RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Event Halloween L'event est ouvert !
Venez le découvrir !
Freak Show



Partagez|

I think this guy is not good for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tamara S. Dunne

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Nina Dobrev
¤ CRÉDITS : Lilie
¤ MESSAGES : 730
¤ POINTS : 27
¤ AGE : 29 ans / 30 ans
¤ ZONE LIBRE :
▲ Ex-éditrice
▲ Vit en Angleterre depuis près de quinze ans
▲ D'origine Irlandaise
▲ 1m66
▲ A une cicatrice au niveau du coude gauche liée à la fracture de son bras à l'âge de 10 ans faite par son père.
▲ Transformée depuis 1 an
▲ Séquestrée par Alistair
▲ Couleur : #5a0057

¤ GROUPE : Vampire solitaire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/07/2018


MessageSujet: I think this guy is not good for you Ven 10 Aoû - 11:32

Kahlan & Tamara ~ Mars 2017

Ce jour là était le jour de la dernière chance. Le boss de son patron leur avait mis la pression pour trouver un manuscrit digne d’intérêt, un livre potentiel à éditer, à publier. Tamara avait fait deux nuits blanches d’affilées, tenant uniquement grâce à la théine. Elle n’avait jamais été très café même s’il lui arrivait d’en boire. Aussi, elle était arrivée ce matin là au travail avec son thermos de thé pour la journée. La brune avait trouvé un manuscrit avec un petit potentiel mais absolument rien d’extraordinaire. Il allait falloir qu’elle mette les bouchées double pour trouver la perle rare. Et ça, la jeune femme devait y arriver avant Steve. Son collègue était une catastrophe ambulante. Non pas concernant son travail étant donné qu’il arrivait à dégoter de belles surprises, mais c’était un mec insupportable en tant que collègue féminine. Certaines de ses collègues avaient remercié Tam de lui tenir tête mais aux yeux de ce mec, ce n’était pas une porte claquée à son nez, c’était un défi. Il ne s’arrêtait jamais de relancer la machine soit en la provoquant au travail, soit en tentant de l’amadouer pour obtenir un rendez-vous galant, chose qu’il ne risquait pas d’obtenir d’elle.

La pause du midi arriva et la jeune femme ne décolla pas de son bureau. Elle n’avait pas le temps de faire de pause. Elle avait amené de quoi grignoter afin de se nourrir tout de même a minima. C’est durant l’intermède que la brune mit la main sur un ouvrage des plus intéressants. L’histoire était original, les tournures de phrases marquantes, l’entrain de l’auteur se ressentait dans chaque mot qu’il avait écrit. A la réunion de seize heures, tout le monde était au garde à vous. Steve trépignait de joie, de toute évidence lui aussi avait fait une trouvaille. Chacun présenta l’oeuvre qu’il avait choisi avec cette même appréhension. Le boss fut finalement satisfait, il y avait plusieurs manuscrits qui avaient retenu son attention dont celui de Tamara ce qui allait leur permettre de rattraper leur retard. La journée de travail se termina sans trop d’encombres, avec une certaine légèreté chez chacun même. Son collègue finit par venir la voir pour la “féliciter” et lui proposa d’aller boire un verre pour fêter la fin de cette dead-line. Dos à lui, la jeune femme ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel.

Je vais surtout aller rattraper mes heures de sommeil. Et je n’ai pas besoin de toi pour aller boire un coup comme d’habitude.

Un jour, tu changeras d’avis pour toi et moi.

La brune se retint, mais ses paroles lui donnèrent plus envie de vomir qu’autre chose. Elle avait déjà eu des hommes dans sa vie mais jamais d’histoires sérieuses. Non pas qu’elle était une croqueuse d’homme ou qu’elle faisait une collection, affichant ses conquêtes sur un tableau de chasse. Mais elle n’était pas convaincue du bien fondé d’une relation de couple. Son père lui avait donné un mauvais exemple en lui démontrant que tout pouvait basculer du jour au lendemain. Alors la jeune femme avait eu des histoires d’un soir mais guère plus. Elle n’était pas une grosse demandeuse de tout cela, seulement une fois de temps en temps pour se détendre ou pour penser à tout sauf ce qui la préoccupait. Rangeant ses affaires, il était six heures du soir, Tamara décida tout de même de s’arrêter dans un bar en rentrant pour souffler. S’installant au bar, elle commanda un Cuba Libre pour changer, n’étant pas certaines des vins servis dans cet établissement. Elle allait enfin pouvoir lever le pied. Pensant pouvoir se détendre un peu, elle entendit la voix bourrue d'un homme qui accostait une jeune femme assise seule à sa table dans un coin de la pièce. Cette dernière semblait un peu frileuse à l'idée de l'envoyer voir ailleurs. Pour autant ce qui marqua le plus la brune n'était pas la timidité de la femme d'à côté mais son accent qu'elle aurait pu reconnaître entre mille. Elle avait des sonorités irlandaises dans sa voix bien connues de Tamara. Le garçon ne semblait pas comprendre l'anglais ou peut être n'avait il pas envie de partir jugeant qu'il avait une proie “facile” à portée. Dérangée par le bruit désagréable qu'il faisait, la jeune femme décida de se lever de son tabouret avec son verre et se dirigea vers la table concernée. Le benêt lui tournant le dos, elle n'eut aucun mal à se glisser vers la table ciblée sans qu'il ne la voit venir. Elle alla faire la bise à la blonde embêtée et s'installa à côté d'elle.

Excuse-moi je suis en retard ! Impossible de quitter le boulot plus tôt.

Regardant l'homme qui cherchait à faire suer, elle l'observa de bas en haut avant d'ajouter.

II y a un souci Monsieur ?

Le grand idiot qui leur faisait face semblait déstabilisé par la venue d'une tiers personne. Il grommela deux trois mots inaudibles tout en retournant à l'intérieur du bar. Tamara prit son verre et but une petite gorgée avant de se tourner vers la blonde aux tonalités irlandaises.

Bonsoir, désolée de l'intrusion mais vous sembliez en mauvaises postures et entre collègues…

La jeune femme ne comptait pas s'éterniser plus que nécessaire. Elle n'avait jamais aimé s'imposer aux autres de la même manière qu'elle n'aimait pas qu'on lui impose leur présence.
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

∞ Sorcière ∞
Ether



¤ AVATAR : Lily James
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 451
¤ POINTS : 32
¤ MULTIS : Aliana Williams & Rachel Sparda
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Dim 12 Aoû - 10:59



I think this guy is not good for you
Kahlan & Tamara,
Mars 2017


J'en étais à mon deuxième jour à Londres et je me demandais encore ce qui m'étais passé par la tête. Je faisais confiance à mon instinct et celui-ci me disait de m'établir ici, de m'éloigner de ma communauté... Et surtout des gens peu fréquentables qui hantaient le cabinet de mon associé. Mais tout de même, Londres... C'était trop animé, il y avait trop de monde, tout le temps, trouvé un peu de silence était compliqué. Mais je crois avoir trouvé la perle rare, ma maison, qui me permettrait de trouver un juste milieu, heureusement que Decima avait été là pour la trouver d'ailleurs, sans elle, j'aurais fais demi-tour pour retourner à Dublin malgré mon malaise. Je sentis mon téléphone vibrer dans ma poche alors je le pris et en lus le message : "Désolée je ne peux pas venir, je fais des heures sup', essaies de t'amuser quand même ! On se voit demain matin, promis. Bisous ma Kahlan." Eh bien voilà, c'était fait. Je poussais un profond soupir en rangeant mon téléphone après une brève réponse. Ce n'était pas de la faute de Decima, bien sur, cela m'arriverait surement dans l'avenir de lui poser ce genre de lapin... Mais ça ne rendait pas la situation plus facile.

Brusquement, j'eus l'impression d'être la cible de bien plus de regards, à croire qu'ils avaient tous pu pressentir que j'étais de nouveau seule. Je relevais la tête et tombais sur quelques regards, mais aucun regard insistant. Voilà que je devenais folle. Je secouais la tête avec un petit sourire désabusé avant de me replonger dans le livre qui avait attiré mon attention aujourd'hui "Orgueil et préjugés et Zombies", un reboot de Seth Grahame-Smith à partir de l'œuvre originale de Jane Austen et c'était un vrai petit plaisir. En temps normal, je n'étais pas réellement fan des zombies, mais le respect de Seth pour l'œuvre originale ainsi que la touche fantaisiste qu'il y avait ajouté rendait la chose intéressante et la lecture fluide.

« Vous consommez de nouveau, mademoiselle ? »


Je relevais le regard vers la serveuse, voyant en même temps que le bar était plus remplis que tout à l'heure. Un coup d'œil à ma montre m'apprit que plus de temps que je ne le pensais était passé. Mais en même temps, je n'avais rien de mieux à faire, à part peut-être retourner dans ma chambre d'hôtel... Sauf qu'il n'y avait que peu de différence entre ici ou là-bas, et au moins ici, je pouvais avoir...

« Oui, un expresso avec supplément de crème s'il vous plait. »
« Je vous sers cela tout de suite. »


Quelques minutes plus tard, j'avais de nouveau un café avec de la crème devant moi, quelques sous en moins dans mon portefeuille mais un nouvel entrain pour me replonger dans l'histoire. Je sais, à cette heure-ci, la plupart des gens préférait des boissons plus... sophistiquées, mais je ne prendrais pas le risque de boire sans personne pour me raccompagner chez moi. Je ne tenais pas l'alcool assez bien, surtout le ventre vide comme ce soir.

« Bonsoir, mademoiselle, excusez-moi de vous déranger, je vous ai vu et... Je n'ai pas pu m'empêcher de vous rejoindre. Vous sembliez seul et avoir besoin de compagnie alors je me suis dit : autant me dévouer. »


Je relevais la tête vers un homme à la carrure impressionnante, qui me servait un sourire qui se voulait charmant mais qui me mettait mal à l'aise. Surtout qu'il avait l'air d'être près à s'assoir d'une seconde à l'autre. Je lui offris un léger sourire d'excuse avant de m'empresser de prendre la parole.

« C'est gentil de vous inquiéter pour moi, mais je ne fais qu'attendre une connaissance, elle ne devrait plus tarder. »
« Eh bien, en attendant, nous pourrions peut-être parler ? Et faire connaissance ? Ou plus bien sur si affinité. »


Je bafouillais légèrement, prise par surprise par le culot de cet homme. Est-ce que mon revers avait été si délicat qu'il n'avait pas compris mon non ? Et qu'est-ce que j'étais sensée dire de plus ? Généralement les hommes ne m'abordaient pas, surtout de façon aussi cavalière alors je n'avais aucune idée de la conduite à tenir. Heureusement, je devais avoir un ange gardien qui veillait sur moi car tout à coup, une tête brune qui fit son apparition en me claquant une bise sonore sur les joues et en prenant la parole. Je fis de mon mieux pour ne pas avoir une tête surprise et pour lui répondre d'un sourire, vu que ma voix semblait être partie en vacances. Et là miracle, elle réussit à faire partir l'homme. Je sentis mes épaules se détendre dès son départ et la boule dans ma gorge se décoinçait pendant que la femme à mes côtés reprenaient la parole. Ses propos me firent sourire entre amusent et gratitude.

« Je vous remercie, je ne sais pas ce que j'aurais fais sans vous, vous pouvez m'interrompre autant de fois que vous le souhaitez si c'est pour me sauver ainsi des griffes d'un.... idiot, je crois que c'est le mot. »


Je pris mon marque-page et le déposais dans le livre que je refermais face à moi, m'intéressant de plus près à cette femme. Elle était belle, très belle, surement était-ce pour cela qu'elle avait su quoi répondre. Si j'étais un homme, je pense que je l'aurais également abordé. Et elle comptait partir mais d'abord, j'avais cru remarquer un petit quelque chose dans ses propos, je me trompais peut-être mais...

« J'ai cru entendre un léger accent dans votre voix, vous ne venez pas d'ici ? Oh désolée si je indiscrète. »


Ce n'était pas le genre de question à poser lors d'une première rencontre et si elle ne voulait pas en parler ? C'était plutôt indiscret de ma part et totalement hors propos. Je finis toutefois par lui tendre la main avec un sourire amical avant de reprendre la parole une dernière fois.

« Je m'appelle Kahlan au fait, et je vous remercie encore pour votre intervention, mademoiselle... ? »

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Tamara S. Dunne

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Nina Dobrev
¤ CRÉDITS : Lilie
¤ MESSAGES : 730
¤ POINTS : 27
¤ AGE : 29 ans / 30 ans
¤ ZONE LIBRE :
▲ Ex-éditrice
▲ Vit en Angleterre depuis près de quinze ans
▲ D'origine Irlandaise
▲ 1m66
▲ A une cicatrice au niveau du coude gauche liée à la fracture de son bras à l'âge de 10 ans faite par son père.
▲ Transformée depuis 1 an
▲ Séquestrée par Alistair
▲ Couleur : #5a0057

¤ GROUPE : Vampire solitaire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Lun 13 Aoû - 21:00

Kahlan & Tamara ~ Mars 2017

La jeune femme qui lui faisait face sembla se détendre petit à petit. De toute évidence, elle n'avait pas été très à l'aise en présence de cet individu insistant voir lourd. Tamara pensait qu'elle avait bien fait d’intervenir. L'homme imposant avait commencé à prendre le dessus afin de dicter ses règles à la belle comme il le désirait. Et généralement, une fois qu’il avait commencé, les arrêter était plus difficile. Observant sa nouvelle interlocutrice, elle vit cette dernière refermer sa lecture après avoir remercié la brune pour son intervention. Son accent était de plus en plus marquant. Peut-être que c'était le fait de l'avoir reconnu qui rendait l'accent irlandais de la jeune femme si audible.

Un idiot me semble effectivement être le mot adéquat pour parler de cet homme. Il ne semblait pas vouloir entendre votre refus.

L'éditrice lui adressa un sourire rassurant. La blonde qui lui faisait face semblait mal à l’aise avec les membres du sexe opposé. Jolie comme elle était,cela ne devait pourtant pas être la première fois qu'elle se faisait accoster de la sorte, à moins bien sûr qu'elle ne soit arrivée en ville depuis peu. Cela faisait longtemps que Tamara n'était pas retournée en Irlande. Ses derniers souvenirs marquants restaient le départ du foyer familial sous le bras de sa mère après que son père l'ait frappé à plusieurs reprises. Elle était jeune, elle ne se souvenait à vrai dire de pas grand chose. La vie là-bas était peut être plus tranquille qu'à Londres après tout. Mais la blonde qui lui faisait face allait devoir apprendre à être plus ferme avec ce genre de types chiants et lourds. Au vu de son physique, c'était peut être la première fois que cette situation lui arrivait mais ça ne sera très certainement pas la dernière fois si elle restait dans cette ville. Sa question suivante fit rire la brune. Elles avaient toutes les deux remarquées l'accent de l'autre, même si l'éditrice en avait un probablement moins marqué depuis le temps.

Je dois vous avouer que mon attention avait été attiré par votre accent à vous avant de voir que l'autre énergumène vous embêtez. Irlandaise ?

Prenant le temps de boire une gorgée de son cocktail, Tamara observa les alentours. Le bar était rempli mais sans être bondé. En même temps, il faut dire que le mercredi n'était pas forcément la journée où les gens sortaient. Elle repéra le solitaire imposant à l’autre bout de la salle, assis seul. Reportant son attention sur la blonde qu'elle était venue déranger, celle-ci lui tendit une main tout en se présentant. La brune lui serra la main gentiment tout en lui souriant.

Et moi c'est Tamara, ravie de vous rencontrer. Nouvelle en ville ? Je ne vais peut être pas m'attarder si vous attendez quelqu'un.

Buvant une nouvelle gorgée, la brune songea aux manuscrits qu'elle vait récemment lu. Il y en avait un dont elle avait encore parlé à personne. Il s'agissait d'un thriller écrit par un jeune garçon aux idées surprenantes. Ses écrits étaient encore en bazar mais il y avait plusieurs choses très prometteuses. La blonde lui fit comprendre qu'elle ne la dérangeait pas. D'un autre côté, rester à deux leur permettrait d'être tranquille, l'une comme l'autre, jusqu'à ce qu'elles quittent le bar. A moins qu'un duo d’emmerdeurs décident de les aborder mais il y avait déjà moins de risques.

Qu'est-ce qui a bien pu vous amener par ici ? Je me doute que ce n'était pas pour rencontrer un homme.

Ses dernières paroles furent poursuivies par un petit rire, signe de sa boutade. La blonde devait avoir à peu près son âge. Elle se demandait bien ce qu'elle faisait dans la vie. Sa profession était peut être la raison de son voyage en Angleterre après tout. Tam était cependant pas sûre d'en apprendre beaucoup plus au sujet de cette jeune femme irlandaise timide qui semblait un peu perdue dans ce nouvel environnement que la brune connaissait que trop bien. Ce qui était assez surprenant chez elle était sa douceur et son calme naturel qui semblait être un gros point faible aux yeux des tordus mais une qualité humaine remarquable pour la brunette.
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

∞ Sorcière ∞
Ether



¤ AVATAR : Lily James
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 451
¤ POINTS : 32
¤ MULTIS : Aliana Williams & Rachel Sparda
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Lun 20 Aoû - 22:00



I think this guy is not good for you
Kahlan & Tamara,
Mars 2017


Une rencontre peut en cacher une autre, n'est-ce pas ? Heureusement pour moi, si la première rencontre était très mal partie avec cet homme, la deuxième rencontre était bien mieux partie. Cette femme, incroyablement belle, avait également l'air d'être une jeune femme affirmée et volontaire. Une femme de caractère, mais qui n'avait pas l'air méchante, au contraire même. Je pouvais voir son rire dans ses yeux, sa joie dans les fines ridules de ses sourires. Elle me mettait immédiatement en confiance, quelque chose que la plupart des gens décrirait comme facile avec moi, mais ce n'était pas forcément le cas. Sauf que j'avais une bonne impression avec elle.

« Il y a parfois des hommes qui sont vraiment désespérés... Tout du moins c'est mon interprétation. Heureusement pour les femmes comme moi, nous avons également des anges gardiens. »


Je répondis à son sourire par un autre, légèrement plus amusé, plus taquin. Le départ de l'autre homme m'avait permis de me détendre de nouveau et de retrouver cette ambiance douce qui caractérisait ce bar et qui m'avait attiré au premier abord. Et au côté de cette femme, je me sentais en droit de montrer une part de ma personnalité un peu plus taquine. Oui c'était bien elle que j'appelais mon ange gardien, et il est vrai que sur le moment, c'est ainsi que je l'avais vu. C'était surement ainsi que je la verrais un petit moment. Je pris assez d'assurance pour poser la question qui me taraudait l'esprit depuis que je l'avais entendu parler et heureusement, cela ne la vexa pas, au contraire même, j'eus l'occasion de profiter de son rire cristallin. Je ne compris pas ce qui l'amusa tout de suite, tout du moins, pas jusqu'à ce qu'elle reprenne la parole. Et les pièces du puzzle s'assemblèrent. Une compatriote, je n'aurais pas pensé en trouver une aussi rapidement ! Mais cela ne pouvait qu'être une bonne chose, au moins comprendrait-elle ce qui m'amènerait ici assez rapidement...

« Tout à fait, je viens de Dublin. Je ne crois pas me tromper en disant que vous avez également grandi en Irlande n'est-ce pas ? »


C'était léger, presque imperceptible, mais maintenant que je savais quoi chercher, je ne pouvais pas manquer son léger accent dans chacun de ses mots. Oui, elle était très certainement une compatriote, même si elle devait vivre ici depuis longtemps pour avoir perdu la plus grande partie de son accent. Peut-être pourrais-je abuser jusqu'à lui demander de m'aider un peu dans cette ville... ? Certes, j'avais Decima pour m'aider, mais elle ne comprendrait pas certaines choses qui venaient avec un déménagement dans une autre vie, cette femme pourrait par contre comprendre... Mais d'abord, la moindre des politesses était de me présenter. Elle le fit également et je pus profiter de son prénom. Tamara. C'était un joli nom. Et elle était également polie, mais à faire des ronds de jambes, nous allions finir par faire du sur place. Je lui adressais un sourire un peu plus grand, un peu plus lumineux avant de lui répondre.

« Je suis également enchantée de cette rencontre. Et pas d'inquiétude, on a décommandé alors je ne fais que profiter d'un bon livre en compagnie d'une petite boisson. Et après ce qui s'est passé, je me sens obligée de vous offrir au moins un verre. »

Même si pour le moment, celui de la brune était encore assez plein. Mais peut-être accepterait-elle cette invitation à rester et dans ce cas, j'aurais l'occasion de me rattraper. Sinon, tant pis, des rencontres, nous en faisions plusieurs dans une vie, j'aurais d'autres occasions, mais c'était dommage, cette femme me plaisait déjà, par sa douceur, son entrain et son énergie. Elle pourrait être une belle connaissance, voire une bonne amie...

« Et vous aviez raison et tord à la fois, je ne suis qu'en voyage pour le moment mais je projette de m'installer en ville dans un futur proche. Du coup je suis venue un peu repérer les lieux et j'ai atterris ici il y a... Eh bien au moins quelques heures. Je crois.»

Je hausse légèrement les épaules avec un petit sourire penaud, quand je me perdais dans un livre, j'étais incapable de mesurer le temps qui passait. Si je n'avais pas autant aimé les animaux, j'aurais sûrement choisi cette deuxième voie pour vivre ma vie, mais garder la lecture comme un loisir était tout autant un plaisir. La brune reprit la parole et sa question me parut légèrement vague. Par ici ? Eh bien...

« Cela dépend de ce que vous entendez par ici. Si vous parlez de Londres, c'est comme je vous l'ai dit pour des repérages. Si c'est ce bar, c'est juste le choix du hasard et un peu d'une amie. Elle devait me rejoindre à quelques mètres de cet endroit et je me suis dit que c'était un bon endroit pour l'attendre mais finalement, le travail l'a rattrapé et elle n'a pas pu venir... Donc me voilà ce soir face à vous, qui n'avez rien d'un homme, loin de là. »


Je me pinçais les lèvres pour éviter de sourire pendant que toute ma tirade avait été dite comme si j'avais conté une grande histoire et non pas un simple paragraphe de ma vie. J'aimais tout autant aider les gens que de les taquiner, même si c'était des inconnues. C'était une facette que je gardais pour moi dans mon travail, mais certainement pas dans ma vie privée. Et puis, j'aimais voir les réactions des gens face à ce genre de gentilles taquineries, cela révélait souvent une part de leur personnalité et très souvent la meilleure part.

« Je suis désolée, vous devez vous dire que vous êtes face à une femme bipolaire ce soir, je vous assure que je ne le suis pas. Simplement, vous avez un quelque chose qui met à l'aise et vous voyez surement mes pires vices. Je dois vous confier un secret, j'adore taquiner les gens, surement un de mes pires travers. »


D'un air faussement défaitiste, mais de l'amusement dans mon regard et le coin de mes lèvres, je haussais les épaules en la regardant. Je ne l'empêcherais pas de partir mais j'espérais qu'elle rentrerait dans cette ambiance bonne enfant qui était un vrai délice après la petite tension de toute à l'heure. Toutefois, elle pouvait aussi me faire passer le message, si cela ne lui plaisait pas, de changer de ton. J'étais assez forte pour décrypter les autres et comprendre ce qu'ils ressentaient et leurs limites. J'espérais juste ne pas m'être trompé sur cette femme.

« Dites-moi, cela vous arrive souvent de devoir secourir des jeunes femmes en détresse ? A moins que les londoniennes, même d'adoption, soient toutes faites avec autant d'ardeur que vous ? »

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Tamara S. Dunne

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Nina Dobrev
¤ CRÉDITS : Lilie
¤ MESSAGES : 730
¤ POINTS : 27
¤ AGE : 29 ans / 30 ans
¤ ZONE LIBRE :
▲ Ex-éditrice
▲ Vit en Angleterre depuis près de quinze ans
▲ D'origine Irlandaise
▲ 1m66
▲ A une cicatrice au niveau du coude gauche liée à la fracture de son bras à l'âge de 10 ans faite par son père.
▲ Transformée depuis 1 an
▲ Séquestrée par Alistair
▲ Couleur : #5a0057

¤ GROUPE : Vampire solitaire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Jeu 23 Aoû - 23:33

Kahlan & Tamara ~ Mars 2017

La jeune irlandaise semblait sympathique. Un peu trop gentille peut-être, elle commençait à sortir de sa réserve liée au pot de colle ambulant de tout à l’heure. Il est vrai que physiquement, elle transpirait la gentillesse, ce qui en faisait une cible parfaite pour les énergumènes un peu lourdaud. La blonde qui lui faisait face allait devoir se méfier un peu plus si elle comptait rester en ville. C’était peut-être le premier homme qui l’abordait de la sorte, mais au vu de son physique, ça n’allait très certainement pas être le dernier. Elle était belle, c’était indéniable. L’idiot de tout à l’heure n’avait pas joué les mecs stupides sur tous les points. Tamara rejoignait assez le point de vue de l’Irlandaise concernant les hommes désespérés. Cependant, la suite de son intervention la laissa pour le moins surprise. Réfléchissant le temps d’un instant, la brune avait eu l’impression qu’elle parlait d’elle en parlant d’ange gardien. Répondant à son magnifique sourire par un sourire à la limite du rire, elle lui répondit.

Je vous remercie pour le compliment. Je ne suis pas sûre d’en être bien digne pour autant.

Rentrant dans son jeu, l’éditrice trouvait la compagnie de Kahlan très agréable. Il était rare que la brune fasse des rencontres de la sorte. Il y avait bien eu cet homme, un mois auparavant, mais cela restait des exceptions. Généralement, Tam sortait boire dans un bar pour se poser et lire des manuscrits. La jeune femme qui lui faisait face lui expliqua qu’elle venait de Dublin. Perspicace, elle comprit rapidement comment son accent irlandais avait été reconnu. Tamara avait quitté son pays natal depuis plus de quinze ans maintenant. Son accent à elle était quasi inexistant. Pour autant, elle se rappelait parfaitement des sonorités qu’elle avait entendu là-bas. Repenser à l’Irlande lui rappela à l’esprit son père qu’elle n’avait pas beaucoup connu et dont elle gardait un souvenir horrible, son dernier souvenir. Il était décédé quelques mois après leur fuite suite à une overdose d’alcool. Une question demeurerait toujours sans réponse dans l’esprit de la belle : avait-il regretté rien qu’une fois ce qu’il avait fait ? Ce mystère ne pourrait jamais être résolu. Depuis, heureusement, sa mère avait retrouvé quelqu’un, son beau père, un homme droit et admirable qui l’avait accepté elle aussi.

En effet je suis irlandaise de naissance. Mais cela fait bien longtemps que j’ai quitté le pays et je n’ai jamais pris le temps d’y retourner.

Peut-être qu’un jour, elle tenterait de retourner dans ce pays, dans sa maison familiale. Mais cela ne faisait pas parti de ses projets immédiats. Perdue dans ses pensées, son interlocutrice poursuivit en lui retournant ses politesses. Elle n’eut cependant pas son prénom en retour. Tamara apprit que la jeune femme n’attendait plus son amie qui avait décommandé faute de pouvoir se libérer de son travail. La brune rigola à la remarque de son interlocutrice concernant l’obligation de lui payer un verre. Il était difficile de refuser une pareille compagnie. Aussi, l’éditrice décida de profiter un peu pour une fois et de prendre le temps de faire connaissance avec une nouvelle fraichement arrivée à Londres. Buvant une gorgée de son cuba libre, elle lui rétorqua.

Il serait impensable de refuser une pareille invitation. Mais je pense qu’on devrait changer les règles et passer sur quelque chose de plus décontracté. Ca te dérange si on se tutoie ?

Elle ne connaissait pas son prénom mais à défaut, au vu de la tournure que prenait la soirée, il était préférable de la jouer plutôt cool et d’arrêter les ronds de jambes qui finissent par faire plus hautain que courtoi à la longue. De toute évidence, elle semblait du même avis acceptant d’un hochement de tête. Un bon verre, une bonne ambiance et une personne agréable avec qui discuter, la soirée s’annonçait bien. Il est vrai que la brune était plutôt du genre à appliquer le dicton “Mieux vaut être seul que mal accompagné”. Mais pour le coup, la compagnie de la blonde lui allait parfaitement et allait lui permettre de se changer les idées. Reprenant la parole, la jeune femme lui expliqua qu’elle était arrivée dans la journée pour un court séjour afin de faire du repérage. De toute évidence, elle comptait s’installer à Londres prochainement.

D’accord mais pourquoi vouloir s’installer ici ? C’est pour le travail ? Tu recherches quoi au cours de ton repérage ?

Continuant leur conversation, elle lui raconta que le fait d’atterrir dans ce bar était plus le fruit du hasard et d’une ambiance sympa, qu’un choix bien déterminé. Comme quoi le hasard faisait bien les choses. Tamara rigola de nouveau à la remarque de la blonde. Non elle n’était pas un homme c’était un fait, et malgré le fait que la jeune femme était très belle, elle n’était pas réellement de ce bord là, sans dégoût pour ceux qui l’étaient. Le minimum dont elle avait besoin, elle avait le nécessaire auprès d’hommes qui ne recherchaient pas de relation, et ça lui allait parfaitement.

En effet, je ne suis pas un homme tu m’as démasqué. Par contre, si tu veux t’installer ici, il va déjà falloir remballer les hommes un peu mieux que ça. Ton ange gardien ne pourra pas toujours être auprès de toi.

Arborant un magnifique sourire, la brune se retenait de rigoler. Lorsque son interlocutrice lui fit une messe basse, une confidence, elle ne put se retenir plus longtemps et rigola. Sa nouvelle amie avait le sens de l’humour, c’était un fait. Tamara aimait bien rigoler en se moquant gentiment et en cherchant la petite bête. Kahlan enchaîna en lui demandant si elle agissait souvent ainsi ou si toutes les londoniennes étaient comme elle. L’éditrice fit semblant de réfléchir avant de lui dire :

Pour ma part c’est la première fois que j’aide quelqu’un. Tu as été un très bon cobaye pour ça d’ailleurs. Après je dois dire que toutes les femmes ne savent pas dire “non” et que selon les hommes certains savent renoncer après un “non” et d’autres pas. La soirée ne fait que commencer, je suis persuadée que nous aurons d’autres exemples à étudier dans ce bar en direct.

Petit sourire et petit clin d’oeil, Tamara sentait qu’elles allaient s’amuser. Portant son verre à ses lèvres, la jeune femme but une bonne gorgée de son cocktail. Elle zieuta la tasse de sa nouvelle complice et espéra qu’elle allait pas renoncer à leur soirée après tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

∞ Sorcière ∞
Ether



¤ AVATAR : Lily James
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 451
¤ POINTS : 32
¤ MULTIS : Aliana Williams & Rachel Sparda
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Ven 31 Aoû - 16:32



I think this guy is not good for you
Kahlan & Tamara,
Mars 2017


Quand Decima avait décommandé pour cette soirée, je ne m'attendais à plus rien d'exceptionnel mais je me trompais manifestement. Je ne sais pas si cette femme m'aurait parlé sans cet homme mais j'étais bien heureuse qu'elle m'ait sauvé de ces attentions. Je ne savais pas vraiment y faire avec les hommes, ou les femmes d'ailleurs, si entreprenants que celui-ci. J'étais bien trop plongée dans mon monde pour attirer l'attention ou pour remarquer l'attention qu'on me portait, généralement. Les animaux étaient ma vie, les humains ma fascination mais ce n'est pas pour autant que j'en devenais plus perspicace.

« Laissez-nous le temps d'en juger, je suis sûre que vous en êtes bien plus digne que vous ne le pensez ! »

Après tout, elle m'avait sauvé, certes j'aurais peut-être pu me dépêtrer de cet homme... Mais au moins n'avait-elle pas froissé son orgueil, ce que j'aurais certainement du faire si j'avais du agir dans la précipitation. A se parler l'une l'autre, nous finîmes par comprendre l'origine de l'autre et cela me fit plaisir. Savoir que je n'étais pas la seule Irlandaise, même de loin, car au vu du faible accent, cela faisant longtemps que la femme était plus britannique qu'irlandaise... Mais savoir que je n'étais pas la seule irlandaise me faisait me sentir moins seule. Plus proche encore de cette femme mystère. Elle prit la peine de me dire qu'elle n'était jamais retourné à la ville et je ne pus qu'hocher la tête. Je pouvais comprendre qu'on ne souhaitait pas retourner sur les traces de son passé. J'avais longtemps fuis l'Irlande, et quelque part je le faisais encore aujourd'hui, parce que chaque lieu me rappelait mes parents et leurs absences, ainsi que celle de mon meilleur ami. Et j'avais besoin d'un bol d'air frais. Je ne savais pas si les raisons étaient les mêmes pour ma nouvelle amie, mais quelque chose me disait que cela s'en approchait et donc, que je ne pouvais que la comprendre.

Finalement, j'eus son prénom et j'en profitais pour l'inviter à rester à ma table. Tant qu'à être seule, autant être seule à deux n'est-ce pas ? Enfin si cette phrase a un quelconque sens bien sur. Et elle avait l'air d'être de mon avis puisqu'elle proposa d'elle-même le tutoiement. Je lui répondis par un sourire assez grand en hochant la tête. Bien sur que nous pouvons nous tutoyer. Après tout, si cette soirée se passe bien, il n'y a pas de raison qu'elle soit la seule et dans ce cas, il n'y a aucune raison que nous en restions au vouvoiement : si impersonnel.

Finalement, la question vint sur la raison de ma présence ici et je la lui racontais. Tout du moins, la partie tout public, celle bateau que je donne aux inconnus. En réalité, même Decima ne sait pas que je suis harcelée à mon travail et que je désire changer d'air en partie pour cela, elle pense que je veux juste me rapprocher tout en m'éloignant de l'endroit où vivait mes parents que j'ai fais passer pour disparus. Fréquenter des humains était parfois compliqué, tant ils était méconnaissant de la triste réalité de ce monde. Tamara me remit sur les rails avec sa question, approfondissant un peu plus sa curiosité. Finalement, avec un sourire, je finis par lui répondre, il n'y avait pas de mal à être curieuse n'est-ce pas ?

« J'ai effectivement une proposition de poste dans une clinique vétérinaire accolée au zoo, oh oui j'aurais peut-être dû commencer par dire que j'étais vétérinaire. Enfin, vu que j'avais envie de changer d'air et que j'ai déjà des connaissances sur Londres, ça m'a semblé être un bon endroit où vivre. Mais du coup, je me suis sentie obligée de venir un peu plus tôt afin de repérer les meilleurs endroits, l'endroit où je vivrais, le trajet que j'effectuerais tous les jours, les centres commerciaux... Toutes ses choses qu'on néglige jusqu'à ce qu'on arrive chez nous et qu'on se retrouve à avoir bien trop de chose à faire et bien peu de temps devant nous. Je me suis dis que j'allais prendre de l'avance. »

Parfois, mon esprit d'organisation faisait peur aux gens. Je prévoyais beaucoup de choses de A à Z, ce qu'ils ne voyaient pas, c'est que j'avais malgré tout tendance à sauter quelques lettres de l'alphabet. Je tentais de tout prévoir afin d'avoir le moins d'imprévus possible, mais aussi parce que disparaître dans la nature de Londres n'était pas aussi simple qu'on pourrait le faire croire dans un film. Finalement, Tamara reprit la parole pour me dire qu'elle était loin d'être un homme, rebondissant sur la fin de mon discours précédent et amenant un sourire à mes lèvres, voir même un rire aux bords de celles-ci.

« Je crois que je vais avoir besoin de quelques leçons pour cela, je ne suis pas la plus douée pour remballer les hommes, ou les femmes d'ailleurs. Je ne suis pas très douée dans le contact humain en général. »


Et c'était vrai. J'avais des connaissances, quelques amis, mais aucun ami intime. Même Decima que je connaissais depuis des années n'avait commencé à apprendre à me connaître que réellement ces derniers mois, avec la révélation de sa nature de sorcière. En attendant, devoir cacher la vérité sur soi-même, sur sa vie... Cela avait tendance à nous rendre antipathique, au bout d'un certain temps, aux yeux des gens qui cherchaient à nous approcher et qui se heurtaient donc à un mur.

Je chassais ses pensées pour m'excuser auprès de mon invitée de ma tendance à partir d'une émotion à l'autre et j'en profitais pour lui révéler l'un de mes pires travers, la faisant rire à son tour. On dirait qu'elle considérait que c'était acceptable, tant mieux car la suite de la soirée aurait été difficile sans cela. J'enchaînais en lui demandant si toutes les londoniennes étaient aussi gentilles et chevalières qu'elle et sa réponse m'étonna en partie. Quelque chose me disait que j'étais la première, mais pas la dernière qu'elle aiderait. Cette femme avait un trop grand cœur pour se contenter de rester assis sans agir, mon instinct me le disait et j'avais souvent raison avec ce dernier. J'esquissais une grimace à la suite de ses paroles : des exemples. Je n'étais décidément pas pressée.

« Hum dans ce cas, l'élève observera le maître, je t'observerais les repousser et j'apprendrais de ta technique, si tu as raison. J'ai bien peur de ne pas avoir encore la force de caractère suffisante pour qu'un "non" de ma part soit écouté avec la même force que le tien. »


Ma grimace dut paraître comique parce que je vis la commissure de ses lèvres se soulever, ou alors une pensée lui traversait l'esprit. C'était également possible. Je l'observais prendre une gorgée de son verre et me vient la question de savoir si je devais commander moi aussi un verre, pour être un peu plus à l'heure. Un café à cette heure-ci était bien dérisoire après tout... Mais vraiment, l'alcool avait des effets néfastes sur moi, peu importe à quelle point je pouvais être proche de mon hôtel. Je n'allais pas forcer Tamara à me porter et...

Brusquement, je tapais la paume de ma main contre mon front, créant un bruit sourd pendant que je me rendais compte de ma boulette. Je reçus quelques regards surpris mais j'avais l'habitude. Je vous avais prévenu, au travail je reste professionnel mais dans la vie de tous les jours, je suis un peu plus... libérée ou amusante selon le point de vue. Ah non c'est vrai, je ne les ai pas prévenu, j'ai juste formulé ces pensées dans ma tête. Rho ça revient du pareil au même.

« Je viens de me rendre compte que je ne me suis même pas présentée, tu sais que je viens habiter ici, que je suis irlandaise et vétérinaire mais je ne te donne même pas mon prénom. Je fais tout à l'envers. Je m'appelle Kahlan et cette fois, pour bien faire, je te le redis : enchantée Tamara ! »


J'esquissais une grimace qui dût être comique mais qui exprimait surtout mon repenti. Je l'avais pensé hein, je formule une liste de A à Z et j'oublie quelques lettres, eh bien voilà la première lettre que j'avais oublié. Non mais vraiment, dès fois je me giflerais bien... Enfin remarque c'est presque ce que j'avais fais !

« La prochaine fois, n'hésites pas à me poser la question, j'ai la fâcheuse tendance à vite me distraire et à sauter des parties de mes conversations. Je suis un cas légèrement désespéré. »

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Tamara S. Dunne

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Nina Dobrev
¤ CRÉDITS : Lilie
¤ MESSAGES : 730
¤ POINTS : 27
¤ AGE : 29 ans / 30 ans
¤ ZONE LIBRE :
▲ Ex-éditrice
▲ Vit en Angleterre depuis près de quinze ans
▲ D'origine Irlandaise
▲ 1m66
▲ A une cicatrice au niveau du coude gauche liée à la fracture de son bras à l'âge de 10 ans faite par son père.
▲ Transformée depuis 1 an
▲ Séquestrée par Alistair
▲ Couleur : #5a0057

¤ GROUPE : Vampire solitaire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Dim 2 Sep - 17:45

Kahlan & Tamara ~ Mars 2017

A en juger par les premières minutes d’échanges avec sa nouvelle rencontre, la soirée s’annonçait assez sympathique. D’une douceur et d’une gentillesse incontestable, son interlocutrice semblait être de bonne compagnie. Portant son verre à ses lèvres pour prendre une gorgée de son Cuba Libre, elle détailla la belle jeune femme qui lui faisait face. Innocente, n’importe qui pourrait lui donner le bon dieu sans confession. C’était la sensation qu’elle faisait passer en premier lieu. Mais son innocence ne résonnait pas avec une quelconque stupidité. Au contraire, lorsqu’elle avait fait face à l’individu, la blonde semblait chercher ses mots pour viser au plus juste. Elle était trop gentille pour ne pas prendre en compte la réaction de l’autre. Il allait falloir qu’elle apprenne à ne pas toujours en tenir compte car à Londres, comme de partout sûrement, il y avait des gens qui ne méritaient pas qu’on les ménage, simplement parce qu’ils n’en feraient pas de même en retour. Tamara n’aimait pas les gens qui agissaient ainsi. Même si elle préférait croire en la bonté de l’homme en toutes circonstances. Elle se rendait souvent compte après coup qu’elle n’aurait peut-être pas dû laisser sa chance à l’autre et acceptait peu de s’être trompée. Mais la brune savait aussi que personne ne pouvait changer et s’améliorer sans qu’on lui laisse sa chance.

C’est pourquoi, elle était toujours restée sceptique sur son enfance. Ses parents gagnaient tout juste leur vie avec la ferme et sur la fin, cela ne suffisait plus. Son père était tombé dans l’alcoolisme jusqu’à lever la main sur sa fille. C’était arrivé un soir où Tamara avait ramené une bonne note de l’école. Sa joie n’avait pas été apprécié par son père qui l’avait attrapé violemment par le bras et lui avait mis une gifle avant qu’il ne l'envoie dans sa chambre. L’enfant qu’elle était à l’époque n’avait pas compris sa réaction. Sa mère était venue la voir un peu plus tard pour la réconforter lui disant que ce n’était pas grave et qu’elle n’avait rien fait de mal, que son papa avait juste passé une très mauvaise journée. Elle lui avait également dit qu’elle était persuadée qu’il regrettait. Mais lorsqu’il recommença le lendemain, la petite fille ne comprit toujours pas. Cela dura plus d’une semaine, jusqu’à ce que la violence des coups pousse sa mère à s’interposer. S’il y avait bien une chose que l’adulte reprochait bien à sa mère aujourd’hui, c’était de ne pas être intervenue plus tôt la laissant encaisser des coups de plus en plus violent dans le buste. La veille du dernier jour avec son père, ce dernier avait mis tellement de force dans ses coups qu’il avait cassé le bras gauche de Tamara, fracture dont elle porte toujours la cicatrice aujourd’hui. De retour de l’hôpital en fin d’après-midi avec sa mère, cette dernière lui servit un goûter de reine, par rapport à leurs moyens, cherchant à compenser la situation par ce biais. La petite commença à pleurer, demandant à sa mère ce qui arrivait à son papa. Ce dernier arriva à ce moment-là, déjà ivre à cinq heures de l’après-midi, il vit le plâtre et s’en prit à sa fille, la traitant de chochotte et de merdeuse inutile. C’est à ce moment-là que sa mère craqua, ordonnant à Tamara d’aller dans sa chambre avant de se disputer avec son mari, dispute qui se termina par la femme se faisant frapper par son mari et observé par l'entrebâillement de la porte par leur fille. Elle se souviendra à jamais de cette scène horrible qui lui révéla la cruauté qu’un homme pouvait avoir même envers celle qu’il était censé aimer. Dans la nuit, sa mère était venue la réveiller et elles étaient parties très loin pour ne jamais revenir.

Comment en était-elle venue à penser à cela alors que la brune passait un bon moment ? Balayant ses mauvaises pensées de son esprit, elle se concentra sur ce que son interlocutrice lui racontait. Elle était vétérinaire, c’était un beau métier. Tamara n’avait pas d’animaux chez elle, tout simplement parce qu’elle voulait rester libre de ses mouvements et pouvoir partir comme elle voulait sans devoir se soucier du bien-être de l’animal. Pour autant, elle aimait bien le contact avec ces derniers. Plus jeune, elle avait même pris des cours d’équitation grâce à son beau-père, cela lui avait bien plus. La brune aimait cette sensation de liberté que lui procurait la monte à cheval. Elle avait même repris quelques cours à Londres de temps en temps mais c’était un loisir assez onéreux qu’elle ne pouvait pas se permettre à la longue. Elle n’était pas très économe préférant croquer la vie à pleine dent mais elle faisait en sorte de ne pas vivre au-dessus de ses moyens.

Il est sûr qu’il y a tout ce que l’on peut rechercher dans une grande ville telle que Londres. Le repérage n’est pas une mauvaise idée. Tu es arrivée aujourd’hui si j’ai bien compris et tu repars quand ? Tu as déjà trouvé un logement ? Pour quand est prévu ton emménagement final ?

Une tripoté de questions traversa l’esprit de l’éditrice qui se mit à rigoler doucement en songeant à l’impression qu’elle pouvait donner à sa nouvelle amie. A la place de la jeune femme, elle aurait été plutôt surprise par cet assaut et cette curiosité qui pouvait être jugée mal placée. Mais Tamara n’avait aucune intention derrière ces questions à part faire la conversation. Il est vrai qu’elle n’avait pas eu ce genre de soucis lorsqu’elle était venue à Londres étant donné qu’elle s’était installée ici au départ pour ses études, faisant les allers-retours le week-end pour voir sa mère et son beau-père, seul homme qui lui donnait une bonne appréhension de la gente masculine.

Excuse-moi je te submerge de questions. Si tu ne souhaites pas répondre, tu as bien évidemment le droit de sauter ton tour.

La blonde lui expliqua qu’elle allait sûrement avoir besoin d’aide pour apprendre l’art et la manière d’esquiver les gens qui peuvent paraître imposants, non pas physiquement mais socialement parlant. Elle arqua un sourcil en entendant sa remarque concernant son contact avec les humains. La jeune femme n’avait pas l’impression que son interlocutrice manquait d’adresse à ce jeu-là, bien au contraire. D’un autre côté, peut-être était-elle réellement trop gentille et se faisait bouffer par le premier crétin venu. Tamara n’en avait aucune idée, elle ne la connaissait pas assez pour se permettre de la juger sur ce point. De toute manière, juger les autres n’était pas sa tasse de thé. Elle préférait garder cette information dans un coin de sa tête pour plus tard, écoutant à nouveau la demoiselle lui dire qu’elle allait observer le maître en tant qu’élève. L’éditrice ne put se retenir et ria de bon coeur. Elle but une gorgée de son verre avant de répliquer :

Tu sais je ne suis pas une experte dans le domaine. Je n’y ai pas recours si souvent que cela. Si je disais qu’on pourrait voir d’autres exemples dans la soirée, je pensais surtout aux autres personnes du bar. Mais tu as raison, peut-être qu’un autre mâle osera t’approcher encore ce soir si ce n’est plusieurs ...

Tamara avait parlé d’une voix joueuse, appuyant sur le terme “mâle” pour faire référence aux animaux durant les périodes de reproduction. Elle lui adressa un clin d’oeil signe de son humour bien que sa nouvelle amie avait le doigt sur deux choses. La première était qu’effectivement, malgré le fait qu’elles soient deux, leur rencontre pourrait être encore gênée par un homme indésirable. La seconde était que la brune savait repousser ces indésirables mais surtout, elle n’y avait plus vraiment affaire personnellement. Son attitude toute entière signifiait généralement “ne pas approcher”, surtout lorsqu’elle lisait des manuscrits. L’éditrice rigola de nouveau lorsque la jeune femme s’excusa de ne pas s’être présentée. Elle lui fit remarquer qu’elle pouvait rapidement être distraite et changer de sujet sans se rendre compte qu’elle avait oublié un morceau.

Enchantée également Kahlan ! C’est noté je me permettrais de te rappeler à l’ordre la prochaine fois pour essayer de limiter ton cas désespéré.

Terminant son verre, Tamara observa la tasse de sa nouvelle camarade qui était également vide. Faisant signe au serveur, celui-ci termina de servir la table où il était et s’approcha des deux jeunes femmes. Il allait pas falloir qu’elle boive trop, la fatigue et l’alcoll ne faisant pas bon ménage. Mais pour autant, elle préférait profiter de cette soirée, demain était un autre jour après tout.

Bonsoir mesdames. Dites-moi que puis-je vous reservir ?
Je pense reprendre la même chose. Tu comptes prendre quoi Kahlan ?

Observant son interlocutrice, elle attendit qu’elle se décide avant de voir le serveur s’éloigner d’elles. La brune repéra au passage deux jeunes femmes qui venaient de rentrer dans le bar. Toutes les têtes se retournaient sur leur passage. S’installant à l’autre bout de la salle par rapport à Tamara et Kahlan, l’éditrice était prête à parier qu’elles seraient accostées rapidement. A voir si elles faisaient partie des femmes ne sachant pas dire non, des femmes totalement fermées ou encore des provocatrices qui jouaient avec le feu, consciemment ou non.

Je suppose que tu résides à l’hôtel pour ton court séjour ? Ou peut-être chez cette amie que tu devais retrouver ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

∞ Sorcière ∞
Ether



¤ AVATAR : Lily James
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 451
¤ POINTS : 32
¤ MULTIS : Aliana Williams & Rachel Sparda
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Dim 9 Sep - 16:06



I think this guy is not good for you
Kahlan & Tamara,
Mars 2017


J'avais tendance à faire bien trop confiance aux gens, à l'être humain, même si mon passé, ma nature de sorcière, m'apprenait aussi la méfiance. Jamais je ne pouvais m'offrir totalement à l'autre, il restait toujours des secrets, quand bien même je vivais une vie simple. Et ces secrets finissaient toujours par empoisonner mes relations à l'autre, jusqu'à faire ressortir le pire de l'autre, qui se sentait rejeté... Est-ce que cette jeune femme ferait la même chose ? Est-ce que ce n'était pas un peu tôt pour se poser ce genre de questions ? Mais en même temps, je sentais un lien entre nous deux qui ne demandait qu'à se développer... Etais-je la seule à le ressentir ou le sentait-elle également ? En tout cas, elle resta. Et nous finîmes par engager la conversation.

En quelques mots, elle arrivera à me détendre suffisamment pour que je communique avec elle et lui dise presque tout ce qu'il était "humainement" possible que je lui dise. Je sais que j'avais tendance à parler facilement mais tout de même... Elle devait avoir une quelconque influence, je n'avais jamais autant parler. Et le pire, c'est qu'elle ne me disait pas de me taire mais qu'elle continuait à me laisser parler et même qu'elle m'encourageait, me posait des questions. Et finalement, je me détendis et je lui répondis. Oui, cette femme pourrait vite devenir une amie. Cette pensée amena un sourire à mes lèvres pendant qu'elle continuait à parler. En conclusion, elle me dit que je n'étais pas obligée de lui répondre mais cela ne me dérangeait pas, au contraire même. Je me découvrais pipelette avec elle.

« J'ai trouvé un petit cottage à la lisière de la forêt, j'ai signé le contrat aujourd'hui et je commencerais mon déménagement dans les prochaines semaines. Je compte envoyer mes meubles avant de venir pour organiser un peu tout cela... J'ai beaucoup d'affaires. Et je devrais repartir dans trois jours, je suis attendue à mon travail, j'ai juste pris un long week-end pour visiter et je le referais surement. Peut-être que je pourrais te revoir la prochaine fois que je viendrais ? »


En réalité, ce n'était pas tant le travail qui m'appelait que mon devoir en tant que sorcière membre du conseil. Certes, je n'y avais pas de siège, même si l'une d'eux portait le nom des Invictus, mais notre régente tenait à ma présence, nous allions accueillir des français quelques jours et elle savait que je serais capable de les mettre à l'aise. En l'occurrence de quoi, j'avais posé quelques jours de plus de congés mais... Ce n'était pas le genre de chose que je pouvais dire à une humaine. Autant continuer sur mon travail, c'était la vérité après tout, ce n'était juste pas exactement le même travail...

Quand Tamara me parla d'apprendre à esquiver les hommes, j'esquissais une grimace. Habituellement, je n'en avais pas besoin, j'avais une bande de "grands-frères" pour les humains, en réalité des initiés qui étaient proches du conseil et avec qui je m'entendais, parfois je faisais même semblant de sortir avec l'un ou l'autre pour être libre. Alors je n'avais jamais eu besoin de devoir me défendre seule... Mais si je venais habiter seule ici, il est vrai que je n'allais pas avoir le choix, je devrais apprendre à me défaire des demandeurs... Mais ça ne risquais pas de se faire en une seule fois. J'esquissais une grimace et finit par répondre à Tamara.

« Pitié j'espère que tu as tord, un homme à la fois cela suffit, ne faisons pas venir une bande ! Sinon tu vas me perdre. Et puis, tu as beau ne pas être une experte, tu ne peux pas être pire que moi dans ce domaine ! »

Nan parce que vraiment, ne jamais avoir eu l'occasion de m'exercer faisait surement de moi la femme la moins qualifiée dans ce domaine. Il faut dire aussi que je ne sortais pas beaucoup et que lors de mon travail, j'étais tellement concentrée sur mes animaux que j'en oubliais presque leurs maîtres et maîtresse et donc, je ne me rendais pas compte de possible dragues... Ce qui rendait leurs esquives d'autant plus faciles et en même temps invisibles !

Je finis par me rendre compte d'un petit, très léger, tout petit détail. J'avais oublié de me présenter. Depuis tout à l'heure, je l'appelais Tamara, mais elle devait se contenter, dans sa tête, de m'appeler "la blonde". Enfin au moins je correspondais au stéréotype. Parce que là, j'avais totalement zappé un point supra important ! Donc je finis par me présenter avec une grimace d'excuse en lui expliquant que malheureusement, ce genre de choses m'arrivait souvent. Trop de pensées dans ma tête. Mes parents pensaient que j'avais un haut QI qui rendait les choses d'autant plus difficile pour moi parce que je pensais à trop de choses en même temps. Je n'étais pas vraiment d'accord avec cela. Je veux dire, de ce que je comprenais, plus le Quotient intellectuel était haut, plus le Quotient Emotionnelle était bas, or j'étais capable de ressentir des émotions, même parfois trop... Enfin, je me perdais. Et pendant ce temps-là, Tamara me répondait ! Et j'avais presque manqué sa réponse !

« La prochaine fois risque d'être dans pas longtemps si tu restes autour de moi donc rappelles toi bien cette promesse ! »

Ma voix était rieuse pendant que je reprenais la parole et que je lui adressais un sourire. Je la vis faire un signe et je remarquais soudainement qu'un homme s'approchait. Sa question me fit comprendre la raison de sa venue immédiatement et j'y réfléchis quelques instants. Trop d'alcool ce n'était pas bon mais pas du tout, quand la personne en face buvait, cela faisait snob non ? Ha, je n'avais pas à me poser ce genre de questions avec les gens d'habitude, j'étais sensée faire quoi ?

« Je vous laisse me surprendre, un cocktail doux s'il vous plait. J'aime beaucoup les fruits tropicaux si cela peut vous aider ! »

« Bien mesdames, je vous apporte cela bientôt. »


Le ton de l'homme resta professionnel et il s'éloignait déjà quand je reportais mon attention sur Tamara. Celle-ci continuait de me poser des questions et cette fois, sur mon lieu de résidence. Tiens, enfin quelque chose où je pouvais dire la vérité sans avoir à chercher mes mots. Quoi que je ne réfléchissais jamais très longtemps avant de parler de toute façon...

« Je suis à l'hôtel, je ne voulais pas embêter mon amie, elle travaille en même temps et j'ai un rythme de sommeil assez décalé par rapport à elle, à cause de mon métier. Et toi ? Tu habites dans le coin ? Ou peut-être que tu sortais du travail, pour avoir atterrit ici ? A moins que ce ne soit ton bar habituel ? Oh je suis désolée, je parle encore trop ! Je me tais, je te laisse répondre, promis. »


D'un signe de la main, je fis signe que je refermais une fermeture éclair de ma bouche et que je jetais la clé en arrière. Quelques secondes plus tard, le serveur revient avec nos boissons, la mienne avait une drôle de couleur violette mais elle n'était pas mauvaise, au contraire même. Je remerciais l'homme d'un murmure et d'un sourire avant de me tourner de nouveau vers Tamara pour voir ce qu'elle allait répondre.

« Oh et tu peux aussi m'envoyer bouler hein ! Tu n'es pas obligée de répondre à tout si tu ne le veux pas ! Et cette fois je me tais vraiment, promis ! »

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Tamara S. Dunne

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Nina Dobrev
¤ CRÉDITS : Lilie
¤ MESSAGES : 730
¤ POINTS : 27
¤ AGE : 29 ans / 30 ans
¤ ZONE LIBRE :
▲ Ex-éditrice
▲ Vit en Angleterre depuis près de quinze ans
▲ D'origine Irlandaise
▲ 1m66
▲ A une cicatrice au niveau du coude gauche liée à la fracture de son bras à l'âge de 10 ans faite par son père.
▲ Transformée depuis 1 an
▲ Séquestrée par Alistair
▲ Couleur : #5a0057

¤ GROUPE : Vampire solitaire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Dim 16 Sep - 12:36

Kahlan & Tamara ~ Mars 2017

La jeune femme qui lui faisait face semblait aussi douce que le prénom qu’elle portait. Très agréable, elle ne tiqua pas une seule seconde face à toutes les questions qu’elle venait d’entendre. La blonde se mit même à lui répondre tranquillement. Sa réponse fut une réelle surprise. Kahlan n’allait pas s’installer à Londres mais à l’extérieur de la ville en bordure de forêt. Elle devait aimer la nature bien plus que la ville. Cela manquait un peu parfois à la brune qui en profitait généralement pour retourner dans sa campagne voir sa mère et son beau-père. Racontant son emploi du temps général des prochains jours, Tamara fut encore plus surprise que la jeune femme songe déjà à la revoir. Ce n’était pas pour lui déplaire, il est vrai que les personnes gentilles et agréables se faisaient en voie de disparition à leur époque. Mais l’éditrice ne devait pas oublier que certaines personnes pouvaient très bien cacher leur jeu. Face à Kahlan, rester sur ses réserves semblait assez difficile.

Cela doit être sympa d’être en dehors de la ville. Je te conseille de bien repérer ton trajet pour aller travailler. Après, si tu as besoin de main d’oeuvre pour le déménagement, je ne suis pas très costaud mais je pourrais sûrement me rendre utile. Sinon on se reverra tout simplement pour boire un verre.

Lui adressant un sourire, la brune se dit qu’il était probable que la jeune femme ait recours à des professionnels. Pour autant, elle ne connaissait que peu de personnes dans le coin alors pourquoi pas lui donner un coup de main si elle en avait besoin. La réaction de Kahlan à propos d’autres prétendants venant la voir fit rire l’éditrice. De toute évidence, elle n’était pas réjouie à l’idée que cela puisse arriver. En même temps, même des femmes simples, discrètes, sans arguments de beauté flagrants attiraient des hommes dans les bars. Alors voir une blonde aussi belle que son interlocutrice ne risquait pas de freiner les dragueurs du dimanche.

C’est possible mais ne t’inquiète pas, il n’y a rien de bien compliqué. Après tout il suffit de dire “non” tout en durcissant les propos en fonction de l’acharnement de l’homme qui t’embête.

Tamara n’était pas trop gentille. Sa nature la rendait discrète voir sauvage. Elle préférait habituellement sa solitude à une mauvaise compagnie. Elle savait ce qu’elle voulait mais elle n’était pas agressive pour autant avec le premier venu, sauf si celui-ci allait trop loin. La jeune femme rigola de nouveau lorsque Kahlan lui précisa de bien retenir sa promesse étant donné qu’elle en aurait besoin rapidement. Une fois leur commande prise, elles purent reprendre leur conversation. La brune aimait tant la solitude qu’elle en oubliait parfois qu’être accompagné pouvait être tout aussi agréable. Son interlocutrice reprit la parole pour lui expliquer qu’elle avait pris une chambre d’hôtel pour ne pas gêner son amie étant donné qu’elles n’avaient pas le même rythme de vie. L’éditrice s’était rendue compte que son propre rythme avait différé de celui de sa mère depuis qu’elle était partie du cocon familial. Tamara finit par éclater de rire à la remarque de la blonde concernant son débit de paroles.

Mais je t’en pris parle, ça ne me dérange pas du tout ! Je te dirais bien les deux. Mon appartement se situe à un quart d’heure à pied de mon travail. Donc je sortais effectivement du travail et j’avais envie de changer de bar habituel. Celui où je vais d’ordinaire est plus un lieu où je me pose pour lire mes manuscrits et prendre des notes en sirotant quelque chose.

Interrompue par le serveur, la brune le laissa leur poser les verres et le remercia d’un signe de tête avant de reporter son attention sur sa nouvelle amie. Son verre était très coloré contrairement au Cuba Libre de la jeune femme. Prenant son verre en main, elle le rapprocha de celui de Kahlan pour trinquer à leur rencontre.

J’espère que ton cocktail te plaira et que tu te plairas dans cette ville.

Portant le verre à ses lèvres, elle but une gorgée et le reposa. La soirée avançait tranquillement. La jeune femme regarda la table des demoiselles qui semblait être zieuté par d’autres personnes qu’elle. Elle fit un signe de tête à Kahlan pour lui montrer qu’elles auraient un exemple probablement plus vite qu’elle ne s’y était attendue avant de reprendre.

Donc pour reprendre ce que je disais juste avant, je suis éditrice chez Bloomsbury. Et j’avoue que ce soir a marqué la fin d’un rush donc j’avais besoin de souffler c’est pourquoi je me suis retrouvée ici. Tu m’as dit que tu étais vétérinaire donc je suppose de manière logique que tu aimes les animaux. C’est pour cela que tu as choisi ce métier ou avais-tu d’autres raisons ? Tu es vétérinaire depuis combien de temps ?

Tout comme l’histoire d’un livre, l’histoire d’une vie pouvait être attrayante et palpitante. C’est ce qui motivait généralement la curiosité de la jeune femme. Il faut dire que les règles de leur rencontre s’étaient fixées assez naturellement. Elles avaient toutes les deux des questions qui leur venaient naturellement et elles étaient toutes les deux d’accord sur le fait qu’elles pouvaient ne pas répondre si une interrogation les gênait en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

∞ Sorcière ∞
Ether



¤ AVATAR : Lily James
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 451
¤ POINTS : 32
¤ MULTIS : Aliana Williams & Rachel Sparda
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Mer 19 Sep - 21:04


I think this guy is not good for you
Kahlan & Tamara,
Mars 2017


J'avais un bon pressentiment avec Tamara, elle avait d'être le genre de femme qui méritait à être connu et j'avais tendance à me fier à mes pressentiments. Alors oui, je lui proposais déjà de la revoir parce que je sentais que je pouvais avoir confiance en cette femme et parce que le peu que j'avais vu d'elle m'avait plu. Et vu qu'elle ne disait pas immédiatement non, je suppose que le sentiment était réciproque, même si c'est vrai, c'était une approche étrange de la part d'une inconnue et elle aurait été tout en droit de refuser. Mais non, elle entra tout simplement par la porte ouverte, amenant un grand sourire sur mon visage.

« C'est gentil, j'aurais surement besoin d'aide pour défaire les cartons, j'aurais les costauds pour les déposer dans les bonnes pièces mais on sait très bien  que les hommes fuient quand on parle d'aménagement; étrangement. »

Je gardais une voix rieuse tout en buvant la dernière goutte de mon café, en tout cas, Kenan avait toujours été ainsi, bien qu'une moue de ma part suffisait généralement à le faire rester. Et les autres initiés que j'avais croisés également, donc je supposais que c'était un truc d'homme. A moins que les humains ne soient différents ? Non, je ne pense pas, nous avions beaucoup en commun tout de même... Mais qui sait.

En tout cas, nous continuâmes à discuter et nous finîmes par parler de malheur. Enfin je veux dire, je n'aime pas vraiment discuter avec les inconnus, encore moins les hommes. Je ne sais jamais comment les refouler sans les blesser pour les rares qui expriment de l'intérêt. Alors penser qu'il peut y en avoir plusieurs qui arrivent d'un coup... C'est un peu comme un mini cauchemar. J'espère qu'il ne se réalisera pas, je l'espère vraiment !

« J'ai peur de blesser les autres alors... Durcir mes propos n'a jamais été quelque chose de facile. Et généralement, je n'en ai pas besoin, comme tu le dis, soit j'ai un ange gardien, soit je finis par me déplacer, je suis du genre à rester à la maison ou dans la forêt, pas vraiment dans les lieux de vie comme ici. »

D'un vague signe de la main, je désignais l'environnement qui nous entourait et ce bar. Ce n'était pas vraiment mon lieu de fréquentation habituel mais... Après tout, je n'aurais jamais dis il y a quelques mois que je partirais m'installer pour Londres donc, je ne pouvais pas dire que mes habitudes étaient très sures après tout.

Finalement, j'eus une pensée pour Decima, tout du moins, Tamara me fit penser à elle quand elle me demanda si je vivais avec elle. Grands dieux non, j'adorais Decima, surtout depuis que nous avions découverts notre nature commune, passant nos journées au milieu des plantes de Decima et lui apprenant les connaissances nécessaires, ce qui était un vrai plaisir. Et nos conversations de filles étaient également plaisantes, bien que je ne sois pas la plus douée pour cela, heureusement, Decima était un peu garçon manqué donc elle aussi avait sa propre définition de "discussion de fille". Mais même si j'adorais cette fille, je n'aurais jamais pu habiter chez elle. Pour ne pas la déranger mais surtout parce que nos rythmes de vie étaient totalement différents. J'étais une lève-tôt, elle était une lève-tard, j'étais calme et tempérée, elle était speed. Nous nous entretuerons si nous avions dû cohabiter dans le petit espace de Decima, sans compter sa petite soeur...

Enfin, je finis par revenir dans le présent et par finalement retourner la question à Tamara. J'étais sincèrement curieuse de savoir pourquoi elle était présente et de voir si mes hypothèses pouvaient être les bonnes. J'aimais exercer mes talents de déduction, même s'ils n'étaient pas parfaits, sur les gens. Et cette fois, j'ai eu raison dans mes deux hypothèses, ce qui provoqua la montée d'un grand sourire en moi, bien que j'aurais supposé que seulement une hypothèse sur les deux fonctionnaient mais après tout... Je n'avais pas tord n'est-ce pas ?

« Eh bien heureusement que tu as changé tes habitudes, cela t'as permis de me sauver et moi de te rencontrer, sans cela, je serais dans une situation bien plus délicate en ce moment ! »

Nous fûmes interrompus par le serveur qui nous amena nos boissons et vient le moment de trinquer. Je n'avais pas vraiment l'habitude, comme je l'avais dis, je n'étais pas vraiment le genre de fille à boire, à part une bière de temps en temps, confortablement installé devant un film ou un des jeux-vidéos de mon meilleur ami et avec un paquet de chips. Autant dire que ce soir, le contexte était totalement différent. Je trinquais avec elle, un petit sourire aux lèvres en la laissant prendre la parole.

« Je crois que c'est bien parti pour cela. »


J'ajoutais ces quelques mots après avoir bu une gorgée de mon verre et l'avoir déposé sur ma table. Il y avait une grande différence visuelle entre nos deux cocktails mais je souhaitais que le sien soit aussi bon que le mien, je ne connaissais pas son nom mais il avait un goût exotique que j'appréciais particulièrement. Je suivis le regard de Tamara pour tomber sur deux belles femmes qui étaient entourées par beaucoup de regards, je n'aimerais pas être à leurs places... Non définitivement pas.

Tamara reprit la parole et attira mon attention vers elle, parlant de son travail avant de me questionner sur le mien. J'avais tout de suite compris que cette femme était intelligente mais je ne la voyais pas en tant qu'éditrice, peut-être parce que ce métier n'était pas assez médiatisé ? Je l'imaginais plutôt comme présentatrice ou quelque chose plus proche des médias, avec son physique, elle pouvait facilement faire face au public. Mais en même temps, c'était simple de se tromper quand on se basait uniquement sur l'apparence physique.

« Eh bien, j'espère que ma compagnie te sera rafraîchissante dans ce cas. Quand à moi, eh bien, j'ai étudié en Australie pour être vétérinaire, ce qui a duré 5 ans, donc j'exerce depuis... 5 ans et demi. Et j'ai eu l'occasion de le faire dans pas mal de pays différents, avec donc des animaux très différents. Et c'est l'une des choses qui m'a fait choisir ce métier, on ne sait jamais sur quel genre de patient à quatre pattes, ou un autre nombre d'ailleurs, nous allons tomber et on a la surprise à chaque fois. Sans compter qu'on peut leur apporter de l'aide et du confort. Alors oui j'aime les animaux et ça m'a aidé dans cette voix mais surtout j'aime l'idée que je peux leur apporter une partie de ce que eux m'apportent en existant et de l'amour que j'ai pour eux. »


Je finis par reprendre mon souffle, me rendant compte que j'avais tout de même effectuée une longue tirade. Et en plus, un peu décousue, c'est ça de ne pas se laisser le temps de penser ! J'espère juste que Tamara ne prendra pas pour une folle... Enfin plus folle que je ne lui semble déjà. Je repris une gorgée de mon verre avant de me tourner vers l'éditrice et de lui adresser un petit sourire taquin.

« A ton tour maintenant ! On prend les mêmes questions et on recommence ! J'ai hâte de tout entendre. »


Je me sentais comme une gamine surexcitée à qui on offrait une sucette de son parfum préféré... Et à y réfléchir, je devais surement ressembler à cela également !

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Tamara S. Dunne

avatar

☠ Vampire ☠
Solitaire



¤ AVATAR : Nina Dobrev
¤ CRÉDITS : Lilie
¤ MESSAGES : 730
¤ POINTS : 27
¤ AGE : 29 ans / 30 ans
¤ ZONE LIBRE :
▲ Ex-éditrice
▲ Vit en Angleterre depuis près de quinze ans
▲ D'origine Irlandaise
▲ 1m66
▲ A une cicatrice au niveau du coude gauche liée à la fracture de son bras à l'âge de 10 ans faite par son père.
▲ Transformée depuis 1 an
▲ Séquestrée par Alistair
▲ Couleur : #5a0057

¤ GROUPE : Vampire solitaire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/07/2018


MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you Lun 24 Sep - 21:23

Kahlan & Tamara ~ Mars 2017

La soirée avançait petit à petit sans que la brune ne s’en rende trop compte. L’agréable compagnie de Kahlan faisait tourner les aiguilles de l’horloge bien plus rapidement qu’à son habitude. Buvant une nouvelle gorgée de sa boisson, la jeune femme écoutait sa nouvelle amie tout en observant de temps en temps leur entourage. C’était très naturellement que l’éditrice avait proposé son aide pour le déménagement. Après tout, lorsqu’on connaissait personne, on se retrouvait généralement à galérer tout seul dans son coin. Ce n’était pas le cas de la blonde qui aurait probablement déjà l’aide de son amie qui avait dû décommander pour la soirée mais une paire de bras en plus, ça n’était jamais de trop. La remarque de son interlocutrice sur les hommes et le rangement donna le sourire à Tamara. Elle n’imaginait pas à quel point elle était loin de savoir si ce qu’elle disait était juste ou pas, fuyant la majorité des hommes pour des raisons évidentes mais qu’elle était la seule à connaître. Sa mère ne semblait pas s’en soucier, ne pensant même pas que cette histoire ait pu laisser une quelconque séquelle à sa fille.

Bah écoute tant que c’est en dehors de mes horaires de boulot, je pourrais répondre présente sans trop de difficulté.

La jeune femme commença à comprendre qu’elle avait peut-être bien touché une corde sensible en abordant ce genre de sujet avec sa nouvelle amie. Kahlan ne semblait réellement pas à l’aise avec le fait d’être ferme voir blessante avec les autres. Avec le temps, la brune avait compris que le monde était loin d’être beau et que chacun agissait dans son propre intérêt avant de songer à celui des autres. Aussi, ne pas agir ainsi signifiait s’exposer à des dommages collatéraux. C’était très moche de songer ainsi, Tamara en était consciente. Pour autant, elle avait déjà assez donné de sa personne dans ce sens et ne voulait plus s’en mordre les doigts. Même si être tranchante ne l’enchantait pas forcément, elle n’hésitait plus à le faire lorsque l’homme qui lui faisait face poursuivait dans sa voie en faisant la sourde oreille. Cependant, elle repensa à cette soirée où elle avait laissé un inconnu l’approchait afin qu’ils puissent discuter. Ce même homme l’avait défendu peu de temps après leur rencontre ce qui lui avait évité des ennuis très facilement.

Je vois ce que tu veux dire. J’espère dans ce cas tu auras toujours quelqu’un de présent lorsque tu en auras besoin. Mais tu sais, avoir peur de blesser les autres n’est valable à mon sens que lorsque la personne en face pense de la même manière.

Et la jeune éditrice savait parfaitement de quoi elle parlait. Ce que son père lui avait fait la rappelait régulièrement à l’ordre, lorsqu’elle redevenait un peu trop gentille. Son collègue de travail, Steve, faisait office de rappel permanent. Il était un homme charmant et plutôt beau gosse mais il était aussi du genre à se vanter et à avoir besoin d’avoir le dessus sur les femmes ce que Tamara avait en horreur. Chassant ses idées déplaisantes de son esprit, elle écouta Kahlan avouer qu’elle était contente qu’elle ait changé ses habitudes. Il est vrai que cela était plutôt surprenant mais cela était bien tombé, pas que pour la jeune vétérinaire. La brune côtoyait peu de gens, préférant rester dans son coin seule que de subir des comportements qu’elle ne comprend pas ou qu’elle n’apprécie pas. Mais sa nouvelle amie respirait la gentillesse. Cela donnait plus envie de la protéger que de la laisser se débrouiller seule. Elle lui adressa un sourire lorsqu’elles trinquèrent. Cette heureuse coïncidence semblait les arranger toutes les deux. Alors qu’elle racontait ce qu’elle faisait dans la vie, le regard de son interlocutrice changea légèrement. La jeune femme aurait bien aimé être dans sa tête pour comprendre sa réaction. Prenant à son tour la parole, la brune écouta attentivement les dires de sa nouvelle amie expliquant ses choix et comment elle en était arrivée là de manière synthétique. Toutes les histoires étaient intéressantes à entendre, peu importe l’émotion que cela pouvait générer chez celui qui écoutait. Celle qui lui était contée ressembler pas mal à un conte de fée. Sortant de sa rêverie, Kahlan attendit la même chose en retour ce qui n’était pas cher payé pour une si bonne soirée.

Je dois dire que les livres m’ont toujours intéressé. Ils permettent à la fois de transmettre un savoir mais aussi de transporter son lecteur dans l’univers de l’écrivain. Il y a tellement de possibilité et nous vivons dans une ère accès sur le numérique où j’aimerais faire en sorte que le livre conserve une place, sous sa forme papier comme électronique.

Tamara sirota un coup son verre avant d’observer les alentours. Le bar était bondé mais elle continuait de voir la table des deux minettes qui se faisaient enfin aborder par deux hommes, comme elle s’y attendait. Jetant un oeil à sa nouvelle amie, elle lui indiqua la table d’un coup de tête. La brune n’avait cependant aucune idée de la fin de cette rencontre entre ce qui semblait être deux aguicheuses et deux lourdauds.

Tu vois quand je te disais que c’était fréquent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: I think this guy is not good for you

Revenir en haut Aller en bas
I think this guy is not good for you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là :: Il était une fois-
Sauter vers: