RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !




Les jeux de l'été ! sont ouverts de Juin à Septembre
Les beaux jours sont là, l'été approche, le soleil, la place, le vacances ... le boulot, la routine ? Peu importe !
Venez vous amuser un peu avec nous, osez venir faire des rps complètements fous, lancer des défis, participer à des jeux
! Sortez vos maillots, vos lunettes de soleil et vos crèmes solaire !
Venez jouer !



Partagez|

Mais si, je parle aux morts !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 124
¤ POINTS : 43
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Mais si, je parle aux morts ! Lun 7 Mai - 1:42






Mais si, je parle aux morts !


Freya & Hannah


Le dos contre l'herbe, qui renferme une des nombreuses tombes du cimetière et, les pieds le long de la pierre tombale, Hannah regarde ses pieds s'agiter un peu. La nuit est tombée depuis un bon moment maintenant mais, le temps de ces derniers jours a permis un redoux qui rend la nuit plutôt agréable.

« Tu sais, quand même, que ce n'est pas très respectueux ? »
« De ? »

Hannah quitte la contemplation de ses Converses pour poser son regard sur l'esprit qui se tient à côté d'elle. Sa marraine, morte il y a plusieurs années de ça, venait lui parler de temps en temps pour prendre des nouvelles... Enfin, c'était souvent pour lui faire la morale sur l'orientation qu'avait pris Hannah dans sa vie. L'esprit de la femme désigna l'emplacement qu'occupait la jeune nécromancienne.

« De se coucher, comme ça, sur le demeure éternelle de quelqu'un »
« Ah. » Le ton laisse pourtant penser qu'elle ne se sent pas trop concernée. « C'est que... » Elle pousse un peu ses pieds sur le côté pour lire l'inscription sur la pierre. « Abigaël, elle doit s'en foutre un peu. T'sais, c'est pas comme si elle passait son temps à vérifier qu'personne ne s'couche là. »

Enfin, c'est ce qu'elle suppose. Puis, dans le pire des cas, la prénommée Abigaël n'avait qu'à se présenter pour dire son mécontentement. Ses pieds reprennent leur place alors qu'elle met ses bras derrière sa tête, son regard allant se plonger dans le ciel. Ces derniers temps avaient été assez intense pour le monde du surnaturel. La révélation qui avait découlé de la Saint Patrick donnait l'impression que tout le monde suspectait tout le monde. Pour l'instant, il n'y a pas eu de grands événements tragiques mais, elle en est sûre, ce n'est qu'une question de temps avant que des humains partent dans une nouvelle chasse aux sorcières – aux vampires et aux garous aussi.

« Tu sais, Hannah ? Te faire passer pour une sorcière quand personne n'y croyait, c'est une chose. Continuer à la faire alors que tout le monde est au courant... Il serait peut-être temps de revoir ta façon de vivre, tu ne crois pas ? »

Dans le fond, elle sait très bien que sa marraine a raison mais... Mais, elle l'aime bien sa vie. D'accord, des fois ça ne se passe pas très bien et faut improviser mais, dans l'ensemble, elle n'a pas vraiment à se plaindre. Puis, il faut bien l'avouer, elle a des clients qu'on ne peut pas lâcher comme ça, juste parce qu'on a envie de changement. Hannah fera comme toujours, elle s'adaptera à cette nouvelle situation.

« pas vraiment, non. » Et, comme pour clôturer cette conversation avec une défunte, Hannah se relève. « Pas qu'tu m'ennuies mais... » En fait, si. « Faut que... » Et là, y a son regard qui tombe sur une femme assise sur un banc un peu plus loin. « J'ai un truc à faire. »

Cette femme, plus loin, elle l'a déjà vu venir chez Alex. Faut dire que ça l'intrigue assez de savoir qui elle pouvait être pour avoir eu le droit de venir chez lui. Curiosité mal placée ou dû à son jeune âge, peu importe. Puis ça reste intriguant de la voir sur un banc. Généralement les gens qui viennent ici le font pour se recueillir sur une tombe, pas sur un banc. Bref plusieurs petites choses qui piquent sa curiosité et qui la fait quitter cette marraine pour aller vers la brune inconnue.

C'est dans son jean, avec un simple pull léger, qu'elle se pointe au niveau du banc.

« Hey, salut. » Sourire à l'appui qu'elle veut joviale, bien qu'elle ne sait jamais comment il faut s'y prendre pour que ça semble totalement naturel. Les relations sociales, c'est toujours un mystère pour elle : trop de codes à respecter qu'elle ne trouve même pas logique. « J'suis Hannah, on s'est croisé vite fait chez Alex. »

Elle ne songe même pas à appeler le vampire par son nom de famille, se disant que si cette femme est venue chez lui c'est qu'ils doivent être proches. En tout cas, c'est ce qui lui semble être le plus logique. Surtout que, ce jour là, l'inconnue avait l'air d'être plutôt à son avantage... Bien qu'un peu trop professionnelle mais, après tout, c'était peut-être un trip dont ils avaient convenu avant. Les gens et leurs délires, parfois c'était étrange. Genre : « Viens en secrétaire et je ferais le patron qui a un truc à te reprocher, faudra essayer de sauver ton boulot par tous les moyens ! ». Parait que depuis qu'un certain film avec un prénommé Grey était sorti, ce genre de délire avait connu une croissance impressionnante. Enfin, c'est ce qu'elle a entendu dire.

« Pourquoi tu restes sur un banc ? » Elle désigne l'ensemble du cimetière d'un geste vague de la main. « En général, les gens ils vont directement sur une tombe. »

C'est le problème d'avoir eu une éducation dans une bulle, sans contact avec les gens extérieurs : Hannah n'y connaît rien en convention sociale. Elle ne sait pas ce qui peut se dire ou non, les questions que l'on a le droit de poser ou non, ni même comment il faut s'y prendre pour se montrer un peu empathique. La question est posée parce que ça m'intrigue, sans se demander si c'est personnel ou non.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 210
¤ POINTS : 61
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Ven 18 Mai - 17:57

Mais si, je parle aux morts !

ft. Hannah Johnson - Freya Coleman



Le carnage de la Saint-Patrick, la perte d’un nouveau partenaire de mission, l’arrivée de l’Alliance sur le podium qui me hérisse le poil, la montée de Alex Blackwood au pouvoir chez les vampires du clan du Sud alors que j’aurais peut-être pu éviter cela si je l’avais tué lors de notre rencontre… Voilà une semaine que je ne suis pas prête d’oublier. Le point positif là-dedans, c’est le nombre de vampires que j’ai éliminé lors de la Saint-Patrick. Le dispositif que j’avais mis au point avec Declan était imparable il ne pouvait que fonctionner. Ce que je déplore, c’est ce qu’il s’est passé ensuite. Des morts qui sortent de leur tombe… Jamais je n’aurais cru qu’une telle chose puisse exister. Les sorcières ont décidément des pouvoirs qui peuvent être aussi beaux que terrifiants.

Ce soir, je n’ai pas vraiment la tête à chasser. En fait, j’ai besoin d’un avis, de parler à la seule personne qui pourrait m’éclairer dans ces ténèbres qui ne cessent d’obscurcir mon cœur au fur et à mesure que les questions grandissent dans ma tête. Mais on ne peut pas dire que le nombre de mes confidents soit très répandu ces temps-ci. Le seul avec qui j’aurais pu envisager de discuter est Declan mais nous sommes toujours en froid depuis que j’ai découvert la vérité à propos de Kylian. Peut-être qu’il serait temps pour moi de lui pardonner et d’aller de l’avant, même si je ne suis pas disposée à laisser Kylian s’en tirer pour autant. Je pense que la prochaine fois que nous nous croiserons, on pourra enterrer la hache de guerre. En attendant, direction le cimetière.

Vêtue d’un t-shirt noir simple et d’un pantalon noir, je m’avance silencieusement au milieu des tombes, faisant tourner entre mes doigts le poignard de Daniel. Oui, c’est à lui que je pense ce soir. De tous il était le seul à qui je pouvais tout dire. Ma confiance en lui était aveugle. Je songe à mes actes, à la prise de pouvoir d’Alex Blackwood. J’ignore s’il s’agit d’une bonne ou d’une mauvaise chose, mais en même temps si cela n’avait pas été lui, un autre vampire aurait pris sa place et le résultat aurait été similaire non ? En revanche, est-ce une bonne chose de négocier avec un roi vampire ? Son influence va apparemment bien au-delà de ce que j’aurais pu imaginer et j’ignore toujours quelles seront ses conditions. Le pire, c’est que plus je pense à ce qu’il m’a dit, plus j’ai envie d’en savoir davantage. Ai-je bien fait de m’engager dans cette voie ? Si tu étais là, je sais que tu désapprouverais, mais peut-être que là-haut tu as réponse à certaines questions que j’ignore. Est-ce que tu crois que certains vampires pourraient être épargnés de la mort ? Que nous nous sommes peut-être trompés sur certains cas ? Est-ce que tu crois que ce vampire a réellement la réponse aux questions que je recherche ? Daniel, je n’arrive plus à me remettre en binôme depuis ta mort, mon nouveau partenaire est mort après avoir effectué sa première mission avec moi et cela ne m’a rappelé que plus profondément ta perte. Est-ce que d’après toi je suis en train de perdre pieds ? Est-ce que je vais trop loin ou est-ce que c’est nécessaire ? Tant de questions qui ne trouveront jamais réponse de ta part. Je finis par m’asseoir sur un banc tandis que je continue de penser à tout cela.

« Si seulement tu étais là… »

Je ferme les yeux quelques instants, serrant le poignard contre moi. Je ne suis pas vraiment le genre de personne à dévoiler ouvertement ce qu’elle ressent, j’y arrive plus facilement lorsque je suis seule. Mais le moment de solitude en question prend fin lorsque j’entends une jeune femme derrière moi me saluer. Je me retourne avant d’apercevoir une jeune femme me sourire, que je reconnais aussitôt. Il s’agit de la femme qui se trouvait chez Alex Blackwood. Elle se présente, comme si de rien n’était tandis qu’une question se pose alors immédiatement dans ma tête : est-elle une vampire elle aussi ? Après tout, elle parle d’Alex comme s’il s’agissait de quelqu’un de proche, cela ne devrait donc pas réellement m’étonner. Pourtant, elle n’a pas l’air méchante ni même d’une meurtrière… Ceci dit avec les vampires on ne peut jamais vraiment être sûr non ?

« Enchantée Hannah, je suis Freya. En effet je me souviens très bien de toi. Es-tu… un vampire toi aussi ? »

Quoi, autant être fixé dès le début non ? Si elle connait si bien Alex, je ne pense pas être celle qui lui apprendra sa véritable nature, et si vraiment c’est le cas, autant qu’elle en soit informée pour sa propre sécurité non ? Mon regard se pose sur elle, intrigué, lorsqu’elle me demande pourquoi je reste sur un banc au lieu d’aller sur une tombe. Sa façon de parler et de poser des questions est assez étonnante, en fait, je la trouve même un peu touchante. Un mince sourire se dessine sur mes lèvres.

« La tombe de la personne que je suis venue voir ne se trouve pas à Londres mais en Italie. Du coup, le cimetière de Londres est ce qui s’en rapproche le plus. Et toi, tu es venue voir quelqu’un ? »

Je l’invite à s’asseoir sur le banc près de moi, curieuse d’en savoir un peu plus sur la jeune femme. Qui qu’elle soit, elle n’a pas l’air d’être quelqu’un de commun.    
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 124
¤ POINTS : 43
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Ven 18 Mai - 21:54






Mais si, je parle aux morts !


Freya & Hannah


Freya. Au moins, Hannah a un prénom à mettre sur ce visage même si, en réalité, ça ne l'avance pas à grand-chose. Un prénom, ça ne définit pas une personne, ni son caractère. Enfin, sauf pour les pseudo-voyantes qui affirment pouvoir décrire toute une personne avec un simple prénom et une date de naissance. Une pure arnaque... Ce qui est plutôt déplacé, comme réflexion, venant d'une fille qui se fait, elle-même, passer pour une voyante et qui a des tas de babioles estampillées « made in china » dans son salon de consultations.

« Un vampire ? » L'idée la fait rire un peu. Devenir ce qu'elle peut contrôler, ça serait peut-être ironique comme finalité mais, franchement, ça ne la tente pas plus que ça. « Carrément pas. Ça s'rait la loose en vrai, j'aime trop l'soleil. » La bouffe aussi, elle aime l'idée de pouvoir en profiter. « Remarque, pouvoir s'pointer discrètement derrière quelqu'un, ça doit être fun pour faire flipper les gens ! »

Elle n'est même pas choquée que Freya puisse se poser la question. Hannah trouve même normal que cette femme soit au courant de la nature d'Alex. Si elle a un accès à l'appartement du vampire, c'est qu'elle doit en savoir beaucoup à son sujet, non ? Elle est bien loin d'imaginer la relation que les deux peuvent entretenir mais, après tout, Alex est loin de tout lui raconter. En fait, la seule chose qui l'étonne un peu, c'est que Freya n'est pas une vampire du coup. Si elle l'était, elle aurait su, à l'odeur, que Hannah n'en était pas une. Une sorcière ? Non, Hannah ne sent aucune forme d'énergie magique s'échapper de cette femme. Elle ne voit pas Alex traiter avec une louve, il les déteste beaucoup trop pour cela. Une humaine, alors. Ça l'intrigue d'autant plus. Qu'est-ce qu'une humaine peut avoir d'assez intéressant pour pouvoir passer les portes de cet appartement ?

Mais, toutes ces questions, elle les garde de côté et préfère s'interroger sur la présence de Freya ici. Ses sourcils se froncent légèrement quand la femme explique venir trouver quelqu'un dont la tombe se trouve en Italie. Dans le contexte actuel, il est facile de penser au Vatican quand il est question de l'Italie. Mais cette idée s'efface aussi vite de l'esprit de Hannah. Il y a, aussi, un tas d'autres choses dans ce pays.

« Ma marraine... » Elle contourne le banc, après l'invitation de Freya, et s'installe en pliant un genou contre elle. « … Mais, en vrai, ça m'saoule un peu. Même morte, elle n'arrête pas de s'acharner à vouloir me faire la morale. » Elle soupire dans un haussement d'épaule. « 'Fin, j'suppose qu'elle se sent obligée d'faire ça. »

C'est avec ce genre de discours qu'on peut penser qu'elle est folle, surtout qu'elle sort ça comme si c'était tout à fait normal de se faire réprimander par une défunte. Sans parler du fait qu'elle s’assoit tranquillement auprès d'une personne qui possède un poignard. Hannah doit avoir un sens de la survie tout particulier mais, en même temps, Freya ne lui semble pas particulièrement hostile. Elle ouvre à nouveau la bouche, prête à lui poser des questions sur sa relation avec Alex quand elle se souvient soudainement de quelque chose. Il paraît que les gens sont plus enclin à répondre à des questions quand on les écoute, ou qu'on fait des choses pour eux. Sur le papier, elle trouve ça un peu ridicule comme façon de faire, sans parler de la perte de temps que ça occasionne. Bon, y a aussi la torture mais, ce n'est pas vraiment le délire de Hannah. Et Freya à l'air bien trop en vie pour la contrôler et la forcer à parler.

Il est peut-être temps d'essayer ces espèces de codes sociaux dont elle ne comprend pas grand-chose.

« t'es venue, juste pour parler à cette personne, ou pour qu'elle te réponde ? » Question qui lui semble complètement normal alors que, en fait, pas tellement quand on se place du point de vue d'un humain. « D'ailleurs. » Elle se tord un peu le cou pour regarder partout autour d'elle, avant de se remettre dans le bon axe. « Tu viens pas d'manière régulière, hein ? »

Hannah avait remarqué que, quand les gens venaient systématiquement à un moment précis, il y avait souvent les esprits – qu'ils sont venus voir – autour d'eux. Enfin, sauf que les esprits en question en avait rien à foutre, ou qu'ils avaient mieux à faire. Mais, quand les gens viennent de manière aléatoire, ce genre de phénomène est déjà bien plus rare. Et là, il n'y avait personne, pas un seul esprit qui traîne non loin de Freya. En fait, il n'y a que Nina-la-folle. Aucune sorcière, capable de voir les esprits, ne savaient ce qu'elle foutait là, à errer de manière complètement incohérente autour des tombes. Y a des fous partout, même chez les morts.

« Parce qu'y personne qui semble savoir qu't'es là. » Elle s'essaye à un sourire. « Mais, s'tu veux, j'peux prévenir la personne que t'es v'nue voir, pour qu'elle vienne. »

Proposer ses services, en souriant, pour avoir l'air sympa. C'est bien ça qu'il faut faire, non ?



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 210
¤ POINTS : 61
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Sam 19 Mai - 12:50

Mais si, je parle aux morts !

ft. Hannah Johnson - Freya Coleman



Je suis quelque peu surprise de voir la jeune femme rire à l’idée d’avoir évoqué le fait qu’elle puisse être un vampire. Cela ne semble ni l’inquiéter ni la déranger, à croire que les vampires ne la dérangent pas. En fait, elle semble même prendre plaisir à s’en moquer légèrement. Cette réaction me surprend un peu, en général le mot « vampire » en présence d’humains a plus tendance à les faire paniquer que l’inverse, mais pour elle, c’est comme s’il s’agissait d’une routine. Ceci dit, peut-être qu’elle n’est pas qu’une simple humaine qui sait ?

« Je vois... Enfin je crois... Ceci dit, il n’y a pas que les vampires qui peuvent apparaître discrètement derrière une personne sans être vue. »

J’esquisse un sourire amusé. Hannah semble prendre les choses avec une telle désinvolture qu’il y a de quoi se poser des questions. Enfin… En tous cas elle n’a pas l’air d’avoir peur du vampire qu’elle côtoie, et ça c’est une chose d’autant plus bizarre. Mais en parlant de bizarre, je ne suis pas au bout de mes surprises lorsque je propose à la jeune femme de venir s’asseoir également sur le banc en lui demandant si elle est également venue voir quelqu’un et que cette dernière commence à me parler de sa marraine, avant de poursuivre par le fait que cette dernière continue de lui faire la morale même en étant morte. Je hausse les sourcils, essayant de comprendre ce qu’elle entend par là. Est-ce une façon un peu imagée d’imaginer que sa marraine continuerait de lui faire la morale si elle était toujours là ? Sans doute... C’est du moins l’explication la plus plausible qui me vient sur le moment et après tout il n’est pas rare que les gens imaginent parfois certaines réponses des morts lorsqu’ils cherchent des réponses ou qu’ils ont des choses à se reprocher.

« Certaines marraines peuvent se montrer très protectrices. Si ta marraine te faisait souvent la morale, c’était sûrement pour te protéger. »

Mais lorsqu’elle me demande si je suis venue pour parler à Daniel ou pour une avoir une réponse, je commence à ne plus vraiment la suivre.

« Il y a beaucoup de réponses que j’aimerais avoir, mais là où elle se trouve la personne à laquelle je pense n’est malheureusement plus en mesure pouvoir de me les apporter. »

Je commence à observer la jeune femme en train de regarder soudain partout autour d’elle, comme si elle cherchait quelqu’un, avant de me demander si je viens souvent ici. Cela m’arrive parfois en effet, mais la phrase qui suit me laisse encore plus perplexe. Lorsqu’elle me propose en souriant de prévenir la personne que je suis passée la voir pour qu’elle vienne à son tour, je commence à me demander si elle a bien saisi le fait que la personne que je suis venue voir n’est plus de ce monde.

« Hannah, j’apprécie beaucoup ton aide, mais la personne dont je te parle est enterrée depuis longtemps. Tu ne pourrais pas lui dire grand-chose à moins de savoir parler aux m... »

Je m’arrête soudain avant de terminer ma phrase et tourne mon regard vers la jeune femme, l’air interrogateur. Non... Je ne connais pas grand-chose à la magie mais le mot nécromancie est parvenu à mes oreilles une ou deux fois et notamment depuis ce qu’il s’est passé lors de la Saint-Patrick. Je me souviens parfaitement des mots de la représentante de l’Alliance à leur sujet : des sorcières qui peuvent faire relever les morts mais aussi parler aux esprits… Ce serait au moins une théorie qui pourrait expliquer le fait qu’Alex et Hannah se connaissent. Néanmoins, dans ma tête je dois bien avouer que j’imaginais les sorcières nécromanciennes plutôt cadavériques, des êtres sombres entièrement vêtues de noires et encapuchonnées, prête à vous faucher comme la mort à tout instant. Quoi… Je ne regarde pas trop de films, mais il parait peut probable que Hannah puisse être ce genre de personne… Pourtant je n’exclus pas totalement cette probabilité de mon esprit.

« Quand tu disais que ta marraine te fait sans cesse la morale… Est-ce que tu arrives vraiment à la voir et à lui parler ? »

Il y a quelques minutes je lui ai demandé si elle n’était pas un vampire, je ne vais donc pas lui demander maintenant de but en blanc si elle n’est pas une sorcière, autrement c’est elle qui finirait par me prendre pour une parano. J’attends néanmoins de savoir avec une certaine curiosité ce qu’elle va me répondre. 
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 124
¤ POINTS : 43
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Sam 19 Mai - 14:45






Mais si, je parle aux morts !


Freya & Hannah


Non, effectivement, il n'y a pas que les vampires qui peuvent arriver discrètement. N'empêche qu'ils ont l'avantage de se mouvoir avec une aisance toute particulière, sans parler de la vitesse qu'ils peuvent avoir. Ça reste des avantages que les humains n'ont pas. Donc, disons que c'est plus facile pour eux que pour d'autres. Enfin, elle suppose en tout cas. La vitesse vampirique, par exemple, c'est quand même le truc avec lequel Hannah à le plus de mal. Contrôler un vampire c'est cool, ce n'est pas si compliqué – pour elle, en tout cas – mais, le faire de manière assez rapide... ça c'est un peu plus compliqué à gérer.

« Mouais. »

C'est un peu près la seule chose qu'elle trouve à dire sur sa marraine. Hannah ne pense pas qu'elle soit particulièrement protectrice, elle pense surtout que le chemin qu'elle a choisi ne convient pas à cette marraine. Enfin, cette voie ne convient pas à grand-monde, s'il faut être honnête. Là, où on lui a appris à suivre un chemin tout tracé, Hannah avait préféré en dévier pour apprendre d'autres choses et en faire une activité rentable. Mais, tout ça, elle ne se voit pas en parler avec Freya. Déjà parce qu'il n'y a pas grand-chose à en dire : Hannah se sent bien dans ses choix. Et, ensuite, parce qu'elles ne se connaissent pas.

Si Hannah n'a pas de soucis à laisser comprendre que c'est une sorcière – ou du moins, qu'elle parle avec les morts – c'est parce qu'elle estime que Freya doit s'y connaître dans ce milieu. Sinon, sérieusement, pourquoi est-ce qu'elle verrait Alex ? Mais parler de ce qu'elle peut faire et parler de ce qui lui est personnel, ce sont deux choses bien différentes.

En fait, ce qui assez amusant, c'est que Freya ne semble pas trop comprendre ce qui se passe, ou les sous-entendus que Hannah peut faire. Ça fait sourire la sorcière quand la jeune femme essaye d'expliquer, de manière plus explicite, qu'elle est venue voir une personne morte. La gamine, elle hoche la tête, comme pour faire comprendre qu'elle avait bien compris cette partie là. De toute façon, elle n'est pas en mesure de forcer un vivant à venir ! D'ailleurs Freya commence à émettre une hypothèse avant de se stopper en plein milieu de sa phrase, laissant le sourire de Hannah s’agrandit. Voilà, on y est.

« ça semble si étonnant que ça ? » Elle garde un sourire amusé parce que, en réalité, ça étonne toujours tout le monde. Hannah c'est la fille trop jeune, trop petite, pas assez imposante, que personne ne prend jamais au sérieux. Ce qui, dans le fond, est assez vexant mais s'avère aussi être un bon avantage. « Y a des tas de personnes qui peuvent voir les esprits : Les chamanes, les nécromanciennes et... En vrai, je n'ai toujours pas bien compris pour les sorcières de l’éther. »

Elle hausse les épaules comme si ce n'était pas important. Un jour, elle se penchera peut-être sur la question parce que, en réalité, les sorcières de l’éther maîtrisait un domaine assez vaste. Mais, dans l'immédiat, ce n'est pas tellement le sujet. Bon après, dire qu'un tas de gens pouvaient voir les esprits, c'est peut-être un peu exagéré. Faut que ce soit des sorcières – et ce n'est pas la majorité de la population – avec un domaine de prédilection assez spécifique quand même.

« Du coup, oui. J'arrive vraiment à la voir et à lui parler... » Elle plisse légèrement les yeux dans un regard interrogatif. « Sinon, pourquoi j'aurais dit qu'elle m'fait la morale ? » Les phrases imaginées, faut dire que ce n'est pas vraiment son domaine de prédilection. Bien au contraire.

N'empêche qu'elle commence vraiment à se demander qui peut être Freya. Si elle est humaine, si elle n'a pas de connaissances particulières dans le monde de la magie, qu'est-ce qu'elle peut bien lui apporter ? A aucun moment Hannah se dit que ça peut être, simplement, des amants. C'est con mais, franchement, elle ne voit pas le vampire s'attacher assez pour ramener une femme chez lui. Elle sait qu'il a une chambre d'hôtel pour cela, pour y avoir réglé une petite affaire un jour.

« En fait, c'que j'trouve bizarre, c'est que ça t'étonne. 'Fin, t'vois, comme tu connais Alex, qu't'es allée chez lui, j'pensais que tout ça, ça t'étais un peu familier. »

Mais peut-être pas finalement. Est-ce Hannah se sentait mal d'avoir parlé de tout ça comme si c'était normal ? Non. De toute façon, c'est son boulot. Avant que les surnaturels ne soient dévoilés au monde, elle se faisait déjà passer pour une sorcière pouvant communiquer avec les morts. C'est fou ce que les humains sont capables de débourser pour avoir un petit mot d'un être cher qui est décédé. Ce qui est certain, c'est que ça lui semble bien plus normal de parler de sorcellerie, que de se balader dans un cimetière avec un poignard. Ça, franchement, c'est carrément chelou.

« 'Fin, tu vois. Ça semble pas être étonnant d'parler de vampires mais, des personnes qui peuvent voir les esprits... » Elle hausse les épaules, parce qu'elle ne pensait pas qu'on puisse être au courant que d'une partie des surnaturels. En général, c'est une sorte d'éducation globale, non ?



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 210
¤ POINTS : 61
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Mar 22 Mai - 3:53

Mais si, je parle aux morts !

ft. Hannah Johnson - Freya Coleman



La jeune femme n’est pas très bavarde sur le sujet concernant sa marraine, c’est du moins ce que je constate lorsqu’elle me répond un léger « mouais ». Je ne peux pas me permettre de lui en demander si vite la raison alors que nous nous connaissons à peine, mais peut-être que je me suis trompée en ce qui concerne le côté protecteur que pouvait avoir sa marraine à son égard. Malgré tout, je pense que si elle continue de venir la voir, même si cette dernière lui faisait souvent la morale lorsqu’elle était encore en vie, c’est parce qu’elle tient un minimum à ce que devait être leur relation. Je suis encore loin de me douter que les propos de la jeune femme sont à prendre au sens propre du terme et non au figuré. Et en termes de bizarrerie, quelque chose me dit que je vais être servie ce soir.

Lorsque je tente d’expliquer à Hannah qu’elle ne pourra pas prévenir la personne que je suis venue voir tout simplement parce que cette dernière ne fait plus partie du monde des vivants, cela ne semble pas la déranger plus que cela. Pire encore, lorsque je commence enfin à penser à la nécromancie et que je me stoppe en suggérant qu’elle puisse être capable de parler aux morts, je vois alors son sourire s’agrandir avant qu’elle ne finisse par me demander si c’était vraiment si étonnant que ça… Sur le moment, je reste bouche bée, à croire que le fait de parler aux morts est quelque chose de complètement banal. Lorsqu’elle poursuit sur le fait que d’autres êtres peuvent être capables de parler aux morts comme les chamanes, nécromanciennes et autres sorcières dont je ne comprends absolument rien à la signification, c’est le vide absolu. Quoi, il y a vraiment autant de personnes capables de réveiller les esprits ? En ce qui me concerne, ça me laisse sous le choc et la jeune femme l’a visiblement remarqué. Lorsqu’elle me dit que ça l’étonne que je n’ai pas compris cela plus tôt alors que je m’étais rendue chez Alex, un certain malaise s’installe. Pour une raison que j’ignore, il est évident que la jeune femme semble plutôt proche du vampire ne serait-ce que pour l’appeler par son prénom. Je décide donc de choisir prudemment mes mots tout en lui disant la vérité.

« A vrai dire, j’ignorais qu’Alex Blackwood était un vampire avant de le rencontrer. Je ne porte pas vraiment les vampires dans mon cœur. Je pensais qu’il en était de même pour les sorcières en général. »

Des sorcières qui s’entendent bien avec des vampires, comment expliquer cela ? J’esquisse un mince sourire alors qu’elle se demande comment le sujet de la sorcellerie peut paraître étonnant pour une personne connaissant déjà l’existence des vampires. Il est vrai que certains Fratres connaissent de très près ce qui peut se rapporter de près ou de loin à la sorcellerie, mais en ce qui me concerne, je me suis toujours focalisée exclusivement sur tous les moindres détails concernant les vampires, ayant laissé de côté tout le reste. Je n’ai ajouté que récemment les loups garous à ma liste, tout ceci uniquement dans un but purement meurtrier.

« J’ai bien peur que mes connaissances en termes de sorcellerie, des différents types de pouvoirs existants et d’objets magiques aient toujours été quasi nulles. Je ne croyais même pas que la nécromancie possible avant la Saint Patrick… Tu peux réellement entrer en contact avec n’importe quel mort ?

J’ai toujours su que les sorcières ont des pouvoirs impressionnants dans différents domaines, même si je n’ai jamais cherché à creusé la question. Mais le fait de savoir que pendant un instant, cela pourrait être Daniel m’a également traversé l’esprit. Des réponses, j’en ai désespérément besoin et surtout en ce moment. N’y a-t-il donc pas de conséquences lorsque l’on dérange les esprits ? Et comment être certaine que tout cela est vrai ?  
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 124
¤ POINTS : 43
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Mar 22 Mai - 14:14






Mais si, je parle aux morts !


Freya & Hannah


Hmm. Ce qu'elle prend pour une certitude est doucement en train de s'effriter. Freya semble bien trop surprise par ces histoires de sorcières et d'esprits pour, réellement, avoir une connaissance de l'ensemble du monde surnaturel. C'est un peu une surprise pour Hannah qui, jusque là, été persuadée du contraire, sans parler du fait que ça entraîne un tas de questions supplémentaires. Un point qui ne va pas en s'améliorant quand Freya lui explique qu'elle ne savait pas pour Alex avant de le rencontrer. Ok. Donc là, vraiment, il y a quelque chose qui échappe à la nécromancienne. Qu'est-ce que ces deux là foutaient ensemble si Freya n'était même pas au courant pour Alex ? Comment elle avait pu se retrouver chez lui alors que, de toute évidence, l'accès y est assez restreint ? Puis, en plus, elle n'apprécie pas particulièrement les vampires. Mouais, peut-être que Hannah va avoir une petite discussion avec Alex parce que, quitte à se qu'il s'embarque dans un truc, elle aimerait bien être au courant.

« Pourquoi les sorcières n'apprécieraient pas les vampires ? » Y a ce regard, un peu trop étonné, qu'elle porte sur Freya en lui posant cette question. « J'suppose qu'c'est comme pour tout le monde, non ? Y en a des plus cool que d'autres. »

Dans le cas de Hannah, il y a surtout des gens qui payent plus que d'autres mais, ça, c'est une autre histoire. Enfin quoiqu'il en soit, elle n'a jamais eu l'impression qu'il existait une haine viscérale des sorcières envers les vampires. Elle suppose que ça dépend des affinités de chacun. N'empêche que, tout ça, ça aurait pu la mettre sur la voie des EFL. Entre le fait de ne pas apprécier les vampires et cette histoire d'Italie... Mais ça fait encore un peu trop maigre pour que Hannah puisse envisager cette possibilité.

« N'empêche que, du coup, j'comprends pas trop comment tu t'es retrouvée chez lui. »

Elle hausse les épaules, ce n'est peut-être pas son problème après tout. Puis, il y a un tas de choses qu'elle ne comprend pas, surtout quand il s'agit des rapports sociaux/humains/amoureux – rayez les mentions inutiles – entre deux personnes. Elle aurait bien aimé penser que Freya faisait partie de ces humains qui avaient découvert le surnaturel avec la saint-patrick mais, elle avait été Alex avant tous ces événements. Un beau bordel cette fête. Des morts qui se relèvent, des vampires qui fondent une durite, des loups qui se transforment et une pluie toute chelou. En fait, en tant que sorcière, Hannah elle trouve quand même que c'est du grand art. 'Fin, ce n'est pas donné à tout le monde de réveiller autant de morts à la fois. Elles étaient forcément plusieurs pour faire ça.

« J'me demande combien elles étaient pour la saint-patrick. Parce que, une toute seule, elle aurait pas pu relever autant de monde. » Voilà qu'elle songe à voix haute. « Puis ça a dû demander une putain de logistique... Mouais. »

déjà que, pour elle qui maîtrise très bien la nécromancie, il fallait faire des sacrifices pour relever une personne. Tout dépendait du laps de temps où le mort allait être relevé et ce qu'on allait lui demander de faire mais, pour ce genre de choses, les sacrifices allaient du coq à une personne.

« p't-être que y a des EFL fermiers, qui élèvent du bétail juste pour c'genre de sacrifices » Elle ne sait pas pourquoi mais l'idée l'a fait sourire. Des exécuteurs de vampires, reconditionnés en fermiers... Ouais, c'est un peu drôle quand même. « Ou alors y a des cadavres qui n'ont pas encore été retrouvés. » Elle secoue la tête. « 'Fin bref... »

parce que bon, si Freya elle ne s'y connaît pas en sorcellerie, ça sert à rien de rentrer dans les détails non plus. Des détails qui n'ont pas vraiment l'air de déranger Hannah plus que cela. Du coup, elle se reprend pour répondre à la question de Freya.

« Et oui, j'peux réellement rentrer en contact avec un mort. »

Genre les doigts dans le nez et en récitant l'alphabet à l'envers. Appeler un esprit, pour le coup, c'est quand même ce qu'il y a de plus simple pour elle.  C'est si l'esprit en question n'avait pas envie de se pointer que c'était différent. Parce que là, pour le coup, fallait l'obliger et ça demandait un peu plus d'efforts. Hannah pivote, pour se mettre en tailleurs en direction de Freya.

« Si tu as quelque chose qui lui appartient, j'peux lui demander de v'nir ? »



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 210
¤ POINTS : 61
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Mar 22 Mai - 18:38

Mais si, je parle aux morts !

ft. Hannah Johnson - Freya Coleman



C’est un véritable mystère, le fait d’imaginer que des sorcières comme Hannah puisse tout à fait s’entendre avec des vampires comme Alex. La jeune femme n’a pourtant pas l’air d’une meurtrière ni de quelqu’un ayant de mauvaises intentions… Cela lui est donc égal de s’associer à des êtres connus pour leurs meurtres récurrents ? Le fait de l’entendre parler du fait que certaines sorcières sont plus cool que d’autres me laisse perplexe.

« Eh bien, je vous croyais plutôt neutre en général. Le fait de t’associer à êtres qui éliminent des humains ne te dérange pas ? Tu n’as pas peur qu’un jour ce soit toi qui termine en plat de résistance ? »

Si on y réfléchit bien, je parle de meurtriers qui éliminent des humains alors que je suis considérée comme une meurtrière qui élimine des vampires. Bien que la situation soit entièrement différente, du moins à mes yeux, je me demande si la jeune femme connait réellement les risques qu’elle prend. Lorsqu’elle me demande de quelle façon je me suis retrouvée chez Alex je commence par me dire que le vampire ne doit sans doute pas recevoir de visiteurs chez lui aussi souvent que je le pensais. Je ne relève pas car je l’entends alors aborder le sujet de la Saint-Patrick, plus particulièrement ce qu’il s’est passé avec les sorcières nécromanciennes. Seigneur, ce sujet me hante, néanmoins Hannah me met malgré elle sur une piste : le fait qu’il ait été impossible que tout cela n’ait été l’œuvre que d’une ou deux personnes mais d’un groupe extrêmement bien organisé. Avec toutes les informations que j’ai ramenées du Vatican, peut-être que cela va pouvoir me permettre d’approfondir certaines pistes. Mais l’entendre par la suite parler des EFL comme des fermiers élevant du bétail pour des sacrifices me provoque un léger pincement des lèvres, même si je ne comprends pas vraiment ce qu’elle veut dire par là à cet instant.

« Ce qu’il s’est passé lors de la Saint-Patrick était l’œuvre de déviants que les EFL recherchent en interne. Leur mission était de tuer des vampires, pas de mettre des vies humaines en jeu. Si je me suis rendue chez Alex Blackwood, c’est parce que je recherchais une salle pour l’un de mes vernissages à la Whitechapel Galery... »

J’ai conscience que ma volonté de défendre les EFL est sans doute ce qui va me trahir auprès d’Hannah. Je sais pourtant pertinemment que je dois surveiller mes propos depuis que l’Alliance nous a dans le collimateur et que je ne dois pas exposer mon identité. Le seul avantage que nous avons pour l’instant, c’est qu’ils ne connaissent pas nos noms. Mais si je continue à me griller auprès de tous ceux qui nous prennent pour responsables de ce qu’il s’est passé, je vais finir par tomber nez à nez avec l’un des membres de l’Alliance un de ces jours et les choses risqueront de se compliquer. La véritable question que pourra se poser Hannah si elle a compris qui j’étais, c’est la raison pour laquelle Alex et moi nous ne nous sommes pas encore sauté à la gorge à l’heure actuelle. Mais risquer de révéler que je suis en train de négocier avec un vampire me coûterait très gros chez les EFL si cela venait à se savoir un jour. Mon regard se pose sur le poignard de Daniel que je tiens entre mes mains lorsque la jeune femme me dit qu’elle peut être capable de l’appeler avec un objet lui appartenant. Je la vois se mettre en tailleur, prête à entrer en action. Pendant un moment, j’ai une légère hésitation avant de lui remettre le poignard. Je n’ai jamais assisté à ce genre de magie ni même à la magie tout court. Appeler un esprit, a-t-on vraiment le droit de faire cela ? Si certaines personnes possèdent ce don, peut-être que cela peut également aider d’autres personnes à se retrouver après tout… Et si Daniel n’approuvait pas mes choix pour retrouver Adrian ?...

« Faire revenir un esprit... C’est vraiment sans conséquence pour eux ? »

Je ne souhaite pas perturber le repos d’un être qui m’est cher si cela peut lui nuire d’une quelconque façon… Je souhaite encore moins le voir arriver sous la forme d’un zombie, mais si j’ai bien compris, faire relever des morts et parler à un esprit sont deux choses bien distinctes. Je tends le poignard vers Hannah, tandis que les battements de mon cœur commencent sans doute à s’accélérer malgré moi.

« Si tu peux vraiment être capable de lui parler... Ceci était à lui. »

Je l’observe et guette chaque brindille autour de moi, comme pour m’attendre à ressentir sa présence d’un moment à un autre. La jeune femme peut-elle réellement parler aux morts ? Les appeler ? J'ai beau avoir toujours cru ce genre de choses impossibles et être quelque peu sceptique sur la question, j'ai pourtant envie d'y croire pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 124
¤ POINTS : 43
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Mer 23 Mai - 1:23






Mais si, je parle aux morts !


Freya & Hannah


« Bwa, t'sais, c'est comme pour tout l'monde. On doit être neutre, toussa toussa, c'est pas pour ça qu'on l'est toutes. Comme le fait que y a des vampires qui tuent tout l'monde et d'autre pas. »

Elle hausse les épaules, peut-être que c'est ça la neutralité : des extrêmes dans tous les camps. Elle n'en sait rien et, en vrai, elle s'en fout un peu. La vie des autres, ce qu'ils pensent, comment ils veulent vivre, ça la dépasse complètement. Par contre, il y a une chose qu'elle sait parfaitement et ça se traduit par un sourire amusé de la part de la sorcière.

« Peur des vampires ? » Oui, l'idée l'amuse assez en réalité. « Carrément pas. »

ça va bientôt changer, enfin pour un en particulier. Sauf qu'elle ne le sait pas encore. De toute façon Hannah à un problème, même quand elle flippe, elle ne peut pas s'empêcher de provoquer. Une attitude qui vient sûrement du fait qu'elle n'a jamais eu de réels problèmes jusqu'à maintenant, ça offre une certaine confiance qui finira peut-être par lui créer des ennuis. Mais, elle n'en est pas là encore. Là, il faut avouer que son manque de compréhension dans les relations humains n'est pas à son avantage. Parce qu'elle voit bien que Freya change un peu d'attitude quand Hannah évoque les EFL. Sauf qu'elle ne sait pas pourquoi, lire les expressions sur le visage des gens, ce n'est pas son domaine d'expertise. Elle a passé bien trop de temps à être isolée pour connaître ce genre de choses.

Cela dit, freya semble savoir des choses sur les EFL pour parler de problèmes qui se règlent en interne. Oooh... Alors là, clairement, elle ne comprend plus rien. Enfin, si elle comprend que Freya doit faire partie de ce groupe : connaissance des vampires, pas des autres surnaturels et elle sait des choses sur ce qui se passe en interne. Bordel. Sérieusement ? Mais à quoi il joue Alex ? Franchement, Hannah, elle regarde Freya comme si c'est la première fois qu'elle la voit. C'est un peu le cas, puisqu'elle la voit sous un nouveau jour.

« Hmmm ? » très explicite la gamine. « L'italie. Les vampires. Les déviants EFL... » Finalement, c'est assez claire, c'est juste qu'elle ne sait pas comment elle a fait pour ne pas le comprendre avant. Faut vraiment qu'elle travaille à mieux saisir ce que peuvent dire les gens. « Mouais... »

voilà ce que ça lui inspire de savoir que Freya est une EFL. Franchement, dans la mesure où Hannah n'est pas une vampire, elle s'en taponne un peu. Alex semble encore en vie donc, elle n'a pas perdue son meilleur client. Tout va bien. Freya peut faire ce qu'elle veut de sa vie en fait, Hannah n'a pas de problème avec ça. Enfin, vous voyez, Hannah elle ne répond que à l'argent donc elle peut concevoir que quelqu'un réponde à la religion. Elle trouve ça débile parce que, ça ne doit pas rapporter des masses mais bon, chacun son délire.

« 'Tain mais atta... » Et là, elle est en mode trop choquée. « ça veut dire qu'genre tu couches avec personnes, tu bois pas, tu fumes pas ? Genre tout ces trucs là ? Non parc'que j'ai toujours cru comprendre que c'était, tu vois, genre indispensable dans la vie des gens.... c'est bizarre ça. »

Hannah, elle ne fait pas tellement toutes ces choses-là mais, elle n'a pas été soumise à une quelconque pression sociale. Le fait de ne pas avoir été à l'école, de ne pas avoir côtoyé de gens avant de quitter la domicile familiale ça l'avait, en quelque sorte, préservé de toute ça. N'empêche que la gamine, elle bloque complètement sur les privations de Freya mais absolument pas sur le fait que c'est une EFL. Cherchez la logique.

« Mouais, remarque... » Elle pointe le poignard. « Tu t'ballades avec ça dans un cimeterre, normal qu'tu sois chelou. »

Hannah a cette particularité de sortir des trucs de ce genre sans que ça sonne comme une critique. C'est vraiment spontanée, comme une remarque qu'elle se fait et qu'elle ne retient. C'est même tout à fait ça, comme quand elle a fait remarquer à Vassily que son enfance était pourrie. Ce n'est pas méchant, pas critique, c'est juste une observation.

Et, le poignard, elle va bientôt l'avoir en main. C'est un objet appartenant à la personne qu'elle cherche à contacter, ça devrait grandement facilité les choses. Elle regarde l'objet qui est dans ses mains, tout en secouant la tête.

« Non... Enfin après ça dépend mais, là, ça ne devrait pas être le cas. » très rassurante la nécromancienne. Un jour, elle apprendra peut-être la diplomatie. Ou pas. « On va vite le savoir, en fait. »

tout dépendrait de la volonté de cet esprit. S'il n'a pas envie de se pointer, elle allait forcément devoir le forcer à venir et là, clairement, ça n'allait pas être agréable pour lui. Toujours en tailleurs, le poignard dans une main, Hannah sort un petit tube d'une de ses poches qu'elle ouvre dans la foulée. Le mélange d'herbes qui se trouve à l'intérieur se trouve dans la paume de sa main et elle baisse le visage  pour murmurer des mots dans une autre langue. Y a l'air qui se rafraîchit un peu mais, ça pourrait tout aussi bien être la météo pour quelqu'un de septique. Sauf que, quand elle relève la tête, toujours aucun esprit. Hmm. Ses sourcils se froncent et elle se concentre un peu plus. Finalement, l'esprit il ne va pas aimer parce que la formule qu'elle balance c'est pour le forcer à venir. Ses mèches de cheveux virevoltent un peu et, soudainement, tout retombe ainsi que l'air qui retrouve sa normalité.

Hannah, elle tend le poignard à Freya.

« Sérieux ? » Parce que, pour elle, il est clair que Freya lui a menti. Si Hannah n'a pas pu voir l'esprit c'est qu'il n'y en a pas. « Moi j'proposais juste de l'aide, t'vois. Mais genre m'filer un truc d'une personne qui n'est pas morte, c'est juste une perte de temps... »

Et après on se demande pourquoi elle ne fait les choses que pour l'argent... Au moins, dans ces cas-là, on ne lui fait perdre son temps...



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 210
¤ POINTS : 61
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Mer 23 Mai - 21:55

Mais si, je parle aux morts !

ft. Hannah Johnson - Freya Coleman



La désinvolture de la jeune femme me surprend un peu. Le fait que certaines sorcières soient neutres et d’autres non, cela ne semble pas la déranger plus que cela, du moins jusqu’à ce qu’elle précise que certains vampires tuent tout le monde et d’autres non. C’est la deuxième fois que j’entends dire que les vampires ne tuent pas forcément tout ce qui bouge. Pour quelqu’un comme moi, c’est plus que suffisant pour toute une vie. Il y a décidément quelque chose qui ne va pas. Je ne suis pas censée entendre des sons de cloche différents lorsque ça vient parler vampire. Je préfère ne pas y penser pour le moment. Ce qui m’inquiète en revanche, c’est que la jeune semble très sûre d’elle en ce qui concerne les vampires de manière générale. Elle ne semble absolument pas en avoir peur, ce qui m’amène à me demander si une trop grande assurance ne vient pas fausser son jugement ? Conserver une certaine méfiance vis-vis des vampires est primordial à mon sens, qu’on soit capable de leur tenir tête ou non. J’ai été témoin de leurs actes un trop grand nombre de fois pour ne jamais en douter.

« Tu devrais néanmoins t’en méfier... Tu l’as dit toi-même, certains sont plus meurtriers que d’autres et même si tu as des atouts conséquents, ils en ont aussi. Une échappatoire peut toujours s’avérer utile en cas de besoin. »

Bien que je ne la connaisse pas vraiment, le côté insouciant d’Hannah face aux vampires ne peut m’empêcher de vouloir la mettre en garde. C’est que, sans que je ne puisse l’expliquer, elle a quelque chose d’attachant. Reste à savoir comment elle va réagir en apprenant que je suis une EFL. Je vois son regard changer instantanément, signe qu’elle a compris. Pendant un moment, elle semble faire le rapprochement entre les différents sujets se rapportant aux EFL, plus ou moins pensive, mais voilà qu’elle change d’un seul coup d’expression, affichant un air choqué. Ok… Sur le moment, je pense imaginer à peu près tous les cas de figure possibles et les différentes façons dont je vais pouvoir lui expliquer les raisons que les EFL ont de s’attaquer aux vampires, sauf que je n’imaginais absolument pas que ce qui choquerait le plus la jeune femme seraient en fait tous les interdits des EFL et non leur but. Sur le moment, je la regarde complètement bouche bée, en train de demander si ça veut dire que je ne couche avec personne, que je ne bois pas et j’en passe.

« C’est que... Oui enfin... On fait de notre mieux pour essayer de s’en tenir à ces principes. Tout le monde ne les applique pas au même degré et on peut parfois commettre quelques écarts, mais dans l’idée c’est ça. On ne s’en porte pas plus mal que les autres tu sais. »

Un sourire amusé apparaît sur mes lèvres. Cette jeune femme est incroyable. A croire qu’elle voit le monde sous une autre facette. Elle a une vision des choses qui lui est propre, sa propre bulle en quelque sorte. Et le fait qu’elle me trouve bizarre de me balader avec un poignard en plein cimetière ne m’amuse que davantage.

« C’est assez original d’être qualifiée de bizarre par une personne qui parle aux morts. »

Ah bah en même temps, elle était plutôt facile à saisir celle-là. En attendant, il est vrai que sur cette partie-là, j’ai encore quelques réticences. L’occasion ne s’est jamais présentée de pouvoir faire passer un message à quelqu’un de l’autre côté… Ni d’en recevoir un. Si ce qu’elle me dit est vrai, cela voudrait dire que j’ai peut-être une chance de pouvoir parler à Daniel, d’avoir une réponse… Lorsque je lui demande si ce sera quelque chose de douloureux, je ne comprends pas vraiment ce qu’elle entend « ça ne devrait pas être le cas » et à vrai dire ça ne me rassure pas vraiment. Mais elle s’est déjà mise en position et commence sa formule. Je crois que durant ce laps de temps, mon cœur est sur le point de s’arrêter. En sentant l’air se rafraichir, en la voyant si concentrée, j’ai pratiquement arrêté de respirer, m’attendant réellement à voir Daniel apparaître. Je ne vois pourtant rien, mais la jeune femme ne s’arrête pas et semble se concentrer davantage. J’ai beau ne pas le voir face à moi, je sais pourtant que quelque chose de magique nous entoure. L’atmosphère n’était pas la même il y a quelques instants, mais elle semble alors revenir soudain à la normal, tandis qu’Hannah me tend mon poignard. Je la regarde, essayant de comprendre ce qu’il vient de se passer, mais la remarque qu’elle me fait alors me fait froncer les sourcils et fait aussitôt retomber tout espoir de pouvoir parler à Daniel. Il est évident pour moi que si la jeune femme a des pouvoirs, elle ne semble pas capable de parler aux morts. Je ne peux cacher une certaine déception d’avoir cru cela possible. Au final, il vaut peut-être mieux que les choses restent comme elles sont.

« Tu ne devrais pas plaisanter avec ce genre de choses... Je te croyais sérieuse lorsque tu disais pouvoir parler aux morts et ce poignard est le dernier objet de... ATTENTION ! »

J’attrape le poignard de la main d’Hannah et le jette juste derrière elle pour l’envoyer se planter en plein torse d’un vampire sorti de nulle part. Sans réfléchir je me jette sur lui dans le but de protéger Hannah et enfonce le poignard plus profondément dans son corps avant de le saisir à la gorge. Mais je reçois un coup qui me projette contre le sol. Lorsque je relève la tête, le vampire se trouve juste devant Hannah, prêt à attaquer. Et merde !! 
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 124
¤ POINTS : 43
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Mer 23 Mai - 22:50






Mais si, je parle aux morts !


Freya & Hannah


Oui elle devrait s'en méfier. Elle devrait aussi éviter de boire des boissons sucrées parce qu'il paraît que c'est pas bon pour la santé. Elle devrait éviter de faire un jogging, de temps en temps, le soir parce que c'est une catégorie de personnes qui ont tendance à disparaître. Elle devrait... Elle devrait tellement de choses en fait. Sauf que Hannah, en réalité, c'est comme une enfant qui découvre le monde. Là où les humains découvrent le surnaturel, Hannah c'est le monde des humains qu'elle commence à apprendre. La garder enfermée, jusqu'à ce qu'elle s'émancipe, ça n'avait pas été une très bonne idée sauf pour sa maîtrise de la magie. Hannah, elle évolue avec les yeux d'un enfant, avec un manque de discernement sur les dangers et une spontanéité qui ne la fait  pas réagir sur les bonnes choses. Lui demander de faire attention et de se méfier, finalement, ça n'a pas un grand impact sur elle parce qu'elle n'a pas connu, encore, de situation de danger.

Du coup, elle hoche la tête plus par principe que par réelle compréhension des recommandations de Freya. Elle trouve bien plus intéressant de s'interroger sur les interdictions de la femme, et de son mode de vie, que le reste. Ce qui, de toute évidence, semble un peu étonner la EFL. La sorcière, elle ne comprend pas trop cet étonnement mais, de toute façon, elle ne comprend pas grand-chose à ce niveau-là. Et, à vrai dire, elle ne cherche pas trop à avoir des informations non plus. Elle hausse même les épaules, quand même avec un sourire amusé, quand Freya fait la comparaison entre elle – et son poignard – et Hannah qui parle aux morts. Mouais, ok. Peut-être que ça peut sembler chelou comme activité, même si Hannah elle trouve que c'est tout ce qu'il y a de plus normal. Un peu comme Freya doit trouver normal de se promener armé, au final. Tout est une question d'éducation.

Quoiqu'il en soit, Hannah trouve la femme plutôt cool. Bizarre mais cool. Et c'est sûrement pour cette raison qu'elle est particulièrement déçue quand, à tort, elle pense que Freya lui a juste menti. Il n'y a pas de mort à faire revenir, c'est une évidence aux yeux de la sorcière. A aucun moment elle ne songe que Freya n'a pas la vérité, non plus, sur la personne qu'elle recherche. Ça semble bien plus évident qu'elle lui ait menti, juste pour lui faire perdre son temps ou pour se moquer d'une pratique à laquelle elle ne croyait pas. Comme quoi Hannah ne comprend rien aux gens parce qu'elle n'aurait pas imaginé la femme faire une chose pareille. En même temps, elle est un peu conne de croire qu'elle peut savoir comment sont les gens, juste en leur parlant quelques minutes sur un banc.

Les sourcils de la jeune femme se fronce quand Freya commence à la sermonner. Sérieusement, ce n'est pas Hannah qui est en train de plaisanter avec ce qui est son occupation première ! Et ça l'agace un peu qu'on s'en prenne à son sérieux à ce niveau-là. Elle inspire, ouvre la bouche pour dire un truc quand... On lui retire le poignard avant qu'il ne vole derrière elle. Freya, elle est déjà partie alors que Hannah se tourne pour la voir sauter sur un vampire.

« Pfff... »

Franchement, tout le cimetière a dû entendre son soupire, tellement il est prononcé. Elle se relève, avec la mauvaise volonté d'une adolescente à qui on vient de demander de ranger sa chambre. Intervenir. Ne pas intervenir. Freya, elle sait ce qu'elle fait après tout, non ? Et puis Hannah, elle est quand même un peu vexée. Du coup, elle réajuste ses vêtements et, au moment de relever la tête, elle voit la EFL qui se fait propulser en arrière. Ok. Ok. La main de Hannah attrape un nouveau petit tube, qu'elle claque et quand le vampire arrive vers elle, elle lève une main.

« Attends, juste deux secondes. »

le vampire il s'arrête dans son élan, probablement surpris par ce manque de crainte venant d'une fille qui n'a même pas atteint le 1m65. Ça le perturbe pas très longtemps mais, elle avait réellement besoin que de deux secondes. Quand il commence à tendre les mains vers elle, Hannah elle frappe son pied par-terre, laissant une faible onde sphérique s'échapper autour d'elle.

« Stop ! » Le vampire, il reste figé, les mains tendues frôlant le cou de la sorcière. Timing un peu serré mais, c'est pas si mal. « Va t'asseoir ! »

Le ton est sec et le vampire, bien docile, va prendre place sur le banc alors que Hannah part en direction de Freya à qui elle tend une main, histoire de l'aider à se relever.

« Donc, comme j'allais dire avant que monsieur décide de débarquer... » Et elle le désigne d'un geste vague de la main, sans se préoccuper de lui. « J'plaisante pas avec les esprits. Si j'l'ai pas trouvé c'est qu'il est pas là, ou qu'ton truc, là, ça n'lui appartient pas. Enfin, j'crois surtout qu'c'est toi qui a juste voulu t'amuser. » Elle secoue la tête, l'air déçu. « 'Fin, ça s'rait pas la première fois. »

Ce qui ne la vexe pas outre mesure, ça l'agace juste de perdre du temps et une préparation pour rien. Sur le banc, y a le vampire qui marmonne des insultes, qui ne comprend pas pourquoi il ne peut pas se relever. Hannah continue de l'ignorer, plus ou moins, avant de soupirer et de regarder Freya.

« T'as rien au moins ? » Ouais parce que bon, même si ça la saoule, elle n'a pas forcément envie que Freya soit blessée non plus.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 210
¤ POINTS : 61
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Jeu 24 Mai - 2:00

Mais si, je parle aux morts !

ft. Hannah Johnson - Freya Coleman



Je ne comprends pas la réaction de la jeune femme. Pourquoi faire toute une mise en scène avec des herbes et des sortilèges pour rappeler les morts si au final tout ça ne s’avère être que pure fantaisie ? Ce qui m’étonne, c’est qu’elle n’avait pourtant pas l’air de mentir. Il y a certains signes trahissant toujours le mensonge et je n’en ai vu aucun ressortir en particulier chez la jeune femme. Soit elle est extrêmement douée pour dissimuler la vérité, soit elle est réellement persuadée d’être capable de parler aux morts alors qu’il n’en est rien. C’est du moins les deux seules options qui traversent mon esprit à ce moment-là. En même temps, ces propos m’ont quelque peu vexée. Penser que je jouerai avec la mort de mon partenaire le plus proche n’est certainement pas le genre de choses que j’aurais en tête. Quoi qu’il en soit, la discussion prend rapidement fin en apercevant le vampire débarquer juste derrière Hannah. Sur le moment, mes réflexes m’ont juste devancé et je me suis jetée sur le vampire dans l’optique de protéger la jeune femme et lui laisser le temps de s’enfuir. C’était oublier le fait qu’elle n’a pas la moindre peur des vampires.

Pendant une fraction je me stoppe en entendant la jeune femme soupirer, ainsi que le reste du cimetière sans doute. Mais que fait-elle au juste ? Je n’aurais pas le temps d’avoir la réponse car la distraction ne fait pas bon ménage avec les vampires. Un coup et boum, me voilà éjectée contre le sol. Je déteste la rapidité des vampires… Les coups ce n’est pas vraiment ce qui me dérange à vrai dire, mon corps est plutôt bien entraîné à supporter les marques et ce depuis mon plus jeune âge, faudrait pas croire que les entrainements des Fratres c’était une partie de plaisir loin de là. Mais le fait que la vie d’une autre personne puisse être en jeu, ça je ne peux pas l’accepter. Je tente de me relever aussitôt après m’être éjectée lorsque je vois Hannah se mettre face au vampire et lui demander… d’attendre ? Seigneur faut-il qu’elle se fasse bouffer par le vampire avant de réaliser ? Pourtant, le « stop » qui suit au moment où le vampire s’apprêtait à l’attaquer a l’air… Très bizarrement de faire son effet. Ce n’est qu’au moment le « Va t’asseoir ! » et que le vampire s’exécute que j’ouvre de grands yeux, complètement stupéfaite par ce que je suis en train de voir. Juste ciel, la nécromancie c’est donc à ça que ça ressemble ? Je regarde la jeune femme lorsqu’elle vient m’aider à me relever et la regarde tour à tour avec le vampire, qui ne bouge toujours pas tandis qu’elle continue notre conversation comme si de rien n’était.

Le fait de l’entendre une fois de plus me dire que si elle n’a pas trouvé Daniel c’est soit parce qu’il n’est pas mort, soit que le poignard ne lui appartenait pas me fait froncer les sourcils. Le pire, c’est qu’elle a l’air déçue, l’air de penser que c’est moi qui me serait moquée d’elle. Mais en vérité, après l’avoir vue contrôler le vampire, le fait de me dire qu’elle n’a pas réussi à parler à Daniel si elle est vraiment capable de le faire m’inquiète un peu. On ne peut quand même pas faire quelque chose à l’âme de quelqu’un non ? Quoi qu’il en soit, il doit forcément y avoir une explication, et la seule qui me vient en tête si la jeune femme a dit la vérité, c’est que son tour de magie pour ramener les morts ne fonctionne peut-être pas à chaque fois… Autrement, ça voudrait dire qu’il est arrivé quelque chose à Daniel dans l’au-delà et c’est une chose que je ne pourrai jamais vérifier et que je ne veux même pas envisager.

« Ecoute… »

Je m’avance vers le vampire assis sur le banc tout en continuant de m’adresser à elle. C’est tout de même fascinant, le vampire semble avoir conscience de tout ce qui se déroule autour de lui, mais il ne semble pas pouvoir contrôler ses membres, tel un pantin entre les mains de la jeune femme. J’arrache le poignard de son torse d’un coup sec et tourne à nouveau mon regard vers Hannah.

« Après ce que tu viens de faire avec ce vampire, je ne peux pas remettre en cause le fait que tu m’aies dit la vérité sur tes pouvoirs et sur ce que tu es. C’est juste… Carrément impressionnant. Mais je ne peux pas te laisser dire que si tu n’arrives pas à faire venir la personne à qui appartenait ce poignard, c’est parce qu’il n’est pas mort. Cette personne c’était non seulement mon binôme et mon partenaire de chasse, mais c’était aussi celle dont j’étais le plus proche. »

Je passe une main devant les yeux du vampire afin de voir s’il peut réagir ou faire quelque chose. Incroyable… Visiblement il ne semble pas prêt de pouvoir s’échapper avant que la jeune femme n’en décide autrement du moins.

« Je l’ai vu mourir sous mes yeux, je n’ai jamais pu me remettre en binôme après ça. Quant à ce poignard, c’est celui qu’il a reçu le jour où il a tué son premier vampire et il ne s’en est jamais séparé. Tu ne t’es pas dit un seul instant que s’il n’a pas pu venir, c’est peut-être tout simplement parce que ça pouvait ne pas marcher à tous les coups ? C’est franchement pas le genre de sujets sur lequel je me permettrai de plaisanter. Et si tu peux vraiment parler aux morts, que ta magie est fiable à 100% et que t’aies pas réussi à le faire venir… ça me fait carrément flipper… »

Je suis plutôt d’une nature solitaire et je n’ai pas pour habitude de parler de mon passé, mais perdre un proche et se dire que quelque chose ne va pas même dans l’au-delà, ce n’est pas une chose des plus rassurantes. Pas un seul instant je ne me dis que Daniel aurait pu survivre à ses blessures. Pendant des mois, j’ai même été persuadée qu’il avait été dévoré par les loups qui avaient été présents cette nuit-là puisque son corps avait disparu le lendemain et qu’il n’aurait même pas pu faire 2 mètres sans succomber à ses blessures la nuit où le loup lui a sauté dessus. Lorsque la jeune femme me demande si je n’ai rien, j’acquiesce d’un signe de la tête.

« Non tout va bien… Et toi tu n’as rien ? Tu peux réellement lui faire faire tout ce que tu veux ? Marcher sur un pied ? Faire de la danse classique ? S’arracher les membres par lui-même ? »

Oui bon, c’est un peu cruel mais autant s’amuser un peu de la situation avant de le tuer non ? Après tout c’est lui qui a commis la faute de nous sauter dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 124
¤ POINTS : 43
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Jeu 24 Mai - 10:54






Mais si, je parle aux morts !


Freya & Hannah


Roh, mais qu'est-ce qu'elle a Freya à regarder, tour à tour, Hannah et le vampire ? Ça reste un suceur de sang assis sur un banc, il n'y a rien d’extraordinaire à ça ! La sorcière, elle oublie surtout que ce qui est normal pour elle ne l'est pas forcément pour les autres et, c'est bien pour cette raison, qu'elle préfère reprendre la conversation plutôt que de s’intéresser au vampire. De toute façon, il ne va pas partir en courant. Alors, oui, le plus normalement du monde, Hannah elle croise les bras sur son torse quand Freya lui demande d'écouter ce qu'elle a à dire.

L'air renfrogné de la jeune sorcière s'estompe au fur et à mesure des paroles de la EFL. C'est qu'elle a quand même l'air sincère dans ses propos. Enfin, elle ne serait pas trop le dire mais l'esprit que Freya voulait voir, il a quand même l'air d'être important pour elle. Les bras de Hannah retombent le long de son corps alors qu'elle laisse passer un soupire. Ok. En admettant que la femme soit sincère – ce que Hannah veut bien croire – ça veut dire que c'est elle qui n'a pas réussi à faire revenir un esprit. Hmm. Ça serait bien la première fois – si on ne compte pas sa période d'apprentissage – et c'est, à la fois, frustrant et vexant.

«   Tu vas arrêter d'agiter ta main comme ça, devant moi, oui ! »

ça c'est le vampire qui s'adresse à Freya avec un ton énervé. D'un autre côté, ne pas être libre de ses mouvements, ça ne doit pas être très agréable comme sensation. Hannah, elle le trouve presque drôle à claquer des mâchoires pour chopper cette main qui lui passe devant le visage, sans être capable de s'avancer plus pour y arriver. Plutôt que de rire de la situation elle essaye de cogiter sur ce qui a pu foirer dans son sort. Elle ne peut pas se rater et, apparemment, le gars que Freya veut voir est vraiment mort. Il y a forcément une explication et Hannah veut la trouver.

Ses pensées sont interrompues par la EFL qui assure que tout va bien alors que Hannah hoche la tête pour dire que c'est pareil de son côté. En même temps, le vampire il n'a pas vraiment eu le temps de la toucher. En fait, c'est un regard un peu étonnée, un sourcil haussé, qu'elle repose son regard sur Freya. Évidemment qu'elle peut lui demander ce qu'elle veut... c'est fou, Hannah a l'impression que le monde entier va se mettre à douter de ses capacités, tout ça à cause d'un esprit qu'elle n'a pas pu faire revenir. Vexant.

« Bah... euh oui. Enfin, du moment que c'est faisable, je peux lui demander. »

Si il avait été humain, si elle avait pu quand même le contrôler, elle ne pourrait pas lui demander de s'arracher un membre parce qu'il n'en aurait pas la force. Cela dit, demander à un vampire de s'arracher un bras, ou une autre partie de son corps, ce n'est pas vraiment dans ses habitudes. Si elle n'a pas de problème à regarder un vrai massacre – elle était bien en train de servir un verre tranquillement quand Vassily faisait un carnage dans un bar – elle a plus de mal avec le fait d'en être la commanditaire, sauf en cas de demande explicite et rémunérée. Faut dire aussi que Hannah, afin de ne pas dévier complètement, essaye de garder un certain équilibre en évitant ce genre de situation si elle n'est pas obligée de le faire. Ça saurait prendre trop de risques pour, finalement, pas grand-chose. Puis demander à un type de s'arracher une jambe, juste pour le plaisir, ce n'est pas un peu sadique ? Chacun son délire.

Hannah, elle se retourne pour se pencher légèrement vers le vampire et lui donner un ordre dans le creux de l'oreille. Il hurle qu'il ne veut pas, qu'il va se venger, que c'est hors de question ! En attendant, il se lève quand même, pour se mettre face au banc et commencer à exécuter toutes les danses débiles qu'il peut connaître comme la macarena ou la danse des canards. Pendant ce temps, Hannah elle monte sur le banc pour poser ses fesses sur le dossier, les pieds sur l'assise pendant que ses coudes se mettent sur ses cuisses et qu'elle glisse son menton dans le creux de ses mains jointes. Son regard se pose vaguement sur le vampire qui continue de danser quand, tout d'un coup, elle redresse la tête.

« Je sais ! » Et c'est qu'elle semble avoir trouvée la réponse que tout le monde attend – alors que non – quand elle regarde à nouveau Freya, l'air trop fier. « Peut-être que, avec votre truc là... » Elle agite la main comme pour chercher un terme. « Vos croyances. Y a pas un truc qui dit que rien ne vous appartient vraiment, un délire dans l'genre ? Parce que, du coup, ça expliquerai pourquoi j'peux pas associer c'poignard à ton partenaire. »

Elle a déjà eu des humains croyants en clients et ça n'avait pas posé de problèmes mais, peut-être que c'était différent avec les EFL à cause de leur lien direct avec le Vatican, ou une connerie du genre. En tout cas c'est une explication qui peut se tenir même si l'idée de rester sur un échec ne lui convient pas vraiment. Ce n'est pas possible pour elle d'échouer, il faut seulement qu'elle réfléchisse à une autre solution pour faire venir cet esprit. Elle essaye de se sortir de ses pensées et désigne le vampire d'un mouvement de tête.

« Et lui, on en fait quoi, du coup ? »
«   Comment ça on en fait quoi ? » Hop, petit pas de danse avec un saut sur le côté, YOUHOU. « J'suis pas un objet bordel ! »
« Dans la mesure du possible, je préfère éviter qu'on lui arrache un membre, par contre. » Après elle allait devoir sauver la veuve et l'orphelin pour compenser son action et, vraiment, elle n'est pas trop fan des actes par pure charité. Hmm, d'ailleurs... Elle pose son regard sur le vampire qui vient de lever une jambe pour un de ses pas de dance. « Hey, t'as prêté allégeance à qui toi ? »
«   Personne, je fais mes propres règles. »
« Cool. »

Il aurait été plus ennuyeux que le mec soit associé à Alex. Hannah aurait dû lui expliquer pourquoi, peut-être, elle en était venue à tuer un vampire de son clan. Ça aurait fait des histoires, blablaba. Bref, autant éviter. Restait plus qu'à savoir ce que voulait Freya.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Freya Coleman

avatar

☩ Et fratres luminis ☩ Humain



You don't know me... I'm a killer
¤ AVATAR : Gal Gadot
¤ MESSAGES : 210
¤ POINTS : 61
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 15/01/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Sam 26 Mai - 2:59

Mais si, je parle aux morts !

ft. Hannah Johnson - Freya Coleman



C’est quand même assez drôle, voir le vampire me demander d’arrêter d’agiter ma main devant lui sans qu’il ne puisse rien faire. Je n’aurais jamais songé que la nécromancie puisse permettre d’aller aussi loin sur le contrôle d’un vampire. C’est tellement surprenant que j’en perds pratiquement ma concentration, curieuse de savoir jusqu’où ce contrôle peut réellement aller, s’il a ne serait-ce que des limites. D’après les dires de la jeune femme, elle semble bien en capacité de lui faire faire tout ce qu’elle veut. Je la vois alors s’avancer vers lui et lui murmurer quelque chose à l’oreille. J’ignore de quoi il s’agit mais le vampire n’a visiblement pas l’air ravi. L’instant d’après, le voilà qui se lève et se met d’un seul coup à exécuter tout un tas de danses. Je reste bouche bée devant ce spectacle. Si on m’avait dit qu’un jour au cours de ma carrière de chasseuse je verrai un vampire danser de cette façon, je n’y aurais probablement jamais cru.

En attendant, tout cela ne retire pas mes inquiétudes vis-à-vis de Daniel. J’ai l’impression que c’est une punition divine pour avoir tenté de braver les lois et parlé avec un esprit déjà passé de l’autre côté. Si je n’avais pas demandé à Hannah de l’appeler, je ne me serai jamais retrouvée avec ce sentiment d’inquiétude et de culpabilité. Le pire, c’est que le fait que ça n’ait pas fonctionné a l’air de beaucoup ennuyer la jeune femme également. Au moins, elle ne semble plus penser que je lui ai menti et c’est alors qu’une nouvelle explication lui vient soudain en tête… Une explication qui montre bien vite mon désintérêt lorsqu’elle suppose que c’est à cause de nos croyances et que le poignard ne lui appartienne pas réellement.

« Je ne pense pas que cela ait un lien avec nos croyances. Nous avons tout à fait le droit d’avoir des objets qui nous sont propres. En plus, celui-ci a été créé spécialement pour lui. En revanche, peut-être qu’une mort pas vraiment dans les normes aurait pu jouer là-dessus ? Lorsque j’ai ramené du renfort afin de venir récupérer son corps, les loups l’avaient emmené et comme il n’a jamais été retrouvé, on a supposé qu’ils l’avaient peut-être… enfin tu vois… »

Dévoré, oui c’est le mot qui ne veut pas sortir. Parler de Daniel en ces termes n’est pas vraiment évident pour moi-même aujourd’hui et c’est également ce qui justifie ma haine envers les loups.

« Ou alors, c’est tout simplement une intervention divine qui ne souhaite pas que nous transgressions les règles… Peut-être que c’est mieux comme ça. De toute façon je ne pense pas qu’il aurait approuvé mes choix, mais je te remercie sincèrement d’avoir essayé. »

Je me tourne vers le vampire lorsqu’elle me demande ce qu’on allait en faire. Pour ma part, cela me semble évident, le vampire ne passera pas la nuit. J’esquisse un sourire amusé lorsqu’elle me dit qu’elle préfèrerait éviter d’arracher un membre au vampire. 

« Oh ma question de tout à l’heure, ce n’était que par simple curiosité pour savoir jusqu’où un vampire pouvait être capable de t’obéir. Je ne suis pas une barbare, on va simplement le tuer pas le faire souffrir. »

Comme quoi certaines choses qui peuvent nous paraître naturelles ne le sont pas toujours autant pour notre entourage. Je m’avance vers le vampire et me met juste derrière lui, mon poignard à la main, prête à lui trancher la gorge. J’entends Hannah lui demander à qui il a prêté allégeance lorsque ce dernier répond œuvrer pour lui-même, ce qui semble la satisfaire. Je place alors mon poignard juste sous la gorge du vampire, levant mon regard vers Hannah.

« Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de tuer des vampires ? »

Question plutôt intéressante dans la mesure où Hannah est déjà en mesure de les contrôler.   
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 124
¤ POINTS : 43
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts ! Lun 28 Mai - 12:10






Mais si, je parle aux morts !


Freya & Hannah


Hannah elle pense avoir trouvé l'explication logique à cet échec. Ça la rassure même un peu, jusqu'à ce que Freya démonte son argumentaire. Pfff. Long soupir alors que la sorcière repose son menton dans le creux de ses mains. Elle secoue la tête pour dire à Freya que la façon dont il est mort n'a strictement rien à voir. L'important, pour qu'elle puisse réussir à faire venir un esprit, c'est que la personne soit morte. Qu'elle soit en petits morceaux ou non, ça ne change rien, hormis la façon dont Hannah va voir l'esprit.

« J'vois les esprits comme ils étaient au moment d'leur mort, la façon dont c'est arrivée n'change pas grand-chose. » Elle hausse les épaules. « L'autre jour j'étais avec un vampire qui tenait sa tête dans sa main, parce qu'on lui avait coupée. »

Même si son coéquipier avait été bouffé, elle le verrait avec des morceaux manquants. Sauf que là, il n'y avait même pas un petit bout d'esprit et, techniquement, il ne pouvait pas avoir donné son dernier souffle en étant digéré par une meute de loups, donc elle devrait voir quelque chose. Sauf que Freya, elle indique aussi que le corps n'avait pas été retrouvé et, si on ajoute ça au fait que Hannah n'a rien vu... Finalement, pour la sorcière, tout est assez logique. Ce gars, là, il n'est carrément pas mort. Bon, elle ne dit pas qu'il est en train de gambader dans la prairie avec les petits papillons en souriant au soleil. Peut-être qu'il était prisonnier quelque part et qu'on le torturait pour avoir des réponses... Bouarf, qu'est-ce qu'elle en sait elle !

N'empêche que Hannah, elle se retrouve à hausser un sourcil l'air de dire : t'es sérieuse là ? Une intervention divine... Non mais la blague, ça serait bien la première fois qu'un type, plus haut, foutrait la merde dans les pouvoirs de la sorcière. Pas une seule seconde elle ne croit en cette théorie. Pas qu'elle se pense plus douée qu'un Dieu quelconque, juste que ce n'est pas possible selon elle. Des croyants, elle en avait dans ses clients, et pas des petits croyants. Ouais mais non, elle rejette carrément cette hypothèse.

« Ou alors, il n'est vraiment pas mort. Pas de corps, pas d'esprit... » Enfin, le calcul est assez rapide pour Hannah mais, parce que, de toute évidence, elle ne doute pas dans ses capacités. Franchement, Freya n'aurait pas parlé d'un corps manquant, la sorcière aurait continué de se poser des questions mais là, c'est juste tellement évident pour elle. « M'enfin, après, c'que j'en dis... »

Enfin, en gros, Freya elle peut bien croire ce qu'elle veut. Hannah elle veut bien entendre que la EFL n'est pas très confiante dans les pouvoirs de la sorcière, elle ne va pas lui en vouloir pour ça. Puis peut-être que c'est plus simple de croire à une intervention divine ou ce genre de connerie. Hannah, au final, elle ne fait que donner son avis sur la question, à Freya d'en faire ce qu'elle veut. Revenir sur le vampire semble être un terrain beaucoup plus neutre pour les deux femmes.

Le faire souffrir, pas le faire souffrir. En soit Hannah, elle s'en fiche un peu. Si Freya à envie de se défouler, ou non, ça la regarde. Ce n'est pas ça qu'elle va juger. C'est seulement qu'elle n'a pas envie de forcer un vampire à s'arracher un bras. Enfin, Hannah elle se voit mal expliquer les tenants et les aboutissants d'une action magique et les répercussions que ça peut avoir sur sa propre vie. D'une parce que c'est un peu compliqué à expliquer. Deux, parce que ça exprime certaines limites et que Hannah n'a pas envie d'en parler, surtout quand c'est elle qui se fixe un point à ne pas franchir. Enfin, elle peut le faire mais ça impliquerait de faire d'autres choses derrière et, c'est ça, qui la saoule un peu.

« Hmm ? » La sorcière sort un peu de ses pensées pour poser son regard sur Freya qui a son poignard juste sous la gorge du vampire. Il ne rigole plus vraiment d'ailleurs le gars. « Euh, ça dépend de ce que tu entends par-là. » Parce que, tout est une question de point de vue. « Avec mes petites mains... » Qu'elle agite pour les désigner. « Non, jamais. »

Elle ne saurait même pas se défendre face à un humain lambda qui veut juste lui voler son sac. Alors, un rapport de force avec un vampire ? Pff, même pas la peine d'espérer la voir sortir victorieuse. Hannah, elle a juste consacré tout le début de sa vie à l'apprentissage de sa magie, a aucun moment on avait trouvé bon de lui apprendre à se défendre sans ça.

« Mais si on part du principe qu'user de ses pouvoirs pour demander à un vampire de se tuer, c'est le tuer soi-même... Alors ouais, c'est déjà arrivé. » Haussement d'épaule alors que son regard se porte sur le vampire. « Faut dire qu'en général, ils ne nous aiment pas trop, nous les nécro. » On ne se demande pas pourquoi. « Du coup, faut bien se défendre. »

Et elle passera sous silence les morts de vampires parce qu'elle a été payée pour ça. Là, pour le coup, il ne s'agit pas de défense mais d'argent. Ce qui a été bien pratique pour Alex quand il a été question de se débarrasser de Nikolaï et de certains de ses proches.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Mais si, je parle aux morts !

Revenir en haut Aller en bas
Mais si, je parle aux morts !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (Réservée) L'argent est une langue qui parle, mais aussi une main qui tue.
» On se croise, mais on se parle jamais. [ PV Fureur Rousse]
» Il fallait bien qu'on en parle [Livre I - Terminé]
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Nord de la Tamise :: Le Nord :: Le cimetière de Highgate-
Sauter vers: