RSS
RSS



AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Alors, prêt à devenir papa ? ~ Salazar & Gregory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gregory O'Sullivan

avatar

☽Loup-Garou☾
Meute du Nord



¤ AVATAR : Colin O'Donoghue
¤ CRÉDITS : Tag - Shiya - Sigyn
¤ MESSAGES : 154
¤ POINTS : 20
¤ MULTIS : Oriana & Joshua & Arleen
¤ AGE : Physiquement 30 ans, Réellement 237 ans
¤ ZONE LIBRE : Il a un frère jumeau complètement con, enfin, il est comme lui quoi. Ces deux là sont fusionnels et ne se quittent que bien rarement.

Greg a un tatouage sur le pectoral gauche lorsque Salazar en a un sur le poignet droit, c'est la seule véritable chose qui permette de les différencier lorsqu'on ne les connait pas car lorsqu'on les connait, on remarque quelques nuances dans le caractère. Ils ont chacun un bijou qui est censé les différencier, mais ils s'amusent bien souvent à les échanger.

Lorsqu'ils ont leur forme animale, il est par contre très facile de les différencier car ils sont opposés, l'un blanc avec une tache noire sur l'oreille droite et l'autre noir avec une tache blanche sur l'oreille gauche. Greg est le loup blanc.

Ils ont énormément voyagé et ont rencontré Jenny à Amsterdam, ce fut houleux au début mais ils finirent par l'intégrer à leur duo.

Ils sont arrivés en Angleterre depuis peu et ont rencontré Nikolaj, s'intégrant à présent dans sa meute.


¤ GROUPE : Meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/08/2018


MessageSujet: Alors, prêt à devenir papa ? ~ Salazar & Gregory Ven 14 Sep - 23:30


Alors, prêt à devenir papa ?
Les deux freres ont prévu de cambrioler un musée, et en sortant, ayant déclenché l'alarme, ils se hâtent de filer, faisant un Car-Jacking sauf qu'ils n'avaient pas prévu d'avoir un passager qu'ils n'avaient pas remarqué...



Londres, c'était la ville où les deux frères O'Sullivan s'étaient posés, emmenant avec eux la belle Jenny qui les suivait depuis une dizaine d'années maintenant. Ils avaient intégré la meute du Nord, menée par le jeune Nikolaj, un loup avec un foutu caractère, quelqu'un en qui ils s'étaient aisément reconnus même si le fait de diriger une meute l'obligeait à avoir plus de contrôle sur lui-même qu'eux ne souhaitaient en avoir. Ça se passait plutôt bien de ce côté et tant que les jumeaux ne faisaient pas de vagues, ils ne risquaient pas de se faire éjecter une fois encore. D'un côté, Greg en avait marre de passer comme ça de meute en meute, c'était quelque chose de très difficile à chaque fois, mais de l'autre...Les deux frères ne comptaient pas changer leurs façons d'être. Et en cette journée, il avaient prévu un nouveau coup. Oh, pas à Londres, là bas ils évitaient de trop se faire remarquer justement pour ne pas avoir de soucis avec la meute. Alors, ils étaient allés à Aberdeen, en Ecosse, à l'autre bout du pays. Ils avaient entendu parler d'une exposition temporaire où ils recevraient de grandes œuvres afin d'animer un peu la ville et lui donner un regain en terme de tourisme. Bien évidemment, les jumeaux s'étaient intéressés de près à cela et avaient décidé que ce serait l'endroit idéal pour s'amuser un peu en se faisant un joli paquet de pognon.

Ils avaient donc trouvé la cible, s'étaient renseignés sur les lieux, le système de sécurité, tout était travaillé et le jour J, tout s'était parfaitement déroulé. A une petite exception ou deux près. Ils avaient réussis à faire en sorte que l'alarme ne se déclenchent pas, mais ils n'avaient pas prévu que le gardien soit aussi efficace, et avant qu'ils n'aient le temps de l'arrêter, il avait donné l'alerte, signalant leur présence à la police. Finalement, le pauvre gars avait fini assommé, et les deux loups s'étaient hâtés de filer, seulement, en sortant du musée, ils ne manquèrent pas d'entendre les sirènes arriver. Manquant de temps, ils se dirigèrent vers la première voiture en arrêt qu'ils trouvèrent. Ils n'avaient vraiment pas le temps de faire dans la dentelle. Pour sûr que le jeune couple se trouvant dans l'habitacle avait dû être surpris. Chacun d'un côté, ils ouvrirent les portières, voyant la surprise dans le regard des deux jeunes gens.

Vous permettez ? On vous l'emprunte juste.

Après ces quelques mots, Gregory attrapa le bras de l'homme et le fit sortir de la voiture tandis que Salazar en faisait de même avec sa compagne. Une fois dehors, il prit place et démarra la voiture pour filer sans demander son reste. Le temps que la police arrive et que le couple leur signale le vol de leur voiture, ils auraient déjà fait quelques kilomètres, en espérant que leur signalement ne serait pas donné trop vite. Il leur fallait rejoindre l'autoroute rapidement pour faire un maximum de chemin au plus vite, ensuite, ils passeraient par des routes plus discrètes, là où on ne s'attendrait pas à les trouver.

Tu n'as pas perdu notre précieux j'espère ?!

C'eut été dommage d'avoir eu une telle soirée pour rien ! Mais alors qu'il croyait que son frère allait lui répondre, c'est tout autre chose qu'il entendit. Une sorte de...Babillement ? Greg tourna un instant la tête vers son frère, sourcil relevé, se demandant ce qu'il entendait lorsque le bruit se reproduisit et qu'il l'identifia à l'arrière. Il jeta alors un rapide coup d’œil vers la banquette et là, ce fut le choc.

Putain !

Il était si surpris qu'il fit un écart et dû se reconcentrer sur sa conduite au risque de les foutre dans le décor. Il utilisa donc son rétroviseur central pour être sûr qu'il n'avait pas halluciné.

Bordel ! C'est la merde ! On a embarqué un braillard !

Oui, non seulement Gregory n'était pas fan des gamins, mais en plus, se faire accuser de kidnapping c'était autre chose que de vol ! Clairement, s'attaquer à des enfants, c'était pas leur truc, et cette situation risquait bien de les foutre dans une merde noire.

Tant pis, trop tard...On continue, on signalera l'endroit où on a laissé la voiture quand on sera assez loin...Ils récupéreront leur gamin à ce moment-là.


Sauf que...Le petit s'était mis à brailler ! Et au bout d'un moment, les nerfs de Greg finirent par lâcher. Il n'était pas très connu pour sa patience, et après une demie-heure à entendre les cris de ce morveux, il finit par aboyer sur son frère.

Fais quelque chose, je vais le tuer s'il continue de brailler !! Attends...


Et c'était dans ces moments là qu'il se détestait d'avoir une ouïe aussi sensible...Et un odorat qui l'était tout autant.

Me dis pas que...

Non, ce n'était pas une odeur de pâquerettes qu'il sentait là. Autant dire qu'il était de plus en plus contrarié avec toute cette histoire, et il espérait vraiment qu'au moins, la babiole qu'ils avaient récupérée valait le coup !

Lilie
Revenir en haut Aller en bas
Salazar O'Sullivan

avatar

☽Loup-Garou☾
Meute du Nord



¤ AVATAR : Colin O'Donoghue
¤ CRÉDITS : Kelalin
¤ MESSAGES : 72
¤ POINTS : 16
¤ MULTIS : Gallicano & Kenneth
¤ AGE : Physiquement: 30 ans, Réellement: 237 ans
¤ ZONE LIBRE : Il a un frère jumeau, mais ne sait pas s'il est l'ainé ou le cadet puisque leurs parents n'ont jamais appris à les différencier.

Fanatique de l'aviation et de la navigation

Légèrement plus sauvage et impulsif que son frère

A un tatouage sur le poignet droit qu'il cache souvent sous une tonne de liens de cuirs et autres larges bracelets
¤ GROUPE : Loup-Garou / Meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 22/08/2018


MessageSujet: Re: Alors, prêt à devenir papa ? ~ Salazar & Gregory Lun 24 Sep - 20:10

Alors, prêt à devenir papa?On dit souvent que le crime parfait n'existe pas ; après tout, il y a toujours la notion du hasard qui peut tout venir gâcher et ce, même lorsqu'on fait partit des meilleurs contrebandiers qui aient frôlés le sol de cette terre. Fuyant à toutes jambes les lieux d'une exposition temporaire à Aberdeen, les jumeaux O'Sullivan étaient poursuivit par les autorités comme des lièvres l'étaient par des renards. Il fallait dire qu'ils n'avaient pas prévu l'excès de zèle d'un gardien de sécurité et qu'ils n'avaient pu bénéficier du charme de Jenny pour le distraire. La jolie jeune femme était resté à Londres pendant qu'ils allaient travailler loin de leur ville adoptive, tentant ainsi de prouver à leur Alpha qu'ils étaient capables de rester sages. En fait, Salazar trouvait qu'ils se donnaient beaucoup de mal pour contenter ce gamin, mais comme Gregory tenait à ce qu'ils restent dans cette meute, Salazar se pliait à toutes les lubies que ça occasionnaient. Le plus impulsif des deux jumeaux n'était pas obéissant en tout point, la jolie jeune blonde qu'il avait détroussé dans une certaine petite chapelle en était une preuve, mais il ferait tout pour faire plaisir à son frère, alors il se taisait et rongeait son frein. Par chance, seul Gregory avait ce pouvoir sur lui et ne l'utilisait que lorsqu'il s'y sentait obligé ; la loyauté de Salazar pour son frère était indestructible au-delà des mots. Les sirènes des voitures de policiers au loin tirèrent l'homme de ses sombres pensées alors qu'ils cherchaient à gauche et à droite une voix de sortie. D'un même mouvement, comme s'ils partageaient une pensée fusionnelle, les deux hommea identiquea en tout point s'élancèrent vers la première voiture en arrêt et physiquement capable de rouler -Aberdeen était tout de même reconnu pour ses vieux débris roulants- et Salazar se dirigea immédiatement du côté passager. Préparés à presque n'importe quellw éventualité, les deux frères décidaient toujours avant le début de leur mission qui conduirait en cas de fuite. Aujourd'hui, c'était Gregory. Avec une synchronisation parfaite, ils ouvrirent en même temps les portières et son frère ne put s'empêcher de faire un trait d'humour devant les mines interloquées des occupants. « Promis, on en prendra soin…ou pas » Renchérit Salazar d'une voix tout aussi moqueuse que celle qu'avait utilisé son frère alors qu'il souriait en coin à une jeune femme qui devenait de plus en plus hystérique. En effet, la femme couinait et tentait de pointer quelques choses, mais Salazar ne comprenait pas son accent gras et s'en moquait terriblement.



D'un geste vif et rapide, Salazar empoigna avec douceur le bras de la femme et la tira hors de l'habitacle de la voiture pendant que son frère faisait de même avec le conducteur. Ayant vécu à une époque où boucler sa ceinture avait été une option, ce manquement en matière de sécurité élémentaire de vint pas chatouiller la fibre paternaliste du loup-garou qui profita des hurlements de plus en plus hystériques de la femme pour s'engouffrer dans la voiture et claquer la porte derrière lui. Le moteur ronronna et la voiture partit en trombe alors que notre Salazar national éclatait de rire. Il n'y avait rien de tel qu'une bonne poursuite en voiture pour égayer une journée ! de plus, ils étaient tombés sur une caravane familiale de l'année ; ils auraient donc tout l'espace nécessaire en plus des portières arrières coulissantes automatiquement s'il devait aller tirer sur leurs poursuivants pendant que Greg tente de trouver une échappatoire. Oui, c'était un fait : Salazar adorait ce type de voiture lorsque venait le temps de fuir en toute discrétion. Qui pouvait penser que deux des plus grands criminels dans leur domaine se balade en véhicule utilitaire familial ? Étant réputé pour leurs goûts de luxe et leur vanité, on les imaginerait beaucoup plus dans une Mustang décapotable, non ? Ce fut la question de son jumeau quant à leur trésor qui le sortit de ses pensées de plus en plus adoratrice pour ce type de moyen de transport. Levant les yeux vers le ciel, Salazar ouvrit la bouche pour demander à son frère s'il le pensait crétin au point de perdre l'objet qu'ils venaient tout juste de dérober, mais ce fut une troisième personne qui gazouilla. Abasourdi par l'hallucination qu'il venait d'entendre, Salazar regarda son frère…qui le regardait, comme s'il avait été la proie de la même hallucination auditive. Incapable d'empêcher de regarder au-dessus de son épaule lorsque le babillement recommença, Salazar laissa échapper un furieux : « Bordel de merde ! » en même temps que son frère crachait un juron. L'écart que fit la voiture à ce moment-là secoua Salazar, mais beaucoup moins que la troublante vision du gamin dont la moue rieuse fondait à vu d'œil. De toute évidence, l'enfant venait de comprendre que ce n'était pas ses parents qui étaient à bord de la voiture avec lui. « Putain Greg, concentre-toi sur la route ! Il est hors de question qu'on se fasse attraper avec un merdeux sur les bras ! » S'exclama Salazar en jetant un coup d'œil à son frère qui reprit rapidement le contrôle du moyen de locomotion. Quelques secondes plus tard, Gregory faisait la même constatation à voix haute quant à la présence du jeune enfant à leurs côtés. Merde, ils venaient de se gagner le malheureux titre de ravisseurs d'enfants, avec ce bordel ! Comprenant maintenant un peu mieux les cris hystériques qu'avait eu la femme qu'il avait sortit de la voiture un peu plus tôt– Foutue caravane familiale !- Salazar ne parvint pas à détacher son regard horrifié de ce machin qui venait de commencer à gémir de façon pathétique. Gregory prit la décision de continuer la fuite jusqu'à ce que les policiers perdent leurs traces et d'abandonner la voiture dans un coin tranquille tout en révélant de façon anonyme où serait l'enfant. « Je ne pourrais pas ouvrir la porte latérale à l'arrière et le balancer en dehors de la voiture ? Ni vu, ni connu et on aurait la paix ensuite…» demanda Salazar d'une voix presque suppliante alors que les gémissements se faisaient de plus en plus impérieux et imposant. Les enfants étaient sans doute la plus grande phobie de ce loup qui se poussait toujours au large plutôt que de prendre ses responsabilités. Comme pour prouver qu'il avait raison de les craindre, le morveux se mit à carrément brailler, vrillant les tympans fragiles des deux loups d'une façon épouvantable.



Songeant sérieusement à la possibilité de lui trancher la langue afin de faire cesser ces braiements de plus en plus assourdissant, après pratiquement trente minutes de ce régime, Salazar jeta un regard mauvais à son frère lorsque ce dernier lui ordonna de le faire taire, sous peine de tuer le bambin. Tout aussi excédé que Gregory, Salazar déboucla sa ceinture et siffla entre ses dents : « Je peux savoir c'est quoi ton problème de me parler comme si j'étais à l'origine de cette…chose ? Je voulais le balancer hors de la voiture depuis le début ! » Il était prêt à bien des choses pour son frère, mais certainement pas à prendre le blâme pour cette erreur de débutant. De toute évidence, Aberdeen leur portait vraiment la poisse « Je peux régler son problème de façon irrémédiable et lui trancher la gorge si tu préfères… » Commença à proposer Salazar d'une voix furieuse alors que le gamin continuait sa symphonie plaintive et chaotique alors qu'une odeur nauséabonde commençait à se répandre dans l'espace restreint qu'était l'habitacle de cette voiture. Jurant comme un marin alors que son frère maugréait une évidence, Salazar se glissa vers l'arrière de la voiture et grimaça d'horreur en sentant l'odeur de choix moisi et de pois qui se dégageait de leur invité imposé. Il détestait vraiment les gamins ! Voyant le visage rouge de l'enfant se tordre et devenir violet, le loup recula rapidement jusqu'à ce que son dos percute la porte de la caravane. « Non seulement il vient de se faire dessus, mais sa couche a débordée…il a de la merde partout sur lui » Décrivit-il à son frère alors que ce-dernier roulait toujours à vive allure.



La perspective d'ouvrir la porte du véhicule en mouvement afin de balancer le gamin était de plus en plus tentante, mais la minuscule conscience de Salazar lui en empêchait. Quitte à tuer un enfant, aussi bien y aller franchement plutôt que de cette façon détournée. De toute façon, Salazar se savait incapable de tuer un gamin ; il n'avait aucun problème à tuer un adulte capable de se défendre, mais cette chose était seulement capable de geindre et se chier dessus, alors pour la défense, on repassera. « Arrête-toi là ! On devrait avoir le temps de descendre, nettoyer le gamin et changer de voiture afin de tromper ces imbéciles » Ordonna Salazar en pointant une espèce de petite boutique aux couleurs criardes au loin. Avoir une vue beaucoup plus développer servait toujours dans ce genre de situation. Baissant de nouveau son regard vers la larve qui s'époumonait encore de plus en plus fort, Salazar se plaqua les mains sur les oreilles et décida de faire quelques choses de terriblement mature : « OUIIIIIN….OUIIIIIIN…OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN….TU VOIS ESPÈCE DE MERDE, JE SUIS MEILLEUR QUE TOI POUR GUEULER ALORS FERME TON MUSEAU AVANT QUE JE TE BAFFE ! » hurla-t-il en rapprochant son visage à quelques centimètres de celui du bambin qui s'était tut et qui l'observait maintenant avec une mine ahuri comme s'il ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Le visage victorieux, Salazar regarda son frère par-dessus son épaule et lui lança avec joyeuseté : « Voilà…il fallait faire preuve d'une pédagogie élémenta…MERDE ! » en effet, le poupon avait profité du fait qu'il était occupé à parler avec Gregory pour vomir un épais liquide verdâtre en plein sur sa veste de cuir préférée. « Tu t'arrêtes ou je le bute direct » Siffla Salazar en retirant du bout des doigts sa veste qui dégageait maintenant une épouvantable odeur de lait caillé. Il la jeta plus loin et tenta de renifler le col de sa chemise azure afin de voir s'il dégageait encore cet horrible odeur, mais il fut dans l'impossibilité de le savoir puisque maintenant toute la voiture sentait les œufs pourris. Oui, c'était maintenant officiel, Salazar détestait vraiment les gamins.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Alors, prêt à devenir papa ? ~ Salazar & Gregory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Réflexion sur papa Dessalines
» Pour devenir partenaire
» Host papa
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Papa lui m'affirmait qu'existait son étoile .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là :: Ailleurs sur Terre-
Sauter vers: