RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Informations Moon's Spell

Nous manquons de Sorcières, d'Initiés & d'Et fratres luminis
N'hésitez pas à rejoindre ces groupes !


Partagez|

Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kendall McNeil

avatar

Magie du Mental



¤ AVATAR : melanie martinez
¤ CRÉDIT AVATAR : vatna
¤ MESSAGES : 53
¤ POINTS : 16
¤ MULTIS : viviane brownon
¤ AGE : 26
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 02/02/2018


MessageSujet: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Sam 10 Fév - 22:01

In scotlandI walked across an empty land
I knew the pathway like the back of my hand
I felt the earth beneath my feet
Sat by the river, and it made me complete
Oh, simple thing, where have you gone?
I'm getting old, and I need something to rely on
So tell me when you're gonna let me in
I'm getting tired, and I need somewhere to begin
I came across a fallen tree
I felt the branches of it looking at me
Is this the place we used to love?
Is this the place that I've been dreaming of?


Quelle belle journée... le ciel était parsemé de nuages mais finalement la pluie s'était arrêtée comme si l'on bénissait le voyage que Keir et Kendall allaient faire. Elle avait dormi chez lui, elle aimait cet endroit plus que chez elle, car elle parvenait à y trouver du calme et de la sérénité. Il avait toujours eu cet effet sur elle et elle était contente de voir que cela n'avait pas changé sur les années et malgré le fait qu'elle ne soit plus une enfant. Quoi qu'il en soit c'était une nuit paisible qu'elle avait passé. Kendall s'était même levée avant pour lui faire un bon petit déjeuner et leur préparer quelques collations pour la route en utilisant aussi quelques ingrédients qu'elle avait ramené de chez elles et puis les cookies qu'elle avait faits la veille aussi. Ils en avaient déjà pour pas mal de route juste à rejoindre l'écosse, mais elle était heureuse d'être avec Gingerbread man. En parlant du loup elle le salua au matin avec un énorme câlin et un baiser déposé sur sa joue. Et puis quelques minutes de petit déjeuner, le temps de se préparer et ils étaient déjà sur la route dans la voiture de Keir.

Le début du voyage fut calme, parce que le traffic londonien avait toujours cet effet soporifique sur elle et qu'elle regardait les différents magasin défiler par la fenêtre. Ils furent toutefois rapidement sortis de la ville, Kendall était calme, mais son petit cœur tambourinait de hâte de revoir enfin ce paysage sauvage et familier à la fois.

Ils furent quelques pauses, ils échangèrent la conduite pour se reposer un peu et kendall avait toujours été bonne conductrice malgré son tempérament de feu. Ils étaient partis très tôt pour faire ces huit heures de voiture sans trop empiéter sur leur weekend. Le paysage petit à petit devenait reconnaissable, et cela en jouait Kendall qui chantonnait doucement et racontait quelques blagues à Keir sur le chemin.

La frontière arrivant, enfin, Kendall ouvrit la fenêtre et passa sa tête à travers celle ci et faire un doigt d'honneur une fois arrivés en Écosse « Falbh dàirich fhèin Sasainn!! » jura t-elle en regardant en direction de l'Angleterre. Puis dans un éclat de rire, elle revint à l'intérieur de la voiture. C'était une sensation incroyablement excitante de se retrouver dans un endroit qu'elle affectionnait, pourquoi n'y était elle pas retournée avant ? Kendall avait un large sourire sur les lèvres et observa Keir avec une petite moue innocente. L'aventure pouvait enfin commencer, mais pour un retour aux sources elle devait redevenir écossaise. Kendall commença par brancher sa clef usb sur la radio remplie de chansons uniquement écossaises en montant le son. Puis elle détacha sa ceinture pour escalader les sièges et arriver sur ceux à l'arrière. Elle se déshabilla en chantonnant sur le son familier des cornemuses, elle laissait son jean et son t-shirt arc-en-ciel pour revêtir une robe imprimée en tartan écossaise faite en laine écossaise. C'était peut être trop stéréotypé, mais ce tartan là représentait beaucoup pour elle, c'était ses origines et elle avait besoin de s'y retrouver complètement.

Le temps de tout ajuster, elle s'avança entre les deux sièges avant pour regarder Keir avec un petit air malicieux.« Tu veux voir ma robe ?» kendall n'avait alors pas attendu sa réponse qu'elle s'était de nouveau glissée sur la place passager avant avec assurance et fierté pour qu'il puisse voir qu'elle était complètement dans le truc.
.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Keir Rosebery

avatar

Initié



¤ AVATAR : Sam Heughan
¤ CRÉDIT AVATAR : (c) Miss Pie | aeshtetic (c) ambrose
¤ MESSAGES : 172
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nope
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : FicheLiensSujetsChrono
A savoir :
• Taille : 1m90 / 80kg
• Écossais pur souche
• A un don pour les odeurs florales
• Propriétaire du "GreenHouse"



Son tatouage - bras droit


¤ GROUPE : Initié de la Terre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Dim 11 Fév - 13:03


Is this the place we used to love ?

○ Candy and Gingerbread Man
Tout cela s’était décidé en un claquement de doigts et pourtant c’était l’une de mes meilleures décisions prise sur un coup de tête. De nature plutôt réfléchie je ne laissais pas vraiment de place à l’improvisation dans ma vie, mais Kendall avait vu juste, retrouver nos racines nous ferait le plus grand bien. Nous avions passé la soirée de la veille à refaire le monde sous des couvertures chaudes et du thé à la main. Kendall me permettait de retrouver un peu une âme d’enfant, retrouver qui j’étais des années auparavant et avoir un peu d’insouciance pour quelques heures. Tout comme des adolescents l’auraient fait nous avions partagés mon lit et une nuit très apaisée. Enfin pour ma part, je dormais comme un ours des cavernes en plein hiver. Je n’avais même pas remarqué Kendall se lever le matin pour préparer le petit déjeuner et quelques affaires pour la route. Honte à moi qui avait émergé après elle. C’est honteux de laisser l’inviter s’occuper de son hôte, mais elle n’avait pas l’air de m’en vouloir et c’était une bonne chose. Je le savais, la route serait longue mais ô combien gratifiante une fois que nous serons arrivés. Je n’avais pas caché mon impatience de ce week-end improvisé dans les Lowlands.

Une route parfaitement fluide, un doux soleil qui nous menait vers nos Terres. Que pourrions nous demander de plus en ce moment même ? Je n’aimais pas voyager seul mais avec Kendall c’était agréable. Nous avions ris comme des enfants, chantonné ensemble les chansons de chez nous le tout dans une ambiance qui donnait presque une sensation de vacances d’été. Retour au pays oblige, j’avais revêtu l’un de mes plus beaux kilt agrémenté d’une chemise de lin blanche et d’une veste de couleur foncée. Plus la route avançait plus je voyais la distance entre notre point de départ et celui d’arrivée se réduire. J’étais vraiment impatient de fouler le sol de mon pays, sentir l’odeur des landes et de la terre. “Welcome To Scotland” - Nous avions passé la frontière, ça y est. Le monde était à nous et cela le temps de deux jours au moins. Alba an seo tha sinn!!! (1) scandais-je à qui voulait bien l’entendre tout en riant de la réaction de Candy. Oh ici nous pourrions jurer contre les anglais personne n’irais nous juger!

Alors que je gardais les yeux rivés sur les routes sinueuses et magnifiques que nous offrait l’Ecosse je vis Kendall passer à l’arrière de la voiture. Ai-je vraiment le choix de réponse Candy ? dis-je avec un sourire amusé alors qu’elle était en train de changer de vêtement à l’arrière. Heureusement que ma voiture était assez spacieuse pour ce genre d’aller et venue dans l’habitacle. Une fois mon amie repassée devant j’eus un grand sourire en voyant sa robe de laine si belle et aux couleurs de notre beau pays. Tha thu glè bhòidheach ! (2) - Evidemment qu’elle était belle. Une véritable fille du pays à qui le tartan allait comme un gant. Une petite fée des highlands que j’étais ravi de retrouver. Un petit coup d’oeil au GPS et quelques dizaines de minutes après et nous voilà arrivés dans un grand champ à l’herbe plus verte et douce que celle de Hyde Park. J’avais pris le temps de réserver cet endroit pour deux jours au propriétaire ainsi que deux montures de son écurie personnelle qui se trouvait à deux pas d’ici. Une magnifique petite maison de pierre blanche traditionnelle se dressait alors devant nous. C’était certainement la seule habitation à des miles et j’étais certain que ce choix d’hébergement vaudrait sans nul doutes tous les hôtels haut classés que proposait Londres.

Une fois garé dans la cours de notre demeure du week-end je fis le tour de la voiture pour ouvrir la portière à Kendall avec un sourire digne de celui d’un prince charmant. Si nous comptions jouer au prince et à la princesse d’Ecosse il fallait assumer jusqu’au bout. J’espère que cette demeure te conviendra Mademoiselle. Je l’ai réservée pendant que tu faisais tes bagages chez toi et je suis certain que tu vas aimer le reste des surprises - Nous pouvions enfin respirer le grand air frais et pur de chez nous - Home sweet Home … - Je pris l’initiative de porter nos bagages jusqu’à l’entrée, il était hors de question de laisser ces charges à Candy. Une fille ne doit pas porter ce genre de choses. Car oui, sous mes aspects bourrus et rustres j’étais tout de même un gentleman. Un gentleman écossais mais tout de même. Je n’avais juste pas les mêmes envies et priorités que ces dandy anglais insupportables avec leurs beaux costume. Moi, comme tout bon écossais qui se respecte, j’appréciais l’odeur de la campagne et la terre légèrement boueuse de l’après-pluie.

(1)- Ecosse nous voilà !
(2)- Tu es très belle !

(c) miss pie


Revenir en haut Aller en bas
Kendall McNeil

avatar

Magie du Mental



¤ AVATAR : melanie martinez
¤ CRÉDIT AVATAR : vatna
¤ MESSAGES : 53
¤ POINTS : 16
¤ MULTIS : viviane brownon
¤ AGE : 26
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 02/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Dim 11 Fév - 15:01

In scotlandI walked across an empty land
I knew the pathway like the back of my hand
I felt the earth beneath my feet
Sat by the river, and it made me complete
Oh, simple thing, where have you gone?
I'm getting old, and I need something to rely on
So tell me when you're gonna let me in
I'm getting tired, and I need somewhere to begin
I came across a fallen tree
I felt the branches of it looking at me
Is this the place we used to love?
Is this the place that I've been dreaming of?


Les heures s’étaient écoulées, les unes après les autres et le paysage avait peu à peu changé mais le ciel restait clément par de petites percées de soleil qui venaient lui chatouiller les yeux. Le nez à la fenêtre, chatant ces chansons en gaélique qu’elle connaissait par cœur, une fois en écosse leur petit nid pour le week end n’était plus très loin à en juger les indications du gps. Et s’enfonçant sur les routes où il n’y avait personne, ils finirent enfin par arriver. Kendall sorti de la voiture en remerciant Keir pour sa galanterie, il faisait toujours attention à elle, elle se sentait importante à ses yeux et cela était tout simplement géniale. La jeune femme inspira longuement en fermant les yeux pour retrouver ces  odeurs  de campagne qui lui étaient familières  et qui lui avaient manqués. Elle préférait ces odeurs de fumier et d’herbe fraiche à celle de la barbe à papa de la fête foraine, peut être qu’au final il était temps de changer de métier, peut être que cela la rendrait plus heureuse ?  Pas encore le moment de réfléchir à son avenir, elle voulait profiter de chaque seconde passée avec Gingerbread man. Elle découvrait alors leur petit chez eux, une maison traditionnelle, adorable, dans un environnement tranquille et près de laquelle courait un petit ruisseau dont le clapotis faisait office de fond sonore. Elle était ravie de voir ce qu’il avait fait pour qu’ils puissent passer un bon week-end et avait hâte de découvrir les autres surprises. « tha e mìorbhaileach, taing dhut !!(1) » L’avait elle remercié tout en venant se serrer contre son bras tandis qu’ils étaient accueillis par leur hôte qui leur donnait les clefs et leur donnait quelques basiques règles. Une maison  était toujours plus agréable qu’un hôtel lambda, en particulier s’ils cherchaient à renouer avec leur vie d’avant sans faire les touristes. Et puis là ils pourraient prendre leur temps, cuisiner leur nourriture,  chahuter sans avoir peur de déranger quelconque voisin et son précieux sommeil.

Le propriétaire parti, Kendall vola les clefs à Keir pour ouvrir la porte et découvrir l’intérieur. C’était mignon comme tout, chaleureux, et la cheminée déjà allumée avait déjà vite attiré l’œil de Kendall. Tout dans cet endroit était typique, le bois respirait le vécu, de longues années passé de générations en générations. Elle était émerveillée par tous ces détails, passait ses doigts sur les contours des cadres affichés puis se retourna vers Keir pour lui sauter dans les bras, elle ne savait pas si c’était cela la joie, mais physiquement elle ressentait quelque chose qui s’en rapprochait et elle ne pouvait arrêter de sourire. Elle n’avait pas fait usage de ses pouvoirs depuis l’avant-veille alors qu’habituellement c’était presque quotidien et de façon négative. Elle s’en portait bien pour le moment, elle avait l’impression de respirer un nouvel air et cela n’était pas seulement grâce à ce nouvel endroit loin de Londres.

Elle relâcha son étreinte pour l’aider à porter leurs sacs jusque dans leur chambre. Bien évidemment elle n’épargna pas le matelas et avait rapidement grimpé dessus pour sauter. Les rires emplirent la chambre, elle en profita longuement avant d’attirer l’attention de Keir.  « Hey ! Gabh mi !!(2) » Et ni d’une ni de deux elle prit de l’élan pour lui sauter dessus et le fit tomber à la renverse sur le parquet. Tout était une excuse pour finir entre ses bras, elle s’assura juste ne pas lui avoir fait mal puis calma ses éclats de rire en écoutant les battements de son cœur pour apaiser les siens, ou pas, finalement cela eu tout l’effet inverse et elle prit la sage décision de se relever puis lui tendre sa main afin qu’il puisse aussi se relever « leig leinn cuairt a ghabhail !!(3) » Maintenant qu’ils étaient arrivés, elle comptait bien profiter de tout et passer de bons moments avec lui, elle se demandait si ces petites surprises qu’il lui avait réservés en faisaient parti, mais la nature les appelait, elle voulait voir ces montagnes, ces vallées qu’elle lui avait montré la veille dans une illusion troublante.

.
© 2981 12289 0


(1)C'est merveilleux, merci !
(2)Attrape moi !
(3) Allons nous promener !
Revenir en haut Aller en bas
Keir Rosebery

avatar

Initié



¤ AVATAR : Sam Heughan
¤ CRÉDIT AVATAR : (c) Miss Pie | aeshtetic (c) ambrose
¤ MESSAGES : 172
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nope
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : FicheLiensSujetsChrono
A savoir :
• Taille : 1m90 / 80kg
• Écossais pur souche
• A un don pour les odeurs florales
• Propriétaire du "GreenHouse"



Son tatouage - bras droit


¤ GROUPE : Initié de la Terre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Dim 11 Fév - 16:04


Is this the place we used to love ?

○ Candy and Gingerbread Man
Ce petit havre de paix que j’avais trouvé pour passer le week-end semblait avoir ravi Kendall à en juger de son sourire qui ne faisait que la rendre encore plus adorable. Le propriétaire avait tout juste eu le temps de partir après les recommandations habituelles que je me faisais déjà dérober les clés de notre résidence temporaire. Candy avait toujours été une véritable petite boule d’énergie, ce qui en soit me changeait vraiment de mon quotidien un peu trop morne parfois. Je la laissais courir jusqu’à la porte d’entrée, profitant de ces premiers instants en terrain connu. Une faible brise nordique vint alors caresser mon visage d’une tendresse qui m’était si familière que j’avais l’impression qu’elle m’avait quittée hier. Une bonne grosse inspiration de cet air pur plus tard et me voilà dans la maison louée. Les photos avaient été tout à fait correctes et encore en dessous de la réalité tant ce lieu était charmant et chargé d’histoires. Cela promettait au moins une soirée au coin du feu à bavarder avant de s’endormir. Nous n’avions pas toute cette technologie présente dans ce monde parfois trop moderne pour moi. La seule présence externe serait celle de cette radio posée sur le coin d’un meuble de ce qui semblait être le salon - salle à manger. Rustique, vrai et ancien. Tout ce dont j’avais rêvé depuis mon départ dans la capitale anglaise. L’odeur des bûche brûlantes dans la cheminée émerveillait mes sens, donnant à toute cette ambiance un parfum d’enfance.

J’ai l’impression d’être dans la maison de ma grand mère. C’est tellement agréable. - Comme toujours j’étais plutôt réservé sur mes sentiments et l’explosion de ces derniers. Même si leur expression était modeste j’étais sincèrement heureux de tout cela et ce week-end s’annonçait déjà comme l’un des meilleurs de l’année. De quoi renouer le contact que j’avais perdu avec Candy dans une atmosphère chaleureuse et familière qui évoquait à tous les deux de tendres souvenirs. Je la laissais alors vagabonder dans la maison et jusqu’à notre chambre. Une pièce de taille moyenne sobrement décorée mais dont l’odeur du bois vieilli et de la pierre brut donnent à cet endroit un côté absolument charmant. Candy attention au mobilier quand même. Je ne la grondais pas, je lui faisais simplement remarquer que ce serait dommage de casser le lit au bout de dix minutes à peine après notre arrivée. Je déposais mes affaires qui tenait dans un modeste sac de sport dans un coin de la chambre avant d’aller jeter un coup d’oeil à la fenêtre. Depuis ici nous pouvions voir des grandes étendues vertes à perte de vue et un creux dans lequel devait s’écouler le ruisseau que nous pouvions entendre depuis la cours. Hein? … Ooh .. Candy! je l’avais récupérée de justesse avant de finir les fesses sur le tapis brodé et mon amie dans les bras. Après cette surprise de ce saut de l’ange je riais fort et de bon coeur. Oh elle ne m’avait pas fait mal mais simplement vraiment pris au dépourvu. Heureusement que j’avais de bon réflexes tout de même et que j’étais totalement habilité à récupérer les fées qui s’envolent sinon elle se serait sûrement faite mal.

Gu h-àraidh, an seo tha sinn a 'dol! (1) alors que je tendais la main pour me faire relever, un sourire naissait sur le coin de mes lèvres. Ni une ni deux je pris Kendall comme un sac à patates sur les épaules. Légère comme une plume je pouvais la traîner comme ça un bon moment. Fhuair thu! (2) - La tenant prisonnière de mes bras je sortais avec elle de notre maison, commençant à prendre les petits chemins de terre environnants tout en la taquinant pour l’avoir renversée ainsi. C’était vraiment un bel endroit et j’étais vraiment bien ici. Après quelques minutes de marche je finis par la remettre sur pieds. Je m’étais arrêté à un croisement de routes. L’une au sud descendait vers la vallée et le petit village qui s’y raccrochait, celle sur notre droite elle semblait nous mener loin dans cet écrin de verdure sauvage. Je me penchais alors doucement, cueillant une petite fleur sauvage de couleur blanche et la glissa dans les cheveux colorés et fantaisistes de Kendall. J’ai peur de confondre deux jolies fleurs maintenant.   dis-je avec un léger sourire avant de poser mon regard sur le monde qui nous entourait. J’ai l’impression d’être le roi de l’univers ici. Allons dominer le monde!! tha sinn a 'riaghladh an t-saoghail (3)

(1) - D’accord, c’est parti!
(2) - Je t’ai !!!
(3) - Nous dirigeons le monde!

(c) miss pie


Revenir en haut Aller en bas
Kendall McNeil

avatar

Magie du Mental



¤ AVATAR : melanie martinez
¤ CRÉDIT AVATAR : vatna
¤ MESSAGES : 53
¤ POINTS : 16
¤ MULTIS : viviane brownon
¤ AGE : 26
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 02/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Dim 11 Fév - 18:22

In scotlandI walked across an empty land
I knew the pathway like the back of my hand
I felt the earth beneath my feet
Sat by the river, and it made me complete
Oh, simple thing, where have you gone?
I'm getting old, and I need something to rely on
So tell me when you're gonna let me in
I'm getting tired, and I need somewhere to begin
I came across a fallen tree
I felt the branches of it looking at me
Is this the place we used to love?
Is this the place that I've been dreaming of?


Elle ne s’était pas attendue à ce qu’on l’attrape de cette manière et n’eut même pas le temps d’éclater de rire qu’elle se retrouvait sur son épaule pour le début de la balade. Kendall protestait, pour qu’il la relâche, pour qu’elle puisse salir ses bottes avec cette boue. Et puisqu’il ne l’écoutait pas elle avait commencé à taper son do sans pour autant se montrer trop violente. Elle riait toujours, Gingerbread man ne pourrait jamais lui faire de mal, tous ses gestes qu’il lui destinait étaient emplis de bonté et de choses qu’elle n’était plus en mesure de saisir. Elle revivait cela grâce à lui quelque part, elle le réapprenait doucement. Elle ignorait si cela pouvait revenir, mais elle se sentait mieux dans sa tête à ses côtés. Pas question de le lâcher maintenant qu’elle l’avait retrouvé. Au bout d’un moment elle avait arrêté de se débattre, elle le serrait simplement contre elle comme il lui était possible de le faire tout en fermant les yeux. Elle voulait rester avec lui ici et pour toujours, qu’ils quittent Londres. Kendall faisait déjà des projets comme s’ils étaient un couple, elle aurait voulu que ce soit le cas mais puisque ça ne l’était pas elle n’avait rien dit. Lui dire si elle le faisait serait déjà une étape difficile parce qu’elle n’arrivait pas à savoir si elle idéalisait trop la situation ou si son cœur était réellement capable d’éprouver quelque chose comme ça.

Enfin le monde retrouva tout son sens quand ses pieds rencontrèrent de nouveau la terre ferme. Elle allait se venger mais cette petite fleur glissée entre ses cheveux eurent tôt fait de la convaincre de rester sage. Un joli compliment fit rosir ses joues, elle détacha son regard de lui, embarrassée inconsciemment, sa timidité disparut alors  aussi vite qu’elle était apparue quand il fit part de son état d’esprit du moment.

Assurément l’écosse avait ce genre de chose sur l’âme. Mère nature était plus forte que tout mais ce bien être n’aurait pu trouver d’autre explication que celle de se sentir invincible.« tha sinn a 'riaghladh an t-saoghail !! » Répéta t-elle après lui en laissant sa voix trouver écho en contrebas de la vallée par la puissance qu’elle y mit. Et puis un rire, elle glissa sa main dans la sienne et prit l’initiative de prendre le chemin allant au sud en direction de ce petit village, où elle avait envie de boire un thé, de discuter avec les fermier et caresser les animaux. Sur le chemin, elle arrachait quelques herbes puis quelques baies pour les manger ou les offrir à Keir. Elles n’avaient pas les mêmes saveurs que celles qu’elle achetait au supermarché en  bas de chez elle, elle pouvait en percevoir chaque facette sucrée qui composait ce fruit et s’en délectait.

Arrivés au village, Kendall saluait poliment les quelques personnes qu’ils croisaient sur leur chemin en gaélique histoire qu’ils ne soient pas pris pour des touristes. Dans leur village natal aussi les gens étaient chaleureux, souriants, les valeurs écossaises ne se perdaient pas. Elle s’arrêta devant une ferme pour caresser le museau des vaches, leur donner du foin et jouer avec le chien qui les gardait, s’émerveillant devant ces choses simples qui contribuaient à sa paix intérieure. Kendall releva ensuite son attention sur Keir, le regard débordant de tendresse. Elle fit les quelques pas qui la séparaient de lui et vint gentiment le bousculer. «  Il parait que tu as des secrets que tu as emmenés avec toi ! ». Un petit air joueur fendait son visage d’un sourire, il lui faisait des cachotteries mais elle avait déjà découvert la première en découvrant cette belle petite maison. Maintenant elle voulait savoir le reste. « Alors cette surprise c’est quoi ? » Kendall tira sur les pans de son écharpe comme si elle craignait qu’il ne se dérobe pour ne rien lui dire et puis elle revint se blottir entre ses bras, pot de colle qu’elle était, plus le temps passait, plus elle était en sa compagnie et moins elle arrivait à résister à ce genre d’envie. Elle se sentait protégée sous sa carrure et elle savait qu’il l’aimait beaucoup, comme une sœur peut être mais c’était sans doute mieux que rien du tout. « Allez, dis le moi !! »


.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Keir Rosebery

avatar

Initié



¤ AVATAR : Sam Heughan
¤ CRÉDIT AVATAR : (c) Miss Pie | aeshtetic (c) ambrose
¤ MESSAGES : 172
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nope
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : FicheLiensSujetsChrono
A savoir :
• Taille : 1m90 / 80kg
• Écossais pur souche
• A un don pour les odeurs florales
• Propriétaire du "GreenHouse"



Son tatouage - bras droit


¤ GROUPE : Initié de la Terre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Lun 12 Fév - 15:30


Is this the place we used to love ?

○ Candy and Gingerbread Man
La route que nous allions emprunter venait d’être choisie par Kendall qui s’engageait sur le chemin menant au petit village en contrebas. Oh ce n’était pas un endroit extrêmement peuplé, j’imaginais qu’une vingtaine de maisons et trois ou quatre commerces devaient se disputer l’espace du bourg. En soit, c’était largement assez pour moi et mon envie d’évasion. Je ne supportais plus le tumulte permanent qui régnait dans cette capitale, tout ce monde partout et tout le temps était devenu une réelle source de stress et d’agacement. Sans parler du fait qu’ils étaient anglais. On ne dirait pas mais cela avait une forte connotation négative pour moi.  Je marchais alors d’un pas léger aux côtés de mon amie, volant à mon tour quelques baies sauvages divinement sucrées. Cela me donnerait presque envie de faire le tour des champs et bois pour trouver des herbes inexistantes dans ma boutique ou bien en quantités bien trop restreintes pour que ce soit utilisable. Une petite halte à proximité des barrières d’une ferme me fis quitter un instant le prélude de mes pensées botaniques. Ha, elle ne perdait pas le nord ça c’était certain. Je me penchais pour ramasser quelques brins d’herbe fraîche pour les offrir à cette vache typique de chez nous tout en regardant Kendall d’un air sérieux et innocent. Une surprise ? J’ai fait une remarque concernant une surprise? Ou même plusieurs?  Tu es sûre de toi ?

C’était assez mesquin de ma part de jouer ainsi avec Candy mais j’aimais bien trop sa petite moue boudeuse et contrariée qu’elle m’offrait quand j’agissais ainsi.  Je passais alors mes bras autour d’elle tout en gardant cette poker face terriblement crédible. Je ne vois vraiment pas de quelle surprise tu veux parler voyons. - Oh bien sûr que si je savais de quoi elle voulait parler. C’était un week-end rempli de petits moments sympathiques qui nous attendait et j’étais certain que cela lui plairait mais le concept d’une surprise est de la dévoiler uniquement le moment opportun. Après lui avoir fait un énorme câlin je finis par me détacher et par continuer joyeusement ma petite balade au coeur de ce village pittoresque. J’adorais ces vieilles bâtisses de pierres qui ont du voir des générations et des générations de villageois entre leurs murs. Oh Candy! Regarde ça! fis-je avec une intonation de surprise parfaite, j’avais des talents de comédiens cachés j’en étais certain. Je lui indiquais du bout de l’index une petite affiche qui annonçait un bal traditionnel local populaire pour cette soirée. Pour les moins initiés cela signifiait, musique, alcool, danse, rire et ambiance garantie. J’aimais bien ce genre de petits rassemblements locaux qui nous permettaient d’oublier durant quelques heures tous les tracas du quotidien. Ca tombe vraiment bien qu’on soit là ce week-end tu en penses quoi ? -

Je regardais un peu plus en détail la boutique sur laquelle était accrochée cette affiche. Toute cette nourriture paysanne et locale me rappelait à quel point toutes ces heures de route avait creusé l’appétit du brave conducteur que j’étais. Je ne savais pas vraiment ce dont j’avais envie mais en tout cas cela me donnait l’eau à la bouche. Nous avions décollé de Londres aux aurores pour pouvoir apprécier au moins la journée du samedi dans son intégralité malgré la fatigue dûe aux kilomètres. Je ne sais pas quelle heure il est mais est-ce-que tu serais tentée par un pique nique dans la nature ? Il devrait bien y avoir un coin pour qu’on puisse manger tranquillement. C’était donc tout discrètement que j'enchainais les surprises tant réclamées il y a quelques minutes. J’avais prévenu le propriétaire de nous préparer au moins un cheval pour nos balades durant les deux jours que nous allions passer ici, j’étais certain que Candy allait apprécier ce retour aux sources. Le bruyant écho de la cloche de la petite église de la place me fis légèrement sursauter, elle devait sonner treize heures tout au plus. J’avais au moins la réponse à ma question précédente ce qui expliquait d’autant plus les gargouillis peu élégants que mon ventre décidait de faire partager aux oreilles de tous.


(c) miss pie


Revenir en haut Aller en bas
Kendall McNeil

avatar

Magie du Mental



¤ AVATAR : melanie martinez
¤ CRÉDIT AVATAR : vatna
¤ MESSAGES : 53
¤ POINTS : 16
¤ MULTIS : viviane brownon
¤ AGE : 26
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 02/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Lun 12 Fév - 23:09

In scotlandI walked across an empty land
I knew the pathway like the back of my hand
I felt the earth beneath my feet
Sat by the river, and it made me complete
Oh, simple thing, where have you gone?
I'm getting old, and I need something to rely on
So tell me when you're gonna let me in
I'm getting tired, and I need somewhere to begin
I came across a fallen tree
I felt the branches of it looking at me
Is this the place we used to love?
Is this the place that I've been dreaming of?


Kendall n'était pas habitué à ce qu'on la fasse languir dans un sens positif, qu'on éveille son impatience pour quelque chose de positif. Elle ne comprenait d'abord pas et puis finalement étouffa un rire avant de pester. « Allez dis le moi !!» Pas de réponse mais Keir semblait savoir qu'elle était aussi distraite qu'un chiot et qu'il suffisait d'attirer son attention ailleurs pour qu'elle oublie. Regarde ça ? Quoi ? Où ça ?? Le regard de la jeune femme vint rencontrer l'objet de son exclamation fiché au mur, dont elle s'approcha afin de détailler l'annonce.

Kendall ouvrit grand les yeux, relisant plusieurs fois l'affiche pour voir qu'ils étaient là pile au bon moment. Un festival de musique, cela annonçait une belle soirée en perspective à danser sous les étoiles autour d'un feu de camp et dans une délicieuse ivresse qui lui ferait oublier le reste du monde. Les champs écossais allaient résonner, les tartans se décliner, mais il y aurait cette bonne ambiance générale assurément. Les yeux de kendall se firent d'autant plus pétillants quand ils se reportèrent sur son cher et tendre. Il était comme un magicien, il sortait de son chapeau des fleurs et des lapins et il en avait toujours plus pour l'émerveiller. « Il faut qu'on y soit !! On va s'amuser !!» S'amuser, voila bien longtemps que ce mot là n'avait pas été aussi pur dans sa bouche. Mais elle semblait avoir occulté ce qu'était réellement l'amusement, avec Keir elle réapprenait à vivre, son regard était dépourvu de ténèbres.

Son ventre gargouilla en écho à celui de Keir, alors un pique nique n'était pas de refus. Elle l'entraîna dans cette boutique qui les faisait baver tous les deux et ils choisirent quelques bonnes choses à manger avant de tout emporter et se diriger sur un sentier qui allait les perdre dans la nature. Un fin sourire flottait sur ses lèvres, motivé en partie par la douce odeur de nourriture qui les suivait. Il faisait bon, un peu humide mais il y avait cette brise fraîche et ces quelques rayons de soleil qui venaient réchauffer ses joues. Ça changeait vraiment de Londres et elle espérait que ce petit weekend là ne soit pas le seul et l'unique, pas après qu'elle se soit souvenu à quel point ça lui manquait et à quel point ça lui faisait du bien à l'esprit d'être là.

Ils se trouvèrent un petit coin tranquille à l'abri des arbres et donnant sur le contrebas de la vallée, l'horizon dégageait laissait possibilité de voir loin, les montagnes se succédaient les unes après les autres, verdoyantes, pointues mais toujours aussi inspirantes de quiétude. Kendall s'étirant longuement avant de poser ses fesses au sol et prit soin de leur préparer de belles assiettes. Elle appréciait pouvoir s'occuper de lui, lui rendre la pareille et le voir apprécier ces petits gestes qu'elle lui portait. Est ce qu'elle cherchait à lui faire ressentir quelque chose pour elle ? Non Kendall était plus dans l'optique de passer de bons moments avec lui, si elle l'aimait, pour le moment cela ne regardait qu'elle. Le vent soufflait dans ses cheveux, elle observait l'horizon en mangeant calmement. Puis elle revint de nouveau regarder Keir, n'ayant même pas conscience qu'elle le dévorait des yeux. « Pourquoi tu as quitté l'Ecosse ?»
.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Keir Rosebery

avatar

Initié



¤ AVATAR : Sam Heughan
¤ CRÉDIT AVATAR : (c) Miss Pie | aeshtetic (c) ambrose
¤ MESSAGES : 172
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nope
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : FicheLiensSujetsChrono
A savoir :
• Taille : 1m90 / 80kg
• Écossais pur souche
• A un don pour les odeurs florales
• Propriétaire du "GreenHouse"



Son tatouage - bras droit


¤ GROUPE : Initié de la Terre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Mar 13 Fév - 16:06


Is this the place we used to love ?

○ Candy and Gingerbread Man

Distraction de la surprise faite, c'était parfois toujours aussi simple qu'avant. J'aimais ce petit côté distrait absolument adorable chez elle, une enfant parfois. J'étais plutôt satisfait de savoir que ma petite idée concernant cette fête lui faisait plaisir. Et oui il était certain que nous allions nous amuser comme des enfants et oublier un peu tout le reste. Je lui pinçait doucement sa petite joue rougie par l'air frais avant de poser un bisou sur le sommet de sa tête. Oui on ira s'amuser tous les deux. Ça sera la fête aux tartans. Je fis ensuite une petite moue triste avant de la regarder comme un chiot battu J'aurais besoin d'une partenaire de danse … tu voudras bien faire ça pour moi ? . Oui bon je savais sa réponse mais je tenais à l'inviter à ce bar comme un gentleman. J'étais  ravi de pouvoir avoir ce genre de moment avec elle, mon petit soleil.

S'en suivi de notre entrée dans la petite boutique a la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Quelques minutes et un panier plus tard nous nous étions mis en route à la recherche de notre petit coin idéal pour ce pique nique. Ce n'est pas l'espace qui manquait certes mais je voulais l'endroit parfait où nous pourrions admirer de jolis paysages tout en satisfaisant notre faim.  C'était ce genre de petits moments qui me manquaient; de la simplicité, de l'authenticité et évidemment du bonheur  simple sans rien demander à personne. Cette quiétude je pensais l'avoir réclamé après avoir passé cinq ans dans la capitale anglaise entre les bus, les bouches de métro et les klaxons.

C'est parfait ce petit coin. Joli comme tout j'aime bien Candy   Je m'installais sous l'un des arbres, contemplant le paysage que ce petit perchoir improvisé nous offrait. Cela était tellement beau que l'on aurait cru que cela était tiré d'une carte postale ou bien d'un  book photos. Je pris avec plaisir ce que Candy avait préparé, croquant dedans avec plaisir avant de baisser le regard dans sa direction. C'est vrai, je ne lui avais pas dis la cause de mon départ de Thurso. En soit ce n'était pas une raison secrète maintenant mais pour les non adeptes de la magie j'avais brodé une autre version beaucoup moins surnaturelle.

Et bien j'ai quitté notre village car ma mère l'avait demandé. Je devais selon elle rencontrer un groupe important de sorcières dans Londres pour poursuivre mon enseignement magique et apporter mon aide à cette communauté. J'attends toujours d'être mis en contact alors en attendant j'ai fait ce que je fais de mieux : m'occuper des plantes et j'ai ouvert ma boutique. Il n'y avait en soit rien de noble ou de chevaleresque dans mon départ mais maintenant qu'elle savait ce que j'étais c'était beaucoup plus simple. Mais de manière officielle je suis venu là bas pour “apprendre la culture anglaise et promouvoir la mienne” mais on sait très bien tous les deux que les anglais sont loin d'être ma tasse de thé. Sans yeux de mots. . J'eus un petit rire quant  à  ma remarque puis je ne pouvais m'empêcher de lui retourner la question. Et toi pourquoi tu as quitté le village? A part pour être une petite fée a la tête foraine ? J'avais peur que des événements sombres lui soient arrivé, des instants où je n'aurais pas pu la protéger et une partie de moi était mort d'inquiétude.


(c) miss pie


Revenir en haut Aller en bas
Kendall McNeil

avatar

Magie du Mental



¤ AVATAR : melanie martinez
¤ CRÉDIT AVATAR : vatna
¤ MESSAGES : 53
¤ POINTS : 16
¤ MULTIS : viviane brownon
¤ AGE : 26
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 02/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Mer 14 Fév - 16:24

In scotlandI walked across an empty land
I knew the pathway like the back of my hand
I felt the earth beneath my feet
Sat by the river, and it made me complete
Oh, simple thing, where have you gone?
I'm getting old, and I need something to rely on
So tell me when you're gonna let me in
I'm getting tired, and I need somewhere to begin
I came across a fallen tree
I felt the branches of it looking at me
Is this the place we used to love?
Is this the place that I've been dreaming of?


Etre sa cavalière ? Mais c’était évident, elle ne voulait pas le voir aux bras d’un autre. Cette seule pensée avait réussi à lui faire monter des frissons d’horreur, Gingerbread man était le sien durant ce week-end là alors il était hors de question que quelqu’un s’en approche. Elle avait secoué vivement la tête à sa proposition pour être sa cavalière et alors qu’ils étaient en train de manger devant un superbe panorama, elle s’imaginait déjà entre ses bras profiter de la fête, heureusement qu’elle avait pensé à ramener une jolie robe. Un cadre idyllique, la discussion avait donc reprise sur leurs vies précédant leurs retrouvailles. Peut être pas le plus intelligent Kendall, sa curiosité allait bien finir par se retourner contre elle. Elle le réalisa après avoir écouté Keir parler, raconter ce qu’il avait fait mais était soulagée de savoir que tout s’était bien passé pour lui. Elle ne l’avait pas revu entre ce moment là où il était parti et sa fugue. Elle aurait voulu que cela se passe, peut être qu’elle aurait pu lui demander son aide.  « Pendant tout ce temps, je demandais à tes sœurs quand est ce que tu reviendrais, tu me manquais déjà ! » Et puis la question s’était retournée vers elle ainsi qu’elle l’avait prédit, ce qui lui coupa le souffle un moment.

« Et bien en fait… J’ai fugué. » avait elle avoué en se pinçant les lèvres. C’était un secret qu’elle n’avait jamais partagé parce qu’elle n’avait jamais été assez proche de quelqu’un pour se sentir de le dire. Mais Keir savait quelle enfance elle avait menée, qu’elle était harcelée à l’école et qu’elle en avait beaucoup souffert. C’était comme ça qu’ils avaient perdus contact, chacun de leur côté, ailleurs. Mais le destin avait fini par les réunir, c’était sans aucun doute un signe, peut être un changement de sa vie. Assise sur ses genoux, Kendall inspira longuement et porta son thé à ses lèvres pour se réchauffer. Elle ne savait pas par où commencer, mais maintenant qu’elle savait pour sa condition, ce serait sans doute plus facile pour lui de comprendre.   « Tu sais que j’étais une petite fille assez timide et renfermée, que je me faisais embêter par mes amis... Ma mère était trop protectrice avec moi, elle ne voulait pas que je sache ce que j’étais et que tout ce monde surnaturel existait. Elle préférait me faire croire que j’étais folle, elle m’emmenait chez les psys pour m’en convaincre. » Kendall avait fini par le croire effectivement, c’était pour cela qu’elle avait jamais osé faire preuve d’u peu plus de personnalité, croyant qu’en s’effaçant, elle passerait plus inaperçu. Kendall inspira profondément, n’étant d’ailleurs pas sure que lui dire était la bonne chose à faire. Mais elle lui faisait confiance, il ne pourrait pas lui faire de mal. « Et quand j’ai découvert que j’étais une sorcière et pas folle, j’ai décidé de m’éloigner…J’avais dix-sept ans quand je suis arrivée à Londres et j’ai trouvé un travail, je me suis fait une vie en partant de rien. » Voila, tout était dit, elle soupira doucement comme si elle venait de se débarrasser d’un poids dont elle ne parvenait à se défaire depuis des années. Mais Gingerbread man avait cet effet magique sur elle de la guérir semblerait il.

Kendall lui adressa un sourire, dénué de tristesse et elle vint se blottir entre ses bras. « pardonne moi je ne voulais pas être négative alors que l’on passe un bon week end… Ca m’a fait du bien d’en parler, tu es magique tu sais ? » Un baiser déposé sur la joue de son cher ami et elle s’en détacha pour attaquer de nouveau sa nourriture avec entrain. Il n’avait pas à s’en faire, elle avait réussi à se débrouiller et s’était prouvé à elle-même qu’elle était forte. Elle était fière quelque part de ce qu’elle avait accompli et n’avait jamais pu avoir ce recul là pour se le dire alors ce qu’il en sortait de cette conversation était plutôt positif. Kendall ajusta le châle qu’elle portait sur ses épaules, soudainement frissonnante à cause d’un courant d’air qui lui avait remonté le dos. « Alors on fait quoi après ? Une de tes fameuses surprises ? » Ah elle avait beau avoir oublié le sujet un moment, c’était toujours quelque part dans sa tête et il était mal avisé de croire qu’elle allait l’oublier. Mais juste le fait de savoir qu’il avait préparé de petites choses pour elle faisait naitre ces papillons dans son ventre dans une sensation agréable et pourtant parfaitement étrangère. Elle avait envie de lui faire quelques surprises aussi, mais elle ignorait comment faire cela. Les visions des highlands qu’elle lui avait montré avaient été spontanées. Kendall avait beaucoup à apprendre de lui, et cela lui plaisait de se dire qu’elle pouvait peut être retrouver un peu de lumière grâce à lui.

.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Keir Rosebery

avatar

Initié



¤ AVATAR : Sam Heughan
¤ CRÉDIT AVATAR : (c) Miss Pie | aeshtetic (c) ambrose
¤ MESSAGES : 172
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nope
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : FicheLiensSujetsChrono
A savoir :
• Taille : 1m90 / 80kg
• Écossais pur souche
• A un don pour les odeurs florales
• Propriétaire du "GreenHouse"



Son tatouage - bras droit


¤ GROUPE : Initié de la Terre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Mer 14 Fév - 17:40


Is this the place we used to love ?

○ Candy and Gingerbread Man

Le contact avec mes soeurs était toujours régulier et nous nous donnions des nouvelles le plus souvent possible. Tout ce que je savais c'était que Moïra était allée à Dublin pour le travail et que Ariana devait un jour débarquer à Londres pour son contrat dans une prestigieuse école de musique. Me concernant je n'avais pas spécialement eu de projets et je comprenais qu'elles avaient été assez évasives concernant mon éventuel retour en Écosse.  Même moi je ne savais pas quand il se ferait alors cela ne me surprenait pas plus que ça. C'est pas toujours simple tu sais. Si ce n'était que de moi j'aurais pas quitté ce pays. Car oui les concessions de la vie d'adulte sont parfois compliquées et encore plus dans la magie s'en mêle. Je n'avais pas eu un destin totalement normal j'en étais conscient et je voulais faire ce pour quoi j'avais été formé depuis toujours : assister une ou plusieurs sorcières.

Mon regard se fit d'un coup très concerné quand Kendall expliqua la raison de sa présence à Londres. En un sens je n'étais pas très surpris, je connais assez bien son histoire pour savoir que ce comportement n'était pas étonnant. Ne t'en fais pas je ne te juge pas. Je sais qu'elles épreuves tu as traversé quand tu étais petite. Je ne peux pas compatir pleinement car le surnaturel à toujours existé dans ma vie mais je comprends ton cheminement.  . Je me souviens sans peine de ces moments durant lesquels Ariana venait me voir pour me dire que son amie avait des problèmes. L'avantage d'être un grand frère était que l'on était bien plus impressionnant que deux fillettes. Je n'avais jamais été violent avec ces pestes mais mes haussements de ton et mes menaces avaient suffit à calmer les moments délicats. Je n'avais jamais eu l'étoffe d'un héro et pourtant je savais que Ari et Candy m'avaient toujours plus ou moins vu comme ça. Tu es quelqu'un de très fort Kendall tu sais. Tu as réussi à rebondir alors que tu étais seule et en difficulté. Je te trouve très forte.

Du bout de mon index je pressais sa joue rougie par le froid pour lui indiquer qu'elle n'avait rien fait de mal ou rien rendu triste. Ni une ni deux je la serrais dans mes bras tout en soufflant doucement sur une de ses mèches qui volait sur sa joue. De nous deux c'est toi la plus magique tu sais? Je disais cela sérieusement car j'étais admiratif de ses pouvoirs que je ne connaissais pas. Je laissais mon nez froid se nicher contre son cou avant de faire un petit bruit de “prout” pour rire avant de la laisser se détacher pour continuer son repas et boire le thé tout chaud. Hum camomille avec une pointe de citron? Bon choix. dis je alors que l'odeur de sa boisson était parvenue jusqu'à mes narines.  

Ha oui, la surprise. Sa question me fis rire joyeusement. Elle ne perdait définitivement pas le nord. Je resserais mon châle autour de mon cou à mon tour avant de réfléchir. Est ce que tu aimes toujours la compagnie des chevaux? demandais je alors que de mon côté j'étais impatient de pouvoir me remettre en selle. Une petite balade serait sans doute bonne pour la digestion après ce repas chargé en calories.   Dis Candy tu me feras découvrir d'autres de tes pouvoirs? Moi qui ne connaît que la magie de la Terre je suis très curieux de connaître celle du mental. Enfin si tu veux bien.

(c) miss pie


Revenir en haut Aller en bas
Kendall McNeil

avatar

Magie du Mental



¤ AVATAR : melanie martinez
¤ CRÉDIT AVATAR : vatna
¤ MESSAGES : 53
¤ POINTS : 16
¤ MULTIS : viviane brownon
¤ AGE : 26
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 02/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Ven 16 Fév - 14:08

In scotlandI walked across an empty land
I knew the pathway like the back of my hand
I felt the earth beneath my feet
Sat by the river, and it made me complete
Oh, simple thing, where have you gone?
I'm getting old, and I need something to rely on
So tell me when you're gonna let me in
I'm getting tired, and I need somewhere to begin
I came across a fallen tree
I felt the branches of it looking at me
Is this the place we used to love?
Is this the place that I've been dreaming of?


D’eux deux c’était elle la plus magique ? Oh il n’avait pas idée à quel point c’était le contraire, ce qu’il faisait naitre en elle et comment il l’influençait positivement, il était cette petite luciole dans la nuit. Peut être qu’elle finirait par lui dire, lui faire comprendre qu’en l’espace de quelques heures il lui avait fait réaliser tout un tas de choses. Kendall fut surprise par ce prout dans son cou, elle poussa un petit cri suivit d’un rire et se déroba de lui. Sa main recouvrit son cou, là où il avait posé ses lèvres, ça avait eu pour effet de lui faire remonter un lourd frisson outre le fait que cela l’avait chatouillée, elle avait rougi, d’une telle façon qu’elle se senti forcée de se cacher. Mais l’annonce de la surprise eu vite fait de tout changer, il parlait de chevaux, alors ils allaient forcément faire une balade pas vrai ? Son regard s’était de nouveau agrandit, elle n’avait pas monté à cheval depuis longtemps, mais n’aurait jamais dit non à une balade, surtout si c’était en compagnie de Keir. Il pouvait être son chevalier, son prince, qui venait la délivrer de sa tour dans laquelle elle était enfermée depuis trop longtemps. Le méchant serait son double maléfique, ce clown sanglant qu’elle joue dans le train fantôme, la partie la plus sombre d’elle-même. Gingerbread man arriverait à dos de cheval et le décimerait d’un coup d’épée dans le bide pour que dégouline toute la confiture aux fraises mélangée à des paillettes de son corps et de nouveau elle pourrait être normale, avoir une vie normale. Encore une fois Kendall s’était perdue dans ses pensées, dans ses contes imaginaires dont elle était le plus souvent la victime et la méchante, par pour rien que ses cheveux présentaient deux couleurs contrastées.

Mais elle lui adressa un large sourire finalement, complètement partante si ils pouvaient aller voir des chevaux, pourquoi pas aller faire une balade avec ! Elle ne savait pas encore ce qu’il voulait dire par là, mais elle était vraiment motivée par l’idée quoi qu’il en soit, la jeune femme de nouveau vint se blottir entre ses bras comme pour le remercier, elle le fit tomber à la renverse encore une fois, sous la violence de sa motivation. «  T’es le meilleur Gingerbread man !! » Et puis elle se redressa pour se presser de manger, de tout finir, quand il lui demanda de nouveau si elle pouvait lui montrer d’autres aspects de ses pouvoirs.

Kendall s’étouffa, ayant avalé de travers, elle n’était pas certaine de vouloir lui montrer cela, pas tout de suite, elle lui avait montré l’aspect des illusions qu’elle pouvait produire mais quand au contrôle des émotions cela pouvait sans doute lui faire peur. Kendall se demandait si elle arriverait à le lui cacher, le protéger de cette partie d’elle-même ou si elle devait être honnête jusqu’au bout avec lui. Va main tapant le haut de son buste pour faire passer l’étouffement, elle finit par boire un peu de son thé. Kendall reprit son souffle et releva les yeux vers lui, que pouvait-elle lui dire pour qu’il ne lui redemande plus ? L’en désintéresser ? « Et bien le reste…Tu le verras peut être, si j’ai l’occasion de les utiliser, mais ce n’est pas aussi intéressant que ce que je t’ai déjà montré ! » c’était bancal, ça tenait pas debout comme argument et ça creusait plus sa gêne. Kendall n’avait pas de contrôle de ses émotions, c’était un putain de bordel sans nom et elle avait été plutôt contente de voir que jusque là rien n’avait débordé.  « Ma mère était une sorcière de la terre mais elle ne m’a jamais rien montré..J’aurais beaucoup aimé voir.. Peut être que toi tu pourrais me montrer ? » Kendall aimait beaucoup les plantes, l’élément terre pour elle était sans doute le plus pur et le plus noble à ses yeux. Pas étonnant que Keir ait cette affinité, ça lui allait bien et ils étaient dans un environnement propice à l’éveil de ses capacités. Ce n’était pas juste pour détourner la conversation, jusque là ils avaient agi comme s’ils n’étaient pas des être spéciaux sauf quand elle lui avait montré les visions des highlands. Puisqu’ils étaient seuls, c’était l’occasion d’apprendre à se connaitre, de découvrir tous ces petits secrets qu’ils voulaient bien partager.


.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Keir Rosebery

avatar

Initié



¤ AVATAR : Sam Heughan
¤ CRÉDIT AVATAR : (c) Miss Pie | aeshtetic (c) ambrose
¤ MESSAGES : 172
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nope
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : FicheLiensSujetsChrono
A savoir :
• Taille : 1m90 / 80kg
• Écossais pur souche
• A un don pour les odeurs florales
• Propriétaire du "GreenHouse"



Son tatouage - bras droit


¤ GROUPE : Initié de la Terre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/02/2018


MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir) Sam 17 Fév - 10:52


Is this the place we used to love ?

○ Candy and Gingerbread Man

De nous deux c'était elle la petite fée, la sorcière des illusions. Moi je n'étais au final pas grand chose de très intéressant et magique. Je rêvais de pouvoir connaître tous les mystères des différents types de magie existants. Je ne connaissais hélas que celle de la Terre. De mes deux soeurs Moïra était la plus douce et calme, c'était elle qui obtenait les meilleurs résultats quand il s'agissait de faire pousser des plantes ou de soigner de la végétation malade. Nous avions d'ailleurs le plus merveilleux des jardins de la ville. Un vrai lieu de détente aux multi touches de couleurs et de senteurs. Elle était même parvenue à faire pousser des plantes exotiques dont le climat des highlands aurait fait geler tous les plans. Tout comme ma mère elle était aussi vraiment douée pour les potions et autres masques naturels. C'est elles qui m'ont tout appris à ce sujet ce qui en soit n'était pas étonnant que mon loft anglais ait des allures de jungle organisée. Concernant Ariana elle était tout aussi changeante et brusque que je pouvais parfois l'être. C'est elle qui m'avait enseigné le fait de ne jamais embêter une sorcière maîtrisant la magie reine du monde. Plusieurs fois je me suis retrouvé par terre secoué par un petit séisme ou enroulé dans un vilain rosier lorsque je l'avais agacé. Malheureusement elle était comme moi et quand nous n'étions pas d'accord frère et soeur ou pas, il ne fallait pas être derrière la porte. J'avais expérimenté en soit presque tous les aspects de cette magie et j'en maîtrisais l'aspect technique. Mais pour ce qui était du reste je ne le connaissais pas. J'ai entendu vaguement parler des magies de l'eau et du mental ou même celle du feu mais je n'ai jamais eu l'occasion d'en apercevoir les effets. Sauf le mental du coup grâce à Candy.

Si j'ai pas perdu de mes talents de cavalier ça risque d'être une promenade bien sympathique. J'avais rit de bon coeur en la récupérant dans mes bras après une seconde chute sous son excès de joie. Ne m'oblige pas à te transformer en sac à patates une deuxième fois c'est pas élégant. Menace stupide mais drôle puisqu'elle savait de quoi je voulais parler. J'allais finir avec des bleus partout a force de chuter pour des réceptions de fées volantes. C'est toi la meilleure Candy Je souris la laissant ensuite continuer son repas faisant de même.

La réaction de Candy était assez étrange. J'aurais pensé qu'elle aurait été ravie de montrer ses pouvoirs. J'avais tellement aimé ses illusions que je me demandais sincèrement ce qu'elle pouvait faire avec ces dons psychiques. Oh vraiment ? Je pensais que tout était possible avec le mental humain. Mais je ne la forcais pas, j'étais pas du genre à embêter les gens et surtout pas ma Candy.  J'embrassais alors son front en souriant avant de me redresser une fois le repas bien avalé. Comme je t'ai dit les hommes n'ont pas de pouvoirs. Mais mon secret à moi ce sont mes connaissances en plantes,  je peux faire des parfums, des potions mais aussi des poisons.  Je ris un peu, c'était le côté mauvais de la magie de la terre. Je l’invitais ensuite à avancer un peu avant de poursuivre   Si je peux soigner des maux simples comme des migraines ou des douleurs au ventre je suis capable de faire des petites préparations pour rendre malade des gens. Vomissements, réactions allergiques non mortelles ou fièvre. La terre est aussi douce que dangereuse. Il suffit de la comprendre et d'avoir un respect pour elle. - C'était je pense l'élément qui me correspondait le plus. A la fois douce et forte, la terre était un élément important, j'étais fier d'avoir ce savoir.

Pour le moment tout ce qui comptait c'était notre balade à cheval. Avec un peu de chance on trouverait des herbes à une altitude suffisante pour lui montrer deux trois petite choses.  Tout tranquillement j’entamais notre balade digestive ce qui en soit n'était pas une mauvaise chose après ce repas délicieux. Le propriétaire m'avait indiqué l'endroit de son écurie et le box qui nous était réservé.  Plus nous marchions plus le bâtiment de pierre se dessinait en face de nous. Certains des pensionnaires avaient trouvés leur place dans un pré voisin pour profiter de l'herbe fraîche de la région. Bon j'ai l'autorisation de prendre notre réservation quand on voulait durant le week end. Et normalement il est prêt à être embarqué avec nous. de là où nous étions nous pouvions déjà entendre les hennissements des chevaux.

(c) miss pie


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir)

Revenir en haut Aller en bas
Is this the place we used to love ? (Kendall & Keir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là :: Ailleurs sur Terre-
Sauter vers: