RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

sucker for you ❱ SILSSY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Silke Nilsdóttir

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Madelaine Petsch
¤ CRÉDITS : .sassenach
¤ MESSAGES : 47
¤ POINTS : 5
¤ AGE : 603 ans; dix-huit en apparence
¤ ZONE LIBRE :
BABY DOLL.

Dispo rp: 0/3
¤ GROUPE : Vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/04/2018


MessageSujet: sucker for you ❱ SILSSY Mer 2 Mai - 2:01

SUCKER FOR YOU.
SILSSY
Do whatever you want me to do, when you ask me, I don't care how many times you breaking my heart.

Il pense que parce que son corps se colle au sien, que parce que ses cris résonnent dans la chambre de cet hôtel, elle n’irait pas le retrouver. C’était un lien étrange qui unissait les Sires et leurs Infants. Silke ne l’avait vécu que cinq fois dans sa vie et désormais qu’elle avait son quatuor, elle n’en ressentait plus le besoin. Elle arrivait à un âge assez vénérable chez les vampires et il valait mieux ne pas mettre cette histoire sur le tapis si on ne voulait pas la voir sombrer dans ses anciennes « habitudes ». La rouquine était tétanisée à l’idée de la sécheresse, de la faiblesse, et éventuellement de la mort. Sur ses six cents ans d’existence, il ne lui en restait donc plus qu’environ deux cents ans. Si elle ne se fait pas avoir par un chasseur ou une morsure de loup-garou avant cela, s’entend. Malgré toutes ces années et sa patience légendaire, cela ne faisait pas d’elle une personne plus courageuse à ce sujet. Au contraire, elle avait tant vécu de choses, elle faisait partie de l’histoire à proprement parler et elle aurait voulu encore vivre pour l’éternité si elle l’avait pu. Si on lui disait qu’en se remettant à boire le sang des innocents, elle pourrait vivre plus longtemps, il n’y avait aucun doute sur ses intentions. Pour l’heure, ce n’était pas quelque chose qui faisait pencher la balance. Silke appréciait son nouveau mode de vie, tout comme la présence continuelle de Caleb à ses côtés depuis le jour où elle l’avait transformé.

La jalousie est le plus vilain défaut. Elle l’avait vécu au 17e siècle, mais sa vision des choses avait changé avec le temps. Du moins, il ne fallait sans doute pas mettre Caleb dans le même bateau, car elle était la seule qui avait le droit de le toucher, comparativement à Avalon et Robyn. Le sentiment était réciproque, bien que la vampire n’écoute pas ses demandes. Quand le plaisir atteint son paroxysme, le corps des deux vampires retomba lourdement sur le lit à baldaquin qui lui rappelait ses temps passés dans la cour des rois. « Je t’aime. » Qu’il lui souffle à l’oreille, son bras se déposant sur le sien. Elle le retire aussitôt et un doux rire s’échappe de ses lèvres. Ses cheveux retombent sur son visage, puis sur celui de Caleb quand elle attrape ses lippes une dernière fois, avant de se lever du lit en moins de deux. « Je sais. » L’amour, c’était un sentiment qui lui était encore difficile à comprendre. Elle avait aimé Jackson. Vassily aussi. Ensuite, tout n’avait été qu’une question de cœur de pierre. Avec Caleb, elle avait du mal à dire si elle l’appréciait parce qu’il ressemblait comme deux gouttes d’eau à Jackson, ou de par lui-même. Il tente de rouspéter, mais déjà elle s’est habillée, revêtant une robe écarlate qui se marie à merveille avec le rouge carmin de ses lèvres.

Elle quitte ensuite l’hôtel, laissant le trio seul pour la soirée. Cela faisait 48 heures qu’elle était débarquée en ville, juste assez de temps pour qu’elle apprenne un peu à se repérer à nouveau dans la ville. Après tout, elle n’y avait pas mis les pieds depuis des siècles. La lune s’était levée depuis trente minutes, ce qui lui permettait de voyager sans aucune gêne jusqu’à la Fondation Ivanov. C’était à cause de son offre d’emploi qu’elle était revenue à Londres. En partie, dirait-elle. Si elle n’arrivait pas à l’avouer à son clan, c’était parce qu’elle ne l’avait pas accepté elle-même. Elle a des papiers dans son sac, mais ça ne lui sert pas à grand-chose étant donné qu’elle n’a aucune expérience de travail auparavant, trop occupé à éviscérer tout humain se présentant à elle. Entrée dans le bâtiment, elle évite toute âme vivante par sa vitesse de doyenne de vampire et se dirige jusqu’à la porte du directeur de l’orphelinat. Elle toque, fermement à la porte pour signifier son entrée, un sourire franc aux lèvres qu’elle n’a pas affiché depuis ce qu’il lui semble… des lustres!

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: sucker for you ❱ SILSSY Jeu 3 Mai - 19:23

feat. @SILKE NILSDÓTTIR


Philanthrope. Adjectif et Nom du grec philantrôpos. - Qui s’occupe d’améliorer la condition matérielle et morale des hommes. - Qui agit de façon désintéressée. Maria, ma gouvernante depuis des années maintenant, m’a un jour qualifié de philanthrope. Il est étrange de qualifier ainsi un Vampire et pourtant, c’est ce que je suis devenu, au fil des années, aux côtés des jeunes orphelins qui sont devenus ma priorité. L’homme d’aujourd’hui est bien loin de celui d’une époque où les orgies de sang étaient plus fréquentes que les marques de philanthropie.


▲ ▲ ▲ ▲


Je suis sincèrement désolé Madame Matthews. Votre fille était une femme remarquable, dévouée et toujours à l’écoute. Nous la regrettons énormément. Vous comprendrez cependant qu’il m’était difficile de me rendre à ses funérailles…

À l’autre bout du fil, une femme pleurait, blessée par le décès tragique de sa fille, une jeune Sorcière qui était arrivée en tant que nourrice à l’orphelinat.

Ne me remerciez pas Madame. Je sais à quel point les temps sont durs. Prenez cet argent en guise de remerciement, pour les deux années que votre fille à passé chez nous. Et n’hésitez pas à me rappeler. Bonne soirée Madame Matthews, et encore une fois, toutes mes condoléances.

Vassily était un homme qui savait reconnaître les qualités de ses employés et de les traiter en conséquence. Lysie avait été une jeune femme pleine de vie, logeant entre les murs de l’établissement, présente cinq à six jours sur sept auprès des enfants. Ce fut son choix, elle-même ayant été adoptée par le passé. Vassily connaissait donc la jeune femme depuis des années et il était toujours difficile de se séparer de ces êtres qui nous marquent. Lysie avait été tuée durant la tragique nuit de la St-Patrick. Une victime parmi tant d’autres. Un évènement terrible que le Vampire avait suivi en direct à la télévision, aux côtés des enfants. Une nuit que, même lui, ne pourrait pas oublier.

Lorsqu’il raccrocha, le Vampire décida de faire le tour des chambres, veillant à ce que loups et sorcières dorment à poings fermés. Tous, ou presque étaient plongés dans les bras de Morphée. Pour les plus récalcitrants, Vassily usait parfois de son don d’hypnose pour les plonger dans un sommeil réconfortant et réparateur. Les jeunes Vampires, bien que rares et presque tous à l’orée de leur majorité, étaient éveillés dans le réfectoire. L’heure du dîner avait sonné et Vassily les rejoignit pour partager avec eux quelques mets délicieux que les employés leur avait concocté. Étonnamment, Vassily refusait la chasse, bien qu’il leur avait appris quelques rudiments. Tous avaient le choix entre un régime animal ou un régime humain, la plupart préférant le sang humain, qu’ils recevaient en poches. Mais, le vieux Vampire tenait aussi à inculquer quelques valeurs culinaires. Même si la nourriture humaine pouvait sembler fade, il appréciait d’en manger parfois, il suffisait d’aromatiser tout ça avec un sang de bonne qualité. Les pensionnaires appréciaient ça, faisant la fierté du Vampire.

Le repas fini et partagé, Vassily invita ses pensionnaires à rejoindre leur sale d’étude en passant par les tunnels, bien que la nuit était sur le point de tomber. Car oui, l’éducation était quelque chose d’important pour le Directeur qui, lui-même, n’avait pas eu la chance d’apprendre durant ses jeunes années. Ce fut sa Créatrice, Nastasia, qui lui avait appris à lire, à compter, à aimer la musique et l’art ; à aimer les bons vins et les bons plats. Les enfants disparus, Vassily s’empara d’une dernière coupe de sang qu’il amena avec lui dans son bureau. Chemise ouverte sur deux boutons, manches relevées, veste retirée, cravate abandonnée, l’homme se sentait bien plus à l’aise maintenant. Quelques papiers trônaient sur son bureau. Factures, dossiers d’adoptions, candidatures pour les offres d’emploi qu’il avait postées. Un soupir s’échappa de ses lèvres. Cette nuit, il n’avait pas la tête à l’administratif. À vrai dire, il avait envie de retrouver son propre appartement, dans lequel il dormait peu, pour souffler. Quelques gouttes de whisky furent versées dans le verre de sang alors qu’il regagnait son bureau. Il fallait bien travailler un peu…

Des pas dans l’escalier lui firent lever les yeux de sa paperasse. Quelqu’un frappa à la porte. Vassily n’attendait personne et personne n’avait été annoncé au Directeur. Plissant les yeux, il écouta. Aucun battement de cœur ne se fit entendre.

Entrez...

La porte s’ouvrit sur des jambes divines, une robe écarlate. Lorsque le regard se posa sur le visage de l’invitée, Vassily n’en cru pas ses yeux, si bien qu’il en fit tomber le stylo qu’il tenait jusque-là entre ses doigts.

Silke ?

Lentement, prudemment, l’immortel se leva, quittant son bureau. Quelques pas le menèrent jusqu’à la femme qui venait d’entrer. À le voir, on aura cru qu’il voyait une morte. C’était étrange de la voir là, de sentir son parfum qui n’avait pas changer. Maintenant si près d’elle, l’homme baissa les yeux pour plonger dans son regard.

Est-ce bien toi ou quelqu’un cherche à tourmenter mon esprit ?

Non, c’était bien elle et il le savait. Une sorte de soupir s’échappa de ses lèvres alors qu’il recula, se rappelant douloureusement de leur dernière fois… De cette nuit où elle était partie sans se retourner. Il se rappela les cris, l’incompréhension, la colère. Puis la douleur qui avait suivi, celle causée par l’abandon. Alors il recula à nouveau pour rejoindre son bureau.

Quel bon vent t’amène à Londres ?

D’un geste de la main, il invita la ‘jeune’ femme à s’installer sur l’un des fauteuils qui lui faisait face. Il était curieux de savoir ce qu’elle faisait là.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silke Nilsdóttir

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Madelaine Petsch
¤ CRÉDITS : .sassenach
¤ MESSAGES : 47
¤ POINTS : 5
¤ AGE : 603 ans; dix-huit en apparence
¤ ZONE LIBRE :
BABY DOLL.

Dispo rp: 0/3
¤ GROUPE : Vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/04/2018


MessageSujet: Re: sucker for you ❱ SILSSY Ven 4 Mai - 2:34

SUCKER FOR YOU.
SILSSY
Do whatever you want me to do, when you ask me, I don't care how many times you breaking my heart.



Tout n’est que jubilation. Extrême contemplation, son regard qui s’arque dans le sien quand elle entre dans son bureau. Si elle était toujours en vie, si l’organe qui devait battre au fond de son corps fonctionnait encore, elle aurait manqué un battement. C’était une sensation étrange de revoir un être aimer et ce n’était pas parce qu’elle avait vécu la même chose avec Caleb qu’on pouvait s’y habituer. Il n’y avait rien de pareil entre ses deux histoires. L’un lui avait été arraché, tué sur la place publique sans qu’elle ne puisse vivre toute l’étendue de son amour à ses côtés. L’autre, c’était elle qui s’était enfuie. Elle qui avait décidé qu’elle n’en pouvait plus de sentir ses pensées ailleurs. De savoir que Vassily éprouvait encore des sentiments pour sa sœur morte depuis quelques années. Le temps aurait peut-être fini par arranger la situation, mais elle ne le saurait jamais maintenant. Et encore, qui voulait dire que tout s’était fini cette soirée-là sans possibilité de retour? Après tout ce temps, ils se voyaient à nouveau et Silke avait les idées qui lui montaient à la tête. Pourquoi lorsqu’elle le vit, elle ne put que se rappeler des bons moments? Qu’à ses souvenirs, elle aurait bien envie de tout laisser tomber et de se remettre à attaquer, tuer, éviscérer pour le simple plaisir. Elle est heureuse là, la vampire. De savourer chaque milliseconde, chaque expression qu’elle lit en lui. Comme s’ils ne s’étaient jamais quittés. Quand elle entend son nom sortir de sa bouche, un frisson lui parcourt l’échine. Évidemment, son physique est pareil qu’auparavant. Et encore, le mot est faible, ses souvenirs de lui ne lui rendait pas vraiment justice. Mis à part cela, elle pouvait tout de suite ressentir tous les autres changements qu’il avait vécus. Non, l’homme qui se tenait devant elle n’était plus le Vassily qu’elle avait connu.

« La seule et unique. »

Un sourire éclatant, révélant ses canines plus pointues que la normale. Elle dépose son sac à main à l’entrée, celui qui contenait des papiers qui lui semblaient tout à fait futiles à présent. Elle fixe chacun de ses gestes, Silke s’abreuve des secondes où le vampire semble chercher les bons mots. Que doit-on dire à une femme avec qui on a vécu pendant trente ans et qui nous a laissés du jour au lendemain? Quand il lui montre un fauteuil d’une main, quand sa voit s’élève, ce sont ses paroles qui font l’office d’une claque en plein visage. C’est tout? La moue qu’elle lui offre, le soupire qui sort de ses lèvres quand elle s’assied dans le fauteuil laisse présager la suite des choses. Elle est déçue, la vampire. Elle s’était attendu à tout autre, des cris, des affaires lancées par la tête, un baiser où se mêlerait passion et violence, en guise du bon vieux temps. Certainement pas à une simple phrase de bienvenue, comme si Silke était une simple connaissance, voire une pure inconnue.

« As-tu reçu un coup à la tête? » Elle lui demande, en croisant ses jambes. « Est-ce ainsi que tu t’adresses à toutes les femmes que tu revois après des siècles? »

Sa tête qui se penche un peu sur le côté, faisant dévaler ses cheveux flamboyants dans une longue cascade, jusqu’à ses cuisses. Elle bout, à l’intérieur. Maintenant, c’est elle qui voudrait lui crier des insultes. Elle aimerait tant avoir la force de se contenir, hélas elle ne sait pas si c’est à cause du sang d’animal ou de la vieillesse, elle n’en a pas envie. De sa vitesse incomparable, elle se retrouve face à lui, qui le surplombe autant de sa hauteur.

« N’as-tu pas envie de me faire la bise. Je ne sais pas… de me frapper? »

Il n’avait jamais levé la main sur elle par le passé. Cela ne signifiait tout de même pas qu’il avait été doux avec les pauvres humains qui étaient passés sous leurs mains. Il aurait bien le droit d’avoir envie de lui faire mal, pour l’avoir laissé seul.

« Décidemment, cette époque a fait de nous deux vampires bien trop faibles. »

Un vampire qui préside un orphelinat. Une vampire sanguinaire qui s’abreuve maintenant uniquement d’animal, franchement, ça faisait presque pitié! Peut-être que lui arrivait à paraitre calme, mais Silke n’avait jamais été connu pour sa manière de refouler ses sentiments. Jamais.


Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: sucker for you ❱ SILSSY Ven 4 Mai - 10:49

feat. @SILKE NILSDÓTTIR


▲ ▲ ▲ ▲


Vassily n’était pas un homme qui se laissait facilement déstabiliser. Il avait vécu bien des choses pour parvenir à garder calme et sang froid ; pour ne plus être facilement surpris. Et pourtant, se retrouver face-à-face avec Silke était quelque chose qui parvenait à l’ébranler. Cette femme était son passé. Trente années de vie partagées, entre sang et sexe, entre tortures et voyages. Trente années de plaisir, de violence, sans retenue aucune. Ils avaient vécu des années magnifique à deux et jamais Vassily ne pourrait prétendre le contraire. Mais de l’eau avait coulé sous les ponts, nettoyant l’homme qu’il avait été, le rendant plus adulte, plus responsable et beaucoup, beaucoup moins violent et sanguinaire qu’à cette époque. La séparation entre les deux immortels n’avait pas été compliquée, du moins pas sur le coup. Elle fut rapide, tranchante, cinglante comme une bonne gifle qu’on encaisse en mordant sur les dents. Il lui aura fallu de longues minutes pour comprendre, des heures passées à la chercher, à l’appeler. Des heures avant de comprendre qu’elle ne reviendrait pas. L’humaine capturée cette nuit-là souffrit terriblement, Vassily déversant sur elle toute la colère et la haine qui rongeait son cœur mort.

À ses yeux, les deux sœurs Vampiriques, Silke et Nastasia, furent toutes les deux reléguées au rang de lâches, de traite, de tous mots pouvant soulager ses maux. Il avait été abandonné une première fois, par sa Créatrice, par cette femme aux cheveux d’ange, cette femme qu’il avait tant aimée, tant désiré, mais qu’il n’avait pas su combler. Silke était alors entrée dans sa vie, prenant cette place libre dans son cœur qui n’avait cessé d’aimer cette Créatrice défunte. Il lui aura fallu bon nombre d’années pour faire disparaître ce sentiment d’amour vis-à-vis de sa Sire. Silke n’avait jamais supporté cet amour et Vassily ne comprit que bien trop tard qu’elle vibrait de sentiments amoureux à son égard. Peut-être qu’en étant moins aveuglé, il aurait compris. Ils auraient alors certainement vécu de nombreuses années sanglantes ensemble, dans un amour imparfait. L’avenir en avait décidé autrement et les routes s’étaient séparées. Parfois, l’immortel avait cherché à retrouver sa trace. Il la croisa d’ailleurs une fois, discrètement, quelque part sur le continent Américain, si ses souvenirs étaient bons.

La voir là, devant lui, lui fit à nouveau l’effet d’une gifle. De nombreuses questions interrompirent tous les souvenirs venant l’assaillir brutalement. Il se demanda donc pourquoi elle était là et ce qu’elle pouvait bien lui vouloir. Il se demanda aussi comment il devait agir face à elle. Il hésita, quelques instants, à la serrer contre son corps, à l’embrasser, à sentir le parfum de ses cheveux flamboyants. Mais quelque chose lui pinça le cœur, l’empêchant d’agir ainsi. On appelle ça de la rancœur, de la colère aussi. Une blessure jamais refermée complètement, enfouie au plus profond de lui.

Debout derrière son bureau, presque adossé au mur pour mettre de la distance entre eux, Vassily observa son ancienne maîtresse se mouvoir avec sa grâce naturelle, ses courbes délicieuses ondulant au fil de ses pas. Elle s’installa, croisant ses jambes blanches qu’il avait tant souvent aimé baiser. Plissant les yeux, il écouta, sa voix comme sortie d’un songe. Tous deux semblaient rester calme, mais Vassily gagna ce jeu qui n’en était pas un. Silke perdit patience la première et se retrouva bien rapidement devant son ancien amant. Les regards s’ancrèrent l’un dans l’autre. Pour une fois depuis bien longtemps, l’immortel se sentit fébrile.

Faible ? Je ne me considère pas comme étant faible Silke...

Dans un geste vif, imprévisible, l’homme plaqua presque brutalement la belle contre le mur, sa main venant enserrer doucement sa gorge qu’il aurait certainement pu broyer.

La faiblesse réside en ceux qui ne savent pas s’adapter pour survivre. Quant aux femmes que je revois après des siècles, bien que cela ne te regarde pas, rares sont celles qui m’ont brisé le cœur, sache le. J’ai donc tendance à les recevoir avec bien plus de… Joie.

La voix était calme et pourtant quelque chose grondait en lui. Quelque chose qui le poussa à plaquer ses lèvres sur celles, maquillées, de son ancienne maîtresse. Un baiser brutal, qui n’avait absolument rien de tendre ou de romantique. Un baiser plein de colère et d’un désir qui grondait, bien malgré lui, au creux de ses reins. Sa main libre alla même caresser la courbe de sa hanche, palpant la chair à travers le tissu qu’il aurait aimé lui arracher… Pourtant, il se détacha d’elle, relâchant sa gorge fine, reculant de quelques pas. Il lui était nécessaire de mettre de la distance physique entre eux. Pour ne pas réveiller ses pulsions.

La suite, Silke, dépendra des raisons de ton arrivée ici. Cet établissement est un havre de paix, loin de toute violence. Et je ne pourrais tolérer que quiconque vienne y semer le trouble. Pas même toi. Mais, si tu es là avec de bonnes intentions… Cela change tout.

Tranquillement, retrouvant sa superbe, l’immortel posa son postérieur sur le bois du bureau, observant la femme divine qui lui faisait face. Il ne pourrait lui résister longtemps, il en était presque persuadé.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silke Nilsdóttir

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Madelaine Petsch
¤ CRÉDITS : .sassenach
¤ MESSAGES : 47
¤ POINTS : 5
¤ AGE : 603 ans; dix-huit en apparence
¤ ZONE LIBRE :
BABY DOLL.

Dispo rp: 0/3
¤ GROUPE : Vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/04/2018


MessageSujet: Re: sucker for you ❱ SILSSY Lun 7 Mai - 0:41

SUCKER FOR YOU.
SILSSY
Do whatever you want me to do, when you ask me, I don't care how many times you breaking my heart.



Ils savaient déjà tous les deux que Vassily avait gagné, par son calme herculéen, de par la fébrilité qui faisait agir Silke. Elle aurait préféré qu’il soit comme par le passé, lorsqu’ils avaient trouvé une proie assez intéressante pour chacun d’eux. Elle se détestait la vampire, elle aurait voulu se jeter dans les rayons du soleil tant elle avait l’impression qu’elle allait exploser. Pourquoi arrivait-elle à être une figure de calme devant le reste de sa bande, mais à la seconde où Vassily apparaissait dans son champ de vision, elle en oubliait tout le reste? Elle voulait être forte, courageuse, lui laisser l’impression qu’elle était détachée. La vérité c’était qu’elle regrettait encore amèrement comment, leur relation s’était terminée. Elle éprouvait des sentiments pour lui, elle se demandait encore aujourd’hui comment elle avait fait pour s’en aller du jour au lendemain. Peut-être qu’elle était plus forte qu’elle ne le croyait, finalement. Ils se retrouvent dans le bureau du vampire, dans un orphelinat qu’il avait lui-même ouvert. Ils étaient loin des années 1600 où ils étaient deux vampires cruels et sanguinaires. L’homme ne le savait pas encore lui, il ne savait plus rien de la rousse. Il est toujours là, de son sang-froid continuel quand il est en désaccord avec elle. Ce qu’il fait ensuite la surprend encore plus que tout le reste. Si elle était humaine, elle aurait facilement pu avoir une crise cardiaque quand de sa force habituelle, il la plaque contre le mur. Des dizaines et des dizaines de souvenirs lui reviennent de plein fouet, son corps vibrant de sensations longtemps oubliées. Sa main qui se pose sur sa gorge, et pourtant son sourire ne faiblit pas. Il y avait eu tant de moments comme celui-ci, par le passé. Qu’il la surplombe de toute sa hauteur ne faisait que la titiller davantage.

« Ce cœur n’a pas été brisé par moi, mais bien par Natasia. »

Qu’elle arriva à lui souffler, malgré sa poigne contre sa trachée. Elle ne pense pas qu’il dit vrai, quand il parle de ses sentiments. Ils avaient eu des années de purs plaisirs, ça il n’y avait pas de doutes là-dessus, mais la vampire savait que c’était sa « sœur » qui avait occupé ses pensées. Elle ne pense pas qu’il l’ait aimé un jour, tout comme elle ne le lui avait jamais dévoila à son tour. Disons simplement que pour ce qui est de la femme, ses sentiments à son égard étaient évidents. Ses bras s’entourent automatiquement contre lui, s’ancrant sur ses reins quand il l’embrasse avec la même fougue que par le passé. Il semblerait que les deux vampires avaient perdu, jeté le calme au bout des bras. Il n’avait plus l’air du vampire qui arrivait à se contenir, quand sa langue jouait avec la sienne. Un des nombreux avantages d’être un vampire résidait en la faculté de ne pas devoir respirer, ce qui ne faisait que rallonger cette étreinte. Sa main qui glisse sur son corps, sa tête qui tourne déjà quand il décide qu’il en a eu assez. Laissant la vampire entre deux mondes, son corps étant secoué d’incompréhension. Elle aurait voulu plus. Il aurait pu la pendre sur le bureau et elle n’aurait pas dit un mot. Pourtant, il y avait cette satanée façade qui était revenue. La colère passe sur ses traits, tandis qu’elle le dévisage.

« Ce ne sont pas des bonnes intentions qui me passent par la tête, quand tu te dénies à moi, ainsi. »

Elle relève un peu la tête comme pour lui prouver son point, ses canines blanches à nouveau dévoilées par un sourire qui se veut coquin.

« Cet orphelinat, c’est quelque chose d’assez impressionnant, même venant de toi. »

Elle aimerait que ses mots aient l’air d’une insulte, mais elle ne les pensait pas vraiment. Quand elle use à nouveau de sa rapidité, c’est pour aller chercher son sac à main à l’entrée contenant ses papiers. Elle revient ensuite les déposer sur le bureau de Vassily.

« J’ai vu l’annonce sur internet. J’aimerais travailler ici aider les enfants, surtout les vampires qui ont vécu des moments difficiles comme moi. »

L’emploi n’était réellement qu’un prétexte pour se rapprocher de lui à nouveau, mais ça c’était beaucoup plus difficile à avouer que le reste.

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: sucker for you ❱ SILSSY Mer 9 Mai - 17:14

feat. @SILKE NILSDÓTTIR


▲ ▲ ▲ ▲


Vassily connaissait Silke. Du moins il l’avait connu, durant ce passé commun qu’il avait souvent dû tenter d’oublier, pour ne pas y replonger. Il pensait encore la connaître. Ainsi, il savait qu’elle ne devait pas apprécier d’être ‘rejetée’ ainsi, repoussée. Silke était une femme de caractère. Il ne fut donc pas étonnée par ce qu’elle laissa planer par ses mots. Oui, Vassily imaginait très bien tout les intentions qui pouvaient lui passer par la tête et il préférait se défaire rapidement de ces pensées. Il ne voulait pas perdre son contrôle. Pas ici. Rares étaient d’ailleurs les fois où l’homme avait eu des rapports charnels ici. Bien qu’il avait fait spécialement insonoriser son bureau, cet endroit n’était pas propice aux relations charnelles. Il se devait donc de retrouver son calme face à cette ancienne compagne qui surgissait d’un passé lointain. Silke avait eu une place particulière dans sa vie d’immortel, à cette période où leurs plaisirs n’avaient jamais été raisonnables. L’avait-il oublié ? Impossible. Si, par le passé, il s’était toujours retourné sur de belles femmes blondes, pensant y voir là sa Créatrice, il s’était parfois, par la suite, retourné sur de belles femmes ressemblant à Silke. Au départ, il avait souvent eu l’impression de la voir au détour d’une ruelle ou d’un bar. Les mois se transformant en années, il avait abandonné l’idée de retrouver la belle. Et alors que sa vie était maintenant posée, la voilà de retour. Pour quelles raisons ? Vassily était intrigué, ne comprenant pas. Il se devait donc de garder son calme et son self-control, car la simpe présence de Silke parvenait à éveiller les pulsions de l’homme. Il lui était difficile de résister à ce corps qu’il connaissait par cœur, qu’il aurait pu dessiner les yeux fermés.

Distances prises, Vassily observait Silke, impressionnée par cet orphelinat. Savait-elle qu’il en possédait plusieurs à travers le monde ? Qu’il avait ouvert des établissements partout, de la Louisiane à l’Italie, de la Suède à la Russie ? Cela le fit sourire, amusé et fier de tout ce qu’il avait accompli. Il revenait de loin le gamin abandonné, le gamin des rues.

C’est ma fierté.

Et c’était peu dire…

Silke se déplaça dans le bureau, trop rapidement pour que l’Immortel puisse suivre ses courbes délicieuses qui se déhanchaient. Quel gâchis, pensa-t-il, déçu de ne pas avoir pu se délecter du spectacle, comme un voyeur. Mais cette déception laissa bien vite place à la surprise, celle engendrée par les mots de son ancienne compagne. Vassily se retourna lentement, pour faire face et la suivre du regard, jetant un coup d’œil rapide aux papiers déposés sur son bureau. L’homme avait en effet déposé des offres d’emplois. Maintenant que les surnaturels étaient connus, se recherches pouvaient être plus ciblées qu’auparavant. Il cherchait des employés de toutes races, de toutes sortes. Mais les surnaturels étaient toujours les bienvenus pour aider ceux de leur race qui perdaient parfois les pédales. Rares étaient les jeunes Vampires qui vivaient ici, car, rares étaient les êtres assez fous pour transformer des enfants. Cela arrivait parfois. La plupart du temps, il s’agissait de jeunes gens proches de la majorité. Souvent, des jeunes ayant menti sur leur âge qui se retrouvaient entre ces murs, le crâne perturbé par leur nouvelle condition autant que par les hormones en ébullition.

Vassily, ne connaissant rien de la nouvelle vie de Silke, parvenait difficilement à l’imaginer ici, entourés d’enfants de toutes races surnaturelles, capables d’éduquer des jeunes Vampires. L’homme servit deux verres de Bourbon avant de s’installer à son bureau, se décontractant un peu. Ses doigts tournèrent les quelques pages que l’Immortelle avait déposées sur son bureau, gardant le silence. Lorsqu’il releva le regard sur Silke, Vassily semblait vouloir sonder son esprit, voir si elle était sérieuse.

Rares sont les jeunes vampires qui vivent dans mon établissement. J’en ai quatre qui seront majeurs d’ici un ou deux ans selon les cas. Je suis… Étonné par ce souhait. Voilà bien des années que nous sommes séparés et nous n'étions pas les mêmes qu’aujourd’hui. Bien que j’ignore totalement ce que tu es devenu...

Sous-entendu, est-ce qu’elle massacrait toujours autant des innocents comme ils l’avaient si souvent fait par le passé.

J’ai changé tu sais. Je ne suis plus le même homme. Fini les massacres, les tortures en tout genre. Je tue toujours, c’est vrai… Mais mes victimes sont toutes coupables de crimes. Ici, je prône le respect entre races. Vampire, loups, Sorcières et initiés vivent ensemble, au milieu de personnel parfois humain. Je ne fais pas d’eux des… Mauviettes. Ils apprennent à se battre et à Chasser, mais ils apprennent aussi à respecter les autres et à ne pas devenir des monstres. Pas comme celui que j’ai été par le passé.

Une gorgée d’alcool fut avalée, savourée, avant qu’il reprenne la parole.

Que pourrais-tu leur apporter ? Supporterais-tu de côtoyer d’autres races ? Ma plus fidèle employée est une louve par exemple… Qui es-tu devenue Silke ? Tu comprendras que je ne peux employer n’importe qui… même si tu n’as jamais été n’importe qui à mes yeux.

Il était sincère l’immortel. Silke avait eu une place très importante dans sa vie.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Silke Nilsdóttir

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Madelaine Petsch
¤ CRÉDITS : .sassenach
¤ MESSAGES : 47
¤ POINTS : 5
¤ AGE : 603 ans; dix-huit en apparence
¤ ZONE LIBRE :
BABY DOLL.

Dispo rp: 0/3
¤ GROUPE : Vampire
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 29/04/2018


MessageSujet: Re: sucker for you ❱ SILSSY Jeu 17 Mai - 21:37

SUCKER FOR YOU.
SILSSY
Do whatever you want me to do, when you ask me, I don't care how many times you breaking my heart.



Elle aurait tout donné pour qu’il continue ainsi, qu’il se laisse aller et qu’il la prenne sur le bureau. Pour commémorer leurs anciennes histoires, pour qu’elle voie s’il avait changé, sur ce point-là aussi. Silke voulait sentir sa bouche ailleurs que sur ses lèvres, elle voudrait qu’il la fasse crier jusqu’à ce que tous les surnaturels de cet orphelinat sachent combien ils étaient faits l’un pour. Néanmoins, chaque chose avait son meilleur moment. Là, il semblait que Vassily se plaisait à la titiller, pour ensuite lui poser des questions existentielles. Ce n’était pas du jeu, il la déstabilisait avant de reprendre son sérieux. Si elle n’avait pas d’autres idées derrière la tête, elle aurait repris le dessus, usant de sa force pour plaquer le plus jeune que lui au mur. Au lieu de cela, elle devait se rappeler qu’elle n’était pas venue ici seulement pour l’avoir entre ses jambes, mais elle avait bien d’autres projets. Dont celui de se trouver une nouvelle histoire et il s’avérait qu’aider les surnaturels pourraient l’intéresser. C’était une nouveauté certes, mais elle ne saurait pas ce qu’elle en penserait sans l’essayer. Elle avait envie de s’établir pour la première fois dans sa vie, après tout, elle en vivrait pas jusqu’à l’éternité. Peut-être que Londres était cet endroit pour elle et sa troupe. Quand il lui dévoila que cet endroit était sa fierté, elle sourit. Elle en avait-elle une fierté? Est-ce que d’être considérée comme la plus ancienne vampire sur ce continent pouvait l’être? Ou bien pour avoir été une cruelle et sanguinaire qu’on craignait? Elle semblait pourtant oublier ce fait qui la rendait maintenant plus inoffensive aux humains, soit de se nourrir du sang animal.

Ils doivent se concentrer sur la suite, elle veut lui prouver qu’elle n’est plus la même qu’autrefois. Elle savait qu’elle devrait prendre sur elle, ici. La simple idée de devoir côtoyer des loups-garous en permanence la rendait nerveuse, ils restaient sa seule crainte. Elle aimerait se concentrer davantage sur les vampires, même si les jeunes n’étaient pas forcément nombreux étant donné leur constitution. Il restait que peu importe l’âge d’un être de la nuit, lorsqu’il était transformé, il était comme un enfant à chaque fois. Elle considérait que l’orphelinat de Vassily était très bien, mais qu’il pouvait même davantage étendre son champ de limitations.

« Quatre, ce n’est pas beaucoup en effet… » Qu’elle commence, en fronçant les sourcils. « Ce n’est pas suffisant. » Son regard qui se fixe dans le sien, sa tête se relevant un peu pour tenter de faire valoir son point. « Tu n’es pas sans savoir à quel point les jeunes vampires sont incontrôlables… Tout comme tu sais également combien de ces vampires sont délaissés par leur Sire. Beaucoup trop, cette fois-ci. Ils deviennent des orphelins à part entière, selon moi. Si je m’occupe des vampires, je pourrais en aider davantage. Ce n’est pas parce qu’un adulte de 30 ans est plus âgé qu’un jeune de 18 ans ne se sent pas seul. Ces nouveaux vampires, ils ont tous besoin d’aide. »

Elle ne sait pas si ses mots sont corrects, si elle s’est bien fait comprendre. Elle voudrait tellement faire plus, toutes les idées qui passent dans sa tête se multiplient.

« J’ai également changé… Je ne sais pas si tu me croirais. Je viens tout juste d’arriver avec ma troupe, nous sommes quatre vampires que j’ai tous transformés. Et le dernier, Caleb… Il m’a aidée à devenir meilleure. À nous faire devenir meilleures, en fait. Je n’ai pas bu le sang d’un humain depuis maintenant… Soixante-neuf ans et trois mois. Non pas que je le compte, bien évidemment. »

Elle le taquine, tout en riant. Elle sait très bien qu’elle compte chaque jour qui la sépare de son passé, ce n’est pas rien après tout. Un peu comme le ferait un ancien alcoolique. Pour ce qui est du reste, c’est plus difficile à avaler.

« Pour ce qui est des autres races… Ça risque d’être très difficile au début. Les sorciers ça va, c’est plutôt ces… Loup-Garous. » Et elle a failli dire chien, une chance qu’elle s’est reprise! « Je ne suis pas parfaite, loin de là. Disons seulement que l’un d’eux m’a presque annihilée, des années après mon départ. Je ne suis pas encore prête à faire confiance à cette race. Voilà pourquoi je préférerais m’occuper des nôtres. Pour l’instant. »

Elle tentait de lui montrer qu’elle était prête à changer. Vraiment, ils n’étaient plus les mêmes, ces deux-là!

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: sucker for you ❱ SILSSY Dim 20 Mai - 10:01

feat. @SILKE NILSDÓTTIR


▲ ▲ ▲ ▲


Les semaines qui s’écoulaient depuis la St-Patrick semblaient amener leurs lots de surprises, de rencontres, de retrouvailles également. De même, les années passées à Londres semblaient presque plus fortes en émotions que les autres. Vassily avait sauvé la vie d’une jeune femme, faisant d’elle son Infante, l’éduquant aussi bien que possible pour faire d’elle une Vampire capable de se défendre, mais sans être un réel danger pour les autres. Quelque temps plus tôt, Vassily avait rencontré une jeune femme qui avait perturbé ses souvenirs de sa vie en Louisiane. Était-il prêt à d’autres émotions fortes ? Avait-il seulement le choix ? Non. Et il ne pouvait repousser Silke alors qu’elle semblait être revenue à lui avec calme et respect. De toutes manières, pouvait-il réellement lui en vouloir pour cette histoire entre eux, pour cette fin douloureuse de leur aventure ? Tous deux avaient été responsables à leur niveau, de l’échec de leur relation. Lui, parce qu’il n’avait pas su voir qu’elle l’aimer, parce qu’il n’avait pas su oublier sa Créatrice qu’il avait tant aimée, plus que sa propre femme, plus que ses propres filles… Et elle, car elle n’avait pas su lui laisser une chance, parce qu’elle avait pris la fuite le laissant dans l’incompréhension la plus totale et dans l’explosion de ses émotions dévastatrices. Mais de l’eau avait coulée sous les ponts et tous deux semblaient ne plus être les mêmes.

Le Russe fronça les sourcils lorsque Silke se mit à parler. Il ne comprenait pas pourquoi elle pouvait penser que quatre vampires n’étaient pas suffisant ? Souhaitait-elle monter une armée ? Aux yeux de l’immortelle, quatre était déjà bien trop pour des jeunes qui n’atteindraient jamais réellement l’âge adulte. Il comprit cependant où elle voulait en venir, mais leurs buts n’étaient visiblement pas les mêmes. Vassily n’était pas là pour aider des êtres à peine transformés. Il se moquait bien des quarantenaires qui étaient transformés depuis deux jours. Il ne voulait pas être un Sire de substitution ou un professeur pour adultes. Non. Il aidait les orphelins. Ces gamins abandonnés, laissés de côté, comme sa propre mère l’avait fait en l’abandonnant dans cet orphelinat alors qu’il fut à peine extirpé de ses cuisses sanguinolentes et tremblantes. Les adultes n’étaient pas sa cible. Vassily avait été Sire une fois, d’une merveilleuse femme, Jana. Il avait tout fait pour faire d’elle une Immortelle respectueuse et respectée. Mais la haine viscérale de Jana envers les loups-garous l’empêchait d’être réellement posée. Il n’avait pas échoué, mais il avait compris que les adultes transformés étaient difficiles à éduquer, les caractères étaient déjà bien trop présents et figés. Les enfants étaient bien différents, Vassily en avait la preuve avec Keira, sa jeune Infante depuis maintenant quelques années.

Silencieux, il écouta Silke continuer son discours, ses explications, exprimant ses souhaits et celle qu’elle était devenue. Il fut étonné d’apprendre qu’elle ne se nourrissait plus de sang humain et qu’elle s’était entourée d’une petite troupe de quelques fidèles immortels qu’elle avait transformé. Elle était donc elle aussi Sire. Il était impressionné, vraiment, non pas par sa bande formée, mais par sa capacité à avoir renoncé depuis si longtemps au sang si délicieux des humains. Lui-même ne pourrait s’en passer et n’en avait absolument pas l’envie.

Je suis heureux de voir que tu as su t’entourer et te trouver. Étonné aussi et impressionné par ta volonté et ton nouveau… Régime ! Moi-même je ne me sens pas capable de me passer de sang humain. Mais je m’en procure bien souvent autrement que par le passé.

Un sourire, presque nostalgique, étira les lèvres de l’immortel, se rappelant des orgies de sang et de sexe dont eux seuls avaient eu le secret. Silke avait été tout l’inverse de sa ‘soeur’ Nastasia. Sauvage comme Vassily, avide de violence, de sang, de torture, ils s’étaient réellement bien trouvés. Et les voilà aujourd’hui, près de quatre cent ans après leur séparation, devenus des êtres bien différents de ceux qu’ils avaient été.

Je comprends ton opinion concernant les Vampires. Mais mes établissements ne sont pas des… écoles pour Vampires fraîchement transformés et abandonnés. Mon passé d’orphelin m’a donné envie de m’occuper d’enfants, de gamins abandonnés par leurs familles comme ma prostituée de mère l’a fait avec moi. Ces gamins méritent une chance et je t’avoue être même heureux de n’avoir que quatre jeunes Vampires ici. Personne ne mérite de voir son enfance être volée de cette manière. Non pas que je dénigre notre race, j’aime plus que tout ma condition cela va de soit.

Une gorgée de Bourbon fut avalée, tranquillement. Vassily était bien plus détendu. Il savait, de toute manière, que Silke ne représentait pas un danger. Ni pour lui, ni pour ses enfants.

Tu ne seras pas obligée de côtoyer les Loups, qui sont au lit la plupart du temps à cette heure tardive, sauf en cas de pleine lune évidemment. Mais tu n’as rien à craindre d’eux. J’en ai cinq, trois garçons et deux filles, tous des pures races, entre six et dix-sept ans. D’ailleurs, la miss de dix-sept ans fricote avec l’un de mes jeunes Vampires. C’est amusant à voir. Rassurant aussi, quand on sait que nos races sont toutes en danger depuis la révélation… Ils sont avant tout des gamins Silke, des gamins dont les parents sont morts pour la plupart, ou qui ne pouvaient plus gérer leurs enfants. D’autres sont là parce que leurs premiers parents adoptifs n’ont pas su gérer ce qu’ils étaient lorsqu’ils s’en sont rendu compte. Ils ont tous un lourd passé. Et je veux les aider à bien démarrer dans la vie. Donc oui, je cherche des personnes pour les aider. J’ai des professeurs, des nourrices, des infirmières, mais j’ai besoin de… Professeurs spécialisés, dans chacune des races, pour apprendre aux Loups à être qui ils sont, aux Sorcières à apprendre la magie et aux Vampires à se nourrir sans tuer.

Car c’était là un point important aux yeux de Vassily. Si les loups ne pouvaient lutter contre leur nature de chasseurs, ils ne tuaient que des animaux dans les bois. Les Vampires ne devaient pas céder à leurs pulsions. Ils se nourrissaient cependant de sang humain pour la plupart.

Les quatre jeunes Vampires qui vivent ici boivent tous du sang humain. La jeune de dix-sept ans souhaite cherche une solution alternative et le sang animal lui semble être une bonne solution. Elle est en pleine transition dans son régime, mais elle peine encore à se passer totalement de sang humain. Ils ont tous le choix de leur régime, mais ils ont pour interdiction de tuer. Je ne veux pas faire d’eux des criminels. Ma plus jeune Infante vit également ici, elle est Vampire depuis sept ans maintenant, mais c’est moi qui m’occupe d’elle. Je pense que pour les autres, tu pourrais être une bonne professeure. J’ai confiance en toi.

Vassily se releva lentement, abandonnant son verre et les papiers qui traînaient sur son bureau dont il fit le tour, se rapprochant ainsi de Silke. Il se dirigea vers la porte, une main sur la clé.

Pour le moment, Silke, j’ai deux propositions à te faire. Ouvrir cette porte et te faire visiter les lieux… Ou la fermer et célébrer nos retrouvailles. Car je t’avoue que j’ai très envie de t’enlever ces vêtements… Mais je suis un gentleman, je te laisse le choix.

Nul doute qu’il serait frustré de la voir choisir la première option, car il se sentait déjà légèrement à l’étroit dans ses vêtements. Silke avait toujours fait énormément d’effets au Russe et, malgré les années de séparation, cet effet venait de renaître à peine l’avait-il vu.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: sucker for you ❱ SILSSY

Revenir en haut Aller en bas
sucker for you ❱ SILSSY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Sud de la Tamise :: Fondation Ivanov-
Sauter vers: