RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Mer 14 Nov - 0:57

Samedi 10 novembre, 15 heures tapantes.


Zachary gravissait les quelques marches du perron menant à la porte d’entrée de ce qui semblait être la demeure de Rose, une petite bicoque à l’architecture originale, un brin ostentatoire, et dont la partie supérieure était agrémentée d’une tour. Le style de la maison tranchait indubitablement avec les habitations alentours, donnant l’impression de pénétrer dans un univers unique en son genre.


Le jeune homme ajusta sa mise et pressa le bouton de la sonnette. Sa tenue différait du style vestimentaire qu’il portait lorsqu’il travaillait à la bibliothèque. S’il optait toujours pour un pantalon noir et une chemise blanche par dessus laquelle il revêtait un gilet sans manche, il préféra pour l’occasion une tenue plus décontractée composée d’un jean stoned à coupe droite et d’un sweat gris chiné molletonné, le tout recouvert d’un manteau trois-quart de couleur bleu marine. Il avait effectué le trajet depuis chez lui en voiture, ce qui lui avait pris moins de dix minutes, trouvant facilement l’adresse grâce à son gps de bord.


Comme personne ne répondait, Zachary prit la liberté de sonner à nouveau, pour enfin comprendre que Rose n’était pas encore rentrée de son rendez-vous avec son père. Elle l’avait invité à l’attendre directement chez elle en lui indiquant où se trouvait la clef. Il identifia le pot de faïence censé la dissimuler, le souleva pour constater qu’effectivement, elle s’y trouvait. Il reposa cependant la poterie sans y toucher. Il trouvait préférable d’attendre l’arrivée de la jeune sorcière au dehors, considérant comme inopportun l’idée d’entrer chez elle en son absence. Après tout, c’était la première fois qu’il venait lui rendre visite.


Une pluie fine mouillait l’allée menant à la petite maison mais l’initié était bien à l’abri sur le perron protégé par une avancée. Il s’installa sur le banc situé à côté de la porte d’entrée et consulta machinalement sa montre. 15h06. Elle ne devrait donc plus tarder. Il se perdit dans la contemplation des lieux, bien différents de son propre foyer. Mais le style particulier de la demeure correspondait à l’idée qu’il se faisait de sa sorcière. Il l’imaginait très bien évoluer ici sans avoir l’air d’une intruse. Il avait remarqué qu’elle se plaisait à porter des vêtements et accessoires colorés, allant de sa paire de chaussures à son téléphone portable à la coque couleur fushia. Cette maison lui appartenait-elle ou n’était-elle que locataire ? Quelle que fût la réponse, elle lui correspondait parfaitement, pour son aspect extérieur du moins, mais il était persuadé que l’intérieur était un véritable arc-en-ciel.


Et alors qu’il se trouvait là, il réalisa qu’il n’était toujours pas parvenu à répondre à une question essentielle qu’il se posait depuis qu’il avait pris la décision de procéder au rituel : devait-il aborder ou non le sujet Mélissa, et si oui, devait-il le faire aujourd’hui ? Au fond de lui, Zachary était conscient qu’il serait préférable d’en informer Rose, Margaret avait raison sur ce point. Seulement, il s’agissait d’un sujet extrêmement délicat qui faisait ressurgir en lui des émotions qu’il avait peine à contrôler. Pouvait-il se permettre de révéler aussi rapidement cette faiblesse ? Une question pour l’heure sans réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Mer 14 Nov - 1:04

Samedi 10 novembre, 15 heures 15


Rose conduisait en direction de Fulham. Une petite pluie fine tombait depuis son départ de l’aéroport. Elle observait le ballet des essuie-glaces, rendu hypnotique. Les retrouvailles d’avec son père avaient été chaleureuses comme toujours, mais ce moment avait été bien court. Il devait survoler l'océan Atlantique en ce moment-même… Quand le reverrait-elle la prochaine fois ? Mystère…


Chassant cette idée mélancolique de son esprit, elle appuya sur la pédale de frein en apercevant le feu passer au rouge et maugréa à voix basse. Le biblio… son initié devait l’attendre en ce moment-même devant la maison. Que c’était désagréable de se sentir prise à défaut ! Rose, assurément, n’aimait pas cela. Heureusement, elle n’était plus loin de chez elle. Le feu passa au vert, elle appuya sur le champignon. En moins de temps qui n’en fallu pour le dire, elle était garée au 45, Walham Grove de son quartier. Il était 15h20 précises.


La voiture qu'elle conduisait était une mini Cooper violette rendue couleur aubergine grillée avec le temps et les uv, et qui portait de nombreux autocollants sur le pare-brise, à l’arrière. Elle avait appartenu à Willow, Peony et avant elles deux, à Lily, leur mère. La voiture n’était donc plus de première jeunesse mais elle avait le grand avantage d’être gratuite.


Le frein serré, Rose attrapa sa besace et sortit à toute hâte de l’habitacle. Elle se mit à courir vers la maison et les plis légers de sa robe virevoltèrent autour de ses mollets. Elle arrivait sur le perron lorsqu’elle aperçut son invité qui patientait sur le perron. Vu sa posture d’attente, il était là depuis un moment… Rose fit les derniers pas en marchant, davantage pour se donner une contenance. Arrivée à sa hauteur, elle le salua aimablement.


- Bonjour, Mr Reed !


Elle lui sourit, ne sachant que faire. Lui serrer la main ? C’était peut être un poil trop protocolaire.


- Excusez-moi pour le retard… Il y avait beaucoup de circulation à l’aéroport. J’espère que vous n'êtes pas arrivé en avance…


A vrai dire, il avait le style d’être en avance. Il était toujours tiré à quatre épingles, sans rien qui ne dénote jamais de son attitude ni de sa vêture. Inclinant la tête, Rose s’empressa de fouiller dans sa besace à la recherche de son trousseau de clefs qu’elle dénicha sans trop de problème, gravité oblige. En deux tours de clef, la porte s’ouvrit dans un grincement.


- Je vous en prie, Mr Reed, entrez…


La maison, du plus pur style victorien, n'avait rien de moderne, c'était même tout le contraire. Dans l’entrée, tapisseries florales un tantinet fanées et meubles cosy, planchers en bois et vieux tapis accueillaient le visiteur. Rose s’empressa de retirer sa veste en velours qu’elle pendit au porte-manteau. Elle se délesta de son sac qu’elle posa sur le meuble de l’entrée, avant de faire volte face vers l’homme, attendant qu’il entre. Sa tenue n’avait rien de sobre : une robe baroque à col boutonné avec des manches longues et bouffantes dans laquelle elle se sentait très à l’aise. Pour tout dire, elle A-DO-RAIT cette robe rouge ultra féminine aux motifs imprimés cachemire, c’était même sa robe préférée. Une tenue qu’elle avait tenu à mettre alors qu’elle allait retrouver son père.




Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Mer 14 Nov - 15:14

Les bruits d’une voiture qui se gare suivi d’une portière refermée en toute hâte détournèrent le bibliothécaire de son questionnement existentiel. Il tourna la tête vers l’origine de ces turbulences pour voir arriver son hôtesse d’un pas calme mais néanmoins déterminé, drapée d’une veste en velours bleu marine, dans une teinte sensiblement plus foncée que celle de son trois-quart, une couleur étonnamment sobre pour la jeune femme qui aimait revêtir des nuances bien plus tape-à-l’oeil. Zachary se leva aussitôt, tandis qu’elle grimpait les marches de l’escalier et le saluait amicalement une fois à portée, s’excusant de son retard dans la foulée. Si hésitation dans sa démarche il y avait, il n’en remarqua rien. Il lui sourit en retour et la salua en inclinant la tête.


« Bonjour, miss Pepperpot. Ne vous inquiétez pas, j’imagine fort bien qu’un samedi après-midi, les routes ne sont pas aisément praticables, en direction ou en partance de l’aéroport. Et je n’attends pas depuis très longtemps. »


Seulement depuis l’heure dite, une quinzaine de minutes environ, il n’y avait pas mort d’homme. Une fois qu’elle eut trouvé ses clefs dans le fond de son sac, il s’écarta pour lui permettre d’ouvrir la porte d’entrée. Elle l’invita à entrer et Zachary put ainsi voir ses pressentiments justifiés ; l’intérieur était cosy à souhait, dans l’ancien style victorien, accueillant quoique bien trop coloré selon ses standards, un peu comme la robe écarlate que Rose portait en cet instant. Dans cet intérieur, perché à ses côtés, il devait paraître bien terne ; mais il ne se voyait pas une seule seconde arborer des teintes aussi flashy. Non, ce n’était définitivement pas son style, bien qu’il se devait de reconnaître qu’en ce qui concernait sa sorcière, celui lui seyait à ravir.


Il sortit son smartphone de la poche intérieure de son manteau qu’il glissa dans la poche droite de son jean non sans avoir au préalable coupé la sonnerie, plia ledit manteau avec précaution, faisant coïncider parfaitement les coutures de l’épaule droite et de l’épaule gauche, et le drapa sur son bras à la manière qu’avaient les serveurs de porter une serviette d’un blanc immaculé lorsqu’ils venaient prendre une commande.


« Il fait bien meilleur ici que dehors. Les températures ont considérablement baissé ces derniers jours. »


Conversation météo, le sujet par excellence lorsque l’on ne savait pas vraiment quoi dire. Zach était peut-être à l’origine de cette entrevue mais cela ne signifiait pas qu’il était parfaitement à l’aise avec cette idée. Pragmatique, il n’était pas du genre à paniquer, et encore moins à le montrer le cas échéant, et donnait très souvent l’impression de maîtriser la situation sans se départir de son flegme naturel. Il était simplement très doué pour créer l’illusion, un don qu’il avait acquis très jeune à l’époque où Margaret était préoccupée de son ressenti par rapport à leur coven d’origine. Il embraya finalement sur une question plus personnelle et à la fois sans grande conséquence, histoire de commencer doucement.


« Votre rendez-vous avec votre père s’est bien passé ? »


Et il attendit qu’elle l’emmène dans une pièce plus adéquate pour une conversation que le seuil de sa demeure.

Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Mer 14 Nov - 17:56

Il entra à sa suite d’un pas calme, peu empressé. Rose l’observa plier sa veste et le soin méticuleux qu’il mit dans cette entreprise la laissa sans voix. L’homme lui avait semblé être un homme très carré, et elle s’apercevait maintenant que ce n’était pas qu’une impression. Mr Reed était un homme méticuleux et organisé, rien à voir avec son fonctionnement à elle. Une fois encore elle s’interrogea sur le lien qui les unissait. Comment deux personnes si diamétralement opposées avaient pu se trouver lier ? C’était à n’y rien comprendre… Mr Reed causait déjà du temps, elle hocha la tête...


- Si vous voulez me donner votre veste…


Il n’allait pas rester comme ça tout le temps que durerait l’entretien ! Rose lui montra le crochet disponible tout à côté de sa veste en velours.


- J’espère que ça ne va pas durer. Je n’aime pas spécialement les ambiances humides, même si…


Même si l’eau est mon élément.


Rose haussa machinalement les épaules, cela ressemblait davantage à un mécanisme de défense. Une fois de plus, elle s’interrogea. Désirait-il réellement parler du temps ? Elle songeait à cette idée lorsqu’il évoqua le moment qu’elle venait de passer avec son père. En un instant, les souvenirs affluèrent dans son esprit. Le visage de son père, carré, des traits saillants comme taillés à la serpe et la lueur chaleureuse qui s’allumait dans son regard lorsqu’il la voyait. Elle ne s’était pas attendue à cette question très personnelle et se figea quelques secondes, sous la surprise.


- Oui… Moment trop court. Mon père voyage beaucoup, depuis trop longtemps.


Une fois encore, elle s’interrogea sur ses capacités à pouvoir poser ses valises, un jour… Cela faisait sept longues années qu’il écumait la planète, de pays en pays, de continent en continent et toujours cette question lancinante : reviendrait-il ? Elle se mordilla la lèvre inférieure, finissant par dire à haute voix ce qu’elle pensait.


- J’espère qu’il reviendra bientôt. Définitivement, j’entends.


Ce fut bref, mais Zachary ne put manquer le ton qu’elle usa pour prononcer les derniers mots. Il y avait de la mélancolie et des regrets dans tout cela. Rose ne resta pas dans cet état d’esprit, fort heureusement. Lui décochant un sourire, elle l’invita à passer dans la pièce d’à côté.


La cuisine était une pièce un peu encombrée et s’ouvrait sur un petit salon très anglais, parfait pour le tea time. Des ustensiles dépareillés, très colorés, et tout un tas de plantes réparties un peu partout dans un joyeux capharnaüm. Rose s’avança d’un pas sûr sous la verrière, avant de se retourner vers l’homme qui la suivait sans mot dire.


- Je ne sais pas où vous voulez vous installer… Ici ou le salon, peut être ?


Les deux pièces étaient correctement rangées. Rose avait peut être un fonctionnement original, mais elle n’était pas une bordélique. Il y avait peut être quelques livres empilés, des dossiers en préparation et quelques carnets éparpillés sur sa table de travail, mais il s’agissait de son organisation personnelle et personne n’avait à dire quoi que ce soit sur sa façon de travailler.


- Du thé ? Autre chose, peut être ? J’ai fait des muffins hier si vous avez faim.


Et de lui sourire timidement. Ils ne tarderaient pas à entrer dans le vif du sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Mer 14 Nov - 19:27

En hôtesse pleine d’attention, Rose lui proposa de suspendre son manteau sur la patère, à côté de sa veste. Zachary sourit et opina du chef. Issu d’une famille aristocrate, sa mère lui avait inculqué une éducation basée sur le respect de certains protocoles, aujourd’hui jugés potentiellement désuets et à la limite de la prétention par le plus grand nombre. Seulement, il était difficile de perdre ces habitudes qui l’avaient accompagné depuis l’enfance et avaient forgé l’adulte qu’il était devenu. Aussi, jamais n’aurait-il pris la liberté de suspendre ainsi ses effets personnels dans une demeure étrangère où il mettait les pieds pour la première fois, sans en avoir au préalable reçu l’invitation du propriétaire.


« Bien sûr, je vous remercie. »


La jeune femme répondit à son commentaire concernant la météo, plus par courtoisie que par réel intérêt. Zach acquiesça à ses dires d’un hochement de tête, se montrant aussi courtois sur le sujet qu’elle. Bon. Heureusement qu’il avait eu l’idée de la questionner sur le moment passé avec son paternel, sujet où elle se montra plus prolixe même s’il nota un bref moment d’hésitation de sa part quand il aborda la question. Ainsi, il apprit que son père était peu présent et cette absence lui pesait, il pouvait le ressentir. Son visage trahissait ce sentiment de déception qui l’étreignait, mais tel un nuage assombrissant le soleil l’espace d’un instant et poussé par le vent, elle changea d’expression en une fraction de seconde pour lui sourire à nouveau. Sourire qu’il lui renvoya sans plus de cérémonie, le but n’étant pas qu’elle en vienne à croire qu’il ressentait de la pitié pour sa situation, ce qui n’était définitivement pas le cas.


« Je ne peux que vous le souhaiter. »


Il la suivit dans une cuisine aux murs rouge vif, aménagée de bric et de broc, lui donnant un charme particulier. Elle était bien différente de celle de son duplex et Zachary prit la décision à ce moment précis d’arrêter de comparer la demeure de Rose avec son propre appartement. À part leur intérêt commun pour les plantes décoratives et les livres, leurs goûts en matière d’aménagement et de décoration étaient aussi différents que le feu et l’eau.


Malgré son ascendance qui faisait de lui un privilégié, Zach demeurait quelqu’un de simple qui n’avait jamais pris la grosse tête. Il aurait très bien pu accepter de prendre le thé que Rose lui proposait dans la cuisine, mais la teinte vive des murs aurait rapidement raison de sa concentration. Il souhaitait tout de même aborder certains sujets d’importance avec la jeune femme, il avait donc besoin d’un endroit qui ne lui offrirait aucune distraction. Le salon était aussi très coloré, mais le jaune recouvrant les murs était plus apaisant.


« Au salon, si vous le voulez bien. Du thé serait parfait, et même si je n’ai pas particulièrement faim, je serais ravi de goûter à vos muffins… si vous m’accompagnez, bien entendu. »


Le sucre mettait dans de bonnes conditions, c’était bien connu. Autant mettre toutes les chances de leur côté pour que leur entretien se passe le mieux possible. Sans compter qu'il avait un faible pour les pâtisseries et savait difficilement y résister lorsqu’on lui en proposait.


« Souhaitez-vous que je vous aide en quoi que ce soit ? »


Il n’allait tout de même pas s’asseoir tranquillement et la regarder faire tout le boulot sans au moins lui proposer un coup de main !


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Mer 14 Nov - 22:29

Après quelques paroles très banales, Zachary entra dans la cuisine. Il ne pipa mot sur la décoration de la pièce, mais son regard qui se promenait ici ou là ne laissait planer le doute sur ce qu’il pouvait bien en penser. La décoration de la maison de Mrs Julianson était haute en couleurs et très chargée, mais Rose s’y sentait bien. Sans doute que sa maison serait un brin différente… Enfin, elle serait tout de même colorée ! Les couleurs, c’était la vie ! Un sourire très naturel plissa ses lèvres alors qu’elle se faisait cette réflexion.


Il préféra s’installer au salon et Rose hocha la tête pour répondre à sa question. Elle grignoterait volontiers un muffin !  En raison de l’entrevue avec son père, Rose n’avait pas eu le temps de déjeuner. En bonne hôtesse, elle embraya sur ses préférences.


- Du Ceylan ? J’ai du Darjeeling first flush si vous préférez, à moins que vous ne préfériez du Lapsang Souchong… Moi, je préfère le Darjeeling, j’en bois toute la journée.


A vrai dire, elle avait bien d’autres thés, mais elle soupçonnait l’homme de ne pas apprécier les thés parfumés aux fruits, et il lui semblait qu’une tisane serait superflue à cette heure de la journée. Bref, Zachary choisirait entre le très classique thé anglais et une version plus moderne, aux accents européens.


Il insista pour l’aider. Elle dodelina de la tête, encline à ce qu’il se mette à l’aise.


- Si vous voulez...


La jeune femme entreprit de remplir la bouilloire et la mit à chauffer. Ce faisant, elle sortit un plateau rangé sur une étagère et se retourna vers Zachary :


- Si vous pouviez choisir une tasse…


Des tasses, il y en avait un grand nombre empilées les unes sur les autres sur plusieurs étagères de la cuisine et d’autres qui pendaient, accrochées par leur anse. Toutes étaient différentes, sans unité. Dépareillées, on reconnaissait les tasses délicatement évasées en porcelaine prévues pour le tea time, des mugs ventrus aux motifs criards, de petits gobelets japonisant en grès céruléen et même une petite tasse absolument ravissante en biscuit de porcelaine écrue. Tout en attendant que Zachary fasse son choix, Rose s’empara du pot de sucre et une cuillère qu’elle déposa sur le plateau. Ceci fait, elle s’éclipsa quelques secondes et retourna dans le vestibule de l’entrée. Ouvrant sa besace, elle sortit un petit carton blanc et revint aussi rapidement qu'elle était partie.


Rose entreprit d’ouvrir le petit carton très délicatement. Dans le silence, uniquement troublé par le sifflement de la bouilloire, elle sortit un mug coloré, recouvert d’une reproduction d’une oeuvre de Alphonse Mucha, un des apôtres de l’art Nouveau. Le père de Rose la lui avait rapportée de Prague où il avait passé ces derniers mois. Tout en l’admirant, elle songea à son père qui arriverait dans une heure à peine à Madrid. Après un soupir, elle entreprit de laver le mug avant de le rincer et de l’essuyer soigneusement. Ceci fait, elle la posa sans faire plus de manières sur le plateau tout à côté du pot de sucre. Elle boirait son thé avec, c’était l’évidence !


Reste que Zachary se faisait silencieux. Rose se tourna machinalement vers son invité, cherchant à savoir sur quelle tasse il avait porté son dévolu. Sans doute que ce choix lui apporterait quelques éclairages sur ses goûts… Encore qu’il s’habillait toujours avec des vêtements si ternes… Elle s’adressait déjà à lui et il s’agissait surtout d’une manière de maintenir le lien. Rose avait remarqué que les silences nuisaient souvent à la relation humaine.


- Évitez la tasse bleue, l’anse est ébréchée… Et la rouge à pois jaunes fuit, j’ai trempé un dossier l’autre jour alors que je buvais avec tout en travaillant… Je dois tout réimprimer. Ô joie !


Rose s’était emparée de l’assiette de muffins lorsque la bouilloire se mit à siffler. Elle revint précipitamment vers la cuisinière et coupa le gaz d’un geste sûr. Son regard filait déjà vers l’étagère où était posée la théière...


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Mer 14 Nov - 23:19

Son choix de prendre le thé dans le salon ne dérangea pas Rose le moins du monde. À bien y réfléchir, c’eût été un comble alors qu’elle lui proposait deux alternatives. Mais il n’était pas rare de se retrouver face à certaines personnes qui donnaient l’illusion de pouvoir choisir et finissaient par bouder car la décision prise n’allait pas dans leur sens. Miss Pepperpot n’appartenait heureusement pas à cette catégorie, Zach n’en avait jamais douté.


« Le Lapsang Souchong, très peu pour moi, je trouve son parfum de bois fumé un peu trop marqué. Je bois d’ordinaire du thé de Ceylan mais cela ne me fera pas de mal de changer pour une fois. Un Darjeeling sera donc parfait. »


Alors qu’elle venait de l’informer de sa préférence pour ce type de thé, il ne pouvait décemment pas, politesse oblige, porter son choix sur autre chose. Mais au moins, à présent, connaissaient-ils tous deux les préférences de l’autre, cela pouvait toujours servir.


Rose accepta son aide même si sa gestuelle et le ton de sa voix laissaient à penser qu’elle aurait peut-être préféré qu’il s’installe et la laisse faire tranquillement. Elle lui assigna la lourde tâche de choisir une tasse parmi celles disponibles. Il y en avait pour tous les goûts : motifs floraux, couleurs unies, zébrées, grandes, petites… D’après Zach, il n’y avait pourtant qu’un seul type de récipient digne d’être utilisé pour savourer ce doux breuvage typiquement anglais. Il passa en revue les différents modèles à la recherche de la perle rare, tandis que son hôtesse avait mis à chauffer de l’eau dans une bouilloire et préparé sucre et cuillère qu’elle déposa sur un plateau. Il ne remarqua pas qu’elle s’absenta l’espace de quelques secondes pour s’en aller quérir le présent offert par son père un peu plus tôt dans la journée.


L’initié entendit de l’eau couler et jeta un bref regard dans cette direction pour voir sa sorcière occupée à récurer un mug coloré, celui qu’elle avait sans doute choisi pour boire son thé. Zachary ne connaissait rien à l’art, qu’il soit ancien ou nouveau, mais devait reconnaître qu’il était plutôt joli. De son point de vue, il était inapproprié pour le thé mais se garda bien de lui en faire la remarque. Chacun ses goûts, après tout. De son côté, il trouva dans tout ce fatras ce qu’il cherchait, pile au moment où Rose le mettait en garde contre certaines pièces de son service qui, pour l’une d’entre elles, lui avait récemment joué un vilain tour.


« Vous m’en voyez navré. Si vous avez besoin d’aide pour ces photocopies, n’hésitez pas à m’en informer. »


Dorénavant, il était son initié. Certes, faire des photocopies n’avait aucun lien direct avec les prérogatives magiques, mais il était lié à elle pour lui faciliter la vie à partir de maintenant, après tout.


« Oh, et j’ai choisi cette tasse. »


Il la souleva pour la lui montrer. Fine, en porcelaine blanche avec quelques motifs floraux, un liseré doré à sa base ainsi qu’à son sommet. Une tasse à thé anglaise par excellence. Un cliché, presque.


La bouilloire siffla, et Zachary remarqua dans quelle direction obliquait le regard de Rose alors qu’elle éteignait le feu. Il fit alors un pas en avant pour se saisir de la théière posée sur l’étagère à côté de lui. Théière qu’il tendit à la jeune femme en esquissant un sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Mer 14 Nov - 23:51

Elle n’avait pas voulu influencer sa décision et se trouva quelque peu prise au dépourvu lorsqu’il porta son choix sur le thé qui avait sa préférence. Sans doute aurait-elle dû taire ses goûts. Il était délicat de passer outre sa demande et de préparer une théière de Ceylan…


Rose s’enquit de faire la conversation, babillant pour combler le vide et donner à la fois un éclairage sur ses goûts personnels. Elle était galloise après tout, pas anglaise au sens strict du terme.


- Le Lapsang, je l’adore avec le salé. Je trouve qu’il accompagne merveilleusement les plats vietnamiens que je prends à emporter, à Soho. Le Darjeeling est délicat, parfait du matin jusqu’au soir. Le thé de Ceylan me donne des aigreurs d’estomac… Je n’en bois jamais.


Ce disant, elle fit une petite grimace. Elle ne dirait pas qu’elle avait déjà rendu son quatre heure après avoir bu cette horreur. Le thé de Ceylan était une institution en Angleterre et lui-même venait de dire qu’il en buvait régulièrement… Autant éviter l’incident diplomatique.


Zachary ignora sa question et répondit plus volontiers à sa réflexion au sujet du dossier trempé. Sans doute que travaillant dans une bibliothèque, cela l’avait interpellé… Il lui proposa de nouveau son aide, elle en fut embarrassée. Elle n’avait pas raconté ce triste épisode pour obtenir des avantages de sa part, elle l’avait juste dit pour… Zut ! Jamais elle n’oserait aller l’enquiquiner ! Que c’était compliqué ! Rose ne sut comment lui exprimer ce qu'elle ressentait et se dit qu’il valait mieux qu’elle se taise. Elle lui sourit aimablement et le remercia sans attendre.


- C’est très gentil. Je saurai m’en rappeler, Mr Reed.


Finalement,  Zachary sembla se souvenir de sa question, car il lui brandit une tasse sous le nez. Elle l’observa avec curiosité. C’était une tasse à thé tout ce qui avait de plus ordinaire. Le genre de tasse dont Rose ne se servait jamais. Elle était d’un classicisme révolu, vieillotte à souhait, mais elle lui reconnaissait une vertu : il s’agissait d’une tasse à thé répondant en tous points au protocole de tout buveur de thé qui se respecte. Après lui avoir jeté un regard intrigué, elle l’invita à déposer sa tasse sur le plateau.


Rose allait lever la main pour attraper la théière, lorsque Zachary le fit à sa place. Étonnée, elle se tourna vers lui et lui décocha un sourire ténu.


- Oh, merci...


Rose attrapa la théière qu’il lui tendait et machinalement, ôta le couvercle pour l’ébouillanter. Le filtre remis en place, elle mit quelques cuillerées de Darjeeling en feuilles et versa le reste de l’eau de la bouilloire par dessus. Il n’y avait plus qu’à attendre… Elle s’empressa de déposer la théière sur le plateau bien rempli et emporta le tout dans le petit salon, ne pouvant s’empêcher de se retourner l’espace d’un instant pour s’assurer qu’il la suivait.


La jeune sorcière déposa le plateau sur la table basse. Il n’y avait plus longtemps à attendre avant que le thé ne soit prêt. Le Darjeeling infusait très vite, à moins qu’elle ne l’aime seulement que comme ça, léger et fruité. Si Zachary aimait le thé de Ceylan, il aurait un choc. Elle achetait ce thé qu’elle trouvait uniquement dans une petite boutique de Westminster. Il s’agissait d’une variété de Darjeeling prestigieuse, issue de la première récolte de printemps du domaine renommé du Glenburn. La longue oxydation des feuilles permettait d’obtenir un parfum et une saveur exceptionnels. A 38 livres le sachet de 40g, il s’agissait d’une petite folie à laquelle Rose donnait priorité vis à vis d’autres achats bien plus nécessaires.


Voilà, le thé était préparé et ils étaient présentement dans le salon. Rose le regarda en silence et d’un geste, elle l’invita à s’asseoir.


- Prenez un siège, Mr Reed.


Les choses sérieuses allaient à présent commencer. Rose ne savait absolument pas de quoi il était coutumier de parler avec un initié, son initié en l’occurrence… Elle n’avait jamais évoqué ce sujet précis avec Lily, sa mère, et encore moins avec Sally. Fallait-il que cet homme sache tout d’elle, qu’elle lui soit transparente ? Rose décida de ne pas s’emballer et d’attendre de voir ce que lui, lui dirait… Sans doute qu’il faudrait adopter un certain consensus. Stricto sensu, ils n’étaient encore que des étrangers…


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 0:40

Après lui avoir laissé exprimer son choix, Rose expliqua plus en détails ses préférences personnelles pour le thé. Il allait sans dire que leurs goûts en la matière étaient drastiquement opposés, bien qu’il appréciât la saveur d’une tasse de Darjeeling, à l’occasion. La grimace qu’elle afficha à la mention du Ceylan acheva de lui confirmer qu’il avait fait le meilleur choix possible. Il n’osait imaginer ce qui se serait produit si jamais il avait décidé de suivre ses propres préférences. Opter pour une deuxième théière ? Il était possible qu’elle en possède plus d’une mais il n’avait jamais vu personne procéder ainsi. Une règle tacite impliquait pour chaque hôte et chaque convive de consommer le même thé. Il la dévisagea un sourcil relevé, un sourire en coin.


« J’ai donc fait le bon choix. »


Ne jamais proposer à un invité un thé que l’on ne souhaitait pas boire. Pourquoi d’ailleurs en avait-elle chez elle si elle n’en consommait jamais ? À moins que... Il hésita un instant et décida de garder sa question pour plus tard.


Rien dans l’attitude de la jeune femme ne laissait deviner que l’aide qu’il souhaitait lui apporter l’embarrassait. Zachary était une personne serviable qui proposait son aide spontanément, sans aucune arrière-pensée. Cela lui avait d’ailleurs valu quelques déconvenues par le passé qui n’avaient cependant pas eu de répercussion sur sa nature profonde. Lorsqu’elle le remercia de l’intention, il inclina la tête.


« Mais je vous en prie. »


La tasse qu’il avait choisie n’avait apparemment pas l’approbation de la jeune femme ; il devinait qu’elle devait la trouver trop classique, mais parmi toutes celles à disposition, c’était la seule qui avait trouvé faveur à ses yeux. Hors de question pour lui de déguster un bon thé dans un mug grossier. Certaines choses étaient sacrées !


Lorsqu’il la devança et lui passa la théière, Zachary se demanda s’il ne venait pas de commettre un impair. Peut-être aurait-il dû s’abstenir de tant de familiarité en se saisissant lui même du récipient, il n’était pas chez lui, après tout. Il recula d’un pas, laissant à Rose l’espace nécessaire pour achever la préparation du thé. Pendant ce temps-là, il passa en revue les différentes plantes grasses qui ornaient les étagères ainsi que les quelques tableaux accrochés à divers endroits de la cuisine.


Finalement, il la suivit docilement jusqu’au salon. Elle déposa le plateau garni sur une petite table ronde entourée de deux fauteuils en tissu à fleurs, disposés devant une cheminée éteinte. Elle s’empressa de l’inviter à prendre place, ce qu’il fit sans plus attendre, appuyant confortablement son dos contre le dossier. Les mains jointes posées sur ses cuisses, il entrelaça les doigts et plongea son regard dans le sien. Un petit sourire étira ses traits, histoire de détendre l’atmosphère.


« Je tenais à vous remercier d’avoir accepté de me recevoir aujourd’hui, miss Pepperpot. Je ne vous cache pas que j’étais quelque peu inquiet de ne pas avoir de vos nouvelles depuis ce jour au coven, et c’est d’ailleurs pour cette raison que je me suis permis de vous contacter. Nous sommes tous deux dans une situation particulière puisque nous voilà liés sans pour autant nous connaître. »


Dans la communauté des sorcières, il était plus fréquent de lier une sorcière à un initié par le biais d’un cercle de connaissances, même si les rituels visant à trouver celui ou celle qui vous était destiné n’était pas si inhabituel. Une relation de confiance devait se créer entre un initié et une sorcière, il était donc plus simple habituellement de faire jouer ses relations.


« Je vous propose donc, dans un premier temps, d’apprendre à faire connaissance vous et moi. Qu’en pensez-vous ? Rassurez-vous, je ne vous demande pas de me livrer vos plus sombres secrets… du moins pas tout de suite. »


Il lui sourit franchement pour qu’elle comprenne qu’il plaisantait sur ce dernier point.


« Je commence. J’ai 24 ans, je suis né à Tintagel et j’ai emménagé à Londres il y a une dizaine d’années environ. Ma mère se prénomme Margaret, et j’ai une soeur de quatre ans mon aînée du nom d’Esther. Et comme vous le savez déjà, je travaille à la bibliothèque universitaire. »


Basique, mais c’était un début.


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 8:12

Rose lui sourit et répondit avec franchise.


- Tout choix aurait été bon puisqu'il aurait été vôtre.


Elle n’avait pas proposé de choisir en vain. S’il avait fait un autre choix, elle l’aurait respecté, même le thé de Ceylan… Elle l’aurait sûrement rendu dans les toilettes ensuite, par ailleurs. Son estomac ne pouvait supporter les tanins de ce thé, bien trop forts.


Rose l’avait invité à s’asseoir, ce qu’il fit. Elle l’imita l’instant d’après. Un silence s’étira. Après une brève hésitation, Zachary prit la parole et lui explicita ses raisons de l’avoir contactée. Depuis qu’ils s’étaient découverts liés, Rose n’avait pas cherché à le revoir ou même l’appeler, ce qui l’avait inquiété. C’était sans doute égocentrique, voire égoïste, mais elle n’avait aspiré qu’au calme et à la paix de l’esprit. C’est ainsi qu’elle était rentrée directement chez elle sitôt leur entretien terminé et n’en était sortie que pour visiter l’exposition de Monet au Royal Museum, déambulant entre les toiles et les inconnus pour réfléchir à la situation. Elle n’avait pas oublié que la Régente l’avait invitée à intégrer la communauté tout en lui demandant d’y songer sérieusement. Zachary en plus… Il y avait de quoi être perturbée !


- J’ai eu besoin de temps… J’espère que vous me comprenez, Mr Reed.


Elle hocha de la tête lorsqu’il indiqua qu’ils se trouvaient dans une situation particulière et c’était peu de le dire. Le matin, elle prenait sa douche tranquille, se prélassant sous le jet d’eau chaude et l’instant d’après, elle se ruait à peine habillée en direction du Manoir de Westminster à toute berzingue. C’était un miracle qu’elle n’ait accroché personne durant le trajet !


Il enchaîna et proposa de faire connaissance, ce à quoi elle répondit par la positive. Son trait d’humour ne passa pas inaperçu, un mince sourire s’afficha sur ses lèvres. Elle avait craint qu’il en fut totalement dépourvu après l’épisode de la bibliothèque et se trouva soulagée. Se trouver liée avec un triste sire n’était pas vraiment ce qu’elle avait espéré, c’était même plutôt un cauchemar !


Il montra l’exemple en commençant. A sa grande surprise, Zachary lui apprit qu’il vivait à Londres depuis à peine une dizaine d’années. Rose avait songé qu’il était natif de la capitale… Il semblait en connaître tous les codes. Une mère et une sœur, elle hocha la tête pour lui faire comprendre qu'elle avait entendu.


Elle inspira brusquement lorsqu’elle comprit que son tour était venu. Que répondre ? Elle se sentait complètement perdue. La jeune femme décida de verser le thé, afin de réfléchir quelques secondes de plus à ce qu’elle allait dire. Ceci fait, elle se rassit tout en tripotant les plis de sa robe rouge à motifs cachemire entre ses doigts. Le moment était venu. Ses lèvres s’entrouvrirent. Elle parla calmement.


- J’ai 23 ans. Je suis née à Glastonbury. J’ai deux sœurs, Willow et Peony. Je suis la dernière. Ma mère s’appel...ait… Lily. Elle a été… assassinée. J’avais seize ans. Je l’ai trouvée dans la cuisine... Mon père s’appelle Samuel. Ça fait sept ans qu’il parcourt le monde. Jusqu'à aujourd'hui, j'ai vécu avec Sally, ma tante.


Rose inspira plus fortement encore et jeta son regard dans le sien. Il avait voulu savoir, eh bien il savait ! Elle poursuivit, laissant les mots emporter ses pensées mélancoliques.


- Je fais des études d'herboristerie. J’ai commencé mes études à Glastonbury et j’ai décidé de terminer mon cycle à Londres. Je suis assez douée et j’ai même une petite production de tisanes. Je pense que je ferai l’acquisition d’une boutique lorsque j’en aurai terminé avec mes études. Sans doute pas à Glastonbury...


Elle se redressa et le regarda un peu sur la réserve. Elle ne voulait pas de sa pitié et espérait qu’il n’aurait pas le mauvais goût de la regarder de cette manière.


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 10:43

La réponse de Rose laissa Zachary pensif. Comme lui, Rose souhaitait laisser une liberté de choix totale à son interlocuteur même si le résultat pouvait la dérangeait, voire lui nuire.


« J’aime penser qu’un bon choix est celui qui satisfait le plus grand nombre. »


Bien sûr, cette philosophie ne s’appliquait pas forcément dans tous les domaines mais pour ce qui est du choix d’une boisson à partager, autant s’arranger pour que le résultat convienne à la majorité.


Rose l’écouta expliquer les raisons qui l’avaient poussé à la contacter et lui communiqua ensuite ses propres raisons sur le silence qui avait suivi leur rencontre au manoir Westminster. Zachary hocha la tête et se hâta de la rassurer à ce sujet.


« Mes propos sonnaient peut-être comme un reproche mais sachez que ce n’était pas mon intention. Je comprends parfaitement que vous ayez eu besoin de temps pour… appréhender la nouvelle et ce brusque changement dans votre vie. Moi-même… »


Il se tut et repensa à ce week-end qu’il avait passé en compagnie de sa mère. Cette dernière l’avait félicité d’avoir suivi son conseil, lui assurant qu’il avait fait le bon choix. Encore aujourd’hui, il n’en était pas si sûr. Rien de personnel contre Rose, c’était plutôt de lui dont il doutait. Une incertitude quant à ses capacités à être l’initié idéal, celui sur lequel elle pourrait compter et s’appuyer en cas de besoin. Une ombre latente sur sa loyauté envers elle si jamais…


La jeune femme suivit son exemple et se présenta à son tour. Son adolescence avait dû s’avérer compliquée, devoir faire face ainsi au décès de sa mère, assassinée de surcroît. Comme elle s’était mise à se livrer, Zachary décida de ne pas l’interrompre, préférant hocher la tête de temps à autres pour l’encourager à continuer. Il nota les informations qu’elle voulait bien lui confier dans un coin de son esprit. Il lui sourit quand elle mentionna ses études d’herboristerie. Il connaissait cette partie, se souvenant très bien de leur première rencontre à la bibliothèque. Ce qu’il ignorait, c’est qu’elle avait en projet de gérer une boutique en lien avec ses études une fois son diplôme en poche.


« Je dois vous confier que j’ai toujours rêvé d’avoir une boutique moi aussi, de vendre des livres. Pour l’heure, je travaille à la B.U, comme vous le savez déjà. Mais, un jour, qui sait ? »


Actuellement, il n’avait tout simplement pas les fonds nécessaires pour concrétiser ce projet. Sa famille avait beau avoir de l’argent, il ne voulait pas profiter de cette ressource monétaire pour cela. Déjà que, contre sa volonté, sa mère lui avait acheté son appartement… Il lui en était reconnaissant et il appréciait beaucoup y vivre, mais il voulait être indépendant financièrement, et pouvoir se dire qu’il était capable de s’assumer seul, comme n’importe qui d’autre de son âge.


Il la considéra quelques instants avant de se risquer à lui poser une question un peu délicate.


« Pardonnez par avance ma question et arrêtez-moi de suite si vous ne souhaitez pas en parler pour le moment mais... concernant votre mère, la personne responsable de son décès a t-elle été appréhendée ? »


Aucune forme pitié dans son regard, juste un profond intérêt pour son histoire et cet événement tragique survenu alors qu’elle était si jeune et qui devait, encore aujourd’hui, peser lourdement sur ses épaules.


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 11:52

Il n’avait pas tort, sauf que cela défiait les règles les plus élémentaires de politesse. Elle s’en étonna, lui qui semblait mettre tant d’ardeur à respecter tout forme d’étiquette… Elle le reprit gentiment, finissant de dire les derniers mots en souriant.


- Pas lorsqu’on reçoit, Mr Reed. A moins d’avoir une relation particulière avec son invité qui le permette, bien entendu.


Ce qui n’était assurément pas leur cas. A voir dans le futur comment les choses évolueraient… Et peut être d’acheter une seconde théière. Si Zachary aimait tant le thé de Ceylan, elle ne voudrait l’en priver.


Zachary ne s’était pas offusqué de son silence et il le lui expliqua gentiment. Quant à lui… Elle tendit l’oreille, soudain plus intéressée. Rose était curieuse de connaître la façon dont il avait réagi. Était-il passé immédiatement à autre chose ou avait-il partagé son état ? Avait-il parlé à quelqu’un de ce qu’ils avaient vécu ? Avait-il réussi à dormir ? Et manger, l’avait-il pu ? Son intuition lui soufflait que sa réponse serait utile pour comprendre l’homme qu’il était.


- Et vous ?


Rose avait dit tout ça d’une seule traite, comme si elle souhaitait expédier cette tâche désagréable. Durant tout le temps où elle s’exprima, l’homme garda le silence. Un silence ponctué de hochements de tête, voire de sourires rassurants. Il n’empêche qu’il n’était pas facile de faire étalage de sa vie à un inconnu. Alors que Zachary reprenait la parole, Rose prit la tasse Mucha offerte par son père entre ses mains. Ses parois de porcelaine étaient brûlantes ; elle la posa négligemment sur un accoudoir tout en la tenant légèrement du bout des doigts. La sensation de chaleur était bienfaisante.


Rose inclina la tête alors que Zachary lui faisait part de son projet d’ouvrir également une boutique, mais de livres. Elle lui sourit, constatant qu’ils nourrissaient des projets assez similaires. C’est avec un certain soulagement qu’elle s’aperçut qu’il enchaînait là-dessus. Les simples l’avaient toujours passionnée et à cet instant précis, cela lui permettait de mettre de la distance avec l’autre sujet, bien plus perturbant.


Sans qu’elle ne s’y attende, son initié revint sur Lily, sa mère, ou plutôt sur son assassin. Sans doute que ce qu’elle lui avait confié l’avait marqué. L’on n'entendait pas tous les jours ce genre de choses, n’est ce pas ? Rose soupira longuement, tentant d’évacuer la tension nerveuse qui s’accumulait alors que les images défilaient dans son esprit. Il s’agissait toujours des mêmes, le corps sans vie de sa mère sur le sol de la cuisine, la tasse de thé brisée tout à côté d’elle et son visage crayeux encadré de boucles rousses ; un feu d’artifices privé de vie... Sans qu’elle ne s’en rende compte, son thé refroidissait à vitesse grand V. Les volutes de vapeur au-dessus de sa tasse se réduisirent jusqu’à disparaître complètement. Rose inspira avant de répondre du bout des lèvres.


- Non.


Rose entreprit de boire une gorgée de thé, une manière de garder une certaine contenance. Elle recula précipitamment le mug après que ses lèvres aient effleuré le liquide parfumé, devenu à présent d’un froid glacial.


Oh non, pas ça… Pas maintenant !


Décontenancée, elle resta quelques instants immobile avant de se baisser pour déposer le mug, devenu encombrant. Elle rassit dans son siège tout en ramenant ses jambes contre elle, une posture qu’elle affectionnait. Au bout de quelques longues secondes, Rose lui répondit sans que son regard ne se dérobe au sien.


- Il n’a pas été appréhendé. Personne ne connaît son identité.


La sorcière se tut. Son visage n’exprimait rien de particulier. Seul l’état de son thé à moitié gelé pouvait montrer combien ses émotions étaient à fleur de peau, mais pour le comprendre il aurait fallu que Zachary le remarque. D’ailleurs, y avait-il porté attention ? Une réaction peu commune, il fallait bien avouer.


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 12:41

La réponse que formulait Rose mettait Zachary face à l’une de ses contradictions. C’était le propre de l’être humain d’en avoir, après tout. Il considéra ses paroles et hocha lentement la tête.


« Peut-être avez-vous raison. »


La jeune sorcière l’avait informé de ses sentiments confus suite à la découverte surprenante de se retrouver liée à un initié qui sortait de nulle part. Evidemment, cela l’intéressait de connaître la réaction de ce dernier face à cette même situation. Zach la remercia pour le thé qu’elle venait de leur servir et prit la tasse dans ses mains. La porcelaine irradiait d’une chaleur brute qui se diffusait dans ses paumes. Il huma doucement le parfum qui s’en échappait par volutes de vapeur et porta à ses lèvres la boisson brûlante. C’était de cette manière qu’il appréciait déguster le thé, très chaud, à la limite de la brûlure. Pour l’heure, il s’agissait aussi d’un moyen détourné de gagner quelques secondes pour mettre de l’ordre dans ses pensées et décider de ce qu’il était prêt à lui révéler.


La saveur du Darjeeling était bien différente du Ceylan qu’il avait coutume de consommer. Le goût était loin d’être désagréable, et tandis qu’il en appréciait la nature, les sages paroles de sa mère faisaient écho dans son esprit. S’en sentait-il seulement capable ? Il inspira profondément, but une autre gorgée et reposa la tasse sur le plateau avant de lui répondre.


« Pour être honnête avec vous, miss Pepperpot, je dois vous avouer que je ne suis pas vraiment à l’initiative de ce rituel. J’ai agi à la demande de ma mère qui pensait qu’il était temps pour moi de reprend...  de remplir ce rôle. Je ne vous cache pas que j’émets encore quelques doutes à ce sujet, même si je puis vous assurer que je ferai tout mon possible pour être disponible et ne pas vous décevoir. »


À la dernière seconde, il n’avait pas pu lui parler de sa première expérience en tant qu’initié. Parler de Melissa au passé était encore trop pénible pour lui. Il avait conscience que tôt ou tard, il lui faudrait dire ces choses, mais à cet instant, il ne pouvait pas. Ce n’était pas vraiment un mensonge tant que Rose ne lui demandait pas plus de détails. Il espérait d’ailleurs que sa brève hésitation était passée inaperçue.


Reparler de Lily avait été une mauvaise idée, Zachary s’en rendit compte trop tard. Rose s’était détendue au moment où il avait enchaîné sur son projet similaire d’ouvrir une échoppe, pour se refermer sur elle-même quand la question sur l’assaillant de sa mère avait surgi. L’initié se morigéna intérieurement.


Mon vieux Zach, tu n’es qu’un imbécile ! Tu insistes auprès d’elle sur un sujet sensible alors que toi-même te sens incapable de lui parler de ce qui te tracasse.


Le visage de la jeune femme était inexpressif au possible mais sa manière de s’exprimer ne laisser planer aucun doute sur son ressenti. Sans compter une réaction de pleine surprise qui lui fit reposer sa tasse de thé sur le plateau. Machinalement, il suivit le trajet qu’effectua cette dernière jusqu’à la table et haussa brièvement un sourcil. Plus aucune volute ne s’élevait du breuvage, à la différence du sien qui continuait à fumer tranquillement. Zachary releva les yeux vers Rose qui continuait à le regarder sans que son visage ne trahisse la moindre expression.


« Je vois. »


Une affaire non classée, tout comme la disparition de Mélissa demeurait toujours un mystère pour lui. Il imaginait aisément ce que Rose pouvait ressentir, cette impuissance à comprendre ce qui s’est réellement passé, la seule différence étant que l’initié nourrissait toujours l’espoir de retrouver Mélissa en vie, une issue impossible pour Rose et sa mère.


S’en suivit un lourd silence, durant lequel Zachary peinait à trouver que dire. Il avait remarqué la tasse de thé, il se souvenait de la fontaine de la bibliothèque. Ces deux événements avaient le même dénominateur commun. Il n’était pas difficile de comprendre que dans les deux cas, le phénomène s’était avéré involontaire, peut-être même ressentait-elle une gêne de se savoir incapable de se maîtriser. Manipulait-elle l’eau ? Quoi qu’il en soit, il n’était pas là pour la mettre dans l’embarras, aussi changea t-il de sujet. Il aurait bien le temps d’obtenir une réponse plus tard.


« Vous êtes bien installée, ici. Vous vivez avec quelqu’un ? »


Une interrogation qui avait surgi tout à l’heure dans la cuisine, alors qu’il se demandait pour quelle raison elle possédait du thé de Ceylan si elle n’en consommait elle-même jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 14:11

Rose lui sourit malicieusement en retour.


- Bien sûr que j’ai raison !


Et de rire légèrement, retrouvant spontanément sa façon d’être, en dépit des circonstances.


Zachary répondit avec franchise. Et si Rose ne remarqua pas son hésitation, son esprit ne put manquer ses doutes marqués à son endroit. Elle haussa un sourcil, intriguée. Elle était curieuse de savoir pourquoi il se montrait si peu sûr de lui, et garda le silence un long moment. Elle ne savait s’il était opportun de lui demander des éclaircissements. A l’évidence, il n’était pas à l’aise avec ce sujet qu’il avait abordé avec une visible répugnance.


Pour l’heure, ils ne se connaissaient pas, aussi elle fit preuve de délicatesse, souhaitant lui laisser l’opportunité d’aborder ce sujet lorsqu’il le déciderait. Elle avait l’intuition qu’il fallait procéder ainsi, par respect pour lui. Il n’était plus l’étranger qu’elle avait rencontré un jour d’automne à la bibliothèque, n’est ce pas?


- Je vois…


Reste qu’elle ne voyait pas du tout ce qu’il avait voulu dire. Et puis, ses mots auraient très bien pu être les siens. En vérité, Rose craignait de ne pas être à la hauteur de la tâche à accomplir. Elle aussi ferait tout son possible et même davantage, mais il y avait tout de même un gros problème… Elle ne contrôlait pas sa magie. Comment allaient-ils faire ? Jusqu’à présent, Rose avait été seule, mais maintenant qu’elle se trouvait flanquée d’un initié ? C’était un sujet délicat à aborder, d’autant plus délicat qu'elle avait grandement honte de son incompétence. Elle s’apercevait qu’il était plus difficile pour elle de lâcher cette information. Rose n’était pour rien dans la mort de sa mère et l’avait subie, mais se trouvait responsable de l’état dans laquelle elle se trouvait. Un blocage qui la mettait face à elle et ses démons.


- Je suis sûre que vous serez très bien…


Rose en était persuadée. Qui aurait pu croire que Zachary Reed était semblable à elle, un incompétent à moitié handicapé ? Personne.


S’en suivit un long silence. Elle ne savait si Zachary avait remarqué sa tasse emplie de thé froid. Pour dire la vérité, elle espérait ardemment que cela ne fut pas le cas. Elle se mit à tripoter les plis de sa robe légère entre ses doigts ; un tic qu’elle avait depuis son enfance. Zachary enchaîna sur un sujet complètement différent, ce qui la surprit. Si Rose leva les yeux vers lui, interloquée.


- Non, je vis seule.


C’était étonnant qu’il se soit posé cette question et en même temps, pas vraiment… S’il désirait véritablement la connaître, certains sujets devaient être abordés.


- Une amie de ma mère, sorcière au coven de Glastonbury, me prête sa maison. Techniquement, je suis ici chez moi même si ce n’est pas tout à fait la vérité…


Elle ne savait pas si sa réponse était satisfaisante…


- Et vous ? Vivez-vous seul, Mr Reed ?


Rose lui avait retourné la question avec un grand naturel. Etrangement, elle ne voyait pas l’homme engagé auprès de quelqu’un. Zachary parlait bien trop de sa mère pour que cela soit le cas…


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 14:57

Soit son hésitation était passée inaperçue, soit Rose avait décidé de ne pas la relever pour le moment. Quelle que fût la raison, Zachary s’en trouvait rassuré, même s’il n’était pas parfaitement à l’aise avec le fait de lui dissimuler cette information importante. Mais il ne pouvait en vouloir qu’à lui-même.


Aimable, Rose alla même jusqu’à lui assurer qu’elle n’avait à aucun moment douté de son aptitude à être un bon partenaire. Zachary avait une totale confiance en ses compétences relevant du domaine magique ; il maîtrisait la préparation des rituels, savait garder son sang froid pour trouver une solution efficace à un problème donné, avait une excellente connaissance des simples ainsi que de leurs effets et était plutôt doué pour aider à ériger des sortilèges de protection. Non, il redoutait simplement de ne pas être dans le bon état d’esprit pour effectuer ces tâches, qu’être initié à nouveau fasse ressurgir des souvenirs douloureux de son temps passé avec Melissa. Et surtout, il ne voulait absolument pas se mettre à les comparer toutes les deux.


Pour toutes ces raisons, il avait accepté de répondre favorablement à la requête de sa mère, à la condition de garder un minimum ses distances avec sa nouvelle sorcière. Il ferait ce que l’on attendrait de lui, ni plus, ni moins. Margaret avait souri à ces propos. La sorcière de l’Ether connaissait bien son fils et toute l’implication dont il faisait preuve face aux responsabilités. Il finirait par s’investir totalement pour le bien de celle à qui il se retrouverait lié, c’était dans sa nature.


Zach lui sourit et inclina la tête.


« Je vous remercie de la confiance que vous m’accordez sans même me connaître, miss Pepperpot. Je ferai de mon mieux, quoi qu’il en soit. »


Bonne idée que d’avoir changé de sujet, ce qui valut à Rose de se détendre sensiblement. Non seulement elle lui apprit qu’elle vivait seule, mais lui offrit quelques détails supplémentaires sur la véritable propriétaire de la maison. Ainsi, elle était la locataire d’une ancienne amie de sa mère, cette demeure n’étant pas vraiment la sienne, légalement parlant. Mais Zach avait cru comprendre qu’elle se plaisait dans cet environnement chaleureux qui lui correspondait parfaitement.


Plus à l’aise, Rose s’enhardit en lui retournant sa propre question.


« Je vis seul également, j’ai un duplex à Chelsea. Malgré mes protestations,  je n’ai pu dissuader ma mère de me l’offrir, mais je dois avouer que ne pas avoir à payer de loyer a ses avantages. Avec mon salaire actuel, j’aurais eu bien du mal à vivre dans un tel quartier. »


Il lorgna sur l’assiette de muffins posée sur la table entre eux et qui avaient l’air appétissants. Le bibliothécaire avait un faible pour les pâtisseries mais il ne se permettrait jamais de se servir sans invitation. Au lieu de cela, il reprit sa tasse de thé qu’il sirota après avoir préalablement soufflé sur le liquide.


« Mais je ne souhaite plus dépendre de ma famille financièrement, aussi aisée soit-elle. Travailler à la bibliothèque me plaît beaucoup en plus de me permettre d’économiser pour pouvoir réaliser ce projet d’ouvrir une librairie. Je suis passionné par les livres, voyez-vous. »


Ils avaient été ses seuls amis durant son enfance, en plus de Bill. Les enfants mâles issus d’une sorcière étaient mal vus dans son coven d’origine, et Zachary n’avait que peu quitté la demeure familiale à cette époque, le coupant ainsi de toute vie sociale et par conséquent de la possibilité de nouer des liens d’amitié.


« Qu’en est-il de vous, miss Pepperpot, avez-vous une passion… cachée ? »


Il lui avait posé la question en esquissant un sourire malicieux. Continuer à détendre l’atmosphère était sa préoccupation du moment.


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 15:29

Elle n’avait pas espéré de remerciements et aurait pu tout aussi bien les balayer d’un revers de la main, mais elle préféra renoncer à cette idée. Zachary aurait pu y lire un certain dédain, ce qui n’était assurément pas le message que Rose tentait de faire passer.


Sa réponse sembla le satisfaire, car il ne tenta pas d’en savoir davantage. Il répondit à sa question telle qu’il l’avait comprise, lui apprenant qu’il résidait à Chelsea, non loin de sa maison. C’était une fichue coïncidence ! Rose fit une petite grimace de circonstance alors qu’il soulignait que le quartier était hors de prix. Fulham était bien plus abordable en comparaison.


- J’ai pu m’en apercevoir lorsque j’ai cherché à louer un appartement…


Fort heureusement, Mrs Julianson avait eu vent de son projet et avant qu’elle ne retienne un logement, elle lui avait fait une offre qu’elle n’avait pu refuser. Cela lui avait évité de demander l’aide à son père ou pire, à Sally. Que lui aurait demandé sa tante en échange ? Il y aurait eu des promesses à faire, c’était l’évidence ! Comme de rentrer à Glastonbury sitôt son diplôme d’herboriste obtenu... Rose tenait trop à sa nouvelle indépendance pour l’envisager.


La jeune femme ne put manquer le regard que le jeune homme lança en direction de l’assiette de pâtisseries.


- Je vous en prie, servez vous…


Et pour montrer l’exemple, elle se servit. En vérité, elle était affamée. Son petit déjeuner était loin et elle craignait que des grognements intempestifs de son estomac ne viennent l’embarrasser à un moment crucial de la conversation.


Zachary lui expliqua qu’il était issu d’un milieu très favorisé. A le voir évoluer, elle ne pouvait en douter. Fort heureusement, il n’avait pas ce côté glacial qu’ont parfois les gens très riches. Il était maniéré, mais pas hautain. Sans doute le résultat de son éducation... Polie, Rose ne lui demanda pas plus d’éclaircissements sur sa famille, elle jugea qu’elle en saurait davantage dans les semaines à venir…


Rose se trouva un point commun avec le jeune homme lorsqu’il évoqua une passion pour les livres. Sa physionomie s’était animée, elle le trouva plus accessible, à moins que cela ne fut qu’une impression trompeuse ? Cependant, Zachary ne s’attarda pas sur ce sujet, préférant se renseigner sur ses passions. Rose en avait quelques unes, des avouables et d’autres qui l’étaient moins… Toutes cependant donnaient un éclairage assez objectif de ce qu’elle pouvait être, une personne pourvue de goûts éclectiques. Elle lui sourit et lui répondit d’une voix claire.


- Tout comme vous, j’aime lire. J'apprécie la poésie et les épopées lyriques.


Il y avait toujours des livres dans son sac, en format poche pour qu’ils rentrent dans sa besace… Pour l’heure, le livre de poésies de John Keats et l’autre sur la mythologie finnoise qu’elle adorait et qu’elle avait dû lire plus d’une vingtaine de fois. Elle se hâta de poursuivre.


- Comme vous le savez, les simples m’intéressent… J’aime la peinture et je visite les musées dès que j’en ai l’occasion… J’ai une préférence pour les impressionnistes.


Les joues de Rose s’étaient un peu colorées, témoignant de son embarras à avouer la suite.


- Et puis... il y a les chaussures.


L’homme la prendrait certainement pour une fétichiste, cependant Rose nourrissait une véritable passion pour les souliers. Elle possédait une petite collection d’exemplaires aussi divers que variés. Les boots avaient sa préférence, mais elle ne dédaignait pas les bottes.


D’un geste, Rose ouvrit le muffin en deux. Elle entreprit de picorer quelques petits bouts, le dessus du gâteau d’abord, car il était croustillant. Reste que c’était bien sec et qu’elle aurait bien aimé boire un peu de thé... Décochant un sourire ténu à son invité, elle se leva et emporta son mug dans la cuisine pour le vider. Elle revint l’instant d’après et se servit, sans s’expliquer sur les raisons de la manoeuvre. Si Zachary n’avait pas remarqué que son thé était froid, il n’y comprendrait rien… Se rasseyant, elle porta immédiatement le mug à ses lèvres. Elle aimait boire le Darjeeling de cette manière, brûlant.


La gorgée de thé lui fit du bien. Lovée dans son siège, elle se détendit imperceptiblement et au bout de quelques instants de silence, elle reprit la conversation, curieuse d’en savoir davantage à propos de cet homme qui lui était lié.


- N’y a-t-il que les livres qui vous passionnent, Mr Reed ?


Il n’y avait sans doute pas que cette passion qui donnait du sens à sa vie. En tous les cas, Rose l’espérait pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 16:32

Habiter à Londres était plutôt onéreux, certains quartiers huppés comme Chelsea encore plus. Zachary opina du chef quand Rose l’informa qu’elle avait rapidement survolé les annonces immobilières localisées dans le quartier dans lequel il vivait pour se rendre compte que les prix étaient exorbitants. Il réalisa alors qu’ils faisaient tous deux partie de la minorité chanceuse qui se voyait exemptée d’avoir un loyer à payer chaque mois. La jeune femme ne l’avait pas explicitement affirmé mais c’est ce qu’il en avait conclu. Cela suscita d’ailleurs chez lui une nouvelle interrogation qu’il formula aussitôt, choisissant ses mots.


« Que faites-vous en dehors de vos études à l’université ? Vous avez un job étudiant peut-être… »


Car oui, il se demandait comment elle finançait ses études et subvenait à ses besoins de la vie de tous les jours. Disposait-elle d’une bourse scolaire lui permettant de payer ses diverses factures ou est-ce que, tout comme lui, sa famille était suffisamment aisée pour l’entretenir ?


Son coup d’oeil furtif à l’assiette de muffins n’avait pas dû être aussi discret qu’il l’avait espéré puisqu’elle lui offrit de se servir, prenant elle-même une pâtisserie. Zach se pencha vers la table pour se servir à son tour, faisant attention de ne pas renverser le contenu de la tasse de thé qu’il tenait fermement d’une main.


« Je vous remercie, ils ont l’air délicieux. »


Il ne se fit pas prier pour mordre dans le muffin d’où s’élevait une douce odeur de cannelle. L’extérieur était presque croustillant alors que l’intérieur était fondant à souhait. Le mariage de l’épice avec les fruits rouges était un succès, et il se hâta de la féliciter.


« Ils sont vraiment très bons. Je vous envie vos talents de pâtissière, je suis bien incapable d’en faire autant. Je suis juste très doué pour les manger. »


Il sourit en secouant la tête légèrement de gauche à droite. Toutes ses tentatives s’étaient soldées par un échec. Il avait toujours pensé qu’en sachant réaliser des potions et des onguents, la pâtisserie aurait été chose facile, il suffisait de suivre les indications de la recette, pourtant il n’était jamais parvenu à un résultat convenable. Un véritable mystère.


Rose lui lista ses passe-temps. La lecture, la peinture, l’art… et les simples. Ses préférences dans chaque domaine étaient plutôt ciblées, notamment en matière de lecture et d’art. Les yeux du bibliothécaire s’écarquillèrent un tantinet lorsqu’elle avoua un peu genée qu’elle vouait également une passion pour les chaussures.


« C’est un intérêt comme un autre. Esther, ma soeur, est littéralement obsédée par les sacs. Elle a un dressing entier rempli de besaces, de sacs à mains, de sacoches… Elle m’assure qu’il y a une différence, pour moi cela désigne juste la même chose sous une appellation différente. »


Chacun avait ses petites manies, ses petites obsessions. Certains collectionnaient les timbres, les pièces anciennes, même les capsules de soda. Qui était-il pour juger les intérêts des autres ?


Après avoir goûté à son tour son muffin, Rose s’excusa et s’empara de sa tasse de thé pour disparaître dans la cuisine. Il entendit le bruit d’un liquide qu’on verse dans l’évier et réalisa qu’il n’avait donc pas rêvé. Elle revint quelque secondes plus tard sans aucune explication, se versa une autre tasse de Darjeeling brûlant et se cala confortablement dans son fauteuil. Zachary ne comptait pas lui demander quoi que ce soit à ce sujet, si elle préférait ne rien dire, il respectait son silence.


Silence qu’elle finit par briser en lui demandant s’il avait d’autres passions que les livres. Il sourit. Elle lui avait révélé une inclination qu’elle considérait comme gênante, il décida donc d’équilibrer la balance en lui parlant de la sienne.


« Bill. C’est le nom que j’ai donné au tout premier carnet qu’Esther m’a offert lorsque j’avais 7 ans. Je me suis régulièrement mis à raconter à Bill tout ce qui me passait par la tête, et je continue encore aujourd’hui. »


Il avait tout un tiroir de bureau rempli de carnet chez lui. Bien sûr, il évita de dire qu’il avait cessé d’y écrire pendant près de deux ans, c’était sans intérêt.


« À part cela, je fais de la musique ; guitare sèche et piano. Même si je n’ai pas touché à un piano depuis très longtemps pour être honnête. »


Pas les moyens de s’en offrir un pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 19:49

Sa curiosité était piquée. Rose s’en était aperçue à l’expression de son visage et la question qui vint ensuite fut suffisamment éclairante pour qu’elle comprenne qu’elle ne s’était pas trompée.


- Je suis bénévole à la fondation Ivanov. J’entretiens le jardin des simples avec l’aide des enfants. J’anime aussi des ateliers sur le thème des plantes.


Rose avait saisi qu’il s’interrogeait sur la façon dont elle finançait ses études et savait pertinemment que sa réponse ne pourrait le satisfaire. Elle esquissa un sourire amusé avant de poursuivre.


- J’ai un peu d’argent de côté… Et puis, ma mère m’a laissé un petit héritage auquel j’ai pris soin de ne pas toucher. Mis à part le Darjeeling, je n’ai pas de gros besoins...


Il entreprit de faire un sort à une pâtisserie. Bien installée dans son fauteuil, Rose observait ses gestes. Elle ne put que sourire lorsqu’il la félicita sur ses talents de pâtissière.


- Je vous apprendrai si vous voulez, ce n'est pas très difficile. Le secret est d’avoir un bon four. Sinon, les muffins restent raplaplas...


Il n’y avait rien de compliqué, il s’agissait juste de suivre du mieux possible les instructions de la recette, ce qui ne l'empêchait pas d’innover à chaque fois. La veille, elle avait ajouté un peu de cannelle. Pas beaucoup, à peine une cuillérée à café. Le résultat était intéressant. Rose avait toujours procédé de cette manière. En pâtisserie, mais aussi avec les simples. Elle respectait toujours scrupuleusement les indications et invariablement, elle ajoutait une pincée de çi ou alors de ça, pour renforcer l’efficacité de la potion ou lui donner un goût plus agréable… Elle procédait d’une manière très intuitive et jusqu’à présent, cela lui avait plutôt réussi.


Rose remarqua sa surprise lorsqu’elle évoqua les chaussures, mais visiblement sa soeur était atteinte d’un mal assez similaire. Elle eut un sourire amusé à ces réflexions bien masculines.


- Effectivement, il y a de grandes différences… J’aime les boots, mais ça ne veut pas dire que tous me plaisent.


Si Zachary remarqua quelque chose, il eut la délicatesse de n’en rien dire. Elle continua à boire son breuvage à petites gorgées. C’est alors qu’il évoqua Bill. Au début, elle le considéra avec une certaine perplexité. Il était étonnant de baptiser un journal intime… Son esprit fit volte face l’instant d’après, se disant que chacun faisait bien ce qu’il voulait. Il avait commencé ce journal alors qu’il était enfant, lui avait-il dit. Il avait sans doute eu plus de facilités à s’exprimer en ayant l’impression de parler à quelqu’un... De son côté, Rose ne s’était jamais confiée, ni à un journal et encore moins à une soeur ou à une amie.


- Je n'ai jamais eu de journal intime. J’ai du mal à me confier, je crois que ce n’est pas dans ma nature.


Rose frémit en songeant à ce qu’elle aurait été susceptible d’écrire si elle avait possédé un tel journal. Assurément, elle n’était pas de ces gens qui se livrent, à croire qu’elle était née sous le signe de la carpe...


Zachary lui apprit qu’il jouait de la musique. Elle hocha la tête lorsqu’il évoqua ses instruments de prédilection. Rose n’avait montré de dispositions ni d'intérêt particulier pour la musique, elle préférait en écouter.


- Je n’ai jamais joué d’un instrument. Je suis bien trop maladroite...


Et c’était peu de le dire ! Une vraie catastrophe. Il était heureux qu’elle n’ait jamais fait de musique. Un loisir bien trop onéreux de son point de vue…


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Jeu 15 Nov - 22:03

En plus de ses études, Rose l’informa qu’elle travaillait bénévolement à la fondation Ivanov, un orphelinat situé dans le quartier de Lewisham, si ses souvenirs étaient bons. L’établissement avait la particularité d’accueillir aussi bien les enfants humains que les surnaturels et disposait d’une filière éducative. Il approuva son initiative d’un hochement de tête étant personnellement peu à l’aise en compagnie d’enfants, ce qui lui avait d’ailleurs fait refuser un poste d’agent en bibliothèque municipale puisqu’il aurait été affecté au pôle enfants et adolescents. Non pas qu’il n’appréciait pas les enfants, il ne savait juste pas comment s’y prendre, et ils pouvaient s’avérer tellement imprévisibles…


Le bénévolat de sa sorcière n’expliquait cependant pas de quelle façon elle subvenait à ses besoins. L’information ne tarda pas à arriver puisque Rose semblait avoir saisi la principale raison de son interrogation. Un peu d’argent de côté suite à l’héritage laissé à la mort de sa mère couplé au fait qu’elle n’était pas une grosse dépensière. Les études étaient souvent onéreuses mais la jeune femme semblait suffisamment avoir le sens des responsabilités et la tête sur les épaules pour gérer correctement son budget.


« Tant que vous pouvez vous faire plaisir de temps en temps. »


Sa proposition de lui apprendre la préparation des muffins l’amusa et il secoua vigoureusement la tête en répondant le plus honnêtement du monde.


« Vous n’avez pas idée de ce dans quoi vous vous engagez, miss Pepperpot. Mon four n’est en rien responsable de mes échecs, il fonctionne très bien. C’est l'apprenti pâtissier qui a un problème. »


À sa réflexion sur l'obsession d'Esther pour les sacs et son incompréhension face à cette manie, Rosa alla dans le sens de sa soeur. Oui, il y avait bien une différence de caractéristiques entre toutes ces appellations et la jeune femme se hâta d'étayer ses dires en prenant pour exemple sa préférence en matière de chaussures. Zachary croqua un autre morceau de muffin et pencha la tête sur le côté, en pleine réflexion.


« Je vois ce que vous voulez dire. Je pense simplement qu'il m'est difficile de comprendre ces passions qui ne sont pas les miennes, même si je les respecte, cela va de soi. »


Après tout, lui adorait se procurer des carnets, parfois pour y écrire, parfois juste parce que le design lui plaisait, sans réelle nécessité derrière cet achat impulsif. Qu'est-ce qui faisait qu'il préférait ça aux sacs ou aux chaussures ? Mystère de la nature humaine et des goûts de chacun. D'ailleurs, en parlant de journal intime, terme qu'il n'employait jamais au passage, la jeune sorcière déclara qu'elle n'en avait jamais possédé un seul n'étant pas de nature à se confier.


« Je comprends, même si je ne vois pas strictement Bill comme un confident pour tout vous dire, mais aussi comme un moyen alternatif de me souvenir de certaines choses. Et je dirais aussi que, c'est en couchant sur papier ses pensées que l'on parvient plus facilement à se comprendre soi-même ; pas tout de suite, c'est évident, mais en relisant des passages plus tard, on se permet une meilleur analyse de ce que l'on est. En ce qui me concerne, tout du moins. »


Outre le fait qu'il était habitué depuis qu'il était en âge d'écrire de consigner tout ce qu'il souhaitait dans ses carnets, cet apprentissage de lui-même était l'une des motivations qui le poussait à poursuivre encore aujourd'hui. Sans compter le fait qu'il y avait pris goût.


Lorsqu'il évoqua jouer de la musique, Rose l'informa que pratiquer un instrument n'était pas dans ses cordes, allant jusqu'à mettre cela sur le compte de sa maladresse. Zachary secoua la tête en souriant.


« Je ne crois pas que votre prétendue maladresse en soit la raison. À mon sens, vous n'en ressentez simplement pas l'envie. Regardez donc vos muffins ! Malgré le fait que vous affirmiez être maladroite, vous êtes pourtant capable de préparer ces délicieuses pâtisseries tandis que j'en suis incapable. Le succès de nos entreprises repose en grande partie sur notre motivation réelle à vouloir les réaliser plus qu'à nos propres dons. »


Et en parlant de dons, Zachary se dit qu'en tant que son initié, il lui faudrait au moins savoir quelle magie Rose manipulait. Il avait bien une idée de la nature de cette dernière mais il était souhaitable d'en avoir la confirmation, et comme la jeune femme ne se décidait pas à en parler, il décida d'amener le sujet sur la table.


« Cela me fait penser que je ne sais toujours pas quelle sorcière vous êtes, miss Pepperpot. Puis-je me permettre de vous demander si vous manipulez un quelconque élément ? À moins que votre magie soit d'une autre nature ? »


L'heure de vérité.


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Ven 16 Nov - 0:02

Sa réponse amena un léger sourire sur les lèvres de Rose. Comme toutes les jeunes femmes de son âge, elle aimait s'offrir des choses, le plus souvent des livres, des vêtements ou quelques babioles, mais savait qu'elle devait se montrer raisonnable. Ou alors, il fallait renoncer à faire des études... Cela ne l'empêchait pas de craquer de temps en temps pour une jolies paires de chaussures, mais de manière générale, elle contrôlait plutôt bien ses envies.


- Parfois...


Visiblement, le défi était d'importance. A le voir secouer sa tête ainsi, il y avait un problème.Sa mimique était si drôle que Rose ne put que rire.


- Si vous le dites, Mr Reed. Tentez le robot la prochaine fois, juste pour voir le résultat.


Il semblait ne pas avoir ce genre de passions inavouables. Rose haussa des épaules. Elle adorait les chaussures, trop peu considérées de son point de vue. Rien que d'y penser...


- D'ailleurs, j'ai vu une paire de Doc Martens argent à paillettes... Autant ne plus y penser... Les quelques livres d'herboristerie que j'ai acheté ont bien grevé mon budget...


Maintenant qu'elle y avait songé, elle avait du mal à extraire ces chaussures de son esprit. Autant se dire qu'elles avaient été vendues. C'était encore le meilleur moyen de passer à autre chose.


Son explication la laissa dubitative. Se souvenir de certaines choses ? Se comprendre soi-même? Tous ces mots était bien trop effrayants pour Rose qui ne se situait pas dans l'analyse, mais qui aspirait de toutes ses forces à l'oubli. Elle se força à dire quelque chose pour que la discussion ait un semblant de normalité.


- Je comprends.


Sa réflexion la laissa perplexe et puis elle se mit à rire, songeant à tout ce qu'elle avait cassé.


- Vous y croirez peut être davantage lorsque vous me connaîtrez mieux. La pâtisserie, c'est facile. Enfin de mon point de vue ! Si, je vous assure ! La musique... c'est déjà beaucoup plus compliqué. Les instruments sont fragiles. Bref...


Rose s'était progressivement détendue tout au long de cette discussion assez légère et se tendit brusquement lorsque vint la question suivante. Elle eut un moment d'hésitation, se demandant si Zachary l'avait habilement manipulée pour en arriver là. Connaissant peu l'homme, il était difficile de le savoir... Sa question était tout de même légitime. Elle décida au bout de quelques instants qu'il était normal qu'il ait cette information. Sans doute était-elle un peu sur les nerfs...


- L'eau.


Il l'avait peut être deviné s'il avait été suffisamment attentif.


Elle but une gorgée de thé et poursuivit d'une voix claire.


- Enfin... C'est plutôt l'eau qui me manipule.


Elle avait lâché les derniers mots du bout des lèvres. Il s'agissait d'un sujet si difficile à aborder... Craignant sa réaction, elle ne put croiser son regard. Et s'il se moquait d'elle ? Pire. S'il la dénigrait?


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Ven 16 Nov - 1:57

Le robot de cuisine. En voilà une idée qu'il n'avait pas exploitée, il n'y avait même pas songé une seule minute. Il doutait fortement que cela fasse la différence ; le robot pétrissait la pâte mais quant au choix des ingrédients et des proportions, la tâche lui revenait. Mais, après tout, pourquoi pas ? Il hocha lentement la tête pour acquiescer.


« Ma foi, j'essaierai. Il me faudra faire l'acquisition d'un robot, cela étant dit, je n'en possède pas. »


Il ne cuisinait pas suffisamment pour rentabiliser son achat mais si son utilisation lui permettait d'être un peu moins manche en terme de pâtisserie, il était prêt à dépenser un peu d'argent pour cet ustensile de cuisine et qui sait, ce serait une motivation supplémentaire pour passer un peu plus de temps derrière les fourneaux.


La passion de la jeune femme pour les chaussures était vive, et il sentit une pointe de frustration dans sa voix en lui expliquant ne pouvoir en acheter une certaine paire qui lui avait tapé dans l'oeil en raison d'un budget trop serré.


« Les livres sont ce qu'il y a de plus onéreux durant les études en effet, et il n'est pas toujours facile de trouver ce que l'on cherche à la bibliothèque malgré son fonds considérable. Ce qui me fait penser que j'ai chez moi quelques carnets de notes qui pourraient vous intéresser. J'ai moi-même beaucoup étudié les plantes et leurs propriétés, peut-être y trouveriez-vous un intérêt pour vos études. »


Zachary, toujours prêt à rendre service, même lorsqu'il tentait de se convaincre qu'il ne s'investirait pas auprès de Rose plus que son devoir d'initié. L'étude des simples en faisait partie non ?


Son monologue la laissa de marbre mais le bibliothécaire ne s'en offusqua pas. Il avait une relation toute particulière avec Bill, cet ami imaginaire qu'il s'était inventé durant ses années d'enfance, son seul ami d'ailleurs. La vie dans la communauté de jadis n'avait pas été facile et le jeune garçon qu'il était n'avait que très peu quitté la demeure familiale avant son déménagement pour Londres. Bill avait été à la fois un confident, un exutoire et il l'était encore aujourd'hui.


Rose se mit à rire en lui assurant qu'elle était véritablement maladroite et qu'il finirait par s'en rendre compte bien assez tôt. Zach lui sourit en retour.


« Je reste persuadé que vous noircissez le tableau. Mais soit, j'attends de voir pour me faire ma propre opinion. »


Elle se rembrunit quand il la questionna sur ses pouvoirs magiques. Il avait touché un point sensible mais il s'agissait d'une question légitime. Leur entrevue avait pour but de leur permettre d'apprendre à se connaître un peu mieux, et savoir ce qu'elle manipulait en faisait partie. Il ne fut alors pas surpris quand elle l'informa qu'elle était affiliée à la magie élémentaire de l'eau. Tout concordait, la fontaine glacée, le thé... Bien sûr, il n'avait aucune preuve de ce qu'il avançait mais cela ne pouvait être une coïncidence. Comme si elle avait lu dans ses pensées, elle précisa dans un souffle que l'eau n'en faisait qu'à sa tête avec elle. Etait-ce donc cela, la chose qui la tourmentait et dont Aliana lui avait conseillé de parler ? Son regard fuyant semblait parler de lui-même.


Bref moment de silence. L'initié considéra sa sorcière et esquissa un léger sourire qui se voulait compréhensif.


« N'ayez aucune crainte, Rose, je ne suis pas là pour vous juger mais pour vous aider. Je sais que vous ne me connaissez pas, mais je suis votre initié et vous pouvez me faire confiance. Désirez-vous en parler ? »


Il ne la forcerait pas, la décision lui en revenait. Il était d'ailleurs tellement focalisé sur le ressenti de la jeune femme qu'il ne remarqua même pas qu'il l'avait appelée par son prénom...


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Ven 16 Nov - 18:18

Elle eut un léger sourire lorsqu'il acquiesça.


- Si ça peut vous permettre de cuisiner, ce serait une solution... Enfin, c’est juste une idée. Willow, ma sœur, ne jure plus que par son robot depuis qu'elle s'en est acheté un.


Rose hocha la tête lorsqu'il confirma que les livres étaient très onéreux. La suite sut la surprendre. Il lui proposait spontanément de consulter ses carnets de note. Elle était curieuse d'y jeter un œil pour un tas de raisons. Déjà pour voir quelles pouvaient être ses connaissances et comment il avait organisé ses recherches. A le voir, elle pressentait que tout devait être méticuleusement organisé.


- J'ai récupéré les notes de ma mère. Elle était pointue dans la connaissance et l'utilisation de simples, mais les vôtres pourraient être utiles. Alors, pourquoi pas...


Elle voyait bien à son expression qu'il ne la croyait pas et eut un sourire désabusé.


- Faites, faites...


Tant qu'il ne venait pas l'enquiquiner ensuite... Elle pourrait toujours lui dire : "Je vous l'avait bien dit !" Et de lui rire au nez !


La surprise de l'entendre l'appeler par son prénom lui fit lever les yeux. Il ne s'en était pas rendu compte et enchaîna, lui demandant si elle voulait "en parler". Ce n'était pas le cas et la jeune femme aurait bien aimé lui répondre  : "Pas le moins du monde !". Rose contrôla néanmoins son agressivité, verbalisant ce qu'elle ressentait avec bien plus de délicatesse.


- Non, je n'en ai pas envie.


Elle soupira alors que le stress montait crescendo.


- Cependant, il le faudra bien, n'est ce pas ?


Zachary ne la laisserait pas le repousser, elle le savait. Il n'y avait qu'à voir le nombre de SMS qu'il lui avait envoyés avant qu'elle ne lui réponde... L'on ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas tout fait pour la revoir ! Dans quelle galère s'était-elle fourrée ? Cette idée lui coupa définitivement l'appétit. Elle posa le gâteau entamé sur la table basse, mais conserva son mug de thé entre ses mains devenues moites.


- Je ne sais pas comment commencer. Que voulez-vous savoir ?


Et de l'observer fixement. Elle lui avait dit qu'elle n'aimait pas se confier. Bah voilà, il fallait qu'il le lui demande expressément! Elle sentit l'agacement la gagner comme d'autres sentiments complexes et contradictoires. Crouyez-le ou pas, Rose ne voulait pas le repousser, mais c'était si difficile ! A l'instant, ils avaient parlé de simples, sujet où elle excellait et il fallait l'instant d'après évoquer ses manques, ses faiblesses, voire... ses hontes ?


C'est à ce moment précis que le conseil d'Aliana revint dans sa mémoire. Elle lui avait dit qu'il fallait faire confiance à Zachary, qu'il était en mesure de la comprendre... Avait-il vécu quelque chose de similaire ? La curiosité s'empara d'elle. Qu'avait-il vécu qu'il taisait ?


- Je suis désolée, c'est très difficile...


Ne sachant que dire de plus, elle but du thé.


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Ven 16 Nov - 19:22

Rose ne manquait pas d'arguments pour lui faire acquérir un robot de cuisine, à croire qu'elle possédait des parts dans la boîte qui les fabriquait ! Zachary sourit et acquiesça d'un hochement de tête.


« Si c'est votre soeur qui le dit... je verrai peut-être pour m'en procurer un. »


Étonnamment, elle accepta sa proposition de lui passer ses notes au sujet des simples. Le bibliothécaire avait plutôt pensé qu'elle aurait poliment refusé pour une raison ou pour une autre, mais cela l'intéressait.


« Dans ce cas, je vous les déposerai ou vous pourrez venir les chercher chez moi à votre guise, comme vous voulez. »


Elle l'invita un brin désabusée face à son scepticisme à constater par lui-même qu'elle était d'une maladresse sans nom. Zach opina du chef en une fausse révérence comme pour lui dire qu'il y comptait bien. Mais leur conversation, jusque là légère, prit un tournant bien plus sombre lorsqu'il lui demanda si elle désirait lui parler de ce qui la tracassait. Rose se referma immédiatement sur elle-même et déclara tout de go qu'elle n'avait pas envie de se confier à ce sujet. Ne lui avait-elle pas déjà dit qu'elle n'était pas ce genre de personne ? Pourtant, elle insinua qu'à terme, il lui faudrait bien cracher le morceau ce à quoi il acquiesça d'un signe de tête.


« Comment pourrais-je vous aider sinon ? Ni même savoir si je peux vous aider... Cela étant dit, je ne veux pas vous forcer à me révéler quoi que ce soit, et je comprends parfaitement que vous soyez réticente à cette idée. »


Elle reposa son muffin à peine entamé sur le plateau pour finalement lui demander ce qu'il voulait exactement savoir tout en le considérant fixement. Zach pouvait déceler toute la confusion dans son regard mélangé à une contrariété difficilement dissimulable. Il inspira longuement et expira tout autant, un peu démuni par la question. Que voulait-il savoir ? Il n'en avait aucune idée. Il avait lu entre les lignes et compris qu'elle avait quelque difficulté avec sa magie mais elle ne lui avait avoué que du bout des lèvres. Pouvait-il vraiment la mettre ainsi au pied du mur ?


« Ce que je veux savoir ou non n'a aucune importance. Je n'ai pas demandé à vous voir pour vous obliger à me révéler vos secrets mais pour savoir de quelle façon je peux vous aider en tant que votre initié et, plus important encore, si vous souhaitez mon aide. Parfois, parler à un inconnu peut faire du bien, même lorsque l'on n'est pas habitué à se confier. »


Ses paroles le firent réfléchir, et il eut soudainement honte de ne pas mettre ses propres conseils en pratique. Était-ce seulement le bon moment ? Devait-il montrer l'exemple en lui révélant sa première expérience d'initié ou au contraire, est-ce que cette soudaine révélation n'allait pas déstabiliser encore plus la jeune sorcière ? Et alors qu'il s'interrogeait, Rose brisa le silence pour s'excuser une nouvelle fois.


« Je comprends. Je donne peut-être l'impression d'être parfaitement à l'aise et sûr de moi, mais je peux vous assurer qu'il y a des sujets qu'il m'est pénible d'aborder. Croyez-moi. »


Si la curiosité la poussait à le questionner dans l'optique d'un échange équitable, il se livrerait. Il n'avait plus le choix.


Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Ven 16 Nov - 22:58

Elle n'avait pas envie de jouer à l'intruse. Son intuition lui soufflait qu'il lui ferait sans doute découvrir l'endroit où il vivait et cette idée lui suffisait.


- Je ne connais pas votre adresse. C'est comme vous voulez, cela n'a pas grande importance.


Zachary prit la parole. Rose l'écouta sans mot dire, considérant ses arguments. Elle avait du mal à croire que lui aussi luttait contre des démons. A le voir si sûr de lui, ça lui paraissait ubuesque. Reste qu'il n'avait pas tort. Il ne pourrait lui venir en aide si elle continuait de se taire...


Bon sang, que faut-il faire ?


Willow l'aurait su, elle ! Elle savait toujours comment réagir, c'était sa grande force.


Rose coinça le tissu de sa robe entre ses doigts, faisant de petits plis qu'elle faisait se chevaucher pour aussitôt tirer dessus. Un geste répétitif qui n'avait pas d'autre but que celui d'occuper son esprit. Elle finit par murmurer quelques mots. Sans doute Zachary devrait dresser l'oreille pour les percevoir. Rose n'avait pas l'intention de parler plus fort, ni se répéter. C'était déjà bien assez difficile de s'exprimer. Et s'il était en mesure de l'entendre, c'est qu'il avait une bonne ouïe, mais il pouvait également se rapprocher. A lui de voir.


- Je suis handicapée.


Elle se tut de longues minutes avant de poursuivre.


- Depuis que... ma mère a été tuée... Je suis détraquée. Rien ne va. J'ai travaillé très fort pour y arriver mais...


L'appréhension montait, elle inspira un grand coup.


- J'en suis incapable. Enfin... de me contrôler. Je provoque des catastrophes, je fais n'importe quoi. J'ai gelé la serre une fois. J'ai inondé la cuisine aussi. Et puis, des canalisations d'eau ont... éclaté. J'ai... c'est moi qui ait gelé la fontaine de la bibliothèque universitaire.


Voilà, elle avait avoué sa faute. N'ayant pas le courage de regarder si son thé s'était mué en glace, elle posa le mug sur l'accoudoir de son fauteuil. Rose finit par planter son regard dans celui de son interlocuteur et lui balança le reste à la tête. C'était ça qu'il voulait, hein ?


- Je suis la honte de mon coven, Mr Reed. Vous devriez demander à la Régente de vous délier de moi. Si j'étais vous, c’est ce que je ferais. Elle m'a l'air d'être une femme compréhensive. Elle est au courant pour... moi. La Régente de mon coven lui a écrit. Alors... Je pense qu'elle accédera à votre requête.


Il devait être content, elle avait été tout à fait franche et honnête. Il allait sûrement se relever et s'en aller. Elle l'espérait d'ailleurs. L'homme avait l'air d'être compétent et très gentil. Il ne méritait pas d'avoir une sorcière pareille ! Qui aurait mérité ça ?


Elle se sentit mieux qu'elle ne l'aurait cru. Les mots étaient sortis et le ciel ne s'était pas effondré sur se tête. Elle avait honte, mais bon... Tout était sorti.


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham Sam 17 Nov - 0:01

Rose souligna le fait qu'elle ne connaissait pas son adresse, ce qui signifiait qu'elle n'avait rien contre venir jusque chez lui.


« J'habite au 10 Bramerton St, dans le quartier de Chelsea. Vous pouvez passer quand vous le souhaitez en dehors de mes heures de travail. »


Une façon de dire qu'il était très souvent chez lui lorsqu'il ne travaillait pas, et avait très peu de vie sociale. Mais cela lui convenait très bien, Zachary avait toujours été quelqu'un de solitaire.


Et finalement, après l'avoir écouté en silence, la jeune sorcière se lança. Sa voix portait peu, aussi faible qu'un murmure, ce qui obligea l'initié à réduire l'espace qu'il y avait entre eux pour comprendre ce qu'elle racontait. Il s'efforça de garder une expression faciale la plus neutre possible pour éviter qu'elle ne traduise son ressenti de façon erronée... lorsqu'elle se déciderait à le regarder, puisque pour l'heure, elle s'était perdue dans la contemplation des plis de sa robe. Zach ne pouvait pas vraiment le lui reprocher, elle décidait de faire un gros effort sur elle-même afin de lui confier son problème.


Car un problème, elle en avait un, conséquent qui plus est. Son pouvoir magique lui échappait depuis la mort de sa mère, ce traumatisme l'empêchait de contrôler sa magie et celle-ci se manifestait sans crier gare, provoquant moult catastrophes. Ainsi, il avait vu juste concernant la fontaine de la bibliothèque.


La jeune femme marqua une courte pause mais il pressentait qu'elle n'en avait pas terminé. Mieux valait pour lui garder le silence jusqu'à ce qu'elle ait entièrement vidé son sac. Elle planta alors son regard bleu azur dans le sien et la suite lui laissa un goût amer dans la bouche. Rien n'aurait été plus simple pour Zachary de suivre le conseil de Rose et de demander l'annulation de leur lien. Cette situation compliquait les choses, il en était conscient, il savait qu'il devrait se montrer bien plus présent qu'il ne le souhaitait au départ. Quand bien même cela bouleversait ses plans, Zach n'était pas homme à fuir ses responsabilités, encore moins à abandonner quelqu'un dans le besoin. Pour qui donc le prenait-elle ?


Heureusement pour eux, il n'était pas dans la personnalité du bibliothécaire de s'emporter et de réagir de manière impulsive. Du reste, Rose n'avait pas besoin d'entendre de reproches de sa part, elle s'en chargeait très bien toute seule. Zachary inspira profondément et chercha avec soin ses mots.


« Belle tentative, miss Pepperpot. Mais désolé de vous décevoir, vous allez devoir continuer à me supporter. »


Il esquissa un sourire et poursuivit.


« Je n'ai pas l'intention d'annuler quoi que ce soit, nous sommes liés à présent vous et moi, et c'est ensemble que nous trouverons une solution à votre problème. Notre problème. »


Il recula un tantinet pour se caler à nouveau contre le dossier du fauteuil, laissant ainsi à son interlocutrice le temps d'assimiler ses paroles.


« J'aimerais également ajouter que vous n'avez pas à avoir honte. Vous avez vécu un traumatisme et chacun réagit différemment confronté à la perte d'un être cher. Commencez par arrêter de vous en vouloir et surtout, ne prêtez pas attention à ce que l'on pourrait dire ou penser de vous. Cela ne fait qu'accentuer votre inquiétude et ne vous aide en rien, bien au contraire. »


Il planta son regard dans le sien, très sérieusement.


« Êtes-vous prête à me laisser vous aider ? »


Une question franche dont l'intonation traduisait toute la sincérité du jeune homme.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham

Revenir en haut Aller en bas
Du thé et des muffins au 45 Walham Grove, Fulham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Muffins pommes canelle
» Muffins chèvre/abricots secs
» Les cadavres ne mangent pas de muffins [Emily]
» Muffins aux fraises Tagada
» Pauline ⊱ Des muffins ou la vie !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Les Habitations :: Au Nord de la Tamise :: Chez R. Pepperpot-
Sauter vers: