RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Sauvetage de dernière minute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 111
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Sauvetage de dernière minute Sam 24 Nov - 23:41

Sauvetage de dernière minute



Les gens normaux rentrent d'une journée de travail en épluchant le courrier qu'ils viennent de récupérer, tout en allumant la télévision pour avoir les nouvelles du jour ou chercher à se divertir. Si la normalité s'arrête à ces petits détails alors, Alex est la personne la plus normale au monde. Sortie de réunion interminable. Elles s’enchaînent ces derniers temps à cause d'un plan à mettre en place et qui demande une certaine mise en place pour que ça se fasse dans les meilleures conditions possibles. La nuit est bien entamée quand, en arrivant dans son immeuble, un concierge vient lui filer le courrier de la journée. Il récupère le tout dans un geste automatique comme ses pas qui l’entraînent à l'ascenseur où il ne croisera personne à cette heure-ci. Les clés sont balancées sur le meuble de l'entrée et la porte fermée du bout du pied quand, ouvrant la troisième lettre, Alex vient allumer son téléviseur. C'est un petit signal rouge qui l'informe d'une intrusion dans l'un de ses entrepôts généralement utilisés pour des interrogatoires. Les sourcils se froncent et il zappe de chaîne pour tomber sur les images d'une camera de surveillance, juste pour vérifier qu'il ne s'agit pas d'une intrusion abusive.

L'image d'Ethan apparaît. Ok, son bras droit doit encore régler une de ses affaires, ils semblent en avoir beaucoup en dehors de celles qui concernent le clan. Par réflexe, Alex dévie son regard sur la personne qui doit regretter d'avoir croisé la route d'Ethan. C'est là qu'il se fige, que le courrier tombe au sol et qu'il quitte son appartement à vitesse vampirique. Le concierge, plus bas, ne comprend même pas d'où vient le courant d'air qu'il vient de ressentir. La distance qui le sépare de l'entrepôt est engloutie en très peu de temps. Il ne cherche même pas à arriver rapidement quand il défonce la porte d'entrée sur son passage. Alex ne s'arrête qu'une fois arrivée à la hauteur d'Ethan qui est en train de se nourrir d'une poche – jamais Alex ne comprendra qu'on puisse se servir de cette manière.

«  Tu devrais te trouver une meilleure source. Maintenant. »

Le ton est étrangement calme mais froid. Ce qui n'annonce jamais rien de bon avec Alex. Le vampire est énervé mais ça ne se voit jamais vraiment, sauf quand on sait lire entre les lignes. Sans le savoir Ethan vient de le mettre dans une position délicate. Et quand il pense « délicate », c'est un euphémisme. Sans le savoir, Ethan est en train de toucher à une personne qu'il ne devrait pas parce que ça interfère dans les affaires d'Alex. En tout cas c'est la version officielle qu'Alex donnera et c'est aussi celle qu'il se sert à lui-même. C'est tout un boulot à faire des pas en avant dans les deux sens qu'Ethan vient de foutre en l'air en décidant de s'en prendre à cette EFL.

«  Je la récupère ! »

Et c'est sans appel. La phrase claque de manière à faire comprendre qu'aucune protestation ne sera prise en compte. Si Freya n'était pas dans un état pareil, peut-être qu'une discussion se serait imposée. Sûrement même. Mais, là, ils n'ont pas le temps pour cela. Alex viendra s'expliquer et demander les raisons de cet acharnement sur la EFL. De là, il sera peut-être possible d'envisager un sort différent pour cette femme mais, dans l'immédiat, ils n'ont pas le temps de faire cela.

C'est vers elle qu'il s'approche, un regard rapide sur l'ensemble des blessures et le sang qui s'échappe de ses veines. Ethan doit lui reprocher quelque chose de sévère pour en être arrivé là. Ça l'agace le Alex. Les deux viennent de le mettre dans une position inconfortable parce qu'il sait qu'il devrait justifier la vie d'une EFL et, en même temps... Est-ce qu'il est réellement en train de prendre le risque de se mettre son allié le plus fidèle pour cette femme ? C'est un soupir qui s'échappe de ses lèvres quand il en vient à la détacher rapidement. Franchement, elle peut bien essayer de se défendre, d'user de cette lame dans sa chaussure : freya n'a plus assez de vivacité, elle sera contrée à chaque fois. La EFL dans les bras, c'est vers Ethan qu'il se tourne.

«  Demain. On en parle demain. »

Il ne demande toujours pas de réponse quand il part à grande vitesse. Retour dans son appartement où il pose Freya dans un fauteuil alors qu'elle est à peine consciente. Le courrier est encore éparpillé sur le sol quand il attrape son téléphone portable pour appeler quelqu'un. Pas de bonjour, pas de formule de politesse, il demande simplement quand la personne au bout du fil peut être là. La réponse semble ne pas lui convenir puisqu'il hurle que ça sera trop tard avant de balancer son téléphone à l'autre bout de la pièce. C'est vers Freya qu'il revient pour s'accroupir face à elle, toujours un peu sur ses gardes. C'est qu'elle peut avoir de la ressource.

«  J'ai un problème Freya. Je sais très bien comment faire en sorte que vous ne mouriez pas dans un laps de temps très court. » Au vue du sang qui continue de s'écouler de ses veines, peu de chance pour qu'elle ait encore de longues minutes devant elle. «  Sauf que le vampire qui pourrait venir filer son sang ne va pas être là à temps. » Il pourrait faire tout son répertoire pour trouver quelqu'un mais, en plus d'être une perte de temps, il n'a pas envie qu'on sache qu'il cherche à sauver une EFL. «  La solution qui me reste ne me convient pas. » Jamais. Jamais Alex n'a filé une goutte de son sang. Question de principe ou d'arrogance. «  Alors voilà ce qui va se passer. Je vous donne un choix : Vivre ou mourir. Vivre voulant dire que vous acceptez de ne pas chercher à tuer Ethan en échange. »


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 414
¤ POINTS : 103
¤ MULTIS : Hayden Rice
¤ AGE : 121 ans, 31 ans en apparence
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Dim 25 Nov - 9:52



Sauvetage de dernière minute


Alex Blackwood - Freya Coleman


Si au départ je comptais sur le fait que le vampire finisse par se lasser et s’en aller pour venir à nouveau me torturer le lendemain et tenter entre temps de m’échapper, plus les minutes passent et plus je prends conscience que je ne tiendrai sans doute pas jusqu’à demain. Mourir de la main de celui qui s’en est pris à mon clan par deux fois et qui m’a envoyé le corps de pauvres innocents qui n’avaient rien demandé, non c’est injuste. Quoi qu’il se passe, je dois essayer de tenir encore un peu. La seule chose qui me reste désormais, c’est la provocation. Néanmoins, lorsque le vampire s’essuie le visage et m’annonce qu’il pourrait me transformer afin de pouvoir me torturer éternellement, je dois avouer que pendant un instant, mon visage se décompose complètement à l’idée d’être transformée et je ne prononce plus un mot. Mais je finis par me rappeler les paroles d’Alex à propos de la transformation, que ce n’était pas quelque chose d’anodin même pour un vampire et que c’était également risqué pour lui aussi. Ethan Rice pourrait-il réellement courir ce risque par pure haine ? Je l’ignore, en fait à cet instant je ne pense qu’à essayer d’agir une dernière fois. Mais mon pied est arrêté en plein vol et je ne peux retenir un nouveau cri lorsqu’il commence à le tordre de plus en plus fort jusqu’au craquement de mon os. Ma haine à l’égard de quelqu’un n’aura sans doute jamais été aussi forte qu’à cet instant.

Je sursaute lorsqu’il vient arracher mon t-shirt, découvrant les deux aiguilles qui me piquaient la taille afin de me maintenir éveillée malgré les coups d’électricité. Oh, ça ne me plait pas du tout de me retrouver dans cette position et encore moins en soutien-gorge devant un vampire. Je vois bien qu’Ethan essaie de mettre mes nerfs à bout. Et même si cette soirée me paraît interminable, je dois tenir... Je n’ai pas le choix.  

Le voir revenir avec un écran de télévision me rend méfiante. Qu’est-ce qu’il va encore essayer de faire ? Pendant un instant, je songe à ce qu’il ait à nouveau recours à la magie. Mais lorsque la télévision s’allume et que je vois l’image qui apparaît, je reconnais immédiatement l’une des salles de réunion des Fratres. Comment un vampire a-t-il pu avoir connaissance d’un de nos repères ? Lorsque je l’entends me parler de la lame de Caïn, je repense au premier soir de notre rencontre, ce fameux objet dont il avait voulu s’emparer.

« Non... C’est impossible... Je l’ai détruite... »  

Mes yeux ne quittent pourtant pas l’écran, comme si je cherchais à en avoir le cœur net. Mais le spectacle d’horreur qui se déroule ensuite à l’écran me confirme qu’Ethan a pourtant bien réussi à se servir de cette lance. Ma mâchoire se serre tandis que je vois les miens s’entretuer les uns après les autres. Je tente de me libérer à nouveau des sangles qui me retiennent, mais chaque mouvement supplémentaire vient s’ajouter à la douleur déjà présente. En entendant le vampire me dire que la lame ne peut être détruite et que je n’assisterai pas à la suite, je comprends que le vampire a l’intention d’en finir avec moi. Je tente de bouger la tête lorsque le vampire pose sa main contre ma joue afin de s’offrir un accès direct vers ma gorge, mais sans succès. Les battements de mon cœur commencent à s’accélérer malgré moi lorsque je l’entends me dire qu’il n’y a rien de pire pour un Fratre que de mourir d’une morsure. Je ferme les yeux, priant pour que l’eau bénite que j’ai avalé avant notre combat puisse faire effet. C’est alors que je sens ses crocs se planter sauvagement dans ma gorge. La morsure n’a absolument rien d’agréable, elle en est même douloureuse. Je me rends compte que cela n’à absolument rien à voir avec le genre de morsure dont je pensais avoir eu un premier aperçu avec Alex. Voilà donc ce que l’on peut ressentir dans le pire des cas ? Fort heureusement, le vampire finit par se retirer de ma gorge bien assez vite, avant de cracher mon sang. Voir la brûlure sur ses lèvres sur le moment me fait afficher un sourire satisfait, même s’il s’agira sans doute du dernier. Jamais je ne t’aurais permis de me tuer de cette façon... Mais en l’entendant dire que c’était mon dernier coup, je n’ai pas le temps de réagir que le vampire tranche les veines de mes deux poignets. Je jette un regard rapide à mes poignets, voyant le sang s’écouler. Je lance un regard de dégoût au vampire.

« Sache que d’autres termineront ce que j’ai commencé... »

Je ferme les yeux, comprenant que je n’en ai plus pour longtemps. A cet instant, j’ignore pourquoi mais je repense aux paroles de Jodie Rowley, qui disait que ses parents n’auraient pas voulu qu’elle passe sa vie à se venger. La vengeance est un chemin que j’ai toujours suivi, mais est-ce forcément le meilleur ? Cette pensée me renvoie alors vers Daniel, et je commence à me dire que je ne voudrais surtout pas qu’il termine de la même façon en essayant de me venger... Cette chasse, c’est avec lui que j’aurais dû la mener dès le début. A deux nous aurions été beaucoup plus forts, mais je savais qu’il était sur de gros projets et qu’il devait d’abord les mener à bien... Je me murmure à moi-même.

« Puisses-tu me pardonner et ne pas commettre les mêmes erreurs que moi... »

Je tente une dernière fois de me libérer des sangles, sans succès. De toute façon, même si je parvenais à m’en libérer maintenant, la plupart de mes membres sont brisés et je ne serai même plus en état de marcher... Tout comme je ne serai sans doute plus jamais en état de chasser non plus. Je sens mes forces commencer à m’abandonner, lorsqu’une voix que je reconnais me tire provisoirement de ma torpeur. Mon regard se lève avant de se poser sur Alex Blackwood. J’avais refusé d’y croire la première fois que j’ai entendu le nom d’Ethan et d’Alex dans la même phrase... Je n’avais même pas tilté lorsque Jodie m’en avait parlé tant ça me semblait irréaliste lorsqu’elle parlait de bras droit. Après tout, quel vampire m’aurait demandé de retrouver un nom qui était celui de son bras droit ? Mais à cet instant, je ne peux plus nier l’évidence, bien que le ton d’Alex semble particulièrement froid à cet instant. En entendant les mots « Je la récupère », je dois avouer que je ne sais pas comment réagir car je ne sais plus à quoi m’attendre de la part du vampire. Les mots de Daniel me reviennent en tête : « Alex n’a que des pions dans sa vie ». En l’espace de quelques secondes, je me retrouve dans les bras du vampire. A vrai dire, c’est la première sensation de la soirée plutôt confortable étant donné ce par quoi je viens de passer. Même si pendant un court instant je cherche malgré tout à me débattre, je finis par abandonner rapidement car ma vue se trouble et que ça ne fait qu’utiliser mes dernières forces pour rien.

Pendant un moment, je n’ai plus la notion des choses ni de ce qu’il se passe. Je profite simplement de cet instant de répit pour me laisser sombrer à nouveau dans une sorte de torpeur à mi-chemin entre la réalité et le sommeil. Lorsque j’ouvre à nouveau les yeux, je me trouve sur un fauteuil, regardant autour de moi avant d’apercevoir Alex en train de crier au bout du fil que ce sera trop tard. Mon corps se met à trembler. J’ai froid. Je lève les yeux vers le vampire lorsqu’il vient s’accroupir près de moi et me dit qu’il a un problème. Autant dire qu’à cet instant, je ne cherche même plus à me défendre même si j’ignore de quoi il va en retourner. Je tente de rester éveillée et de l’écouter, lorsque je l’entends parler d’un vampire venir donner son sang qui ne pourra pas être là à temps. Seigneur... J’ai passé ces derniers jours à me dire qu’il fallait que je laisse derrière moi tous les écarts que j’ai pu faire concernant les vampires... Que je ne devais jamais revoir Alex Blackwood... Voilà qu’à présent il est question de goûter à du sang de vampire alors que je ne suis même pas sûre de ce que ça va me faire ? C’est contraire à toutes les règles...

« Non.. Pas de sang... »

Je lutte pour garder les yeux ouverts, lorsqu’il me dit qu’il me laisse un choix bien qu’il n’en semble pas totalement satisfait : vivre ou mourir, à condition de ne pas toucher à Ethan Rice si je choisis de vivre... Après ce qu’il vient de se passer, vraiment ?... Le vampire s’exprime sur un ton sec et froid. Il me laisse un choix, mais à vrai dire, mon esprit est déjà en train de dérailler car ma tête commence à tourner et mes souvenirs se raccrochent à ce qu’ils voient, à savoir Alex à cet instant. J’essaie tant bien que mal de ne pas lâcher son regard car je sais que dès que mes yeux se fermeront, ils ne se rouvriront peut-être plus.

« Vous savez... cette dernière soirée en votre compagnie, je l’avais vraiment appréciée, même si c’était plus facile de dire le contraire. En choisissant de prendre le parti d’un vampire, je connaissais les risques. Malgré ça, même quand j’ai appris que vous aviez menacé la famille d’une humaine pour une stupide guerre de clans... ça m’a mis dans une colère noire... Pourtant j'ai pas pu me résoudre... A vous tuer... Parce que dans le fond, je vous aime bien pour un vampire... Mas c’est contraire aux règles... »

Mes yeux se sont déjà à moitié fermés alors que parviens avec difficulté à sortir trois mots toutes les dix secondes sans avoir la moindre idée de ce que je raconte. Je suis juste terriblement fatiguée en plus d’avoir mal... Je finis par m’écrouler sur le fauteuil.  
Revenir en haut Aller en bas
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 111
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Dim 25 Nov - 21:37

Sauvetage de dernière minute



En fait il n'aurait pas dû lui demander son avis et encore moins perdre du temps à la ramener ici. Une nouvelle problématique qu'il n'avait pas envisagée commence à se dessiner dans son esprit : Freya est quasi vidée de son sang, s'il lui en donne en échange pour la remettre sur pied et que ça ne fonctionne pas comme prévu... C'est en vampire qu'elle ouvrira les yeux. Déjà qu'il n'a jamais filé son sang à personne, ce n'est pas pour devenir le Sir d'une EFL qu'il va faire une entorse à ce règlement. Ethan le tuerait pour cela, à ne pas en douter !

Il essaye de réfléchir aux options qui s'offrent à lui, sans perdre le nord pour autant. Profiter de la situation pour demander à Freya de laisser Ethan tranquille après cela, lui semble être très à propos. C'est sans compter l'état de la EFL qui n'est déjà plus très présente. Oh, elle répond... Mais pas du tout à la décision qu'il vient de lui demander de prendre. Sur le coup, il doit bien avouer que ça l'exaspère un peu. Ça ne dure pas très longtemps. En fait, ça ne dure que le temps qu'il comprenne le sens des mots de Freya. Il écoute et c'est sur la jeune femme qu'il se concentre comme si, en la regardant de cette manière, il saurait si elle est en train de lui mentir ou non. Après tout, Freya ne manque pas de ressources et tenter de jouer sur la corde sensible, juste pour être sauvée sans promettre de laisser Ethan en dehors de ça, est une stratégie qu'elle peut employer volontairement. Le pire dans tout cela c'est qu'Alex préfère que les mots qu'elle prononce soient calculés. Ça serait bien plus facile comme cela.

« Même proche de la mort, vous arrivez encore à user de stratégie... »

Oui, il est plus facile de croire que tout cela n'est qu'une sorte de manipulation. Parce que, du coup, c'est plus simple de la laisser mourir maintenant qu'elle vient de s'écrouler. Il n'aura plus qu'à dire à Ethan qu'il n'a pas été capable de la sauver et tout le monde sera content. Pourtant, il y a quelque chose qui l'empêche de simplement la regarder mourir. C'est en courant d'air qu'il récupère son téléphone et qu'il retrouve sa place près de Freya. Une main pianote un numéro de téléphone, la deuxième vérifie le pouls fuyant de la EFL. Une voix féminine décroche au bout de la ligne et c'est très rapidement qu'Alex lui fait un état de la situation. Toujours avoir un médecin dans ses contacts, ça peut servir.

Le haut parleur est enclenché pour écouter les instructions de Jodie tout en ayant les mains libres. Alex doit bien avouer qu'il a une seconde ou deux d'hésitation quand elle parle de refermer les blessures aux niveaux du poignet, celles qui sont les plus minimes mais qui laissent échapper le plus de sang. Il soupire avant de mordre dans l'un de ses index qu'il passe ensuite sur les entailles qui ont été faites pour les voir se refermer. Au moins, Freya gardera un peu plus longtemps le peu de sang qu'il lui reste. Il entend, dans son téléphone, le bruit d'une portière qui claque et d'une voiture qui met du temps à réussir à démarrer. Elle est en chemin avec le matériel nécessaire mais, en attendant, Jodie continue ses instructions.

Les blessures les plus superficielles sont soignées de la même manière et c'est quand il s'apprête à enlever la lame qui se trouve dans sa cuisse que la voix lui hurle de ne pas le faire, soit disant que ça contient l'hémorragie. Une connerie dans le genre. Nouveau soupir. Non seulement il vient de badigeonner une EFL de son sang à quelques endroits mais, en plus, faut qu'une autre humaine lui file des ordres. Et tuer tout le monde, sinon, c'est bien non ? Il inspire, se calme. Agir de manière impulsive serait contre-productif, il est bien plus réfléchit que cela quand même. Alors, en attendant, plutôt que de satisfaire des envies de meurtres par pure contrariété, Alex se met à jouer les infirmiers en continuant de vérifier ce pouls sur le cou de la EFL.

Bien que ça lui semble une éternité, Jodie arrive assez rapidement. Essoufflée, les joues rouges d'une course qu'elle a probablement faite pour arriver jusqu'ici et un sac chargé de matériel. Il y a ce moment d'arrêt qu'elle marque en voyant le visage de Freya. D'accord... Même si la blonde ne dit rien, Alex comprend qu'elle l'a connaît. Et ça, il n'aime pas trop. Rencontre au hasard ou parce que Freya et Nikolaj se sont déjà vus ? Si la situation n'était pas aussi urgente, Alex serait déjà en train de lui poser des questions mais ça attendra. C'est à la demande de Jodie que Freya est transportée sur le lit, dans la chambre d'Alex.

« Qu'est-ce qu'il s'est passé ? »
« Pas important. »
« En fait, ça l'est. Faut que je sache pour la soigner. »

Le regard qu'Alex lui lance lui fait comprendre qu'elle n'aura pas de réponse. Au moins, elle aura essayé ! Alors elle s'active, pose une perfusion, laisse une poche de sang s'écouler dans les veines de Freya et s'occupe de ses blessures ainsi que de la lame à enlever. Ça prend un temps fou parce qu'il ne faut pas trop aller vite pour éviter les pertes de sang inutiles et, à côté d'elle, Jodie voit bien Alex en train de faire les cents pas dans la pièce. Elle n'a aucune idée du lien qu'il peut exister entre les deux, surtout que c'est hautement improbable que les deux puissent s'entendre. Freya et les vampires c'est pas vraiment le grand amour. Et Alex ? De mémoire, elle ne l'a jamais vu aussi nerveux. Elle s'abstient de poser la moindre question, ça ne semble pas être le moment et puis... c'est une très mauvaise menteuse alors mieux vaut en savoir le moins possible. Ce ne sont pas ses affaires. Les soins qu'elle peut faire son terminés et c'est une énième poche qu'elle installe, depuis son arrivée, avant qu'elle n'aille vers Alex.

« J'ai fais ce que je pouvais faire. »
« ça veut dire quoi ? »
« Que ça devrait aller mais que je ne peux pas réparer ses os par magie. Faut lui laisser le temps d'émerger et ça peut prendre du temps. »

Sur quoi la blonde est renvoyée chez elle. Peut-être qu'Alex aurait pu la remercier mais, ne pas avoir pris de son sang pour se nourrir est déjà une forme de remerciements, non ? C'est sur un fauteuil de la chambre qu'il s'installe, une cheville sur son genou opposé, sa main passant sur la barbe naissante de son menton et le regard rivé sur une Freya endormie. Il n'a aucune idée du temps qu'il reste planté là à se demander ce qu'il va bien pouvoir faire de cette situation merdique. A regretter d'être intervenu et, en même temps, à se féliciter de l'avoir fait. Trop de sentiments contraire alors qu'un regard vers la fenêtre lui apprend qu'il fait jour dehors. Vive les vitres anti-UV. Seule avantage à la situation c'est que, sans sang de vampire, Freya ne risque pas de se réveiller et de lui sauter dessus direct. Une jambe et un poignet en moins, ça ne va pas être à son avantage. D'ailleurs c'est quand il sent qu'elle se réveille que, de son fauteuil, il préfère la mettre en garde.

« Vous devriez éviter de trop bouger, les fractures sont maintenues mais pas réparées. »


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 414
¤ POINTS : 103
¤ MULTIS : Hayden Rice
¤ AGE : 121 ans, 31 ans en apparence
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Lun 26 Nov - 7:09



Sauvetage de dernière minute


Alex Blackwood - Freya Coleman


Combien de fois suis-je passée près de la mort ce soir ? Je ne m’en souviens plus... Entre le premier piège d’Ethan où j’ai bien cru que ma tête allait exploser, ses visions où je suis morte un nombre incalculable de fois tout en ressentant les effets, les électrocutions qui ne m’ont permis de rester en vie que grâce à mon mécanisme qui aidait les battements de mon cœur à rester stables, les veines de mes poignets tranchées sans compter les autres blessures... Bref, c’est clairement ce qu’on pourrait appeler une sale soirée.

Je n’ai plus la moindre notion de temps, de lieu ni de tout ce qu’il se passe. C’est simplement le noir complet. Il me semble par moments entendre des échos de voix lointains qui finissent par s’échapper, tandis qu’à d’autres moments, mon corps a des espèces de soubresauts suite à des douleurs qui me prennent subitement à certains endroits. Puis le calme à nouveau...  

Combien de temps s’est-il écoulé ? Je ne saurai le dire. Mais lentement, je commence par émerger et je finis par ouvrir les yeux, même si mon esprit me recommande de les garder fermés encore un moment. Plutôt étrange, je ne reconnais pas l’endroit où je me trouve. En entendant une voix me dire d’éviter de trop bouger, je tourne mon regard vers l’auteur de la source avant d’apercevoir Alex Blackwood, installé sur un fauteuil. Instinctivement, je tente de me redresser malgré les propos du vampire mais c’est tout mon corps endoloris qui me rappelle à l’ordre et me fait pousser un grognement de douleur. Voilà ce qui arrive quand on n’écoute pas... Toujours dans l’incompréhension, mes yeux se dirigent vers la source de la douleur, lorsque, paniquée, ils passent progressivement de mes bras à mes jambes.

« Qu’est-ce que... »

Je suis dans le flou total. Ce n’est qu’en observant les dégâts d’un peu plus près que les souvenirs de la veille commencent progressivement à me revenir en tête. Mon poignet, brisé par Ethan, ainsi que le bas de ma jambe. La façon avec laquelle il avait pris le temps de faire craquer les os me revient en mémoire d’une façon très désagréable. J’ai un profond sentiment de dégoût en constatant qu’avec de ce genre de blessures, je ne pourrai plus jamais chasser... Je dois dire que le revers de la médaille va vraiment être dur à avaler.

Mes yeux se posent ensuite au niveau de ma cuisse. Je ne vois plus de lame mais un bandage faisant le tour de la blessure. Je fais descendre ma main valide au niveau de ma taille, où les aiguilles de mon t-shirt m’avaient piquée à de nombreuses reprises pour me maintenir éveillée. C’est étrange, je ne sens plus de trace ni de douleur à cet endroit, comme si la douleur n’avait jamais été là. En observant de plus près ma main valide, je n’aperçois que ce n’est pas la seule chose étrange : il n’y a plus la moindre trace de coupure au niveau de mes poignets... disparues comme si elle n’avait jamais existé. Ma main remonte au niveau de ma gorge, le résultat est identique. Les blessures superficielles semblent toutes avoir disparues. Comment c’est possible ça ? Quant à mon bras, je viens de m’apercevoir qu’il est relié à une poche de sang. Avant de chercher à le savoir d’où provient le sang et redoutant qu’il s’agisse soit de sang de vampire, soit du sang d’un humain qu’on aurait tué de sang froid, je retire la poche de sang de mon bras. Têtue jusqu’au bout...  

Mon regard se pose à nouveau sur Alex. Pourquoi est-ce que c’est face à lui que je me trouve à cet instant et non face à Ethan ? Je tente d’essayer de me remémorer mes derniers souvenirs, mais l’ensemble reste assez flou. Je me rappelle avoir vaguement entendu sa voix, m’être retrouvée dans ses bras... Je crois qu’il y avait un salon aussi... Quant au reste, inutile de fouiller plus loin, c’est le néant. Même si je ne sais toujours pas vraiment où je me trouve, on ne pourra pas retirer à cette chambre le fait d'être spacieuse et de posséder un lit on ne peut plus confortable.

« C’est drôle, à chaque fois que je suis avec vous, je me retrouve toujours dans des endroits élégants, soignés... Nous savons tous les deux que je ne vous servirai plus à rien dans cet état, alors c’est quoi la prochaine étape ? Attendre que je récupère pour que votre monstre revienne tester une nouvelle méthode de torture ? Ou briser d’autres os ? A moins que ce ne soit vous qui preniez la suite... »

Plutôt directe... Autant dire qu’à cet instant, je ne m’imagine pas une seule seconde être dans cette pièce pour avoir été tirée d’affaire. En même temps, qui le penserait après avoir vu Alex et Ethan ensemble ? Je n’ai même pas envie de nommer ce dernier par son prénom. J’essaie juste de comprendre ce que je fais ici et comment j’ai fait pour me retrouver avec des blessures à divers endroits et d’autres complètement manquantes. Je n’y avais pas pensé jusqu’alors, mais je rappelle avoir entendu Ethan me dire qu’il pourrait être tenté de me transformer rien que pour pouvoir me torturer éternellement. Si cette pensée reste dans ma tête quelques secondes car elle pourrait expliquer les blessures disparues, le fait que mes autres blessures soient toujours bien présentes m’indique qu’il ne peut pas s’agir d’une transformation. Et puis, si ça avait été le cas, j’aurais sûrement eu envie de boire du sang et non de l’eau j’imagine.

« Comment est-ce que certaines de mes blessures ont fait pour disparaître complètement ? »

Même si j’avais dormi durant des mois, des blessures de ce genre laissent des marques, notamment au poignet. Je détourne mon regard du vampire. Je suis trop en colère contre moi-même à cet instant pour lui faire face... Trop en colère de n’avoir pas vu venir qu’Ethan et lui travaillaient ensemble. J’ai fait confiance au seul vampire qui a choisi comme bras droit le plus mauvais de tous. Si pour une question de stratégie je peux en comprendre la raison, pour ce qui est de ses agissements c’est tout autre chose.

« Lorsque vous m’avez envoyé rechercher le nom de celui qui s’en était pris à Hannah... Vous saviez déjà que c’était lui ?... En même temps ça n’aurait rien d’étonnant, quand on est capable d’envoyer un camion rempli de cadavres humains avec une mort différente pour chacun d’eux, d’arracher le cœur d’un gosse à mains nues ou de dépecer un homme vivant, qu’est-ce qu’un genou cassé à côté ? »

Ma haine envers Ethan Rice est loin de s’arrêter là, mais je préfère la mesurer pour le moment, le temps de savoir ce qui va suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 111
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Mar 27 Nov - 0:42

Sauvetage de dernière minute



Il ne sait pas si c'est propre à Freya, aux femmes ou aux gens en général mais, elle semble toujours vouloir voir les choses par elle-même. Lui conseiller de ne pas bouger ne sert à rien, puisque c'est la première chose qu'elle essaye de faire. L'index d'Alex vient passer sur sa propre arcade sourcilière pour s'empêcher de bondir et de venir l'aider à se redresser en la voyant tenter de le faire. Pas que l'envie lui manque mais un semblant de lucidité lui commande de rester à sa place le temps qu'elle prenne bien conscience de la situation. Ce qui ne tarde pas à venir, difficilement, sûrement douloureusement aussi. C'est qu'il n'est pas magicien, difficile de faire des miracles quand il n'est pas possible de donner du sang. Interdiction qui vient en partie d'être levée par le réveil de Freya mais dont son consentement risque de faire défaut. Il reste là, silencieux, immobile, à la regarder faire le tour de ses blessures en bloquant sur l'absence de certaines marques. Comme celles de ses poignets. Pour la défense d'Alex quand elle a dit non pour le sang, elle n'a pas été précise. Non, elle n'en a pas ingurgité. Oui il s'en est servi.

« Mauvaise id... »

Il soupire en comprenant qu'il vient de réagir trop tard et, s'il avait commencé à se lever c'est son dos qui revient s'appuyer sur le dossier de son fauteuil. En même temps, il aurait dû se douter qu'elle n'allait pas garder cette perfusion, pensant sûrement qu'il ne s'agit pas de sang humain. Quand elle pose son regard sur le vampire, il secoue la tête d'un air réprobateur tout en restant silencieux. Il y a des choses qui n'ont pas besoin d'être dites pour le moment. En fait, il veut surtout savoir dans quel était d'esprit elle se trouve à ce moment avant d’entamer une conversation avec la EFL. Forcément, Freya est un peu suspicieuse sur la suite des événements. Drôle n'est d'ailleurs pas le terme qu'il aurait employé, surtout quand il sait la conversation qui l'attend avec Ethan une fois la nuit tombée. N'empêche qu'il semble s'animer un peu, redressant un peu la tête pour poser son regard sur elle.

« Qui a dit que vous étiez utile pour vos capacités ? »

Il lui en veut, c'est indéniable. Il lui en veut parce qu'elle vient de le mettre dans une position inconfortable avec un proche de longue date et sûrement la seule personne en qui il peut avoir confiance à ce jour. Et dans son milieu, on préserve ce genre d'amitié et de loyauté qui se font très rares. Elle n'y est peut-être pour rien, c'est peut-être le fruit d'une mauvaise rencontre au mauvais moment. Il n'empêche qu'il vient de préférer la vie d'une EFL à la vengeance d'Ethan. Et ça, c'est la situation qu'il n'avait pas envisagés. S'il ne répond pas sur la suite des événements c'est parce qu'il ne la connaît pas. Il ne sait pas quelle décision il est supposé prendre alors que ça semble évident puisqu'elle est là, soignée comme il a été possible de le faire.

Elle s'interroge sur l'absence de certaines marques avant de détourner le regard. Il ne répond pas et se lève pour aller vers une commode sur laquelle se trouve une carafe d'eau et un verre surmonté d'une paille. C'est en versant l'eau qu'elle l'interroge sur Ethan et Hannah, précisant ce qu'il est capable de faire en parlant d'un camion rempli de cadavre. Aucune idée de ce qu'Ethan a bien pu vouloir faire avec cette histoire dont Alex n'est pas au courant. S'il y a bien une chose qu'Alex déteste ce sont les surprises qui rendent des situations imprévisibles. Il n'est pas dans son élément et il le sait, heureusement qu'il a toujours su improviser sur le tas. C'est avec le verre en main qu'il se tourne vers Freya, sans bouger de sa position.

« Non, je ne savais pas que c'était lui pour Hannah. Pas à ce moment-là en tout cas. » Il l'a su très peu de temps après, par la bouche d'Ethan qui, à ce moment-là, ne savait pas qu'Hannah travaillait pour Alex. « Et si vous vous posez la question. » Ce n'est qu'une hypothèse. « Elle va bien et elle devrait continuer à aller bien encore un long moment ou, dans le cas contraire, ce ne sera pas du fait d'Ethan. »

Il passera sous silence que demander à Ethan de garder Hannah en vie n'a pas été aussi facile que cela. Après tout, on parle de la vengeance de toute une vie. Une vengeance qui a commencé bien avant la naissance de Freya ou même d'Alex. Le vampire se décroche de la commode pour commencer à avancer vers la EFL.

« Vous m'apprenez cette histoire de camion. »

Là aussi c'est vrai. Mais ce n'est pas à lui de s'excuser des actions d'Ethan. Peu importe qu'on les trouve bonnes ou non, il y a toujours une raison à ses actions et, au sein du clan, autant dire qu'il sait se montrer dissuasif. Le verre est posé sur la table de chevet proche de la jeune femme et c'est en disposant de ses deux mains qu'il se penche au-dessus d'elle.

« Je vais juste vous aidez à vous redresser. » Les mains en évidence il attend un semblant d'accord pour l'aider à mieux se positionner sur le lit. « Tenez. » Et c'est le verre qu'il tend vers sa main valide.

Il se serait bien proposé à en boire devant elle pour prouver que l'eau n'est pas empoissonnée mais... ça ne servirait à rien. A moins que de l'eau bénite soit dedans, ça n'aura pas d'effet sur lui et ne prouvera rien. Il sait aussi qu'il n'a pas répondu à toutes les questions alors il va chercher le fauteuil qu'il ramène près du lui avant de s'y installer. Les coudes sont posés sur les genoux et les mains sont jointes devant lui.

« Pour vos blessures. Vous avez dit pas de sang et, en boire aurait de toute façon été une mauvaise idée. Sauf si devenir une vampire est dans vos projets, mais j'en doute. En revanche la situation était urgente et il fallait refermer les blessures qui rejetaient trop de votre sang. Alors, oui, du sang de vampire a quand même été appliqué sur les plaies superficielles pour éviter de vous vider complètement en attendant qu'un médecin prenne la relève. »  Une de ses mains se désolidarise de l'autre pour pointer la poche de sang. « O positif, ou négatif, je ne sais jamais. Du sang humain. »

Il se passe de lui dire qu'elle vient de retirer ce qui était présent pour renflouer son taux sanguin. Elle est intelligente, elle devrait le comprendre toute seule.

« Maintenant, concernant cet endroit. » Il regarde autour de lui avant de hausser les épaules. « En fait, c'est ma chambre. » Sûrement l'endroit où il passe le moins de temps. « Je suis en revanche bien plus mitigé sur la prochaine étape... » Il laisse passer un soupir avant de venir reposer son regard sur Freya. « De toute évidence il semblerait que je tienne à vous garder en vie mais, en même temps, on dirait bien que ça va à l'encontre de mon bras droit. Défendre la vie d'une EFL va être compliqué à lui expliquer de manière rationnelle. »

Elle déteste Ethan, suffit de voir comment elle en parle. Mais s'il faut faire preuve de transparence, Alex ne va pas se mettre à dénigrer Ethan juste pour faire plaisir à Freya ou se la mettre dans la poche. Et c'est bien pour cela qu'il parle de bras-droit pour qu'elle comprenne la place qu'il tient si jamais elle n'est pas au courant.

« Et pour finir. Dire que vous ne servirait à rien dans cet état... Et bien disons qu'il est possible de faire en sorte que toutes les blessures se résorbent et ne laissent aucune séquelle. »

Mais la remettre sur pied – pour peu qu'elle accepte du sang, ce qui n'est pas gagné – pour qu'elle retourne courir après Ethan : Alex n'est pas certain que ce soit une bonne stratégie à adopter.


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 414
¤ POINTS : 103
¤ MULTIS : Hayden Rice
¤ AGE : 121 ans, 31 ans en apparence
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Mar 27 Nov - 9:03



Sauvetage de dernière minute


Alex Blackwood - Freya Coleman


Des questions, pourquoi est-ce qu’il y en a toujours autant lorsque ça concerne Alex Blackwood ? S’il n’y avait pas eu Ethan Rice, j’aurais presque pu trouver flatteur d’avoir été sauvée par Alex in extremis de la mort. Le problème, c’est qu’il y a Ethan Rice et que du coup je ne suis sûre de rien. Ça ne m’étonnerait même pas que le vampire attende le moment où je m’y attendrai le moins pour faire irruption et reprendre là où il s’était arrêté la dernière fois. Pourtant, ça ne semble tellement pas coller avec la façon dont Alex semble faire les choses... Mais après tout qu’est-ce que j’en sais ? Jusqu’à hier soir, j’étais à des milliers de lieues de m’imaginer qu’Alex pouvait travailler avec un vampire comme Ethan. Du coup, je ne sais plus à quoi m’attendre, et le vampire ne répond pas non plus tout de suite à mes questions.

Bon, je vois bien qu’au début je semble l’exaspérer en mettant ses conseils de côté alors que pour le coup il disait vrai en me disant de ne pas bouger, ce que mon corps s’est chargé de me rappeler par la suite. Mais le temps de me souvenir de ce qu’il s’était passé, il fallait bien que je fasse un rapide bilan de la situation, pas très positif certes, mais je devais évaluer les dégâts. Quant au moment où j’ai retiré la poche de sang de mon bras, disons que son exaspération se fait d’autant plus ressentir. Le problème, c’est que je ne sais pas si ce qui l’ennuie concerne réellement mon état de santé ou si ça cache autre chose. Et... Disons qu’avec la remarque qui suit, je penche plutôt sur la deuxième option que la première. Que veut-il insinuer au juste lorsqu’il sous-entend que je ne suis pas utile pour mes capacités ? Cette phrase peut avoir tellement de sous-entendus différents que pour le coup ça ne me plait pas, car dans chacun d’eux elle est vexante. Une certaine tension est présente dans la pièce entre Alex et moi à cet instant... L'un comme l'autre pouvons parfaitement la ressentir. J'en veux au vampire, et il ne semble pas m’apprécier au plus haut point à cet instant non plus.

C’est tellement frustrant de ne pas pouvoir bouger, de ne pas pouvoir faire face au vampire comme je le souhaiterais. Je le vois se servir un verre d’eau lorsqu’il me dit qu’il n’était pas au courant qu’Ethan avait été responsable du genou d’Hannah, du moins pas au moment où nous nous étions vus. En fait, même si je le crois, ça me parait complètement insensé. Pour une question comme celle-ci, comment ne pas pouvoir soupçonner en premier lieu un vampire capable d’autant de massacres ? S’il y en a bien un à mettre tout en haut de la liste dès qu’on prononce le mot agression ou membre cassé, c’est lui ! Le fait d’entendre Alex me parler d’Hannah me rassure et me rend un peu triste en même temps. Le fait de savoir qu’elle s’est bien remise et qu’apparemment Ethan ne s’en prendra plus à elle est la partie rassurante. Le fait de savoir qu’Alex soit capable de me donner de ses nouvelles sous-entend par contre qu’Hannah travaille toujours probablement avec lui, même après ce qu’Ethan lui a fait. Continuer à prendre des risques aussi inconsidérés pour de l’argent, il y a certains aspects de la personnalité d’Hannah que je ne parviendrai jamais à saisir. Mais au moins, elle est sauvée pour l’instant.

« Je suis contente de l’apprendre. »

C’est la seule phrase que je parviens à prononcer avec un ton un peu moins dur. Le bien-être d’Hannah m’importe autant que celui de Jodie, mais le problème, c’est qu’avec les vampires on ne sait jamais combien de temps est-ce que la sécurité des personnes avec qui ils travaillent peut durer.
Lorsqu’Alex s’avance vers moi tout en me disant qu’il ignorait l’histoire du camion rempli de cadavres envoyé par Ethan, je ne dis rien de plus à ce sujet, du moins pour le moment. J'ai l'impression qu'i est réellement sincère. Mais je ne suis pas suicidaire. Tant qu’Alex n’aura pas répondu à ma question concernant la prochaine étape qui allait suivre, je préfère me montrer prudente plutôt que d’exprimer tout haut certaines réflexions qui pourraient accélérer ma perte. En le voyant poser le verre qu’il tenait à la main sur la table de chevet et se pencher au-dessus de moi, pendant un instant je me dis que tout va s’arrêter là, qu’il va soit me mordre, soit m’étouffer avec un oreiller. J’essaie de repérer l’objet le plus proche de moi lorsqu’il me dit qu’il va simplement m’aider à me redresser. Hum... Comment dire... C’est la chose que j’avais essayé de faire dès que je m’étais réveillée, sans succès. Exprimer son ressentiment devant un vampire lorsqu’on est allongé, c’est un peu moins impactant que de le faire en étant presque assis, ne serait-ce que pour pouvoir suivre tous ses déplacements au sein de la pièce. Je fais un léger hochement de tête afin d’acquiescer, bien que mon égo de chasseur en prend un coup, mais je dois reconnaître que je suis beaucoup plus à l’aise en ayant enfin un regard sur la pièce dans sa globalité. Et lorsque le vampire me tend le verre d’eau qu’il s’était servi, je l’attrape sans un mot en comprenant qu'il me le destinait depuis le début. Je dois avouer que l’espace d’un instant, j’hésite à le boire, me demandant s’il n’y a rien d’autre que de l’eau dedans. Mais la soif est tellement présente que je finis malgré moi par m’y précipiter et porter la paille à mes lèvres avant d’en boire tout le contenu aussi rapidement que mon corps me le permet.

Au moment où Alex se réinstalle sur son fauteuil juste à côté du lit, j’ouvre de grands yeux étonnés quand il aborde le sujet de mes blessures. J’ai parlé de quelque chose en rapport avec du sang ? Quand ça ? Les mots « vampire » et « projets » dans la même phrase viennent me coller un frisson. Bien sûr qu’il ne sera jamais question de boire du sang de vampire, c’est interdit, contre-nature, et je ne veux pas me transformer. Mais mon visage se fige en apprenant que du sang de vampire a été appliqué sur certaines de mes blessures afin de me garder en vie le temps qu’un médecin s’occupe de la suite. DU SANG DE VAMPIRE ! Dans MON organisme ? Oh Seigneur... En plus d’avoir souillé mon âme, j’ai également souillé mon corps. Je vais finir en Enfer... Aie, il faut que j’arrête de m’agiter et d’être aussi nerveuse sinon ça va être encore plus désagréable. Je ne réponds pas tout de suite, je tente d’abord d’essayer de rester la plus calme possible et de l’écouter. Après tout, je n’ai pas bu de sang, et je ne suis pas transformée. Il vient de me dire que c’était pour m’empêcher de mourir... Du coup, ça explique les blessures disparues. La suite m’étonne d’autant plus lorsqu’il parle de médecin. Un médecin est venu ici ? Je vois Alex m’indiquer la poche de sang, précisant qu’il s’agit d’un groupe sanguin humain… O négatif. Hum... Bon, ok, encore une erreur de ma part d’avoir agi aussi précipitamment à ce niveau-là. Visiblement, c’était censé m’aider et en plus j’ai gâché le sang d’un donneur... Il est vrai que j’aurais peut-être pu poser la question en premier lieu avant de m’en débarrasser. Mais en même temps, est-ce que j’aurais cru possible que le vampire ait pu être capable d’une chose pareille ? Comment se fait-il qu’il ait pu mettre autant de moyens à ma disposition ? Est-ce qu’on fait vraiment ça à une personne que l’on ne souhaite pas garder en vie ? Pour la première fois depuis que je me suis réveillée, je commence à me dire que la décision qu’il a prise n’a sans doute rien à voir avec Ethan.  

« Je vais... Je vais mettre de côté la partie sur le sang de vampire. Vous avez dit qu’on avait eu une discussion à propos de sang ? Pour être honnête, je ne m’en souviens pas. Pas plus que d’avoir vu un médecin à vrai dire. Est-ce que... Vous avez vraiment fait ça pour essayer de me garder en vie ? »

Il faut bien que je finisse par la poser au moins une fois cette question étant donné que c’est la première fois que j’en viens moi-même réellement à me la poser. Mais qui ferait venir un médecin, prendrait en compte apparemment ma demande de ne pas avoir voulu de sang tout en ne m’appliquant que le minimum vital pour que je reste encore en vie le temps de l’arrivée d’un médecin ? Reste à savoir quelle en sera la contrepartie. Entre vice caché et sincérité, il y a également toute une frontière et on ne peut jamais vraiment être certain avec les vampires.

Le mystère de cet endroit s’éclaircit. Sérieusement ? La chambre d’Alex ? Je ne peux m’empêcher d’observer l’endroit un peu plus attentivement en découvrant cela, presque comme intriguée. Je prends également conscience du fait que le vampire m’ait ramenée chez lui, ce qui signifie qu’à priori, ça ne devrait pas être le lieu le plus adapté pour une quelconque forme de torture ou de violence. Mais Alex commence à me parler de cette fameuse prochaine étape, captant à nouveau toute mon attention. Le sujet Ethan est enfin mis sur la table. Néanmoins, le fait de l’entendre dire qu’il est mitigé sur ce qui m’attend à cause du vampire ne me plait pas beaucoup. Quant à la suggestion qu’il serait possible de pouvoir faire disparaître toutes mes blessures sans aucune séquelle, je crois comprendre où il veut en venir. Même si en mon fort intérieur je dois reconnaître que rien ne me ferait plus plaisir que de me tirer de ces blessures, le fait d’accepter de donner mon consentement pour du sang de vampire équivaudrait à renier le fondement même de l’être humain qui nous différencie des vampires et m’exposerait à la sentence divine.

« Je ne pourrais jamais boire de sang de vampire. C’est impossible... Je ne peux pas. »

Lorsqu’Alex me fait comprendre que ma vie va à l’encontre de la volonté de son « Bras droit », mon air se durcit un peu. Si la contrepartie est de me ranger du côté d’Ethan Rice, ce n’est même pas envisageable. Même avec la moitié de mes membres, je ne pourrai jamais oublier ce que le vampire a fait subir aux miens, aux humains ainsi qu’à moi-même sans chercher à le mettre hors d’état de nuire... Ce monstre est un danger pour les humains et les Fratres, soit tout ce que je suis censée protéger.

« Oh non... Non non non. C’est hors de question. Je ne me rangerai jamais du côté de ce monstre même s’il était votre frère. Je n’arrive même pas à croire que vous ayez pu le prendre comme bras droit. J’ai parfaitement conscience que sans votre aide je ne serai plus là aujourd’hui et je sais que j’ai une dette envers vous... Mais vous pouvez tout de suite me trancher la gorge si la contrepartie est de fermer les yeux sur les agissements d’Ethan Rice... Je suis une Fratre ! Quel genre de personne laisserait les humains et les siens se faire massacrer de cette façon sans réagir ? Le fait que j’ai fait une exception avec vous n’a jamais engagé un autre vampire et aucune liste de noms ne peut compenser ce qu’il a fait. »

Je marque une courte pause, observant les réactions d’Alex face à mes propos. Même si ma vie dépend peut-être de lui à cet instant, je ne peux pas mentir... Je ne pourrai jamais lui faire une promesse que je ne serai pas en mesure de tenir. Et je ne pourrai jamais pardonner non plus à Ethan ce qu’il a fait. Mais en vérité, que je m’en sorte ou non, cela ne changera pas le sort qui attend Ethan.

« De toute façon, morte ou vive, votre bras droit s’est condamné lui-même le jour où il a volé la lance de Caïn et qu’il a décidé de l’utiliser sur les Fratres pour les faire s’entretuer. J’avais pour mission de retrouver le voleur de la lance et de la récupérer le soir où c’est arrivé et c’est là que j’ai rencontré Ethan Rice. J’ai finalement détruit la lance en pensant que ça suffirait. Mais la magie laisse des traces. Des Fratres qui s’entretuent en interne, ça ne passera pas inaperçu éternellement. Il y a des sorcières qui travaillent avec le Vatican et qui finiront par faire le rapprochement avec cette lance. Ce que votre vampire ignore, c’est que le jour où ce sera le cas, ils n’auront plus qu’à fouiller les archives et relire mon dernier rapport pour savoir que son nom est inscrit juste à côté de la lance en tant que dernière personne à avoir essayé de la voler. Autant vous dire qu’à ce moment-là, je n’aimerais pas faire partie de ceux qui seront aux côtés du vampire le jour où ils débarqueront par milliers pour venir le chercher... »

Est-ce en quelque sorte une façon cachée d’avertir également Alex de peut-être commencer à prendre ses distances avec Ethan ? Peut-être bien... Après tout, je n’ai rien contre Alex. Le seul qui mérite d’être arrêté, c’est Ethan. J’ignore de quelle manière le vampire prendra mes propos, mais au moins il ne pourra pas dire que je ne l’ai pas averti.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 111
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Mer 28 Nov - 15:25

Sauvetage de dernière minute



Il ignore si elle est contente d'apprendre qu'Hannah va bien à cause d'une certaine appréciation, ou si elle est rassurée de savoir qu'on peut échapper à Ethan. En tout cas pour un temps, bien que si Ethan dit remettre sa vengeance à plus tard sur la sorcière, Alex trouve que la relation entre les deux prend une tournure plutôt inattendue. La vie semble révéler pas mal de surprises. Mais ce n'est pas l'heure de faire part de ses interrogations concernant ces deux-là, encore moins avec Freya. Non, dans l'immédiat, Alex veut juste l'aider à se redresser et il essaye de se montrer le moins menaçant possible en laissant ses mains en évidence. La tension qui se sent dans cette pièce peut se voir par cette façon qu'à Freya de chercher autour d'elle. Ça l'exaspère un peu parce que, clairement, il ne se serait pas fait chier à la soigner de manière conventionnelle – et, longue – juste pour la tuer après. Bien que, dans le fond, il peut tout à fait comprendre les craintes de la jeune femme. Alex ne dit et se contente de la redresser aussi doucement qu'il le peut avant de lui donner le verre sur lequel elle hésite qu'un court instant.


Freya s'agit quand il est question de sang de vampire et, franchement, Alex ne va pas s'excuser pour cela. Il n'a pas vraiment eu le choix. Si ce n'est qu'une question de croyance, freya aura qu'à expliquer à son Dieu qu'elle n'a pas eu son mot à dire. S'il est aussi clément que cela, il devrait comprendre. Autant dire que, s'il existe, Alex doute clairement de cette clémence étant donné qu'il fait partie des espèces à éradiquer. Ça n'aide pas tellement à trouver la voie du seigneur. Freya s'interroge sur une discussion qu'ils auraient eu sur le sang ce qui entraîne Alex à pencher légèrement la tête. Elle ne se souvient pas ? Vu son état ce n'est pas si étonnant que cela. Il n'a pas le temps de réfléchir à la manière dont il va lui répondre qu'elle s'interroge sur les raisons pour qui l'ont poussé à faire tout cela. Alex laisse passer un sourire.


« Difficile de faire autrement après la déclaration que vous m'avez faites. Prendre les gens par les sentiments, c'est autorisé dans votre règlement ? Parce qu'il n'a pas été que question de votre refus d'avoir du sang mais aussi du fait que... » Il fait mine de réfléchir pour trouver les mots exacts qu'elle a employés. « Vous n'aviez pas pu vous résoudre à me tuer parce que vous m'aimiez bien. »


Évoquer son règlement, c'est aussi une façon de lui dire qu'il reprend ses termes, qu'il n'a rien inventé de tout cela. D'accord, il ne donne pas l'intégralité de ce qu'elle a pu dire mais ça, c'est seulement parce que, dans le fond, il a envie de voir sa réaction quand elle va se demander ce qu'elle a bien pu dire d'autre. Ensuite, c'est la chambre qu'elle semble vouloir détailler. Et si elle est à la recherche de choses personnelles, Freya risque d'être assez déçue. Hormis quelques œuvres d'arts peintes accrochées sur les murs, ce n'est pas le genre de chambre à avoir des photos qui résumeraient sa vie. Il n'en avait déjà pas de son vivant alors aucune raison qu'il commence à partir dans ce genre de fantaisie une fois vampire. Et si ça avait été le cas, autant dire qu'il aurait pris soin de les ranger avant le réveil de la EFL afin d'éviter de lui donner trop de cartes en main. La seule chose qu'il lui donne, finalement, c'est le sous-entendu sur le fait qu'elle pourrait ne plus avoir de séquelles. Freya ne met pas longtemps à réagir pour dire que ce n'est même pas envisageable. Il hausse les épaules, ce n'est pas son problème. Après tout, ce n'est pas lui qui va garder les séquelles d'os brisés, sans parler du fait que ça l'arrange bien de ne pas avoir à filer son sang.


En fait, la discussion aurait pu bien se passer. Les tensions auraient pu s'atténuer rapidement s'il n'avait pas été question d'Ethan dans l'équation. Sauf que le vampire fait partie intégrante du clan et des proches d'Alex. Alors oui, il en parle. Oui, il donne le rôle d'Ethan. Il aurait pu esquiver les fonctions d'Ethan, comme il aurait pu trouver des mots pour laisser entendre qu'il ne cautionnait pas les méthodes de ce vampire. Il aurait pu tourner ses phrases de manière à laisser entendre qu'il ne peut pas faire autrement. Mais, sans trop savoir pourquoi, Alex tient à ne pas mentir à Freya sur le sujet. Il se cachera derrière la phrase qui dit que : tout se sait un jour. Mais ça ne serait qu'une excuse, rien de plus. La réaction de la brune au sujet d'Ethan est vive. Hors de question de composer avec lui, même la liste ne peut pas être un motif de négociations quand il s'agit d'Ethan. C'était à prévoir, on ne ressort jamais d'une rencontre avec ce bras-droit – quand il vous à pris pour cible – sans avoir une haine notable à son égard. Exception faite d'Hannah mais on ne va pas commencer à prendre ses réactions comme une généralité, c'est loin d'être le cas.


C'est là qu'elle continue sur le sort qui attend Ethan à cause d'un rapport qu'elle a fait et laissé au Vatican. La bonne nouvelle dans ce discours c'est que, apparemment, personne n'a encore fait le rapprochement entre Ethan et la lance. Une question de temps. Voilà en quoi les méthodes d'Ethan et d'Alex diffèrent. Le bras-droit va chercher des solutions radicales quand Alex, à la base, essaye de faire les choses de manière plus subtile. Ethan va vouloir la destruction des EFL, quand Alex va chercher à ne pas les voir interférer dans ses affaires. Et forcément ça énerve un peu le roi qui, d'une, n'a pas spécialement envie de perdre son bras-droit. Et, de deux, il n'a clairement pas envie qu'un tas d'EFL vienne trop près du clan. Ça va être bien assez sportif avec la meute du nord qui se sent pousser des ailes depuis qu'ils ont fait tomber Calista. Mais, en vrai, la seule question qu'il se pose c'est : pourquoi est-ce qu'elle lui dit tout cela ? Est-ce que c'est par orgueil, pour prouver que même hors service elle atteindra quand même Ethan via son organisation ? L'orgueil ne semble pas dans son caractère mais elle possède quand même une certaine fierté.


« Vous savez que si Ethan tombe, c'est tout mon clan qui tombe avec. Je doute qu'on ne s'arrête qu'à lui sans chercher un peu plus loin. » Oui, elle doit bien s'en douter. D'un autre côté c'est aussi son rôle de faire tomber les vampires alors Alex suppose que ça ne la dérange pas plus que cela. « Je ne dirige pas seulement un groupe de vampires, comme on tient une association de bridge. Ils sont sous ma protection et je ne vais pas les laisser avoir des problèmes. Vous avez en horreur les méthodes d'Ethan, ça je l'ai bien compris et je peux l'entendre. Maintenant je vais quand même retourner une phrase que vous avez dites : quel genre de bras-droit laisserait les siens se faire massacrer sans réagir ? »


Parce que, dans cette affaire, Ethan n'aurait pas cherché à s'en prendre aux EFL si ces derniers n'avaient pas un impressionnant tableau de chasse à l'encontre des vampires. Et qu'elle ne vienne pas lui dire que, chez les EFL, la cible est uniquement les vampires. Il serait bien facile de citer la Saint-Patrick – dont l'ordre vient peut-être d'une minorité, comme c'est le cas pour Ethan qui ne représente pas les méthodes de tous les vampires. Dommage qu'il ne soit pas en mesure de parler de certains EFL qui ont mit aussi les loups dans leur liste d'ennemis. Pour ça, il faudrait qu'il soit au courant.


« Je ne vais pas dénigrer Ethan parce qu'il fait son boulot en cherchant à protéger son espèce de votre organisation. La seule chose sur laquelle je vais pouvoir avoir mon mot à dire ce sont sur ses méthodes parce que, clairement, entre vous deux ça semble être devenu personnel. Sinon, il n'y aurait aucune raison pour qu'il y ait des dommages collatéraux en dehors des EFL. »


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 414
¤ POINTS : 103
¤ MULTIS : Hayden Rice
¤ AGE : 121 ans, 31 ans en apparence
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Ven 30 Nov - 22:16



Sauvetage de dernière minute


Alex Blackwood - Freya Coleman


Petit à petit, la tension presque palpable qu’il y avait dans la pièce commence à redescendre progressivement, du moins pendant un moment. Je me rends compte aux agissements du vampire qu’il ne semble pas chercher à m’avoir mise ici en attendant qu’Ethan se repointe à nouveau. Alex reste même très prévenant à chacun de ses gestes afin de tenter d’apaiser ma méfiance, notamment lorsqu’il m’aide à me redresser, faisant preuve d’une certaine douceur à laquelle je ne m’attendais pas. Disons que le fait de passer d’un extrême à l’autre entre deux vampires dans un laps de temps aussi court m’a surtout rappelé ce contre quoi je me bats et ce pourquoi je dois continuer... même si dorénavant le terme « continuer » ne semble plus approprié. Avec ce genre de blessures, autant dire que ma carrière d’EFL a déjà pris fin. Et pour couronner le tout... Ethan m’aura en plus privé d’une vengeance de longue date, que je ne pourrai jamais terminer. Cette pensée m’agace et ça continuera bien davantage lorsque j’aurais vraiment pris le temps de réaliser tout ce que cette soirée va me coûter.

Mais en attendant, qu’en est-il de tout ça avec Alex ? Si le vampire me parle tout d’abord d’une discussion que nous aurions eu à propos de sang et dont j’avoue ne pas me souvenir, je finis par lui demander la véritable raison qui l’a poussé à m’aider. En entendant que cela ferait suite à la « déclaration » que je lui ai faite, je suis quelque peu intriguée et étonnée, ne le prenant qu’à moitié au sérieux.

« De quoi parlez-vous ? »

Le prendre par les sentiments ? Bah voyons. Depuis quand je suis connue pour ma sensibilité et mon sentimentalisme ? Il aurait tout de même pu trouver une meilleure excuse... Néanmoins, lorsque je l’entends parler de règlement et du fait qu’il y ait eu davantage que mon refus de boire du sang, mes sourcils se froncent légèrement. Il y a certains mots employés dans son discours qui auraient pu tout à fait être les miens, notamment lorsqu’il vient me parler de règlement. Alors quoi, qu’ai-je pu bien dire de si terrible ? Je suis sûre qu’il prend un malin plaisir à jouer avec ma curiosité. Mais lorsque la bombe finit par être lâchée, on peut dire que ma réaction passe par plusieurs étapes simultanément. J’en lâche le verre d’eau que je tiens dans la main sur le lit, celui-ci étant déjà vide fort heureusement. J’écarquille de grands yeux et ouvre la bouche comme pour m’apprêter à dire quelque chose avant de la refermer aussitôt, me demandant si le vampire est en train de se moquer de moi ou si j’ai réellement pu dire une chose pareille. S’il me parait absolument impensable d’avoir pu faire une telle réflexion, il n’en est pas moins que le sort d’Alex a bel et bien été débattu dans ma tête durant plusieurs jours suite à ce que j’avais appris pour Jodie. Mais nous n’avons encore jamais abordé ce sujet, du moins je crois... Quant à dire à Alex que je l’apprécie ? Sérieusement ? Est-ce que c’est le vampire qui en rajoute ou est-ce que je délirais complètement ? Je ne suis pas le genre de personne à exprimer ses émotions étant donné le soin que je prends à les compartimenter. Et en ce qui concerne Alex, autant faudrait-il d’abord que je m’avoue à moi-même le fait de ne pas détester le vampire autant que je l’aurais souhaité. Le simple fait de m’imaginer en train de lui dire ces mots fait légèrement rosir mes pommettes sans que je ne m’en aperçoive... Une grande première.

« Je n’ai jamais... Otez-moi ce sourire. Soit vous vous moquez de moi, soit je vous dirais que le délire est une chose fréquente chez les personnes qui perdent une grande quantité de sang. D’ailleurs, il y a-t-il d’autres sujets de conversation que nous aurions pu avoir et dont je devrais me rappeler ? »

Si les propos venaient réellement de moi, ce qui m’inquiète c’est de savoir de quoi j’aurais pu parler d’autre. Est-ce que j’aurais parlé de Jodie alors que sa famille est déjà en danger ? Est-ce que j’aurais mentionné Daniel alors que les deux clans sont en guerre ? Je ne pourrai pas me permettre de les mettre en danger l’un comme l’autre. C’est terrible de ne pas se rappeler.

Je dois bien admettre que si la chambre d’Alex manque un peu... D’âme, du fait de la beauté du lieu mais de son manque d’aménagement, j’imaginerai assez facilement quelques œuvres d’art beaucoup plus vivantes orner ces murs et rendre le lieu un peu plus personnel, notamment une en particulier. Qui sait, peut-être un cadeau que je ferai parvenir au vampire afin de le remercier pour ce qu’il a fait pour moi aujourd’hui. Enfin, disons que si cette idée m’a traversé l’esprit, elle est assez rapidement balayée par le sujet Ethan qui revient sur le tapis. Je vois le vampire hausser les épaules lorsque je lui dis qu’il ne sera pas question que je boive du sang de vampire. N’ai-je pas déjà commis assez d’impairs ? Je descends mon regard vers mon poignet retourné et ma jambe avec une pointe de regret. J’aurais dû m’assurer de tuer Ethan Rice le soir de notre rencontre au lieu de l’avoir laissé filer avec ce mécanisme au cœur dont il aura fini par se tirer. Il y a tant de colère et de frustration que j’ai besoin d’évacuer à cet instant mais que je ne me permettrai pas de faire devant le vampire... Car cela reviendrait à accepter le fait que les actions d’Ethan m’ont atteintes.

Etant donné qu’Alex se montre honnête avec moi au sujet d’Ethan, je tente de faire de même. Après tout, le vampire aurait très bien pu mentir aussi bien à propos du rôle d’Ethan et de ses intentions et se contenter de me dire simplement ce que je voulais entendre. Or je constate qu’il n’en est rien et au fond de moi c’est quelque chose que j’apprécie réellement. C’est pourquoi je décide également de me montrer honnête avec lui au sujet de ce qui risque de se passer prochainement. Lorsqu’il me dit que si Ethan tombe, c’est sans doute le reste de son clan qui tombera avec lui, mes sourcils viennent s’arquer tandis que j’adopte une expression l’air de dire « Et alors ? En quoi est-ce que la perte de vampires est une mauvaise nouvelle ? », bien que malgré tout je sais qu’il y aurait une autre façon de pouvoir éviter cela.

« Peut-être qu’il serait temps de changer de bras-droit... »

Après tout, sans Ethan, il n’y aura plus de problème non ? Mais voilà... Tous les vampires d’Alex sont sous sa protection et il ne semble pas vouloir être d’avis à faire une exception. Lorsqu’il me renvoie mes propres propos à la figure en me parlant d’Ethan, je prends assez mal cette pique. Qu’on n’aille pas me faire croire qu’un monstre comme Ethan puisse avoir une quelconque espèce d’honneur ou qu’il puisse réellement se soucier du bien-être de qui que ce soit hormis lui-même. Je n’ai peut-être vu que le pire de lui, mais un aussi mauvais fond ne peut pas laisser place à une quelconque forme de bonté. En tous cas, il y a une chose sur laquelle je ne contredirai pas Alex, c’est que les choses ont bien prises une tournure personnelle entre Ethan et moi. En ce qui me concerne, ça l’est devenu dès l’instant où il s’est servi d’humains pour essayer de m’atteindre, et ça ne s’est que davantage renforcé après la nuit dernière.

« Je n’ai aucun problème à faire la part des choses entre les affrontements qui opposent les Fratres aux vampires. Mais en effet, c’est devenu personnel et après la nuit dernière je ne risque plus de l’oublier. Je ne cautionne pas le fait que l’on se serve d’humains comme dommages collatéraux. Vous pensez réellement pouvoir changer ses méthodes ? Permettez-moi d’en douter étant donné que vous utilisez les mêmes que lui dans votre guerre contre les loups. »

Si ce n’était pas le cas, je pense que la référence à la famille de Jodie est maintenant évidente. Pourquoi lui dire cela maintenant ? Je ne sais pas... Peut-être parce que je n’ai plus rien à perdre. Bien sûr, je ne laisserai pas Alex penser que ces propos viennent de Jodie alors que ce n'est pas le cas. Je ne tiens pas à attirer des problèmes à la jeune femme bien au contraire. Mais j’avais promis à Daniel de ne plus revoir Alex. Maintenant qu’il est face à moi via un certain concours de circonstances, j’ai besoin de savoir... de jouer carte sur table avec le vampire. Au moins, il ne pourra pas me reprocher ma franchise.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 111
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Ven 30 Nov - 23:45

Sauvetage de dernière minute



Alex doit bien avouer qu'il y a quelque chose de plaisant dans la réaction de Freya. La perte de son verre, les expressions qui changent à toute vitesse jusqu'à ses joues qui rougissent. Elle aurait pu simplement s'offusquer, lui balancer un tas de choses à la figure – dont son verre – pour lui faire comprendre que rien n'est vrai dans ce qu'il vient de dire. Et que, même si elle a vraiment dit cela, ce n'était aucunement pensé. Le côté plaisant de sa réaction ne s'arrête qu'à cela. Parce que, s'il doit être honnête, c'est autre chose qui lui saute à la figure : ces réactions elles sont bien trop spontanées pour être inventées. Trop spontanées pour être fausse. Et ça tend à penser que, ce qu'elle a dit avant ses soins, est une vérité. Alex aurait dû s'en réjouir, il est toujours plus intéressant de paraître sympathique et d'être apprécié dans une négociation. Il a toujours su jouer sur les sentiments des gens, les renvoyer sans que ce soit pensé pour obtenir ce qu'il veut. Alors oui, à ce moment très précis, il devrait se réjouir. Il devrait se féliciter d'avoir, en quelque sorte, pris l'ascendant dans de future négociation... Pourtant, il est loin de se réjouir. C'est même tout l'inverse. Le vampire aurait préféré que Freya se joue de lui, qu'elle n'ait employé qu'une stratégie pour être sauvé sans avoir à promettre quoi que ce soit envers Ethan. Tout aurait été beaucoup plus simple en réalité. Bien sûr, il ne dit rien de tout cela. Non, Alex il se contente de sourire face aux réactions de Freya, levant les deux mains dans une excuse grossièrement minée, et non crédible, quand elle lui demande de virer ce sourire de ses lèvres.

« Euh... » Il fait mine de réfléchir avant de la désigner. « De mémoire, ce n'est pas vous qui avez dit que le mensonge était un pêché. Je suppose que, quand c'est une notion bien ancrée chez les gens, même dans un délire on reste avec nos convictions profondes, non ? » Il lève légèrement les mains dans un haussement d'épaules l'air de dire : moi je dis ça mais, je ne dis rien. « Du coup, je crois que je vais garder pour moi le reste du discours vu la réaction que provoque juste ce petit passage. »

C'est qu'il aime bien l'idée de la laisser dans le doute. Bien que, étrangement, ce n'est même pas fait pour une question de pratique ou de stratégie. Ça a quelque chose de... De... De mignon ? De la voir avec ce genre de réaction. Mieux vaut ne pas se poser trop de questions finalement, ce n'est pas toujours une bonne chose. Finalement c'est une bonne chose de revenir sur Ethan, ça permet de garder les pieds sur terre, de comprendre qu'ils sont opposés. Elle est faite et entraînée pour détruire les vampires et c'est précisément ce qu'il est. Si Alex aime les alliances qui semblent improbables, elles se doivent de rester strictement personnelles. Et Freya le rappelle très vite à cette réalité quand elle se semble bien se moquer que le clan d'Alex puisse faire les frais des EFL. Une réaction qui le refroidi d'un coup et de manière très radicale. Si bien que quand elle suggère de changer de bras droit, la réponse est un peu plus sèche que prévue.

« Non. » C'est sans appel. « Professionnellement parlant, il a été d'une grande utilité pour le clan et a déjoué déjà plusieurs tentatives de retournement de pouvoir. »

Il ne lui enlèvera pas cela. Il ne dénigrera pas son travail pour le clan. Ethan à des yeux et des oreilles partout. Ses méthodes marquent les esprits et empêchent bien des tentatives contre le clan ou contre Alex. Et de mémoire, du moment que ce sont restées des histoires de surnaturel, Ethan n'a pas dérivé sur des humains juste pour le plaisir. Là, au moins, ils s'accordent tous les deux – Freya et Alex – sur le fait que c'est devenu personnel. Freya défend ardemment les humains, ça n'étonne pas tellement Alex qu'ils aient été pris pour cible pour passer un message. Du coup, il comprend aussi le fait que Freya ne cautionne pas de telles méthodes. Le contraire aurait été étonnant. Mais, bien vite, c'est la tête d'Alex qui se penche sur le côté quand elle l'accuse d'utiliser les mêmes méthodes. Le regard se plisse un instant en la regardant avant qu'il ne reprenne une posture plus normale.

« Bien. Parlons de Jodie puisque le sujet semble vous intéresser. » Avant qu'elle ne puisse poser la moindre question, Alex reprend déjà. « Comment je sais qu'on parle d'elle ? Et bien parce que c'est la deuxième fois que vous faites référence au fait que je menace une humaine et que... Et bien, il semblerait que ce ne soit pas si habituel chez moi pour que je sache, sans avoir le moindre prénom, qu'il s’agit d'elle. » S'il menaçait tous les humains qu'il croise, autant dire qu'il aurait été obligé de lui demander un peu plus de précisions. « C'est que je commence à vous trouver bien intolérante pour une croyante. Votre guerre contre les vampires est juste mais, une guerre vampires/loups, pour reprendre vos propos devient soudainement une « stupide guerre de clan ». Qu'est-ce qui a le plus légitimité à vos yeux ? Une guerre qu'on ancre dans le cerveau d'enfant à coup de répétition. Ou une guerre qui, elle, est ancrée dans des gênes ? »

En vrai, il ne pense qu'il y en a une qui est plus légitime que l'autre. Dans les deux cas, ça reste des guerre. Mais, il doit bien avouer être un peu piqué à vif quand il vient entendre que cette guerre est stupide, même si elle ne semble pas se souvenir de ce qu'elle a pu dire. A côté de ça, elle trouve le moyen d'avoir une réaction qui à l'air de dire : et alors, on s'en fiche si tout un clan tombe... Après tout, ce ne sont que des vampires.

« Qu'elle vous semble stupide ne change pas le fait que c'est une guerre. Ce n'est pas moi qui ai décimé toute une meute alors que Nikolaj détruit tout un clan de vampire. A quel moment vous pensez que je vais juste le regarder faire, attendre qu'il ait fini pour ensuite aller lui filer les membres de mon clan pour qu'il fasse la même chose ? Je ne vais quand même pas partager votre vision sur le fait que les vampires ne méritent pas d'être sur cette terre. Alors oui, clairement, Jodie est le parfait moyen de pression. Les menaces ont été profanées quand elle a voulu partir dans le nord de Londres alors qu'on a un contrat. Cela dit, elle y est et, à ce que je sache, son grand-père est toujours de ce monde sans que quoi que ce soit ait été mis à exécution. »

Bon d'accord, elle est dans le nord parce qu'il sait qu'il va investir la place. Ce n'est pas totalement innocent non plus. Cela dit, à aucun moment il ne dit que sa méthode est bonne ou qu'elle est juste. Mais faut bien composer avec ce qu'on a quand les loups du nord sont clairement assez hostiles pour défaire tout un clan.



©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 414
¤ POINTS : 103
¤ MULTIS : Hayden Rice
¤ AGE : 121 ans, 31 ans en apparence
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Sam 1 Déc - 7:15



Sauvetage de dernière minute


Alex Blackwood - Freya Coleman


Est-ce que je suis en train de rêver ou Alex est en train de jouer de la situation et retourner mes propres propos contre moi ? D’abord pensif, il commence par feindre une excuse en prétextant que si le mensonge est un pêché, il n’y aurait en un sens aucune raison qu’une personne ne pense pas ce qu’elle dise même en plein délire. Ok, sur le moment, autant dire que je reste complètement muette et ébahie, ne sachant que rétorquer à cela. Mais lorsqu’il me dit qu’il va garder la suite du discours pour lui, c’est la panique à bord. J’ouvre de grands yeux, me demandant ce que j’ai bien pu lui raconter d’autre.

« Comment ça ? Quel reste du discours ? Alex ! Je ne vous crois pas... »

Oh bah alors ça c’est bien malin... Trouver le moyen de ne plus me souvenir d’une situation aussi gênante et ne même pas savoir si c’est vrai. Pourtant, je dois bien avouer que cette partie de la conversation avait malgré tout un certain côté plaisant, peut-être parce qu’elle était détendue et qu’elle semblait sortir du temps. Quel dommage que la réalité nous ait si brusquement ramené à ce que nous sommes.

Le ton de la conversation change du tout au tout. Lorsque je suggère à Alex de changer de bras droit, il me répond avec un ton glacial par la négative. Ok… J’aurais au moins essayé. Mais il n’y a pas que ça. Quelque chose d’autre ne va pas derrière ce nouveau ton si froid. Je sais que je n’y suis pas vraiment allée de main morte avec le vampire lorsque je fais un sous-entendu avec Jodie en lui parlant des méthodes similaires à Ethan qu’il utiliserait, mais je ne m’imaginais pas qu’il aurait cet impact là sur le vampire. En voyant la façon avec laquelle il me regarde à cet instant, je sais que les propos qui vont suivre ne vont pas me plaire, et ça ne manque pas. D’emblée, Alex donne le nom de Jodie. Je n’ai pas le temps de lui demander comment il le sait qu’il m’annonce que c’est la deuxième fois que je lui parle du fait d’avoir menacé une humaine. Deuxième fois ? Sans avoir donné son nom visiblement. Seigneur... Encore une bourde de ma part dont je ne me rappelle pas visiblement. Mais si Alex a deviné aussi facilement qu’il s’agissait de Jodie, j’imagine que c’est parce qu’il n’a sans doute pas dû menacer une foule d’autre gens. Néanmoins, lorsqu’il reprend apparemment l’une de mes réflexions insistant sur les mots « stupide guerre de clan », je blêmis. Je ne me suis jamais mêlée des guerres entre loups et vampires auparavant et je n’avais pas d’opinion précise à ce sujet. Si j’ai pu employer ce mot malgré moi, c’est surtout pour y exprimer mon mécontentement, d’une part parce que je n’aime pas que des humains soient pris pour cible au milieu de ces guerres, mais avant tout parce que ça m’énerve de savoir que Daniel et Alex se retrouvent en pleine guerre l’un contre l’autre et que je ne sais tout simplement plus quoi faire. Alex par contre, il ne voit pas les choses du même avis. Lorsqu’il me demande ce qui a le plus de légitimité à mes yeux en parlant alors de « guerre qu’on ancre dans le cerveau d’enfant à répétition », ou de celle qui, visiblement, est ancrée dans les gênes, mon ton se durcit. J’attrape le verre tombé sur le lit et le balance en plein contre le mur, juste à côté du vampire. Autant dire que ce tir de rien du tout m’a juste fait craquer les os du poignet et de ma jambe. Mais ce n’est pas pour autant la douleur qui m’empêche de m’exprimer.

« Je vous ai dit que je ne me rappelais pas mes propos de la veille... Vous croyez vraiment qu’il s’agit de ça ? D’une guerre qu’on ancre dans le cerveau d’enfants à coup de répétition ? Que nous sommes assez stupides pour simplement faire ce qu’on nous dit et ne pas avoir d’opinion propre ? Laissez-moi vous dire une chose, sans l’intervention d’un certain vampire dont vous continuez de me taire le nom, je n’aurais probablement jamais choisi cette vie-là. Et lorsque je me suis engagée chez les Fratres je ne leur ai pas fait davantage confiance qu’aux vampires, parce que j’ai toujours su qu’il y avait un traitre parmi eux si ce n’est plusieurs. Tous les choix que j’ai fait depuis, je les assume car j’agis pour ce que je crois être juste. Je n’ai pas plus de plaisir à tuer des vampires que je n’en ai à avoir mis le doigt sur une branche corrompue des Fratres. »

Autant dire que même si je n’ai pas la moindre idée de la raison pour laquelle je suis en train de tout déballer à cet instant, Alex saura désormais que je n’ai pas épargné les miens pour autant lorsqu’il le fallait, même en étant l’une d’entre eux. Vouloir une certaine forme de justice, est-ce si dur à pouvoir envisager ? La seule chose qui me complique réellement la tâche concernant les vampires, c’est la religion... Car à ce niveau-là, oui, tout est très stricte. Remettre la religion en cause, c’est remettre toutes ses croyances en cause.

« Même si d’un point de vue religieux j’estime que notre guerre est légitime, je ne considère pas que les autres ne le sont pas. La seule raison pour laquelle je trouve cette guerre stupide c’est parce qu’elle implique des personnes que je ne souhaitais pas nécessairement voir s’affronter, ce qui dans mon cas... n’est pas très courant. »

Puis il finit par me parler de Nikolaj, parti décimer tout un clan. J’en ai vaguement entendu parler la première fois que j’ai rencontré Jodie. S’il est vrai que sur le moment ça ne m’avait fait ni chaud ni froid, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’Alex cherche également à protéger les siens. Je n’arrive pas à croire que je sois en train de compatir avec un vampire à cet instant... Certes, Jodie était le parfait moyen de pression pour lui, comme elle s’est d’ailleurs acharnée à le dire, mais ça ne justifie pas pour autant le fait qu’elle se soit retrouvée prise pour cible. Néanmoins, Alex me confirme que les choses se sont arrêtées là... Des menaces proférées, mais pas mises en action, alors que la jeune femme est toujours dans le Nord.

« Il fallait que je sache, c’est tout... »

Je pousse un soupir et cale ma tête en arrière contre le mur du lit tout en venant placer ma main contre mon front. En réalité, même si ça ne me dérange aucunement de voir tomber un clan de vampire, ça m’embête un peu qu’il s’agisse de celui d’Alex malgré tout. En plus, j’ai une dette envers le vampire que je me dois d’essayer de lui rendre. Le faire condamner n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus approprié... N’y pense même pas Freya... N’y penses même pas… Trop tard, la seule solution envisageable à ce problème est risquée, autant pour les vampires que pour moi-même.

« Et si je vous disais qu’il y a peut-être une solution... pour que vous préserviez votre clan et que je modifie mon rapport ? Le nom de votre vampire n’apparaitrait plus à côté de cette lance... »

Oh que ça m’en coûte de dire cela... Et c’est moi qui parle de règlement après ? Autant dire que là, en plus d’en enfreindre une bonne vingtaine, je prends un risque énorme pour les humains ainsi que pour les Fratres. Ceci dit, mes affaires avec Ethan ne sont pas encore terminées. Il ne s’agit là que d’un contretemps.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 111
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Dim 2 Déc - 20:39

Sauvetage de dernière minute



Pendant que c'est plaisant, autant en profiter, non? En tout cas c'est ce qu'il semble faire quand Freya lui demande ce qu'elle a pu dire d'autre et que, de son côté, Alex se contente de hausser les épaules. Il a tout de la tête du mec qui semble dire : je ne sais pas, j'ai oublié. Tout en ayant absolument rien de crédible. Ce n'est pas tous les jours qu'il va la voir se décomposer un peu en se demandant ce qu'elle a bien pu pouvoir dire. Ce n'est pas tous les jours qu'il va pouvoir la voir un peu mal à l'aise. En fait, à cet instant, il aimerait presque pouvoir aller faire un tour dans sa tête pour voir ce qui s'y passe, pour savoir ce qu'elle peut passer en revue sur ce qu'elle aurait pu dire. Mais s'introduire dans les esprits ce n'est pas une capacité qu'il maîtrise et, même si c'était le cas, il n'a jamais trouvé intéressant de le faire. Ça facilite trop les choses à son goût et, quand les choses sont faciles, c'est là que l'on devient moins vigilant.


Les choses auraient mieux faites de s'arrêter là. La discussion prendre une autre tournure, sûrement à cause d'un mauvais choix de mots qui ont apporté une confusion. Alex pense que Freya critique cette guerre entre les loups et les vampires et, forcément, il prend la mouche. Pourtant il sait être plus mesuré dans ses propos. Il sait parfaitement utiliser cette colère froide qui peut la caractériser. Au lieu de cela, il s'emporte un peu trop à son goût, il ne réfléchit pas plus aux mots qu'il sort à son tour. Il aurait dû. C'est ce qu'il aurait fait s'il ne s'agissait pas de Freya. Mais c'est elle alors il parle des raisons qui poussent les EFL à s'en prendre aux vampires. Ça vaut un verre d'eau qui se fracasse sur le mur, et un regard interrogatif de la part d'Alex. Sérieusement, Freya ? Un verre! C'est ridicule. Même si elle avait voulu l'atteindre – ce dont il doute – ça n'aurait rien fait hormis lui faire mal à elle. Ce qui est le cas à en entendre les os qui craquent sous son action. Ça aussi ça l'agace. Est-ce qu'elle ne peut pas simplement rester tranquille le temps que ça se remette un peu ?


La question ne semble pas se poser quand elle reprend la parole. Elle s'emporte et parle beaucoup. Enfin ce n'est pas tant la quantité qui est impressionnante mais les informations qu'elle peut laisser transparaître. N'empêche que, d'une certaine façon, elle confirme un peu ses propos quand elle dit qu'elle aurait choisi une autre voie sans la mort de ses parents. Ce n'est pas une conviction de naissance. Ça reste quelque chose qu'on lui a inculqué en se servant de sa propre histoire. Mais ça reste que l'avis d'Alex qu'il va se garder de dire vu qu'elle met un point d'honneur à exprimer le fait qu'elle cherche à se poser les bonnes questions. En tout cas, que ça ne l'empêche pas de mettre le doigt sur les branches pourries des EFL. Et il est très vite question de religion, c'est là où Alex émet le plus de doute. Sans l'organisation du Vatican, est-ce qu'elle serait aussi religieuse et proche des règles ? Ou, justement, est-ce que c'est quelque chose qu'on en « ancré » en elle à force de cours et de théorie, ou quoi que ce soit d'autre.


Il veut lui répondre. Il y a sûrement plein de choses à en dire de tout cela. Sauf que Freya elle explique son terme de « stupide guerre » ce qui, étrangement, fait tomber un peu l'énervement d'Alex. Donc il n'est pas question de légitimité mais de personnes qu'elle ne veut pas voir s'affronter ? Alex se retrouve à plisser les yeux et réfléchir à toute allure. De mémoire, elle avait bien proposé de se charger d'un vampire ou d'un loup . Ce qui laisse entendre qu'elle n'est pas forcément pour la cause des loups alors... A quel moment elle se retrouve avec une personne, dans le camp adverse, qu'elle ne veut pas voir affronter Alex ? Il y a des informations qui lui manquent, c'est certain. Et il n'aime pas spécialement ne pas avoir les cartes en main. Il réfléchit. Il réfléchit trop parce que, du coup, c'est Freya qui continue en laissant entendre qu'elle devait savoir pour Jodie.


« Le mieux était encore de poser la question plutôt que d'insinuer que j'ai des méthodes similaires à d'autres. »


La phrase peut sembler tomber comme cela, très rapidement après ce qu'elle vient de dire. Cela dit, le ton est aussi retombé. Et, contre toute attente, Freya en vient à proposer une solution. Soyons honnête, récupérer le dossier il l'a déjà envisagé. Il n'a juste pas encore eu le temps de savoir comment il allait s'y prendre pour cela. Demander à Freya, ça lui avait semblé compliqué, à moins de la jouer finement, vu ce qu'elle peut penser d'Ethan. Alors oui, il est réellement surpris quand elle parle d'effacer le nom d'Ethan à côté de celui de la lance.


« Euh... » Son index vient gratter son arcade sourcilière un court instant. « Pas que j'ai envie de refuser cette offre, ce serait stupide de ma part. Mais je vais quand même la mettre en suspend pendant un petit temps. » Il se penche légèrement en avant pour prendre appui sur ses genoux. « De ce que vous avez dit, vous n'avez qu'une parole. Alors, dans l'immédiat, on va partir du principe que vos blessures, la douleur, les soins, … Tout ça altère votre jugement. » Ce qui n'est pas impossible vu qu'il ne sait pas si Jodie s'est servit d'anti-douleurs pour que Freya souffre moins. « Alors on va éviter de vous bloquer dans une proposition que vous allez peut-être regretter dans deux heures. »


Soit il est con. Soit il est stratégique. Soit il y a un problème. C'est peut-être un mélange des trois, il ne saurait le dire. Il se dira fièrement que ce n'est que de la stratégie, tout en sachant qu'il n'est même pas honnête avec lui-même. Mais il y a plusieurs problèmes qui viennent se greffer à cette proposition.


« Et puis, si vous commencez à fouiller dans votre organisation, c'est une bonne chose d'y retourner pour un dossier ? » Parce que, mettre le doigt sur une mauvaise branche des EFL, ça veut dire quoi ? Qu'elle a seulement fait un constat ou qu'elle a agit ? « Sans parler de l'état dans lequel vous vous trouvez... » Simple constat, hein. « Parce qu'il semble y avoir une certaine urgence à s'occuper de ce dossier et je vous imagine assez mal gambader normalement et facilement. » Et, dans ses propos, il semble un peu trop s'inquiéter de cette mission pour Freya. Du coup, il se redresse contre le dossier de son canapé. « C'est que, apparemment, vous connaissez Jodie. Même si j'ai du mal à savoir dans quelle circonstance vous avez pu vous rencontrer. Qu'elle vous a vu ici et que, si jamais ça tourne mal, elle risque de me mettre tout ça sur le dos. Et, mine de rien, c'est pratique d'avoir un médecin à disposition. »



©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 414
¤ POINTS : 103
¤ MULTIS : Hayden Rice
¤ AGE : 121 ans, 31 ans en apparence
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Dim 2 Déc - 22:53



Sauvetage de dernière minute


Alex Blackwood - Freya Coleman


Ce n’est pas vraiment dans mes habitudes, de laisser passer de telles réactions sur mon visage qui pourraient à terme me trahir. Depuis quand est-ce que je laisse passer la moindre émotion devant qui que ce soit, qui plus est devant un vampire ? Je ne fais déjà pas cela en présence des miens excepté Daniel, alors quoi ? Pourquoi est-ce que j’en arrive à perdre la notion des choses devant Alex ? Je mettrai sans doute la faute sur mon état dans les prochains jours, même si je sais qu’en réalité il n’en est rien. Mais en même temps, étant donné que mes pensées ne sont pas encore tout à fait claires en ce qui concerne le vampire, je ne peux m’empêcher de me demander ce que j’ai bien pu lui dire d’autre. Mais Alex eh bien, il semble s’amuser de la situation et fait comme si de rien n’était ou qu’il ne se souvenait plus. Même si je tente de ne pas le montrer, ça me frustre un peu.

Le vampire a pris la mouche et moi aussi. Résultat, on finit par se balancer chacun à la figure ce qu’on pense de la situation, même si dans mon cas, j’aurais peut-être mieux fait de ne me limiter qu’aux paroles au lieu de chercher à casser ce qui se trouve autour de moi. Je viens taper ma tête contre le mur en voyant Alex me fixer avec ce regard à la fois sévère et agacé suite au verre que je viens de balancer contre le mur et à mes os qui ont craqué. Je suis impulsive lorsque je suis vexée... Peut-être trop.

Je finis par dire au vampire ce que je pense, à propos de ces guerres, à propos des vampires, des Fratres et de tout le reste. En toute honnêteté, il est vrai que je ne sais pas ce qu’aurait été ma vie si je n’avais pas perdu mes parents aussi jeune. Je ne sais pas si j’aurais suivi le même chemin qu’eux, à vrai dire je n’en suis pas certaine. La seule chose que je sais, c’est que ma mère a toujours voulu que j’ai le choix. C’est pourquoi en plus de m’avoir préparée dès mon plus jeune âge, ils m’ont aussi enseigné les valeurs d’un tout autre genre, comme celles qui s’expriment à travers l’art, ce qui s’est avéré devenir une vraie passion. Est-ce à dire que je regrette le chemin que j’ai suivi ? Pas du tout. J’ai simplement opté pour une autre voie et je l’ai fait tout en sachant que je servais une noble cause. Le problème, c’est que l’ensemble de mes décisions concernant les vampires reposent sur la religion, d’où la difficulté que je rencontre avec Alex. Si j’en venais à accepter le fait que certains vampires ne méritent peut-être pas tous d’être tués, que nous avons peut-être tort... Si je remettais en question cet aspect de la religion alors que c’est justement ce qui nous dédouane de toute responsabilité concernant le meurtre de vampires depuis toutes ces années, cela reviendrait à dire que je suis une meurtrière et non pas un soldat agissant pour le compte du Seigneur. Fort heureusement, ce sont des vampires comme Ethan qui viennent me rappeler que ma mission est toujours aussi juste. Mais c’est malgré tout un vampire comme Alex qui me fait douter... Un vampire qui a sauvé la vie d’une Fratre. Au fond de moi, il est plus facile de penser que tout cela n’est sans doute qu’une question de stratégie pour le vampire. Pourtant, ce n’est pas l’impression que va me donner le vampire suite à la proposition que je viens de lui faire.  

Les choses semblent légèrement se calmer et la tension retomber à nouveau. Décidément, les conversations entre Fratres et vampires ne sont pas de tout repos. Ceci dit, c’est déjà un miracle en soit qu’une conversation de ce genre puisse avoir lieu si on considère la nature de chacun. Le problème, c’est que j’en ai peut-être trop dit en justifiant mon terme de stupide guerre de clans en rapport avec le fait que je ne souhaite pas nécessairement voir les deux camps s’affronter. Personne n’a connaissance du lien qui m’unit à Daniel et c’est un secret que je compte conserver le plus longtemps possible. Daniel est à la fois mon point fort et mon point faible dans cette guerre. Et avec quelqu’un comme Ethan dans les parages, autant éviter de le mettre en danger inutilement. Mais Daniel risque également de me tuer lorsqu’il découvrira que je n’ai non seulement pas tenu la promesse que je lui avais faite, mais que je me retrouve en plus directement chez son ennemi. Du coup, je préfère changer de sujet en voyant Alex pensif. Lorsqu’il me dit que je n’avais qu’à simplement poser la question sur le sujet qui concernait Jodie, je viens pincer ma lèvre inférieure. J’aurais peut-être pu en effet... Mais je redoutais que cela ne finisse par se retourner contre Jodie.

« Je ne voulais pas risquer de la mettre en danger... D’autant qu’elle n’y est pour rien. En fait, c’est même elle qui m’a demandé de ne pas m’en prendre à vous lorsque je l’ai découvert. »

Une réflexion qui m’étonnera toujours d’ailleurs, mais que puis-je y faire après tout ? A côté de ça, se pose le problème de l’avenir du clan d’Alex. Autant dire qu’avec des massacres de ce genre à répétition, le nom d’Ethan ne mettra pas longtemps à être découvert et des guerres ont été déclenchées pour moins que ça avec les Fratres... La preuve avec la Saint-Patrick. Alors que faire ? Alex ne se débarrassera d’Ethan, et moi eh bien... Même si je devrais me réjouir de faire tomber tout un clan de vampire grâce à la position occupée par Ethan, il n’en reste pas moins que si le clan d’Alex tombe, ce sera indirectement ma faute. Et ça eh bien, ça m’énerve... ça m’énerve parce que j’ai une dette envers lui et que je n’ai qu’une parole. C’est du moins la version que je donnerai à Alex. Mais dans le fond, ce n’est pas la seule raison. Si j’avais promis à Daniel de rester à l’écart d’Alex, c’est parce que dans le fond, je ne voulais pas être celle qui le ferait tomber. Alors voilà, à cet instant, je fais abstraction de tout et je vais lui proposer une chose à la fois risquée et qui va à l’encontre de tous mes principes alors que ça concerne en plus Ethan Rice.

La réaction du vampire me laisse sans voix. Moi qui avait pensé qu’il sauterait sur l’occasion pour accepter, eh bien en fait il n’en est rien. Alex va même jusqu’à me dire qu’il préfère mettre ma proposition en suspend, afin d’attendre que je sois sûre de mes propos et que ce ne soient pas mes blessures ou les soins qui m’ont été apportés qui viennent alterner mon jugement. Ne pas me faire regretter ma proposition, c’est bien ce que j’entends ? Le vampire est-il réellement prêt à prendre un tel risque juste pour être sûr qu’il s’agit réellement de ce que je veux ? Un petit sourire se dessine sur mes lèvres. Je dois avouer que, je ne m’attendais pas à cette réaction et que j’en suis même un peu touchée. Il n’est pas encore trop tard pour retirer mon offre... Et si une voix dans ma tête me hurle de me rétracter car ça va à l’encontre de tout et que ça pourrait me coûter non seulement ma place de Fratre mais aussi l’extermination des miens, ma décision est en réalité déjà prise.  

« Ne me faites pas regretter de vous l’avoir proposé. Croyez-moi, vous n’avez pas envie que je retire cette offre. Si le meurtre d’un représentant Fratre a pu aboutir à la Saint-Patrick, imaginez ce que donneront des meurtres en série de Fratres... Si vous arrivez à faire en sorte que votre vampire puisse se tenir à carreau avec cette lance, j’effacerai son nom du rapport. Je paie toujours mes dettes. »

L’excuse de la dette à payer, heureusement qu’elle est là. Mais Alex me donne d’autres arguments allant à l’encontre de ma décision, essayant presque de me dissuader d’agir. Risqué de me prendre sur place alors que je fouille le passé du Vatican ? Encore plus compliqué de me déplacer dans cet état ? Si je ne me fais pas de souci pour le premier point car je sais être discrète et que le Vatican n’est pas encore au courant de ce que j’ai découvert du moins je crois, il est vrai que mon état actuel va cependant s’avérer problématique non seulement pour mes déplacements mais aussi pour mes recherches. A tous les coups, il y aura un Fratre avec moi pour veiller à ce que tout aille bien. Du coup, je n’ai pas encore réellement réfléchi à la question.

« Je... Je n’y ai pas encore songé à vrai dire... »

Il est clair qu’à ce niveau-là, Ethan ne m’aura réellement pas facilité la tâche. Je ne pourrai même pas monter à bord d’un avion dans ces conditions. Je lance un regard interrogateur au vampire. Est-il réellement en train de s’inquiéter pour moi ? Je dois avouer qu’à cet instant, je commence réellement par me poser la question même s’il serait plus judicieux de ne pas le montrer. J’imagine assez facilement Daniel me dire que je suis trop naïve, qu’il s’agira encore et toujours de stratégie. Mais je ne sais pas pourquoi, c’est plus fort que moi... Si j’ai toujours pu faire confiance à mon instinct, pourquoi cette fois ce serait différent ? Finalement, c’est de Jodie qu’Alex finit par me parler, à mon grand étonnement, en me disant que c’est elle qui lui en voudrait si jamais il m’arrivait quelque chose. Lorsqu’il me dit que la jeune femme est venue et qu’elle m’a vu ici, je crois que pendant un moment, je reste comme... bloquée par ses propos. C’est réellement la jeune femme qui m’a soignée ? C’est fascinant... Je dois dire que, je lui suis extrêmement reconnaissante et que je ne me priverai pas de le lui dire. Ça ne doit pas être facile pour elle tous les jours d’être entre le clan d’Alex et celui de Nikolaj. Mais à côté de cette grande reconnaissance, c’est également la panique à bord. Je ne connais pas encore suffisamment Jodie pour savoir quelle aurait pu être sa réaction après m’avoir vu chez Alex et dans cet état en plus. Elle est la seule à savoir que je suis proche de Daniel. Si elle était allée lui raconter ce qu’il s’est passé ? Je n’ose même pas imaginer ce qui pourrait se passer ni de quelle façon pourraient se terminer les choses. Pour l’instant, il vaut mieux essayer de tempérer et ne pas penser à ça car avec un peu de chance, elle n’a peut-être rien dit. Je me reconcentre lorsqu’Alex me demande de quelle façon j’ai rencontré Jodie.

« Je ne savais pas que c’était elle le médecin dont vous parliez tout à l’heure. Elle est vraiment incroyable. En fait, nous nous sommes rencontrées un peu par hasard. J’étais partie rejoindre quelqu’un et je suis tombée sur elle. Du coup, on en a profité pour faire un peu connaissance. »

Comment en dire le plus tout en exposant le moins de choses possibles. Je ne tiens pas à exposer les loups devant les vampires tout comme je ne tiens pas à exposer Alex devant les loups. Et vu que je ne peux pas mentir, j’espère qu’il se contentera de cette explication.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Blackwood

avatar

☠ Vampire ☠
Roi du Nord-Ouest & Sud



¤ AVATAR : Jared Leto
¤ CRÉDITS : Schizophrenic
¤ MESSAGES : 249
¤ POINTS : 111
¤ MULTIS : Jodie Rowley - Aaron Davis - Hannah Johnson
¤ AGE : 50 ans, transformé à 27.
¤ ZONE LIBRE : Places libre pour RP : 2/3
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 17/02/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Jeu 6 Déc - 14:07

Sauvetage de dernière minute



Bon...Si Freya a envie de se faire mal en balançant un verre ou en se frappant la tête contre un mur, il peut toujours lui proposer de retourner dans l'entrepôt avec Ethan. Non parce que, est-ce qu'elle se rend compte de ce que ça vient de coûter à Alex de la sortir de là-bas ? Entre les ordres de Jodie à suivre, et la discussion houleuse qui s'approche avec Ethan... Il ne vient pas de faire tout ça pour qu'elle se frappe elle-même ! C'est vexant, à défaut d'avoir un côté frustrant.

« De mémoire, je crois que les murs de cette pièce ne vous ont rien fait. »

Qu'il balance tout naturellement alors qu'elle semble vouloir s'en prendre au mobilier. Pas qu'il tienne particulièrement à sa chambre mais, s'il y a des dégâts, il va être obligé de faire venir quelqu'un pour réparer. Et les travaux, ça fait du bruit. Beaucoup de bruit.

Une petite parenthèse qu'il ferme bien vite quand ils finissent par s'expliquer sur ce que chacun pensent. Faut dire que c'était mal engagé, surtout quand elle a parlé de guerre stupide. Les mots ont seulement été mal choisi, des deux côtés. Ce qui, pourtant, ne lui arrive que rarement tellement Alex a besoin de tout garder sous contrôle. Et tout ça pourquoi ? Parce que, à la base, Freya ne voulait pas mettre Jodie en danger ? D'ailleurs, Alex se retrouve bien vite à froncer les sourcils, interrogatif, quand la EFL lui dit que c'est la blonde qui lui a demandé de ne pas s'en prendre à lui. Sérieusement, quel genre de conversation s'est déroulée entre les deux femmes ?

« Elle chercherait à sauver une araignée venimeuse qui viendrait de la piquer. »

Ce qui, selon lui, résume assez bien l'humaine. Et il ne sait pas si ça le dépite ou bien s'il est impressionné. Il ne sait pas si c'est de la naïveté ou... Non, en fait, c'est bien de la naïveté. Il n'a pas d'autres explications. Mais il n'y a pas que cela qui est étonnant. Freya et sa proposition viennent de monter en première position. La EFL déteste clairement Ethan – c'est même bien au-delà de cela – et, là, elle vient de proposer de faire quelque chose pour lui. Pour lui ou pour Alex ? Parce que, clairement, la proposition arrive après que le vampire ait expliqué que cette histoire de lance va mettre tout son clan en danger. Ça devrait la réjouir, non ? Et au lieu de cela, elle propose de faire disparaître le lien entre la lance et Ethan. Bien sûr que ça le surprend, jamais il n'aurait imaginé qu'elle fasse une proposition de ce genre. Dans le meilleur des cas, il pensait que cette action se négocierait avec un nom de la liste. Sauf qu'il n'y a pas de négociation, pas de demande en échange. Freya semble avoir un code d'honneur mais il sait aussi qu'elle a des convictions et des croyances. Les deux ne sont pas toujours compatibles on dirait bien.

En fait, ce qui le saoule encore plus... Plus que de lui dire qu'il ne veut pas qu'elle prenne de décision maintenant, c'est le petit sourire qu'elle affiche. C'est là qu'il se dit que ça sonne un peu trop comme... Comme il ne sait pas vraiment mais, c'est sûrement pour cette raison qu'il se cherche des excuses bidons. Parce que, dans le fond, il sait très bien qu'il peut faire un peu près tout ce qu'il veut et que ça n'empêchera pas Jodie de répondre présente. Elle sauverait le monde entier si elle le pouvait. Mais après tout, avec la douleur et les médicaments, cette excuse passera comme une lettre à la poste. Finalement, quand Freya reprend, une condition se met dans sa proposition : tenir Ethan pour qu'il ne fasse pas n'importe quoi avec sa lance. Alex laisse passer un sourire. Bizarrement, il trouve bien plus normal qu'elle mette des conditions. Ça le rassure d'une certaine manière. Pas qu'il soit enchanté par cette demande, surtout qu'il va avoir du mal à faire entendre raison à Ethan mais... Ouais, ça le rassure parce que ça rend les choses beaucoup moins personnelles.

« Ah donc, finalement, ça va quand même demander quelque chose en échange. » Le ton n'est pas critique, il est même un peu amusé ou taquin, tout dépend de la façon d’interpréter les choses. « Je ne peux pas promettre une telle chose, vous en êtes consciente ? » Autant être honnête. « Je peux essayer de lui en parler mais, clairement, je crois que c'est devenu trop personnel entre vous deux pour que je sois entendu. »

Il peut essayer, il peut avancer des arguments et amener les choses sous un autre angle. Mais il ne peut pas garantir que cela fonctionne. Freya n'est pas la seule à avoir des valeurs et des principes. Et, pour l'instant, Alex ne peut pas s'avancer sur un sujet qu'il ne connaît pas. Une discussion va s'imposer avec Ethan, il avisera sur l'instant.

« Mais de manière parfaitement égoïste, je vais déjà essayer de ne pas me faire décapiter pour vous avoir sortie de là-bas. »

Le ton est toujours à l'humour même s'il cache un fond de vérité. Ça sera la deuxième fois qu'Alex empêche Ethan de tuer quelqu'un alors qu'il semble vraiment y tenir. Y a un moment où ça va finir par ne plus passer. Cela dit, il reste sur son avis de ne pas lui faire prendre de décision tout de suite et c'est pour cela qu'il change de sujet, curieux de la manière dont Freya et Jodie ont pu se rencontrer. Et puis c'est plus facile que de répondre à ce regard interrogateur qu'elle a pu lui lancer quand il a laissé entendre qu'il pouvait s'inquiéter pour elle. Ça fait partie des choses qu'il n'a pas envie d'expliquer, simplement parce qu'il n'a pas envie de s'interroger sur cela. Pas sûr d'apprécier les réponses qu'il pourrait trouver.

Il n'apprend pas grand-chose sur la rencontre entre les deux femmes. Sauf peut-être qu'elles ont une connaissance en commune. Ça cumulé au fait que Freya avait parlé d'une personne dans le camp adverse qu'elle ne voulait pas voir s'opposer à celui d'Alex... Peut-être qu'il y a quelques recherches à faire du côté de la meute du Nord.

« Et bien, on dirait que, mine de rien, elle sait s'entourer. » Mais est-ce qu'elle en a conscience? De ça, il en est moins sûr. « Incroyable ou inconsciente, j'hésite encore entre les deux. Surtout quand on sait qu'elle n'est plus toute seule dans son corps. »

Information qu'il laisse passer volontairement parce qu'il sait qu'il doit creuser un peu. Et balancer un truc comme cela, sur le coup, il se dit que ça entraînera rapidement Freya à aller la voir. Ce qu'il ne sait pas encore c'est s'il le fera suivre ou non. Le lieu de leur rencontre pourrait donner pas mal d'informations. Il n'est pas décidé pour le moment. En fait, faut dire qu'il a bien du mal à prendre des décisions claires et raisonnées avec Freya.

« J'ai une question. » Son regard se fait sérieux quand il se pose sur Freya, alors que ça n'a plus rien à voir avec la conversation qu'ils viennent d'avoir. « Est-ce que votre Dieu, il peut vous en vouloir pour une action interdite mais dont vous n'êtes pas responsable ? » Après tout, il est supposé être clément.



©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 414
¤ POINTS : 103
¤ MULTIS : Hayden Rice
¤ AGE : 121 ans, 31 ans en apparence
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute Ven 7 Déc - 2:01



Sauvetage de dernière minute


Alex Blackwood - Freya Coleman


Je ne sais pas ce qui est le plus frustrant entre le fait de ne pas pouvoir bouger comme je le voudrais et la remarque du vampire me disant que les murs de la pièce ne m’ont rien fait. Quoi, je n’ai même pas le droit d’exprimer ma frustration ? Je lui lance un regard légèrement vexé. Quand je suis énervée, j’ai tendance à vouloir casser ce qui me vient sous la main.

« Ce n’était pas le mur que je visais avec ce verre... Et de toute façon... Faudrait penser à ajouter un peu de vie à ce lieu. »

Certes, j’avais beau avoir visé lamentablement à cause de la douleur s’étant manifesté au même moment, mais c’était bien lui que je visais. Quant au reste eh bien, oui, cette chambre est magnifique, moderne, spacieuse, mais elle manque d’âme. Il n’y a rien qui montre qu’elle appartienne à Alex. Pas une photo, pas un objet décoratif particulier qui lui serait propre. En fait, je ne sais pas pourquoi mais ça m’inspire une idée pour une nouvelle création. Je dois être sacrément dérangée ou peut-être trop sous antidouleurs pour en arriver à penser à ça maintenant. Décorer la chambre d’un vampire, et pourquoi pas venir boire le thé chez lui à l’heure de l’apéro pendant qu’on y est ? Mais je n’y peux rien, la créativité ça ne se contrôle pas. Ceci dit, je finis bien vite par me reconcentrer lorsque le sujet se prête à Jodie. Oui, j’avoue au vampire que je ne voulais pas risquer de la mettre en danger, tout en lui précisant que Jodie n’est pas la cause de ce que j’ai découvert et qu’elle a au contraire cherché à protéger le vampire malgré tout. Je sens son air songeur et ne peux m’empêcher de me demander à quoi est-ce qu’il peut bien penser à cet instant. Finalement, la remarque qu’il adresse à l’attention de la jeune femme me fait esquisser un sourire amusé. En fait, ça peut être une bonne façon de résumer la situation. Quoi qu’il arrive, Jodie cherche toujours à sauver tout le monde en dépit de tout et même si visiblement sa vie est en danger. Décidément, la jeune femme laisse une trace indélébile sur tous ceux qu’elle croise. Avec un peu de chance, ça doit vouloir dire qu’elle aura peut-être la paix encore un moment.

Je reste encore songeuse suite à la proposition que je lui ai faite. En fait, je suis plutôt surprise que le vampire cherche presque à me dissuader de l’accepter alors que pour une fois elle va complètement dans son sens. Je sais ce qu’il en coûte de se frotter ouvertement au Vatican et il peut me croire lorsque je lui dis que des guerres ont été déclenchées pour moins que ça et qu’il n’aimera pas être là lorsque ça leur tombera dessus. Le problème, c’est que ma proposition est complètement... Anti-Fratre ! En temps normal, j’aurais déjà ouvert une bouteille de champagne avec Daniel pour trinquer à la future chute d’un clan vampire même si on ne boit quasiment jamais d’alcool. Pourquoi diable est-ce que je ruine mes propres efforts ? Je suis redevable à Alex... C’est uniquement pour ça... Ce sont les mots que je me murmure à moi-même comme pour essayer de me convaincre que c’est la seule raison. Quoi qu’il en soit, il est clair que je ne blanchirai pas le nom d’Ethan une seconde fois, alors autant qu’il le sache. Lorsque le vampire me dit que je lui demande autre chose en retour et qu’il ne peut rien promettre, à part essayer de lui en parler, je hausse légèrement les épaules.

« Je remets simplement les compteurs à zéro. Libre à votre vampire de saisir cette unique chance ou d’être fiché à sa prochaine tentative de génocide avec cette lance. J’ai également une organisation à protéger. »

En même temps, Alex devait bien se douter que si Ethan a décidé de se lancer dans une vendetta contre les Fratres et faire en sorte que tous les miens s’entretuent, je ne vais pas non plus rester là à le regarder sans réagir. De toute façon, je n’en ai pas encore fini avec le vampire. Je dois avouer que lorsqu’Alex me dit qu’il sait que c’est devenu trop personnel entre Ethan et moi et qu’il va déjà essayer de s’en sortir lors de sa prochaine rencontre avec lui sans se faire décapiter, je me sens quelque peu... Coupable. En temps normal, je ne me serai jamais retrouvée dans une situation comme celle-ci. Normalement, c’est moi qui mène la danse durant les combats. Mais j’ai fait l’erreur de considérer Ethan comme un vampire normal alors qu’il use constamment d’objets magiques, un domaine que je maitrise beaucoup moins. Je ne referai pas la même erreur deux fois en présence du vampire. Même si le ton de l’humour est employé dans les propos d’Alex, je me rends compte qu’il m’a réellement sauvé la vie en allant à l’encontre de la volonté de son bras droit. Du coup en réalité, ça me perturbe. Pour une personne n’ayant que des pions dans sa vie, aurait-il risqué de se mettre à dos celui dont il est le plus proche uniquement par stratégie ? J’imagine que le fait que le nom d’Ethan aura été retiré du Vatican pourra jouer en la faveur d’Alex lors de l’explication qui l’attend avec son bras droit. Et si ça ne lui convient pas, à vrai dire je ne serai que trop heureuse que ce soit Alex qui se débarrasse d’Ethan plutôt que le contraire.

Je réponds le plus honnêtement possible à la question d’Alex concernant ma rencontre avec Jodie tout en cherchant à ne pas à impliquer d’autres personnes. Je ne sais pas si ma réponse le satisfait entièrement, mais si dans un premier temps je suis rassurée de l’entendre dire que la jeune femme sait bien s’entourer, mon expression se transforme en réelle surprise lorsqu’il évoque le fait que Jodie « n’est plus toute seule dans son corps ». Comment ça, Jodie plus toute seule dans son corps ? A cet instant, je tente de me remémorer ma rencontre avec la jeune femme, à la recherche du moindre indice qui aurait pu trahir cela et auquel je n’aurais pas prêté attention. Je n’arrive pas à croire qu’une chose pareille ait pu m’échapper. Mais en fait eh bien... ça me fait décrocher un sourire. La jeune femme, enceinte de l’Alpha alors qu’elle se trouve entre les loups et les vampires... C’est juste complètement dingue... Jodie est complètement dingue, mais elle est d’autant plus extraordinaire. D’ailleurs, je ne savais même pas qu’une humaine pouvait tomber enceinte d’un loup. Je me demande bien à quoi va ressembler le nouveau-né. Il faut absolument que je la vois.

« On aura beau dire ce qu’on veut, cette jeune femme a du cran. »

Même si je suis incapable de dire si c’est une bonne ou une mauvaise chose étant donné la situation délicate dans laquelle elle se trouve – et étant donné que les bébés et moi c’est pire que le niveau zéro –  la jeune femme n’en a pas mis pour autant sa vie de côté ni sa relation avec son Alpha. Je me demande bien comment Alex l’a su.

Je vois le vampire devenir soudain beaucoup plus sérieux lorsqu’il me dit qu’il a une question à me poser. Bizarrement, le ton de la conversation change quelque peu, je m’attends du coup à quelque chose de très important. Mais contre toute attente, il s’agit d’une question de... religion ? Etonnant. Chercherait-il à devenir croyant ? Sa demande étant quelque peu particulière, je lui réponds néanmoins presque aussitôt.

« En toute logique non. Pourquoi cette question ? »

Après tout, la confession est elle-même déjà là pour nous absoudre des pêchés que nous regrettons sincèrement et dont nous sommes fautifs. Quant aux actes dont nous ne sommes pas responsables, ils peuvent être d’autant plus facilement pardonnés.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute

Revenir en haut Aller en bas
Sauvetage de dernière minute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un imprévu de dernière minute [Eléa]
» Lin Yao ♦ Livraison de dernière minute
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Les Habitations :: Au Centre de Londres :: Chez A. Blackwood-
Sauter vers: