RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Tout est une affaire de circonstances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
April Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Jessica De Gouw
¤ MESSAGES : 14
¤ POINTS : 7
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, Andrew
¤ AGE : 50 ans, 27 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/12/2018


MessageSujet: Tout est une affaire de circonstances Dim 2 Déc - 19:22



Tout est une affaire de circonstances
Hayden & April

- Comment ça rupture de stock ?

- Ça veut dire qu’on a plus de stock, tu as déjà tout utilisé  April.

- Mais... la dernière caisse a disparu et j’en ai vraiment besoin de plus ! Allez tu dois bien avoir une réserve secrète.


Je lui fais les yeux doux, mais Dwight ne semble vraiment pas avoir ce qu’il me faut sous la main ou alors c’est un bon menteur. Ceci dit il a au moins la bonté de me donner une adresse, même si c’est à l’autre bout de la ville. Il n’y a vraiment rien de plus proche ? Apparemment non. Etonnant. Tant pis, ce ne sont pas quelques kilomètres qui me feront rebrousser chemin. Je remonte dans ma voiture et après avoir calé au premier démarrage, me mets en route en suivant l’adresse indiquée par le gps. Evidemment la seule route qui me permet d’accéder à l’autre côté de la ville doit traverser la forêt, ou alors il faudrait que je fasse le tour de Londres et franchement je n’ai pas autant de temps à perdre que ça.

Pas le moins inquiète pour autant, c’est la musique à fond et les mains tapotant sur le volant que je roule en chantant à tue-tête la chanson ABC des Jacksons Five. Oui les années 80 avaient tout de même de bien meilleures chansons si on compare à celles d’aujourd’hui et j’assume parfaitement mes goûts musicaux. Cela dit j’aurais peut-être dû me concentrer davantage sur la route, ça m’aurait évité de voir au dernier moment ce type qui sort de la forêt au dernier moment puis s’arrête sur la route et tourne son regard vers moi. Bon sang ! Je tourne brusquement mon volant dans un réflexe et ma voiture s’enfonce dans la forêt pour atterrir droit dans un tronc d’arbre. Le choc me fait perdre connaissance quelques secondes, peut-être une minute, le temps que mon corps se régénère des blessures causées par l’accident. J’ouvre les yeux avec l’impression qu’on a passé ma tête au mixeur avant de réaliser l’état lamentable de ma voiture.

- Ah non pas ma voiture !

C’est que j’ai à peine le temps de prononcer cette phrase qu’une main brise la vitre côté conducteur pour m’attraper par le col et me sortir de là en vitesse. Oui mon corps passe par la fenêtre, faut dire que je ne suis pas bien épaisse, ce qui ne m’empêche pas de savoir me défendre pour autant. Le choc est rude lorsque mon fessier rejoint la terre fraîche et ce sont les yeux brillants d’un loup solitaire que j’aperçois en face de moi.

- Il y a décidément trop de vampires dans les horizons...

- Je rêve ! Non seulement je viens de t’épargner en bousillant ma voiture et en plus c’est toi qui veux me tuer ? Jeune homme t’as plutôt intérêt de déguerpir vite fait avant que je ne m’énerve.


Je prononce cette menace –si je vous assure que s’en est une- en même temps que je me relève, mais il semblerait que je fasse rire le loup puisqu’il se moque de moi à gorge déployée. Je croise les bras sous ma poitrine et continue de le fixer d’un air mécontent.

- Je te préviens, j’ai l’intention d’aller de l’autre côté de la ville alors soit tu m’aides à remettre en état ma voiture, soit c’est sur ton dos que je grimpe.

Pas dit que ma voiture puisse être remise en état ceci dit... Je pourrais aussi y aller à vitesse vampirique mais honnêtement, si je dois ramener plusieurs caisses de matériel, autant avoir un coffre où ranger tout ça, ce serait quand même plus pratique. Enfin quoi qu’il en soit le loup ne l’entend pas de cette oreille et c’est un sourire pervers qu’il m’adresse avant de se transformer sous mes yeux et se jeter sur moi. Ok, mauvaise idée de provoquer un loup April, maintenant va falloir utiliser la manière forte. J’arrive à amortir le choc de mes bras et balancer le loup tout droit contre un tronc.

- Continue comme ça et tu vas vraiment finir par te faire mal.

Mais le loup se remet vite sur ses pattes et repart à l’assaut. C’est bien ma veine ce soir.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Hayden Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Daniel Gillies
¤ MESSAGES : 20
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Freya Coleman
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/12/2018


MessageSujet: Re: Tout est une affaire de circonstances Lun 3 Déc - 4:06



Tout est une affaire de circonstances
April Blackwood

Mon retour à Londres ne s’est pas fait sans conséquences ni sans objectif bien particulier. Ethan nous a proposé à Abigaël et moi-même de nous installer dans son manoir afin d’en faire un manoir familial. L’idée fut très tentante je dois le reconnaître, c’est donc sans aucune hésitation que je l’ai acceptée. En plus de pouvoir à nouveau me rapprocher de ce qu’il reste de notre famille et reformer nos liens, j’ai également un certain intérêt à rester dans le Sud de Londres pour le moment. Parallèlement à cela, il y a une question des plus importantes qui requiert toute mon attention. Cette question se nomme Alex Blackwood.

Le fait de savoir mon frère attaché à un nouveau roi me laisse pour l’instant assez perplexe. Les rois apparaissent et disparaissent de plus en plus facilement ces derniers temps à Londres, aussi bien du côté des vampires que des loups. Pourtant, ce Alex Blackwood semble plutôt bien s’accrocher pour s’attaquer désormais au territoire du Nord, et quelque chose me dit que mon frère n’est pas entièrement étranger à ce succès. Les faire bouger vers le Nord devrait suffisamment les occuper pour que je puisse commencer à agir de mon côté. Je ne fais confiance à personne, y compris ma propre espèce. Seuls Ethan et Abigaël pourront se vanter de la posséder entièrement. J’ai eu l’occasion d’aborder à quelques reprises la question d’Alex Blackwood lorsque je me trouvais en Italie avec Adrian. Je pense que si un jour ce dernier arrive à Londres, ça ne m’étonnerait pas qu’il cherche à renverser discrètement Alex. A moins que je n’y parvienne avant... Est-ce dans mes projets pour l’instant ? Pas encore. Je me contenterai d’obsever pour l’instant et de suivre l’évolution des choses avec Ethan. Néanmoins, les jeux de pouvoir m’ont appris une chose : toujours avoir un moyen de pression sur son adversaire. C’est la raison pour laquelle je me suis employé à trouver l’un des points faibles d’Alex.

Discrètement, j’ai commencé à observer ce dernier dans l’espoir d’obtenir quelque chose, un indice qui me permettrait de pouvoir l’atteindre. Je l’ai suivi à quelques reprises, lorsque j’étais certain de ne pas me faire repérer. Un jour, j’ai fini par le voir s’en aller assez pressé, pour arriver devant le cabinet d’un médecin. Un vampire chez les humains, plutôt curieux. Je me suis introduit dans le bâtiment et à défaut de me servir de ma vue qui aurait risqué de m’exposer, je me suis servi de mon ouïe. J’ai entendu Alex Blackwood discuter avec une humaine et lui demander de faire des analyses ADN avec une certaine April Sullivan. Plutôt curieux comme demande. Mais il n’en dit pas davantage. Il se contente d’exiger puis de s’en aller. A son départ, je me rapproche discrètement de la salle où le médecin se trouve. Une jeune femme blonde, qui semble prendre son travail très à cœur. Alex Blackwood aurait donc un médecin humain à son service ? Si l’envie me prend de me diriger vers la jeune femme et de l’hypnotiser afin de lui sous-tirer le plus d’informations possibles à propos du roi, je n’en fais rien. Cette question de test ADN a attisé ma curiosité et je préfère attendre avant de tenter quoi que ce soit contre la jeune femme qui pourrait par la suite m’exposer. J’ai donc décidé de me tourner vers ces fameux tests ADN.

Suivant le dossier au plus près, je me suis fait passer pour un médecin et introduit dans le laboratoire à la veille de la communication des résultats officiels du test ADN. Je tiens à être le premier à savoir... Que caches-tu donc Alex Blackwood ? Je finis par m’emparer du dossier, et la compatibilité entre l’ADN d’Alex et de la certaine April Sullivan est positive. Je reste silencieux quelques instants face à l’information que je viens de découvrir. Blackwood aurait donc une sœur ? Je pose ma main contre mon menton et commence à le gratter légèrement. Une idée me vient en tête... Une idée qui sera sans doute longue à mettre en place mais qui s’avèrera sans aucun doute utile en temps et en heure. Je remets le dossier à sa place et quitte le laboratoire. April Sullivan... Ou devrais-je dire April Blackwood, il est temps pour nous de faire connaissance.

J’ai fini par retrouver la trace de la jeune femme. Apparemment, cette dernière exercerait dans un orphelinat pour surnaturels. Plutôt étonnant, une vampire qui travaille dans un orphelinat afin d’aider son prochain ? C’est peu commun. Il me tarde de pervertir cette jolie proie. Mais avant cela, il va me falloir organiser notre rencontre. Le problème, c’est que ma proie ne semble pas vouloir sortir de son orphelinat. Allons donc, une vampire qui aide les autres et qui ne sort pas... Voilà de quoi me faciliter la tâche avant même d’avoir commencé. Puisque je ne peux pas aller à toi, c’est toi qui viendra à moi. Je profite d’un moment d’inattention pour subtiliser une caisse de matériel laissée presque trop facilement à ma portée. Ils ne doivent pas avoir l’habitude des voleurs là-bas. En même temps, qui se risquerait à cela ? D’après ce que j’ai entendu dire, l’orphelinat appartiendrait à un vieux vampire. Autant éviter de se le mettre à dos. Mon astuce finit par marcher. Je l’entends demander du matériel supplémentaire et on lui répond que c’est en rupture de stock. Je patiente afin de savoir quelle sera la prochaine adresse où se rendra la jeune femme lorsque je l’entends se plaindre que c’est de l’autre côté de la ville. Voilà qui est parfait. Je jette rapidement un coup d’œil à son GPS lorsqu’elle rentre l’itinéraire afin de savoir quel sera son chemin principal. La forêt, que demander de mieux. Je disparais à vitesse vampirique au moment où elle démarre la voiture.

Parcourant la forêt à toute allure, il me faut maintenant un appât. Avec un peu de chance, un loup ou un Fratre pourraient faire l’affaire. Mon souhait semble être exaucé lorsque je finis par sentir la présence d’un loup. Je n’ai sans doute jamais été aussi satisfait d’avoir les narines prises par leur odeur nauséabonde à cet instant précis. Je me jette sur un loup et le propulse contre un arbre, histoire d’attirer son attention. Je me mets à courir afin qu’il me pourchasse et me dirige progressivement vers la route tout en restant à une certaine distance. Je continue ma course, le loup sur mes talons, à la recherche d’une voiture qui ne devrait plus tarder à arriver. C’est finalement lorsque je finis par entendre le bruit de cette dernière... Avec un son des Jacksons Five ?... que j’accentue la distance avec le loup afin d’avoir le temps de traverser la route sans que la vampire ne m’aperçoive. 3... 2... 1... C’est dans un fracas que j’entends sa voiture percuter un arbre. Cet aspect de mon plan aura donc fonctionné.

La suite devient intéressante. La vampire semble visiblement plus intéressée par l’état de sa voiture que par le loup qui est en train de se ruer sur elle. Très chère, je pense qu’il va te falloir revoir ton sens des priorités, d’autant plus qu’il n’est pas très malin de menacer un loup de lui grimper dessus. Comme je m’en doutais, ce dernier finit par se transformer. Durant les premières minutes, j’observe leur combat à distance, afin de voir comment la vampire se débrouille. A vrai dire, si elle ne cherchait pas à retenir ses coups, je pense qu’elle aurait pu parfaitement s’en sortir et avoir le dessus sur le loup. Mais son léger avantage se transforme en réel danger lorsque le loup revient à la charge sur elle. C’est à ce moment-là que je me décide à intervenir. Avant que ce dernier n’ait pu la toucher, j’apparais entre lui et la vampire et frappe un coup sec sur la tête de ce dernier pour la faire cogner contre le sol, me laissant le temps d’attraper ce qui ressemble à sa nuque et de la briser. Du sang gicle sur la manche de ma chemise. Quel gâchis... Je sors un petit mouchoir blanc et essuie ma main couverte de sang de loup, avant de me tourner vers la vampire avec un air satisfait. Un air que je ne garderai sans doute pas très longtemps sur le visage si je savais qu’elle était également contre le meurtre de loups. Je lui tends ma main, afin de l’aider à se relever.

« Vous n’avez rien ? »

Question posée davantage par courtoisie que par réelle inquiétude. Entre vampires, les blessures ne mettent pas bien longtemps à se refermer. Mais il faut bien faire preuve d’un minimum d’intérêt.

« Il n’est pas très prudent pour des vampires de passer par la forêt en plein milieu de la nuit. Qu’est-ce qui vous amène si loin de chez vous ? »

Non pas que je l’ignore réellement mais il faut bien que la vampire le pense.

« Pardonnez mon impolitesse, je suis Hayden Rice. »

La première phase est lancée. Désormais, c’est uniquement April et moi-même. De quoi parvenir à faire un peu connaissance, même si quelque chose me dit que la voiture de la jeune femme finira bien vite par revenir au centre de l’attention de cette dernière.
Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
April Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Jessica De Gouw
¤ MESSAGES : 14
¤ POINTS : 7
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, Andrew
¤ AGE : 50 ans, 27 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/12/2018


MessageSujet: Re: Tout est une affaire de circonstances Lun 3 Déc - 12:54



Tout est une affaire de circonstances
Hayden & April

Les loups sont des créatures bien trop têtues. Je dirais bien qu’ils peuvent être adorable en d’autres circonstances, ceux qui se trouvent à l’orphelinat le sont, mais les autres ont cette fâcheuse tendance à être borné et vouloir tuer tout ce qui est mort-vivant. Sauf que je n’ai pas non plus l’intention de me laisser tuer, alors celui-là va falloir qu’il retrouve son sang-froid avant que je ne m’énerve pour de bon. Arrêtez de rire, la menace est sérieuse ! Après l’avoir repoussé une première fois, je tente de le faire retrouver son calme mais… et bien c’est assez compliqué de calmer un loup qu’on vient d’envoyer dans un tronc, mais il faut bien que je me défende aussi ! Lorsque je le revois se remettre sur pattes et me regarder avec cet air assassin, je me dis que vraiment, ce soir le karma se retourne contre moi, entre la caisse disparue, la boutique qui se trouve de l’autre côté de la ville, ma voiture bousillée et un loup qui m’attaque, autant vous dire que j’ai déjà connu mieux comme soirée.

Face au bond du loup, je me retrouve à reculer d’un pas et, évidemment, il faut que je me prenne les pieds dans une branche, de quoi me faire glisser et atterrir sur les fesses, pour la deuxième fois de la soirée. Non vraiment je veux savoir ce que j’ai fait au karma pour qu’il se retourne comme ça contre moi, ce n’est pas juste ! Sauf qu’on a décidé d’envoyer un Superman rien que pour moi ce soir, ou plutôt un Badman, vu que j’entends la jolie nuque du loup craquer après qu’il l’ait assommé. Et même s’il vient de me sauver la mise, je ne peux pas m’empêcher de contester contre un meurtre gratuit.

- Hey ! Il n’y avait pas besoin de le tuer !

D’accord ce n’est pas vraiment comme ça qu’on remercie celui qui nous vient en aide mais quand même, il aurait pu se contenter de le laisser inconscient, à la limite on l’aurait attaché et l’un de ses confrères aurait fini par le libérer. Quoi que je n’ai pas de cordes dans ma voiture. On aurait quand même pu faire autrement ! Je le regarde s’essuyer les mains dans un mouchoir blanc avant de me tendre l'une d'entre elles. Très gentleman il faut bien l’admettre. Je m’en saisis et la seconde suivante, je me retrouve déjà sur pieds.

- Je vais mieux que lui en tous cas.

D’accord la remarque n’était pas non plus très adaptée, mais c’était plus fort que moi, parce que contrairement aux autres vampires, je respecte chaque vie, y compris celle des loups. Je relâche sa main et époussette un peu mes vêtements, un simple jean avec un pull noir et des baskets, classique quoi. Et voilà que monsieur l’inconnu se met à me faire la morale sur ma prudence. L’inconnu qui se nomme Hayden Rice apparemment. Sexy. Tais-toi la voix !

- April Sullivan, et je sais très bien que la forêt est pleine de loups qui hurlent à la lune mais c’est aussi un raccourci pour arriver de l’autre côté de la ville et il fallait que je m’y rende pour acheter du matériel. Par ailleurs je m’en sortais très bien avec ce loup avant que vous n’interveniez, bien que je vous remercie tout de même de m’avoir porté secours mais ne pensez pas que je sois du genre à être une demoiselle en détresse non plus et d’ailleurs... je parle trop.

Oui définitivement trop, je crois l’avoir perdu dès la première phrase prononcée en fait. Alors je finis par me mordre l’intérieur de ma joue pour m’empêcher d’en dire plus, ce serait bête de lui donner envie de me tuer aussi juste parce que je suis une pipelette. Un mort ce soir c’est déjà bien assez, c’est déjà trop. Je me racle doucement la gorge, espérant ne pas l’avoir déjà agacé. Puis je tourne mon regard sur ma voiture en piteuse état derrière lui.

- Vous pensez qu’on peut la sauver ? C’est que j’y tiens à cette voiture et je ne supporterai pas deux morts dans la même soirée.

Parce que oui ma voiture peut mourir, si on doit l’envoyer à la casse c’est tout comme après tout. Elle n’a rien d’atypique ni de spécialement unique, ce n’est pas vraiment le genre de voiture sur laquelle on pleurerait si on l’envoyait un jour à la casse, mais je l’aime bien moi ma voiture et j’ai pas envie de m’en acheter une autre. Je trouve qu’elle me correspond bien, avec sa couleur bleu foncé, bien que la peinture soit définitivement toute à refaire.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Hayden Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Daniel Gillies
¤ MESSAGES : 20
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Freya Coleman
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/12/2018


MessageSujet: Re: Tout est une affaire de circonstances Mar 4 Déc - 0:58



Tout est une affaire de circonstances
April Blackwood

Il y a des moments où je pourrais presque me féliciter de certaines de mes idées tant elles sont minutieusement préparées à l’avance pour n’avoir qu’un seul objectif : fonctionner du début à la fin sans le moindre problème. A d’autres moments cependant, il peut m’arriver de me demander si je ne me suis pas laissé aller à des stratégies parfois un peu trop hasardeuses car elles reposent sur des facteurs qui ne sont fiables qu’à 60% ou 80% des cas. Mais en compagnie de la gente féminine et notamment d’April Blackwood, je dois dire que je viens d’exploser le compteur de pourcentages des plans hasardeux. Non seulement je viens de sauver la jeune femme d’un loup qui n’aurait pas hésité à lui trancher la gorge s’il en avait eu l’occasion – certes envoyé par mes soins, mais ça elle ne le saura jamais – mais en plus, elle se met à me reprocher de l’avoir tué en guise de remerciements.  

Ma mâchoire se crispe légèrement à l’entente de ses paroles, mais je continue de garder mon sourire intact tout en l’aidant à se relever. Ma fierté est une chose plus ou moins sensible, j’ai tué des vampires pour beaucoup moins que ça. Je ne perds cependant pas de vue la raison pour laquelle je suis ici ce soir. Je fais donc avec les nouveaux éléments apportés à ma connaissance : la vampire ne souhaite visiblement pas que l’on tue des loup devant elle, même s’il s’agit de nos ennemis et qu’ils essaient de la tuer. Bien... Evitons donc le meurtre devant elle dorénavant. Lorsque je lui demande si elle va bien et qu’elle me répond qu’elle va « mieux que lui », je sens les jointures de mes mâchoires craquer tandis que mes sourcils se froncent légèrement, mais je ne laisse toujours pas paraître la moindre réaction. La patience est censée bien me caractériser après tout... Même si à cet instant, je dois reconnaître que ce n’est pas donné. Je me racle la gorge, signe que je n’ai pas voulu la mettre dans l’embarras. Mais c’était sans compter le monologue qui a suivi.

Un gentleman se doit d’écouter... même si c’est long. Fort heureusement, je suis également un fin observateur. J’écoute April me dire qu’il fallait absolument qu’elle passe par la forêt pour aller chercher du matériel, qu’elle est courant que l’endroit n’est pas sûr pour les vampires à cause des loups, et qu’apparemment elle s’en sortait parfaitement bien toute seule. A plusieurs reprises, elle répète qu’elle n’avait pas besoin d’aide, qu’elle n’était pas en détresse, mais elle me remercie tout de même – enfin – avant de dire que finalement elle parle trop. Un sourire amusé passe sur mes lèvres en constatant son air légèrement gêné. Je me rapproche de la jeune femme et viens placer délicatement mes mains entre ses joues et son cou avant de plonger mon regard dans le sien.

« J’ai parfaitement saisi. Vous aviez la situation bien en main et vous n’aviez pas besoin de moi. Veuillez m’excuser de ne pas m’en être aperçu tout de suite, j’ai simplement agi par instinct en pensant que vous étiez en difficulté. Je ne voulais pas vous contrarier. »

Depuis que je suis devenu vampire, c’est bien la première fois que je dis à un vampire que je ne souhaitais pas le contrarier en tuant un loup. Ceci dit, April ne m’a pas l’air tout à fait comme les autres alors il faudra que je m’adapte en conséquence. Je retire mes mains de son cou et voit la vampire tourner son regard vers sa voiture. Lorsqu’elle me demande si on peut la sauver ne souhaitant pas « deux morts » dans la même soirée, je fais quelques pas vers la voiture en question, afin d’évaluer les dégâts. Ça aussi, je l’avais prévu, bien que je m’étais imaginé faire envoyer une autre voiture à la vampire plutôt que de faire réparer ce tas de ferraille. Mais je l’ai déjà contrariée une fois alors... Autant essayer de ne pas le faire deux fois. Je sors un téléphone de ma poche, compose un numéro et commence à parler à l’autre bout du fil.

« Oui... Je t’envoie ma position... Ma voiture... et une dépanneuse... Oui... Chez Ethan… Je m’occuperai du reste... »

Je raccroche et tourne à nouveau la tête vers la jeune femme.

« Une dépanneuse va arriver et prendre en charge votre voiture. Les réparations prendront sûrement quelques semaines. Mais ma voiture devrait arriver d’ici quelques minutes. Du coup, si vous aviez une course importante à faire qui ne peut pas attendre demain, je vous propose de vous y accompagner et de vous redéposer ensuite. Qu’en dites-vous ? »

Plus la course est importante, plus il est difficile de refuser un peu d’aide non ? Surtout si sa prochaine course devra être remise à plusieurs semaines. Je penche légèrement ma tête en direction de la jeune femme en la voyant hésiter, lui murmurant discrètement.

« Je vous promets que je ne mords que les humains, sauf en cas de demande particulière. »

C’est avec un sourire plus ou moins moqueur que je fais cette dernière réflexion. Alors belle April, que décideras-tu ?
Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
April Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Jessica De Gouw
¤ MESSAGES : 14
¤ POINTS : 7
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, Andrew
¤ AGE : 50 ans, 27 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/12/2018


MessageSujet: Re: Tout est une affaire de circonstances Mar 4 Déc - 23:42



Tout est une affaire de circonstances
Hayden & April

Le pauvre Hayden doit probablement se demander sur quel genre de folle il a pu tomber ce soir, mais c’est une folie sensée ! Oui oui, ça existe je vous assure. Et puis personne n’est parfait de toute façon, même si lui semble l’être si on oublie le fait que c’est un tueur de loups. Tueur, c’est quand même un gros défaut quand on est normal, mais j’imagine qu’on ne peut pas se considérer comme des êtres normaux en tant que vampires. Vive les débats philosophiques au beau milieu d’une forêt en pleine nuit. Lorsque je le vois sourire d’un air amusé, je me demande s’il ne doit pas me trouver ridicule à parler autant mais, honnêtement je ne m’attendais pas à la suite. Je ne sais pas ce qui me surprend le plus entre le geste ou les mots. Non parce que le type est quand même en train de m’attraper par les joues, alors que ma bouche reste bloquée sous une forme de O sans pourtant qu’aucun mot ne sorte. J’ai presque l’impression d’être une enfant à qui on viendrait tirer sur les joues. Puis ce qu’il dit est tout à fait déconcertant, je me sens même un peu idiote de lui avoir fait tous ces reproches alors que quand même... il a tué un loup !

- Euh... Je reste encore quelques secondes ébahis lorsqu’il me relâche et je suis sérieusement en train de me demander si je ne suis pas en train de rêver en fait. En fait vous êtes mon prince charmant, c’est ça ? Et mes joues se mettent instantanément à rougir lorsque je me rends avoir réellement prononcé cette phrase à voix haute. Rien ne va plus chez toi April, reprends-toi ! Enfin je veux dire que vous avez tout du gentleman parfait même si vous êtes aussi un assassin et… Vous savez quoi ? Faites pas attention quand je parle, l’accident a dû faire quelques dégâts là-dedans. Dis-je en tapotant de mon index contre ma boite crânienne. Oui vraiment, tu t’enfonces April.

C’est à mon tour de me racler la gorge pour faire passer mon malaise et finalement je me mets bêtement à esquiver son regard en essayant de rebondir sur ma voiture à sauver. C’est qu’il y a une autre princesse en détresse qui a besoin qu’on l’emmène au château, enfin plutôt au garage mais ça fait tout de suite moins classe. Hayden s’est déjà emparé de son téléphone pour régler la situation apparemment. Encore un point pour le vampire. Qui est cet Ethan ? Un garagiste peut-être. Je ne m’en préoccupe pas plus, mon regard est trop occupé à détailler le vampire de la tête aux pieds là tout de suite. Je me pince doucement la lèvre lorsqu’il raccroche et croise mon regard, puis c’est une mine hésitante qui prend forme sur mon visage lorsqu’il propose de m’accompagner récupérer le matériel et de me redéposer ensuite.

Qu’on soit clair, mes parents m’ont toujours appris à ne pas faire confiance aux inconnus et encore moins monter dans leur voiture, mais faut dire qu’à l’époque j’étais une enfant et sûrement pas une vampire. D’un autre côté c’est quand même louche qu’il en fasse autant pour moi gratuitement, non ? Sauf que l’optimiste que je suis préfère penser qu’il est la preuve même qu’il reste encore des gens bien dans ce monde. Alors, oui ou non ? Hayden attend et je dois dire que sa dernière remarque me fait sourire.

- Puisque vous promettez de ne pas me dévorer, alors pourquoi refuserai-je ?

N’empêche que si j’avais Hannibal Lecter en face de moi, il se moquerait bien de ma naïveté ! Mais Hayden n’est pas Hannibal... pas vrai ? Il vient quand même de passer du prince charmant à un cannibale en série, mon esprit est vraiment dérangé.

- Enfin à condition que vous ne vous sentiez pas forcé parce que parler de cette course a probablement dû vous faire croire que c’était urgent et... à vrai dire ça l’est mais là n’est pas la question.

En fait il faudrait me retirait le droit à la parole, je vous le jure, ça peut faire de graves dégâts. Je suis sûre que s’il avait été humain j’aurais pu lui provoquer une défaillance cérébrale rien qu’en parlant. Bon d’accord, la scientifique que je suis ne peut pas y croire, mais vous voyez, même dans ma tête je me contredis !

- Vous promettez aussi de ne pas me bâillonner si je parle trop ?

Le pire c’est que la question est vraiment sérieuse, même si j’ose espérer qu’Hayden n’est pas ce genre de psychopathe, en avoir connu un comme ça m’a amplement suffit pour que je veuille réitérer avec un autre. Mon regard se fait un peu plus vague à cette pensée. Non April, on reste concentré sur le présent !

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Hayden Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Daniel Gillies
¤ MESSAGES : 20
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Freya Coleman
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/12/2018


MessageSujet: Re: Tout est une affaire de circonstances Mer 5 Déc - 21:38



Tout est une affaire de circonstances
April Blackwood

Si je dois avouer que j’espérais avoir un quelconque impact sur la jeune femme et avec un peu de chance la déstabiliser un peu, j’étais loin de m’imaginer la phrase qui a suivi. En seulement quelques secondes, je viens de passer du tueur de loups au prince charmant. Ce doit être la première fois qu’on associe le nom d’un membre de la famille Rice à un prince charmant sorti tout droit de contes de fées. Si seulement elle savait... Autant dire qu’en plus de venir flatter mon égo, elle vient même de faire pousser des ailes à ma fierté.

« On ne peut pas dire que ce soit le surnom qui me corresponde le mieux. Mais je suis flatté d’avoir pu passer d’un statut de meurtrier à celui d’un prince en aussi peu de temps. »

La voir rougir tout en disant ces mots me conforte d’autant plus. Il semblerait que cette mission ne soit pas un fiasco aussi total que je l’avais imaginé. En l’entendant à nouveau se confondre en explications entre le fait d’être à la fois un gentleman et un assassin, elle ne se doute pas qu’à cet instant elle ne pourrait avoir davantage raison. Finalement, elle justifie sa réaction par l’accident causé. A mon humble avis, la vampire passe bien trop de temps avec les humains pour s’imaginer un seul instant que je vais pouvoir avaler le fait qu’elle puisse avoir des symptômes similaires aux leurs. Néanmoins, je me contente de lever les mains dans un geste signifiant mon approbation. De toute façon, April a déjà détourné son regard de moi afin de se concentrer sur sa voiture.

Puisque la vampire se retrouve sans véhicule ce soir, je lui propose de l’accompagner moi-même dès que ma voiture arrivera, ce qui ne devrait plus tarder maintenant. Je la vois hésiter un moment et me permets une réflexion sur le ton de l’humour afin d’essayer de détendre un peu l’atmosphère et de la rassurer. Ça paraît presque bizarre de la voir s’interroger alors que c’est une vampire. Mon regard est légèrement étonné lorsqu’elle évoque ma promesse de ne pas la « dévorer ». Je ne suis pas le grand méchant loup de cette histoire... Seulement le méchant vampire. Et je suis d’autant plus ravi qu’elle accepte ma proposition. Si je m’apprête à le lui dire, elle me demande de lui confirmer que je ne me sente pas forcé de faire cela, que je ne devrais pas croire que c’est urgent même si ça l’est... Pour finalement me demander de lui promettre de ne pas la bâillonner si elle parle trop. Je dois avouer que cette dernière question très peu commune me trouble un peu. Je reste droit comme un piquet et complètement silencieux, ne sachant pas si elle est véritablement sérieuse. En général, si je bâillonne une femme c’est pour un tout autre genre d’activités qui, à mon avis, ne seraient pas forcément aux goûts de la vampire. Dans le fond, je dois sans doute être le plus suicidaire des deux pour m’être fixé cette mission avec April Blackwood. Si je reste sans aucune réaction durant quelques micro secondes qui m’auraient parues des heures, le bruit du moteur de voiture qui se rapproche me sort de mes pensées.

« Je... Euh... D’accord. »

Sauvé par le gong... Il est temps de me ressaisir. C’est moi qui mène la barque dans cette histoire après tout. Une magnifique voiture Bugatti de couleur noire vient s’arrêter devant nous, tandis que le chauffeur descend et me donne la clé. Certes, j’aime les belles voitures, mais quel homme ne les aimerait pas ? Sur ses talons, une dépanneuse arrive également, prête à prendre le relais. Je viens me placer près de la porte passager avant de l’ouvrir et faire un signe en direction de la jeune femme pour l’inviter à monter. Hors de question que quelqu’un d’autre que moi ne conduise ce petit bijou.

« Très chère, votre mission nous attend. Je vous assure que votre voiture sera entre les meilleures mains. »

Tout comme toi chère April... Maintenant que nous ne sommes plus que tous les deux dans cet espace confiné, il est temps de commencer à faire un peu plus ample connaissance. Etant donné que la vampire semble peu commune, il vaut mieux que je puisse m’imprégner de ses habitudes le plus rapidement possible. Une fois la jeune femme installée, je monte à mon tour et démarre la voiture. Nous voilà partis pour un petit trajet à deux.

« Alors mademoiselle Sullivan, puisque nous avons un peu de temps devant nous, si vous m’en disiez un peu plus sur la nature de cette mission ? Comment occupez-vous vos soirées dans cette charmante ville ? »

Je tourne mon regard vers elle de temps à autres avec un air on ne peut plus détendu. Plus vite elle sera rassurée et comprendra que je ne lui veux aucun mal, plus importantes pourront devenir nos discussions, du moins si tout se passe comme prévu.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
April Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Jessica De Gouw
¤ MESSAGES : 14
¤ POINTS : 7
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, Andrew
¤ AGE : 50 ans, 27 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/12/2018


MessageSujet: Re: Tout est une affaire de circonstances Ven 7 Déc - 20:05



Tout est une affaire de circonstances
Hayden & April

D’accord je vais assez vite en besogne, parce que pour passer du meurtrier au prince charmant en moins d’une minute, il y a quand même un problème, sans compter qu’après je finis par me demander s’il n’est pas Hannibal Lecter en fait. Mon imagination est un peu trop débordante parfois, je le conçois. En tous cas la comparaison du prince semble mieux plaire au vampire que celle du meurtrier, logique en même temps, on préfère tous être Nikolaj Coster-Waldau plutôt que Freddy. Bref, on a un autre problème sur lequel se concentrer, je dirais même the problème : ma voiture. C’est que je ne peux pas laisser ma bibine dans un tel état, elle me hanterait pour le restant de mes jours sinon, j’entendrai son doux klaxon jusque dans mes rêves. Sauf qu’Hayden parle de semaines de réparation, non pas de jours mais de semaines et ça me paraît plutôt énorme. Heureusement que les vampires savent se déplacer vite, mais quand même, en général je préfère me comporter comme une humaine lambda. Tant pis.

Je finis par accepter la proposition d’Hayden, enfin à condition qu'il ne me morde pas ni ne me bâillonne. Mes derniers mots semblent laisser sur le cul le vampire, c’est un peu l’effet que je fais parfois. Au moins ne change-t-t-il pas d’avis ni ne décide de fuir, pauvre homme, il ne sait pas sur qui il est tombé. Puis c’est une bugatti noire que je vois arriver et s’arrêter devant nous. Rien que ça. Comment est-ce que je connais la marque de cette voiture ? Parce que j’ai connu un homme riche qui aimait avoir tout ce qui tape à l’œil, sauf que sa voiture à lui c’était une Lamborghini et on dira tout ce que l’on veut mais ça reste quand même le niveau en dessous. A côté de ça ma bibine doit leur faire pitié, la pauvre petite se fait d’ailleurs embarquer par la dépanneuse.

- J’espère que vous en prendrez soin messieurs, elle a besoin de beaucoup d’amour cette voiture.

M’enfin vu son état actuel, ils ne risquent pas de faire pire de toute façon. Lorsque je reporte mon regard sur Hayden, je le vois debout, près de la porte passager à me tenir la porte et me faire signe d’entrer. C’est avec un petit sourire sur les lèvres que je m’avance vers le côté passager et m’arrête juste devant lui.

- Tant de manières, je vais finir par croire que vous cherchez à m’appâter monsieur Rice.

Et c’est toujours avec ce sourire sur le visage que je m’installe dans la voiture et autant dire que même si ma situation financière me convient très bien, il faut bien reconnaître que poser ses fesses dans la voiture d’une bugatti c’est quand même autre chose. Hayden me rejoint bien assez vite dans la voiture et nous voilà en route vers la destination. C’est sur mon téléphone que je mets le gps du coup, vu que le mien est décédé durant l’accident. R.I.P petit gps, tu m’auras bien servi toutes ces années. Il me faut un peu de temps pour comprendre comment l’application waze fonctionne mais finalement ça reste assez intuitif, heureusement. Et c’est une fois en route qu’Hayden a la bonne idée de me demander de lui parler de moi. Il vient vraiment de me poser ces questions ? Il doit être suicidaire en fait. S’il pense qu’on a un peu de temps devant nous, il se dira sûrement que le temps s’écoule au ralenti quand j’aurais ouvert ma bouche, ce qui ne tarde d'ailleurs pas à arriver.

- En fait je passe le plus clair de mon temps dans mon travail, je suis infirmière pour surnaturels, ça reste plus simple de gérer la soif de sang même s’il m’arrive aussi de secourir des humains. Mais disons que je ne me contente pas juste de sauver des vies. Il ne doit y avoir que moi pour dire "juste" en parlant de sauver des vies, comme si ce n’était déjà pas assez comme ça. Je mène aussi quelques recherches d'ordre scientifique, sauf que pour ça j’ai besoin de matériel et j’ai toute une caisse qui a disparu. Vous vous rendez compte ? Pouf ! Comme ça ! Il suffit de tourner l’œil une minute et il n’y a plus rien. Alors j’ai pensé que j’étais seulement tête en l’air au début, ça m’arrive plein de fois de paumer des choses si vous saviez, puis j’ai fini me dire qu’un des enfants avait voulu me faire une mauvaise blague mais... La caisse n’est pas réapparue et je ne risquais pas d’avancer dans mes recherches sans le matériel adéquat.

Est-ce qu’il m’écoute toujours ? Honnêtement ça ne m’étonnerait pas qu’il se soit arrêter à la première phrase, c’est pas tout le monde qui est capable de suivre mes monologues sans perdre le fil, ça demande au moins un niveau bac +3 en spécialisation langue d’April.

- Vous êtes sûr que vous voulez que je continue à vous parler de moi ? Ce serait peut-être plus simple si vous me parliez de vous plutôt. Vous êtes dans le coin depuis longtemps ?

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Hayden Rice

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Daniel Gillies
¤ MESSAGES : 20
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Freya Coleman
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/12/2018


MessageSujet: Re: Tout est une affaire de circonstances Sam 8 Déc - 23:12



Tout est une affaire de circonstances
April Blackwood

L’espace d’un instant, c’est un côté presque désespéré que je prends en écoutant la vampire parler « d’amour » à cette sorte de... chose qu’elle appelle une voiture. Bien entendu, je n’ai pas l’intention de le lui montrer. Etant donné les dégâts occasionnés à sa voiture, elle peut plutôt s’estimer heureuse que le travail ne prendra tout au plus que quelques semaines. N’importe quel garagiste aurait jeté ce tas de ferraille à la casse dont les réparations coûteront sans doute plus chères que la voiture en elle-même. Mais au moins, j’ai pu contribuer un tant soit peu au bonheur de la jeune femme, alors ça me convient.

Oui, certaines de ses paroles m’ont laissé quelque peu... Surpris et étonné. Elle s’en sera sans doute aperçu et si elle en vient à poser la question, je lui répondrai tout simplement la vérité même si je doute qu’elle soit le genre de personne à vouloir se faire bâillonner par plaisir. Au moment où cette dernière s’exprime sur mes bonnes manières en sous-entendant le fait que je voudrais l’appâter, un sourire à la fois joueur et provocateur passe sur mes lèvres.

« Mademoiselle Sullivan, vous seriez étonnée de voir que même les plus cruels d’entre nous ne sont pas pour autant tous dépourvus de bonnes manières. »

Est-ce une façon de sous-entendre que je fais partie de cette catégorie ? Eh bien oui, Après tout, il n’a jamais été mon intention de mentir à la vampire à ce niveau-là. Tôt ou tard, elle entendra forcément parler de mon nom ou de mes activités à Londres. Autant qu’elle sache réellement à qui elle à affaire, même si je suis en mesure de garder la plupart de mes activités secrètes. Je reste néanmoins prudent et me prépare à toutes les éventualités. Le jour où Alex Blackwood apprendra que sa sœur et moi nous entendons, ça ne m’étonnerait pas qu’il cherche à la prévenir à mon égard. C’est pourquoi j’ai l’intention de profiter de ce trajet afin d’échanger avec elle, du moins si elle m’en laisse l’occasion.

Je la vois installée dans la voiture, sourire aux lèvres. C’est souvent l’effet que procure cette voiture aux gens qui s’installent dedans, je ne l’ai pas choisie par hasard. Pourtant, je n’y ai pas souvent fait monter des femmes à l’intérieur, gardant ce petit bijou exclusivement pour mon usage personnel. Comme quoi des exceptions finissent toujours par se produire. J’essaie d’en apprendre un peu plus sur la jeune femme et lui demande ce qu’elle fait dans la vie ainsi que la nature de notre mission de ce soir, même si j’ai déjà la réponse à cette deuxième question. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la vampire ne se prive pas pour me répondre. Si certaines personnes se disent qu’il peut être compliqué de réussir à obtenir certaines informations d’une personne, vous pouvez être sûr qu’avec April Blackwood vous pourrez même vous imaginer en train de vivre ce qu’elle vous raconte tant elle met du cœur à donner tous les détails. Autant dire que face à un véritable ennemi, la vampire se trouverait réellement en situation délicate vu sa facilité à laisser filtrer autant d’informations à un inconnu.

April est donc infirmière... Pour surnaturels ET pour humains. Une vampire qui soigne des humains, c’est bien la première fois que j’entends cela. Je suis d’ailleurs assez étonné que la jeune femme parvienne à les guérir sans avoir constamment envie de se nourrir d’eux étant donné les odeurs de sang auxquels on peut être confronté notamment quand on travaille dans le milieu hospitalier. Elle m’explique que c’est la raison pour laquelle elle gère notamment les surnaturels en premier lieu. Je lui accorde une attention toute particulière lorsqu’elle m’annonce qu’elle est également scientifique et fait pas mal de recherches. Je serai réellement curieux de savoir sur quoi ses recherches peuvent bien porter, mais April repart dans ses explications avant de me parler de cette fameuse caisse qui a disparu et qui ne risque pas de réapparaître étant donné que c’est moi qui l’ai volée lorsqu’elle avait le dos tourné. Je finis par la perdre au beau milieu de ses théories pouvant expliquer le vol de la caisse lorsqu’elle finit par conclure que sans le matériel qu’il y a à l’intérieur, elle ne peut pas avancer. Je me décide à reprendre la parole avant qu’elle se mette à penser que je ne l’écoute pas.

« Si vous êtes infirmière dans un endroit pour surnaturels, cela n’a rien d’étonnant que certaines de vos affaires puissent disparaître avant même que vous ne vous rendiez compte. Vous devriez prendre plus de précautions afin d’éviter les mauvaises surprises. »

Je viens arquer un sourcil au moment où la vampire me demande si je ne souhaite pas plutôt parler de moi à la place. Elle me demande également si je suis à Londres depuis longtemps.

« Je suis au contraire ravi de pouvoir en apprendre un peu plus sur vous. Je comprends mieux la raison pour laquelle vous ne souhaitiez pas que je tue ce loup. Pour être tout à fait honnête, je ne fais pas vraiment partie des vampires qui les tolèrent. Après tout, une bonne partie d’entre eux nous a déclaré la guerre. Une simple morsure de leur part durant un soir de peine lune et c’est terminé pour nous. Quant à moi... »

Je marque une courte pause, réfléchissant aux sujets que je vais bien pouvoir aborder avec elle. Finalement, ma réponse semble découler d’elle-même.

« Je suis né ici. Cela fait presque un siècle que je n’étais pas revenu dans cette ville, mais deux membres de ma famille sont installés ici et j’ai décidé de me joindre à eux. La famille est sacrée après tout. Vous avez de la famille, mademoiselle Sullivan ? »

Je tourne discrètement mon regard vers elle afin de guetter sa réponse. Sait-elle déjà qui elle est vraiment ou l’ignore-t-elle encore ? Elle pourrait tout aussi bien se jouer de moi et me faire croire qu’elle n’a pas de famille tout en sachant pertinemment qu’elle est la sœur de Blackwood. Pour autant, elle ne m’a pas l’air d’être une experte en ce qui concerne le mensonge non plus. Je finis par poursuivre.

« Je tiens également un club dans le Sud de Londres assez sélect destiné aux vampires. L’endroit s’appelle le Crisp Night. Il est aux allures des années 20 durant la période de la prohibition en Amérique. Les vampires se nourrissent directement à la veine, avec pour instruction de ne pas faire de morts. Si vous souhaitez un jour venir le découvrir, vous y serez la bienvenue. »

Si on met de côté les petites pièces cachées se trouvant réparties un peu partout dans le club, le Crisp Night est l’endroit incontournable où tous les vampires se doivent de se rendre au moins une fois.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
April Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Jessica De Gouw
¤ MESSAGES : 14
¤ POINTS : 7
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, Andrew
¤ AGE : 50 ans, 27 ans physiquement
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 01/12/2018


MessageSujet: Re: Tout est une affaire de circonstances Hier à 1:04



Tout est une affaire de circonstances
Hayden & April

Mon regard ancré dans celui d’Hayden, je fronce un peu les yeux malgré le sourire sur mon visage qui décrédibilise le fait que je me méfie de lui et l’ai à l’œil. Bon peut-être que je me méfie quand même un peu de lui, mais pour l’heure il se rattrape plutôt bien du meurtre occasionné pour me sauver alors disons que j’accepte de lui laisser le bénéfice du doute, même s’il a l’air de sous-entendre qu’il pourrait bien faire partie des plus cruels. Est-ce le cas ? A le voir comme ça j’ai un peu de mal à y croire mais après tout je me suis bien faite berner une fois alors je ne crois plus aussi facilement qu’avant aux visages d’ange que veulent bien me montrer les hommes. Ce n’est pas pour autant que déballer ma vie à un pur inconnu ne me pose pas de problème. Contradictoire ? Oui et non, disons que dans les faits je n’expose rien qui puisse jouer contre moi ou quelqu’un que je connais, de mon point de vue en tous cas. Ce n’est pas parce que je parle beaucoup que je serais du genre à balancer des secrets aussi facilement.

Hayden me conseille de prendre de meilleures précautions avec mon matériel si je suis effectivement dans un endroit pour surnaturels. Il n’a pas tort, c’est juste que comme je le lui ai dit juste avant, je suis tête en l’air alors même si je rangeais tout dans un placard fermé à clé, bah je pourrais paumer la clé et du coup ce serait embêtant pour accéder au matériel. Et puis est-ce qu’un cadenas serait vraiment efficace contre des surnaturels ? Honnêtement j’en doute. En réalité je ne me méfie pas des jeunes de l’orphelinat, Vassily a confiance en eux et moi aussi. Peut-être juste qu’un enfant a voulu me faire une mauvaise blague et dans ce cas la caisse réapparaîtra, sinon c’est que ça devait être autre chose.

- Vous savez ça fait longtemps que travaille dans cet orphelinat et j’ai vite appris que tout ce qui disparaît finit par revenir un beau jour. Les enfants sont joueurs, on ne peut pas leur en vouloir.

Même si du coup on doit traverser la moitié de la ville en urgence à cause d’une blague d’enfant. Peut-être que je pourrais en parler avec Vassily pour qu’il pose des règles un peu plus strictes sur certaines choses... Je ne sais pas, je n’ai pas non plus envie de brimer ces enfants. Hayden me donne à son tour quelques informations à son sujet, à commencer qu’il fait partie de ces vampires qui ne tolèrent pas vraiment les loups, ça je l’avais bien remarqué et je comprends tout à fait ses raisons, même si je ne les partage pas. L’Homme est bien connu pour vouloir éliminer ce qui l’effraie, ce qui peut être dangereux pour lui, c’est pareil pour les vampires et les loups, c’est juste dommage que beaucoup pensent de cette façon. Il m’annonce ensuite qu’il est né à Londres mais qu’il n’y avait pas mis les pieds depuis presque un siècle. Autant ? Je suis curieuse de savoir pourquoi. Je n’ai pas vraiment l’occasion de lui poser la question qu’il m’explique qu’il est de retour pour sa famille et me demande si j’ai moi aussi une famille. A cette question mon regard se détourne de lui, un peu fuyant, un peu triste également. Je repense à mes parents, les deux êtres que j’ai aimés plus que tout au monde et qui ne se souviennent même plus de mon existence aujourd'hui. J’ai fini par me convaincre que c’était mieux ainsi.

- Plus aujourd’hui...

Pour une fois je me fais discrète sur le sujet alors qu’il y aurait pourtant bien des choses à en dire, mais ce ne sont pas des histoires qu’on peut partager avec un inconnu. Je relève mon regard sur Hayden lorsqu’il me dit qu’il tient un club destiné aux vampires dans le Sud. Un nouveau sourire revient se former sur mon visage.

- Je vous remercie de l’invitation. Je ne vais pas tellement dans des clubs en général mais… Rien que pour voir le vôtre aux allures des années 20, ça vaut le déplacement. Et puis ce sera aussi une bonne occasion de vous revoir. Je marque une pause et me dit que ces mots peuvent totalement être interprétés comme de la drague. Est-ce que je le drague ? D’accord il est charmant... très charmant même mais non. Non jamais de la vie, ce n’est pas pour moi. Alors je finis par me reprendre, comme si j’essayais de rattraper la gaffe. Enfin pour vous remercier d’avoir sauvé ma voiture et ma vie aussi, évidemment.

Crédible ? Disons que je n’ai pas vraiment mieux en stock pour l’instant. Je me racle doucement la gorge et pour éviter qu’il surenchérisse sur le sujet, je reprends la parole avant lui avant de diriger la conversation vers quelque chose qui me convient mieux. J’ai après tout une question qui me trotte en tête depuis tout à l’heure.

- Pourquoi n’êtes-vous pas revenu à Londres plus tôt ? Je sais que les vampires aiment voir le monde mais beaucoup sont aussi attachés à leurs origines et un siècle ça me paraît beaucoup, même pour des êtres comme nous.

C’est là que je repense à mes propres origines. Vais-je retourner en Amérique un jour, dans cette ville où j’ai grandi et où continuent de vivre mes parents ? Je ne sais pas. Une part de moi aimerait y retourner mais je sais aussi que rien ni personne ne m’attend là-bas, rien de bon en tous cas.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Tout est une affaire de circonstances

Revenir en haut Aller en bas
Tout est une affaire de circonstances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là-
Sauter vers: