RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Nouveautés les hommes en noirs sont de retour
Soldats d'une unité secrète, qui sont-ils réellement ? Quels sont leurs buts ?
Venez les découvrir !
L'annexe du groupe & les PV's du groupe



Partagez|

La chaussure manquante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jodie Rowley

avatar

Humaine



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 406
¤ POINTS : 182
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: La chaussure manquante Jeu 31 Mai - 15:55






La chaussure manquante


Aslander & Jodie


Un regard sur ses mains tremblantes et, Jodie, elle essaye de se rassurer. État de choc. Elle martèle ce terme dans sa tête comme pour se convaincre que ce n'est que cela. Que c'est pour cette raison que les événements sont encore flous dans son esprit, que c'est pour cette raison que son cerveau n'a pas encore pris le temps d'analyser la situation. Son regard revient sur l'ensemble de la scène devant elle, ses yeux se plissant à chaque fois que la lumière d'un hélicoptère passe près d'elle, pour voir le nombre impressionnant de corps qui sont au sol.  Les morts-vivants sont retombés au sol mais, ils ne sont pas les seuls à être inertes. Ça hurle, ça crie, ça pleure alors qu'une vois dans un mégaphone ordonne à tout le monde de partir. C'est fou parce qu'elle a l'impression d'entendre tout cela de très loin, comme si elle n'était pas vraiment présente. État de choc.

On la secoue un peu, on lui dit qu'il faut partir. Elle ne sait même pas qui est en train de chercher à communiquer avec elle : Nikolaj, Ora, Kylian, une autre personne complètement inconnue ? Elle sent bien secouer la tête, désigner des gens qui agonisent sur le sol, pour faire comprendre qu'elle doit les aider. Mais, on la retient, on la tire vers la sortie la plus proche en lui assurant que les secours sont là pour ça. Elle suit le mouvement sans vraiment en avoir envie, sans vraiment vouloir rester non plus. Tout se mélange.

Les hélicoptères sont vraiment un bruit lointain quand, sans trop savoir pour qu'elle raison, elle sort son téléphone portable. L'idée est sûrement de prévenir son grand-père qu'elle va bien mais, très vite, c'est sur un autre message qu'elle tombe. Aslander, qui la prévient de blessure mais qu'il est en vie. Jodie se stoppe dans son élan pour faire demi-tour et laisser ses doigts faire une réponse à son ami. Ne pas bouger de chez lui, elle arrive. Parce que, dans le fond, elle s'inquiète et que, là, tout de suite, elle a besoin d'une présence rassurante. Si Jodie était vaguement au courant pour les loups et les vampires, là, elle vient d'être confrontée à une réalité qui lui échappe totalement. Alors, ouais, c'est con mais elle a ce besoin, presque vital, de se raccrocher à quelqu'un de proche.

Le trajet, elle le fait de manière automatique, sans avoir besoin d'y réfléchir. En même temps, elle n'est pas vraiment en état de réfléchir à quoique ce soit. Son doigt appuie sur une sonnette dans un geste toujours automatique, jusqu'à ce qu'on vienne lui ouvrir la porte et qu'elle tombe sur son visage, à lui.

« Salut. » Tentative de sourire qui, pourtant, a toujours été naturel chez elle. « ça va ? »

La question est conne et, le pire, c'est qu'elle le sait très bien. Vaine tentative de normalité alors que tout son petit monde semble s'écrouler sous ses pieds. Elle ne bouge même pas, restant à l'entrée de l'appartement. Est-ce qu'il est seul ? Est-ce qu'elle peut entrer ? Y a un tas de questions inutiles qui passent dans son esprit alors qu'elle ne doit pas être au mieux de sa forme. Cheveux attachés en bataille suite à cette soirée, des vêtements bien trop tâchés de sang pour que ce soit normal. Et...

« J'ai perdu une chaussure... » ça aussi on s'en tape mais, elle sort avec une mine désolée sur le visage comme si c'est le pire qu'il puisse arriver. « C'est un zombie qui me l'a prise avant qu'un vampire ne vienne m'aider à m'extirper de là. »

Contre toute attente, elle se met à rire en s'entendant. Faut dire que, jamais de la vie, Jodie n'aurait imaginé dire une telle chose de manière sérieuse. C'est bien trop improbable. Le rire est tout ce qu'on fait de plus nerveux et, connement, elle s'en veut presque aussitôt. Ce n'est pas pour elle qu'elle est ici mais pour lui. Alors, oui, elle essaye de se reprendre en inspirant, son air navré collé au visage.

« Désolée. »

Y a cette putain d'envie de se jeter dans ses bras, de le serrer contre elle juste pour le côté le rassurant. Elle se l'interdit parce qu'elle sait qu'il y a des blessures qui ne sont pas toujours visibles et qu'elle n'a pas envie de lui faire mal, juste pour être rassurée. Alors, elle reste là, passant d'un pied à l'autre, en attendant cette autorisation verbale de rentrer, là où elle ne l'aurait peut-être pas attendue en temps normal.




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Aslander Nightingale

avatar

Initié



¤ AVATAR : DYLAN O'BRIEN
¤ CRÉDITS : bramble heart (av) frimelda (sign)
¤ MESSAGES : 170
¤ POINTS : 55
¤ MULTIS : Laisse-moi l'temps d'arriver coco
¤ AGE : 25 années
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: La chaussure manquante Mer 13 Juin - 18:50

la chaussure manquante

Ton coeur bat encore beaucoup trop vite dans ta poitrine. L’adrénaline coule dans tes veines à une vitesse folle. Bordel! Tu marches dans les rues de cette ville que tu connais bien maintenant, mais tu n’as plus l’impression de la reconnaître. T’as l’impression de vivre l’apocalypse. T’as l’impression que tes pieds ne touchent plus le sol. Tu dois être un peu sonné. Il faut dire que la situation est difficile à avaler. Tu n’es qu’à quelques mètres de chez toi quand tu attrapes ton téléphone pour envoyer un message à Jodie. Tu sais qu’elle était là-bas elle aussi et tu espères juste qu’elle va bien. Tu lui demandes de ses nouvelles et lui donne des tiennes aussi. Tu ne veux pas qu’elle s’inquiète pour toi. Tu vas t’en remettre. T’es un peu secoué, mais tu as vu pire... bon okay, ça doit se ranger dans le top 3 des situations les plus pourries que tu as déjà vécu.

Tu pousses la porte de ton appartement et tu te laisses tomber contre la paroi dure du mur le plus proche. Tes jambes semblent décidées à ne plus avancer d’avantage. L’adrénaline semble doucement quitter ton corps et la fatigue prend sa place. C’est plutôt violent. Tu prends le temps de souffler, alors que ton téléphone vibre dans ta poche. C’est Jodie qui te demande de rester chez toi, elle arrive. Ça ne t’étonne même pas. Au fond, t’es plutôt content qu’elle vienne jusqu’ici. Au moins, tu peux t’assurer de tes propres yeux qu’elle se porte bien, puis c’est toujours mieux que de la savoir dans les rues. En attendant qu’elle arrive, tu arrives enfin à trouver la force de te redresser et tes pas te mènent jusqu’à ta salle de bain. Tu croises ton reflet dans le miroir et un rire sans s’échappe de tes lèvres. « T’as vraiment une sale tronche mon vieux. » ton arcade semble ouverte, tout comme ta lèvre et tu risques de te retrouver couvert d’ecchymoses bientôt. On dirait que tu es passé sous une bus. Sauf que ce n’était pas un bus que tu avais rencontré, mais un loup qui a perdu le contrôle. Il y avait cette femme qui semblait en mauvaise posture, tu as voulu l’aider et ça s’est retourné contre toi. Tu te dis que t’as de la chance d’être toujours en vie, même si tu t’interroges sur ce mec chelou qui ont débarqué de nul part.

Quelqu’un est à la porte, ce qui te fait sortir de tes pensées. Tu souris vaguement et tu traverses de nouveau la salle de bain et le hall pour ouvrir la porte. Sans grande surprise, c’est Jodie qui se tient dans l’entrée. Ton sourire s’étire - ce qui te fait grimacer - quand elle te demande si ça va. « Je pète la forme, comme tu le vois. » il te faut plus que ça pour perdre ton sens de l’amour. Ton regard glisse le long de sa silhouette quand elle te dit qu’elle a perdu une chaussure. Elle parle de zombi et t’es sûr que dans une autre vie, tu l’aurais pris pour une folle. Sauf que le monde marche sur la tête. « Cette phrase est folle, tu le sais ? » il faut que tu le fasses remarquer. Jamais tu n’as entendu les mots zombies et vampires dans la même phrase sortant de la bouche de la blonde. C’est plutôt étrange, mais au vue des événements de la soirée, tu te dis que ça risque de devenir une habitude. C’est impossible de faire passer ça inaperçu. Tu as vu des dizaines de loups dans St-James’ park ce soir. C’était un truc de malade.  Tu ris avec elle et tes côtes te font un mal de chien. Tu regrettes de ne pas avoir la capacité de ton colocataire à se remettre facilement de ce genre de blessures. Non, toi en tant que petit humain, tu vas devoir supporter tout ça jusqu’à ce que ton corps cicatrise à vitesse normale. Elle s’excuse et tu arques un sourcil. « T’es désolée parce que tu as perdu une chaussure ou parce que c’est un zombi qui te l’a prise ? » tu joues avec tes sourcils, pour l’amuser. Tu sens juste l’entaille de ton arcade protester sous le mouvement. Tu t’éloignes de l’encadrement de la porte et tu la laisses entrer. T’en as oublié tes bonnes manières. Tu la regardes passer devant toi et pris dans un élan que tu ne peux retenir, tu l’attires contre toi pour la serrer l’espace d’une seconde ou deux. Elle va bien et c’est tout ce qui compte. T’es rassuré, simplement. « Je suis content de savoir que tu vas bien. » t’as besoin de le dire à voix haute.  
Feat alias 1 and alias 2
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Humaine



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 406
¤ POINTS : 182
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: La chaussure manquante Lun 18 Juin - 15:14






La chaussure manquante


Aslander & Jodie


« J'vois ça » qu'elle laisse échapper dans un sourire, quand il dit péter la forme.

Ça la rassure, en vrai, ce genre de réponse. Il reste lui, les événements incapables d’entacher son sens de l'humour. Et, dans le fond, peut-être que c'est de ça dont elle a besoin. De se prouver que, malgré les événements complètement fous, il y a des choses qui ne changent pas, qui restent normales. Ce besoin à la con de se prouver que tout n'a pas basculé, qu'elle est toujours dans le même monde et pas dans... Dans quoi, en fait ? Une sorte d'univers parallèle ? Pas sûre que ce soit plus fou que de se faire voler une chaussure par un zombi !

Elle hoche la tête. Oui, ça, elle s'en rend bien compte que sa phrase est un peu folle. Mais, Jodie, elle se rend aussi compte que ça doit être tout aussi étrange pour lui. Enfin, logiquement, il ne devrait pas savoir que ce monde existe... D'un autre côté, elle vient aussi de comprendre que certaines personnes de son entourage n'étaient pas totalement humaines. Et c'est con parce que là, du coup, elle est surtout en train de se remémorer les fois où ils se sont vus. En plein jour ? Oui, c'est arrivé ! A la pleine lune ? Sérieux, elle ne regardait pas la phase de la lune avant de prévoir une sortie ! Elle secoue la tête, ce n'est pas le moment de se poser ce genre de questions parce que, dans le fond, ça ne change rien à ce qu'il est pour elle.

« Non, je soupire parce que, à force de faire le pitre avec tes sourcils, tu vas finir pas aggraver ton cas ! »

Et elle lui mettrait bien un petit coup sur l'épaule, pour le réprimander faussement de se faire encore plus mal. Mais, là encore, elle n'a pas tellement envie de prendre le risque de réveiller une douleur ou d'en aggraver une. Les blessures ne sont pas toujours visibles. Alors, à défaut, elle en profite pour rentrer dans l’appartement. Elle s'apprête même à enlever la chaussure qu'il lui reste quand elle se retrouve attirée dans les bras d'Aslander. Étreinte échangée, rassurante et appréciée. Est-ce qu'elle va bien ? Elle est envie, pas vraiment amochée. Alors, à partir de là, on peut estimer que c'est le cas. Elle n'a que la perte d'une pauvre chaussure à déplorer, contrairement à d'autre c'est tout ce qu'il y a de plus négligeable.

« Viens. »

Sa chaussure reste dans l'entrée, la porte est refermée et la main de Jodie attrape celle d'Aslander pour aller dans le salon, et se poser sur le canapé. C'est dans son sac qu'elle fouille, un moment, avant d'en sortir une trousse de soin qu'elle a toujours sur elle, sans trop savoir pourquoi.

« Est-ce qu'il va bien ? »

Son colocataire. Ça lui semble important de s'assurer que tout le monde, autour d'Aslander, va bien alors qu'elle est en train de préparer une compresse. Sa main de libre vient se poser sur le côté du visage de son ami, comme une demande muette de ne pas bouger pendant qu'elle nettoie la plaie de son arcade sourcilière.

« Dis... » Elle s'arrête un très court instant, posant son regard dans le sien. « Est-ce que tu savais ? J'veux dire, pour tout ça : les loups, les vampires, les sorcières, les zombies ? » Elle reprend son nettoyage. « Parce que, tu vois, j'viens de me rendre compte que certaines personnes que je connaissais... » Haussement d'épaules. « Enfin, disons que j'étais passée à côté de leur nature. »

Et elle se sent un peu mitigée vis-à-vis de ça. D'un côté, elle se raisonne en se disant qu'on ne peut pas deviner qu'une personne est un vampire, quand on n'est pas au courant de leur existence. D'un autre côté, elle s'en veut parce que, passé à côté de ce genre de choses, est-ce que ce n'est pas avoir été assez attentive à une personne ?

« Et que j'aurais peut-être dû m'en rendre compte parce que, en vrai, j'étais déjà au courant... Enfin, depuis quelques semaines. »

Et elle avait voulu lui dire, cette rencontre avec ce loup. Cette attaque de vampire que ça avait entraîné. Mais, franchement, il l'aurait juste pris pour une folle, non ?




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Aslander Nightingale

avatar

Initié



¤ AVATAR : DYLAN O'BRIEN
¤ CRÉDITS : bramble heart (av) frimelda (sign)
¤ MESSAGES : 170
¤ POINTS : 55
¤ MULTIS : Laisse-moi l'temps d'arriver coco
¤ AGE : 25 années
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: La chaussure manquante Ven 29 Juin - 18:41

la chaussure manquante

Le monde marche sur la tête. Littéralement. Jamais tu n'aurais imaginé que le monde surnaturel se dévoilent de la sorte et surtout pas avec autant de violence. De ce que tu as pu comprendre, ils sembleraient qu'ils soient tous devenus fous. Il y a de quoi avoir la trouille. Heureusement pour toi, tu t'en sors avec quelques ecchymoses et blessures légères. Tu devrais pouvoir y survivre. Tu préviens Jodie, sans réel raison, à part peut-être dans l'espoir qu'elle t'assure qu'elle aussi va bien. Tu ne sais pas ce que tu aurais fait si tu avais appris qu'il lui était arrivé quelque chose. T'es ravi de voir qu'elle est à ta porte. Tu ne peux t'empêcher de lui sourire, même si ta lèvre te fait mal. Tu es rassuré de voir qu'elle n'est qu'en un seul morceau, malgré sa chaussure perdue dans la bataille. « Je suis plus dur que j'en ai l'air » que tu réponds quand elle te dit qu'à force de faire le pitre avec tes sourcils tu vas te faire mal. Ce n'est pas si grave que ça. De toute façon, depuis que tu es posé, tu te rends compte que chaque mouvement est douloureux. Ça doit être l'effet de l'adrénaline qui disparait. Après tout, ici tu sais que tu es en sécurité.

Quand elle passe près de toi, tu te sens obligé de la prendre dans tes bras, pour te rassurer un peu. C'est bon de la savoir ici, plutôt que dans les rues à risquer de se faire attaquer par des bestioles enragés. Tu finis quand même par la relâcher et tu la suis. Tu souris quand tu la vois abandonner sa chaussure orpheline. Tu t'assieds près d'elle, alors qu'elle fouille dans son sac. Elle n'a pas besoin de donner de nom quand elle demande s'il va bien. Tu acquiesces simplement. « Il n'est pas en ville, il est rentré visiter sa famille. » et c'est certainement mieux comme ça. Il n'a pas eu à assister à cette hérésie. Tu aurais vraiment été mal s'il s'était transformé en loup enragé. Tu serais certainement mort à l'heure qu'il est. Tu sens le contact chaud de ses doigts contre ta joue. Tu ne bronches pas. Tu grimaces légèrement quand elle désinfecte l'entaille de ton arcade. La douleur te rappelle que tu es en vie et te fait repenser à tout ce qui s'est passé ce soir. Ça te semble carrément fou.

Tu te mords la lèvre quand elle te demande si tu savais pour ce monde qui est longtemps resté caché pour le commun des mortels. Ce simple geste te fait grimacer de nouveau, t'en avais oublié l'entaille de celle-ci. Ce que tu peux être idiot parfois. Tu ne sais pas trop quoi lui dire. Tu as peur qu'elle le prenne mal si tu lui expliques ce que tu es, ce que ta famille a toujours été. « Les zombis, je n'en avais vu que dans les films et les jeux vidéos » là encore tu manipules la vérité. Tu ne savais pas que les zombis étaient réels. Et tu as beau connaître l'existence des loups, des vampires et des sorcières, mais les zombis ça te semble tellement énorme. Elle continue de parler, elle t'explique qu'elle aurait du savoir, qu'elle aurait du ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure. Elle n'a pas tout à fait tord. Beaucoup décident de refuser la réalité, ils la regarde sans vraiment la voir, passant à côté de choses énormes sans vraiment s'en rendre compte. « Vraiment ? » que tu demandes quand elle te dit qu'elle était déjà au courant depuis quelques jours. Tu es étonné qu'elle ne t'aies rien dit. Tu aurais pensé que le jour où elle se serait rendue compte de tout ça, elle t'en aurais lâché un mot. Tu réfléchis un moment, avant de lâcher le plus simplement du monde « À vrai dire, on peut plus ou moins dire que j'ai grandi dans cet univers. » voilà qui est dit. De toute façon, tu sais que tu peux lui faire confiance et ce n'est pas utile de lui cacher ça plus longtemps. « C'est une longue histoire » peut-être pas tant que ça. Tu ne sais pas trop en fait. On peut dire que c'est l'histoire de ta vie, alors peut-être que c'est un peu long. « Mais toi, comment tu prends ça ? » ça t'intéresse de savoir comment elle digère la nouvelle.
Feat alias 1 and alias 2
Revenir en haut Aller en bas
Jodie Rowley

avatar

Humaine



¤ AVATAR : Candice Accola
¤ MESSAGES : 406
¤ POINTS : 182
¤ MULTIS : Aaron Davis - Hannah Johnson - Alex Blackwood
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 11/01/2018


MessageSujet: Re: La chaussure manquante Lun 16 Juil - 17:49






La chaussure manquante


Aslander & Jodie


Elle hoche la tête quand, Aslander lui apprend que son colocataire n'est pas en ville. Une bonne chose, elle suppose. Personne n'aurait vraiment voulu être dans le coin ce soir-là mais, en vrai, elle n'a même pas pris le temps de se renseigner. Est-ce qu'il y avait eu d'autres manifestations de ce genre ailleurs sur terre ? Et, si ce n'est pas le cas, comment les gens vivaient cette révélation à travers les réseaux sociaux ou leur télévision ? Comment est-ce qu'elle l'aurait vécu, loin de Londres, sans être au courant pour quelques trucs ? Ça doit sembler irréel, déjà que ça semble déjà l'être pour elle. Des zombies, sérieusement ?!

Elle fini de s'occuper de cette arcade, avouant être déjà au courant. Un peu, depuis pas longtemps. Elle sait, Jodie, qu'elle aurait dû lui en parler sur le moment mais, vraiment, elle n'avait pas su comment s'y prendre. Elle n'était même pas certaine de comprendre, elle-même, ce nouveau monde alors, en parler avec quelqu'un semblait encore plus compliqué. Elle s'en veut, bien sûr, parce qu'elle n'avait pas l'intention de lui cacher des informations c'est juste que... Tout avait été trop vite, trop incompréhensible. Un sentiment de culpabilité qui s’atténue un peu quand, finalement, il annonce avoir toujours été dans ce monde-là. Et, en réponse, Jodie elle laisse passer un sourire. Elle ne peut pas lui en vouloir d'avoir rien dit, c'est la première à ne pas l'avoir fait. Elle ne peut pas lui en vouloir alors que, en y réfléchissant bien, elle sait que les loups existent depuis qu'elle a 8 ans. Jodie a seulement effacé cet épisode de son cerveau parce que, en parler, lui avait valu trop de séance chez le psychologue et la mort de son meilleur ami quand elle était encore en France.

« Je n'en sais rien. » Qu'elle répond quand il lui demande comment elle prend ça. « Je ne suis même pas sûre de comprendre, encore, vraiment ce que ça implique. » Et pourtant, elle avait un petit train d'avance sur les humains ignorants. « J'ai... Euh... » Elle baisse un peu la tête, rougit peut-être même un peu. « J'ai rencontré quelqu'un, en fait. » C'est con mais ça lui fait bizarre de le dire à voix haute. « Et, c'est un loup. » Et, ça aussi, c'est bien étrange à dire à voix haute. Du moment qu'elle n'en parlait pas, au final, ce n'était pas vraiment réel comme condition. « Et c'est juste, je ne sais pas, compliqué tu vois parce que, y a trop de choses qui lui semblent normales alors qu'elles ne le sont pas pour moi. Comme s'en prendre à un gars, juste parce que c'est un vampire, sans même chercher à comprendre. »

Peut-être qu'elle est trop naïve mais, de son point de vue, tout le monde mérite de vivre. On ne peut pas juger une personne à ce qu'il est. Alors que, pour Nikolaj, un bon vampire est forcément un vampire mort. Ça va bien au-delà des préceptes de Jodie. Et, elle passe sous silence les problèmes que ça lui apporte. Comme la première morsure d'un vampire qui a voulu se venger de Nikolaj en passant par elle. Bien plus facilement attaquable que lui. Bref, elle ne sait pas quoi faire, ni même quoi penser. Cela dit, ses petites histoires lui semblent bien moins importantes que celles d'Aslander. Alors, c'est en reportant son attention sur son ami, qu'elle se décide à dévier le sujet.

« Et, du coup, ça veut dire 'J'ai grandi dans cet univers' ? » Est-ce qu'il fait parti de ce nouveau monde ? Ou est-ce qu'il a baigné dedans, en tant qu'humain ? « Parce que, à moins que tu comptes me virer dans la minute, je crois qu'on a un peu de temps devant nous. »

Elle s'en fout, elle, que l'histoire soit longue ou courte. Du temps, elle en a toujours, surtout pour lui. Finalement, la seule chose qu'elle prend mal dans cette histoire, c'est de ne pas avoir été capable de voir les choses. Quel genre d'amie elle est, pour ne pas voir qu'il y a toute une partie qu'elle ne connaît pas sur quelqu'un qui lui est proche ?




par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: La chaussure manquante

Revenir en haut Aller en bas
La chaussure manquante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Trouver chaussure à son pied...
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» Berhthramm - normand du XIth
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Flic, flac, floc (PV Alehandra)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Les Habitations :: Au Nord de la Tamise :: A. Nightingale & I. Volkov-
Sauter vers: