RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Destiny

avatar

♦ Maître du Jeu ♦
compte fondateur



¤ AVATAR : /
¤ CRÉDITS : (c) lilie
¤ MESSAGES : 71
¤ POINTS : 37
¤ AGE : Je n'ai pas d'âge
¤ ZONE LIBRE : Je suis personne et n'importe qui.
Je suis vous. Je suis moi.
Peu importe l'âge.
Peu importe le sexe.
Peu importe la race.
¤ GROUPE : PNJ
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/02/2018


MessageSujet: Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie... Lun 12 Nov - 0:47


Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie...
Rp Aléatoire - ROSE PEPPERPOT & ZACHARY REED & DANIEL MORETTI




Être étudiante n'est pas toujours de tout repos. On est vendredi et Rose se retrouve, à la dernière minute, avec une recherche à rendre pour lundi à la première heure. On lui explique qu'elle trouvera toutes les réponses dans quelques bouquins qui se trouvent dans la bibliothèque universitaire. A croire qu'elle est liée à cet endroit ou alors, c'est à l'une des personnes qui y travaille. Le destin, des fois, il est difficile d'y échapper. Parce qu'il se trouve que c'est aussi un jour où Zachary travaille, entouré de livres et d'étudiants studieux... Pour la plupart. Une journée comme une autre qui a connu une certaine influence, sûrement à cause de la pluie qui ne s'est pas arrêtée de la journée.

Mais les heures passent, la bibliothèque se vide doucement de ses occupants avant que la nuit ne tombe. Faut dire qu'elle arrive vite à cette période de l'année. La pluie n'a pas relâchée son intensité et c'est un festival de parapluie que l'on peut apercevoir à travers la fenêtre, quand les gouttes veulent bien laisser un peu de visibilité. Il se fait tard maintenant, la bibliothèque devrait fermer ses portes dans une petite demi-heure alors que Rose, et quelques autres étudiants, très peu nombreux, sont encore le nez plongés dans leurs livres. C'est à ce moment que la porte s'ouvre soudainement, laissant apparaître un homme qui n'a plus l'âge d'être un étudiant. Quoique, avec les reconversions professionnelles en milieu de parcours professionnel, ce n'est pas impossible que le trentenaire ait des cours ici. Daniel est trempé quand il arrive, tout le monde ne pense pas à son parapluie apparemment. Et s'il est ici, c'est sûrement à cause de la vengeance, gentillette, d'une blonde qui a dû lui demander un livre en particulier. Il n'a pas réussi à lui refuser cette demande.

Chacun est donc dans ses recherches quand il est l'heure de fermer l'endroit. Zach se prépare à annoncer la fermeture quand une coupure de courant surprend tout le monde. Noir complet dans la bibliothèque, nuancé par quelques éclairages de téléphone portable. La fonction lampe torche sait se montrer pratique. Pas lieu de s'inquiéter, vue le temps de la journée, il est fort possible qu'une tempête proche est fait sauter les plombs du quartier. Sauf que, en regardant dehors, les lumières des habitations sont visibles. Ok, ce n'est que l'universitée qui est touché. Plutôt étrange d'avoir une surcharge quand les lieux sont quasi vides mais, pourquoi pas !

« J'aime pas ça. »

La voix tremblante d'un étudiant pas très rassuré. A l'aide de son téléphone, il éclaire ses pas pour se diriger vers la sortie et ouvrir les portes. Impossibles. Elles sont condamnées. Daniel pourrait bien essayer avec son côté loup mais, en réalité, il n'aurait pas plus de chance de réussir, comme si une barrière magique l'empêchait de l'ouvrir. L'étudiant panique, hurle à Zach de venir lui ouvrir. Il bosse ici, il doit bien avoir une clé ! Et c'est entre ces mots que, plus loin dans la bibliothèque, tout le monde entend le cri d'une étudiante. Le genre de cri à faire froid dans le dos. Celui qui exprime clairement toute la terreur et la douleur que l'on peut ressentir à un moment bien précis de sa vie : le moment où, justement, on perd cette vie.

L'étudiante est suspendue dans les airs, par des liens invisibles. De la magie, probablement. Cambrée, les yeux grands ouverts et sans la moindre parcelle de vie. Histoire de rendre l'ambiance un peu plus glauque, c'est un coup de tonnerre soudain, qui en fait tressauter quelqu'un, qui s'abat non loin d'un campus. L'éclair ayant donné assez de clarté pour mieux voir la scène, de manière très brève. Pour les plus attentifs, il aura été possible de voir que, au sol, en bas de ce corps en lévitation, quelques mots ont été écrits : « Ce soir, les sorcières vont mourir. »

A vous de voir ce que vous allez faire. C'est un problème de sorcières, si vous n'êtes pas concernés, vous n'avez a priori rien à craindre. Peut-être que le tueur – ou la tueuse – est à coté de vous ou, alors, il se cache pour mieux vous surprendre...


[Règle : Vous avez un contexte aléatoire qui vous met dans une certaine situation. Rien n'est défini, c'est à vous de jouer le reste et de voir comment vous allez vous en sortir. Ce compte n'a pas lieu d'intervenir à nouveau, c'est à vous de prendre le reste en main. Cependant, rien ne vous empêche, si vous bloquez, de faire une demande d'intervention. A vous de voir, aussi, l'ordre de passage.]


Revenir en haut Aller en bas
Daniel Moretti

avatar

☽Loup-Garou☾
Bêta du Nord



¤ AVATAR : Charlie Hunnam
¤ CRÉDITS : Isleys
¤ MESSAGES : 108
¤ POINTS : 39
¤ AGE : 30 ans
¤ ZONE LIBRE : RP 3/3 Ivana - Declan - Freya
A prévoir : Katniss, Milo
¤ GROUPE : Bêta, meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/05/2018


MessageSujet: Re: Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie... Mar 13 Nov - 0:52




Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie...

ft. Rose - Zachary - Daniel  





Est-ce qu'il peut réellement en vouloir à Jodie ? Il ne croit pas qu'elle ait vraiment de ce livre qu'on ne peut, soit-disant, que trouver dans la bibliothèque universitaire. Mais il lui doit bien cela, même si c'est juste pour l'ennuyer un peu. Puis, il paraît qu'il ne faut surtout pas contrarier une femme enceinte, surtout si c'est pour se retrouver avec un Alpha sur le dos qui sera blasé d'entendre qu'elle n'a pas eu son livre. Le temps de la journée n'avait pas été avec lui, il avait attendu que la pluie se calme en repoussant l'échéance le plus possible. En vain, l'heure de la fermeture approche et la pluie redouble toujours d'intensité. Tant pis. Il faut ce qu'il faut.

C'est en courant qu'il traverse la parcelle qui sépare sa voiture de l'entrée du bâtiment. Mais la course ne l'aura pas empêché d'arriver trempé quand il pousse les portes, un peu vivement, de la bibliothèque. Son premier réflexe est de se secouer mais, fort heureusement, il arrive à faire taire ce loup en lui pour ne pas faire une telle chose. Autant éviter d'attirer encore plus l'attention sur lui.

« Désolé. »

C'est ce qu'il glisse à l'homme qui semble surveiller cet endroit quand, dans le même moment, il referme la porte plus doucement derrière lui. C'est le plus discrètement possible qu'il s'enfonce dans les allées de livres. Et s'il sait se faire très discret, ce n'est pas le cas de ses baskets trempées qui laissent échapper un flo-flop à chacun de ses pas. Faudra repasser pour la discrétion... Le nez levé vers les indications, Daniel se retrouve dans une allée basée sur les sciences médicales. Il cherche, cherche encore sans trouver ce livre sur la grossesse qu'elle a demandé. Daniel soupire en se disant que tout cela ne sert à rien. Elle est médecin après tout, elle devrait déjà tout savoir, non ?

Voyant le temps tourné, Daniel se décide à retourner vers l'accueil pour demander de l'aide à la personne qui travaille ici. A peine le temps d'arriver dans sa direction que les lumières éteignent soudainement. Une chance, il y voit plutôt bien dans le noir. Merci à sa condition de loup-garou. S'il ne panique pas face à une coupure de courant, ce n'est pas le cas d'un des jeunes qui cherche à sortir avant de comprendre qu'ils étaient tous enfermés. Là, ça devient étrange. En temps normal, il aurait été rassuré le jeune homme mais, là, c'est un bruit dans le fond de la bibliothèque qui attire son attention. Un bruit qu'on ne peut pas décelé  sans être loup ou vampire. Il commence à s'approcher de cette direction quand un cri retenti. Là, il court, sans avoir besoin de moindre éclairage pour se diriger et arriver sur...

Le regard se lève sur une jeune femme qui semble sans vie, en lévitation. Il tend l'oreille pour s'assurer qu'aucun cœur ne bat : non, elle est bien morte. Le regard du loup se plisse, surtout quand son regard tombe sur un message au sol. Tout le monde semble rappliquer dans cette direction quand un éclair se fait voir de manière brève. S'il n'a aucune idée de ce qui se passe ici, il devient évident que les victimes potentielles vont être des sorcières et, pendant une courte seconde, il se demande si c'est son problème. Daniel a toujours eu à cœur de défendre les humains mais les sorcières ? Franchement ce n'est pas son souci. Un avis qui n'aurait pas changé s'il n'avait pas été entouré de personne aussi jeunes. Sorcière ou non, cette fille ne méritait probablement pas de mourir.

« Il y a d'autres sorcières avec nous ? »

Daniel ne regarde personne en particulier, semblant concentré sur le corps en lévitation. Pourtant, en réalité, c'est sur les différents rythmes cardiaques qu'il est concentré, pour savoir lequel va trésauter à sa question. Il ne croit pas une seule seconde qu'une sorcière va se dévoiler spontanément mais, un battement de cœur, ça ne ment que très rarement. Autant savoir qui risque d'être la prochaine victime pour éviter que ça n'arrive.


☽  A S Y L  ☾

Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie... Jeu 15 Nov - 10:09

Les semaines se succédaient et semblaient se ressembler. En ce vendredi, Rose avait appris qu'elle devrait rendre une note de synthèse pour le lundi à la première heure... La jeune femme réalisa bien vite qu'elle ne pourrait pas se dérober et prit le chemin de la bibliothèque universitaire.


Rose poussa la porte. Elle aperçut Zachary à l'accueil et fit un rapide geste de salutation. Après un sourire, elle le laissa à son travail et commença ses recherches. Elle fut bientôt complètement absorbée. Les livres s'amoncelaient sur sa table de travail et il était assez tard lorsque qu'elle leva le nez de ses carnets. Rose s'étira avant de jeter un oeil dehors. La pluie avait forci depuis l'après-midi. Il était à craindre que le temps ne vire à la tempête. La petite voix dans sa tête lui souffla que ce n'était pas si grave puisqu'elle devrait travailler sur sa note de synthèse... A cette idée, elle ne put que grimacer.


Son portable lui apprit que l'heure de la fermeture était proche. Elle avait commencé à ramasser ses affaires lorsque la lumière s'éteignit brusquement. Rose resta assise, attendant calmement dans le noir que le problème électrique soit résolu. Hélas, tout le monde n'est pas à l'aise dans l'obscurité. Rose le comprit lorsque les premières protestations éclatèrent suivies, de près, par des exclamations de panique. Zachary était mis à contribution, elle espéra qu'il pourrait calmer les étudiants les plus angoissés.


Rose demeura silencieuse, espérant que certaines personnes arriveraient à prendre sur elles et se calmer. C'est à ce moment précis qu'un cri aigu déchira les airs. Rose se retourna prestement vers sa source du bruit. Un éclair de lumière éclaira la bibliothèque au même instant et Rose aperçut, atterrée, le corps sans vie d'une femme en lévitation... Les mots écrits avec grande hâte la firent frissonner. Ce soir, des sorcières allaient mourir... La femme était une sorcière, une des siennes ! Stupéfaite, elle sentit l'angoisse prendre possession d'elle et respira de l'air à petite goulées, tentant de se calmer. Mis à part Zachary, personne ne connaissait sa véritable nature, il n'y avait pas de raison de paniquer. Zachary était son initié.


Spontanément, Rose glissa sous sa table de travail sans faire aucun bruit, son portable à la main. Elle avait compris qu'elle était en danger et comptait bien s'en sortir. Dans l'agitation ambiante, elle entendit nettement quelqu'un - un homme - demander s'il y avait d'autres sorcières dans la pièce. Avec l'angoisse, Rose faillit pouffer de rire. Croyait-il réellement qu'elle allait dire :


- Yes, je suis là ! Je suis une sorcière !


Et tout aussitôt de se retrouver dans l'état de la pauvre fille tout à côté ?


Elle n'était pas si bête, tout de même. Non, il était préférable de taire sa nature de sorcière et tout au contraire, de jouer à l'humaine. Cela n'était pas si difficile en définitive, cela faisait si longtemps que Rose jouait à ce petit jeu... Le plan n'était pas si mauvais, il y avait juste une couille dans le pâté. Rose ne savait absolument pas que l'homme qui venait de prendre la parole n'était pas humain au sens conventionnel du terme et qu'il possédait certains atouts propres à sa race bien utiles en de pareilles circonstances...


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie... Jeu 15 Nov - 12:23

Un vendredi comme tous les autres. Zachary avait pris son service à l'accueil à 15h comme de coutume pour voir défiler un flot d'étudiants venus effectuer quelques recherches avant un week-end bien mérité. Parmi eux, Rose. Elle l'avait brièvement salué d'un petit signe de la main en rentrant, auquel il avait répondu d'un hochement de tête accompagné d'un sourire. Ayant été sollicité par diverses demandes, le bibliothécaire avait effectué plusieurs allers-retours en magasin ainsi qu'entre les différents rayonnages pour permettre à tout un chacun de trouver ce dont il avait besoin. L'après-midi avait filé à toute vitesse et il n'avait pas eu une minute à lui pour aller discuter quelques instants avec sa sorcière.


Un bref coup d'oeil à l'horloge située au-dessus de la porte d'entrée lui indiqua qu'il restait moins d'une heure avant la fermeture. Plusieurs étudiants avaient déjà quitté les lieux tandis que d'autres en franchissaient le seuil à seulement quelques minutes de la fin, comme ce grand gaillard trempé de la tête aux pieds qui venait de débouler en trombe tout en s'excusant platement. Encore un qui sortait sans parapluie sous une pluie diluvienne... Zachary le rassura en lui souriant. Ça va, il n'avait pas arraché la porte non plus.


« Aucun souci. »


Les minutes s'égrenèrent. Avant de sortir, une étudiante lui rapporta un livre consultable uniquement sur place et qui avait pour thème les origines de l'écriture. Le bibliothécaire se leva alors pour disparaître quelques minutes dans la réserve histoire de ranger l'ouvrage. C'est à cet instant que l'électricité décida de se mettre en grève. La salle étant dépourvue de fenêtre, autour de lui c'était le noir total. Il sortit son téléphone portable de la poche arrière de son pantalon et activa la lampe torche pour se diriger entre les rayons et retourner vers l'accueil, pour entendre une fois sur place le bruit d'une porte que l'on tente d'ouvrir et les invectives paniquées d'un étudiant qui a perdu son sang froid. Un achluophobe ? S'avança dans sa direction, il comprit alors que la porte était verrouillée ; étrange puisque les issues étaient à verrouillage manuel, la coupure de courant n'en était pas la cause. Un canular d'Halloween à retardement ?


« Allons, ne paniquez pas, je viens vous ouvrir. »


Bref tintement d'un trousseau de clefs que l'on sort d'une poche. Deux autres personnes l'avaient rejoint, motivés par l'espoir de sortir. Eclairé par la lumière de son portable, Zachary identifia la bonne et l'inséra dans la serrure, pour constater qu'il avait beau la tourner dans tous les sens, la porte refusait de s'ouvrir si bien qu'il douta l'espace d'un moment de s'être trompé de clef. Non, c'était bien la bonne ; il n'en avait pas trente-six sur son trousseau de toute façon. Il renouvela donc l'opération mais n'obtint pas plus de succès.


Et retentit un hurlement à vous glacer le sang.


Le bibliothécaire manqua de lâcher son téléphone sous le coup de la surprise lorsqu'il se retourna vers l'origine du cri. Il s'agissait d'une voix de femme, à n'en point douter. Un mouvement de panique s'éleva des étudiants perchés à ses côtés, accentué par la foudre qui frappa le sol et éclaira l'espace d'une ou deux secondes la pièce d'une scène macabre. Un corps flottait dans les airs, il n'avait pas rêvé. Cependant, de là où il se trouvait, il lui avait été impossible d'identifier de qui il s'agissait, et encore moins de lire l'inscription au sol.


Instinctivement, il pensa à Rose. Se trouvait-elle toujours dans la bibliothèque ? Avec ses allées et venues, il était possible qu'elle ait quitté les lieux sans qu'il s'en aperçoive. Bon, ce n'était pas le moment de paniquer, même si l'atmosphère y était propice. Il se tourna alors vers les jeunes à ses côtés.


« Restez là où vous êtes, je vais voir ce qu'il se passe. Je suis sûr qu'il s'agit d'une mauvaise farce. »


Il n'y croyait pas une seule seconde, mais que pouvait-il dire d'autre ? Malgré la réticence à le voir s'éloigner, les élèves demeurèrent sur place en se resserrant les uns contre les autres. S'avançant, il devait d'abord s'assurer du nombre de personnes encore présentes dans les recoins de la bibliothèque. Il s'apprêtait à poser la question quand il entendit une voix forte demander aux sorcières présentes de s'identifier. Mais qu'est-ce qui se passait ici ? Il se saisit alors de son téléphone portable avec pour objectif d'appeler la sécurité et d'envoyer un message à Rose. Si ce qui se tramait ici avait un lien avec les sorcières, il devait savoir si elle était toujours là ou non.


Mais parviendrait-il seulement à passer un quelconque appel ?


Revenir en haut Aller en bas
Daniel Moretti

avatar

☽Loup-Garou☾
Bêta du Nord



¤ AVATAR : Charlie Hunnam
¤ CRÉDITS : Isleys
¤ MESSAGES : 108
¤ POINTS : 39
¤ AGE : 30 ans
¤ ZONE LIBRE : RP 3/3 Ivana - Declan - Freya
A prévoir : Katniss, Milo
¤ GROUPE : Bêta, meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/05/2018


MessageSujet: Re: Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie... Dim 18 Nov - 21:14




Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie...

ft. Rose - Zachary - Daniel  





Forcément, personne ne se désigne comme sorcière. Réaction qui peut sembler logique mais qui, dans le fond, est un peu stupide. Il est préférable de savoir qui va être la prochaine victime, plutôt que de soupçonner tout le monde. Une personne est plus facile à protéger que tout un groupe. Cela dit, il peut comprendre que s'il y a une sorcière, ou plusieurs, dans cette bibliothèque, elle ne va pas se dénoncer au premier venu. Bien que la personne qui ai commis le premier crime sait à qui elle s'en prend. Soit cette personne sait reconnaître les sorcières, soit elle a déjà fait une sorte d’enquête sur les gens présents. Daniel préfère la première théorie, ayant plus de mal avec l'idée que quelqu'un se renseigne sur un tas de personnes. Et, du coup, par élimination, Daniel aurait tendance à penser que l'assassin est soit une sorcière, soit un initié. Les seules catégories de personnes à pouvoir reconnaître spontanément une sorcière. Sauf que ça ne reste que de la théorie et, du moment qu'il ne dispose pas de plus de preuves ou d'autres éléments, autant garder ça pour lui.

Daniel jette un regard aux quelques étudiants qui restent groupés dans un coin de la bibliothèque. Le bibliothécaire leur a demandé de rester ensemble et c'est une bonne chose. Mettant les bruits qu'ils peuvent faire, le loup se concentre sur les autres bruits qui peuvent provenir de la bibliothèque. C'est finalement le cœur d'une autre personne qu'il entend et, doucement il s'approche de la table sous laquelle se trouve ce cœur qui bat. Une main sur la table, Daniel se penche pour faire passer sa tête sous le plateau.

« Bonsoir. » La voix est posée, de toute façon Daniel c'est le genre de mec à ne pas s'énerver et encore moins à perdre son sang froid en quelques secondes. « Il serait préférable de sortir de là-dessous, si tout le monde se regroupe c'est plus sûr. »

La dernière personne à s'être isolée était en train de flotter dans les airs maintenant. Si Daniel n'a aucune certitude, il y a quand même plus de possibilité que personne ne puisse s'en prendre à une sorcière si elle est entourée d'autres personnes. C'est très théorique mais, pour le moment, il n'a pas mieux à proposer. C'est sa main qu'il tend en direction de la jeune femme pour l'aider à sortir, si elle le désire. Dans cette attente, il continue de tendre l'oreille et laisse son regard dévier sur l'homme qui travaille ici.

« Vous avez réussi à passer votre appel ? »

Qu'il balance à travers la bibliothèque. L'écran allumé du portable était un bon indice pour prouver que l'homme s'en servait. La sonnerie caractéristique d'un appel qu'on passe, et qui est parvenu aux oreilles développées du loup est la confirmation : le bibliothécaire a cherché à passer un coup de fil. Aucune idée de s'il a réussi ou non.

« Et il reste quelqu'un, deux rangées plus loin dans cette direction. »

Et au vu du rythme cardiaque qui s'affole, Daniel mise plus sur un étudiant qui flippe que sur la présence d'un tueur froid. D'ailleurs c'est le point qui le perturbe un peu : il ne sent pas la présence d'une autre personne. Donc soit le tueur est capable de masquer sa présence, soit le tueur est déjà parmi le groupe d'étudiants qui s'est formé près de la porte. Une bande de jeunes qui, de leur côté, semblent commencer à perdre patience. L'un deux explique qu'il ne restera pas ici une seconde de plus. C'est à l'aide le la lampe sur son portable qu'il se dirige vers une table d'étude pour y prendre une chaise qu'il fait traîner à sa suite. Rapidement, il arrive devant les grandes fenêtres qui donnent sur l'extérieur. Quand il porte la chaise, c'est toute sa force qu'il y met pour fracasser la vitre... Sauf que rien ne se passe, hormis le fait que la chaise semble rebondir sur la vitre pour lui revenir en pleine tête. Il y a une plainte qui se fait entendre puis le bruit lourd du corps de l'étudiant qui s'écroule au sol. Sûrement un peu sonné par ce retour de chaise inattendu.


☽  A S Y L  ☾

Revenir en haut Aller en bas
Rose Pepperpot

avatar

∞ Sorcière ∞
Eau



¤ AVATAR : Freya Mavor
¤ CRÉDITS : Pinterest/Zachary Reed
¤ MESSAGES : 112
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : 1,58m / 52 kg
Etudiante
Bénévole à la Fondation Ivanov.

Fiche
Histoire
Liens
Fiche de rps
Téléphone
Maison
Grimoire
¤ GROUPE : Sorcière - Coven de Glastonbury (Pays de Galles)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 14/08/2018


MessageSujet: Re: Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie... Mer 21 Nov - 0:39

Réfugiée sous la table, Rose se sentait en relative sécurité. Dans le noir, elle se recroquevilla, ramenant ses jambes contre elle. Son portable était logé dans sa main, c'était son seul moyen de communiquer avec l'extérieur. Elle comptait bien le conserver.


Elle percevait l'inquiétude des personnes alentours et tenta d'y faire abstraction. La peur était contagieuse et le mieux était de prendre sur soi. Et soudain d'entendre une voix tout près de son oreille. Avec la surprise, elle sursauta. Qui aurait pu croire que quelqu'un l'aurait trouvée ? C'était incompréhensible ! Ne sachant que dire, elle resta figée alors que son coeur s'emballait. Et d'inspirer un grand coup pour tenter de reprendre le contrôle. Elle réalisa brusquement qu'il s'agissait d'un homme. Sa voix était posée, en rien menaçante. Comment lui faire confiance ?


- Bonsoir...


Réalisant que l'homme avait révélé sa cachette, elle comprit qu'il lui faudrait en sortir. Elle ne se sentait pas très à l'aise avec cette idée. Surtout que la fille en lévitation était tout près...


- Comment avez-vous...


Elle se tut, réfléchissant à cette curieuse coïncidence. Comment avait-il su où elle se trouvait au juste ?


- Je me sentais en sécurité ici.


Rose avait murmuré sa dernière réponse d'un ton las, comprenant qu'il lui fallait à présent sortir de sa cachette. Et pour aller où ? Rejoindre le troupeau ? Elle envisagea un instant de gagner la remise et renonça à ce projet lorsqu'elle comprit qu'il n'y avait sans doute aucune issue. Et si on l'y trouvait, il lui serait difficile de s'en échapper... Le mieux était encore de sortir et d'attendre... Zachary était tout près... Elle n'était pas démunie.


Rose changea de position, ce faisant, elle heurta une main brandie vers elle dans l'ombre. Un ennemi n'aurait pas agi de cette manière, c'était un geste trop spontané. Sans trop réfléchir, elle saisit cette main pour sortir de dessous de la table, se faisant la réflexion qu'elle était bien plus grande que la sienne. Et de la lâcher après s'être relevée. Rose était plutôt tactile, mais cet homme-là, elle ne le connaissait pas.


- Merci...


Maintenant qu'elle était sur ses pieds, elle se demandait où pouvait bien se trouver Zachary. Il lui sembla que l'homme tout à côté d'elle l'interpellait. Elle devina que son initié était pour le moment accaparé par les étudiants effrayés et n'osa pas le déranger... Il fallait attendre en gardant son sang froid. Et elle d'éviter le regarder dans la direction de la fille... Ca fichait trop les jetons. C'est dans ces circonstances que les premières réactions de panique se manifestèrent. Rien que de très humain. Une chaise lancée contre une vitre pour retrouver la liberté, le salut sans doute.


Rose décida de garder le silence alors qu'un gémissement parvenait à ses oreilles et sitôt après le bruit d'un corps qui s'écroule. Après un bref soupir, Rose rejoignit l'étudiant malchanceux. Elle s'agenouilla près de lui, le rassurant avec quelques paroles. Au toucher, son crâne présentait une grosse protubérance, aussi grosse qu'un oeuf. Il s'en tirait à bon compte même s'il demeurait un peu k.o.


- Restez allongé... Je vais rester avec vous.


Revenir en haut Aller en bas
Zachary Reed

avatar

∞ Initié ∞



¤ AVATAR : Gaspard Ulliel
¤ CRÉDITS : Pinterest
¤ MESSAGES : 75
¤ POINTS : 52
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : • 1m81
• 74kg
• Aristocrate britannique

Fiche
Historique RP
Téléphone
Liens
Chronologie
¤ GROUPE : Initié - Coven de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 16/09/2018


MessageSujet: Re: Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie... Mer 21 Nov - 18:44

De la même manière que la porte de la bibliothèque refusait de s'ouvrir, les appels que Zachary tentait de passer aboutissaient sur le néant. Une tonalité, le début d'une sonnerie qui avortait rapidement, rien d'autre. Sur l'écran du téléphone, l'icône de l'opérateur était pourtant bien affichée, signe qu'il y avait du réseau, mais il lui était tout simplement impossible de joindre l'extérieur. Sans se départir de son calme, le bibliothécaire décida d'envoyer tout de même un message à Rose pour lui demander où elle se trouvait, juste au cas où, bien qu'il doutait fortement qu'elle reçoive quoi que ce soit.


Un peu plus loin, alors qu'il poursuivait son chemin en direction du corps en lévitation, la même voix forte qu'il avait déjà entendue s'éleva à nouveau, à son adresse cette fois. Comment cet homme avait-il compris qu'il venait d'essayer de passer un appel ? Il devait avoir une très bonne ouïe, la distance qui les séparait aurait empêché quiconque d'entendre quoi que ce soit. Un surnaturel ? Sans doute. Loup-garou ? Possible. Zachary n'en avait encore jamais rencontré, officiellement du moins puisque sa condition d'initié ne lui permettait pas pour autant d'identifier les autres surnaturels, mais il avait lu à leur sujet.


« Non. Il est probable que les lignes soient coupées. »


Il réfléchissait à une tout autre hypothèse mais se garda bien d'en dire davantage tant qu'il n'avait pas plus de précisions sur ce qui se passait et sur l'identité de l'inconnu. Éclairé par la lampe torche de son téléphone, il arriva sur les lieux du crime et balaya la scène d'un faisceau lumineux. C'est ainsi qu'il le vit, le message laissé au sol. Ce soir, les sorcières vont mourir. S'il n'était pas du genre à paniquer, il sentit néanmoins son coeur se serrer légèrement. Il devait absolument savoir si sa sorcière se trouvait toujours ici. Un bref coup d'oeil à son téléphone lui indiqua que le texto était toujours en cours d'envoi. Une autre question l'assaillait : y avait-il d'autres sorcières parmi les étudiants ? Les trois près de la porte étaient des hommes, ce qui les éliminait d'office en plus de les mettre vraisemblablement hors de danger. Restait-il quelqu'un d'autre ?


Coïncidence ou non, l'individu indiqua alors qu'il y avait quelqu'un d'autre dans cette direction. Difficile de savoir à quoi il faisait allusion dans le noir. Un autre élève, une sorcière, l'auteur de ce meurtre ? Aucun moyen de le savoir. Zachary fit alors le choix qui lui semblait le plus juste.


« Ne restez pas là-bas, rejoignez-nous près de l'accueil. »


D'autant que près de la porte, la tension venait de monter d'un cran. L'un des étudiants, dans un moment de panique avait saisi une chaise dont il s'était servi en une tentative foireuse de casserl'une des vitres. Mauvais plan. On ne brisait pas si facilement un double vitrage, encore moins lorsqu'il était protégé par un champ de force énergétique. Pour preuve, la fenêtre était intacte, pas même la moindre fissure causée par le choc violent. L'étudiant en revanche... Le bibliothécaire s'était immédiatement précipité lorsqu'il avait entendu le vacarme, trop tardivement. Quelqu'un se trouvait déjà à son chevet quand il le trouva.


« Rose ! »


Zachary était partagé entre deux sentiments différents ;rassuré de savoir enfin où elle était, inquiet qu'elle soit toujours à la bibliothèque. Il s'accroupit pour examiner au mieux l'étudiant imprudent et constater qu'il était sonné, en témoignait la bosse dont avait écopé son front. Quelle stupidité ! Il inspira pour éviter de perdre son calme et parla suffisamment fort pour se faire entendre des autres.


« Je vais demander à tout le monde de bien vouloir garder son calme et de se regrouper à l'entrée. Et plus d'initiative stupide comme celle-ci. Merci. »


Il allait poursuivre à voix basse à l'intention de Rose mais les mots ne franchirent pas ses lèvres. Au lieu de cela, il choisit de pianoter sur son téléphone et de montrer l'écran à la jeune femme.


« Avez-vous vu le message inscrit sur le sol ? Les sorcières sont visées. Vous pouvez ressentir leur présence ? »


Il jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule pour voir si personne n'approchait et pianota à nouveau quelques mots.


« L'homme qui a parlé à plusieurs reprises, je ne sais pas si nous pouvons lui faire confiance. Je n'en suis pas sûr mais c'est peut-être un surnaturel, un loup-garou, peut-être. »


Il ponctuait chacune de ses phrases écrites d'un rapide coup d'oeil vers Rose.


« Vous n'êtes pas en sécurité ici. Pensez-vous pouvoir réaliser un cercle de protection avec mon aide ? »


En agissant de la sorte, Rose s'exposait, c'était indéniable. Mais si le meurtrier, d'une façon ou d'une autre, connaissait déjà son identité, cela aurait au moins le mérite de la protéger un minimum le temps de trouver une solution pour se sortir de ce pétrin.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie...

Revenir en haut Aller en bas
Sorcière, sorcière, donne-moi ta vie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sorcière, Sorcière, fait gaffe à ton derrière !
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Frida [Sorcière]
» Gwelaly Lothalia [Sorcière & Voyageuse]
» Rp pour la sorcière immortelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Centre de Londres-
Sauter vers: