RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anya Johnson

avatar

∞ Sorcière ∞
Nécromancienne



¤ AVATAR : Eva Green
¤ CRÉDITS : KANE
¤ MESSAGES : 19
¤ POINTS : 6
¤ MULTIS : Joanne / Charlie / Vassily
¤ AGE : Environ 130 ans. Née en 1890, transformée en Vampire en 1915, Tuée en 1936. La voilà de retour à la vie en 2018.
¤ ZONE LIBRE : • Anya est une ancêtre d'Hannah Johnson, ancienne Sorcière devenue Vampire, elle a été tuée par Hayden Rice. Grâce à Ashanti et Aurora, elle est aujourd'hui de retour dans le corps d'Elizabeth Johson, mère d'Hannah.
• Son but est de récupérer Ethan, quitte à le tuer s'il ne lui revient pas ; de se venger d'Hayden et d'Hannah.
- Personnage voué à mourir-
¤ GROUPE : Sorcière Nécromancienne
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/12/2018


MessageSujet: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Dim 30 Déc - 13:05


I'm back, bitches.
Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling In all the good times I find myself longing for change And in the bad times, I fear myself.

 La Sorcière observe son reflet nu dans le grand miroir de la chambre à coucher. Elle scrute ce corps qui n’est pas le sien. Qui n’est pas celui qu’elle désirait. « Elizabeth, il me semble que ta peau pendouille déjà… » En réalité, ce n’est pas le cas. Le corps est bien conservé malgré la captivité dont elle a été victime. Le visage est quelque peu fatigué, mais il reste beau, fort. Anya a cependant bien du mal à l’avouer. Seul son corps initial était parfait. Si ce n’était pas le corps d’Elizabeth Johnson qu’elle désirait, c’était bien celui d’Hannah, la fille d’Elizabeth qu’elle comptait récupérer. Hannah, parfaite copie de celle qu’elle fût lors de sa vie de Sorcière, puis de Vampire. Parfaite réincarnation de sa magie et de son physique. Bien que nettement moins désirable. Un soupir s’échappe des lippes d’Anya lorsqu’elle abandonne ce reflet auquel elle n’est pas encore habituée. C’est dans un bain fumant, moussant, qu’elle plonge ce corps, qu’elle lave encore et encore entre deux coupes de vin. Le corps d’Hannah lui a échappé. Malheureusement. Si elle ne peut l’avoir alors personne ne l’aura. La gamine sera morte d’ici quelque temps, selon les plans de la revenante. En attendant, elle savoure les plaisirs simples mais perdus depuis longtemps. Se mouvoir, boire, manger, sentir, toucher, respirer. Des choses simples, mais qui n’avaient cessé de lui manquer durant toutes ses années d’errances dans les limbes, aux côtés d’autres esprits, dont celui d’Amalia. C’est d’ailleurs elle qui l’observe. La Sorcière Baratte a été d’une grande aide pour ce retour dans le monde des vivants. En fermant les yeux, elle revoit cette nuit, si récente où son esprit fut rappelé par la Nécromancienne d’Ashanti Baratte. Un sourire étire les lippes d’Anya, amusée d’avoir réussi à berner une soit disant Grande Reine de la Nuit. « Reine de pacotille » qu’elle murmure en observant Amalia, bien d’accord avec les dires d’Anya.

Anya se réhabitue, doucement, à ce corps qui n’est pas à elle. Elle se réhabitue à ne plus être un esprit, mais à fouler le sol de ses pieds. Au cœur de ce bel appartement d’un genre trop moderne pour elle, la Sorcière s’habitue à cette modernité, à cette nouvelle époque qu’elle n’a qu’observé. Elle attend aussi, de retrouver ses forces. Le rituel a été long et éprouvant, douloureux même, aussi bien pour son âme que pour le corps qu’elle habite aujourd’hui. La transition entre le monde des morts et des vivants a été brutal, même si elle s’y était préparé. Ce corps n’est pas le sien, n’est pas celui qu’elle désirait. Rien que ça pose problème. Elle se sent à l’étroit dans cette enveloppe charnelle qu’elle apprend à dompter. Le bain terminé, la Sorcière dîne. La nuit est tombée depuis quelques heures déjà. L’appartement lui a été prêté par Ashanti Baratte, elle qui croit encore avoir fait une bonne action en la faisant revenir à la vie… Quelle idiote d’y avoir cru. Une Reine autoproclamée qui s’est faite berner par l’esprit d’une morte dont elle ne sait rien, si ce n’est son lien avec Ethan Rice. Et c’est bien grâce à lui que tout ça a pu se faire. À cause de lui également… Les doigts de la perle noire se serrent autour du verre en cristal. Elle bouillonne. La simple vision d’Ethan et d’Hannah ensemble, si intimes, la rend folle de rage, lui donne la nausée. Alors le verre explose au sol. Il faudra nettoyer.

Ce retour à la vie aurait dû avoir lieu dans un autre corps, celui d’Hannah donc. Ethan aurait du tout prévoir, tout préparer pour ce retour. À croire qu’il s’est entiché de cette vulgaire gamine qui n’a pas un dixième de la classe que peut avoir Anya. La vengeance étant un plat qu’elle savoure glacée, mais sanglant, Anya compte bien manipuler tout ce petit monde. « Maman est de retour Hannah chérie...» Le rire de la Sorcière s’élève et se heurte aux murs de l’appartement. Un rire fou. Anya se délecte déjà de cette vengeance qui se prépare. Ethan, Hannah, Hayden… Et puis pourquoi pas la jolie sœur, Abigaël ou quelque chose comme ça. Que diraient les frères Rice si leur sœur venait à mourir. Cette simple idée fait chavirer le cœur de la Sorcière. Anya imagine également la tête d’Ethan à la vue de la disparition d’Elizabeth. Elle imagine sa colère et son incompréhension. Elle imagine, aussi, que le coupable de cette évasion est déjà mort, le cœur arraché, et la tête aussi. Cette vengeance n’est qu’un début. Ethan n’avait pas à flancher. Il n’avait pas à s’attacher à cette gamine. PERSONNE ne doit décevoir Anya, personne ne doit la trahir. Surtout pas celui qu’elle appelait son Roi. Oh oui, Anya est déçue, blessée dans son orgueil. Car si certains pourraient croire qu’elle agit ainsi par amour, c’est surtout par égocentrisme et possessivité. Ethan est à elle. Depuis ce jour où elle a posé ses yeux sur lui et encore plus depuis le jour où elle lui a offert l’immortalité. Une immortalité dont il semble bien jouir jusqu’à présent. Et si le lien de Créatrice et d’Infant n’existe plus, Anya a la chance d’être de retour dans le corps d’une Nécromancienne.

Vers vingt-deux heures, Anya se décide à quitter l’appartement qu’elle occupe dans le Sud de Londres. Ici, Ethan n’est rien. Il n’est pas le Roi. Anya est protégée par Ashanti Baratte et par William, du moins c’est ce que la pseudo Reine des Enfers lui a juré. Le Sud, est un territoire sûr pour elle. En voiture, elle se déplace, conduite par un Vampire qu’elle manipule à sa guise. Réutiliser la magie est une chose étrange. Habitude qu’elle avait perdue en devenant Vampire. Grâce à la Sorcière Ashanti, Anya porte à son cou un pendentif permettant d’augmenter son énergie, encore très faible depuis sa renaissance. C’est finalement directement devant la demeure d’Ethan que la Sorcière fait arrêter le véhicule. Inconscience ? Certainement pas. Le chauffeur klaxonne pour alerter le propriétaire de cette maison où brillent quelques lumières. Le corps d’Elizabeth frissonne, comme en souvenir de cet endroit qui fut sa prison. « Ethan… Ethan… Viens danser avec moi. Montre le bout de ton minois. » Mais personne ne vient. Elle patiente pourtant, mais rien. Ethan ne semble pas être là. Alors Anya envoie Amalia chercher le Vampire, voir où il se trouve. Et elle finie par le trouver.

La voiture prend la direction du Nord. Ethan serait entrain de retaper un établissement. N’a-t-il pas assez de distractions comme ça ? Anya soupire, impatiente et nerveuse à la fois. Une partie d’elle a envie d’étrangler le Vampire, de lui arracher la langue et les yeux pour avoir osé fricoter avec cette garce d’Hannah. Une heure partie d’elle a envie de lui arracher ses vêtements et de baiser son corps de toutes les manières possibles. Mais chaque chose en son temps, se dit-elle alors que la voiture se gare devant l’établissement. Mais cela fait trop longtemps qu’elle attend. À l’entrée, deux Vampires montent la garde et souhaitent stopper la Sorcière. C’est avec une joie non feinte qu’elle use de ses pouvoirs et oblige les créatures à la laisser entrer et de la suivre. Elle murmure à leurs oreilles quelques mots.

« Bonsoir Ethan,» dit-elle en pénétrant dans l’établissement.

Le Vampire se tourne vers elle et elle se doit de se faire violence pour ne pas lui sauter dessus. D’autant plus qu’elle ne compte pas dévoiler son identité tout de suite.

« Messieurs, veuillez nous laisser. »

À ces mots, les deux vampires plongent leur propre main dans leur poitrine, s’arrachant leurs propres cœurs avant de tomber à terre, morts.

« C’est un vrai plaisir de retrouver mes pouvoirs… Après ses longues journées, bloquée dans ton sous-sol, privée de ma magie... Tu ne viens pas m’embrasser ? Oh et… Comment va ma fille ?»

Un sourire étire les lippes de la Sorcière. Elle l’observe. Elle s’impatiente.

Anya Johnson feat. @Ethan Rice
codage Lilie -



Revenir en haut Aller en bas
Ethan Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Bras-droit Nord-Ouest



¤ AVATAR : Joseph Morgan
¤ CRÉDITS : Aesth d'Hannah
¤ MESSAGES : 181
¤ POINTS : 139
¤ AGE : 120 ans, 30 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/05/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Dim 30 Déc - 17:12



I'm back, bitches


Beaucoup de choses ont changées en très peu de temps. Ma relation avec Hannah a atteint un paroxysme en matière d’incompréhension. Mon lien avec Alex est devenu plus fragile à cause de cette dernière dispute. Ajoutez à cela qu’Elizabeth Johnson s’est échappée de mon manoir, de quoi faire un mélange explosif pour accentuer ma mauvaise humeur. Heureusement parmi tout cela il y a au moins une note positive, le retour de ma famille. Ils m’aident à traverser cette mauvaise passe sans même se douter de tout ce qui se produit dans ma vie, même si Abigaël s’amuse à me rendre fou, au moins parvient-elle à me faire penser à d’autres choses. Je la suspecte d’avoir remarqué que quelque chose n’allait pas et de faire exprès pour me changer les idées, même si j’aurais préféré qu’elle le fasse autrement qu’en essayant de charmer mes infants qui ont d’ailleurs tous pour interdiction de la toucher ou la regarder avec un peu trop d’insistance.

Mes infants craignent d’autant plus mes colères maintenant que j’ai éliminé de sang-froid l’un d’entre eux il y a cinq jours. Il ne m’a pas été bien long de remettre la main sur le coupable car la libération d’Elizabeth ne pouvait qu’être due à un habitant de ce manoir. Tout le monde a été présent lors de cette mise à mort, chacun de mes infants mais également Hayden et Abigaël. Si ces derniers n’ont rien à craindre de moi, ils doivent tout de même savoir que je ne plaisante pas avec le règlement de ce manoir. Le choix s’offrait à moi, exiler mon infant ou le condamner à mort. Face à une telle faute, une telle provocation, il aura subi la sentence irrévocable. Son corps a été balancé au fin fond du puits qui se trouve dans le jardin avec assez de poison dans les veines pour ne pas qu’il puisse se servir de ses facultés pour en sortir. Le lever du soleil aura eu raison de sa personne, emportant son corps sous des hurlements d’agonie jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des os et des cendres de lui. J’aimerais autant de ne pas avoir à faire d’autres rappels de la sorte, éliminer l’un de mes infants ne m’a jamais procuré le moindre plaisir.

C’est au Désir Carmin que je me réfugie aujourd’hui. J’ai besoin d’une nouvelle distraction et si autre fois le cabaret en ruine était un rappel de ce qui peut arriver aux rois et reines qui font preuve de faiblesse, aujourd’hui les loups du nord s’en servent bien trop pour clamer qu’ils sont les maîtres de ce territoire. Alors j’ai décidé de redonner un peu de vie à cet endroit, ne sachant pas trop encore quoi en faire, peut-être un bar spécialement dédié aux vampires, pour provoquer les loups, et en même temps ce serait un risque d’en voir beaucoup mourir à l’intérieur. Je trouverai bien quoi en faire en temps et en heure.

J’ai fini de débarrasser les lieux, jetant dehors tous les meubles brisés et brûlés. L’endroit est vide à présent et paraît beaucoup plus grand. Je regarde autour de moi et commence à dessiner quelques plans dans ma tête. Je pourrais faire de cet endroit quelque chose de bien, mais l’idée n’a pas totalement le temps de germer dans mon esprit que je me tourne pour poser mon regard sur cette femme.

- Elizabeth Johnson, qui aurait cru que tu aurais le cran de revenir vers moi.

Surtout après tous ces mois d’enfermement dans mon sous-sol. Peut-être est-il temps pour elle d’y remettre les pieds. Mon regard se pose sur les deux vampires qui m’accompagnent, ou plutôt qui semblent l’accompagner désormais et je me tiens prêt à devoir les tuer moi-même si elle décide de les faire m’attaquer. C’est une toute autre décision qu’elle prend et qui me surprend. Je regarde les deux vampires s’arracher le cœur, sans broncher, et si le spectacle ne me fait ni chaud ni froid, ce sont ses paroles qui m’interpellent. Elizabeth est... différente. Peut-être que tous ces mois d’enfermement l’ont radicalement changé, ou alors c’est encore autre chose.

- Il semblerait que ces mois d’enfermement ne t’aient pas assez marqué pour que tu sois si sûre de toi. Tu étais pourtant si pitoyable dans mon sous-sol, à supplier que je te tue plutôt que de te garder captive plus longtemps.

Et cette différence est difficilement compréhensible. Je fronce les sourcils et la seconde suivante, me voilà devant Elizabeth. J’aurais pu essayer de la tuer mais non, au lieu de cela j’effleure sa joue de mes doigts. Pas de tremblements. Sans prévenir me voilà à attraper Elizabeth par la gorge et la plaquer dos au mur de l’établissement. Il semblerait que ce soit devenu une habitude de tenir les Johnson de la sorte. Mais là encore, ce qui m’intrigue est que la sorcière ne tremble pas, si sûre d’elle, je sais que ça n’annonce rien de bon pour moi.

- Qu’est donc devenue la pleurnicharde qui n’osait même plus croiser mon regard ?

Revenir en haut Aller en bas
Anya Johnson

avatar

∞ Sorcière ∞
Nécromancienne



¤ AVATAR : Eva Green
¤ CRÉDITS : KANE
¤ MESSAGES : 19
¤ POINTS : 6
¤ MULTIS : Joanne / Charlie / Vassily
¤ AGE : Environ 130 ans. Née en 1890, transformée en Vampire en 1915, Tuée en 1936. La voilà de retour à la vie en 2018.
¤ ZONE LIBRE : • Anya est une ancêtre d'Hannah Johnson, ancienne Sorcière devenue Vampire, elle a été tuée par Hayden Rice. Grâce à Ashanti et Aurora, elle est aujourd'hui de retour dans le corps d'Elizabeth Johson, mère d'Hannah.
• Son but est de récupérer Ethan, quitte à le tuer s'il ne lui revient pas ; de se venger d'Hayden et d'Hannah.
- Personnage voué à mourir-
¤ GROUPE : Sorcière Nécromancienne
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/12/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Dim 30 Déc - 19:45


I'm back, bitches.
Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling In all the good times I find myself longing for change And in the bad times, I fear myself.

 La surprise se lit dans le regard du Vampire et Anya jubile déjà. Il faut dire que voir Elizabeth ici doit bien surprendre le grand Ethan Rice. Il faudrait être fou pour revenir voir son bourreau. En réalité, Anya ignore tout ce qu’Elizabeth a pu subir, mais elle s’imagine facilement les tortures qu’Ethan a dû lui faire subir. Il n’est pas un tendre, elle le sait. Et l’état d’Elizabeth était déplorable. Lorsqu’elle fut récupérée par Ashanti et Aurora, la Sorcière n’était que l’ombre d’elle-même. Une honte, clairement, pour les Johnson. Ethan a bien fait son travail, il n’y a pas de doute là-dessus. En temps normal, Anya aurait même été très fière de lui… Sauf qu’elle avait dû prendre ce corps pour revenir, chose vraiment pas prévue. Ce corps affaiblit, ayant manqué de magie durant au moins six longs mois. Anya ne sent pas encore le corps au maximum de ses capacités, mais la magie est revenue. Et elle est amplifiée par le médaillon accroché à la longue chaîne qui pend entre ses seins ronds. A-t-elle peur d’Ethan ? Absolument pas. Au contraire. Anya, malgré les années d’errance dans les limbes, se sent forte. Retrouver sa magie est une chose grisante, même si être Vampire lui a toujours été plaisant. Peut-être qu’elle en redeviendra une lorsqu’elle aura terminé tout ce qu’elle a à faire ici… Lorsque le cœur d’Hayden dégoulinera hors de sa poitrine et qu’Hannah aura lâché son dernier soupire… Mais en attendant, c’est de sa magie dont elle a besoin. Et Elizabeth a un corps parfait pour supporter la force d’Anya. Mais à y réfléchir, malgré son expérience passé, Anya sait que sa magie n’est pas aussi puissante que celle d’autres Sorcière. Peut-être même qu’Hannah est plus puissante qu’elle… Mais moins cruelle. Et c’est ce qui fera gagner Anya. Du moins, elle en est certaine.

En attendant, c’est avec Ethan qu’elle a des comptes à régler. Ethan qui l’observe de son œil incisif, surpris de la voir entre ces murs défraîchis. Il semble tout aussi surpris de la voir si fraîche, si sûre d’elle alors qu’il la décrit si pitoyable entre les murs de sa cave, suppliant pour qu’il la tue. Anya aimerait lever les yeux au ciel, trouvant Elizabeth totalement pitoyable, mais elle ne le peut pas. Si elle veut continuer à le leurrer, elle se doit de rester stoïque. De toute manière, Anya n’a pas le temps d’agir que déjà, s’approche d’elle et effleure sa joue. Elle en frissonne, cela pouvant passer pour de l’effroi alors qu’il s’agit d’envie, d’un désir et d’une violence qui viennent la consumer.

« Il faut croire que je me suis vite remise sur pieds. »

À peine ces quelques mots prononcés qu’Ethan vient la plaquer contre un mur, la main accrochée à sa gorge fragile. Voilà une chose qu’elle déteste chez les Sorcières : la fragilité. Mais elle s’y fera, s’y réhabituera. Anya ne tremble pas et le défie du regard. C’est certainement surprenant en effet, mais il lui est difficile de jouer à ce point la comédie. Ethan, lui, se montre curieux. A-t-il peur de ce qui pourrait lui arriver ? Anya en doute. Ethan Rice n’a peur de rien. Il est un homme fort. Très fort. Mais cela ne suffit pas toujours, c’est vrai.

« Il faut se méfier des Johnson Ethan. Toujours. C’est Anya qui me l’a soufflé à l’oreille. Elle était là lorsque j’ai pu m’échapper. »

De sa magie, Anya oblige Ethan à la relâcher. La main quitte son cou. La Sorcière reste calme, tapote la joue du Vampire en souriant.

« Anya est très, très en colère, tu sais. Il semblerait, selon elle, que toi et ma fille êtes devenus très proches. Trop proche. Tu connais sa jalousie, sa folie, mieux que moi. »

La Sorcière se promène dans la grande salle. Elle observe les lieux et peut y voir quelques esprits, ici et là. Ceux de Vampires morts aux combats. Des choses tragiques se sont passées ici pour la Reine des Vampires. Anya le découvre. Mais elle se doit de détourner son attention d’eux afin de mieux se concentrer sur Ethan.

« Anya est ici, en ce moment. Elle souhaite savoir quels sont les plans de son Roi pour faire revenir sa Reine. C’est le corps d’Hannah qu’elle désire, tu le sais... »

Et Anya se rapproche d’Ethan, yeux dans les yeux. Sa main frôle la joue du Vampire, elle hume son odeur. Au fond d’elle, le désir et la colère grondent. La main vient gifler la joue, avec une violence incroyable. La folie brille dans le regard de la Sorcière.

« Comment oses-tu toucher Hannah ? Comment oses-tu t’amouracher d’elle, Ethan ? Elle m’appartient ! »

Elizabeth ou Anya, difficile de faire la différence tant la mère et l’esprit auraient pu dire ces mots. C’est pourtant bien Anya qui parle. Elle et sa colère. Le corps d’Hannah, tant convoité, lui a échappé parce que son Roi s’est montré incapable de faire ce rituel. Elle est obligée de se coltiner le corps de la mère, même s’il est beau et désirable, il ne sera jamais aussi parfait que celui qu’elle a pu avoir par le passé. Mais elle pourrait s’y faire… En attendant, se sont les mots d’Ethan qu’elle veut entendre. Elle veut savoir s’il aime la gamine, s’il compte la tuer ou non. Elle veut la vérité et saura la lui arracher, de gré ou de force.

Anya Johnson feat. @Ethan Rice
codage Lilie -



Revenir en haut Aller en bas
Ethan Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Bras-droit Nord-Ouest



¤ AVATAR : Joseph Morgan
¤ CRÉDITS : Aesth d'Hannah
¤ MESSAGES : 181
¤ POINTS : 139
¤ AGE : 120 ans, 30 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/05/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Lun 31 Déc - 11:49



I'm back, bitches


Tous mes sens sont mis en alerte face à cette Johnson. Quelque chose cloche, je le sais, je suis un fin observateur et c’est ce qui me permet de si bien abattre mes cartes jour après jour. Elizabeth ne le sait pas mais je suis en train de la tester, je cherche à percer ce qui a changé chez elle, en plus de cette nouvelle certitude et cette arrogance. Peut-on se remettre de plusieurs mois de tortures physiques et psychologiques en une semaine à peine ? Certainement pas, encore moins pour une mortelle. Alors j’essaie de comprendre, je la teste, tente de deviner ses réactions mais à chaque fois elle me surprend. Elle ne tremble pas sous mes doigts qui effleurent sa joue. Elle ne me bloque pas avant que je ne l’attrape par la gorge contre ce mur alors qu’elle en aurait eu le temps. Un esprit traumatisé ne m’aurait jamais laissé l’approcher, ne m’aurait jamais laissé poser la main sur elle. Pire que ça, n’aurait jamais apprécié cette douleur naissante dans son dos.

J’attends de comprendre. Je ne sens pas de changements en elle, Elizabeth n’est ni devenue vampire ni devenue louve, alors c’est encore autre chose et sans même s’en rendre compte elle me met la puce à l’oreille en prenant la parole. Anya ? Je fronce les sourcils une demi-seconde avant de reprendre mon air impassible. Puis ma main relâche son cou malgré moi, me prouve qu’elle est toujours cette nécromancienne capable de manipuler mon corps et mon esprit. Sa main tapote ma joue et c’est le sourire qui la trahit, en plus de ces mots qui ne viennent que confirmer cette pensée improbable. Comment ? Comment Anya a pu revenir d’elle-même ? Le doute n’est même plus présent dans mon esprit, quand on a aimé une femme aussi follement que j’aime aimé Anya, on reconnait chacun de ses sourires, même dans un autre corps, on reconnait ses gestes, ses mots, ses pensées. Je suis le seul à connaître Anya Johnson par cœur, le seul capable de ne pas me faire leurrer par ce jeu de faux-semblant. Mais puisqu’Anya veut jouer, alors je vais entrer dans son jeu et continuer de prétendre que je ne l’ai pas reconnu.

- Je n’ai plus de plan pour Anya Johnson. J’ai passé un deal avec ta fille et j’ai promis de lui offrir ma protection contre ses ennemis. Tu dois être ravie qu’elle ne subisse pas le même sort que toi, n’est-ce pas ?

A moins que tu ne sois pas Elizabeth mais Anya. La claque vole mais cela ne semble pas être en réponse à mes mots, visiblement elle me reproche un tel rapprochement avec Hannah. Est-ce la jalousie d’une mère ou d’un amour perdu ? Je pencherai pour la deuxième option. Plus je l’observe, plus je suis convaincu qu’il s’agit bien d’elle. Personne ne t’a jamais connu aussi bien que moi Anya, je serais déçu que tu espères sincèrement me tromper de la sorte au cours de toute une conversation. Mais puisqu’elle continue de jouer, je vais la pousser à se trahir, à me révéler d’elle-même que j’ai bien en face de moi celle que je crois et j’ai de bonnes provocations en tête pour la faire craquer.

- Tu devrais savoir pourtant ô combien les Johnson sont des femmes indépendantes... Néanmoins il est vrai que son corps m’a appartenu au cours d’une longue après-midi, cinq fois pour être exact. Il fallait bien passer le temps et je dois reconnaître qu’Hannah est une amante très appréciable.

C’est à mon tour d’afficher un sourire provocateur. C’est le moment où tu vas te trahir Anya, en agissant par impulsivité plutôt que par réflexion. Tu vas te sentir trahie, jalouse, possessive, peut-être me le feras-tu payer en contrôlant mon corps mais je sais que tu ne me tueras pas. Tu n’es pas prête de me tuer, pas tout de suite en tous cas.

- Son corps a continué de me hanter après cela, j’ai tenté de me convaincre que je lui avais cédé en mémoire de mes folles nuit avec Anya, mais il m’est apparu évident que je faisais preuve de mauvaise foi. J’ai réellement désiré Hannah Johnson et j’en ai apprécié toutes ses différences.

Allez Anya, réagis, frappe-moi, embrasse-moi, blesse-moi. Révèle-moi que c’est toi. A quoi bon faire semblant ? J’ai tout de suite su que quelque chose clochait en te voyant mais peut-être suis-je fou de croire en un miracle pareil, peut-être que mon esprit me fait une fois de plus défaut... Ces derniers jours j’ai tendance à penser que je suis fou, plus que d’habitude du moins. Pourtant je suis prêt à parier tout ce que j’ai sur le fait que la femme qui se tient en face de moi est bien Anya. Montre-moi ton vrai visage, ma Reine.

Revenir en haut Aller en bas
Anya Johnson

avatar

∞ Sorcière ∞
Nécromancienne



¤ AVATAR : Eva Green
¤ CRÉDITS : KANE
¤ MESSAGES : 19
¤ POINTS : 6
¤ MULTIS : Joanne / Charlie / Vassily
¤ AGE : Environ 130 ans. Née en 1890, transformée en Vampire en 1915, Tuée en 1936. La voilà de retour à la vie en 2018.
¤ ZONE LIBRE : • Anya est une ancêtre d'Hannah Johnson, ancienne Sorcière devenue Vampire, elle a été tuée par Hayden Rice. Grâce à Ashanti et Aurora, elle est aujourd'hui de retour dans le corps d'Elizabeth Johson, mère d'Hannah.
• Son but est de récupérer Ethan, quitte à le tuer s'il ne lui revient pas ; de se venger d'Hayden et d'Hannah.
- Personnage voué à mourir-
¤ GROUPE : Sorcière Nécromancienne
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/12/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Lun 31 Déc - 19:03


I'm back, bitches.
Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling In all the good times I find myself longing for change And in the bad times, I fear myself.

 Anya doit se retenir pour ne pas exploser. Elle bouillonne dans le corps d’Elizabeth. Ce maudit corps dans lequel elle se sent à l’étroit. Il n’est clairement pas taillé pour sa grandeur. Mais elle s’en occupera plus tard. Le problème du moment est devant elle. Ethan. Qui lui crache des mots qu’elle ne veut pas entendre. La gifle est partie. Cinglante. Les plans d’Ethan ne lui plaisent guère. Anya veut être la priorité de son Roi, elle veut être le centre de son monde. Mais les années passées semblent lui avoir fait un peu trop oublié la perfection de sa Reine. Il est réellement temps qu’elle entre à nouveau dans la partie. Mais en attendant, Anya souhaite s’amuser encore un peu. Elle veut savoir surtout, comprendre ce que cette Hannah peut avoir de plus d’elle en dehors du même corps parfait. Bien qu’Anya dira volontiers que le corps d’Hannah n’est pas aussi parfait que le sien à pu l’être… Plongée dans sa jalousie, dans sa colère, Anya ne remarque pas la lueur étrange dans le regard d’Ethan. Elle ne remarque pas que c’est lui qui est entrain de se jouer d’elle… Elle écoute et encaisse difficilement tous les mots du Vampire. Elle l’écoute lui conter ses ébats avec Hannah. Les ongles de la Sorcière s’enfoncent dans ses paumes et pourtant elle cherche encore à se contenir.

Le sourire d’Ethan, elle aimerait lui faire ravaler. Elle voudrait lui arracher la langue et les yeux et les lui faire avaler de force. Anya est dans une colère monstrueuse et sa haine contre Hannah ne fait que grandir un peu plus à chaque seconde qui passe.

« TAIS TOI ! »

Elle hurle. Elle ordonne. Et Ethan ne peut plus dire un seul mot. À nouveau, elle le gifle. Avec violence. D’un geste de la main, elle l’empêche de se mouvoir. Ethan est à sa merci, elle le dirige, le possède. Et la belle se met à tourner en rond. Elle hurle à s’en déchirer la voix. Elle relâche toute cette colère, cette jalousie qui la ronge. Ses joues sont rouges de colère et son regard semble briller d’une folie dangereuse lorsqu’elle pose à nouveau ses prunelles sur Ethan, essoufflée.

« Comment oses-tu t’amouracher de cette petite garce. Elle n’est RIEN. RIEN DU TOUT ! Elle ne vaut rien. Elle n’a pas un dixième de ma prestance et de ma beauté, de ma grandeur. Elle n’est qu’une pâle copie. »

Anya tremble de rage dans ce corps qu’elle voudrait détruire, seul réceptacle pour l’accueillir. Elle qui aurait tant aimé cet autre corps qu’Ethan désire… Ce corps qui était le sien des années plus tôt. Elle aurait pu comprendre, qu’il désire Hannah pour l’enveloppe corporel. Elle aurait pu en être flattée. Mais à l’écouter, c’est bien plus qu’il désire et ça, Anya ne peut le tolérer. Il ne doit aimer et désirer qu’elle. ELLE est la Reine.

« J’hésite encore, à la tuer sous tes yeux… À lui arracher encore les ongles, lui briser les doigts… Lui arracher les yeux et la langue. Les donner à bouffer aux rats. Que dirais-tu, mon Roi, si elle crevait devant tes yeux ? Mhm ? »

Anya crache sa haine tout autant qu’elle teste encore. Elle veut voir à quel point Ethan tient à cette maudite Hannah. Se rend-il compte à quel point il à élever cette haine et cette volonté de tuer la dernière Johnson ? Elle en doute. Alors, Anya s’approche à nouveau d’Ethan, le scrute, le maudit. Ses lèvres viennent se presser avec force contre celles du Vampire. Un baiser qu’elle a attendu si longtemps de pouvoir lui donner. Elle le libère à peine, pour qu’il puisse éventuellement en profiter. Pour imposer sa langue dans sa bouche. Elle se rappelle, les années passées ensemble. Le Roi et la Reine. La Reine, surtout.

« Surprise mon Roi. Je suis de retour. Et ce n’est pas grâce à toi… Mais je ne suis pas certaine de vouloir te laisser jouir de ton immortalité. Cette immortalité dont je t’ai fait cadeau… Comment as-tu pu abandonner Ethan ? Comment as-tu pu m’abandonner pour ELLE ! »

La rage se lit dans le regard de la nécromancienne. La déception aussi. Pourtant, l’envie de le posséder ne faiblit pas. Elle le veut. Pour elle. Rien que pour elle. Elle veut lui rappeler la perfection, même si le corps n’est plus le même. Elle veut lui rappeler la folie de leurs ébats, même si elle n’est plus immortelle. Et finalement, elle relâche entièrement son emprise sur lui. Elle lui rend sa liberté.

« J’ai tout fait pour te revenir. J’ai attendu tant d’années pour ça, à errer dans les limbes. J’ai tout misé sur toi… Et tu n’as rien fait pour que je revienne. J’ai dû me débrouiller toute seule. Heureusement que je me fais facilement des alliées. »

Elle ne donnera pas de noms, pour ne pas trahir les cartes qu’elle a en main. Mais heureusement qu’elle a ses cartes en sa possession…

Anya Johnson feat. @Ethan Rice
codage Lilie -



Revenir en haut Aller en bas
Ethan Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Bras-droit Nord-Ouest



¤ AVATAR : Joseph Morgan
¤ CRÉDITS : Aesth d'Hannah
¤ MESSAGES : 181
¤ POINTS : 139
¤ AGE : 120 ans, 30 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/05/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Mer 2 Jan - 17:05



I'm back, bitches


Je prends des risques ce soir, à la provoquer si ouvertement alors que c’est une nécromancienne. Elle pourrait me tuer ici et maintenant, m’ordonner de m’arracher la vie moi-même juste sous ses yeux. Mais s’il s’agit bien d’Anya comme je le pense et je suis sûr d’avoir raison, alors je reste certain au fond qu’il ne m’arrivera rien de bien méchant. Quand bien même Anya en vient à désirer ma mort, je sais aussi qu’elle préférera me faire souffrir avant, comme arracher la vie d’Hannah sous mes yeux pour répondre à mes provocations. Est-ce que la mort de la jeune Johnson me dérangerait ? Je préfère ne pas trop avoir à songer à cette réponse. Autrefois je désirais mettre un terme à sa vie de mes propres mains, aujourd’hui je ne sais plus.

Elle m’ordonne de me taire et même si je le voulais, je ne pourrais plus prononcer le moindre mot, mais je n’ai rien de plus à dire de toute façon. Je me délecte de sa rage, de ses petites crises de nerfs. Il est si simple de te pousser à bout ma douce Anya, je te connais par cœur, je sais où appuyer pour te mettre en colère. Une nouvelle gifle vole et je la prends comme un point pour moi, dans moins d’une minute Anya me donnera la certitude qu’il s’agit bel et bien d’elle et c’est effectivement ce qui arrive, lorsqu’elle parle de pâle copie de sa personne. J’afficherai un sourire amusé si je le pouvais, mais j’attends qu’Anya termine sa crise. Elle évoque tout ce qu’elle pourrait faire subir à Hannah et à vrai dire ça ne me fait ni chaud ni froid, les mots sont si faciles à prononcer, peut-être que je prendrais la menace plus au sérieux le jour où Anya aura effectivement le dessus sur la jeune sorcière.

En attendant je continue d’attendre, puisque c’est tout ce que je peux faire et Anya a la générosité de m’offrir un peu de liberté pour profiter de ce baiser. Je goûte à ces lèvres, à cette langue et en trouve le goût étrange, appréciable mais étrange. C’est elle sans être vraiment elle et ce constat est assez perturbant. Anya se plaint, encore, et finalement me rend ma pleine liberté avant de m’offrir une information intéressante, bien qu’incomplète. Il semblerait que j’ai encore des recherches à faire.

- Il est si facile de te faire craquer ma chère Anya. Surprise, je savais que c’était toi. Pas tout de suite certes, mais bien assez vite tout de même. Elle saura maintenant qu’elle est tombée à son propre jeu. Tu trouves que j’ai abandonné ? Sans mes recherches tu n’aurais même pas su qu’une âme peut prendre la place d’une autre dans un corps. Après tout l’idée de départ était de la lier à Hannah, assez pour pouvoir prendre sa place sur une certaine durée et peut-être qu’avec le temps Anya aurait fini par prendre pleine possession de l’esprit d’Hannah, la laissant croupir au fin fond de son subconscient mais il y aurait toujours eu un risque qu’Hannah revienne ou qu’elle perde face à elle. Cette solution n’avait rien de définitive. Tu serais toujours en train de sombrer dans les limbes sans moi. Car c’est bien en m’espionnant qu’elle a dû comprendre qu’un échange d’âme était possible avec une certaine magie de nécromancie. Il va donc me falloir mettre la main sur la nécromancienne qui aurait pu l’aider de la sorte sans se faire attraper.

Je tire sur les pans de ma veste pour la remettre bien droite et m’approche d’elle, lentement. Si tu savais comme c’est étrange de te voir dans ce corps Anya, pourtant je l’ai gardé de côté spécialement pour toi mais… Je ne sais pas, je ne suis pas sûr de m’y faire. Je crois que j’ai bien trop désiré déchiqueter ce corps en mille morceaux pour être capable de l’apprécier à sa juste valeur aujourd’hui. Je m’arrête à sa hauteur et glisse sur une main contre sa joue, affichant un sourire sournois.

- Les années ne t’auront pas beaucoup changé, excepté physiquement. Petite moquerie qui risque fort de l’agacer, mais contrairement à beaucoup d’hommes je n’ai jamais craint de mettre en colère Anya Johnson. Ma main quitte sa joue pour glisser vers ses cheveux que j’attrape d’une poigne ferme, me moquant éperdument de lui faire mal, je sais qu’elle pourrait aimer cela, après tout c’est elle qui m’a appris à apprécier la douleur, surtout dans nos ébats. Je rapproche mon visage du sien, la regarde dans les yeux au plus près. Ne menace jamais de me tuer, ma douce Anya, tu sais bien que j’ai horreur de cela. Ma main tire un peu plus sur ses cheveux pour faire basculer son visage en arrière, m’offrant une meilleure vue sur ce cou duquel je rapproche mon visage, humant son odeur avant d’y déposer un baiser.

Je remonte mon regard vers elle dans un sourire provocateur et viens goûter à ses lèvres dans un baiser bien plus brutal que le premier qu’elle m’a offert, un baiser qui représente bien notre relation, à la fois passionnelle et chaotique. Tu as chamboulé beaucoup de choses dans ma vie Anya et je t’ai aimé comme je n’ai jamais aimé aucune femme avant toi. Est-ce que la flamme est toujours présente dans mon cœur ? Probablement, autrement je ne chercherai pas le contact de ses lèvres et de son corps. Est-ce que la flamme ne finira pas par s’éteindre ? Seul l’avenir nous le dira.

Revenir en haut Aller en bas
Anya Johnson

avatar

∞ Sorcière ∞
Nécromancienne



¤ AVATAR : Eva Green
¤ CRÉDITS : KANE
¤ MESSAGES : 19
¤ POINTS : 6
¤ MULTIS : Joanne / Charlie / Vassily
¤ AGE : Environ 130 ans. Née en 1890, transformée en Vampire en 1915, Tuée en 1936. La voilà de retour à la vie en 2018.
¤ ZONE LIBRE : • Anya est une ancêtre d'Hannah Johnson, ancienne Sorcière devenue Vampire, elle a été tuée par Hayden Rice. Grâce à Ashanti et Aurora, elle est aujourd'hui de retour dans le corps d'Elizabeth Johson, mère d'Hannah.
• Son but est de récupérer Ethan, quitte à le tuer s'il ne lui revient pas ; de se venger d'Hayden et d'Hannah.
- Personnage voué à mourir-
¤ GROUPE : Sorcière Nécromancienne
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/12/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Jeu 3 Jan - 15:20


I'm back, bitches.
Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling In all the good times I find myself longing for change And in the bad times, I fear myself.

 Anya n’en revient toujours pas d’avoir Ethan devant elle et de ne pas pouvoir l’aimer comme il se doit. Leurs retrouvailles auraient dû être si différentes, si parfaites. Unis, comme par le passé, comme si rien n’avait changé en dehors du temps laissé entre eux. Mais Ethan n’a pas été à la hauteur des attentes de sa Reine. Elle a été déçue de le voir flancher pour la maudite gamine qui lui ressemblait, du temps où ses pieds foulaient cette terre, avant qu’elle ne revienne dans ce corps qui ne lui convient pas. Elle sait pourtant qu’elle devra encore s’y habituer. Et surtout, même si Hannah venait à mourir, Anya ne sait pas si elle pourra récupérer son corps… Son âme a peut-être été trop affaiblie par ce premier échange et Aurora ne peut certainement pas garantir la réussite d’un second transfert. En réalité, Anya n’a pas su se contenter de partager le corps avec Hannah. Le taux de réussite pour supprimer l’âme de la gamine n’aurait pas été suffisant pour qu’elle accepte de prendre ce risque. Anya veut tout. Elle ne veut pas les miettes. Elle exige d’être complète, d’être parfaite. Et Ethan, elle le veut pour elle. Elle ne partage pas. Si ce n’est pas elle qui l’a, personne n’a alors le droit de l’avoir. Personne ne peut prétendre attirer le Vampire plus qu’elle n’a pu l’attirer par le passé. Et, la belle compte bien rappeler à Ethan pourquoi il l’aimait tant. Bien au-delà d’un corps, c’est la femme, ses pensées, son caractère qu’il aimait.

Et si elle a voulu se cacher, garder son retour secret, Ethan a su la faire sortir de ses gonds. Il faut dire qu’avoir passé tant d’années dans les limbes n’a pas du arranger son caractère, son impatience et sa folie. Et la surprise est grande lorsque ce très cher Ethan avoue savoir qu’il s’agit d’elle. La belle ne sait pas si elle se doit d’être en colère ou flatté. Nul doute qu’elle prendra sa décision plus tard. Car la confrontation avec Ethan n’est pas encore terminée. Difficile pour Anya d’accepter que son Roi a fait beaucoup pour elle, qu’il a réussi dans ses recherches et que sans ça, jamais elle n’aurai su pour le transfert d’âme… Certes, il marque un point, mais Anya ne l’avouera pas, bien trop fière.

« Quoi qu’il en soit, tu ne comptais visiblement pas me faire revenir ! »

La mâchoire se crispe et le regard se fait toujours plus glacial quand elle l’observe, lorsqu’il s’approche d’elle. Non, elle n’a pas peur et jamais elle ne reculera devant lui. Elle frissonne à peine lorsque la main froide se pose sur sa joue. Son sourire, elle aimerait le lui faire ravaler, à coup de gifles cinglantes. Ou en pressant ses lèvres sur les siennes avec force et rage. Mais les mots d’Ethan font pencher Anya pour la gifle, pour lui rappeler qu’avec ou sans le même corps, c’est elle qui décide. Pourtant, elle ne bouge pas. À vrai dire, elle le laisse même faire lorsqu’il attrape ses cheveux avec force. Elle grimace, à peine. En réalité, elle redécouvre toutes les sensations dont son corps, ce nouveau corps, est capable de subir, d’apprécier. La violence, elle a toujours aimé ça, surtout dans leurs ébats charnels. Et Ethan a beau se montrer ferme, il a beau vouloir jouer au grand vilain Vampire, Anya n’est pas impressionnée.

« Je te tuerai si tu me tournes à nouveau le dos Ethan. »

C’est qu’elle insiste bien pendant qu’il hume son cou, pendant qu’il le baise. Diable qu’elle aime ça. Ce contact, elle en avait tant rêvé. Le baiser, plus brutal, qu’Ethan lui impose ne lui déplaît pas non plus. Il faut avouer qu’Anya crève autant d’envie de le tuer que de le baiser, de toutes la manières possibles et imaginables. Les mains d’Anya s’accrochent au cou, rendant le baiser toujours plus passionné. Elle mord d’ailleurs, la langue, les lèvres, jusqu’au sang, pour goûter à ce précieux liquide. Amusée, elle insiste, encore, sur les lèvres de son amant. C’est là qu’elle regrette de ne plus être Vampire, de ne plus pouvoir user de sa force et de sa rapidité. Pourtant, la belle finie par abandonner Ethan, par reculer. Doucement, elle essuie ses lèvres du revers de sa main.

« Je ne me donnerais pas à toi comme ça Ethan. Même si je crève d’envie d’arracher tes vêtements et de te laisser me prendre sauvagement… »

Un sourire étire ses lippes, gourmandes et affamées.

« Les Rice sont une grande déception pour moi… Pourtant j’ai toujours tout misé sur toi. Comment va ce très cher Hayden ? Est-il à tes côtés ? J’ai très hâte de le revoir. J’ai besoin de savoir Ethan, avant de décider de ton sort, comment as-tu pu lui pardonner ma mort ? L’amour fraternel, est-il si puissant pour que tu puisses lui pardonner d’avoir plongé sa main dans ma poitrine pour m’arracher mon cœur ?»

Anya frissonne en se remémorant cette scène. Elle ne ment pas. Mais elle a besoin de savoir. Elle veut comprendre pourquoi elle a pu voir Hayden. Pourquoi Ethan est encore à ses côtés. Comment peut-il ‘oublier’ celle qu’il a aimé, mais rester aux côtés de son meurtrier. Anya, elle, n’a rien oublié. Elle ne mentionnera pas, bien évidemment, qu’elle fut la première à vouloir tuer Hayden. Pourquoi en rajouter une couche voyons ? De toute manière, elle compte bien se venger. Hayden Hannah, même combat.

Anya Johnson feat. @Ethan Rice
codage Lilie -



Revenir en haut Aller en bas
Ethan Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Bras-droit Nord-Ouest



¤ AVATAR : Joseph Morgan
¤ CRÉDITS : Aesth d'Hannah
¤ MESSAGES : 181
¤ POINTS : 139
¤ AGE : 120 ans, 30 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/05/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Sam 5 Jan - 14:42



I'm back, bitches


Ces retrouvailles sont complètement différentes de celles que nous avons partagées lorsqu’Anya contrôlait le corps d’Hannah. A cette période les choses n’avaient pas autant changées entre nous, ou plutôt je n’avais pas encore changé. Aujourd’hui tout est bien différent, nous sommes plus froid, plus méfiant et pourtant il y a toujours ce désir l’un envers l’autre. Comment pourrions-nous l’oublier après ce que nous avons partagé ? Anya me fait de nombreux reproches ce soir mais je ne me sens pas responsable, au contraire, c’est en partie grâce à moi qu’elle possède ce corps désormais, grâce à mes nombreuses recherches. Sauf qu’Anya ne sait pas remercier, elle ne sait que reprocher, aussi je ne peux m’empêcher de rouler des yeux à sa remarque.

- Si je t’ai gardé Elizabeth au chaud tous ces mois ce n’est pas pour rien.

C’est une demi-vérité puisqu’au départ j’avais l’intention de lui offrir le corps d’Hannah, mais le fait d’avoir gardé en vie Elizabeth dans mon sous-sol m’a permis d’avoir un plan b et je me moque bien qu’Anya préférait le plan initial, elle fera avec ce que je lui offre. Mieux vaut un corps plus âgé que les limbes. Une nouvelle claque vole, pour la troisième fois. Si je me suis délecté des premières, je considère celle-ci comme étant de trop et mon regard noir le stipule bien, surtout face à ses menaces. Pourquoi est-ce que je te désire encore à ce point alors que j’ai en parallèle une folle envie de t’étrangler ? Tu as toujours su me rendre fou, Anya. La menace persiste et je me dis tant pis, si Anya venait à devenir mon ennemie un jour, c’est moi qui la tuerai en premier.

Je laisse de côté les tensions et les menaces et tente de profiter de son retour comme il se doit. Anya finit par devenir réceptive et ce baiser qui est bien plus digne de nous, surtout avec cette petite pointe de douleur et de sang. Je grogne sous ses morsures profondes mais ne relâche pas ses lèvres, lui offrant volontiers ces quelques gouttes de mon sang dans cet échange brutal. Jusqu’à ce qu’Anya me repousse. Ma langue glisse le long de ma lèvre supérieure et je l’écoute insinuer qu’elle ne se donnera pas à moi aussi vite même si elle en meurt d’envie. Tu es toujours aussi contradictoire ma pauvre Anya et sur certain plan cela peut être bien frustrant. Mais très vite mon attention est attirée par un autre sujet. Pourquoi sommes-nous en train de parler d’Hayden ? Mon regard s’assombrit à nouveau lorsqu’elle insinue qu’il est le responsable de sa mort lors de cette fameuse nuit.

- Non, Hayden n’était pas présent ce soir-là...

Mais puis-je le garantir ? Pas vraiment, je n’étais pas présent non plus, je suis arrivé bien trop tard, voyant les Johnson fuir à mon arrivée, Eleanor les mains pleines de sang, mais je n’ai pas senti la présence de mon frère. Alors pourquoi me dit-elle cela ? Je sais que l’entente n’a jamais été au rendez-vous entre eux et si j’ai menacé Hayden de le tuer s’il venait à s’en prendre un jour à Anya, je menacerai Anya de la même façon si elle souhaite s’en prendre à mon frère que je viens d’ailleurs tout juste de retrouver.

- Ne me mens pas Anya.

Et pour rendre la menace plus sérieuse, ma main revient l’attraper par la gorge pour serrer ce petit cou si fragile. Sauf que je sais, je sens qu’elle ne me ment pas et l’avantage d’avoir une sorcière en face de moi, c’est qu’elle ne peut pas garder le contrôle de ses battements de cœur. Ma tête remue lentement de droit à gauche, le regard vide. Comment Hayden a-t-il pu me faire cela ?

- Toutes ces années je me suis persuadé qu’il s’agissait d’Eleanor.

Pourtant j’ai toujours su que quelque chose clochait avec cette affaire. Comment Eleanor aurait pu abattre sa propre sœur de manière si cruelle ? Les sorcières désiraient la mort d’Anya, mais au fond elles ne voulaient pas sa souffrance. Arracher le cœur pour un vampire est une manière comme une autre de tuer rapidement, mais pour une sorcière ? L’acte aurait été beaucoup plus long et plus douloureux. Malgré tout j’ai continué de croire que c’était elle. Ma main libère la gorge d’Anya et je me détourne d’elle, le regard perdu dans le vide, c’est comme si la vérité s’offrait enfin à moi. Pourtant je déteste cette vérité.

- Comment a-t-il pu...

Une part de moi a envie de croire qu’Anya est une excellente manipulatrice, elle m’a bien appris qu’on pouvait jouer avec des mots pour retourner la situation en son sens quand tout joue contre nous. Alors mon regard se tourne à nouveau vers elle, cette fois je lui porte un œil accusateur.

- Que lui as-tu fait ? Pourquoi aurait-il voulu te tuer ?

J’aurais dû lui poser la question lorsqu’il est venu me chercher et m’annoncer qu’il comptait mettre un terme à l’existence d’Anya, au lieu de cela je lui ai ordonné de déguerpir au risque de le tuer moi-même s’il l’approche de trop près. J’aurais dû lui demander pourquoi cette nuit-là.

Revenir en haut Aller en bas
Anya Johnson

avatar

∞ Sorcière ∞
Nécromancienne



¤ AVATAR : Eva Green
¤ CRÉDITS : KANE
¤ MESSAGES : 19
¤ POINTS : 6
¤ MULTIS : Joanne / Charlie / Vassily
¤ AGE : Environ 130 ans. Née en 1890, transformée en Vampire en 1915, Tuée en 1936. La voilà de retour à la vie en 2018.
¤ ZONE LIBRE : • Anya est une ancêtre d'Hannah Johnson, ancienne Sorcière devenue Vampire, elle a été tuée par Hayden Rice. Grâce à Ashanti et Aurora, elle est aujourd'hui de retour dans le corps d'Elizabeth Johson, mère d'Hannah.
• Son but est de récupérer Ethan, quitte à le tuer s'il ne lui revient pas ; de se venger d'Hayden et d'Hannah.
- Personnage voué à mourir-
¤ GROUPE : Sorcière Nécromancienne
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/12/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Dim 6 Jan - 9:45


I'm back, bitches.
Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling In all the good times I find myself longing for change And in the bad times, I fear myself.

 Anya n’est pas attristée parce qu’Ethan est aux côtés de son frère. Elle est vexée. Elle est jalouse. Elle est blessée dans son égo. Comment a-t-il réussi à pardonner son frère ? Comment ? Anya ne comprend pas et elle veut comprendre. C’est vrai, elle a été la première à vouloir tuer Hayden, la nuit même qui a vu Ethan renaître comme Vampire. C’est vrai, elle avait déjà plongé sa main dans sa poitrine, sentant encore le palpitant chaud et humide sur le bout de ses doigts. Pourtant, c’est bien Hayden qui foule encore la Terre de ses pieds. C’est bien lui qui a tué Anya, lui arrachant son cœur pour l’offrir aux femmes Johnson. Tous des traîtres. Êtres justes bons à pourrir six pieds sous terre. Mais la revenante voit le regard d’Ethan qui s’assombrit. Elle voit le doute. Alors elle comprend, avant même qu’il ne commence à parler, qu’il ne savait pas. Elle vient de le lui apprendre. Et Ethan peut grogner autant qu’il le désire, empoigner son cou en la menaçant, il ne voit chez elle qu’une vérité vraie. Il peut l’entendre, à ses battements de cœur. Même si la Sorcière est une excellente menteuse doublée d’une très bonne manipulatrice, cette fois, elle ne ment pas. Et elle pourrait presque être touchée par ce regard d’Ethan, lorsqu’il comprend qu’en effet, elle lui dit la stricte vérité. Vérité bien difficile à entendre. Il est préférable, parfois, d’avoir affaire à des mensonges plutôt que d’affronter une vérité bien plus douloureuse...

« Non Ethan, ce n’était pas ma sœur. Mais Hayden. Il est le dernier visage que j’ai vu avant de rendre mon dernier souffle... »

Elle murmure, la gorge toujours accrochée par cette main qui se détend petit à petit. Anya vient de semer le trouble et le doute dans le cœur et le cerveau d’Ethan. Elle en est fière. Il ne lui restera alors plus qu’à ramasser les morceaux, les recoller et retrouver son Roi qui la relâche et se détourne d’elle. Il doute, il se questionne et Anya sent cette fragilité, cette fébrilité. Il doute d’elle également, autant qu’il doute maintenant de son frère. Et cette fois, il l’accuse elle. Et c’est une moue peinée qui s’affiche sur le visage de la belle. Un soupir s’échappe de ses lèvres, fermant les yeux, comme une bonne comédienne.

« Ethan, toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre, je le sais. J’ai cru, durant toutes mes années dans les limbes, que tu avais pu lui pardonner ma mort. Mais je comprends aujourd’hui que tu ne savais rien. J’en suis désolée mon Amour. »

Lentement elle s’approche, réduisant la distance entre elle et le Vampire.

« Ma seule erreur est de t’avoir voulu pour moi Ethan… La haine de ton frère envers moi a commencé dès ta pendaison. J’ai voulu lui faire comprendre que tu allais revenir, lui expliquer les choses… Mais il ne me croyait pas. Il te réclamait, encore et encore. Ce que je peux comprendre. Il est devenu agressif, me menaçant pour pouvoir te voir. Mais tu n’étais pas prêt. Ta transformation se faisait à peine et tu te souviens dans quel état tu étais à ton réveil… Tu l’aurais tué, tant tu étais assoiffée et tu t’en serais voulu toute ta vie. »

La Sorcière parle doucement, lentement.

« Ton frère t’aime et ça, même si je le voulais, je ne pourrais jamais le nier. J’étais jalouse, tu sais, de cet amour si fort que vous aviez. Et lui, je crois… Enfin, j’imagine qu’il ne pouvait supporter l’idée que tu puisses m’aimer à ce point. Je crois qu’il ne pouvait supporter la simple idée que tu sois devenu un Vampire… Il n’a jamais aimé cet être parfait que tu étais devenu, cet être que j’avais forgé avec tant de fierté. »

La main de la Sorcière se pose alors sur la joue du Vampire, pour planter son regard dans le sien. A aucun moment on ne peut savoir si elle ment ou non tant elle semble sincère. Une partie d’elle l’est, bien évidemment et tout n’est pas que mensonge. Il s’agit simplement d’une vérité modifié.

« Je suis coupable de t’avoir voulu pour moi Ethan. J’ai toujours été égoïste et tu étais la perfection à mes yeux. Je crois qu’Hayden n’a pas pu le supporter. Alors il s’est allié à ma famille pour les aider à me traquer. Cette nuit, où nous avons tué ma mère m’a été fatale… Piège tendu par ton frère et ma sœur. D’ailleurs, merci de m’avoir vengé et de l’avoir tuée. J’ai apprécié le spectacle. »

Un sourire satisfait étire les lèvres de la Sorcière lorsqu’elle revoit sa sœur mourir enfin. Ethan l’avait vengé et elle en fut touchée, c’est vrai. Maintenant, Ethan était le seul à pouvoir décider de la suite.

« Es-tu toujours mon Roi, Ethan ? Si oui, nous nous vengerons pour toutes ces années perdues, nous rattraperons toutes ces années sans pouvoir se satisfaire l’un de l’autre. »

Elle attend la Sorcière, suspendue aux lèvres du Vampire.

Anya Johnson feat. @Ethan Rice
codage Lilie -



Revenir en haut Aller en bas
Ethan Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Bras-droit Nord-Ouest



¤ AVATAR : Joseph Morgan
¤ CRÉDITS : Aesth d'Hannah
¤ MESSAGES : 181
¤ POINTS : 139
¤ AGE : 120 ans, 30 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/05/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Lun 7 Jan - 15:33



I'm back, bitches


Je sens mon esprit en ébullition. Comment n’ai-je pas pu savoir depuis tout ce temps qu’Hayden est celui qui lui a arraché la vie ? Mais surtout pourquoi me déteste-t-il à ce point ? Lui et moi partagions tout et il a déjà tout gâché cette fameuse nuit de nos retrouvailles, lorsqu’il est venu m’annoncer qu’Anya est une femme dangereuse et qu’il faut la tuer. Sauf que je sais parfaitement ce qu’est Anya, je connais toutes ses qualités mais aussi tous ses défauts. Anya est ce vil serpent dont je me suis épris et Hayden n’avait pas son mot à dire à ce sujet. Je me suis sacrifié pour réparer ses propres erreurs, ses mauvais choix avec les femmes. Ne pouvait-il pas me laisser aussi le droit à l’erreur ? Anya continue de parler et de cracher doucement son poison qui envenime mes pensées.

Pourquoi est-ce que tout doit se passer maintenant ? J’étais heureux de retrouver mon frère, je pourrais être comblé à nouveau avec Anya, mais pas si cette guerre persiste et je sais ô combien elle ne s’arrêtera pas là. Je ne peux pas le permettre et Anya ne se contentera pas d’une trêve non plus. Pourquoi Hayden ? J’aimerais tant qu’il soit là pour pouvoir lui poser la question, je devrais savoir pourtant que la famille Rice passe avant tout, cela a toujours été notre règle d’or, mais j’ai du mal à voir en quoi Hayden a pu accomplir une bonne action en l’éliminant. Il m’a fait subir cette perte et s’est envolé toutes ces années, s’enfonçant dans le silence. Et voilà qu’il revient aujourd’hui, juste quand Anya est de retour elle aussi. J’ai décidément du mal à croire en une telle coïncidence.

Je reste toujours cloîtré dans mon silence tandis qu’Anya en profite pour enfoncer le clou. Elle me raconte ce qu’il s’est passé et tous ses mots me semblent vrais, pourtant j’aimerais ne pas la croire, mais mon ouïe reste toujours concentrée sur son cœur qui bat et je sais qu’elle ne ment pas. Il y a beaucoup d’émotions qui grandissent en moi face à ces révélations, mais ce sont principalement la colère et la tristesse qui l’emportent. Ces émotions qui me torturent le cœur et me rappellent cette part d’humanité dont j’ai tant horreur. Alors je ne peux m’empêcher de penser à nouveau à cette solution, celle qui m’était venue à l’esprit cette nuit où j’ai fait une trêve avec Hannah, ne plus rien ressentir ma faciliterait tellement la tâche... mais n’est-ce pas justement faire preuve de faiblesse que d’avoir recourt à la facilité ?

Puis finalement la seule chose qui me fait tiquer dans tout son discours est lorsqu’elle se met à parler de la jalousie d’Hayden du fait que je sois devenu cet être parfait en me transformant en vampire. C’est là que je réalise que quelque chose cloche, parce que depuis le départ Hayden déteste être vampire, déteste être un monstre alors il n’aurait jamais pu être jaloux de cette prétendue perfection. Non, Hayden n’a embrassé sa nouvelle espèce que depuis peu, pourtant le cœur d’Anya reste toujours si calme... Comment fait-elle ? Je reste impassible lorsque sa main se pose sur ma joue pour attirer mon regard. Qui es-tu vraiment Anya ? Un danger, cela je le sais fort bien, tu l’as toujours été, mais pour qui exactement ? Probablement pour tous ceux qui me sont proches.

Anya me remercie d’avoir vengé sa mémoire en assassinant les Johnson au fil des siècles. J’ai consacré une bonne partie de mon existence à la venger, j’ai continué jusqu’à tomber sur la jeune Hannah. Va-t-elle vouloir la tuer elle aussi ? Très certainement. Je vois le sourire d’Anya étirer ses lèvres et elle me pose cette dernière question. Suis-je toujours son roi ? Je n’ai jamais souhaité être un roi après elle, nous devions régner ensemble, nous avions ce projet-là. Mais depuis elle est morte et je sers un autre roi. Sa question reste en suspens de longues secondes. Puis je relève mon regard vers le sien et caresse son visage, le contournant du front jusqu’à ses joues du bout de mes doigts.

- Je ne suis le Roi de personne d’autre, ma Reine ténébreuse.

Et je la vois sourire. Je la vois tomber dans le piège mais en est-ce véritablement un ? Ma propre raison balance et flanche lorsque je viens écraser mes lèvres contre les siennes, ravivant la flamme en elle, en moi. Tout n’est qu’une question de manipulation, mais qui est le plus manipulé à la fin de l’histoire ? Elle ou moi ? Peut-être bien les deux. Notre relation a toujours été assez malsaine, mais aujourd’hui elle atteint les sommets. Je goûte à ses nouvelles lèvres, à sa langue, à ce corps qui n’est pas le sien mais qui réagit de la même façon qu’elle. Mes doigts agrippent le haut d’Anya et le déchirent, me révélant son nouveau corps à moitié dénudé. Je l’examine lentement du regard, prends le temps de le connaître.

- Je pourrais vite me faire à ce nouveau corps, même s’il ne sera jamais à la hauteur du tien.

Et donc en parallèle jamais à la hauteur de celui d’Hannah, mais j’essaie de chasser cette pensée. Oui, peut-être que je viens de trouver une façon d’éliminer définitivement Hannah de mon esprit en retombant dans les filets d’Anya, cette femme qui me connaît mieux que personne. Elle me redonnera l’envie de la tuer et comme promis, je serais celui qui éliminera Hannah de la partie. Mais pour l’instant j’ai le corps d’une autre femme à combler. Je ne laisserai pas l’occasion à Anya de me repousser cette fois. Mes mains glissent dans son dos pour lui retirer son sous-vêtement et à peine l’en voilà débarrassée que mes canines viennent se planter dans sa poitrine pour lui offrir cette délicieuse morsure alors que je me délecte de son sang. J’ai envie de lui faire mal, mais je sais qu’elle aimera cela.

Revenir en haut Aller en bas
Anya Johnson

avatar

∞ Sorcière ∞
Nécromancienne



¤ AVATAR : Eva Green
¤ CRÉDITS : KANE
¤ MESSAGES : 19
¤ POINTS : 6
¤ MULTIS : Joanne / Charlie / Vassily
¤ AGE : Environ 130 ans. Née en 1890, transformée en Vampire en 1915, Tuée en 1936. La voilà de retour à la vie en 2018.
¤ ZONE LIBRE : • Anya est une ancêtre d'Hannah Johnson, ancienne Sorcière devenue Vampire, elle a été tuée par Hayden Rice. Grâce à Ashanti et Aurora, elle est aujourd'hui de retour dans le corps d'Elizabeth Johson, mère d'Hannah.
• Son but est de récupérer Ethan, quitte à le tuer s'il ne lui revient pas ; de se venger d'Hayden et d'Hannah.
- Personnage voué à mourir-
¤ GROUPE : Sorcière Nécromancienne
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/12/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Sam 12 Jan - 18:10


I'm back, bitches.
Tell me something boy. Aren’t you tired tryin' to fill that void? Or do you need more? Ain’t it hard keeping it so hardcore? I’m falling In all the good times I find myself longing for change And in the bad times, I fear myself.

 Anya n’est pas dupe. Elle sait qu’Ethan se méfiera d’elle, tout autant qu’elle le fera. Leurs retrouvailles ne se sont pas déroulées comme ils l’avaient espéré. Anya, trop impatiente, n’a pas su attendre que son Roi daigne enfin lui procurer le corps d’Hannah… Elle n’a pas su attendre, voyant le rapprochement entre la gamine et Ethan. La jalousie aura pris le dessus, comme bien souvent. Et puis, au-delà de son besoin de posséder Ethan, c’est son besoin de vivre et de se venger qui sont puissants. Anya ne pouvait plus supporter cette vie d’errance dans les limbes, à voir la vie défiler sans pouvoir en profiter. Tout est différent lorsqu’on est mort et pourtant, on ressent les choses. Certains sont peut-être apaisés. Pas Anya. Non, elle ne l’était pas. Comment l’être alors que cette soif de vengeance gronde en elle depuis qu’elle a été tuée par Hayden Rice ? Impossible. Anya est au moins rassurée de savoir qu’Ethan n’était pas au courant pour Hayden, rassurée de savoir qu’il ne lui a pas tourné le dos à cent pourcent. Car oui, elle considère son attachement à Hannah comme une réelle trahison. Une trahison qui se doit d’être punie… Et Anya a déjà bien des idées pour ça. Mais l’heure n’est pas à la vengeance. L’heure est aux retrouvailles. Si Anya est soulagée de savoir qu’Ethan ne l’a pas trahie de tous les côtés, elle reste cependant vigilante. On ne berne pas une Johnson si facilement.

Suspendue aux lèvres du Vampire, elle attend sa réponse. Mais, plus que des mots, elle attend de lire dans son regard, de décrypter chez lui une once de mensonge. Un silence s’installe jusqu’à ce que ce très cher Ethan retrouve le regard de la revenante. Sa main froide vient caresser le visage de celle qui est bel et bien vivante. Les mots d’Ethan étirent les lèvres de la belle, dans un sourire ravi. Mais l’est-elle réellement ? Oui, elle l’est. Mais le doute persiste. Allez savoir qui tombe dans le piège de l’autre… Elle sait bien des choses sur Ethan. Mais ce sera pour plus tard.

Les lèvres se retrouvent. Tout est différent avec ce corps. Même le baiser l’est. Pourtant elle savoure toujours autant d’avoir contre elle, le corps de celui qu’elle convoite depuis une éternité. Le vêtement est déchiré dans la fougue de leurs gestes et Ethan fini par l’observer. Ses mots, Anya aimerait lui faire ravaler. Pourtant, elle sait qu’il a raison. Ce corps est bien moins parfait que celui d’Hannah et il a plutôt intérêt à s’y faire, car tant que la gamine est en vie, elle ne pourra récupérer son corps !

« J’espère bien ! »

Un sourire étire à nouveau ses lèvres. Elle saura lui faire oublier cette gamine puérile et incapable de combler un homme. Hannah est une enfant. Certes, elle est une bonne Sorcière. Mais elle n’est que ça. Elle n’est pas une femme. Elle ignore tout de comment combler réellement un homme. Elle ignore tout de ce que Ethan aime. Anya reste persuadée qu’elle est la seule capable de ça. Seule à pouvoir répondre à toutes les attentes d’Ethan. De toute manière, il est à elle. À personne d’autre. Et en attendant que la gamine crève des mains d’Ethan, Anya savoure. Elle savoure les mains sur son corps qui lui retirent ses vêtements. Elle savoure, dans un gémissement, de sentir les crocs qui percent sa poitrine galbée, à la peau fine et fragile. Anya regrette, encore une fois, de ne plus avoir cette force de vampire, d’être cette petite chose, un peu fragile. Mais elle savoure le pouvoir, la magie, qui coulent dans ses veines.

Ses doigts longs et fins s’accrochent aux cheveux d’Ethan alors qu’elle grogne de plaisir. «Baise-moi, mon Roi. » S’en est presque un ordre. Anya a besoin de sentir Ethan, sur elle, en elle. « Fais-moi mal... » Elle veut sentir, la douleur délicate lorsqu’il la pilonnera contre un mur qui lui égratignera le dos. Elle veut sentir ses ongles s’enfoncer dans sa chair, autant que ses crocs qui viennent s’abreuver.

Anya veut se sentir vivante. Elle touche, griffe, caresse. Elle embrasse, lèche, mord. Les corps ne sont que mouvements et caresses. Les vêtements quittent les corps pour rejoindre le sol. Pour que les amants se redécouvrent. Anya retrouve ce plaisir de toucher son amant, redécouvre le toucher, apprécie de sentir sa peau sous ses doigts. Elle retrouve son odeur et son goût, comme par le passé. La belle gémit sous les caresses de son amant. Amants passionnés qui se retrouvent après tant d’années.

Anya Johnson feat. @Ethan Rice
codage Lilie -



Revenir en haut Aller en bas
Ethan Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Bras-droit Nord-Ouest



¤ AVATAR : Joseph Morgan
¤ CRÉDITS : Aesth d'Hannah
¤ MESSAGES : 181
¤ POINTS : 139
¤ AGE : 120 ans, 30 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/05/2018


MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice Hier à 15:49



I'm back, bitches


L’heure des reproches et des vérités semble être terminée, pour l’instant du moins. De meilleures retrouvailles nous attendent à présent, celle de nos corps s’unissant bestialement dans cet ancien cabaret en ruine et désormais vide. C’est presqu’une célébration, faire l’amour dans cet ancien lieu tenu par cet ancien club, les nouveaux remplacent les anciens et seront bien meilleurs dans tous les domaines. Une reine est morte ici et une autre vient réclamer son roi, mais est-ce que notre duo est voué à fonctionner aussi bien qu’autrefois ? La question persiste, surtout avec tous ces doutes et manipulations qui rôdent autour de nous. La clé d’un bon règne réside dans une confiance mutuelle, Alex sait qu’il peut compter sur moi même lorsque nous sommes en froid. Mais toi Anya ? Est-ce que je peux compter sur toi ? Sans doute le vivrais-tu comme une trahison si tu réalisais que j’ai bien plus foi en Alex plutôt qu’en toi.

Nos vêtements tombent un par un jusqu’à ce qu’il n’en reste plus, nous laissant dans ces tenues d’Adam et Eve qui nous ont toujours beaucoup plus plu que n’importe quels autres vêtements, peu importe l’époque. Si Anya veut que je lui fasse mal, je serais ravi de la servir car j’ai justement cette envie de lui faire plus de mal que de bien. Mes mains glissent sous ses fesses et l’agrippent sauvagement et la seconde suivante, son dos percute violemment le mur vide de l’ancien cabaret. Je laisse ses jambes s’enrouler autour de ma taille et s’agripper tandis que mes mains délaissent cette prise pour attraper ses poignets et les bloquer fermement contre le mur. Je n’embrasse pas Anya, je viens à nouveau planter mes canines dans sa chair, au niveau de sa gorge en même temps que je lui donne un puissant coup de reins.

Si nos corps brûlent de désir dans cet acte purement sauvage, c’est pourtant au corps d’Hannah que je pense alors que les nôtres ondulent. C’est plus fort que moi, je ne peux m’empêcher de la voir basculer la tête en arrière de désir, je ne peux m’empêcher de l’entendre gémir contre moi pour m’inciter à lui en offrir davantage, je ne peux m’empêcher de sentir ses lèvres sur ma peau alors que ce ne sont pas les siennes qui me goûtent ce soir. Heureusement qu’Anya n’a pas été réincarnée dans le corps d’une sorcière au pouvoir du mental, autrement j’aurais eu droit à une claque magistrale depuis longtemps. Mais tandis que je prends Anya de plus en plus sauvagement, je ne peux m’empêcher de détester Hannah de s’imposer de la sorte dans mon esprit, surtout à un tel moment. Retrouver Anya était censé m’aider à l’oublier, alors pourquoi est-ce je suis incapable de la sortir de mon esprit ?

Plus Anya soupire de plaisir et plus je perds de ma fougue. Ne pas lui offrir ce qu’elle veut est une très mauvaise idée, elle le sait, je le sais d’autant plus et pourtant ma sauvagerie diminue au fil des secondes. Je n’ai jamais été de ceux qui aiment faire semblant, ça ne rime à rien même si ça permet d’éviter des crises. Mon corps se défait de celui d’Anya avant de lui avoir fait atteindre l’orgasme et c’est dans un grognement enragé que mon poing s’abat contre le mur, à côté de son visage. Hannah m’a empoisonné l’esprit et j’espérais sincèrement qu’Anya soit capable de me ramener à la raison.

- Navré, il semblerait que j’ai des choses à régler avant de pouvoir t’offrir ce que tu désires.

Et sans attendre sa réaction, je me suis déjà écarté pour attraper mon pantalon et le remettre en place. Est-ce qu’Anya acceptera de laisser passer un tel affront ? Malheureusement elle n’a pas tellement le choix. Elle devra être un peu patiente, je me persuade qu’une fois Hannah éliminée de mes propres mains, je serais à nouveau cet amant passionné qu’elle a connu et désire tant retrouver.

- Tu ne m’as pas perdu Anya.  Je le précise car je la connais par cœur, je sais que c’est ce qu’elle va penser, c’est ce dont elle va se persuader simplement parce que je n’aurais pas été à la hauteur de ses attentes ce soir. J’ai juste besoin de soigner mon esprit avant.  Car penser autant à Hannah dans un moment si intime avec Anya ne devrait pas avoir lieu. Qu’ai-je vécu avec Hannah en comparaison de ma relation avec Anya ? Ce n’est pas de l’amour que j’ai pour la jeune sorcière, c’est juste… Une maladie. Il n’y qu’une seule femme que j’ai jamais aimé et je compte bien redevenir cet homme à la hauteur de ses attentes. Peut-être qu’Anya est la motivation qu’il me manquait pour mettre enfin un terme à l’existence d’Hannah.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice

Revenir en haut Aller en bas
I'm back, bitches. | ft. Ethan Rice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Davy Back Fight !
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Nord de la Tamise :: L'Ouest :: Désir Carmin-
Sauter vers: