RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Hello, little sister !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Hello, little sister ! Sam 22 Sep - 12:17



Hello, little sister !
Aliana & Andrew

Voilà quelques jours que je suis arrivé à Londres pour accomplir la première tâche : analyse de l’ennemi et du terrain. Par qui commencer ? La liste est tellement nombreuse ici, le choix est vaste, mais je sais celle qui ils veulent me voir attraper. Même après plus de vingt ans à bosser à leurs services et être un loyal soldat, ils me testent encore. C’est elle qu’ils veulent que je leur ramène, Aliana Williams. Ils ne m’ont pas caché qui elle est pour moi, ma sœur, d’après leurs documents, bien qu’aucun lien de sang ne nous lie.  Est-ce que cette donnée change quelque chose ? Non, à mes yeux cette femme n’est qu’une inconnue. Sœur, ce n’est qu’un mot parmi tant d’autres, ça ne signifie rien. Elle ne signifie rien. Voilà pourquoi je décide d’en faire ma cible principale, au moins l’unité comprendra que leurs tests sont biens inutiles avec moi.

Me voilà en cours de mission avec une unité spéciale, j’ai voulu voir les choses en grand alors j’ai demandé une équipe de huit pour m’accompagner. Non toute cette troupe n’est pas destinée aux beaux yeux d’Aliana, ils sont destinés à ces autres sorcières qu’elle côtoie, des otages qui l’attireront tout droit dans un piège. Quatre sorcières capturées le même soir, à la même heure, dans des lieux différents. Les sorcières ont beau être équipées de leurs pouvoirs, nous avons la technologie de notre côté et des capacités au combat qui ne trompent personne. Les quatre sorcières sont ramenées à un entrepôt, chacune prisonnière de son propre piège.

Commençons les présentations. Tout à gauche une certaine Elise Marshall, originaire de France, sorcière du feu de passage à Londres pour affaire avec le conseil. Elle est enfermée dans une capsule qui se remplit lentement d’eau, pour l’heure le liquide ne lui arrive qu’aux cuisses. Sur sa droite, Abigaïl Connor, sorcière du mentale, d’après les rumeurs elle aurait été entraînée par Aliana en personne. Celle-ci a les bras et les jambes ligotées et tendus par de chaînes en métal dont je possède moi-même la clé, elle est inconsciente, autant ne pas prendre de risque, de la drogue circule dans ses veines et la maintiendra à l’ouest pendant de très longues heures. Une scie circulaire tourne au-dessus de sa tête, prête à lui découper le cerveau à tout instant. Poursuivons avec Yuma Bak, une jeune coréenne d’à peine 19 ans, envoyée à Londres par ses riches parents pour qu’elle reçoive un entraînement digne des plus grands, rien qu’avec ça je peux faire couler le conseil car lorsque le visage de cette gamine passera sur les écrans, les parents risquent de faire jouer leurs contacts pour faire payer aux sorcières de Londres ce qu'elles auront laissé faire. Sorcière de l’eau, l’enfant est enfermée dans une boite chauffante qui va lentement dessécher son corps, à moins que je n’appuie sur le bouton qui activera les flammes et la consumera totalement. Terminons avec Luna Strand, une détective venue enquêter sur les fameux hommes en noirs dont Londres ne cesse de parler, nécromancienne, elle est attachée à une barrière électrique. Un seul coup de jus avec le bon dosage et elle finira par rejoindre les morts qu’elle fréquente.

- Allumez la caméra et envoyez les images sur toutes les chaînes.

Mes hommes obéissent aux ordres et c’est ainsi que toutes les chaînes de Londres sont interrompues pour diffuser les corps de ces quatre femmes prisonnières. Ce n’est pas vêtu de noir que je me présente à la caméra, je ne tiens pas à ce qu’on relie ces actes d’une manière ou d’une autre au gouvernement. L’Angleterre croira simplement à des humains venus se rebeller contre les surnaturels et c’est justement mon but ce soir, chauffer les esprits des plus faibles pour les révolter contre les plus forts. Vêtu d'un costard et muni d’un masque, je me présente face caméra et prends la parole.

- Chers téléspectateurs bonsoir. Me voilà navré d’interrompre votre programme mais le monde entier est concerné par le combat que nous, humains, menons dans l'ombre contre ces monstres. Derrière moi se trouvent prisonnières quatre dangereuses sorcières. Regardez bien leurs visages, observez leurs traits innocents. Ils veulent nous faire croire que les surnaturels sont inoffensifs mais nous savons tous qu’il n’en est rien. L’une d’entre elle peut brûler tout votre quartier en moins de dix minutes, des centaines de vies décimées juste comme ça, parce que cette femme atteinte de troubles mentaux pourrait tout simplement perdre pieds et décider de détruire vos vies. Une autre peut s’infiltrer dans vos esprits, vous manipuler, vous contrôler. Elle peut forcer votre homme à tomber dans ses bras, votre patron à lui verser la moitié de ses gains, votre enfant à faire de votre vie un véritable enfer.

Pas la peine de décrire ce que chacune est capable de leur faire, deux exemples suffiront amplement. J’espère que tu es devant ta télé, Aliana, car tout ce petit coup est monté spécialement pour toi, vois-tu l’honneur que je te fais ? Fais-moi plaisir et viens accompagnée, ce n’en sera que plus amusant. En attendant que tu te décides, le public a aussi le droit à sa participation.

- Des crimes sont commis tous les soirs par des monstres comme eux, loups, sorcières, vampires... Désormais c’est à nous, humains, de reprendre le contrôle de notre pays. C’est à vous, mes frères, mes sœurs, de décider si ces femmes doivent être épargnées ou non. Nous pouvons vous protéger mais le choix n’appartient qu’à vous. Vous avez une heure pour voter.

Et Aliana a une heure pour arriver, je ne doute pas qu’elle parviendra à trouver les lieux, c’était un entrepôt qu’on fréquentait étant plus jeune, dans lequel on a passé des heures à s’entraîner ensemble. Pourtant de ça je ne m’en souviens pas, à croire qu’inconsciemment mon cerveau a choisi le lieu pour moi. Quoi qu’il en soit ce n’est pas dit que ça lui laisse le temps de préparer un plan d’attaque. La caméra est coupée et toutes les chaines reprennent leur programme initial. Le compte à rebours est lancé. Que décidera le peuple ? Que fera Aliana ?

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Aliana Williams

avatar

∞ Sorcière ∞
Mental • Régente intérim



¤ AVATAR : Kate Beckinsale
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Anesidora (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 225
¤ POINTS : 18
¤ MULTIS : Kahlan Invictus & Rachel Sparda
¤ AGE : 39 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp
HistoireChronologieRpsLiensAppartement
Les PVs : Son chouchou, son gardien, son second, voir plusSon papa
Codage en LSAvatars & Gifs en LS

Physique : un corps musclé et tonique, habitué au combat, des cheveux peu souvent libres pour ne pas la gêner, un maquillage sombre ou discret selon l'occasion, des habits sombres et un visage magnifique mais figé dans l'attente de ce que votre esprit pourrait lui apprendre.
Capacités particulières : très forte pour créer des illusions ou rentrer dans des esprits sans se faire repérer. Elle sait apaiser ou créer des tourments selon sa volonté.
Signes particuliers : son corps est couvert de cicatrices, plus ou moins volontairement infligées par son séjour en Asie où elle a appris à résister à la torture, d'autres cicatrices sont dues à son passif de combattante. Elle a les yeux légèrement vairons, un de couleur noisette et l'autre de couleur brun.
Armement standard : Porte toujours sur elle, à sa cheville ou contre sa cuisse, la dague offerte par Andrew à leur dernière rencontre. Possède deux Beretta 92FS améliorés par ses soins contre ses cuisses ou ses hanches. Ainsi qu'une série de couteaux de jets contre sa taille.
¤ GROUPE : Sorcière du Mental ~ Conseil de Londres, y possède un siège, Régente par intérim en attendant le retour de Katherine ~ Gardienne en chef du Purgatoire et Bourreau
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/08/2018


MessageSujet: Re: Hello, little sister ! Sam 22 Sep - 17:56



Hello, little sister !

Septembre 2018
Aliana & Andrew
« Aliana, viens vite on a une urgence ! »

Je relève la tête du plan sur lequel je travaillais avec Varga pour découvrir une de mes gardiennes avec les yeux plus ronds que des soucoupes, ce qui était étonnant. Je les avais habitué à être prête à réagir à toute situation et pourtant, l'"urgence" faisait apparemment réagir à l'extrême Mélissa, qui était chargée de notre contact avec l'extérieur.

Sans un mot, je la suivis, sentant Varga emboîter sur mes pas. Nos pas rapides raisonnaient toujours d'une drôle de façon dans cette forteresse qu'était le Purgatoire mais j'appréciais cette mélodie, ce qui n'était pas le cas de tous... Nous finîmes par arriver au bureau de Mélissa pour tomber sur un ordinateur avec une vidéo en arrêt. Sur un signe de la tête, Mélissa le mit en route et nous le visionnâmes tous les trois en silence.

A la fin de la vidéo, le silence était toujours de mise mais mon cerveau carburait à cent à l'heure. Ainsi j'avais eu raison d'être si prudente, il y avait bien une contre-offensive. Mais pourtant je n'avais pas été capable de protéger ces sorcières, ce qui était pour moi une grande source de frustration. Dans le silence raisonna soudain une sonnerie de téléphone, le mien. Je le décrochais prestement.

« Aliana, il faut que tu regardes les infor... »
« Déjà fait, je suis sur le coup, Katherine, ne t'inquiète pas. »

« Fais attention aux médias, je connais tes méthodes Aliana. »


Sans un mot de plus, je raccrochais. Il est vrai que mes méthodes pouvaient parfois être extrêmes mais j'avais bien pris en compte que ces gens avaient des caméras et surtout, les moyens d'envoyer les vidéos au reste du monde et je ne comptais pas commettre d'erreur. Malgré tout, je n'allais pas laisser ces filles mourir, sans compter les incidents politiques que cela pourrait provoquer, elles ne le méritaient pas et c'était mon rôle de les protéger. Je sentais les regards de Varga et Mélissa sur moi, attendant que je finisse de réfléchir, attendant mes ordres. Alors les voilà...

« Mélissa, je veux que tu contactes Alex, Viviane, Tempérance, Victoria et Hugo. Fais leur un briefing de ce que nous savons. Dis leur que la guerre a commencé et qu'il est temps de mettre leur enseignement en pratique. Varga, je te confie le Purgatoire, je vais en tête de mission. »
« Aliana...»
« Ne t'inquiète pas, j'ai un plan, je n'y vais pas les mains vides. »


Vingt minutes plus tard, nous nous trouvons devant l'entrepôt. Cela n'a pas été dur de les trouver, j'avais une impression de déjà vu mais surtout Mélissa est une superbe hackeuse et ils savaient mal cacher leurs traces. Alors nous avions finis par remonter jusqu'à eux. Je tourne mon regard vers les femmes et l'homme qui m'accompagnent, les voyant calme et prêt au combat, je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir fière d'eux...

« Vous vous souvenez de tout le plan ? »
« Oui gardienne ! »
« Alors allons botter des fesses les amis. »


Je pars devant, seule, au contact de l'ennemi. Je sais qu'Hugo a déjà rejoint le panneau d'alimentation, prêt à couper toute l'électricité du bâtiment. Je me doute aussi qu'ils ont un générateur de secours, voir même un code d'urgence qui provoquera la mort des sorcières si jamais l'électricité est coupée. Voilà pourquoi Alex et Viviane sont là, elles mettront nos alliées à l'abri. Et pendant ce temps, j'obtiendrais mes réponses et les autres seront là en renfort, prêt à apporter ces réponses à Katherine si je ne pouvais pas revenir en vie.

J'avance en vissant deux silencieux sur mes Beretta, tapotant contre ma hanche la dague d'Andrew qui me rassurait et me permettait d'affronter la situation sereine. Une fois arrivé dans la salle, j'analysais quelques secondes la situation : tout comme je l'avais prévu. Et apparemment la structure de l'entrepôt n'avait pas changé en quelques années, ce qui me donnait un point supplémentaire. Avant que mes ennemis ne me remarquent, même si j'utilisais mon pouvoir du Mental pour presque disparaître de leur champ de vision, créant une illusion d'optique où je n'étais pas présente. Avant ce moment donc, je pris mes armes et je visais les projecteurs, tirant une balle dans chacun d'eux jusqu'à ce qu'on retrouve dans un noir relatif. Je me cachais ensuite derrière un pilier, prenant la parole, remerciant l'acoustique de cette salle pour faire ainsi raisonner ma voix et me rendre dure à localiser.

« Alors qui est le chef de cette  pseudo-opération ? J'ai quelques remarques à lui faire, il a fait preuve de  beaucoup de négligence jusqu'à maintenant, c'est dommage pour vous les gars ! »


Code by Kah!an

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Hello, little sister ! Dim 23 Sep - 23:37



Hello, little sister !
Aliana & Andrew

Je jette un coup d’œil à ma montre, quinze minutes se sont écoulées depuis notre petit show et les sorcières éveillées tentent vainement de nous convaincre de les relâcher. Je sens la tension grimper dans les esprits de mes partenaires, pas vraiment habitués à agir sans avoir reçu l’autorisation des chefs en premier, mais l’unité me sera reconnaissante lorsqu’ils constateront que les humains sont de notre côté. Il suffit de voir les votes, quinze minutes et déjà plus de la moitié des voies sont pour que nous exterminions ces sorcières. Les surnaturels ne sont pas désirer dans ce monde et il est temps de leur rappeler que leur place se trouve dans l’ombre... ou dans les cellules de l’unité. Je regarde la pauvre Elise dont l’eau a grimpé jusqu’au-dessus du nombril puis me tourne vers mes équipiers.

- Tous à vos postes.

Ils ne sont pas payés à flâner après tout. Cinq minutes plus tard un sourire se dessine sur mon visage lorsque les projecteurs sont détruits, nous plongeant partiellement dans le noir. On dirait que l’amusement est arrivé à ma porte plus tôt que prévu. Tant mieux, je me serais ennuyé autrement. Une voix résonne dans l’entrepôt et demande qui est le chef de l’opération. J’avance dans l’arène, me sachant protégé par au moins trois de mes alliés dont la technologie des armes en surprendra plus d’un.

- Pourquoi ne pas venir me faire ces quelques remarques en face ?

Je regarde autour de moi sans chercher spécialement à la retrouver. Je sais qu’elle essaie de gagner du temps et je sais également pourquoi. S’attend-elle à ce que le reste des lumières s’éteigne ? Elle risque de patienter un moment. Mes plans ne seraient pas presque parfaits si je ne pensais pas d’abord aux réactions de mes adversaires. On me reproche de faire preuve de négligence ? Je serais tenté de lui dire que tout ceci sert uniquement à la mettre un peu plus en confiance, mais lui offrir de telles informations n’aurait rien d’intéressant.

- Mais peut-être attendez-vous que le courant se coupe ? Dans ce cas vous m’envoyez navré de vous annoncer que votre homme a déjà été intercepté.

Est-il mort ou vivant ? Je n’ai pas besoin de plus d’otages que je n’en ai déjà, alors j’imagine qu’elle doit connaître la réponse. Vous venez de plonger dans un piège bien plus grand que vous ne pouvez l'imaginer et il ne fait que se resserrer à mesure que vous vous en approchez. A peine arrivé et tu as déjà perdu un homme dans la bataille, j’espère que tu es consciente que tu les perdras tous ce soir, y compris ces quatre femmes prisonnières. Je continue d’avancer au beau milieu de l’entrepôt, mes hommes me demandent discrètement dans l’oreillette de rester prudent, d’éviter de me mettre autant en vue mais je les ignore et sors même un paquet de cigarettes duquel je ressors l’une d’entre elles.

-  Avant que vous ne tiriez, j’ai un message à faire passer à une certaine Aliana Williams, j’ose espérer qu’elle se trouve parmi vous.

J’ose même croire que la voix qui s’est adressée à moi pourrait bien être la sienne. En général j’ai un bon instinct pour détecter ces choses-là. Cigarette bloquée entre mes lèvres, je remets mon paquet dans ma veste et sors un briquet pour l’allumer, aspirant une longue bouffée de nicotine avant d’en recracher lentement la fumée.

- Un message de la part de son frère, Andrew.

Je n’ai pas besoin de voir le visage de mes adversaires pour savoir que mes paroles les intriguent, autrement ils m’auraient déjà tiré dessus, je suis à découvert après tout. Je continue d’avancer et de fumer, me dirigeant dans un coin entre l’ombre et la lumière, une zone où le danger ne pourra pas arriver dans mon dos, ce qui me fera au moins ça de moins à surveiller.

- Mais il tient à ce que ces mots soient adressés à Aliana en personne alors... il me faut un visage si vous voulez entendre ces paroles.

Il me faut son visage à elle, après tout il faut bien que je vérifie si elle ressemble à celui de la photo avant de lui tirer une balle en pleine tête. Approche donc petite sœur, n’aies pas peur, je mérite bien un câlin de retrouvailles après tout, non ?

- Ou alors on oublie ce message et on reprend là où on en était, mais autant que vous le sachiez, si la mise à mort ne se produira pas avant... trente-trois minutes, je n’éprouve pas le moindre remord à les torturer avant.

Un claquement de doigts retentit dans la pièce et on peut entendre la pauvre Yuma crier et supplier à ce qu’on la sorte de cette boite trop étouffante, cette boite dont la température ambiante a augmenté de quelques degrés. Pas facile pour une sorcière de l’eau de supporter autant de chaleur. Le jeu ne fait que commencer, et si tu es la reine de la partie, sache que je suis à la fois le chevalier et le fou, celui qui te fera reculer de trois cases à chaque fois que tu avanceras d’une, celui qui te fera réaliser que tu as trouvé un adversaire à la hauteur et probablement même pire que toi. Bienvenue dans ma partie, Aliana.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Aliana Williams

avatar

∞ Sorcière ∞
Mental • Régente intérim



¤ AVATAR : Kate Beckinsale
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Anesidora (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 225
¤ POINTS : 18
¤ MULTIS : Kahlan Invictus & Rachel Sparda
¤ AGE : 39 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp
HistoireChronologieRpsLiensAppartement
Les PVs : Son chouchou, son gardien, son second, voir plusSon papa
Codage en LSAvatars & Gifs en LS

Physique : un corps musclé et tonique, habitué au combat, des cheveux peu souvent libres pour ne pas la gêner, un maquillage sombre ou discret selon l'occasion, des habits sombres et un visage magnifique mais figé dans l'attente de ce que votre esprit pourrait lui apprendre.
Capacités particulières : très forte pour créer des illusions ou rentrer dans des esprits sans se faire repérer. Elle sait apaiser ou créer des tourments selon sa volonté.
Signes particuliers : son corps est couvert de cicatrices, plus ou moins volontairement infligées par son séjour en Asie où elle a appris à résister à la torture, d'autres cicatrices sont dues à son passif de combattante. Elle a les yeux légèrement vairons, un de couleur noisette et l'autre de couleur brun.
Armement standard : Porte toujours sur elle, à sa cheville ou contre sa cuisse, la dague offerte par Andrew à leur dernière rencontre. Possède deux Beretta 92FS améliorés par ses soins contre ses cuisses ou ses hanches. Ainsi qu'une série de couteaux de jets contre sa taille.
¤ GROUPE : Sorcière du Mental ~ Conseil de Londres, y possède un siège, Régente par intérim en attendant le retour de Katherine ~ Gardienne en chef du Purgatoire et Bourreau
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/08/2018


MessageSujet: Re: Hello, little sister ! Mar 16 Oct - 19:19



Hello, little sister !

Septembre 2018
Aliana & Andrew
Depuis combien de temps ces hommes étaient-ils présents sur ce territoire ? Depuis combien de temps passaient-ils inaperçus malgré le renforcement de notre sécurité ? Et depuis combien de temps avaient-ils en leurs possessions ces quatre femmes, mes sœurs, entre leurs mains ? J'allais éprouver un immense plaisir à arracher la réponse à leurs corps défendus, voir à leurs corps mourants s'ils décidaient de réellement m'emmerder.

Après un dernier signe de tête envers mes collègues, je les laissais en arrière pour que chacun puisse rejoindre son poste pendant que j'attirais l'attention de ces hommes sur moi. Je sentais que ces hommes étaient sur les nerfs, prêts à se battre contre n'importe quel ennemi qui se présenterait à eux. Mais ils ne savaient pas que bientôt, cet ennemi serait infiltré dans leurs rangs, quand Tempérance et Victoria entreront dans leurs têtes pour les retourner contre les autres. Rares sont les humains à se rendre compte de notre intrusion, et rares sont ceux qui savent nous résister. Je résistais à l'envie de regarder Abigaïl pendant que je raillais le chef de ce petit groupe. Je l'entendis immédiatement se mettre en avant, me permettant de le localiser rapidement, aidé par le fait qu'il ne se cachait pas et avançait même dans la pièce comme en terrain conquis. Je tournais autour de mon poteau afin de garder un œil sur lui pendant que je l'écoutais parler.

J'aurais pu l'interrompre, parler à mon tour, mais je ne souhaitais pas dévoiler mon approche, dévoiler à quel point, à chaque pas, il se rapprochait de moi. Quand il me dit que mon homme se fit intercepter, je fronçais les sourcils et je lançais mon esprit à la recherche de celui d'Hugo. Je pus le sentir, faible, indistinct, blessé. Je rompis le contact pour me concentrer sur Viviane, tant pis Alex devrait se débrouiller seule pour attirer les quatre sorcières loin des pièges mortels qui les enfermaient.

"Viviane, Hugo a été touché..."
"L'humain a dit la vérité ?"
"Il n'est pas mort, Viviane, mais si tu ne bouges pas tes fesses oui ça risque d'être le cas. Vas le chercher et coupes-moi ce putain de courant."


Je coupais la connexion, en résistant à l'envie de m'approcher des esprits qui entouraient Hugo pour les mettre hors d'état de nuire. Je ne pouvais pas être sur tous les fronts en même temps, et Viviane était une sorcière nécromancienne plus que compétente, elle sera capable de retrouver Hugo avec l'aide des morts qui hantaient cette ville, je devais laisser le destin de mon gardien entre ses mains. En attendant, j'avais un autre homme à combler de toute mon attention. Et à qui je devais enfoncer un poignard dans un endroit bien douloureux tant qu'à faire.

Ses propos suivant me figèrent sur place. Comment cet homme pouvait-il connaître mon nom ? Et à qui cherchait-il à s'adresser ? Au membre du conseil ? A la descendante des Williams ? Ou pire, à la gardienne ? Si c'était ce dernier point, cela ne me rassurait pas car cela voudrait dire une fuite mais... Il continua à parler et m'enleva le doute. Pendant un instant j'en conçus du soulagement puis je compris ce qu'il me disait et la fureur m'aveugla quelques secondes. Comment osait-il ? Comment osait-il prétendre parler au nom d'Andrew ? Comme si ce dernier se serait associé à ce genre d'homme. Je resserrais ma main autour de mes flingues avant de me forcer à relâcher mon emprise sur leurs crosses. Non, tirer à tout va ne m'aidera pas à affronter cet ennemi. J'ignore comment il avait pu être au courant de mes faiblesses mais je le saurais bien assez vite. En attendant, je ne pouvais pas m'empêcher de remarquer qu'il s'approcher de ma cachette, lentement mais doucement.

Je sentais l'esprit de mes gardiennes bouillonner, la plupart ne comprenaient pas qui était cet Andrew mais elles se doutaient malgré tout que je pouvais réagir avec violence. J'étais connue pour être une femme de glace, que peu de chose pouvait faire réagir. Mais mes gardiens et gardiennes savaient que ce n'était pas totalement la vérité et que je pouvais m'échauffer pour quelques rares occasions, ce qui n'était jamais bon pour mes ennemis. Malheureusement, cela pouvait me desservir également.

Je ne fis pas un geste, retenant même ma respiration quand il s'arrêta à quelques mètres de l'endroit où j'étais, continuant de parler. Je ne réagis même pas aux cris de Yuma. Je pouvais enfin voir le visage de cet homme et un coup d'œil sur ses yeux bleus me jeta dans une sensation de déjà-vu troublante, pourtant je pense que je me rappellerais d'un tel visage, je me rappelais de tous les visages que j'avais rencontrés, une déformation professionnelle. Mais c'est surtout la lueur froide et la disciplinaire qui régnaient dans ses yeux qui me fit m'arrêter sur son visage. Cet homme était un guerrier à ne pas sous-estimer. Et si un autre jour, j'aurais pu être contente de tomber sur un adversaire digne de ce nom, ce soir ce n'était absolument pas le cas.

Dans le plus grand des silences, je rangeais mes deux Beretta dans les holsters de mes cuisses, avant de glisser ma main sur la dague contre ma hanche, celle de mon frère justement. Une douce ironie, n'est-ce pas ? J'entourais ma main autour de la garde de mon arme, la dégainant silencieusement, et j'agis tout aussi promptement. Soudainement, je fis un pas vers lui, me rendant visible en une seconde mais je ne laissais pas le temps à ses gardes de m'abattre. Je profitais du fait qu'il soit venu jusqu'à moi, désarmé, pour l'atteindre et le forcer à reculer dans l'ombre avec moi. Finalement, je me retrouvais plaquée entre son corps et le pilier froid derrière moi, mais surtout, ma lame était glissée contre le creux de sa gorge et comme il s'en rendit compte très vite, elle était parfaitement aiguisée. Je m'approchais du creux de l'oreille de l'homme, sentant quelques mèches de mes cheveux s'échapper de ma tresse pour effleurer le visage de l'homme, pendant que je lui parlais doucement, avec une voix froide et parfaitement contrôlée, ce qui n'était pas forcément ce que je ressentais à l'heure actuelle.

« Et moi je n'aurais pas le moindre remord à te trancher la gorge et te laisser te vider de ton sang en me suppliant, si toutefois tes cordes vocales fonctionnent toujours. C'est drôle, nous sommes tous les deux des êtres sans remords. Maintenant que c'est établi, tu peux passer ton message et si c'est important, je le transmettrais à qui de droit, sinon... Tu l'as dis toi-même, nous avons une partie à terminer. »


Si une de mes mains était prise par mon arme, l'autre maintenait ses bras contre son corps et l'une de mes jambes était enroulée autour de sa cheville, m'assurant ainsi que s'il tentait de se rebeller, je garderais le dessus en le faisant tomber. Malgré tout, je sentais les muscles de son corps contre le mien et une pensée me vient que ce ne serait pas un combat facile. Tant mieux, si cet homme était ce qu'ils avaient de mieux à nous réserver, le fait de le vaincre ferait reculer et réfléchir toute sa secte. Je n'avais jamais enfermé d'humains au Purgatoire, mais il y avait une première à tout, n'est-ce pas ?

"Victoria, tu en es où ?"
"Nous avons deux hommes chacune sous notre contrôle. Aliana, on ne pourra pas faire mieux, ils..."

Je l'interrompis avant d'entendre ses paroles inutiles. Bien sûr que ces hommes seraient durs à prendre sous contrôle mental, déjà quatre hommes sous leurs contrôles, c'était suffisant pour la suite de mes plans... Et je n'avais pas de temps à accorder à cette discussion avec une bombe à retardement entre mes bras.

"Des nouvelles de Mélissa ?"
"Pas encore."
"Tiens-toi prête. Dès que tu en as, je veux que tu lances l'assaut."


Je coupais le lien tenu entre nos deux esprits et je reportais mon attention sur l'homme contre moi. A nous de jouer maintenant, le guerrier. Voyons combien de temps tu tiendras contre l'esprit d'une Williams, mieux encore, contre le mental d'une Williams...

« Tic tac, tic tac, tu l'as dis, nous n'avons pas tout notre temps et tes hommes commencent à s'impatienter, ça serait dommage qu'ils tirent et que tu meurs aussi vite, n'est-ce pas ? »

Code by Kah!an

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Hello, little sister ! Jeu 18 Oct - 22:35



Hello, little sister !
Aliana & Andrew

Une ambiance pesante règne dans les lieux, sauf pour moi sans doute, bien trop intrigué par les événements, amusé également. J’ai envie de savoir ce que vaut ma très chère sœur, j’ai eu envie de me mesurer à elle dès l’instant où l’unité m’a évoqué son existence. Je sais, je ne suis pas un bon frère mais il faut dire que je ne me considère pas réellement comme tel. Cette femme n’est qu’une inconnue à mes yeux, et l’homme qu’elle rencontrera ce soir sera tout autant inconnu pour elle. Mes adversaires ne se font pas très causants, je sais qu’ils profitent de mon petit monologue pour avancer dans l’ombre, tenter la discrétion pour mieux revenir en position de force. Grand bien leur fasse, j’espère qu’ils me réservent au moins quelques surprises, je suis un amateur de sensations fortes.

Je ne dirais pas qu’une dague plaquée contre ma gorge est une sensation forte, à la limite c’est un peu excitant, mais une balle perdue dans le corps aurait fait bien plus son effet ! Je souris et me laisse entraîner dans l’ombre par mon ennemie sans chercher à résister. Pas besoin de la voir pour savoir que c’est une femme, je sens sa poitrine contre mon dos et peux comparer ma taille à la sienne en étant si proche d’elle. Le seul inconvénient à toute cette histoire est que je n’ai pas encore pu voir le visage de cette femme. Serait-ce toi Aliana ? Ou une autre femme qui dans ce cas ne m’intéresse pas. Je sens quelques mèches de ses cheveux caresser mon visage lorsqu’elle vient me murmurer ces douces paroles. Oh j’ose espérer que ma sœur a un tel tempérament, autrement elle ne serait pas amusante. Je fais alors mine de réfléchir à ses menaces, l’air le plus tranquillement possible malgré la situation qui semble jouer contre moi.

- Mh j’hésite... je ne suis pas certain que tu sois sans remords comme tu le prétends.

Je sens sa lame se resserrer davantage contre ma gorge en réponse à ma provocation et ça n’a pour effet que d’agrandir mon sourire un peu plus. Mais la jeune femme dans mon dos a l’air de s’impatienter, bien plus que mes hommes comme elle le prétend et cette affirmation m’amuse. La première chose qu’on apprend aux soldats et d’être patient et d’attendre les ordres avant d’agir, même lorsque le danger se trouve tout près d’eux, alors non, mes hommes ne commencent pas à s’impatienter, mais peut-être est-ce le cas des siens. Deuxième affirmation sur laquelle elle se trompe, c’est de songer un instant que mes hommes pourraient me tirer dessus.

- Allons mes hommes savent ce qu’ils font et j’ai entièrement confiance en leurs capacités. Laisse-moi te donner une petite preuve...

A peine ai-je terminé de prononcer cette phrase qu’un sifflement quitte mes lèvres et la seconde suivante mes hommes ouvrent le feu. On pourrait croire qu’ils tirent dans le vide et c’est là toute l’idée, détournant son attention alors que je sors mon téléphone pour observer le visage de cette femme à travers le reflet. Ainsi la belle Aliana Williams est venue jusqu’à moi. Un deuxième sifflement, différent du premier et les coups de feu s’arrêtent, puis un dernier retentit et j’entends le grognement d’Aliana dans mon dos alors que sa main tenant sa dague a été effleurée par une balle. Je profite de sa surprise pour me défaire de sa prise et attraper mon Glock que je pointe vers le visage de ma très chère sœur. Oh ne sois pas surprise ma douce, le gouvernement se doit d’avoir des armes de pointe avec sniper et lunettes infrarouge au minimum. C’est encore un sourire qui se dessine sur mon visage dans ce premier face à face entre Williams.

- Bonsoir petite sœur.

Voilà le message qu’Andrew voulait te faire passer. Elle a l’air de réaliser doucement que c’est moi, ou peut-être ne veut-elle pas voir la vérité en face, peut-être que voir son propre frère pointer une arme vers elle la consterne trop.

- J’espère que je t’ai manqué après toutes ces années.

Lire la surprise sur son visage est vraiment fascinant. Cherches-tu à me reconnaître à travers ces nouveaux traits ? Depuis combien de temps n’as-tu pas revu ce visage ? Moi je ne me souviens même pas de toi et si l’unité n’avait pas choisi de partager ton identité avec moi, je n’aurais même pas été au courant de ton existence. Contre toute attente je finis par baisser mon arme et la ranger dans son holster avant de reprendre la parole.

- J’ai entendu dire que tu étais douée au corps à corps. Que dirais-tu de me le prouver pendant que nos hommes s’entretuent ?

Et comme pour lui montrer qu’elle n’a pas vraiment le choix, je crie un ordre à voix haute et on peut entendre les premiers mouvements d’attaque derrière nous, de nouvelles balles tirées, bientôt du sang coulera à effusion dans ce lieu destiné à être visité par la faucheuse. Puis le premier coup tombe de mon côté, mon pied vole jusqu’à sa main pour la désarmer de cette dague avec laquelle elle me menaçait.

- Jolie lame.

Nouveau sourire sur mon visage. Le hasard a voulu que je prononce cette phrase sans même me souvenir que c’est moi qui la lui ai offerte, ou peut-être qu’inconsciemment je m’en souviens ? Allez savoir, pour l’heure j’ai juste envie qu’elle m’offre un combat digne de ce nom.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Aliana Williams

avatar

∞ Sorcière ∞
Mental • Régente intérim



¤ AVATAR : Kate Beckinsale
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Anesidora (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 225
¤ POINTS : 18
¤ MULTIS : Kahlan Invictus & Rachel Sparda
¤ AGE : 39 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp
HistoireChronologieRpsLiensAppartement
Les PVs : Son chouchou, son gardien, son second, voir plusSon papa
Codage en LSAvatars & Gifs en LS

Physique : un corps musclé et tonique, habitué au combat, des cheveux peu souvent libres pour ne pas la gêner, un maquillage sombre ou discret selon l'occasion, des habits sombres et un visage magnifique mais figé dans l'attente de ce que votre esprit pourrait lui apprendre.
Capacités particulières : très forte pour créer des illusions ou rentrer dans des esprits sans se faire repérer. Elle sait apaiser ou créer des tourments selon sa volonté.
Signes particuliers : son corps est couvert de cicatrices, plus ou moins volontairement infligées par son séjour en Asie où elle a appris à résister à la torture, d'autres cicatrices sont dues à son passif de combattante. Elle a les yeux légèrement vairons, un de couleur noisette et l'autre de couleur brun.
Armement standard : Porte toujours sur elle, à sa cheville ou contre sa cuisse, la dague offerte par Andrew à leur dernière rencontre. Possède deux Beretta 92FS améliorés par ses soins contre ses cuisses ou ses hanches. Ainsi qu'une série de couteaux de jets contre sa taille.
¤ GROUPE : Sorcière du Mental ~ Conseil de Londres, y possède un siège, Régente par intérim en attendant le retour de Katherine ~ Gardienne en chef du Purgatoire et Bourreau
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/08/2018


MessageSujet: Re: Hello, little sister ! Lun 22 Oct - 17:54



Hello, little sister !

Septembre 2018
Aliana & Andrew
Malgré la situation, je n'arrivais pas totalement à me concentrer sur l'instant présent. Je cherchais, encore et encore les ramifications des actions de ces hommes. C'était mon problème, je pensais souvent sur plusieurs étages, je pensais à la stratégie nécessaire pour les battre, aux changements possibles à mettre en place, mais également aux résultats qu'ils comptaient escompter en faisant ces actions. Ils se mettaient toute la population sorcière à dos, ce qui n'était pas une bonne idée pour vivre longtemps. La plupart des sorcières avaient beau être gentilles, je ne fermais pas les yeux sur la nature des miens, je savais très bien qu'ils existaient des familles et même des sectes bien plus noires. J'étais moi-même un exemple de cette nuance de gris sombre, flirtant avec le danger, la mort ainsi que la souffrance à chaque instant. Alors non, je ne comprenais pas l'intérêt de ces actions, à part l'idée de mourir en martyrs. Et je détestais ne pas comprendre mes adversaires, cela leur laissaient un train d'avance que je voulais supprimer à tout prix afin d'éviter les mauvaises surprises.

Finalement, je pris sous ma lame l'homme qui semble être le meneur de ce petit groupe avant de nous amener vers l'obscurité. J'ai le temps de m'étonner un instant de sa passivité, cet homme est soit très bête, soit trop confiant. L'un dans l'autre, ce n'est pas forcément une bonne chose. Mais je reprends vite mes esprits pour lui parler d'une voix froide et assurée. Sa réponse n'est pas vraiment celle que j'attends. Sous la surprise et un peu la contrariété, je resserre ma prise contre son cou avant de me forcer à la relâcher, sachant qu'être contractée ne peut qu'être une mauvaise chose pour un combat. Il n'empêche que cet ennemi soit idiot s'il pense que j'aurais des remords à le tuer. J'ai juré de protéger les êtres surnaturels et encore plus les sorcières, alors rien ne m'empêchera de tenir ce serment. Certainement pas un inconnu qui en plus prétend connaître Andrew, ce qui me semble totalement impossible.

Je ne lui fais pas le plaisir de rebondir sur ses propos, préférant mettre l'accent sur le temps qu'il prend à répondre à une simple question. A sa réponse, j'ai à peine le temps de penser que je ne tiens pas à avoir cette preuve et que je préfère le tuer directement que des bruits de tirs retentissent. Instinctivement, je nous bouge vers la sécurité relative du pilier, dans un angle qui devrait les empêcher de nous toucher et je penche la tête sur le côté, envoyant mon esprit sonder les leurs et comprendre le pourquoi de cette action. J'ai le temps de sentir qu'un esprit a changé de place quand brusquement, je ressens une brûlure sur le dos de ma main armée. Je lâche un léger grognement, plus de surprise que de douleur, j'ai déjà eu bien plus mal que cela en Asie... Mais cela suffit à ce que l'homme se libère.

Avec un léger juron, je me retourne vers le soldat blond, resserrant ma prise sur ma lame, pour voir le canon d'une arme pointée sur moi. Je sens les esprits des gardiennes s'agiter alors je leur envoie une pensée pour qu'elles se calment, ce n'est pas le moment de relâcher sa concentration. Je n'ai pas peur de la mort, j'ai déjà pris toutes les dispositions nécessaires pour que le fait d'être hors jeu ne paralyse ni le Conseil, ni le Purgatoire. Alors non, la mort ne me fait pas peur et je peux donc regarder l'homme avec froideur et sans aucune peur malgré le canon de cette arme.

J'observe son sourire et pire encore, ses propos ensuite. Qu'est-ce qu'il tente de me faire croire ? Est-ce qu'il essaie vraiment de me convaincre qu'il est Andrew ? Je le sentirais si c'était lui. J'avais eu l'occasion, plus d'une fois, surtout quand je ne contrôlais pas mon pouvoir, de sonder son mental, son esprit. Et celui-ci avait la saveur d'un feu de cheminée à peine maîtrisé, et non pas la saveur froide d'un désert glacé. Pourtant à le regarder, je trouvais des ressemblances, la forme de ses lèvres, la couleur de ses yeux, les lignes de son menton... Mais c'était faux, forcément. Andrew n'aurait jamais pris les armes contre les sorcières. Et à quoi je jouais putain ? Cet homme connaissait mes faiblesses, sans que je ne sache comment, alors était-ce étonnant qu'il utilise ce genre de subterfuge ? Non, absolument pas ! Et moi comme une idiote je me laissais avoir !

Je sentais que je recouvrais la maîtrise de mes émotions et de l'expression de mon visage, revenant à un état plus propice au futur combat. Il faillit m'étonner encore une fois quand il rangea son arme, perdant l'avantage qu'il avait. A quoi jouait-il putain ? Ces prochaines paroles me firent plisser les yeux. Avait-il donc si peu de considération pour ses hommes ? Oui, définitivement, j'allais prendre plaisir à l'enfermer au Purgatoire.

Je sens l'agitation derrière nous, juste avant qu'il y ait un premier geste de son côté. Je recule mais pas assez vite et la lame de mon frère glissa hors de portée pendant que le soldat se permit un sourire narquois et en plus, une remarque sur cette lame. Cette remarque est celle de trop mais étonnement, ce n'est pas la fureur qui couve en moi mais la maîtrise, je suis plus prête que jamais à affronter cet adversaire. Et je sors finalement de mon silence pour prendre la parole.

« Comme toutes les caricatures de grand méchant, tu ne peux pas t'empêcher de trop parler n'est-ce pas ? Je peux te promettre que ce combat ne durera pas aussi longtemps que tu le souhaiterais. »


Mais tu as de la chance, je ne peux pas me permettre de rester connectée avec mes gardiennes et d'attaquer en plus ton esprit. D'ailleurs, je sens un esprit effleurer le mien et j'entends finalement la voix de Victoria.

"Mélissa a réussi à pirater le système, c'est bon !"

"Go ! Et pas de prisonniers, Victoria."


Je n'étais pas assez folle pour vouloir tous les enfermer, ils avaient l'air bien entraîné, chaque ennemi en vie était donc un risque de plus de voir une évasion. Leur chef me suffira. Et Mélissa ayant pris le contrôle, à distance, de leurs systèmes de diffusion, je laissais au Conseil le devoir de faire changer d'avis les humains. Maintenant qu'il n'y avait plus la menace de passer pour des méchants à la télé, je pouvais vraiment me concentrer sur mes ennemis. D'ailleurs je reviens à l'instant présent pour prendre une position mi-offensive, mi-défensive, levant les poings comme si j'allais l'attaquer, avant de me jeter contre ses jambes, le faisant tomber. Je profitais de l'élan de ce mouvement pour me remettre debout et le réattaquer mais il était rapide, je ne pouvais pas lui enlever cela. Nous échangions quelques coups qui nous firent prendre conscience du niveau de l'autre alors... Je décidais que c'était le moment d'accélérer la cadence.

« Puisque tu prétends être mon frère, tu devrais être capable de prédire mes prochaines actions. »


Je lui laissais une chance de prouver sa valeur, avant de me jeter sur lui dans une attaque mainte fois répétée aux côtés d'Andrew et perfectionnée ensuite avec l'âge. Oui, je ne croyais pas ses propos mais je lui laissais le bénéfice du doute, je n'étais pas arrivée à ma position en me fermant à toutes les possibilités quand celles-ci ne me plaisaient pas. J'enchaînais mes coups, une attaque contre son thorax puis un saut, me faisant entourer sa tête de mes cuisses et mes genoux avant que je ne profite de l'élan pour nous entrainer à terre. Fais attention, si tu ne réagis toujours pas, tu vas finir dans une prise d'étranglement par mes jambes dont tu ne te relèveras pas...

Code by Kah!an

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Hello, little sister ! Jeu 1 Nov - 18:52



Hello, little sister !
Aliana & Andrew

Mon arme braquée devant son visage, je me dis que c’est simple, je pourrais la tuer, là, tout de suite, elle n’aurait pas le temps d’esquiver la balle, n’ayant pas la rapidité des loups et vampires. Et cette pensée me rend maussade. L’unité serait ravie que je les débarrasse d’Aliana Williams, mais je ne peux pas me contenter de la tuer aussi facilement, j’ai ce besoin de lui laisser une autre chance de l’emporter, de me mesurer à elle d’une autre façon qu’avec des armes à feu. Alors oui, je range mon Glock et l’observe, toujours avec ce sourire provocateur sur le visage. Deux fois que je surprends la sorcière, nous ne sommes pas à l’abri d’une troisième surprise. Que vas-tu faire, jolie Aliana ? J’ai hâte que le combat commence. Je souris à ses mots, ses reproches, ses certitudes, comme c’est charmant.

- Ne fais donc pas de promesse que tu ne saurais tenir, petite sœur.

J’aime l’appeler ainsi, ça remue des choses en elle, dans son esprit et je sais que ça ne lui plaît pas. Les hostilités sont ainsi déclarées entre les sorcières et les hommes de l’unité, et moi je reste confiant, sachant pertinemment que peu importe le résultat de cette bataille, je finirai vainqueur.  L’affrontement débute enfin entre Aliana et moi, je la vois se mettre en position et j’attends qu’elle vienne à moi, ce qu’elle fait, se jetant sur mes jambes pour me renverser. Je souris et me retrouve bien plus vite qu’elle ne l’aurait espéré debout sur mes pieds pour parer son prochain coup. Déçue ? Il en faudra plus que ça pour me mettre hors d’état. J’attaque à mon tour, cherchant à voir ses réflexes, à y déceler ses failles. Je l’analyse autant qu’elle m’analyse et il est évident que ce combat sera à la hauteur de nos attentes.

Puis Aliana prononce ces mots qui me font relever un sourcil. Bien vite la tendance s’inverse et je sais que je vais me retrouver dans une position qui ne jouera pas en ma faveur. Bloqué entre ses jambes, je devine parfaitement la suite de cette attaque et sais pertinemment que si elle m’étrangle, je ne me sortirai pas d’une telle prise. Et alors mon corps réagit par réflexe, instinctivement, comme s’il connaissait ces enchaînements par cœur, comme s’il savait exactement ce qu’allait être la suite et comment y réagir. Subconscient ? Probablement. Alors que nos corps tombent au sol, je ne laisse pas le temps à sa jambe de commencer à m’étrangler, je prends de l’élan et sans des années d’entrainement et de souplesse, jamais je ne serais parvenu à faire basculer mon corps en arrière, me soulevant du sol pour passer au-dessus d’Aliana et finir derrière elle.

- Surprise ?

De rares personnes sont capables de pratiquer une telle technique, j’y étais parvenu déjà enfant, j’y parviens encore aujourd’hui. Je ne laisse pas le temps à Aliana de réagir, profitant de ma nouvelle position pour la maintenir au sol et l’étrangler de mon bras. Ainsi les postures s’inversent. Je la sens se débattre en-dessous de moi mais ne compte pas lui laisser d’ouverture pour se dégager de cette prise. Mon visage lui est hors d’accès et mon corps pèse bien trop sur le sien pour lui permettre de se débloquer.

- Fais de beaux rêves petite sœur.

Vais-je la tuer de sang froid ? C’est ce qu’on veut de moi. C’est ce qu'exige ma mission. Et moi, qu’est-ce que j’en pense ? Aliana n’est pas réellement ma sœur, ce n’est qu’une inconnue à mes yeux. Pourtant... Pourtant une part de moi se refuse de la tuer et malgré tout mon corps réagit tel celui d’un soldat conditionné, il continue d’étrangler l’adversaire pour le mettre hors d’état de nuire. Aliana doit mourir. Aliana doit survivre... Quelle est donc cette petite voix qui me murmure de la libérer ? Je sais que je ne dois pas l’écouter. Ma mission est claire, Aliana doit mourir de mes mains, il ne peut en être autrement. Cesse donc de te débattre petite sœur, tout sera bientôt fini.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Aliana Williams

avatar

∞ Sorcière ∞
Mental • Régente intérim



¤ AVATAR : Kate Beckinsale
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Anesidora (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 225
¤ POINTS : 18
¤ MULTIS : Kahlan Invictus & Rachel Sparda
¤ AGE : 39 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp
HistoireChronologieRpsLiensAppartement
Les PVs : Son chouchou, son gardien, son second, voir plusSon papa
Codage en LSAvatars & Gifs en LS

Physique : un corps musclé et tonique, habitué au combat, des cheveux peu souvent libres pour ne pas la gêner, un maquillage sombre ou discret selon l'occasion, des habits sombres et un visage magnifique mais figé dans l'attente de ce que votre esprit pourrait lui apprendre.
Capacités particulières : très forte pour créer des illusions ou rentrer dans des esprits sans se faire repérer. Elle sait apaiser ou créer des tourments selon sa volonté.
Signes particuliers : son corps est couvert de cicatrices, plus ou moins volontairement infligées par son séjour en Asie où elle a appris à résister à la torture, d'autres cicatrices sont dues à son passif de combattante. Elle a les yeux légèrement vairons, un de couleur noisette et l'autre de couleur brun.
Armement standard : Porte toujours sur elle, à sa cheville ou contre sa cuisse, la dague offerte par Andrew à leur dernière rencontre. Possède deux Beretta 92FS améliorés par ses soins contre ses cuisses ou ses hanches. Ainsi qu'une série de couteaux de jets contre sa taille.
¤ GROUPE : Sorcière du Mental ~ Conseil de Londres, y possède un siège, Régente par intérim en attendant le retour de Katherine ~ Gardienne en chef du Purgatoire et Bourreau
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/08/2018


MessageSujet: Re: Hello, little sister ! Sam 3 Nov - 21:38



Hello, little sister !

Septembre 2018
Aliana & Andrew
La scène entière autour de moi sentait la tension et l'impatience, dans les deux camps, malgré ce qu'en disait le chef entre mes bras. Il n'y avait que nous deux, à être tant concentrés sur notre but que nous étions d'un calme confondant. Oh, je ne nie pas que ses hommes se tenaient à carreau, tout comme les miens, mais ils étaient tous fébriles. Au contraire, l'homme contre moi avait l'air confiant, bien trop confiant.

Me retrouver braquée par une arme n'est pas quelque chose que j'apprécie, habituellement la situation est plutôt inversée. Mais comme le disent certaines personnes : on n'a pas toujours ce qu'on veut dans la vie. Eh bien, on dirait que la vie décide d'être pute ce soir. Surtout face à cet homme qui prétend être mon frère. Je ne renie pas qu'il y a des traits de ressemblances mais... Ca fait des décennies que je n'ai pas vu mon frère, et même si je connais par cœur les traits de l'adolescent qu'il était, je serais incapable de reconnaître l'adulte qu'il serait devenu. Et je ne pouvais pas, je ne pouvais vraiment pas, le reconnaître dans cet homme qui emprisonnait et torturait des sorcières. Qu'il m'en veuille, qu'il tente de me tuer, pourquoi pas, j'aurais pu croire que c'était un Andrew amer par tant d'années sans notre famille. Mais qu'il s'en prenne à des sorcières innocentes ? Non, cela ne ressemblait pas à Andrew, cela ne pouvait pas être lui.

C'est pour ça que je finis par lui dire que ce combat n'allait pas durer. Il allait vite se terminer, enfin qu'il termine tout aussi rapidement derrière les barreaux et que je puisse obtenir toutes les réponses que je désire. Finalement, je lance l'attaque la première, mais cet homme réplique plutôt bien. Et après quelques coups, je dois me rendre à l'évidence, cet homme a un haut niveau. Cela fait longtemps que je ne me suis pas battue avec quelqu'un capable de tenir la cadence. Et autant cela aurait pu être plaisant un autre jour, autant c'était une épine dans le pied aujourd'hui.

Finalement, il est temps de lever les derniers doutes. Il est temps de savoir qui tu es et de mettre fin à cette comédie. Je m'élance contre lui dans une attaque que je sais destructrice, parce que je l'ai appris aux côtés d'Andrew et d'Alexander, notre père. Et parce qu'à part Andrew, je peux compter sur les doigts d'une main les gens capables de se défaire de cette attaque. Mais là, j'ai le droit à la surprise de voir qu'il ne se laisse pas faire et pire encore, il arrive à la contrer. Est-ce que... ? Non, ce n'est pas possible.

La surprise est de son côté, effectivement, et ça l'amène à prendre l'avantage. Je me réveille quand je sens ses bras autour de mon cou et que je comprends que l'arrivée de mon oxygène est bloquée. Non. Hors de question. Je ne cherche pas à défaire ses bras, même si c'est un réflexe instinctif, j'ai pu sentir sa musculature et je sais que je ne le ferais pas bouger. A la place, je bouge, je bouge mes jambes vers sa tête pour lui donner un coup mais il arrive à esquiver. Et mes doigts touchent le sol, effleurent quelque chose de lisse et froid... Je tâtonne et finalement, je récupère la manche d'une arme à la main, ma lame !

Je ne me laisse pas le temps de réfléchir, je vois des points noirs devant mes yeux et j'entends à peine Andrew, puisqu’apparemment c'est lui, me souhaiter de beaux rêves. Pas encore. Ce n'est pas ce soir que je perdrais conscience ou que je mourrais. Je lève la dague et je l'enfonce dans le bras d'Andrew, qui a un drôle de spasme. Douleur ? Surprise ? Ou ai-je touché des nerfs ou même un muscle ? Pas le temps de me poser des questions.

Je prends une bouffée d'air et cette fois, je peux bouger. J'écarte son bras blessé avec le mien et je lance mon pied au-dessus de ma tête, sentant celui-ci entrer en contact avec sa tête à lui. Je le sens reculer alors je m'élance et j'effectue une roulade, jusqu'à me retrouver au-dessus de lui. Je vois le sang qui coule le long de son bras, là où je l'ai touché, mais je m'interdis de ressentir le moindre remords. A la place, je pèse de tout mon poids sur son torse, assise à califourchon sur lui. J'en profite pour coincer ses bras avec mes genoux et c'est à mon tour de m'appuyer contre sa gorge. Mais contrairement à lui, je ne tente pas de l'étrangler, je maintiens juste une pression suffisante pour lui rappeler que je suis prête à l'étrangler s'il fait le moindre faux pas. Et je me rends compte de la douleur qui parcourt ma gorge, de cette sensation de palpitement... Je ne suis pas passée loin de la mort... Ce qui fait que je me pose une question pendant une seconde : s'il avait voulu me tuer, pourquoi ne pas me briser la nuque plutôt que de m'étrangler ? Je secoue la tête, refoulant au loin ses pensées, sentant les mèches de mes cheveux caresser mon visage. J'avais d'autres choses à penser...

« Si tu es vraiment... A quoi tu joues putain ? Pourquoi est-ce que tu te retournes contre ta famille ? Pourquoi tu réapparais maintenant et dans le camp opposé bordel ? »


Réponds-moi ou j'entre dans ta tête, et tant pis pour les dégâts que cela causera, autant pour toi que pour moi. Ma patience a atteint ses limites maintenant que j'ai réalisé que tu pouvais réellement être Andrew. Donnes-moi une seule bonne raison, une seule ! Bien qu'il n'existera jamais aucune raison qui soit correcte... Mais vas-y, toi qui aimes tant parler aujourd'hui, je te laisse parler maintenant.

« Réponds-moi ! »

Code by Kah!an

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Williams

avatar

Unité 101
Soldat • Initié



¤ AVATAR : Dan Stevens
¤ CRÉDITS : Sign de Lilie
¤ MESSAGES : 67
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel, April
¤ AGE : 42 ans
¤ GROUPE : Initié de l'unité 101
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/09/2018


MessageSujet: Re: Hello, little sister ! Mer 7 Nov - 20:31



Hello, little sister !
Aliana & Andrew

Je reprends bien assez rapidement le dessus du combat, hors de question que je me laisse battre par ma petite sœur alors que je dois ramener sa tête à l’unité. Il est temps de dormir Aliana, mais rassure-toi, je serais clément avec toi, je ne te ramènerai pas vivante à l’unité. Je ne garantis pas une telle faveur à tous tes petits camarades cependant. Cessons de jouer, veux-tu ? Tu ne l’emporteras pas. Ou peut-être suis-je trop sûr de moi. Lorsque je la sens faiblir sous mes mains, je me dis que c’est pour le mieux, Aliana ne souffrira plus après ça, mais jusqu’au bout la sorcière ne se laisse pas faire. J’esquive des coups, maintient ce petit sourire sur mon visage, je veux qu’elle sache qu’elle a perdu, qu’elle ne peut plus rien pour ce sortir de cette prise… Si ce n’est une carte joker.

Un spasme de douleur me traverse le bras lorsque quelque chose traverse ma chair. Comment ?... Oh, la fameuse lame. Voilà longtemps que je n’avais pas été blessé durant un affrontement, longtemps que je n’avais pas eu d’adversaire à la hauteur. Alors après la douleur vient le rire amusé, un rire qui ne s’arrête pas même lorsqu’Aliana inverse la tendance et se retrouve au-dessus de moi, me bloquant dos au sol. Enfin bloqué… Je pourrais toujours me sortir de là mais je ne bouge pas, pour l’instant. Elle récupère sa dague et mon sang coule abondamment de mon bras. Voilà qui n’est pas une bonne nouvelle, il semblerait que tu viennes de précipiter ta fin, petite sœur, car oui, malgré ma position j’ai toujours l’intention de finir vainqueur. Je souris à ses questions alors qu’elle semble perdre patience.

- Pauvre petite chose en quête de réponse.

Je tente de me redresser mais elle appuie un peu plus fort son genou contre mon torse, cognant mon dos de plus belle contre le sol.  Je jette un rapide coup d’œil à ma blessure avant de reporter mon regard dans celui d’Aliana. Je me contente finalement d’écarter un peu les bras en haussant les épaules, l’air de dire que c’est comme ça, voilà tout.

- Le seul camp qui ait de l’importance, c’est celui dans lequel je me trouve aujourd’hui.

Car il s’agit du seul dont je me souvienne. Comment pourrais-je regretter de m’en prendre ‘aux miens’ alors que dans mon esprit ce sont ceux que j’ai combattu toute ma vie ? Si tu voulais un espoir de faire revenir ton petit frère, Aliana, il fallait me retrouver des années auparavant. Mais tu ne m’as jamais trouvé et aujourd’hui il est un peu tard pour faire marche arrière. A défaut de pouvoir me relever, c’est mon visage que je rapproche autant que possible du sien.

- Tu n’es qu’un nom, Aliana Williams, un nom parmi tant d’autres. Je ne te connais pas plus que les centaines d’autres de monstres que j’ai éliminé avant toi.

Oui, tu as bien entendu, centaines, ou peut-être milliers ? N’exagérons rien. Les surnaturels n’auraient jamais dû exister dans ce monde petite sœur, vous n’êtes pas les bienvenus ici, ‘nous’ ne sommes pas les bienvenus, les initiés n’échappent pas non plus à cette tuerie, considère-les comme des dommages collatéraux.

- Il est temps d’en finir à présent.

J’ai profité qu’elle m’ait laissé me redresser un peu pour glisser ma main dans la poche de mon pantalon et y attraper un petit gadget. Vu comme ça on dirait une simple boule métallique inoffensive, mais lorsque j’appuis sur le bouton. La boule se transforme en bâton qui contient une puissante source d’énergie et lorsqu’Aliana pose le regard dessus, un sourire trône à nouveau sur mon visage.

- Tu viens de perdre la partie.

Pas le temps de réagir, d'un coup sec j’enfonce l’autre extrémité de la barre métallique et relâche le bouton, ce qui relâche une puissante décharge électrique dans toute la pièce, électrocutant sorcières et initiés qui se prêtaient au combat. Mes hommes sont épargnés de l’attaque, munis de ces vêtements conçus par l’unité qui les protège de l’électricité, il serait dommage que nos propres gadgets nous immobilisent. Tous les corps de ses alliés tombent un par un alors qu’Aliana est secouée de spasmes devant moi, le fait qu’elle soit à moitié sur moi la protège en partie des dégâts occasionnés. Je repousse son corps sur le côté qui continue d’être secoué de spasmes, à défaut de ne pas avoir fini inconsciente comme tous les autres, elle souffrira juste un peu plus.

- L’émission va bientôt reprendre ma douce, je suis sûr que tu as envie d’être aux premières loges lorsque le vote du public aura décidé du sort de ces femmes. Tu constateras par toi-même ce que le peuple désire.

Je redresse Aliana et lui enfile une paire de menottes, les mains derrière le dos, ça ne l’empêchera pas d’user de ses pouvoirs mais elle ne risque pas de s’en défaire si facilement. En attendant mes hommes ‘ramassent’ ses soldats pour les ramener vivants à l’unité, il n’y a jamais assez de cobayes entre leurs portes.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Hello, little sister !

Revenir en haut Aller en bas
Hello, little sister !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» “A best friend is a sister that destiny forgot to give you.” (ft. Cassiopée) [terminé]
» [Ile de Ronapura] Sister Act I : Une soeur appelée à prier
» Hey Sister, do you still believe in love I wonder ? [Ellie]
» nina ft zoella ∞ i love you little sister, forever ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là-
Sauter vers: