RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Hostage [Joanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Hostage [Joanne] Dim 25 Nov - 22:06



Hostage
Joanne & Andrew

De nombreuses rumeurs circulent sur les clans de Londres, l’avantage d’avoir des espions un peu partout, c’est que l’unité est directement informée des tensions qui peuvent régner chez les uns et les autres. Pour l’heure le clan qui semble être le plus fragile semble être celui de la meute du Sud, un Alpha trop absent et une division dans les rangs, de quoi faciliter la destruction de cette meute. Voilà pourquoi je rôde autour de leur meute ces derniers temps, restant le plus discret possible, surtout depuis mes retrouvailles avec Aliana, quelque chose me dit que le Conseil a dû afficher ma photo avec une prime servie à celui ou celle qui m’abattrait. Ça ne fonctionne pas comme ça chez les sorcières ? Dommage, l’argent aurait de quoi en motiver plus d’un j’en suis sûr.

Quoi qu’il en soit, ce soir c’est une opportunité en or qui s’offre à moi lorsque la chamane du clan quitte le territoire avec seulement un seul loup pour l’accompagner. C’est toujours plus facile de décimer un clan avec un moyen de pression et quoi de mieux qu’une chamane pour mener tout le reste de la meute en bateau, pour les mener tout droit vers les prisons de l’unité. Puisque les liens semblent si soudés entre la chamane et ses loups, quelque chose me dit qu’ils feraient tout pour la récupérer, quitte à risquer leur propre vie et je compte bien m’en servir. Le danger pousse souvent les hommes à agir vite et donc sans réfléchir, alors que mon plus grand avantage est justement de concevoir des plans de la lettre A jusqu’à la lettre Z. Ne jamais laisser de détails de côté, c’est pour ça que je suis connu à l’unité.

Pourtant ce soir je dois agir rapidement, pas le temps de prévenir les soldats ni de prévoir cinq plans de secours, il faut savoir saisir certaines opportunités lorsqu’elles se présentent à vous et celle-ci est tout simplement parfaite. Alors non, je ne passerais pas à côté de ça tout simplement parce que même seul, je suis à peu près convaincu de ressortir vainqueur de cet affrontement et une fois que j’aurais fait de la chamane ma prisonnière, là je mettrais toute la stratégie en place. Je les suis discrètement, maintenant une certaine distance en place pour que le loup ne me repère pas malgré ses dons. J’attends que les deux camarades soient assez éloignés du territoire pour décider d’intervenir et c’est lorsque je les vois entrer seuls dans cet entrepôt que j’agis.

Je ne cherche pas à me faire discret, tout doit se faire dans la rapidité, alors je démonte la porte devant moi et envoie une décharge électrique au loup avant qu’il n’ait le temps de se jeter sur moi. Son corps s’écroule au sol, tremblant de spasmes tandis que je relève les yeux et constate dans quel merdier je me trouve. En face de la chamane et moi, tout un tas de femmes se trouvent présentes et en tant qu’initié je suis bien placé pour savoir qu’il s’agit de sorcières. Un piège ? Peut-être que ce sont eux qui ont prévu tout le scénario cette fois-ci, ils ont dû remarquer ma présence et ont préparé ce petit plan pour m’attirer dans cet endroit.

- Andrew Williams, vous avez encore une chance de ne pas finir au purgatoire si vous vous rendez sans faire d’histoires.

Bien joué mais il en est hors de question, je n’ai pas dit mon dernier mot. Alors pour leur prouver que je ne suis pas prêt de me rendre, j’attrape la chamane venue vérifier l’état de son loup et la bloque contre moi, une main passée contre sa gorge sans l’étrangler pour autant, de mon autre main je braque mon Glock contre sa tempe.

- Il paraît que chaque vie compte pour vous, si vous ne tenez pas à perdre celle-ci je vous conseille de ne pas m’approcher ni de tenter de vous infiltrer dans ma tête. A la moindre sensation étrange je tire.

Sauf qu’il n’y a qu’en étant vivante que la chamane me garantit un moyen de sortir d’ici sans me faire prendre, malgré tout autant qu’ils réalisent la menace, si je devais me faire prendre je ferais en sorte de commettre le plus de dégâts possibles, quitte à me tuer moi-même dans le feu de l’action. Lorsque mon regard se tourne, je vois des voitures arriver et se garer derrière. Du renfort ? Voilà qui ne joue pas non plus en ma faveur, ça m’apprendra à ne pas prévoir de plans. En moins de trente secondes j’analyse les lieux et trouve une porte qui mènera peut-être à mon échappatoire. Mon Glock toujours collée à la tempe de la chamane, je l’entraîne avec moi dans cette autre pièce avant de refermer la porte. Ce n’est qu’une fois verrouillée que je relâche la chamane pour pousser un meuble jusqu’à la porte afin de mieux la bloquer. Et malgré la situation plutôt embarrassante, j’essaie de ne pas perdre la face devant la sorcière.

- Vous savez, il me suffit d’appuyer sur un bouton pour que du renfort débarque, alors si vous voulez éviter un massacre je vous conseille de m’aider à trouver une solution.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

☽Chamane☾
Meute du Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2895
¤ POINTS : 115
¤ MULTIS : Charlie - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada. • Chamane de la Meute du Sud ; Chamane par intérim de la Meute du Centre. •


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Hostage [Joanne] Mar 27 Nov - 19:49


Hostage

Joanne feat. Andrew

- Bon, tout le monde a compris ce qu’il faut faire ? Cet homme est dangereux. Mais il reste le frère d’Aliana. Pendant l’absence de Katherine, elle a suffisamment à faire pour ne pas avoir encore à s’inquiéter de ça. Nous allons le maîtriser et régler la situation. Cet homme ne s’en prendra ni aux Sorcières, ni à ma meute.

Joanne était debout face à quelques Sorcières assises autour d’une table. Quelques nuits plus tôt, une vision était venue la frapper. Celle d’un homme dont elle ne connaissait le visage que part photo : Andrew Williams, le frère d’Aliana Williams. L’homme semblait travailler pour les fameux hommes en noir qui avaient déjà décimé bon nombre de surnaturels, dont ceux de la meute actuelle de Joanne. Hors de question pour elle que cela se reproduise à nouveau. Cette vision, précise, lui avait montré l’homme attaquer la meute, attaquer Aliana. Si elle avait hésité à en parler à celle qui était la Régente par Intérim, Joanne n’en fit rien, quitte à se faire punir par la suite. Il fallait avouer que la Chamane avait encore un peu du mal à se comporter comme une Sorcière normale, elle qui n’était pas considérée comme telle. Elle était celle qui courait avec les loups, celle qui avait beaucoup de mal à être neutre lorsque les surnaturels étaient opposés. Mais une chose était certaine : plus personne ne s’en prendrait aux siens. Joanne avait trop perdu : sa précédente meute, sa famille, son amour. Elle qui remontait à peine la pente face à la mort de son fiancé, ne pouvait concevoir qu’un homme, qu’une organisation, s’en prenne aux siens. Elle s’était juré de les protéger et de ne plus perdre qui que ce soit. Les Sorcières de la Communauté de Londres comptaient pour elle. Moins que la meute, mais elles comptaient malgré tout. Aliana était une femme que Joanne appréciait réellement. Voilà pourquoi elle tenait également à se charger de la situation. Toutes les femmes du Conseil avaient été mises au courant de l’existence du frère d’Aliana et de sa dangerosité. Toutes savaient à quoi il ressemblait, au cas où. Joanne avait donc pris les choses en main, en cachette et toutes les femmes du Conseil, ainsi que leurs Initiés, avaient répondu présent. Joanne en avait touché deux mots à Jack, qui avait d’abord voulu s’opposer à l’intervention de sa Chamane. Mais elle avait réussi à le convaincre qu’elle le craignait rien et il avait fini par céder.

Ce jour-là était celui de la vision. Joanne le savait, l’homme la suivrait. La nuit était tombée lorsqu’elle et un loup de la meute s’étaient éloignée du territoire et du logement de Jack, un peu éloigné de la ville elle-même. La direction à prendre était claire : elle et le loup devaient se rendre dans un entrepôt où les Sorcières les attendraient. Un endroit sécurisé dans lequel elles pourraient contenir l’homme. Le Sud avait été naturellement choisi, étant le territoire de Joanne et de la meute de Jack. Le Nord représentait trop de danger pour la meute du Sud et pour la Sorcière. Et puis être loin d’Aliana était également préférable, loin du vieux Manoir qui abritait le siège du Conseil de la Communauté des Sorcières.

Surveillée par ses ancêtres, Joanne savait que tout fonctionnait à merveille. -Reste naturel, dit-elle au loup mis au courant, tout en envoyant un sms à Nedra, Sorcière de la Terre qui appartenait au Conseil, la prévenant ainsi de leur arrivée imminente. En réalité, plusieurs Sorcières étaient venues en renfort pour piéger Andrew Williams qui tombait dans la gueule du loup.

Le loup et Joanne pénétrèrent dans l’entrepôt où les Sorcières se tenaient prêtes. Quelques secondes, seulement, s’écoulèrent avant que la porte ne se fasse défoncer. Malheureusement, Joanne semblait avoir sur-estimé la réactivité du loup qui l’accompagnait et qui tomba au sol, électrocuté.

- Andrew Williams, vous avez encore une chance de ne pas finir au purgatoire si vous vous rendez sans faire d’histoires. Lâcha l’une des Sorcières du Conseil.

Joanne se précipita vers son loup pour s’assurer de sa santé, l’aider. Malheureusement, sa réaction ne fut pas la bonne et le fameux Andrew l’attrapa, s’empara de sa gorge, pointant son arme contre la tempe de la Chamane. Elle sentit son cœur accélérer sa course et la peur s’immiscer en elle. Pourtant, elle gardait confiance, elle savait que tout finirait bien, même si Andrew se montrait menaçant.

- Ne faites pas l’idiot Andrew, vous êtes pris au piège... Grogna Joanne qui ne tentait pas de se débattre ou de s’échapper, sachant que de nouvelles Sorcières étaient entrain d’arriver.

Finalement, Andrew embarqua Joanne dans la petite pièce à côté, où se trouvait une table, des chaises et quelques armoires pleines de matériel de magie. À nouveau plus ou moins libre de ses mouvements, Joanne se frotta instinctivement le cou, là où elle pouvait encore sentir l’emprise des doigts de l’homme.

- Est-ce que vous avez conscience que les Sorcières les plus puissantes de notre Communauté se trouvent ici et qu’elles pourront anéantir tous les renforts que vous pourrez faire venir ici ?

Joanne avait peur, un peu, malgré les apparences qu’elle se donnait.

- Avez-vous remarqué que votre sœur n’est pas là ? Elle n’a pas été mise au courant de tout ceci, de ce piège qui s’est refermé sur vous… Piège que j’ai moi-même tendu… Andrew. Si nous avions voulu vous tuer, vous seriez déjà mort à l’heure qu’il est. Mais j’ai voulu vous laisser une chance, parce que vous êtes le frère d’Aliana.

Joanne espérait déstabiliser l’homme en parlant ainsi, en parlant d’Aliana.

- Pourquoi vouloir détruire ma meute ? Pourquoi vous en prendre aux surnaturels avec vos hommes ? Nous n’avons rien fait. La meute du Sud, est la plus pacifique de Londres !

Des questions, Joanne en avait. Elle ne comptait pas par perdre la face devant cet homme armé. Car si elle n’était pas une Sorcière comme les autres, elle avait malgré tout des moyens de défense… Elle ne craignait pas Andrew. Elle n’avait pas peur.


codage by Lilie • avatars by angeldust




Write your own Fairy Tale my Love.
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Hostage [Joanne] Ven 30 Nov - 14:08



Hostage
Joanne & Andrew

Réfléchis Andrew, réfléchis. Ce sont tes plans qui t’ont permis d’aller aussi loin jusque-là, de ne pas finir mort ni en tant que cobaye, ni au front, ni dans toutes tes guerres contre les surnaturels. Réfléchis bon sang ! Je ne peux pas perdre aussi bêtement, dans une espèce de guet-apens que j’aurais moi-même pu mettre en place. Mon cerveau tourne à mille à l’heure alors que je sais que chaque minute compte, plus le temps me file, plus le piège se refermera autour de moi. L’unité ne se lancera pas dans une mission sauvetage pour un seul homme, peu importe si cet homme leur a fait gagner de nombreuses batailles, mais eux ne le savent pas, je peux toujours m’en servir comme bluff, leur donner l’illusion qu’un carnage se produira s’ils ne me relâchent pas. Sauf qu’ils ont probablement des sorcières du mental parmi eux, ils sauront forcément que c’est un mensonge. J’ai toujours mes armes, des outils dont ils n’ont pas idée, quitte à mourir en martyre, autant faire le plus de dégâts possibles.

La chamane, Joanne Moore, essaie vainement de me raisonner. Je connais ce discours, je l’ai moi-même employé des tas de fois pour convaincre des surnaturels de se rendre à l’unité, leur garantissant leur survie mais à quel prix ? Prisonniers entre les murs de l’unité, des cobayes, voilà tout ce qu’ils sont devenus. Je ne deviendrai pas le prisonnier du Conseil des sorcières, autant mourir en essayant de les affronter. Un rire jaune s’échappe de mes lèvres à ses menaces.

- Avez-vous idée des personnes avec qui je travaille ? Même si vos sorcières sont plus puissantes, je vous garantis que vous aurez aussi à déplorer de nombreuses pertes.

Lequel d’entre nous craquera en premier ? Le prisonnier ou l’otage ? En voilà une partie intéressante. C’est ça, ce n’est qu’un jeu, et tu es toujours ressorti vainqueur de toutes les parties que tu as mené jusque-là Andrew, celle-ci n’échappera pas à la règle. Je peux encore gagner, il me suffit de bien déplacer mes pions, même si je n’en ai pas beaucoup comparé à l’adversaire. Je suis peut-être en échec mais pas en échec et mat, voilà où réside toute la différence. Réfléchis Andrew. Mais pas facile de se concentrer lorsque votre otage pense à votre place. Oui Aliana n’est pas là et alors ? Qu’est-ce que ça change ? Présente ou non je tenterai de la tuer de la même façon qu’une autre sorcière, elles sont toutes mes ennemies, toutes des cibles à abattre. Je ris lorsqu’elle prétend ne pas vouloir me tuer sous prétexte que je suis le frère d’Aliana et je reviens vers elle, plaquant le canon de mon arme sous son menton.

- Si Aliana était ici, elle me tuerait elle-même. Autrement c’est moi qui la tuerai.

Où est donc passé le grand frère si proche et protecteur envers sa sœur ? Il s’est envolé bien loin d’ici. Ce frère a été tué pour créer ce soldat, pour forger cet ennemi. Aliana n’est même pas ma sœur par le sang, un nom de famille, voilà tout ce qui nous relie, rien de plus, rien de moins. Je finis par abaisser mon arme à nouveau, Joanne doit se douter que je ne la tuerai pas alors qu’elle est mon seul atout pour repartir d’ici. L’arme est à peine retirée que la chamane se remet à parler. Exaspérante. Peut-être devrais-je la bâillonner, malheureusement je n’ai pas ce qu’il faut sous la main pour ça.

- Les surnaturels sont tous des dangers pour l’humanité, sorcières, loups, vampires... Ne croyez pas que j’épargne les initiés non plus. On est tous des monstres bons à abattre.

Oui je m’inclus dans le lot puisque je suis un initié, je ne fais pas exception à la règle. Le jour où ma mission sera accomplie, je n’aurais aucun regret à ôter ma vie moi-même, mais à mon avis je serais mort au combat bien avant l’extinction de tous les surnaturels tant ils peuvent être nombreux. J’entends du bruit depuis l’autre côté de la pièce qui ne me dit rien qui vaille, je sais parfaitement que ce n’est pas une porte et un meuble qui parviendront à les arrêter, mais je n’ai pas encore dit mon dernier mot.

- J’espère que vous êtes consciente que je ne mettrai pas les pieds au purgatoire, quitte à perdre la vie ce soir en me défendant.

Et sur ces mots je sors de mes affaires une grenade que je dégoupille, remplaçant la pression de la goupille par celle de mon pouce pour éviter qu’elle explose. Je m’approche ensuite de Joanne et braque pour la énième fois mon Glock contre sa tempe.

- Sauf que je ne serais pas le seul à mourir. Attrapez la grenade, je vous conseille de bien maintenir la pression avec votre pouce ou on explose tous les deux.

Et elle ferait mieux d’obéir, autrement je relâche la pression et on explose de toute façon. Vous auriez dû mieux vous renseigner à mon sujet avant de vouloir me piéger, vous sauriez alors qu’un bon soldat préfère être mort plutôt que fait prisonnier. Je suis un bon soldat.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

☽Chamane☾
Meute du Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2895
¤ POINTS : 115
¤ MULTIS : Charlie - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada. • Chamane de la Meute du Sud ; Chamane par intérim de la Meute du Centre. •


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Hostage [Joanne] Dim 2 Déc - 11:48


Hostage

Joanne feat. Andrew

Avait-elle peur de mourir ? Non, pas vraiment. Avait-elle peur d’Andrew ? Non plus. En réalité, Joanne était persuadée que tout se passerait bien. Et même si elle ne savait comment, ou pourquoi, elle en était certaine. Peut-être était-elle tout simplement anesthésiée après la mort de Yuma et si déterminée qu’elle ne prenait même plus conscience des risques. Peu importe, Joanne n’avait pas peur, ou alors qu’un peu. Andrew, s’il était déterminé, avait en face de lui une femme qui l’était tout autant. Jamais elle ne laisserait qui que ce soit faire du mal à sa meute. Elle avait suffisamment perdu de personnes qu’elle aimait pour accepter d’en perdre encore. Joanne était plus Chamane que Sorcière ; plus Louve que Sorcière. Sa meute passait avant tout, avant même les Sorcières de la Communauté ou du Conseil et ce, même si Aliana et Katherine lui avaient été d’une grande aide. Aujourd’hui, Joanne comprenait pourquoi les Chamanes étaient rares dans les Conseils ou Coven… Parce que les Chamanes faisaient toujours passer leurs meutes en priorité. Toujours. Elle n’aurait pas été jusqu’à dire que la mort des autres Sorcières n’était pas importante. Non, au contraire. Joanne respectait la vie humaine sous toutes ses formes et ne souhaitait la mort de personne. Mais si on l’obligeait à choisir, sa meute passerait la première.

Si elle ne savait rien d’Andrew en dehors de son lien familial avec la Régente par Intérim, Joanne savait malgré tout qu’il était un homme déterminé et potentiellement très dangereux. À croire qu’il n’avait rien à perdre… Et tout le monde sait qu’une personne qui n’a rien à perdre est une personne extrêmement dangereuse. Il fallait donc s’en méfier. Elle savait donc qu’il fallait prendre au sérieux les menaces de l’homme qui venait de la prendre en otage. Homme qui ne semblait pas apprécier les mots de la Chamane, venant à nouveau plaquer son arme sur elle, cette fois sous son menton. Avoir une arme ainsi pointée sur elle était malgré tout effrayant, Joanne l’avouerait sans honte. Mais elle s’évertuait à ne rien montrer.

Si elle savait Aliana forte, elle ne doutait pas qu’elle puisse tuer Andrew. Toute personne étant un danger pour la Communauté devait être enfermée ou tuée. C’était ainsi. Mais Joanne était bien souvent moins radicale. Une partie d’elle s’évertuait à vouloir sauver les gens d’eux-mêmes, cherchant le bon chez chacun… Même si sa haine pour les Vampires commençait à naître de plus en plus, en elle.

L’arme la quittant à nouveau, Joanne reprit la parole. Elle devait comprendre pourquoi il souhaitait ainsi s’en prendre à la meute du Sud. Pourquoi et surtout pour qui… Les hommes en noirs avaient déjà fait des dégâts. Les souvenirs de la St-Patrick étaient encore dans toutes les mémoires. La meute du Sud en avait, elle aussi, fait les frais. Mais les choses prirent une tournure bien plus compliquée lorsque cet idiot dégoupilla une grenade, maintenant la pression de sa main. Il était effectivement prêt à tout pour ne pas finir au purgatoire, quitte à mourir et à emporter avec lui Joanne et toute les personnes présentes autour d’eux. Alors, dans la précipitation, Joanne s’exécuta et attrapa la grenade maintenant la pression avec son pouce pour qu’ils n’explosent pas. Arme pointée sur sa tempe, grenade à la main… Joanne commençait cette fois à avoir peur. Elle devait réfléchir, et vite.

- Je pourrais lâcher la grenade de suite et mourir. Vous croyez vraiment que ça me fait quelque chose de mourir ? Je suis en contact permanent avec les défunts. Et vous savez quoi ? j’ai tellement perdu dans ma vie que je suis prête à accueillir la mort comme une amante, lui ouvrir les bras et me débarrasser enfin des souffrances de la vie. Joanne se mit à sourire. Alors c’est pas ton arme et ta grenade qui vont me faire peur.

Le regard de la Chamane prouvait la véracité de ses mots. Elle ne mentait pas. Non, la mort ne lui faisait absolument pas peur. Par contre, son ancêtre, Nahima, commençait sérieusement à paniquer, se montrant dans un coin de la pièce. - Joanne, ne fais pas l’idiote ! Ton heure n’est pas venue. Mais Joanne n’était pas là pour s’amuser.

- Mais tu as raison… Certains surnaturels méritent d’être tués. Et je souhaite moi-même en tuer quelques-uns.

Joanne attendait, observant les réactions de l’homme qui la menaçait de mort.

- Ne fais pas des généralités Andrew. Tout le monde n’est pas à mettre dans le même sac. Qu’est-ce qui t’es arrivé pour que tu penses ainsi ? Qu’est-ce qu’ils t’ont fait pour que tu en veuilles autant à tous les surnaturels ? Regarde nous, Andrew. Nous œuvrons pour la paix. Certains sont justes bon à crever en Enfer… Mais pas tous. Aliana, ta sœur… Crois-tu qu’elle laisse faire tout est n’importe quoi ? Réfléchis un peu, si le Purgatoire existe, ce n’est pas pour y enfermer des humains, pas vrai ? Je crois que tu te trompes de cibles Andrew. Alors que nous pourrions être des alliés.

Joanne n’avait rien d’une tueuse, mais elle rêvait de tuer ceux qui s’en étaient pris à sa meute, ceux qui avaient tué Yuma.

- Pour certaines de ces Sorcières, je n’ai pas ma place dans leurs rangs. Parce que je suis une Chamane, que je suis plus fidèle aux loups qu’à elles… Mais ta sœur et la Régente m’ont ouvert leurs portes, elles me soutiennent. Ces femmes ne méritent pas de mourir, elles sont là pour protéger les humains. Tu penses faire le bien ? En les tuants, tu tueras les alliés des mortels...

Et ça il ne pouvait le nier. Elle ne disait pas ça parce qu’elle tenait une grenade dans sa main. Elle le pensait réellement et voulait ouvrir les yeux de l’Initié.

- Joanne ? Est-ce que tout va bien ?
- Laissez moi gérer ça. Dis aux renforts de partir.
- Hors de question !!
- J’ai une arme pointée sur moi et une grenade dégoupillée dans la main. Je ne veux pas de victimes. Si quelqu’un meurt, c’est moi, pas vous.

Et le silence se fit entendre à nouveau. Écoutaient-ils Joanne ? Impossible à dire, mais elle l’espérait.

- S’ils évacuent les lieux, tu as deux options. Me laisser la vie sauve et partir de là. Ou mourir avec moi Andrew. Mais je ne te laisserais pas tuer des innocents. Trop de gens sont morts par ma faute déjà.


codage by Lilie • avatars by angeldust




Write your own Fairy Tale my Love.
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Hostage [Joanne] Dim 2 Déc - 14:35



Hostage
Joanne & Andrew

Cette grenade, il n’y a qu’un expert qui peut l’en débarrasser sans qu’elle n’explose, autrement dit moi. Même si ses amies sorcières tentent de l’aider en usant de leur magie, elle ne ferait que déclencher la pression et n’auraient pas le temps d’envoyer la grenade assez loin et de se mettre à l’abri en même temps avant qu’elle n’explose et cause de graves dégâts. J’imagine que Joanne préférerait éviter une telle situation. Les sorcières peuvent m’avoir et me piéger ? Je retournerais leur plan contre elles. Personne ne m’aura vivant. La proie deviendra le bourreau s’il le faut. Je sens bien la peur envahir le cœur et l’esprit de la sorcière, mais visiblement elle ne compte pas se laisser démonter aussi facilement et propose même de nous tuer tous les deux, ici et maintenant en lâchant la grenade. Ainsi elle serait prête à sacrifier sa propre vie ? Un fait intéressant, mais j’ai de quoi vite lui faire passer cette envie.

- Et ensuite, que se passe-t-il ? Vous mourrez en m’emportant, parfait, vous éliminez une menace mais je ne suis qu’un pion dans un jeu bien plus grand. Quitte à vous tuer, autant emporter plus d’un ennemi avec vous, rien n’empêchera mes hommes de s’en prendre aux vôtres après ça et personne ne sera là pour les sauver.

N’est-ce pas ce qu’elle veut après tout ? Sauver les siens. N’est-ce pas ce que toute chamane doit faire pour sa meute ? J’admire la bravoure de cette jeune femme mais elle n’a pas réfléchit assez loin sur ce coup-là, la partie est loin de ne s’arrêter qu’à moi. Est-ce une nouvelle stratégie qu’elle tente de mettre en place en avouant que je n’ai pas tort de vouloir tuer certains surnaturels ? La manipulation je connais bien, dire à l’ennemi ce qu’il a envie d’entendre pour lui faire baisser les armes et mieux l’arnaquer ensuite, j’ai pratiqué cette méthode des centaines de fois. Pourtant il y a toujours cette petite voix dans ma tête qui me souffle qu’elle a raison, qui me souffle qu’un autre Andrew n’aurait jamais fait de mal aux siens. Et j’aimerais pouvoir faire taire cette voix mais je sais bien qu’elle n’existe pas.

- Tais-toi...

A ce moment-là je ne sais pas réellement si c’est à Joanne ou à la voix dans ma tête que je m’adresse. Joanne ne s’arrête pas là en tous cas et il faut bien reconnaître qu’elle a de bons arguments, si on considère qu’elle dit la vérité. Mon regard se détourne de la chamane et se fige sur la présence d’une petite fille. Présente uniquement dans ma tête. Sans le savoir, c’est la voix et le visage d’Aliana étant enfant qui me hantent, et ce depuis ma rencontre avec la sorcière. M’aurait-elle jeté un mauvais sort ? Tout porte à croire que oui, en réalité c’est ma conscience qui me hante, mon passé qui tente vainement de remonter à la surface.

« Si tu les tues, tu devras me tuer aussi Andrew. Tu me ferais vraiment ça ? »

- Je te dis de te taire.

Et je braque mon arme sur l’enfant, autrement dit dans le vide aux yeux de Joanne. Entre l’enfant et la chamane j’ai dû mal à réfléchir correctement, sans compter que d’autres voix viennent en rajouter, les sorcières s’inquiètent de ce qu’il se passe ici, de l’état de santé de Joanne qui à mon grand étonnement les rassure et leur demande de renvoyer les renforts. Est-ce un nouveau piège ? Ou peut-être un message codé… On ne peut jamais être sûr. C’est pourtant Joanne qui me propose une solution et je dois bien admettre que malgré les minutes, je n’ai pas réellement réussi à trouver d’échappatoire à cette affaire. Je finis par détourner mes yeux de l’enfant et plonge à nouveau mon regard dans celui de la chamane.

- Sors-moi de là et je m’engage à ne pas envoyer mes hommes détruire ta meute, même si d’autres le feront sûrement. Néanmoins ça lui laissera l’occasion de préparer un plan d’attaque, ou de défense en l’occurrence. Cependant je ne m’engage en rien pour les autres sorcières, alors tu devras faire un choix.

La meute ou les sorcières, à elle de voir mais Joanne ne pourra pas sauver tout le monde. C’est le moment de tester envers qui va sa loyauté en priorité, les loups ou les sorcières ? Qu’elle s’estime déjà heureuse que je m’engage à laisser l’un de ces groupes en paix, je ne suis pas du genre à faire de telles propositions mais après tout il y a encore des tas d’autres surnaturels à capturer et tuer à Londres, alors je peux bien fermer les yeux sur un groupe.

- Si je meurs je t’emporte avec moi, n’en doute pas une seconde.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

☽Chamane☾
Meute du Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2895
¤ POINTS : 115
¤ MULTIS : Charlie - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada. • Chamane de la Meute du Sud ; Chamane par intérim de la Meute du Centre. •


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Hostage [Joanne] Lun 3 Déc - 20:56


Hostage

Joanne feat. Andrew

Il y avait quelque chose de bizarre chez Andrew. Aliana aurait-elle oublié de mentionner quelques troubles mentaux ? Parce qu’à le voir parler au vide, il était possible de se poser des questions. Ou alors voyait-il un esprit que Joanne n’était pas capable de voir ? Possible aussi. Elle n’en savait rien. Mais elle savait qu’elle ne voulait pas plus de morts. La sienne lui importait peu, mais la vie des autres comptait. Chaque vie humaine comptait. Du moins, en temps normal. De plus en plus, Joanne souhaitait la mort de plusieurs personnes, de ceux qui lui avaient arraché une partie d’elle, de son cœur, de son âme. Joanne changeait et son être, se teinter d’une aura plus sombre, signe de ce qui la rongeait, de ce qui grandissait en elle. Pourtant, la Chamane prend l’entière responsabilité de cette capture. Elle ne souhaite cependant pas voir des innocentes mourir. À choisir, elle préfère périr seule plutôt que d’emporter avec elle des Sorcières qui sont venues là pour l’aider. Alors elle trouva bien normal de leur dire d’évacuer les renforts arrivés. Certaines étaient capables de se protéger, mais peut-être pas d’une grenade. De toute manière, la Chamane savait qu’il n’y avait pas plusieurs issues à cette situation. La mort, ou la vie.

Andrew pouvait douter. Après tout Joanne avait avoué l’avoir piégé pour qu’il arrive jusque-là. Il avait toutes les raisons du monde de se méfier de la Sorcière. Et pourtant, la seule chose qu’elle voulait, c’était d’aider sa meute. Joanne cherchait à capter le regard d’Andrew qui fixait toujours le vide, de l’attirer vers elle, de garder toute son attention. Car s’il était un vrai fou, elle devait le garder dans la réalité et ne pas le laisser disjoncter. Et les regards se retrouvèrent enfin. Joanne se sentait bizarre. À la fois effrayée et pleine de force. Elle tenait une grenade en main, une grenade qui, si elle la lâchait, la tuerait sur-le-champ… L’idée lui traversa l’esprit, rapidement, comme un coup de vent… Mais l’heure des négociations venait d’arriver… Andrew s’engagea à épargner la meute de Joanne si elle le faisait sortir de là vivant. Il ne voulait cependant pas s’engager par rapport aux Sorcières. Joanne devait donc faire un choix. Loups ou Sorcières ? Vers qui sont choix se porterait ? Andrew semblait sincèrement se demander qui elle choisirait.

Et Joanne se mit à sourire, presque amusée, sans quitter Andrew du regard.

- Connais-tu les Chamanes Andrew ? Sais-tu réellement qui nous sommes ? Joanne posait la question, mais n’attendait pas de réponse. Une vraie Chamane ne vit que pour sa meute. J’ai accepté d’être dans le Conseil parce que j’avais besoin de soutien. Un fiancé disparu, une meute détruite. Je perdais mes pouvoirs à vu d’œil… Katherine m’a proposé son aide et m’a aidé à retrouver une meute. Et même si je ne suis pas née au sein de celle du Sud, même si Londres n’est pas ma terre natale, je protégerais ma meute quoi qu’il arrive.

Joanne s’approcha, lentement, levant légèrement les mains pour lui prouver qu’il n’avait rien à craindre de lui. Elle s’approchait pour pouvoir parler plus doucement, afin que ses mots ne soient pas entendus.

- Les Sorcières se protégeront. Leurs pouvoirs sont assez grands pour ça. Il y a des femmes des enfants dans ma meute, sans protection. Je choisirais toujours les loups. Je ne suis pas ton ennemie si tu n’es pas le mien Andrew. Je tiens aux miens, à ma famille, à mes amis. Mais je n’ai pas peur de mourir pour eux. De toute façon, je suis celle qu’on abandonne en général…

La sincérité se lisait dans le regard de la Chamane, se sentait dans sa voix. Mais elle fut interrompue par la Sorcière, derrière la porte.

- Joanne ? Les renforts ont été renvoyés. Nous sommes encore cinq. Quelles sont ses revendications ?
- Une voiture. Il veut sortir de là, avec moi, sans que personne ne nous en empêche. Il me libérera lorsqu’il sera certain que personne ne nous aura suivi et qu’il sera réellement libre. Sinon je meurs.
- On revient vers vous bientôt. Tien bon Joanne.

Et la Chamane leva les yeux au ciel.

- Entre nous… Elle ne m’aime pas je crois. Elle se donne un style parce qu’elle veut faire bien devant Katherine et Aliana. Mais elle considère que je n’ai pas ma place au sein du Conseil. Elle dit même qu’une Chamane ne mérite pas d’Initié et que si le mien à disparu, c’est parce que je suis maudite. Va savoir, elle a peut-être raison...

Joanne se livrait, parlait, pour changer les idées d’Andrew, pour qu’il ne puisse pas trop réfléchir ou partir en vrille.

- Andrew, je ne veux pas ta mort, ni même que tu sois emprisonné. Laisse-moi t’aider, laisse moi prouver que tu peux ne pas être un danger. Alors Aliana lèvera les ordres qu’elle a donnés sur toi.

En réalité, elle ignorait si cela était possible, mais pourquoi ne pas essayer ?

- On aura une voiture d’ici dix minutes.

Alors Andrew, on fait quoi ?


codage by Lilie • avatars by angeldust




Write your own Fairy Tale my Love.
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Hostage [Joanne] Ven 7 Déc - 19:00



Hostage
Joanne & Andrew

Vais-je m’allier à la sorcière que j’étais venu capturer ? Il semblerait que la tournure de la soirée veuille ça. J’ai beau être un brave soldat de l’unité, si je peux sauver ma vie en m’alliant avec une femme pour mieux poursuivre leur combat ensuite, je n’hésiterai pas à sauter sur l’occasion, c’est ce que tout homme sensé ferait. Alors je lui fais cette proposition, on sort tous les deux d’ici vivant et je décide de fermer les yeux sur la traque que je mène contre sa meute ou contre les sorcières, à elle de faire un choix. Joanne sourit, comme si la réponse était évidente et il semblerait qu’elle le soit à ses yeux. Pas la moindre once d’hésitation, Joanne est prête à abandonner les sorcières pour les loups. Choix intéressant. Choix qui me convient, autrement j’aurais dû émettre une exception sur Aliana puisque l’unité me réclame personnellement sa tête.

- Ta meute sera donc à l’abri de mes hommes et moi.

Peut-elle croire en ma parole ? Rien ne peut lui prouver qu’elle peut avoir confiance en moi et je ne me ferais probablement pas confiance si j’étais à sa place, mais c’est un risque qu’elle va devoir prendre. Si beaucoup de soldats mentent comme ils respirent, il y a certaines valeurs que l’unité ne me retirera pas, comme celle d'avoir une parole. Est-ce que de mon côté je dois croire que Joanne n’est pas mon ennemie si je ne suis pas le sien ? Difficile à imaginer étant donné qu’elle a participé à ce guet-apens, mais après tout j’ai aussi cherché à la capturer, alors j’imagine que ça nous fait un point partout. J’ignore si Joanne essaie de me peiner en admettant qu’elle est celle qu’on abandonne en général mais ça ne prend pas vraiment avec moi, c’est que je ne suis pas très empathique comme garçon, surtout avec les surnaturels.

Je n’ai de toute façon pas le temps d’argumenter qu’une autre voix se fait entendre. Mon regard plongé dans celui de Joanne, j’attends de voir ce qu’elle compte répondre et j’admets être agréablement surpris. Ou alors tout n’est encore que manipulation et dans ce cas elle pourra se féliciter de m’avoir berné, car j’ai envie de miser sur l’honnêteté de Joanne ce soir. J’ai de toute façon un choix à faire et se faire mutuellement confiance semble être l’option ayant le plus de pourcentages de réussite. Une fois les revendications faites, les bruits de pas s’éloignent et mon regard n’a toujours pas quitté celui de la chamane qui reprend la parole. Je ne dis toujours rien, jusqu’à ce que l’autre voix finisse par dire qu’une voiture arrivera dans dix minutes.

- Tu te trompes à mon sujet. J’ai seulement besoin d’aide pour sortir d’ici mais ça ne changera rien au combat que je mène. Ta meute sera épargnée, comme je te l’ai promis, Aliana n’aura pas autant de chance.

Pourquoi cette rancœur envers Aliana ? Parce que j’ai l’impression qu’elle est le dernier rempart entre l’unité et moi, la dernière chose capable de les faire douter sur ma fidélité et mon combat, moi qui ai tant donné pour eux. Ce n’est pas une femme dont je ne reconnais pas le visage qui m’empêchera d’atteindre mon but. Mais pour l’heure j’ai un autre objectif à atteindre. Alors je m’approche de Joanne, goupille en main.

- Tiens-la bien.

Mes doigts touchent cette main qui attrape fermement la grenade et en quelques secondes j’ai remis la goupille en place. Demandez à un novice de faire cela et il fera exploser la grenade avec vous avec, demandez à un expert et il lui faut moins de dix secondes pour remettre la goupille en place.

- Tiens la grenade comme si elle était dégoupillée, ils n’essaieront pas d’intervenir. Une fois arrivé à la voiture tu la jetteras vers eux, à toi de choisir si tu veux juste leur faire peur ou faire passer un message. Ensuite tu conduis.

La grenade servira de diversion pendant quelques secondes, il ne nous restera plus qu’à partir d’ici. Evidemment je ne prendrais pas le risque qu’elle puisse me voler mon arme pendant que je conduirai alors j’espère que la chamane a le permis. Je regarde ma montre. Neuf minutes se sont écoulées, c’est le moment de se décider.

- Prête ?

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

☽Chamane☾
Meute du Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2895
¤ POINTS : 115
¤ MULTIS : Charlie - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada. • Chamane de la Meute du Sud ; Chamane par intérim de la Meute du Centre. •


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Hostage [Joanne] Dim 9 Déc - 20:55


Hostage

Joanne feat. Andrew

Joanne n’était pas certaine de ce qu’elle était entrain de faire et pourquoi elle le faisait. En réalité, depuis la mort de Yuma, les choses ne tournaient plus toujours rond chez la Chamane. Heureusement, elle était soutenue par sa meute, et même par l’Alpha du Centre, Charlie. Joanne, après avoir voulu mourir, était devenue une sorte d’hyperactive au quotidien. Elle travaillait au sein de sa librairie, gérait les loups de sa meute et aidait Charlie avec la sienne lorsque Decima s’absentait, ce qui arrivait de plus en plus ces derniers temps. Joanne ne se laissait que très peu de répit et de temps seule, de temps pour réfléchir. Car réfléchir n’était jamais une très bonne idée. Et la voir avec cette grenade à la main le prouvait. Nul doute que les esprits des Anciens finiraient par l’engueuler pour ça… Mais Joanne était persuadée d’agir pour le bien des siens. Parce qu’il était hors de question pour elle de perdre une nouvelle meute.

Mais Joanne était prête à partir de là avec Andrew, prête à l’aider à fuir, si cela lui offre la possibilité de protéger les siens. Car après tout, c’était pour ça qu’elle s’était servie des autres Sorcières. Oui, elle faisait partie de la Communauté des Sorcières de Londres, mais elle ne s’y sentait jamais réellement à sa place. Elle avait toujours ce sentiment d’être regardée comme une étrangère arrivée là comme un cheveu sur la soupe, une Sorcière qui ne méritait pas sa place… Une Chamane, bien loin des us et coutumes des ‘vraies’ Sorcières. Et puis comme elle l’avait dit à Andrew, sa meute passait avant tout et tout le monde. Elle venait de signer un peu plus la guerre contre Aliana et les Sorcières. Mais le choix avait été fait, sans avoir à réfléchir. En réalité, les autres Sorcière avaient raison, une Chamane choisira toujours sa meute… Toujours.

Joanne parvint finalement à obtenir ce qu’elle désirait, pour partir de là. Quelque chose la poussait à agir ainsi, quelque chose de plus fort que la sauvegarde de sa meute. Elle comprendrait certainement plus tard pourquoi… En attendant la voiture allait finir par arriver pour qu’Andrew puisse fuir de ce piège qu’elle lui avait tendu. Andrew qui d’ailleurs se rapprocha de Joanne, lui conseillant de bien tenir la grenade, chose qu’elle fit avec beaucoup de précautions, son regard allant de l’homme à la grenade. Andrew, dans des gestes experts et délicat, remis la goupille en place. Les choses se passent très vite d’ailleurs. Personne ne pourrait remettre en compte l’expertise de cet homme. Et Joanne se demandait alors, encore et toujours, qui il pouvait bien être derrière ce nom et ce prénom.

Chose faite, Andrew reprit la parole. C’était lui qui menait finalement la danse, lui disant qu’elle devrait jeter la grenade vers les Sorcières. Libre à elle de choisir si elle serait ou non dégoupillée. Se rendait-il compte, à cet instant, que l’idée de dégoupiller la grenade lui traversa l’esprit ? Non pas pour tuer, mais pour rendre la chose réellement crédible, pour que la menace soit réelle et que les Sorcières ne prennent aucun risque supplémentaire en les suivant. Parce que non, Joanne ne voulait pas leur mort, loin de là. Elle voulait les préserver. Tout ça, parce qu’elle n’avait pas su préserver l’homme qu’elle aimait.

Et finalement, les dix minutes passèrent. Était-elle prête ? Oui, certainement. Mais elle ignorait tout de ce qui allait se passer… Pourtant, elle hocha la tête et laisser à nouveau Andrew mener la danse. Tous deux quittèrent la salle où ils étaient enfermés jusque-là. Joanne tenait la grenade à la main, sous les yeux des quelques Sorcières encore présentes.

- Joanne, tu vas bien ?
- Tout ira bien. Restez ici. Faites moi confiance. Et ne dites rien à Aliana.

L’entrepôt fut quitté. Dehors, un 4x4 noir les attendait. Le moteur tournait, prêt à gronder pour les emmener là où Andrew le désirait. Discrètement, Joanne se retourna, tournant le dos aux Sorcières qui les suivaient de lui. Sous l’œil de l’Initié, elle retira la goupille et la grenade roula sur le sol vers l’entrepôt, explosant, soulevant un nuage de fumer et de gravas légers. Alors Joanne et Andrew prirent la route. Tout se passa à nouveau très vite quand elle appuya sur l’accélérateur.

- Putain, j’espère que je n’ai blessé personne... Son regard se tourna alors vers Andrew… Merde t’es blessé !!??? Fais chier !

Joanne n’avait rien vu, rien entendu, certainement trop concentré sur la grenade qu’elle avait eu en main, par l’adrénaline et la nervosité. Des soldats d’Aliana avaient certainement pris part à tout ça, cachés avec des armes à feu. Une balle avait touché Andrew qui saignait.

Il faut que je te soigne Andrew. Laisse moi faire. Je suis Chamane, je peux soigner.

Mais encore fallait-il qu’il lui fasse confiance… Tout en roulant, la jeune femme tendit sa main vers Andrew. Elle devait entrer en contact avec la blessure. Bien que cela risquait de perturber sa conduite. Il aurait peut-être été préférable qu’elle se gare.


codage by Lilie • avatars by angeldust




Write your own Fairy Tale my Love.
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Hostage [Joanne]

Revenir en haut Aller en bas
Hostage [Joanne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'entourage de Joanne Whalley
» Carpe Diem [ Joanne Whalley]
» Georgie Henley ▬ Joanne Thomspon, petite sœur.
» joanne ∞ we lost control
» but are we all lost stars, trying to light up the dark? ❤ joanne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Sud de la Tamise-
Sauter vers: