RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Moon's Spell ferme ses portes. Merci à tous et à toutes pour cette belle aventure.
Le forum devient privé, réservé à ses membres qui veulent encore y rp. Plus d'infos par ici.


Partagez|

Mauvaise nuit... Ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 57
¤ POINTS : 46
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Mauvaise nuit... Ou pas  Sam 12 Jan - 20:27

Mauvaise nuit... Ou pas


Les bras croisés sous la tête, Klara regarde le plafond avec intensité sans savoir ce qu'elle cherche à trouver dans l'uniformité de la peinture. Un plafond uni n'a jamais donné de réponses, il ne va pas prendre vie sous ses yeux pour répondre à toutes les interrogations de l'hybride. Il ça reste horriblement silencieux comme pour la narguer de la voir incapable de trouver le sommeil et elle le déteste pour cela. Tu es stupide Klara! Sa propose pensée résonne dans sa tête alors, elle vient attraper l'oreiller pour se mettre en boule dans son lit en tentant de fermer les yeux pour s'endormir. C'est son esprit qui refuse de la laisser tranquille, laissant défiler des tas de questions. Elle sait très bien qu'une partie des réponses se trouve dans son dossier. Celui-là même qu'elle n'a pas ramené à l'appartement et qu'elle n'a pas pris le temps d'ouvrir pour savoir ce qu'elle pouvait trouver sur elle. En réalité ce n'est pas un manque de temps qui l'a empêché de lire autre chose que sa mission assignée mais la peur de ce qu'elle pouvait y découvrir.

Klara n'a toujours pas dit à Henrik pour son dossier, là encore, c'est une histoire de peur. La crainte qu'il la trouve stupide de ne pas vouloir l'ouvrir quand lui, de son côté, n'a pas hésité à le faire en plus de le partager avec elle. Ce n'est pas un manque de confiance vis-à-vis d'Henrik, cette juste cette fichue peur d'apprendre qu'elle a toujours été comme cela. Toujours énervée, toujours sur les nerfs, toujours à vouloir frapper le premier venu pour une phrase de travers. Klara veut croire qu'elle a été une meilleure personne qui n'a pas toujours été dirigée par la colère. Ouvrir son dossier c'est tuer les espoirs dans lesquels elle s'enferme pour faire face à toute cette situation. Regarder ce qui est écrit sur elle, c'est avoir des certitudes et ça lui fait peur. Klara sait que c'est contradictoire de chercher à maintenir des incertitudes quand, dans le même temps, elle veut des réponses. Elle n'a jamais prétendu être saine d'esprit en même temps !

Le sommeil la trouve difficilement et de manière agitée. Morphée ne doit pas savoir comment s'y prendre avec elle, le marchand de sable ne sait pas dosé correctement cette poudre dorée sur l'hybride. Elle ne plonge pas dans un sommeil de plomb, son esprit semble avoir encore assez d'énergie pour lui repasser des brides d'images... De souvenirs. Les pièces sont toujours blanches et impersonnelles, la douleur et les cris sont souvent présents dans sa tête. Le corps endormi de l'hybride s'agite sous la couette, tourne et tourne encore comme pour faire fuir ces images dérangeantes qui l'empêche de récupérer pleinement d'un manque de sommeil évident. Les images changent, cette fois elles sont différentes des autres. Klara se voit plus jeune et paniquée quand des bruits de lutte se font entendre. C'est une louve, une vraie, quand elle se transforme pour tenter de protéger ceux qu'elle considère comme les siens. Des coups de crocs et de griffes sont donnés contre des hommes en noir entraînés et équipés. Ce sont les siens qu'elle voit tomber et être embarqués quand elle est transportée par une rage qu'elle connaît encore aujourd'hui. Mais cette rage ne suffit pas, sa volonté ne fait pas le poids contre l'argent qui passe dans son corps.

L'ancienne louve se réveille en sursaut, assise sur son lit pour retrouver sa respiration. C'est la première fois qu'elle a une vision hors de ces murs blancs d'un endroit inconnu. C'est la première fois qu'elle apprend qu'elle n'était pas seule avant, qu'elle avait des gens à qui elle tenait, qu'elle avait été dans une meute. Aucun œil rouge pour prouver que cette meute était la sienne pourtant, il devait y avoir quelque chose de plus ou moins similaire, parce qu'elle se faisait un devoir de protéger les siens. Un échec.

Klara ne sait même pas pourquoi elle vient de se lever pour quitter sa chambre. C'est dans un débardeur/shorty qu'elle traverse une partie de l'appartement pour venir ouvrir la porte de la chambre d'Henrik. La brune ne réfléchit pas à ses actions, pas plus qu'elle ne réfléchit à ce besoin qu'elle n'explique pas. C'est pourtant dans les bras de l'homme qu'elle vient se glisser pour se mettre derrière lui et venir entourer le ventre d'Henrik de son bras. Elle ne dit rien, s'est faite discrète – autant qu'on peut l'être en étant hybride mais qu'on est face à un autre membre de cette espèce. Malgré tout cela, Klara sait très bien qu'elle a réveillé ce colocataire un peu particulier.

« Ne l'ouvre pas. »


Qu'elle lui glisse à voix basse. Elle n'a pas envie d'entendre une remarque qui le caractérise. Ou peut-être que si. Putain, elle n'en sait rien ! Klara veut seulement arrêter de réfléchir et, aussi étrange que ça puisse paraître, sans qu'elle ne puisse l'expliquer, c'est encore avec lui qu'elle est la plus sereine. C'est avec lui qu'elle se sent plus en sécurité.






©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Henrik Aslakson
Henrik Aslakson
Hybride
Agent Unité 101


¤ AVATAR : Alexander Dreymon
¤ CRÉDITS : Merci Klara !
¤ MESSAGES : 65
¤ POINTS : 38
¤ AGE : 482 ans (32 physiquement)
¤ GROUPE : Hybride
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  Mar 15 Jan - 18:48


Mauvaise nuit... Ou pas

Les réponses ne viennent pas, à croire que même quand on pense avoir trouvé une solution, il faut savoir prendre son mal en patience. J’espérais que cet appartement puisse m’apporter des réponses, d’après des sources, il s’agissait bien de l’endroit où j’habitais avant de disparaître de la circulation, ce n’est donc pas offert par ceux qui nous contrôlent, ils me l’ont juste rendu. Pourtant j’ai eu beau retourner l’appartement dans tous les sens, je n’ai rien trouvé, pas le moindre petit indice qui m’informerait de ce qu’a été ma vie autrefois. Cet appartement aurait pu appartenir à n’importe qui tant ils l’ont bien nettoyé, vidé de toute affaire personnelle. C’est assez désespérant en fait de courir après des indices qui ne mènent finalement nulle part. Klara ne semble pas mieux s’en sortir que moi de ce côté-là et ça joue un peu sur mon humeur, peut-être parce que je m’attendais à ce qu’on ait des réponses beaucoup plus rapidement que ça et que le fait qu’aucun de ne nous ne semble avancer est de plus en plus décourageant.

Claire Montgomery, j’espérais que le fait qu’Alex me livre ce nom m’aiderait à avancer dans mes recherches, mais pour l’heure je ne suis pas parvenu à remettre la main sur cette femme. Qui est-elle ? Où vit-elle ? Je ne sais pas si on lui a fait du mal ou si elle a juste déménagé loin d’ici. Peut-être même n’est-elle plus de ce monde. Qui était cette fameuse Claire par rapport à moi ? Il y a beaucoup de questions que j’aimerais lui poser mais il me faudrait pour ça la trouver. J’ai l’impression de creuser un trou sans fin. Je n’ai toujours pas parler d’elle à Klara, peut-être parce que je sais au fond que cette femme a eu un impact bien trop fort dans ma vie pour le partager comme ça. Mais dois-je être celui à blâmer alors que Klara ne m’a même pas confié avoir remis la main sur son dossier ? Je ne crois pas.

Je ne parviens pas à trouver le sommeil dans ce lit pourtant bien confortable. J’ai l’impression que le simple fait de dormir me fait perdre du temps mais c’est pourtant pire encore lorsque mes nuits sont accompagnées par l'insomnie, ne pas reposer mon esprit et continuer de me poser des questions en boucle est une torture. J’entends le sommeil agité de Klara à côté, ce n’est pas la première fois et je sais qu’il est inutile d’aller la réveiller, elle n’apprécie pas spécialement que j’intervienne lorsque ça ne va pas et il pourrait par ailleurs s’agir d’un souvenir. Alors je reste là et j’attends, probablement que le soleil se lève. Je me tourne sur le côté, espérant trouver une position plus confortable et j’écoute les aiguilles de l'horloge tourner.

La porte de la chambre s’ouvre et je sens Klara approcher. Je m’attends à ce qu’elle me réveille pour me parler, je m’attends à ce qu’elle me frappe sans la moindre raison mais je ne m’attends pas à ce qu’elle se glisse dans mon lit et m’enlace de la sorte. Un sourire vient automatiquement étirer mes lèvres et Klara doit s’en rendre compte, parce qu’avant même que je n’ai eu le temps de dire quoi que ce soit, elle me met en garde de ne pas l’ouvrir, ce qui ne fait au final qu’agrandir un peu plus mon sourire.

« Je sais aussi profiter des bonnes choses en silence. »

C’est que je ne tiens pas non plus à la faire fuir. Ma main se pose sur la sienne dans un geste réconfortant, mais je finis par me remettre sur le dos, sans lâcher cette main pour autant. Maintenant que Klara est là autant qu’elle y reste.

« Encore un cauchemar ? »

Sauf que cauchemar correspond souvent à souvenir chez nous et c’est ça qui est problématique. Est-ce que pour une fois on ne pourrait pas faire un beau rêve de notre passé ? A croire que nous n’avons vécu que de sales trucs. Quoi que j’ai bien fait un rêve, une fois, enfin si on peut appeler ça un rêve, mais je ne suis pas certain que ce rêve était réel, l’époque, les vêtements, les armes, tout me semblait bien différent de notre monde actuel.

« J’ai fait un rêve étrange l’autrefois. J’étais assis fièrement sur le dos d’un cheval blanc, une magnifique épée en main, et je menais une grande armée au combat. » Si je parle de ce rêve, c’est surtout pour aider Klara à penser à autre chose, c’est un peu comme une histoire qu’on raconterait pour calmer un esprit, sauf que là tout est bien plus réel que je ne le crois. « J’étais en tête de ligne, j’observais l’ennemi qui nous faisait face mais je n’avais pas la moindre crainte malgré leur nombre supérieur. J’ai regardé le ciel et j’ai su que des forces bien plus puissantes nous protégeraient. » Odin, Thor, Freija et tous ces dieux et déesses en qui j’ai tant cru. J’étais confiant parce que j’étais croyant et je savais qu’à défaut de rester en vie sur le champ de bataille, je trinquerai à leurs côtés au Valhalla.

« Des hommes cognaient dans les tambours et jouaient cette mélodie macabre. Tout le monde attendait la fin avec respect puis vint le silence, cinq bonnes secondes peut-être et finalement les cris de guerre. J’ai galopé jusqu’à l’ennemi, épée brandie, suivi de fiers acolytes. Nous avons bataillé comme des bêtes, rien ne semblait capable d’épuiser les hommes qui combattaient sur ce terrain de guerre. Ni la pluie, ni la boue, ni le sang. » J’ai toujours été un bon conteur, du moins à l’époque. Je raconte cette histoire comme si j’avais pleinement vécu tout ce qu’il s’est passé, sans me douter que ça a bel et bien été le cas. « Malheureusement je me suis réveillé sans savoir quel camp a fini vainqueur, mais j’ai envie de croire que c’est le mien qui l’a remporté. »


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 57
¤ POINTS : 46
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  Dim 20 Jan - 23:24

Mauvaise nuit... Ou pas


Irrécupérable. Ce mec est irrécupérable ! Klara soupire pour la forme parce que, en réalité, elle a surtout envie de sourire bien qu'elle se retient. Il faut savoir sauver les apparences. Et n'allez pas lui dire qu'elle ne le frappe pas parce qu'il vient attraper sa main avant de se mettre sur le dos. Elle niera fortement et fermement. La brune relève la tête pour venir se caler sur l'épaule d'Henrik et s'installer plus confortablement. Quand il demande si c'est encore un cauchemar qui vient de la réveiller, Klara hausse les épaules sans répondre, pas certaine de la réponse à apporter. C'était différent, elle était ailleurs dans cette vision et, Klara, elle essaye encore d'organiser ses pensées.

C'est Henrik, contre toute attente, qui se met à parler. Pas pour lui faire des sous-entendus, pas pour faire son Henrik qui a toujours quelque chose à dire quand il est à moins de deux mètres d'une femme. Non, il parle d'un de ses rêves et Klara se surprend à l'écouter sans rien dire. Pas de petites piques ironiques, pas de frappe sur le coin de la tête, ni même de rire qui se veut moqueur. Elle l'écoute vraiment avec cette impression d'être transportée à une autre époque comme simple spectatrice d'une bataille qui se jouerait sous ses yeux. Transportée, Klara ne se rend même pas compte que les bouts de ses doigts jouent sur la peau d'Henrik. Il y a ce côté rassurant qu'elle ne pourra pas expliquer. Rassurant et agréable, comme si ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouva là, à écouter religieusement l'une de ses histoires. Sa façon de narrer, son timbre de voix et le rythme qu'il met dans ses phrases résonne comme quelque chose qu'elle connaît. Un peu comme ces berceuses qu'on impose à un enfant pendant les premières années de sa vie, cette musique qu'il oubliera plus tard mais qui, en l'entendant, lui rappellera ce sentiment de cocon rassurant.

Klara a presque l'impression d'entendre ces tambours dont il parle, de sentir cette pluie sur son visage alors que le combat s'engage entre les deux camps. Elle n'aura pas l'issue du combat, Henrik dit s'être réveillé avant de savoir et l'ancienne louve se met à sourire.

« Je suis certaine que c'est ton camp qui l'a remporté. » Elle n'a pas le moindre doute et cela s'entend au timbre de sa voix. « Tu n'es pas le genre de personne à quitter un champ de bataille en voyant qu'elle est perdue. Tu serais resté avec les tiens jusqu'au bout. »

Elle ne croit pas que leurs rêves peuvent être que des histoires inventées par leurs cerveaux. Si elle vient de réussir à avoir des visions de sa vie avant cet endroit froid, blanc et douloureux, elle ne doute pas que ce soit aussi le cas d'Henrik. C'est lui qui a eu la première vision, lui qui a eu la première assez réaliste pour qu'il bouge comme un somnambule, encore lui qui a pu décrire le premier visage. Même si c'est vexant, il semble normal qu'il ait été le premier à avoir un rêve de sa vie avant qu'il ne devienne un hybride. Alors si tout cela s'est produit, elle ne peut pas douter de sa victoire. Sauf si c'est au bord de la mort qu'on l'a retrouvé pour en faire un vampire.

« On sait d'où te viens ton côté « preux chevalier » maintenant. »

Elle sourit. Le preux chevalier n'est pas vraiment celui qui va vaincre toute une armée avec la sienne, sauf si une princesse est à sauver au bout de la bataille. Elle préfère croire que ce n'est pas le cas, tout en sachant pertinemment qu'il a dû avoir une vie et des tonnes d'amantes. Ce sont ce genre de pensées qu'elle chasse rapidement et, pour ce faire, c'est à son propre cauchemar – parce qu'elle ne peut pas le qualifier de rêve – qu'elle repense.

« Je crois que j'ai rêver de... » Un enlèvement ? Elle ne sait pas comment elle doit qualifier cela. « J'étais avec tous ces loups en pleine nuit et on se reposait paisiblement. Puis il y a des hommes qui sont arrivés et j'ai eu cette sensation de devoir protéger les miens, sans réussir à y parvenir. » Elle plisse les yeux, se concentre pour ne pas s'attarder sur ce sentiment d'échec qui lui est douloureux alors qu'elle est incapable de citer ne serait-ce qu'un prénom. « C'est assez étrange parce que, ces hommes, ils ont tout de ceux qu'on voit dans nos missions. Les méthodes sont les mêmes, l'uniformité de leurs vêtements aussi. Mais, en même temps, ils étaient différents. L'équipement n'était pas aussi sophistiqué, tout semblait venir d'un autre temps sans pour autant être vieux. »

Ce qu'elle veut dire, c'est que c'est ancien sans pour autant en être au temps des chevaux et des épées. Si Klara n'était pas contre Henrik, elle aurait déjà été allumer un ordinateur pour voir l'évolution des armes à feu. Elle y trouvera peut-être l'une de celle qu'elle a pu voir dans son cauchemar et avoir une idée de l'époque. Et, en même temps, si ça correspond bien au moment où elle s'est faite enfermée dans cet endroit inconnu, elle risque de déprimer en apprenant le temps qu'elle a passé entre ces murs.

« J'ai récupéré mon dossier. »

Elle s'entend parler et se fige. Ça n'a rien à voir avec son cauchemar, ça n'a aucun rapport avec la discussion qu'ils ont. Elle s'entend et s'étonne. Pourquoi lui dire maintenant ? Comme ça, sans même y mettre un peu les formes ou attendre qu'il lui demande où elle en est dans ses recherches ? Peut-être un sentiment de culpabilité inconscient qui se réveille parce qu'elle se sent bien à cet instant.

« Désolée, je ne sais pas pourquoi je te dis ça, comme ça. » Elle aurait voulu y mettre les formes, trouver le bon moment. « Je voulais t'en parler après l'avoir lu. »




©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Henrik Aslakson
Henrik Aslakson
Hybride
Agent Unité 101


¤ AVATAR : Alexander Dreymon
¤ CRÉDITS : Merci Klara !
¤ MESSAGES : 65
¤ POINTS : 38
¤ AGE : 482 ans (32 physiquement)
¤ GROUPE : Hybride
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  Jeu 24 Jan - 13:58


Mauvaise nuit... Ou pas

Klara devrait s’estimer heureuse que je ne dorme pas complètement nu sous les draps, en réalité si je ne dors pas à poil, c’est seulement parce que je me dis que si un problème devait se produire à l’appartement, mieux vaut avoir au moins un caleçon que d’être nu comme un ver. Faut bien l’avouer, combattre à poil n’est pas le plus évident, surtout avec tout le matos qui gigote en-dessous, bref je vais vous épargner les détails. J’aurais pu lâcher des tas de remarque sur le fait que Klara vienne me rejoindre dans mon lit, mais je les garde pour moi, sachant qu’il y a des moments où il vaut mieux laisser un peu de côté la plaisanterie. Pour le coup je suis même très sérieux ce soir en fait, probablement parce que je sais que Klara dort mal en ce moment et que j’ai envie qu’elle se sente en sécurité dans cet appartement, à mes côtés.

Alors j’évoque avec elle ce fameux rêve, cette bataille, j’y mets le ton et les formes pour l’aider à vivre ce rêve elle aussi, à y voir et ressentir tout ce que j’ai vécu. Je ne sais pas s’il s’agit juste d’un rêve ou d’un souvenir et même s’il s’agit d’une guerre, j’aimerais que tout ceci n’ait pas été inventé par mon esprit, parce que lorsque je me tenais à la tête de cette armée, je me sentais fier et puissant, je me sentais vivant et pourtant si proche de la mort. Je me sentais moi, libre de mes gestes et de mes pensées et non pas un être qu’on souhaite contrôler. Puis je m’arrête sans lui raconter l’issue de cette bataille, lui avouant que mon rêve n’a pas été plus loin, même si j’aurais aimé en voir plus. Les mots de Klara sont réconfortants, pour une fois qu’on ne se provoque pas ni ne se tape dessus, il faut bien en profiter.

« J’aimerais que tu aies raison. » Je ne dis pas qu’elle a raison ou tort, juste que j’aimerais que ce soit le cas, être ce genre d’homme me plairait bien à vrai dire. Je ne peux m’empêcher de lâcher un léger rire lorsqu’elle évoque mon côté preux chevalier. « N’en profite pas pour te faire capturer par les méchants, princesse. J’aimerais mieux ne pas avoir à affronter un dragon pour te libérer, même si ce n’est pas ce qui me ferait rebrousser chemin. » Et c’est seulement après coup que me visualise une bête énorme avec des ailes et cracheur de feu, un dragon. Est-ce que ça existe vraiment ce genre de choses ? Jamais vu en tous cas et j’espère bien ne jamais en croiser.

Je retrouve mon sérieux lorsque Klara décide de me parler de son rêve, parce que oui, je peux être une oreille attentive aussi. Que des qualités chez Henrik Aslakson et pas de défaut ! Bon d’accord, je m’emporte un peu. Je visualise très bien Klara aux côtés de ces loups, dormir paisiblement auprès d’une meute. Attention je visualise mais je ne dis pas que j’approuve pour autant, parce que franchement je préfère que Klara se tienne loin des meutes. La preuve en est que traîner avec eux finit toujours mal, même si pour le coup ce n’est pas de leur faute. Si on en croit ses mots, Klara a rêvé de sa capture par ces hommes qui nous ont torturés et finalement relâchés sans mémoire. Elle semble vouloir dire que l’époque n’était pas tout à fait similaire à celle d’aujourd’hui et donc la question se pose forcément : combien de temps a-t-elle passé entre ces murs blancs ? Du moins blancs le sont-ils lorsqu’ils ne sont pas recouverts de rouge.

« Je ne suis pas sûr que ce soit juste un rêve Klara... »

Je ne suis pas sûr que mon propre rêve en ait été un, mais c’est bien ça le problème avec nous, l’incertitude. Qu’est-ce qui est réel et qu’est-ce qui est inventé par notre subconscient ? J’ai envie de croire que tout ce qu’on voit s’est produit, même les mauvais souvenirs parce que ça nous aide toujours à avancer un peu, mais en même temps il ne faudrait pas que ça induise nos recherches en erreur. Je me fige lorsqu’elle admet avoir récupéré son dossier. Alors c’est pour ça qu’elle se comporte étrangement ces derniers jours ? Peut-être y-a-t-elle lu des informations qui ne lui ont pas plu.

« Je ne t’en veux pas de ne pas me l'avoir dit avant. » Même si j'ai continué à rechercher ce dossier alors qu'elle l'avait déjà en sa possession, je ne saurais le lui reprocher. « Est-ce que les informations qui se trouvaient dedans t’ont apportées quelques réponses ? »

Parce que Klara dit ne vouloir m’en parler qu’après l’avoir lu, et puisqu’elle m’en parle je suppose que c’est chose faite, mais devant son silence je réalise que je me trompe. Klara n’a pas osé ouvrir son dossier. Je me redresse doucement et me tourne vers elle pour lui faire face, appuyé sur mon avant-bras, je cherche à croiser son regard.

« Qu’est-ce qui t’effraie dans le fait de trouver des réponses ? » Peut-être même n’en aura-t-elle pas tant qu’elle l’aurait espéré, pour ma part mon dossier ne m’a pas beaucoup aidé à avancer dans mes recherches, je ne connais même pas mon véritable âge. « Mieux vaut ne pas être satisfait de la vérité que de ne pas la connaître, ne penses-tu pas ? » Toutes ces recherches que nous menons, c’est pour retrouver notre mémoire, pour avoir le fin mot de cette histoire. On a des choix à prendre, des décisions parfois risquées à faire mais notre combat en vaut le coup. « J’ai eu l’occasion de tuer Alex Blackwood, pourtant je ne l’ai pas fait parce que... Il semblait être capable de m’apporter quelques réponses et je refusais de passer à côté parce que rien ne me garantit que ces hommes nous rendront nos souvenirs une fois nos missions accomplies. Alors j’ai choisi ce qui m’a paru se rapprocher le plus d’une valeur sûre. » Et Alex m’a donné un nom, m’a donné une adresse et si je sais qu’il n’a pas menti, c’est parce que le prénom de Claire m’est déjà apparu dans l’une de mes visions. Je ne dis pas que je ne retournerai pas massacrer le clan du nord, je dis simplement que pour l’instant je laisse au roi le bénéfice du doute.


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 57
¤ POINTS : 46
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  Mar 29 Jan - 1:17

Mauvaise nuit... Ou pas


Klara est une boule d'incertitude et ses pensées ne sont que des questions sans réponse. Elle ne sait pas. Voilà ce qui la caractérise sûrement le plus. Quand il est question d'Henrik, de la relation qu'ils ont pu avoir, ce sont toujours ces mêmes incertitudes qui sont présentes en majorité. Mais, quand il s'agit de qui il est, de ce qu'il a pu être... Ne lui demandez pas pourquoi mais, là, Klara n'a aucun doute. Elle sait qu'elle a raison quand elle dit qu'il est le genre de type à rester avec son armée, à ne pas fuir comme un lâche. Henrik est un petit con, ça aussi c'est une certitude. Il est toujours là avec ses réflexions à la con et son côté dragueur à donner l'impression de ne jamais rien prendre au sérieux. Mais c'est juste une impression. Parce qu'en vrai, sans avoir besoin de lui dire, Klara elle lui donnerait sa vie les yeux fermés. Elle n'aime pas l'idée de devoir être aidée ou d'avoir besoin de l'aide d'autres personnes. Klara se veut forte et indépendante. Mais, à lui, oui. Oui, elle pourrait lui confier sa vie parce qu'elle a confiance.

« J'crois que si je devais me faire enlever par un dragon, il m'aura viré avant que tu aies le temps d'arriver. »

Faudrait quand même être con pour chercher à enlever Klara, ou même Henrik. Aucun ravisseur, même s'il crache du feu, n'arriva à supporter leurs caractères de merde. Ils sont ces personnes où même les ravisseurs seraient prêts à payer pour s'en débarrasser tellement ils peuvent être exaspérants. Mais le sérieux revient vite quand elle raconte son rêve à son tour. L'idée, à la base, c'est surtout de lui dire que ce ne sont pas forcément des rêves. Qu'ils peuvent aussi avoir des visions de leur vie d'avant. Ou peut-être que ce n'est qu'une excuse et que Klara a vraiment besoin de parler de tout ça et qu'elle ne peut le faire avec personne d'autre que lui. Ce n'est pas uniquement parce qu'il est le seul à être dans la même situation qu'elle, qu'il est le plus apte à comprendre ce qu'elle peut traverser. Henrik est le seul à qui elle peut en parler parce que, franchement, c'est le seul en qui elle a confiance.

Lui non plus n'est pas certain que ce soit uniquement un rêve. Ça ne rassure pas Klara pour autant. Si c'est vrai, si c'est le point de départ de son arrivée dans cet endroit inconnu alors... Depuis combien de temps elle est là-bas ? Si tout cela est vrai, elle n'y a pas passé qu'un an ou deux. Il n'y est pas resté quelques mois. Et ça, c'est flippant. Si on a été capable de lui effacer la mémoire et de changer sa nature : qu'est-ce qu'on a encore pu changer chez elle en autant d'années ? Klara ne préfère pas y songer, au lieu de ça, elle parle bêtement de son dossier sans même y réfléchir. Stupide. Elle sent bien le corps d'Henrik se figer à cette annonce et, par mimétisme et inquiétude, les doigts de Klara ont aussi cessé de bouger sur le torse de l'hybride. Elle retrouve sa respiration quand il dit ne pas lui en vouloir, soulagée. Klara s'en veut seulement de ne pas en avoir parlé plus tôt.

Il s'interroge sur les informations se trouvant dans son dossier, il se tourne même vers elle alors que Klara ne sait même pas quoi lui répondre. C'est le regard d'Henrik qu'elle évite, regardant son doigt faire de petits ronds sur le drap du lit, à défaut d'avoir accès au torse de l'homme. Il comprend vite qu'elle n'a pas ouvert son dossier, il comprend tout trop vite. Elle sait qu'il a raison et qu'il est préférable de savoir plutôt que de rester dans l'incertitude mais... Elle n'y arrive pas. Quand elle relève enfin son regard sur Henrik c'est par étonnement. Comment ça il n'a pas tué Alex Blackwood, surtout s'il en avait l'occasion ? C'est stupide.

« Pourquoi tu as fait ça ? » C'est une réelle incompréhension qui traverse sa voix, pas vraiment une critique. « Même s'il te donne des informations, il ne pourra jamais te redonner ta mémoire. » Henrik aura des histoires mais pas les images qui vont avec, sauf si ça déclenche des visions. « Dans tous les cas, il ne pourra jamais apporter tous tes souvenirs. » Surtout si Henrik n'a pas fait un rêve sur un champ de bataille mais qu'il l'a bel et bien vécu. Jamais Blackwood ne pourra monter aussi loin. « Tu y tiens à tes souvenirs, tu ne peux pas te contenter de seulement quelques infos ici et là. »

Et c'est la grande différence entre lui et elle. Henrik veut ses souvenirs alors qu'elle est incapable d'ouvrir son propre dossier pour y récupérer quelques miettes. Klara veut bien entendre qu'ils ne peuvent pas être certain que les hommes en noir rendront les souvenirs à Henrik. En vrai, elle n'est même pas sûr d'y croire, ça semble trop facile. Mais accomplir une mission, ça veut dire qu'ils vont bien devoir être en contact avec ces hommes en noir et ça, c'est déjà une avancée dans leur recherche.

« J'ai ouvert mon dossier uniquement pour voir ma mission. Et c'est la même que toi. » Elle ment mais, elle le fait pour une très bonne raison alors, Klara sait être convaincante. « Détruire le clan Blackwood c'est nous ouvrir les portes de cet endroit dont on ne sait rien. Même si on ne nous rend pas nos souvenirs, on en sera déjà un peu plus sur cet endroit. Et c'est comme ça qu'on pourra avoir des réponses. »

Dans le meilleur de cas, Henrik aura ses souvenirs et c'est tout ce qui compte. Bien sûr, Klara n'a pas répondu sur la raison qui l'empêche de vouloir se renseigner sur elle mais c'est volontaire. Elle n'est pas certaine qu'il comprenne ses raisons, elle n'est pas certaine de réussir à lui dire les vraies raisons de ce choix. C'est plus facile d'esquiver, surtout quand il lui apporte un autre sujet sur un plateau d'argent. Elle sait aussi qu'elle ment sur la nature de sa mission mais, si Henrik ne veut pas tuer Alex, peut-être qu'il révisera ses plans pour elle.





©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Henrik Aslakson
Henrik Aslakson
Hybride
Agent Unité 101


¤ AVATAR : Alexander Dreymon
¤ CRÉDITS : Merci Klara !
¤ MESSAGES : 65
¤ POINTS : 38
¤ AGE : 482 ans (32 physiquement)
¤ GROUPE : Hybride
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  Mar 12 Fév - 13:57


Mauvaise nuit... Ou pas

Impossible de cacher un sourire amusé lorsque Klara affirme que le dragon, et probablement n’importe quel autre ravisseur, l’aurait viré plutôt que d’en faire sa prisonnière. Au fond elle n’a pas tort, Klara et moi sommes le type de personnes qu’on n’a pas envie de garder derrière les barreaux parce qu’on les rendrait fou avant qu’ils n’aient eu droit à leur butin, et puis franchement personne ne payerait quoi que ce soit pour nous ni ne mettrait sa vie en danger. Klara et moi sommes seuls contre le reste du monde, mais au moins on est là l’un pour l’autre. Finalement les seules personnes qui ont eu le sang-froid de nous garder prisonnier sûrement assez longtemps, ce sont les personnes qui ont le contrôle de nos souvenirs, ceux avec qui on ne s’amusera pas trop à faire les malins parce qu’il y a un trésor bien trop important qui est mis en jeu. J’ai besoin de retrouver ma mémoire.

Sauf que dans ces jeux de guerre et de souvenirs, il y a des décisions à prendre. J’aurais pu tuer Alex Blackwood la nuit de notre rencontre et je ne l’ai pas fait parce qu’il a pu m’apporter quelques réponses, parce qu’il a semé le doute dans mon esprit. Et s’il avait raison ? Si ces hommes ne me rendaient jamais la mémoire même après ma mission accomplie ? Ils pourraient juste se contenter de me donner une autre mission ou bien envoyer leurs hommes me tuer. D’un autre côté Klara a raison également, je ne pourrais pas me contenter éternellement de quelques informations sur mon passé par-ci et là. Le problème c’est que la partie est truquée, il n’y a pas d’échec et mat possible alors que ce sont des manipulateurs qui sont les maîtres de ce jeu.

« Et s’ils mentaient ? Admettons que je décime ce clan et qu’on ne me rende pas mes souvenirs pour autant, je n’ai pas envie d’être un pion qu’on manipule et dont on se débarrasse une fois qu’il ne leur est plus utile. »

J’ai envie d’avoir les cartes en main ou au moins la carte joker pour pouvoir me retourner si les choses dérapent. On ne connaît pas ces hommes et étant donné les souvenirs qu’on a eu d’eux, même s’ils sont peu, ces personnes ne s’inquiètent pas le moins du monde de notre sort, ils jouent avec nos vies et nos mémoires et je n’aime pas avoir cette place. Je ne veux pas être un homme qu’on contrôle aussi facilement. Mais c’est là que Klara vient me révéler une information qui change la donne, le fait qu’elle ait la même mission que moi, le fait qu’éliminer le clan de Blackwood signifie lui rendre ses souvenirs change tout. Si j’ai envie de récupérer mes souvenirs, je suis prêt à prendre mon temps, mais pour Klara ? Je foncerais directement dans le tas. Si je semble hésiter un instant, ça ne dure pas plus de quelques secondes.

« Ils n’aiment vraiment pas ce clan s’ils y envoient deux hybrides pour veiller à ce que le boulot soit accompli. » Surtout si les hybrides sont Klara et moi, même si peut-être que d’autres sont pires que nous, mais jusque-là ce n’est pas comme si j’avais eu l’occasion d’en rencontrer de nouveaux. « On aura des réponses Klara, je ne repousserais jamais les tiennes alors laisse-moi quelques jours et je fais d’Alex Blackwood et de son clan mon affaire. » Car je ne tiens pas à mettre Klara en danger même si je ne crains pas vraiment pour sa survie, mais dans le doute je n’ai pas non plus envie qu’on s’en serve contre moi.

A ce moment-là je ne me doute pas un seul instant que Klara est en train de me mentir. Pour quelle raison me ferait-elle ça au juste ? Je la crois parce que si je dois commencer à me méfier aussi d’elle, alors tout ça n’en vaut vraiment pas la peine. Sans réellement comprendre ce lien qui nous unit, je sais que Klara reste la seule personne à qui je dirais oui à tout, celle pour qui j’éliminerais le clan de Blackwood si c’est ce qu’elle me demande de faire, celle pour qui j’épargnerais le clan si c’est l’inverse qu’elle me demandait. Je ferais tout pour Klara parce que je reste persuadée que sur cette vaste planète, elle reste la seule personne qui ne cherchera jamais à me manipuler. Je risque de tomber de haut lorsque je découvrirais qu’elle me ment, même si c’est pour de bonnes raisons. Et au final c’est moi qui me retrouve à lui sourire et à tenter de la rassurer pour la suite.

« Ce n’est pas un clan de vampires qui me résistera de toute façon. »

Je lui adresse un clin d’œil et me rallonge, posant ma tête sur l’oreiller, enlaçant son corps de mon bras. En dehors de nos souvenirs manquants il n’y a pas grand-chose dont on pourrait se plaindre, on est ensemble, dans un bel appart et plutôt libre de nos mouvements même si on attend certaines choses de nous. C’est pourtant une autre vie que je souhaite offrir à Klara, celle où personne ne pourra plus la contrôler, celle où elle pourra choisir d’aller où elle veut et faire ce qu’elle veut. Il y a aussi une petite crainte au fond à l’approche de ces possibles réponses, celle de voir Klara partir parce qu’elle désirera autre chose, une meilleure vie loin de moi.

« Tu voudras rester ici lorsque tout sera terminé ? Je me dis que ça pourrait être agréable de voyager ensemble, le monde est vaste après tout. »


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 57
¤ POINTS : 46
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  Jeu 14 Fév - 13:06

Mauvaise nuit... Ou pas


S’ils mentaient ? Klara fronce les sourcils en se demandant depuis quand Henrik doute de ce qu’on leur rendra ou non. Le pire c’est que, quand il émet cette hypothèse, c’est elle qui se met à douter à son tour. Pourquoi on leur rendrait des souvenirs quand ça permet de les contrôler ? D’un autre côté, si on ne leur rend pas leurs souvenirs, les hybrides n’auront plus de raisons de croire qu’ils ont quelque chose à gagner à suivre des ordres écris sur un bout de papier. Est-ce que ça veut dire qu’une fois le travail accompli on va seulement les tuer ? Parce que, si c’est le cas, elle vient de faire une grosse connerie en lui disant qu’elle a la même mission que lui. Henrik a ce côté énervant. Quand elle est certaine de quelque chose, il faut qu’il balance quelques questions pour qu’elle commence à douter de ses propres actions. Ce qu’elle ignore à cet instant c’est que ces questionnements ont été mis dans le crâne d’Henrik par une autre personne !

Maintenant qu’elle doute et qu’elle s’interroge, c’est Henrik qui est sûr de lui. Quelques jours et le clan Blackwood ne sera qu’un simple souvenir. Et c’est là qu’on peut comprendre que quelque chose cloche du côté de Klara parce que, en temps normal, elle aurait déjà hurlé au scandale de ne pas être dans le plan d’attaque. Jamais elle ne serait restée silencieuse alors qu’Henrik évoque le fait de faire tomber le clan seul. Elle culpabilise peut-être aussi un peu en l’entendant dire qu’il va se dépêcher pour elle, pour qu’elle retrouve ses souvenirs. Pourtant Klara sait très bien que c’est pour cette raison qu’elle lui a menti, pour que ça se fasse vite, pour que ce soit lui qui récupère ses souvenirs. C’est quand il rigole sur le fait qu’un clan vampirique ne peut pas lui résister que Klara se redresse un peu.

« Attends. » A défaut de réussir à réfléchir rapidement, c’est à Henrik qu’elle fait part de ses réflexions, sans savoir encore où elle veut en venir. « Si on fait ce qu’ils disent, s’ils nous rendent nos souvenirs. Ça veut dire que tout s’arrête, c’est bien ça ? » Et finalement, ça parait presque trop simple. « Pourquoi on nous aurait fait, envoyés dehors pour tuer des surnaturels et, enfin, nous relâcher libres dans la nature ? » Parce que, même si elle ignore comment, il n’y a pas vraiment de doute sur le fait qu’elle devenue une hybride dans le lieu de leur vision. On ne fait pas une nouvelle race avec des envies de meurtres sur les surnaturels pour le laisser vivre libre par la suite. « Si c’était si facile que cela de faire des créatures comme nous, on ne serait pas que deux. »

Peut-être qu’il y en a d’autres mais ils ne doivent pas être nombreux. Sinon Henrik et Klara en auraient forcément entendu parler, non ? Est-ce que les tuer ou les relâcher est vraiment rentables pour ces personnes qui sont à l’origine de leur transformation en hydride ? Et là, Klara en vient à se demander si c’est la première fois qu’on les met sur une mission. Ça se trouve, ils en ont déjà fait une avant et, croyons rentrer pour retrouver leurs souvenirs, on en a profité pour les effacer une nouvelle fois.

« Ça se trouve, on est déjà des pions et ce n’est pas la première fois qu’on fait quelque chose en pensant récupérer des souvenirs. » Et non pas « nos souvenirs », même si ça sort très naturellement.

Reposant la tête contre le creux de l’épaule d’Henrik, Klara commence vraiment à se poser des questions. Plus elle y pense, moins elle trouve que les choses ont de sens. Les forains s’étaient servis d’elle grâce à son dossier, puis on l’avait clairement envoyé chez l’alpha pour qu’elle pense qu’il avait volé ce même dossier. Juste pour quelques feuilles de papiers, qu’elle n’a même pas voulu lire, Klara avait été facilement manipulable. Alors pour des souvenirs, ça doit devenir encore plus facile d’obtenir ce qu’on veut d’elle.

« Mais si ça ne se termine pas ? »

En fait, à cet instant la seule envie qu’à Klara, c’est de dire à Henrik qu’ils ne sont pas obligés d’attendre. Qu’ils pourraient partir maintenant et que, en restant ensemble, ils auront plus de chance d’éviter les pièges si on cherche à les retrouver. Après tout, ils ont viré ce GPS sur eux, rien ne les retient. En tout cas, c’est ce qu’elle croit en ignorant qu’ils ont encore un autre dispositif dans le corps. Elle aurait bien envie de partir maintenant parce que, même si tout à une fin et qu’ils retrouvent leurs souvenirs… Klara n’est pas bête, elle sait très bien qu’ils ne partiront pas tous les deux. Cet appartement ne semble pas si vieux que cela, il n’a pas non plus été pensé pour une seule personne. Si Henrik récupère ses souvenirs, c’est une autre personne qu’il voudra retrouver. Égoïstement, elle voudrait lui dire de tout plaquer maintenant et de partir le plus loin possible. Mais, elle ne peut pas lui faire ça, il a besoin de ses souvenirs, il sûrement besoin de cette vie qu’il menait avant.

« Puis tu crois vraiment que tu auras envie de partir quand tu auras récupéré tes souvenirs. » Elle ne le regarde pas vraiment en disant ces mots. « Tu penses vraiment que tu vivais seul dans ce grand appartement ? » Alors partir avec elle, parcourir le monde alors qu’il doit avoir quelqu’un quelque part…




©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Henrik Aslakson
Henrik Aslakson
Hybride
Agent Unité 101


¤ AVATAR : Alexander Dreymon
¤ CRÉDITS : Merci Klara !
¤ MESSAGES : 65
¤ POINTS : 38
¤ AGE : 482 ans (32 physiquement)
¤ GROUPE : Hybride
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  Jeu 28 Fév - 11:30


Mauvaise nuit... Ou pas

Toute cette quête de recherche de souvenirs a quelque chose d’épuisant. Pourtant je trouvais ça plutôt excitant au début, tel l’enfant que je suis resté, je voyais surtout l’aventure, la mission, les batailles, mais ce n’est pas juste une aventure, c’est la vrai vie, ma vie et celle de Klara. J’aimerais que comme tout le monde nous puissions envisager l’avenir, ne pas juste avoir à se contenter de choisir ce qu’on mangera ce soir en se disant que demain tout sera peut-être différent. C’est ironique tout de même que le passé puisse à ce point bloquer notre futur. J’aimerais que tout ceci prenne fin rapidement, retrouver mes souvenirs ainsi que ceux de Klara et tourner la page, commencer à vivre réellement, mais est-ce que tout prendrait vraiment fin une fois notre mission accomplie ? Alex a semé le doute dans mon esprit et même si je me convaincs de décimer son clan pour Klara, j’ai toujours cette inquiétude sur la bonne foi de ces personnes que nous ne connaissons pas, ces personnes qui se jouent de nous. Pourquoi arrêteraient-ils alors qu’on leur obéit ? Toujours plus de questions.

Klara semble alors avoir les même doutes que moi, il faut croire que les propos d’Alex se propagent sur les deux hybrides, il serait sûrement fier de lui s’il nous voyait à cet instant nous poser tout un tas de questions. D’un autre côté il ne faut pas non plus oublier qu’Alex est un stratège alors soit il me manipule, soit il veut au contraire me pousser à réfléchir comme lui pour ne pas me faire berner. Les deux solutions peuvent être possibles à vrai dire, mais il faudra bien faire un choix à la fin de l’histoire, épargner son clan ou l’éliminer. Les réflexions de Klara ajoutées aux miennes n’aident pas à me sentir plus serein quant à cette mission. Et si je précipitais notre fin en détruisant le clan ?

« On ne nous rendra jamais notre liberté Klara, comme tu l’as dit nous sommes trop spéciaux pour qu’ils nous laissent repartir, c’est logique, j’imagine que je ferais la même chose à leur place. Peut-être qu’ils nous rendront une partie de nos souvenirs et nous donneront d’autres missions pour avoir le reste, ou peut-être qu’ils nous rendront la totalité de notre mémoire mais qu’ils auront autre chose à marchander. Ces gens-là garderont toujours un coup d’avance sur nous, un moyen de nous contrôler. »

Il serait stupide de nous relâcher après tout, qu’est-ce qui leur garantit que nous ne reviendrons pas pour eux ? Pourquoi s’être donné tant de mal à nous avoir rendu ainsi pour nous libérer après une mission accomplie ? Plus je songe à cette histoire, plus je vois les nombreux pièges qui se trouvent autour de nous et malheureusement nous n’avons pas de carte en notre possession pour connaître leur emplacement et les éviter. Klara évoque même la possibilité que ce ne soit peut-être pas la première fois que nous accomplissions des missions en espérant retrouver nos souvenirs. C’est une autre possibilité tout à fait plausible à vrai dire, difficile à dire sans la mémoire de toute façon. Notre vie est une énigme sans fin.

« Peut-être que tu as raison… peut-être que cette fois il faudrait agir autrement... »

Ne pas accomplir nos missions, trouver des réponses autrement, trouver un moyen de nous libérer de leur emprise. Notre vie ne peut pas ressembler à une répétition sans fin, je le refuse, je ne l’accepterai pas. Je ne suis pas un pion dans un échiquier, j’aurais normalement dû être le roi de la partie et regardez-moi… Il est temps qu’Henrik Aslakson se réveille et se souvienne qu’il n’a jamais perdu de bataille, qu’il se souvienne que c’est toujours lui qui a le fin mot de l’histoire. Et si au lieu de tuer le clan de Blackwood, on en faisait nos alliés ? On pourrait l’aider à accomplir ses rêves et il nous aiderait à atteindre notre but en retour, à retrouver ceux qui nous ont fait ça et les forcer à nous rendre nos souvenirs. Le roi prétend être capable de me donner des réponses, ce sont ces réponses-là que je veux. C’est lorsque je m’apprête à faire cette proposition à Klara qu’elle reprend la parole en premier et ça me coupe totalement dans mes idées de stratégie. Je me retrouve à froncer les sourcils et me redresser pour croiser son regard.

« Même si je vivais avec quelqu’un d’autre… où est cette personne ? » Peut-être que cette personne est une autre prisonnière de l’unité et dans tous les cas il me faudrait mes souvenirs pour le savoir, peut-être aussi que j’avais seulement envie d’espace et que personne ne vit avec moi, ou peut-être encore que cette personne est partie et a tourné la page avec moi. « Aujourd’hui il n’y a que toi et moi ici et ça me convient très bien comme ça. » Parce que Klara est cette personne en qui j’ai confiance, cette personne pour qui je serais capable de donner ma vie pour assurer sa protection. Je ne sais pas si même notre lien est encore une manipulation de ces hommes qui nous contrôlent, peut-être que c’est le cas mais j’ai envie de croire que non, qu’il y a au moins cette connexion qui vient de nous et seulement nous.

« Klara… je sais que je vais te demander un grand sacrifice et si tu n’es pas d’accord on peut oublier mon idée mais si tu as raison, si on est dans une boucle sans fin alors il faut qu’on agisse autrement que ce qu’on attend de nous. Peut-être que tuer le clan de Blackwood est une mauvaise idée, peut-être même qu’il pourrait nous aider à atteindre ce qu’on veut et dans le cas contraire je t’assure que je le tuerai de ma propre main… Mais qu’est-ce qu’on perd à essayer si ce n’est du temps ? »


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas

Klara Rosenthal
Klara Rosenthal
Hybride
Agent Unité 101
¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 57
¤ POINTS : 46
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  Ven 8 Mar - 12:00

Mauvaise nuit... Ou pas


Klara déteste quand elle commence à réfléchir. C’est encore pire quand Henrik s’y met aussi. Sa vie entière n’est que questions et doutes. Est-ce qu’elle aimait le rouge avant ou ça découle de cette envie de sang qui la garde en vie ? Alors si, en plus, ils se mettent à faire des plans pour les démonter ensuite, c’est sans fin. Elle préfèrerait ne pas se poser des questions, ne pas réfléchir et foncer dans le tas pour voir ce que ça peut donner ensuite. Sauf qu’il y a cette petite voix dans sa tête qui se demande si ce n’est pas déjà ce qu’elle a fait. Un peu comme dans un mauvais film ou quelqu’un serait obligé de revivre la même journée, encore et encore. Ou, si ça se trouve, elle s’est déjà posée toutes ces questions et a déjà pris la décision de ne pas faire ce qu’on attendait d’elle. C’est un raisonnement sans fin, un putain de cercle vicieux où il est impossible de savoir quoi faire. Ou ce qui a déjà été éventuellement fait.

Ou c’est Henrik qui devrait faire un effort pour ne pas écouter ce qu’elle dit. Parce que, maintenant, il est d’accord sur le fait qu’ils ne retrouveront pas leurs souvenirs, à moins d’avoir encore autre chose à faire entrer en négociation. Alors, franchement, quand il lui donne raison pour dire qu’il faut peut-être agir différemment et bien… Klara se tait. Elle ne dit pas que c’est peut-être ce qu’ils ont déjà fait. Elle ne parle pas de ce cercle vicieux qui tourne dans sa tête pour lui dire qu’aucune solution n’est bonne. Non, au lieu de cela, Klara-la-nouille parle d’une potentielle Madame-Henrik qui serait quelque part. Aussi bien physiquement que dans l’esprit de l’hybride et qu’un jour, peut-être, ce souvenir lui reviendra. Comment on peut autant avoir envie de lui faire retrouver ses souvenirs et, en même temps, ne pas le vouloir de peur de ce qui peut s’y trouver ? Elle aurait un tas de réponses à lui donner pour répondre de l’endroit où se trouve cette hypothétique femme. Peut-être qu’elle s’est crue abandonnée, peut-être qu’elle est aussi prisonnière… ouais, ça se trouve, elle est aussi un autre moyen de pression contre Henrik. Incapable de se sortir des milliers de questions qui lui passent par l’esprit, c’est un « pour le moment… » qu’elle répond spontanément à l’homme. Klara ne sait pas comment mais Henrik retrouvera ses souvenirs. Et ce jour-là, son discours ne sera peut-être plus le même.

Klara ferme les yeux pour arrêter d’avoir cette impression de surchauffe dans son cerveau. Elle ferme les yeux comme si cette action ridicule allait empêcher son esprit de réfléchir. Bien sûr, ça ne fonctionne pas. Toutes les idées ou propositions entraînent d’autres interrogations et des doutes. Klara ne veut pas être cette personne. Elle refuse d’être celle qui va s’empêcher de faire quelque chose en se demandant si cette initiative vient d’elle ou si on l’a poussé à agir de cette manière. Klara ne veut pas être une marionnette entre les mains de personnes qu’elle ne connait même pas. Alors oui, l’idée d’Henrik est cool et Klara veut y adhérer. Mais voilà le retour de cette petite voix : et si c’était ce qu’ils avaient déjà essayé de faire.

« J’ai menti. »

Ça tombe comme ça, sans même prévenir. Klara se redresse pour venir s’asseoir sur le lit, ses bras enroulant ses jambes et son menton venant se poser sur ses genoux. Elle n’a pas dit la vérité et, franchement, ça lui semblait être une bonne idée. Mais là encore, Klara doute. Henrik parle de sacrifice alors qu’il n’est même pas au courant de toutes les données. Il y a suffisamment de flou autour d’eux pour que Klara ne vienne pas en rajouter. Le problème avec les mensonges c’est que, s’ils sont faciles à dire sur le moment, il devient très compliqué de rétablir la vérité par la suite. C’est pour cette raison qu’elle vient de balancer cette phrase sans raison apparente : pour ne pas avoir à changer d’avis en prenant le temps d’y réfléchir. Elle lui doit au moins ça.

« On n’a pas la même mission alors, quoiqu’on décide de faire, il y aura toujours un gagnant et un perdant. » Sauf qu’elle ne sait pas qui est le perdant. Est-ce celui qui aura accompli sa mission, ou celui qui ne l’aura pas fait ? « Je te l’ai dit, je ne suis pas certaine de vouloir me souvenir. Alors parler du clan Blackwood, ça m’a semblé être une bonne façon de te faire récupérer tes souvenirs. » Si elle ne le regarde pas, c’est surtout parce qu’elle n’est pas fière de lui avoir menti. Mais, en même temps, Klara ne regrette pas ce choix qu’elle a pris sur le moment. Les souvenirs d’Henrik sont plus importants que les siens. « Et ça m’énerve parce que je ne sais pas si tous les choix que je fais étaient prévisibles ou pas. Ça se trouve on savait très bien que je ne voudrais pas spécialement mes propres souvenirs et qu’on savait que je te mentirais. » Une façon de s’assurer que le clan vampirique tomberait bien parce qu’il y aurait une double motivation de la part d’Henrik. En même temps, si c’était le cas, autant lui donner la même mission dès le départ. Sauf si on cherche à les diviser. Sauf que… Argh ! « Et là, je ne sais plus. Dès que je me dis que je dois agir d’une manière, je me retrouve à penser que c’est ce qu’on attend de moi. » Elle soupire. « Je déteste ça. Je déteste vraiment me retrouver bloquée à ne pas savoir ce que je dois faire ou dire. »


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Henrik Aslakson
Henrik Aslakson
Hybride
Agent Unité 101


¤ AVATAR : Alexander Dreymon
¤ CRÉDITS : Merci Klara !
¤ MESSAGES : 65
¤ POINTS : 38
¤ AGE : 482 ans (32 physiquement)
¤ GROUPE : Hybride
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/11/2018

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  Sam 9 Mar - 17:51


Mauvaise nuit... Ou pas

Est-ce que les questions continueront de se multiplier ou aurons-nous enfin des réponses un jour ? L’Homme a besoin de savoir qui il est pour pouvoir s’accomplir, autrement il n’est qu’une pièce manipulable dans un jeu qu’il ne contrôle pas. Je n’ai pas envie d’être un pion, je n’ai pas envie que Klara en soit un non plus, alors il va falloir qu’on prenne les commandes de ce jeu avant de ne plus en avoir les capacités. J’ai confiance en nous Klara, je suis persuadé que tant qu’on reste ensemble on peut s’en sortir. Sauf qu’il est tout de même préférable qu’il n’y ait pas de mensonges entre nous, jusque-là Klara et moi avons pu cacher certaines vérités, mais jamais on ne s’est menti, alors l’entendre me dire qu’elle l’a fait provoque une petite pointe de déception en moi. Dis-moi Klara, quel est donc ce mensonge ?

Mon regard la suit lorsqu’elle se redresse et je finis par me redresser moi aussi pour me tenir assis face à elle. Explique-moi Klara avant que ce silence ne me rende fou. La vérité tombe : nous n’avons pas la même mission. Je reste là à l’écouter sans rien dire, à attendre la suite, attendre de comprendre et elle poursuit ses explications. Je réalise que Klara est encore plus paumée que moi dans cette histoire parce que non seulement elle ne sait pas ce qu’elle doit faire, mais elle ne sait pas non plus ce qu’elle veut. Se souvenir ou pas se souvenir ? J’ai du mal à comprendre pourquoi elle voudrait rester dans le flou et en même temps je ne suis pas non plus à sa place, je ne peux pas lui reprocher de ne pas vouloir se souvenir, c’est juste que… Jusque-là c’était notre but commun. Alors finalement, si Klara n’a pas envie de savoir, qu’est-ce qui la retient de partir d’ici à part moi ?

«  Klara… J’ai aussi caché la vérité, si je cherchais à tout prix à réaliser ma mission, c’était avant tout pour toi parce que… J’avais l’intention d’échanger mes souvenirs contre les tiens. »

Et c’est pour cette raison que je laisse Klara un peu à l’écart, que je lui dis que je vais m’occuper de tout et qu’elle n’a pas à s’en faire. L’idée n’a jamais été de la laisser de côté pour récupérer mes souvenirs en égoïste mais bien de l’aider à récupérer les siens, ensuite je me serais débrouillé d’une autre façon pour avoir les miens. Oui elle peut trouver ça stupide, après tout de nous deux je semble être celui qui a le plus envie de se souvenir mais c’est comme ça, il y a ce côté en moi qui fera toujours passer Klara en premier, quoi qu’il arrive.

« Et ne me dis pas que je suis stupide parce que j’ai envie de me souvenir alors que de ton côté tu ne sais pas, connaître la vérité est essentielle pour pouvoir avancer. Tu détestes ne pas savoir si tu dois agir de telle ou telle façon, en te ramenant tes souvenirs tu sauras exactement comme tu aurais envie de réagir sans te sentir contrôlée. »

Et rien que pour ça, Klara doit se souvenir parce qu’elle ne peut pas penser que ses choix sont contrôlés par une tierce personne pour le restant de ses jours. Klara doit se souvenir, même si elle n’est pas sûre d’en avoir envie, elle doit trouver ses propres réponses. Ou alors elle doit partir loin d’ici, refaire sa vie, oublier la mission, son passé et ceux qui la contrôlent. Fuir est la seule autre solution envisageable je suppose parce que logiquement personne ne s’attendrait à ce qu’on quitte Londres pour faire nos vies ailleurs, loin de ce jeu grandeur nature.

« Mais si tu ne veux vraiment pas savoir… Alors tu ne peux pas rester à Londres à cause de moi Klara, tu ne peux pas rester là où ils peuvent encore te contrôler alors que tu pourrais partir loin de tout ça et je ne serais pas celui qui te retiendra prisonnière ici. »

Serais-je pour autant celui qui l’accompagnera hors de cette ville ? Je ne sais pas, contrairement à Klara j’ai vraiment envie de connaître mon passé, il y a certains mystères que j’ai besoin de comprendre, comme savoir qui est ce James Murphy et quel était mon lien avec cette Claire Montgomery. Si je pars de cette ville avec Klara, je sais que tôt ou tard je finirai par y revenir et je ne veux pas être celui qui la fera souffrir, je préfère que ce soit elle qui m’abandonne plutôt que l’inverse. Je m’empare doucement de l’une de ses mains que je garde prisonnière contre les miennes, quoi que prisonnière pas réellement puisqu’il lui suffirait de la retirer pour être libérée. Finalement c’est un peu notre situation actuelle, j’ai l’impression de maintenir Klara prisonnière de cette ville, alors qu’il lui suffirait de tirer un trait sur moi pour pouvoir s’enfuir.

« J’aimerais bien être égoïste en te demandant de rester parce que je n’ai pas envie de te perdre, tu es la seule personne en qui j’ai confiance ici, la seule personne qui compte réellement pour moi… mais je ne serais pas non plus un fardeau à ta liberté et à ton bonheur Klara. Alors si tu estimes que tu dois partir… »

Fais-le... Ce sont les deux mots qui devraient sortir, les deux mots que je suis pourtant incapable de prononcer. Peut-être que je suis plus égoïste que je ne l’aurais voulu, parce que de mon côté je sais que je ne peux pas partir sans mes souvenirs, mais je sais aussi que je ne veux pas voir Klara me quitter. Rude dilemme que nous avons là.


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas

❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Mauvaise nuit... Ou pas  

Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise nuit... Ou pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» Nuit tranquille..
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: Au Centre de Londres :: Chez H. Aslakson & K. Rosenthal-
Sauter vers: