RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Event Halloween L'event est ouvert !
Venez le découvrir !
Freak Show



Partagez|

Contrée sans réseau [RP - Récompense awards]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jodie Rowley

avatar

Humaine
Admin



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 452
¤ POINTS : 202
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Mar 28 Aoû - 16:17






Contrée sans réseau


Nikolaj & Jodie


Elle sait bien que c'est ridicule d'espérer ne pas le réveiller quand elle se lève. Lui et son ouïe qui défie toutes les lois humaines ! Jodie ne peut pourtant pas s'empêcher d'être le plus discrète possible quand elle quitte ce lit. Leur lit. Une pensée qui la fait sourire un peu bêtement quand, sur la pointe des pieds, elle referme doucement la porte de la chambre. Elle ne sait pas si, des fois, elle arrive réellement à ne pas le réveiller ou s'il fait seulement semblant de ne pas l'avoir été. Tout comme elle ignore laquelle des deux options est la meilleure. C'est qu'elle s'en voudrait de toujours perturber son sommeil en se levant la première. Et s'il fait semblant de dormir... Elle laisse passer un sourire parce que, dans le fond, elle trouverait ça presque mignon si c'était le cas. Lui laisser croire qu'elle est discrète juste pour qu'elle ne culpabilise pas de le réveiller.

Jodie arrive rapidement dans la cuisine. Tout est plus rapide quand on arrête de se perdre dans ce manoir ! L'humaine est loin de connaître toutes les pièces ou d'avoir un plan détaillé des lieux en tête mais, il y a des endroits stratégiques dans lesquels elle pourrait aller les yeux fermés. Enfin peut-être pas à ce point-là, Jodie serait capable de louper une marche et de dévaler un escalier en roulé-boulé. Oh, et elle également appris à se servir de la machine à café. Une des premières choses qu'elle voulait savoir faire pour ne pas être dépendante de Nikolaj à chaque fois qu'elle aurait besoin de cette boisson. D'ailleurs il est en train de couler quand, adossée au plan de travail, elle attrape son téléphone pour envoyer un message à son grand-père. L'homme avait refusé de quitter sa maison mais, il avait presque ordonné à Jodie de partir d'ici. Chose qui avait été compliqué pour Jodie mais, elle s'arrange pour passer le plus souvent possible et prend plusieurs fois par jour des nouvelles de lui via son téléphone.

Des fois, elle se demande si c'est une bonne idée d'avoir laissé son grand-père sans une présence plus régulière. Qui veillait sur lui s'il avait un problème durant la nuit ? Elle s'inquiète toujours, pour tout, pour tout le monde, tout le temps. Mais, C'est souvent à ce genre de moment que Nikolaj débarquait. Lui, son éternelle manque de chemise ou de t-shirt, son sourire et sa façon de la regarder. Et, il lui suffisait de débarquer pour qu'elle arrête de culpabiliser de ce choix qu'elle avait fait et accepté. C'est même dommage d'avoir eu peur de le perdre pendant plusieurs jours pour comprendre qu'il est essentiel à sa vie. Et si Jodie a parfois un côté rationnel qui lui donne le besoin de comprendre les choses, elle a pris la décision de ne plus chercher à savoir pourquoi il est aussi important. Il l'est et c'est tout ce qui importe à la blonde.

Café prêt. Jodie l'attrape dans une main, regarde son téléphone de l'autre pour voir si elle a eu une réponse. Un instant elle tend l'oreille, avec son ouïe typiquement humaine, pour chercher à entendre un signe qui prouve que Nik s'est levé. Rien. Elle attendra un peu avant de lui faire son petit dej'. Quitte à se lever avant autant que ça serve à quelque chose. L'humaine prend la direction du salon, buvant un peu dans son café avant d'avoir un vertige. Très léger, elle se stoppe sans rien faire tomber. Ok. C'est le matin, elle manque de sommeil avec ses horaires impossibles et le temps qu'elle passe avec Nik. Rien d'important ou de grave. Elle reprend sa progression quand le vertige suivant se fait bien plus violent. La tasse, Jodie la voit tomber au ralentit et s'écraser sur le sol en explosant sous l'impact. Elle ne s'entend pas mais elle sent crier le prénom de Nikolaj alors qu'elle essaye de se rattraper à quelque chose. La chute est inévitable quand tout se trouble à côté d'elle.

Ses genoux et ses mains touchent...

L'herbe !Au sol, elle regarde les brins d'herbes entre les doigts de sa main droite, quand l'autre main est toujours cramponnée à son téléphone portable. « C'est quoi ce délire. » Elle inspire. Expire. Ne pas paniquer, il y a forcément une raison à tout cela : a ce manque de sol, ce manque de manoir, ce manque de tout. Bordel, il fait froid un peu, non ? Un œil à son téléphone lui apprend qu'il n'y a pas de réseau. Comment elle venait de se faire propulser au milieu de nulle part ? Cerveau qui pense rapidement à la campagne Irlandaise, sans trop savoir pour qu'elle raison. Sauf que, elle ne le sait pas mais, Jodie est bien à Londres. A l'endroit même qu'elle a quitté sauf que... Sauf qu'elle a fait un sacré bond dans le passé.

« Ok. Tout va bien. Nik ! » Elle se relève et trouve son équilibre avant de regarder partout autour d'elle. « NIK ? » Un vent frais vient lui rappeler qu'elle n'est pas bien vêtue. Un shorty, un débardeur. Ses bras encercle son ventre. « NIKOLAJ ? » Elle hurle à s'en péter les poumons. Elle voudrait qu'il soit là, ça la rassurerait. D'un autre côté, elle pense aussi que c'est une bonne chose que ce ne soit pas le cas. Et si elle ne pouvait pas revenir ? Elle était où, d'abord ? « NIK ? »

Un bruit se fait entendre derrière elle et, Jodie laisse passer un soupir de soulagement en se retournant. Soupir qui est bloqué dans son élan quand elle aperçoit des hommes sur une charrette. D'accord donc, en fait, elle juste atterrit sur le tournage d'un vieux film. Sa tenue la dérange quand elle lève doucement une main.

« Euh... Salut. »

Deux hommes se regardent l'air de ne pas comprendre alors Jodie elle essaye plusieurs langues. Elle en parle plusieurs et est capable de saluer quelqu'un dans encore plus. Merci à son cerveau. Mais rien ne semble fonctionner. C'est quand elle commence à se dire qu'elle est dans un rêve, suite à une perte de connaissance qu'elle devait avoir eu chez Nik, que l'un des hommes se décide à prendre la parole.
« Tu es bien éloigné du bordel de la ville. »
« Quoi ? »
« Peut-être qu'elle invente un nouveau concept. Un bordel itinérant. »

les deux hommes gloussent en descendant de leur carriole, charrette... Bref un truc en bois tiré par un bovin qui demande qu'à avoir un peu de repos.

« Un cauchemar Jodie... C'est juste un cauchemar, tu vas te réveiller. »
« Je ne trouve pas que ce soit une mauvaise vision. » Jodie se pince le bras quand les deux hommes tournent autour d'elle pour la détailler. « Jamais vue cette tenue. Ça manque un peu de goût. »
« C'est qu'elle ne doit prendre que quelques pièces. »
« Hey ! »

Une main se porte à son débardeur, qu'elle repousse automatiquement. Ce qui les fait rire encore un peu plus tous les deux.

« Sauvage et Champêtre. J'ai encore jamais vu ce scénario. » On lui balance un petit étui qui tinte comme s'il y avait de l'argent dedans. Et si elle rattrape l'objet c'est uniquement par réflexe. « Bien. Vendu alors. »
« Quoi, non. NON ! »

Elle est balancée sur l'épaule d'un type dégueulasse et qui put, il faut bien l'avouer. Elle crie, elle hurle, se débat. Elle entend le type rire encore plus fort en estimant qu'il en aurait pour son argent. Jodie elle appelle Nik encore et encore. C'est con de dépendre à ce point de quelqu'un pour se défendre mais, elle a l'impression que chaque coup qu'elle met n'a aucune incidence sur l'homme.




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Nikolaj Keegan

avatar

☽Loup-Garou☾
Alpha du Nord • Admin



¤ AVATAR : Liam Hemsworth
¤ CRÉDITS : By Jodie
¤ MESSAGES : 326
¤ POINTS : 151
¤ MULTIS : Gabriel, Andrew
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour RP



¤ GROUPE : Prince de la meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 04/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Jeu 30 Aoû - 14:43



Contrée sans réseau
Jodie & Nikolaj

Je n'ai pas envie de me réveiller, pas tout de suite, laissez-nous encore un peu de sommeil... J'ai bien envie de rattraper Jodie quand je l'entends se réveiller pour lui dire de rester là mais... Non, mes yeux restent clos et mon bras inerte le long de mon corps. Tant pis. J’utilise mon ouïe pour l’écouter sortir et aller se faire un café, c’est vrai, je ne lui laisse pas trop d’intimité mais que voulez-vous, je trouve ça mieux que le bruit assourdissant d'un réveil. Bon c’est pas tout mais moi aussi je dois me lever, j'ai des plans à fignoler et des contacts à appeler. Allez Nik, un peu de nerf, puis Jodie t'attend dans la cuisine et ça c’est une bonne nouvelle pour commencer la journée. C’est finalement le bruit d'une tasse qui se casse qui me fait me lever d’un bond de mon lit.

- Jodie ?!

Pas de réponse et je n'ai pas le temps de la rejoindre. Un truc se passe... Pourquoi est-ce que je me sens si bizarre tout à coup ? J'ai l’impression que la gravité a changée autour de moi, que mon corps tombe en avant sans jamais rien percuter. Enfin si, c’est de la paille que je percute au bout d'un moment qui me paraît durer une éternité. Bon sang c’est quoi ce bordel au juste ? Je grogne et souffle pour faire voler la paille collée à ma bouche avant de me redresser et... constater que je suis dans une sorte de ferme, loin d’être moderne. Je veux bien que certains préfèrent la vie rurale mais quand même, ils pourraient au moins avoir de meilleurs bâtiments et l’électricité aussi. Si on me donnait les droits je reconstruirai tout ici. Je commence déjà à avoir des plans qui se dessinent dans ma tête lorsque je me redresse et tombe sur une sorte de gamine à l’allure paysanne. C’est quoi ces fringues ? Je suis dans une autre dimension ou quoi ? Je me racle la gorge et finis par prendre la parole devant ses yeux ronds.

- Gamine... tu veux bien me dire où sont tes parents ?

Et la gamine se met à hurler en s’éloignant de la ferme. J'ai toujours dit que les gosses et moi ça ne faisait pas bon ménage. Je soupire et quitte cette ferme ou peu importe ce que c’est, me disant que je ferais mieux de me trouver un tee-shirt. Pas que j'ai froid, mon métabolisme l'en empêche, mais c’est quand même mieux pour discuter avec des inconnus de ne pas être à moitié à poil. Je sors de la ferme et aperçois la gamine avec deux hommes me pointer du doigt. Déjà c’est très mal élevé de pointer quelqu’un du doigt, mais on va mettre ça sur le compte de son jeune âge. Ensuite ce style vestimentaire commence vraiment à m’horripiler. J'aurais presque envie de me transformer en dictateur de la mode et pourtant ce n’est clairement pas mon truc mais là... M'enfin s'ils veulent vivre et se fringuer à l'ancienne, grand bien leur fasse, même si je ne pensais pas que des trucs comme ça se faisaient encore aujourd’hui.

- Hey jouvenceau ! Tu as effrayé la petiote !

Non... là clairement c’est trop. Je me demande quelle sorcière a pu entrer chez moi et me jeter un sort sans même que je ne remarque sa présence, parce que ça ne peut être que le mauvais coup de l'une d'entre elles, non ? Et dire que je faisais des efforts avec leur espèce par rapport à Noah. D'ailleurs elle est passée où Jodie ? Avec un peu de chance elle a échappé à tout ça mais quand même, j'ai de gros doutes là-dessus. Il faut que je la trouve. Je m'avance vers les deux hommes et joue le jeu, enfin à peine...

- Oyé oyé... je suis à la recherche d'une ravissante femme blonde, 'ma' femme. L'auriez-vous aperçu ?

Je suis un homme moderne que voulez-vous, leur langage ce n’est pas trop mon fort. Le type éclate de rire à ma demande.

- Tudieu ! On est tous à querir la damoiselle l'ami ! Quel est cet accoutrement ?

- Tu t'es vu ? On te croirait sorti tout droit d'un film médiéval.


L'homme se tourne vers son camarade et commence à lui murmurer quelque chose à l’oreille que je ne cherche pas à écouter. Mais ça aussi c’est malpoli ceci dit.

- La petiote n'est pas à vendre, si l’sieur est l’un de ces violeurs d’enfant il va se retrouver en charpie.

J'éclate de rire face à leurs menaces et manque de déduction ô combien ridicule.

- J’en ai assez entendu...

Pas envie de perdre plus de temps avec eux, je leur tourne le dos pour m'en aller lorsqu'une main rustre se pose sur mon épaule. Je réagis au quart de tour, faisant une prise à l'homme pour lui tordre le bras alors que mes yeux s'illuminent d'un rouge sombre.

- Ne pose plus jamais ta main sur moi.

Et pour bien accentuer la menace... un craquement d'os, un hurlement et je le relâche alors que l'autre a reculé en faisant des signes de croix de ses doigts et en me traitant de diable et de Satan, me suppliant de lui laisser la vie sauve. Ridicule. Je presse le pas et poursuis mon trajet en hurlant le nom de Jodie, attirant l'attention de tous les paysans. Toute cette affaire commence sérieusement à me taper sur le système. Et c’est finalement en rejoignant la route vers le village que je la trouve. Jodie qui se débat entre les mains de ces hommes. Cette fois ce ne sont plus mes yeux qui sont rouge, c’est moi qui vois rouge. Je grogne et leur fonce dans le lard, heurtant de plein fouet celui qui la retient. Je récupère Jodie et l’examine en moins de trois secondes.

- Ils ne t'ont pas touché ?

J'attrape la main qui tente de me frapper avant même qu’elle ne m'atteigne et lui fait faire un tour complet. Je ne sais pas si je dois être soulagé d'avoir retrouvé Jodie ou inquiet qu’elle se trouve dans cet enfer avec moi.

- Viens, faut pas qu’on reste là.

Mais à peine ai-je terminé ma phrase que dans mon dos, les hommes et femmes de la ferme se sont réunis et hurlent au diable et à la sorceresse, jurant qu’il faille les mettre au bûcher... J'aimerais vraiment que tout ça ne soit qu’un mauvais rêve, mais en attendant mon réveil j'attrape la main de Jodie et commence à nous enfoncer dans la forêt.

Code by Kah!an



   
You're not like the others girls

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Humaine
Admin



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 452
¤ POINTS : 202
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Ven 31 Aoû - 20:57






Contrée sans réseau


Nikolaj & Jodie


On la repose au sol. On la veut plus docile, l'homme a payé pour cela. Jodie, elle ne voit pas les choses de la même manière, regrettant de ne pas savoir réellement se défendre. En même temps, jamais elle aurait pensé devoir se défendre contre un type qui se prend pour un paysan d'une époque bien lointaine. Elle est en train de se débattre quand, soudainement, l'homme est heurté de plein foute. Jodie est interdite, les yeux grands ouverts, avant de comprendre. Nik.. Soupir de soulagement, visage qui s'illumine à nouveau alors qu'elle secoue vivement la tête.

« Non. » Sauf qu'il semble septique ou il ne l'a pas entendu parce qu'il s'y prend à plusieurs fois pour regarder si elle n'a rien. « ça va, il ne m'a rien fait. »

Elle ouvre la bouche pour le prévenir de cette main qui arrive sur lui. Pas besoin, Nik s'en occupe déjà. Des fois, elle oublie son ouïe, ses réflexes et tout ce qui fait qu'il n'est pas totalement humain. Mais il y a un détail au loin qui attire son attention et, l'espace d'un instant, elle oublie tout ce qui passe autour d'elle. Son regard reste rivé vers l'horizon, sur un champ plus exactement.

« Nik ? » Sa main tâtonne dans le vide pour attirer l'attention du loup, sans être capable de détourner son regard du champ, au moment où il parle de ne pas rester ici. « Non mais attend, regarde... » Elle se tourne pour lui attraper la main et lui montrer ce qu'elle vient de voir. Et, c'est là que son regard tombe sur une horde de villageois. « Euh... Ok, on part. »

Tant pis pour sa découverte, elle en parlera plus tard. Sa main dans celle de Nik, elle se laisse entraîner à travers la forêt, sous les cris des gens. Certains se mettent même en tête de les suivre. L’adrénaline aide beaucoup dans ces cas-là parce que, courir pieds-nus dans une forêt ce n'est pas ce qu'on fait de plus agréable. Un problème qui doit être typiquement humain, Nikolaj à l'air d'être bien plus à son aise dans cet environnement.

« Mais qu'est-ce que tu leur a fait ? » Qu'elle souffle entre deux respirations.

Pas que ce soit forcément de sa faute mais... Elle l'adore – ça va bien au-delà de ça mais elle a du mal à l'avouer – mais, il faut aussi savoir être honnête : Nikolaj est très sanguin. La situation est déstabilisante alors, il a pu très vite se montrer très... Enfin disons qu'il peut facilement monter au contact quand c'est déplaisant. Jodie était seule avec deux types. Nikolaj débarque et y a une foule de gens qui suivent le mouvement. A partir de là, difficile de croire que ce n'est pas Nik qui les a attirés dans son sillage.

Elle court, essaye de suivre le rythme de Nikolaj. Manque de se casser la tronche plusieurs fois dans des racines avant d'être soutenue et rattraper par le loup. Elle est incapable de dire combien de temps ça dure, l'adrénaline et ce qu'elle a vu, perturbant un peu tous ses sens. Sauf que, à un moment, elle n'entend plus de bruit derrière eux. Peut-être des cris encore lointain mais, rien qui ne prouve qu'ils sont juste derrière eux.

« Je crois que c'est bon. »

Elle tire sur la main de Nikolaj en s'arrêtant, les pieds meurtris et saignants un peu par une course qu'elle n'est pas habituée à faire sans chaussures. A son époque, les gens sont tellement habituées à être chaussés que les pieds ne sont plus armés quand ils ne sont pas protégés. Elle ne dit rien pourtant, reprenant leur progression mais en marchant cette fois.

« Je crois qu'on a un problème. » Sans déconner ! « Là-bas, il y avait une ferme avec un champ de garances. » Elle jette un œil à son téléphone qui n'a pas quitté sa main. Toujours pas de réseau et, maintenant, elle commence à croire qu'il n'y en aura jamais ici. Pas avant très longtemps en tout cas. « Tu sais, on s'en servait y a longtemps pour faire la teinture rouge. » Elle secoue la tête et relève son regard sur Nikolaj. « Enfin tout ça pour dire que... De manière sûre et certaine, on en cultive plus à notre époque. Pas en champ comme ça. »

Jodie se stoppe. Plus de marche pour elle. Là, y a son cerveau qui vient de capter ce que ça voulait dire. Elle l'avait déjà compris mais le dire à voix haute semble rendre les choses bien réelles. Et ça, c'est carrément flippant.

« Comment tu expliques ce champ ? » Elle s'arrête une courte seconde, l'air d'halluciner. « Non, mieux : comment tu expliques qu'on soit passé de chez toi à ici ? » Ok... Là, elle commence à paniquer. « Techniquement, t'es bien conscient que c'est pas possible ? J'arrête pas de me dire que je suis encore couchée à côté de toi et que, je vais me réveiller. Que tout va être parfaitement normal. » Autant que ça peut l'être quand on vit avec un Alpha. « Mais même ça ce n'est pas possible parce que les douleurs physiques dans les rêves, ça n'existent que si elles sont réelles. Alors, à moins que, en ce moment, il y ait quelqu'un dans la chambre qui est en train de me planter les pieds avec des aiguilles... Bah je peux rêver, tu vois ? » Son regard se fait interrogateur. « Sauf que ça aussi c'est flippant. J'veux dire si y a quelqu'un dans la chambre alors qu'on dort... Quoi que, moins que si c'était toi qui profitait de mon sommeil pour m'enfoncer des aiguilles dans les pieds... » Et blablabla et blablabla... Bref, Jodie qui panique !




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Nikolaj Keegan

avatar

☽Loup-Garou☾
Alpha du Nord • Admin



¤ AVATAR : Liam Hemsworth
¤ CRÉDITS : By Jodie
¤ MESSAGES : 326
¤ POINTS : 151
¤ MULTIS : Gabriel, Andrew
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour RP



¤ GROUPE : Prince de la meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 04/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Lun 3 Sep - 22:30



Contrée sans réseau
Jodie & Nikolaj

Par miracle j’arrive à retrouver Jodie dans cet... environnement étrange. On ne va pas se mentir, c’est un peu archaïque tout de même. Complètement en fait... Bon sang ça manque bien trop de modernité ici ! Mais le plus inquiétant c’est que ça manque de Jodie. Jodie que je finis par trouver aux mains de deux types en m’éloignant de la ferme. Honnêtement j’aurais pu les tuer pour bien moins que ça, mais pas devant elle, je sais à quel point ça la révulse et je n’ai franchement pas envie qu’on se dispute dans un endroit pareil. D’ailleurs les lieux se font dangereux pour nous et si Jodie tente de vouloir me dire quelque chose, je l’empresse de me suivre vers la forêt.

- On n’a pas le temps Jodie.

Elle finit par remarquer le troupeau de villageois et se dit comme moi qu’on ferait mieux de se cacher. Pourtant me cacher ce n’est pas mon fort, je préfère foncer dans le tas en général, mais pas tant qu’elle ne sera pas en sécurité. Alors je l’attrape par la main et m’enfonce avec elle dans cette forêt... forêt que je ne reconnais absolument pas. Où est-ce que je vais au juste ? Je n’en ai aucune idée, ici je n’ai pas le moindre repère et c’est assez dérangeant. Puis il y a Jodie qui me demande ce que je leur ai fait, comme si c’était évident que les problèmes viennent de moi. Bon ceci dit elle n’a pas tort...

- Rien ! J’ai juste cassé une main et depuis ils me prennent pour Satan.

Bon c’est aussi parce que mes yeux se sont illuminés de rouge mais j’imagine que je peux taire cette information, non ? De toute façon on a déjà assez à se concentrer comme ça sur notre fuite. Je tire un peu sur la main de Jodie pour la pousser à continuer, la soutient lorsqu’elle trébuche et garde mon ouïe concentrée sur nos poursuivants. C’est lorsqu’on n’entend plus rien qu’on finit par ralentir le pas et reprendre doucement notre souffle, alors que je cherche toujours à reconnaître quelque chose autour de moi, en vain. Perdu dans mes pensées, celles de Jodie viennent rapidement se mêler aux miennes alors qu’elle me parle de champs de garances. Notre époque, c’est bien ça... On n’est pas à notre époque, c’est évident de toute façon, on ne peut pas être autant à l’ancienne même avec tous les efforts du monde. Je me tourne vers Jodie lorsqu’elle arrête d’avancer pour continuer de me faire part de ses pensées, parlant de rêve, ou plutôt de cauchemar, de ce qui est possible ou impossible, de ce qui serait le pire ou le moins pire.

- Jodie...

Aucune réaction, c’est comme si elle n’était plus avec moi, perdue dans ses pensées, perdue dans toutes ses hypothèses. Je l’appelle une seconde fois mais toujours rien, alors je finis par m’avancer vers elle et l’attrape par les épaules, la secouant doucement pour attirer son regard sur moi.

- Jodie ! Personne n’est en train d’enfoncer des aiguilles dans tes pieds. Tout ça ce n’est pas un rêve, c’est... Autre chose.

Mais quoi alors, à part un mauvais sort ? Pourtant les sorcières ne sont pas capables de telles choses, non ? Ça se saurait sinon, alors ça doit être encore autre chose, mais là j’avoue sécher un peu. Constatant l’état des pieds de Jodie en plus de son état psychologique, je finis par glisser un bras derrière ses jambes et l’autre derrière son dos pour la porter contre moi.

- Cette forêt n’est pas celle de Londres alors c’est une mauvaise idée de traîner là. Si on croise une autre meute, un autre Alpha, on se fera tuer.

Car si Jodie ignore tous des vieilles histoires de loups, moi je les connais par cœur. Si aujourd’hui les loups se soutiennent dans la guerre contre les vampires, ça n’a pas toujours été le cas. Autrefois les loups se déchiraient entre eux, tels des animaux sauvages, incapables de cohabiter, il était inacceptable d’y avoir deux alphas dans une même ville, aussi vaste soit-elle.

- Va falloir qu’on trouve un moyen de se sortir de là et rapidement.

Mais évidemment après avoir échappé à un problème il fallait qu’un autre nous tombe dessus. Je m’arrête lorsque j’entends plusieurs chevaux au galop approcher dans notre direction. Il ne manquait plus que ça. Je fais signe à Jodie de rester silencieux alors que je cherche un endroit où nous cacher mais ici il n’y a que des arbres et ils ne sont pas assez épais pour passer inaperçu aux yeux d’une petite armée de chevaliers. Sérieusement ? Je crois que je vais devenir fou. Alors qu’on se fait encercler, je dépose Jodie et la garde contre moi, de manière protectrice alors que mon regard tourne de droite à gauche pour observer ceux qui nous encerclent. Tous humains. Immédiatement je songe à les tuer, mais c’est sans compter sur la main de Jodie qui se serre autour de mon bras pour me rappeler à l’ordre. L’un des chevaliers retire son casque pour s’adresser à nous.

- Ma foi cet affublement est douteux.

Ils vont tous nous gonfler encore longtemps avec nos fringues ? Je m’efforce de ne pas rouler des yeux, gardant mon regard rivé sur celui qui a pris la parole.

- Nous nous sommes égaré dans la forêt, peut-être que vous pourriez nous indiquer où se trouve la Cité de Westminster ?

Oui je tente ma chance, même si je me doute de la réponse, au moins on en aura le cœur net. Et puis il vaut vraiment mieux pour nous qu’on quitte ces chevaliers avant que les villageois ne débarquent, autrement les problèmes ne feraient qu’empirer et très honnêtement, je suis déjà au maximum de ma tolérance pour aujourd’hui.

Code by Kah!an



   
You're not like the others girls

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Humaine
Admin



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 452
¤ POINTS : 202
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Mer 5 Sep - 14:44






Contrée sans réseau


Nikolaj & Jodie


Juste cassé une main. Oh bien, si c'est juste ça, tout va bien ! Elle ne va pas se plaindre non plus, cette fois il n'a pas juste tué un vampire. Si elle n'était pas en train de courir comme une malade, Jodie en aurait sûrement profité pour laisser passer juste un soupir. Mais, il y a plus important que de lui faire une morale sur un côté plus diplomatique avec des gens qui doivent être tout autant choqué d'eux. Comme le fait de savoir où ils sont réellement ? Ou s'ils sont encore tranquillement en train de dormir... Jodie, elle débite parce que la situation lui échappe. Elle débite encore quand son prénom filtre entre les lèvres de Nikolaj mais qu'elle ne l'entend pas vraiment. En fait, le débit se stoppe quand elle est légèrement secouée, se figeant un instant en relevant un air interrogatif sur le loup.

« Ah non ? Pas d'aiguilles alors ? » Elle hoche la tête. « J'aurais quand même préféré » Elle hausse les épaules, sous les mains de Nik. « Enfin, je crois. »

Et elle se mord la lèvre pour ne pas repartir dans un tout un discours qui vise à expliquer qu'elle ne sait pas ce qu'elle aurait préféré. Parce que si on lui agressait les pieds et que ce n'était pas Nik, à son réveil le loup risquait de passer ses nerfs sur l'inconnu de la chambre et que... STOP. Jodie essaye de ne plus penser quand elle passe un bras autour des épaules de Nik. Elle lui dirait bien qu'elle est capable de marcher mais, pour le coup, elle a surtout peur de le ralentir de trop.

« C'est peut-être bien la forêt de Londres mais... Enfin, celle d'il y a longtemps. » C'est un peu à retardement qu'elle capte ce qu'il a dit sur une autre meute. « Hein ? » Son regard se braque sur celui de Nik. « Mais pourquoi ? Enfin c'est pas comme si tu voulais un territoire dans le coin. »

L'idée c'était quand même de ne pas rester dans le coin alors Nik n'est une menace pour personne. En tout cas, pas pour un alpha qui aurait peur de perdre son trône. Déjà qu'elle ne comprend pas la vie en meute et la vie des loups en général... Alors si en plus faut essayer de comprendre tout ça dans un passé qui semble bien trop lointain. Bonjour le casse-tête ! Autant dire qu'elle est bien d'accord quand il est question de se barrer d'ici, avant de l'interroger du regard quand il s'arrête. Si elle ne dit rien, elle regarde tout autour d'elle essayant de capter ce que Nik a pu entendre et qui lui échappe. Et c'est quand le bruit des chevaux lui vient aux oreilles qu'elle se dit que, cette époque, ça craint vraiment.

Ses pieds touchent le sol et elle s'accroche à Nik, laissant une de ses mains glisser son téléphone portable dans la poche de son pantalon de jogging. Pas envie qu'on lui demande ce que c'est et, de son côté, elle n'a pas d'endroit où le ranger. Sa main se presse sur le bras de Nik, comme pour lui demander muettement de ne pas juste casser des mains. Ils ont déjà une horde de villageois à leurs trousses, il serait bon d'éviter une troupe de cavaliers qui s'étonnent de leurs vêtements. Elle peut comprendre. Pour être honnête, elle n'est pas super à l'aise dans cette tenue, avec toutes les personnes qu'ils peuvent croiser.

Les chevaliers – Jodie aussi, pour être honnête – lance un regard interrogateur à Nikolaj quand il parle de la cité de Westminster. Sauf que personne ne répond à sa question. Au lieu de ça, celui qui avait parlé et son bras droit descendent de cheval pour s'approcher de Nik, tous ayant une main sur leur épée.

« Vous êtes repris à forfet maroufle ! »
« Quoi ? Non. » Mais on ne lui demande pas vraiment son avis, persuadé qu'elle est la victime de Nik.
« Pov' fame qui trouille devant ce Gueux. »
« Hey ! » Elle se serait bien offusquée un peu plus des termes employés pour désigner le loup mais, l'autre chevalier vient la tirer par le poignet pour l'extraire des bras de Nik. « Non ! »

Elle tente de se dégager quand ses pieds glissent sur le sol en signe de résistance, de se rattraper en la seule personne qu'elle a confiance. C'est le prénom de Nikolaj qu'elle hurle quand le chevalier fini par l'attraper par la taille pour se faciliter la tâche. Dans le même temps, quelques cavaliers se sont approchés, dégainant des épées pointées directement sur Nik pour lui éviter de trop réagir à la situation alors que les chevaux ne semblent pas spécialement apprécier la proximité du loup.

Le chevalier-chef avise les deux personnes dans un air septique, avant de se poster devant Jodie qui se débat toujours. Coincée dans des bras en armure, l'homme l'attrape par la mâchoire semblant la détailler un instant.

« Hmm. Finalement, ce n'est peut-être pas la victime mais une devergoigneuse. » Et ça sonne clairement comme une insulte, si bien que Jodie laisse échapper un petit cri de frustration quand il la relâche vivement. C'est en tournant sur lui-même et dans un geste à l'intention des autres chevaliers qu'il leur donne la prochaine consigne. « Nous allons vous convoier jusqu'à notre roi où ils feront amende honorable. » C'est en se tournant vers Nik, qu'il laisse passer un sourire. « Soyez heureux, vous allez au palais de Westminster. »

Jodie est balancée, sans trop de précaution, sur le cheval d'un des hommes. De son côté, tout ce qu'elle espère c'est qu'il n'y a que dans les films qu'on voit les gens attachés à une corde, pour ensuite être traîné par des chevaux.



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Nikolaj Keegan

avatar

☽Loup-Garou☾
Alpha du Nord • Admin



¤ AVATAR : Liam Hemsworth
¤ CRÉDITS : By Jodie
¤ MESSAGES : 326
¤ POINTS : 151
¤ MULTIS : Gabriel, Andrew
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour RP



¤ GROUPE : Prince de la meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 04/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Ven 21 Sep - 23:13



Contrée sans réseau
Jodie & Nikolaj

A quel point est-ce que notre situation peut dégénérer ? Pour être honnête je préfère croire que c’est une sorcière de l’esprit qui se joue de nous plutôt que de me dire que tout ce qu’il se passe est vrai. Malheureusement on doit poursuivre notre quête, aventure, appelez ça comme vous voudrez. Jodie et moi sommes chacun perdu dans nos pensées, à essayer de comprendre, à ne pas vraiment écouter l’autre. Dois-je expliquer à Jodie les règles anciennes et bien plus strictes des loups ? Je ne suis pas sûr que ça la rassurerait, bien au contraire même...

- Les loups d’autrefois n’aimaient vraiment pas qu’on empiète sur leur territoire.

Je me cantonne à ces mots, tais ce qu’on faisait subir aux alphas qui ne respectaient pas les lois, à leur meute, à leurs proches... Rien que Jodie et moi ne souhaiterions vivre. Et comme si ça ne suffisait pas, voilà que maintenant on se retrouve encerclé de maudits chevaliers. Briser chacun d’entre eux en mille morceaux, voilà tout ce que j’ai envie de faire lorsqu’ils m’arrachent Jodie de force.

- Lâchez-la immédiatement...

Je tente encore de garder mon sang froid, de faire en sorte que tout ceci ne se termine pas en bain de sang, surtout devant Jodie. Sauf que les soldats ripostent et braquent leurs armes vers moi et je dois bien admettre que je n’ai pas de très bons souvenirs avec les épées. Mon regard se tourne vers les uns et les autres alors que mon loup hurle à la bataille. Je m’efforce pourtant de garder mon calme pour réfléchir à une solution disons plus diplomatique. Et finalement, lorsque je me dis qu’il n’y a d’autre solution que le massacre, l’un des chevaliers annonce qu’ils vont nous conduire au roi, plus précisément au palais de Westminter. Mon regard croise alors celui de Jodie et j'essaie de la rassurer comme je peux.

- Ça va aller, je te le promets.

***

Les mains attachées autour d’une corde, l’un des chevaliers tire dessus pour me faire suivre le trajet à pieds, alors qu’eux-mêmes se trouvent à cheval. Je m’efforce à jouer le jeu alors que je pourrais très bien me débarrasser de ces chaînes en moins d’une seconde. Au lieu de ça je profite de la balade et de ce moment de calme pour analyser et réfléchir. En quittant la forêt on diminue nos chances de croiser d’autres loups, mais en regagnant la ville et surtout le palais du roi, on se retrouvera entouré de beaucoup plus d’hommes armés et entraînés. Cela dit les humains, mêmes avec leurs armes, sont bien moins dangereux que les loups. Je ne m’attends pas à cet instant à ce que le roi soit aussi un loup... pire, un Alpha. Une fois arrivé au palais, ils placent Jodie et moi côte à côte devant les portes fermées de la salle du trône avant de commencer à me fouiller, sortant de ma poche le téléphone de Jodie que le type regarde étrangement, sans comprendre de quoi il s’agit.

- Rassurez-vous, ce machin est inoffensif.

Le chevalier me somme de me taire avant de se rapprocher de Jodie, prêt à la fouiller elle aussi. D’un pas je me place entre eux et tiens tête à l’homme devant moi.

- Il me semble évident qu'elle n’a aucune arme sur elle.

J’essaie de ne pas l’appeler par son prénom, me dis que Jodie ne doit pas être un prénom très réputé de ce temps et il y a déjà assez de choses qui jouent contre nous comme ça. Un poignard sous la gorge, le chevalier me recommande de m’écarter et je le défi du regard cinq bonnes secondes avant de finir par reculer, toujours prêt à retourner cette lame contre lui s’il venait à poser les mains sur elle. Toujours en me fixant, le chevalier finit par ranger son arme et abandonne l’idée de fouiller Jodie.

- Le roi va vous recevoir.

Et c’est ainsi que les portes s’ouvrent et qu’on nous pousse à avancer le long de l’allée, alors que mon regard est ancré dans celui du roi. L’un comme l’autre avons reconnu notre nature, notre place dans notre meute et alors tout se bouscule dans ma tête. Le roi de Westminter... l’impitoyable Alpha, l’un des plus réputés de l’histoire des loups. Il est surtout connu pour son nombre de victimes et les mises à mort qu’il a lui-même inventé. Egalement connu pour avoir subi une mort des plus affreuses. Je m’en réjouirais presque, si nous n’étions pas dans une telle situation. On nous force à nous agenouiller, alors que l’un des chevaliers explique la situation.

- Nous avons trouvé ces deux gentes à vagabonder dans la forêt, Sire. Celui-ci avait un "machin" sur lui.

Dit-il d’après mes mots en montrant le téléphone au roi. Quel crétin. Je lâche un bref soupire avant de commencer à me lever.

- Sire...

Les épées se tendent vers moi lorsque je me retrouve debout, mais je n’ai pas l’intention de plier genou à nouveau. Le roi lève la main et les chevaliers remettent leur épée à leur place. Alors je reprends la parole.

- Sire je crains que tout ceci ne soit qu’un malencontreux malentendu. Voyez-vous, ma compagne et moi venons d’une contré bien éloignée mais... des ennemis nous ont poussé à reculer jusque vos terres. Et pour ne rien vous cacher j'espérais et serais honoré de pouvoir bénéficier de votre générosité pour nous assister dans cette bataille.

Oui, toute cette histoire vient d’être inventée sur le tas, je n’ai plus qu’à espérer que le roi me croit et décide de me refuser son aide pour nous laisser retourner à notre triste sort, qui sera certainement bien meilleur que de finir comme prisonniers du roi.

Code by Kah!an



   
You're not like the others girls

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Humaine
Admin



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 452
¤ POINTS : 202
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Sam 22 Sep - 14:33






Contrée sans réseau


Nikolaj & Jodie


Elle hoche la tête dans sa direction, alors qu'elle est déjà sur le dos d'un cheval. Ça va aller... Son nœud à l'estomac lui crie le contraire mais, en Nikolaj, elle a confiance. Alors, ça va aller ! Le tout c'est de se convaincre quand ils entreprennent leur route vers le palais. Elle ne peut pas s'empêcher de tourner la tête pour essayer de le voir, alors qu'il est attaché et qu'il doit marcher. Elle a envie de lui dire qu'elle sait que ça ne doit pas être évident de se laisser faire. Elle a envie de le remercier de ne pas faire un carnage. Chaque tentative est bloqué par le chevalier qui lui fait reprendre le bon axe, l'empêchant de regarder Nik plus de quelques secondes à chaque fois.

Ce n'est qu'une fois à côté de Nik qu'elle essaye de lui prendre la main. Geste bien vite écarté par un des types qui décide de fouiller le loup. Le téléphone est trouvé et gardé mais, en fait, ce n'est pas le principal soucis de Jodie. Quand le garde vient à s'approcher d'elle, Jodie fait un pas en arrière et serre ses bras autour d'elle. Protection minime et inutile mais qui tient surtout du réflexe. Nikolaj se montre bien plus persuasif quand il vient s'interposer entre elle et le garde. D'un côté elle le remercie pour ça et, de l'autre, elle a juste envie de lui dire de laisser tomber et de ne pas s'inquiéter. Sûrement pas peur qu'il subisse des représailles. Peur qui se fait encore plus présente quand une arme vient se trouver sous la gorge d'u loup. Sans hésiter, elle fait un pas en avant et, sa main se lève pour aller toucher le bras de Nikolaj et le rassurer en lui demandant de lâcher l'affaire mais, elle n'a pas le temps d'aller au bout de son idée que le garde décide d'abandonner. C'est là qu'elle entend un soupire de soulagement sortir de ses lèvres, comprenant par la même occasion qu'elle avait cessé de respirer quand Nik s'était interposé.

Ils se retrouvent à marcher vers le roi et, Jodie essaye de capter le regard de Nikolaj pour lui demander d'arrêter de prendre des risques inutiles. Comme ce qui vient juste de se passer. Même si elle n'a pas envie de se taper la palpation d'un chevalier, elle préfère le faire plutôt que de voir ce même chevalier trancher la gorge de Nik. Question de priorité et d'importance ! Sauf que le regard de l'homme, elle ne le capte pas. Lui est rivé sur le roi ce qui intrigue la petite blonde. Elle suit le regard de Nikolaj et, honnêtement, elle ne sait pas ce qui la frappe en premier : l'imposante stature du roi ou l'aura qu'il semble dégager sans qu'elle ne puisse l'identifier.

Jodie n'a pas le temps de se poser plus de questions, qu'elle se retrouve à genoux. Super ! Ses lèvres se retrouvent soudainement à mimer un « NIK ! » inaudible quand elle le voit se relever. D'accord, elle veut bien entendre qu'il doit être compliqué pour un alpha de se retrouver à genoux devant un type. Mais, elle préfère le voir comme ça qu'avec une épée au travers du corps parce que ce serait pris comme une offense. L'humaine ne sait même pas pourquoi elle se relève ou comment elle espère pouvoir défendre Nikolaj en cas d'attaque... Elle le fait, c'est tout. Et, contre toute attente, tout le monde baisse son arme sous l'ordre muet du roi.

Nik pond une histoire, a laquelle Jodie hoche la tête pour appuyer les dires. Le roi finit par se lever et ordonne à tout le monde de sortir. Tous sauf, quatre autres personnes qui semblent être de sa garde rapprochée. Ce qu'elle ignore, une fois les autres partis, c'est qu'elle est devenue la seule humaine de cette grande pièce. Tous les autres sont des loups et Nikolaj est le seul à ne pas appartenir à la meute du roi.

« Et de quelle contrée exactement ? » Le roi tourne autour d'eux, ne les quittant pas du regard.
« Selsey, dans le royaume de Sussex »

Il s'arrête en face de Jodie, penche la tête comme s'il cherchait à la détailler ou à trouver une faille dans ce qu'elle vient de dire. Regard qu'elle ne soutient pas et qu'elle baisse sur le sol pour ne pas avoir à montrer son mensonge. La main du roi vient se caler sous le menton de Jodie pour la forcer à relever la tête.

« Je suppose que vous devez savoir pourquoi le Sussex se fait des ennemis. » Happé par le regard du roi, elle hoche la tête et se sent déglutir.
« A cause de Wilfrid d'York qui a fondé l'évêché de Selsey, cherchant à convertir des gens. »

Jodie ne sait même pas d'où elle sort cela. Sûrement les résidus d'un reportage laissé en fond, un jour, sur une chaîne découvertes quelconque. C'est là qu'elle remercie les facultés de son cerveau à retenir des choses sans qu'elle n'y fasse vraiment attention. Le doigts sous son menton viennent se refermer sur sa mâchoire.

« Jamais vu une dentition pareille, sauf chez les très jeunes enfants. » Et sinon, on veut bien laisser ses dents tranquilles ? C'est qu'elle n'avait pas prévu de se retrouver dans un passé vraiment très lointain ! Le roi la relâche soudainement, avant de se poster devant Nikolaj. « Voilà ma proposition. » Qui, apparemment, n'est pas vraiment à négocier. « Vous repartez tranquillement et j'oublie jusqu'à votre existence à deux conditions : Partez loin et... » Sa main se tend en direction de Jodie pour venir lui attraper le bras et l'attirer contre lui. « Je garde l'humaine. »

Sa protestation est oubliée quand elle entend le mot humaine. Comment ça humaine ? Oh... Une lumière vient de s'allumer dans son cerveau et elle se souvient de Nikolaj lui disant qu'il n'était pas bon pour un loup d'empiéter sur le territoire d'une autre. A côté d'eux, les quatre gardes restants commencent à enlever leur amure. Du moins, les parties les plus rigides.

« Et croyez bien que j'adorerais vous voir refusez mon offre plus que généreuse. »
« Hey ? » C'est Nik qu'elle interpelle alors qu'il semble déjà regarder autour de lui et aviser chacun des gardiens. « NIK ? » Son regard capte le sien. « ça va aller. »

Elle hoche la tête, préfère le voir partir que de se lancer dans un combat avec quatre loups. Ce n'est pas mort ou même blessé qu'il trouvera une solution pour les sortir d'ici. « ça va aller » qu'elle répète avec plus de conviction. Ce qu'elle ignore c'est que même s'il part, le roi enverra quand même ses loups à la poursuite de Nikolaj. Apparemment, on ne laisse pas un alpha sur le territoire d'un autre. Et si jamais ils échouent ? Pas grave, il aura un moyen pression avec la petite blonde, pour forcer Nikolaj à se montrer à nouveau.


par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Nikolaj Keegan

avatar

☽Loup-Garou☾
Alpha du Nord • Admin



¤ AVATAR : Liam Hemsworth
¤ CRÉDITS : By Jodie
¤ MESSAGES : 326
¤ POINTS : 151
¤ MULTIS : Gabriel, Andrew
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour RP



¤ GROUPE : Prince de la meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 04/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Dim 7 Oct - 18:50



Contrée sans réseau
Jodie & Nikolaj

Je dois trouver une solution, un moyen de nous sortir de tout ça, de nous tirer de ce cauchemar. Réfléchis Nik, réfléchis avant de provoquer un carnage... Je m’en tirerai mieux si la vie de Jodie n’entrait pas en ligne de compte mais voilà, elle se retrouve piégée là-dedans avec moi et je ne compte rien lui laisser arriver. Ces hommes ne poseront pas la main sur elle et il est hors de question qu’il lui arrive quoi que ce soit sous ma protection. Il y a toujours cette phrase de Lucian qui résonne quelque part dans mon esprit : si tu n’es pas capable de protéger les tiens, tu n’es pas digne d’être un bon alpha. Il me répétait ces mots encore et encore à chacun de nos entraînements, à chaque erreur que je faisais, à chaque fois que je revenais d’une bataille avec des camarades un peu trop blessés. Je ne peux pas laisser quoi que ce soit arriver à Jodie, sa vie est bien plus importante que la mienne.

Alors je trouve une excuse toute fabriquée une fois qu’on se retrouve devant le roi. Je ne veux pas de son aide en réalité, je veux juste qu’il nous répudie et qu’on puisse tranquillement réfléchir à une solution pour regagner notre époque, sans épées ni chevaliers pour nous menacer. Sauf que l’enfoiré commence à poser des questions et je sais très bien qu’à la moindre erreur s’en est fini de nous. Le problème c’est que si mes connaissances sont assez poussées, je ne suis pas assez expert en la matière pour être sûr de mes réponses. Allez Nik, réfléchis, réfléchis... C’est finalement la voix de Jodie qui retentit pour offrir la réponse au roi. Une bonne réponse. Si nous n’étions pas observé je serais sûrement en train de lâcher un soupire de soulagement à cet instant, mais je reste impassible, fait mine que toute la situation est parfaitement normale et que Jodie et moi sommes sur le même terrain d’entente.

Puis le roi approche, s’arrête devant elle et l’attrape par le menton. Une part de moi a envie de se placer entre eux et lui ordonner de reculer, le menacer de lui arracher les doigts un par un si jamais il la touche à nouveau. Garde ton sang-froid Nik, ce n’est plus qu’une histoire de quelques minutes avant que le roi ne prenne sa décision. Une fois de plus Jodie répond parfaitement bien à l’une de ses questions et le roi semble abandonner l’idée de nous interroger plus longtemps. Puis la sentence tombe : je peux partir si j’abandonne Jodie. Dès que je le vois tirer Jodie vers lui pour en faire sa captive, mes yeux brillent de leur couleur d’alpha dominant.

Mon regard se pose sur les gardes qui retirent leurs armures, ils seront bien plus puissants sous leur forme lupine après tout, puis je regarde le roi et finalement Jodie qui m’affirme que ça va aller. Aller ? Non rien ne va aller. Pas besoin d’être un génie pour faire le tour de la situation, ce roi-là n’a aucune parole alors mieux vaut me battre ici où je pourrais avoir un œil sur Jodie que dehors loin d’elle. Mon regard se plante à nouveau dans celui du roi avant de lui répondre.

- Ça tombe bien alors parce que je la refuse.

Je n’écoute pas les protestations de Jodie. Tu veux me sauver ? Très bien, le hic tu vois c’est que je veux te sauver aussi. Hors de question que cet homme te touche d’une manière ou d’une autre. A peine ai-je terminé de prononcer ces mots que mes os craquent pour que l’homme laisse place au loup. Ma posture est imposante face au roi resté humain, mais ce n’est pas lui qui vient m’affronter, ce sont ses gammas qui me sautent dessus. Hors de question que je me laisse abattre par de misérables gammas, peu importe leur nombre.  Je donne des coups de crocs, des coups de griffes, arrachant des grognements aux loups, ignorant les coups qui s’abattent sur moi en retour. Mais le roi sourit et s’éloigne de la salle avec Jodie, j’ai beau tenter de les rattraper, je me fais toujours arrêté par l’un des loups qui me fonce dans le lard. Il faut que je les tue en premier, loups ou pas je vais déroger à mes propres règles cette fois mais après tout il faut suivre les règles de son temps, et ici nous ne sommes pas en 2018.

Un premier loup meurt entre mes griffes et les autres s’arrêtent, hurlent à l’unisson pour prévenir la mort de l’un des leurs. Puis les trois autres m’encerclent et je les regarde à tour de rôle, babines ensanglantées à l’air, je suis prêt à tous les massacrer un par un... Eux ainsi que tous ceux qui comptent se joindre à la partie. Je massacrerai tout un pays pour la retrouver et le roi l’a bien compris, autrement il m’aurait affronté lui-même, c’est du moins ce que je me dis, lorsque je les vois quitter la pièce, Jodie prisonnière de ses bras.

Code by Kah!an



   
You're not like the others girls

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Humaine
Admin



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 452
¤ POINTS : 202
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Lun 8 Oct - 14:42






Contrée sans réseau


Nikolaj & Jodie


Non... Cette pensée est traduite par un mouvement de tête, de droite à gauche. Rouge ou non, elle le connaît ce regard et il est hors de question qu'il fasse quelque chose d’insensé. Ne fais pas ça, qu'elle semble vouloir lui dire dans un regard alors que, de son côté, Nik semble déjà évaluer la situation en cas de combat. « S'il te plaît... » Elle souffle à peine ces quelques mots, continuant de secouer la tête. Jodie pourrait sortir un tas d'arguments sur le fait de ne pas se battre contre les loups présents : elle ne saura pas comment se sortir de cette situation sans lui, il est préférable qu'il prenne la fuite pour trouver un plan, … Mais, en réalité, toutes les excuses qu'elle pourrait inventer ce seront, justement, que des excuses ! La vérité c'est qu'elle a peur. Pas pour elle mais pour lui. Elle s'en fiche pas mal de comment les choses vont se passer pour elle s'il la laisse, tout ce qu'elle voit c'est qu'il a une chance de partir d'ici sans le moindre dégât. Et cette possibilité, Nikolaj doit la prendre. Mais, comme le laissait penser tous les signes avant coureur – comme les regards lancés aux autres loups – il refuse purement et simplement.

Ça tombe bien alors parce que je la refuse. Cette phrase est à peine finie que Jodie fait déjà un pas dans sa direction. S'approcher, le toucher, capter son attention et lui faire comprendre qu'il doit revenir sur sa décision. Elle n'aura jamais le temps de faire quoique ce soit, le roi la retient déjà plus fermement et Nik quitte sa forme humaine. La petite blonde ne sait même pas ce qu'elle hurle quand elle se débat pour essayer de rejoindre le loup. Le bruit de son cœur qui s'emballe contre ses tempes est bien trop fort, couvrant le son de ses propres hurlements tellement elle panique. Elle croit bien que c'est le prénom de Nikolaj qu'elle crie quand ses pieds glissent sur le sol et qu'elle n'arrive pas à se dégager de ce bras qui la retient. C'est comme si elle vivait la scène de l'extérieur, se sentant s'éloigner de manière forcée alors qu'elle est incapable de détacher ses yeux du combat inéquitable en nombre. Jodie ne retient même pas les coups que Nikolaj met mais, seulement ceux qu'il se prend ne faisant qu’accentuer son inquiétude.

Il y a les hurlements à l'unisson des loups qui viennent de perdre l'un des leurs et le roi se fait plus pressant. Saouler par ce manque de coopération de la part de Jodie, il finit par la soulever pour lui faire quitter la pièce. C'est un couloir qu'ils traversent avant d'arriver dans une autre pièce, plus petite. Le roi la lâche et elle court vers la porte qui se trouve être bloquée par deux nouveaux gardes qui l'empêche de passer. Les deux hommes restent impassibles face aux assauts bien ridicules d'une petite humaine qui manque de force mais pas de volonté. Elle doit retourner dans la salle principale pour retrouver Nikolaj. Il a besoin d'aide, peut-être pas, elle n'en sait rien et elle s'en fiche en réalité. Elle ne se voit pas ailleurs qu'avec lui dans ce genre de situation. Et elle ne l'entend pas, le roi, qui donne des ordres à du personnel.

Le roi penche sur une victoire de l'Alpha étranger au royaume et ça ne lui convient pas du tout. Ces quatre loups ne sont que des sacrifices pour lui faire gagner du temps. Pendant que l'humaine se casse la voix et perd son énergie à essayer de sortir, il demande à ce qu'on prépare son cheval en expliquant qu'il va se rendre dans sa demeure de repli à la sortie de la ville. Il donne même la liste des gens qu'il veut là-bas à son arrivée et tout le monde s’affaire à répondre à ses ordres. Ça s'agite et cours dans tous les sens pour mettre au point un plan le plus rapidement possible. Quand on vient lui annoncer que son cheval est prêt, c'est Jodie qu'il vient attraper par le bras. Il le tourne pour avoir un accès à son avant-bras.

« Navré, ce n'est pas contre vous. » Son sourire laisse penser qu'il n'est pas sérieux alors que sa main libre vient tirer une dague de sa ceinture.
« Qu'est-ce qu... »

Jodie cherche à libérer son bras en vain et la dague vient faire une entaille de la longueur de son avant bras. Pas forcément profonde mais ça reste suffisamment douloureux pour qu'elle serre les dents en sentant déjà cette douleur lui piquer les yeux. Le roi pose un regard amusé faussement navré, toujours un sourire en coin des plus énervant sur le visage.

« Il faut bien que je m'assure qu'il va nous suivre ! »

Le plan est simple mais il se veut efficace : laisser l'alpha suivre la trace de la blonde pour arriver directement où le roi veut le voir arriver. Dans cette grande maison en dehors de la ville qui lui sert aussi de QG pour sa meute, là-bas il aura suffisamment d'alliés pour mettre fin à la vie de cet impertinent qui a cru pouvoir venir sur ces terres sans la moindre conséquence.

*****

Jodie se sent un peu vaseuse quand on la pousse dans la pièce principale de cette nouvelle maison. La blessure pourrait ne pas être importante mais, c'est la perte de sang pour jouer au petit poucet qui lui créé un manque d'énergie évident. On la balance entre les mains d'une servante à qui on demande de trouver des vêtements décents à l'humaine, en plus de soigner sa blessure. Plus besoin qu'elle perde du sang inutilement, l'idée est de la garder en vie. Elle pourrait encore servir. Jodie monte faiblement des marches, les yeux rougis et la gorge brûlante d'avoir trop criée. Arrivée dans une chambre, la servante l'examine un moment.

« Vraiment étrange ces vêtements. » Jodie ne répond pas, hausse les épaules et regarde autour d'elle. Les yeux se posent sur une fenêtre qu'elle regarde avec peut-être trop d'insistance. « N'envisager pas de sauter par la fenêtre. Je ne suis pas certaine, dans votre état, que vous puissiez survivre à la chute. Et, si c'est le cas, ils ne mettront pas longtemps à vous rattraper. »

Perte de paroles et sûrement de volonté, Jodie reste silencieuse laissant la femme lui passer des vêtements. Aucune protestation quand elle a du mal à respirer dans un corset bien trop serré, pas plus que quand on lui tire les cheveux dans tous les sens pour enlever les nombreux bouts d'herbes qui se sont invités en cours de route. Un bandage sommaire est posé autour de son bras et elle a l'impression que tout cela a duré une éternité. La moindre seconde dure une éternité alors que ses pensées sont toutes dirigées vers Nikolaj. Et la servante ne la laisse pas une seule seconde jusqu'à ce qu'un homme débarque dans la chambre pour dire que le roi la veut pour dîner.

Quand elle arrive dans ce qui sert de salle à manger, le roi est en train de donner ses dernières directives : tout le monde reste planqué jusqu'à ce que Nikolaj franchise le seuil de la porte. De là, il pourrait facilement être encerclé. Elle ne dit toujours rien, s'installe à table sans la moindre conviction et ne touche pas à son repas. Le roi parle et elle ne l'écoute pas vraiment jusqu'à ce que, tout d'un coup, le silence se fait dans la pièce. Les quelques loups présents levant tous la tête comme s'ils avaient senti une présence. Première fois que Jodie retrouve un semblant de sourire jusqu'à ce qu'elle se souvienne qu'il ne doit pas entrer dans la maison. Alors... Elle fait la seule chose qu'elle pense logique : elle hurle.

« N'entre pas c'est un pièg... »

Le roi lâche un juron avant d'appuyer la tête de Jodie contre la table, dans un geste des plus impulsif.


par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Nikolaj Keegan

avatar

☽Loup-Garou☾
Alpha du Nord • Admin



¤ AVATAR : Liam Hemsworth
¤ CRÉDITS : By Jodie
¤ MESSAGES : 326
¤ POINTS : 151
¤ MULTIS : Gabriel, Andrew
¤ AGE : 23 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour RP



¤ GROUPE : Prince de la meute du Nord
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 04/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Mer 10 Oct - 22:43



Contrée sans réseau
Jodie & Nikolaj

Je vois bien le regard de Jodie sur moi, je le comprends bien surtout mais je ne l’écouterais pas. Non il est hors de question que je la laisse aux mains de ce maudit roi, plutôt mourir que de ne pas me battre pour elle. Alors la bataille commence et la majorité a beau jouer en ma défaveur, en tant qu’alpha je ne perdrai pas contre des gammas, peu importe leur nombre. Je ne perdrai pas alors que mon ennemi emmène Jodie loin de moi. L’un d’entre eux meurt entre mes griffes alors qu’ils n’ont même pas encore eu le temps de quitter la pièce et je regarde le roi droit dans les yeux, l’air de lui dire que les trois autres suivront avant que ce ne soit sa propre vie que je lui arrache. Je me moque bien de perturber le temps, passé et futur n’ont de toute façon aucun sens si Jodie m’est arrachée alors je dois la retrouver. Il le faut.

La bataille reprend et les coups se veulent sanglants. Je grogne lorsqu’une mâchoire se referme sur mes côtes mais profite de sa prise pour enfoncer mes griffes dans son cou, et tel deux lames de ciseaux aiguisées, je puise dans mes forces pour lui trancher la tête en une seule fois. J’ai beau tuer des loups ce soir, je ne tiens pas à les faire souffrir, je n’aime déjà pas avoir à me battre contre ma propre espèce. Et dire que leurs sorts me préoccupent plus que leur alpha... Lui je n’hésiterai pas à le faire souffrir lorsque je l’aurais entre mes mains. Alors que l’un d’entre eux me fonce dessus, j’éjecte le corps du mort de mes pattes tout droit sur lui. Je grogne lorsqu’un coup de griffes me traverse le dos et me retourne sur mon adversaire, mes crocs se referment sur son crâne et autant vous dire que même un loup a besoin de son cerveau pour survivre.

La gueule baignant du sang de mon ennemi, je crache un morceau de cervelle alors que mon regard rencontre celui de mon dernier adversaire. La peur est lisible dans son regard et il recule d’un pas. Je ne cherche pas à l’attaquer, je n’essaie pas de le tuer et après quelques secondes il comprend que s’il part maintenant il aura la vie sauve. Peut-être que son roi le fera tuer pour avoir abandonné la bataille... sauf si je le tue avant. Le loup prend la fuite et j’en profite pour courir là où le roi et Jodie ont quitté les lieux. Là où l’odeur du sang de Jodie se fait sentir. Je grogne, mécontent et commence à suivre leurs traces. Oh je ne suis pas stupide, en matière de stratégie je m’y connais bien et si j’avais voulu attirer mon ennemi dans un piège j’aurais usé du même stratagème que le roi. Mais pour elle je suis prêt à prendre tous les risques. J’arrive Jodie.

C’est jusqu’à une grande demeure que le sang de Jodie me mène, un tel espace ne m’aidera pas à savoir dans quelle pièce ils la cachent mais si je dois toute les fouiller qu’il en soit ainsi. Je m’approche des lieux discrètement, sur mes gardes. Aucun loup ne m’attend dehors mais c’est plus d’une dizaine d’odeurs que j’arrive à sentir à l’intérieur. Comment suis-je censé la sortir de là tout seul ? J’entends alors la voix de Jodie me prévenir et si j’ai envie de bondir à l’intérieur lorsque je comprends qu’on lui fait du mal, je me retiens au dernier moment, me rappelant qu’une fois mort je ne risque pas de pouvoir l’aider. Puis mon regard se perd sur la fenêtre d’une autre pièce et l’idée commence à germer.

Je reprends douloureusement forme humaine avant de m’introduire discrètement dans une pièce vide un peu plus éloignée de leur petite ‘fête’. J’y trouve des vêtements de leur époque que j’enfile, un pantalon et une chemise suffiront, bien que ça ne retire pas le sang de mes ennemis sur ma peau, mais au moins ça cachera mes blessures. Si le roi peut penser que je suis ressorti totalement indemne de cette attaque ça m’arrangerait bien. J’attrape ensuite les bouteilles d’alcool trouvées dans les placards et les vides entièrement dans toute la pièce. Puis je m’empare d’une allumette et un beau feu de joie se propage déjà dans la pièce alors que je la quitte par le même endroit par lequel je suis entré.

Le feu se propage vite, alertant les habitants qui doivent se dépêcher de trouver des seaux et de l’eau pour éteindre le feu. Dommage qu’à leur époque ils n’aient pas de pompiers. Pas dit qu’ils réussissent à sauver cette demeure, mais au moins ils essaieront et ça me laissera la voix libre vers le roi et vers Jodie qui m’attendent. Et c’est ainsi que je pousse la porte d’entrée et avance à l’intérieur de la demeure, voyant Jodie en prise des mains du roi.

- J’ai déjà tué quatre de vos loups. Je suis en train de détruire votre maison. Ne doutez pas que je prendrais plaisir à arracher votre tête de votre cou pour avoir blessé ma conjointe.

Je vois bien qu’il n’est pas tout à fait serein lorsqu’il me voit approcher, autrement il n’attraperait pas ce couteau pour le placer sous la gorge de Jodie alors qu’il commence à reculer.

- Vous et votre conjointe allez regretter d’avoir mis les pieds sur mon territoire.

- Et vous allez regretter de ne pas me prendre au sérieux.


Des hommes débarquent dans la pièce, d’autres loups et ils se mettent en garde, prêts à attaquer sous ordre du roi tandis que les employés qui font tourner la maison doivent probablement s’occuper seuls du feu. Idiots, ils feraient mieux de s’y mettre tous ensemble s'ils veulent avoir une chance de sauver cet endroit, mais ils ont dû sentir que c’était un piège pour me trouver seul avec le roi.

- Voilà ce que je vous propose...

- Non, voilà ce que 'je' vous propose. Un combat d’homme à homme, ou plutôt d’alpha à alpha. Si je gagne vous relâchez Jodie, si je perds vous pouvez la garder.


Le roi éclate de rire et je fais de mon mieux pour garder mon air stoïque.

- Je vous propose autre chose : survivez à mes loups et je la relâcherai.

- Vous n’avez donc aucune pitié à envoyer vos loups à la mort plutôt que de m’affronter vous-même ?


Le roi fait mine de réfléchir avant d’afficher un sourire sadique.

- Non, aucune.

Code by Kah!an



   
You're not like the others girls

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Humaine
Admin



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 452
¤ POINTS : 202
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards] Dim 14 Oct - 21:46






Contrée sans réseau


Nikolaj & Jodie


Aieuh ! Elle relève la tête, sa main passant sous son nez pour y voir un rouge caractéristique du sang. Ça tourne un peu là-haut et il lui faut quelques secondes pour remettre ses idées en place. Secondes qu'on ne lui laisse pas vraiment puisque le roi, bien décidé à ne pas la laisser contrarier ses plans, l'attrape déjà par le bras pour qu'elle se lève et lui fasse face. Le regard est mauvais, il n'annonce rien de bon quand elle le voit lever sa main. Le coup n'arrive pas, à la place ce sont les hurlements du personnel qui se suivent pour prévenir d'un feu. Le léger rire de Jodie est tout ce qu'on fait de plus nerveux. Ce n'est pas contrôlé mais, ces cris sont la confirmation que Nikolaj est bien en vie. C'est tout ce qui compte. Son rire s'arrête instantanément, pour faire place à une légère plainte quand le roi lui empoigne les cheveux pour tirer sa tête un peu en arrière, l'obligeant ainsi à voir son regard rouge.

« Vous rirez moins quand j'aurais posé sa tête entre vos mains... » Il se penche à son oreille pour souffler les derniers mots. « … Et c'est une promesse. »

Effectivement. Vue de cette manière c'est bien moins amusant. Le roi la relâche pour venir lui reprendre le bras et la traîner vers la porte d'entrée. Pas totalement remise de la perte du sang, occasionnée par le trajet, Jodie n'est pas vraiment celle qui oppose le plus de résistance. Le regard un peu vague qu'elle pouvait avoir jusqu'à présent, semble pourtant s'animer quand, devant eux, se tient Nikolaj. Il y a un tas de choses qui lui passent par l'esprit à cet instant : Soulagée de le voir réellement en vie, heureuse de juste le voir... Et c'est l'inquiétude qui prendre le dessus. Le risque qu'il prend à venir ici alors que d'autres loups font leur entrée. Elle a l'impression de voir un piège se refermer autour de lui et, tout ça, par sa faute à elle. Il vient de sortir d'un combat avec quatre loups et, là, il revient pour en avoir d'autres autour de lui. Combien de temps il peut tenir ?

Les pensées de Jodie sont interrompues quand on vient placer un couteau sous sa gorge. Et ça l'énerve parce que ça l'empêche de secouer la tête, pour accentuer ce que ses yeux traduisent déjà : Ne fais pas ça, Nikolaj! Mais bien sûr, il ne veut pas lui donner raison. Non, au lieu de cela, il propose un duel. Le soulagement du refus du roi est de courte durée puisque, au lieu d'affronter l'Alpha, Nik va se retrouver dans un nouveau combat où le nombre ne joue pas pour lui.

« On peut trouver une autre solu... »

Le roi a déjà fait un signe de tête pour qu'un loup fonde sur Nikolaj. L'impact entraîne les deux dehors. Si Nik était homme dans la maison, il en ressort sous forme de loup. Un autre membre de la meute du roi accompagne le premier loup pour lui prêter main forte alors que Jodie hurle de faire arrêter le combat. Sauf que le roi semble apprécier de voir ses loups attaquer de concert l'Alpha qui, pourtant, arrive à reprendre le dessus à un moment. Jodie sent que le roi est nerveux et vexé. Il est hors de question pour lui de laisser ses loups échouer. Pas qu'il s'inquiète pour eux mais, il n'a pas envie de se battre à la loyal contre un alpha qui fait preuve d'une rage immense.

«  Je vais avoir besoin de votre participation. »

Le couteau est coincé dans sa ceinture et, il avance avec Jodie jusqu'à passer le seuil de la porte. Une fois dehors, ce sont ses griffes qu'il enfonce dans la blessure qu'elle a déjà sur l'avant-bras. La surprise, c'est la première sensation qu'elle ressent. La douleur vient très vite ensuite alors qu'elle se crispe et serre les dents pour ne pas laisser échapper un seul son. C'est loin de convenir au roi qui enfonce ses griffes plus profondément, jouant dans cette plaie, jusqu'à ce que, enfin, un cri plaintif se fasse entendre. C'est un sourire satisfait qu'il affiche quand il comprend que sa stratégie fonctionne : les cris de la blonde ne servent qu'à déconcentrer le loup pour lui faire perdre son avantage.

« Je pense que vous pouvez faire mieux ! »

C'est l'os qu'il finit par atteindre à force d'ancrer ses doigts dans le bras de Jodie. Ce même os qu'il finit par briser alors qu'elle est incapable de retenir un hurlement de douleur. D'ailleurs, si le roi ne la soutenait pas, Jodie serait déjà au sol tellement ses jambes sont incapables de la tenir.



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Contrée sans réseau [RP - Récompense awards]

Revenir en haut Aller en bas
Contrée sans réseau [RP - Récompense awards]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Panne de réseau Orange
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» réseau digicel
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là-
Sauter vers: