RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Les jeux de l'été ! sont ouverts de Juin à Septembre
Les beaux jours sont là, l'été approche, le soleil, la place, le vacances ... le boulot, la routine ? Peu importe !
Venez vous amuser un peu avec nous, osez venir faire des rps complètements fous, lancer des défis, participer à des jeux
! Sortez vos maillots, vos lunettes de soleil et vos crèmes solaire !
Venez jouer !



Partagez|

It's time to cure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ethan Rice

avatar

Vampire • Bras droit Sud-Est



¤ AVATAR : Joseph Morgan
¤ CRÉDITS : Aesth d'Hannah
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 23
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/05/2018


MessageSujet: It's time to cure Lun 11 Juin - 0:26



It's time to cure

Chaque pas devient de plus en plus difficile à faire. Maudite Fratre. Je sens sa petite technologie déchirer ma peau pour se diriger tout droit vers mon cœur. Combien de temps me reste-t-il au juste avant qu’il ne me le réduise en bouilli ? Et l’eau bénite qui circule dans mes veines depuis les balles restées à l'intérieur de mon corps n’aide en rien mon état. Tic-tac. Pour la première fois de mon existence je sens le temps jouer contre moi. Mes mains tâchées de sang s’emparent de mon téléphone pour composer le numéro d’Alex. Je n’y arriverai pas, sa demeure se situe trop loin pour que je puisse l’atteindre dans les temps.

- Passez-moi le roi.

- Qui est à l’appareil ?

- Alex Blackwood... passe-le moi !

- Navré mais il est en réunion, je peux faire quelque chose pour vous ?

- Son fidèle allié a besoin de soins, c’est le moment de te rendre utile.


Et il se rend utile tout compte fait. Cet homme m’envoie une adresse qui est, disons plus atteignable que celle d'Alex. Il me demande aussi s’il doit informer le roi de mon état mais je lui ordonne de ne pas l’interrompre durant son rendez-vous. Ne jamais inquiéter un homme en plein business, je connais bien le monde des affaires. En attendant je ferais mieux de me dépêcher, car du temps bientôt je n’en aurais plus. Je crache du sang au cours du trajet, à chaque fois la douleur se veut plus intense et mes sens se troublent peu à peu. Mais je le vois finalement, ce cabinet dont on m’a parlé, et les derniers mètres me paraissent interminables. Pourtant à aucun moment je ne me dis que je ne vais pas y arriver, car il n’y a que l’espoir qui est capable de nous faire tout surmonter. Et je la pousse enfin, la porte du salut, avant de venir m’écrouler sur le sol. Puis il y a cette petite blonde qui se précipite vers moi dans tous ses états.

- Je viens de la part… d’Alex Blackwood.

Parler en devient difficile dans mon état, mais prononcer le nom de mon roi me donne l’impression d'avoir lancer le code d’alerte qui fait penser à cette femme qu’elle n’a plutôt pas intérêt à me laisser mourir. J’arrive à me relever en acceptant son aide, la laissant m’entraîner vers une table d’opération et c’est un très bon choix, car de la chirurgie il en faudra ce soir. Je m’écroule sur la table d’opération avant d’arracher de mes mains ma chemise de toute façon trouée par les balles et tâchée de sang. Et je pousse de mon cou la chaîne qui détient la bague d'Anya et la mienne, hors de question que la retire.

- Quatre balles... Trois près du cœur, une programmée pour l’atteindre...

Pas le temps pour les formalités, il faut agir vite et je sais aller à l’essentiel. J’attrape la main de l’humaine avant qu’elle ne commence quoi que ce soit, malgré la fièvre qui monte mon regard est tout à fait sérieux lorsqu’il se pose dans le sien.

- Ne vous loupez pas, petite chirurgienne...

J’ai besoin de tes mains de fée pour me rafistoler, surprends-moi. Nous verrons si Alex a misé correctement en te choisissant pour soigner les siens. Si je ne survis pas à cette soirée, ton sort risque d'être funeste ce soir, mais autant garder cette information pour moi, il paraît que le stress n’aide pas les humains à faire du bon travail. Je lui relâche ses mains avant de prononcer ce mot.

- Tic-tac...

Mon temps est compté, sois gentille et éloigne l’épée de Damoclès de ma tête, je la sens étonnamment beaucoup trop proche de ma nuque pour une fois.

Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Humaine



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 290
¤ POINTS : 129
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: It's time to cure Lun 11 Juin - 12:36






It's time to cure


Ethan & Jodie


En début d'après-midi, Jodie a laissé partir le dernier loup qui était présent dans ce centre médical et, elle le sait, en journée c'est plutôt calme. Faut dire qu'avec des vampires qui vivent la nuit, ces derniers ne se présentent pas en journée. Les loups, qui sont bien souvent en guerre avec ces mêmes vampires, se retrouvent souvent blessés le soir aussi. Du coup, la petite blonde elle en profite pour tout ranger et tout nettoyer avant de se plonger dans un tas de livres ou de sites internet. Sa médecine, finalement, n'est pas très conventionnelle. Si ses connaissances visent les soins pour humain, il a bien fallu s'adapter quand les personnes qui passent ici sont des surnaturels. Alors elle cherche, elle se renseigne, surtout ce qui peut être théorique pour certain mais qui, pour elle, est bien réel.

Elle lève le nez d'un livre quand, de son bureau, elle entend la porte s'ouvrir. Un rapide coup d’œil à l'horloge mural lui informe que la nuit est déjà bien avancée. C'est très rapidement qu'elle arrive à l'entrée du cabinet pour voir, sur le sol, un homme. Tout aussi rapidement, ses genoux sont déjà sur le sol pour examiner de plus près l'individu. La froideur de la peau, informa assez rapidement sur la nature de l'homme, tout comme les paroles qu'il prononce. Blackwood n'enverrait jamais un loup se faire soigner. En réalité, elle s'en fiche, Jodie, de savoir qui l'envoie ou non. Ça ne fait pas de différence pour elle et, ça ne lui met pas plus la pression non plus. Elle soigne tout le monde de la même manière !

Sans plus attendre, elle l'aide à se relever pour aller dans une salle d'opération où il s'écroule sur une table. Le temps qu'elle fasse rouler une petite tablette avec un tas d'outils, l'homme s'est déjà débarrassé de sa chemise et pousser une chaîne qu'il a autour du coup. Si elle note ce genre de détails, elle ne prend pas le temps de les analyser pour le moment, il y a bien plus urgent à faire. Des gants sont enfilés alors qu'il fait un topo très rapide de la situation. Pas terrible d'ailleurs. Elle fronce les sourcils. Comment ça, y a un truc programmé pour atteindre son cœur ? Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle se retrouve toujours devant des situations inédites.

Sa main approche le torse de l'homme pour examiner la situation mais, très vite, son geste est stoppé pour une... Recommandation ? Menace ? Y a le regard de Jodie qui se pose sur le vampire.

« Ce n'est pas dans mes intentions. »

On peut prendre ça comme de la prétention mais, il suffit de la connaître pour savoir que ce n'est pas son genre. C'est juste qu'elle se connaît suffisamment pour savoir qu'elle essayera tout ce qu'elle peut pour sauver quelqu'un, même si certain estime qu'il ne faut pas sauver tout le monde. Elle récupère sa main pour suivre le trajet des artères qui partent du cœur pour se diriger vers les blessures, jusqu'à sentir, sous ses doigts, un petit corps étranger qui remonte le flux sanguin.

« ça ne va pas être agréable. Du genre, vraiment pas. »

Dans le même temps, sa main de libre s'est emparée d'un scalpel. Ouvrir une personne sans anesthésie, ce n'est pas ce qu'on peut faire sur un humain. Ça n'est pas forcément moins douloureux pour un vampire mais, au moins, ils guérissent bien plus vite. Elle hoche la tête, juste pour prévenir qu'elle y va, et fait une incision sur le torse de l'homme. En très peu de temps, ses gants transparents deviennent rouges alors qu'elle prend l'artère entre ses doigts. Le scalpel est déposé pour attraper une sorte de petit bâton magnétique. Petit outil bien pratique pour chopper des objets métalliques.

La grande différence entre les humains et les vampires réside ici. Un humain, y a quand même peu de chance qu'il survive, surtout sans anesthésie, quand le petit objet vient se coller au bâton magnétique. Parce que, forcément, en venant se poser là, il perce une des artères importantes de l'anatomie. Ça gicle instantanément. Du sang, il y en a partout, très vite. L'objet qu'elle tenait est balancé plus loin alors que, du doigt, elle fait une pression sur cette artère pour éviter que ça ne s'écoule trop vite. Et pendant qu'elle maintient son point de pression, y a son regard qui se pose sur le vampire.

« Y a plus rien qui risque d'atteindre votre cœur. »

Mais c'est loin d'être fini. Si les impacts de balles ne se sont pas résorbés, il y a de grande chance pour que les balles aient été piégés avec de l'eau bénite ou un truc fait pour atteindre les vampires. Sans parler de cette artère qu'elle continue de maintenir le temps que le petit trou fait, quand l'objet est sorti, se referme.

« Mais je dois attendre que ça se referme pour m'occuper du reste. »

grosse perte de sang. Douleur à cause d'un manque d'anesthésie. L'état de choc existe aussi chez les vampires, elle varie selon la manière dont ils arrivent à gérer les choses. Ce qui est certain c'est que, à aucun moment, elle ne semble paniquer ou douter de ce qu'elle fait. Pourtant, elle le sait, c'est dans cet état là et avec un manque de sang évident, que les choses peuvent dégénérer.



par humdrum sur ninetofive


 
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Rice

avatar

Vampire • Bras droit Sud-Est



¤ AVATAR : Joseph Morgan
¤ CRÉDITS : Aesth d'Hannah
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 23
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/05/2018


MessageSujet: Re: It's time to cure Mar 12 Juin - 17:17



It's time to cure

Avec toutes les odeurs diverses qui se mélangent à l’intérieur de cet endroit, je n'ai pas tilté tout de suite que le médecin vers lequel on m'envoie est une humaine. Est-ce que les hommes d'Alex chercherait à se moquer de moi ? Je ne manquerai pas de parler au roi de ce choix que je trouve totalement inapproprié. Sauf que je n'ai plus le choix maintenant alors je compte sur toi pour faire des miracles, petite chirurgienne. Je m'installe sur la table d’opération, préférant mettre en garde la jolie blonde de ce qui lui arrivera si elle venait à échouer et j’espère bien que ce n’est pas dans tes attentions, car même mal en point rien ne m’empêchera de t’emporter avec moi. Mais elle se met vite au travail, la petite blonde, et est prête à commencer l’incision.

- Ne vous inquiétez pas pour la douleur, je suis un homme robuste.

Et ce ne sont pas tant les balles près de mon cœur qui me dérangent le plus mais l’effet de leur venin sur mon esprit. Et nous voilà lancé à la conquête de la balle mouvante. La pratique n’a plutôt rien d’agréable mais je serre les dents, je serre les poings pour ne pas bouger, évitons de tout faire déraper à cause d’un geste brusque. Dépêche-toi petite humaine, car l’eau bénite est en train de me faire perdre la tête. Et lorsque la balle finit arrachée de sa place, perçant l’une de mes artères au passage, la douleur me ramène à un vieux souvenir.

* * *

Allongé sur une table d’opération, tout est vague autour de moi, j’ai été drogué à l’eau bénite à tel point que mon corps tout entier me brûle, comme si mon sang avait été remplacé par ce poison. J’entends le bruit de ces talons tourner autour de moi alors qu’elle revient avec cette pince et malgré mon état, malgré ma position de faiblesse, ma folie me pousse à lui rire au nez, à cette pauvre femme.

- Réalises-tu, petite sorcière, à quel point tes souffrances seront terribles lorsque les rôles seront inversés ?

- Mais tu ne sortiras pas d’ici Ethan, pas vivant en tous cas. Sois heureux, quand j’en aurais assez de te torturer je te permettrai de rejoindre ta prétendue reine.

- Douce Eleanor, avant que je ne t’arrache le cœur tu m’offriras ton dernier chant ainsi que ta dernière danse.


Ma provocation semble faire effet, au vu des traits de son visage qui se crispent, et Eleanor enfonce cette pince dans mon torse, sectionnant volontairement une artère en hurlant sa rage alors que je ris de ma folie.

* * *

Mon regard se pose sur elle. Elle qui a sa main enfoncée dans ma blessure. Elle qui est tout à coup si loin de ressembler à la petite chirurgienne que j’ai vu en entrant. Je gronde et use de mes dernières forces pour me relever, attrapant la jeune femme par la gorge alors que je l’attire vers moi, son regard juste en face du mien, je finis par lui sourire.

- Je t’avais dit que je t’offrirai ton dernier chant, Eleanor. Cries pour moi.

C’est ainsi que mes canines viennent s’enfoncer dans sa gorge pour lui voler son sang, déchirant sa peau non sans chercher à me faire doux. Une morsure peut être délicieuse tout comme extrêmement douloureuse selon la volonté de celui qui la pratique, et ma volonté est de la faire hurler. Chante petit oiseau, et supplie-moi de te laisser la vie sauve.

Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Humaine



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 290
¤ POINTS : 129
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: It's time to cure Mer 13 Juin - 22:20






It's time to cure


Ethan & Jodie


Elle le sait pourtant. Elle le sait que c'est le moment critique, celui où elle doit faire preuve de prudence. Sauf qu'elle n'a jamais été douée pour ça la petite blonde !

Y a cette main qui se pose sur sa gorge, qui serre fort, alors qu'elle se retrouve au-dessus du visage du vampire. Y a cette envie de parler, de trouver un truc intelligent à dire. La bonne parole, au bon moment. Saut que c'est lui qui parle, qui parle d'une Eleanor.

« Qu... »

Qui ? Elle n'a même pas le temps de finir que sa question se termine dans un cri. Une question étouffée par la douleur quand les crocs du vampire se plantent dans sa chair. Non, en vrai, ces crocs ne font pas que se planter, c'est bien pire que cela. Ce n'est « que » sa deuxième morsure, à Jodie, et elle ignorait que ça pouvait faire aussi mal. Cette douleur, sur l'instant, ça l'empêche de réfléchir. Ses cris lui semblent presque lointains, entravés par cette morsure et la main du vampire. Et, comme une conne, elle trouve le moyen de laisser sa propre main en place pour continuer de boucher l'artère d'Ethan. C'est quand même débile que, inconsciemment, elle continue de s'occuper d'une blessure alors qu'on est en train de boire violemment à sa gorge. Débile petite chirurgienne, oui !

C'est con mais, il faut attendre qu'elle sente l'artère se reboucher sous ses doigts – son sang doit aider à accélérer le processus – pour qu'elle quitte le corps du vampire. Ce n'est qu'à ce moment qu'elle comprend... Elle comprend que si elle ne se met pas à réfléchir très vite, elle n'en sera plus du tout capable dans très peu de temps. Et, alors qu'elle sent des traînées salées s'échapper de ses yeux, Jodie sert les dents pour s'empêcher de crier. Un semblant de calme pour tenter d'avoir une idée. Y a une de ses mains qui, à l'aveugle, cherche sur la petite tablette métallique un objet pour l'aider. C'est le scalpel qu'elle attrape, d'abord à l'envers en se coupant, pour finir par le planter dans le cou du vampire.

« Pas... Eleanor »

Faut pas lui demander beaucoup plus de mots. Et cette action elle n'aurait peut-être pas pu la faire s'il n'était pas concentré à boire son sang, s'il n'avait pas été dans un si mauvais état. N'empêche que ça fonctionne, que la douleur ou la surprise de ce geste, lui fait relâcher sa prise non sans un nouveau cri de douleur au moment où les crocs quittent son cou. Elle ne tient pas debout la française, son corps la lâche suffisamment pour que ses genoux viennent s'écrouler au sol. Pourtant, elle a bien essayé de se retenir à la tablette roulante mais, cette dernière, s'est renversée au lieu de la rattraper. Abandonnée par le matériel, Jodie se retrouve au sol, retirant ses gants pleins de sang de vampire pour plaquer sa main contre sa gorge. Son autre main tenant le scalpel, aussi fort que possible.

Elle recule, toujours sur le sol, glissant un peu sur le sang au sol, jusqu'à se retrouver plaquée contre un mur de la pièce. Ses genoux se rabattent contre elle, alors qu'elle brandit le scalpel devant elle, tremblante. Protection inutile mais, elle n'a rien d'autre sous la main.

« Je ne suis pas... Eleanor. » Parler reste compliqué alors qu'elle garde toujours sa main de libre plaquée contre sa gorge. « Je suis Jodie et... Et... Dans l'immédiat, je suis la seule à pouvoir drainer votre sang pour enlever l'eau bénite qui s'y trouve... »

L'humaine, prostrée dans un coin de la pièce, ses larmes continuant de couler sans qu'elle ne puisse rien y faire, garde quand même cette fichue idée de le soigner jusqu'au bout. C'est plus fort qu'elle. De toute façon, de manière raisonnée, qu'est-ce qu'elle aurait pu faire d'autre ? Fuir ? Même dans son état, il aurait été capable de la rattraper. Y a son cœur qui tape si fort et si vite, qu'il doit donner l'impression de résonner dans toute la pièce quand on a une ouïe aussi développée que celle des vampires.



par humdrum sur ninetofive


 
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Rice

avatar

Vampire • Bras droit Sud-Est



¤ AVATAR : Joseph Morgan
¤ CRÉDITS : Aesth d'Hannah
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 23
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/05/2018


MessageSujet: Re: It's time to cure Aujourd'hui à 13:13



It's time to cure

Tic... Pendant un instant je me trouve aux côtés de la petite infirmière, offrant le bénéfice du doute à cette humaine pour la laisser s’occuper de la menace immédiate. Tac... Et alors je ne suis plus à la même époque, accompagné de la même personne, l’adjuvant est devenu un opposant et je me dois de l’éliminer. C’est ainsi que mes canines viennent déchirer la chair de la petite blonde qui a mes yeux n’est autre que la détestable Eleanor. Et elle se met à hurler si fort que s’en est exaltant. Elle qui a toujours était capable de supporter la douleur dans le simple but de me provoquer, voilà qui en est presque décevant de sa part, mais je ne peux pour autant qu’apprécier entendre une telle mélodie.

Puis il y a cette nouvelle sensation qui me pousse à lâcher ma proie, pas réellement douloureuse mais loin d’être agréable pour autant. Je jette un regard vers l’endroit où elle a planté le scalpel avant de relever mon regard vers... L’humaine qui affirme ne pas être Eleanor. Ton esprit part à la dérive Ethan, voilà qui devient inquiétant. Je regarde l’infirmière se coller au mur, une main contre sa gorge pour éviter de se vider de son sang, l’autre me menaçant inutilement d’un pauvre scalpel. Et malgré tout l’infirmière, qui se nomme Jodie, me propose de terminer son travail, autrement dit de me soigner. J’admets que même si les humains me répugnent, je ne peux que respecter un tel courage.

- D’accord, mais d’abord c’est moi qui vous soigne.

Ne lui dois-je pas la vie après tout ? Au moins ma dette sera payée, d’une certaine façon. Ce n’est pas vraiment une proposition que je fais à l’humaine, plutôt un ordre. Ses yeux larmoyants, sa peur et son sang ne me font pas culpabiliser quant à mes actes, je suis ce que je suis et il fallait s’attendre un tel accrochage en faisant ce genre de boulot. C’est d’ailleurs une chance pour elle qu’elle ne soit pas morte sous mes crocs. L’humaine n’a pas bougé de sa place alors que je me tourne pour m’emparer d’un verre quelconque et mordre mon poignet, laissant un peu de ce liquide couler dans le verre avant de revenir vers elle. Et c’est tout simplement que je lui retire le scalpel des mains pour y déposer le verre de sang à la place.

- Buvez tout, je n’ai pas envie de vous recoudre et un pansement ne stoppera pas l’hémorragie.

Il faut dire que j’y suis allé fort dans ma morsure, lui arrachant littéralement une partie de la gorge, pas de quoi la tuer dans l’immédiat, mais il se pourrait bien qu’elle succombe de ses blessures si elle ne se soigne pas vite. Ne sois donc pas répugnée par l’idée de boire du sang, c’est même un honneur de goûter au mien et tu pourrais bien y trouver une certaine dépendance que tu ne soupçonnerais même pas. Cependant tu n’auras pas l’honneur d’en boire à la source, il n’y a qu’une personne qui y a jamais eu droit et elle est morte depuis de nombreuses années.

Je m’assois sur la table d’opération, la laissant prendre sa décision. Elle peut refuser le verre et mourir sous mon regard, je ne broncherai pas et je m’en irai chercher une autre aide, au moins ma vie n’est plus en danger malgré les balles et l’eau bénite qui restent dans mon corps. A toi de faire un choix, mais fais vite, car mon programme de la soirée ne consistait pas à passer la nuit dans un cabinet à me faire soigner par une humaine. Décidément il faudra que je parle de ce choix à Alex, car même si elle fait du bon travail je n’arrive pas à concevoir une telle idée. A quoi bon avoir une aide-soignante qui pourrait mourir à la première goutte de sang versée ? Qu’il lui prenne au moins un garde du corps s’il tient à tout prix à l’avoir, mais en l’état actuel la petite Jodie ne fera pas long feu.

- On dirait que c’est la première fois que vous vous faites mordre, étonnant vu votre métier... Mh non, je dois me tromper, on dirait plutôt que c’est la... Deuxième fois ? Troisième tout au plus. Mais vous en connaîtrez d’autres si vous persistez à faire ce métier, car dites-vous bien que je suis un homme qui possède un certain contrôle de sa soif, alors imaginez-vous un peu face à un vampire débutant.

Car si ce soir le contrôle m’a échappé ce n’est pas pour autant qu’en règle général je ne saute pas à la gorge d’un humain à la première goutte de sang qui tombe. Elle a survécu uniquement parce que j’ai repris possession de mon esprit et de la réalité à temps, mais un autre vampire faible face à ce liquide ne lui laisserait pas autant de chance, c’est une certitude.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: It's time to cure

Revenir en haut Aller en bas
It's time to cure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» 06. [Freeman's] Cure for Hangover...
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Sud de la Tamise :: CMAS-
Sauter vers: