RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Nouveautés les hommes en noirs sont de retour
Soldats d'une unité secrète, qui sont-ils réellement ? Quels sont leurs buts ?
Venez les découvrir !
L'annexe du groupe & les PV's du groupe



Partagez|

A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kahlan Invictus

avatar

Sorcière • Ether



¤ AVATAR : Lily James & Rachel Sparda
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 419
¤ POINTS : 28
¤ MULTIS : Aliana Williams
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Mar 31 Juil - 19:26



A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

S'enfoncer dans la forêt était pour certain un choix dangereux, pour moi c'était un choix salutaire. Après une semaine de travail (bien que j'adorais celui-ci, c'était sa localisation en plein centre ville qui me plaisait moins), j'avais besoin de me ressourcer. Et il n'y avait rien de mieux à mes yeux que la forêt, la nature. J'aimais découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux paysages, de nouvelles plantes. Sentir l'air sur ma peau, les herbes caresser mes mollets ou même sentir Fenrir me pousser à accélérer. Parfois je courais, parfois je marchais, je m'arrêtais même. J'avais un sac avec moi, contenant une gourde et une bouteille d'eau (la première étant plus solide, je prenais toujours cette précaution, même si cela semblait ridicule parfois au vu de l'époque), j'avais aussi des barres hyper-protéinés et quelques Tupperwares pour le cas où je trouverais des plantes utiles. Tout cela dans ma tenue de randonneuse du dimanche : short, débardeur et baskets confortables. J'étais rodée à ces petites sorties, pourtant, elles ne cessaient de m'émerveiller.

La nuit était tombée depuis quelques heures mais je ne m'étais pas arrêtée. La lueur de la lune et l'aide de la nature me suffisaient à avancer. Et je n'avais pas envie d'arrêter mon exploration si vite. Surtout que je longeais un fin ruisseau qui pouvait, comme je l'avais déjà appris plusieurs fois, mené à de vrais trésors de beauté. Je me baissais un instant afin de remplir ma gourde. Et c'est là que j'entendis un grondement anormal venir de ma droite. Je tournais la tête, sans rien apercevoir pour autant. Sans me détourner, je rebouchais la gourde et me relevais. Cela pouvait être un prédateur nocturne, tout autant qu'une maman protectrice ou une créature surnaturelle. Je pouvais gérer certaines choses, d'autres... Un peu moins.

J'entrepris de reprendre ma marche, non sans faire un peu plus attention aux bruits qui m'entouraient quand je l'entendis de nouveau. Cette fois, je fis un arrêt et je me retournais. Le bruit venait de derrière moi, mais toujours sur la droite. Il était plus proche toutefois. Quoi que cela puisse être, cela se rapprochait. Et soudainement, une ombre fut devant, me faisant tomber au sol. Alors que je m'attendais à me faire manger, je pus sentir une langue râpeuse parcourir mon visage, sans compter cette haleine...

« Fenrir ! Tu n'es pas possible ! Tu m'as foutu la trouille de ma vie, gros patapouf ! Je ne suis pas ton jouet. »

Je parlais en le repoussant, mais la moitié de mes paroles était coupée par des rires. Finalement, ce n'était que lui. Je me tenais prudente pour une inutile raison. Je caressais vigoureusement le poil de Fenrir, enfouissant mon visage à l'intérieur pendant que je l'entendais haleter comme un chien heureux. Je ne sais pas ce que je ferais sans ce loup, même si parfois, il me rendait folle. Après encore quelques caresses, je me mis debout et entrepris de me retourner et de reprendre ma marche. Mais encore une fois, les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite...

« Fenrir, la prochaine fois... Oh par les dieux ! Pardon, excusez-moi*, je ne regardais pas où je march... ais. »


Je pris la parole, relevant le regard vers ce grand homme pour me retrouver face à des yeux d'un bleu incroyablement profond. Mais ce qui me fit m'arrêter ce fût le reflet de la lune sur cette peau blafarde. En soit, ce n'était qu'un reflet, rien de bien... extraordinaire. Mais en m'y arrêtant une seconde, en prêtant attention aux poils retroussés de Fenrir et à l'énergie autour de cet homme... Je n'étais pas très forte pour distinguer l'énergie environnante mais à cette distance, c'était difficile d'en manquer la froideur et l'aspect métallique. Un vampire. Oh parfait. J'adore rencontrer des vampires. Surtout sans témoin. Tout va parfaitement bien...

« C'est Fenrir qui vous a attiré ici ? Il est parfois curieux mais je vous assure qu'il n'est pas bon à manger ! Ca ferait trop de poils pour vous ! Et il a encore de belles années à vivre. A moins que vous ne soyez perdu ? Je suis désolée, la ville n'est pas à côté, même avec votre vitesse. Et... Je vais me taire et vous laissez parler peut-être. »


* en gaélique


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
William Corey

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Travis Fimmel
¤ MESSAGES : 186
¤ POINTS : 34
¤ MULTIS : Richard Young
¤ AGE : 35 ans physiquement, mais en réalité il a 432 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche ¤ Liens

Forgeron, il crée principalement des armes pour le clan mais est ouvert à toutes commandes. Il crée des armes depuis plus de 400 ans.
¤ GROUPE : In Tenebris
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Mer 1 Aoû - 11:39




A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

Depuis qu’il était devenu un vampire, William était devenu une créature de la ville. Il était désormais rare qu’il aille parcourir les forêts. Pourquoi le ferait-il ? Ses proies se trouvaient en ville et non au beau milieu des bois. Bien qu’il savait que certains vampires tentaient d’être pacifiques et de vivre en se nourrissant exclusivement d’animaux, il ne lui était jamais venu à l’esprit d’essayer. A vrai dire il trouvait cette idée tout bonnement ridicule. Pourquoi aller s’ennuyer à chasser des animaux ? Leur sang était bien moins nourrissant et savoureux. Et puis ils ne réagissaient pas du tout de la même façon que les humains. Chasser un humain était des plus amusants. Un animal l’était beaucoup moins. Pour lui, un vampire était fait pour boire le sang des créatures auxquelles il appartenait autrefois. Alors quitter la ville était un peu comme synonyme de s’éloigner de son garde-manger et il ne tenait pas à faire un régime.

Pourtant, cette nuit là, il quitta la chaleur ambiante de Londres pour se rendre en forêt. Pourquoi ? Il l’ignorait lui-même. Parfois, l’envie de parcourir les bois le prenait. Il supposait que c’était là de vieux et stupides souvenirs humains qui remontaient à la surface même après tout ce temps. C’était là qu’il était né. C’était là qu’il était mort. C’était là qu’il était devenu celui qu’il était aujourd’hui. Bien évidemment il ne s’agissait pas de la même forêt puisqu’il ne s’agissait même pas du même pays. Mais une forêt était une forêt. Cela lui suffisait. Marchant sans réel but, il s’avançait lentement entres les arbres. Ses oreilles captaient les sons de la forêt, essayant de deviner ce qui l’entourait. Tantôt il entendit les frottements d’un lapin dans les fourrés, tantôt ceux d’un cerf qui frottait ses bois contre l’écorce d’un arbre. Ces bruits étaient tellement différents de ceux de la ville. Au final, c’était assez reposant.

Jusqu’à ce qu’il entende soudainement une exclamation. Curieux, il s’approcha de l’endroit. Même s’il n’était pas à côté, son ouïe lui permettait de capter les sons bien plus facilement qu’une oreille humaine et il sut rapidement quelle direction prendre. Quelqu’un d’autre se trouvait dans la forêt. Une femme vu la voix. Seule ? Elle semblait parler à quelqu’un mais cela importait peu au vampire. Peut-être allait-il pouvoir festoyer ici finalement. Et ici, personne ne pourrait le prendre sur le fait. Ce qui se passait en forêt restait en forêt.

Alors qu’il était tout prêt, il contourna un arbre et fut soudainement percuté dans sa trajectoire. Il s’agissait bien d’une jeune femme, comme il l’avait entendu. William remarqua alors l’être qui l’accompagnait et à qui elle s’était très certainement adressée. Un loup. Et ce dernier ne semblait pas content de le voir. Sans doute le prenait-il pour une menace. Pouvait-on lui donner tort ? Les yeux du vampire rebasculèrent vers la jeune femme qui s’excusait de l’avoir percuté. Il nota que ses excuses avaient été dites en gaélique, le faisant tiquer. Elle n’était pas d’ici visiblement. Ou ses origines venaient en tout cas d’ailleurs. L’hésitation dans la fin de sa phrase lui fit supposer qu’elle avait réalisé quelque chose. Quelque chose de gênant. Avait-elle compris ce qu’il était ? Maintenant qu’il était tout près d’elle, il sentait cette aura magique émaner d’elle. Une sorcière. Cela expliquait pourquoi elle se baladait en pleine nuit dans la forêt. Mais la jeune femme retrouva vite sa verve. Peut-être à cause du stress de la rencontre. Elle se mit à parler, à enchainer, à poser des questions sans attendre de réponses. William la fixait sans rien dire – encore fallut-il qu’il puisse – et attendait qu’elle se taise enfin. Il prit le temps de l’observer pendant ce temps là, ne prêtant pas une attention totale à ce qu’elle disait. C’était une belle jeune femme, comme la plupart des sorcières. Et dieu qu’il les aimait. Celle-ci semblait manquer d’assurance. Le craignait-elle ? Il eut confirmation qu’elle connaissait sa nature et elle se tut enfin. Le vampire la dépassa, ignora le loup qui grondait et s’installa sur une souche d’arbre non loin.

« Irlandaise, hm ? » demanda t-il en gaélique « A vrai dire c’est vos cris qui m’ont attiré ici. » répondit-il en laissant un silence planer, comme s’il sous-entendait quelque chose « Et c’est gentil de vous inquiéter mais je ne suis pas perdu. Enfin peut-être un peu… Je ne cherchais pas à quitter la forêt cependant. Je ne m’attendais pas à avoir de la compagnie. Que faites-vous là ? »

Il avait noté la présence de son sac et de sa tenue plutôt à l’aise pour marcher. Elle ne s’était pas perdue, elle était là volontairement. Mais pourquoi faire ? Puisqu’il savait à présent qu’elle était une sorcière, il supposait que c’était pour récupérer des plantes probablement. Mais il préférait qu’elle le lui révèle d’elle-même. Plissant les yeux, il porta son index replié à ses lèvres dans une expression de réflexion.

« Je n’arrive pas à deviner votre nature exacte… Sorcière de l’éther ? »


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

Sorcière • Ether



¤ AVATAR : Lily James & Rachel Sparda
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 419
¤ POINTS : 28
¤ MULTIS : Aliana Williams
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Jeu 2 Aoû - 19:53



A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

Fenrir m'avait fait un peur bleue, j'avais presque oublié à quel point il pouvait être joueur parfois. Et c'était une erreur, ce gros patapouf savait quand je baissais ma garde et il en profitait à chaque fois. Ceux qui n'avaient plus d'espoir en l'humanité diraient qu'il maintenait mes instincts de survie et de combattante sur le qui-vive, je dirais plutôt qu'il voulait me rendre folle et que je ne l'oublie pas. C'est que ce loup avait un certain besoin d'attention, ou plutôt un besoin certain. A croire que je le négligeais alors qu'il n'en était rien.

Quand je me relevais, je ne m'attendais certainement pas à tomber sur un homme. De une, dans la forêt, il y avait peu de chance de croiser quelqu'un, que ce soit homme ou femme. De deux, il était quand même vraiment grand et imposant, même silencieux. De trois, je pouvais remarquer que c'était un vampire et c'était la première fois que je me trouvais seule avec un vampire. Bon, il y avait Fenrir, mais ça ne comptait pas vraiment. Je veux dire, si, Fenrir compte, mais c'est pas comme s'il pouvait faire la conversation avec le vampire !

D'ailleurs, je prends peut-être un peu trop la parole pour la première fois. C'est habituel chez moi quand je suis mal à l'aise. Et là... Eh bien je le suis. Mais c'est plutôt évident je crois. Et son scan visuel n'aide en rien. Que cherche-t-il ? La meilleure artère ? Des courbes familières ? Des armes ? Ne pas savoir me stressait pas mal, je ne savais pas trop à quoi m'attendre et je me savais en position d'infériorité s'il décidait qu'il ne m'appréciait pas.

La distance qu'il prit en s'asseyant et en prenant le temps de prendre une position confortable me fit reprendre mes esprits et mon calme. C'était... un bon exemple de civilité. Ce qui était contraire à tout ce que j'avais appris des vampires. Et quand il prit la parole, cette fois, il attisa ma curiosité et mon intérêt, me faisant oublier un instant ma prudence. Quelqu'un avec qui parler ma langue natale ? Je ne m'y attendais pas. Surtout qu'il la maîtrisait parfaitement, sans aucun accent dans ses mots. Je l'écoutais parler, ne cherchant pas forcément à l'interrompre jusqu'à sa deuxième question. Et là je pris la parole avec plus d'assurance que la première fois et beaucoup moins de détour.

« Vous avez bien deviné, je suis une irlandaise pure-souche et j'avais envie de visiter mon nouveau chez moi alors j'ai simplement marché. Après c'est aux dieux de décider de ce que je trouve en chemin, que ce soit des plantes, Fenrir... Ou vous apparemment. »


Je lui adressais un léger sourire, en profitant de ma chance pour continuer à parler en gaélique, tout en baissant ma main à travers le pelage de Fenrir pour le rassurer. Il se tenait tendu, pas vraiment prêt à bondir mais il n'en était pas loin en tout cas. Je préférerais éviter qu'il soit blessé dans un combat perdu à l'avance. Notre lien permettait à Fenrir d'être plus fort qu'un loup normal mais face à un vampire ? Il n'y avait aucune chance qu'il puisse gagner.

Ma main marqua un temps d'arrêt à la dernière question du vampire avant que je relève les yeux vers lui pour le voir porter avec grâce une posture réflexive et pourtant nonchalante qui lui allait parfaitement. Je tentais de ne pas laisser paraître ma surprise mais j'étais presque certaine que c'était raté sur ce point. Les vampires étaient capables de différencier nos natures ? A moins que je ne projette inconsciemment ? Pourtant, ce n'était pas dans mes habilités, cette projection... Non, je me posais beaucoup trop de questions et en attendant, ce vampire attendait patiemment, mais peut-être pas pour toujours.

Je me redressais, ne lâchant pas son regard avec mes yeux sombres. J'étais peut-être un livre ouvert mais cette franchise me permettait également de lire facilement dans les autres. Ce serait peut-être un peu plus dur avec lui mais je ne perdais rien à essayer. Et encore moins à essayer de le déstabiliser. Je pris le temps de caresser encore une fois la fourrure de Fenrir, restant détendue, avant de lui répondre à mon tour.

« Vous n'êtes pas comme les autres vampires, n'est-ce pas ? Sans vouloir vous vexer, je suis même sûre que vous êtes assez vieux pour avoir senti ça... Oui, je suis une descendante de famille de l'Ether. Qu'est-ce qui m'a vendu à vos yeux ou vos sens ? »

Descendante oui, mais certainement pas une digne descendante. Sinon, je serais capable de manipuler totalement mes pouvoirs. Mais ce n'était plus possible. Ma mère avait créée l'amulette contenant mes pouvoirs de telle sorte que je devais me résigner à n'être qu'une demi-sorcière de l'Ether. Mais ce n'est pas pour autant qu'il fallait vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. J'étais plus que capable de me défendre et de défendre mon honneur, peut-être même face à ce vampire si offense il y avait, car pour le moment, je ne pouvais pas lui réfuter le fait qu'il était bien calme et... gentil. Enfin, c'est une façon de parler.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
William Corey

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Travis Fimmel
¤ MESSAGES : 186
¤ POINTS : 34
¤ MULTIS : Richard Young
¤ AGE : 35 ans physiquement, mais en réalité il a 432 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche ¤ Liens

Forgeron, il crée principalement des armes pour le clan mais est ouvert à toutes commandes. Il crée des armes depuis plus de 400 ans.
¤ GROUPE : In Tenebris
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Ven 3 Aoû - 9:49





A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

En usant à son tour du gaélique, William était à peu près sûr d’avoir une réaction. A part les irlandais pure souche, rares étaient ceux qui le pratiquaient. Et encore, cela se perdait de générations en générations. Si la jeune femme qui lui faisait face s’était d’abord presque affolée, parlant plus qu’elle ne respirait, désormais elle semblait s’être calmée. L’utilisation de cette autre langue avait eu un effet bœuf sur elle et il en eut la confirmation lorsqu’elle reprit enfin la parole. Elle était bien plus posée, moins hésitante. Elle lui répondit d’ailleurs dans cette même langue comme pour confirmer son origine. Bien qu’elle répondit à sa question, elle se fit plutôt vague. Il devina cependant qu’elle venait d’arriver dans la région. Ou qu’elle venait de déménager dans le coin. Peut-être se trompait-il mais c’était ce qu’elle laissait sous-entendre. Il détecta aussi qu'elle était pieuse ou en tout cas qu’elle croyait à des existences divines. Une chamane ? Non, elle était autre chose. William la fixait de son regard azur, essayant d’en savoir plus sur elle au fur et à mesure. Mais son regard n’avait rien d’un prédateur. C’était juste celui d’un homme curieux qui essayait de trouver des réponses à ses questions sans trop avoir à en poser. La jeune femme avait un loup qui lui tenait compagnie. Puisqu’il avait un nom, il lui appartenait ou en tout cas elle le connaissait suffisamment pour le nommer. Elle cherchait des plantes… Entre ça et son aura, il devina facilement sa nature. Elle ne semblait de toute façon pas vouloir lui cacher qu’elle était une sorcière.

« Je ne sais pas s’il faut remercier les dieux. Ils ont plutôt tendance à s’amuser de nos déboires. » affirma t-il en gaélique, toujours

Il sourit et changea un peu de position, se courbant en avant, les coudes plantés dans ses cuisses, les mains jointes. Le loup ne semblait pas tellement vouloir se calmer, voyant sans doute en lui une menace toujours présente. On ne pouvait pas lui en vouloir sur ce point là. Les animaux agissaient à l’instinct pur et les humains avaient tendance à voir leur méfiance trop vite endormie lorsqu’on leur disait ce qu’ils voulaient entendre. William l’observa un instant mais détourna rapidement les yeux en voyant sa jeune maitresse réagir à l’énonciation de sa nature. Visiblement, il avait vu juste. Elle sembla alors être un peu sur la défensive, comme si ce qu’il avait dit la laissait sans défense, vulnérable. Mais cela ne dura qu’un bref instant. Celui de la surprise sans doute. C’est détendue qu’elle répondit, ne semblant inquiète de rien malgré les talents qu’elle lui prêtait. William la regarda un instant sans rien dire avant de rire soudainement. Il riait franchement, amusé par cette réponse pleine de sérieux.

« Je l’ai dit totalement au hasard. A vrai dire, j’ignorais votre nature exacte. Vous êtes une sorcière, je le sens aisément. Les sorcières m’attirent, attise ma curiosité. Je les reconnais facilement… mais je n’ai pas cherché à deviner l’étendue de vos pouvoirs. J’aime garder un peu de mystère. Enfin, le mystère n’a pas fait long feu du coup… »

Il aurait pu mentir et affirmer qu’il savait tout, qu’il lisait en elle comme dans un livre ouvert. Mais il préférait être franc sur ce coup. Cela l’amusait mais il ne voulait pas non plus qu’elle pense qu’il était un petit vampire ignorant et moins que rien. Elle avait vu juste en le qualifiant de vieux. Même s’il n’était pas au bout de sa vie, il s’en rapprochait dangereusement.

« Il est vrai que je vis depuis maintenant bien longtemps mais je suis toujours ravi de rencontrer de nouvelles filles des arcanes. Ce sont de précieuses alliées et des amantes formidables… »

Finalement, il quitta sa place et se leva, frottant machinalement l’une des jambes de son pantalon avant de faire quelques pas vers elle. Sorcière ou pas, elle choisissait peut-être mal son moment pour venir faire un état des lieux ou ramasser des plantes. William croyait bien au destin mais il croyait surtout en son Seigneur. Il avait néanmoins eu déjà plusieurs fois l’occasion au cours de sa longue vie de constater qu’il existait bien un destin et que les êtres se réincarnaient. Peut-être qu’ils devaient se croiser. Peut-être pas.

« Et quel est le prénom de notre charmante sorcière cueilleuse de plantes et amie de Fenrir ? Je m’appelle William. Et on peut dire que j’ai trouvé une belle plante au final, même si ce n’était pas le but de ma visite. »

Il s’était stoppé à environ un mètre d’elle. Après tout, elle lui était déjà rentrée dedans alors on pouvait estimer que l’espace personnel avait déjà été crevé. William appréciait de rencontrer de nouvelles sorcières. Elles pouvaient lui être très utiles et il aimait passer du temps à leurs côtés, ce qui était généralement réciproque. S’il y avait bien des créatures qui n’avaient presque rien à craindre de lui, c’était bien elles. Mais encore fallait-il qu’ils soient du même côté…

« Se balader de nuit en pleine forêt n’est cependant pas forcément très recommandé. Vous devez avoir confiance en vos dons… ou en Fenrir. »



Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

Sorcière • Ether



¤ AVATAR : Lily James & Rachel Sparda
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 419
¤ POINTS : 28
¤ MULTIS : Aliana Williams
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Sam 4 Aoû - 16:24


A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

En qui pouvions-nous avoir confiance si ce n'est envers nous-mêmes pour nous conduire là où le destin l'aura décidé ? Le destin, ou les dieux, je ne les différencie pas, ils agissent d'une façon obscure mais je ne pense pas pour autant qu'ils se soient désintéressés de cette vie, de cette guerre. Et je ne pense pas que la destinée des sorcières soit d'être indifférente à la vie que mène les différentes espèces qui peuplent notre monde. Oui, je m'intéresse à tout et à tous, oui je tente de dépasser les préjugés. Cela me tuera peut-être un jour mais... Au moins j'aurais vécu selon mes principes. Et vous, vampire, on dirait que vous n'aimez pas penser aux dieux, je ne m'abuse ? En tout cas, c'est ce que votre réponse laisse à prétendre. Alors je me contente de hausser les épaules sans chercher à discuter. A chacun d'avoir son point de vue. Et de toute façon, cet homme pouvait être tellement âgé que je paraîtrais une enfant pour lui alors lui faire la leçon ? C'était ridicule.

Je caressais doucement le pelage de Fenrir, autant pour le calmer lui que pour me calmer moi et je finis par être prise par surprise face à sa question sur ma nature. Mais je ne m'étais jamais cachée et je ne commencerais pas aujourd'hui. Oui, je suis une sorcière de l'Ether, je le revendique, même si je n'ai pas accès à la totalité de son potentiel. Peut-être aurais-je du prétendre être une nécromancienne pour avoir un quelconque moyen de pression mais je ne tiens pas à prétendre être celle que je ne suis pas. Je n'aurais jamais admis mon lien avec l'Ether sans sa question, mais puisque nous en sommes là...

Sa réponse me surprend encore une fois, tout autant que son rire qui a l'air si spontané, et pendant un moment, je me demande dans quoi j'ai mis les pieds. Est-ce que je me suis faite manipuler ou suis-je volontairement (ou non d'ailleurs) tombée dans son piège ? Même si c'était rassurant qu'il n'ait aucun moyen de savoir la vérité sur mes semblables avant que nous n'agissions. Quand au fait de garder le mystère... Eh bien, cela n'a jamais été ma volonté, désolée de vous décevoir mon cher monsieur. Ou peut-être n'était-ce pas un mal d'ailleurs. J'avais beau être plus à l'aise qu'au début, je n'arrivais pas à oublier toutes les mises en gardes énoncées par ma famille à propos des vampires. Alors oui, peut-être était-ce mieux qu'il ne me trouve aucun intérêt et qu'il se désintéresse de la situation. Enfin c'est ce que je pensais jusqu'à ce qu'il parle de nouveau des sorcières en général et qu'il se relève pour se rapprocher. J'esquissais un sourire en demi-teinte, pas vraiment sûre de savoir sur quel pied danser. Déjà avec un homme ce genre de situation n'est pas simple alors un vampire ? Je ne vous en parle même pas.

« J'ai bien peur de devoir vous annoncer que je n'ai pas la prétention de me penser à la hauteur des autres femmes qui ont pu traverser votre vie à vos côtés pendant quelques instants... »


Que ce soit pour le côté amant ou allié d'ailleurs. Je ne suis pas vraiment à l'aise pour l'amour et moins encore avec un homme si intimidant (et je parlais par là de virilité, j'avais l'habitude des humains qui étaient bien plus fins et peut être moins franc également...). Quand à être alliés, j'ai beau aider de mon mieux toutes les espèces, je tente tout de même de ne pas trop me placer dans un camp ou dans l'autre, autant pour éviter les conflits que pour éviter de devoir dévier de mes principes et ne pas aider pour la simple raison que l'autre serait du camp opposé.

Enfin, l'homme ne me laisse pas trop le temps de m'étendre sur mes pensées. Il était maintenant bien assez proche pour m'attraper s'il tendait le bras, ce qui était légèrement intimidant. En tout cas, ça embêtait Fenrir qui émettait un bas grognement continu, je murmurais un petit « chut » à son attention, tentant de l'apaiser de quelques caresses pendant que l'homme face à moi reprenait la parole. Je penchais la tête sur le côté sans prendre la peine de lui répondre immédiatement, ce qui le fit enchaîner sur des quelconques paroles de mise en garde ou de conseil qui me firent émettre un léger rire amusé et finalement, je repris la parole.

« Vous êtes un curieux mélange entre un flatteur, un manipulateur et un gentleman, à croire que vous avez plusieurs personnalités, William... Je m'appelle Kahlan, et vous connaissez déjà mon ami Fenrir. Quand au fait de se balader en pleine nuit... Disons que j'ai plusieurs raisons de le faire malgré le danger, peut-être que je vous les dirais un jour, ou peut-être sauriez-vous les deviner. Après tout, vous m'avez dit aimer le mystère alors où serait l'amusement si je devais tout vous révéler dès maintenant ? »


Ce n'est pas parce que je ne penchais vers aucun côté, qu'on disait de moi que j'étais une gentille et douce sorcière, que j'étais pour autant incapable de me défendre verbalement et de jouer avec d'autres esprits que le mien et celui de Fenrir. Car pour le moment, ce n'était que cela, un jeu. Peut-être que cela finirait par devenir une course pour ma survie mais ce n'était pas le cas en ce moment même, je sentais que je pouvais avoir un peu de confiance envers cet homme. Pour le moment en tout cas.

« Et vous, William, si vous ne vouliez pas trouver de sorcière, que cherchiez-vous dans la forêt ? Je garderais votre secret si cela en est un, sinon... Eh bien, je le garderais tout de même pour moi, c'est une promesse. »


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
William Corey

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Travis Fimmel
¤ MESSAGES : 186
¤ POINTS : 34
¤ MULTIS : Richard Young
¤ AGE : 35 ans physiquement, mais en réalité il a 432 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche ¤ Liens

Forgeron, il crée principalement des armes pour le clan mais est ouvert à toutes commandes. Il crée des armes depuis plus de 400 ans.
¤ GROUPE : In Tenebris
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Lun 6 Aoû - 11:03


A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

Rares étaient les mortels qui parvenaient à retenir l’attention de William. La plupart était à ses yeux comme des nouveaux nés peinant à discerner le monde qui les entourait. Trop jeunes et trop inexpérimentés pour savoir ce que la vie pouvait réellement leur réserver. Seules les sorcières possédaient un meilleur discernement, aidées sans doute par leurs dons et qui, de par leur nature,  se retrouvaient sans doute dans des situations épineuses. Combien avaient été brûlées, chassées, torturées ? Même si les choses s’étaient tassées avec le temps, toute cette expérience accumulée était dans leurs gênes, dans leur sang. Et cela faisait d’elles des êtres bien plus intéressants que la plupart des humains. Pour autant, William ne partait pas du principe qu’elles étaient toutes puissantes même s’il se méfiait des nécromanciennes qu’il préférait presque voir mortes à cause de la menace qu’elles représentaient. Mais là, il était plus serein en sachant désormais qu’il faisait face à une sorcière de l’éther. Il suffisait de voir son air mal à l’aise pour savoir qu’il ne craignait pas grand-chose de sa part. Peut-être même était-ce sans doute la première fois qu’elle voyait un vampire vu son âge. Elle eut heureusement le bon goût de ne pas le contrarier à propos de sa remarque sur les dieux. Même s’il supposait qu’elle n’avait pas le même point de vue que lui, il n’était pas là pour prêcher la bonne parole de son seigneur à lui. Et il était content qu’elle fasse de même. Discuter religion était le pire lorsque deux personnes avaient des avis opposés. Cela se terminait souvent en bain de sang. L’Histoire était là pour en témoigner.

Les réactions de la jeune femme étaient si pures, si naïves qu’il s’en délectait presque. Même s’il aimait les discussions animées de deux personnes maitrisant l’ironie et la fourberie, il appréciait aussi de discuter avec quelqu’un qui ne cherchait pas à lui faire un mauvais tour. C’était rafraichissant. Ses réponses le faisaient sourire. On sentait qu’elle avait bien conscient d’avoir affaire à un être bien plus ancien qu’elle mais aussi qu’elle devait manquer d’un peu de confiance en elle. A moins qu’elle ne soit réaliste. Ou que c’était là une façon pour elle de lui faire comprendre qu’il ne trouverait en elle ni alliée ni amante.

« Une sorcière humble, ça se fait rare. Mais ce sont souvent celles qui se distinguent des autres justement… Je n’ai nullement l’intention de juger qui que ce soit… Vous êtes une sorcière, la comparaison s’arrête là. Chaque individu est différent. Mais vous êtes une charmante créature, que vous le vouliez ou non. »

Même si elle était plus à l’aise, William sentait toujours un peu de méfiance de sa part. Difficile de lui en vouloir. Et puis, son loup n’aidait pas à s’apaiser puisqu’il continuait de grogner, sans doute à cause de la proximité soudaine des deux êtres. Même s’il était en partie le danger dont il parlait, sa mise en garde était réelle. La forêt était le pire endroit où se balader la nuit. Tout pouvait arriver et personne ne viendrait vous aider. Même si les vampires chassaient généralement en ville puisqu’il y avait plus de chance d’attraper quelqu’un, la forêt n’en était pas moins vide. Il en était la preuve. Toutefois, la jeune femme se mit à rire, pas l’air plus inquiétée que ça. Elle le dépeignit d’une façon qui le surprit. C’était donc ainsi qu’elle le voyait ? Il ne pouvait pas dire qu’elle avait tort mais cela l’amusa de voir qu’elle arrivait à bien le cerner. Seulement, ce n’était là qu’un petit aperçu de tout ce qu’il pouvait être. Kahlan, puisque c’était son prénom, préféra jouer la carte du mystère, ce qui fit plisser les yeux au vampire. Comme quoi, elle finissait par se prendre au jeu et qu’elle n’était pas morte de peur. Il préférait ça.

« N’avons-nous pas tous plusieurs facettes ? Kahlan… c’est un prénom peu commun mais qui vous correspond bien. » Il l’observa un instant tout en passant ses doigts sur sa barbe « Je suppose qu’une des raisons qui font que vous vous trouviez en forêt est la récolte de plantes vu votre attirail. Mais en pleine nuit, ça reste curieux… On verra bien si je devine le reste un jour. »

Cela sous-entendait qu’il finirait par la revoir. Donc qu’elle resterait en vie. Après tout, il n’avait jamais eu l’intention de lui faire du mal. Pas pour le moment en tout cas. Comme il l’avait expliqué, il aimait les sorcières. Il aurait été bien malavisé de sa part de les malmener. Et il devait avouer qu’il n’était pas venu ici dans le but d’en débusquer une même s’il n’était pas mécontent que cela soit arrivé. Kahlan lui retourna la question, sans doute intriguée de la présence d’un vampire en forêt. Il recula un peu pour s’adosser à l’arbre contre lequel elle s’était dissimulée plus tôt, croisant les bras non pas dans une attitude de défense mais plutôt dans une attitude nonchalante. Il finit par extirper un paquet de cigarettes de sa poche, en collant une entre ses lèvres avant de lui tendre le paquet pour lui en proposer une avant d’allumer la sienne.

« Je ne sais pas trop. J’avais envie de m’y balader. Je ne suis pas venu pour chasser à vrai dire. Il n’y a rien à chasser ici. Enfin… normalement. » répondit-il en la fixant avec un sourire amusé. Il savait très bien que certains vampires venaient ici pour s’abreuver de sang animal, refusant de faire du mal aux humains « Fenrir ne craint rien, je ne suis pas adepte de ce sang… Ceux qui s’abreuvent de sang animal ne valent pas mieux que les loups. » Il tourna la tête vers Fenrir, inclinant la tête. « Sans offense. » fit-il avant de reposer les yeux sur Kahlan. « Un vampire n’est pas fait pour boire du sang animal. Seul l’humain peut réellement nous sustenter. Nous sommes ainsi, c’est notre nature. On ne blâme pas un animal qui tue pour se nourrir. Alors je ne comprends pas pourquoi on nous blâme nous. Surtout qu’au fond… nous ne  tuons pas à chaque fois. Il est plus intéressant de laisser notre source de sang en vie. Elle pourra toujours nous en refournir plus tard. Un peu d’hypnose et hop, elle ne se souviendra plus de rien. C’est tout de même mieux que de laisser un cadavre dont on doit ensuite se débarrasser. »

Après tout, il n’avait pas à se justifier de quoi que ce soit, il était libre de boire ce qu’il voulait. Mais il se demandait si la jeune sorcière était consciente de ces états de faits chez les buveurs de sang. Peut-être serait-elle rassurée de voir qu’il ne tuait pas toujours ses victimes, si elle s’inquiétait de finir ainsi. Disons qu’à présent il tuait moins, vu que les créatures surnaturelles avaient été révélées au grand jour. Il comblait ses envies sanguinaires autrement.

« Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez avant que je ne vous interrompe ? »


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

Sorcière • Ether



¤ AVATAR : Lily James & Rachel Sparda
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 419
¤ POINTS : 28
¤ MULTIS : Aliana Williams
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Mer 8 Aoû - 20:12


A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

Etait-il possible d'être un vampire sans finir par devenir forcément maléfique ? Cela allait à l'encontre de toutes les histoires que me racontaient ma mère, à l'encontre de nos légendes, mais... Cet homme devant moi n'était pas maléfique ou en tout cas, il n'en donnait pas l'air. Je ne le prendrais pas pour un saint, loin de là, mais il avait de l'esprit et de la malice, sans pour autant que ce ne soit mauvais. Peut-être avait-il eu juste le temps de devenir aussi sage ? Peut-être l'avait-il toujours été ? Peut-être était-ce juste une facette pour me maintenir dans une illusion ? Mais vraiment, je n'en trouverais pas l'utilité. J'étais une sorcière, oui, mais pas forcément une menace. S'il désirait me tuer, il aurait pu le faire à tout instant. C'est pour cela que malgré la peur que j'avais ressenti au début, je me sentais maintenant de plus en plus à l'aise, même si Fenrir restait tendu pour nous deux...

Je ne dis pas que j'étais totalement détendue, cela serait faux, mais je l'étais assez pour lâcher quelques informations que je regretterais peut-être... Ou pas. Cela restait à voir. Toutefois, il fallait que je le mette en garde. Je n'étais pas le genre de femme, de sorcière, à ressembler à d'autres. Au contraire même. Il y avait bien une raison pour que je sois si mal à l'aise dans ma propre espèce. Ces femmes étaient si pleines de confiances qu'elles en devenaient hautaines. Je n'étais pas prête pour le premier point et j'espérais bien ne pas ressembler au deuxième point. Sa réponse me surprit, on dirait presque que mes propos lui plaisaient, tout du moins mes réponses. Et qu'il voulait... Je ne sais pas. Remonter mon estime de moi-même ? Non, cela ne devait pas être cela. Qu'est-ce que cela lui apporterait après tout, d'aider ainsi une inconnue ? Car s'il n'avait pas nié son âge, c'est qu'il était assez âgé pour être désabusé, comme tous les autres de son âge, malheureusement. Et ce genre d'être avait tendance à ne prendre le temps de la discussion que si cela leur apportait un bénéfice...

Enfin, toujours est-il que je répondis juste d'un petit sourire discret, mais sincère, à son compliment et ses propos. Ses paroles suivantes me firent rire tant elles semblaient hors contexte. Est-ce que cet homme s'inquiétait réellement ? Il ne devrait pas. Ce n'était pas la première ou la dernière fois que je me promènerais dans cette forêt. Tant que nous respections la nature, elle le faisait aussi pour nous et parfois, elle pouvait même vous sauver la vie. Je lui faisais confiance, tout comme je faisais confiance aux Dieux. C'est ce qui me permettait de me promener sans crainte malgré la nuit tombé, ce qui me permettrait de me promener sans crainte un jour de pleine lune, ce qui me faisait soigner n'importe quel homme sur lequel je tomberais. J'avais la confiance et la foi. Mais je paraîtrais folle à dire ça, n'est-ce pas ?

Toujours est-il que je finis par répondre à sa question et même par le taquiner légèrement. Sa réponse me surprit légèrement. Mon prénom me correspondait ? En connaissait-il réellement la signification ? Car s'il la connaissait, je ne pense pas qu'il serait du même avis. Ma mère s'était bien trompée quand elle m'avait nommé à la naissance... Irlandaise pure souche, je n'avais pas pu m'empêcher de faire mes recherches et je n'avais rien d'une "grande leadeuse". Enfin, il était temps de penser à d'autres choses.

« Je vous accorde ce point, je suis venue chercher des plantes... Et vous avez raison, il reste d'autres choses à deviner. »

Quand à l'idée de se revoir... Si la discussion reste aussi légère, pourquoi pas. Tant qu'il ne tentait pas de faire de moi son jouet à mâcher, je devrais y prendre un certain plaisir. Distraitement, je caressais le pelage de Fenrir qui se calma légèrement avec l'éloignement du vampire. Quand il fit mine de tendre le paquet de cigarette vers moi, je lui offris un léger non de la tête pour refuser son offre. Et il reprit la parole. Gagnant plusieurs points dans l'image que j'avais de lui. Tout d'abord en s'adressant à Fenrir comme s'il était un être pensant et pas juste une bête, ce qu'il était loin d'être. Et ensuite, en me donnant son avis sur... la chasse. D'une certaine façon, je pensais comme lui. L'homme avait besoin d'un prédateur naturel pour ne pas se prendre pour un Dieu. Mais il n'avait pas besoin de la cruauté et de la bestialité que pouvait avoir certains vampires et lycans. En dehors de cela, je n'avais pas vraiment de problème avec l'image d'un vampire se nourrissant, tant que l'homme restait en vie. Je posais toutefois une option sur le fait que le vampire se nourrisse d'une personne consentante. Mais ce que me disait ce vampire, si c'était vrai... C'était déjà plus que la plupart de ses semblables. Mon avis pouvait toutefois être biaisé par mon métier, j'avais tendance à vouloir protéger les animaux autant que les humains, alors oui, je voulais une solution qui sauvegarderait les deux...

« Je vous accorde également ce point... J'aimerais que plus de vos semblables est l'idée de penser comme vous... »

Peut-être s'attendait-il à ce que j'argumente, vu que j'étais une sorcière ? Mais je ne le ferais pas. Pas quand j'étais d'accord avec ses idées. Je lui adressais un léger sourire, croyant voir un peu de surprise dans ses yeux mais je me trompais peut-être. La nuit n'était pas assez claire pour me permettre d'être sûre de pouvoir me reposer entièrement sur mes yeux. Sa question me fit de nouveau relever la tête vers lui et j'y réfléchis un instant. Est-ce que j'avais trouvé ce que je cherchais ? J'avais trouvé la paix, la compagnie, la réflexion, la beauté du paysage... Je n'avais pas trouvé toutes mes plantes, ni ma destination finale. Mais qui sait ce que le Destin me réservait encore ?

« C'est une bonne question. Je ne crois pas en avoir la réponse, mais je dirais que votre interruption ne m'empêche en rien de continuer à chercher... Et pas besoin de me le demander, je ne sais pas encore ce que je cherche, je le saurais quand je le trouverais, c'est tout. »


Me mordant la lèvre inférieure pour retenir mon sourire, je détournais le visage. Je crois que cette fois, j'avais réussi à le déconcerter réellement. Enfin, peut-être n'était-ce qu'une illusion. Mais j'aimais cette idée. Ce n'était pas parce qu'on était franc qu'on était pour autant prévisible, et puis... Il fallait entretenir la flamme de notre conversation, n'est-ce pas ?

Je fis quelques pas et je m'accroupis au bord du ruisseau, laissant mes doigts glisser sur les galets et profitant de la fraîcheur de l'eau claire. Je sentais la nature murmurer contre mon oreille des mots apaisants, je l'entendais s'agiter autour de nous. J'entendais ses feuilles s'ouvrir, ses herbes grandir, ses fleurs s'épanouir... Je ne pouvais pas imaginer ma vie sans ce lien. Cela me faisait me demander...

« Comment percevez-vous la nature en tant que vampire ? Je me suis toujours demandée quel était l'avis des autres espèces sur ce que nous considérions avec le plus de respect... »

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
William Corey

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Travis Fimmel
¤ MESSAGES : 186
¤ POINTS : 34
¤ MULTIS : Richard Young
¤ AGE : 35 ans physiquement, mais en réalité il a 432 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche ¤ Liens

Forgeron, il crée principalement des armes pour le clan mais est ouvert à toutes commandes. Il crée des armes depuis plus de 400 ans.
¤ GROUPE : In Tenebris
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Ven 10 Aoû - 14:19



A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

La jeune femme qui lui faisait face se contenta d’un sourire discret. Elle n’avait pas l’air d’être habituée aux compliments ou en tout cas qu’on l’encense. Elle avait l’air presque timide même si elle semblait s’affirmer de minutes en minutes. Malgré tout, son naturel timide semblait refaire surface assez vite. William savait qu’il n’y allait pas non plus par quatre chemins mais il s’amusait de voir qu’elle restait aussi timorée. Manquait-elle juste de confiance en elle ? Avait-elle besoin d’un coup de pouce pour s’affirmer pour de vrai ? Curieux, il avait envie de savoir jusqu’où elle pouvait aller. Mais il venait à peine de la rencontrer. Cela pourrait prendre du temps. Encore fallait-il qu’il la revoit, ce qui était moins certain. Pourtant, il était à peu près sûr de la recroiser dans cette forêt, comme si elle allait y venir souvent. Après tout, une sorcière avait besoin de plantes et elle avait avoué être venue ici en partie pour ça. Mais pas que. William ne voyait pour le moment pas trop d’autres raisons à part le fait de s’isoler peut-être. Mais elle n’était clairement pas venue chercher de la compagnie. Sauf peut-être celle de Fenrir. Mais vu qu’il était à n’en point douter son animal totem, le vampire supposa qu’il l’accompagnait un peu partout. Quoiqu’un loup était plus difficile à dissimuler qu’un corbeau ou un rat.

« Fenrir n’est peut-être pas étranger à tout ça… Il vous accompagne depuis longtemps ? »

Cigarette entre les lèvres, il fumait tranquillement, profitant du goût du tabac après avoir rangé son paquet. La jeune femme ne fumait pas. Il commençait même à se demander si elle buvait. Encore un peu et il allait s’imaginer qu’elle avait loupé sa carrière de bonne sœur. Un cœur encore trop pur sans doute. Cela ne durerait pas. Dans ce monde, les gens comme ça survivaient difficilement. Sorcière ou pas. Il lui fit même part de son point de vue sur l’art de chasser et elle le surprit en affirmant qu’elle était d’accord sur ce point. Sans doute parce qu’il laissait ses victimes en vie. Elle était loin de se douter qu’il faisait des choses bien plus cruelles autrement.

« Mes semblables… Les vampires ne sont pas vraiment très proches entre eux. Rivalités, trahisons… un vrai péplum en permanence. Quant au fait de partager des points de vue… chacun est persuadé d’avoir la seule vérité. »

Au final chacun vivait sa vie à sa façon. A quoi bon être immortel si l’on ne pouvait pas agir comme on l’entendait ? Ce ne serait alors qu’une malédiction, comme être prisonnier de sa propre vie sans en avoir vraiment le contrôle. Kahlan vivait sa vie à sa façon, tranquillement. Pour le moment en tout cas. Une vie basculait parfois très rapidement. Il suffisait d’une rencontre… La jeune femme se faisait mystérieuse et William haussa les sourcils. A vrai dire, peu lui importait ce qu’elle cherchait réellement. Il ne s’intéressait pas aux plantes mais plutôt à elle.

« Mon interruption... N’est-ce pas plutôt vous qui m’avez interrompu en me rentrant dedans ? » demanda-t-il avec un sourire amusé

Le vampire termina sa cigarette et écrasa le mégot contre sa semelle avant de le fourrer dans le paquet, observant la jeune femme s’approcher de l’eau, s’éloignant ainsi de lui. Clairement, elle était une sorcière proche de la nature. Même si William n’y portait pas réellement d’intérêt, il savait que la nature avait un rôle vital dans la vie des autres espèces. Ainsi, il la respectait sans pour autant lui vouer un culte. Après tout, il n’était pas dépendant d’elle et ne voyait donc aucune raison de la remercier plus que nécessaire. Quelque part, les vampires étaient un peu des erreurs de la nature. Etre mort et pourtant vivant, immortels, dotés de pouvoirs et d’une force hors du commun. Ils buvaient du sang, liquide donneur de vie. N’était-ce pas là une hérésie pour la nature ? Bien qu’il existait des animaux qui se nourrissaient de sang, William n’était pas certain que faire le parallèle avec les vampires soit quelque chose de très futé et logique.

« Je l’entends se mouvoir, exister. Mais elle ne me fait ni chaud ni froid. Elle est là comme elle pourrait ne pas être là, ça ne changerait pas grand-chose pour moi. Les vampires sont un peu à l’opposé de la vie qu’elle représente après tout… Une sorte de respect mutuel sans intérêt aucun. Même les animaux se méfient de nous, c’est pour dire… »

Alors qu’il disait ça, il s’était levé et rapproché de Fenrir. Le loup ne l’aimait pas, il le sentait bien. De par sa nature sans doute. Mais ça, le vampire ne pouvait pas le lui reprocher. Il avait bien raison d’être méfiant car il pouvait attaquer sa maitresse à n’importe quel moment. Personne ne viendrait à sa rescousse. Et ce n’était pas ce loup seul qui risquait de mettre en danger la vie de l’immortel. A vrai dire, le loup avait plus de raisons de se méfier pour lui-même. Il était un animal totem, un animal important pour une sorcière. Un lien fort les unissait. Et il était ainsi un objet de pression, de chantage. Cette simple idée amusa le vampire qui s’approcha de l’animal assez vite pour le prendre de vitesse. Il savait que l’animal n’allait pas rester inactif et se faire prendre sans réagir malgré la vitesse du vampire. Alors, par anticipation, William tendit sa main en avant pour que l’animal la saisisse de sa gueule. Dès qu’il sentit les crocs s’enfoncer dans la chair de sa main, le vampire enroula son autre bras autour du cou du loup, serrant avec force pour le tenir en respect. Il ne lui faisait pas mal mais l’empêchait de bouger. Une simple torsion et il pouvait tuer l’animal s’il le souhaitait. Même si le loup n’était pas un loup ordinaire grâce à Kahlan, William était trop ancien pour craindre quelque chose de leur part. Peu lui importait sa main qui saignait, il souriait en regardant Kahlan.

« Un bel animal que vous avez là… Fidèle. Je suis certain que le perdre serait une véritable tragédie pour vous… »

Il n’ajouta rien de plus. Elle devait comprendre où elle voulait en venir. Oui, c’était une prise d’otage. Pourquoi ? Cela restait encore à deviner…



Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

Sorcière • Ether



¤ AVATAR : Lily James & Rachel Sparda
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 419
¤ POINTS : 28
¤ MULTIS : Aliana Williams
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Lun 13 Aoû - 15:45


A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

Je ne comprenais pas vraiment l'intérêt de ce vampire à mon encontre, encore moins la raison pour laquelle il pouvait rester dans les parages. Je n'étais pas bête, j'étais même assez lucide sur ce que j'étais. J'étais une sorcière dans la moyenne, un peu trop effacée, moins puissante que prévue initialement (merci à mon amulette) et beaucoup trop gentille pour représenter un quelconque intérêt dans une guerre. Or, ce dernier point était le jeu favori des vampires. Alors oui, je ne comprenais pas pourquoi il restait. Mais je n'allais pas lui demander, pas pour le moment, la discussion restait légère et je faisais confiance aux Dieux pour prendre le bon chemin. Alors j'attendais. J'attendais la suite, j'attendais ses prochains mots, j'attendais de deviner qui il était. On me sous-estimait souvent, je le faisais aussi parfois moi-même, mais je restais assez clairvoyante, surtout quand il s'agissait de déchiffrer les autres. Certains diraient empathique mais finalement, cela revenait au même... Sa question sur Fenrir me prit légèrement par surprise. Les vampires s'intéressaient peu souvent aux animaux, surtout quand ils ne s'en nourrissaient pas. Alors oui, j'étais surprise. Comme quoi, je ne l'avais pas encore cerné...

« Cela fait un peu plus de deux ans. Mais Fenrir est libre de ses passages, il va, il vient. Je peux le retrouver en forêt comme ailleurs. Ce n'est pas pour lui spécialement que je suis sortie, mais cela aurait pu, peut-être un autre jour, une autre fois. »


Je lui lançais un vague sourire en refusant pour autant la cigarette qu'il me tendait. J'avais entendu bien assez de mise en garde pour ne pas être tentée. Et pour faire de la course de façon régulière, je savais que ces choses n'étaient pas mes amis. Alors je n'étais pas vraiment tentée, même si je n'étais pas autant accommodé par l'odeur que pourrait l'être certaine personne. Son point de vue sur les humains était spécial, mais dans le bon sens. Ce n'était pas encore du grand art, je le sentais, mais c'était mieux que ce que les histoires racontaient. Et en même temps, sa réponse était sensée. Les vampires étaient surement le groupe le moins uni des surnaturels et le plus violent alors je l'imaginais mal être sensé, réfléchir à comment sauvegarder la vie sur Terre... Car finalement, c'était là mon point de vue.

« Je... comprends. Votre point de vue je veux dire. »


Même mieux que vous ne le penserez, au vu de mon passé. Finalement, les vampires font partis de ma vie maintenant, au même titre que toutes les autres espèces, peut-être même plus que les loups-garous ou les sorcières... Quelle bien triste finalité. Enfin, maintenant, venait la question de ce que je cherchais et de ce que son interruption pouvait avoir eu comme conséquence. Allez savoir. En réalité, je n'étais pas sortie avec un but précis, mais je ne pense pas que cette rencontre soit uniquement le fruit du hasard alors... Je n'allais pas dire cela sans passer pour une folle, disons juste que la soirée n'était pas terminée. J'eus un petit rire quand il prit la parole, secouant la tête en offrant une dernière caresse à Fenrir avant de me diriger vers le ruisseau.

« C'est une question de point de vue. Vous diriez que je vous suis rentrée dedans, je dirais que si vous l'aviez voulu, vous auriez pu m'éviter donc c'est vous qui m'êtes rentré dedans. On pourrait continuer comme cela pendant des heures. »


M'accroupissant auprès du ruisseau, je laissais la nature soulageait mes nerfs, mon corps et mon âme. Elle était là, présente, bienveillante, attentive. Elle écoutait sans juger, elle entendait sans se prononcer. Elle était, serait et resterait. Mais elle vivait en moi en cet instant, en tous même, seulement certains ne l'entendaient pas. Comment était une vie sans ce lien ? Comment imaginer une vie sans ce lien ? C'est pour cela que je posais la question au vampire à mes côtés et sa réponse me rendit légèrement triste. Être indifférent à tant de beauté... N'était-ce pas l'un des pires châtiment ?

Je ne sais pas ce qui m'avertit en premier. Le silence de la nature, sa soudaine méfiance ? Mon lien avec Fenrir ? Le frisson qui parcourut mon dos ? L'eau qui sembla tout à coup rugir ? En un instant, j'attrapais la lame en argent, renforcée par plusieurs rituels de protection de ma part, présente à ma cheville et je me redressais, faisant volteface pour regarder William. Je ne pris pas le temps de vraiment analyser, prenant une position entre la défense et l'attaque que mon père m'avait auparavant enseigné. Ce n'est pas parce que j'étais pacifique que je restais sans défense. Toutefois, j'étais consciente que ce vampire était beaucoup plus puissant que moi. Et maintenant que je prenais le temps d'analyser, je n'étais pas rassurée par la position dans laquelle se trouvait Fenrir. Il était absolument hors de question qu'il touche à mon loup, même si c'était la dernière chose que je devais faire. Dieux, à quoi jouez-vous ?

« Qu'est-ce que vous faites ? Je ne sais pas à quoi vous voulez jouer, mais je rentre pas dans votre jeu. Lâchez Fenrir et expliquez-moi ce que vous voulez William. Parce que je vous assure que si je perds Fenrir comme vous dites, notre conversation va s'arrêter là, peu importe le résultat. »


Est-ce qu'il pouvait voir dans mes yeux à quel point j'étais sérieuse ? Je mourrais surement en l'attaquant, mais s'il détruisait mon seul véritable compagnon, mon premier et dernier ami, alors je mourrais en le vengeant ou tout du moins, j'essaierais. Je sentais la Nature se tendre, se préparer au combat, en fonction des flux énergétiques que j'envoyais. La douce Kahlan était enfouie au fond de moi, me chuchotant d'être prudente, de ne pas faire de gestes brusques, d'essayer un autre chemin. Mais la Kahlan que mon père m'avait enseigné à être, celle qui se devait d'être forte, de laisser ses émotions de côté, celle qui m'avait guidé à mon arrivé à Londres... Celle-ci était en avant et prête à tout, armée de seulement un poignard et de son désir de protection. Mais dans ces deux domaines, je savais être qualifiée...

« Qu'est-ce que vous cherchez à faire, William ? »

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
William Corey

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Travis Fimmel
¤ MESSAGES : 186
¤ POINTS : 34
¤ MULTIS : Richard Young
¤ AGE : 35 ans physiquement, mais en réalité il a 432 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche ¤ Liens

Forgeron, il crée principalement des armes pour le clan mais est ouvert à toutes commandes. Il crée des armes depuis plus de 400 ans.
¤ GROUPE : In Tenebris
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Lun 20 Aoû - 14:58



A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

Kahlan et Fenrir se connaissaient depuis plusieurs années et à vrai dire, cela se voyait rien qu’en les regardant. Le loup la protégeait et semblait proche d’elle. Autant dire que William avait rapidement vu qu’il s’agissait là de son animal totem. Et il savait bien à quel point ils étaient importants pour elles. La jeune femme qui lui faisait face se faisait mystérieuse. Volontairement ou non, William ne savait pas trop. Au fond, il supposait qu’elle était sortie sans but réel, cueillant ses plantes parce qu’elle en avait croisé et faisant route avec Fenrir parce qu’ils s’étaient retrouvés là par hasard. Après tout, la rencontre entre le vampire et la sorcière était aussi du hasard jusque là. Parfois, William aimait jouer avec les autres mais cette fois il n’avait rien prévu. Le hasard faisait parfois bien les choses. Mais il ne savait pas encore où cette rencontre mènerait.

« Ce n’est pas trop compliqué d’avoir un tel animal à ses côtés ? Surtout en ville… Les humains sont parfois intolérants envers les animaux. »

Posséder un corbeau ou un rat devait être plus simple. Ou un serpent, comme Ashanti. William ne s’était jamais encombré d’animaux et n’en avait jamais ressenti le besoin. A quoi bon ? Il fallait les entretenir, s’en occuper… Et le vampire était bien assez occupé comme ça. Les vampires étaient comme ça : indépendants, volages, égoïstes. Il ne se priva pas d’en faire part à la jeune femme qui lui faisait face. Elle semblait le comprendre mais pas forcément partager son point de vue. Ou en tout cas elle n’en affirma rien. William la fixait de ses yeux bleus, curieux. Elle avait semblé bien mal à l’aise lors de leur rencontre, ce qui lui avait fait penser qu’elle ne connaissait pas vraiment de vampires. Ou qu’elle s’en méfiait. Elle devait avoir un point de vue sur la question. Ou alors elle n’avait fait qu’écouter les « on dit ». Ils n’étaient pas forcément éloignés de la réalité après tout.

« Point de vue… Réalité plutôt. Etre immortel a tendance à rendre les gens… inhumains. »

La soif de sang devait sans doute jouer beaucoup aussi. Lui-même avait perdu son humanité depuis longtemps et il ne le regrettait pas. A quoi bon avoir encore une âme lorsque l’on avait tout perdu et qu’on ne croyait plus en rien ? Il croyait cependant au hasard et au Seigneur. C’était déjà ça. Il s’amusait d’accuser Kahlan de lui être rentrée dedans volontairement. Au final c’était lui qui s’était avancé en sachant qu’il y avait quelqu’un. Il avait eu conscience du risque. La jeune femme était un peu fermée à la conversation mais pas dénuée de répartie. William l’observa de dos et eut envie de la voir réagir. Quoi de mieux pour connaitre quelqu’un que d’agir ainsi ? En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, il attrapa le loup contre lui, l’empêchant de bouger, l’ayant à sa merci. Et il s’amusa de voir que la sorcière, toute aussi gentille qu’elle paraissait, se montra sur la défensive au plus vite. Une simple lame en argent, probablement magique mais que le vampire ne redoutait pas réellement, fut extirpée, tournée vers lui. C’était comme si elle s’était attendue à ce qu’il se retourne contre elle, le faisant soupirer. Les gens étaient si prévisibles en fin de compte. Personne ne pouvait faire confiance à personne.

« En agissant comme vous le faites, vous rentrez déjà dans mon jeu. Si vous ne l’aviez pas voulu, vous n’auriez pas bougé. » fit-il remarquer en caressant le loup de sa main libre « Quel beau pelage tu as là, mon ami… J’en connais qui tuerais pour avoir ta peau… »

Et c’était vrai. Les peaux d’animaux étaient encore prisées. Lui-même les appréciait. Cela lui rappelait son passé. Levant les yeux vers Kahlan, William ne bougeait pas. Il ne faisait aucun geste agressif, tenant juste le loup qui s’agitait. En fin de compte, le vampire était juste paisible mais son regard trahissait un amusement non dissimulé.

« Que me vaux tant d’animosité ? Je n’ai fait aucun mal à ton loup… C’est lui qui me fait du mal en l’occurrence. »

Dans une telle situation, le tutoiement était de rigueur. Il n’y avait plus de barrières, plus de masques. Les gens révélaient leur véritable nature. William sourit, ne bougeant pas de là où il se trouvait.

« Je ne cherche rien. Mais toi, que donnerais-tu en échange de sa liberté ? Les relations entre êtres, humains ou non, c’est toujours un échange au final. Moi, je t’offre ma clémence, mon inaction. Et toi ? »



Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Kahlan Invictus

avatar

Sorcière • Ether



¤ AVATAR : Lily James & Rachel Sparda
¤ CRÉDITS : mélanges (avatar) ❦ Lilie (signa) ❦ Kah!an/moi-même (codage)
¤ MESSAGES : 419
¤ POINTS : 28
¤ MULTIS : Aliana Williams
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE : PrésentationRpsLiensCottageSon PV, son meilleur ami, son tout
Codage en LSAvatars & GIFs en LS

1m70 ɞ 55kgs
ɞ Métier : Vétérinaire
ɞ Caractère : Douce & Protectrice & Loyale & Ne juge pas & Respecte la nature & Respecte les autres espèces & Fascination pour les humains
ɞ Compétence : en guérison et protection & aux combats (mais n'aime pas se battre)
ɞ Animal totem : Fenrir, son loup qui l'accompagne souvent

Places de Rps disponibles : Aucune (sauf rp réservé)
¤ GROUPE : Sorcière ~ de le communauté de Dublin, en Irlande (où elle était la guérisseuse et héritère d'un siège au Conseil qu'elle n'a jamais réclamé)
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 24/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Jeu 30 Aoû - 22:52


A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

Cette rencontre est étrange. Je ne m'attendais pas à tomber sur un vampire, encore moins un vampire comme lui. On dirait qu'il était tout le contraire des préjugés mais n'était-ce pas une bonne chose ? Si c'était le cas, c'est qu'il y avait encore de l'espoir pour mes parents. Peut-être serais-je capable de les revoir une dernière fois ? Cela faisait longtemps depuis notre dernière "discussion" mais je ne désespérais pas d'avoir de leurs nouvelles. En attendant, je m'étais construis une vie. Une vie où Fenrir avait une place importante, parce que j'étais devenue incapable de faire aussi facilement confiance qu'auparavant. Les êtres, qu'ils soient humains ou non, se montraient si versatiles. Je l'avais vu, avant d'arriver à Londres. J'avais été contrainte de vivre un Enfer, contrainte de faire des actions qui hantaient mes cauchemars, m'empêchaient de retrouver le sommeil et m'amenaient dans la forêt pour trouver de l'apaisement. Même si ce vampire n'était pas comme les autres, cela m'étonnerait que ses raisons soient les mêmes que les miennes, ce serait même très étonnant...

« Fenrir ne m'accompagne pas vraiment en ville, il préfère la forêt. Mais s'il le voulait, je suppose que je pourrais toujours jeter un sort pour le faire ressembler à un gros chien au vu des ignorants. Mais le connaissant, il ne se laissera de toute façon pas mettre une laisse alors la question ne se pose même pas. »


Je réplique avec un léger sourire sur le visage, à ses propos sur les animaux. Est-ce ainsi que les vampires nous considèrent en règle général ? Comme des animaux, bons pour nous sustenter mais guère plus intéressants ? Je n'ai jamais considéré les animaux ainsi et je ne pense pas que je puisse un jour comprendre qu'on imagine les humains ainsi mais en même temps... Quand on est en haut du règne alimentaire, est-ce si étonnant de ne pas se soucier de ceux de plus basses extractions ? Surtout quand on a des heures et des heures d'éternités devant nous. Là-dessus, j'étais plutôt heureuse de ma mortalité. Oh, pendant quelques années, je prendrais peut-être quelques plantes pour rallonger ma durée de vie, pour pouvoir aider un peu plus, les hommes, les humains, les animaux... Mais je ne comptais pas vivre plus que mon temps, c'était certain...

« On dirait presque que vous vous détachez du reste de votre espèce, dans vos paroles...»

Pourtant, je suis certaine que dans votre tête, vous vous trouvez des points communs avec eux. Mais quand vous parlez, cher William, on dirait que vous n'êtes pas si concernés que cela. Peut-être me trompais-je. Surement me trompais-je. Mais au moins, j'avais donné mon point de vue. Après encore quelques mots, je finis par m'approcher de la rivière rafraîchissante, entendant sa nature chanter à mes oreilles. Et vous, William, qu'entendez-vous ? Le silence doit être terriblement pesant, sans le murmure de la vie autour de vos oreilles. Je ne peux pas m'empêcher de compatir pour cette injustice vécue par les vampires. Ils ont beau être des non-morts, faut-il vraiment qu'ils soient rejetés par la nature ? En même temps, qui suis-je pour décider de ses décisions ?

Ce à quoi je ne m'attendais pas, c'est ces prochaines actions. Je ne sais pas ce qui me fait réagir en premier mais tout à coup, je suis tournée vers William, sur une position défensive (et non pas offensive, je ne suis pas attaquante ou une combattante, ce n'est pas ma nature) et j'attends. J'attends ses requêtes, parce qu'il en a forcément. Je vois Fenrir, avec des yeux qui n'ont rien d'humains. Je vois l'énergie battre autour de lui, ma force se précipiter dans son étreinte, sa force à lui se décupler, son corps se renforcer par ma magie. Tout cela est inconscient, rapide, obligatoire. Parce qu'un loup contre un vampire, le résultat est déjà perdu d'avance, mais je ne désespère pas de comprendre. Pourquoi soudainement cette attaque ?

Il a l'air de s'amuser de mes gestes, de ceux de Fenrir, de l'avantage qu'il a sur nous. Est-ce que je me suis trompée ? Est-ce que cet être est mauvais ? En tout cas, je nous tuerais et nous brûlerais, Fenrir et moi, plutôt que de servir de trophée à qui que ce soit. Peu importe la douleur et la peur. Il est hors de question que je laisse un homme souiller encore ma dignité et ma fierté. J'aurais voulu ne pas avoir à me défendre, croire que la bonté existait même chez les autres espèces... Mais est-ce que je rêvais ? Etait-ce pourtant tant demander ?

« Fenrir ne vous feriez pas de mal s'il ne se sentait pas en danger et c'est un bon juge, vous ne pouvez pas le renier. Si vous vous y connaissez en animal, vous saurez qu'ils ont toujours raisons. S'il juge qu'il doit se défendre, c'est qu'il le faut. »


Je sais, je retarde le temps de ma réponse, mais en même temps quoi dire ? Il veut s'amuser de moi, c'est la seule chose qui me vient en tête. Je ne suis pas une sorcière puissante, j'ai juste eu, pour son bonheur, le malheur de croiser sa route et il a pu jouer plutôt que de s'ennuyer. Du moins c'est ainsi que j'interprète ses actions. Et l'homme, un peu plus doux, un peu plus bourru mais non moins sympathique que j'avais cru entre-apercevoir, existait-il réellement ? Ou n'était-ce qu'un mensonge pour me duper ? Je le détestais en cet instant pour avoir brisé mes illusions, jouer de mon esprit et ronger ma confiance si durement reconstruite. Et maintenant, quoi...? Puisque vous voulez passer au tutoiement, jouons donc ce jeu, nous sommes assez intimes pour cela n'est-ce pas maintenant ?

« C'est toi qui as la main mise, à toi de donner tes exigences. Mais je dois te dire que tu as choisi la mauvaise sorcière si tu veux un sortilège, je ne suis pas la plus puissante de mon espèce. Donnes-moi ton prix, je te dirais si la barre est trop haute ou pas. »

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
William Corey

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Travis Fimmel
¤ MESSAGES : 186
¤ POINTS : 34
¤ MULTIS : Richard Young
¤ AGE : 35 ans physiquement, mais en réalité il a 432 ans
¤ ZONE LIBRE : Fiche ¤ Liens

Forgeron, il crée principalement des armes pour le clan mais est ouvert à toutes commandes. Il crée des armes depuis plus de 400 ans.
¤ GROUPE : In Tenebris
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/07/2018


MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William) Hier à 15:35

A la rencontre du grand méchant loup
Kahlan & William

Une sorcière avec un animal totem qu’elle ne pouvait pas trainer partout, c’était assez paradoxal et William supposait que cela ne devait pas être simple tout le temps. Pourtant, Kahlan semblait bien le vivre et William se demandait justement si elle était autant liée que cela à lui. Ce lien sorcière/animal l’avait toujours fasciné. Peut-être parce qu’il aurait aimé avoir une telle relation lui aussi. Mais à part avec Abena, il n’avait jamais eu de lien aussi fort. Ashanti, c’était différent. Mais il savait que s’il disparaissait, elle n’aurait pas de mal à le remplacer, même s’il lui manquerait peut-être. Personne ne pleurerait sa mort indéfiniment. Rien ne se briserait. Ces pensées morbides le quittèrent lorsqu’il reposa les yeux sur le loup.

« Un animal sauvage doit le rester. L’homme a déjà conquis trop d’espèces. Il ne vous manque pas quand vous êtes en ville ? Vous avez l’air… très indépendants tous les deux. »

Kahlan marquait un point. Il se détachait du reste de son espèce. D’ailleurs cette remarque le fit hausser les épaules. Bien que l’homme n’avait pas non plus une immense estime de lui-même, il savait ce qu’il valait ou pas. Fils de paysan, il n’avait rien de noble même si sa longue vie lui avait permis d’obtenir un savoir qu’envieraient pas mal d’hommes. Alors oui, à ses yeux il valait mieux qu’un humain. Il était plus fort, plus agile, doté de pouvoirs, immortel… Comment ne pouvait-il pas être mieux ? Parce qu’il avait perdu son humanité ? Elle ne lui manquait aucunement. Elle ne faisait que rendre les hommes faibles, fragiles.

« C’est le cas. Chaque homme est différent non ? C’est pareil pour les vampires. Nous ne sommes pas tous faits sur un même modèle… Mais… il est vrai que nos envies forgent ce que nous sommes. Nous sommes des créatures de la nuit, assoiffées de sang. C’est ainsi, nous en avons besoin pour vivre. Cela fait-il de nous des monstres ? Pas plus que des lions dans une savane… Mais l’immortalité change bien des mentalités, je vous l’assure. »

Et il en savait quelque chose même si ce n’était pas la seule raison. Certains devenaient des sages mais cela restait rare. On voyait trop d’horreurs en plusieurs vies pour conserver une mentalité de bouddha. Quand bien même, rester entouré de vampires n’aidait clairement pas à garder une mentalité épurée. A croire qu’être un vampire corrompait l’âme. Les histoires que l’on racontait sur eux n’étaient pas si éloignées de la vérité au fond. Et il voulut lui en donner un bon exemple. Par ennui ou par curiosité, il attrapa le loup. C’était sur un coup de tête, sans réellement réfléchir. Agir à l’instinct était autant naturel pour William que de mûrement réfléchir ses actes. Ainsi, il était bien souvent imprévisible et c’était l’une des raisons qui faisait que peu de gens lui faisaient réellement confiance. Et on ne pouvait pas les en blâmer. Même le loup ne lui faisait pas confiance. Pourquoi l’aurait-il fait ? Après tout, il l’avait attrapé soudainement et vivement. N’importe qui aurait réagi ainsi mais William ne se formalisait pas, comme s’il ne ressentait pas la douleur, la main bloquant toujours la mâchoire du loup.

« Bien sûr qu’il est en danger. Après tout, je l’ai agressé. Réaction logique. Peut-être lui ferais-je du mal, peut-être pas. Qui sait ? »

Lui-même n’en savait rien, il jouait avec l’instant et s’amusait de voir la jeune femme réagir. Serait-elle prête à vraiment l’affronter ? Il n’en doutait pas, même si ce n’était pas une guerrière. Mais elle perdrait assurément. Un simple loup en voudrait-il la chandelle ? Jusqu’où une sorcière irait pour son animal totem ? Elle était prête à négocier mais pas à n’importe quel prix. William fit une moue déçue, secouant la tête.

« Ce n’est pas à toi de décider si la barre est trop haute ou pas. Un simple mouvement de main et ton animal totem disparaitra. Ce qui serait tout de même fort dommage, tu le reconnaitras. »

Ils n’étaient pas sur un pied d’égalité et il voulait qu’elle le comprenne bien. Ce n’était pas elle qui allait lui faire peur et il voulait bien le lui montrer une nouvelle fois. Ainsi, il se leva, gardant l’animal contre lui. Bien que c’était un animal imposant, sa force vampirique lui suffisait largement à le soulever avec aisance. Le vampire fixa la vampire, reculant d’un pas lentement.

« Je ne sais pas encore quoi te demander. Je te tiendrais au courant. Je prendrai soin de ton compagnon d’ici là, promis. Donne moi un numéro où te joindre, tu auras vite de mes nouvelles. Pas la peine de protester… Joue le jeu, ce sera… moins douloureux pour tout le monde. »



Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William)

Revenir en haut Aller en bas
A la rencontre du grand méchant loup (Kahlan & William)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Grand Méchant Loup. [Isy]
» Qui craint le grand méchant loup ?
» Quand le grand méchant loup s'invite à la fête
» Qui a peur du grand méchant loup, méchant loup, grand loup noir ~ (Alex Inuka)
» Le petit méchant loup...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là :: Ailleurs sur Terre-
Sauter vers: