RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Avis de recherche ! Les EFL et les Sorcières sont en sous-nombre.
Fous fanatiques tueurs de Vampires ou Sorcières ? Faites votre choix !
Plusieurs types de Sorcières manquent sur le forum, n'hésitez donc pas.
Privilégiez les groupes les moins représentés.




Les AWARDS de Moon's Spell
Pour continuer de fêter l'été comme il se doit, le forum a décidé de sortir le tapis rouge pour laisser
ses membres devenir les stars, et c'est à vous de décider qui montera sur le podium.
Privilégiez les groupes les moins représentés.
Plus d'infos ici les awards

Partagez|

Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Joshua S. Reon

avatar

Et Fratres Luminis • Loup-Garou



¤ AVATAR : Théo James
¤ CRÉDITS : Wiise - Tag - Nightblood - Lilie
¤ MESSAGES : 279
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Oriana
¤ AGE : Physique 33 ans, réel 507 ans
¤ ZONE LIBRE : Joshua a été transformé en loup-garou par la femme qu'il aimait au début du XVIème siècle.
Il a vécu près de 400 ans avec elle, ils ont eu des enfants mais un groupe de vampires est venu les attaquer, il est le seul à s'en être sorti. Depuis, il voue une haine sans bornes aux vampires et ne désire que se venger.
Il a un tatouage dans le creux de son avant bras gauche avec les prénoms de sa femme et ses enfants entrelacés pour ne jamais oublier pourquoi il se bat.
Il fait partie des EFL mais ne suit pas tous leurs codes à la lettre (il aime un peu trop l'alcool et il lui arrive parfois de se laisser aller au péché de luxure) cependant c'est un bon combattant.




¤ GROUPE : Et fratres Luminis
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/07/2018


MessageSujet: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Mer 1 Aoû - 0:46

Joanne &
Joshua

Mais qui es-tu donc ?


Rome, 2015.

Il n'était pas rare de voir Joshua en Italie pour une réunion au sommet. Les EFL se réunissaient de temps en temps, regroupant tous les membres des conseils des différents pays afin de voir l'évolution des événements. A ce moment-là, les surnaturels n'étaient pas connus du monde et il fallait se faire deux fois plus discret. Joshua avait dû déménager à plusieurs reprises étant donné le fait qu'il vieillissait très lentement, il suffisait de voir le vieux Danner ! Depuis qu'ils se connaissaient, il avait pris dix ans et des cheveux blancs quand lui n'avait absolument pas changé. Même s'il n'y paraissait pas, Joshua était très âgé et si pendant les quatre cent premières années de sa vie, il était ravi de cette condition, à présent, cette longue vie lui paraissait bien terne. Depuis près de cent ans, il ne faisait rien d'autre que travailler pour vivre et traquer les vampires, espérant un jour retrouver ceux qui avaient pu s'échapper en cette funeste soirée de 1923. En attendant, considérant que les vampires, tous autant qu'ils étaient, devaient être éradiqués de la surface de la terre, il passait beaucoup de temps à s’entraîner et à chasser. S'il n'était pas à Rome pour cela, il était cependant plus qu'évident qu'il ne comptait pas juste profiter des terrasses des cafés et s'amuser à visiter les lieux.

Le soir commençait à tomber, de nombreux touristes traînaient tardivement dans la ville, jetant des pièces dans la fontaine de Trevi en faisant un vœu stupide qui ne se réaliserait jamais. Il allait passer outre en se disant à quel point ils étaient stupides lorsqu'il fut arrêté net dans son élan. Son regard avait été accroché par quelque chose ou plutôt, par quelqu'un. Il resta ainsi pendant quelques instants à l'observer sans pouvoir réagir, comme si son cerveau refusait d'assimiler l'information qui venait de lui parvenir. Ses yeux étaient-ils abusés par quelque sorcellerie ? Lorsqu'il finit par réagir, il cligna des yeux comme pour s'assurer que ce n'était pas un rêve ou une apparition puis s'avança doucement. Plus il avançait, plus son rythme cardiaque s'accélérait. Ce n'était pas possible ! Certes, sa tenue était bien différente de celle de l'époque mais cette silhouette, ce visage... Devenait-il donc fou ? Non, ça ne pouvait être réel, cette jeune femme ne pouvait qu'avoir une vague ressemblance, n'est ce pas ? Pourtant, plus il avançait, plus il était surpris par cette similarité. Qu'allait-il faire ? Qu'allait-il lui dire ? Il n'en savait rien, il marchait à l'instinct, ce même instinct qui aurait dû lui souffler qu'il se plantait, que ce doux parfum qui lui venait aux narines n'avait rien de similaire avec celui de cette femme à qui il songeait encore un siècle après et qu'il ferait mieux de rebrousser chemin s'il ne voulait pas se faire davantage de mal. Mais il n'écouta rien du signal d'alarme qui l'intimait de la laisser tranquille, de s'occuper de ses affaires et de penser davantage à la nuit qui tombait et aux vampires qui allaient s'en donner à cœur joie dans cette ville plus que vivante jusqu'à des heures impies.

Quelques pas encore...

Excusez-moi je...Crois qu'on se connait, non ? Lui dit-il en posant doucement sa main sur l'avant bras de la jeune femme. Pour sûr qu'elle allait croire à un plan drague foireux mais pour lui, c'était réellement ainsi qu'il voyait les choses. Alors qu'il l'observait, détaillant ses traits, passant de son regard brun à ses lèvres pulpeuses, il se mit à douter de plus en plus. Non, Iseline était morte, il avait vu son corps, il l'avait mise en terre auprès de leurs enfants et pourtant, cette jeune femme qui se trouvait devant lui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. Cette vision le troublait plus qu'il n'aurait pu le montrer et pendant quelques instants, il se mit à imaginer mille et un scénarios. Juste un sosie ? Après tout, tout le monde en a un parait-il. Une descendante de la famille de feu son épouse ? Ou une réincarnation... Tout était possible dans ce monde où la magie n'avait que bien peu de limites. S'il avait pu faire un vœu dans cette fontaine, c'eut sans doute ressemblé à ce qu'il était en train de vivre mais il ne s'imaginait alors pas que la jeune femme ne le connaissait pas et n'avait sans doute aucun lien de près ou de loin avec celle qu'il avait jadis tant aimée et qu'il n'avait jamais réussi à oublier.



Pando
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/ En ligne

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2327
¤ POINTS : 89
¤ MULTIS : Charlie - Ivana - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada.


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Mer 1 Aoû - 17:15


 
Mais qui es-tu donc ?  •  Joanne ft. Joshua

Rome, son Colisée, sa Basilique St-Pierre, sa Fontaine de Trevis ; Rome, ses pâtes, ses glaces, son accent chantant. Rome et ses légendes. Joanne était arrivée en Italie quelques semaines plus tôt et comptait bien passer du temps dans ce très beau pays, à la recherche de quelques légendes et de ressourcement. Sa prochaine destination serait, sans aucun doute, le petit village de Triora, lieu riche en magie. Mais pour le moment, la Sorcière faisait la touriste dans la belle Capitale où elle était installée depuis près de deux semaines maintenant. Joanne voyageait depuis un moment maintenant. Elle n’était pas riche, mais elle avait suffisamment d’argent pour vivre. L’héritage familial était important et Yuma l’avait quitté en lui laissant de l’argent. Elle avait donc décidé, dès 2012, de partir elle aussi. Elle mit d’abord du temps à accepter le départ de l’homme qu’elle aimait tant. Elle avait pleuré, beaucoup. Elle avait hurlé, encore plus. C’était difficile d’accepter. Après la perte de sa meute, Joanne avait perdu son Alpha, son amour. Elle s’était sentie abandonnée, trahie, vidée d’une partie d’elle-même. C’était en réalité le cas de le dire, sa magie s’étant largement affaiblie lorsqu’elle avait tout perdue. Sa vie d’avant lui manquait souvent. Mais elle n’était pas restée là à se morfondre alors que Yuma vivait sa vie et se cherchait. Elle aussi, elle vivait. Et même si les anciens amants étaient restés en contact, l’un ne pouvant réellement se passer de l’autre, Joanne vivait sa vie comme bon lui semblait, comme la femme forte et indépendante qu’elle était.

En arrivant à Rome, elle se rapprocha assez naturellement de l’une des meutes de la ville, pour se présenter et y rencontrer leur Chamane : une femme d’un certain âge déjà, tout à fait charmante et maternelle. Cette dernière n’avait pas hésité une seule seconde et avait demandé à ce que Joanne soit logée. Elle résidait gratuitement dans un charmant appartement refait à neuf dans un très vieille immeuble, avec briques apparentes au plafond. Il était lumineux, beau et suffisamment grand pour elle et Isha, son hibou totem. Situé dans le quartier de Pigneto. Joanne se trouvait, ici et là, quelques jobs. Ainsi, la première semaine, elle eue la chance de trouver rapidement un job de serveuse, pour quelques jours et les pourboires furent tout simplement énorme. Puis elle avait trouvé autre chose, trois fois par semaine, dans une bibliothèque où elle rangeait des livres. C’était un boulot calme, qui payait largement de quoi se nourrir et vivre, d’autant plus qu’elle n’avait pas de loyer à payer. En échange, elle rendait quelques services à la vieille Chamane de la meute. C’était un deal que la jeune femme avait imposé, n’étant pas une profiteuse de nature. Elle, elle aimait aider, partager, découvrir, aimer. Car oui, depuis qu’elle était partie, Joanne avait rencontré d’autres personnes, hommes ou femmes. Pas tout de suite. Il lui fallut bien évidemment un peu de temps, pour oublier la souffrance, pour oublier l’abandon. Mais elle s’était finalement décidée à vivre.

Ce matin-là, Joanne avait passé du temps avec la vieille Chamane. Cela lui faisait le plus grand bien de se ressourcer au milieu de ceux qui étaient comme elle. Ensemble, elles préparèrent quelques potions et remèdes qui serviraient aux loups, mais également à quelques personnes de l’entourage de la vieille Sorcière. Cette dernière passait pour une sorte d’homéopathe, ou quelque chose comme ça. Joanne ne maîtrisait pas toutes les subtilités de la langue italienne et les échanges étaient parfois difficiles, mais elle s’en sortait plutôt bien, avec son accent canadien qui ne la quittait pas. Après un copieux déjeuner, la vieille Chamane proposa à Joanne quelques idées de visites et s’offusqua lorsqu’elle apprit qu’elle ne s’était toujours pas rendue à la Fontaine de Trévi. Elle lui raconta alors quelques belles histoire d’elle et de son défunt époux, des histoires fortes de romantisme et d’amour qui arrachèrent quelques larmes à la jeune Chamane. Elle jura donc de s’y rendre l’après-midi même, de prendre des photos et d’y faire un vœu, pour elle et pour la meute. Elle rentra chez elle pour se changer, enfiler une tenue plus agréable vu la chaleur : short en jean, débardeur, lunettes de soleil et sandales. Passe-partout, léger, efficace.

Lucia, la Chamane, avait oublié de dire à Joanne que le lieu était peuplé de touristes accrochés à leurs appareils photos.  Joanne observait tout ça dans un coin, se disant que jamais elle n’arriverait à se frayer tranquillement un passage. Mais elle avait promis et Joanne tenait toujours ses promesses. Lorsqu’elle prit son courage pour s’avancer, une main se posa sur son avant-bras et une voix s’éleva. Son regard passa de la main au visage en une fraction de seconde. L’homme venait de lui sortir un plan drague évident qui la fit légèrement sourire. Mais l’homme n’était pas n’importe qui. Il était un loup. Oui, ça, Joanne pouvait en mettre sa main au feu. En tant que Chamane, elle pouvait sentir cette magie chez ceux qu’elle ‘servait’, même si elle n’appartenait plus à aucune meute. C’était tout de même fou qu’un loup vienne à elle… Un loup qui n’était pas de la meute auprès de qui elle avait trouvé un peu d’aide. Un homme qui la regardait si bizarrement que s’en devenait un peu… Effrayant ?! Oui, effrayant. L’homme ne semblait d’ailleurs pas Italien, à moins que son anglais parfait cachait son accent. Plissant légèrement les yeux, Joanne resta cependant fort courtoise.

- Non désolée. Je ne crois pas que nous nous connaissions. Je me serais souvenu de vous. Joanne se rendit compte que ses propos pouvaient être interprétés de bien des façons et, maladroite et un peu rougissante, elle se reprit. Enfin je veux dire que j’ai la mémoire des visages… Donc forcément… Enfin, vous voyez quoi. De nature très détendue, Joanne était toujours parvenue à détendre les loups les plus grincheux. Mais un conseil, c’est assez dépassé comme plan drague.

À cet instant, Joanne ignorait qu’il ne s’agissait pas d’un plan drague, mais d’une réelle question, d’une réelle ressemblance. La conversation fut coupée, la Sorcière se faisant violemment heurter par un groupe de jeunes adolescent qui partir en courant. Elle se retrouva rapidement les fesses au sol, grommelant pour elle-même. - J’aurais peut-être dû faire ce foutu vœu qu’elle murmura.


L.



Running with the wolves
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes. • lilie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Joshua S. Reon

avatar

Et Fratres Luminis • Loup-Garou



¤ AVATAR : Théo James
¤ CRÉDITS : Wiise - Tag - Nightblood - Lilie
¤ MESSAGES : 279
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Oriana
¤ AGE : Physique 33 ans, réel 507 ans
¤ ZONE LIBRE : Joshua a été transformé en loup-garou par la femme qu'il aimait au début du XVIème siècle.
Il a vécu près de 400 ans avec elle, ils ont eu des enfants mais un groupe de vampires est venu les attaquer, il est le seul à s'en être sorti. Depuis, il voue une haine sans bornes aux vampires et ne désire que se venger.
Il a un tatouage dans le creux de son avant bras gauche avec les prénoms de sa femme et ses enfants entrelacés pour ne jamais oublier pourquoi il se bat.
Il fait partie des EFL mais ne suit pas tous leurs codes à la lettre (il aime un peu trop l'alcool et il lui arrive parfois de se laisser aller au péché de luxure) cependant c'est un bon combattant.




¤ GROUPE : Et fratres Luminis
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/07/2018


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Jeu 2 Aoû - 16:26

Joanne &
Joshua

Mais qui es-tu donc ?


Rome, 2015.

Qui aurait cru qu'un voyage aussi ennuyeux pouvait aboutir de la sorte ? Car oui, cela l'emmerdait sévère de se rendre à ce genre de réunions, déjà celles qu'ils faisaient en Angleterre avaient tendance à le saouler plus que de raison, ayant bien du mal à tenir en place bien longtemps. Il n'était pas de ceux qui restaient en retrait à échafauder des plans, c'était bien rare qu'il le fasse et cela avait tendance à le mettre sur le nerfs, et ses nerfs...Il fallait bien qu'il les passe sur quelque chose. L'instinct, l'impulsivité du loup le poussait toujours à vouloir aller sur le terrain, et sa volonté de vengeance, qui ne l'avait toujours pas quittée même presque cent ans après, ne faisait qu'accentuer cette envie de massacre. Détruire la vermine, c'était ainsi qu'il voyait les choses. Si les EFL qui l'avaient retrouvé après cette funeste nuit de 1923 avaient cherché à lui bourrer le crâne avec des idées extrémistes concernant les vampires, il n'eurent pas besoin de parler bien longtemps du sujet. Joshua les arrêta, leur signifiant qu'il n'avait pas besoin d'un cours pour savoir que ces créatures étaient des infamies et devaient être détruites. Sur cette partie là, ils étaient à cent pour cent sur la même longueur d'onde, il fut donc rapidement intégré et reçut leur entrainement. Suivre leurs idéaux concernant les vampires n'avait rien de compliqué, l'entrainement fut quant à lui difficile mais il avait une telle volonté de se renforcer pour se venger, ne pensant à rien d'autre, que cette souffrance là n'était rien en comparaison avec ce qu'il pouvait ressentir. Chez les EFL, il était d'une certaine façon entouré, mais pour autant, il ne parvenait pas à se faire une véritable place et à se lier d'amitié avec quiconque. C'est au bout de nombreuses décennies à travailler de concert avec eux qu'il finit par avoir une place au conseil et autant dire que cela avait fait grincer bien des dents d'y voir un loup. C'est lorsque Danner l'intégra lui aussi, quelques années plus tard, qu'il put dire s'être fait un "ami" même si le terme restait fort, cependant il y avait une forme de confiance entre les deux hommes qui faisait que leur relation était généralement positive malgré quelques prises de bec dues à leurs caractères respectifs.

Toujours est-il que Joshua n'était pas là pour faire du tourisme même s'il appréciait d'être dans un pays aussi lumineux, aussi vivant, loin des ruelles ternes de Londres. On entendait souvent parler de la Dolce Vita et certainement était-ce vrai, la vie devait être plus douce ici et c'est en se dirigeant dans les rues de Rome, passant non loin de la fontaine de Trevi qu'il en eut la confirmation. Pour un peu, il se serait giflé pour s'assurer qu'il n'était pas en train de dormir et de rêver. Sur le coup, il avait vraiment cru que son esprit lui jouait des tours. Dans les premiers mois après le massacre de sa famille, il avait l'impression de les voir partout, il se retournait dès qu'il entendait le rire d'un enfant qui pouvait résonner à ses oreilles s'il ressemblait un tant soit peu à celui de son fils ou de sa fille. Il avait fait des cauchemars, énormément de cauchemars et pendant quelques temps, il avait bien cru que tout cela allait le rendre complètement fou. Lorsque l'on vit aussi longtemps qu'il a vécu, et ce, avec la même personne, sans jamais s'en lasser, et ne l'aimant qu'un peu plus à chaque décennie qui passait, il était difficile de faire son deuil, et c'était à se demander si, quatre vint douze ans après, il avait enfin réussi au vu de ce qu'il se passait en cet instant. Il l'avait d'abord observée, de loin, restant interdit, doutant de ce qu'il pensait percevoir, puis il s'était avancé et plus il approchait, plus il était troublé par cette ressemblance. Lorsqu'enfin, il osa l'interpeller, son cœur battait la chamade et pour sûr qu'il devait lui paraître étrange de se faire aborder ainsi, enfin, ça devait lui arriver régulièrement, par justement des hommes qui devaient chercher à la draguer, mais contrairement à ce qu'elle s'imaginait sans doute, pour sa part, ce n'était pas dans cette optique qu'il l'avait approchée. Lorsqu'elle se tourna vers lui pour lui répondre, déclinant le fait qu'ils pouvaient se connaitre, sa façon de répondre lui fit froncer les sourcils. Il aurait dû, à se moment là, remarquer ces détails qui la différenciaient de sa femme, ne serait-ce qu'à sa voix, son odeur mais il avait fait l'impasse sur tout cela.

Vous êtes sûre ?

Il la sentait un peu mal à l'aise, peut-être gênée, était-ce le fait qu'il l'aborde de cette façon ? Ou au final, n'y avait-il pas quelque chose au fond d'elle qui lui soufflait que oui, ils se connaissaient ? Elle n'avait sans doute pas idée de l'ébullition qu'il y avait dans son esprit, les idées se bousculaient dans sa tête sans qu'il ne parvienne à obtenir une réponse convenable. Lorsqu'elle lui glissa que son plan drague était dépassé, il la regarda avec un réel étonnement et ne put que dire un mot :

Pardon ?

Lui, il ne s'était pas imaginé un seul instant qu'elle pouvait prendre cela de cette façon, et puis, il était assez vieux jeu pour tout ça et il ne savait même plus comment s'y prendre pour tenter de séduire une femme ! Bien évidemment, depuis la mort de sa femme, il avait eu quelques relations, mais celles-ci restaient bien superficielles et relativement rares et il ne faisait plus "la cour" à personne depuis bien longtemps. Il aurait pu se vautrer dans la dépravation et la luxure pour tenter d'oublier sa femme avec d'autres, mais il avait préféré se reporter sur l'alcool, n'ayant de toutes façons que faire d'un potentiel cancer du foie ou toute autre saloperie que l'on pouvait avoir, tout comme il avait tendance à fumer un peu trop sans doute. Joshua n'eut pas le temps de poursuivre qu'un groupe d'adolescents vinrent les bousculer et si lui bougea à peine, la jeune femme fut cependant projetée en arrière et il n'eut pas même le temps de réagir pour la retenir. Il lui tendit la main et l'aida à se relever, reprenant enfin la parole.

Vous ne vous êtes pas fait mal ?

Après s'être assuré qu'il n'y avait là rien eu de grave, il finit par rebondir sur ce qu'elle avait dit un peu plus tôt.

Vous croyez vraiment au fait que lancer une pièce dans cette fontaine vous apportera ce que vous espérez ? Demanda t-il, un tantinet dubitatif avant de poursuivre. Je ne voudrais pas qu'il y ait de malentendu, je ne suis pas venu vers vous pour vous draguer, mais si ça avait été mon but, alors, vous avez raison, je l'aurais sans doute fait d'une façon dépassée.  

A ces mots, on put voir un léger sourire étirer ses lèvres alors qu'il baissait la tête, sans doute lui même un peu gêné par cette conversation étant donné qu'il cherchait ses mots pour savoir comment aborder le sujet qui l'intéressait réellement. Sa femme était une étrangère, originaire des colonies françaises qu'étaient les Antilles et portait donc un nom à consonance française, étant issue d'un métissage, ce qui expliquait qu'elle avait voyagé à travers l'Europe avec son père à l'époque.

Vous ressemblez réellement beaucoup à quelqu'un que j'ai connu et... Il s'interrompit un instant, prenant une plus grande inspiration, rien que de l'évoquer même aussi superficiellement lui était toujours difficile malgré les années. Vous n'avez pas d'origines antillaises ? La personne que j'ai connue s'appelait Iseline Montout...Ça ne vous dit rien ?

Il avait plongé son regard dans le sien comme s'il cherchait à sonder son âme, guettant une réaction, peut-être une illumination à l'évocation de ce nom. Sincèrement, il ignorait ce qu'il espérait entendre à cet instant, tout ce qu'il savait, c'était qu'il n'avait pas envie de partir.



Pando
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/ En ligne

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2327
¤ POINTS : 89
¤ MULTIS : Charlie - Ivana - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada.


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Ven 3 Aoû - 9:10


 
Mais qui es-tu donc ?  •  Joanne ft. Joshua

Pour sûr, elle aurait certainement des hématomes sur les fesses. Mais il y avait pire dans la vie. Le choc avait été violent, mais la chute ne fut pas si horrible que ça. Mais Joanne, assez croyante sur certaines choses, se disait qu’elle aurait dû aller faire ses vœux. Elle avait promis après tout et elle avait certainement déjà trop tardé. Au loin, elle eue une vision de son animal totem, perché sur un toit, à l’ombre. L’animal avait vu la chute et s’inquiétait pour sa Chamane. Une communication silencieuse se fit, rapidement, entre les deux compagnons. - Tout va bien, Isha. Rentre donc te reposer un peu, il fait trop chaud Dans sa tête, l’animal émit un son désapprobateur. Depuis la séparation de Joanne et Yuma, l’animal se montrait encore plus présent et protecteur alors que par le passé, il s’était parfois absenté, revenant quand Joanne avait besoin de lui. À croire qu’il se sentait responsable de sa Chamane et de sa sécurité. Mais la Sorcière allait bien. Elle avait connu des chutes bien plus douloureuses. Cela aurait pu arriver à n’importe qui. Relevant les yeux, Joanne vit la main tendue. L’inconnu était toujours là. S’emparant de sa main, elle fut relevée avec facilité, par étonnant, il était un loup et elle un poids plume.

- Plus de peur que de mal dit-elle en souriant, pour le rassurer, s’époussetant les fesses pour se nettoyer.

Alors qu’elle remit son sac en place, ne sachant pas trop quoi faire de cet homme, il reprit la parole, lui demandant le plus sérieusement du monde si elle pensait réellement qu’une pièce dans cette fontaine lui permettrait d’exaucer un vœu. Il revint également sur son plan drague qui, selon lui n’en était pas un. En réalité, Joanne le trouva sincère.

- Une vieille dame m’a fait promettre de venir ici pour faire un vœu. Et je tiens toujours mes promesses. Alors que ça se réalise ou pas … Ma foi, ça ne coûte pas grand-chose d’essayer. Elle était bien placée pour savoir que tout pouvait arriver dans la vie. Quand au plan drague… Je veux bien croire qu’il n’en est pas un. Toujours laisser le bénéfice du tout. Mais si s’en est un, je vous rassure, ce n’est pas la manière la plus lourde de draguer. Au contraire, il y avait réellement pire comme drague, bien plus lourde et pénible. Au moins, Joanne espérait le rassurer un peu. Parce qu’il fallait bien avouer qu’il semblait limite gêné à l’idée d’avoir donné le sentiment qu’il draguait.

L’homme reprit finalement la parole et lui expliqua qu’elle ressemblait énormément à une femme qu’il avait connu par le passé. Joanne l’écouta attentivement, sourcils froncés, se mordillant la lèvre pour réfléchir. Le nom ne lui disait clairement rien. Jamais elle n’avait connu d’Iseline et, dans ses souvenirs, Nahima son ancêtre, n’avait jamais mentionné ce prénom. - Je ne connais pas cette personne et j’en suis terriblement désolée. Mais … En réalité… Une partie de mon héritage familial est manquant. L’ancêtre la plus lointaine que je connais a été adoptée par une tribu indienne d’Amérique. Elle a été trouvée. Alors qui sait d’où elle vient réellement ou où les siens se sont expatriés ensuite... Nahima, la première Chamane de sa tribu avait en effet été trouvée par Winema, la femme du chef Alpha. La petite n’était pas Louve et pourtant elle fut adoptée. Bien vite, il s’avérait qu’elle était une Chamane. Son amour avec un loup de la tribu donna vie à deux enfants : un loup et une chamane. La lignée fut ainsi sauve. Joanne était la dernière… Celle censée faire survivre le sang de Nahima. Mais il était vrai qu’avant Nahima, aucune information n’avait jamais été trouvée ni même cherchée. Alors allez savoir…

- Vous… Vous voulez venir avec moi ? Je ferai un vœu pour vous si vous voulez dit-elle souriante en montrant la fontaine. Au fait, moi c’est Joanne, dit-elle en lui tendant la main. Sentait-il qu’elle était une Sorcière à ce contact ? Venez, vous pourrez encore me ramasser si je me fais bousculer au milieu de cette bande de sauvages.

Déjà, Joanne s’avançait, insistant du regard pour que Joshua la suive. Finalement, ils arrivèrent plus facilement que pensé au pied de l’immense et majestueuse fontaine. Joanne resta bouche-bée face à la beauté de cette dernière. - Je comprends les touristes, elle est vraiment magnifique… Bon je sais qu’elle est censée attirer l’amour mais vraiment, j’ai fait la promesse de le faire. Et puis… On ne sait jamais ! Tenez, je vais en jeter une pour vous.

En réalité, l’amour, Joanne n’était pas certaine d’en vouloir. Sa relation avec Yuma l’avait terriblement fait souffrir. Elle profitait maintenant de sa vie. Elle allait de ville en ville, faisait des rencontres et se contentait de ça. Fouillant dans son porte-feuille, elle sortit trois pièces, une pour Lucia et les célibataires de sa meute, une pour elle et une pour Joshua. Souriante, à la fois gênée et amusée sous le regard du loup, Joanne ferma les yeux, se concentra et fit ses trois vœux. Dos à la fontaine, elle jeta les pièces derrière elle avant de rouvrir les yeux. - Voilà, si vous trouvez l’amour, ce sera grâce à moi ! Et rien que pour ça vous devriez me payer un verre ! En réalité, elle ne le pensait pas réellement si bien que déjà, elle s’empressa de prendre quelques belles photos de la fontaine.

Joanne était une femme solaire et très ouverte. Bien qu’elle était aujourd’hui plus méfiante que par le passé, elle restait une femme qui aimait les rencontres. Elle aimait les gens, les découvrir, les entendre parler d’eux, raconter leurs histoires, leurs passions. Alors oui, boire un verre avec un inconnu ne lui posait pas de problème.

L.



Running with the wolves
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes. • lilie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Joshua S. Reon

avatar

Et Fratres Luminis • Loup-Garou



¤ AVATAR : Théo James
¤ CRÉDITS : Wiise - Tag - Nightblood - Lilie
¤ MESSAGES : 279
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Oriana
¤ AGE : Physique 33 ans, réel 507 ans
¤ ZONE LIBRE : Joshua a été transformé en loup-garou par la femme qu'il aimait au début du XVIème siècle.
Il a vécu près de 400 ans avec elle, ils ont eu des enfants mais un groupe de vampires est venu les attaquer, il est le seul à s'en être sorti. Depuis, il voue une haine sans bornes aux vampires et ne désire que se venger.
Il a un tatouage dans le creux de son avant bras gauche avec les prénoms de sa femme et ses enfants entrelacés pour ne jamais oublier pourquoi il se bat.
Il fait partie des EFL mais ne suit pas tous leurs codes à la lettre (il aime un peu trop l'alcool et il lui arrive parfois de se laisser aller au péché de luxure) cependant c'est un bon combattant.




¤ GROUPE : Et fratres Luminis
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/07/2018


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Ven 3 Aoû - 19:19

Joanne &
Joshua

Mais qui es-tu donc ?


Rome, 2015.

Ils avaient été bousculés par une bande d'adolescents qui chahutaient, si lui avait à peine réagi, elle, elle avait fini les quatre fers en l'air ! Il l'avait aidée à se relever, s'assurant que ça allait avant de reprendre la parole. Il n'y avait là rien de grave et il fallait bien avouer que le loup était très intrigué par la jeune femme. Il avait fini par hausser doucement les épaules à sa réponse :

Vous avez sans doute raison.

Il n'y avait pas de mal à tenter un vœu dans une fontaine même si le concernant il ne croyait pas à ces choses là. La tête légèrement baissée, il la regardait par en-dessous lorsqu'elle ajouta qu'elle lui laissait le bénéfice du doute et que, dans tous les cas, il y avait pire comme plan drague, ce qui ne manqua pas de lui extirper un petit sourire, à la fois soulagé mais tout de même encore un peu gêné. Mon Dieu, draguer...Il ne savait même pas faire ça. Les quelques relations qu'il avait eues s'étaient faites assez naturellement et il n'était clairement pas du genre à aller draguer une nana rencontrée par hasard. Cette présence en ce jour avait un drôle d'effet sur lui, le replongeant à la fois dans ses tourments mais aussi à une époque où sa vie était bien plus douce. Lorsqu'elle lui avait dit avoir une ancêtre adoptée par une tribu amérindienne, il n'avait pu que tiquer, sachant parfaitement ce que cela pouvait impliquer, cependant, ce nom là en particulier ne lui disait rien et si elle avait été une louve, il l'aurait senti tout de suite...Il ne dit rien mais ne put certainement pas cacher qu'il était à la fois déçu mais également interpellé par ce qu'elle venait de dire.

Qui sait alors si votre famille n'est pas plus grande que vous ne le pensez...Vous n'avez jamais songé à faire des recherches ?

Sa femme avait une grande famille et pendant des siècles il avait vécu avec eux. Après sa transformation, il avait rejoint sa meute dont l'Alpha n'était autre que son père. Après quelques temps, bien qu'il ne soit pas un loup de naissance, ils l'avaient accepté au point qu'il était devenu le bras-droit de son beau-père. Oh sa vie n'était pas toute rose, mais les loups étaient soudés et malgré quelques problèmes, ils s'en étaient toujours bien sortis, se soutenant les uns les autres. Seulement voilà, le jour où sa femme et ses enfants furent tués, Joshua changea du tout au tout. La rage, la haine avaient pris le dessus et il se rappelait encore la conversation qu'il avait eue avec son Alpha avant de quitter la meute. Lui, il avait perdu sa fille et ses petits-enfants dans cette embuscade et il comprenait aisément la peine que pouvait ressentir Joshua, mais contrairement à lui, il n'avait pas développé cette soif de vengeance. Après des explications houleuses, le jeune loup avait donc décidé de partir, abandonnant le reste de sa famille pour entrer chez les EFL. Il avait coupé les ponts avec tout le monde, même le jeune Milo qui ne comprenait pas que son ami réagisse de façon si extrême, lui qui était d'ordinaire si doux et jovial.

Depuis, il était resté seul, et cela ne l'avait certainement pas aidé à se sentir mieux, mais il avait un but dans sa vie, et pas des moindres : détruire les vampires, tous autant qu'ils étaient et surtout retrouver ceux qui avait réussi à s'échapper cette nuit là pour les exterminer. Il n'avait revu son petit frère de cœur que quelques années plus tard, lorsqu'il fut touché par un événement similaire à celui qu'il avait vécu. C'est en 1965 que les deux loups avaient renoué, lorsque Milo revint de Corée, lui apprenant qu'une meute avait tué sa femme et son fils. Aussitôt, Joshua lui avait proposé de repartir ensemble, de s'allier pour obtenir vengeance, mais Milo avait décliné. Trop doux, trop gentil, le jeune loup était tombé en dépression et son ami n'avait rien pu faire pour l'aider. Oui, on était loin de l'apparente douceur qu'il pouvait avoir en cet instant face à cette femme qui lui rappelait tant celle qu'il avait aimée pendant près de quatre siècles. Joshua fut sorti de ses pensées lorsqu'elle lui demanda s'il voulait venir avec elle. Il eut un léger sourire en coin lorsqu'elle lui dit qu'elle ferait un vœu pour lui. Si Joshua croyait en beaucoup de choses, il restait cependant sceptique sur ce genre de superstitions.

Si cela vous amuse, pourquoi pas. Je m'appelle Joshua, dit-il en prenant sa main d'une poigne ferme mais douce -ce serait dommage qu'il lui broie la main dès leur rencontre !- C'était tout de même étrange qu'il tique à ce point sur tant de choses qu'elle pouvait dire, peut-être cherchait-il seulement à y trouver des signes mais le fait que leurs prénoms commencent pareil l'avait doucement fait sourire. J'essayerai de vous éviter une deuxième déconvenue. Chose qu'il aurait pu faire aisément déjà mais sur le coup, lorsqu'il l'avait approchée, il avait été tellement troublé qu'il n'avait même pas fait attention à ce groupe de jeunes crétins, mais si le trouble était toujours présent, il n'était à présent plus sous le choc de cette vision. Elle s'émerveillait devant cette fontaine que lui avait pu voir mille et une fois, il faut dire que durant sa longue vie, il avait beaucoup voyagé et son attention était bien plus attirée par elle que par les monuments qui les entouraient. Il la regardait avec ce petit sourire en coin, mi amusé mi peu convaincu alors qu'elle tentait de se concentrer sur son vœu avant de lancer ses pièces. Les mains dans les poches de son jean, il gardait une certaine distance comme s'il craignait que trop l'approcher ne lui fasse perdre le contrôle qu'il avait sur lui même, il était déjà bien différent à son contact qu'en règle générale, les gens ayant davantage l'habitude de le voir renfrogné, peu bavard et ne cherchant pas à avoir le moindre contact à moins d'y trouver un intérêt pour les EFL. Le fait d'être face à quelqu'un qui avait le contact facile ne pouvait que l'aider à se détendre un peu et surtout, son apparence avait fait qu'il l'avait interpellée et avait cherché à lui parler sans avoir à se forcer. Il releva légèrement les sourcils, un peu étonné de la façon des plus naturelles qu'elle avait de parler et de se comporter avec lui tandis que lui gardait toujours une certaine réserve, sans doute de peur de commettre un impair.

Si c'est bien le cas, je vous devrai bien plus qu'un verre.

Il pencha légèrement la tête comme pour l'inviter à le suivre, ils n'imaginaient alors pas ni l'un ni l'autre à quel point il risquait de vite s'attacher à la belle chamane.

Vous êtes venue faire du tourisme ? Vous venez d'où ?


Des questions bateaux mais il était curieux d'apprendre à la connaitre, de découvrir qui il avait face à lui. Ils firent quelques pas avant de s'installer à une terrasse, à l'ombre d'un parasol et le brun commanda une bière. Pour sûr que qui le connaissait serait surpris de le voir là et qui plus est, accompagné. Généralement, il ne traînait dans les bars que pour avaler un whisky après quelques heures de traque avant de rentrer chez lui pour aller se coucher. Il avait une petite maison qui ne payait pas de mine avec le strict nécessaire, n'y étant que pour dormir, se laver et manger de temps en temps, prenant plus souvent quelque chose en dehors. Située à l'extérieur de Londres, non loin d'un petit bois où il pouvait se défouler à son aise, son seul véritable bien se trouvait dans le garage, oh pas une voiture, il n'aimait pas ça, il avait la sensation d'être oppressé dans cette boite de conserve. Non, il avait une moto, trouvant cela bien plus agréable et libérateur. Mais pour l'heure, ses pensées n'étaient pas tournées vers Londres et sa vie habituelle, ne cessant de se demander comment il avait pu tomber sur cette jeune femme et qui elle pouvait bien être.




Pando
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/ En ligne

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2327
¤ POINTS : 89
¤ MULTIS : Charlie - Ivana - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada.


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Sam 4 Aoû - 9:51


 
Mais qui es-tu donc ?  •  Joanne ft. Joshua

Il fallait croire que l’Italie rendait Joanne encore plus joviale qu’en temps normal. Ici, la vie semblait différente. Les Italiens, même s’ils étaient râleurs, étaient aussi très accueillants et souriants. Même si les grandes villes n’étaient pas forcément celles que Joanne préférait, Rome restait une ville sublime à visiter ; un endroit sympa où se poser pour plusieurs semaines, jusqu’à ce que son besoin d’autre chose se fasse à nouveau sentir. Mais en attendant ce jour, la Chamane profitait à cent-pour-cent de son existence. Elle qui n’avait toujours que vécu pour sa meute et la magie, vivait maintenant pour elle et elle seule. Elle n’avait de comptes à rendre à personne. Elle vivait, tout simplement. Non, elle ne cherchait pas à oublier son passé ou à le fuir. Elle cherchait à se construire un futur et oublier, un peu au moins, les horreurs qu’elle avait vécu. Car derrière les sourires, se cachaient de nombreuses souffrances et les nuits de cauchemars étaient encore nombreuses, malgré les années passées. Et, même si elle n’était pas superstitieuse ou ne croyait pas à ce genre de vœux nés de pièces jetées dans une fontaine, Joanne aimait croire que la vie mettrait de bien belles rencontres sur son chemin. Elle ignorait à cet instant, que sa rencontre avec Joshua ne serait pas unique et qu’ils vivraient de vrais beaux moments ensemble.

- Plus qu’un verre ? Je pense même que vous allez devoir me payer pour ça ! Clairement, je le mérite. Agence matrimoniale !

Son air était plus que sérieux alors qu’elle ne pensait absolument pas ce qu’elle disait. À lui de savoir si elle plaisantait ou pas. L’invitant à la suivre, Joshua s’avança dans la foule, Joanne à ses côtés. Le soleil tapait fort en cette belle journée et un petit rafraîchissement n’était pas de refus.

- J’ai la tête d’une touriste ? Oui c’est vrai. J’avoue. Moi aussi je suis de ceux qui se précipitent devant tous les monuments connus et autres attrapes-nigauds qui coûtent cher. Mon ordinateur est pleins de photos qu’on retrouve dans tous les ordinateurs d’amateur de tourisme. J’ai un peu honte, ça casse le mythe de la baroudeuse de l’extrême. Mais personne n’est parfait pas vrai ?

En réalité, c’était totalement faux. Joanne ne pensait pas une seule seconde à ce qu’elle disait, mais c’était certainement plus simple de dire ça plutôt que de dire qu’elle parcourait le monde à la recherche d’une nouvelle vie, de sources de magies, de références ésotériques. Oui, il y avait bien quelques photos dans son ordinateur, de lieux touristiques, mais elles étaient rares. Joanne avait surtout de belles photos de meutes, de lunes, d’endroits magiques que les mortels ignoraient. Elle découvrait des Sorcières, rencontrait des Vampires, des Loups. Joanne s’entendait relativement bien avec toutes les races et aimait partager sa culture avec celles des autres. Car la Chamane ne venait pas que d’une meute, elle venait d’une tribu amérindienne où les légendes et les mœurs étaient encore bien présent, même à leur époque.

Les deux futurs amants s’installèrent sur une terrasse, à l’ombre d’un parasol. Le serveur vint rapidement prendre leur commande. Si Joshua opta pour une bière, Joanne fit le choix d’un coca-cola avec sa rondelle de citron ainsi qu’un verre d’eau, pour se désaltérer avant. La bière, ce serait pour plus tard, avec des chips, un coucher de soleil.

- Je viens du Canada. D’une petite ville complètement ennuyante où il ne faisait pas bon vivre. Enfin pas pour moi. J'ai quitté ma famille, mes rares amis. j’en avais assez de cette petite vie bien rangée aux côtés de gens sans ambitions.

Faux. Joanne aurait tout donné pour vivre là-bas éternellement, pour ne jamais quitter Prince-Georges et vieillir auprès de Yuma, de leur meute. Elle aurait rêvé de lui donner des enfants, de beaux loups et une belle petite Sorcière, pour pouvoir prolonger la lignée. Et puis, peut-être aurait-elle fait le choix de devenir Louve transformée par Yuma, pour vivre presque éternellement à ses côtés. Mais encore une fois, les mensonges étaient bien plus faciles à dire, bien plus faciles à comprendre. Elle n’allait pas s’attarder sur les vraies raisons de ses expéditions. Pas avec un homme qu’elle connaissait depuis cinq minutes et qu’elle ne reverrait certainement pas après ce verre… Non, elle ne voulait pas se donner un genre dont elle était l’opposée. Elle voulait juste faire croire que sa vie était banale et que le tourisme était une passion.

- Et vous ? Vous n’avez pas l’accent italien. D’où venez-vous ? Vous êtes là pour le travail ou le tourisme ? demanda-t-elle, alors que leur commande venait d’arriver. Au contraire, il avait un accent qui venait de partout sauf du sud, mais Joanne avait du mal à identifier certains accents.

À cet instant, un marchant de roses arriva à leur table, proposant à Monsieur d’en acheter une pour son amoureuse. Joanne se retenait de rire, cachant son sourire derrière sa main.

- Et bah alors chéri, tu n’offres pas une jolie rose à ton amoureuse ?

Elle pouffait de rire derrière sa main, la situation mettant certainement Joshua mal à l’aise. Non, elle ne voulait pas qu’il lui en paie une, mais elle trouvait la situation vraiment amusante.

L.



Running with the wolves
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes. • lilie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Joshua S. Reon

avatar

Et Fratres Luminis • Loup-Garou



¤ AVATAR : Théo James
¤ CRÉDITS : Wiise - Tag - Nightblood - Lilie
¤ MESSAGES : 279
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Oriana
¤ AGE : Physique 33 ans, réel 507 ans
¤ ZONE LIBRE : Joshua a été transformé en loup-garou par la femme qu'il aimait au début du XVIème siècle.
Il a vécu près de 400 ans avec elle, ils ont eu des enfants mais un groupe de vampires est venu les attaquer, il est le seul à s'en être sorti. Depuis, il voue une haine sans bornes aux vampires et ne désire que se venger.
Il a un tatouage dans le creux de son avant bras gauche avec les prénoms de sa femme et ses enfants entrelacés pour ne jamais oublier pourquoi il se bat.
Il fait partie des EFL mais ne suit pas tous leurs codes à la lettre (il aime un peu trop l'alcool et il lui arrive parfois de se laisser aller au péché de luxure) cependant c'est un bon combattant.




¤ GROUPE : Et fratres Luminis
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/07/2018


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Sam 4 Aoû - 16:03

Joanne &
Joshua

Mais qui es-tu donc ?


Rome, 2015.

Elle n'avait rien dit quant à une hypothétique recherche sur son passé, peut-être tout simplement que cela ne l'intéressait pas, et que lui s'y intéressait un peu trop, cherchant des signes là où il n'y avait rien de spécial à voir. Dans tous les cas, il y avait des choses que l'on ressentait tout de suite lorsque l'on rencontrait quelqu'un pour la première fois et son instinct l'avait directement guidé vers elle. Il eut un petit sourire au coin des lèvres lorsqu'elle lui sortit de façon on ne peut plus directe qu'il devrait la payer comme il le ferait pour une agence matrimoniale et pas juste avec un verre. Il le regarda et après une petite seconde de silence finit par lui répondre :

J'attends de voir le résultat avant, et puis ce sera une bonne raison de vous revoir si cela a fonctionné. Et si ça ne marche pas...Je pourrai toujours vous demander de retenter.

En clair, toute excuse était bonne pour la revoir. Son esprit n'avait de cesse de divaguer, de faire des rapprochements, de rechercher des similitudes. La première fois qu'il avait vu sa femme, elle lui avait plu tout de suite, parce qu'elle était naturelle, lumineuse, vivante, il avait appris à ses dépends qu'elle pouvait être très joueuse et taquine, mais elle avait en même temps cette impulsivité quasi animale et pouvait donc se montrer colérique, mais même dans ces cas-là, il arrivait à s'en amuser ou ils s'engueulaient quelques minutes avant de se calmer et de se réconcilier. Ils avaient une belle complicité, et les choses semblaient faciles car il n'y avait pas à se forcer. Et en l'occurrence, ça avait été presque facile pour lui d'aborder Joanne, si l'on exceptait le trouble qui l'étreignait encore. Il avait légèrement hoché la tête à ses propos, pouvant comprendre aisément ce besoin d'éloignement comme lui même l'avait vécu lorsqu'il avait quitté sa meute, mais au final, cela lui avait fait sans doute encore plus de mal que de rester auprès d'eux.

Disons surtout que vous n'avez pas l'accent italien et je dois avouer qu'en effet...Vous ne semblez pas être une grande aventurière. Vous parcourez l'Europe du coup, ou c'était juste un penchant spécialement pour l'Italie ?,

Mais il ne fallait jamais se fier aux apparences, n'est-ce pas ? Sans doute la jeune femme lui paraissait-elle trop douce pour aller se faire un safari avec une chasse au lion à la clé ou à courir les temples façon Indiana Jones ! Bon, lui non plus n'irait pas chasser le lion, en réalité, il était certainement plus proche des animaux que des humains, au moins avec eux, il n'y avait pas de faux semblants. Installés à une terrasse, les commandes avaient rapidement été passées, la conversation se poursuivant sur des choses somme toute banales, mais lorsque l'on se connaissait à peine, de quoi pouvait-on réellement parler ?

Je suis anglais d'origine, j'y ai ré-emménagé depuis quelques temps mais j'ai beaucoup voyagé, j'ai l'impression de n'avoir fait que ça toute ma vie.

Et c'était vrai, étant donné qu'il vieillissait très lentement, il n'avait jamais pu rester plus d'une dizaine d'années au même endroit. Il s'était réinstallé à Londres, dans son pays natal, depuis quelques mois mais il avait parcouru une grande partie du globe soit par simple besoin de changer de lieu, soit parce que ses recherches le menaient sur une piste pour retrouver le groupe de vampire qu'il recherchait depuis si longtemps, et surtout leur chef. Il était une époque où il s'émerveillait de découvrir de nouvelles cultures, à présent, il n'allait quelque part que par nécessité.

Le boulot, une réunion au siège, rien d'intéressant, ce genre de choses est toujours d'un ennui mortel.

Il n'avait pas menti mais ne souhaitait pas s'attarder sur le sujet, mais ce qui le sauva de donner plus de détails fut des plus surprenants. Alors qu'il prenait son paquet de cigarettes dans sa poche, en allumant une comme pour occuper sa bouche et s'éviter un sujet qui risquait de le mettre mal à l'aise, ce qui arriva...Ne le mit pas véritablement dans de meilleures conditions sur le coup. Alors qu'il relevait les yeux en voyant un homme s'approcher avec des roses, Joanne l'interpella et pendant une seconde il resta figé à la regarder. Il eut un petit sourire en coin alors qu'il la voyait tenter de ne pas rire tandis qu'il entendait un couple se disputer sur la radinerie du mari qui n'avait même pas offert une fleur à sa femme. Joshua se souleva légèrement pour attraper son porte feuille dans la poche arrière de son jean et demanda le tarif à l'homme qui lui avait mis ses roses sous le nez pour qu'il puisse choisir. Il en prit une blanche entre ses doigts et tendit un billet à l'homme qui commençait sans doute à se demander comment il trouverait assez de monnaie pour lui rendre la différence. Il observait la jeune femme, restant on ne peut plus sérieux si ce n'était ce léger rictus au coin de ses lèvres alors qu'il cassait la tige de la fleur et en retirait les épines.

Ne cherchez pas la monnaie, il y a assez pour toutes vos fleurs, non ? Lança t-il au marchand qui fut aussi surpris que ravi. Joshua se redressa alors légèrement, se penchant au-dessus de la table pour glisser la rose dans les cheveux de la jeune femme. Une rose blanche, symbole de pureté qui ne ferait que ressortir la beauté de son métissage.

Tu sais bien que rien n'est trop beau pour toi, mon amour.
Dit-il en passant doucement sa main sur sa joue, et là, il eut un air un peu plus amusé. Elle avait tenté de le mettre dans l'embarras ? Si elle voulait jouer à cela, il pouvait lui rendre la pareille sans difficultés. A côté, on pouvait voir la femme taper sur son époux en lui disant de prendre exemple, merde alors, en plus de ça, ils étaient indirectement la cause d'une scène de ménage !

Finalement, je crois que votre vœu a fonctionné mais que cet amour restera malheureusement à sens unique étant donné la façon dont le vendeur m'a regardé.

Il eut un sourire un peu plus franc, sans doute que pendant une seconde, il avait du lui faire peur en commençant cette phrase, mais même s'il ne pouvait nier qu'elle ne le laissait pas indifférent, parler d'amour était tout de même fort en cet instant.




Pando
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/ En ligne

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2327
¤ POINTS : 89
¤ MULTIS : Charlie - Ivana - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada.


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Sam 4 Aoû - 18:02


 
Mais qui es-tu donc ?  •  Joanne ft. Joshua

Joanne n’était en effet pas trop du style à s’aventurer dans la jungle au milieu des centaines d’araignées et animaux sauvages. Elle était courageuse, mais elle avait ses limites. Aussi, elle n’avait pu s’empêcher de rire aux propos de Joshua. - Je suis allée en Australie aussi. Les pays chaud, ça me change du Canada. Mais en ce moment, c’est l’Europe en effet. J’étais quelques jours en Espagne avant d’arriver en Italie. Avait-elle répondu en souriant. Ce qui était vrai. Elle aimait sentir la chaleur sur sa peau. Joshua, quant à lui, était d’origine anglais. Le voilà l’accent ! L’Angleterre était l’une de ses prochaines destinations, lorsqu’elle quitterait l’Italie. Mais d’abord la France. Oui, c’est qu’elle avait tout un programme qu’elle tentait de suivre, plus ou moins, selon ses envies et rencontres. Mais jamais elle ne restait bien longtemps, ne voulant pas trop s’attacher. Jusqu’au jour où elle sentirait que l’endroit serait le bon pour y rester. Au moins, elle pourrait certainement lui poser des questions sur l’Angleterre, les régions à éviter et les villes à visiter en priorité. Pourtant, elle avait déjà été en Irlande et en Écosse, mais jamais directement en Angleterre. À croire qu’elle sentait que cette destination serait certainement la dernière. Et puis c’était sympa de rencontrer quelqu’un qui avait beaucoup voyagé. De ce qu’elle pouvait sentir de lui, Joanne avait l’impression qu’il était un vieux loup déjà, du moins qu’il avait un beau vécu derrière lui. Il avait dû en voir des choses dans sa vie. En tout cas, s’il était en Italie, c’était pour le boulot, ce qui n’avait visiblement rien d’amusant. Étonnamment, Joanne trouva ça dommage, se disant qu’elle ne le reverrait peut-être pas ou pas beaucoup.

- Faudra que je vous pose des questions sur l’Angleterre alors avait-elle répondu juste avant l’arrivée du vendeur de fleurs.

Joanne savait mentir. C’était évident. Mais elle aimait surtout rire et s’amuser. À ses yeux, le rire était la réponse à tous les maux, au même titre que l’amour que l’on pouvait apporter aux autres. Et puis elle était joueuse. C’était peut-être un peu risqué avec un parfait inconnu, mais Joanne estimait que la vie était bien trop courte, pour une humaine en tout cas, et qu’elle méritait d’être vécue pleinement. La bouche cachée derrière sa main, Joanne se mordillait la lèvre pour ne pas rire. En réalité, elle ne s’était pas non plus attendue à ce qui allait se passer. Alors que près d’eux, un couple se disputait parce que Monsieur avait refusé d’acheter une rose à sa femme, Joshua attrapa son porte-feuille. Il prit d’abord une belle rose blanche en main, sous les yeux écarquillé de Joanne, avant de tendre un billet bien trop gros pour une seule rose. Joshua semblait tellement sérieux à cet instant… Et lorsqu’il annonça qu’il prenait tout le bouquet, Joanne resta bouche-bée. Et alors il se redressa au-dessus de la table et glissa la rose dans les cheveux de la Chamane, dont le regard resta planté dans le sien. Suspendue à ses lèvres, elle ne trouva pas les mots pour répondre et se rendit compte alors qu’elle rougissait lorsque la main chaude vint caresser sa joue.

- Merci murmura-t-elle du bout des lèvres, alors que le couple s’engueulait toujours plus fort, finissant par la faire rire. Elle avait l’air bien là, avec son bouquet de roses blanches qu’elle attrapa pour les sentir. Elles étaient sublimes. Lorsqu’elle releva les yeux aux mots du loup, elle se mit à rire.

- Alors là… Je dois m’incliner. JAMAIS je ne me serai attendue à ça. Elles sont sublimes, merci beaucoup. Ça fait bien longtemps qu’on ne m’a pas offert de fleurs. C’est… Complètement fou ! Et la belle se redressa à son tour, venant déposer un baiser sur la joue du loup. - Pour ça je vais te devoir un verre ou je ne sais quoi. Vraiment. C’est juste … Voilà quoi.

Oui, Joanne en perdait ses mots tant elle était étonnée, choquée ou touchée, elle n’aurait su le dire. Il y avait quelque chose chez cet homme qui lui inspirait confiance. Il y avait chez ce loup un quelque chose qu’elle n’aurait pu définir… Quelque chose d’agréable. Et puis ces fleurs étaient sublimes. Jamais il n’aurait été obligé d’acheter le bouquet entier ! Heureusement, les fleurs étaient protégées par de petits tubes remplis d’eau, ce qui les empêcheraient de faner le temps qu’elle rentre chez elle. Joanne n’en revenait toujours pas, contemplant le bouquet. Oui, il lui en fallait peu pour être heureuse. Après une gorgée de coca, elle reprit la parole.

- Donc, toi aussi tu as beaucoup voyagé ? J’aimerais beaucoup entendre tes aventures. Ma prochaine destination après l’Italie, ce sera la France, puis l’Angleterre. J’étais en Écosse, en Irlande, mais jamais là-bas. Y a des bières là-bas… Pffff un truc de fou ! Enfin bref, l’Angleterre donc. Londres… C’est cliché mais c’est limite obligatoire, je crois.Tu as des conseils à me donner ? Des villes à voir ou à éviter ? Je parle beaucoup non ? C’est un défaut parfois…

Elle se mordilla la lèvre inférieure, un peu gênée pour le coup. C’était fou comme elle se sentait à l’aise au fond. Il faudrait qu’elle pense à remercier la vieille Chamane de l’avoir poussée à se rendre au pied de cette fontaine. Non pas qu’elle pensait y trouver l’amour loin de là, mais cette rencontre du destin lui plaisait plutôt bien. Même si Joanne restait toujours méfiante, elle savait se défendre. Elle savait aussi profiter de chacun instant présent, les savourer comme s’ils étaient les derniers. Et cet instant-là, avec l’odeur des roses pour chatouiller ses sens, lui plaisait beaucoup. Surtout que Joshua était bel homme. Loin de son style habituel aux cheveux longs, à la barbe de plusieurs semaines et aux nombreux tatouages. Mais il était beau. Et ça, ça ne pouvait la laisser indifférente.

L.



Running with the wolves
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes. • lilie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Joshua S. Reon

avatar

Et Fratres Luminis • Loup-Garou



¤ AVATAR : Théo James
¤ CRÉDITS : Wiise - Tag - Nightblood - Lilie
¤ MESSAGES : 279
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Oriana
¤ AGE : Physique 33 ans, réel 507 ans
¤ ZONE LIBRE : Joshua a été transformé en loup-garou par la femme qu'il aimait au début du XVIème siècle.
Il a vécu près de 400 ans avec elle, ils ont eu des enfants mais un groupe de vampires est venu les attaquer, il est le seul à s'en être sorti. Depuis, il voue une haine sans bornes aux vampires et ne désire que se venger.
Il a un tatouage dans le creux de son avant bras gauche avec les prénoms de sa femme et ses enfants entrelacés pour ne jamais oublier pourquoi il se bat.
Il fait partie des EFL mais ne suit pas tous leurs codes à la lettre (il aime un peu trop l'alcool et il lui arrive parfois de se laisser aller au péché de luxure) cependant c'est un bon combattant.




¤ GROUPE : Et fratres Luminis
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/07/2018


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Mer 8 Aoû - 13:58

Joanne &
Joshua

Mais qui es-tu donc ?


Rome, 2015.

L'Australie, une terre unique qu'il avait eu l'occasion de découvrir et le jeune homme eut un petit sourire à l'idée que cette "grande aventurière" qu'il avait à ses côtés était allée dans ce pays où grouillaient toutes sortes de bestioles dégueulasses...Enfin, rien ne l'était autant qu'un vampire mais il se demandait bien comment elle avait ou aurait réagi si elle s'était retrouvée face à une araignée aussi grande que sa main ? Cette pensée fut rapidement balayée par la suite de leur conversation, à présent, elle visitait l'Europe et Joshua avait eu un véritable faible pour l'Espagne, le pays, ses couleurs, l'ambiance. Il y était allé à plusieurs reprises avec sa meute à l'époque et ils s'y étaient bien amusés. Depuis, il n'était pas retourné là bas, en général, il évitait les lieux qui pouvaient le renvoyer de trop à son passé. Il avait du vécu, et tout était loin d'être beau...Il gardait surtout un mauvais souvenir de l'Amérique du Nord, et lui faire remettre les pieds là bas était mission impossible, à moins qu'il n'y trouve ce qu'il cherchait depuis des décennies à présent...Ils s'étaient installés à une terrasse, profitant de cette après-midi ensoleillée. Il était bien rare que Joshua aborde quelqu'un de la sorte, en réalité, il n'avait jamais du le faire à part juste pour découvrir la personne mais plutôt pour avoir des informations. Oh bien sûr, il ne fallait pas s'imaginer qu'il n'y avait pas une arrière pensée en allant vers elle, mais il avait été réellement surpris lorsqu'il l'avait vue et il avait eu besoin d'en avoir le cœur net. Lorsqu'elle lui avait dit n'avoir aucun lien avec celle à laquelle il pensait, il aurait pu laisser tomber et partir sans chercher plus loin, comme il le faisait souvent, mais il avait poussé la curiosité plus loin et puis, la jeune femme ayant le contact facile, il était assez aisé de parler avec elle, même pour lui qui n'était pas un grand bavard. Elle avait évoqué l'Angleterre, s'apprêtant à lui poser des questions lorsqu'un vendeur vint à eux avec des roses. La jeune femme le surprit alors en jouant la comédie, comme s'ils étaient un couple. Joshua ne manqua alors pas de rebondir dessus, s'amusant de la gêne que cela engendrait et de la crise qu'il entendait à quelques mètres d'eux.

Et je n'en ai plus offert depuis bien longtemps, alors il faut croire que oui, c'est sans doute un coup de folie, mais j'ai eu le sentiment de me faire défier... Cela dit, le blanc te va à ravir.

Cela l'amusait assez, de la voir aussi perturbée qu'il avait pu l'être quelques minutes plus tôt, sans doute ne s'était-elle pas attendue à cela, et encore moins en voyant son air sérieux en prenant la rose qu'il avait défaite de ses épines. Oui, il avait pris cela comme un défi, et si elle voulait jouer à ce genre de choses, pour sûr qu'il pouvait aller loin, au final, il n'était pas sûr que ce soit lui qui soit le plus "gêné" des deux, après tout, en cinq cent ans, il avait eu le temps d'avoir des situations embarrassantes dans sa vie alors maintenant il en fallait un peu plus pour le troubler. La jeune femme en perdait ses mots et lui, il s'en amusait. Lorsqu'elle se leva pour l'embrasser, il en fut assez surpris, elle avait cette spontanéité et cette fraicheur qu'il avait rarement l'habitude de côtoyer. Il la regardait, avec ce léger sourire au coin des lèvres, s'amusant de la gêne qu'il avait occasionnée chez la jeune femme en lui offrant ces fleurs, elle se mit d'ailleurs à parler de voyages, semblant ne plus parvenir à s'arrêter tandis qu'il tirait sur sa cigarette. Lorsqu'elle fit elle-même la remarque qu'elle parlait beaucoup, un sourire un peu plus franc étira ses lèvres avant qu'il ne lui réponde, bien tenté de lui balancer qu'il ne s'attendait pas à la troubler autant mais... Il allait se tenir un peu et éviter de la mettre encore plus dans l'embarras, non ?

Londres...Il y a beaucoup à voir, tout dépend ce que tu cherches. Tu n'auras pas la beauté des vastes plaines d'Irlande ni l'accueil que l'on fait dans leurs pubs. Les Anglais sont beaucoup moins croyants et superstitieux que leurs voisins concernant les mythes et légendes, mais si tu veux jouer les touristes pour visiter des parcs et des monuments, oui, c'est le bon endroit. Rien ne peut être comparé aux châteaux de la Loire mais il existe quelques belles choses à voir, des monuments assez surprenant. Il y a des city tour qui proposent des journées pour faire les choses les plus "importantes" et connues de la ville, mais ça dépend ce que tu cherches, je te conseillerais de sortir des sentiers battus, c'est souvent plus agréable, selon moi. Je te conseille l'Eltham Palace, de monter le haut de la tour The Shard tu auras une vue imprenable, le parc de Primrose Hill ou même une balade dans la forêt d'Epping, je vis à côté, j'y suis sans arrêt.

Il s'était enfin arrêté, prenant une gorgée de sa bière, merde c'était vraiment Joshua Reon qui avait parlé autant ? Lui qui avait du mal à sortir trois mots, même chez les EFL, à part pour traiter Danner de vieux con ou rembarrer ce gosse si suffisant qu'était Declan Finnigan ? Soit le soleil lui tapait bien sur la tête, soit l'air de l'Italie arrivait à le détendre ! A moins que ce ne soit la personne qu'il avait, en cet instant, face à lui ?...



Pando
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/ En ligne

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2327
¤ POINTS : 89
¤ MULTIS : Charlie - Ivana - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada.


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Mer 8 Aoû - 20:43


 
Mais qui es-tu donc ?  •  Joanne ft. Joshua

Joanne se sentait à l’aise. Il fallait avouer qu’en compagnie de loups, les choses étaient naturellement plus simples. Mais certain(e)s restaient des gros cons qui ne méritaient pas qu’on s’arrête sur eux. Joshua, lui, semblait un peu différent, venu d’une autre époque où l’on ne draguait pas, mais où l’on faisait la cour. C’était un peu comme ça qu’elle l’imaginait et elle sentait bien qu’il n’était pas un petit jeunot. Quoi qu’il en soit, il n’était pas respectueux et s’amusait avec Joanne et sa bonne humeur. C’était plutôt un bon début. Mais un début de quoi ? Joanne n’en n’avait aucune idée. Mais pourquoi se poser de questions ? Elle était de ceux qui pensait que le destin ne faisait pas les choses pour rien ; que chaque rencontre avait une raison d’être. Et puis, si elle parlait beaucoup, Joshua se mit lui aussi à parler. Londres, destination prévue au programme, ville où Joshua vivait. Avec un peu de chance, ils s’y retrouveraient peut-être ? Allez savoir. En attend, il lui donna son avis sur la ville et les choses à faire. Mais surtout, il lui donna quelques conseils pour sortir des sentiers touristiques, pour se perdre un peu et voir autre chose. En réalité, Joanne était suspendue aux lèvres du loup, sa paille coincée entre les dents sans boire. Elle aimait entendre les gens parler, elle aimait partager avec eux. Alors elle nota mentalement les conseils de Joshua, se promettant de faire un tour par les endroits qu’il venait de citer. En réalité, une fois installée à Londres, Joanne n’aura rien fait de tout cela… Mais en attendant, elle y croyait dur comme fer.

- J’aime bien faire des choses pas touristiques, me perdre dans les rues, découvrir des choses qu’on ne voit pas ailleurs, ni dans les guides. Alors je n’hésiterai pas une seule seconde à visiter ces endroits. Parce que ça donne envie dit-elle avant de boire une gorgée de sa boisson. Et puis clairement, j’adore les mythes et les légendes, j’avoue chercher toujours un peu de ça dans mes voyages. Je viens d’une lointaine tribu indienne comme je te l’ai dit, du coup j’ai été bercée par les légendes. Alors j’aime m’imprégner des folklores, des légendes des pays ou villes que je visite. Une façon de faire du tourisme aussi.

Le loup et la Chamane continuèrent à parler, encore, sans voir le temps passer. Joanne raconta ses aventures australienne, la beauté de la grande barrière de Corail ou encore fameux Karijini National park. Ensemble, ils riaient, s’amusait et Joanne se sentait toujours aussi bien. Lorsqu’elle vu l’heure déjà avancée, elle se rappela qu’elle était invitée à dîner chez la vieille Chamane.

- Il faut vraiment que j’y aille. Je suis invitée à dîner ce soir, par une vieille dame très à cheval sur les horaires. Je … j’aimerais beaucoup te revoir dit-elle en souriant, sans réels sous-entendus dans ses mots. La jeune femme déchira un bout de la nappe en papier et y écrivit l’adresse où elle était logée ainsi que son numéro de téléphone. Si jamais tu n’as rien à faire demain, je t’invite à déjeuner… Bien évidemment, tu n’es pas obligé d’accepter. Même si j’espère que tu accepteras… En tout cas, tu sais où me trouver. Joanne termina son verre et laissa un billet pour la seconde consommation. Lorsqu’elle se redressa, elle déposa un nouveau un baiser sur la joue du loup, se sentant bien petite à ses côtés. Ses fleurs sous le bras, elle le remercia une nouvelle fois. À bientôt j’espère.

Un dernier sourire, et Joanne s’éclipsa dans la masse de touriste. Le soir même, Lucia la vieille Chamane, fut heureuse d’entendre les aventures de la jeune Sorcière, lui prédisant de bien beaux moments avec ce loup dont elle ignorait tout. Durant la nuit, Joanne rêva de Joshua et des roses blanches qui trempaient dans un vase dans la pièce à vivre. Le lendemain, la jeune femme alla faire quelques courses entre deux promenades dans les rues autour de chez elle. Un peu de ménage, une bonne douche, et elle se lança dans la préparation du déjeuner. Elle n’avait pas donné d’heure à Joshua et n’avait pas de nouvelles. Peut-être ne viendrait-il pas… Isha, son hibou, râla dans un coin de l’appartement. - Arrête de faire le jaloux ! Dit-elle, alors que l’animal vexé s’envola par la fenêtre.

Pieds nus, un peu de musique en bruit de fond, Joanne se dandinait en préparant les ingrédients pour l’entrée. Au menu, une salade au chèvre chaud et des tagliatelles carbonara. Joanne adorait ça alors autant se faire plaisir. Pour faire passer le léger stress qu’elle éprouvait, elle sirotait un petit verre de vin blanc.

L.



Running with the wolves
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes. • lilie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Joshua S. Reon

avatar

Et Fratres Luminis • Loup-Garou



¤ AVATAR : Théo James
¤ CRÉDITS : Wiise - Tag - Nightblood - Lilie
¤ MESSAGES : 279
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Oriana
¤ AGE : Physique 33 ans, réel 507 ans
¤ ZONE LIBRE : Joshua a été transformé en loup-garou par la femme qu'il aimait au début du XVIème siècle.
Il a vécu près de 400 ans avec elle, ils ont eu des enfants mais un groupe de vampires est venu les attaquer, il est le seul à s'en être sorti. Depuis, il voue une haine sans bornes aux vampires et ne désire que se venger.
Il a un tatouage dans le creux de son avant bras gauche avec les prénoms de sa femme et ses enfants entrelacés pour ne jamais oublier pourquoi il se bat.
Il fait partie des EFL mais ne suit pas tous leurs codes à la lettre (il aime un peu trop l'alcool et il lui arrive parfois de se laisser aller au péché de luxure) cependant c'est un bon combattant.




¤ GROUPE : Et fratres Luminis
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/07/2018


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Jeu 9 Aoû - 13:55

Joanne &
Joshua

Mais qui es-tu donc ?


Rome, 2015.

Il avait passé une après-midi agréable, la première depuis...Depuis quand au juste ? Il n'était même pas sûr de s'en souvenir. Il faut dire qu'il ne se souvenait pas non plus de la dernière fois où il avait été vraiment sympa avec quelqu'un et où il avait souri sans avoir l'air d'un prédateur ou de se foutre de la gueule de la personne en face. Le temps était passé vite, et la chaman avait pris congé après qu'ils aient parlé de voyages et qu'il lui ai indiqué quelques lieux à visiter, des endroits où il avait lui même de bons souvenirs ou qui l'avaient surpris. Pour sûr qu'en cinq cent ans, il avait eu le temps de découvrir le monde, même si celui-ci n'avait plus le même attrait depuis quelques décennies. Et puis elle était partie...Mais avant de le quitter, elle lui avait laissé un message avec son adresse et son numéro de téléphone. Il était un peu surpris qu'elle les lui donne et lui propose une invitation à déjeuner le lendemain. Il avait légèrement souri, lui disant qu'il la recontacterait. Seulement...Allait-il réellement le faire ? Sur le coup, par instinct, il s'était dit que oui, mais il parait que la nuit portait conseil...

Sauf que le lendemain matin, il ne savait toujours pas quoi faire. Le papier dans la main, il se demandait s'il devait la recontacter ou juste disparaitre. ça te coûte quoi ? C'est juste un déjeuner, tu ne vas pas l'épouser ! - Oui mais en attendant, qu'est ce qui t'a attiré à elle, hein ? Tu ne peux pas nier qu'il y a un truc bizarre ! - Les coïncidences sont quand même étranges, et tu accroches bien avec elle, non ? - Et si ça va plus loin ? Tu vas faire quoi ? Tu vas prendre ce risque là ? Et si ça recommence ? Tu ferais mieux de partir et laisser tomber, ce n'est pas Elle   Putain de conscience ! Lui qui était si jean foutiste, pourquoi se posait-il donc tant de questions ? Était-ce si compliqué de savoir s'il avait envie de la revoir ? En fait..C'était sans doute la seule question dont la réponse était évidente. C'étaient les possibles répercussions derrière qui lui faisaient peur. Cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas préoccupé de savoir ce que lui réservait l'avenir, il n'était plus attaché à grand monde hormis le jeune Milo, il avait quelques connaissances, n'étant pas capable de parler d'amitié même si c'était le cas, qu'il appréciait bien malgré le fait qu'il ne soit pas foutu de le montrer, mais il ne s'était plus attaché à personne comme il avait pu le faire par le passé.

La matinée avançait, il était allé courir comme chaque matin avant de prendre sa douche, se demandant ce qu'il devait faire et puis...Il prit son téléphone et composa un message : ça tient toujours pour ce midi ? Il était resté devant son message pendant quelques instants, hésitant à appuyer sur le bouton "envoyer" mais finalement, il le fit. Il ne pouvait plus reculer, à moins de sortir une excuse bidon de dernière minute, mais il n'était pas du genre à se défiler.

Non mais je suis trop con...


C'est là qu'il réalisa que si lui avait son numéro, elle, elle n'avait pas le sien, et il n'avait même pas signé son message...Bon, après, elle ne devait pas avoir invité trente six personnes, n'est ce pas ? C'est alors qu'il reçut un message de confirmation et il eut un petit sourire. Bon...Il n'y avait plus qu'à trouver où était son appartement. Il connaissait assez bien Rome pour y être venu de nombreuses fois et c'est sans trop de difficultés qu'il trouva le bâtiment en question. Il releva les yeux vers les étages, cherchant s'il pouvait la distinguer par l'une des fenêtres. Merde, dans quoi est-ce qu'il était en train de s'embarquer ? Il avait beau avoir cinq cent années d'existence, il avait toujours autant d'incertitudes, il était des choses que même l'expérience ne changeait jamais. Il finit par sonner à l'interphone, attendant qu'elle vienne lui ouvrir. Il aurait cru que le trouble de la veille, lorsqu'il l'avait rencontrée, se serait dissipé, mais lorsqu'elle ouvrit la porte il du bien se résoudre et accepter que ce ne soit pas le cas.

Salut Joanne.

Alors qu'il s'avançait pour aller vers elle, il trébucha sur le seuil de porte et se prit une belle gamelle. Il se retrouva à quatre pattes devant elle sans comprendre ce qu'il lui arrivait, un comble pour un loup. Autant dire qu'il fit une entrée remarquée et que ses réflexes semblaient l'avoir abandonné depuis qu'il l'avait rencontrée ! Il se releva aussi vite, l'air de rien, esquissant un petit sourire alors qu'il se frottait les mains pour s'épousseter. Faisant comme si de rien n'était, il releva la tête et lui demanda :

Tu vas bien ?

Il fallait croire qu'elle le troublait plus encore qu'il ne l'imaginait, en général, il tenait bien sur ses jambes, il avait de bons réflexes... Et là, il s'était bien ridiculisé ! Mieux valait le prendre avec le sourire, après tout, il avait connu bien pire et il n'en était pas mort.








Pando
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/ En ligne

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2327
¤ POINTS : 89
¤ MULTIS : Charlie - Ivana - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada.


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Jeu 9 Aoû - 18:10


 
Mais qui es-tu donc ?  •  Joanne ft. Joshua

Alors qu’elle se dandinait en coupant ses tomates, Joanne reçu un sms. Bien qu’elle ne connaissait pas le numéro, elle savait qu’il ne pouvait que provenir de Joshua. Après tout, il n’y avait que lui qu’elle avait invité à déjeuner. Son sourire s’agrandit lorsqu’elle lui répondit : Je prépare déjà le repas. Évidemment Wink Elle était ravie. Nerveuse, mais ravie. Bien évidemment que, depuis le départ de Yuma, elle avait connu d’autres hommes, d’autres femmes aussi. Mais pas des tonnes. Joanne n’était pas le genre de femme à sortir dans un bar pour draguer dans le but de s’envoyer en l’air. Non. Avec elle, les choses se faisaient naturellement. Rien de forcé. Rien de prémédité. Elle était de ceux qui nourrissait son âme à travers les autres. Elle aimait les personnes à la tête bien faite, aux mots agréables, aux expériences fascinantes. Elle ne se retrouvait pas dans cette ‘jeunesse’ qui couchait sans émotions, en sachant tout juste le prénom de leur partenaire. Oui, c’était peut-être un peu vieux-jeu ou romantique, bien qu’elle n’avait nullement l’impression de l’être. Et puis, de toute façon, Joanne ne voulait pas s’attacher. Tomber amoureuse ? Certainement pas. Son cœur ne se remettait toujours pas de sa séparation d’avoir Yuma et semblait d’ailleurs toujours lui appartenir un peu. Mais ce n’était pas à lui qu’elle pensait en préparant ce déjeuner, en décortiquant quelques crevettes pour l’apéritif. Non, c’était à Joshua qu’elle pensait. Après lui avoir proposé ce déjeuner, elle avait regretté un peu, se posant pas mal de questions et se traitant de folle. Mais Lucia l’avait remise en confiance. Après tout, qu’avait-elle à perdre ? Rien. Donc, pas de regrets à avoir.

Alors qu’elle vidait son verre de vin, la sonnerie de l’interphone résonna. Un dernier coup d’œil au miroir et Joanne alla ouvrir, pieds nus, jeans, débardeur blanc. Elle était d’un naturel décontracté, ne cherchait pas à plaire, à séduire ou à être quelqu’un qu’elle n’était pas.

- Hey, salut !

Elle souriait, presque bêtement, lorsqu’elle l’invita à entrer. Et là, ce fut le drame. Sous ses yeux, Joshua s’étala, de tout son long, se retrouvant à quatre pattes sous ses yeux. Joanne hésitait entre rire et s’inquiéter. Mais elle préféra ne rien dire, voyant la gêne dans le regard du loup lorsqu’il se releva. Elle se contenta donc de lui sourire et de fermer la porte derrière lui.

- Oui ça va merci. Et toi ? Entre, je t’en prie. Fais comme chez-toi ! Bienvenue dans mon humble demeure temporaire dit-elle en écartant les bras de manière théâtrale. Sur la table de la partie ‘salle à manger’ trônait le beau bouquet composé des roses offertes par Joshua la veille. Je peux t’offrir un truc à boire ? J’ai de la bière, du vin blanc … Du whisky aussi. Ne va pas croire que je suis alcoolique hein, mais j’aime bien de temps en temps. Enfin … j’ai aussi du sans alcool, si jamais ton loup est déjà bourré...

Elle souriait, taquinait et montrait clairement qu’elle savait ce qu’il était. En bonne maîtresse de maison, Joanne servit Joshua avant de se resservir un verre de vin blanc. Elle l’invita à s’installer à table pendant qu’elle terminait de préparer l’apéritif.

- On va mettre les choses à plat tout de suite, c’est plus simple et ça évite les doutes et les sous-entendus. Tu es un loup-garou et je suis une Sorcière. Une Chamane pour être précise. Je n’ai actuellement pas de meute. Elle a été assassinée il y a quatre ans. Donc hier je t’ai un peu menti en te disant que j’avais quitté une vie qui ne me plaisait pas. Disons que … c’est plus simple de raconter ce genre de choses plutôt que de dire la vérité à quelqu’un qu’on est pas sûr de revoir. Levant son verre pour trinquer, elle ajouta, Mais comme j’ai décidé de te revoir, je préfère te dire la vérité. Bien... Maintenant que tout ça est dit … le menu : une salade au chèvre chaud et des tagliatelles carbonara en dessert … un tiramisu. Celui il n’est pas fait maison, désolée...

Décontractée, Joanne servit l’apéritif. Saucisson du pays, crevettes, chips, olives, bref, un peu de tout, même du fromage, histoire de caler un peu la faim. Et puis elle savait que les loups étaient des goinfres, elle avait suffisamment vécu avec pour le savoir. Avec tout ça, Joanne invita Joshua à s’installer sur le canapé, débarrassant la petite table basse pour y déposer le plateau apéritif. La jeune femme n’avait pas peur de dire qui elle était et ce qu’elle était. Entre surnaturel, ils pouvaient se faire confiance. Et puis en tant que Chamane, elle comprenait les loups.

- Alors toi, le boulot ? Pas trop pénible ? Tu travailles dans quoi du coup ? Oui, Joanne était curieuse. Et gourmande aussi, si bien qu’elle engouffra déjà plusieurs chips dans sa bouche. Pardon, je ne suis définitivement pas sortable. La faute aux loups ! Je mange presque autant que vous. Après je dois redoubler d’efforts pour ne pas trop grossir. Joanne, toujours naturelle. Elle semblait si à l’aise aux côtés de Joshua alors qu’en fait… Désolée, tu me rends un peu nerveuse...

C’est qu’il était bel homme et avait un charisme, certainement lié à l’âge, qui enveloppait la pièce, une aura agréable, même s’il ne semblait pas être Alpha. Joanne aimait la bestialité des loups et celui-ci en dégageait. Cela faisait un moment qu’elle ne s’était pas sentie si à l’aise en compagnie d’un homme. Il y en avait eu d’autres avant lui, bien évidemment. Mais Joshua avait un quelque chose de mystérieux, ou quelque chose comme ça, qui plaisait à la Chamane. Elle espérait juste ne pas trop passer pour une folle à ses côtés.

L.



Running with the wolves
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes. • lilie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Joshua S. Reon

avatar

Et Fratres Luminis • Loup-Garou



¤ AVATAR : Théo James
¤ CRÉDITS : Wiise - Tag - Nightblood - Lilie
¤ MESSAGES : 279
¤ POINTS : 12
¤ MULTIS : Oriana
¤ AGE : Physique 33 ans, réel 507 ans
¤ ZONE LIBRE : Joshua a été transformé en loup-garou par la femme qu'il aimait au début du XVIème siècle.
Il a vécu près de 400 ans avec elle, ils ont eu des enfants mais un groupe de vampires est venu les attaquer, il est le seul à s'en être sorti. Depuis, il voue une haine sans bornes aux vampires et ne désire que se venger.
Il a un tatouage dans le creux de son avant bras gauche avec les prénoms de sa femme et ses enfants entrelacés pour ne jamais oublier pourquoi il se bat.
Il fait partie des EFL mais ne suit pas tous leurs codes à la lettre (il aime un peu trop l'alcool et il lui arrive parfois de se laisser aller au péché de luxure) cependant c'est un bon combattant.




¤ GROUPE : Et fratres Luminis
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 30/07/2018


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Dim 12 Aoû - 19:22

Joanne &
Joshua

Mais qui es-tu donc ?


Rome, 2015.

L'art et  la manière de faire son entrée... Il s'était pris les pieds dans la barre de seuil et s'était étalé devant elle...Décidément ! Déjà que la veille il avait été à deux doigts de bredouiller et qu'il n'avait pas réussi à la rattraper avant qu'elle ne chute lorsqu'elle s'était fait bousculer, voilà que maintenant, c'était lui qui se ramassait ! Il fallait croire qu'elle le troublait plus qu'il n'acceptait de le montrer car la maladresse n'était pas de ses défauts, au contraire, il avait de bons réflexes...En général. Il avait légèrement souri, la remerciant mentalement de ne rien dire sur cet épisode fâcheux pour son amour propre. Il pénétra chez elle lorsqu'elle l'y invita et s'avança, découvrant peu à peu l'appartement et le petit salon où elle avait déposé les fleurs qu'il lui avait achetées la veille. Quand il y repensait...Quelle folie l'avait pris pour faire un truc pareil ? Le soleil italien avait vraiment du cogner vachement fort ! Elle lui proposait un verre mais alors qu'il allait lui répondre, il buta sur ses derniers mots.

Q...Quoi ?

Son loup n'était pas bourré mais troublé ! C'était pour ça qu'il se comportait si "bizarrement" avec elle et qu'il s'était ramassé. Il tenta de reprendre contenance et de répondre comme si de rien n'était, mais il s'interrogeait grandement. Expression canadienne ? C'eut été surprenant ! Et surtout une étrange coïncidence !

La même chose que tu as prise.


Il l'avait suivie, allant s'asseoir en se demandant ce qu'il devait en penser. Elle semblait savoir ce qu'il était, mais lui l'aurait senti si elle était une louve, alors quoi ?...Il était en pleines interrogations lorsqu'elle reprit la parole et ses mots lui firent doucement froncer les sourcils. Et là, elle lui balança cash qu'elle savait ce qu'il était, mais ce n'était pas tout, elle aussi était une surnaturelle, une chamane...Mais alors, elle avait du remarquer immédiatement ce qu'il était...Elle lui avoua que sa meute avait été décimée avant de parler du déjeuner qu'elle avait préparé, passant de l'un à l'autre avec une aisance déconcertante.

J'avoue que je suis surpris, et encore plus de la façon que tu as de m'annoncer ça. Je suis désolé pour ta meute...Les vampires j'imagine.

Il ne pouvait que comprendre la douleur que cela pouvait être même si, le concernant, ce n'était pas toute sa meute qui avait été décimée mais les trois personnes les plus importantes à ses yeux. Pour lui, évidemment que ça ne pouvait être que des vampires. Ces créatures immondes ne passaient leur temps qu'à faire le mal et autant dire que lorsqu'il en détruisait quelques uns, il était des plus satisfaits. Elle avait rebondi aussitôt sur le menu. Depuis quand n'avait-il pas déjeuné avec quelqu'un ? Il ne savait plus...A part avec John quand ils faisaient des patrouilles, un sandwich à la main, mais un vrai repas, avec une personne qui ne lui tape pas sur les nerfs dès qu'elle ouvre la bouche ? Ça, c'était quelque chose de rare.

Ce sera sans doute parfait.

Il n'était pas très à l'aise, à vrai dire, il n'avait pas l'habitude de ce genre de ...Rendez-vous ? Pouvait-il qualifier cela ainsi ? D'un sens, certainement. Lui, il était de la vieille école et il était toujours un peu surpris lorsqu'une femme venait vers lui ou l'invitait et là, c'était d'autant plus particulier au vu de son apparence approchant tant à celle de feue sa femme, mais cela, bien évidemment, il ne le lui dirait pas. Apparemment, elle avait prévu de quoi manger pour un régiment et Joshua piqua dans les coupelles alors qu'elle lui demandait ce qu'il faisait comme boulot...Encore un sujet sur lequel il ne pouvait pas lui dire la vérité, ou du moins, pas complètement. Comment lui dire qu'il faisait partie d'un groupuscule religieux qui avait pour mission de détruire les vampires ? D'autant qu'ils étaient assez extrémistes dans leurs idées. Alors il répondit simplement, ne mentant pas pour autant si ce n'est par omission.

Je suis dans la sécurité, mais les réunions pompeuses m'ennuient vite, je préfère de loin être sur le terrain. Il parait que j'ai des facilités dans ce domaine. Et toi, que fais-tu quand tu ne voyages pas à travers le monde ?

Il eut un petit sourire, étant donné qu'elle savait ce qu'il était, et qu'elle avait vécu avec une meute, elle savait que les loups étaient plus forts que les humains et concernant les EFL, ils assuraient la sécurité des gens contre les vampires, et son boulot qui lui permettait de vivre était également dans ce cadre, alors...Il avait dit la vérité, ou du moins, une vérité. Il eut un léger rire en la voyant engouffrer une poignée de chips et s'excuser avant d'avouer qu'il la rendait nerveuse, ce qui eut pour effet de lui faire relever légèrement les sourcils.

Alors je vais te faire un aveu, puisque tu sais très bien ce que je suis. Mon loup n'est absolument pas bourré mais il semblerait que ta présence le perturbe d'où...mon manque de réflexes. Ce n'est pas arrivé depuis...Un certain temps.

Oui, appelons cela ainsi. Il la regardait avec un léger sourire, il avait rebondi sur les propos qu'elle même avait tenus un peu plus tôt, sans doute était-ce plus facile de tourner cela à l'humour que de se retrouver à lui expliquer dans quel état il s'était retrouvé en la voyant. C'était une façon pour lui de tenter de la rassurer, de la détendre, après tout...Il était tout aussi troublé qu'elle. Il se mordilla légèrement la lèvre inférieure et finit par lui demander :

Tu comptes rester combien de temps ici ?

Si elle ne restait que quelques jours, il n'aurait sans doute pas le temps d'apprendre à la découvrir et il ne s'imaginait pas à cet instant qu'il s'attacherait à elle bien plus vite qu'il n'aurait pu l'imaginer.


Pando
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/ En ligne

¤ AVATAR : Kat' Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 2327
¤ POINTS : 89
¤ MULTIS : Charlie - Ivana - Vassily - Ashanti
¤ AGE : 29 années se sont écoulées depuis son premier cri.
¤ ZONE LIBRE :
• Son Animal totem est un Hibou nommé Isha. • Son prénom indien est Ashaisha. • Elle est originaire du Canada.


Fiche - LiensSujetsChrono
¤ GROUPE : Membre du Conseil de la Communauté de Londres • Chamane de la Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua Dim 12 Aoû - 22:48


 
Mais qui es-tu donc ?  •  Joanne ft. Joshua

Il fallait l’avouer, Joanne était une femme très spontanée et naturelle. Mentir, elle n’aimait pas ça. Si elle l’avait fait la veille, ce n'était que par … Obligation. Elle le faisait, lorsqu’elle ne pensait pas revoir les gens. Mais elle en avait décidé autrement concernant Josh et il lui fallait donc dire la vérité, pour partir sur de bonnes bases. Au pire, il se vexait, prenait peur ou partait. Mais elle n’aurait rien à vraiment se reprocher. Par chance, malgré la surprise évidente, Joshua resta là, à la regarder. Lorsqu’il évoqua les Vampires, la Chamane se contenta d’acquiescer. Elle ne voulait pas s’étaler sur ce sujet bien trop douloureux. Lorsqu’elle y pensait, la jeune femme voyait encore les corps mutilés, démembrés dans la terre et les feuilles de la grande forêt. Elle entendait encore les esprits pleurer. L’odeur du sang et de la mort chatouillait encore ses sens, alors qu’elle n’était qu’humaine. Jamais elle n’avait vu un tel massacre, une scène si abominable qu’elle en faisait encore des cauchemars. Joanne n’avait toujours pas entièrement fait son deuil et s’en voulait terriblement pour tout ce qui s’était passé. À ses yeux, elle était responsable de la mort de sa meute parce que les Ancêtres et elle étaient en mauvais terme. En réalité, seul l’Alpha, père de Yuma, était responsable, n’ayant pas écouté les nombreuses recommandations et mises en garde de la jeune Chamane. Elle n’était responsable de rien, mais elle ne parvenait pas encore à l’accepter. Il lui faudrait encore de nombreuses années pour ça. Alors non, elle ne s’était pas étendue sur le sujet. Ils n’étaient pas là pour ça, mais pour passer un agréable moment.

Une fois installés et plus à l’aise sur le canapé, Joshua lui parla de son métier. Il était donc dans la sécurité, par étonnant vu son gabarit et plutôt pratique vu ses capacités de loup. Joanne souriait, elle l’imaginait dans ces réunions pompeuses qu’elle-même n’aurait pas pu supporter. Elle aussi, elle aimait être libre.

- En fait, je voyage depuis maintenant… 2012. J’aime faire des petits jobs. En ce moment je travaille dans une bibliothèque. J’aime lire. Je crois que j’aimerais beaucoup avoir une librairie. En réalité je n’ai pas fait de grandes études, ma mère m’a tout appris à la maison.

Joanne avait, en effet, eu une éducation particulière. Elle n’avait pas de vrais diplômes, mais était plus que calée en magie. Le père de Joanne, ainsi que sa mère, furent propriétaire d’une petite boutique, en tant qu’herboriste. Elle avait donc longtemps travaillé à leurs côtés.

Nerveuse, Joanne s’empiffrait de chips et d’autres cochonneries qu’elle leur avait préparé. Il fallait dire qu’elle était gourmande, qu’elle aimait manger et avait la chance d’avoir un métabolisme sympa qui ne lui faisait pas prendre trop de poids. Malgré tout, elle faisait du sport, se rappelant des kilomètres en forêt aux côtés des loups de la meute. Des souvenirs agréables qui s’envolèrent lorsque Joshua lui avoua que son loup semblait être perturbé en sa présence. La belle se mit à sourire, à la fois amusée, troublée, touchée. Pleins de sentiments virent perturber Joanne et firent rougir ses joues. Au moins, elle semblait lui plaire. Plaire au loup était un très bon point, car parfois l’Homme et le Loup pouvaient être en désaccord.

- Oh … Je vois ...

Elle se sentait bête un peu, gênée aussi, glissant une mèche de cheveux derrière son oreille, se rabattant sur son verre de vin pour cacher son trouble. Et puis vint la question. Celle que beaucoup lui posaient. Combien de temps comptait-elle rester...

- Quelques semaines… Quand les villes ne me plaisent pas, je pars rapidement. Mais Rome me plaît, il y a beaucoup de choses à voir ici, à faire. Je ne paie pas le loyer, j’ai tout mon temps. Je partirais, c’est certain, mais impossible de fixer une date. Mais bon … si tu n’es là que pour le boulot j’imagine que tu finiras par partir avant moi non ?

Et quelque part, c’était dommage de ne pas pouvoir faire suffisamment connaissance. Non pas que Joanne envisageait quoi que ce soit, mais Joshua semblait vraiment sympa et elle aimait se faire des connaissances partout où elle allait. Elle n’imaginait seulement pas que leur histoire prendrait plus d’importance que prévu. Pendant que Joshua parlait, Joanne en profita pour remplir à nouveau leurs verres d’alcool. Joshua resta tout aussi vague que Joanne, à croire que ces deux-là avaient des vies bien particulières et instables.

- Je n’invite pas souvent les hommes comme ça chez moi. Je ne voudrais pas passer pour ce que je ne suis pas. Mais on a passé un vrai bon moment hier. dit-elle avant de prendre une bouchée de chips Hier soir j’avais un rendez-vous, avec la vieille Chamane qui m’a accueillit dans sa meute, le temps de mon séjour. Et … elle m’a un peu poussé à aller de l’avant. Parce que je dois bien t’avouer qu’après t’avoir quitté hier, je me suis trouvé complètement dingue. Mais elle m’a dit un truc du genre ‘Joanne, certaines rencontres sont écrites à l’avance, fais moi confiance, tu ne regretteras pas’. C’était un peu… effrayant mais j’ai accepté de la croire.

À cet instant, Joanne fut interrompue par un bruit fracassant à la fenêtre de la cuisine, qui l’effraya l’espace d’un instant.

Mais qu’il est con celui-là !

La jeune femme se releva et alla ouvrir la fenêtre, laissant rentrer un bel hibou blanc, un peu sonné, qui émit un cri un peu strident. L’animal se posa sur le dossier d’une chaise, fixant le loup du regard.

Je te présente Isha, mon animal totem. Il est capricieux, jaloux et possessif. À nouveau, l’animal couina avant d’aller s’abreuver à l’évier que Joanne ouvrit pour lui. Il ne t’aime pas, mais c’est normal, il n’aime pas les hommes qui m’approchent.

Lorsqu’il eut terminé de s’abreuver, l’animal vola vers Joanne, se posant sur sa main, réclamant quelques caresser et baisers de sa Chamane. Doucement, elle glissa ses doigts sur son plumage.

- Nawizi murmura-t-elle en indien, ce qui signifiait ‘jaloux’. Tranquillement, elle laissa l’animal repartir, se rendant certainement dans le grenier pour y dormir. Désolée, depuis que je vis seule, il est encore plus protecteur qu’avant. Il se méfie de ceux qui m’approche, mais… je crois qu’il te fait confiance, sinon il ne serait pas parti. En gros, on a son consentement, dit-elle amusée, en rejoignant le canapé.

L.



Running with the wolves
I walk alone, I'm everything. My ears can hear and my mouth can speak. My spirit talks, I know my soul believes. • lilie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua

Revenir en haut Aller en bas
Mais qui es-tu donc ? - Joanne & Joshua
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là :: Il était une fois-
Sauter vers: