RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Une proie de choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ MESSAGES : 49
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Une proie de choix Dim 23 Sep - 23:52



Une proie de choix
Levy & Andrew

Jour de repos pour l’équipe, après toutes ces heures d’analyses et de traque ils le méritent bien. De mon côté je n’ai pas besoin de ‘repos’, je ne vois pas vraiment ce que je fais comme un travail en soit, plutôt comme un passe-temps qui me plaît, alors pourquoi arrêter ? Le vrai travail c’était lorsqu’on m’avait envoyé à la guerre, là-bas je ne rechignais pas contre une journée de repos, mais ici c’est bien plus de l’amusement. Et j’ai encore envie de jouer ce soir. Pour une fois je décide de laisser place à la totale improvisation, pas de plans A ou D, pas de pièges, pas d’idée précise. Je choisis un lieu au hasard, un bar quelconque et commande un verre, curieux de voir ce qui va me tomber dessus, ou plutôt sur quelle espèce je tomberai. J’ai bien envie de tuer du vampire ce soir et je suis quasiment persuadé que les deux types à la table du fond sont de cette espèce.

Verre de rhum en main, je bois une gorgée de ma boisson, c’est toujours appréciable avant une petite bagarre à l’arrière d’un bar. Installé au comptoir, j’entends la porte s’ouvrir dans le bar, laissant entrer un nouveau client. J’ai alors cette sensation étrange, comme si... j’étais connecté à cet étranger. Cette connexion je ne l’ai ressenti que de rares fois, mais à chaque occasion je me suis rendu compte que la personne était en réalité de mon espèce, me rappelant telle une claque que je ne suis pas réellement humain, qu’une part de magie coule dans mes veines, une part de malédiction. Les doigts un peu plus serrés autour de mon verre, je termine ma boisson d’une traite avant de laisser le dessous du verre claquer contre le comptoir.

- Double dose cette fois.

Ces mots sont adressés au barman alors que je sens la présence se rapprocher du comptoir. Je ne me tourne pas vers lui, ne lui adresse pas le moindre regard alors qu’il arrive à ma hauteur et commande sa propre boisson. Je l’ignore encore de longues secondes avant de finalement porter mon regard vers cet homme. Pas de doute, lui aussi a ressenti cette connexion, peut-être même est-ce pour cette raison qu’il est entré dans ce bar et venu jusqu’au comptoir. Tout à coup les vampires m’intéressent beaucoup moins et je me dis que le boulot reprend de plus belle. Après tout les initiés sont connus pour être d’une grande aide aux sorcières, avec un peu de chance celui-ci me conduira jusqu’à la ruche et je n’aurais plus qu’à y cueillir toutes les petites abeilles.

- Vous n’êtes pas anglais, si ? Je perçois un accent dans votre voix sans parvenir à définir de quel pays il provient.

Le premier contact est établit, la mission est désormais lancée. Je détourne un instant le regard, feignant d’être gêné en même temps que j’affiche un petit sourire confus.

- Pardonnez ma curiosité, je devrais au moins me présenter avant de vous interroger. Andrew Williams, je viens d’arriver en ville, ou plutôt de revenir.

Je lui tends une main faussement amicale et affiche la parfaite tête de l’innocent qui en set en réalité le parfait masque du manipulateur. Je n’ai aucun problème à lui donner mon véritable nom, tout est prévu par l’unité de toute façon, rien ne me fera paraître suspect aux yeux de quiconque ayant envie de faire une recherche à mon sujet. Tout ce qu’on trouvera de moi, c’est que j’ai quitté ma famille pour aller à la guerre, sauver notre pays et nos alliés de possibles dangereux criminels. Un brave combattant qui a été récompensé et qui désormais prend sa retraite. Rien ne me relie à l’unité 101, comme tous les autres soldats d’ailleurs. Le gouvernement contrôle tout, les moindres détails, les moindres petites informations. Je prends une grande inspiration alors que ma boisson arrive en même temps que celle de l’initié.

- C’est plaisant de respirer l’air frais du pays à nouveau. Vous aimez Londres ?

Il faut toujours commencer par poser quelques questions banales, discuter de tout et de rien, ce n’est jamais une perte de temps, ça nous permet de gagner la sympathie de notre interlocuteur, puis peu à peu sa confiance, et finalement on peut se permettre d’entrer dans des sujets plus précis, des sujets qui m’intéressent bien plus que son amour pour le pays et la reine d’Angleterre. Elle aussi n’est qu’un pion pour le gouvernement. Le monde entier ne représente rien entre leurs mains, nous sommes tous des pions à sacrifier, moi y compris, mais ça fait longtemps que j’ai assumé le rôle que je suis censé jouer dans cette partie. Et toi, dans quel rôle te retrouveras-tu à la fin ? Probablement pas un qui te plaira.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Levy Griffith

avatar

∞ Initié ∞



Disponibilité : 0/3
¤ AVATAR : Nick Bateman
¤ MESSAGES : 369
¤ POINTS : 36
¤ AGE : 31 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche - Liens - Rp - Sms - Grimoire
1m93 // 83 kg. Porte sous forme de tatouages des runes de puissances faisant office de catalyseur sans limite pour les sorcières. Cache ces symboles par des sorts de dissimulations. - Herboriste/Apothicaire, il vend ses décoctions et loue ses services magiques. Expert d'art au British Museum. Hanté par une Larve. Protégé par un esprit guide.
¤ GROUPE : Initié
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/08/2018


MessageSujet: Re: Une proie de choix Lun 24 Sep - 20:14

Une proie de choix
Andrew & Levy
ŋɛ ƒɑɨᵴ ᵱɑᵴ ϲɛɩɑ, me souffle Aberyn alors que je tire en silence un nouveau tiroir. Je râle sans trop de bruit et lui murmure. « Fais le guet ! » Elle se tait et ne la sent s’éloigner. Plus loin j’entends une voix de vieille dame me demander. « Avec ou sans sucre ? » Quelle importance ? Je déteste le thé de toute façon. « Sans merci …. » Je jette un rapide coup d’œil dans le tiroir sans rien déplacer, puis le referme. Elle l’a caché ou cette vieille bique … Je sens le temps me manquer mais mon besoin se fait plus pressant.  Je peste à nouveau, insulte et maudit le monde dans mon for-intérieur et j’entrevois enfin une solution. Le gros chat persan de la vieille joue avec un pompon qui dépasse du ficus. Curieux, j’approche, le baisse à la hauteur du pot et dégage les feuilles. Un petit carnet rose et couvert de dentelle repose à même le terreau frais de la plante. Presque incrédule, je le ramasse. Elle est sérieuse la vieille à cacher son grimoire de magie sous une plante verte ? M’enfin, je ne vais pas m’en plaindre ! Hâtif, j’ouvre le livret et passe rapidement les pages. Je lis grossièrement les formules et les runes, passant mille et une page avant de tomber sur ce que je cherche … ɛɩɩɛ ɑɾɾɨʋɛ. J’entends les tasses s’entrechoquer sur un plateau. Fais chier … « Tout compte fait je veux bien du sucre … Et du lait ! ». La grande mère rigole toute seule et fait demi-tour pour retourner à la cuisine. J’en profite pour sortir mon téléphone, j’ignore les messages de Rhian – uniquement pour l’urgence de la situation. Mode appareil photo, je photographie les pages qui m’intéressent. Vérifiant que tout soit bien lisible, je remets le carnet à sa place, range mon téléphone dans ma poche et court m’installer à la table couverte de napperons.

Au moment où je me pose, la vieille apparait dans l’encadrement de la porte avec son plateau de thé et de biscuit. Elle m’offre son plus beau sourire en posant le tout sur la tablr, servant les tasses vides. Elle dispose les gâteaux entre nos deux tasses et sert ce liquide malodorant dans ma tasse. Je suis dégouté … Mais fais bonne figure. Les anglais et leur thé à toute heure de la journée et de la nuit. Bon … Je dois me trouver une échappatoire. D’une part sa compagnie m’ennui, j’ai des choses plus importantes à faire et le thé lait en mode miel super compact de sucre me donne la nausée. Ce qui me rebute d’avantage, c’est la conversation à venir. « J’ai appris pour le décès de ta mère. Une femme exemplaire. » Heureusement que je ne bois pas, je lui aurai tout recraché à la gueule … Ha oui, je ne vous ai pas dit ! Cette vieille bique, c’est une sorte de grand-tante par alliance au sixième degré ….Et une vieille sorcière aux multiples trésors. Digne d’un journal de Jédusor, son carnet aurait pu être un horcruxe à lui seul. Bourré de secrets de magie noir, nécromantiques et autres joyeusetés. Sauf que mamie s’est rangée … Alors qu’elle inspire pour poursuivre sur le sujet, mon reveil sonne sur mon téléphone. Je m’excuse et le sort pour l’éteindre la … Le génie me frappe. Je laisse sonner et la regarder. « Désolé, c’est le boulot, je dois répondre. » J’éteins mon réveil et colle mon téléphone à mon oreille. Impro pseudo-simulation. « Allo M. Thomas ? Quoi ?! La Joconde a été volé ? Mais c’est terrible ! J’arrive tout de suite ! » Je m’empresse de ‘raccrocher’ au cas où le téléphone vienne véritablement à sonner. Bonjour la honte sinon ! Je me lève, ramasse mon sac mario et le pose sur mon épaule. Elle m’interpelle. « Tu parles de la Joconde de Sandry Botticagi ? » Qui ? Je connais Sandro Botticelli mais son artiste au nom de ravioli ne me dit rien. Mais je ne vais pas épiloguer là-dessus. « Euh … Ouais, c’est ça ! J’y vais, désolé. » Elle me raccompagne à la porte et je file en quatrième vitesse. J’arrive dehors et la, libération !! Grande bouffée d’air frais, parce que … C’est bavard à dire, mais ça pue grave le vieux dans son cagibi grand luxe aux murs couverts d’assiettes à la gueule de chat. La vieille c’est la Dolores Ombrage moldu du nord de Chelsea. Brrrr … J’en ai des frissons !

Bon, les gars j’ai bien mérité un verre la ! Même deux, peut-être trois ! Avant de prendre la route pour le premier bar, je jete un regard au contenu de mon sac à dos. Quelques bandes dessinées DC-Comics et Marvel fraichement achetés. D’ailleurs le volume 56 de Dr Strange nous apprend la véritable identité du fuckin mechant, putain j’suis comme un dingue à l’idée de le lire ! Puis un volume Venom aussi … Pas le choix ! D’ailleurs, petit SMS à Rhian pour le narguer.  Si tu commandes pas tacos pour ce soir, j’te spoil l’identité du nouveau Symbiote Venom ! En vrai, j’en sais rien mais c’est pour dire ! Je rajoute Pour moi c’est tender,  sauce au poivre et supplément cheddar. Je rentre dans une heure, soit prêt ! Autorisation d’être tout nu, accordé ! Oui, je suis fier de moi ! Bon, à côté des BD, mon casque audio et un sachet de velours ayant la forme d’un couteau … Un athamé s’il vous plait ! Par-dessus, mon  emballage de la Brioche Dorée, croissant de la matinée. Au cas où j’ai un petit creux ! Ok ! J’suis paré ! Vingt minutes plus tard, je pousse la porte d’un pub irlandais, parait que mes voisins font de la bonne bière ! Direction le comptoir. Alors que je joue des coudes pour le rejoindre, je pose le regard sur un homme déjà présent … Pas besoin de réfléchir pour savoir qu’il met similaire. Et d’instinct, je m’approche de lui. J’alpague le barman pour demander un Guinness. Il s’empresse de me servir et l’inconnu m’adresse la parole. Je pose les yeux vers lui. Il me parle de mon fort accent et m’interroge sur ma nationalité. Je décide de prendre place à côté de lui. Il me sourit, confus et se présente sous le nom d’Andrew Williams. Il me dit qu’il est de retour depuis peu et me tend la main. Je lui sers et lui sourit. « Levy Griffith, je viens du Pays de Galle. » J’abandonne sa main pour attraper ma pinte et en prend une gorgée. Effectivement, la bière est bonne, l’honneur est sauf … Sinon je me serai tirer, pour sûr. « C’est pas trop mal dans le genre parapluie. » Qu’importe la saison, ce pays est digne de la Bretagne française ! « L’air marin des cotes galloises me manquent, mais on s’y fait. Je suis arrivé depuis quelques semaines. Je cherche encore les coins sympas pour faire la fête. »

code by FRIMELDA



Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ MESSAGES : 49
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Une proie de choix Mer 3 Oct - 17:46



Une proie de choix
Levy & Andrew

J’observe discrètement l’homme à mes côtés, maintenant que la conversation est initiée on ne se demandera pas pourquoi je lui porte autant d’attention. Je garde un œil sur les deux vampires qui zieutent par moment vers nous et me dis qu’ils pourraient peut-être m’être utile pour ce début d’infiltration, nous verrons bien. Je reporte mon regard sur ce Levy Griffith du Pays de Galle et garde ces informations bien au chaud. Je bois une gorgée de mon rhum et fais semblant de m’intéresser à ce qu’il dit, c’est de manière hypocrite que se forment les plus longues amitiés après tout... J’esquisse donc un sourire avant de lui répondre.

- Oh ça ne manque pas d’endroits pour faire la fête à Londres !

Comment est-ce que je sais ça ? Honnêtement je ne sais pas trop, j’ai des bribes de souvenirs de ma vie à Londres, d’un certain amusement, d’une longue perte de temps aussi avant de m’engager dans l’armée où finalement ma vie a commencé. Ce doit être pour ça que je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ma vie d’antan, j’ai une mémoire assez sélective et clairement il n’y avait rien d’intéressant à y retenir, pas même mes souvenirs avec les membres de ma famille visiblement.

- Ça ne manque pas de rencontres fortuites également.

A peine ai-je terminé de prononcer ces mots que je sors mon Glock de ma veste et le pointe sur le vampire qui s’est rapproché du dos de Levy, visiblement prêt à commettre un meurtre publiquement. Le vampire s’arrête net face à la menace, tout comme son coéquipier et tous les regards se portent vers nous.

- Je n’aime vraiment pas qu’on me dérange au beau milieu d’une conversation.

Le vampire grogne, prêt à passer à un tout autre genre de menace et PAN... Un coup de feu lui est tiré en plein dans le genou. Dommage pour lui la balle contient du poison. Tout le monde se met à paniquer dans le bar, la plupart se mettent à prendre la fuite et désertent les lieux, seuls quelques curieux et courageux –ou fous-, restent encore parmi nous. Et le gérant du bar qui a sorti son fusil et le braque vers moi. Je tourne mon regard vers le gérant, maintenant toujours mon Glock braquée sur la tête du vampire tandis que le deuxième a également pris la fuite, abandonnant lâchement son partenaire. Les vampires n’ont décidément rien pour eux, pas même le courage.

- Vous braquez le mauvais homme monsieur, je ne suis qu’un vétéran qui cherche avant tout à éviter un massacre dans votre bar. Mieux vaut un genou éclaté qu’une dizaine de morts dans vos locaux, croyez-moi, ce n’est pas bon pour le business.

Le gérant semble hésiter, pas assez pour cesser de braquer son arme sur moi visiblement. Heureusement je suis un homme qui sait faire preuve de patience, mieux vaut ça dans le métier que je pratique.

- Montrez-moi votre plaque.

- Comme vous voudrez, c’est vous le patron.


Toujours brosser son adversaire dans le sens du poil, surtout lorsqu’il est hésitant, c’est ainsi qu’on finit par se le mettre dans la poche. De ma main libre je viens sortir de sous mon tee-shirt la dite plaque militaire que tout bon soldat se doit de porter autour du cou. Le gérant se penche un peu par-dessus le bar pour mieux la voir et finit par baisser son fusil.

- Allez gérer vos affaires derrière le bar, j’ai pas envie de passer ma soirée à nettoyer du sang.

- Bien monsieur.


Ce qu’il y a bien à être vétéran, c’est que la plupart des personnes vous respectent et ne cherchent pas à vous poser de problèmes, après tout vous avez vécu la guerre pour maintenir la paix dans votre pays, pour que que le peuple puisse continuer à bénéficier du confort dans lequel il se trouve. Alors à côté de ça un type qui s’est simplement contenté de monter un bar ne peut pas vous dire grand-chose. Je sors de ma poche quelques billets que je dépose sur le bar puis tourne mon regard vers Levy alors que j’attrape le vampire souffrant du poison par la nuque et le force à se relever.

- Suis-moi.

Et c’est ainsi que je prends la porte à l’arrière du bar pour me retrouver dehors, dans une ruelle déserte, attendant que l’initié me rejoigne pour décider quoi faire de ce vampire. Visiblement les choses vont devenir sérieuses beaucoup plus vite que je ne l’avais prévu.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Levy Griffith

avatar

∞ Initié ∞



Disponibilité : 0/3
¤ AVATAR : Nick Bateman
¤ MESSAGES : 369
¤ POINTS : 36
¤ AGE : 31 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche - Liens - Rp - Sms - Grimoire
1m93 // 83 kg. Porte sous forme de tatouages des runes de puissances faisant office de catalyseur sans limite pour les sorcières. Cache ces symboles par des sorts de dissimulations. - Herboriste/Apothicaire, il vend ses décoctions et loue ses services magiques. Expert d'art au British Museum. Hanté par une Larve. Protégé par un esprit guide.
¤ GROUPE : Initié
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/08/2018


MessageSujet: Re: Une proie de choix Ven 19 Oct - 21:07

Une proie de choix
Andrew & Levy
Andrew m’affirme qu’il ne manque pas d’endroit ou faire la fête dans cette ville, et je le crois sur parole. J’aime à penser que j’amène la fête avec moi, et pire encore quand je suis en compagnie de mon loup. Foutre le boxon, c’est une seconde nature chez nous, enfin … Une troisième chez lui et une seconde pour moi, simple humain aux quelques talents magiques exceptionnels. Modeste et humble, comme à mon habitude.  Tout en le quittant du regard, je balaye la foule d’un coup d’œil rapide, j’observe sans chercher à reconnaitre quiconque. Mon agenda est plutôt limité pour l’heure ! En dehors de mes collègues et des quelques connaissances magiques et surnaturels que je fréquente, les véritables amis ne poussent pas au portillon. On peut croire que je m’en plains, mais aucunement. C’est juste un constat peu alarmant. Ils viendront avec le temps, je prends celui de me faire un avis véritable sur les autres, et cet inconnu, Andrew, me semble étrange. Sans le juger captivant à souhait, il dégage une chose qui m’intrigue, et ce en dehors de nos talents communs. Etrange oui … Surtout quand il sort une arme à feu et me met en joug. Mon sourire s’efface à grande vitesse et j’écarquille les yeux. Je mets un certain temps avant d’entrevoir la direction de son canon : Mon épaule, ou juste au-dessus. Quand il s’adresse à je ne sais qui, mon visage se tourne légèrement sur le côté, observant par-dessus mon épaule pour y voir un homme. Sa peau est pâle, pour ne pas dire blanche et son aura néfaste. Je le lorgne un instant avant de bouger de là, autant ne pas prendre de risque. Au passage, je dévisage Andrew, m’interrogeant sur ce sauvetage des plus bizarres. Qu’en passer, que dire, que faire ? Je ‘perds’ mes moyens et avoue ne pas apprécier cette situation. Bordel de merde …. Pourquoi ne suis-je pas rentré directement au lieu de me laisser séduire par l’odeur de l’alcool.

J’ai à peine le temps de bouger que l’animal grogne et le coup part. Je sursaute, pâlit d’avantage alors que ma peau se teinte de gouttes écarlates sanglantes. Mon cœur se fige sous ma poitrine et j’entends encore le revolver tonner dans mes tympans. Qu’est ce … qui se passe ? Les gens hurlent, se bousculent et prennent leurs jambes à leurs cous. Malgré le raffut, je reste sourd à tout autre son que la détonation de son arme à feu. Dans quelle merde je me suis encore fourré. Le tenancier du bar sort un fusil et met le tireur en joug. Ok … On se calme les gens ! Pas besoin de jouer les gros durs qui se plombent la gueule à coup de gros calibres. Et puis, qu’est-ce que je fais encore là moi ?! Je suis spectateur, voir acteur, d’une comédie pour laquelle je n’ai pas encore signé. Le dénommé Andrew se défend en prétextant être uniquement un vétéran cherchant à protéger son pays et, par extension, ce petit bar de quartier. Le gérant prend un temps de réflexion, observant chaque ‘participant’ d’un air mauvais mais hésitant. Il réclame les plaques militaires du tireur. Ce dernier s’exécute et déloge la chaine de son collier pour laisser entrevoir son identité militaire. Le barman semble satisfait de ce qu’il voit, il baisse son fusil et invite tout ce beau monde à aller éclater des cervelles dehors. A ne pas lui dire deux fois, l’individu attrape la pauvre créature par le colbaque et le traine dans son sillage, m’invitant, m’ordonnant de le suivre. Pour faire quoi au juste ? Non parce que, le type il est genre zéro rassurant en vrai …. Je me demande ce qu’il attend de moi et j’hesite un instant. Ma prise sur la lanière de mon sac se fait plus forte et je pèse le pour et le contre. Il y a énormément de ‘contre’, mais je doute qu’il me laisse le choix. Alors je déglutis et met un pas devant l’autre. Bordel de merde … Comment cela va-t-il finir ? Une balle entre les deux yeux et le macchabé laissé à l’arrière d’une benne à ordure. Rhian ne saurait jamais ce qu’il est advenu de moi, il serait triste à en mourir, chercherait à me venger et me rejoindre de l’Autre côté. Ou un truc du genre.

Sans un mot, je le suis et passe par la porte de service donnant sur la rue. Mon regard passe du chasseur au vampire, du vampire au chasseur, m’interrogeant sur lequel était le plus à craindre. Finalement, je ne cherche pas à choisir et garde une certaine distance. « Ne t’attends pas à ce que je te dise merci pour ton aimable sauvetage. » Il a blessé un être vivant pour … Moi ? Mouais.  Je ne suis pas convaincu et ceux malgré la ‘bonne foi’ du chausseur. « Tu vas faire quoi de lui ?... De moi ? Je suis un otage ? » Va-t’il me laisser partir avec tout ce que j’ai vu ? En soit pas plus que tous les autres clients du bar, mais bon ….


code by FRIMELDA



Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ MESSAGES : 49
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Une proie de choix Jeu 1 Nov - 18:24



Une proie de choix
Levy & Andrew

Tout dérape au bar mais ce n’est pas pour m’en déplaire, peut-être que cela me permettra ainsi d’oublier un peu les civilités avec l’initié et aller plus vite à l’essentiel. Peut-être. Nous verrons. Une fois le barman ‘rassuré’, il remet son fusil à sa place initiale et nous laisse filer par l’arrière, ce qui est bien une preuve que les humains ne sont pas prêts à accepter la présence des surnaturels dans leur vie et surtout le danger qu’ils représentent. Personne ne viendra secourir ce vampire ce soir, tout simplement parce que les vampires n’ont pas leur place dans le monde des humains, ils sont craints et donc par extension bons à abattre, ce qui fait bien mon affaire. Personne n’ira pleurer cet homme. Personne n’ira déposer plainte à la police pour avoir abattu un être vivant, tout simplement parce que ces êtres ne sont justement pas vivants.

Je sors donc par la porte arrière indiquée par le barman, entraînant le vampire blessé avec moi et sommant l’initié de me suivre. A vrai dire rien ne l’oblige, je ne braque pas une arme sur sa tempe après tout, mais pourtant il est bien là, dans cette ruelle, à l’arrière du bar à me tenir compagnie. Ses mots m’amusent, ce petit a un caractère qui me plaît bien, je dois bien le reconnaître. Je ne dis rien, continue de braquer mon arme sur la tempe du vampire blessé alors que Levy se met à me poser des questions. Aurais-tu peur ? Oui, je sens la peur se dégager des pores de ta peau, même si tu essaies de te convaincre que tout va bien se passer. Tu as raison, tout se passera bien pour toi, le vampire ne bénéficiera pas d’autant de chances cependant.

- Je compte le tuer. Et il ne me semble pas braquer mon arme sur toi, à contrario je t’ai même sauvé la vie ce soir, pourquoi changerais-je d’avis ?

A moins que tu ne me donnes une bonne raison de te tuer ? Mais si tu n’es pas stupide tu resteras sage. J’attrape le vampire par le col et le force à se relever pour mieux le plaquer contre le mur. Il grogne et il aimerait bien se défendre mais le poison qui circule dans son organisme l’empêche d’utiliser ses dons de vampires et soyez certains que d’un homme à un autre il ne vaut pas grand-chose contre moi.

- Si je t’ai amené là c’est parce que la suite pourrait t’intéresser. Parmi toutes les personnes de ce bar c’est toi qu’ils ont choisi d’attaquer. Pas le gérant. Pas un autre client mais toi. N’as-tu pas envie de savoir pourquoi ? A moins que tu ne sois persuadé que ce ne soit qu’une simple coïncidence.

Et voilà comment on joue les nouveaux amis d’un pur inconnu, en lui rendant une faveur. Vraiment, cette attaque n’aurait pu mieux tomber. Maintenant il ne me reste plus qu’à faire cracher le morceau à cet homme, quitte à ce qu’il invente quelque chose sous la menace, j’ai l’intention de faire prendre conscience à Levy qu’il est une proie. Une proie facile. Mon regard se tourne vers lui.

- Les hommes comme toi et moi se font froidement abattre pour affaiblir les sorcières. Crois-le ou non j’ai fait ça dans ton intérêt, mais si tu préfères... Je libère le vampire de ma prise et lève mes mains, y compris celle armée, l’air de dire que je ne vais pas tirer et que je suis prêt à me rendre. On peut aussi laisser ce vampire repartir et faire d’autres victimes sur son sillage, peut-être que d’autres initiés n’auront pas autant de chance que toi.

Et les initiés se font de plus en plus rares par ces temps de guerre, ils sont malheureusement les plus faciles à abattre. Alors à moins d’être égoïste Levy acceptera que j’achève ce vampire et dans le cas contraire... Et bien je le relâcherai et le laisserai s’enfuir en preuve de bonne foi, mais contrairement à eux je sais que le poison le tuera de toute façon. Soit il meurt rapidement sous le coup de ma prochaine balle, soit il périra dans une lente agonie au fin fond d’une ruelle sordide.

- A toi de choisir. Dans quel camp es-tu ?

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Levy Griffith

avatar

∞ Initié ∞



Disponibilité : 0/3
¤ AVATAR : Nick Bateman
¤ MESSAGES : 369
¤ POINTS : 36
¤ AGE : 31 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche - Liens - Rp - Sms - Grimoire
1m93 // 83 kg. Porte sous forme de tatouages des runes de puissances faisant office de catalyseur sans limite pour les sorcières. Cache ces symboles par des sorts de dissimulations. - Herboriste/Apothicaire, il vend ses décoctions et loue ses services magiques. Expert d'art au British Museum. Hanté par une Larve. Protégé par un esprit guide.
¤ GROUPE : Initié
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/08/2018


MessageSujet: Re: Une proie de choix Ven 9 Nov - 18:53

Une proie de choix
Andrew & Levy
Bordel de cul, dans quel merde je me suis encore fourré ? Voici la première réflexion que je me fais quand j’atterris à l’arrière du bar. Ici, pas de bel homme à soigner comme ce fut le cas des années auparavant. J’ignore pourquoi mon esprit rejoint Rhian alors que le danger me guette. Le danger ? Vraiment ? Je ne sais pas tellement. Le dénomme Andrew est dangereux, Aberyn me le souffle mais je m’en doute déjà ma chère. Son revolver ne me cible pas mais je n’ai aucun sentiment de sécurité. D’ailleurs, ce dernier souligne ce détail, affirme qu’il va – effectivement – tuer la créature. Pour m’achever, le vétéran marque l’importance du sauvetage. En est-ce vraiment un ? Le vampire ne souhaitait peut-être que parler, au pire danser. Fallait-il voir une menace dans son approche ? Voulait-il seulement me mordre à la vue de tous ? Peu probable, ou peut être que si. Je ne sais pas trop, je sus quelque peu embrouillé. L’Initié me pose une question à laquelle je reste muet. Je l’observe toujours alors qu’il maltraite cette pauvre créature.  D’ailleurs, pourquoi ne prend-t-il pas la fuite ? Ses capacités surnaturelles suffisent à prendre ses jambes à son cou et disparaitre avant qu’on ne puisse le constater. Mais non, il reste, sous la poigne de cet homme qui le coince contre le mur, le canon de son revolver sur sa tempe. Finalement, le tireur s’explique et malgré moi, je suis attentif. La suite peut m’intéresser ? Ah ? Parce qu’il y a une suite à tout cela ? Ne peut-on pas se quitter ‘bon ami’ et rejoindre le fond de notre lit ? Perdu. Andrew remarque que parmi toutes les personnes présentes ce soir, il avait été la cible, lui et nulle autre. Coïncidence surement. Je reste toujours silencieux alors qu’il exclut l’hypothèse de la coïncidence. Quoi alors ? Il capte mon attention mais je reste plutôt septique de sa logique, de son approche. Je commence à me dire qu’il attend quelque chose de ma personne, qu’il se pose en héros, qu’il attend à ce que je paie ma dette. Mais être redevable me dérange.

Finalement, il crache sa pilule et face à ses mots, je fronce les sourcils. Il me parle d’initié abattu pour porter un coup aux covens. Entendre ma nature annoncée de la sorte ne me plait pas et je sens planer une menace au-dessus de ma tête. Le vétéran me parle de mon intérêt, de ce qu’il a fait pour moi … Pus il libère la créature, lui laissant la chance de disparaitre. Cependant, s’il prend la fuite, je serai responsable des victimes suivantes. A ces mots, je souris malgré moi. Pourquoi chercher à me culpabiliser ? Sais-tu seulement que je n’ai pas compassion pour ces créatures, ni pour les sorcières, ni pour quiconque d’ailleurs. A mes yeux, seule ma sécurité et celle de mon loup m’importe et pour la garantir, je suis prêt à me battre seul contre le monde. Par le passé, j’ai pris des vies pour sauvegarder la mienne et réitérer l’expérience n’est pas impossible si les circonstances l’imposent. Rhian … J’aime à croire que cela ne se passerait pas ainsi … Seras-tu toujours à mes côtés si je franchis ce cap pour toi ? Pour nous ? Mon seul problème de conscience vient de lui, mon Jiminy Cricket.

Au bout du compte, le vétéran me propose de choisir un camp et le vampire nous observe l’un après l’autre, apparemment incapable de se mouvoir sans peine. J’offre un regard noir à l’Initié, m’approche et lui prend le revolver des mains. Je mets la créature en joug et tire. Le projectile, sans avoir une trajectoire digne de ce nom, se loge dans le crane de la créature qui tombe raide morte … Généralement vindicatif, il serait venu se venger de sa mésaventure. Puis, je me retourne et pointe l’arme vers Andrew. «J’ai déjà choisi mon camp et ce n’est en aucun cas le tien. Les vampires, les sorcières je m’en badigeonne le sifflet avec le pinceau de l’indifférence. » Egoïste dans l’âme que je suis … Et surement imprudent à mettre en joug un militaire. « Je ne te dois rien et je tiens un peu trop à ma petite vie pour ne pas me montrer égoïste. » Je le fixe un instant, met la sécurité du pistolet et lui lance, ça serait dommage que la balle parte par mégarde … « Et si tu me disais clairement ce que tu veux, ca éviterait de perdre notre temps, j’ai le dernier volume de Venom à lire pardi ! » Et un homme a retrouver, réchauffer et satisfaire …


code by FRIMELDA



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Une proie de choix

Revenir en haut Aller en bas
Une proie de choix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Le chasseur est la proie du prédateur | Nuit d'Orage|
» Le choix des semis-elfes
» Que faire avec le choix 2012?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Sud de la Tamise-
Sauter vers: