RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !


Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

Un visage connu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Un visage connu Dim 25 Nov - 21:49



Un visage connu
Klara & Andrew

Nouvelle attaque. Nouveau plan. Nouvelles captures. C’est un camion rempli de vampires solitaires endormis et ligotés d’un matériau spécial qui embarque tout droit pour un transfert vers l’unité. De quoi offrir quelques nouveaux cobayes aux scientifiques qui se plaignaient de ne plus en avoir assez, c’est à se demander ce qu’ils font avec tous ceux qui errent dans leurs prisons. Je sais qu’ils en perdent beaucoup dans des expériences ou des entraînements et qu’il faut sans cesse renouveler les stocks, mais attraper des surnaturels demande aussi un peu de temps, c’est tout de même bien plus facile de se contenter de les tuer plutôt que d’en faire des prisonniers et donc de les garder en vie. La preuve, le premier conducteur a perdu la vie à cause d’un vampire un peu trop baraqué dont la dose pour le maintenir endormi n’était suffisante. Il en a donc profité pour assassiner l’un des nôtres et éviter l’embarquement, du moins c'était son plan, mais c’était sans compter sur mes trois balles venues se loger dans sa gorge, son poumon et son rein, de quoi le maintenir immobilisé pour le reste du trajet, surtout avec le venin qui coule dans ses veines. L’unité les réclame peut-être vivants mais ils n’ont pas spécifié l’état dans lequel on pouvait les envoyer après tout.

Une fois le conducteur remplacé et le cadavre installé dans le camion avec les surnaturels -c’est qu’il ne risque plus rien de toute façon-, le camion ferme enfin ses portes et s’éloigne. Je lâche un soupire lorsqu’il est enfin hors de ma vue, me disant que c’est une soirée de perdue à traquer d’autres surnaturels. Je me tourne, prêt à rentrer chez moi lorsque je ressens une présence cachée dans les environs. Depuis combien de temps est-elle ici et surtout qu’a-t-elle vu ? Je feins de ne pas avoir remarqué sa présence et retourne tranquillement à ma voiture, voulant savoir s’il s’agit juste d’un curieux ou d’un attaquant. Comme je le pensais, il ne s’agit pas juste d’un curieux, ou d’une curieuse serait le mieux adapté. Mon torse se retrouve plaqué contre la portière de ma voiture alors que la menace pèse dans mon dos, je ressens parfaitement la pression sur mon bras qui n’a rien de très naturelle. Pas humaine donc.

- Il semblerait qu’on ait oublié de faire grimper quelqu’un dans le camion. Dommage, le prochain embarquement ne se fait que la semaine prochaine.

Ce qui signifie que je vais devoir la tuer, je ne prendrais pas le risque de la garder prisonnière tout une semaine après tout. Alors lorsque je sens la prise de la jeune femme devenir plus insistante, je profite que mon autre bras soit libre pour laisser la lame planquée dans ma manche glisser jusqu’à ma main et la planter dans ses côtes, la lame étant en argent, de quoi me donner une idée de s’il s’agit d’une vampire ou d’une louve. Je profite donc de sa blessure pour inverser la tendance, pivotant mon corps avec le sien pour que ce soit elle qui se trouve plaquée à la voiture, un bras tiré dans le dos. Mon regard se pose sur sa blessure qui réagit aux effets de l’argent.

- Une louve, étonnant, les animaux ont plutôt tendance à flairer le danger bien plus facilement que les morts.

Oui c’est ce qu’ils sont à mes yeux, des bêtes et des morts, rien de plus. Je n’offre pas l’occasion à la louve de se défaire de ma prise avant de braquer mon Glock contre son crâne, dommage qu’il s’agisse de balles trempées d’eau bénite et non d’argent, mais après tous il suffit que la balle soit bien placée pour qu’un loup en meurt aussi. Je relâche le bras de la jeune femme et recule de deux pas, mon arme toujours pointée vers elle, je lui offre seulement l’occasion de regarder la mort en face avant de partir, qu’elle connaisse au moins le visage de son assassin.

- Il semblerait que ce soit ton heure.

Sauf que lorsque la louve se tourne, l’air en colère et prête à se jeter sur moi pour défendre sa vie, je reconnais parfaitement ce visage.

- Klara ?...

Que fait-elle ici au juste ? L’unité ne m’avait pas prévenu qu’ils l’avaient relâchés, encore un de leurs secrets. D’abord Samuel et maintenant elle... A croire qu’ils ne me réservent que des surprises dans cette ville, voilà qui ne me plaît pas du tout. Surtout lorsque ça me met en danger.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Klara Rosenthal

avatar

Hybride
Agent Unité 101



¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 38
¤ POINTS : 27
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018


MessageSujet: Re: Un visage connu Dim 25 Nov - 22:42

Un visage connu


A la base c'est un vampire qu'elle traquait. Petit enfoiré qui s'était échappé un court instant... Ce con n'avait rien trouvé de mieux que de se fourrer dans un autre piège. Et c'est assez vexant de se faire voler sa proie, surtout quand elle promet d'être un repas nécessaire. Klara avait donc suivi un peu ce qu'il se passait, jusqu'à arriver devant ce camion chargé de vampires. De sa proie surtout. Pour le principe, elle est bien contente quand il se rebelle assez pour tuer le chauffeur même si un autre homme ne lui laissera pas la moindre chance de fuir. A cette petite satisfaction personnelle vient très vite les questions : qui sont ces types qui sont suffisamment entraînés pour s'en prendre à des vampires ? Et pourquoi les embarquer vivants ? Un bon vampire, c'est quand même un vampire mort de manière ferme et définitive... Quoique, pour le « ferme », ce n'est pas une obligation. Il peut mourir en bouillie aussi, ça peut avoir son charme.

Il serait particulièrement débile d'attaquer maintenant. Dans la précipitation elle risquait surtout de les tuer et, du coup, difficile d'avoir des réponses dans ces conditions. Elle a déjà essayé : un cadavre, même en le secouant comme un orangina et en le pressant comme un citron, ça ne parle pas. Fort heureusement pour elle, sa patience ne sera pas mise à rude épreuve. Hormis un petit contre-temps, le camion se casse assez rapidement pour ne laisser plus qu'un homme sur place. Parfait. A croire que tout est fait pour qu'elle puisse agir. Rapidement. Bien plus rapidement qu'un humain ou un loup, Klara se retrouve à plaquer cet homme à la voiture en tenant sa main dans son dos. Le fait de se coller à lui à plusieurs avantages. Déjà ça permet de limiter les mouvements de ce gars et c'est plutôt cool. Mais, SURTOUT, avec un peu de chance elle va coller son odeur sur ses vêtements et, avec plus de chance, ça fera fondre une durite à Henrik. C'est gratuit, ça ne sert à rien mais ça lui fait plaisir.

« Transport gratuit dans une semaine. Sympa, on devrait attendre ensemble alors. »

Elle n'a rien contre le fait de rester une semaine avec lui. Elle est même certaine qu'il peut devenir intéressant, ligoté sur une chaise à lui donner des réponses. Elle va bien trouver deux ou trois choses pour se montrer convaincante. L'imagination féminine, il paraît qu'elle peut être débordante surtout quand il s'agit d'emmerder son monde. Il faut croire que l'imagination c'est bien, sauf quand elle se manifeste au mauvais moment. Parce que, là, elle ne l'a pas venu venir ce coup qu'il porte en traite. Elle grogne l'hybride, laisse échapper un « putain » pas très féminin – à ce qu'il paraît en tout cas ! Et puis c'est que ça brûle cette merde. Ça brûle même beaucoup, assez pour lui virer son attention du gars qui en profite pour inverser la tendance.

C'est elle qui se retrouve contre la voiture avec, une seule idée en tête : virer cette putain de lame dans ses côtes avant de finir empoisonnée à l'argent. L'homme parle de louve et malgré la douleur, Klara ne peut pas s'empêcher de laisser un rire s'échapper de sa gorge. Une louve. C'est ça mec, compte dessus. C'est que, quand il la relâche, Klara se voit déjà lui fondre dessus façon vampire pour lui arracher la gorge. Tant puis pour la petite semaine de vacances ensemble. Les plans sont faits pour être changés. Le bruit d'une arme se fait entendre et il recule. Elle a tellement envie de lui dire de profiter de ses derniers instants sur cette terre mais... Bah ça enlèverait de l'effet de surprise. Pour la forme, elle lève une main, retire la lame de l'autre avant de balancer l'arme au sol et de maintenir sa blessure. Et c'est seulement là qu'elle se retourne quand, naïvement, il croit que ça va être l'heure de Klara.

C'est un sourire satisfait qu'elle a sur les lèvres quand elle se tourne et dévoile son visage par la même occasion. Même pas une seconde. Elle n'a même pas besoin d'une seconde entière pour fondre sur lui alors, non, elle n'est pas tellement impressionnée par l'arme qu'il pointe sur elle. Ce qui est plutôt con comme raisonnement puisqu'il a très bien sûr se servir de son arme contre un vampire mais, ce dernier était affaibli alors ça ne compte pas vraiment. Elle va pour agir quand l'homme l'interpelle par son prénom.

« Mais BORDEL ! » Elle soupire en laissant son bras retomber contre elle. « Toute la ville sait mon prénom et je suis la seule conne à ne pas le connaître, c'est ça le délire ? Non parce que, tu veux que j'te dise, ça commence à être très agaçant... » Elle s'emporte... Normal. « Ou alors tout le monde s'appelle Klara... Ou j'sais pas, c'est une sorte de surnom qu'on file à toutes les personnes qu'on a envie de frapper ou tuer... » Non parce qu'il y a forcément une explication. Le forain qui connaît son prénom – bon lui il avait eu son dossier – puis Vassily, puis Henrik et maintenant ce gars armé. « Ou alors je suis passée à côté d'une sorte de petite annonce qui file ma description et mon prénom. » Son regard tombe sur sa blessure. « Puis c'est quoi cette manie d'attaquer les gens, hein, hein ? » Dis la fille qui a attaqué la première. « C'est que ça fait mal l'argent. Genre, vraiment, vraiment mal. » Elle soupire une nouvelle fois et délaisse sa blessure un très court instant pour revenir sur l'homme. « Tu comptes baisser ton arme ou faut que je le fasse pour toi ? Et, pendant qu'on y est... T'es qui bordel ? »

Pas un surnaturel, il n'en a pas l'odeur.


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Un visage connu Mar 27 Nov - 19:55



Un visage connu
Klara & Andrew

Visiblement la louve ne manque pas d’humour, pas dit qu’elle en fasse preuve d’autant si elle se retrouvait prisonnière entre les murs de l’unité, c’est même plutôt sûr du contraire. Est-ce que je regrette d’envoyer ces créatures passer le restant de leurs jours à devenir des cobayes ? Aucunement, ils ne devraient pas exister de toute façon, ce sont des êtres contre-nature, mais quitte à être de ce monde autant qu’ils servent la science d’une manière ou d’une autre. Dommage pour cette louve mais elle n’en aura pas l’occasion puisque je ne compte pas la garder en vie jusqu’au prochain embarquement, autant éviter les risques inutiles, je n’ai jamais aimé ça. Sauf que les choses se compliment lorsque je reconnais le visage de la louve alors qu’elle me saute dessus. J’ai à peine le temps de remarquer son sourire avant que mon dos ne heurte le sol, me retrouvant avec la louve au-dessus de moi. Une louve qui n’a plus toute sa tête visiblement.

Klara ne me reconnaît pas et ces troubles de la mémoire commencent sérieusement à devenir agaçant, alors oui je peux bien comprendre l’énervement de la louve, je n’ai pas non plus été ravi lorsque Samuel m’a rappelé tout un tas de choses à mon sujet dont je n’ai pas le moindre souvenir. Je ne suis pas non plus ravi de savoir que toute ma vie avec ma famille échappe à ma mémoire, si jusque-là j’avais mis ces trous noirs sur le compte de ma jeunesse, je sais au fond que je me voile la face. Enfin ce n’est pas le moment de songer à tout cela, j’ai toujours une louve sur moi qui ne semble pas ravie d’avoir entendue son prénom sortir de mes lèvres. Une louve qui me demande d’abaisser mon arme.

- J’abaisserai mon arme lorsque tu t’écarteras un peu, cette position n’est pas tellement la plus confortable.

Et je n’ai aucune confiance en la louve pour abaisser ma seule garantie de maintenir le dessus contre elle. Ce n’est pas parce que nous nous sommes connus à l’unité que mon mépris envers son espèce a disparu, alors qu’elle ne compte pas sur moi pour compatir et m’excuser de sa blessure due à l’argent. Je prends aussi en compte qu’en ne se souvenant pas de moi, Klara peut tout aussi bien décider de me tuer sans prendre la peine d’en découvrir plus. Pourtant la louve finit par me relâcher, visiblement consciente qu’elle n’obtiendra rien de moi en usant de sa force. Alors je me relève et me décide finalement à remettre mon Glock à sa place sans pour autant la quitter des yeux.

- Donc tu ne te souviens pas de moi, à croire que ça devient courant de perdre la mémoire pour les habitants de Londres.

Et malheureusement je n’échappe pas à la règle, même si j’aurais préféré le contraire. Lorsque Samuel m’a raconté toutes ces choses nous concernant, j’avais forcément un énorme doute sur ses propos. Est-ce que l’unité est capable de supprimer si facilement tout une partie de notre existence ? Klara est sérieusement en train de me faire penser que c’est effectivement le cas. S’ils l’ont fait pour elle, alors peut-être l’ont-ils aussi fait avec moi aussi.

- Que sais-tu exactement ?

Pas grand-chose il semblerait puisqu’elle ignorait même son propre nom si j’en crois ses mots. Si Klara n’est pas au courant pour l’unité, je ne peux pas lui en parler, ma loyauté va toujours envers mes supérieurs même si je commence à émettre de plus en plus de doutes sur cette organisation et sur le rôle que j’ai pu avoir auparavant chez elle.

- Andrew, ça te dit quelque chose ? Sait-on jamais, je peux bien essayer, le nom de Samuel m’avait bien évoqué quelque chose après tout sans que je ne sache dire quoi. C’est comme ça que je m’appelle.

Mais Klara ne se contentera pas de cette information, je ne m’en suis pas non plus contenté lorsque la situation était inversée. Ce besoin de comprendre, de savoir, je le connais très bien, je l’ai toujours actuellement et il ne cesse de grandir au fil des jours. A croire que l’unité me cache de plus en plus de secrets. Est-ce seulement à moi ou à tous leurs soldats ? D’ailleurs quel est le rôle que Klara doit jouer pour eux ? Parce qu’il y en a forcément un, autrement ils n’auraient pas remis une louve en liberté.

- Quelle est ta mission au juste ? Tu dois bien savoir ça.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Klara Rosenthal

avatar

Hybride
Agent Unité 101



¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 38
¤ POINTS : 27
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018


MessageSujet: Re: Un visage connu Mer 28 Nov - 15:28

Un visage connu


Des fois, il est quand même bien plus simple de tuer tout le monde. Mais bon, si elle rentre en annonçant fièrement qu'elle a tué un humain qui semblait la connaître, Henrik allait péter un câble. Bien que, ça vaudrait le coup de savoir si c'est le fait d'avoir perdu de potentielles informations qui l'énerverait le plus ou si c'est la mort d'un humain. Elle pose son regard sur l'homme semblant hésiter un petit instant.

« Tu sais ? J'suis capable d'avoir la même position mais de manière bien plus confortable ! »

C'est un soupir qu'elle finit par lâcher après ce sous-entendu – un truc qu'elle a récupéré d'Henrik, c'est forcément de sa faute à lui ! Et elle finit par se relever, examinant sa blessure qui fait un mal de chien alors que l'homme range son arme. Pas de bain de sang pour le moment il semblerait. Enfin, techniquement, elle lui doit au moins un poignard dans les côtes. Si elle semble distraite à regarder sa blessure, son ouïe reste parfaitement concentrée sur les gestes qu'il peut faire. Tout s'entend. C'est en soulevant le bas de son t-shirt pour regarder de plus près l'entaille, qu'elle secoue la tête à l'intention de l'homme : non elle ne se souvient de pas lui.

« Ah parce que tu en connais d'autre avec des problèmes de mémoire ? J'vais peut-être songer à monter un groupe de soutien. »

C'est dit avec tellement de nonchalance qu'avec un peu de chance la question passera inaperçue, ou complètement anodine. Qui ne tente rien n'a rien, à ce qu'il paraît. Depuis sa sortie, autant dire qu'elle est plus proche du « rien » malgré de nombreuses tentatives d'en savoir plus. C'est une main sur sa plaie qu'elle finit par lever un regard dubitatif sur l'homme. Sérieusement ? Il croit vraiment qu'elle va lui dire ce qu'elle sait, comme ça, juste parce qu'il le demande ? Très drôle !

Klara reste silencieuse et c'est lui qui lui donne un prénom. Elle cherche. Elle réfléchit. C'est un peu comme si son cerveau essaye d'avoir accès à certaines informations avant de se faire recaler. Se faire recaler par son propre cerveau, c'est quand même con ! Et voilà qu'il parle de mission. Ok. Là ça devient vraiment étrange. Une mission Henrik en avait une dans son dossier mais, de toute évidence, Andrew n'est pas un hybride et il a accès à bien plus de choses qu'eux. Non parce que, ni elle, ni Henrik, n'ont de camions avec chauffeur pour transporter des surnaturels.

« Apparemment, la mienne n'est pas le transport de surnaturels. » Qu'elle lance avec un regard en direction de l'endroit où se trouvait le camion. « Je pourrais trouver mille façons de tourner mes phrases pour faire genre je sais de quoi tu parles mais, je crois qu'on va éviter ça. »

Prêcher le faut pour savoir le vrai, ça va seulement lui prendre trois plombes. Et ça la saoule rien que d'y penser. Il a forcément des réponses pour elle alors, un moment, il est peut-être temps d'abattre quelques cartes pour espérer avoir un retour.

« Tout ce que je sais, c'est que je me suis réveillée dans une forêt. Il y avait des types qui m'ont parlé d'un dossier qui était sur moi mais je n'ai pas pu le récupérer. » Pas sur l'instant en tout cas. « Du coup ce sont eux qui m'ont appris mon prénom. »

Et elle ne ment pas dans son discours. L'oubli de quelques détails a toujours été plus crédible que le mensonge pur et simple. C'est là que, sans raison apparente, Klara se dit qu'elle pourrait peut-être tester quelque chose. Son regard se porte sur Andrew.

« Faut que j'essaye quelque chose. »

Elle ne lui pas vraiment le temps de réagir qu'elle vient l'embrasser. Encore une méthode qu'elle tient d'Henrik ! Sauf que, cette fois, ça fonctionne. Klara est directement transportée dans ce qui semble être une salle d’entraînement. On vient de la séparer d'Andrew alors qu'elle lui lance un sourire qui à l'air de le féliciter pour un coup qu'elle n'a pas vu. Sourire qui n'est pas passé inaperçu par une sorte d'instructeur qui vient lui enfoncer une lame d'argent, au même endroit qu'Andrew, avant de lui glisser à l'oreille qu'un entraînement c'est sérieux... Qu'on est pas là pour sympathiser avec les autres. Sur quoi on la pousse pour qu'elle retourne se battre contre lui. Et, elle le sait, Andrew retient ses coups à ce moment-là.

La vision s'arrête ici, sans qu'elle ne sâche s'il a été réprimandé pour cela par la suite. La vision s'arrête parce que le baiser a été rompu bien qu'elle est incapable de dire si c'est elle qui a reculé ou si c'est lui qui l'a repoussé. Klara secoue la tête pour tenter de remettre de l'ordre dans ses idées.

« Désolée. » Pour le baiser mais, elle va pas prendre trois heures à lui expliquer pourquoi elle a fait ce test. « En fait j'suis quoi pour toi ? Juste un mannequin d’entraînement pour que tu puisses aller, ensuite, chopper des surnaturels avec l’entraînement adéquate ? »


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Un visage connu Sam 1 Déc - 16:39



Un visage connu
Klara & Andrew

Au moins Klara n’a rien perdu de son tempérament de feu, j’imagine que c’est déjà rassurant, quoi qu’elle a toujours été un peu trop provoquante, dommage que sa perte de mémoire ne l’ait pas un peu calmé de ce côté-là. Je roule des yeux à sa remarque, c’était assez habituel entre nous, elle qui balance une réplique cinglante et moi qui soupire ou roule des yeux. Faut croire qu’il y a des choses qui ne peuvent pas changer. Lorsqu’elle me demande si j’en connais d’autres avec des problèmes de mémoire, j’aurais bien une réponse à lui fournir : moi. Sauf que je ne compte pas lui révéler cette information, ma mémoire, mon problème, elle n’a pas à le savoir.

- Je serais curieux de voir le type de personnes qui participerait à ce groupe de soutien. Pour sûr s'ils sont tous comme toi vous formeriez une équipe en béton.

Le ton est ironique et provoquant, là encore c’est une habitude qui ne s’est pas perdue. Ce n’est pas parce que je suis bien plus dans l’action que la parlotte que je n’ai pas un minimum de répondant. Est-ce que Klara devient un danger en ayant perdu la mémoire ? Difficile à savoir pour l’instant. Parfois j’ai un peu de mal à comprendre les stratégies de l’unité et ces derniers temps je commence sérieusement à songer qu’elles deviennent mauvaises. En fait ça ne m’étonnerait même pas que nous soyons une nouvelle étude des scientifiques, que cette rencontre aurait été préméditée entre elle et moi, à cet endroit et ce moment précis. Parano ? Possible, mais j’ai mes raisons de l’être. Si c’est le cas il me reste encore à savoir quel rôle j’ai à jouer dans ce nouveau scénario. Suis-je censé être une sorte de guide pour Klara ? Ils auraient pu me donner quelqu’un d’autre... Quelqu’un qui écoute mieux.

- Un dossier tu dis... Oui, c’est tout à fait un mode de fonctionnement dont pourrait se servir l’unité. Ce qu’il y a d’étonnant dans cette histoire, c’est que Klara n’ait pas mis en pièces les personnes qui lui ont volé ce dossier. Si ça peut te rassurer ils ne t’ont pas menti sur ton prénom.

Dommage qu’elle n’ait pas récupéré ce dossier ceci dit, ça aurait tout de même été plus simple de savoir ce que l’unité attend d’elle. Je relève un sourcil lorsqu’elle me dit qu’elle doit essayer quelque chose. Me dire quoi serait tout de même la moindre des choses, mais non, Klara, fidèle à elle-même, fait toujours tout dans la spontanéité. Et c’est ainsi que je me retrouve avec ses lèvres collées aux miennes. Encore ? A croire qu’elle n’a pas tant que ça perdu la mémoire en fait. Est-ce que je ressens quelque chose à ce baiser ? Non, en même temps il est difficile de faire ressentir quoi que ce soit à ce cœur bien trop meurtrit. Malgré tout je ne repousse pas Klara, pas parce que ce baiser me plaît, mais par curiosité. Je veux savoir pourquoi elle fait ça et jusqu’où elle sera prête à aller. Finalement le baiser se rompt et elle s’excuse alors que je me contente de la fixer.

- Satisfaite ?

Klara rebondit en me demandant ce qu’elle est pour moi. A quoi rime cette question au juste ? A croire que ce contact a ramené des souvenirs en elle, ou alors elle se fou de moi en me disant qu’elle a perdu la mémoire, autrement elle ne pourrait pas savoir qu’elle participait à certains de mes entraînements.

- C’est exactement ce que tu es.

Il y a un peu de mépris dans ma voix, du mépris forcé. Klara aurait effectivement dû n’être que ce mannequin d’entraînement, comme elle le dit, mais elle n’a pas été que ça. Elle a aussi été celle capable de me pousser dans mes retranchements et pour cette raison j’ai fini par m’attacher à la louve, d’une certaine façon. Même si c’était contre-nature. Même si c’était contre mon devoir. Je n’ai jamais éprouvé de remords à me battre contre les surnaturels, ni à les tuer d’ailleurs. Ceci dit j’appréciais bien moins la partie cobaye de l’unité, même si je la comprenais, même si je la savais nécessaire, ce n’était pas pour autant que j’approuvais leurs méthodes. Mais tel un bon soldat j’ai fermé les yeux et continué d’obéir aux ordres. Une part cachée au plus profond de moi me hurle toujours de me rebeller contre l’unité, alors qu’une autre me supplie de continuer sur cette voie.

- Klara Rosenthal, pour certains tu es la patiente P.107. Louve née en Allemagne en 1720, ta vie basculera en 1910.

Oui je me suis un peu renseigné sur le sujet de Klara à l’unité, même si eux ne le savent pas. Je ne lui dirais pas de quelle façon sa vie a basculé, capturée par l’unité et devenue un sujet d’expérience scientifique de cette période jusqu’à il y a peu. J’ignore depuis quand elle a été relâchée mais ce doit être récent. J’ignore aussi sa nature d’hybride, l’unité a choisi de ne pas me tenir informé.

- Je te conseille vivement de ne pas abandonner tes recherches sur ce dossier, c’est la seule pièce capable de te donner plus d’informations.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Klara Rosenthal

avatar

Hybride
Agent Unité 101



¤ AVATAR : Mila Kunis
¤ CRÉDITS : candyrock
¤ MESSAGES : 38
¤ POINTS : 27
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood - Jodie Rowley
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 25/09/2018


MessageSujet: Re: Un visage connu Jeu 6 Déc - 14:10

Un visage connu


Klara plisse légèrement les yeux en se demandant comment elle doit interpréter la première phrase d'Andrew. Est-ce que c'est du sarcasme ? De l'humour ? Une question cachée ? Le ton tente à prouver qu'il y a une forme d'ironie mais, franchement, elle a un peu de mal à faire la différence entre toutes les façons qu'on les gens de parler. Elle finit par hausser les épaules.

« J'te dirais quand j'en trouverais. »

Des gens comme elle ? Ou des gens qui ont perdu la mémoire ? Parce que ce sont deux choses bien différentes quand on y réfléchit. Il y a Henrik qui entre dans les deux catégories mais, clairement, ce n'est pas à Andrew qu'elle en parlera. En fait, c'est même à personne qu'elle en parlera. Pas moyen, pas alors qu'elle ne sait même pas dans quoi ils sont embarqués. Et sur ce dernier point, ce type semble pouvoir lui apporter quelques réponses. Il sait forcément quelque chose s'il sait son prénom et qu'il bloque sur cette histoire de dossier. Et puis le baiser est la confirmation qu'ils se connaissent de cet endroit qu'elle ne voit que partiellement à travers des visions. Est-ce qu'elle est satisfaite ?

« Je m'attendais à mieux. »

Bien sûr, quand elle dit ça, Klara pense au fait qu'elle aurait aimé avoir plus d'éléments. Ce qu'elle cherche avoir quand elle lui demande ce qu'elle est pour lui. Et pour le coup, il est difficile de passer à côté de la pointe de mépris qui traverse sa voix quand Andrew confirme qu'elle n'était qu'un mannequin d’entraînement. Rien de plus. Rien de moins. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle ne sait même pas pourquoi la remarque la blesse. Elle ne sait pas si c'est blessant parce qu'il la perçoit de cette manière, ou si c'est blessant parce qu'elle n'est rien. Klara imagine que c'est à cause de cette vexation qu'elle a juste envie de tourner les talons et de se barrer. Elle n'en fait rien. Pas par manque d'envie mais parce qu'il reprend la parole pour lui donner un prénom, un nom, un numéro et une nouvelle date.

« Louve ? » Elle pose son regard sur l'homme avec un sourire amusé. « C'est assez étonnant que tu parles de louve. » Et là, Klara commence surtout à se dire qu'il lui manque des informations à lui aussi. « En fait, tu ne sais pas ce que je suis, c'est ça ? »

Et il est trop humain pour faire des différences olfactives. Pourquoi elle n'hésite pas à en parler ? Parce que, justement, tous les surnaturels captent que quelque chose ne va pas avec son odeur alors, finalement, ce n'est qu'une question de temps avant que des rumeurs remontent à ses oreilles. Surtout en chassant des vampires pour les foutre dans un camion.

« Donc, je me retrouve sans mémoire. Et toi, on oublie de t'informer sur certaines choses. Tu veux que je te dise ? Tu te plante sur un point. Il n'y a pas que mon dossier qui est capable de me donner des informations. » Elle pouvait toujours aller chercher les informations à la source. Encore faut-il qu'elle sache de quelle source il s'agit. Mais tout fini par se savoir, non ? « Parce qu'en fait, je crois que certaines personnes ont oublié de réfléchir à un détail : quand on a plus de mémoire, on estime assez vite ne rien avoir à perdre. »

Ce qui est probablement vrai du peu qu'elle sait d'elle. 1720, abandonnée aux portes d'un orphelinat. Peu de chance qu'elle est de la famille qui s'attend à avoir des nouvelles d'elle. Si elle sait qu'Henrik a une mission à accomplir pour retrouver la mémoire, c'est que c'est probablement son cas aussi. Sauf que Klara n'est pas certaine d'avoir envie de suivre les règles d'un jeu qu'on ne lui a pas expliqué. Elle devait vraiment avoir un esprit de contradiction surmonter d'une pointe de rébellion dans son autre vie. Et, en vrai, c'est un côté qu'elle aime bien.

D'une manière ou d'une autre, Klara trouvera des réponses sur les personnes qui sont responsables de sa perte de mémoire. Laisser entendre à Andrew qui lui manque des informations ce n'est pas totalement anodin. Avec un peu de chance, c'est un curieux... Et des informations, ça peut s'échanger contre d'autres. Bon il y a toujours la possibilité de le ligoter, le frapper et le torturer jusqu'à ce qu'il parle mais... Bah, en fait, elle n'est pas certaine d'en être capable. Fichues visions dont, des fois, elle se passerait bien.


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Un visage connu Ven 7 Déc - 19:24



Un visage connu
Klara & Andrew

Dois-je être vexé de cette réponse après qu’elle m’ait embrassé ? Un autre homme le serait probablement mais pas moi. Pour être vexé il faudrait déjà qu’elle soit capable de m’atteindre et avec un cœur aussi barricadé que le mien une telle chose risque d’être vraiment compliquée à faire. Beaucoup me reprochent d’être trop insensible, la faute à un passé dont je ne me souviens pas, à mes yeux c’est juste le comportement normal à adapter pour un soldat. Nous ne sommes pas là pour avoir des sentiments mais pour accomplir des missions. Etre émotif, c’est avoir des faiblesses. Avoir un égo surdimensionné est une faiblesse aussi en soit, plus d’un homme est mort bêtement en voulant prouver désespérément qu’il est le meilleur, fonçant dans le tas sous la mauvaise influence de l’impulsivité.

Et toi Klara, es-tu impulsive ? Dans mes souvenirs c’était le cas, impossible de tenir en place, il fallait toujours que tu aies le dernier mot et si je trouvais cela amusant pour ma part, ce n’était pas du goût de tous les membres de l’unité. Pourquoi est-ce que je révèle des informations à Klara ? Parce qu’elle aurait normalement dû se trouver avec ce dossier en main et les avoir ces informations, si on les lui avait pas volés. Peut-être que le dossier ne contenait pas les mêmes informations que je lui fournis mais dans ce cas je m’en moque bien, c’était leur job de s’assurer que ce dossier ne lui soit pas arraché. Etre privé de sa propre identité ne doit rien avoir d’agréable et même si je me considère moi-même comme insensible, j’ai aussi mes valeurs et il y a certaines choses que j’estime que l’Homme n’a pas le droit de voler aux autres, surnaturels ou pas.

Mais lorsque je révèle à Klara qu’elle est une louve, elle semble surprise, comme si je venais de dire une énorme bêtise. C’est un sourire amusé je vois apparaître sur ses lèvres lorsqu’elle m’annonce que je ne sais pas ce qu’elle est. Est-ce une tentative de manipulation ? Plus je l’observe et plus je réalise que non. Je sais facilement repérer les menteurs aujourd’hui mais Klara n’en est pas une, elle ne s’amuserait pas autant de posséder cette information s’il s’agissait d’un mensonge. Je continue de l’observer, impassible lorsqu’elle m’annonce que l’unité ne me dit pas tout et qu’il n’y a pas que son dossier capable de lui donner des informations. Dois-je chercher à comprendre ce qu’est Klara ? Si je fonce dedans tête baissée, elle réalisera qu’elle a un avantage sur moi. Je ne la laisserais pas croire une chose pareille.

- Bien, puisque tu sembles avoir tout prévu j’imagine que tu n’as besoin de l’aide de personne. Bon courage dans tes recherches ou... quels que soient tes plans.

Et sur ces mots je me contente de la contourner pour retourner à ma voiture. Le plan ? C’est que ce soit elle qui vienne à moi et non l’inverse. Admettons que je ne sache pas ce qu’est véritablement Klara et qu’elle n’ait pas menti, soit l’information viendra d’elle-même parce qu’elle aura décidé de la partager avec moi, soit j’enquêterai sur son cas à l’unité et finirai bien par trouver des réponses d’une façon ou d’une autre. Dans tous les cas je prouve à Klara que je n’ai pas besoin d’elle pour démêler les mensonges de la vérité. C’est d’un air tout à fait décontracté que j’ouvre la portière de ma voiture avant de croiser à nouveau le regard de Klara.

- Je te dépose quelque part peut-être ? A moins que tu n’aies envie de courir sous ta forme de louve ou peu importe ce que tu es en fait, ce n’est pas mon problème, tu n’es pas ma mission.

Je serais beaucoup plus dérangé si l’unité m’avait demandé de surveiller Klara sans m’annoncer ce qu’elle est vraiment. Sauf que ce n’est pas le cas, ma mission reste toujours la même, ramener le plus de surnaturels possible à l’unité ou les tuer.

- Oh et dernière chose, même sans mémoire on a tous quelque chose à perdre, ils ne t’auraient pas relâché sinon.

Oui je parle bien de ils au pluriel, car contrairement à Klara qui n’a plus de mémoire, moi je possède une partie de la mienne et je connais l’unité. Donc tout compte fait on peut dire que je reste celui qui a le plus grand nombre de cartes entre les mains entre elle et moi. A voir si elle voudra négocier certaines informations contre d’autres.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Un visage connu

Revenir en haut Aller en bas
Un visage connu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» peindre simplement visage avec tallarn flesh
» Ton visage
» l'endroit le plus enervant a peindre LE VISAGE
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé
» le plus grand virus jamais connu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là-
Sauter vers: