RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Informations Moon's Spell

Nous manquons de Sorcières, d'Initiés & d'Et fratres luminis
N'hésitez pas à rejoindre ces groupes !


Partagez|

It's getting close, I lose control, it's taking over. (Hailey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Drakan Sojka

avatar

Londonnien



¤ AVATAR : Charlie Hunnam
¤ CRÉDIT AVATAR : avatar : ambrose (bljriohgre ♥) | signa : old money.
¤ MESSAGES : 77
¤ POINTS : 3
¤ ZONE LIBRE : FICHELIENSRP



« Laissant son âme se souiller et glisser dans les tréfonds d’une noirceur inimaginable, il ne se doute pas un seul instant jusqu’où il pourra aller sans trop en souffrir. Il ne se doute pas un seul instant que, lorsqu’il aura atteint le point de non-retour, il souffrira tant qu’il suppliera. Oui, il suppliera d’oublier définitivement, de ne plus ressentir ces ténèbres angoissantes et oppressantes.



PAUVRE PETITE CHOSE, TU N'AURAIS JAMAIS DÛ PRENDRE CE CHEMIN-LÀ. »
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 02/02/2018


MessageSujet: It's getting close, I lose control, it's taking over. (Hailey) Jeu 8 Fév - 0:18


It's getting close, I lose control, it's taking over



Où puis-je aller quand les ombres appellent ? Que puis-je faire quand ça me tire vers le bas ? Comme de la lumière dans mes veines, l'obscurité est en train de couler. L'obscurité est en train de me faire couler, commandant mon âme.


Drakan & Hailey ;
Il était tard, très tard. Debout sur le palier, il attendait. Cela faisait au moins dix minutes qu’il était planté là, se battant avec lui-même pour savoir si, oui ou non, il allait se permettre de la déranger. C’était quelque chose d’étrange, comme s’il avait mis Hailey sur un certain piédestal. Non pas qu’il mettait sa fierté de côté ! Quoique… Mais c’était un fait, lorsque la meth ne faisait plus son effet, la chanteuse était son unique moyen d’aller mieux. Au moins l’espace de quelques petites heures… Et ce soir, rien n’allait. La solitude avait enlacé son corps meurtri. Et il ne le supportait plus. Il n’avait pas non plus le cœur à l’acte charnel. Il avait simplement envie de planer, de partir loin, encore plus loin que d’habitude.

Il avait failli repartir chez lui sans faire part de sa présence de nombreuses fois. Mais au bout de cinq autres minutes en plus, il avait enfin décidé à sonner chez la chanteuse. Il avait longuement hésité. Depuis le nouvel an, lui comme les autres gars du groupe ne voyaient qu’en coup de vent leur leadeuse. Un homme, un de plus, avait fait son apparition dans la vie d’Hailey. Drakan s’en fichait quelque peu. Il n’avait pas à avoir son mot à dire sur la vie des membres du groupe. Tant que chacun faisait sa part du boulot, qui était-il pour juger les autres ? Mais ce nouveau venu, il s’en méfiait tout de même. Quelque chose chez lui le dérangeait. Il était trop… parfait. Et s’il lui piquait sa place de batteur ? Jamais Drak ne laisserait passer ça. Il avait trop chié, le groupe en avait trop chié pour en arriver là.

Les yeux vides, les cernes creusés, il attendait patiemment que la jeune femme vienne lui ouvrir. Il espérait très fort et très secrètement ne pas la déranger. Hailey en colère, ce n’était pas vraiment la chose dont il avait besoin ce soir. Alors il était là, emmitouflé dans son manteau foncé, la tête couverte par son bonnet fétiche et le regard fixé sur ses pieds. Il tremblotait légèrement, le froid venant mordre ses joues sans peine.
Depuis qu’ils avaient commencé leur petit jeu d’échange de sang, Drakan basait son bien-être sur la chanteuse. Rares étaient les fois où c’est lui-même qui avait fait le premier pas pour passer ce genre de moment avec elle. La plupart du temps, il attendait sagement mais impatiemment qu’elle vienne lui proposer. Mais ce soir… Bon sang, ce soir il crevait d’envie d’oublier. Il ne demandait pas beaucoup, pas longtemps. Au moins le temps de ne plus avoir cet air décrépis et si triste. Alors comme le gentil jouet docile qu’il était devenu, il attendait. Puis la porte s’ouvrit, dévoilant la jeune femme.

- Je… Salut, Hailey. Désolé, j’espère que je te dérange pas. Mais… enfin je…

Il soupira légèrement, attrapant sa lèvre inférieure avec ses dents. Il avait regardé la jeune femme dans les yeux pendant qu’il parlait. Il les avait rapidement baissés, cependant. Elle l’intimidait, d’une certaine façon. Et puis, il se sentait si faible, si misérable à venir la nuit chez elle seulement pour se sentir mieux. Il voulait simplement sentir ce goût perturbant, épais et pourtant si agréable. Il avait besoin de se souiller, de partir loin. Très loin.

- Désolé, j’aurais pas dû venir. J’avais juste envie de t’voir…

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Hailey Faust

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Juliet Simms
¤ CRÉDIT AVATAR : Ambrose + Beylin + the_maria_villebois + Tumblr
¤ MESSAGES : 345
¤ POINTS : 27
¤ MULTIS : Judas St. John
¤ AGE : 92 ans au total - 40 ans en tant que vampire - ses 30 ans préservés par la magie pendant une vingtaine d'années avant ça
¤ ZONE LIBRE :
FICHE - LIENS - SUJETS



The Dark Sun and the Dragonfly
¤ GROUPE : Peu de personnes peuvent se targuer d'avoir l'allégeance de Hailey : les membres de son groupe, et James.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 18/01/2018


MessageSujet: Re: It's getting close, I lose control, it's taking over. (Hailey) Lun 12 Fév - 16:20

Depuis son arrivée à Londres, Hailey avait déménagé plusieurs fois. En vérité, c’était surtout depuis que James était revenu dans sa vie… Ils avaient laissé son appartement dans un tel état qu’elle ne pouvait pas sciemment y rester… Une salle de bain complètement explosée, une gamine à la peau de l’épaule arrachée et à la nuque brisée, du sang, partout. Elle était restée un moment chez son amie Lydia avant d’aller trouver un autre chez elle plus ou moins digne de ce nom. La journaliste ne savait pas encore qu’elle était une vampire… et ramener chez elle des encas pour la nuit devenait problématique… Oh, elle pouvait bien lui dire que ce n’était que des coups d’un soir… mais devoir dissimuler les draps couverts de sang, c’était déjà plus compliqué.

Alors elle avait trouvé un autre endroit. Rien de bien folichon. Depuis qu’elle avait fui Brian, qu’elle était devenue bien moins matérialiste. Pas mal de la fortune de papounet avait fini dans sa fuite, dans les frais d’hôpital quand elle avait accouché sous x… Elle avait tout dépensé en liquide, pour éviter qu’on puisse la suivre, s’était contentée de motels quelque peu miteux, d’appartements pas plus grandioses… Car elle qui était si habituée aux jolies choses… on irait pas la chercher là, n’est-ce pas ? Puis, elle était devenue immortelle. Et ça ne servait à rien de rester au même endroit alors qu’on semait des cadavres derrière soi. Alors ça ne servait pas non plus à quelque chose d’investir dans un truc sublime… Puis il y avait le groupe, les tournées… Constamment en mouvement, Hailey ne tenait pas en place et les appartements qu’elle prenait lui servait tout au plus à se protéger des rayons du soleil et à saigner tranquille ses victimes… Pas besoin de palace pour ça.

Alors, derrière la porte devant laquelle attendait Drakan, il n’y avait rien de folichon. Ce n’était pas complètement un taudis non plus, mais face à tout l’argent que le groupe se faisait maintenant, elle aurait clairement pu louer bien mieux. Elle l’avait senti, à travers le battant de bois. Son odeur chargée de drogue. Son cœur si fragile qui cognait contre sa cage thoracique. La fragrance capiteuse de sa peau couverte d’un léger voile de sueur. Il était en manque. Elle l’avait délaissé, son beau slovaque, depuis que James était réapparu dans sa vie. James, Brian, peu importait son nom. Son soleil noir. Elle ne trainait presque plus avec le groupe, sauf quand James disparaissait encore. Il ne lui avait toujours pas donné de moyens de le contacter. Alors elle attendait, comme Drakan devant sa porte, en manque, sur les charbons ardents. À chaque porte qui s’ouvrait, à chaque sonnerie de téléphone… dans chaque iris céruléens qu’elle croisait…

Là, sur son canapé défoncé, Hailey attendait que Drakan trouve le courage d’appuyer sur la sonnette. Elle n’était vêtue en tout et pour tout que d’un peignoir de soie et d’une petite culotte. Le tout d’une teinte si sombre qu’elle paraissait noire dans la pénombre. En vérité, c’était du grenat… mais on s’en fichait un peu. Presque trop fort, le son résonna dans l’appartement. La vampire attendit encore. C’était tellement plus délicieux de sentir son désespoir enfler. Puis, finalement, elle détacha sa fine silhouette du canapé, ondulant des hanches pour gagner la porte. Le verrou n’était même pas fermé. Elle s’appuya contre le chambranle, son peignoir ouvert préservant à peine sa poitrine du froid du dehors, offrant son ventre au regard du batteur. Il leva les yeux vers elle. Des yeux trop clairs, pas assez bleus, trop différents de ceux de son soleil.

Je… Salut, Hailey. Désolé, j’espère que je te dérange pas. Mais… enfin je… Elle se retint de sourire alors qu’il soupirait, se mordait la lèvre. Il baissa les yeux. Lui, avec son allure de viking, il détourna le regard, intimidé. Oh, pauvre petite créature. Désolé, j’aurais pas dû venir. J’avais juste envie de t’voir… Sans un mot, elle referma ses doigts glacés sur le col du blouson du musicien et le tira à l’intérieur. Elle pressa son corps presque nu contre le sien et s’empara sauvagement de ses lèvres avant d’y déposer son index pour lui intimer le silence. Ne t’excuse pas, mon Dragon. ronronna-t-elle. Tu sais bien que j’adore quand tu as envie de moi… La vampire n’était pas aveugle comme Drakan sur son orientation… mais elle s’en amusait. Elle aimait jouer avec lui, percevoir le déchirement dans son âme à chaque fois qu’elle le possédait de toutes les façons possibles.

Elle lui lança une œillade, reculant en le tirant dans son sillage, jusqu’à le jeter sur le canapé. Elle se mit à califourchon sur lui, repoussa ses lourdes boucles blondes sur son épaule, et glissa son nez dans son cou. Tu sens tellement bon, petit dragon… Elle laissa sa langue courir sur sa jugulaire palpitante. Tu m’as manqué, tu sais ? Mensonge, mais il n’en sait rien. Ses crocs effleurent sa gorge alors que ses mains ouvrent le blouson, enlèvent le bonnet, glissent le long de son torse. Elle se redresse, cherche son regard. Tu en as envie, n’est-ce pas… ? Ils savent tous les deux parfaitement de quoi elle parle. Supplie-moi, petit dragon… ronronne-t-elle, exige-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
It's getting close, I lose control, it's taking over. (Hailey)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lose Control _ Enzo
» I lose control when I hear your body move [Scott]
» I've become so Numb, afraid to lose control. [Terminé]
» Don't loose control [Livre I - Terminé]
» Mÿ <3 __ Atelier [ - CLOSE - ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Les Habitations-
Sauter vers: