RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Les jeux de l'été ! sont ouverts de Juin à Septembre
Les beaux jours sont là, l'été approche, le soleil, la place, le vacances ... le boulot, la routine ? Peu importe !
Venez vous amuser un peu avec nous, osez venir faire des rps complètements fous, lancer des défis, participer à des jeux
! Sortez vos maillots, vos lunettes de soleil et vos crèmes solaire !
Venez jouer !




Avis de recherche ! Les EFL et les Sorcières sont en sous-nombre.
Fous fanatiques tueurs de Vampires ou Sorcières ? Faites votre choix !
Plusieurs types de Sorcières manquent sur le forum, n'hésitez donc pas.
Privilégiez les groupes les moins représentés.



Partagez|

Juste pour prendre des nouvelles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 148
¤ POINTS : 50
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Juste pour prendre des nouvelles... Mar 19 Juin - 17:05






Juste pour prendre des nouvelles...


Vassily & Hannah


Sa main se porte sur la poignée de la grande porte et se ravise alors qu'un long soupir s'échappe des lèvres de la nécromancienne. Elle ne sait même pas, Hannah, pourquoi c'est cette adresse qu'elle a filée quand le chauffeur de taxi lui a demandé où elle allait. Elle a beau se dire qu'elle ne voulait pas aller chez elle, de peur d'être suivie... Elle sait très bien que ce n'est pas l'unique raison. Là, tout de suite, elle n'a pas envie d'être seule et, c'est con, parce que... Bah, disons que c'est là qu'on voit les limites de la vie qu'elle mène : Hannah n'a pas grand monde à appeler en cas de problème. Hors de question de mêler Alex à tout ça, même pas la peine d'envisager d'aller renouer avec sa mère – surtout après avoir pris que cette dernière lui a menti sur un tas de choses. Alors, comme une abrutie, elle se retrouve devant l'orphelinat de Vassily, tout en se disant que ce n'est sûrement pas une bonne idée.

Elle se veut grande, Hannah, forte et indépendante. Entrer ici, dans cet état, ce serait comme prouver le contraire. Alors, elle fait demi-tour, clopinant en étant incapable de prendre appui sur l'un de ses genoux. Mais c'est sans compter la porte qui s'ouvre dans son dos. Avoir une louve qui s'occupe aussi de ces lieux, ça aide à savoir quand y a une présence derrière la porte, surtout à une heure pareille de la nuit. Sautant sur un pied, Hannah se tourne à nouveau vers la porte et elle ouvre la bouche pour s'excuser, dire que c'est une erreur... Mais ce n'est pas la plus rapide à parler.

« Ma pauvre enfant... »
« Mais, j'suis pas pauvre. »

Pas plus qu'elle n'est une enfant. Les sourcils de Hannah se froncent – lui rappelant son arcade sourcilière abîmée à coup de douleurs – sous l'incompréhension de cette phrase prononcée. Trop premier degré, elle ne capte même pas que c'est une expression sortie de la bouche d'une louve, bien protectrice, qui s'inquiète de l'état pitoyable de la sorcière. Toute décoiffée, un bleu énorme qui se forme sur le coin de son front, une arcade qui porte encore les traces de sang séchés, un genou qui ne tient plus rien et, des vêtements dans un piteux état.

« Viens avec moi. »
« Mais... »
« Pas de mais ! »

Toute protestation est inutile, la louve l'aide déjà à entrer dans l'orphelinat. Puis, dans le fond, Hannah, elle n'est pas tellement sûre d'avoir envie de protester. Juste pour la forme, parce qu'elle est comme ça. C'est drôle comme cette femme peut sembler à la fois douce et, en même temps, ne sembler avoir aucune difficulté à soutenir Hannah pour qu'elle ne pose pas le pied par terre. Vive les loups !

Hannah est posée sur le canapé d'une salle commune, un tas de jouets rangés plus ou moins rangés autour d'elle. Y a cette fichue sensation de ne pas être à sa place et, en même temps, de trouver plutôt agréable de voir qu'on peut prendre soin d'elle. Trop de contradictions quand elle arrive dans cet orphelinat, il doit y avoir un sort ou une connerie du genre pour brouiller l'esprit des gens. C'est obligé !

« Ne bouge pas d'ici, je vais te faire un thé, chercher de quoi nettoyer tout ça. » Y a le doigt de la femme qui fait des ronds autour du visage de Hannah. « Et prévenir Monsieur Vassily. »
« Mais... »
« Tut-tut-tut » Le doigt s’agite en faisant des non frénétiques.
« Pas de mais... »

Hannah laisse passer un sourire parce que, dans le fond, ça l'amuse un peu. Comme cette façon qu'elle a de dire « Monsieur Vassily », n'est-ce pas le nom qu'on est supposé mettre après un « monsieur » ? ça a quelque chose d'attendrissant, quelque chose qu'elle ne connaît pas en réalité. Elle qui n'a connu que des « Jeune fille » de manière autoritaire de la part de sa mère. Rien de vraiment mignon dans cette appellation. Hannah secoue légèrement la tête, ce n'est pas le moment de partir dans ce genre de considération. Il faut qu'elle trouve un plan pour la suite des événements, Ethan ne lui a donné que 24h supplémentaire avant de venir la tuer.

Elle voudrait réfléchir, la jeune sorcière, mais y a son cœur qui bat encore trop fort, ses mains qui tremblent encore et la douleur qui est toujours présente. Tout s'embrouille, faut dire que l'utilisation de la magie qu'elle a faite ce soir, n'aide pas à lui laisser la tête froide. Finalement, ça explique peut-être pourquoi elle est venue ici. Un mauvais coup à la tête, ça déraille dans le ciboulot, les neurones ne se touchent plus comme il faut. Puis, il y a Vassily qui entre dans son champ de vision. Les vampires sont définitivement bien trop discret à son goût. Et là, d'un coup, elle se sent un peu mal. Comme une gamine qui vient de faire une erreur et qui sait qu'elle doit s'excuser. Pour le coup, elle pense que son erreur c'est d'être venue le déranger à cette heure-ci. Y a ses doigts qui s’emmêlent, cette lèvre inférieure qu'elle mordille dans une moue navrée. Elle se lèverait bien, à l'arrivée du directeur mais, en vrai, elle en est incapable.

« J'suis désolée, j'aurais pas dû venir. C'est seul'ment que... Euh... » Que quoi, en fait ? Qu'elle ne savait pas vers qui se tourner ? « Bah... En fait, c'était plus près et... » Elle désigne son genou. « J'arrivais pas trop à marcher. »

l'excuse la plus pourrie de la fille arrivée en taxi alors, en vrai, elle aurait pu aller n'importe où. La distance, sa jambe, tout ça ce sont des conneries.

« Et puis, j'me suis dit que j'allais en profiter pour savoir si les herbes avaient bien fonctionné pour mini-nécro. »

C'est quand même fou de préférer faire genre s’intéresser à une pensionnaire, plutôt que d’admettre qu'elle n'avait nulle part où aller. Bon, en même temps, qu'elle veuille l'admettre ou non, elle s'inquiète quand même pour la petite sorcière.




par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : swan x signy x Hannah
¤ MESSAGES : 69
¤ POINTS : 29
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE :
• Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Juste pour prendre des nouvelles... Sam 23 Juin - 16:23

feat. @Hannah Johnson

▲ ▲ ▲ ▲

Le Loup, la voyant entrer, lui dit en se cachant dans le lit sous la couverture : Mets la galette et le petit pot de beurre sur la huche, et viens te coucher avec moi. Le Petit Chaperon rouge se déshabille, et va se mettre dans le lit, où elle fut bien étonnée de voir comment sa Mère-grand était faite en son déshabillé. Elle lui dit : Ma mère-grand, que vous avez de grands bras ? C’est pour mieux t’embrasser, ma fille...
- Elle va se faire manger j’en suis sûre !

Les gamins observaient le Directeur, assis ou allongés sur leurs lits respectifs, les yeux écarquillés et impatients. Même si certains connaissaient déjà l’histoire, ils aimaient ces moments où Vassily s’occupaient d’eux. La nuit était déjà tombée depuis un moment et pourtant certains pensionnaires ne dormaient pas encore. Il fallait avouer qu’une petite fête avait été donnée ce soir là, pour célébrer l’anniversaire d’un des orphelins. Ils avaient tous veillé relativement tard et auraient le droit à une belle grasse matinée le lendemain matin.

Si vous voulez le savoir, il faudrait que je puisse terminer cette histoire non ?

Tous les enfants hochèrent la tête et attendirent la fin de l’histoire.

▲ ▲ ▲ ▲

Tous bordés, un baiser déposé sur leurs fronts, les enfants s’endormirent rapidement, épuisés par la soirée qu’ils venaient de passer. Nul doute qu’ils feraient tous de beaux rêves, du moins Vassily l’espérait. Alors qu’il s’apprêtait à rejoindre son bureau, il fut rattrapé par Maria, sa Gouvernante et vieille amie. La Louve avait les traits tirés et Vassily su immédiatement que quelque chose la tracassait. Depuis toutes ces années à se fréquenter, chacun avait appris à lire les expressions de l’autre.

Que se passe-t-il Maria ?
Monsieur Vassily. C’est la Sorcière dont vous m’avez parlé, Hannah je crois. Elle est dans un sale état la gamine, faut que vous v’niez voir ça !

Les yeux se plissèrent. Vassily n’attendit pas bien longtemps avant de se décider à rejoindre Hannah, guidé par son odeur. Maria avait installé la jeune Sorcière dans la salle commune, reposant sur un des canapés. L’odeur du sang vint immédiatement chatouiller les sens de l’immortel. Malgré son âge, il lui était parfois nécessaire de se concentrer pour ne pas céder à la tentation. Jamais il ne serait libéré de ce mal, de cette soif. Il enviait parfois Silke d’avoir su se contenter du sang animal. Lui aimait trop le goût du sang pour se contenter de bestioles et de rats crevés. Lentement, il s’avança, ne montrant pas le trouble et l’inquiétude qui étaient venus l’envahir et qui s’accentuèrent lorsqu’il la vit, le visage amoché, les vêtements en mauvais état et un hématome qui gonflait sous la peau de son front. Il réprima un grognement le vieux Vampire, ne supportant pas l’idée qu’on ait pu faire du mal à la jeune femme. Allez savoir pourquoi d’ailleurs… Après tout, il n’était pas son paternel et elle avait su lui faire comprendre qu’elle était assez grande pour se débrouiller sans l’aide de qui que ce soit… Pourtant elle était là, chez lui, bastonnée, blessée. Elle l’observait, nerveuse, comme une gamine qui avait fauté. Et elle mordillait sa lèvre, sa putain de lèvre, lui donnant un air de femme-enfant presque irrésistible. Dieu seul savait à quel point la demoiselle ne se trouvait pas séduisante, et pourtant elle l’était, avec ses airs de garçon manqué.

C’est gentil de t’inquiéter pour Tia. Elle se porte bien. Les herbes fonctionnent à merveille, mais nous allons bientôt en manquer. Je comptais d’ailleurs te contacter...

Calmement, il alla s’asseoir lui aussi sur le canapé. Il ne jugeait pas. Elle était là, blessée. Elle aurait pu dire tout ce qu’elle voulait comme excuses, c’était chez lui qu’elle était venue. À cet instant, Maria refit son apparition, thé sur un plateau et trousse de secours dans l’autre main. Malgré son âge, la vieille louve était encore pleine de vitalité et de toutes sortes de qualités que bon nombre de jeunes auraient à lui envier.

Je vais m’en occuper Maria, c’est gentil.
D’accord Monsieur Vassily. Je préviens Ivan ?
Oui, prévenez-le. Merci.

Maria adressa un sourire au Vampire avant de poser son regard sur la jeune Sorcière.

Et toi ma petite, tu restes sagement ici ! Monsieur Vassily va s’occuper de toi et je vais préparer une chambre au cas où. Et il n’y a pas de mais !

Elle souriait encore, la vieille femme, lorsqu’elle quitta leur champ de vision. Maria était un peu rustre par moment, mais elle s’en sortait à merveille avec les enfants, et même les adultes. C’était une matriarche. Une femme à l’instinct maternelle très fort, qui donnait tout son amour et sa bienveillance à ceux qui l’entourait.

Je serais toi, j’obéirai. Maria peut être très effrayante parfois, dit-il en souriant, servant le thé dans une tasse. Hannah, douée en plante, reconnaîtrait facilement le goût et l’odeur de quelques herbes médicinales donc Maria avait le secret. C’est qu’elle aimait ça la Louve et qu’elle tenait son petit jardin personnel dans la propriété. Bois, ça te fera du bien.

L’immortel attrapa de quoi désinfecter. Bien évidemment, son sang aurait pu soigner les blessures bien plus rapidement, mais il ne proposerait rien pour le moment, pas si Hannah ne se manifestait pas elle-même. La compresse imprégnée de désinfectant, il se réinstalla près de la Sorcière, sentant la chaleur de son corps, un peu trop basse à son goût d’ailleurs.

Comme diraient les enfants, c’est du "qui pique pas". Il souriait encore. Puis, dans un geste lent, délicat, pas brusque du tout, il commença à soigner cette arcade sourcilière blessée, retenant à nouveau un grondement. Je vais te poser une question pour le moment et c’est important que tu y répondes sincèrement Hannah. Est-ce que mes enfants risquent un danger ?

Car il était clair qu’elle avait été passée à tabac. Pour le moment, il ne demandait ni par qui, ni pourquoi. Bien que cela risquait de venir. Mais il devait savoir si ses gamins risquaient quelque chose, si elle serait suivie, si quelqu’un viendrait la chercher chez lui.

▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 148
¤ POINTS : 50
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Juste pour prendre des nouvelles... Dim 24 Juin - 13:57






Juste pour prendre des nouvelles...


Vassily & Hannah


Elle taira le fait que les herbes, pour Tia, sont déjà prêtes. Qu'elle attendait de voir s'il la contacterait, tout en sachant qu'elle aurait quand même fini par les envoyer sans nouvelles de la part de Vassily. Elle n'est peut-être pas aussi j'men-foutiste que ce qu'elle veut bien le penser mais, honnêtement, elle n'a pas envie de s'interroger sur cela. Elle n'a pas envie de savoir pourquoi elle avait déjà préparé les herbes, pas envie de comprendre que le sort de la petite sorcière l'intéresse et l'inquiète. Et si elle n'a pas envie de se l'avouer, elle ne peut pas se permettre d'expliquer tout cela au directeur. Bien que l'homme, sans qu'elle ne le comprenne, semble connaître plus de choses Hannah qu'elle-même. Impression dérangeante.

« J'm'inquiète pas pour elle. » Y a cette moue qu'elle veut convaincante mais, elle le sait, ça ne trompe personne. « C'est juste pour savoir si ça fonctionne bien ! »

C'est dit plus pour le principe qu'autre chose parce qu'elle n'est pas crédible. Evidemment que ses mélanges d'herbes fonctionnent. A défaut d'être douée pour cacher des choses, elle l'est dans ses sorts et dans sa maîtrise de sa magie. C'est déjà ça. Mais le sourire qu'elle eu, quand il lui a dit que ça fonctionnait bien, ce n'était clairement pas par satisfaction d'avoir réussi un mélange. Elle était contente de savoir que ça allait pour Tia. Sauf que ça, elle est bien incapable de l'avouer à voir haute, essentiellement parce qu'elle n'a pas envie d'en prendre conscience elle-même.

La louve refait son apparition, à la manière d'une nurse qu'on aurait pu trouver dans des vieux dessins animés de Disney. Un court instant, les sourcils se froncent quand ils parlent d'un Ivan. Qui était cette personne à prévenir ? Pourquoi il fallait prévenir quelqu'un d'ailleurs ? C'est qu'elle est un peu suspicieuse la sorcière, les événements récents n'aidant pas à être totalement sereine. Elle laisse ce prénom dans un coin de sa tête, hoche la tête quand Maria lui répète qu'il n'y a pas de « mais ». Et la louve, elle va pour disparaître quand Hannah décide de l'interpeller au dernier moment.

« Maria... »
« Oui ? »
« ... » Il y a ces quelques secondes d'hésitation où Hannah a envie de se rétracter. Idée qu'elle finit, au prix d'un effort, par abandonner. « Merci. »

Ce n'est rien, ce n'est qu'un mot mais elle n'est pas habituée à le prononcer. Pas sans qu'on lui force la main en tout cas. Il est sincère et ça, c'est un peu nouveau parce que, généralement, elle n'a pas à remercier les gens. Tout est toujours fait par intérêt dans son boulot, pas simplement parce qu'on s'inquiète de son état. Ce qui est certain c'est qu'elle apprécie que la louve réponde uniquement par un sourire, sans relever plus que cela. Elle doit avoir comprit que c'était mieux ainsi. C'est sur Vassily qu'elle reporte son attention quand il lui conseille d'écouter Maria.

« Je promets rien pour le lit qu'elle veut préparer. »

Elle sait même qu'elle ne doit pas accepter. L'heure tourne, elle le sait. Y a cette espèce d'épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Si elle a besoin de se poser, de se rassurer, de se retrouver dans un lieu comme celui-ci – sans savoir expliquer pourquoi – Hannah, elle sait aussi que c'est limité dans le temps. Mais, pour l'instant, c'est la tasse de thé qu'elle attrape dans un hochement de tête. En revanche, elle ne comprend pas trop ce qu'il vient de lui dire. Pourquoi les enfants disent que c'est du « qui pique pas » ? Y a son nez qui se fronce légèrement sous cette incompréhension.

« Sont vraiment zarbes les mômes. »

Enfance différente des autres, pas les mêmes références. Elle n'était pas soignée au désinfectant mais à la magie. Bien plus rapide d'ailleurs. Puis, il y avait le sang de vampires aussi, pour les grosses blessures. L'avantage de les contrôler c'est que ça rend plus facile de se procurer de leur hémoglobine. Sauf que là, ce n'est pas d'actualité. Elle doit garder les idées claires 24h.

« Pourquoi de l'eau piquerait ? »

Parce que pour elle, c'était de l'eau qui venait d'utiliser. C'était translucide, a quoi est-ce qu'elle aurait pu penser d'autre ? La seule eau qui « pique », pour elle, c'est de l'eau bénite quand on en balance sur des vampires. Vraiment, il y a des choses qui lui échappent. Un peu comme cette façon qu'il a de s'occuper de sa blessure. Cette délicatesse, la douceur dans ses gestes qui n'ont rien de brusque. Un instant, le regard de la sorcière se perd sur le visage de ce directeur aux multiples facettes. Comment un homme, capable de tuer une bande biker comme il l'a fait, peut aussi se montrer aussi intentionné ?

Elle sort de cette contemplation, sans réponse à ses questions quand il l'interroge. Un sourire passe sur les lèvres de Hannah. Évidemment qu'il s'inquiète pour les mômes de cet orphelinat, ça elle l'avait bien compris à leur dernière rencontre. Est-ce que ce n'est pas un peu pour cette raison qu'elle a donnée l'adresse de l'orphelinat : parce qu'il est capable de sincèrement s'inquiéter pour des gens, et pas parce qu'il y trouve un intérêt ? Y a bien une partie d'elle qui lui dit de faire attention, qu'il ne fait peut-être tout cela que pour s'assurer d'avoir les herbes pour Tia. Mais, y a cette autre partie qui n'y croit pas une seule seconde. Qui se dit qu'on ne peut pas avoir des gestes, comme ceux de Vassily, quand c'est juste par intérêt. Et ça, bordel, c'est nouveau pour elle. Trop pour savoir comment y réagir. Le mieux c'est encore de répondre à sa question et laisser les autres interrogations de côté.

« Non. Enfin, à deux conditions, en réalité. La première serait qu'un de ces gamins soient de ma famille et, honnêtement, c'est carrément improbable. » En même temps, dans sa famille, elle commence vraiment à se demander ce qu'on a pu lui cacher d'autre. Après un père, elle apprend qu'une ancêtre et son amant sont à la base de tous les massacres des Johnson... Elle n'est pas certaine que de nouvelles révélations l'étonne à nouveau. « Et du moment que je suis partie d'ici, avant demain matin, c'est cool. »

Une façon comme une autre de dire que, non, il ne faudrait pas qu'il fasse comme avec le gamin qu'ils avaient été chercher. Pas la peine d'utiliser des pouvoirs vampiriques pour l'apaiser, pour qu'elle s'endorme calmement. Elle a un peu plus de temps que ce qu'elle a annoncé mais, Hannah doit mettre certaine chose en œuvre avant le délai qu'on lui a accordé. Son regard se braque sur le directeur de l’orphelinat.

« Qui est Ivan ? »

Est-ce que, elle, elle a quelque chose à craindre en restant ici ?




par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : swan x signy x Hannah
¤ MESSAGES : 69
¤ POINTS : 29
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE :
• Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Juste pour prendre des nouvelles... Mer 27 Juin - 17:48

feat. @Hannah Johnson

▲ ▲ ▲ ▲

Il y avait quelque chose chez Hannah, qui amusait terriblement Vassily. Non pas qu’il se moquait d’elle, loin de là. Mais elle avait une sorte d’innocence au fond, si terre-à-terre. À vrai dire, elle était assez indescriptible et c’était ça qui lui plaisait. Hannah était fraîche, spontanée et son éducation avait dû être réellement particulière par la rendre ainsi. C’était donc un plaisir pour lui de la voir. Mais ce fut moins plaisant de la voir dans cet état. Il était cependant heureux de savoir qu’elle était venue se réfugier là. Car c’était bien ça qu’elle était venue faire. Vassily ne fermait pas sa porte, ni à ses amis, ni aux inconnus qui demandaient de l’aide. Hannah n’était ni l’un, ni l’autre. Elle était un quelque chose d’indéfinissable car elle ne semblait pas pouvoir s’attacher. Mais Vassily s’en moquait bien et savait ce qu’il avait pu lire dans son regard lorsqu’elle avait évoqué la jeune Tia. Elle avait beau dire qu’elle ne s’était pas inquiétée pour la gamine, son corps disait autre chose. Et c’était ça aussi qui amusait le vieux Vampire. Il ne releva pas tout de suite les propos de la jeune Sorcière, se contentant d’un sourire qui étirait ses lèvres. Il était concentré sur sa tâche le vieux Vampire, humant sans le vouloir le parfum sucré de ce sang échappé. Fort heureusement, il savait se contrôler et les jeunes Vampires n’étaient pas présents. Le plus important à cet instant, en dehors de la sécurité et la santé d’Hannah, était de savoir s’ils risquaient quelque chose. Il voulait savoir cela pour les siens, mais également pour la Sorcière, savoir si elle courait encore un danger, s’il faudrait la protéger. Car malgré tout ce qu’elle pouvait peut-être penser, elle n’était pas infaillible. Et ce fut avec son naturel légendaire qu’Hannah répondit. Vassily fronçait les sourcils, étonné par ses propos. Pourquoi devait-elle partir si vite ? Que se passait-il ? Le vieux russe se doutait bien qu’il ne saurait peut-être pas toute l’histoire, mais il avait besoin de savoir. Autant par sécurité que par curiosité.

Alors qu’il aurait voulu poser une nouvelle question, Hannah le prend de court. Un sourire étire à nouveau les lèvres du Vampire. Il en avait déjà oublié ses mots à propos d’Ivan. Disons que c’est un agent de sécurité. Un loup pour être exacte, au flair extrêmement bon et à la puissance incroyable. Maria et moi travaillons avec lui depuis plusieurs années. Il protège l’orphelinat lorsqu’un réel danger se pose, ou même sans ça. Tu n’as donc rien à craindre de lui, il agira pour ta sécurité si quelqu’un venait ici pour s’en prendre à toi ou à quelqu’un d’autre.  Lui aussi avait toujours cette franchise naturelle. Il disait les choses telles qu’elles étaient. De toute manière, il savait qu’avec Hannah les fioritures étaient inutiles, tout autant que les métaphores. Aller droit au but. Tout en finissant de soigner l’arcade sourcilière, il reprit. Et ce n’est pas de l’eau, mais du désinfectant. Bien souvent les enfants craignent que cela pique. D’où le ‘c’est du qui pique pas’ … Cela les rassure et ils se laissent plus facilement soigner. Avec minutie et précaution, Vassily posa quelques strips pour maintenir la plaie fermée et protégée. Et il hésita, quelques instants avant de finalement proposer ce qu’il avait en tête. Je pourrais te donner un peu de mon sang pour soigner tout ça plus vite. Mais je ne sais pas si tu es une adepte de ce genre de choses ou si tu me fais suffisamment confiance pour ça. Je te laisse donc le choix. En attendant… Laisse-moi te porter, tu veux bien ? Je t’emmène en cuisine. Tu dois prendre des forces. Et même si le thé de Maria est succulent… Je cache quelques bouteilles qui aideront un peu plus.  

En réalité, si Hannah refusait d’être portée, Vassily l’aiderait simplement à marcher. Il ne voulait en aucun cas la forcer ou prendre le risque d’être manipulée par une nécromancienne puissante. Quoi qu’il en soit, ils arrivèrent dans la cuisine commune. Grande, avec une cuisinière immense, à plusieurs feux, d’énormes placards pleins de nourriture, deux énormes frigos américains. Il fallait au moins ça pour nourrir tout le monde… Au centre de la pièce, un îlot assez grand servait à la fois de plan de travail et de coin repas pour les adolescents, avec des tabourets de bar surélevés. Ce fut sur l’un d’eux qu’il installa la jeune Sorcière, prenant soin de ne pas la blesser plus. Puis il se mouva, avec une grâce qu’on attribuait à ceux de sa race. Dans une pièce adjacente dont il avait la clé, Vassily alla chercher une bouteille d’alcool, pour lui et une bouteille de ce fameux soda, dont les jeunes raffolaient tant. Du Coca plein du sucre, j’ai retenu la leçon dit-il en souriant, sortant un verre de l’un des placards pour servir Hannah et servir son Whisky. Rapidement, il s’activa pour concocter un sandwich à la jeune femme. Rôti froid, salade, tomates, œufs durs, mayonnaise, un sandwich copieux comme il en avait souvent vu dans ses voyages en France. Il s’octroya même le droit de goûter un morceau de viande encore un peu saignante. J’aime beaucoup cuisiner. J’apprends d’ailleurs à mes jeunes Vampires à en faire de même, en agrémentant leurs plats. La cuisine offre tant de possibilités… Je crois que c’est ce qui me manque le plus après la sensation du soleil sur ma peau. Tout fut rapidement cuisiné, usant de sa rapidité. L’assiette contenant le sandwich fut posée devant la jeune Hannah. Vassily prit alors place non loin d’elle.

Bon alors… Ai-je le droit de savoir ce qui t’arrive et pourquoi tu dois partir si rapidement ? 

Vassily ne remit pas sur le tapis l’histoire de son sang. Il avait proposé, ce serait à elle d’en reparler. Il n’aimait pas forcer, tout comme il ne mordait, en principe que les ordures qu’il tuait ou les personnes consentantes. En réalité, il n’y pensait surtout plus trop, réellement inquiet pour la jeune femme.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 148
¤ POINTS : 50
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Juste pour prendre des nouvelles... Jeu 12 Juil - 1:16






Juste pour prendre des nouvelles...


Vassily & Hannah


ça la dépasse un peu, la jeune Hannah. Ce besoin d'avoir un agent de sécurité alors que, seul, Vassily est capable de décimer un bar. Vu son attachement envers les gamins de cet orphelinat – même si elle n'est pas certaine d'être d'accord avec certaines méthodes – elle ne donne pas cher de celui qui voudra faire des dégâts ici. Réflexion presque drôle quand on sait que, en fait, elle était venue pour cette raison la première fois. Et, franchement, elle ne croit pas qu'il y ait besoin de loup-agent-de-sécurité quand le directeur est dans les parages. C'est peut-être ce qu'on appelle la prévoyance, une connerie du genre. Ce genre de truc qui, de toute évidence, ne fait pas partie de son vocabulaire vu l'état dans lequel elle se trouve actuellement.

Vassily... Putain ce mec est étrange quand même. Il y a le regard de Hannah qui se fige sur le visage de l'homme, concentré à sa tâche de réparation d'arcade, tout en dispensant des explications pédagogues sur les questions qu'elle se pose. Elle a l'impression d'avoir un homme, face à elle, avec tellement de facette qu'elle est bien incapable de lui coller une étiquette sur le front. Elle le voudrait, pourtant, le cataloguer dans une catégorie. Pouvoir faire comme elle fait avec tout le monde, le ranger dans une case et passer à autre chose sans en venir à se poser un tas de questions. Si la sorcière avait eu une éducation normale, elle saurait que ce n'est pas poli de regarder les gens de cette manière mais... Bah, comme ce n'est pas le cas, elle ne s'en prive pas. Elle veut comprendre pourquoi c'est ici qu'elle est venue. Non, en fait, elle veut savoir pourquoi c'est lui qu'elle est venue voir. Parce que, si elle doit être honnête, ce n'est pas à l'orphelinat qu'elle est venue se réfugier mais, plutôt, là où cet homme se trouvait.

Y a un truc qui vient se coller à son arcade sourcilière et qui lui fait lâcher son regard sur le directeur. On pourrait même comparer la tête de Hannah à une personne qui a une mouche sur le visage. Ses lèvres forment une moue, un peu douloureuse, tandis qu'un doigt se pose sur les strips. C'est clairement la première fois qu'elle se soigne de manière conventionnelle, et elle touche ça comme si c'était une bizarrerie trouvée dans une boutique cachée avec un tas d'articles étranges. Ses sourcilles se lèvent et se baissent. Ça n'est pas très agréable mais, elle a ce besoin d'expérimenter cette nouvelle sensation. Ses expérimentations sont interrompues par la voix de Vassily qui parle de son sang. Elle laisse passer un sourire.

« C'est quand même con de me foutre du scotch blanc sur la tronche, et de passer du temps à soigner, pour après proposer du sang. Niveau optimisation du temps, j'espère que t'embauches quelqu'un pour faire tes plannings. » Bouarf, on ne peut pas être parfait. Faut bien avoir des tares. Vassily c'était, a priori, la perte de temps inutile. Cela dit, elle secoue la tête. « Du coup, j'vais décliner la proposition. Ça s'rait con d'avoir fait tout ça pour rien ! »

La douleur elle peut la gérer mais, vraiment, Hannah a besoin de garder les idées claires. Le sang de vampire avait déjà été envisagé plus tôt dans la soirée avant d'être mise de côté. Elle se rabattrait sur ce choix quand elle aura trouvé une idée pour se protéger. Et si Hannah elle a retrouvé un semblant de sourire authentique, c'est assez vite que tout son corps se tend à l'idée d'être portée. Faut dire qu'elle venait de forcer le vampire qui voulait la tuer, à la porter sur une longue distance. Contact et rapprochement très peu apprécié qui, en réalité, laisse bien plus de traces que ce qu'elle peut penser. Elle essaye de noyer le poisson comme elle le peut en secouant la tête, et un air détendu qui n'a rien de crédible.

« Roooh déception ! Moi qui était trop heureuse de te trouver un défaut dans ta gestion du temps, v'là qu'tu proposes la solution la plus rapide pour aller à la cuisine. Pfff. » Du coup, elle tente de se relever comme elle peut. « Juste de l'aide, ça ira. Laisse-moi dans mes illusions d'imperfections te concernant. »

Arrivée, avec l'aide de Vassily, Hannah regarde autour d'elle. Elle cherche dans sa mémoire mais, non, elle n'a jamais vu une cuisine aussi grande. Ça file presque le vertige en fait. Les coudes sur l’îlot central, un sourire naturel et spontané s'échappe de ses lèvres quand Vassily lui présente une bouteille de coca.

« J'vais finir par croire qu'j'étais attendue. » Et elle a ce sourire qui accompagne ses paroles. Vous savez, le sourire qu'on pourrait qualifier d'un peu charmeur. Ce genre de petit comportement qu'elle peut avoir sans même s'en rendre compte, sans même être capable de qualifier ce sourire. « Merci. »

Sauf que ce n'est pas pour lui avoir servi un verre. Non, là, elle le remercie pour avoir cette boisson dans ces placards. Vassily ne fait pas semblant d'être attentif et d'écouter, ce n'est pas un air qu'il se donne pour amadouer les gens. Il retient vraiment ce qu'il entend.

« J'croyais que les aliments n'avaient pas vraiment de goûts pour vous. » Elle hausse les épaules. « En vrai, je me suis jamais vraiment interrogée sur ce genre de choses. » Elle avait peut-être vu ça quelque part, dans une série pas du tout réaliste. « Mais... » Quand elle pose son regard sur l’assiette devant elle. « J'vais carrément pas m'plaindre de cette envie de savoir faire la cuisine. »

C'est juste con parce qu'elle ne sait pas si elle a faim ou pas. Faut dire qu'elle a l'estomac un peu noué alors difficile de savoir si, derrière ce nœud, y a une réelle envie de manger. Y a son doigt qui touche distraitement le sandwich, ou qui fait tourner l'assiette sur la table. Y a son regard qui se relève sur Vassily quand il lui demande pourquoi elle doit partir si rapidement.

« Bah, un orphelinat, ce n'est pas comme un hôtel. On paye une sorte de loyer au temps passé ? »

Hannah sait que ce n'est pas le cas. Elle sait aussi que Vassily comprend qu'elle noie le poisson pour ne pas avoir à répondre. Et c'est ça le problème : de savoir qu'il sait. Elle laisse passer un sourire, joue avec son sandwich – là, encore, on ne lui a pas appris que ce n'est pas bien de jouer avec la nourriture !

« Y a un gars, t'vois. Un vampire, en fait. En fait, j'crois que c'est une très vieille histoire. » Elle n'est plus trop sûre de rien en réalité, parce qu'elle vient surtout de comprendre que sa propre mère lui a menti sur un tas de points importants. « Bref, son délire c'est d'tuer les gens d'ma famille. Chacun ses hobbies, j'suppose. » C'est finalement son verre qu'elle attrape pour boire une gorgée. SUCRE ! « Et, bah, disons qu'il vient d'me trouver et qu'il m'« offre » 24h avant de me tuer. » Elle claque la langue de manière un peu ironique avant de lever son verre, trinquant faussement. « Trop de bonté en lui ! » Et c’est toujours parfaitement ironique.




par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : swan x signy x Hannah
¤ MESSAGES : 69
¤ POINTS : 29
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE :
• Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Juste pour prendre des nouvelles... Jeu 12 Juil - 16:40

feat. @Hannah Johnson

▲ ▲ ▲ ▲

Plus le temps passait, plus Vassily trouvait Hannah fascinante. Amusante aussi. Non pas dans un sens négatif, loin de là. Il y avait quelque chose de très naturel chez la jeune femme. Elle était dénuée de codes qu’on apprenait aux plus jeunes ; dénuée de toute cette superficialité que certaines femmes s’accordaient. Elle était naturelle. Bien évidemment, son comportement était significatif d’une éducation et d’une enfance bien particulières. Elle n’avait rien à voir avec les femmes de son âge. Certains auraient pu trouver ça désespérant, d’autres inintéressant. Mais à l’âge de Vassily, il était appréciable de voir des personnes différentes, qui sortaient de la norme. Hannah ne semblait pas dérangée par cette différence. Elle menait sa vie. Même si Vassily ne savait, en réalité, pas grand-chose sur elle. Il appréciait de s’imaginer son mode de vie, goinfrée de coca et de chips, en s’essuyant sur son jeans, sans se soucier de ses mains grasses ou de parler la bouche pleine. Tout ce qu’il enseignait à ses orphelins, toutes les bonnes manières qu’il tentait de leur inculquer, elle ne les avait pas réellement apprise. Elle était un peu comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Ou alors un diamant à l’état brut, que l’on n'ose pas polir, qu’on observe, qu’on admire. Vassily avait passé, durant son enfance, des heures entières à observer les individus qui passaient sous la fenêtre, minuscule, de sa ridicule, petite chambre de l’orphelinat russe où il avait vu le jour. Il s’était bien souvent imaginé leurs vies. Mais surtout, il avait su apprécier le moindre détail, le moindre changement, lui offrant un œil assez critique et surtout très observateur. Là où certains s’arrêteraient à la surface, lui savait où regarder et où creuser, sans donner l’impression de le faire. Et Hannah était définitivement un sujet passionnant et amusant. Il devait bien avouer qu’il appréciait la jeune femme et il osait penser que c’était réciproque. Il souriait sans cesse à ses remarques, parfois amusantes, sur sa pseudo-perfection ou non-perfection d’ailleurs. Beaucoup se trompaient sur lui, voyaient un homme guindé, snob, hautain, froid parfois. Mais rares étaient ceux qui creusaient derrière ce masque. Hannah avait su voir en lui certaines choses lors de leur première rencontre, sans avoir peur de lui dire ses quatre vérités. Et ça aussi, Vassily appréciait.

J’aime prévoir tous les potentiels imprévus. Mais ne va pas dire aux enfants que j’ai ça, ils en raffolent et videraient le stock. Qu’il avait répondu lorsque, amusée, Hannah lui fit une remarque au sujet de la boisson offerte. Et puis elle le remercia. Il sentit qu’il ne s’agissait pas que d’un merci d’une personne bien élevée. Non. Il y avait quelque chose de plus profond dans ce merci, quelque chose de sincère, bien au-delà du fait d’avoir été servie. Et Vassily n’y répondit que par un regard, sincère, et un signe de tête. Il avait compris. En réalité, Hannah était un peu comme ses pensionnaires. Du moins, c’était l’impression qu’avait le russe. Peut-être se trompait-il bien évidemment. Mais il avait cette impression que, comme certains de ses gamins, elle avait manqué d’attention et que le moindre signe d’affection ou d’attention la touchait profondément. Certains enfants arrivaient ici, issus d’une famille mauvaise, violente et dont chacun des membres avait tout fait pour exclure l’enfant, sans s’en occuper, sans s’y intéresser. Les premiers signes d’intérêt, d’attention, étaient toujours un grand moment pour ces gamins. Il se sentaient alors en vie, à leur place… Légitimes. Cela rendait Hannah encore plus touchante.

Il fut surpris qu’elle n’en sache pas plus sur la race des Vampires. Il s’était imaginé qu’une nécromancienne devait tout savoir sur cette race qu’elles pouvaient maîtriser en un claquement de doigts. Il avait donc encore des choses à lui apprendre. Mais pas tout de suite. D’abord, elle devait se nourrir. D’abord, il voulait savoir. Il l’observait, le russe, jouer avec son assiette, avec sa nourriture. L’envie de la gronder lui passa par la tête, comme il aurait pu le faire avec ses gamins. Mais elle était une adulte et n’était pas sous sa surveillance. Quoi que… Cette envie s’envola lorsqu’elle commença à parler du fameux ‘pourquoi’. Pourquoi partir si vite, pourquoi ne pas rester, se reposer, prendre le temps de récupérer ? Hannah s’essaye d’abord à un peu d’humour, mais ne fut pas convaincante. Il n’insista pas, bu une gorgée d’alcool, patient. Et sa patience paya. Les mots furent cherchés, comme si Hannah elle-même ne comprenait pas tout ce qui lui arrivait. Au fil des mots, les doigts de l’immortel serrèrent un peu plus le verre de whisky. La simple idée que quelqu’un puisse s’en prendre à elle le rendait fou. Mais surtout, il ne comprenait pas pourquoi elle n’avait pas pu manipuler cet homme. Histoire de famille ou pas, elle était nécromancienne et l’autre type Vampire.

Se pinçant l’arrête du nez, Vassily chercha à garder son calme. Malheureusement, son verre explosa dans sa main à force d’avoir été serré de ses doigts longs. Sursautant presque, il s’excusa, s’activant rapidement pour réparer les dégâts. Sa main saignait, mais bien vite les coupures furent cicatrisées. Excuse moi. La simple idée qu’on puisse te faire du mal m’insupporte. Dis moi qui il est, j’irai le tuer. Chiffon dans une, les deux paumes se posèrent sur le plan de travail maintenant débarrassé des débris de verre et des restes d’alcool. Le regard du Russe était sombre, l’air était grave, traits tirés, sérieux. Je te jure qu’il ne t’arrivera rien. Si tu ne veux pas que je le tue, je connais des Sorcières qui pourront dissimuler ta présence, la brouiller, pour que tu puisses trouver une solution. Lentement, Vassily se mouva jusqu’à Hannah. Un doigt glissa sous son menton pour que leurs regards se croisent. Tu es venue ici pour demander mon aide. Je te l’offre, de n’importe quelle nature. Magie, meurtre, argent, peu importe. J’ai tout ce qu’il faut et je n’ai pas peur. Pas pour moi en tout cas.

Dans le dos d’Hannah, un raclement de gorge s’éleva. Gênée, Maria se tenait là.

Qui y a-t-il ?
Je venais voir si tout allait bien, si vous aviez besoin de quoi que ce soit Monsieur Vassily.

Si Vassily avait relâché le menton de la jeune femme, la proximité ne fut pas rompue et aurait pu laisser prétendre à pleins de choses entre ces deux-là.

Non Maria, allez vous reposer. Merci.
Très bien Monsieur. Bonne nuit. À bientôt mon ptit. Prenez soin de vous.

Vassily attendit que Maria s’en aller pour bouger, un peu plus détendu maintenant.

Elle a l’air de t’apprécier. Et elle va clairement croire qu’il y a quelque chose entre toi et moi. dit-il amusé en se reprenant un verre pour se resservir de l’alcool. Il en avait bien besoin. Dis moi de quoi tu as besoin Hannah. Tu peux rester ici aussi longtemps que tu le voudras. J’ai des chambres d’amis. Je peux te prêter mon appartement également, il est sécurisé et non loin d’ici.

Car oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, Vassily pouvait vivre ailleurs qu’entre ces murs.

▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 148
¤ POINTS : 50
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Juste pour prendre des nouvelles... Ven 13 Juil - 12:05






Juste pour prendre des nouvelles...


Vassily & Hannah


Un doigt traverse, dans la longueur, les lèvres d'Hannah pour faire comprendre qu'elle ne dira rien sur la réserve de Coca. Le pire, dans cette action, c'est qu'elle le fait de manière parfaitement sérieuse, passant à côté du côté humoristique de la demande de Vassily. Pour la jeune femme, le directeur est en train de lui faire une demande très sérieuse et, elle se dit, qu'elle lui doit bien cela. Le gars, il l'avait juste aidé en tuant tout un gang dans un bar, là, il vient de la soigner et de l'accueillir. Cacher à des gamins, qu'elle ne compte pas spécialement croiser, que du coca se cache dans l'établissement... Franchement, on aura vu pire comme contre-partie à un service ou à une aide. Parce que, c'est bien comme cela que fonctionne le monde ? Tout s'échange, tout se négocie, rien n'est jamais gratuit.

Puis, le nez plongé vers l'assiette avec laquelle elle joue, Hannah se met à parler. Elle explique ce qu'elle sait, passe certains détails qui ne lui semblent pas importants ou pas nécessaires de dévoiler. Mais, en réalité, elle essaye surtout de transcrire ce qu'elle comprend de la situation, pas certain de l'avoir saisie dans son entièreté. Tout ce qu'elle sait, dans le fond, c'est qu'on allait essayer de la tuer dans 24 heures. Est-ce que le reste à une réelle importance ? La jeune femme ne regarde pas le directeur, peut-être parce qu'elle n'est pas habituée à parler de ce genre de choses. Alors, forcément, quand le verre explose, c'est un sursaut qui traverse le corps de la nécromancienne. Surprise, le cœur qui s'emballe un peu trop sous une action qu'elle n'attendait pas. Une surprise qui laisse, bien vite, la place à une totale incompréhension quand il commence à s'expliquer.

Un sourcil blessé s'arque sur le visage de la sorcière, son regard sonde le directeur comme si elle allait réussir à y voir quelque chose qui lui échappe. Hannah ne comprend pas. Elle ne comprend pas pourquoi il a l'air contrarié, pourquoi ça l'insupporte qu'on puisse en vouloir à la brune. Il y a cet air sérieux, de gravité, sur le visage qu'elle n'arrive pas à saisir. Hannah n'est pas une de ses pensionnaires, il ne lui doit absolument rien et n'est pas responsable d'elle. Hannah, c'est juste une fille qui a débarqué un jour avec ses mauvaises intentions avant qu'il ne retourne la situation. A quel moment, le sort de la nécromancienne, peut avoir un semblant d'intérêt pour lui ? Elle le détaille, curieuse, pleine d'incompréhension. Elle le détaille, cet homme, ce vampire, pour chercher où est le piège, où sont les petites lignes qu'on ne voit jamais dans un contrat. Il y a forcément quelque chose, personne ne s'inquiète sans raison, personne ne fait rien sans espérer avoir un retour sans investissement. Mais, Vassily, il a l'air tellement honnête dans sa démarche. Il a l'air de réellement se préoccuper de son sort. Il a l'air... Tellement de choses qu'elle ne comprend pas que ça finit par la déstabiliser.

Le geste qui suit n'aide pas à remonter à la surface. La dernière fois qu'on lui a touché le visage, l'action à laisser des traces que Vassily a soigné un peu avant. Hannah, elle reste figée, perdue dans un regard qui ne montre toujours pas de failles. Les mots raisonnent dans sa tête mais elle ne les comprend pas encore, elle n'est pas habituée à ce qu'on s'inquiète pour elle. Parce que, c'est bien le cas ? C'est la première fois que ça lui arrive alors elle n'est pas certaine de ça. Enfin, non, on s'est déjà inquiétée pour elle mais c'est parce qu'elle était un investissement ou un faire-valoir. On ne s'est jamais inquiété seulement parce que c'était elle. Y a sa bouche qui s'ouvre pour dire quelque chose mais, son cerveau bloque. Qu'est-ce qu'elle doit dire à quelque chose qu'elle n'arrive pas à saisir ?

Raclement de gorge salutaire, contact physique qui se rompt et un cerveau qui semble enfin se remettre en marche. Elle ne bouge pas mais son regard est retombé sur le plan de travail, sur son assiette, sur ses doigts qui tapotent la surface rigide de la table... Sur n'importe quoi qui ne soit pas Vassily. Si son genou n'avait pas été dans un tel état, elle en aurait sûrement profité pour se relever en prétextant de ranger son assiette ou n'importe quelle excuse bidon. Juste pour se donner de l'air, pour essayer de comprendre ce qui est en train de se passer dans cette cuisine gigantesque. Mais Maria n'est qu'une courte distraction. Hannah en oublie de la saluer quand la louve quitte les lieux.

« Hein ? » Elle secoue très légèrement la tête, comme pour tenter de remettre ses idées en place alors qu'elle regarde, tour à tour, Vassily et la place que Maria vient de quitter. « Croire quoi ? »

Une fois de plus, Hannah ne comprend pas. Cela dit, ça ne lui semble pas très important. Maria elle peut bien croire ce qu'elle veut, l'avis des autres n'est pas vraiment ce qui l'intéresse le plus. Non, ce qui l'interpelle c'est ce que Vassily a pu dire un peu plus tôt. Les yeux se plissent, ses lèvres se serrent dans une moue un peu vexée en réalité.

« Tu crois vraiment que je suis venue là pour demander de l'aide ? » Elle lève le regard, interrogatif et sérieux sur le directeur de l'orphelinat. « Parce que, ce n'est pas le cas. »

Et, la gamine, ça la vexe qu'on puisse penser ça. Elle n'est pas venue pour qu'on l'aide, elle est là parce qu'elle était paumée, parce qu'elle ne savait pas où aller, parce qu'elle n'avait pas envie de se retrouver seule chez elle. Hannah n'est pas là parce que Vassily est capable de venir à bout de plusieurs hommes en même temps. Elle n'est pas là pour la protection qu'il peut offrir. La sorcière, si elle est assise sur cette fichue chaise haute, c'est seulement parce que c'est lui, cet endroit et que c'est ce qui se rapproche le plus d'un cocon. Elle est vexée mais, dans le fond, c'est à elle qu'elle en veut. À elle qui, ne sachant pas comment s'y prendre, a donné l'impression d'être là pour demander un service.

« Je ne suis pas là parce que j'veux qu'on règle mes problèmes. Ce sont les miens. » Et ils sont trop importants pour que ça ne demande pas de contrepartie. Hannah ne veut pas être redevable, rien n'est gratuit et, ça, elle le sait. « Je... j'avais... » Soupire exaspéré de ne pas réussir à trouver ses mots. « J'en sais rien moi, j'crois que j'avais juste envie d'souffler un peu. » D'avoir un putain d'endroit rassurant où se poser un peu avant de se lancer dans un plan pour se sortir de cette situation. « Comment... » Elle passe une main sur son front, avant de laisser retomber un peu le volume de sa voix. « J'crains à ce point-là pour qu'on pense que je vienne forcément pour demander un service ou de l'aide ? »

Et, finalement, c'est ça le fond du problème. Pour une fois qu'elle ne venait pas quelque part pour affaire. Pour une fois qu'elle ne venait pas pour demander ou échanger quelque chose... Pour une fois qu'elle venait de manière spontanée, comme on se cloître dans un refuge pour se sentir en sécurité ! Il fallait que cette action soit mal interprétée, qu'on la pense assez intéressée ou vénale, pour venir avec une idée derrière la tête et un intérêt pour elle.

« M'fin, de toute façon, t'vois, c'est mon problème. Pas le tient. En vrai, j'comprends même pas pourquoi tu devrais m'aider. J't'ai déjà dit oui pour les herbes pour Tia. » Parce que, il doit bien vouloir quelque chose en échange... Tout le monde fonctionne comme ça.




par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : swan x signy x Hannah
¤ MESSAGES : 69
¤ POINTS : 29
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE :
• Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Juste pour prendre des nouvelles... Sam 14 Juil - 11:12

feat. @Hannah Johnson

▲ ▲ ▲ ▲

Verre à la maison, Vassily chercha son calme intérieur. Pourquoi voulait-il aider Hannah ? Lui, qui faisait difficilement confiance aux autres, semblait faire confiance à cette gamine qui était pourtant venue ici, la première fois, pour faire brûler l’orphelinat. Pourtant, l’établissement était intact, lui et les enfants étaient vivants et, par-dessus tout, Tia obtenait de l’aide pour calmer ses pouvoirs. Hannah n’avait rien à voir avec la Sorcière ayant voulu sa mort. Ou peut-être que si. En réalité, les choses étaient fortement complexes et Vassily aimait la complexité. Cela le poussait à réfléchir, analyser, creuser, fouiller. Il adorait les personnes qui lui donnaient du fil à retordre, qui n’avait pas leur personnalité affiché sur leur faciès. Il aimait les personnes aux multiples facettes, ceux qui étaient différents des autres. Et puis, il devait bien avouer qu’il avait envie de croire qu’il pouvait protéger cette jeune femme. Non pas la changer, mais l’aider à avancer, à apprendre. Il était donc bien évidemment inconcevable que quelqu’un veuille s’en prendre à elle, peu importe pourquoi. Surtout, si les raisons n’étaient qu’une revanche familiale donc elle n’avait jamais pris part. Nous ne sommes que les erreurs de nos parents et de leurs parents avant eux. Hannah était une jeune femme particulière, c’est vrai, et Vassily ne put s’empêcher de sourire lorsqu’elle ne comprit pas ce qu’il sous-entendait, ce que le rapprochement qu’il avait imposé pouvait laisser croire à quelqu’un d’extérieur. C’était ça aussi, qu’il appréciait chez elle.

Mais l’instant de répit ne fut que de courte durée, car déjà, Hannah changeait d’expression. Le verre porté aux lèvres de l’immortel fut stoppé dans son mouvement avant d’atteindre son but. Le geste, suspendu dans le temps. Vassily observait, écoutait. Quelque chose froissait la jeune femme. L’expression de son visage ressemblait trait pour trait à celui d’une enfant boudeuse ou vexée. Qu’avait-il donc dit pour la mettre dans cet état ? L’Immortel fini par comprendre assez vite les raisons de cette moue. Hannah était réellement vexée. Et il la laissa parler, cracher ce qui lui déplaisait, ce qui pouvait la blesser… Le verre fut lentement posé sur le plan de travail.

En quoi est-ce mal de demander de l’aide Hannah ? Je ne comprends pas. Mais soit. Tu n’es pas venue pour ça et c’est tout à ton honneur de venir ici de manière désintéressée. Seulement...

Vassily cherchait ses mots. Il savait qu’il devait dire les choses franchement. Les figures de styles, les manières détournées de dire les choses, les sous-entendus, n’étaient pas compris pas la jeune femme. Il fallait donc s’adapter.

Tu n’as pas demandé d’aide en arrivant ici, c’est vrai et à aucun moment je n’ai pensé que tu en cherchais. C’est moi qui te propose mon aide. Tu es venu là pour souffler. Très bien, souffle, hurle, frappe. Fais ce qui peut te soulager. Mais cela ne change rien au fait que JE te propose mon aide. Car c’est ce que l’on fait lorsque l’on apprécie quelqu’un.

Finalement, Vassily prit une gorgée d’alcool, rapide, avant de reposer son verre.

Tout ceci n’a rien à voir avec Tia et les herbes que tu me procures. Je ne cherche pas à faire un quelconque marché avec toi, Hannah. Ne peux-tu pas accepter que les gens puissent vouloir aider sans aucune contrepartie ? Je ne souhaite pas tuer un homme pour obtenir quelque chose de toi en retour. Je souhaite le faire pour que tu n’aies pas à mourir, pour que tu puisses savourer encore ton existence…. Pour que… je puisse revoir ta moue boudeuse ici. Et parce que tu manquerais à Tia.

Il souriait, l’Immortel. Il était sincère.

Accepte juste que quelqu’un puisse t’apprécier et tenir à toi. Je t’apprécie Hannah. Tu es une jeune femme absolument incroyable et unique en ton genre. Tu es… Fascinante, je dirais, par ton comportement et ta manière de penser. Et crois moi, ce n’est pas de la moquerie ou quelque chose de négatif. Tu es… Comme une pierre précieuse, brute, arrachée à son rocher, si belle qu’on ne peut oser la toucher, la tailler, au risque de la voir perdre sa beauté naturelle. Tu es toi. Et ta compagnie est agréable. Alors non, Hannah, je ne crois pas que tu es venue ici pour me demander un service. Je crois que tu es venue là parce que tu savais que je ne te fermerais pas la porte au nez, que tu serais la bienvenue, que tu pourrais être en sécurité. Mais je te propose mon aide. Dis moi de quoi tu as besoin et je te le procurerais.

Vassily attrapa à nouveau son verre. Ses lèvres s’étirant dans un sourire amusé. Avant de boire, il ajouta.

Et non Hannah, tu ne crains absolument pas.

Il ne pouvait savoir s’il avait trouvé les bons mots pour rassurer la jeune femme, pour lui faire comprendre qu’il ne souhaitait pas faire un deal avec elle, qu’il n’attendait rien en retour. Il lui proposait ça par amitié, ou quelque chose comme ça.

▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 148
¤ POINTS : 50
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Juste pour prendre des nouvelles... Lun 16 Juil - 14:58






Juste pour prendre des nouvelles...


Vassily & Hannah


En quoi est-ce mal de demander de l'aide ? Et bien... Euh... Bah... Elle fronce le nez, la sorcière, il doit bien exister une réponse à cette question. Hannah ne s'est jamais demandée si c'était bien ou non de demander de l'aide, elle sait seulement que ça ne se fait pas sans contre-partie. Du moins, elle le croyait jusqu'à présent parce que, là, Vassily, il est en train de foutre un coup de pied dans ses croyances. Elle est fière, la nécromancienne, alors elle aimerait bien avoir quelque chose à répondre à cette question mais, non, rien ne lui vient. Pourtant, elle ne peut pas s'empêcher de rester un peu sur la réserve, de se dire que, quand c'est trop beau pour être vrai, c'est que ce n'est pas vrai ! L'avantage qu'on n'a pas été bercée avec des histoires qui finissent bien et des princesses, c'est qu'on ne rêve pas du prince charmant, on ne pense pas non plus vivre aux pays des bisounours. L'inconvénient, c'est qu'on a tendance à se méfier des choses qui sortent de l'ordinaire. Aider, sans rien demander, pour sûr, ce n'est pas commun !

Elle ne s'en rend pas compte mais, faut qu'il soit sacrément bizarre leur monde, à tous les deux. Dans un monde normal, rendre un service équivaut à faire des courses, arroser des plantes ou nourrir les animaux d'une personne absente. Eux, là, ils parlent quand même de tuer un vampire, comme si c'était aussi banal que d'offrir le petit déjeuné. Il est bizarre, aussi, Vassily. Elle ne comprend pas trop ce que ça peut lui faire qu'elle meurt ou non. Est-ce que ce n'est pas l'histoire de sa vie, en tant que vampire, que de voir des gens mourir ? Hannah n'est rien qu'une sorcière qui a débarqué un soir, une personne de plus qui ne fera que passer dans la ligne temporelle du vampire. Elle n'est même pas une pensionnaire qu'il croiserait tous les jours.

Elle lève les yeux sur lui et le détaille. Encore une fois. Mais cette fois, c'est pour regarder ce qu'elle ne regarde jamais en temps normal. Ce sont les traits physiques qu'elle regarde, sans trop savoir pourquoi. Peut-être parce que, en temps normal, elle ne s'y attarde pas et là, ça va peut-être l'aider à comprendre. Hannah, elle ne s'est même jamais demandé qui elle trouvait beau ou non, quels étaient ses critères dans ce domaine. Faut dire qu'elle n'a que des relations de travail et que, du coup, elle n'a jamais cherché à savoir. Assurément, Vassily, il est grand, il est beau mais, …

« Putain, t'es quand même super chelou comme type. » Il y a son index qui fait des petits cercles à côté de sa tempe. « Genre, cabosser du ciboulot sévère ! »

Faut quand même être un grand malade pour apprécier une personne qui était venue avec de mauvaises intentions la première fois. Faut avoir un grain pour être prêt à tuer une personne, sans rien savoir d'elle, juste pour aider la sorcière. Faut être barge pour vouloir empêcher une vengeance sans même savoir si elle est justifiée ou non. Et, il faut être sacrément atteint de la tronche, pour faire tout ça seulement parce qu'on apprécie quelqu'un, sans rien demander en retour. Comment, ce gars, il a fait sa fortune ? Parce que, ce n'est pas en se prenant pour sœur Emmanuelle qu'on se fait de la thune !

« j'veux dire, t'vois... les types du bar, au final, ils en avaient après toi. » Elle hausse les épaules. « Donc, là, j'peux comprendre que tu cherches pas à comprendre et que tu t'en débarrasses. Mais là... Tu sais rien d'ce type. T'sais même pas s'il a une bonne raison d'vouloir s'venger. »

Bon, en vrai, elle n'est pas certaine de pouvoir expliquer les raisons de cette vengeance mais, le contexte aurait pu être différent. Vassily, il doit bien savoir qu'elle ne fait pas des choses considérées comme bien. Elle aurait pu faire quelque chose de vraiment très moche qui expliquerait les envies de vengeance d'Ethan. Mais, Vassily, il ne demande même pas. Il lui accorde du crédit sans même se poser de questions. C'est quand même hyper perturbant... Ce type est fêlé, c'est sûr !

Hannah ne sait pas trop quoi répondre à tout ce qu'il a pu dire sur elle. En fait, elle n'est même pas certaine de comprendre. Évidemment qu'elle est elle ! Dans la bouche de Vassily, être comparée à un bout de caillou – précieux ou pas – semble être une bonne chose mais, quand même, elle trouve ça un peu bizarre. Haussement d'épaule. Les compliments, au final, elle ne sait tellement pas ce que c'est qu'elle est incapable de savoir comment y réagir.

« Ce qui est sûr, c'est que j'veux pas que tu t'occupes de lui. » Parce que, Ethan, c'est son problème à elle et que, Hannah, elle n'a pas envie qu'il arrive quelque chose à Vassily par sa faute. Oui, elle a vu de quoi il est capable et, peut-être que c'est qu'une petite partie de ses capacités. Mais elle sait aussi ce que peut faire Ethan. Finalement, demander de l'aide, c'est déléguer ses problèmes et, ça, Hannah n'est pas très fan. « Cela dit, s'tu veux m'aider, j'vais peut-être bien avoir besoin de quelque chose. »

Hannah a un début de plan depuis un petit moment pour qu'Ethan ne puisse pas la tuer. Elle sait déjà qu'elle doit passer par le point faible du vampire et s'en prendre à l'esprit d'Anya. Cette ancêtre qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau physiquement. Une ancêtre que Hannah vient de découvrir. Et, heureusement pour Hannah, contrôler des esprits, c'est un peu l'histoire de sa vie.

« 'Fin, pour être exacte, j'vais avoir b'soin de quelqu'un. » Ce qui est étrange c'est que, c'est à ce moment de la conversation, qu'elle se décide à attraper son sandwich. « Genre, pour un sacrifice. » Parler du pourquoi on veut l'aider, ça lui coupe l’Appétit. Parler de sacrifice, en revanche, ça semble assez naturel pour qu'elle puisse croquer dans son bout de pain amélioré. « J'vais avoir b'soin de lancer un sort... 'Fin, faut déjà que je le mette au point ce sort, parc'que j'l'ai jamais fait. » Elle ne l'a même jamais vu jusqu'à présent mais, il fallait savoir faire preuve d'inventivité. « Mais, c'est sûr, j'vais avoir b'soin d'un sacrifice. »

Faites le bien autour de vous et vous aurez besoin de pâquerettes et de chamalow. Commencez à faire des choses nocives et, là, en revanche, il va falloir des choses un peu moins glorieuses. Hannah, elle pourrait très bien trouver un humain à sacrifier toute seule mais, soyons honnête, elle ne s’embêtera pas à trouver une personne particulièrement néfaste pour la société. Elle manque de temps alors, en fait, elle va juste prendre la première personne qu'elle trouve. Demander de l'aide à Vassily sur ce point-là, c'est une forme de pas en avant. Lui, après tout, il semble déjà avoir un répertoire de personne à éradiquer de la planète terre.




par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Juste pour prendre des nouvelles...

Revenir en haut Aller en bas
Juste pour prendre des nouvelles...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un café pour prendre des nouvelles (Sasha)
» Juste pour rire
» Prendre des nouvelles de sa Meilleure Amie [ PV Nuage de Sauge ]
» Juste pour la postérité [abandonné]
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Sud de la Tamise :: Fondation Ivanov-
Sauter vers: