RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Les jeux de l'été ! sont ouverts de Juin à Septembre
Les beaux jours sont là, l'été approche, le soleil, la place, le vacances ... le boulot, la routine ? Peu importe !
Venez vous amuser un peu avec nous, osez venir faire des rps complètements fous, lancer des défis, participer à des jeux
! Sortez vos maillots, vos lunettes de soleil et vos crèmes solaire !
Venez jouer !



Partagez|

Angels don't cry • Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jesse Klein

avatar

Humain



¤ AVATAR : Alexander Calvert
¤ CRÉDITS : (c) Miss Pie | (c) Hannah
¤ MESSAGES : 1051
¤ POINTS : 228
¤ MULTIS : Naoki le mini vampire
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Informations :
- 1m74 |65kg
- Déprimé
- Mannequin /Hacker / [ex escort boy]
- À un papillon tatoué à l'intérieur de sa cuisse
- Ex membre des ''Et Fratres Luminis" - Vampire Killer
- Groupe Sanguin : O+
- A le tatouage des EFL sur son torse et la marque de bannissement sur ses côtes à gauche

InstagramLiensFicheSujetsChrono
Tatouages
Papillon - Symbole EFL

¤ GROUPE : Humain | Ex EFL
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018


MessageSujet: Angels don't cry • Declan Mer 6 Juin - 11:30



Angels don't cry  

Je ne suis pas sûr de savoir ce qu'il s'est vraiment passé, était ce un mauvais rêve ? Est ce qu'en réalité je suis allongé dans mon lit à rêver de jolies choses et de ma maison avec une famille fictive? C'est ce que j'avais pensé avant de me réveiller dans un endroit totalement inconnu, les bras suspendus par de lourdes chaînes à un haut plafond métallique. J'ai mal à la tête … j'ai l'impression qu'un bus vient de me rouler sur le corps. Mes yeux papillonnent doucement pour essayer de m'habituer à la faible lumière qui vient éclairer une partie de mon visage. Dans ma tête tout est désordonné. Avant ça j'étais chez moi en train de me détendre sur Rayman après une bonne nuit de sommeil bien que relativement courte. Et … j'avais entendu des voix. Devenues sourdes et lointaines comme si ma mémoire avait été anesthésiée par je ne sais quoi. Il doit être réveillé maintenant - T'as mis quel dose de somnifère dans cette fléchette? Tu peux tuer un cheval avec ce truc.  - On n'est jamais trop prudent tu sais bien ce qu'il a fait lui et l'autre connard de vampire à nos frères? … je crois qu'il faut qu'on lui rappelle quelques principes. - Un long frisson  d'horreur venait de parcourir mon corps entier. Des Fratres. Pitié pas ça. Pour le peu de mots que j'avais perçu sur ce qui devait être une longue conversation je savais que Kylian n'était pas là et que par conséquent j'étais seul. Bon alors vous dormez ? On va pas attendre que la belle au bois dormant trouve un moyen de se tirer. une voix féminine bien ferme et autoritaire venait de fendre l'air comme un coup de fouet. En a peine une poignée de secondes la porte s'ouvrit entièrement. J'étais dans la merde.

C'est bon la sieste a été bonne? … bon on ne va pas tourner autour du pot pendant cent ans. C'est quoi ton problème ? je ne la reconnaissais pas ou bien mon esprit l'avait totalement effacée j'en savais rien. Un lourd grognement sortit alors de ma gorge avant que je ne soupire J'ai bien une réponse mais vous n'allez pas aimer la réponse je crois. - Évidemment non. S'en suivi alors un début d'interrogatoire durant lequel je me fichais de leur donner satisfaction. Vous ne pouvez pas briser ce qui est déjà en milliers de morceaux. Vous savez c'était comme dans les films policiers où la victime se fait complètement cogner sans aucune retenue alors qu'on lui pose toute une armada de questions. Et bien là c'était pareil et visiblement j'étais aussi bien en victime qu'en punching ball. Plusieurs heures s'étaient passées sans qu'aucune information ne filtre. Je finissais par cracher du sang qui venait probablement de ma mâchoire et de mes dents pas spécialement en bon état maintenant . Go fuck yourself!! avais je articulé tant bien que mal alors que je me recevais un énième coup au visage. Malgré les coups je restais avec ce regard défiant et cette volonté de ne pas plier face à eux.

[DAY 2]

J'étais ce coup ci enchaîné au sol comme une bestiole dangereuse alors que mon corps était douloureusement recouvert de nombreuses ecchymoses et autres coupures. Je n'avais pas mangé et eu seulement deux verres d'eau pour me maintenir en vie. J'entendais le verrou de ma cage grandeur nature se défaire. Je savais qu'une longue journée allait encore commencer, j'étais  épuisé d'avance. Alors la nuit a été bonne ? …. Je levais les yeux vers lui avant de reculer en boule comme je le pouvais en le voyant arriver avec diverses choses en main. Nous avions été gentils hier pourtant.  Mais bon on va recommencer c'est pas grave et vu que tu sembles ne pas vouloir coopérer ça va sûrement être un peu moins agréable   - Ha … c'est que se faire tabasser c'est agréable ? Mince. Je le voyais déplier un long bâton,avec le contre jour je ne saisissez pas vraiment le concept de ce truc même si je savais que j'allais pas aimer le découvrir sous peu. Où se cache Kylian? … allez arrête de protéger ton vampire de frère et ca ira mieux … enfin un peu   je me mis en boule comme pour me protéger le visage   Va te faire!!! sans attendre je le sentais me prendre douloureusement par les cheveux et jeter au sol avec force le plus loin que les entraves de mes chevilles me le permettait, mes poignets étaient eux fermement attachés ne me permettant même pas de me réceptionner comme je le voulais. Son nouveau jouet était une matraque électrique. J'avais beau avoir une grande résistance à la douleur je ne pouvais retenir des hurlements de douleur et encore moins les convulsions de mon corps. Mon corps était affreusement douloureux et brûlé par endroit. Mais rien ne sortait de ma bouche. Ni des informations sur Kylian, ni sur Declan ni même des promesses d'arrêter mon activité de mon côté et surtout pas celle de se plier de nouveaux aux ordres.

[DAY 3 / 4]

Je n'avais plus la force de me redresser ne serait ce que sur mes genoux. Mon corps ne tenait plus le rythme infernal et inhumain de ce qu'ils m'avaient infligés durant ces quelques jours. Les noyades, les coups de pieds, les coups de lanières de cuir ou autres électrocutions partielles. …. Je dirais rien …. Ça sert à rien. Vous perdez votre temps. avais je murmuré alors que je levais les yeux vers cette même femme qui avait lancé les hostilités le premier jour. Je suis déjà brisé il n'y a plus rien à faire et jamais je trahirais les personnes que j'aime. Quoi que l'on pense j'ai un réel sens de l'honneur et je ne suis pas une ordure. J'espère que c'était distrayant   - vu le coup de pied que je venais de me prendre sur le coin du visage elle n'avait pas assez joué. J'aimerais mieux mourir que de continuer à me faire massacrer. Si il … *tousse* l'un vous trouve. Vous êtes morts - un autre de mes cris venait de se perdre alors qu'elle tapait une nouvelle fois sur l'une de mes blessures. Laissez moi crever en paix Putain

(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

Et Fratres Luminis • Modo & Anim'



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (aesth)
¤ MESSAGES : 880
¤ POINTS : 204
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Jeu 7 Juin - 22:39



Angels don't cry
Jesse & Declan

A peine rentré que déjà il faut repartir. Suis-je en état ? Je ne pense pas. Physiquement j’ai appris à ne rien montrer, mais moralement je suis une fissure qui grandit de jour en jour. Erin n’a rien dit à nos frères de l’état dans lequel elle m’a retrouvé le dernier soir, de tout le sang que j’avais sur moi, de mon manque de réaction, de ma passivité totale. Puis il y a eu ce message de Kylian qui m’a forcé à sortir de mes pensées noires.

« Dee, Jesse n'est plus là, appartement en bordel, odeur de Fratres, je vais voir avec Vi pour faire quelque chose. Je n'arrive pas à le pister. »

Je ne peux m’empêcher de penser à des représailles, aux Fratres qui auraient voulu s’en prendre à lui pour me faire payer mes crimes. Hors de question que je le laisse pâtir de mes erreurs, ça ne recommencera plus. Mais je n’arrive pas à le retrouver pourtant... Un jour passe sans que je n’ai la moindre piste. Le deuxième jour me conduit à un piège et la colère prend le dessus. Il faut que je le ramène. Puis finalement il y a cette nouvelle piste : l’Irlande. Pourquoi là-bas ? Est-ce un nouveau message ? A ce moment-là je ne me doute pas encore que les Fratres ignorent le responsable du massacre d’Italie.

Je repars mais cette fois Erin ne me suit pas, je lui dis que c’est une mission et que je ne peux pas l’emmener avec moi. Et puis je crois que j’ai besoin d’être seul aussi. Ma famille me tuerait s’ils savaient que je suis allé en Irlande sans même être passé les voir, mais je ne peux pas les rencontrer dans cet état, ils sauront directement, surtout Ma’ et son sens décuplé de voir les problèmes arriver à des kilomètres. Non, à la place je me contente d’une vieille chambre d’hôtel, plus pratique pour y étaler ses plans sans risquer qu'une frangine ne voit ça.

Il me faut du temps avant de le retrouver, trop de temps. Est-il au moins toujours vivant ? Dans quel état l’ont-il rendu ? Va-t-il me pardonner de l’avoir abandonné ? Je chasse ces pensées de mon esprit alors que je m’infiltre discrètement dans l’une des planques des Fratres. Entièrement vêtu de noir et encapuchonné, j’essaie de me rapprocher discrètement de sa position, ce qui n’est pas facile lorsqu’au final je ne sais pas où il se trouve exactement. Je continue d’avancer, une dague en main, prêt à me battre avec mes frères même si j’aimerais mieux éviter d’en arriver là.

Puis j’entends quelqu’un tousser et je me rapproche des bruits, des voix, reconnaissant certain des Fratres avec qui j’ai déjà pu combattre. Puis je le vois lui, Jesse, emprisonné face aux autres, abîmé, meurtri, survivant aux coups et à la mort. J’analyse la situation, il y a cette femme qui torture Jesse et ce type qui reste en arrière à surveiller ce qu’il se passe, à moins qu’il ne monte la garde ou ne soit là que pour apprécier le spectacle. Je quitte ma position, faisant le tour de la salle pour arriver de l’autre côté. C’est derrière plusieurs hautes piles de carton que j’allume un pétard pour attirer l’attention.

- Va voir ce que c’est.

La femme donne l’ordre et je retourne me fondre dans l’ombre alors que le Fratre se rapproche. C’est là que je lui tombe dessus, l’assommant avant qu’il n’ait le temps de me voir ou de réagir. J’hésite à lui enfoncer cette lame dans le cœur… Puis je repense à l’Italie, à ces visages qui me hantent, ces hommes et ces femmes que j’ai tué, puis finalement le coup ne part jamais.

- Qu’est-ce que tu fabriques ?!

Elle s’agace rapidement la Fratre mais je lance un pétard de l’autre côté, détournant son attention, sauf qu’elle ne se laisse pas avoir cette fois. Sur ses gardes, elle reste près de Jesse, attendant que ce soit moi qui vienne plutôt que de tomber dans mon piège. Alors j’arrive, sortant de l’ombre pour me mesurer à elle et c’est ainsi que le combat démarre. Difficile de se battre en gardant le visage couvert mais je m’en sors bien, parant ses coups, frappant plus fort. Elle est rapide mais j’ai plus de force dans mes gestes. Pourtant le dessus elle finit par le reprendre, m’envoyant au tapis, sa lame prête à s’enfoncer dans mon cœur lorsqu’au dernier moment la capuche tombe et elle voit mon visage.

- Declan ?

Je profite de sa surprise pour lui faire perdre son équilibre et reprendre le combat. Elle ne comprend ce que je fabrique, pourquoi je me bats contre elle alors que je suis censé être dans son équipe. Il faut croire qu’on ne lui a rien dit pour l’Italie. Peut-être ne lui a-t-on rien dit non plus pour Jesse et moi. Et au final je me retrouve dans une impasse, à ne pas vouloir tuer l’une des miennes, à ne pas vouloir la laisser indemne non plus pour ce qu’elle a fait subir à Jesse. Je me perds dans le combat, ne pensant plus vraiment, mon esprit voguant entre les coups et les flashs de cette nuit d’horreur. Puis je la repousse une énième fois sauf qu'elle glisse cette fois et tombe, sa nuque se fracturant nette sur l’une des caisses. Plus rien. Je la regarde, raide morte et je repense à ce premier crime, celui qui m’a fait perdre le contrôle, celui qui a conduit à tous les autres. Sors de là Declan. Je me tourne vers Jesse et me précipite vers lui pour retirer ses chaînes.

- C’est fini, on rentre en Angleterre.

J’aimerais en tous cas que ce soit terminé, car je n’ai pas envie de tuer d’autres humains, d’autres Fratres. A chaque fois que l’un d’eux tombe de mes mains j’ai l’impression que Dieu me tire un peu plus bas, tout droit vers l’Enfer. J’ai péché Jesse, beaucoup trop et maintenant plus rien ne pourra sauver mon âme. Je passe l’un de ses bras autour de ma nuque pour l’aider à marcher, le portant à moitié, mais je ne peux pas le porter complètement non plus pour garder une main de libre au cas où d’autres viendraient à nous trouver.

- Tiens le coup encore un peu.

Code by Kah!an



God's Gonna Cut You Down




Revenir en haut Aller en bas
Jesse Klein

avatar

Humain



¤ AVATAR : Alexander Calvert
¤ CRÉDITS : (c) Miss Pie | (c) Hannah
¤ MESSAGES : 1051
¤ POINTS : 228
¤ MULTIS : Naoki le mini vampire
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Informations :
- 1m74 |65kg
- Déprimé
- Mannequin /Hacker / [ex escort boy]
- À un papillon tatoué à l'intérieur de sa cuisse
- Ex membre des ''Et Fratres Luminis" - Vampire Killer
- Groupe Sanguin : O+
- A le tatouage des EFL sur son torse et la marque de bannissement sur ses côtes à gauche

InstagramLiensFicheSujetsChrono
Tatouages
Papillon - Symbole EFL

¤ GROUPE : Humain | Ex EFL
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Jeu 7 Juin - 23:49



Angels don't cry  

C'est dingue le nombre de choses qui nous passent par la tête quand on est dans un état pareil. Je me souvenais de tellement de choses quand j'étais encore à Londres. La dernière soirée burger que j'ai fait avec Kylian et notre partie de jeux vidéos. Est ce qu'il était entier lui encore ? J'avais peur qu'ils l'aient attrapé lui aussi. D'ailleurs je ne savais même pas où j'étais et cela donnait un côté angoissant à la situation. Mon regard se plantait dans celui de la rousse alors que ses coups continuaient de pleuvoir. Dieu accordera son pardon qu'aux braves …. Mais qui te dis que tu seras dedans? Dieu n'est qu'un hypocrite et un lâche ! Tout comme vous. Vous. ..fuyez la réalité. je masquais mon visage comme je le pouvais tout en encaissant des coups dans mes côtes.   Ton pardon ne te sera jamais accordé. Tu t'es détourné de la foi pour aller faire copain copain avec un vampire!! Tes parents auraient honte!!! ~ mes … parents. Je venais de l'insulter de tous les noms avant de protester comme je le pouvais   Ne parle plus jamais de mes parents. Plus jamais - Je la sentais alors me saisir les poignets avant de me forcer à poser l'une de mes mains face à au sol avant qu'elle ne saisisse une pierre assez imposante pour venir me frapper jusqu'à ce que mes doigts ne finissent en sang et que quelques phalanges soient brisées. Un long cri de douleur résonnait alors dans cet entrepôt avant que le silence ne retombe aussitôt. Je veux mourir -

Puis un bruit attira mon attention, je plissais doucement les yeux sans vraiment réaliser ce qu'il se passait maintenant. Elle aussi semblait surprise et le bruit de pétard qui explosa non loin de nous mais à l'opposé de moi me fit sursauter. Une ombre vive fonça sur la combattante sans que je ne puisse distinguer qui c'était. Kylian ? Non dis moi que tu n'es pas venu ici … c'est beaucoup trop dangereux pour toi. De mon côté j'étais totalement au bout de mes forces pour tenter quoi que ce soit. Tout se passait bien trop vite pour moi.  Puis quand elle prononça le nom de mon mystérieux sauveur, mon coeur loupa quelques battements. Non … c'est pas possible tu n'es pas sensé être à Londres. J'étais totalement inutile dans cette bataille, laissant tout se dérouler sous mes yeux bien épuisés. Excuses moi d'être aussi faible Dee. Même ici je suis un fardeau que tu dois traîner. Comment fait il pour toujours vouloir de moi dans sa vie alors que je ne fais que créer des problèmes quoi que je fasse? - Je suis si faible. Pardonne moi s'il te plaît. Je déposais ma tête sur ce sol froid alors que ma main gauche venait d'être broyée comme le reste de ma dignité et de ce qui me servait de fierté.

Et d'un coup la femme venait de tomber. Raide comme un piquet. Je sème la mort et les ennuis derrière moi comme un jardinier sème des graines. Je sentais ces lourdes chaînes quitter mes membres endoloris. En … Angleterre ?. mais je suis où ? Je ne comprends pas. Je me laissais alors relever et trainer comme je le pouvais, essayant d'avancer pas à pas alors que mon bras se trouvait autour de l'épaule de Declan Dee .. tu m'as manqué   pourquoi cela me faisait plaisir autant que de la peine quelque part au fond de moi ? Je ne sais pas. Je ne veux pas savoir. Alors que nous quittons l'entrepôt je plisse mes yeux pour m'habituer à la lumière du soleil. J'avais oublié sa sensation sur ma rétine. Chaque pas était incroyablement douloureux mais je voulais rester fort je ne voulais pas m'écrouler même si j'avais atrocement mal partout. … ils n'étaient que trois. Le dernier est parti hier soir… Dee on est où ?. Je ne reconnaissais rien. Depuis quand Londres est si sauvage et beau? Je ne comprenais rien.  Ma tête à du être heurtée très fort ou bien nous ne sommes effectivement pas à Londres.

(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

Et Fratres Luminis • Modo & Anim'



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (aesth)
¤ MESSAGES : 880
¤ POINTS : 204
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Ven 8 Juin - 0:42



Angels don't cry
Jesse & Declan

Pourquoi faut-il toujours qu’il y ait du danger partout et pour tout le monde ? Que suis-je censé faire au juste pour protéger toutes les personnes qui me sont proches ? A force je ne sais plus. Je pensais qu’emmerder le monde et sortir ma hache suffirait à repousser tous nos ennemis, mais on dirait que je me suis bien planté. Puis on finit par se retrouver au beau milieu de combats pour un oui ou pour un non, des combats qu’on cherche, d’autres que l’on voudrait éviter. Je n’ai pas envie de tuer ce soir et pourtant c’est ce qui arrive. Cette fille meurt dans un gros craquement d’os qui signe sa fin. Une victime de plus à porter sur ma conscience. Est-ce qu’à un moment donné on peut faire une overdose de meurtres ? Car si c’est le cas je crois que ça ne tardera plus à m’arriver.

Pourtant je reste stoïque face à sa mort, me concentrant sur l’état de Jesse qui à mes yeux est le plus important. Mon premier objectif est de l’éloigner de cet endroit le plus vite possible, ensuite je commencerais à réellement m’inquiéter de ses blessures. Mais Jesse il semble complètement paumé, à tel point qu’il ne sait même pas où on est. Surprise, je te présente mon pays. J’imagine que t’aurais aimé le visiter dans de meilleures conditions.

- Ouais, l’Angleterre, ce pays où règne une foutue emmerdeuse.

J’espère que vous ne vous attendiez quand même pas à ce que je parle bien de cette femme. On continue d’avancer, moi je reste sur mes gardes au cas où, n’ayant pas la moindre idée du nombre de Fratre qu’il peut y avoir dans le coin. Et c’est là que Jesse m’avoue que je lui ai manqué. Moi aussi tu m’as manqué. Pourtant les mots ne sortent pas, peut-être parce que je me sens incapable d’éprouver correctement ce genre de sentiment aujourd’hui. Ils nous disaient que l’amour rend faible Jesse, mais en réalité l’amour rend fou. Si tu savais le nombre de cadavres laissés derrière mon passage par amour pour Kylian, par amour pour toi, par amour pour tous les Fratres qui ont subis le même sort que vous... Je crois que tu aurais peur de moi.

On quitte l’entrepôt et même si Jesse a du mal à voir je ne le laisse pas ralentir la cadence pour autant, le poussant à entrer dans la voiture avant de m’asseoir côté conducteur. C’est là qu’il me dit qu’ils n’étaient que trois et que le dernier est parti hier. T’aurais pu me filer cette info plus tôt quand même. Je mets le contact alors qu’il me demande où on est, réalisant que je ne lui ai toujours pas fait part de cette information.

- On est dans la meilleure contrée qui soit : l’Irlande. Mais pour le coup tu commences plutôt mal avec ce pays.

Ça doit être parce que t’es anglais, même si je garde cette pensée pour moi, me disant qu’il ne doit pas être d’humeur à un peu d’humour noir. Et sur ces belles paroles nous voilà en route vers l’hôtel que je me suis payé. Et non Jesse, désolé mais tu ne rencontreras pas l’autre partie de ma famille aujourd’hui, ils ne sont même pas au courant que je suis dans le coin.

- Ça fait quatre jours que je te cherche. J’ai eu peur de te trouver mort...

Mais t’es vivant et c’est le plus important, même si une part de toi aurait probablement espéré qu’on mette fin à tes souffrances, mais c’est fini maintenant. Tu es sauf et tu iras mieux.

- J’ai ce qu’il faut pour te soigner à l’hôtel. Profite donc du trajet pour me dire ce qu’ils te voulaient.

Code by Kah!an



God's Gonna Cut You Down




Revenir en haut Aller en bas
Jesse Klein

avatar

Humain



¤ AVATAR : Alexander Calvert
¤ CRÉDITS : (c) Miss Pie | (c) Hannah
¤ MESSAGES : 1051
¤ POINTS : 228
¤ MULTIS : Naoki le mini vampire
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Informations :
- 1m74 |65kg
- Déprimé
- Mannequin /Hacker / [ex escort boy]
- À un papillon tatoué à l'intérieur de sa cuisse
- Ex membre des ''Et Fratres Luminis" - Vampire Killer
- Groupe Sanguin : O+
- A le tatouage des EFL sur son torse et la marque de bannissement sur ses côtes à gauche

InstagramLiensFicheSujetsChrono
Tatouages
Papillon - Symbole EFL

¤ GROUPE : Humain | Ex EFL
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Ven 8 Juin - 11:41



Angels don't cry  

Je ne comprenais pas comment j'étais passé de mon canapé à cet endroit sans m'en rendre compte. C'était tout simplement dingue. Puis cette histoire de fléchette qui aurait assommé un cheval me revint en tête. Quelle bande de connards putain. Ils auraient pu me traîner au fin fond de la Chine je ne m'en serais même pas rendu compte. Je laissais Declan m'installer dans sa voiture. Couinant au moindre mouvement tant chacune des parties de mon corps était douloureuse. C'est dingue. A chaque fois que je m'installe sur ce siège je suis à moitié mort. Vraiment on a un karma de merde tous les deux, c'est pas possible autrement. Mon regard avait fini par se poser sur le paysage au travers de la vitre. Ma mauvaise foi ne me permettait même pas d'admettre que cet endroit était superbe. Peut être parce que j'avais passé quatre jours à me faire torturer. Allez savoir … Sans te vexer … je ne suis pas très réceptif à ce pays. me gardant de rajouter que même les relations avec ses habitants étaient compliquées et laissaient elles aussi des séquelles plus profondes. Mais je n'avais pas la tête à ça. Clairement pas.

Je finis par laisser ma tête se trouver un petit coin agréable contre le siège avant de clore mes yeux. Diverses choses. Vraiment. pour être totalement franc, j'ai eu un nombre impressionnant de questions durant ces heures et les coups qui allaient avec n'avaient entraînés aucune réponse. Ils voulaient savoir où était Kylian … ils voulaient nous faire payer le massacre de la semaine passée. Celui à l'usine où on a tué sept de leurs frères pour survivre. et pour ça j'avais bien payé je dois l'avouer. Ma main couverte de sang dont les doigts refusaient de se refermer à cause des os brisés témoignait de la violence des actes de mon ancienne famille. Ils voulaient savoir pour toi … où tu étais. Ce que tu faisais. Ils voulaient me faire abdiquer de la chasse et presque revenir dans les rangs. Jamais. Et j'aurais préféré mourir. Ouais j'aurais préféré mourir plutôt que de subir tout ça. Je ne savais même pas comment j'avais survécu mais j'étais là. Je n'ai rien dit. Je te le promets et je serais mort avec mes secrets.

Je finis par poser mon regard rempli de souffrance mais aussi d'un certain soulagement. J'avais mal. Physiquement et psychologiquement. Comment est ce qu'un humain peut supporter tout ça. Dee … je suis épuisé … ce n'est pas parce que je peux supporter tout ça que … que je le veux. J'ai parfois envie de prendre mon envol. De ne plus être ici. je veux goûter à la paix et m'envoler si haut que rien ne me fera du mal. J'ai conscience que je ne vivrais pas encore vingt ans dans ces conditions, que mon destin fait de moi un être passager. J'aimerais parfois pouvoir déployer mes ailes et partir si loin. Partir là où les anges ne peuvent pleurer. parce que je suis mort de l'intérieur Dee. Que tu le veuille ou non. J'ai tellement mal que j'en oublie parfois certaines douleurs, comme anesthésiées par des plus violentes. Mon coeur n'est qu'un melimelo de pièces détachées et parfois même perdues. Mon âme ne doit plus ressembler à rien aussi. Elle doit être en totale perdition dans un endroit vide où personne n'ira la chercher.

(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

Et Fratres Luminis • Modo & Anim'



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (aesth)
¤ MESSAGES : 880
¤ POINTS : 204
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Sam 9 Juin - 20:02



Angels don't cry
Jesse & Declan

Est-ce que je peux en vouloir à Jesse de ne pas aimer l’Irlande ? Pas vraiment vu sa première et seule expérience, bien que je trouve ça dommage. L’Irlande c’est tellement mieux que l’Angleterre, que l’Italie, que tous les autres pays, mais faut dire que je ne suis pas très objectif puisque c’est dans ce pays que j’y ai tous mes souvenirs d’enfance, que j’ai grandi aux côtés de ma famille. Parfois j’en oublie à quel point la vie pouvait être simple avant, quand personne n’était au courant du surnaturel... Ce n’était pas forcément moins dangereux au vue de certaines de mes fréquentations, mais c’était mieux.

Je garde mon regard fixer sur la route, guettant tout ce qu’il se passe autour de nous, sait-on jamais si on se fait pister, mais ça ne m’empêche pas de rester attentif aux paroles de Jesse. Au fond je me doutais un peu de ses réponses, c’était prévisible que les Fratres lui tombent dessus après le bordel qu’ils ont créé avec Kylian, j’aurais juste préféré qu’il leur échappe ou que je le retrouve plus tôt au moins. J’aurais aimé pouvoir l’empêcher de subir toutes ces tortures mais je n’étais même pas là, je ne savais même pas qu’il avait disparu avant que Kylian ne me prévienne.

- Je sais que tu n’as rien dit. Je te connais, tu préférerais mourir plutôt que de trahir les tiens et je n’ai jamais eu aucun doute sur ta parole. Je suis désolé Jesse... Désolé pour plusieurs choses, pour ce que tu as subi avec eux, pour ce que tu as subi avec moi. Mais je n’en dis pas plus que ces quatre mots. Repose-toi maintenant, ça va aller, t’es sorti d’affaire.

Un silence s’installe pendant plusieurs secondes, ne laissant que le bruit de la voiture occuper l’espace, jusqu’à ce qu’il reprenne la parole pour me dire ces mots. Mon regard se pose un instant sur lui avant de revenir vers la route, autant éviter un accident maintenant. Dis-moi que tu n’es pas sérieux Jesse, dis-moi que c’est juste la fatigue qui te fait parler comme ça.

- T’as pas le droit de baisser les bras Jesse.

Putain non, je ne te laisserais pas abandonner, jamais de la vie. C’est peut-être égoïste mais j’ai toujours besoin de toi Jesse, même si tu dois penser le contraire, même si ce n’est plus de la même façon qu’avant, rien n’effacera mon attachement pour toi. En fait c’est assez difficile de garder mon self-control face à ses mots et pourtant je ne m’emporte pas, je garde mon calme parce que je sais très bien que m’emporter n’arrangera rien. Mais j’en ai marre avoir de voir des innocents mourir Jesse. J’en ai marre que la mort nous court après comme ça.

- Et si les anges ne peuvent pleurer, ce n’est pas le cas des mortels que tu laisses derrière toi.

Est-ce qu’au moins tu penses à eux ? A nous ? A Kylian que tu as retrouvé. A Virgile que tu as toujours apprécié. A Neal qui compte pour toi, qui compte sur toi. Et à moi tu y penses aussi ? Je ne laisserais pas tes putains d’idées noires t’éloigner de ce monde, parce que tu vois Jesse au fond on partage tous la même merde, on vit ces moments où d’un coup tout pèse beaucoup trop lourd pour tenir debout et on aimerait juste abandonner, juste se laisser aller pour enfin se sentir mieux... Mais baisser les bras n’a jamais été une solution et tu n’es pas faible Jesse. Tu n’as pas le droit d’être faible.

- Parfois il faut traverser la noirceur de ce monde avant d’en voir la lumière.

Code by Kah!an



God's Gonna Cut You Down




Revenir en haut Aller en bas
Jesse Klein

avatar

Humain



¤ AVATAR : Alexander Calvert
¤ CRÉDITS : (c) Miss Pie | (c) Hannah
¤ MESSAGES : 1051
¤ POINTS : 228
¤ MULTIS : Naoki le mini vampire
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Informations :
- 1m74 |65kg
- Déprimé
- Mannequin /Hacker / [ex escort boy]
- À un papillon tatoué à l'intérieur de sa cuisse
- Ex membre des ''Et Fratres Luminis" - Vampire Killer
- Groupe Sanguin : O+
- A le tatouage des EFL sur son torse et la marque de bannissement sur ses côtes à gauche

InstagramLiensFicheSujetsChrono
Tatouages
Papillon - Symbole EFL

¤ GROUPE : Humain | Ex EFL
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Sam 9 Juin - 22:00



Angels don't cry  

Il était compliqué pour moi depuis ces derniers temps de réussir à voir le bon côté de la vie. Évidemment Kylian avait été un très grand soutien. Il avait su m'apporter le réconfort dont j'avais besoin mais malgré tout je restais scotché à mes antidépresseurs histoire de ne pas sombrer entièrement. Ces médicaments étaient  je le savais, reculer pour mieux sauter. Mais j'étais en pleine chute libre depuis notre rupture, brutale et sans appel. Est ce que je lui en voulais? Dans le fond peut être un peu même si bien évidemment je ne peux obliger quelqu'un à m'aimer comme moi je l'aime. Là encore je m'étais brûlé les ailes en plein vol. Misérable petit papillon que je suis. A toujours aller jusqu'à la lumière quitte à se brûler sur une étincelle d'espoir. Je ne pouvais pas vous trahir. Parce que malgré tout, même avec une aile arrachée à vif j'avais fait de mon mieux pour me battre contre mes démons et résister à leurs tortures. Mais je ne cherchais même pas de reconnaissance ou de remerciements. Non. Je cherchais simplement un peu de paix.

Je n'ai pas le droit de baisser les bras ? J'aurais des millions de raisons de le faire Dee. Ma vie n'est qu'un enchaînement de souffrances et de déceptions. Ma vie elle même est une souffrance parfois. Même l'espoir était devenue une chimère douloureuse car elle allait se transformer à un moment où à un autre en un autre échec. Pourquoi je n'ai pas le droit d'abandonner Declan ? … Pourquoi devrais je encore continuer de me battre alors que je n'ai plus la force de tenir debout ? … je .. suis épuisé. épuisé d'essayer de prouver que malgré les épreuves que Dieu met sur ma route que je suis digne de me relever et de marcher la tête haute. Je relevais les yeux vers lui avant d'ouvrir ma bouche … laissant quelques secondes avant de prendre la parole. Est ce que tu m'as pleuré quand tu es parti ? Est ce que tu m'as pleuré autant que mon coeur a saigné ? … au final si, je devais avoir un peu d'amertume en moi. Mais je ne savais pas si Declan mesurait la douleur que j'ai ressenti à cet instant alors que j'espérais trouver un peu de réconfort.

Je ne suis plus assez fort pour aller à la lumière. je finis par me tourner douloureusement, laissant un couinement passer outre mes lèvres. Je me laissais le luxe de ne pas poursuivre cette conversation attendant sagement que l'on arrive jusqu'à un hôtel ou une maison. Je ne saurais dire qu'est ce qui, de mon âme ou de mon corps est le plus brisé. Une fois la voiture arrêtée je regardais par la fenêtre. Ils vont faire une tête bizarre à la réception en le voyant porter un mec dans un état pareil. Tant qu'ils n'appellent pas les flics tout ira bien. Comment tu as retrouvé ma trace? … j'ai pas de GPS  sur moi vu que mon téléphone était resté dans mon appartement à Londres ainsi que tout autre gadget connecté.

(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

Et Fratres Luminis • Modo & Anim'



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (aesth)
¤ MESSAGES : 880
¤ POINTS : 204
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Dim 10 Juin - 20:54



Angels don't cry
Jesse & Declan

Qu’est-ce qu’il t’arrive Jesse ? Ce n’est pas dans tes habitudes d’abandonner comme ça. Où est passé l’homme qui se bat pour prouver au monde qu’il est plus fort ? Pour prouver qu’il emmerde tous ceux qui lui mettent des bâtons dans les roues et qu’il peut finir heureux. Je t’ai perdu cette nuit-là Jesse et j’ai la vague impression que tu ne reviendras pas. Tu dis que tu es épuisé, mais dans ce cas repose-toi, ne va pas emprunter la voie de la facilité. En réalité Jesse je suis en colère contre toi de t’entendre parler comme ça, mais je serre mes mains sur le volant et ferme ma gueule pour ne pas empirer les choses. Je n’ai pas envie de me disputer avec toi Jesse, pas alors qu’on vient tout juste de se retrouver.

Puis il me pose cette question qui sonne à mes oreilles comme une question piège. Si tu veux la vérité Jesse, je n’ai pas eu le temps de penser à grand-chose en Italie, bien trop de problèmes à gérer et pratiquement pas de temps de pauses. Au fond c’est ce que je voulais en allant là-bas, ne pas avoir à penser à tout ça, à souffrir comme tu souffres, parce qu’en m’épuisant au boulot je n’avais plus assez de force pour m’épuiser à ressasser ce moment. Mais qu’est-ce que tu as envie d’entendre au juste ? Si je te dis que tout va mal, est-ce que tu le vivrais bien ? Si je te dis que je tiens le coup, est-ce que tu serais rassuré ?

- Jesse il fallait que je m’éloigne, crois-moi.

Même si j’en viens un peu à le regretter aujourd’hui, mais bien sûr toi tu ne verras pas les choses de cette façon. La vérité Jesse c’est que je suis incapable d’aimer comme toi, incapable d’aimer tout court. Au final tu aurais souffert à mes côtés d’une façon ou d’une autre, tu t’en serais forcément rendu compte. Est-ce une raison pour baisser les bras ? J’ai l’impression qu’au-delà de tes récentes mauvaises expériences avec les Fratres, c’est surtout notre rupture qui te fait parler comme ça. Mais qu’attends-tu de moi au juste Jesse ? Et à quoi bon faire tout ça au juste, hein ? A quoi bon te soigner si demain ou dans cinq jours tu passeras à l’acte ? Non Jesse, ça ne se passera pas comme ça.

Alors qu’il me demande comment je l’ai retrouvé, je ne réponds pas à sa question. A la place je remets le moteur en marche à peine après l’avoir éteint et je quitte le parking. Tu dois probablement te demander ce que je fous puisqu’on était arrivé, mais j’ai décidé de te faire réagir, d’une manière ou d’une autre. Le truc tu vois c’est que je ne suis pas vraiment connu pour les méthodes douces. Je me mets à accélérer de plus en plus, me moquant bien de dépasser la vitesse autorisée.

- Tu veux réellement rejoindre les anges Jesse ? Dans ce cas je te propose qu’on les rejoigne tous les deux.

Et je continue d’appuyer sur l’accélérateur, espérant provoquer une réaction chez lui. Je n’ai pas envie de mourir Jesse, malgré toutes les merdes qui me tombent sur la gueule en ce moment, j’ai envie de continuer de me battre, j’ai envie d’être là pour mes proches, de me créer de nouveaux souvenirs qui ne soient pas aussi sombres que les derniers. Et j’espère sincèrement que cet acte te fera réagir, te fera prendre conscience que finalement toi aussi tu tiens à la vie. Parce que tu vois au bout de cette rue il y a un virage et que si je continue d’accélérer comme ça on se le prendra de plein fouet et crois-moi, à cette vitesse ni toi ni moi n’y survivrons. Je tourne mon regard vers Jesse, je ne regarde même plus la route maintenant, si ça doit être notre dernier moment à tous les deux, autant que ce regard reste ancré à jamais dans son âme.

- C’est le moment de prendre ta décision Jesse, tout peut s’arrêter maintenant.

Code by Kah!an



God's Gonna Cut You Down




Revenir en haut Aller en bas
Jesse Klein

avatar

Humain



¤ AVATAR : Alexander Calvert
¤ CRÉDITS : (c) Miss Pie | (c) Hannah
¤ MESSAGES : 1051
¤ POINTS : 228
¤ MULTIS : Naoki le mini vampire
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Informations :
- 1m74 |65kg
- Déprimé
- Mannequin /Hacker / [ex escort boy]
- À un papillon tatoué à l'intérieur de sa cuisse
- Ex membre des ''Et Fratres Luminis" - Vampire Killer
- Groupe Sanguin : O+
- A le tatouage des EFL sur son torse et la marque de bannissement sur ses côtes à gauche

InstagramLiensFicheSujetsChrono
Tatouages
Papillon - Symbole EFL

¤ GROUPE : Humain | Ex EFL
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Lun 11 Juin - 20:12



Angels don't cry  

Je n’avais pas spécialement envie de parler de ça ni même de parler tout court. C’était horrible à quel point j’étais sur le point de rupture et que pourtant malgré tout je ne voulais pas songer à ce qui me faisait du mal, alors pourquoi cette rupture me revenait en plein milieu du visage. Pourquoi est ce qu’il fallait que je repense à ça alors que j’étais à moitié en train d’agoniser sur la banquette du siège passager? Je ne savais pas et pourtant mon cerveau avait décidé de partir en improvisation totale sans demander le consentement de mon coeur. Je n’aurais de toute manière ni été heureux de savoir qu’il avait pleuré ni même de savoir que cela ne lui avait rien fait ou bien qu’il surmonté ça avec son impassibilité presque oppressante. Mais moi je n’étais pas de ce genre de personnes, j’avais besoin de laisser mes sentiment s’exprimer, j’avais besoin de sentir ma frustration et ma douleur sortir de ma bouche avec les mots qui s’y collaient. Oui, il fallait que tu t'éloignes Declan mais à quel prix? et pour quel but ? Est-ce-que je pouvais être considéré comme un fardeau pour toi? Ne suis-je que ça aux yeux des autres? Un boulet que l’on ne veut pas traîner par peur de se retrouver encombré trop facilement ? Je souffrais réellement de ces paroles mais je ne savais pas quoi lui répondre. Notre vie à tous les deux n’était qu’un ramassis de dangers tous plus présents les uns que les autres, et tu sais aussi bien que moi que ta présence ou non ne servira pas à me protéger éternellement de tout ce mal. T’éloigner? Pour me protéger? Pour TE protéger? …. Declan …. notre vie est un enfer pour tous les deux. Tuer ou être tué c’est le destin que l’on a. J’avais juste besoin de quelqu’un pour … je soupirais avant d’avorter ma fin de phrase. Quelqu’un pour “m’aimer” tout simplement.

Je finis par tousser légèrement, lâchant des petits gémissements de douleur quand mes côtes furent trop sollicitées. Bordel que j’ai mal. Je veux m’allonger et dormir le temps que toute cette douleur finisse par se stopper ou au moins diminuer un petit peu. Je devais avoir des os brisés à force d’encaisser les coups, en tout cas j’étais à peu près aussi bien loti que lorsque j’avais affronté Kylian dans ce parc une nuit de février. Puis je sentais Declan accélérer au lieu de ralentir comme prévu devant la porte de l’hôtel. Je ne comprenais pas ce qu’il voulait faire ou tout du moins je l’avais compris peut être un peu trop tard. Bordel Declan qu’est ce qui cloche dans ta tête. Je ne connaissais pas la route sur laquelle nous nous trouvions mais pourtant je savais que ce qu’il préparait n’annonçait rien de bon. Un petit sursaut sur la route me fis couiner de douleur avant que du sang ne quitte ma bouche alors que j’étais en train de tousser. Arrête cette bagnole crétin!!! ….. putain mais c’est pas vrai !!! tu seras gentil de ne pas me suivre si je veux crever et je peux très bien le faire seul si j’en ai envie. Je tentais comme je le pouvais de le faire changer d’avis avant de grimacer sous ce que j’allais faire. Mon p’tit chat j’espère que tu la contrôle bien ta caisse parce que tu vas pas aimer le frein. Sans lui demander son avis je passais un violent coup de frein à main pour l’obliger à stopper sa trajectoire folle. J’ai eu l’impression qu’on allait voler sur Mars tellement la vitesse avait fait vriller la voiture. Dee est un bon pilote mais moi je suis un co pilote en bien piteux état. Cette petite interlude mécanique avait tout simplement accentuée certaines de mes blessures.

Si je veux crever je ne te demanderais pas la permission mais arrête de faire le con bordel. Si t’es pas capable de me ramener à l’hôtel je vais faire du stop. non je n’étais pas vraiment réceptif à ce type de réactions. Si la force fonctionne chez Kylian avec moi c’est pas cette méthode là qu’il faut, j’espérais que tu l’avais compris depuis le temps. Je ramenais alors péniblement mes genoux sur le siège pour me mettre plus ou moins en boule. J’ai mal. Je veux m’allonger s’il te plaît, laisses moi aller me reposer, manger et boire un truc. J’estimais avoir assez souffert ces derniers jours pour ne pas supporter ton humeur exécrable. Tu essais de me faire payer quoi au juste? .. s’il te plaît arrête. mes nerfs étaient en train de lâcher et je sentais que j’étais à deux doigts de fondre en larmes comme un enfant qui n’arrivait plus à distinguer les choses.


(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

Et Fratres Luminis • Modo & Anim'



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (aesth)
¤ MESSAGES : 880
¤ POINTS : 204
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Mer 13 Juin - 13:53



Angels don't cry
Jesse & Declan

Je n'avais pas idée qu’une rupture puisse être si compliquée ou épuisante, peut-être parce que jusqu’à présent j'avais toujours fait en sorte de ne pas avoir de relation sérieuse, ce genre de lien qui fait souffrir. A la limite j'avais le droit à une baffe ou, dans le pire des cas, un coup dans les parties pour ne pas être un homme meilleur, mais jamais je n'ai eu à vivre ce genre de scène. Je sais de quoi tu avais besoin Jesse, mais ce que tu cherches je suis justement incapable de l'apporter à qui que ce soit. Je pensais t’avoir mis en garde pourtant, t'avoir dit que l'amour et moi on était loin d’être les meilleurs amis du monde. Et j'ai essayé malgré tout, parce que je pensais qu’on pourrait être heureux, parce que j'ai voulu y croire, mais Dieu m'a rappelé qu’elle était ma voie. A mes côtés tu aurais fini malheureux Jesse.

Et une fois de plus je reste silencieux, incapable de trouver les bons mots pour le réconforter, pour lui demander pardon. Et il doit le détester ce silence, je le sais, mais c’est le genre de situations auxquelles je ne suis pas habitué et ça ne m'aide pas à prendre les bonnes décisions. La suite en est la preuve parfaite. Qu’est-ce que je fous au juste ? Honnêtement moi-même je ne le sais pas. Ces derniers jours j'ai côtoyé la mort de beaucoup trop près, beaucoup trop longtemps, et franchement je me serais bien passé de ça à nouveau. Mais foncer sur la route, c’est tout ce que je trouve pour faire réagir Jesse, lui faire comprendre que la mort n'est pas la solution.

Et d'un coup tout dérape, au sens propre du terme. Jesse gueule et remonte le frein à main, et moi je me retrouve à déraper et faire tourner la voiture sur elle-même probablement trois ou quatre fois avant qu’elle ne revienne à l’arrêt. Et on se fait klaxonner et traiter de cinglés. Si ça c’est pas de l’adrénaline ! Je reprends mon souffle, me rendant compte que j'ai bloqué ma respiration pendant plusieurs bonnes secondes, et je regarde Jesse qui me fait la morale tout en continuant à se vider sérieusement de son sang sur le siège passager. Bon d’accord, c’était ni la bonne idée ni le bon moment, mais j'ai pas réussi à me contrôler sur ce coup-là. J'active la sécurité lorsqu’il évoque l’idée de faire du stop, bloquant ainsi les portes. Tu n'iras nulle part et certainement pas dans cet état.

- J'ai pas envie de te ramener à l’hôtel si c’est pour t'y voir mourir après avoir avalé trop de cachets, t’être ouvert les veines ou une autre connerie qui te serait passée par la tête.

Mes mots sont crus, je le sais, mais le suicide n’est clairement pas un sujet sur lequel je plaisante. Mais Jesse il n'est pas du tout réceptif et je finis par lâcher un soupire et abandonner, me disant que j'en fais peut-être trop alors qu’il a probablement juste besoin de se reposer un peu.

- Je veux rien te faire payer Jesse, je ne suis pas ton ennemi...

Et sur ces mots on se remet en route direction l’hôtel à nouveau, pas de détour pour cette fois. Le reste du trajet se fait dans un silence de sourd, et c’est encore pire lorsque je gare la voiture et coupe le moteur, plus aucun son pour donner un air d'ambiance. Je quitte ma place pour venir récupérer Jesse, le portant dans mes bras avant de m'introduire dans l’hôtel.

- Pose pas de question Billy.

Billy c’est le gérant de l’hôtel, on s'entend plutôt bien lui et moi, assez pour être sûr qu’il n'appellera pas les flics, solidarité irlandaise. Je galère un peu à ouvrir la porte de ma chambre en portant Jesse mais finalement on réussi à s'y retrouver à l’intérieur et je la repousse du talon pour la refermer derrière moi alors que j'installe Jesse sur un siège, fouillant dans mes affaires pour récupérer de quoi le soigner.

- Kylian a envoyé du sang, ça pourrait t'aider à guérir plus vite.

Je lui envoie une fiole entre les mains pendant que j'attrape d'autres bandages et ustensiles. En réalité le sang n'est qu’une proposition, à toi de l’accepter ou non. Moi je sais que j'aurais dit non mais à cause d’autres convictions que nous ne partageons pas forcément. Toi si tu dis non ça me donnera surtout l’impression que tu as envie de souffrir. Et j'en ai marre de cette tension entre nous Jesse. A quel moment sommes-nous devenu des étrangers l'un pour l'autre ?

- Je ne cherche pas à te faire souffrir Jesse, bordel c’est bien la dernière de mes envies. J’ai promis de te protéger et je continuerai de le faire, même si tu me détestes, même si tu me demandes d’arrêter, même si tu me supplies de te laisser partir. Je te laisserai pas tomber.

Code by Kah!an



God's Gonna Cut You Down




Revenir en haut Aller en bas
Jesse Klein

avatar

Humain



¤ AVATAR : Alexander Calvert
¤ CRÉDITS : (c) Miss Pie | (c) Hannah
¤ MESSAGES : 1051
¤ POINTS : 228
¤ MULTIS : Naoki le mini vampire
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Informations :
- 1m74 |65kg
- Déprimé
- Mannequin /Hacker / [ex escort boy]
- À un papillon tatoué à l'intérieur de sa cuisse
- Ex membre des ''Et Fratres Luminis" - Vampire Killer
- Groupe Sanguin : O+
- A le tatouage des EFL sur son torse et la marque de bannissement sur ses côtes à gauche

InstagramLiensFicheSujetsChrono
Tatouages
Papillon - Symbole EFL

¤ GROUPE : Humain | Ex EFL
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Mer 13 Juin - 21:28



Angels don't cry  

Cette situation était difficile à vivre pour tous les deux. Je n'étais pas spécialement très réceptif et Declan apparaissait à mes yeux comme une coquille vide.  Il était où celui qui riait de rien, celui qui avait toujours une blague dans sa poche et qui savait me rassurer en quelques mots ? Probablement perdu pour une durée indéterminée.  Je me demandais vraiment pourquoi il était ainsi, celui qui a souffert le plus dans l'histoire c'est moi alors pourquoi ai je l'impression d'être coupable de quelque chose que j'ignore?  Je n'avais absolument rien dit durant notre trajet de retour. Seuls les bruits de douleur que je ne savais retenir réussissaient à donner un semblant de vie dans cette voiture bien triste. Tu n'es pas mon ennemi non … mais est ce que tu es encore de ma famille ? … Mon coeur est mort Declan. Je n'avais plus que ça qui pouvait me faire avoir l'espoir de sauver mon âme du tourment. Je pensais que l'amour était un cadeau béni qui me donnerait vie mais au final c'était la pomme empoisonnée de Blanche neige. Une fois arrivé je m'étais accroché à lui. Faiblement mais avec une étrange sensation d'être mieux collé à lui. Je nichais mon nez au creux de son épaule alors que nous nous rendions dans notre lieu de résidence temporaire.

Je me laisse ensuite installé sur un siège dans une chambre. Heureusement que ce Billy ne posait pas de questions sinon tout aurait été bien problématique. Bordel qu'est ce que j'ai mal. Je basculais ma tête contre le dossier en fermant les yeux quelques secondes Je suis humain je veux guérir comme un humain. C'est mal de se rendre accro à ça … et j'en avais payé les frais alors hors de question de recommencer quelque chose dont je réussissais tant bien que mal à effacer de mes désirs les plus profonds. Tu .. lui diras que … ça va ? ~ ouais ça va pas mais je voulais pas l'inquiéter plus qu'il ne devait déjà l'être. Je finis par ôter mon haut comme je le pouvais, dévoilant un nombre impressionnant de brûlures, de blessures encore vives et autres mutilations avant de regarder ma main et ses os brisés.  Je suis tellement affreux à voir  … je me fais peur à moi même. J'espérais que Declan avait de quoi désinfecter et faire des bandages de partout quitte à me transformer en une momie géante.

Dee s'il te plait arrêter de me fâcher … s'il te plait   Je finis par laisser céder une digue, me mettant à pleurer comme un enfant. Mes nerfs ne tenaient plus et j'étais à bout. J'avais mal vraiment partout, mon corps entier était mutilé et recouvert hématomes. Ils … ils m'ont mis dans le noir Dee… j'ai été. .. j'ai  … électrocuté, flagellé, noyé et enfermé comme une bête sauvage dangereuse pendant quatre jours. J'avais perdu la notion du temps jusqu'à voir la date sur le tableau de bord de la voiture.  J'avais été interrogé sans interruption pendant une demie éternité et j'avais protégé ma famille   Si tu ne comptais pas pour moi je ne t'aurais pas protégé ainsi. Je t'aime encore Bordel!! avais je fini par avouer dans un flot de larmes incontrôlables. J'étais perdu entre mes douleurs physiques et psychologiques  J'ai besoin de toi je ne veux pas que tu me laisses. .. Dee je veux pas. Laisses moi être encore quelqu'un qui compte pour toi … je veux être aimé. . Rien qu'un peu

(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

Et Fratres Luminis • Modo & Anim'



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (aesth)
¤ MESSAGES : 880
¤ POINTS : 204
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Sam 16 Juin - 18:52



Angels don't cry
Jesse & Declan

Les choses sont devenues trop tendues entre nous Jesse et j’ai horreur de ça. Pourquoi est-ce que ça ne peut pas simplement redevenir léger comme avant ? Avant qu’on ne forme un couple, c’était simple, c’était bien, on n’avait pas ces idées noires. Mais aujourd’hui j’ai l’impression que nous sommes tels des inconnus l’un pour l’autre. Comment peux-tu me poser cette question Jesse ? Comment ne peux-tu pas en connaître la réponse ?

- A ton avis Jesse ? Bien sûr qu’on l’est encore.

Cette famille avant il n’y avait que les Finnigan qui y avaient leur place, puis elle s’est agrandie peu à peu avec vous, avec Kylian, avec Freya, avec Daniel, avec toi. Et quand on entre dans cette famille, on n’y ressort pas comme ça. Je gare la voiture et porte Jesse jusqu’à ma chambre d’hôtel, commençant à préparer le nécessaire pour le soigner en même temps que je lui propose le sang de Kylian dont il ne veut pas pour se guérir. C’est vrai, ça peut rendre accro, mais quand on se retrouve dans certains états, il vaut parfois mieux en prendre le risque, mais je ne te forcerai pas, tu es libre de guérir comme bon te semble après tout.

- Ouais, je lui dirais.

Quand j’aurais fini de panser tes plaies, maintenant laisse-moi voir ça de plus près. Je me rapproche de lui avec tout ce qu'il faut en mains, examinant les dégâts et Dieu sait qu’il y en a. Tes ennemis ne t’ont pas épargnés... Je commence à appliquer du désinfectant, y allant lentement pour ne pas lui faire mal mais Jesse il a l’air de s’en foutre d’avoir mal, là où il souffre le plus, c’est à l’intérieur.

- Ils... ils m'ont mis dans le noir Dee...

Il prononce ces mots et immédiatement j’entends dans ma tête les mots prononcés par la sœur : "Si je me souviens bien Kylian détestait qu’on l’enferme et Jesse, lui c’était le noir qu’il ne supportait pas.". Mes poings se serrent un instant, oubliant presque que je me trouve face à Jesse pendant un instant, jusqu’à ce qu’il éclate en sanglot et me ramène à la réalité. Et j’ai mal pour lui, de ne pas être à la hauteur de ses attentes, de ne pas être capable de le rendre heureux comme il le mérite, d’être au contraire celui qui lui fait du mal.

- Jesse calme-toi...

Et ça me brise le cœur de le voir dans cet état, encore plus de savoir que j’en suis responsable. Ne pleure pas Jesse je t’en prie, pas à cause de moi, je ne mérite pas ces larmes, je ne mérite pas cet amour. Je me mets alors à le tirer vers moi pour le prendre dans mes bras, pas trop fort pour éviter de le faire souffrir, mais assez pour faire acte de présence, pour lui prouver que je ne le lâcherai pas comme ça, que je ne le déteste pas comme il semble le penser.

- Excuse-moi...

C’est d’abord tout ce que je trouve à dire alors que je continue de le serrer contre moi, ne sachant pas quels mots employer pour m’exprimer, parce que ce genre de conversation, je ne l’ai jamais eu auparavant. Je n’avais jamais ressenti ça auparavant. Mais les sentiments ce ne sont plus des choses que j’ai le droit de ressentir aujourd’hui, je n’ai plus le droit d’être investi émotionnellement parlant. C’est ma pénitence pour avoir péché et ramené tant d’ennemis sur moi.

- Je voulais pas te faire souffrir Jesse... Je voulais pas blesser qui que ce soit.

Mais tu as souffert. Camille a souffert. Kylian a souffert. Ces enfants ont souffert. Ces hommes et ces femmes ont morts sous ma lame et ont souffert. Trop de monde a souffert à cause de moi et je n’en peux plus de porter cette croix Jesse. Elle devient trop lourde à présent.

Code by Kah!an



God's Gonna Cut You Down




Revenir en haut Aller en bas
Jesse Klein

avatar

Humain



¤ AVATAR : Alexander Calvert
¤ CRÉDITS : (c) Miss Pie | (c) Hannah
¤ MESSAGES : 1051
¤ POINTS : 228
¤ MULTIS : Naoki le mini vampire
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Informations :
- 1m74 |65kg
- Déprimé
- Mannequin /Hacker / [ex escort boy]
- À un papillon tatoué à l'intérieur de sa cuisse
- Ex membre des ''Et Fratres Luminis" - Vampire Killer
- Groupe Sanguin : O+
- A le tatouage des EFL sur son torse et la marque de bannissement sur ses côtes à gauche

InstagramLiensFicheSujetsChrono
Tatouages
Papillon - Symbole EFL

¤ GROUPE : Humain | Ex EFL
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 12/02/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Sam 16 Juin - 21:07



Angels don't cry  

Je restais ainsi, complètement désemparé par la situation. J'avais tout simplement l'impression de couler dans un puits sans fond et sans oxygène pour vivre. Tout venait de se libérer sans que je puisse retenir ce flot d'émotions. Les soins que Declan m'apportait me faisait du bien physiquement mais malheureusement il n'existe aucun pansement pour le coeur quand celui ci est blessé. Tu n’es pas le seul à m'avoir rendu dans cet état tu sais. Avoir eu à affronter une fois de plus ceux que j'avais considéré ma famille depuis presque toujours m'avait une fois encore roulé dans la honte et la souffrance comme si c'était les deux deux seules réponses que l’on doit capable de m'offrir même après tout ce temps. Lentement ma tête avait trouvé refuge contre le torse de mon frère. Declan j’ai eu si peur … si tu savais comme j'ai eu peur … j'ai eu si peur de ne plus jamais vous revoir je tremblais. Je tremblais comme une petite feuille en plein vent, me raccrochant à cette chaleur que je connaissais si bien. Passant lentement mes doigts dans sa chevelure noire me laissant réconforter comme un enfant que j'étais malgré tout ça.

Doucement sa voix réussissait à m’apaiser, un peu comme si j'avais attendu ça depuis longtemps maintenant. Je nichais mon nez dans son cou alors que je le sentais me resserrer doucement dans ses bras Je te pardonne Dee. parce que je ne peux pas t'en vouloir pendant des années encore et que ceci est bien trop compliqué à gérer. Juste ne me lâche pas, ne me laisse pas s'il te plait. On ne peut pas rester des années sur une rupture amoureuse même si je l'aime toujours, ce qui est fait est fait. Je le sais … c'est moi qui ai trop demandé. Trop .. j'ai vu beaucoup trop haut pour moi. bien trop oui. Je n'avais pas ta difficultés à exprimer mes sentiments,je laissais souvent tout transparaître mais au final l'amour est traître et douloureux. On aime, on y croit, et on se brise en morceaux comme un miroir éclaté. Malgré la colle les fissures seront toujours là mais je veux essayer de passer outre. Je le dois. Je suis incapable de t'en vouloir Dee … je ne peux pas. parce que j'ai vu tes plus beaux côtés je sais que tu es un homme bon malgré ce que tu penses de toi.

Je .. peux dormir contre toi ? Un petit peu ? presque comme avant. Juste sentir tes bras autour de moi, ton coeur battre avec le mien et ta chaleur réchauffer mon âme si froide. Pris d'un pseudo élan de force je me relevais de ce siège avant de m'écrouler contre le torse de mon frère. Excuses moi .. Je pensais que je tiendrais un peu plus debout Je plongeais mon regard bleu aussi inondé qu'un océan avant de reposer ma tête contre lui, abandonnant l'idée de bouger tout seul. J'ai peur pour toi. De ce qu'ils peuvent te faire mais s'il te plait promets moi de ne plus me lâcher. De rester près de moi. Sans toi je suis une lune sans soleil  … Je suis incomplet parce que pour moi tu seras toujours le plus rayonnant de nous deux. Mon astre chaud et bienveillant qui me protège de ce qui est mauvais pour moi. Je déposais par la suite un bisou sur sa joue avec beaucoup de tendresse, la même que je lui avais offerte. Comme toujours. Rien qu'à lui.

(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Declan Finnigan

avatar

Et Fratres Luminis • Modo & Anim'



¤ AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
¤ CRÉDITS : (c)Miss Pie (aesth)
¤ MESSAGES : 880
¤ POINTS : 204
¤ MULTIS : Nikolaj, Gabriel
¤ AGE : 34 ans
¤ ZONE LIBRE : Fermé pour Rp.
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/01/2018


MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan Hier à 18:53



Angels don't cry
Jesse & Declan

Parfois on aimerait pouvoir tout faire, pouvoir faire mieux, jusqu’au jour où on réalise qu’on en est incapable. On ne peut pas sauver tout le monde, parfois on ne peut pas se sauver soi-même. Pourtant je ne t’abandonnerai pas Jesse, je te l’ai promis et même si tu peux en douter, je tiens beaucoup trop à toi pour te laisser tomber.

- C’est fini, tu n’as plus à avoir peur.

Et pendant un instant je ne sais pas si je m’adresse au Jesse adulte ou au Jesse enfant qui avait peur du noir, celui qu’on battait pour lui donner des leçons stupides. Oui, tu n’as plus à avoir peur d’eux Jesse, quant aux Fratres... Je trouverai bien une solution pour les empêcher de te nuire. Je le sens venir se blottir contre moi et c’est à cet instant que les mots sortent de mes lèvres comme une évidence. Je ne me suis pas encore excusé, peut-être parce que je ne savais pas comment le faire, mais au final il n’y a pas de façon, il faut juste le dire. Je ne sais pas si ça me rassure que Jesse me pardonne, je ne suis pas sûr que ça change quelque chose finalement, peut-être juste un poids de moins à avoir sur le cœur.

- Tu n’as pas vu trop haut, tu mérites bien mieux que ce que je suis capable de t’offrir.

Et ça m’agace qu’il puisse penser le contraire, qu’il puisse avoir une si basse estime de lui. Crois-moi Jesse, à l’heure actuelle je pense que Dieu me déteste bien plus que toi. Et moi je ne suis plus rien désormais, un homme incapable d’aimer, un homme incapable de revoir la lumière, mais je ne te laisserais pas t’engouffrer au bout du tunnel avec moi.

J’acquiesce lorsqu’il me demande s’il peut dormir contre moi, le rattrapant avant qu’il ne tombe par terre. Finalement je le conduis jusqu’à ce lit d’hôtel, l’allongeant doucement dessus, m’allongeant moi aussi alors qu’il vient rapidement se coller contre moi. Je passe mon bras autour de lui, pensant un peu à avant, pensant également à aujourd’hui. A croire que des années se sont écoulées alors qu’il ne s’agit que de quelques semaines. En réalité, j’ai l’impression de ne plus être le même homme depuis que je suis rentré d’Italie, n’est-ce pas le cas après tout ? Avant je me sentais comme le favoris de Dieu, d’une certaine façon, maintenant je me sens abandonné tel Lucifer lors de sa déchéance.

Puis Jesse me tire de mes pensées lorsqu’il me demande de lui faire cette promesse. Rester ? Jesse je ne suis pas sûr de rester en vie dans les prochaines semaines, les prochains jours, alors ne serait-ce pas mal de te faire cette promesse ? Je n’ai pas envie de te trahir encore une fois, mais je n’ai pas envie de te plomber le moral non plus, alors finalement je trouve le juste milieu.

- Comme on dirait à un mariage, je te promets de rester, jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Comme ça tu es prévenu et je ne mentirai pas. Je continuerai de te soutenir quoi qu’il en coûte, ce n’est pas parce qu’on est plus ensemble qu’on doit se détester, je ne vois pas qui a imposé cette idée. Alors oui, je resterai, mais un beau jour je finirai par disparaître de cette Terre, comme tout le monde, et il ne faudra pas m’en vouloir de ne pas avoir tenu plus longtemps. Par moment je suis fatigué de me battre Jesse, peut-être est-ce parce que je me suis perdu dans le sang et la vengeance.

- J’ai ramené un truc pour toi, attends.

Je me lève doucement du lit, allant fermer les stores avant de sortir de mon sac une boite en forme ovale. Ouais, je l’ai ramené avec moi, sachant très bien qu’il irait mal, j’espérais que ce truc lui apporte plus de réconfort que je n’en sois capable. Je place le boitier par terre, au centre de la pièce avant de glisser le bouton pour allumer l’ampoule qu’il y a à l’intérieur. D’un coup, la lumière diffuse des étoiles partout dans la chambre. Je reviens alors m’installer sur le lit, m’allongeant pour regarder ce spectacle à ses côtés.

- Je m’étais dit que ça pourrait te plaire.

Code by Kah!an



God's Gonna Cut You Down




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Angels don't cry • Declan

Revenir en haut Aller en bas
Angels don't cry • Declan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI
» Forteresse of doom Dark Angels de planetstrike
» Dude's Dark Angels
» Blood Angels+Orcs de Bloodbowl à vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Ici et là :: Ailleurs sur Terre-
Sauter vers: