RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Informations Moon's Spell

Nous manquons de Sorcières, d'Initiés & d'Et fratres luminis
N'hésitez pas à rejoindre ces groupes !


Partagez|

Comme un petit problème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aaron Davis

avatar

Humain Alliance



¤ AVATAR : Chris Pratt
¤ CRÉDIT AVATAR : Philia
¤ MESSAGES : 61
¤ POINTS : 17
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Nastia Petrov
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Comme un petit problème Jeu 1 Fév - 19:53



>
Comme un petit problème
Katherine & Aaron




C’est la démarche mal assurée qu’il se pointe chez Isobel et frappe à la porte, de sa main gauche, jusqu’à ce qu’on vienne lui ouvrir. Au moins, elle ne pourra pas faire la sourde, ça finira bien par la saouler d’entendre quelqu’un tambouriner sans arrêt. En vrai, il n’attend pas bien longtemps même si ça lui semble être une éternité mais, bordel, ce qu’il est soulagé de la voir. Il faut qu’elle l’aide. Il faut qu’elle lui trouve une solution.

« Iso, j’ai vraiment besoin de toi là. » Elle l’ouvre la bouche mais il l’arrête en levant sa main. « Non mais vraiment de chez vraiment cette fois. »

Isobel regarde derrière elle, à l’intérieur de la maison, et Aaron voit ça comme une invitation à entrer. Ce qu’il fait. Faut dire que cette baraque, il la connait bien. Ça fait longtemps qu’il a arrêté de compter le nombre de fois où il est venu la voir pour qu’elle puisse l’aider à régler de petits soucis. Problèmes qui sont souvent engendrés par les inventions d’une petite scientifique de l’Alliance, faut dire qu’Aaron n’est pas du genre à demander comment un objet fonctionne. Il s’arrête dans le salon et se tourne vers la sorcière qui, sans qu’il n’y prenne garde, jette un regard inquiet vers la cuisine où elle se trouvait quelques secondes plus tôt.

« Euh, Aaron, il faut que… »
« Non mais laisse-moi t’expliquer… » il la coupe rapidement, s’imaginant qu’elle pense qu’il a un souci mineur qui peut attendre. Ce n’est pas le cas. « Il y avait cette sorcière. Une GRAN-DEUH malade la fille, tu vois. Du coup, normal, je lui cours après pendant, pfff j’sais pas moi, trop longtemps. »

Pas si longtemps que ça en réalité mais après un burger/frites, n’importe quelle course-poursuite prend des allures de marathon, j’vous jure ! Puis, il en est persuadé, la sorcière avait dû se taper une barre protéinée avant de s’enfuir parce que, la bougre, elle courait vite.

« Je pense vraiment que… »
« Non mais attends, c’est pas fini. Là, je vais pour la rattraper et, BAAM, y a un espèce de cycliste à la con qui me fonce de dedans, là, juste là. » Toujours de sa main gauche il désigne son flanc. « Non mais je te jure, je dois avoir un bleu de la taille d’une pastèque. »

La surface qu’il mime avec sa main est bien plus grosse qu’une pastèque. C’est bien connu, les mecs dès qu’ils ont un petit bobo, ils sont obligés d’en faire des tonnes. A se demander d’où leur vient ce besoin de se faire plaindre et cajoler pour la moindre égratignure. Isobel, de son côté, ne semble plus trop où savoir se mettre. Elle essaye de lui dire quelque chose mais, Aaron et sa proportion à parler trois plombes pour rien, l’empêche d’en placer une.

« C’est que je ne suis pas… »
« Non mais c’est pas ça mon problème, j’y viens. » Limite ça l’agace, lui, qu’elle ne le laisse pas finir sa superbe histoire. « Donc là, le cycliste se retrouve par terre mais… Ben en fait c’est bien fait pour lui, tu vois, parce que les cyclistes c’est vraiment une plaie. De toute façon, je ne comprends pas comment on peut faire confiance à un type qui croit que c’est viril de s’habiller en vêtements moulants roses et de se raser les jambes. Non, non, mais je te jure, les cyclistes ça devrait être considéré comme la huitième plaie du monde moderne. Les crocs-longs et les poilus, tu vois, on sait comment ça réagit mais les cyclistes… Sont imprévisibles ces grands malades. »
« Aaron ! »

Il lève la main gauche et s’excuse d’un regard. Ouais, il s’est encore emporté et a dévié de son sujet principal. Enfin, du moins, il croit que c’est pour ça qu’Isobel le rappelle à l’ordre. Il se trompe sur ce point mais comme il reprend très vite…

« Ouais bref, y a la sorcière-folle qui va pour lui jeter un sort donc, tu vois, genre très chevaleresque je me suis interposé et… » Il ouvre son manteau comme il peut avec sa seule main de valide et arrive à le retirer pour laisser apparaitre une espèce de tentacule de pieuvre à la place du bras droit. « Une putain de tentacule. J’ai une putain de tentacule ! » Il la bouge un peu et un liquide visqueux s’en échappe. « En plus ça bave ce truc, tu vois le délire là ? Regarde, j’en ai plein sur mes chaussures ? » Et sur le sol du salon, aussi.
« Aaron, ce que j’essaye de te dire depuis tout à l’heure c’est… »
« C’est que tu vas m’aider ? » et il balance ça avec un grand sourire innocent.
« C’est que je ne suis pas seule ! »

Le sourie d’Aaron s’efface très vite parce que, en une petite seconde, il comprend. Il revoit les nombreux regards qu’elle a lancé à la cuisine, il capte cet air gêné qu’elle a depuis le début et il entend sa dernière phrase avec ce ton si particulier. Il y a quelqu’un d’autre, probablement dans la cuisine, et Isobel semble mal à l’aise. Le cheminement se fait assez vite dans le petit cerveau de l’homme, ça ne pouvait être qu’elle dans la cuisine… Maintenant, la seule chose qu’il espère c’est qu’elle ne va pas pousser la porte en se demandant ce qui se passe.

« Merde. Tu pouvais pas le dire plus tôt ? »






©️ LILIE

Revenir en haut Aller en bas
Katherine Chadwick

avatar

Régente Modo



¤ AVATAR : Janet Montgomery
¤ CRÉDIT AVATAR : praimfaya
¤ MESSAGES : 651
¤ POINTS : 28
¤ MULTIS : Valentina Gianni - Ora Lewis
¤ AGE : 33 ans
¤ GROUPE : Régente
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 26/11/2017


MessageSujet: Re: Comme un petit problème Jeu 15 Fév - 17:53

What ?
Aaron & Katherine

Comme un petit problème

Londres était plutôt calme en ce moment et je m'en félicitais. Mon plan avec Ivana avait été un succès et j'avais réussi à mettre les ardeurs des deux chefs vampires de côté. Aussi, j'étais heureuse de voir qu'il y avait toujours eu une réelle harmonie entre les loups, harmonie que j'enviais, certes, pour ma communauté. J'étais déçue de voir qu'elles étaient toujours aussi nombreuses à être sans communauté et il était très difficile de les convaincre à rejoindre la mienne. Mais je ne perdais pas espoir.

J'avais cependant de nous initiés qui nous avaient rejoints et je m'occupais d'eux comme une mère pour ses enfants. Je m'occupais aussi de deux jeunes enfants orphelins de mère qui possédais la même affinité magique que la mienne. Un vrai plaisir de leur apprendre des tours de magie et des concoctions et de faire mine de rien quand Ambrose débarquais dans le salon. Nos visages circonspects auraient pu le mettre sur la piste plus d'une fois mais il était si aveugle quant à la communauté surnaturel qu'ils pensait que c'était un petit jeu entre nous pour le rendre dingue. En soi, il n'avait pas totalement tort...

J'avais pris ma semaine pour rendre visite à mes sœurs sorcières et vérifier que tout allait bien. Je prévoyais de nouveaux rituels pour renforcer notre communauté mais le manque d'important membres du Conseil me faisait défaut... Aujourd'hui, c'était au tour d'Isobel. Nous nous étions assises devant un thé pour parler de magie et nous avions légèrement dérivés sur les potins qu'elle avait appris et que j'aimais à écouter. J'avais rarement l'occasion de papoter et venir lui rendre visite me faisait un bien fou !

Un coup à la porte nous surprîmes. On se regardait silencieuse et elle finit par se lever pour aller ouvrir la porte. Les voix venant de la porte étaient étouffés, je ne pouvais pas entendre ce qui se passait. Je m'approchais alors de la porte de la cuisine dans laquelle je me trouvais pour essayer d'entendre ce qui s'y passait. Curieuse, moi ? Jamais...

J'entends soudainement une logorrhée verbale. Est-ce qu'ils parlaient réellement de cyclistes ? J'entends la voix d'un homme qui ne m'est pas inconnue. J'entends parfois celle de mon amie qui appelle un certain... Aaron... Non. Tout mais pas ça. Je blêmis soudainement en comprenant que l'homme qui se trouve dans le salon n'est autre que mon ex-futur-mari.

- Merde. Tu pouvais pas le dire plus tôt ?

Il comprend visiblement que je suis ici. Plus la peine de se cacher. Je traîne des pieds pour rejoindre le salon dans lequel ils se trouvent, le lèvres pincés, les yeux rivés au sol et dépose enfin les yeux sur lui. Ça fait combien de temps qu'on s'est pas vu ? Des années et mon Dieu, il n'a pas pris une ride. Je le détaille lentement, de toute ma hauteur, toujours avec ce masque de sérieux quand je tombe sur sa tentacule. Je plisse les yeux en remontant à son visage pour voir si c'est une blague mais il paraît aussi gêné que moi. Mes paupières papillonnent pour m'empêcher de perdre mon sérieux de régente et de ne pas éclater de rire mais je ne peux empêcher de pouffer de rire, un rire que je cache derrière l'une de mes mains en me tournant de moitié pour interroger ma consœur qui paraît aussi décontenancée que moi.

- Aaron, je sais que le sérieux, c'est un concept qui ne fais pas partie de ton dictionnaire, mais... je plisse les yeux dubitative en montrant du menton sa tentacule. Tu veux tourner dans le prochain Pirates de Caraïbes ?
Code by AMIANTE



Luxe, calme et volupté.

I'm not your enemy. But make me one and you shall feel my fury.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Davis

avatar

Humain Alliance



¤ AVATAR : Chris Pratt
¤ CRÉDIT AVATAR : Philia
¤ MESSAGES : 61
¤ POINTS : 17
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Nastia Petrov
¤ AGE : 36 ans
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 0/4
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Comme un petit problème Hier à 23:29



>
Comme un petit problème
Katherine & Aaron




Tu m'étonnes qu'il est gêné ! Qui ne le serait pas à sa place ? Le gars se retrouve en face d'une femme qu'il n'a pas oubliée, une femme à qui il s'efforce de ne pas penser quand il croise une petite brune de dos, à une femme qui aurait pu faire partie de sa vie si les choses n'en avaient pas décidé autrement. Il se retrouve en face de LA femme et, tout ça, avec une putain de tentacule à la con à la place du bras. Non mais sérieusement, il n'est pas croyant mais, là, il veut bien croire à l'existence de Dieu. Et ce grand barbu – est-ce qu'il serait toujours barbu si on était pas dans une mode hipster ? - s'est donné pour mission de lui pourrir la vie, à lui, Aaron Davis. Si, si, je vous jure, y a pas d'autres explications !

C'est bête mais il a espéré la revoir, il a même imaginé un tas de scénarios possibles allant de la simple rencontre à une action chevaleresque de sa part. Même si, vue sa poisse en ce moment, c'est probablement Katherine qui aurait eu le rôle du chevalier pour sauver ses fesses à lui. Quoiqu'il en soit, ce scénario là, il ne l'a pas prévu, même dans ses délires les plus poussées. Alors oui, il est gêné. Il l'est tellement qu'il essaye de cacher sa tentacule mais, forcément, ne sachant pas la maîtriser il se la met en pleine figure. Elle lui parle d'un film alors qu'il commence à avoir une espèce de bave qui lui découle le long de la tronche. Il retient un soupire alors que la tentacule revient le long de son corps. Sois fier bonhomme ! Il inspire, se redresse pour se tenir bien droit. Ouais, c'est un mec fier !

« Comment tu as deviné ? » Il lève sa main valide. « Attends, laisse-moi deviner. » Il claque des doigts comme s'il vient de faire la découverte du siècle. « C'est la tentacule qui m'a trahie ? »

Il lèverait bien les bras en signe de victoire pour appuyer ses propos mais... Mais une tentacule sur le visage c'est désagréable, il n'a pas tellement envie de recommencer. A ce propos, Isobel vient de lui tendre plusieurs feuilles de sopalin pour qu'il puisse essuyer cette bave qui dégouline encore. Un geste que, bien évidemment, il remercie chaleureusement parce que ça commence presque à le gratter. A tout les coups il va faire une réaction allergique à la bave de sa propre tentacule. Quand on vous dis que le mec, tout là-haut, il doit bien se marrer à lui pourrir la vie !

« Mais, va savoir pourquoi, j'ai pas été pris pour le rôle. Incroyable, non ? » La question est rhétorique parce que, en réalité, il est facile de sortir spontanément au moins 50 raisons pour ne pas l'embaucher sur un film. « Pourtant, comme tu peux le voir, je me suis donné à 100% pour passer l'audition. Une tentacule, plus vraie que nature. »

Il aurait surtout dû laisser le cycliste se prendre le sort. Mais non, il était trop altruiste pour ça, agissant sans réfléchir – comme d'habitude – pourtant ça aurait été une bénédiction pour tout le monde. Un cycliste en moins sur les routes, c'est toujours ça de gagner.  

« Sauf qu'on en revient toujours au même problème... Elle est toujours là et je ne sais pas comment retrouver mon bras. Ce qui, tout le monde en conviendra, est très handicapant. »

Sur le coup, il va pour rajouter que c'est surtout handicapant pour ses soirées en solo mais... Il est peut-être préférable d'éviter ce genre de blague aujourd'hui. C'est qu'il est quand même face à deux sorcières, qu'il vient d'en croiser une autre, et qu'il aimerait éviter de finir en calamar géant... Ou pire, en beignet de calamar.

« Et puis, demain, j'dois manger avec ma mère. Comment vous voulez que je lui explique ça ? Elle va me hurler dessus en me disant que j'aurais pas dû me baigner dans la Tamise avec cet alignement de planètes j'sais pas trop quoi. »

Sa mère et ses théories farfelues. Elle pouvait imaginer des choses incroyables avant même de penser à un sort lancé par une sorcière. Cette femme est incroyable. Bref, à la limite, il veut bien que tout le monde rigole un bon coup pour, ensuite, pouvoir lui proposer une solution.






©️ LILIE

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Comme un petit problème

Revenir en haut Aller en bas
Comme un petit problème
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La liberté c'est comme un petit poney qui court dans un champ
» Petit problème ..
» petit problème
» Petit problème pas très important...
» Petit problème.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Les Habitations-
Sauter vers: