RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Les jeux de l'été ! sont ouverts de Juin à Septembre
Les beaux jours sont là, l'été approche, le soleil, la place, le vacances ... le boulot, la routine ? Peu importe !
Venez vous amuser un peu avec nous, osez venir faire des rps complètements fous, lancer des défis, participer à des jeux
! Sortez vos maillots, vos lunettes de soleil et vos crèmes solaire !
Venez jouer !




Avis de recherche ! Les EFL et les Sorcières sont en sous-nombre.
Fous fanatiques tueurs de Vampires ou Sorcières ? Faites votre choix !
Plusieurs types de Sorcières manquent sur le forum, n'hésitez donc pas.
Privilégiez les groupes les moins représentés.



Partagez|

One Touch and I Ignite.. ❅ ASHANTI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Silke Nilsdóttir

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Madelaine Petsch
¤ CRÉDITS : SWAN
¤ MESSAGES : 78
¤ POINTS : 11
¤ AGE : 603 ans; dix-huit en apparence
¤ ZONE LIBRE :
BABY DOLL.

Dispo rp: 0/3
¤ GROUPE : Vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/04/2018


MessageSujet: One Touch and I Ignite.. ❅ ASHANTI Sam 16 Juin - 22:17

One Touch and I Ignite.
SILKE & ASHANTI
A part of your life it can take away
Just like the blood running through your veins.



Deux semaines de pur plaisir qui faisait croire que la vampire avait pris la meilleure des décisions en venant s’installer à Londres avec sa troupe. Eux aussi avaient l’air de bien s’y faire, ils tentaient tous de trouver une voie qui les intéressait, pour avoir un emploi. L’argent n’avait jamais été le problème, pas après plus de 600 ans à vivre. Silke s’était toujours arrangée pour ce qu’ils ne manquent jamais de rien. Ce n’était pas comme s’ils avaient envie de se payer des restaurants à 1000 euros par repas, ils sauvaient au moins là-dessus. Ils préféraient tous voyager à la base, passer des nuits dans des hôtels chics ou des manoirs abandonnés. Ils n’étaient franchement pas difficiles et c’était ce qu’elle aimait d’eux. Ils se contentaient de peu, n’exigeaient aucun palace. Ce qui comptait, c’était qu’ils soient tous ensemble et qu’ils aient une vie relativement « belle ». Ici, dans le grand penthouse d'un hôtel qu’ils louaient à eux quatre, ils ne se plaignaient pas de l’espace. Ils vivaient tous dans deux chambre, laissant d’autres inoccupées dans l’hôtel parce qu’ils ne dormaient jamais seuls. Que ce soit Silke avec Caleb, Avalon et Robyn. Et les meilleurs moments, c’était quand ils étaient les quatre ensemble dans leur lit king. La vampire savait néanmoins que ses Infants souffraient de ses départs constants. Elle passait beaucoup de temps à la fondation Ivanov à aider de jeunes vampires et ils se sentaient désormais délaissés. Silke tentait vraiment de partager son temps au mieux et leur offrir toute l’attention qu’ils désiraient, mais ça n’était pas évident.

Elle devait parfois confronter leur jalousie évidente, sans qu’ils ne lui en parlent jamais. Elle pouvait le lire dans leurs yeux, ça paraissait sans qu’ils n’osent défier Silke. Voilà pourquoi elle leur ordonnait de trouver chacun un emploi ou une occupation pendant qu’elle n’était pas là, pour s’assurer qu’ils n’aient pas trop de temps à ressasser de mauvaises pensées. La femme aux cheveux de feux est justement en train d’observer la lune et de ressasser les derniers évènments depuis leur arrivée à Londres. De manière générale, Silke ne traine pas beaucoup en dehors de l’orphelinat sans son trio attitré. Elle rentre rapidement et s’occupe de ses Infants. Pas ce soir, elle devrait déjà être rentée, ils devaient aller chasser cette nuit et elle savait déjà qu’ils seraient impatients de la voir revenir au penthouse. Elle a besoin d’un bref moment pour penser, tout simplement. Elle veut ce qu’il y a de mieux pour son clan et elle se demande si elle ne devra pas choisir un clan envers qui s’associer un jour. Si la protection était mieux entourée, si son clan en bénifierait. Elle n’en savait encore trop rien. Resterait-elle assez longtemps à Londres pour que cela vaille la peine? Est-ce qu’elle supporterait d’avoir un roi en haut d’elle? Certes, la vampire n’en avait jamais eu pour le pouvoir à proprement parlé, cela aurait été trop facile à obtenir par son âge, sa force et ses talents. Disons seulement qu’elle appréciait être en mesure de prendre ses propres décisions, ce qu’elle redoutait si elle devait écouter une autre personne, peu importe qui c’était.

Elle aurait encore besoin de temps pour y penser, disons que la patience lui était venu avec ses six cents ans d’existence. La brise fait bouger ses cheveux légèrement frisé et quand elle décide qu’il est temps de rentrer, une odeur est amenée par le vent. Elle n’arrive pas à croire ce qu’elle hume alors, étant portée par le passé. Cet odeur, elle ne pourrait jamais l’oublier. Peu importait le corps dans lequel elle avait vécu, il y avait toujours ce parfum qui arrivait à la faire frissonner. Au lieu de courir. De s’échapper. De profiter du moment de réalisation et de quitter Londres pour éviter la tentation. Elle procède à vive allure, la vampire. Vers l’odeur. Vers elle. Elle sait qu’elle est passée ici il y a quelque temps, l’odeur est plus ou moins fraiche, mais plus elle se rapproche et plus elle sait qu’elle ne l’échappera pas. En moins de deux, elle est entrée dans le bar Le Lux, qu’elle visite si souvent déjà. Son corps s’arrête à quelques millimètres du sien à une vitesse autant phénoménale que d’habitude. Elle sent la chaleur se propager dans son corps tout entier quand ses prunelles croisent celles ambrées de la sorcière. « Abena. » Qu’elle dit, simplement. Elle sait qu’elle ne portera pas le même nom, mais elles se connaissent déjà toutes les deux. Et cette fois, elle porte la copie exacte du corps de celle qui l’a si fortement inspirée des siècles auparavant. Son visage qui s’adoucit, après toute cette surprise de la retrouver en moins de deux. Et son expression qui change aussi vite, sa main s’enlevant de la joue de la sorcière aussi vite qu’elle s’y était placée. Et tout ça, depuis cette brise, quelques secondes à peine s’étaient écroulées. Silke ne devait pas être ici. Elle ne pouvait pas la confronter, car elle était une de ses faiblesses .


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Ashanti Baratte

avatar

Sorcière • Ether



¤ AVATAR : Zoe Kravitz
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 57
¤ POINTS : 9
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE :
In Tenebris
☿ Reine des 'In Tenebris', représentante auto-proclamée du Seigneur des Ténèbres.
fiche - Pré-liens - Liens - Chrono

¤ GROUPE : In Tenebris
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 10/06/2018


MessageSujet: Re: One Touch and I Ignite.. ❅ ASHANTI Dim 17 Juin - 9:36

what a wicked
game to play

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I'd never dreamed that I'd meet somebody like you. And I'd never dreamed that I'd lose somebody like you.


- Abena, où vas-tu à cette heure ? Si la Maîtresse Osborne te voit, tu sais qu’elle ne serait pas contente !
Mère, tu sais bien qu’il ne me reste plus beaucoup de temps à vivre, que d’ici peu mes prophéties arriveront et mon corps brûlera dans les flammes de l’Enfer. Alors j’ai besoin de la voir encore.

Abena s’éclipsa, capuche sur la tête, dans les ruelles sombres de la ville. Dans les bois, là où personne ne pouvait trouver sa cabane, elle avait donné rendez-vous à celle qu’elle chérissait. Rares étaient les personnes qui parvenaient à faire naître de vraies émotions dans son cœur noircit par les ténèbres. Mais Silke était parfaite, c’était ainsi. Vampire et Sorcière furent réunies, une dernière fois peut-être. Le sort d’Abena était scellé, elle le savait, bien que tous s’y refusaient.


☿ ☿ ☿ ☿

Les yeux révulsés, allongée dans son lit, Ashanti observe les visions de ce passé qui lui appartient. La vision finie par changer, arrivant à une époque bien plus proche ou plutôt plus lointaine. Une vision du futur, comme elle est souvent capable d’en avoir. À nouveau, c’est le visage de cette Vampire qui se montre, toujours si belle, toujours si rousse. Et, dans son état particulier, Ashanti sent son cœur qui accélère sa course, juste en la voyant. Il y a quelque chose entre cette femme et Abena. Quelque chose de fort, qui malgré les années et les vies, subsiste au creux de son âme maudite. Si elle a déjà cherché à contacter Silke, Ashanti est toujours confrontée à des échecs. Comme si l’immortelle n’avait cessé de la fuir, elle et leur passé. Il y a pourtant Abena qui pousse, face à cette vision. Et lorsque les yeux cessent de se révulser, que le corps d’Ashanti se mouve lentement sur les draps, Abena est là, nerveuse, impatiente. L’esprit et la vivante se ressemblent, trait pour trait. Une nécromancienne pourrait en perdre la tête tant, la ressemblance est évidente. Elle est à Londres Ashanti. Retrouve-la pour moi. Le sourire d’Ashanti étire ses lèvres sèches. Elle ne dit mot, mettant à mal la patience de son ancêtre. Dehors, le soleil est déjà bien levé. Quittant sa chambre, la Reine rejoint la pièce principale de cette petite aile privée qu’elle s’est octroyée, pour elle et sa fille. Imani est là, café à la main, journal sur la table. La mère baise le sommet du crâne de son enfant devenue femme. Que cherches-tu dans ce monde futile mon enfant ? La fille lève les yeux ciel, mais le regrette aussitôt, tant le regard de sa mère suffit à l’effrayer. Alors elle s’excuse la gamine, embrasse sa mère, s’accroche à ses hanches, posant sa joue sur son ventre plat. Elle attend son pardon, la jalousie rongeant ses tripes. Parce qu’elle sait que sa mère a passé la nuit avec quelqu’un et que cela arrivera encore. Quand passerons-nous une soirée rien que nous deux Mère ? Vous me manquez cruellement. Les mains caressent la chevelure de l’enfant qui n’en est plus une. À dix-huit ans, Imani est une femme. Pourtant Ashanti ne la sent pas encore prête à accomplir ses devoirs de Princesse. Alors elle lui laisse le temps. Bientôt, c’est promis. Mais pas cette nuit, j’ai des affaires à régler. Demain, d’accord ? Nous irons faire du shopping, dîner au restaurant. Nous irons faire tout ce que tu voudras. Car ton bonheur est tout ce qui m’importe, dit-elle en relevant le visage de sa vie, lui caressant doucement la joue.

Mère et fille se sont installées dans une immense demeure, un ancien hôtel devenu privé. Un lieu habité par une fille Osborne, celles qu’Ashanti tue. Le clan Osborne de Londres a été anéanti et le règne de cette famille maudite est presque terminé, pour de bon. Et cela ne peut que mettre Ashanti en joie. Depuis début avril, bien des choses se sont passées et la Reine n’a pas donné assez de temps et d’amour à sa progéniture, c’est vrai, elle en a conscience. Il est temps pour elles de se retrouver. Mais pas ce soir, car l’avenir est proche et la vision du futur l’est tout autant. Ashanti a, cette nuit, rendez-vous avec son passé.

☿ ☿ ☿ ☿

Ses pas foulent les rues de Londres. Ashanti sait où aller, où passer, guidée par cette vision bien encrée dans son crâne. Son parfum se diffuse, ici et là avant de rejoindre un bar fréquenté par du beau monde. Toutes races présentes, mais surtout des Vampires. Ashanti les aime, ils sont sanguinaires et n’ont pas peur de la noirceur qui les habite. De dignes représentants du Seigneur. Elle boit, un ou deux verres, elle discute et fait des rencontres. Ashanti attend, impatiente de la revoir, de la rencontrer. Difficile de savoir qui est la plus impatiente, la Reine ou Abena ? Ashanti a l’impression de connaître Silke, de tout savoir d’elle, de pouvoir dessiner son corps sans pour autant avoir déjà personnellement goûté au parfum de ses lèvres… C’est Abena qui lui partage ses souvenirs, ses émotions, ses sensations. C’est grisant et perturbant à la fois. Mais la patience n’est pas toujours le fort de la Reine. Elle se mouve dans le bar, le corps moulé dans sa tenue d’un blanc trop pur pour elle.

Et soudain elle est là, face à elle, si proche qu’elle pourrait en sentir la froideur de sa peau. Elle est là, Silke, comme dans les souvenirs d’Abena, comme dans les visions que la Reine a eu le jour même. L’Immortelle semble perturbée, comme si elle a vu un fantôme. C’est l’effet que fait Ashanti face à ceux qui ont eu la chance, ou le malheur, de connaître Abena durant son existence. C’est d’ailleurs le prénom de l’ancêtre que Silke prononce, preuve qu’elle ne l’a pas oublié. Ashanti apprécie la froideur de la main portée à sa joue, rafraîchissant la chaleur qui envahit son corps. Et elle sourit, ses lippes s’étirant lentement. SilkeSilke. Les deux Sorcières murmurent, en même temps, d’une même voix, identique, se confondant. Abena est heureuse de voir que tu ne l’a pas oublié. Et j’en suis heureuse moi aussi. Nous t’avons attendu, tu sais, nous t’avons cherché. La main d’Ashanti se lève, doucement, pour caresser la peau blanche de la joue qui se love dans sa paume. Sans prévenir, elle pose ses lèvres sur celles de l’immortelle. Un baiser chaste, pour goûter à ses lèvres dont le parfum est bien celui de ses souvenirs. Je suis Ashanti, digne héritière de feu-Abena. J’aimerais beaucoup te parler… Acceptes-tu de boire un verre en ma compagnie ? Ashanti a ce charisme, plus puissant que celui d’Abena à son époque. Car Ashanti se sent plus forte, plus sûre que la Sorcière qui a fini en cendres sur le bûcher de la petite ville proche de Salem. La Reine attrape la main de l’immortelle, pour l’attirer à sa suite, pour s’installer sur l’une des banquettes du bar. Personne ne les observe, le monde ne s’occupe pas d’elles. En passant, Ashanti alerte une serveuse et réclame une bouteille de champagne. Des bulles pour célébrer le retour de l’Immortelle, pour fêter les retrouvailles tant attendues. J’imagine que tu dois avoir des questions ? La voix est presque douce lorsque la Reine s’installe, croisant ses jambes avec grâce, le regard encré dans celui de l’ancienne amante.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR SWAN
Revenir en haut Aller en bas
Silke Nilsdóttir

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Madelaine Petsch
¤ CRÉDITS : SWAN
¤ MESSAGES : 78
¤ POINTS : 11
¤ AGE : 603 ans; dix-huit en apparence
¤ ZONE LIBRE :
BABY DOLL.

Dispo rp: 0/3
¤ GROUPE : Vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/04/2018


MessageSujet: Re: One Touch and I Ignite.. ❅ ASHANTI Dim 24 Juin - 20:59

One Touch and I Ignite.
SILKE & ASHANTI
A part of your life it can take away
Just like the blood running through your veins.



Six cent ans d’existence, c’est long. On en traverse des époques. Des siècles, des milliers de visages qui meurent de vieillesse avant qu’aucune ride n’apparaisse sur les siens. Son cœur brisé autant de fois par l’attachement causé à ces mortels, des amis, des connaissances, des amours. Elle pouvait compter ses amis encore vivants sur ses dix doigts, ce qui était peu pour un vampire aussi âgé qu’elle. Ou l’inverse était impressionnant, parce que les années amenaient leurs lots de malheurs et de morts. Que Silke ait décidé de venir s’installer à Londres impliquait diverses décisions et l’une d’entre elle restait cette nouveauté du monde entier. Qu’on connaisse l’existence des surnaturels, ce qui était franchement excitant. Il semblerait aussi que cette ville soit un puits à souvenirs. Avec Vassily, Viviane, Alaric et maintenant, Abena. La subtilité restait dans le fait que cette femme qui se trouvait désormais devant elle, dans ce bar, n’était pas celle qu’elle avait connue au quinzième siècle. Cette sorcière qui avait attiré son attention lors des procès de Salem. Toutes ses femmes avaient marqué la vampire et elle en avait aidé quelques-unes à s’en sortir. À cette époque, son cœur était encore lourd de la perte de Vassily, ce qui l’avait poussé à s’attacher davantage à la créature impressionnante qu’était Abena. Elle aurait tout donné pour pouvoir la sauver, au lieu de quoi son cœur saigna quand elle fut brûlée au bûcher. Leur histoire était bien plus grande que ce qu’elles éprouvaient l’une pour l’autre. Elle avait dû user de tout son charme, de ses paroles, de son corps collé au sien pour la convaincre de ne pas intervenir. La seule raison qui expliqua qu’elle décida d’écouter ses demandes, c’était la promesse d’un autre avenir. Par des réincarnations, elles pourraient vivre ensemble encore plus longtemps qu’avec la seule essence d’Abena.

Elle l’a revu les deux autres fois, parce qu’il ne suffisait que les souvenirs d’Abena reviennent à ses réincarnations pour qu’elle lance un appel à Silke. Tout avait toujours été parfait entre elles, un peu comme ça l’avait été avec Vassily, mais à différente échelle. Elles étaient cruelles, sanguinaires. Elles étaient faites pour S’entendre… jusqu’à ce que la vampire décide de changer du tout au tout. De ne tuer qu’à de très, très rares exceptions des humains. Et même pas pour se nourrir, mais pour protéger uniquement depuis maintenant 69 ans. Sa troupe l’avait changée, Caleb surtout, qui lui rappelait son premier amour. Tout aurait pu être différent, elle en était certaine. Si par exemple, Abena était revenue plus tôt, sa simple présence aurait pu l’empêcher de s’entourer de ses Infants. Elle avait changé maintenant, tellement que c’était la première fois depuis tous ces siècles qu’elle n’avait pas répondu à l’appel d’Abena, qui se prénommait maintenant Ashanti. À la découvrir, là, dans ce bar, elle se disait que Silke avait eu la meilleure idée. Elle lui ressemblait tellement, elle n’en croyait simplement pas ses yeux. Son cœur était faible, plus que pouvaient l’être ses intentions et elle sentait déjà qu’elle faiblissait. Quand elle souffle son prénom, son corps entier est parcouru de frisson. Elle ne lui ressemble pas seulement, elle a exactement la même voix. Une douleur doit se lire sur ses traits, quand elle continue de la fixer comme si elle lisait dans son âme. Qu’elle aimerait avoir encore assez la force de pouvoir prendre les jambes à son cou, pendant qu’il était encore temps. « Je sais… » Elle a senti la présence d’Ashanti, d’Abena, à maintes reprises il y quelques années. Mais elles avaient fini par comprendre le message, ou c’est du moins ce que la vampire espérait.

En réalité, elle s’attendait à ce qu’elle lève son ton. Qu’elle lui hurle dessus. Qu’elle lui fasse pendre l’enfer à son visage, par le simple fait qu’elle l’avait ignorée. C’était ce qu’elle méritait, pour les sentiments qu’elles s’étaient promis par le passé. Au lieu de cela, elle ne bouge pas d’un poil quand la sorcière se rapproche d’elle pour l’embrasser, signe qu’elle lui pardonnait, sans le lui avouer. Hélas, Silke la connaissait trop bien, elle espérait seulement qu’elle était encore honnête avec elle.  « Je ne peux évidemment pas refuser une telle demande, ravie de t voir enfin, Ashanti. » Elle essaie du mieux qu’elle peut de lui sourire, de ne pas paraître étrange. Elle sait que c’est raté, car elle peut déjà sentir la honte sortir de ses pores. Qu’elle aurait voulu être assez forte pour répondre à son appel. Pour pouvoir la confronter par le passé et tente de lui expliquer son nouveau mode de vie, au lieu de quoi elle s’était terrée dans une grotte. Comme si elle savait qu’il ne lui aurait suffi que d’un regard, pour qu’elle oublie tout le reste. Elles s’en vont s’assoir plus loin et Ashanti se munit d’une bouteille de champagne, comme pour célébrer les temps perdus. Elle est inquiète, la vampire, comme si elle s’attendait encore à ce que la cruelle Abena sorte d’un moment à l’autre. « À vraie dire, j’aurais cru que c’était l’inverse. » Laquelle des deux avait lâchée l’autre, après tout? C’était Ashanti qui devait se demander pourquoi elle n’avait pas répondu à l’appel, non? Mais comme pour éviter l’inévitable, elle pose une question des plus anodines qui soit, pour tout ce qu’elles ont vécu ensemble. « Ça fait trop longtemps, comment vas-tu? » Elle tente d’amoindrir la stupidité de sa question en entremêlant ses doigts au sien, sur la table, tandis que de l’autre main elle boit une gorgée de champagne.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Ashanti Baratte

avatar

Sorcière • Ether



¤ AVATAR : Zoe Kravitz
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 57
¤ POINTS : 9
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE :
In Tenebris
☿ Reine des 'In Tenebris', représentante auto-proclamée du Seigneur des Ténèbres.
fiche - Pré-liens - Liens - Chrono

¤ GROUPE : In Tenebris
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 10/06/2018


MessageSujet: Re: One Touch and I Ignite.. ❅ ASHANTI Sam 30 Juin - 9:08

what a wicked
game to play

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I'd never dreamed that I'd meet somebody like you. And I'd never dreamed that I'd lose somebody like you.


Abena avait été une nécromancienne puissante. Ses soit disant prophéties lui venaient des esprits qu’elle côtoyait au quotidien. Était-ce vrai ou de la folie ? Aucune idée. Peu importe à vrai dire, car elle a eu raison. La mort est venue l’attraper, la cueillir pour l’enlever de son voile sombre et la conduire auprès du Maître des Enfers. D’après ses dires, elle a pu le côtoyer entre chaque réincarnation. Grand privilège qui lui est réservé pour tout ce qu’elle a entrepris pour lui. Pour que son règne soit. Certains diront que le cas Abena relève de la psychiatrie et que sa folie est réelle. Mais comment pouvoir prétendre ça lorsque l’on sait que les créatures surnaturelles existent et qu’elles ont, soit disant, été créées par des Dieux ? Car telles sont les légendes. En réalité, Ashanti pense, parfois, que Dieu et le Maître des Enfers ne forment qu’un. Car, quel Dieu pourrait créer de telles créatures capables de tuer ces pauvres humains ? Quel Dieu prendrait le risque de voir ses enfants se faire tuer ou s’entre-tuer ? Les pensées d’Ashanti dépassent largement celles d’Abena et ses espoirs aussi, ses ambitions surtout. Ceux qui ont eu la chance de pouvoir fréquenter la première Baratte et la dernière peuvent facilement comparer les deux. Car au-delà de la ressemblance physique, vocale, il y a une réelle différence dans la manière d’être. Abena avait été une esclave, non soumise, il est vrai, mais peu libre de ses mouvements. Ashanti a toute la liberté du monde. Elle a le temps aussi, persuadée que le Maître lui offrira, à elle et aux siens, l’immortalité, lorsqu’il foulera la Terre de ses pieds. Mais en attendant ce jour béni, Ashanti doit retrouver les plus fidèles alliés d’Abena. Ceux qui lui avaient juré fidélité et amour. Ceux qui avaient su voir au-delà des apparences d’esclave et au-delà de la folie qui brillait dans son regard noir… Ceux qui avaient attendu la digne héritière de son sang. Ashanti. Silke est l’une de ces personnes. Malheureusement, elle n’a cessé de la fuir, ne répondant pas à l’appel de la chair et de l’amour. Un amour qu’Ashanti parvient à ressentir à travers les émotions de son ancêtre qui habite son âme. Elle partage avec elle tout ce qu’elles ont pu vivre et éprouver. Si Abena avait réellement été capable d’amour, alors ce qu’elle a pu ressentir pour la Vampire s’en approchait terriblement. Abena a donc souvent été déçue, triste et en colère. Chose qu’Ashanti peut comprendre, mais qu’elle n’a jamais accepté comme étant ses émotions. Ashanti ne hurle pas. Elle n’en a que rarement besoin. Elle n’est pas en colère, loin de là. Elle s’amuse. Elle est curieuse et apprécie d’observer le trouble dans le regard de Silke. Tout comme elle apprécie de sentir sa main froide, légèrement tremblante. L’effet d’Abena est toujours présent en elle. Et Ashanti trouve ça fou, après toutes ces années. Elle sait aussi que malgré son âge et certainement sa force, Silke se sent honteuse. Du moins, c’est ce qu’elle sent à travers les énergies qui se dégagent de l’Immortelle. Et c’est plaisant pour la Reine qui aime faire effet.

Le champagne est versé dans les coupes des deux femmes. L’inquiétude crispe légèrement les traits du beau visage de la flamboyante dont Ashanti n’a toujours pas lâché la main. Elle veut rester connectée. Elle est toujours aussi belle. C’est Abena qui murmure à l’oreille d’Ashanti. Et la Reine peut sentir la jalousie de son ancêtre, la colère et tout un tas d’autres émotions. Parce qu’elle aurait aimé être à la place d’Ashanti, tenir elle-même la main de Silke. Mais elle est morte. Et mentalement, Ashanti ne se gêne pas pour le lui rappeler. Ashanti se réjouit de tout ça, elle s’amuse de la situation. Elle s’amuse aussi de cette question, banale, qui lui est posée. Comme si elle et Silke se connaissaient réellement. Alors que non. Ashanti connaît Silke, elle connaît ce passé commun avec ses propres ancêtres. Mais elle ne sait rien de sa vie sans elle. Et Silke, à l’inverse, ne sait que des choses sur Abena. Elle ne sait rien d’Ashanti, de son réel caractère, de ses réelles ambitions. Et les doigts se touchent, se caressent, s’entremêlent, comme deux vieilles amies, ou deux amantes. Puis le champagne coule dans leurs gorges, abreuve leurs gosiers, chatouille leurs palais de ses bulles délicates. Je vais bien. Toujours, dit-elle en reposant sa coupe sur la table, prenant également celle de Silke pour débarrasser leurs mains, pour les saisir. Abena est très… Très en colère, tu sais. Elle est ici d’ailleurs et nous observe. Je peux sentir sa colère, sa jalousie, son amour… Je sais tout ce que vous avez vécu. Je sais les promesses qui ont été faites. Le regard se plante dans celui de l’immortel, fort, puissant. Je ne suis pas elle. Je ne te forcerai pas à m’aimer ou à me servir. Mais Silke… En son nom, je me dois de te demander pourquoi. Pourquoi tu as préféré nous fuir, ne pas donner de tes nouvelles. Pourquoi tu as fait la morte alors que tu es bel et bien vivante et que je sens ton corps vibrer en ma présence. Pourquoi tu m’as abandonné… Alors que tu avais juré d’être là. Un sourcil de hausse avant d’ajouter. Elle ne peut pas te faire de mal et tu as de la chance, je ne suis pas nécromancienne. Mais, bien plus qu’elle, je déteste qu’on se moque de moi, qu’on me trahisse, qu’on me mente. Alors Silke j’exige la vérité, en mémoire des nuits torrides que tu as pu passer avec Abena... À cet instant, Ashanti se penche à l’oreille de l’immortelle, frôlant sa joue de ses lèvres et murmure Parce que avouons le, vos deux corps ensemble étaient parfaitement divin, je l’envie...

Ashanti relâche les mains de l’immortelle et s’empare, comme si de rien était, de sa coupe de champagne. Un sourire étire ses lèvres qu’elle humecte avant de prendre une gorgée d’alcool, son regard à nouveau rivé sur la belle rousse.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR SWAN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: One Touch and I Ignite.. ❅ ASHANTI

Revenir en haut Aller en bas
One Touch and I Ignite.. ❅ ASHANTI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» Japan Touch Haru
» A TOUCH OF EVIL
» ≈ ignite, my love, ignite.
» HLM ◮ OH, You Touch my Tralala ... mmh, my Ding Ding Dong

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Sud de la Tamise :: Bar "Le Lux"-
Sauter vers: