RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

No more secrets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 384
¤ POINTS : 77
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: No more secrets Jeu 25 Oct - 7:49

No more secrets

ft. Daniel Moretti - Freya Coleman



Rome… Ma ville natale... Mon âme... Toi seule parvient à apaiser les ténèbres qui hurlent en moi. Est-ce réellement un pêché si les ténèbres en question sont tournées vers les vampires ? Non, en revanche ça commence à le devenir lorsqu’elles se tournent également vers les Fratres. J’ouvre les yeux et me dirige vers un grand salon à moitié vide et complètement désordonné, pour me préparer un thé avant de m’asseoir sur l’une des seules chaises encore en état de la maison. Je jette un coup d’œil le long des murs sur lesquels j’ai placardé des centaines de feuilles dans tous les sens, avant de commencer à me remémorer la raison de ma présence ici ces trois derniers mois.

Tout débutait avec le nom d’un vampire donné par Alex Blackwood, l’un des cinq noms que je recherchais et qui m’avait enfin été donné après toutes ces années. J’ai fini par localiser le vampire en question, en Italie, et j’ai pris le premier avion pour Rome. Le soir-même je lui tombais dessus, et c’est presque automatiquement que j’ai décidé de mettre tous mes principes de côté. Au diable la libération de l’âme avec l’interdiction de faire souffrir les vampires… Je l’ai torturé à n’en plus finir. J’avais beau m’être préparée toute ma vie pour cet instant, mais le moment venu, j’ai laissé place à une autre moi. Trois lames trempées dans l’eau bénite étaient plantées dans le corps du vampire tandis que je commençais mon interrogatoire. Celui-là n’avait été qu’un éclaireur durant cette fameuse nuit, j’ai donc commencé par lui arracher les yeux avant de les lui faire avaler. Je n’allais pas tout de suite lui couper la langue avant d’avoir obtenu des réponses. Je voulais un autre nom... Un nom qui me permettrait d’éviter d’accumuler trop de dettes vis-à-vis d’un autre vampire. Et j’allais l’obtenir coûte que coûte.

J’ignore combien de temps s’est écoulé avant que le vampire ne disparaisse, mais ce furent les premiers rayons du soleil qui finirent par mettre fin à ses souffrances… ou du moins ce qu’il restait de lui. Un vampire de moins… et j’avais un deuxième nom. Je ne pouvais pas repartir tout de suite. Mais après ce que j’avais fait cette nuit, je ne pouvais pas non plus me rendre au Vatican avec les autres Fratres. C’est inconsciemment que mes pas me menèrent jusqu’à une ancienne maison abandonnée dans laquelle je n’avais pas remis les pieds depuis mon enfance… Je n’aurais jamais pensé y revenir un jour, mais c’est pourtant ici que j’ai passé les trois mois qui ont suivis.

Commençant tout d’abord par me focaliser sur le deuxième vampire, j’eus à peine le temps de retrouver sa trace avant que des Fratres ne me tombent dessus et me demandent de les suivre. J’entre alors au Vatican avant d’apprendre la terrible nouvelle : Declan Finnigan a été radié des EFL pour avoir protégé des vampires. Il a été recherché mais lui et toute sa famille sont portés disparus, présumés morts par un chasseur qui se serait lancé à la poursuite de tous les Finnigan. Seigneur… La dernière fois que j’ai vu Declan, ici même en Italie, il m’a parlé d’une menace qu’il avait reçue et qui l’inquiétait. Comment les choses ont-elles pu se passer si vite ? Declan… mort… Je ne peux pas le croire et je ne suis pas au bout de mes surprises. On me demande si j’étais au courant pour Kylian. Je leur réponds que je n’ai découvert que très récemment qu’il était en vie et que j’ai tout fait depuis pour l’éliminer depuis, ce qui n’est pas faux en soit. Je nie cependant avoir été au courant du fait que Declan protégeait Kylian. Mais je sais qu’ils auront quand même des doutes et qu’ils me surveilleront pendant un temps jusqu’à être certains que je fais bien mon boulot. Je ne peux pas retourner à Londres avant de les avoir convaincus, et je ne peux pas non plus me lancer à la poursuite de Declan afin de savoir si tout cela est vrai. S’il a la moindre chance d’avoir survécu à celui qui s’en est pris à lui, il aura cherché à disparaître pour être libre et je risque de mettre les Fratres sur sa piste en me lançant à sa poursuite. Mais si lui et sa famille sont réellement morts... Seigneur, je ne le saurai jamais. Rien n’est pire que de ne pas savoir.

Les semaines qui ont suivi, j’ai fait en sorte de passer mes nuits à chasser des vampires, afin que les Fratres finissent par en avoir marre de me surveiller. J’ai dû reporter l’exécution du deuxième vampire à plus tard, car je ne voulais pas qu’on me voit le torturer ou essayer de lui soutirer des informations. La nuit je m’occupais des vampires, et la journée je replongeais dans mes toutes mes recherches sur les Fratres afin de dénicher les responsables de la Saint-Patrick. Oui, ces accusations me sont toujours restées en travers de la gorge et il était temps que je découvre comment une chose pareille a pu se produire au sein de notre organisation. Mes allers-retours au Vatican se sont multipliés, chaque jour je revenais avec une pile de dossiers supplémentaires. Mais je savais que les dossiers n’étaient pas complets. Certaines informations manquaient et je devais mettre la main dessus. J’ai placardé des feuilles dans tous les sens, tenté de relier les affaires les unes aux autres. Ce n’est qu’au bout d’un mois et demi que je suis parvenue à faire un premier rapprochement entre deux affaires, puis de me retrouver coincée à nouveau. Il m’aura fallu un mois supplémentaire avant de déboucher sur une nouvelle théorie dont il m’est encore impossible de vérifier la véracité. Plus je cherche des réponses, plus je me rends compte que certaines choses sont louches. Comme si je n’avais déjà pas suffisamment remis en question mon appartenance chez les Fratres...

Je sais que je ne trouverai pas davantage de réponses avant de repartir à Londres. Il est donc temps pour moi d’en finir avec le vampire qu’il me reste et de repartir. Je finis par le surprendre au bout d’une ruelle, prêt à mordre une jeune femme. Je lui tire une balle dans la tête, avant de l’attacher fermement. Il se réveille lorsque les pointes de mon fouet commencent pénétrer la chair de son cou. Le moindre mouvement de travers et je lui arrache la tête. A ton tour de cracher le morceau, je veux un troisième nom. Mais celui-ci n’aura pas le temps de parler. En apprenant qu’il avait joué un rôle décisif dans la mort de l’un de mes parents, je n’ai pu retenir mes coups, encore et encore... Jusqu’à finir par lui éclater le crâne. Je finis par m’arrêter en constatant je ne sais combien de minutes après que je l’avais tué. Plus que trois… Je nettoie mes armes et les range, avant de me diriger d’un pas tremblant jusqu’à chez moi. L’Italie qui m’a vue grandir est en train de me voir changer. Il est temps pour moi de retourner à Londres. J’arrache toutes les affiches des murs et les remets dans ma valise, avant de me changer et brûler mes vêtements couverts de sang. Je me rends à l’aéroport et prends le premier vol à destination de Londres.

Le soleil n’est pas encore levé lorsque j’atterris. Instinctivement, je retourne à l’hôtel des Fratres, puisque c’est là que j’habite. Mais en avançant vers la porte de ma chambre, je m’arrête devant celle de Declan et lâche aussitôt toutes mes affaires avant de rebrousser chemin avec juste une veste à la main, et une carte. Je ne peux plus rester à l’hôtel des Fratres. Il est grand temps que je prenne mon propre appartement, mais ça attendra tout à l’heure.

Je m’éloigne progressivement de Londres afin de me diriger vers la forêt tandis que l’aube pointe à peine le bout de son nez. Pourquoi la forêt ? Parce que je dois absolument voir Daniel. Durant ces trois mois en Italie, je me suis tenue informée de tout ce qu’il s’était passé, et je sais que les tensions sont de plus en plus fortes entre les clans, notamment le clan d’Alex avec la meute de Nikolaj. Je n’ai pas l’intention d’arrêter de travailler avec Alex même si j’ai été la première surprise de ma décision, et je n’ai pas l’intention de mentir à Daniel non plus, d’autant plus maintenant qu’il ne reste plus que notre duo sur le quatuor que nous formions. Encore un peu sonnée par nos retrouvailles quelques peu déroutantes, j’avais tout juste eu le temps de lui dire que je faisais un aller-retour en Italie retrouver l’un des vampires dont j’avais retrouvé la trace. Il aura dû se douter que les derniers événements survenus par la suite avec Declan et Kylian m’auront retenue là-bas plus longtemps que prévu. Mais il m’avait indiqué un endroit pour le trouver, et cette petite carte était le seul objet que je possédais sur moi.

- Daniel ? Daniel !

Même avec un bon sens de l’orientation, il est un peu plus difficile que ce que je pensais de pouvoir me retrouver dans la forêt. Je finis enfin par tomber sur une habitation après des minutes qui m’ont paru des heures, et je m’avance discrètement, voulant être sûre que je ne me suis pas trompée d’endroit. C’est à cet instant que je me rends compte que j’ai laissé toutes mes armes à l’hôtel des Fratres. Bonté divine… Je vais chez loups et ma seule arme est une carte dessinée à la main ! Je n’ai pas la présence d’esprit de me dire que la plupart des loups ont leurs propres résidences dans le Nord de Londres. Faites que je ne me sois pas trompée d’endroit. Je m’avance discrètement afin de me rapprocher d’une fenêtre pour essayer d’y voir quelque chose…. J’aperçois un lit défait, un peu de nourriture éparpillée sur une table, mais il n’y a personne. En même temps, c’est un peu le risque quand on passe à l’improviste. La porte n’étant pas fermée à clefs, je prends l’initiative d’entrer quelques instants. Je veux juste vérifier si je suis au bon endroit. Seigneur, faites que je ne sois pas entrée chez un autre loup, ou encore pire, chez leur alpha. Bien que je ne le connaisse pas encore, je n’ai aucune envie de me retrouver nez à nez avec lui, tout simplement parce que je ne sais pas encore si je dois l’apprécier ou le détester. Après tout, je ne sais pas encore grand-chose de lui si ce n’est qu’il a transformé Daniel et qu’il est en guerre avec Alex. Je m’avance jusqu’au bout d’une table où je vois posé un poignard que je reconnais aussitôt. C’est celui avec lequel j’ai failli attaquer Daniel au moment de nos retrouvailles, enfin, concrètement c’est le sien, mais je ne m’étais pas aperçue que j’étais repartie sans. Je l’ai probablement laissé tomber au moment de le revoir.

Un sourire se dessine sur le coin de mes lèvres, rassurée de ne pas m’être trompée d’endroit. Je n’ai toujours pas la moindre idée de s’il s’agit d’une résidence principale ou secondaire, ni même s’il ne s’agit pas tout simplement d’une sorte de quartier général où tous les loups passent régulièrement. Mais j’imagine que si c’était le cas, il ne m’aurait sans doute pas envoyé là étant donné que les loups et moi ce n’est pas encore la grande amitié. Je n’ai qu’à simplement m’asseoir sur le lit et attendre qu’il revienne. Mais s’asseoir sur un lit quand on a passé la première partie de la nuit à torturer un vampire et la seconde dans un avion, autant dire que le manque de sommeil finit par me rattraper. Sans vraiment m’en rendre compte, je finis par m’allonger, puis par m’endormir.  
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Moretti

avatar

☽Loup-Garou☾
Bêta du Nord



¤ AVATAR : Charlie Hunnam
¤ CRÉDITS : Isleys
¤ MESSAGES : 107
¤ POINTS : 38
¤ AGE : 30 ans
¤ ZONE LIBRE : RP 3/3 Ivana - Declan - Freya
A prévoir : Katniss, Milo
¤ GROUPE : Bêta, meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/05/2018


MessageSujet: Re: No more secrets Jeu 25 Oct - 11:41





No more secrets

ft. Freya Coleman - Daniel Moretti





Quand Daniel avait quitté sa condition d'humain pour devenir un loup, il lui avait été demandé de ne pas parler de son sauvetage pendant un temps. Une vie de quelques mois en retrait de la civilisation pour ne pas risquer de tomber sur une de ses connaissances, surtout en sachant Freya et Declan en ville à ce moment-là. S'il avait accepté de ne rien dire c'était par reconnaissance mais, surtout, parce qu'il refusait d'être un danger pour qui que ce soit tant qu'il ne maîtrisait pas sa nouvelle condition. Et c'est dans cette retraite forcée qu'il avait hérité de cette petite baraque au milieu de la forêt, connue que de lui et de Nikolaj.

Aujourd'hui les choses ont bien changé. Vivre en reclus lui aurait bien convenu mais, Daniel était un bêta qui avait besoin d'être accessible. Il aurait pu rester dans cette baraque et laisser les gens galérer pour la trouver en cas de besoin mais, en réalité, il n'avait pas eu envie de dévoiler ce petit havre de paix qui pouvait servir de refuge quand il avait envie de se couper un peu du reste du monde. Il avait eu envie de garder jalousement ce lieu secret pour pouvoir s'y rendre quand le besoin s'en ferait ressentir. Pourtant, sans c'est la moindre hésitation qu'il avait filé les coordonnées de cette maison à Freya lors de leur dernière rencontre, et première depuis qu'il était devenu un loup. Parce que, jamais, elle ne pourrait le déranger. Jamais elle ne pourrait venir au mauvais moment !

Si l'ancien EFL possède un petit appartement sans prétention dans le nord de Londres, ça ne l'empêche pas de venir dans cette maison isolée de temps en temps. Et, de toute façon, quelques alarmes y ont été installées en cas d'intrusion pour qu'il soit rapidement au courant. Si ça faisait un petit moment qu'il n'y avait pas été, les événements de ses derniers temps lui avaient demandé de prendre un peu de recul et, c'est à cause de tout ce qui se passait que l'homme avait passé la nuit là-bas à cogiter. Les manipulations de Nikolaj avaient un peu de mal à être digérées. Si Daniel avait fait une croix sur l'éventualité de retrouver les EFL, c'était à cause de la Saint-Patrick et l'impression d'avoir été qu'un pion au sein d'une organisation. Ce n'était donc pas pour retrouver cette condition dans la meute du nord !

D'autres choses bougeaient pas mal ces derniers temps. Le clan de Calista était sur le point d'être décimé une bonne fois pour toute. Mais, ce n'était pas suffisant pour Nikolaj qui envisageait d'étendre sa guerre sur le territoire d'Alex. Et sur ce point, Daniel soupçonne que cette guerre ne soit pas uniquement par envie d'éradiquer les vampires. Il y voit quelque chose de bien plus personnel à cause d'une situation compliquée. Nikolaj a cette fâcheuse tendance à agir sur des coups de tête et Daniel craint que cette nouvelle vendetta ne soit pas assez travaillée. A Daniel de s'adapter à cette nouvelle situation et de faire en sorte de trouver des solutions pour qu'il y ait le moins de dégâts possible dans cette nouvelle bataille.

D'ailleurs, l'Alpha n'est pas le seul à agir de manière impulsive. Freya faisait de même. Un accord avec un membre du clan d'Alex – si ce n'est pas Blackwood lui-même – et voilà qu'elle prenait le départ pour l'Italie. Trois foutus mois d'absence où il n'avait que des nouvelles par intermittence grâce à des contacts qu'il avait encore dans cette ville. Il aurait pu l'accompagner ou même la rejoindre pour assurer ses arrières mais, en réalité, il avait pensé que cela aurait été plus mal perçu qu'autre chose. Tout ce qu'il avait pu faire, c'était de surveiller à distance comme il le pouvait sans trop griller le fait qu'il est en vie et qu'il s'est bien gardé de le dire aux EFL.

Il tourne un peu rond en rond dans cette maison au milieu de nulle part et, ça doit être pour cette raison qu'il s'était relevé de son lit pour avaler un truc rapide à manger. Une fois fait, c'est sous forme de loup qu'il a quitté l'endroit pour aller courir dans la forêt. Une longue course pour ne plus avoir à penser, pour laisser un tas de choses derrière lui et se concentrer sur ses pas et la fraîcheur avant le levé du jour. Épuisé mais un peu plus serein, il a retrouvé le chemin de la maison en se stoppant à quelques mètres de celle-ci. Le museau s'agite sous une odeur qu'il identifie rapidement comme étant celle de Freya. Impossible pour lui de sourire sous forme lupine, sinon c'est ce qu'il aurait fait alors qu'il s'approche lentement de l'entrée afin de s'assurer qu'il n'y a pas d'autres odeurs se mêlant à celle de son binôme.

La respiration lente et apaisée de Freya lui remonte aux oreilles comprenant qu'elle s'est endormie. Pas très prudent mais, en même temps, elle ne risque rien en ces lieux. Alors c'est sous forme humaine qu'il entre discrètement, enfilant un pantalon ample laissé sur le dossier d'une chaise dans ce qui sert de salon. Un court instant, il se pose devant l'encadrement de la porte pour y voir la femme dormir dans son lit. C'est con, il le sait mais, il ne peut pas s'empêcher de la regarder avec un sourire bienveillant, ravalant cette envie d'aller la couvrir avec la couverture ou de retirer cette mèche de cheveux qui vient barrer son visage en se soulevant à chacune de ses respirations. Il se fait un peu violence pour la quitter du regard afin de retrouver la cuisine où il prépare du café, fait griller quelques toasts et installer de quoi déjeuner sur la petite table de la cuisine.

Quand tout est en place, sans penser à mettre un t-shirt au passage, c'est dans sa chambre qu'il retourne. Doucement, il s’assoit sur le bord du lit et finit par succomber à la tentation de remettre cette mèche derrière l'oreille de Freya. Ça l'ennuie presque de devoir la réveiller alors qu'elle a l'air d'être bien dans ce sommeil. Mais c'est qu'elle serait capable de lui reprocher de l'avoir laissé dormir alors qu'il était rentré. Le loup passe sa main dans les cheveux de l'endormie, restant quand même sur ses gardes. C'est qu'il la connaît cette femme et qu'il parie assez fort sur le fait qu'elle s'est endormie sans le vouloir, autant dire que le premier réflexe à son réveil va être de se défendre. Par principe, par entraînement et parce que, des échos qu'il avait pu avoir, son séjour en Italie n'avait pas été de tout repose. Et ça ne loupe pas, elle se réveille à peine qu'il en est déjà à bloquer la main de Freya qu'elle a balancé dans un réflexe de défense ancrée en elle.

« Salut ma belle. » Il ne parle pas trop fort mais laisse passer un sourire. « ça ne te dérange pas si on déjeune un truc avant d'essayer de me frapper ? »

Daniel relâche la main de la femme quand il est assuré qu'elle vient bien de comprendre où elle est et avec qui. Les réveils un peu brumeux, c'est toujours dangereux quand la personne est une arme à part entière. Il se pousse un peu afin de lui laisser la place de se redresser. C'est qu'il aurait bien envie de lui dire qu'il est content de la voir, de savoir qu'elle est rentrée en un seul morceau. Il aurait même envie de la prendre dans ses bras pour s'assurer que cette venue est bien réelle, ou seulement pour se trouver une excuse pour pouvoir enfouir son nez dans ses cheveux et sentir cette odeur qui a toujours été rassurante. Mais ses envies et sa pudeur semblent être en désaccord alors, il ne fait rien et laisse à Freya son espace vital.

« Je suppose que tu dois avoir plein de choses à raconter pour en venir à t'endormir dans un endroit  inconnu... Et sans arme, en plus ! » Constations faite avec amusement mais qui n'en reste pas moins surprenante. « Mais, je te propose un café avant ? »



☽  A S Y L  ☾

Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 384
¤ POINTS : 77
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: No more secrets Dim 4 Nov - 0:40

No more secrets

ft. Daniel Moretti - Freya Coleman



Le confort d’un vrai lit, cela m’avait manqué. Je n’avais pas réellement tenu à rénover quoi que ce soit de la maison de mon enfance car je ne souhaitais pas que quiconque sache que je m’y étais trouvée. Pour la première fois depuis longtemps, je m’endors en baissant complètement ma garde dans un lieu qui m’est parfaitement inconnu. Mais à vrai dire, ce moment de répit qui est plus que bienvenue. Adieu les événements sanglants des derniers mois, les recherches plus que douteuses sur les Fratres, les questions sur l’âme et la conscience des vampires. Place simplement à la tranquillité. J’ignore si ce moment n’a duré que quelques minutes ou plusieurs heures, mais l’espace d’un instant, alors que je suis toujours endormie, il y a ce léger contact contre mes cheveux qui à vrai dire est bien loin de me déplaire. Mais il ne me faut qu’un instant pour comprendre que je suis revenue à la réalité et qu’il ne s’agit plus d’un rêve. Instinctivement, mon corps réagit pour se défendre avant même que mes yeux ne s’ouvrent, mais ma main est arrêtée en pleine lancée. La première chose que je vois ? Un torse nu et musclé, avant de remonter progressivement mon regard jusqu’au visage de son propriétaire. Daniel... Je reste figée l’espace d’un instant, avant de jeter un regard rapide dans la pièce afin de me remémorer où je me trouve. Je finis par me détendre en voyant l’air avenant de Daniel et esquisse un léger sourire suite à sa proposition de déjeuner avant que je n’essaie de le frapper.

« Désolée... Une mauvaise habitude à chasser. »

Mais ce sourire se transforme rapidement en une moue boudeuse en voyant son air amusé lorsqu’il souligne le fait que je me suis endormie et que je sois venue sans arme.

« Qu’est-ce qui te fait croire que... de toute façon je n’ai pas besoin d’armes pour te botter les fesses... Néanmoins, je dois bien admettre qu’avec cette bonne odeur de café et de toasts grillés, tu as des chances de prendre l’avantage. »

Je lui lance un regard joueur avant de me lever du lit. A vrai dire, une fois que tous mes doutes seront levés quant à sa nouvelle condition de loup, ça ne me déplairait pas de m’entrainer avec lui afin de découvrir sa nouvelle force. Nos entrainements étaient déjà rudes par le passé, je n’imagine même pas ce que cela donnera désormais. Mais pour l’heure, je ne peux résister plus longtemps aux bonnes odeurs qui viennent de la cuisine. Je suis stupéfaite de découvrir tout ce que Daniel a préparé alors que rien ne se trouvait sur la table lorsque je suis arrivée. C’est à se demander combien de temps j’ai dormi. Je dois bien avouer que cela me touche, d’autant que n’ayant rien avalé depuis la veille et que je suis affamée. J’attrape l’un de ses toasts grillés, avant de lui en tendre un également. J’avais oublié à quel point c’était si bon.

« Mmhh... Ils sont délicieux. »

Quoi ? La chasse ouvre l’appétit... Et les choses les plus simples sont parfois les meilleures. Un moment comme celui-ci, voilà bien longtemps que je n’en avais pas partagé avec Daniel et je dois avouer que cela m’avait terriblement manqué. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je suis venue le trouver. J’ai beau avoir été surprise lors de nos retrouvailles et partagée entre la joie de l’avoir retrouvé et la colère de ne m’avoir pas dit qu’il était encore en vie, Daniel est mon binôme et notre lien va bien au-delà de simples chasses entre Fratres, ce qui est d’ailleurs un problème dans notre métier... Nous sommes censés éviter de tisser le moins de liens possibles afin que les nombreuses pertes ne nous atteignent pas ou que nos ennemis ne puissent pas s’en servir contre nous, mais au fil des années c’est devenu de plus en plus difficile. Je m’étais promis de limiter au maximum tout type de liens après la supposée mort de Daniel, mais la perte de Declan m’a fait tout aussi mal. Une question s’est alors posée : Décider de se fermer définitivement afin d’éviter de passer à nouveau par ce genre de sensations contraires aux règles ? Non, certainement pas. Ils ont beau nous dire que nos émotions nous rendent faibles, mais au moins elles nous rendent vivants... C’est la seule chose qui nous différencie encore de simples machines à tuer sans émotion. Ces liens, je ne les changerai pour rien au monde. C’est pourquoi il est temps de jouer carte sur table.

« Ecoute, je sais que cette année a été délicate et que beaucoup de choses ont changées. Mais je ne laisserai pas des histoires de loups, de vampires ou de Fratres s’immiscer dans ce que nous avons bâti. Puisqu’on a beaucoup de choses à rattraper, je te propose de tout mettre sur la table. Plus de secrets. Une vérité à la fois, aucun jugement. Tu es partant ? »

J’attrape une tasse de café et la tend pour trinquer avec lui, en guise de signe d’acceptation. Je ne peux empêcher mon regard de glisser discrètement vers son torse. Même si je me pose plein de question concernant sa transformation, l’espace d’un instant une petite pensée s’immisce dans ma tête et me murmure que cette transformation lui a vraiment bien réussi. Je détourne le regard le temps de chasser cette pensée soudaine et tente de me reconcentrer.

« Hum... Si tu veux je me lance... »

Il y a des tas de questions que j’ai envie de poser à Daniel sur tout ce qu’il s’est passé ces derniers mois, tout comme il doit sans doute en avoir. Autant lever le voile sur tout ce qui pourrait peser dans la balance.

« Depuis les événements survenus à la Saint-Patrick, j’ai pris du recul avec les Fratres et j’ai continué à chasser les vampires seule ainsi que les loups. Je pense que certains de nos dirigeants nous ont utilisés pour servir un but bien différent du nôtre et j’ai fouillé toute la base de données du Vatican pour en avoir le cœur net. Je n’ai pas aimé ce que j’y ai découvert et cela m’a fait remettre en question certains de mes principes. Je n’arrête pas de m’interroger car je veux être certaine de prendre les bonnes décisions, concernant certains vampires... ainsi que les loups depuis ton retour. »

Je marque un temps d’arrêt avant d’aller plus loin et je relève les yeux vers lui. La première vérité est tombée. Commencer progressivement avant d’y aller de plus en plus fort, mais une promesse est une promesse. Néanmoins, avant de poursuivre il y a tout de même une chose que je dois savoir.

« La transformation... Est-ce que tu la contrôles totalement ? Est-ce que je dois m’en méfier ? »

Cette question me brûle les lèvres depuis nos retrouvailles. Est-ce que je peux à nouveau totalement lui faire confiance ? Est-ce que je dois rester sur mes gardes et m’attendre à tout moment à une perte de contrôle ? Autant en avoir le cœur net surtout si je dois me mettre à évoquer le sujet des vampires par la suite. Mais une vérité à la fois et c’est à présent au tour de Daniel. Autant dire que pour l’instant, tout est sujet au mystère absolu concernant ce qui lui est arrivé depuis sa transformation.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Moretti

avatar

☽Loup-Garou☾
Bêta du Nord



¤ AVATAR : Charlie Hunnam
¤ CRÉDITS : Isleys
¤ MESSAGES : 107
¤ POINTS : 38
¤ AGE : 30 ans
¤ ZONE LIBRE : RP 3/3 Ivana - Declan - Freya
A prévoir : Katniss, Milo
¤ GROUPE : Bêta, meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/05/2018


MessageSujet: Re: No more secrets Jeu 8 Nov - 11:17





No more secrets

ft. Freya Coleman - Daniel Moretti





C'est fou comme un tas de petites choses peuvent être contradictoires. Daniel à envie de lui dire de ne pas perdre cette habitude, pas dans ce monde dans lequel ils vivent, pas avec la vie qu'ils mènent. Et, en même temps, si elle arrivait à chasser ces réflexes de défense, c'est que sa vie serait plus paisible. Est-ce que c'est ce qu'il lui souhaite alors que c'est l'essence même de ce qu'elle est ? Franchement, il n'en sait rien. Si, des fois, il aurait envie de lui proposer de tout plaquer pour aller se la couler douce dans un endroit désertique, loin des EFL et des surnaturels, il sait aussi que c'est ce pourquoi ils sont faits. A défaut de savoir quoi lui répondre, il relâche sa main et laisse passer un sourire. Il pourrait lui offrir plusieurs raisons pour savoir qu'elle n'est pas armée, sans avoir à passer par la case « je t'ai fouillée ». Ce qui n'est pas le cas. En réalité, c'est le réflexe qu'elle a eu au réveil qui l'a mit sur la voie. Si elle avait été armée, c'est probablement cette arme qu'elle aurait cherchée à récupérer en premier lieu.

« Je sais bien que tu n'as pas besoin d'arme. Bien pour cela que je cherche des stratagèmes, comme un petit déj' pour éviter d'en arriver là. »

Est-ce qu'elle gagnerait s'ils devaient, un jour, réellement se battre ? Il n'a même pas de doute là-dessus pour la simple et bonne raison que... Il pourrait se passer n'importe quoi, Daniel resterait bien incapable de vouloir sa mort et, clairement, en cas de réellement affrontement, ça sera un très gros avantage pour elle. Le mieux est encore de ne pas en arriver là. En cas de simple entraînement ? Faut voir, certaines choses ont quand même pas mal changé chez lui cette dernière année. Mais, en attendant d'avoir la réponse à cette question, Daniel se pousse pour qu'elle puisse se relever tranquillement. Direction la cuisine où il attrape le toast qu'elle lui tend avant d'aller s'appuyer sur l'un des plans de travail. Content de voir que l'intention plait à la EFL, il croque dans le sien avant d'aller servir deux tasses de café.

Il a beau être concentré sur sa tâche, son toast coincé entre les lèvres, ça ne l'empêche d'écouter la jeune femme. Dans le fond, ça lui fait plaisir de savoir qu'elle veut tout mettre sur la table pour passer outre sa nouvelle condition de loup. D'un autre côté... Combien de vérités il va falloir encaisser des deux côtés ? Reposant la cafetière, il lève le regard sur Freya en hochant la tête, sa main poussant la tasse de café dans sa direction. Elle ne tarde pas à l'attraper pour... Trinquer ? Au café ? Ça amuse l'ancien EFL qui, de toute façon, n'avait jamais été très alcool sauf dans de rares occasions bien particulières.

« Pas de jugement alors ! »

ce qui allait être la partie la plus compliquée pour lui, il suppose. La dernière fois, le discours qu'elle avait tenu sur un vampire n'annonçait rien de bon. Daniel allait devoir faire un effort, il le sait très bien mais, il faut bien en passer par là pour tenter de repartir sur de nouvelles bases. Après tout, il n'était pas tout blanc avec le fait d'avoir caché qu'il était en vie. Mais s'il pensait qu'elle commencerait par parler vampire, c'est par l'organisation du Vatican qu'elle démarre. Il l'écoute tout en se déplaçant dans la cuisine pour attraper un t-shirt traînant sur le dossier d'une chaise. Pourquoi ? Parce qu'il avait toujours été observateur et, franchement, vous pensez vraiment qu'il allait passer à côté du regard de Freya ? Pas que ça le dérange particulièrement mais, disons que c'est elle qu'il n'a pas envie de mettre mal à l'aise.

Il prend le temps d'écouter et d'analyser ce qu'elle vient de dire. D'une part il est content de voir qu'elle peut remettre en question la direction des EFL. Daniel n'en avait jamais été fan de toute façon. S'il était un croyant, c'est en Dieu qu'il croyait pas en ses dirigeants disant parler en son nom. Cependant, il croit aussi en cette cause qui vise à éradiquer les vampires de ce monde, ne serait-ce que pour le danger qu'ils sont envers les humains. Et, en ça, les EFL avaient été une bonne chose, disposant des moyens de faire cette guerre. Sauf que Freya, elle semble avoir des doutes sur cette guerre, cette cause à défendre. Il va être temps d'en discuter ! Mais, avant cela, c'est sur sa condition de loup qu'elle s'interroge. Le toast avalé, sa tasse à la main, il vient reprendre place contre le plan de travail en posant son regard sur Freya.

« Je suis resté caché le temps de la contrôler alors, je suppose qu'on peut dire que c'est le cas puisqu'on peut se voir. » Ce qui ne répond peut-être pas réellement à sa question alors, il boit une gorgée de son café avant de se lancer. « ça ne change pas fondamentalement ce que je suis. Enfin, si. Disons que je peux fonctionner un peu plus à l'instinct, surtout sous forme lupine. Mais, dans le fond, non, ça ne change pas grand-chose. Enfin d'un point de vue caractère parce que, niveau capacité, il y a eu pas mal de changements. » La vitesse, les réflexes, les sens développés, la force, … Un tas de petites choses dont, en réalité, il ne va pas se plaindre. « Il n'y a pas de raison de t'en méfier Freya. »

Les mots sont prononcés lentement pour qu'elle le comprenne bien. Après tout, malgré le fait qu'elle s'était posée en attaquante, il ne l'avait pas attaqué à leur rencontre de la dernière fois. Leur première depuis qu'il était devenu un loup. Si ses instincts criaient au danger, il y avait toujours l'homme quelque part pour interdire au loup d'agir parce qu'il ne pouvait s'attaquer à cette femme. C'était juste impossible.

« C'est ça que j'ai un peu de mal à comprendre dans cette traque contre les loups. Pas nature, ils ne sont pas à vouloir attaquer les humains. Quand ils le font ce n'est pas parce qu'ils sont des loups mais parce qu'ils ont une nature humaine qui pose déjà problème. Enfin, ce que je veux dire c'est que, contrairement aux vampires, on n'a pas une nature qui nous pose à nous en prendre aux humains. » Après tout, les loups n'ont pas besoin de sang humain pour vivre contrairement aux vampires. « Tu parles de décision à prendre concernant certains vampires mais je n'arrive pas à voir à quel moment on peut faire une distinction chez eux. Peut-être que, maintenant, certains sont capables de ne pas tuer pour se nourrir mais... Honnêtement, je ne connais pas un seul vampire qui, à sa transformation, n'est pas « dérapé » en tuant un humain. Et, à partir de ce constat, même si le vampire regrette cet acte, à quel moment on juge qu'il est acceptable de perdre des humains pour laisser le temps à un vampire de se contrôler ? »

Le problème selon, n'était pas tellement quel vampire devenait les gens. C'était le moment de leur transformation, cette période où l'appel du sang est tellement incontrôlable que des pertes humaines sont à dénombrer. Même si un vieux vampire peut être bien sous tous rapports aujourd'hui, est-ce que cette vie qu'il mène méritait les humains qui ont été tués pour qu'il parvienne à ce stade ?



☽  A S Y L  ☾

Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 384
¤ POINTS : 77
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: No more secrets Ven 9 Nov - 17:41

No more secrets

ft. Daniel Moretti - Freya Coleman



Je dois bien reconnaître que Daniel fait preuve d’une certaine subtilité pour éviter de me faire culpabiliser à l’idée de m’être pointée dans cette maison sans arme. Certes ce n’est pas une chose qui risquera de se reproduire, mais il est vrai que la situation à l’hôtel des Fratres m’a quelque peu déstabilisée. Je ne pourrai plus jamais y vivre sachant que l’un de mes partenaires les plus proches est désormais présumé mort. Accepter de quitter l’hôtel et me trouver finalement un appartement à Londres, c’est aussi en quelque sorte me décider à m’y installer définitivement et renoncer à revenir en Italie, du moins pour un long moment. Suis-je prête à cela ? Je pense que je le sais depuis un moment. Tout ce qui me retenait en Italie se trouve désormais à Londres. Je n’ai donc pas de raison de repartir pour le moment, surtout lorsque l’une de ces principales raisons se trouve juste devant moi à cet instant.

Trinquer au café, et puis pourquoi pas ? Nous ne buvons quasiment jamais, ce n’est pas pour autant qu’on ne peut pas s’amuser, d’autant que je vois que cela fait sourire Daniel. Le verdict est tombé, pas de jugement. Alors que je commence à m’exprimer, je le vois se diriger vers une chaise afin d’y attraper un t-shirt. Je mordille ma lèvre inférieure, culpabilisant d’avoir été si peu discrète. Allons allons, ce n’est pas le moment de s’égarer, d’autant que le ton joyeux de la conversation que nous avions risque de devenir beaucoup plus sérieux.

Je l’observe en même temps que je lui parle du Vatican, des Fratres et de mes questionnements à propos des loups et des vampires. Si j’ai l’impression qu’il reste plutôt neutre sur la question des Fratres, je sens à son regard qu’il ne sera peut-être pas d’accord sur tout concernant les loups et les vampires. Lorsque je lui demande s’il est parfaitement en mesure de se contrôler ou si je dois un jour m’attendre à quelque chose d’involontaire, son explication me laisse songeuse quelques instants. S’être caché le temps d’apprendre à la contrôler, c’est tout à son honneur. Mais cela signifie également que durant un temps limité, le risque que quelque chose dégénère était présent. Le fait qu’il me dise qu’aujourd’hui je n’ai aucune raison de m’en méfier me ravit intérieurement et me retire enfin le poids du doute. Qu’il soit loup garou ou pas, il n’a pas changé... Du moins pas en ce qui concerne les humains. Néanmoins, la suite m’interpelle lorsqu’il me dit qu’il ne comprend pas la raison de cette traque contre les loups alors que ces derniers sont différents des vampires dans la mesure où ils n’ont pas vocation à s’en prendre aux humains.

« On n’était pas des experts en loups garous chez les Fratres. Je me fie à mon instinct et à ce que je vois. Ce jour-là, j’ai vu un loup garou sortir de nulle part et se jeter sur mon binôme avec une sauvagerie que je ne connaissais pas. Je n’ai trouvé aucune trace d’humanité dans ce qui est arrivé et c’est à partir de là que j’ai commencé à les traquer... Mais j’ignorais que le fait d’attaquer des humains était volontaire et que ça ne dépendait pas de leur transformation. »

Il est vrai que je n’ai jamais vraiment été experte sur la question des loups. Néanmoins, d’autres innocents ont également subi la terreur des loups, et, même si c’est plus rare, l’état dans lequel on les a retrouvés n’en était pas moins effrayant. Mais voilà que le sujet délicat arrive avec les vampires. Nous avons toujours œuvré dans le but de les éradiquer et cela ne changera pas. Au fond de moi, je sais que les vampires sont le mal incarné. Néanmoins, est-il complètement impossible que certains d’entre eux puissent être quelque peu... Différents ? Ok, en vérité je n’en ai rien à faire des états d’âme des autres vampires. Je suis là pour les tuer, pas pour chercher à les connaître. Mais voilà il y en a un que je n’arrive pas à me décider à tuer parce que je n’ai absolument rien à lui reprocher et ça m’énerve. Et en même temps, si dans le fond certains d’entre eux ne s’avèrent pas être un problème pour les humains, sommes-nous nécessairement obligés de les tuer ? Je sais que cette réflexion n’est pas sans arrière-pensée et que c’est encore pire de vouloir protéger un vampire dont le nom fait sûrement partie des vampires en tête de liste à abattre. Mais il se trouve que lui, je n’ai pas envie de le tuer car je ne l’ai pas vu causer de tort... Du moins pas à des humains... pas directement... je rebondis sur l’argument de Daniel lorsqu’il me dit qu’il ne connait pas un seul vampire qui n’a jamais tué d’humains et qu’on ne peut pas risquer de perdre des humains en attendant de savoir si les vampires pourront apprendre à se contrôler. Je suis d’accord avec lui sur ce point, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai tenté de tuer Kylian à deux reprises bien qu’il était l’un des nôtres. Mais cette question de contrôle, est-ce vraiment si différent des loups ?

« Je ne remets pas en question le fait d’éliminer les vampires sinon je ne continuerai pas à les chasser. Mais dans quelle mesure est-ce que ce serait différent de tuer un loup ou un vampire si les deux ont désormais un parfait contrôle de leurs actes ? Tous les vampires ont déjà tué et on ne pourra jamais réparer cela, mais est-ce que tu peux garantir que les loups n’en ont jamais fait autant ? Parmi tous les loups de la meute du Nord, aucun d’entre eux n’a jamais tué un seul humain ? »

Après tout, si Daniel lui-même était parti sans donner le moindre signe de vie le temps d’apprendre à se contrôler, n’était-ce pas justement pour éviter une situation qui aurait pu dégénérer ? Voilà les raisons de mon questionnement. Bien entendu, le simple fait d’avoir Daniel face à moi aujourd’hui me fait prendre conscience que c’était une erreur de m’en prendre aux loups. Si certains loups sont aussi pacifiques que lui à l’égard des humains, je n’ai pas le droit de m’en prendre à eux. La seule raison pour laquelle je l’ai fait, c’était par vengeance... Je commence à faire les cent pas dans la cuisine, anxieuse. Comment lui annoncer la suite ? Il va me tuer... Non, on a dit pas de jugement. Mais si jamais ça lui déplaisait tellement qu’il en venait à se transformer ? Ok, à cet instant, c’est le chaos total dans ma tête. Finalement, je finis par m’arrêter, je plante mon regard dans le sien et me mets à débiter à toute vitesse.

« Alex Blackwood me fournit le nom des vampires que je recherche et c’est lui qui a testé la morsure sur moi parce que j’avais besoin d’une preuve qu’il sache complètement se maitriser. Je sais que ça peut paraître dingue mais je t’assure qu’il a eu des tas d’occasions de pouvoir m’attaquer et qu’il n’en a jamais rien fait alors oui je me suis questionnée au sujet de le tuer ou pas. Je te promets qu'à ce moment là je n'étais pas au courant de la guerre entre vos deux clans et je t’assure que je reste prudente quoi qu’il arrive mais tu sais depuis combien de temps je suis à la recherche de cette liste. Tu ne dois en parler à personne et tu n’as pas le droit de t’énerver, on a dit pas de jugement. »

Et voilà le poids le plus lourd qui retombe enfin... Du moins à voir selon la façon dont Daniel va le prendre. Il est clair que les choses auraient été beaucoup plus simples si leurs deux clans n’avaient pas été ennemis. Mais si je parle d’Alex Blackwood à Daniel et non l’inverse, c’est parce pour qu’il sache que je n’ai rien à lui cacher et que le fait de travailler avec Alex ne me fera en aucun cas prendre part à cette guerre entre les loups les et vampires... Du moins je l’espère.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Moretti

avatar

☽Loup-Garou☾
Bêta du Nord



¤ AVATAR : Charlie Hunnam
¤ CRÉDITS : Isleys
¤ MESSAGES : 107
¤ POINTS : 38
¤ AGE : 30 ans
¤ ZONE LIBRE : RP 3/3 Ivana - Declan - Freya
A prévoir : Katniss, Milo
¤ GROUPE : Bêta, meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/05/2018


MessageSujet: Re: No more secrets Sam 10 Nov - 2:18





No more secrets

ft. Freya Coleman - Daniel Moretti





S'ils n'étaient pas des experts en loups chez les EFL, c'est parce que cette catégorie n'était pas sur la liste des ennemis. Bien sûr, il y a des exceptions partout, après tout, il y a bien des humains qui sont un véritable problème pour leur propre race. Mais est-ce qu'il peut en vouloir à Freya ? Un court instant, il essaye d'imaginer ce qu'il aurait fait si les rôles avaient été inversés, si c'était elle qui avait été laissée pour morte par des loups. Qu'est-ce qu'il aurait fait ? La venger ? Traquer l'ensemble des loups ? Pour n'importe qui d'autre, il aurait probablement pris le temps de réfléchir à la situation avant de foncer tête baissée. Elle n'est pas n'importe qui et, à partir de ce constat, Daniel est incapable de juger de ce qu'il aurait fait. Alors non, il ne peut pas en vouloir à cette femme. Il ne pourra jamais lui en vouloir de toute façon. Il faudrait vraiment qu'elle tape fort pour cela et, même là, il lui trouverait sûrement des circonstances atténuantes.

En réalité, c'est lui s'en veut de lui avoir imposé – de manière involontaire, parce qu'on ne choisi pas d'être laissé pour mort – cette vision de lui se faisant attaquer par des loups. Il s'en veut parce que, si elle a dévié en traquant des loups, si elle en a tué qui n'avait rien demandé alors, tout ça c'était de sa faute à lui. Il s'en veut et il en est désolé. Une expression qui passe brièvement sur son visage, sans trop s'y attarder. L'heure est au déballage et aux explications, partir dans les excuses maintenant couperait cet élan de vouloir jouer carte sur table. Il aurait peut-être dû prendre le temps de le faire pourtant, cela aurait évité une suite de questions qu'il n'avait pas forcément envie d'entendre. Pourquoi tuer des vampires qui, maintenant, se contrôlaient ? Oui, la question peut se poser mais, en réalité, il aura toujours une réponse à donner. Concernant les loups de la meute du nord. Instinctivement, il pense à Rachel et à sa haine envers les humains.

« Peut-être... je ne peux pas répondre ou affirmer de ce qu'il s'est passé avant de les rejoindre. » Il fallait de l’honnêteté alors il ne va pas commencer à mentir maintenant. « Mais depuis la mise en place du nouvel Alpha, la politique est assez claire concernant les vampires et le fait de protéger les autres. » Humain et loups compris. « Et je ne peux pas non plus affirmer qu'aucun d'eux ne tuera un humain. Parce que, en réalité, il suffit qu'il se passe la même chose que pour nous, pour que ça puisse dégénérer. » Et par là, il veut dire que si un groupe d'humain venait à s'en prendre à un membre de la meute en le lynchant et en le tuant, il risquait d'y avoir des représailles. « Parce que, c'est vraiment particulier comme lien. Tous les membres sont liés les uns aux autres. Tu savais qu'il y a même un lien télépathique sous forme lupine ? Enfin tout ce que je veux dire c'est que chaque membre est attaché aux autres loups. La mort de l'un d'eux est ressenti par les autres. »

Freya n'avait jamais pris les loups pour cible, elle l'avait fait en pensant Daniel mort. Si elle a été capable de dévier de sa trajectoire, Daniel ne peut pas promettre qu'aucun des loups de la meute ne le fera pas à son tour dans de pareilles circonstances. Il laisse quelques trucs de côté pour y revenir plus tard, la regardant faire les cent pas dans la cuisine. D'accord. La suite n'allait pas lui plaire vue son attitude. La main du loup vient passer dans cette barbe pour se préparer à la suite. Qui s'annonce bien vite quand Freya décide de se stopper soudainement pour le regarder. Discrètement, Daniel hoche la tête comme pour lui dire qu'elle peut y aller.

Le nom de Blackwood tombe directement et Daniel inspire en croisant les bras. Pas de jugement. Il prend sur lui en se disant qu'il aurait quand même préféré qu'elle parle d'un autre vampire de ce clan mais pas de lui particulièrement. Les choses vont forcément se compliquer. Il préfère boire son café plutôt que de réagir au fait que ce vampire ait pu mordre Freya. Pire, qu'elle l'ait fait de manière volontaire pour savoir. Pour savoir ? Vraiment ? La prise de risque est conséquente pour seulement une réponse. Quand elle termine, en disant qu'il ne doit pas s'énerver... Daniel il se contente de lever une main innocente. Promis, pas de jugement. Pas sur elle en tout cas...

« Alex Blackwood, donc... » Ce nom est presque une insulte à lui tout seul. « Tu sais qu'il y a une femme, une humaine, qui travaille dans un cabinet médical qu'il a financé. Quand elle a accepté, elle ne savait même pas que c'était le Roi du clan du Sud. En revanche, lui, il savait qui elle était. C'est là que l'histoire devient intéressante : Cette femme, c'est celle qui est avec l'Alpha qui nord. Quand elle a compris que ça risquait de poser un problème de bosser pour l'ennemi de l'Alpha, elle est allée le voir pour lui dire qu'elle voulait quitter son boulot et s'installer dans une autre partie de la ville. » Enfin disons que c'est surtout Nikolaj qui la voulais dans le nord pour pouvoir avoir un œil sur elle et la protéger. « Actuellement, elle travaille toujours pour lui parce que c'est sa famille qui a été menacée si elle partait. » Il repose sa tasse de café sur le plan de travail. « Alex n'a que des pions dans sa vie qu'il déplace au fur et à mesure pour atteindre ses buts. »

Il n'avait pas été interdit de juger les autres personnes, n'est-ce pas ? Puis, en réalité, ce n'est pas un jugement : c'est un fait ! A elle de voir et de comprendre que si Alex veut bien partager sa liste, c'est qu'il doit avoir besoin d'elle. Freya est probablement la personne la plus importante pour Daniel, il pourrait passer des heures à faire la liste de ses qualités. Mais, il ne faut pas se leurrer, dès qu'il est question des personnes qui ont tué ses parents, Freya fonce sans trop y réfléchir. Là encore, c'est un fait.

« Maintenant pour répondre à ta question sur l'utilité de tuer un loup ou un vampire qui se contrôle. Met un loup et un vampire à l'agonie en train de mourir avec un humain dans la même pièce. Le loup n'ira pas tuer l'humain, sous réserve qu'il n'ait pas une nature psychopathe à la base. Parce qu'il n'en a pas besoin pour survivre. Le vampire en revanche, il aura besoin de son sang et, vu son état, c'est à ce moment-là qu'il ne va plus se contrôler. »

Pour lui, elle est là, la différence. Un vampire qui se contrôle peut le perdre. Et ces êtres sont programmés pour boire du sang humain, ou de sorcière.


☽  A S Y L  ☾

Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et Fratres Luminis ☩
Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 384
¤ POINTS : 77
¤ ZONE LIBRE : Freya vient d'une famille de chasseurs réputée et très croyants, leur lignée remontant jusqu'en l'an 540. Ses parents furent tués par l'un des plus puissants ennemis du Vatican : le roi vampire d'Italie. Elle est depuis la dernière descendante des Coleman.

Formée depuis son plus jeune âge chez les EFL, elle fait partie des chasseurs d'élite et a longtemps oeuvré en duo dans la chasse aux vampires. Suite à la mort de son partenaire, elle a commencé à chasser les loups en plus des vampires, jusqu'à apprendre que son ancien compagnon de chasse était en réalité devenu loup garou.

Ayant appris que le tueur de ses parents se trouve à Londres, elle a emménagé en ville, prête à tout pour retrouver ce-dernier, bien qu'ignorant encore son identité. Depuis la Saint-Patrick, elle s'est opposée à l'Alliance et cherche à blanchir le nom des EFL en traquant les responsables de l'attaque.

De nature plutôt solitaire, elle se cache derrière les combats plutôt que d'avoir à tisser des relations sociales ou exprimer ses sentiments, n'étant pas très douée pour cela. Néanmoins, elle sera toujours la première à risquer sa vie pour ses proches et protéger les humains, quels qu'ils soient. Quant aux vampires, un seul mot d'ordre : les tuer.

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: No more secrets Hier à 1:16

No more secrets

ft. Daniel Moretti - Freya Coleman



Lorsque certaines de vos convictions les plus profondes sont remises en cause, il est normal de s’interroger également sur tout ce qui va autour. N’étant ni vampire ni louve, il n’est pas impossible que je puisse passer à côté de certaines choses concernant les deux espèces que j’ai traquées et tuées. Et Daniel ne fait que confirmer cela. Lorsque je l’entends me parler des loups, je suis fascinée d’apprendre le type de lien qui les unit les uns aux autres. Non, j’ignorais qu’ils avaient un lien télépathique sous forme lupine, j’ignorais que la mort de l’un d’entre eux pouvait être ressentie par l’ensemble de leur meute, et cerise sur le gâteau, je n’avais pas la moindre idée que certains des Alphas interdisaient à leur meute de toucher aux humains. J’imaginais que dans l’ensemble, les loups faisaient un peu chacun ce qu’ils voulaient même s’ils agissaient toujours en groupe lors de leurs attaques. L’espace d’un instant, je repense à ceux que j’ai tués ou fait tuer... Est-ce que leur meute a tout ressenti également ? Si la plupart de ceux à qui je m’en suis pris étaient des meurtriers, peut-être que d’autres n’avaient cependant rien demandé. Et le pire, c’est que Daniel aurait pu être l’un d’entre eux.

« Je l’ignorais... »

J’ai voulu donner une chance aux humains de pouvoir se défendre contre ceux qui les menaçaient, mais je n’aurais jamais dû m’en prendre aux loups sans savoir qui se cachait sous leur véritable forme. Désormais, je ne saurais jamais si je m’en suis pris uniquement aux mauvaises personnes ou également à des innocents, et c’est une chose que je ne pourrai jamais me pardonner. J’ai beau me dire que le pire est arrivé, la suite continue d’être tout aussi tranchante. A vrai dire, si j’ai été stupéfaite du calme dont Daniel a fait preuve au moment où je lui ai parlé d’Alex Blackwood, les mots qui ont suivis ont détruits à eux seuls tous les arguments que je tentais de lui exposer. Lorsque je l’entends me parler des menaces qu’Alex a faites à une humaine et à sa famille, je reste complètement silencieuse tandis que ma mâchoire se crispe et que je ressers la pression sur la tasse à café que je tiens et qui se met soudain à exploser entre mes mains. Oui, je suis en train de bouillir de l’intérieur. Je m’excuse auprès de Daniel et ramasse les morceaux de verres avant de venir passer ma main sous l’eau, tandis que je réfléchis. Bon, je ne vais pas me leurrer, j’ai toujours su qu’Alex Blackwood représentait un danger non négligeable. Néanmoins, même si j’ai toujours su que le risque était présent qu’il finisse à un moment ou à un autre par s’en prendre à des humains, j’ai voulu tenter le tout pour le tout et jouer la carte de la montre afin d’essayer d’avoir tous les noms des vampires de ma liste au plus vite avant que cela n’arrive. Mais voilà, même si une entente mutuelle entre un vampire et une Fratre relève de l’utopie, cette idée avait pourtant fini par naître dans ma tête car je ne peux nier avoir malgré tout développé une certaine sympathie pour le vampire. Seigneur à quoi est-ce que je pensais... Les conséquences de mes choix me reviennent en pleine figure et je prends conscience du réel prix que va me coûter cette liste. Par fierté peut-être, je ne me démonte pas devant Daniel lorsqu’il me fait comprendre qu’Alex n’utilise que des pions afin d’atteindre ses buts.

« Bien... Il aurait donc besoin de moi tout comme j’ai besoin de lui. Il pourrait être un pion tout comme je pourrais en être un... Pour l’instant nos échanges de services étaient plutôt corrects. Trois noms supplémentaires plus le nom du commanditaire, c’est tout ce qu’il manque à ma liste. Je pensais avoir le temps de tous les récupérer avant qu’une chose de ce genre ne se produise, mais apparemment non... J’ai compris, je laisse tomber. »

Les humains primeront toujours avant tout le reste et je ne me risquerai jamais à les sacrifier... Je n’ai pas le droit d’être égoïste. Mais je ne sais pas ce qui est le plus frustrant à cet instant, renoncer à ce que j’étais si prêt d’acquérir, me rendre compte que j’ai merdé aussi bien avec les loups qu’avec les vampires ou bien oser avouer que j’ai été capable d’en apprécié un au point où je me demande toujours si je serai capable de le tuer ou pas. Après tout, Declan semblait convaincu que cela était possible, que certains vampires pouvaient être des exceptions comme il s’acharnait à le penser pour Kylian. J’ai eu l’occasion malgré moi de tester cette théorie avec Alex et je commençais à me dire qu’il n’avait pas tort. Il semblerait que je ne fasse qu’une succession de mauvais choix ces derniers temps, c’est à croire que les ténèbres m’attirent vers eux inexorablement. Pourtant, même si je culpabilise, je ne pense pas regretter mes choix, excepté en ce qui concerne les loups innocents. Lorsque Daniel me parle enfin de la principale différence entre les loups et les vampires face à un humain en cas d’agonie, je me rends compte jusqu’où j’ai réellement failli dévier. Comment ai-je pu mettre de côté une nuance aussi importante ? Je m’assois sur une chaise et viens placer ma tête entre mes mains, ne sachant plus où me mettre.  

« Je suis désolée... Je ne sais pas ce qui m’a pris. Si je peux protéger cette jeune femme et sa famille de quelque manière que ce soit, je le ferai. Et je n’aurais jamais dû m’en prendre aux loups. Après tout, c’est l’un d’eux qui t’a sauvé. A ce propos, qui est-ce ? »

Mettre tout sur la table ce soir n’aura pas été chose facile en ce qui me concerne car il va y avoir certaines choses plus ou moins difficiles à digérer. Mais cela m'aura cependant permis de tout lui dire. Et qui sait, peut-être qu'il a également des choses à mettre sur la table ? En plus de six mois, il a pu se passer un nombre incalculable de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Moretti

avatar

☽Loup-Garou☾
Bêta du Nord



¤ AVATAR : Charlie Hunnam
¤ CRÉDITS : Isleys
¤ MESSAGES : 107
¤ POINTS : 38
¤ AGE : 30 ans
¤ ZONE LIBRE : RP 3/3 Ivana - Declan - Freya
A prévoir : Katniss, Milo
¤ GROUPE : Bêta, meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/05/2018


MessageSujet: Re: No more secrets Hier à 21:15





No more secrets

ft. Freya Coleman - Daniel Moretti





Elle l'ignorait. Suffit d'entendre le ton qu'elle met dans ces quelques mots pour savoir qu'elle est déjà en train de réfléchir à tout ce qu'il vient de dire. Il aurait été inconvenant d'en vouloir à Freya pour cette ignorance parce que, après tout, Daniel partageait la même avant de basculer du côté des surnaturels. Jamais il n'avait vraiment pris la peine de s'interroger sur cette catégorie de surnaturels qui n'était pas dans le collimateur des EFL. Il ne peut pas lui reprocher de ne pas s'être posée des questions plus tôt, quand il ne l'avait pas fait non plus. En revanche, il est moins souple sur les vampires. Peut-être qu'on leur avait enseigné que les côtés les plus sombres des vampires, peut-être qu'on avait « oublié » de leur apprendre certaines choses. Mais, dans les faits, les vampires restaient des êtres dangereux pour l'espèce humaine. Rien que leur besoin de sang était un problème, sans parler de leur manque de contrôle au moment de leur transformation. Daniel a dû mal à comprendre comment Freya a pu se poser la question concernant ces suceurs de sang, et comment elle en est arrivée à se faire mordre volontairement.

A défaut de lui balancer ses incompréhensions, c'est un portrait de Blackwood qu'il décide de lui faire. En tout cas, de ce qu'il en sait avec certitude. L'idée n'est pas de mentir à Freya, encore moins de chercher à la manipuler pour qu'elle retrouve le droit chemin – en tout cas, ce qu'il estime être le droit chemin. Le silence de la brune est éloquent. A moins que ce soit les doigts qu'elle referme sur sa tasse qui parlent à la place de son silence. Une tasse qui ne survie pas bien longtemps. Café et morceaux de verre se retrouve sur le sol. Si Daniel n'intervient pas quand Freya décide de ramasser, c'est seulement parce qu'il l'imagine sur la défensive, pleine d'interrogations et de frustration. Une combinaison bien trop dangereuse chez une femme pour prendre le risque de s'approcher tout de suite. Et si c'est dangereux chez n'importe quelle femme, imaginez donc ce que ça peut être sur cette femme en particulier !

Prudent, l'homme se décale même un peu pour lui laisser accès à l'évier afin qu'elle passe sa main sous l'eau. Ce qui ne veut pas dire que, entre deux gorgés de café, son regard ne vient pas dévier sur la main de Freya afin de voir la nature des dégâts. Pas de coupures visibles, il cache son soulagement dans une nouvelle gorgée. La femme est fière et Daniel continue de se cacher derrière sa tasse pour sourire. Ce n'est pas seulement une femme, c'est une sorte d'amazone. Indépendante, fière, combattante. Mais, Bon Dieu, ce qu'elle peut se montrer imprudente quand il s'agit de cette liste. Freya dit laisser tomber et, dans le fond, Daniel n'y croit pas une seule seconde. Il ne pense pas qu'elle est en train de lui mentir, bien au contraire. Le loup pense qu'elle croit vraiment à ce qu'elle est en train de dire mais, quand on lui agitera à nouveau la liste sous le nez... Il est prêt à parier que cette bonne résolution partira aux oubliettes. C'est Freya, après tout, elle ne peut pas avoir que des qualités.

Il tait cette pensée parce que, ça ne sert à rien de l'accabler sur la manière dont elle réagit. Il est quand même question des personnes qui ont tué ses parents. Le Vatican a bien essayé de leur apprendre à ne rien ressentir mais, c'est impossible. Il y a des sentiments qui primeront toujours sur le raisonnable. Néanmoins, il ne s'empêche pas de donner cette nuance entre les loups et les vampires. Cette différence qui se fait au moment où ils sont sur le point de mourir. Il paraît que c'est à cet instant que la vraie nature des gens se révèlent, un parfait exemple du danger que peuvent être les vampires. Il s'en veut presque en voyant Freya s’asseoir sur une chaise, la tête entre les mains. Presque... Parce que, dans le fond, ça semblait nécessaire de lui rappeler. Mais il ne peut pas s'empêcher de culpabiliser quand même, avec cette désagréable sensation d'avoir le discours des instructeurs qu'ils ont pu avoir quand ils étaient au Vatican. Ce n'est vraiment pas l'image qu'il a envie d'avoir de lui.

La belle s'excuse et Daniel dépose sa tasse sur le plan de travail avant de s'approcher. C'est accroupi, devant elle, qu'il vient se poser. Ses mains attrapent celle de Freya pour plonger son regard dans celui de la brune.

« Tu t'excuses pour quelles raisons ? Les loups ? Soyons honnêtes, puisque c'est le thème de la conversation... Si c'est toi qui avait été à ma place, j'aurais fait exactement la même chose que toi. Et, si on veut pousser plus loin, je crois que c'est encore ce que je ferais même en sachant ce que je suis aujourd'hui. » Il n'irait peut-être pas traquer tous les loups mais, clairement, il ne laissera aucune chance à celui qui vient s'en prendre à Freya. « Si c'est pour Blackwood. » Il prend une inspiration. « Je ne peux pas cautionner ce que tu as fait et encore moins les risques que tu as pris pour vérifier une théorie. Mais... » Qu'il s'empresse d'ajouter pour éviter Freya de le couper. « Tu cherches cette liste depuis tellement longtemps que... Enfin disons que si quelqu'un arrive en te disant qu'il a cette liste, je peux comprendre. »

Ce qui n'est pas un accord pour continuer dans cette voie. Il y a les circonstances à prendre en compte : Alex lui a agité une liste qu'elle désire vraiment alors qu'elle pensait son coéquipier mort, que tout partait en peu dans tous les sens avec les EFL et leur connerie de Saint-Patrick. Bref, disons que l'environnement n'était pas propice à prendre du recul. Il lui dirait bien que, d'une certaine manière, elle était vulnérable à ce moment-là mais, il risquerait de s'en prendre une. Une de ses mains vient se poser sur la joue de Freya.

« T'excuse pas. » Ce sont ses lèvres qu'il vient poser sur le haut de son front en se relevant. « Agis. »

C'est vers le plan de travail qu'il revient pour se servir un nouveau café, et en mettre un deuxième dans une autre tasse. Pas cassée cette fois. Danuel revient vers Freya pour lui tendre.

« Pour celui qui m'a transformé, et bien, c'est l'Alpha actuel du nord. Il ne l'était pas, à ce moment-là, c'était son frère qui a disparu, comme les autres alphas durant la Saint-Patrick. » Et ça répond à la question de Freya alors, il aurait très bien pu s'arrêter là. Sauf qu'il y a certaine chose qu'il est préférable de lui dire avant qu'elle ne l'apprenne par elle-même. Du coup, il tire une chaise pour s'asseoir dessus. « Une meute fonctionne avec une hiérarchie. Tu as l'Alpha, celui qui dirige ses loups. On les reconnaît parce qu'ils sont bien plus grands et qu'ils ont les yeux rouges. Ensuite, tu as le Bêta. Une sorte de bras droit qui assure le commandement quand l'Alpha est absent, qui prend sa place quand il meurt aussi. Pour lui, ce sont des yeux dorés. Viennent ensuite les gamma, eux, ils ont les yeux blancs. C'est un peu le cœur de la meute en réalité, puisque sans eux, il n'y a pas de groupe. Certaines meutes ont des omégas mais, j'en ai jamais vu. Le principe est assez déplaisant puisqu'ils servent de souffre-douleurs. » En vrai, il ne comprend même pas comment une meute peut autorise ça.

S'il s'arrête maintenant dans son explication et s'il a donné la couleur des yeux, ce n'est pas innocent. Bien sûr, c'est une information importante à savoir qui permet de rapidement savoir le type de loup qu'elle peut avoir face à elle mais... Mais c'est surtout que, à leur rencontre, c'est sous forme de loup qu'elle l'a vue. Freya est quelqu'un d'assez observatrice pour savoir à quoi il ressemblait, en se concentrant un peu, elle ne mettra pas longtemps à se souvenir que la couleur des yeux de Daniel est dorée.


☽  A S Y L  ☾

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: No more secrets

Revenir en haut Aller en bas
No more secrets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone
» [Suggestion] Cadeaux Secrets de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Les Habitations :: En dehors de Londres-
Sauter vers: