RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Les jeux de l'été ! sont ouverts de Juin à Septembre
Les beaux jours sont là, l'été approche, le soleil, la place, le vacances ... le boulot, la routine ? Peu importe !
Venez vous amuser un peu avec nous, osez venir faire des rps complètements fous, lancer des défis, participer à des jeux
! Sortez vos maillots, vos lunettes de soleil et vos crèmes solaire !
Venez jouer !



Partagez|

Je fais ce que je veux ! (feat. Alastaïr Whitemore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Trisha Cieslak

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Ksenia Solo
¤ CRÉDITS : Avatar : Lilie - Signature : Miss Pie
¤ MESSAGES : 7
¤ POINTS : 4
¤ MULTIS : Elena Shatterleaf
¤ AGE : 30 ans (6 mois vampiriques)
¤ GROUPE : Indépendante
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/05/2018


MessageSujet: Je fais ce que je veux ! (feat. Alastaïr Whitemore) Sam 9 Juin - 15:30




Je fais ce que je veux !
Et ce n'est pas un vieux shnock de vampire qui me dira quoi faire !
Cela faisait bien un mois maintenant que j’avais pu prendre un nouveau départ, enfin, tandis que l’ordure qui avait réduit ma vie en miettes avait été liquidée, lors de ce jour mémorable qu’était la St Patrick. Quoique… le mot est trop faible. Ordure ? Non. Infâme connard ? Oui, beaucoup mieux ! Sauf que j’étais livrée à moi-même, ne sachant trop comment m’y prendre avec le monde si normal que j’avais quitté sept mois auparavant. Je n’avais jamais appris à gérer cette soif de mes deux, ayant toujours voulu mener ce fumier de Sire à la mort définitive quand il m’obligeait à boire à son cou, et j’avais été loin d’être tendre, voulant lui faire le plus mal possible en mordant, pour lui faire regretter son geste. Je n’étais pas faite pour cette vie-là, j’aimais le soleil, faire la fête, et le goût de l’alcool, et surtout celui du coca Cherry. Ah, et le goût de la viande à peine cuite, aussi… Cela me manquait terriblement. Je n’avais plus du tout de goût hormis pour le sang, mais je m’acharnais à continuer à boire ce soda, pour me raccrocher un tant soit peu à ma vie d’avant qui m’avait si brutalement été arrachée.

Et cette nuit encore, je ne faisais pas exception. J’étais dans un bar rempli d’humains, et je me contrôlais comme je pouvais en ne respirant pas et en sirotant mon sempiternel Coca à la cerise, me concentrant uniquement sur les bulles dans mon verre et les micro-chocs de ces dernières éclatant dans ma bouche, seule sensation rescapée du champs de ruines qu’était devenue ma langue, devenue incapable de discerner le goût des choses normales. Parce que non, pour moi, boire du sang n’était toujours pas normal. Reposez en paix, mes chères papilles…

Je repensais à mes amis, ceux à qui j’avais dit que j’étais cruellement malade et que je ne pouvais même pas les recevoir chez moi de peur de leur refiler ce que j’avais… quelle connerie. Je ne voulais juste pas leur sauter dessus, ne parvenant qu’au prix d’un effort colossal à me contrôler au milieu de tous ces cœurs battants à tout rompre –ou était-ce juste leur rythme normal ?- que j’enviais depuis ma transformation en cette chose aux canines rétractiles qui sortaient à chaque être humain passant un peu trop près de moi. Dans ces cas-là, je me tendais quasiment imperceptiblement, et mes crocs m’éraflaient l’intérieur de la lèvre inférieure au passage. C’était… génial. Très pratique pour discuter avec des gens normaux qui ont encore un cœur qui bat et une peau qui ne crame pas au soleil. Ou du moins pas instantanément, et puis sans prendre feu. Les coups de soleil c’est rien, à côté. J’en rêverais presque, de pouvoir me reprendre ces fichues brûlures au second degré, cela voudrait au moins dire que je pourrais ressortir en plein jour…

Et puis d’un coup, sans prévenir, un gars se met à ma table. Un vampire, je n’entendais aucun « boum-boum » dans sa poitrine, ni ne voyais aucune artère pulser au niveau de son cou.

*Vieux. Bien plus vieux que moi, même si c’est pas bien compliqué… Même un vampire avec ne serait-ce qu’une année d’ancienneté serait plus vieux que moi.*

Je relevai donc ma tête de ma boisson insipide préférée et carrai mes yeux d’un bleu qu’on trouvait dans les glaciers droit dans les siens. Par contre, désolée gars, mais tant que j’saurais pas pourquoi t’as envahi mon espace vital (enfin, façon de parler…), t’auras pas droit à mon sourire qui en faisait tomber plus d’un sur le cul.

« Oui ? J’vous dérange peut-être ? Qu’est-ce que vous me voulez ? »

Vu le dernier psychopathe sur lequel j’étais malheureusement tombée, je ne pouvais que me méfier de tous les autres. Tant qu’il m’était inconnu, méfiance absolue.


(c)Lliewelyn

Revenir en haut Aller en bas
Je fais ce que je veux ! (feat. Alastaïr Whitemore)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « Je fais ce que je veux, quand je veux ! » ∞ Nuage de Grisaille
» Je fais ce que je veux. Ca te dérange ? | Nora Chevalier
» Tibus [HOT] ♥ Fais ce que tu veux, comme tu veux, quand tu veux, mais ne fais rien de ce que tu veux au détriment d’un autre.
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» Fais-moi peur ... ¶ feat.mary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Centre de Londres-
Sauter vers: