RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Informations Moon's Spell

Nous manquons de Sorcières, d'Initiés & d'Et fratres luminis
N'hésitez pas à rejoindre ces groupes !


Partagez|

I'm not god, but I'm your fucking bro !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Declan Finnigan

avatar

☩ Et fratres luminis ☩



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ MESSAGES : 93
¤ POINTS : 9
¤ MULTIS : Newt & Nikolaj
¤ AGE : 34 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: I'm not god, but I'm your fucking bro ! Mar 13 Fév - 22:30



I'm not god, but I'm your fucking bro !
Erin & Declan

L’Angleterre… Pourquoi a-t-il fallu que ces deux-là viennent foutre les pieds dans ce pays ? Faut-il que je leur rappelle notre hymne ? Ou alors ils ont décidé de faire un peu de ménage dans le pays et là je comprendrais mieux, je les féliciterai, je les encouragerai même ! Evidemment il ne faudra pas le dire à l’Eglise, j’ai prêté serment de ne plus m’en prendre aux anglais, ils m’ont un peu forcé faut dire autrement jamais je n’aurais fait une telle promesse de moi-même. Mais bon depuis que je suis prêtre je fais beaucoup de choses de manière officieuse alors un anglais de plus ou de moins. On aura qu’à dire que c’était Ambrose comme ça j’aurais pas de problèmes. Tiens ça me rappelle quand on rendait fou nos parents à force de se renvoyer la balle, "c’est pas moi, c’est lui !", avec neuf comme ça à la maison ils auront plus vite fait d’abandonner que de trouver le coupable.

- Bénissez-moi mon père car j’ai péché.

Mh je n’ai pas besoin de voir la femme pour en deviner la qualité, une voix douce, sûre d'elle, une voix de femme fatale, je parierai même sur une brune. J’adore entendre les femmes se confesser, surtout celles qui trompent leur mari, parfois c’est assez inspirant. Je bénis cette femme et lui demande de se confesser sur ses péchés, allez, donne-moi des détails alléchants. Je sais ce que vous vous dites, que je suis un véritable arnaqueur et je dois bien dire... que vous avez raison. Mais tant qu’eux ne le remarquent pas, pourquoi arrêter ?

- J’ai trompé mon mari deux fois... avec deux hommes différents.

- Est-ce que votre mari prend soin de vous ? Est-il souvent là ? Est-il attentionné ? Vous satisfait-il ?

- Il... P-Pas vraiment non.

- Alors mon enfant Dieu comprend et pardonne tes péchés. Lui qui a créé les phéromones sait parfaitement que certains désirs doivent être satisfaits.

- Mais... C’est un péché de tromper son mari.

- Sauf s'il vous donne une bonne raison de le faire.


Je prononce cette phrase d’une voix suave et pleine de sous-entendus. Elle est mal à l’aise et finit par se trouver une excuse pour quitter le confessionnal plus vite, ce qui me fait rire intérieurement. Le pire c’est que je sais que dans moins d’une semaine elle aura à nouveau trompé son mari et reviendra là en se disant que Dieu y est effectivement pour quelque chose. Dès qu’elle sera dans cette optique, elle sera la proie parfaite à amener dans mon lit. Les femmes en manque d’amour sont les proies les plus faciles.

La nuit commence à tomber, l’heure pour moi de revêtir mon autre vêtement. Bye bye le costume ecclésiastique et hello la veste en cuir, ouais c’est pas le même style mais j’arrive bien à assumer les deux. Et puis le rôle d’un Et Fratres Luminis est de se fondre dans la masse pour mieux anéantir ses ennemis, alors c’est pas en robe longue que je risque de passer incognito dans les rues. Enfin plus que d’enfiler mes vêtements j’enfile surtout mes armes, des poignards planqués par ci, des flingues planqués par-là, sans oublier ma superbe hache à double tranchant qui est mon arme favoris, elle en revanche je ne peux pas vraiment la planquer, ce qui fait que parfois je laisse bébé se reposer à l’Eglise. Ce soir en fait partie.

- Allez fais pas la tête, demain on tranchera du vampire ensemble, promis.

Je dépose un baiser sur la lame de ma hache et la laisse derrière-moi avant de prendre le chemin pour quitter l’Eglise. C’est là que je tombe sur elle, assise sur un banc de l’Eglise les yeux fermés en train de prier. Ou alors je bug ? Non putain s’il y a bien une personne que je pourrais repérer directement dans une foule d’un million d'individus c’est Erin. Est-ce qu’elle est au courant que je bosse ici ? Moi qui voulais faire la surprise, mais logiquement c’est impossible qu’elle soit informée, ni elle ni Ambrose, alors peut-être que ce n’est qu’une coïncidence. Je regarde vers le ciel en souriant avant d’aller m’asseoir discrètement à côté de ma sœur.

- Combien de fois il faudra que je te dise que c’est pas à l’Eglise qu’on doit réclamer sa liste de cadeaux pour Noël ? Et puis même Dieu est d’accord pour dire que t’es trop grande pour avoir le coffret de La Reine des Neiges.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Erin Finnigan

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Kat Dennings
¤ CRÉDIT AVATAR : Cristalline
¤ MESSAGES : 87
¤ POINTS : 16
¤ AGE : 28 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/01/2018


MessageSujet: Re: I'm not god, but I'm your fucking bro ! Jeu 15 Fév - 19:43

Pour une fois qu’elle s’était motivée –Briseis l’avait convaincu à purifier son âme, cette fille se montrait bien trop convaincante pour son propre bien- Erin avait abandonné son lit en pleine deuxième saison de « Stranger Thing » pour s’habiller et « faire quelque chose de sa vie ». Elle poussa un profond soupir en croisant son reflet dans le miroir de sa chambre, l’air londonien ne lui faisait pas que du bien. Londres était grise, bétonné, étouffante et rempli de beaucoup trop d’anglais. L’Irlande lui manquait, c’était une vraie découverte, jamais elle ne se serait pensée aussi… nostalgique. Mais les plaines et les vallées verdoyantes, le soleil et la pluie, le vent qui soufflait tellement fort qu’on ne s’entendait plus parler, l’ambiance joyeuse et bonne enfant, les irlandais et leur accent haché, leur rire tonitruant, leur esprit rebelle et leur besoin fulgurant de liberté.

Tout ça lui manquait. Ses frères et sœurs restés à Antrim, ses parents, et même Poulette la jument de Declan lui manquait. Pff, elle était vraiment au trente sixième dessous mais rien n’allait comme elle le souhaitait ces derniers temps. Il n’y avait vraiment que ses jobs qui lui donnaient un minimum de satisfaction. Maintenant qu’elle y repensait, elle déprimait depuis que Decima lui avait ouvert les yeux sur… les surnaturels. Si c’était comme ça qu’ils se faisaient appelés. Erin n’arrivait pas encore à se faire à l’idée qu’il puisse réellement exister des sorcières, des vampires et des loups-garous.

Putain, à croire qu’elle vivait dans une putain de série télé, avec Samantha de ma Sorcière Bien Aimée, Dracula et l’autre loup à la con de Twilight –elle avait oublié le nom, faites lui un procès. Enfilant un jeans et un pull, elle envoya machinalement un texto à Briseis : Voilà, j’suis habillée, j’vais aller faire coucou à Dieu ! Contente ? Tu veux que je lui glisse deux trois mots de ta part ? Et elle poussa le vice jusqu’à se prendre en selfie, la moue boudeuse, qu’elle ajouta au sms, histoire que Bri comprenne bien son état de détresse. Il faisait froid mais pas assez pour qu’Erin sorte sa doudoune, elle se contenta d’une veste, d’un bonnet, d’une écharpe et de ses mitaines. Elle marcha une bonne demi-heure avant d’arrivée à la Cathédrale St Paul, elle aurait pu s’arrêter à la chapelle de son quartier, mais il n’y avait qu’à la cathédrale qu’on pouvait entendre les chants grégoriens des enfants de chœurs.

Elle grimpa quatre à quatre les marches, ôta son bonnet qu’elle mit dans sa poche avant de plonger ses doigts dans la coupelle d’eau bénite. Il y avait peu de monde, mais les chants s’élevaient en échos dans la sacristie, Erin fit le signe de croix, le regard fixé sur le Christ qui surplombait la Nef… ça l’impressionnait toujours ! Quand elle était gamine, elle en faisait des cauchemars, et ça avait pas aidé que ses frangins en rajoutent des couches. Ces conna… Oups, pardon, Seigneur.


Erin alla s’agenouiller à un prie-Dieu, sortant le vieux chapelet qui avait appartenu à Grand Ma Finnigan. S’entremêlant entre ses doigts, elle croisa les mains, fermant les yeux pour se mettre à prier, se confesser, s’endormir –rayer la mention inutile. Elle se surprit à réellement prier, pensant à Decima, à ses révélations, pensant à toutes les disparitions mystérieuses qu’on entendait aux journaux.

Elle souffla quand elle sentit quelqu’un s’assoir à côté d’elle, si c’était encore un crevard qui allait lui dire combien elle était « ravissante à genoux », Erin allait faire un massacre ! Mais la voix… cette putain de voix. Erin ouvrit un œil et se tourna vers Declan en le dévisageant comme s’il était un extra-terrestre.

« Sale fils de… »

Oups. Elle se leva d’un bond et sa main rencontra la joue de son frère avant de le prendre dans ses bras pour le serrer fort dans ses bras. Finnigan, style !

« Désolée, l’émotion ! S’exclama t-elle en le tenant à bout de bras, pour le regarder de la tête aux pieds. Mais depuis quand t’es là ? »

Se mordant la lèvre inférieure, elle lui balança un brusque coup de poing à l’épaule.

« J’vais te tuer ! Rha je suis tellement contente de te voir ! Mais je vais t’arracher les cheveux espèce de petit c… Tu m’as tellement manqué ! »

Ouais, Erin était en plein bug, son cerveau était sur le point de lâcher.

« Ambrose sait que t’es là ? »

Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

☩ Et fratres luminis ☩



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ MESSAGES : 93
¤ POINTS : 9
¤ MULTIS : Newt & Nikolaj
¤ AGE : 34 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: I'm not god, but I'm your fucking bro ! Jeu 15 Fév - 23:13




I'm not god, but I'm your fucking bro !
Erin & Declan

C’est moi ou ma sœur vient d’entrer à l’Eglise pour prier ? Ma petite sœur, Erin, qui tient un chapelet ? Putain elle s’est pris un coup sur la tête ou on l’a exorcisé ? Non parce que même si nos parents étaient croyants, ils désespéraient un peu pour nous inculquer rien que les bases de la religion, et nous traîner à l’Eglise était un vrai supplice pour eux. Alors ouais, y a un bug dans la matrice. Quelqu’un a menacé sa vie ? Est-ce que c’est Kylian ? Non j’en doute, pas aussi vite, puis il serait plus subtile que ça. L’autre option c’est qu’Erin a fait une grosse connerie et vient prier pour se faire pardonner. T’as fait quoi encore ? J’espère que t’as pas cassé la lampe Yoda que je t’ai filé sinon même Dieu ne pourra pas te sauver.

Je m’installe près d’elle, faisant une entrée digne des Finnigan. Ou alors j’aurais pu glisser du toit et atterrir devant elle avec un anglais écrasé sous mon poids pour le côté plus badass, mais bon cette imbécile a les yeux fermé du coup elle aurait tout loupé. En fait elle aurait mieux fait de garder les yeux fermés, parce que je me mange une sale baffe quand elle les ouvre. Putain sérieux ? C’est comme ça que t’accueilles ton frère adoré ? Vive la famille. Non seulement elle me baffe et en plus elle veut me broyer les poumons en me serrant dans ses bras.

- Bah dis donc minimoys, t’as pris de la poigne, je suis fier de toi !

Ouais je suis fier mais évite de taper ton frangin tu veux ? T’étais bien plus mignonne quand je t’apprenais à tabasser le petit Jonas, si inoffensive à l’époque, quoi que t’as vite pris le coup de main, ou le coup de pied en l’occurrence.

- Je viens d’arriver en fait, la nuit dernière pour être exact m’dame la détective.

Alors ça te va comme réponse ? On m’en veut moins maintenant ? Bah non on dirait pas puisque je me mange un coup de poing à l’épaule. Erin, sœur ou pas refais ça et je te balance sur mon épaule pour te jeter dans une fontaine d’eau bénite, ça te calmera peut-être comme ça ! Vous savez quoi ? Je crois qu'en fait ma sœur est schizo.

- Londres a pas un bon effet sur ton cerveau frangine, c’est quoi votre délire de venir emménager chez ici ? Vous avez de la chance que j’ai pas posé une bombe nucléaire dans le coin.

Je sens quelques regards se poser sur moi. Quoi ? J’aurais parlé trop fort ? Oh et puis je les emmerde ces anglais, même à l’intérieur de l’Eglise. Erin me parle alors d’Ambrose, ce vieux con n’a pas encore idée des problèmes que je viens lui ramener, mais c’est peut-être mieux comme ça.

- Nan pas encore, mais du coup tu vas m’aider à lui faire la surprise. J’ai pensé à lui envoyer un kangourou boxeur dans un colis mais je me suis dit que Brose se ferait rétamer, il commence à prendre de l'âge. Peut-être que je peux me déguiser moi-même en kangourou et voir qui gagnerait.

Une petite bagarre avec mon frangin, ça fait bien longtemps, mais je pari que je gagnerai. De toute façon je parierai toujours sur moi, même si je devais affronter Mohamed Ali. Que voulez-vous, j’ai des sous à perdre, ceux de l’Eglise.

- Tu crois qu’il me passerait les menottes ?

Ambrose flic, ça me fait toujours un peu marrer, surtout parce que je suis la figure même du type qu’il devrait mettre en taule. Par contre je serais pas contre que Brose me fasse rencontrer des collègues à lui, elles elles peuvent me passer les menottes sans problème, j’aurais pas besoin de la clé pour les emmener au septième ciel. Bref reste concentré Dee, t’es avec ta sœur là.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Erin Finnigan

avatar

Londonnienne



¤ AVATAR : Kat Dennings
¤ CRÉDIT AVATAR : Cristalline
¤ MESSAGES : 87
¤ POINTS : 16
¤ AGE : 28 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/01/2018


MessageSujet: Re: I'm not god, but I'm your fucking bro ! Ven 16 Fév - 11:50

Non mais il croyait quoi, lui ? Erin lui offrit un grand sourire, celui qui dévoilait toutes ses dents –son fameux sourire Colgate- en levant le bras pour lui montrer combien il était musclé.

- T’as vu ça, fit-elle en le pliant pour faire ressortir ses biceps inexistants. C’est du béton !

Et dans sa profonde connerie, Erin donna un coup dessus pour prouver combien elle gérait… la seule chose qu’elle prouva c’était qu’elle arrivait très bien à se faire mal toute seule. Putain de sa mère, elle lâcha une grimace en retenant un petit cri de douleur.

- Rigole pas, qu’elle prévint en levant un doigt sous son nez. J’me suis vraiment fais mal, j’crois que j’me suis pétée quelque chose… Emmène-moi à l’hosto !

Ouais, dans la famille, on était très fort à jouer les « dramaqueen » et entre Declan et Erin, la bataille de celui qui exagérait le plus était très serrée. Elle se redressa direct quand il lui expliqua qu’il venait d’arrivée en ville.

- Et même pas un p’tit sms à ta sœur préférée ? Tu m’aimes plus c’est ça ?

Dans la catégorie hypocrite de service, Erin se plaçait bien : elle aussi n’avait pas prévenue Ambrose quand elle avait débarqué à Londres. Dee et elle n’étaient pas frangins pour rien. Les bras croisés sur sa poitrine, elle leva un sourcil en l’écoutant attentivement avant de lancer un regard noir aux petites vieilles qui les fixaient avec un peu trop d’insistance.

- Excusez-moi, mais j’aimerais discuter cul avec mon prêtre de frère tranquillement ! Elle se tourna vers Declan. T’es pas soumis au secret professionnel, ou une connerie dans le genre ?

Ouais bon, quand on parlait –enfin gueulait dans leur cas, ils étaient irlandais et des Finnigan qui plus est – le secret pro était relatif avec eux. Même si Ambrose –le saint de la famille- devait être le seul à respecter ce genre de truc.

- Oh my god ! S’exclama Erin avant de se rappeler ou ils se trouvaient et de mettre sa main sur sa bouche. Désolée Dieu, mais… tu lui as vraiment acheté un slip kangourou ? Franchement t’aurais du ! Depuis que sa femme est morte il se laisse franchement aller !

Erin était assez mitigé concernant sa défunte belle sœur. Louise était trop spéciale, même pour elle, et elle ne comprenait pas comment Brose avait pu tomber amoureux de cette femme. Bon, elle avait été belle hein, une française, avec des yeux bleus, des cheveux noirs et un physique à faire pâlir de jalousie cette salope de Charlize Theron. Mais Louise avait été aussi la femme qui avait éloigné Ambrose de la famille, qui avait refusé un mariage à l’église et qui s’était opposée au baptême des jumeaux. Dans le genre hippie, fan des plantes et tutti quanti, elle se posait là. Enfin, ça n’empêchait pas Erin d’adorer son neveu et sa nièce.

- Il a risqué sa carrière pour te sauver les fesses,
répondit-elle très sérieusement. Et il a été incapable de passer les menottes à Aedan quand on lui a ordonné de le faire. Jamais il ne ferait une telle chose, et tu le sais.

Son sourire était un peu plus nostalgique, Erin le serra dans ses bras, calant son menton contre son cou en fermant les yeux.

- Je suis vraiment contente que tu sois là, Dee. Maintenant tu vas devoir me ramener à la maison comme ça parce que je vais pas te lâcher.

Et elle le relâcha pour aller lui sauter sur le dos.

- A la maison fier destrier ! S’exclama Erin en levant le poing en l’air. Allez, fais pas honte à Poulette !

Ouais, Declan avait à nouveau quatorze ans et Erin en avait sept et osef des regards courroucés qu’on leur lançait.
Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

☩ Et fratres luminis ☩



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ MESSAGES : 93
¤ POINTS : 9
¤ MULTIS : Newt & Nikolaj
¤ AGE : 34 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: I'm not god, but I'm your fucking bro ! Ven 16 Fév - 21:42



I'm not god, but I'm your fucking bro !
Erin & Declan

Je sais pas ce qui doit m’épater le plus, les dents ultra blanches de ma sœur ou ce demi-biceps qui commence à se former. Sérieux elle pourrait bosser dans des pubs, pour les dentifrices hein, pas pour les salles de sport. Comment ça je suis un connard ? Le pire c’est probablement qu’elle arrive à se faire mal toute seule, vraiment trop fragile cette gamine. Ouais ouais, Erin sera toujours la gamine à mes yeux, même quand elle aura des cheveux blancs et des petits enfants.

- Si je t’emmène à l’hosto tu vas faire fuir tous les médecins.

Ouais on a la taquinerie vache dans la famille, et alors ? On vous emmerde d’abord. Ouais on est mal poli aussi. Et on est chiant. Bref bienvenue dans la famille Finnigan. Vous êtes sûr, vous voulez pas rester ? Dommage on a même pas encore eu le temps de s’amuser.

- Tu sais à l’Eglise on nous apprend à utiliser des pigeons voyeurs, mais visiblement j’ai eu droit à un Errol plutôt qu’un Hedwige.

Ouais je connais les noms des putains d’oiseaux dans Harry Potter, faites pas chier, c’est la faute à Erin ça. Les regards se font de plus en plus insistants sur nous, je crois qu’on doit parler trop fort, et pas de choses très chrétiennes en plus, le pire c’est qu’on en a tous les deux rien à foutre. Pas un pour rattraper l’autre je vous jure. Un sourire pervers se dessine sur mon visage quand elle me parle de secret professionnel, oh si tu savais toutes les perles que j’ai recueillies grâce à ce métier...

- Tu sais frangine, je suis pas vraiment du genre à me soumettre.

Ouais bon elle parlait pas dans ce sens-là mais avec moi n’importe quel sujet vire au sexe alors… A force on finit par s’y habituer. Je vous entends bien me traiter d’obsédé mais c’est faux ! Y a rien de mal à apprécier les belles courbes. L’exclamation de ma sœur me sort de mes pensées, faut vraiment que j’arrête de penser aux corps nus des femmes. Je fronce les sourcils face à sa question. A quel moment j’ai parlé de slip ? Les slips ça n’a jamais été mon truc, elle le sait bien pourtant, moi je parlais d’un vrai kangourou ou d’un déguisement. Enfin du coup elle me fait douter.

- Pourquoi je lui achèterai un slip alors qu’on se porte tous bien mieux sans ? Et puis t’inquiète pas, il aura bientôt plus le temps de se laisser aller.

Ouais crois-moi je vais tellement le rendre fou qu’il aura pas le temps de penser à déprimer. Et puis des femmes y en a des tas, il s’en trouvera d’autres. Heureusement que Brose ne m’entend pas penser. Je demande à Erin si elle pense qu’il va me foutre les menottes, plus de manière ironique, un peu pervers aussi même si je ne devrais pas user de ce genre d’humour avec ma famille mais bon...

- Je pensais plutôt à des menottes roses en velours, je suis sûr qu’Aedan aurait préféré.

Je dis ça sur le ton de l’humour, mais en réalité j’aime pas trop plaisanter sur l’enfermement d’Aedan, d’autant que je me sens en partit responsable. En parlant de lui j’aurais une petite annonce à leur faire, mais pour ça faut déjà qu’on retrouve Ambrose. Je sers ma sœur dans mes bras, profitant du moment parce que l’air de rien elle m’a manqué depuis tous ce temps. Ben ouais, mes journées sont quand même moins fun sans ma Boulette à emmerder. Je fronce les sourcils face à la demande d’Erin puis comprends mieux le sens de ses paroles quand je sens tout un coup un éléphant se jeter sur mon dos. Bon ok je suis un enfoiré, en vrai elle pèse pas son poids la gamine.

- Pff si je deviens Quasimodo tu pourras t’en prendre qu’à toi-même !

Toujours dans l'exagération hein, mais je ne la relâche pas pour autant, commençant à me diriger vers la sortie de l’Eglise sous les regards choqués de tous. Ben quoi, vous avez jamais vu un frère et une sœur jouer en public ? Bande de chrétiens. J’ouvre la porte et m’arrête, tournant mon visage de profil pour pouvoir voir ma sœur.

- Bah alors le GPS c’est endormi ou quoi, tu pourrais au moins faire ton taff correctement.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: I'm not god, but I'm your fucking bro !

Revenir en haut Aller en bas
I'm not god, but I'm your fucking bro !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Centre de Londres :: La City de Londres :: La cathédrale Saint Paul-
Sauter vers: