RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Informations Moon's Spell

Nous manquons de Sorcières, d'Initiés & d'Et fratres luminis
N'hésitez pas à rejoindre ces groupes !


Partagez|

L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
The legend

avatar

Compte Fondateur


http://moons-spell.forumactif.com

¤ AVATAR : London
¤ CRÉDIT AVATAR : by Lilie
¤ MESSAGES : 910
¤ POINTS : 202
¤ AGE : Je suis éternel
¤ ZONE LIBRE : Compte Fondateur, ne pas mp -

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/10/2017


MessageSujet: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Sam 9 Déc - 17:35



L'évadée
Stellan • Elliot • Arizona • Sidney





Avec les fêtes de fin d'années, les centre commerciaux regorgent d'idées pour attirer les clients et vendre. Musique de Noël, décorations, odeurs délicieuses et alléchantes. Que vous passiez par là pour des courses, pour de la chasse, pour le travail, peu importe. Vous êtes là. L'heure de la fermeture approche, les clients se font moins nombreux. Quelques cris retentissent alors, ceux d'une femme effrayée avec à ses pieds le cadavre d'un homme à la gorge déchirée. La sécurité, en panique, ferme les accès. Les commerçants baissent leurs vitrines.

"Restez calmes, les forces de l'ordre sont en route"

@Arizona Sumners, @Stellan Håkansson, @Sidney Marlowe et @Elliot Valentine, vous vous trouvez là, pris au piège vous aussi par les grilles et accès fermés.

A l'intérieur, d'autres cadavres sont retrouvés. Une femme, la bouche en sang, folle à lier, menaçante, tente de s'attaquer à bon nombre d'innocents. Parviendrez-vous à lui échapper ou à la neutraliser ?



Divers

• Il est environ 20 heures quand les premiers cris retentissent. @Arizona Sumners, @Stellan Håkansson, @Sidney Marlowe et @Elliot Valentine, à vous de voir pourquoi vous vous trouvez là. Les clients ne sont plus extrêmement nombreux. Certains, comme vous, se retrouvent hors des boutiques, dans les grandes allées du centre commercial.
• L'agresseur est une Vampire, vous l'aurez compris. Une grande rousse, au regard fou, qui s'attaque à tout ce qui bouge, elle semble à la fois paniquée, colérique et surtout incontrôlable. Pour le moment vous n'en savez pas plus sur elle. Si vous tentez de l'attaquer, elle vous fuira. Si vous tentez de lui parler, elle ne cessera de répéter ''Ils vont me retrouver ... Ils vont tous nous retrouver ..."





Revenir en haut Aller en bas
Arizona Sumners

avatar

Alpha du Centre • Admin



¤ AVATAR : Marie Avgeropoulos
¤ MESSAGES : 286
¤ POINTS : 38
¤ MULTIS : Yuma Locklear + Dante G. Wood
¤ ZONE LIBRE :

~We are one~

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 03/11/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Dim 10 Déc - 10:48



L'évadée
Stellan • Elliot • Arizona • Sidney




Tu hausses doucement les sourcils, les bras croisés sur ta poitrine, avisant d'un air presque grognon ton patron qui soupire en t'observant. Tu apprécies ton aîné, voici quelques temps déjà que tu travailles au sein de son service, alors vous commencez à comprendre le fonctionnement de chacun. Tu te doutes qu'il en sait plus qu'il ne veut bien l'admettre sur les gens de ta condition, trop d'indices te conduisent à cette conclusion. Doucement un de tes sourcils en vient à se hausser lorsque tu commences à lire la reddition de ce dernier au travers sa manière de se comporter. Ainsi tu as déjà ta réponse que tu lui laisses tout de même formuler : "Ok, un week-end de trois jours que vous poserez lorsque vous le souhaiterez ! Mais je veux que vous y patrouilliez toute la journée ! Hélas avec le manque d'effectif ça sera seule, fondez-vous dans la masse et soyez discrète Sumners. Enfin vous connaissez le topo." Tu hoches frénétiquement la tête, un grand sourire étirant tes traits. Tu es une adepte des fêtes fins d'années, malheureusement si il y a bien une chose dont tu te tiens à l'écart c'est les centres commerciaux le dernier mois de l'année. Tu ne comprend pas pourquoi les gens ne sont pas plus prévoyants, pourquoi ne pas étaler ses achats sur toute l'année ? Dans un sens toi tu y es bien forcée, vu tout l’entourage que tu dois gâter. "Merci boss ! Rapport régulier, blablabla, oui je connais, je fonce !" Et c'est le cas tu te dépêches de te préparer, mais de quoi peut-il donc bien parler ? Logiquement tu n'es pas ceux qui patrouillent dans ce quartier, mais beaucoup de tes collègues sont au demeurant absents, bonjour les joies de l'hiver. Comme chaque année vous vous efforcez de veiller sur la population qui a tendance à s'agglutiner. La raison est simple, ainsi groupé le risque est dix fois plus élevés, puis les esprits ont tendance à facilement s'échauffer et bien souvent pour des puérilités. Pas que ça te gêne de patrouiller ou d'aider, mais tu sais déjà comment ça va tourner, bien trop habituée à entendre les rapports des patrouilleurs qui y sont habituellement imputés.  Tu y as donc presque toute la journée, habillée comme une citoyenne lambda, badge et arme dissimulés il t'ai plus aisé d'ainsi te manifester lorsque tu penses que c'est avisé. Vingt-heure et tu es soulagée, tu es a t'étirer lorsque ton instinct d'un coup semble se manifester. Alpha du Centre tu as appris à t'y fier, surtout depuis que vos deux âmes ont fusionné. Elle qui autrefois fut Alpha, assassinée, t'avais choisie pour ainsi te projeter dans un monde qui n'avait de cesse de t'étonner. Hélas en cette soirée ça serait pour ses mauvais côtés. Ton nez semble se froncer comme agressé, avant de percevoir les cris et immédiatement tu te mets à te mouvoir pour presque à l'arrivée te mettre à déraper afin de te stopper. Tu retiens avec grande peine le juron qui menace de lui même s'échapper de ta bouche, tu dois te contrôler. Doucement tu approches de la femme effrayée qui a à ses pieds le cadavre à la gorge déchirée. Tu dévoiles ton insigne pour tenter de les rassurer, elle et le gars de la sécurité : "Ne touchez à rien, mes collègues vont arriver, assurez-vous qu'elle puisse témoigner." Tu ne prend pas le temps de t'y éterniser, une seule idée en tête celle de le ou la retrouver. Tu sais ce qu'une gorge dans un tel état, peut bel et bien signifier. Tu te met toi-même à chasser, la pléiade de corps semblant alors te guider, pas difficile de la retrouver elle ne fait absolument rien pour se dissimuler. Pas surprenant, il suffit de l'observer pour comprendre son niveau de dangerosité. Elle semble folle à lié, or tu sais qu'un dents longues sans moralité peut être impossible à stopper. Néanmoins c'est sous forme humaine que tu fais le choix d'approcher, tu ne peux ainsi t'exposer, tu as les tiens que tu te dois avant tout de protéger. Tu ne feras le choix de te transformer que si cela se révèle indispensable, sachant que ta morsure pourrait ainsi certainement la paralyser et ton sang par la suite la soigner. Objectif numéro un ? Parvenir à la calmer pour ensuite la neutraliser. Les mains levées et apparentes tu continues de transgresser son intimité : "Hey, je ne vous veux aucun mal, je veux juste un peu m'approcher et communiquer." Tes gestes sont doux et fluides pour ne pas la brusquer alors que tes sourcils sembles se froncer, face à l'étrange litanie dans laquelle elle semble plongée. ''Ils vont me retrouver ... Ils vont tous nous retrouver ..." Te voici à tenter de la calmer, même si tu te doutes que ça ai un quelconque effet, mais au moins elle a cessé d'attaquer.

Revenir en haut Aller en bas
Stellan Håkansson

avatar

Vampire



¤ AVATAR : James McAvoy
¤ CRÉDIT AVATAR : Wilhiane
¤ MESSAGES : 109
¤ POINTS : 20
¤ AGE : 35 ans / 497 ans
¤ ZONE LIBRE : FicheLiensRps
¤ GROUPE : Roi du Clan de Stockholm
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/11/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Dim 10 Déc - 11:45

L’évadée
Elliot, Sidney, Arizona

1 1



Il y avait dans ce centre commercial quelque chose qui dérangeait Stellan. C’était la concurrence. Un joailler qui se prétendait professionnel et qui osait par la même occasion, vendre à une clientèle haute gamme, une clientèle qui a l’évidence n’avait pas tant que ça le goût juste ou qui se laissait berner par cet imposteur d’humain… Hum, pléonasme, certes… Gâcher un bijou et se proclamer joaillier de profession, il n’y avait rien de plus désagréable et d’insolent. Ce soir, il avait donc dû se déplacer pour étudier la question, et se frotter à la faune diverse de Londres qui venait s’amasser aux portes des magasins, pour dénicher le cadeau plus ou moins inutile, la formalité des fêtes qui ennuyait la plupart de la populace. Si Stellan était entré fort contrarié dans cette soi-disant bijouterie, il en était ressorti de meilleure humeur. Toujours sur son 31, le costume trois pièces coûteux mis sur ses épaules droites, il avait même le sourire en coin en ressortant. Lorsque les affaires étaient traitées aussi promptement, il y avait de quoi se réjouir. Le gérant - qui connaissait apparemment bien le Roi de Stockholm comme son nouveau concurrent - se doutait de sa venue tôt ou tard, et Stellan n’avait pas hésité à fouiller sa misérable tête de nœud pour mieux lui faire avaler ses projets. Avec une dose d’hypnose, il mettait la clé sous la porte le soir même. Demain, il n’y aurait plus rien de ce lieu qui avait la prétention d’être nommé « bijouterie/joaillerie ».

Satisfait, Stellan avait la bonne humeur sur les traits et les mains dans les poches. Il ne s’encombrerait pas de sacs, de cadeaux et autre choses futiles par la suite. Les cadeaux - pour ceux qui en méritaient de sa part - il les faisait lui-même. Bijoux, figurines et talismans pour les plus officieux, tout était de sa confection, en pièce unique, sorti de son imagination et façonné entre ses doigts. Il fit tout de même une grimace aux déconophones qui crachaient les musiques de Noël en veux-tu en voilà un peu partout dans le centre commercial. Il y avait le vin chaud, la pâtisserie d’hiver et le pain d’épice qui agressèrent l’olfactif d’un Stellan forcé de se consoler dans la douce odeur de la liqueur de vie, petites choses qui passaient pour agiter un peu plus ce parfum alléchant qu’elles renfermaient. Mais comme ils s’agitaient dans la dernière heure d’ouverture, le vampire perçut quelque chose de plus fort qui titilla son sensoriel ultra-fin. Si à la première demi-seconde de réflexion il décida d’ignorer cette futilité, il changea sa direction en entendant le cri de cette femme affolée. Il y arriva rapidement et décida de rester un peu en arrière en découvrant la scène. Il y avait une chocolaterie pas loin, mais fort heureusement, l’odeur du sang qui s’étalait par terre couvrait un peu ce fumet dont les humains étaient pourtant si friands. Ces idiots paniquaient et en une minute à peine, tout était fermé. Ah, ces pauvres choses n’étaient jamais aussi rapides que lorsqu’ils étaient excités par la peur. Et que c’était plaisant ! L’œil de cobalt du vampire courait discrètement sur cette gorge ouverte… Puis une autre femme débarqua, une flic qui sortit insigne et ordres en même temps, qui faisait son job en soi. Sauf qu’une gorge déchiquetée, il n’y avait potentiellement qu’une mâchoire capable de faire ça. Tout de même contrarié de rester enfermé ici, Stellan ne pouvait pas rester les bras croisés et il décida comme Miss Insigne, d’aller trouver la folle à lier. Elle était patiente la flic. Le Roi qui arriva en silence ne se manifesta pas tout de suite. Il contourna la petite scène qui s’établissait, ne comprenant pas vraiment ce que pouvait craindre cette femme vampire qui balbutiait. Elle devait être jeune, peut-être orpheline. Impatient plus qu’intrigué, Stellan ouvrit enfin la bouche, l’air stoïque pour se retenir de ricaner à cette mauvaise prédiction qui sonnait comme une citation de film d’horreur.

- Qui va vous retrouver ? demanda-t-il en haussant un sourcil, l’air calme et appuyé contre un mur, les mots teintés d’un léger accent suédois. Mais elle répétait sa phrase, impassible et perturbée en même temps «Ils vont me retrouver... Ils vont tous nous retrouver... » si bien que Stellan dut prendre sur lui pour ne pas arracher la gorge de cette misérable femme qui à l’évidence, ne méritait pas son statut de vampire. Sans public, le Roi se serait imposé comme tel. Pourtant il était utile de se contenir, de garder l’ordre dans sa tête. Il aurait pu se jeter sur elle et la neutraliser facilement, oui sans doute… Il n’en fit rien. Il était curieux de savoir où cette dégénérée allait les mener avec son discours. Après tout il avait le temps, puisqu’il ne pouvait pas sortir dans l’immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot Valentine

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Jamie Dornan
¤ MESSAGES : 166
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Anthony A. Daniels - Matt Santini
¤ AGE : 128 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche ~ Lien ~ Chronologie ~

Infant d'Alexander Perazzini

Dispo rp : 0/9 (full pour l'instant)
¤ GROUPE : Clan Nord/Ouest
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/11/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Dim 10 Déc - 23:07

Noël. Que je déteste cette fête. Mes souvenirs d’enfance se résumaient pour ce jour sacré, à passer la journée souvent seul ou avec une mère si ivre qu’elle n’arrivait pas à se souvenir le jour qu’on était. Je n’ai jamais reçu le moindre cadeau de sa part, ni fêter quoique ce soit avec elle. C’était le plus souvent le cafetier du coin qui me faisait passer une orange, sachant combien la solitude m’accompagnait. Encore plus les jours de fêtes. Alexander a su donner à cette journée un gout particulier. Loin de nous l’idée de nous émouvoir de l’esprit charitable qui pouvait régner durant cette période, et d’aimer son prochain comme soit même, mais nous avions pour habitude de passer la sainte nuit dans des orgies titanesque dont seul Alexander avait le secret.

Bref ! En attendant cette nuit dont je m’impatiente comme un môme qui attend ses cadeaux de noël, je suis d’humeur morose. Toute cette ambiance de brillant, de bolduc et bonhomme rouge à chaque coin de rue, de promesses de cadeaux extraordinaires dont s’enorgueillissent les publicités et toute cette nourriture qui s’étale à perte de vue… tout ça me donne à gerbe, en considérant qu’un vampire puisse avoir envie de gerber. Une capuche sur la tête, les écouteurs de mon téléphone enfoncé dans mes oreilles et les mains dans les poches de mon blouson en cuir, j’avance rapidement dans la grande galerie du centre commercial. J’évite les regards et le rock martèle mes tympans à fond pour ne pas entendre toutes ces mièvreries festives qui tournent en boucle dans les hauts parleurs de la galerie marchande. Je ne m’occupe de personne, je ne suis là que pour une course que j’espère rapide au magasin de téléphonie. Un dernier accessoire pour mon iphone.

J’avance rapidement avant de m’apercevoir que les gens se mettent à courir. Je calcule pas vraiment la situation, mettant ça sur le fait que les portes de la galerie marchande vont bientôt fermer. J’espère juste ne pas être en retard. Shit ! Pourtant je m’arrête soudainement, les sens en alerte. Ca sent le sang. Le sang frais. Je relève la tête, épiant les odeurs qui circulent dans l’espace. Les quelques clients encore présents courent avec une lueur d’effroi dans les yeux. Je me rends compte que la grille de la sortie Est vient d’être fermée. Qu’est ce que c’est que ce bordel ? J’ai pas envie de passer la nuit ici ! Je fais un rapide tour d’horizon, j’aperçois des flics qui arrivent. Et merde ! Il faut que je me tire de là. Je me remets en marche, regagnant l’allée centrale pour me diriger vers l’entrée principale que j’espère encore ouverte. Tant pis pour l’iphone, je me tire d’ici au plus vite.

Pourtant, à quelques mètres de là, j’aperçois Stellan et sa présence m’intrigue. Il est près d’un petit groupe. Curieux plus qu’autre chose, je décide de m’approcher. Quand j’arrive près d’eux, j’enlève mes écouteurs, m’adressant en premier à mon compère. « Bonsoir Stellan. » Puis mon regard fait un tour circulaire, vers cette fille qui semble comme tétanisée. Pourtant c’est une immortelle. « Qu’est ce qu’il se passe … » Ici. Ces mots s’adressent plus précisément à mon ami. Pourtant ma voix s’arrête nette quand je relève les yeux sur l’autre fille qui se trouve à leurs côtés. Arizona. Je me prends une flèche en plein cœur même si ce dernier est déjà mort. Ma vue se trouble l’espace d’un instant quand je redécouvre les traits de son visage. Je reste interdit, incapable d’ouvrir la bouche. Machinalement, mes mains viennent abaisser la capuche que j’ai sur la tête, la découvrant totalement. Je reste accroché à son regard pendant un temps qui me semble interminable. Puis comme si je me donnais moi-même la gifle pour me sortir de ma léthargie, je me retourne vers Stellan. « Alors ? C’est quoi... ça ? » Je désigne du menton la fille qui semblait être le centre d’intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Mer 13 Déc - 11:56

L'Evadée J'adore Noël ! C'est une fête qui me plait, une fête où tout le monde est joyeux, où l'air est empli de cette bonne humeur caractéristique et si agréable ! J'aime Noël, même si c'est une fête en famille. Ma famille fête Noël, comme toutes les autres, mais c'est différent de toutes les autres fêtes, c'est différent des anniversaires et autres petites fêtes qu'on peut avoir tout au long de l'année. A Noël, on me laisse être un peu moi-même, on me laisse chanter et faire de la guitare, même si ce ne sont que des chants de Noël. Et j'aime tellement le lait de poule, j'en raffole vraimet et je ne peux en boire qu'à cette époque. J'aime les couleurs, j'aime la musiqe, j'aime les cadeaux, mais par-dessus tout j'aime les décorations et les sapins. Noël pour moi, ça rime avec moment de pur bonheur et de joie que je ne peux m'empêcher de savourer et de partager. Je suis parfaitement dans mon élément dans ce centre commercial qui dégouline de Noël à tel point qu'on en finit totalement imprégné. Les hauts-parleurs lancent leurs petites musiques joyeuses, les décorations lumineuses clignotent partout et il y a même des employés déguisés en lutins habillés tout de vert.

J'affiche un large sourire en traversant le centre commercial, je regarde toutes les boutiques et toutes les décorations. En fait, je suis là pour une raison précise, je recherche des cadeaux pour mes soeurs. Et ce n'est pas une mince affaire, j'aime autant vous le dire, les choses ne sont pas si simples que ça. Parce que mes soeurs sont compliquées et que je suis leur petit frère, donc il est difficile pour moi de les comprendre et de trouver ce qui pourrait leur faire plaisir. J'ai fait un grand nombre de boutiques, dans tout le centre commercial, j'ai cherché partout et l'heure tourne. Le mall va bientôt fermer et je n'ai pas encore trouvé pour toutes mes soeurs, seulement pour deux d'entre elles. Je ne vais pas désespérer et continuer à chercher, peut-être revenir demain. On s'est dit qu'il ne fallait pas faire de cadeaux "magiques" et qu'on tapait que dans les trucs normaux, mais si je ne trouve vraiment pas j'irai voir dans une de ces boutiques de sorcelleries qu'il y a dans Londres, peut-être une boutique de curiosités même.

Et soudain, j'entends un cri, celui d'une femme, perçant et glaçant. Les gens se mettent à courir dans tous les sens, principalement vers les sorties. Pas moi. Je vais vers l'origine de ce cri. Est-ce une attitude raisonnable ? Non certainement pas. Il y a un cadavre, la gorge déchirée, d'autres se trouvent plus loin. Alors que la cohue s'est calmée, je remarque une drôle de scène : une femme, ensanglantée et à l'air folle, se trouve là, entourée par une flic et deux hommes à l'attitude étrange...J'ai l'habitude de voir des êtres surnaturels et je pourrais parier qu'il s'agit de vampires ces deux-là...Et la folle meurtrière aussi...Après tout, qui déchirerait la gorge de plusieurs inconnus comme ça...? Je ne sais pas si je dois approcher, la situation est curieuse et pourrait carrément devenir dangereuse. Je me frotte les cheveux en avançant d'un pas vers l'assemblée. La folle a l'air apeurée, je l'ai entendue marmonner quelque chose, une phrase qu'elle semble répéter en boucle. Je n'ai rien à faire là moi, je ne suis qu'un jeune initié, rien de plus... " Qu'est-ce que...? Elle va bien...? "

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
The legend

avatar

Compte Fondateur


http://moons-spell.forumactif.com

¤ AVATAR : London
¤ CRÉDIT AVATAR : by Lilie
¤ MESSAGES : 910
¤ POINTS : 202
¤ AGE : Je suis éternel
¤ ZONE LIBRE : Compte Fondateur, ne pas mp -

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/10/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Mer 13 Déc - 19:10



L'évadée
Stellan • Elliot • Arizona • Sidney





@Arizona Sumners, @Stellan Håkansson, @Sidney Marlowe  et @Elliot Valentine

• Pour rappel : L'agresseur est une Vampire, vous l'aurez compris. Une grande rousse, au regard fou, qui s'attaque à tout ce qui bouge, elle semble à la fois paniquée, colérique et surtout incontrôlable. Pour le moment vous n'en savez pas plus sur elle. Si vous tentez de l'attaquer, elle vous fuira. Si vous tentez de lui parler, elle ne cessera de répéter ''Ils vont me retrouver ... Ils vont tous nous retrouver ..."




Elle vous regarde. Le regard fou. Elle est paniquée. Énervée. Subitement elle hurle, se tenant les tempes, recroquevillée. Lorsqu'elle se redresse, ses yeux sont teintés de rouge, de veines explosées. Du sang coule de son nez. Son regard se pose d'abord sur Stellan et Elliot, reconnaissant les siens. Et elle répète ''Ils vont me retrouver ... Ils vont tous nous retrouver ... Ils viendront pour vous aussi." Puis elle observe Sidney ... non ... derrière lui ! Une humaine, à peine majeure, paniquée devant cette femme ensanglantée. Et elle se précipite sur elle, déchirant sa gorge à coup de crocs avant de prendre la fuite.

Elle est là, quelque part dans les allées du centre commercial, semant sur son passage des cadavres ou des personnes à peine en vie. Allez-vous la suivre ? Pour préserver ces innocents en danger ? Allez vous tenter de la retrouver ?

Au loin, des sirènes se font entendre, mais les forces de l'ordre ne parviendront pas à rentrer. La magie, vous pouvez la sentir, elle est partout, englobant le centre commercial. Quelque chose se passe ici. Quelque chose d'étrange, de grave. Vous pouvez le sentir ...






Revenir en haut Aller en bas
Arizona Sumners

avatar

Alpha du Centre • Admin



¤ AVATAR : Marie Avgeropoulos
¤ MESSAGES : 286
¤ POINTS : 38
¤ MULTIS : Yuma Locklear + Dante G. Wood
¤ ZONE LIBRE :

~We are one~

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 03/11/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Jeu 14 Déc - 12:06



L'évadée
Stellan • Elliot • Arizona • Sidney




La destinée en cette soirée semblait belle et bien prompt à se moquer de toi. A vouloir te secouer et réellement jouer, hélas tu sais que tu seras perdante, comment après tout lutter ? Tu savais reconnaitre faire preuve de maturité et ainsi reconnaitre si un combat était perdu d’avance. Il y avait donc bien longtemps que tu avais cessé de vouloir la stopper, ça n’était même pas une entité, autant vouloir capturer de la fumée. Non ton énergie tu avais décidé de t’en servir pour ta meute, pour ainsi les protéger et faire avancer les choses. Mais voilà qu’en cette soirée tu subissais un rude retour dans le passé, lorsque vos yeux en venaient à se croiser. Un peu plus et tu en aurais haleter le souffle complètement coupé, cette fois ceci n’étant pas dû à sa beauté. Tu ne l’avais jamais plus recroisé depuis cette étrange soirée où tu avais été attaquée et où on t’avait révélé les plans de ton étrange destinée. Cela remontait à environ sept années, mais le lien qu’il y avait entre vous n’avait semble-t-il en rien perdu de son intensité. Hélas il semblait s’être rudement infecté, évoluant d’une manière plus qu’abjecte et néfaste pour les deux êtres que vous étiez. Ce n’était donc pas les images de ce noël passé ensemble qui te revenait ou encore de vos nombreux échanges que tu jugeais intenses, c’était la sensation d’avoir été abandonnée. Ta récente dispute avec celui qu’actuellement tu fréquentais n’arrangeait rien au tableau te laissant originellement assez chamboulée, alors là ça ne faisait rien pour aider.

Le fait de pouvoir te maitriser tu ne le devais qu’à la louve que tu étais devenue, pas par réel choix il fallait se l’avouer, mais tu étais bien obligé d’assumer les responsabilités que tu avais depuis dis mois accepté. Toi-même tu te secouais, les mots de son ancien amant en venant à t’en révéler bien plus que ce que tu n’aurais pu escompter. Si lui-même était ignorant de pourquoi cette inconnue meurtrière était dans un tel état c’est que vous étiez dans une merde incommensurable. L’émeraude de ton regard en vint à scruter et détailler l’individu à ses côtés. Ton odorat ne pouvant guère te tromper, il était lui aussi un vampire, et à voir comment il agissait tu aurais pu parier que sa place ne se situait guère dans le bas de l’échelle social. Tu les avais trop fréquentés au sein du cabaret de Calista lorsqu’un temps tu avais été une des serveuses et ainsi que sa protégée. Elle avait su t’enseigner de bien des manières à analyser ainsi que te protéger. Au moins tu avais un nom : Stellan, tu te promettais de bien plus tard te renseigner.

Tes sourcils en viennent à se froncer lorsqu’un autre individu semble vouloir s’incruster. Les humains semblent tous paralysées, alors lui que peut-il bien être ? Humain ou surnaturel ? Tu renifles et perçois qu’il ne porte pas la magie des tiens ou encore des vampires. Tu t’apprêtes à lui répondre, mais voici que tu as fais une grossière erreur, ton attention initialement détournée par l’apparition fantomatique que représente pour toi Elliot t’as fait momentanément oubliée qui était en réalité ciblée. Le cri à tantôt fait de te rappeler à l’ordre. Tu sembles être une des seules à prendre au sérieux ses paroles. D’autres auraient été ravis que les vampires soient ciblés, mais pour toi, Alpha du Centre, ça ne semble pas être le cas. Tu prônes l’alliance des races. Tu sais que les humains risquent d’être un gros problème lorsque la magie sera révélée, alors autant être des alliés plutôt que d’être séparés lorsque cela en viendrait à arriver. Et vu la soirée que vous étiez en train de passer, cela pourrait très rapidement arriver. Bon sang vous allez avoir du pain sur le planche vous justifier de cela auprès des autorités, peut-être pourriez-vous la dire droguée. Néanmoins à cet instant ça n’est pas ce qui te préoccupe. Tu es horrifiée, elle est bien plus dangereuse que ce que tu avais escompté la croyant trop blessé ou assommée par ses délires pour aussi rapidement agir. « Bordel de merde ! » Tu n’as pu t’empêcher de t’exclamer. « Un conseil si vous souhaitez sortir d’ici tic et tac remuez-vous ! » La diatribe est lancée à l’égard des deux vampires, tu auras besoin de leur aide pour la stopper proprement. Tu tentes de leur faire réaliser le fait que c’est plus grave que ce que vous pouvez penser, ton instinct s’agitant or il ne t’avait jamais trompé. Or même si vous vous haïssiez, tu ne pouvais t'empêcher de protéger celui que fut ton ancien amant.

Te voici à de nouveau t’élancer, tu n’as aucune hésitation qui en vient à te stopper. A quoi bon hésiter, cela ne lui laisserait que trop l’opportunité de tuer, mais surtout tu as l’impression que le temps vous est compté. Et si elle avait raison et qu’ils venaient ? Étrangement tu en as froid dans le dos rien que d’y penser. Tu mesures combien ils peuvent être dangereux au point de rendre une vampire folle et complètement déconnectée de la réalité. Pourquoi ne pas avoir tenté de sauver la personne à la gorge déchirée ? Parce que tu te doutes qu’hélas vous pouvez déjà dire que cette personne ne peut être sauvée, la carotide étant l’une de ces parties létales qui ne peuvent être aisément soignée. Ou alors il faut faire preuve de rapidité mais vous êtes enfermés. Et c’est là que tu réalises avec horreur que ça n’est pas les portes clôturées qui en vient réellement à vous enfermer, mais la magie qui en vient à vous emprisonner. Un combat est en train de se préparer…


Revenir en haut Aller en bas
Stellan Håkansson

avatar

Vampire



¤ AVATAR : James McAvoy
¤ CRÉDIT AVATAR : Wilhiane
¤ MESSAGES : 109
¤ POINTS : 20
¤ AGE : 35 ans / 497 ans
¤ ZONE LIBRE : FicheLiensRps
¤ GROUPE : Roi du Clan de Stockholm
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/11/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Ven 15 Déc - 18:51

L’évadée
Elliot, Sidney, Arizona

1 1


Stellan n’avait toujours pas bougé quand son coéquipier de chasse - qui s’était lui aussi fait enfermer dans ce lieu de malheur - le rejoignit. « - Elliot. » le salua-t-il à son tour. L’intéressé s’interrompit lorsque ses yeux se posèrent sur la flic qui tentait de calmer les choses, et ses mots moururent dans sa bouche. L’orbe cobalt du Roi fit l’aller et retour entre son ami et celle qu’il lorgnait. - Une « amie » ? Mais Elliot, il enchaîna, sortant de sa stupeur apparente qui fit lever un sourcil moqueur à Stellan avant qu’il lui réponde. « - Des emmerdes, Elliot, de sacrées emmerdes… » Des emmerdes qu’il aurait bien voulu éviter… Bon sang pourquoi ça ce soir ? Il avait du travail qui l’attendait, lui, des clients à s’occuper, un commerce à faire tourner. Mais non, le voilà là aux pays commercial des lutins, qui virait à une séance de cauchemar avec sang, cri et plus si affinités…  Et puis il y avait ce jeune… hipster ? qui se joignit à la joyeuse assemblée, un peu paumé, un peu hésitant dans sa question. Cela tira un petit sourire moqueur sur les lèvres de Stellan qui n’avait pas quitté des yeux la folle. Elle aussi elle le regarda, comme elle avait fait avec chaque personne qui l’entourait, des personnes qui n’agissaient pas.

Nouveau hurlement, un peu plus de sang qui s’échappait, qui s’étalait par terre. Elle avait les yeux complètement défoncés, et au premier sens du terme… « - Elle a du en consommer du sacrément mauvais… » murmura Stellan à l’intention d’Elliot en fronçant les sourcils. L’ahurie reporta son regard sur les deux vampires, identifiant certainement les siens… En vérité, le Roi fut profondément dégoûté à l’idée qu’ils étaient de la même race. C’était pitoyable. Et voilà qu’elle reprenait son discours… « ... Ils viendront pour vous aussi. » Stellan la regarda avec plus d’attention, haussant le sourcil, ne sachant pas s’il devait la finir tout de suite ou si elle n’était pas si folle… Cependant, il voyait mal ce qui viendrait pour lui… Enfin ils pouvaient toujours venir. Ce n’était pas sûr qu’ils repartent en revanche. Pris dans la question, il n’eut pas le temps d’empêcher la folle qui tout à coup, se jeta sur une jeune mortelle juste derrière le jeune. La boucherie continua, violente, brève, mais sanglante et sans aucun charme. Stellan se redressa et tourna son œil de cobalt sur la flic qui leur intimait de l’aider. Nouvelle prise sur soi. « - Mes sujets et leur respect me manquent… » grogna-t-il en se détachant complètement du mur. Sérieusement, il n’allait quand même pas en venir à se mettre une couronne sur le crâne… ? Bon d’accord il allait se bouger. Pas pour les mortels qui tombaient comme des mouches dans le centre commercial, mais pour les siens. Parce que ça craignait sérieusement. « - On n’a pas vraiment le choix… » fit Stellan à Elliot. Puis il se mit aux trousses de la folle, tandis que son ouïe fut agressée par les sirènes de police qui se rapprochaient. Oui mais cette atmosphère soudaine… C’était de la magie. L’instinct du vampire se mit en branle, alerté, dérangé… Il continua sa chasse, connaisseur de ce domaine, la colère montante, les nerfs bouillonnants, tandis que les boutiques défilaient autour de lui, allée après allée. C’en était assez. C’en était trop. Les corps, le sang qui l’enivrait malgré tout et cette saloperie magique qui agressait son sensoriel… Il ne mit pas longtemps à retrouver la folle furieuse. Stellan se planta devant elle, près à lui bondir dessus au cas où elle fuirait encore. Bon sang, s’il n’avait pas presque cinq siècles au conteur, il serait devenu fou avec tout ce sang… « Tu vas arrêter ce bordel et t’expliquer parce que ma patience s’écoule sérieusement. » Stellan ordonnait, sans peur, sur le qui-vive.

Revenir en haut Aller en bas
Elliot Valentine

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Jamie Dornan
¤ MESSAGES : 166
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Anthony A. Daniels - Matt Santini
¤ AGE : 128 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche ~ Lien ~ Chronologie ~

Infant d'Alexander Perazzini

Dispo rp : 0/9 (full pour l'instant)
¤ GROUPE : Clan Nord/Ouest
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/11/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Mer 27 Déc - 14:49

Des emmerdes. Au moins la définition de Stellan était plus que claire. Pourtant, j’ai vraiment du mal à me concentrer sur les faits et ce qu’il se passe. La présence d’Arizona y est pour beaucoup, je ne cesse de lui adresser quelques coups d’œil en biais. Mal à l’aise de ses retrouvailles impromptues. A choisir, j’aurais préféré que ça se passe dans d’autres circonstances. Difficile de lui dire quoique ce soit entre Stellan qui capte les moindres détails, je le connais Ô que trop bien et cette folle qui nous fait son cirque et ça n’a aucun sens. Et voilà qu’un gamin se ramène comme si on avait besoin de témoins supplémentaires. Cette situation me gonfle, j’ai envie de me tirer loin d’ici. J’ai besoin d’appeler Alexander et je compose machinalement son numéro sur mon portable, mais rien n’y fait. A croire que le réseau est saturé. Bordel ! Notre inertie ne semble pas être du gout d’Arizona qui nous somme de nous bouger. Ouai bon ça va, y’a pas le feu au lac ! La fille s’agite et voilà qu’elle est infectée de sang. J’abandonne mon téléphone que je range dans ma poche et j’ai un mouvement de recul face à son apparence défoncée au sens propre comme figurée. Stellan s’agace de cette mise en scène qui dénature tellement notre race. C’est vrai que ça fait un peu trop théâtral à mon avis. Même Alexander trouverait ça grotesque. Mais elle décide de ne pas en rester là et s’attaque à la première vie humaine qui passe. Elle s’échappe et tranche les gorges à tour de bras. Arizona s’élance, Stellan sur les talons. Je regarde une seconde le gamin resté près de moi. J’ai la bouche ouverte, les crocs en alerte. « Casse-toi ! » que je le lui lance dans un râle. Tout ce sang me monte à la tête, tout ce sang me fait voir rouge. « Casse toi si tu veux rester en vie ! » Je fixe sa jugulaire qui palpite sous sa peau, je peux sentir son sang pulser. Une tension surréaliste tombe sur nous, l’air est affreusement chargé d’hémoglobine et je n’ai pas la maturité pour gérer ce genre de situation. J’ai encore du mal à contrôler ma bête surtout lorsqu’Alexander n’est pas là pour y veiller. Je sens la panique m’envahir. Le gamin ne bouge pas. Il est bouché ou quoi ? D’une main, je le repousse, l’envoyant valser plus loin. Il grogne en tombant. Mais il comprend pas ce con que je tente de lui sauver la vie ? A mon tour je m’élance dans la galerie. J’ignore ou sont les autres, je cherche juste à me tirer d’ici. Mais il y a quelque chose de bizarre, quelque chose qui annonce qu’on est pas sorti d’affaire et que la partie est loin d’être terminée. Les cadavres devant moi m’indiquent le chemin mais c’est de plus en plus difficile d’y résister. Tout ce sang. Cette odeur envoûtante. Ce sang encore chaud qui gicle des gorges ouvertes. Quel gaspillage ! Je ne peux pas y résister d’avantage, me jetant sur la première victime pour m’abreuver à sa gorge avec une soif intarissable. Je suis comme drogué et affamé, un truc de fou que je ne pige pas mais je ne peux m’y soustraire. J’entends la voix de Stellan devant moi qui s’adresse à cette fille, je sens la colère monter en lui mais qu’importe, c’est le cadet de mes soucis pour l’heure. J’enfonce mes crocs avec avidité dans cette gorge offerte, me délectant dans un gargarisme sonore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Mar 9 Jan - 19:51

L'Evadée Je suis complètement paumé, au milieu de ces gens qui ont tous l'air de savoir parfaitement ce qu'ils font. Tous doivent être bien plus vieux que moi et comprendre ce qui se passe bien mieux que je ne le pourrai jamais. Il y a cette vampire folle qui a attaqué quelqu'un et je me sens tellement vulnérable, moi le petit Initié qui venait ici juste pour acheter des cadeaux de Noël pour ma famille ! Putain de malchance de merde, c'était vraiment obligé que ça m'arrive à moi...Je regarde les autres, l'air penaud et vraiment paumé, les interrogeant du regard, quand la vampire repart en courant. Je sens que cette tuerie n'est pas prête de finir, pas besoin d'être devin pour le prédire cela dit...

Je m'élance avec les autres, mu par un instinct de conservation intense. Même si l'un des vampires semble croire que je serais mieux seul à m'enfuir, je sais que si je reste avec eux, avec ces êtres surnaturels qui savent ce qu'ils font, je m'en sortirai probablement. L'air est électrique, des choses s'y agitent. Si il y a bien une chose pour laquelle je suis doué, c'est repérer les traces de magie dans l'air et sentir quand des sortilèges sont à l'oeuvre. Et là, c'est le cas. Une puissante magie nous enferme dans ce lieu, une puissante magie tend l'air et le rend presque compact, je peux sentir cette force sous-jacente comme si elle était physique. Et je m'arrête net, levant la tête en regardant autour de moi, perturbé par toute cette énergie qui se dégage.

Des bruits sordides me font redescendre de mon nuage et je pose les yeux sur l'origine de ces bruits. C'est l'homme qui m'a parlé, qui m'a dit de me barrer. Il semble être devenu fou, ou du moins pour moi ça y ressemble. Il attaque à la gorge une des victimes de la vampire folle ! Non mais on est en plein délire là ! Je me précipite vers lui, essayant de l'arracher à cette pauvre victime qui doit être morte à présent...Comment peut-il faire ça enfin...? " Arrête ! Laisse la ! Hey ! Lui aussi il devient malade, il l'a bouffée ! " Que je m'écris à l'intention des deux autres encore sains d'esprit qui m'accompagnent. Je lutte toujours pour que le vampire laisse la pauvre malheureuse, lui filant des coups avec mes poings et tentant de le tirer loin d'elle.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
The legend

avatar

Compte Fondateur


http://moons-spell.forumactif.com

¤ AVATAR : London
¤ CRÉDIT AVATAR : by Lilie
¤ MESSAGES : 910
¤ POINTS : 202
¤ AGE : Je suis éternel
¤ ZONE LIBRE : Compte Fondateur, ne pas mp -

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/10/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Sam 13 Jan - 17:03



L'évadée
Stellan • Elliot • Arizona • Sidney





@Arizona Sumners, @Stellan Håkansson, @Sidney Marlowe  et @Elliot Valentine



La Vampire rousse fuit le regard de Stellan. Elle geint, elle semble souffrir. De son nez coule encore du sang. Et elle hurle, de douleur. Une douleur magique qui semble s'emparer d'elle et consumer son corps. Elle se tord en deux. Soudain, toutes les créatures surnaturelles (Vampires, Sorcières, Loups uniquement) ressentent cette même douleur. La tête semble vouloir exploser, les oreilles se mettent à siffler de façon insupportable. Des hurlements se font entendre partout dans le centre commercial.

Les lumières s'éteignent. Quelques néons clignotent encore. L'ambiance est de plus en plus pesante et le calme s'installe. La douleur s’évanouit.

''Ils sont là..." murmure la Vampire folle. ''C'est pire. Ils sont là." Son regard se pose sur Stellan, un sourire sur ses lèvres. ''Fuyez les. Ils vont vous tuer."

Elle semble retrouver ses esprits, son calme. Si vous vous approchez d'une baie vitrée, vous pourrez peut-être voir des hommes tout en noirs qui prennent le relais des forces de l'ordre londoniennes. Un bas, une femme, aux cheveux blonds, observe l'établissement. Et dans vos têtes, une voix féminine raisonne.

- Rendez-vous, aucun mal ne vous sera fait.

''Elle ment. Ils vont tous nous tuer. Il faut sortir de là !"



En bas, la femme blonde est Ophélia A. Pierce, chef de l'Alliance à Londres, mais vous l'ignorez tous. L'ambiance est lourde dans le centre commercial. Vous entendez quelques cris dans les boutiques, des coups de feu parfois. Des hommes sont rentrés. Fuyez les. Cherchez un moyen de vous cacher, de jeter un sort de protection ? Tentez, unissez vos forces et luttez contre ces hommes qui vous veulent du mal. Ou alors plaidez votre cause ? A vous de voir.

Note : vous pouvez tuer des soldats, nous ne vous en voudront pas. Une petite boutique ésotérique se trouve au 1er étage, si ça peut vous aider. Vous pourrez jouer un second tour sans l'intervention du MJ. Faites vous plaisir.





Revenir en haut Aller en bas
Arizona Sumners

avatar

Alpha du Centre • Admin



¤ AVATAR : Marie Avgeropoulos
¤ MESSAGES : 286
¤ POINTS : 38
¤ MULTIS : Yuma Locklear + Dante G. Wood
¤ ZONE LIBRE :

~We are one~

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 03/11/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Mar 23 Jan - 18:57



L'évadée
Stellan • Elliot • Arizona • Sidney




C’est ta manière d’être, tu es assez spontanée comme femme, à quoi bon faire semblant, chassez le naturel et il revenait au galop. Ton côté louve n’a fait qu’accroitre ceci depuis que tu as fusionné. Puis autant que les gens apprennent à te connaitre tel que tu étais, dans ton intégralité, c’était à prendre ou à laisser et au moins vous étiez rapidement fixés. Pas de mauvaises surprises après des semaines, hop hop hop défauts et qualités tu posais tout sur la table directement, pas de temps à perdre. Alors forcément tu t’en moquais que Stellan ai pu mal prendre la chose, une seule chose te préoccupait à cet instant, à savoir comment vous dépêtrer de cette situation merdique dont les conséquences allaient être désastreuse. La situation allait desservir les vampires à n’en pas douter. Vous encore les loups seriez préservés et il vous était plus aisé de vous cacher. En revanche les « sangsues » avec leur absence de faculté à sortir en journée c’était une autre paire de manche à n’en pas douter. Puis la nécessité de devoir se nourrir de sang faisait en sorte que les gens les voyaient comme des suppôts de Satan. Bien qu’encore Edward Cullen avait réussi à adoucir les mœurs l’époque n’étant plus à Buffy fort heureusement. Ouais le mot emmerde employé par l’interlocuteur de ton ancien amant n’aurait pas pu être mieux choisit en fin de compte, parce que les emmerdes vous y étiez jusqu’au cou. Vous vous y noyiez même.

Ton cerveau il carburait. L’adrénaline elle parcourrait tes veines. En d’autre cas si tu avais été une louveteau le risque aurait été que tu te transforme. La peur étant devenu le parfum d’ambiance de l’environnement dans lequel vous vous trouviez. Forcément ça t’agressait le museau et ton nez était presque froncé. Tu suis l’échange que Stellan a débuté. Tu te dis que peut-être que si un congénère s’adresse à elle, elle va se calmer. Tu dois la garder en vie, tu aurais pu tirer, néanmoins les informations qu’elle possède te semble nécessaires. Même pour toi dont le surnaturel est un quotidien toute cette situation n’est guère normale. Tes instincts en sont décuplés hélas ce n’est pas suffisant en cette soirée.  Tu as juste le temps de te retourner, ton sixième sens te hurlant de vérifier où en est Elliot.  Enfin ça n’est pas tant la petite voix dans ta tête qui t’a fait te retourner, c’est plutôt ce « gamin » qui semble s’acharner à le frapper. Il te faut à peine une seconde avant de comprendre. Tes yeux s’écarquillant sous l’abomination qu’il est en train de commettre, devenant presque fou à son tour. Ta main s’élance prête à aider à l’immobiliser, mais il est trop tard alors que les mots sortent de ta bouche : « Elliot, non ! ». Le jeune homme est loin de se douter combien il se met en danger à tenter de stopper un prédateur qui est en train de se sustenter.

Putain ça n’est vraiment pas ta soirée. Voici ta dernière pensée avant que la douleur ne t’assaille. C’est l’enfer qui se déchaine dans ta tête. Tombant à genoux dans un gémissement étranglé. Ton regard se relève vers tes deux comparses, ce n‘est pas toi qui est prise de folie. Manifestement vous êtes pas mal à être touchés, sauf celui qui a tenté de raisonner Elliot. Mais pour tout avouer tu crains davantage le calme qui suit la tempête. L’électricité a été coupée et enfin tu comprends ce que ça signifie, c’est après tout ton métier. Tu ne réfléchis cette fois plus, l’instinct de survie prend le pas sur le calme. Ton arme est sortie de ton étui alors que tu te relèves. Qu’importe les différents qu’il peut y avoir entre vous, vous devez vous unir. La voix qui vous demande de vous rendre ne fait que confirmer tes doutes qui a présent sont devenu une certitude que tu ne peux t’empêcher d’exprimer à haute voix au trio avec toi. « Ils nous ont isolé. Communication, électricité et je pari que les issues sont barricadées. Ce n’est pas mes collègues ! » Ta tête se secoue, normalement il en faut beaucoup pour te mettre dans un tel état. Ta peau est parcourue de frémissement dû à l’agitation de la bête en toi. Tu es presque haletante. « Les choses ne vont pas se faire avec pacifisme, ça n’est pas possible ! Elle a tué, ils vont l’éliminer. Et bordel ils emploient de la magie. Faut qu’on bouge, on ne peut pas attendre qu’ils viennent nous cueillir. Jouons au même jeu qu’eux, c’est notre seul moyen de nous en tirer, mais on a besoin d’agir ensemble. » Ton regard se fait inquisiteur. Tu ôtes la détente de ton arme, son poids se fait rassurant dans ta main qui la serre convulsivement. Tu espères être parvenue à les raisonner. Tes yeux se tournent vers ton ancien copain, malgré vos différents tu espères qu’il t’écoutera au moins cette fois-là. Vos griefs vous les réglerez plus tard si vous vous en sortez vivants, à présent c’est tout ce qui t’importune, aussi égoïste cela soit-il. Bien que préserver la vie de cette étrangère semble se révéler être d’une certaine importance.



Revenir en haut Aller en bas
Stellan Håkansson

avatar

Vampire



¤ AVATAR : James McAvoy
¤ CRÉDIT AVATAR : Wilhiane
¤ MESSAGES : 109
¤ POINTS : 20
¤ AGE : 35 ans / 497 ans
¤ ZONE LIBRE : FicheLiensRps
¤ GROUPE : Roi du Clan de Stockholm
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/11/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Dim 28 Jan - 19:19

L’évadée
Elliot, Sidney, Arizona

1 1


La folle n’avait pas vraiment de réaction. Stellan était en ébullition colérique, et ses expirations étaient accompagnées de légers grognements inhumains qui commençaient à s’y mêler. La rage, il en était plein. L’impatience, l’instabilité qui cognait là-haut, la froideur de son sang aurait presque pu s’échauffer sous l’humeur qui se peignait en rouge vif. Il tourna la tête lorsqu’il entendit l’exclamation de la brune et l’agitation derrière lui. Elliot avait cédé. Merde… Le Roi fit un pas vers lui, dévisageant la scène du jeune homme au comportement suicidaire envers le vampire qui s’abreuvait avidement. Un véritable bordel à son apogée, le désordre dans toute sa splendeur, maillon après maillon, qui se tissait solidement… Mais il fut soudainement pris d’une douleur, brusque, vicieuse, quelque chose comme il n’en avait jamais senti auparavant. Ça lui enserrait le crâne qu’il aurait cru prêt à exploser, ça lui vrillait dans les tympans, c’était pénible, terriblement insupportable. Stellan dut faire un effort pour résister, agir malgré la douleur, malgré l’agitation furieuse de son esprit qui ne supportait pas le manque de contrôle. Il entendait, ça criait, ça hurlait, les plaintes qui fusaient et montaient vers les plafonds, agressant sans vergogne l’ouïe du vampire qui grognait véritablement. Et puis la lumière mourut. Ou presque. Les pupilles se dilatèrent automatiquement, rongeant quasiment tout le cobalt de l’iris, et la vision nocturne offrit un tout autre aspect de ce qui était devenu, leur prison d’un moment. Puis enfin, la douleur ne fut plus non plus. Évanouie, aussi vite qu’elle était venue. Stellan aurait voulu tuer la folle sur le champ. Elle recommençait son charabia, ses conneries qui sortaient à flot de sa gueule pleine de sang. Et elle osa même sourire en le regardant droit dans les yeux. Il la dévisagea, le regard emprunt d’une rage profonde.

Pourtant il s’empressa de tourner les talons, venant rapidement vers son ami après s’être interposé entre lui et le jeune homme qui s’était acharné inutilement. « Écarte-toi si tu tiens à ta vie, déclara Stellan avec une autorité impatiente avant de se tourner vers le vampire. Elliot, qu’est-ce qui t’a pris, putain ? Lâche-ça, on a assez d’emmerdes comme ça. » D’une poigne ferme qui n’attendait pas d’avis, il écarta le corps déjà à moitié mort de sa victime, un peu brusque et grognant, incapable de remettre l’ordre dans sa tête où la mécanique s’enrayait sérieusement. Ils furent de nouveau interrompus, cette fois par une voix de femme qui avait le culot de sonner comme un avertissement. Pitoyable. Stellan ne put s’empêcher de rire, un rire de dédain qui ne cachait pas son dégoût. Il tourna la tête vers la rousse qui rappelait sa présence en braillant de nouveau, et ce ne fut que l’intervention de la flic qui l’empêcha d’appliquer ses desseins de mise à mort. Elle faisait presque comme un rapport à haute voix, assurant que ce n’était pas ses collègues qui étaient en cause. Stellan fronça un sourcil, incertain que ce soit une bonne ou une mauvaise nouvelle. De plus qu’il sentait l’agitation de la brune qui avait dégainé. Il était bien d’accord que ça ne pouvait pas se passer tranquillement. Et même que ces abrutis à l’extérieur l’auraient voulu comme tel, c’était trop tard… Ce qu’ils avaient fait était impardonnable ; le Roi ne laisserait certainement pas passer ça. Les mandibules crispées, il aurait volontiers foncé dans le tas pour sa part, bien qu’il faille réfléchir de manière plus… posée. « Qu’elle crève, je peux même leur rendre ce service… déclara-t-il en se tournant vers la rousse avec un regard sauvage, avant de flairer les nouvelles présences parasites qui finirent par le faire acquiescer. Certes, on se tire d’ici et ensemble, mais pour aller où ? On ne va pas jouer à cache-cache toute la nuit, et tout le monde ne supporte pas le jour ici, donc va falloir réfléchir à un moyen de sortir, et promptement. » Les soldats approchaient, et Stellan percevait leurs pas qui couraient dans les allées du centre, alors que déjà les coups de feu éclataient de temps à autres. Pas de quoi se faire prier pour déguerpir. Le Roi prit la tête et se dirigea là où il pouvait maintenir un maximum de distance entre eux et les soldats. Bon sang, et dire que c’était eux qui leur couraient après et pas le contraire… Ça le rendait dingue. De même que tous ces effluves de sang que gerbaient les cadavres clairsemés au sol. Un peu moins de cinq siècles n’étaient pas de trop pour y résister, il comprenait que le jeune vampire avait cédé. Or Stellan ne s’était pas nourri ce soir et il comptait bien le faire à la gorge de ces abrutis. À cette idée, l’impatience monta tout à coup, et l’instabilité qui lui trottait dans les nerfs depuis un moment, prit le dessus… Il se stoppa pour se tourner vers la provenance des pas de ceux qui les cherchaient, grondant comme le prédateur qu’il était, davantage bestial qu’humain. « Ça ne devrait pas se passer comme ça… Ils veulent de la chasse, il faut leur en donner… On doit répliquer ! »
Revenir en haut Aller en bas
Elliot Valentine

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Jamie Dornan
¤ MESSAGES : 166
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Anthony A. Daniels - Matt Santini
¤ AGE : 128 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche ~ Lien ~ Chronologie ~

Infant d'Alexander Perazzini

Dispo rp : 0/9 (full pour l'instant)
¤ GROUPE : Clan Nord/Ouest
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/11/2017


MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ] Sam 3 Fév - 19:59

Il l’a bouffée ! Ouai, et alors ? Je grogne, sans lâcher la gorge, sans cesser de m’abreuver mais l’idiot n’a visiblement pas compris à qui il a affaire et commence à m’asséner de coups pour me faire lâcher prise. Il a vraiment l’intention de continuer à vivre celui-là ? Je grogne, prêt à me retourner contre lui mais je veux boire encore, j’en ai besoin. Ce sang m’apaise et me redonne la force qui pourrait me manquer aussi. J’ai comme l’intuition qu’on est pas sortie d’affaire avec cette histoire. Je lâche enfin ma proie, redressant la tête. Le sang dégouline sur mon menton que j’essuie rapidement du revers de la main. Le môme s’est arrêté de frapper mais continue son flot incessant de paroles insensées. Je m’apprête à lui faire payer ses mots, ses gestes, mais une voix m’interpelle. « Elliot, non ! » Mon regard cherche aussitôt et croise le sien. Je m’accroche à elle pour ne pas céder, pour ne pas le tuer. Parce qu’elle m’en voudra, je le lis dans ses yeux. Je me recule lentement en relâchant ma proie qui s’écroule devant moi, me guidant de son regard comme s’il était un phare au milieu de la nuit. J’entends alors des coups de feu. J’en ai rien à battre, on a rien à voir avec toutes ces conneries, c’est quoi le problème ? « Bordel de merde ! » que je murmure pour moi-même. Les lumières s’éteignent, il ne manquait plus que ça. Une douleur intense me prend au creux des tripes, me vrille le crâne. J’essaye de ne rien montrer, mais c’est franchement douloureux, je n’ai jamais connu ça. Ari parle à voix haute pour nous tous, nous informant de ce que nous avons déjà compris. Je croise à nouveau son regard, il est ancré dans le mien. Je comprends qu’elle compte sur moi pour qu’on s’en sorte ensemble. Heureusement qu’Alex n’est pas là, il n’en aurait pas été question une seconde, quoiqu’elle dise et quelque en soit les circonstances. Moi-même je dois dire qu’il en serait de même si ça n’avait pas été Ari en face de moi. Mais là c’est elle, et ça change tout.

Stellan arrive rapidement jusqu’à moi, écartant le môme que j’avais oublié, étant totalement concentré sur la louve. Il me fait la leçon comme s’il était mon père. Mais là aussi, je n’ai pas vraiment de réaction. Je lâche pourtant le regard d’Ari et me tourne vers mon ami qui a décidé de me dégager de cette situation. « Ca va… j’ai tué personne ! » Je ricane en me relevant sous sa poigne. Je me tiens pourtant le crane en grimaçant ce qui n’échappe pas au regard de mon ami que je trouve bien moins impassible que d’ordinaire. Une voix de femme résonne alors, nous sommant de nous rendre. Sérieux ? Stellan ricane en balayant cette menace de son rire glaçant. Je le connais maintenant suffisamment pour savoir qu’il est pas de ces vampires qui se laissent impressionner facilement. Et je serai surement bien moins serein s’il n’était pas là avec moi. Il prend alors la parole pour expliquer son ressenti sur la situation. Il n’a pas tort, on va faire quoi là ? Je m’avance à mon tour, m’approchant en désignant la rousse. « C’est à cause d’elle tout ça ! » Pourtant ma voix sonne faux et j’ai beau tenter de m’en convaincre, je sais très bien que non, c’est plus grave que ça. Elle n’est qu’une excuse qui servira à coincer tout le monde et ils ne sont pas là pour parlementer. On entend des cris dans la galerie, on entend des gens courir et ce n’est pas la peur qui anime ces jambes. Ils sont en train de nous encercler pour nous cueillir comme des débutants. « Non il faut pas rester là, pas dans la galerie en tout cas, venez ! » Je leur adresse un regard à chacun pour les inviter à me suivre. Je me demande si on peut sortir par les toits mais j’imagine que des hélicos sont là, garnis de snipers prêts à tirer sur tout ce qui bouge. Sans réfléchir, je prends l’escalier pour gagner l’étage au-dessus. Je passe en revue rapidement les boutiques qui s’alignent devant moi. Fringues, fringues, parfums, fringues. Bordel ! C’est pas ça qui va nous aider ! Téléphonie, fringues. Mon regard s’arrête alors sur une petite boutique, m’écriant. « La bas ! » Je m’élance sans réfléchir, sans savoir ce qu’on va en faire, mais c’est l’endroit le plus approprié dans cette situation. La petite boutique d’ésotérique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ]

Revenir en haut Aller en bas
L'évadée [ Stellan • Elliot • Arizona • Sidney ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» J'avais dit que je trouverais un prétexte pour avoir un perso nommé "Elliot".
» Elliot - croisé spitz - né en 2009 - SPA FORBACH - DECEDE
» 07. Sometime, sorry is not enough
» Natascha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Nord de la Tamise :: Le Nord-
Sauter vers: