle, le vilain vampire et lui la proie. Il ferme les yeux. Pourquoi supporte-t-il difficilement les touchers? Oh… Il se doute pourquoi… la fameuse nuit ne l’a pas aidé. Sa peau contre la sienne. Il lève son nez vers le ciel noir. Quelques flocons flottent dans l’air.

-Je… Ne suis pas stupide

Il répond en levant le menton. Tentative de retrouver le retour de force. Elle l’épuise. C’est comme si elle lui a jeté un sort pour retirer toute son énergie et sa combativité. C’est possible. C’est une sorcière après tout… Elle tourne le dos et l’entraîne malgré lui vers un bar. Non..Non. Il veut rentrer, se terrer sous sa couverture et oublier cette journée. Retrouver sa paix… Sa chère paix. Elle doit vraiment lui avoir jeter un sort. Il ne fait que la suivre à contrecœur tel un zombie dépouillé de sa faculté de réfléchir. Hiro soupire en s’installant à la table. Il compresse ses bras ensemble. Mauvaise idée de sortir tard seulement en kimono léger. Il observe la table en sentant son ventre gronder, se lamenter. Il pose la main sur son ventre, le caresse doucement. Parler de son passé. Il n’a pas envie. Il pose son coude sur la table et écrase sa tête contre sa main. De son autre main, il trace des cercles du bout des doigts.

-Je n’ai pas envie….. Non…

Il sent ses yeux s’humidifier et sa voix perdre en force. Il soupire longuement. Hiro pause sa tête entre ses bras sur la table. Comment mettre tout ça en mot? Brasser les cartes mélangées de ses souvenirs, puis les étaler une à une sur la table.

-Je… ne me rappelle pas de mes parents. Ni même de leurs noms. Je me souviens du feu et c’est tout. Ils m’ont mis à nu. Enfermé dans une petite pièce. De la paille au sol, une chaîne autour de mon cou, rattaché contre le mur. J’avais 5 ans… J’aurais préféré qu’ils m’égorgent toute suite. La première fois qu’un vampire te mord dans le cou, ça fait mal. Ensuite, on s’habitue. Sinon, ils te saignent pour ramasser le sang dans un pot. Surtout à mon époque, les moyens étaient pas développés. On me sous-nourrissait. Je passais des jours entiers seuls à pleurer mon sort. À tenter de me révolter. Rien à faire. Perdre le décompte des jours. Tu viens presque à oublier ta propre personnalité. Qui es-tu? Difficile de le savoir.

Il s’arrête la gorge piquante. Il sent l’humidité sur ses joues. Putain. Il fallait qu’il pleure comme un bétail. Il serre les poings. Pourquoi elle veut tant savoir tout ça?! Il préfère se faire décapiter. Il a l’impression qu’elle lui arrache de force les mots de la bouche. Qu’elle tire sur sa langue.

-Haruki. Le chef de ce clan vampire est ensuite venue me voir. Il a jamais levé la main sur moi, lui. Il me prenait sur ses genoux, caressait les cheveux tout en m’apprenant notre culture, comment parler, écrire et lire. Il faisait en quelques sortes mon éducation.

Tout son corps tremble. Un léger couinement s’extirpe de ses lèvres. AHHHHH. AHHH. Il a envie de hurler, de tout balancer par la fenêtre. Il a rien envie de dire, n’y de se plonger la dedans. Ses mains agrippent ses cheveux, il rentre ses ongles dans son cuir chevelu. Se mord jusqu’au sang les lèvres.

-Les autres venaient souvent juste pour me torturer ou prendre de mon sang. Jamais, je ne sortais de ma pièce. Haruki m’offrait parfois son sang pour guérir quelques plaies. Il voulait jamais qu’on touche mon visage. Haruki m’aimait bien. À mes 30 ans, il m’a libéré. Il m’a fait évolué. Il m’a transformé en vampire. Le jour où je croyais mourir de cette souffrance terrible… En fait, je venais à la vie. Je n’étais plus un bétail. J’étais un des leurs.

Hiro se tait. Il prend une pause en sentant son ventre grogner encore plus fort.

-Si tu veux savoir la suite, j’ai besoin de sang… Maintenant.

Il relève enfin la tête pour dévisager Nehuen. Sa tête martèle. Il entend le rythme cardiaque de chaque personne dans la pièce. BOOMBOOM.BOOMBOOM. Ses canines grincent. Il plisse le nez dû à la souffrance. La faim.





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Lun 26 Fév - 2:32

Dans le bar, je fixais les nombreuses mimiques du vampire qui semblait être soudainement instable dans les méandres de ses pensées. Comme si je perdais le mauvais bougre pour laisser place à un enfant blessé. Mes yeux ne loupaient pas une seule miette de ce qui se passait sous eux. Mes oreilles ne faisaient même pas attention à la musique du vieux juke-box qui tourne en boucle depuis notre arrivée. Je décide de croiser mes jambes tout en me penchant vers la table, mon bras droit se pose sur celle-ci me donnant une position courbée.
Ce qui se passa par la suite fut assez particulier à mes yeux. J'avais l'impression d'avoir enfin trouver une clé pour ouvrir la fameuse boîte de Pandore. Etais-je une descendante de cette femme un peu trop curieuse ? En tout cas, je ne pouvais empêcher mes émotions d'être troublés face aux paroles de l'homme sans nom. Comment était-ce possible d'être arraché des bras de sa famille ? Et encore plus aussi jeune. Un enfant ne méritait pas ce genre de sévisse. Je pense ça mais je n'oublie pas ces nombreux enfants qui sont enlevés chaque jour pour les services sexuels dans les quartiers pauvres de notre cher continent sud américain.
Plus l'histoire de vie du vampire avançait à mes oreilles et moins je venais à détester son caractère de cochon. Je comprenais maintenant pourquoi cet homme avait tendance à aboyer au lieu de quémander un peu d'amour. C'était quelque chose qui lui était totalement inconnu. Je fermais les yeux tout en humant un peu d'air. Je n'arrivais pas à comprendre la mentalité des vampires qui s'étaient pris à ce vampire.. Non... A cet enfant. C'était si... Cruel....
Ma main se leva au niveau de mon visage car je venais de sentir quelque chose de particulier rouler. Je caressais ma joue gauche pour rentrer en contact avec une goutte salée. J'éloigne mes doigts pour fixer cette étrange chose qui n'avait plus apparu sur mon visage depuis si longtemps. Comment se fait-il que je vienne à verser une larme juste en écoutant l'histoire de cet homme ? J'ai l'air si pathétique en faisant ça. La fatigue peut-être ? C'est ça ! Il doit y avoir un peu trop de vent frais dans l'établissement et mes yeux sont irrités par la fatigue. Je ne vois pas d'autre moyen de cette seule larme sur mon visage.

Je reviens à la réalité pour l'entendre parler d'un certain Haruki. Ce n'était pas la première fois que je l'entendais dire ce prénom. Ma tête penche sur le côté et je cligne mes yeux aussi rapidement que les ailes d'un papillon. Il y avait quelque chose qui clochait dans les paroles du noiraud. Pourquoi cet Haruki s'occupait de sa victime comme de son enfant ? Alors que depuis le début, le bambin subissait les pires traitances de ce monde.
J'aurai voulu poser ma main sur sa tête mais il bougea de nouveau en enroula ses doigts dans ses cheveux de jais. Cette posture me rappelait ma mère lorsqu'elle venait encore une fois à partir dans ses délires psychotiques. Ces instants où elle retrouvait un semblant de lucidité et qu'elle se rappelait la mort de ma jumelle. Ce moment où elle se levait pour me coller une claque en m'insultant de dégénéré. J'avalais difficilement ma salive en ayant de retour un tel souvenir au pire moment. L'homme devait vraiment être mal et c'était en à cause de moi.

« Pourquoi Haruki s'est occupé de toi ? »

Chez chaque homme, il y a toujours cette personne qui fait de nous ce que nous sommes dans le futur. Nous rencontrerons d'autres êtres qui modifieront notre personnalité et nous rendra un peu plus meilleur à chaque fois. Ou plus pire. Je n'arrivais pas vraiment à saisir la relation qui liait les deux vampires. C'était si... Faux. Comme cette relation que je vis actuellement avec mon paternel qui ne souhaite de moi que mon avenir pour alimenter son entreprise.

« Crois-tu vraiment qu'être un vampire est une évolution ? Pourquoi t'a-t'il fait devenir un vampire à seulement trente ans ? N'aurait-il pas pu le faire un peu avant ? Pourquoi a t'il fait de toi un être de la nuit.... ?»

Mes sens me signalèrent d'un soudain danger. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi mes poils s'hérissaient sur l’ensemble de tous mes membres. Je compris rapidement la situation lorsque l'homme sans nom me signala qu'il avait besoin de « manger ». Je vois enfin le blanc des yeux du vampire, il avait levé la tête dans ma direction. Par réflexe je m'étais détaché de lui visuellement pour regarder autour de moi et voir les personnes qui pourraient être en danger. Mon cerveau m'envoya l'information de la promesse que j'avais faite avec lui. Je lui donnais mon sang s'il venait à me raconter son passé. La merde... Pourquoi je me fourre en permanence dans des histoires abracadabrantes.

« Ne leur fais rien.... » Murmurais-je en déposant mon regard sur lui. « Je t'avais promis un peu de mon sang contre ton passé... Une promesse est une promesse... »

ça allait sûrement être très douloureux. Je me rappelais ce qu'il m'avait dit sur sa première morsure. Est-ce que je vais avoir un problème s'il vient à sucer le sang d'un enfant de sorcière ? Va-t'il puiser quelque chose par chez moi ? Va-t'il voir mon passé à travers mes globules ? Est-ce que mon O+ sera agréable pour lui ? Je secouais mes nombreuses pensées pour les faire sortir de ma tête pour ravoir les idées claires.

« Je t'interdis de me vider... Je tiens à encore te faire chier un petit moment...»

En gros ? Savoir la suite de son histoire de vie. Mon visage laissa apparaître une soudaine crainte qui ne semblait pas s'être envoler avec les autres. Allait-il savoir que j'étais en faite un homme ? Mes genoux se serrèrent l'un contre l'autre et mes chevilles s'éloignèrent. Je priais presque n'importe quel dieu pour que le vampire ne sache pas mon vice.

Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Lun 26 Fév - 16:01




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Les paroles coulent d’elles-mêmes. Il parle, parle et parle baignant dans un flot continue. Il a l’impression qu’elle tire les ficelles, agite un mécanisme voodoo en-dessous de la table. S’il savait la vérité… Hiro relève la tête au moment il sent encore la faim grouillée dans son ventre. Il pose ses yeux assombris sur Nehuen en lui expliquant qu’il a besoin de sang. Il ne répond pas toute suite à ses questions. Il a besoin de se remplir la pense en premier. Nehuen lui offre son sang. Hiro penche la tête sur le côté. Il se lève pour se placer à côté d’elle. Il doit se dépêcher s’il ne veut pas perdre la tête. Il ne comprend pas. Habituellement, il se nourrit toujours très bien. Pourquoi a-t-il oublié d’apporter sa dosette de sang? Il niche sa tête aux creux du cou de Nehuen pour camoufler son geste. Les gens penseront voir un couple se faire des mamours… Il ferme les yeux. Ressent la palpitation des veines. La musique qui coule dans ce corps. Une douce odeur sucrée émane de l’épaule. Il la reconnaît. Du O positif. Il salive en même temps que ses canines se plante dans la chair de la jeune femme. Le goût onctueux traverse sa gorge en ronronnant de plaisir. Un frêle son de plaisir. Ça soulage bien la faim. Hummm~ Il s’interdit d’aller plus profondément en elle. De voir en elle. Il conserve juste le plaisir de manger. Il enlève ses canines de la chair de Nehuen. Du bout de la langue, il lèche une goutte ayant tombé du cou de la fille. Il soupir de plaisir en souriant de soulagement. L’extase du sang dans son corps. Toujours Euphorique. Il pousse un léger rire en se léchant les lèvres. Hiro attache ses bras autour des épaules de la jeune femme. Il accote sa joue contre la sienne toujours en ronronnant de plaisir.

-Arigatoooo gozaimasu

Il relâche Nehuen en reprenant place de l’autre côté. Il penche la tête sur le côté. Les commissures de ses lèvres se redressent.

-O + mon sang favori~

Il pousse un léger rire avant de fermer les yeux. Il pose sa tête à nouveau contre sa main. Il sait que Nehuen attend la suite et surtout la réponse à ses questionnements. Il hausse les épaules.

-Je ne sais pas pourquoi… Il devait avoir de la sympathie pour moi lâche-t-il en grattant de son autre main le rebord de la table. Pourquoi Haruki l’a prit sous son aile? Il ne l’a jamais su exactement. Hiro a toujours pensé que Haruki l’aimait tout simplement. N’a pas cherché plus loin. Ne veut pas chercher plus loin.

-Oui, être un vampire est une évolution. Tu deviens meilleur. Libre. Puissant. Et tu ne vieillis plus. Je sais pas… J’imagine qu’il a seulement finit mon éducation à mes 30 ans… Je sais qu’ils se débarrassent de leurs bétails quand il attend l’âge de 30 ans. Peut-être qu’il voulait pas me tuer, car il m’aimait trop.

Pourquoi tout ces questions? Il fronce les sourcils en soupirant longuement. Honteux, il camoufle à nouveau son visage entre ses bras. Allez on continue l’histoire. Il n’a pas envie… Vraiment pas. Il sait qu’il passera par la fameuse soirée…. On dirait qu’elle exerce un pouvoir sur lui. Qu’elle continue de jouer à la voodoo doll. A-t-elle l’élément… des morts? Il chasse ses questionnements.

-Bon… J’étais rendu ah oui… Mon début de vie vampirique… C’était dur et plaisant. Je pouvais dormir dans un lit. J’avais la place royale… Dans la chambre de Haruki. Je dormais à ses pieds avant de pouvoir peu à peu dormir sous ses bras. Le côté dur est le contrôle. Chaque humain qui passe sous tes yeux, tu as envie de lui sauter à la gorge et le siroter jusqu’à ce qu’il reste plus une seule goutte. Haruki m’a enfermé dans l’isoloir à plusieurs reprises pour me protéger des chasseurs. Il est même venu lorsque… je m’étais préparé un bain de sang. Ahhhh le plaisir~ Quelques minutes à peine, mais je m’en rappellerais toujours. Mais… Mais… les autres vampires du clan n’ont pas apprécié ma transformation.. Ils ont toujours voulu me rappeler que j’étais un animal….

Son corps tremble légèrement.

-Ils ont continué à me torturer. D’une nouvelle manière. De l’eau bénite. Ou me mordait dans la gorge. M’écrasait au sol. Ils étaient tous plus vieux que moi. J’étais le seul bébé vampire du clan… Ma tâche dans le clan était de ramener du bétail subtilement. Je jouais le gentil, usait de mes charmes. Étrangement, les gens aiment bien mon physique. Ça aidait. Un soir...Haruki m’a demandé de retrouver la chambre d’un des vampires importants du clan. Je n’ai pas compris pourquoi… Je ne l’ai jamais compris…

Son corps tremble de plus en plus. Il renifle légèrement. La fameuse nuit. Omg. Il ne veut rien se souvenir.

-J’étais en simple kimono. Quand il est entré dans sa chambre, il a semblé très content que j’y sois. Il m’a offert une tasse de sang avant de me saisir le poignet de force. Il m’a entrainé dans son lit… Couché sur le ventre, la tête dans l’oreiller. Il a relevé le bas de mon vêtement, touché mon corps de ses mains avant de… de… Il me traitait de fille, de pute. Il a forcé l’entrée de sa force vampirique et vitesse. La souffrance. Ça s’éternisait… Deux fois de suite. L’autre fois, il voulait voir mon visage.

Hiro tremble, serre les poings.

-Ce putain de PD. Cette merde d’homo. Il l’a regretté. Dès qu’il m’a enfin relâché, j’ai perdu la tête. J’ai ramassé un sabre accroché au mur. Je lui ai coupé la tête. Entre mes mains, j’ai ramassé sa tête et je l’ai lancé par le balcon. Pouff en miette au sol. Un beau splash de cerveau et de sang. J’ai balancé ensuite son corps. Je voulais que ces restants brûlent au soleil levant. Haruki s’est excusé. Il m’a dit qu’il ne pensais pas qu’il allait me faire du mal. Il m’a pardonné d’avoir tué un des siens. Il est généreux. Ensuite, je me suis entraîné. Il m’a aidé. Plus personne allait me toucher. Il m’a aidé à développer mes pouvoirs, à être plus rapide, plus agile, plus fort. Il m’apportait souvent du sang. J’étais aux petits oignons. Haruki commençait à vieillir… 700 ans. J’ai dû le protéger des autres du clan voulant sa tête, le pouvoir. L’aidé à se nourrir. J’étais prêt à tout pour lui. C’était un père pour moi.

Il prend une pause. Il en a besoin. Il pose sa joue contre la table, le regard vide. Il se sent vide, dépouillé de lui-même. Très douloureux de replonger dans ces souvenirs. Dans son ancienne vie. Pourquoi veut-elle tant tout savoir?






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Lun 26 Fév - 23:58

Un.. Deux... Trois...Quatre...Cinq... Six... Ce fut le nombre de secondes qui s'écoula entre le moment où le vampire se leva pour se rapprocher de moi et implanter ses canines dans mon cou. J'aurai pensé que le temps aurait été plus clément avec moi en s'écoulant plus rapidement avant qu'il ne vienne à me mordre. Mais il en décida tout autre. Lorsque ma peau fut transpercer, ma main vint s'aggriper sur son kimono. Je ne m'attendais pas à ce que ce genre de choses soit aussi douloureux. Mes paupières vinrent à camoufler mes pupilles brunes comme si en les fermant, la douleur allait s'intenuer. Un gémissement s’étouffa dans une note de musique au moment où je pus sentir mon sang s'échapper de mon corps. Ce n'est pas possible. Je ne referai plus jamais ce genre d'expérience. Même si le vampire avait dit qu'on venait à s'en habituer. Ce n'était décidément pas fait pour moi.
Après avoir eu la quantité souhaité de mon sang, je pus le sentir se détacher de moi et venir lécher le coin de ma morsure. Mon corps décida de frissonner face à cet étrange geste du vampire sans mon accord. Je détachais ma main de son vêtement pour venir la placer au creux de mon cou. Je n'osais pas vraiment le regarder car mes joues s'étaient colorées d'un charmant rosé. Rosé qui se rapprocha très rapidement du pourpre lorsque l'homme enroula ses bras autour de moi tout en me remerciant. Mais merde... C'est quoi ce soudain changement d'humeur ? Je le regarde du coin des yeux reprendre sa place initiale avant de lâché un soupire pour laisser s'échapper mon petit coup de stress. Pourquoi est-ce que je rougissais au faite ? Je suis un latin, je suis censé être habitué à ce genre de moment. Je secoue un peu ma tête de droite à gauche tout en levant mes yeux au ciel. Je dois sûrement fatigué. Je ne vois pas d'autres excuses.

Mon visage prit une expression très étonnée lorsque je pus l'entendre rire. Je n'avais plus devant moi le vampire énervé mais un grand garçon à qui je venais d'offrir le plus beau cadeau du monde. Etait-ce ça offrir son sang à un vampire ?
L'homme aux cheveux de jais décida de continuer à me parler de son passé. Ma main se laissa chuter sur mes cuisses dans un bruit sourd. Pourquoi abandonner les humains à partir de leur trente ans ? Etait-ce parce que le corps venait à vieillir plus rapidement à partir de cet âge ? Le sang prenait un goût de bouchon ?

« Je t'avouerai que je préfère ma petite vie éphémère que la tienne... Je doute qu'être un vampire est une sorte d'évolution.Tu n'en as pas marre d'être seul et voir toujours le même visage tous les jours ? »

Et surtout maintenant qu'il me sortait à chaque fois ce mot, je me voyais avoir des pokeballs dans les poches pour attraper de vilain vampire pour les rendre docile. Mes pupilles reprirent la direction du plafond face à mon idée totalement tordue. Je n'étais vraiment pas très futé par moment.
La serveuse arriva à ce moment pour déposer mon énorme cup de café au lait. Je me penchais vers lui pour que mes narines viennent à humer plus facilement son parfum. Je n'étais pas très friand de ce genre de boisson mais au moins, elles m'aidaient plutôt bien à tenir quelques heures en plus. Je remercia la serveuse tout en lui payant très rapidement ma commande puis elle retourna à son travail. Je repris mon attention sur le vampire qui continuait de bouger dans toutes les sens sur sa chaise tout en me racontant son histoire.

Un viol ? C'était clairement un viol. Je détournais mes yeux du vampire pour fixer un point invisible devant moi. Je comprenais un peu à présent son vécu et aussi pourquoi il ne supportait sûrement pas d'être considéré comme une fille. Mes cuisses se serrèrent encore plus car je ne savais pas où me mettre. Je n'avais discuté avec personne de ce genre de sujet. Je pouvais l'imaginer mais pas le ressentir pour dire quelques mots. Peut-être ne veut-il pas que je dise une seule phrase.
Je repris mon attention visuelle sur lui pour voir qu'il avait étalé le haut de son corps sur la table. Machinalement ma main vint se poser sur sa tête puis commença à lent mouvement de caresser. Je me rappelais que parfois, ma mère appréciait ce geste pour l'aider à se calmer. Ça m'évitait ainsi de me prendre une bonne claque ou encore des insultes sauf que... Les insultes vinrent tout de même. Elles n'étaient pas dirigé pour moi mais pour ceux aimant le même sexe qu'eux. Je relevais ma main puis la porta à mes cuisses.

« Ce n'est pas parce qu'un homme t'a fait ce mal qu'il faut considéré les autres de la même manière... »

Je venais à avoir une pensée pour Ciarán avec qui j'avais discuté. Il avait tout l'air d'être un magnifique vase en cristal qui pouvait se fissurer à tout moment mais qui continuait à briller. Je n'étais pas capable de juger un homme hétérosexuel ou homosexuel. Je n'étais même pas capable de juger l'amour vu que ce sentiment m'était inconnu. Je décroisais mes jambes pour les recroiser différemment de nouveau.

« Ne trouves-tu pas ça étrange qu'on t'envoie dans une autre chambre et pour que finalement, il t'arrive ce genre de chose ? » devrais-je me taire et le laisser divaguer dans les pansements qu'il s'était posé ? Oh Seigneur, pourquoi m'as-tu mis sur son chemin ? « Ne crois-tu pas qu'il a fait de toi un vampire pour pouvoir t'utiliser ? En gros... Il t'a construit à sa manière et t'a fait vivre dans une magnifique bulle plein de tendresse ?»

Peut-être que j'ai tord de la première lettre de l'alphabet jusqu'à la dernière. Mais pour moi c'était trop gros cette histoire d'Haruki.

« Je ne sais plus comment on appelle ça.... Ce sentiment bienfaisant qui né lorsqu'on a été très longtemps séquestré chez une personne.... Stockholm ? »


[HRP : Je me stoppe là, je vais pieuter xD]
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mar 27 Fév - 6:59




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Hiro se tient dans son coin après avoir siroter le sang de Nehuen. Il commence par répondre aux fameux questionnements de la miss. Une question en amène une autre. Il soupire longuement. Pourquoi ne comprend-elle pas que c’est une évolution? Il devient plus fort, plus résistant. Il arrête d’être le bétail, le jouet….

-J’aime bien mon visage… Je vois pas pourquoi j’en aurais marre. Non, la solitude c’est la liberté.

Parfois, il s’ennuie d’Haruki. Parfois, il aimerait pouvoir retrouver la chaleur de ses bras ou juste pouvoir dormir enrouler à ses pieds comme autrefois. Mais, il adore ce qu’il a construit ici. Son propre bar et un joli appartement.

-Pourquoi doutes-tu que c’est une évolution? C’est vraiiiii. Je suis plus fort, je ne vieillis plus, je suis très rarement malade. Je ne subis plus rien. Je suis l’être supérieur.

Il soupir avant de continuer son histoire. Il s’aventure sur la fameuse nuit traumatisante. Ce sale vampire l’ayant torturé sexuellement. Et ce deux fois de suite… Son corps tremble. Il pose la tête contre la table sentant la douleur remonter jusqu’à ses vertèbres. Les paroles sortent encore et toujours. Il sent la main légère de Nehuen sur sa chevelure. Il se mordille l’intérieur de la joue. Nehuen enlève finalement sa main et le sermonne. Hiro se redresse, replace du bout des doigts sa chevelure. Détache son élastique. Joue dans sa tignasse pour les remonter à nouveau et former un chignon.

-Facile à dire quand on a pas subi….. peste-t-il en retroussant les lèvres. Il ne peut pas s’empêcher de tous les renier. De ce protéger de tout le monde. Hiro passe sa main sur son visage. Non, non. Haruki ne savait pas ce que l’autre allait faire. Il s’est même excusé et n’a pas été fâché qu’il le tue…

-Haruki ne le savait pas. Peut-être que l’autre a seulement dit qu’il voulait me parler. Haruki ne s’est pas fâché lorsqu’il a vu que je l’ai tué. Il s’est excusé Nehuen. Qu’est-ce que tu essaies de dire? Stockholm, c’est quoi ça? Haruki ne m’a pas séquestré! Il m’aimait bien. Il m’avait pris sous son aile. NON! NON! Il m’a pas construit… Je me suis construit moi-même! Il a pas fait semblant.

Hiro se persuade. Rabâche toujours le même refrain. Sans même repenser que oui, il a été séquestré pendant 30 ans de sa vie. Toute sa vie humaine. En bétail. Il agite sa jambe en-dessous de la table.

-Je l’ai protégé du mieux que j’ai pu. La preuve qu’il m’aimait bien. Il m’a demandé de le tué. Abattre un chef de clan veut dire prendre sa place. Sauf que je n’en voulais pas. Je n’aime pas ces vampires. Je suis partie pour Londres. Il était trop vieux…. J’ai exécuté sa dernière demande, mais il me manque. Tout était plus simple à ses côtés. Pourquoi Londres? Haruki me racontait parfois des voyages fait dans ce pays… Voilà, tu sais tout. Contente?

Il se referme aussitôt dans sa bulle. Il tente déjà d’oublier tout ce qu’il vient de raconter, de le refoulement au fond de son océan interne. Il se mordille le bout du pouce en gigotant la jambe. Il observe les clients dans le bar. Un vieux crache sur le plancher, s’essuie le nez du revers de la manche et boit une gorgée de sa bière. Deux jeunes se pelotent sur une banquette. Hiro secoue légèrement la tête avant de retrouver le paysage extérieur.

-Moi, je n’atteindra pas les 800 ans. Je vais me tirer bien avant.







©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mar 27 Fév - 15:38

La solitude s'est être libre ? J'accoudais mon gauche sur la table tout en maintenant ma tête fatigué avec la main. La fatigue était arrivée si soudainement que je m'y étais pas préparé. Etait-ce dû à ce qu'il m'avait bu de mon corps ? Je détourne légèrement mon regard du vampire pour fixer la brillance de la table en bois. Il y avait quelques phrases écrites dessus.

« La solitude t'offre une certaine liberté... Mais elle te détruit à petit feu. Nous devons être entouré. Nous sommes nés pour être aimé et aimer et en retour. Si nous nous éloignons trop de ça.... Le cerveau finit par pourrir et nous perdons la tête. »

A vouloir trop s'éloigner des autres, on finit par s'éloigner de soi-même. Quels sont vraiment nos objectifs de vie ? Évoluer le plus rapidement possible pour avoir une vie future stable ou... Décidé de profiter de chaque instant et ne rien regretter dans le futur ? Je ne détestais pas ma mère ou mon père. Mais je vous avouerai que je venais parfois à regretter de ne pas avoir leur présence à mes côtés. J'aurai souhaité que mes parents soient autant banaux que ceux de mes camarades de classe. Peut-être que ma soeur serait toujours en vie actuellement ? Ou peut-être que je n'aurai pas connu tout ce monde jusqu'à aujourd'hui ? Mes cheveux glissèrent pour venir camoufler un peu mon visage. Il fallait que j'avale quelque chose à mon tour. Ma main libre s'approcha de la tasse à café puis je la porta à mes lèvres pour les tremper. Mes yeux se fermèrent lentement puis je profita du goût lacté. La chaleur du liquide parcourra le chemin de ma bouche jusqu'à mon estomac me procurant un petit plaisir de satiété. Peut-être que je devrais demander quelque chose de sucré pour stimuler mon corps à produire du sang plus rapidement ? Ainsi ma fatigue disparaîtra plus vite.

« Tu es l'être supérieur ? Ça ne te manque pas d'avoir quelqu'un à tes côtés pour te soigner lorsque tu es blessé ou malade ? Une personne qui écoute tes soucis.. Tes peurs... Tes envies ? » Je relevais un peu mon visage pour qu'il soit visible. « Tu n'es pas évolué. Aucune race n'est mieux que l'autre. Nous avons tous un petit plus de l'autre mais... Nous sommes tous trop imbus de nous-même pour nous rendre compte que nous nous nécessitons... »

Peut-être ai-je tord ? J'étais un humain et ma mère une sorcière. Je parlais du passé avec un vampire en buvant un café. Qu'est-ce qui manque à ce tableau ? Peut-être un loup-garou avec qui je pourrais courir derrière un ballon ? Je tente de redresser mon corps puis je ferme les yeux. Je la sentais cette fichue fatigue.

« Tu n'aurais jamais aimé vieillir ? Connaître l'amour et voir tes enfants grandir ? Ou même.... hum.... Revoir le soleil sans avoir peur de devenir un tas de poussière ? Sentir la caresse de ses rayons sur ton corps ? Pouvoir pleurer parce que tu as eu un coup de soleil... Voir le monde autrement que par les yeux de la nuit ? Apprécier le goût des choses variées de ce monde.. »

Personnellement, je ne pourrais pas supporter ce genre de situation. Ne plus pouvoir m'alimenter qu'en dehors du sang. Ne plus avoir mon petit rendez-vous matinal avec le soleil sur mon visage. Ne plus pouvoir sentir la chaleur du sable en plein été. Ne plus pouvoir profiter des grillades avec mes amis, autour d'un feu. Je laissais s'infiltrer un doux sourire sur mes lèvres. Non, si je devenais un jour un vampire. Je serai bien trop malheureux. J'irai sûrement embrasser les rayons du soleil pour qu'il vienne à m'emporter avec lui.
J'entends le son d'un élastique qui se fait retirer de sa prison, j’entrouvre mes yeux pour voir la longueur réelle des cheveux de l'homme sans nom. Il avait vraiment une chevelure plus longue que la mienne et étrangement... Il paraissait bien plus androgyne que moi. Quoi ? J'ai bien le droit de le penser. Pour une fois que c'est pas moi qui est mis dans le tableau des gueules d'anges. Je lâche un faible soupire lorsqu'il commence à me dire que j'ai tord avec ses propres mots.

« Stockholm.... C'est euh... Comment te décrire ce truc... J'avais dû lire un livre sur ça à l'université... C'est une sorte de maladie mentale qui fait qu'on finit par ressentir des sentiments envers son agresseur. La personne nous tournera tellement le cerveau qu'on croira l'aimer et on se voilera la face devant des choses qui peuvent paraître évidente pour d'autres.. C'est un peu un système de protection pour sauver son âme. »

Je croise les bras sous ma poitrine crée de toute pièce avec un soutien-gorge rembourré puis je soupire. J'avais réussi à casser un semblant de serrure chez le vampire pour qu'il décide de me dévoiler son histoire. Mais il me restait cette autre serrure qui allait être plus difficile pour moi. Peut-être que ce n'était pas à moi d'ouvrir entièrement cette boîte ?

« Donc d'après toi... Il n'a pas fait en sorte de te modeler à sa manière ? Ne penses-tu pas qu'il a fait de toi un vampire juste pour que tu puisses lui donner l'honneur d'un ancien humain ? Mourir... »

Naître et mourir. C'était bien l'un des plus rudes devoir offert par la nature. Savoir lequel était plus pénible à subir, allez savoir. Lorsqu'on naît, on ne se souvient de rien puis on grandit... Alors que lorsque la mort sonne à notre porte. Nous partons avec tant de regrets. Mes paupières me camoufle de nouveau la vue puis j'inspire un peu d'air en voyant que le vampire se refermait comme une huître après mes nombreuses questions.

« Qui le fera pour toi ? Haruki a fait en sorte de laisser ce travail à quelqu'un... mais toi... Vas-tu faire le même jeu avec un autre humain ? Vas-tu mettre en rogne un loup pour qu'il vienne à te tuer ? Ou attendras-tu qu'un humain daigne planter un pieu dans ton coeur ?»
Revenir en haut Aller en bas
Hiro Schwartzmann

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Hiro [Nocturnal Bloodlust]
¤ CRÉDITS : Moi
¤ MESSAGES : 602
¤ POINTS : 153
¤ MULTIS : Axel l'initié barjo
¤ AGE : 30/300 ans -Taille 1m70
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/02/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mer 28 Fév - 2:55




Erreur sur la personne

Feat.Nehuen Liberos







 
Hiro sert la mâchoire aux paroles de Nehuen. Est-elle entrain de dire qu’il a la tête pourrit? Qu’il est cinglé? Il fronce des sourcils en plaquant une main sur la table. La solitude, une garantit de paix, de libération. Pourquoi devrait-on avoir besoin des autres? Il n’a jamais eu besoin de personnes. Aimer? Être aimer? Des concepts presque abstraits à ses yeux. Seul, Haruki lui a offert de l’amour. Peut-être ses parents. Ses vrais. Pourquoi n’arrive-t-il pas à se rappeler de ses parents? De sa vie avant ses 5 ans…? Il soupire en relâchant ses épaules.

-Je… Ne suis pas d’accord. On vit très bien seul. On est libre. Tu peux faire ce qui te chante.

Hiro pose sa joue contre sa main. De son autre main, il trace des cercles imaginaires sur la table. Passe à côté de la tasse de Nehuen. Il tape du pied. Il n’aime pas ses questionnements. Elle brasse ses ligaments, sa bosse rouge dans ses tripes. Ses organes tremblent à ses mots. Il ne sait pas pourquoi.

« Tu es l'être supérieur ? Ça ne te manque pas d'avoir quelqu'un à tes côtés pour te soigner lorsque tu es blessé ou malade ? Une personne qui écoute tes soucis.. Tes peurs... Tes envies ? »

-Comment ça peut manquer tandis que je n’ai jamais eu quelqu’un pour me soigner?! Jamais eu quelqu’un pour entendre mes cris, mes appels d’aides. Tu es sourde ou quoi? Je te l’ai dit, j’étais ENFERMÉ!

Il rentre ses ongles dans sa joue. Ses yeux picotent tandis qu’elle l’irrite de plus en plus avec ses stupides questions. Il ne veut rien savoir. Il se mordille l’intérieur de la joue. Blablablabla. Blablabla. Elle continue. Continue de le poignarder avec ses réflexions à la con.

-Est-ce que tu veux que je me laisse brûler au soleil?! À quoi ça sert de réfléchir à quelque chose que je n’aurais jamais? Je trouve ça dégueulasse. Dégueulasse que tu… tu… viennes à détruire mon accommodement à ma situation. Je n’ai jamais rien choisi à ma vie. À part mon bar. Ma vie à Londres. Si tu veux me donner envie de me flinguer, aller continue. Tu es bien partie.

Il passe ses doigts sous ses yeux. Il en a marre qu’elle tente de le détruire. Que pense-t-elle? Il ne peut que rêver au paysage ensoleillé. Rêvé de la chaleur du soleil. Rêver de nager dans cet océan paisible. Il pose une main sur son torse. Hiro tente de se calmer en se recoiffant. Il passe de la queue de cheval au chignon. Cette stupide fille continue.

-Arrête. OK, arrête de m’arracher ma vie, de m’écarteler la tête? Ça sert à quoi à me redire ce que je sais déjà?! Est-ce que tu demandes à un handicapé, de se rappeler les beaux où il marchait? Où il n’avait pas besoin d’une préposée pour l’amener chier? Où il n’était pas condamnée à être dans une routine continuelle de soin?! Non, je ne crois pas. Alors, arrête de refoutre ça en plein nez.

Il ne veut plus rien entendre de ce stockholm ou même de Haruki. Lui, connaît sa vérité et ça suffit. Qu’elle pense ce qu’elle veut!

-Tu me crois aussi idiot pour ça? Non. Moi, je vais m’offrir une belle mort. Je vais me baigner dans l’océan durant la nuit. Me laisser coucher sur le dos. J’observerais le lever du soleil. Je pourrais ainsi devenir un être de l’eau. Un poisson.

Il étire un faux sourire avant de se redresser. Il a trop mal. Elle va le rendre cingler avec ces hypothèses à la con et de lui rappeler ce qu’il n’a jamais et ce qu’il ne pourra jamais avoir.

-J’en ai marre, je me casse.

Plus franc que ça, on meurt… Hiro renifle légèrement en lui jetant un regard froid.

-Le soleil se lèvera bientôt. Dommage… Je n’ai pas choisi de me laisser flamber aujourd’hui. Mission échouée. Il hausse les épaules avant de continuer ses pas vers la sortie. À chaque pas, il se sent mourir à petit feu. Incendier de l’interne. Il serre les poings. Continue de marcher, de fuir vers chez lui. Là où il pourra continuer à rêver de sa vie d’homme-poisson. De sirène.





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nehuen Liberos

avatar

Initié



¤ AVATAR : Jang Gun Suk
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 349
¤ POINTS : 106
¤ MULTIS : Nop
¤ AGE : 21
¤ ZONE LIBRE : Taille : 1m73
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/01/2018


MessageSujet: Re: Erreur sur la personne Mer 28 Fév - 17:56

Tout petit, ma mère me disait que les mots avaient une très grande force et qu'il fallait y faire attention. Parfois, dire tout haut ce que l'on pense d'une situation n'est pas une très bonne idée. Il m'a toujours été très difficile de retenir mes paroles. Pourquoi ? Je ne sais pas. Dire ce que je pense est un peu une sorte de libération. Lorsque je ne dis pas ce que je pense, j'ai l'impression de pourrir de l'intérieur. Il faut que ça sorte. Et puis... N'est-ce pas mieux de savoir la vérité que de s'enfermer dans un magnifique mensonge ? Personnellement, j'aimerai qu'on m'ouvre les yeux si je venais à m'enfermer dans ce genre de tourment... Suis-je dans ce cas ?
Je fermais mes yeux tout en l'écoutant me dire que j'étais en quelques mots, la pire personne qui puisse exister. Il n'avait pas tord. Je les avais déjà entendu à plusieurs reprises ce genre de paroles. Ce n'était pas la première fois que quelqu'un me remettait à ma place. Mon dos se courba pour que mes mains se joignent sous la table. J'étais allé beaucoup trop loin en une seule fois. Je me mordais la lèvre tout en détournant mon visage sur le côté. Je n'avais toujours pas ouvert les yeux préférant laisser le vampire déchaîner sa haine contre moi.
Je l'entends soudainement me dire qu'il s'en va et quitte le bar. J'ose ouvrir mes paupières pour offrir la beauté du monde à mes yeux. Je me sentais mal à l'aise. J'étais vraiment mal concernant le vampire. Pourquoi je me sentais aussi mal ? Je n'avais dit que la vérité. Je pris la tasse à café pour la porter à mes lèvres et boire son contenu qui était à présent tiède. Pas bon. Que dois-je faire ? Lui courir après... encore ? J'avais vraiment l'impression d'avoir pris un animal sauvage dans la rue et que je tentais d’habituer à ma présence. Ne fais-je pas trop de comparaison avec des situations ?

« Fait chier ! »

Je me levais péniblement de ma chaise tout en disant au revoir à la serveuse. Je quitte très rapidement le bar puis une fois à l'extérieur, je me mets à courir dans la direction où était parti le vampire. Je devais le retrouver pour m'excuser. M'excuser de quoi ? Lui-même avait été blessant avec moi la dernière fois. Pourtant, je me devais de lui faire des excuses car il m'avait offert son passé avec une grande franchise. Il aurait pu continuer à jouer son rôle de méchant et me mentir sur toute la ligne. Mes yeux se remplissent de larmes. Ne croyez pas que je vais me mettre à pleurer mais le vent s'est levé et me souffle contre le visage. Bon dieu, qu'est-ce qu'il fait froid. J'aurai vraiment dû m'habiller un peu plus. Mon corps me fait mal et je me sens si fatigué. J'ai presque envie de vomir. Comment ça se fait ?
Je le vois enfin, je l'appelle par son surnom.

« Cocula !!! »

J'arrive à sa hauteur puis je m'agrippe au pan de son kimono pour l’interdire de s'en aller encore une fois. Je peine à retrouver mon souffle alors que je suis capable de courir une si courte distance en règle général. Ma main vient à se poser sur mon torse pour calmer mon cœur qui tambourine.

« Je suis désolée... Je n'aurai pas dû dire ce que j'ai dit... J'ai de la peine à me taire. ... On m'a déjà dit de me calmer... Mais c'est plus fort que moi... Je suis vraiment désolée si je t'ai fait du mal.... Je suis déso....»

Oh ? Pourquoi je vois des points noirs autour de moi ? Pourquoi mes yeux sont si lourds ? Ma main resserre son emprise sur le kimono mais même là, je ne sens plus ma force. Celle-ci me quitte complètement. Où vas-tu ? Je cligne plusieurs fois des yeux pour faire déguerpir les points noirs mais rien n'y fait. Pourquoi est-ce que je me sens aussi mal ? Le café était mauvais ?

« Je suis désolée.... »

Murmurai-je tout en fermant les yeux. Je ne me rends même pas compte que je sombre dans un lourd sommeil. Mon corps se libère de mon commandement et me fait donc chuter dans le vide. Dans ma chute, je lâche totalement le vêtement du vampire pour m'étaler sur le sol. J'étais à présent dans les pommes. Mon faible poids a dû faire que mon corps n'a pas apprécié une perte de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Erreur sur la personne

Revenir en haut Aller en bas
Erreur sur la personne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Nord de la Tamise :: L'Est-
Sauter vers: