RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Deal ? ft. Hannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Deal ? ft. Hannah Sam 28 Avr - 18:32

feat. @Hannah Johnson

Il y a un temps pour tout. Pour vivre et mourir. Pour prier et aimer. Pour tuer et pardonner. Je ne suis plus cet homme d’avant, celui qui pouvait tuer comme un humain peut respirer. À tour de bras. Sans sourciller. Je tue, encore, si cela est estimé nécessaire. Certaines choses me rendent fout. Certains s’en rendent compte. D’autres ne sont plus là pour en témoigner. C’est pour cela, que la jeune Hannah est venue chez moi...


▲ ▲ ▲ ▲


Avril 2018. L’humanité avait déversé sa gerbe de sang et d’inhumanité lors de la St Patrick. Vassily avait assisté aux festivités aux côtés des gamins de l’orphelinat et de Maria, la nourrice qui vivait là toute l’année, sans réellement prendre de pause. Les gamins, les yeux ronds comme des billes, n’avaient pas conscience de ce qui venait de se passer et surtout ce qui allait se passer par la suite. Vassily, lui, savait ce que ça voulait dire. Il savait et ne s’était pas trompé. Les coups de fil avaient commencé à pleuvoir. L’Alliance savait pour cet orphelinat, ils étaient à l’origine de l’arrivée de Vassily à Londres. C’était donc totalement logique qu’ils décrochent leur téléphone pour l’appeler lui. Des gamins étaient donc arrivés, certains pour une durée courte, le temps que leurs parents récupèrent. D’autres étaient là pour des durées bien plus longues, ayant perdu leurs proches dans les évènements. Le problème n’était pas les bouches en plus à nourrir, mais plutôt l’état psychologique de ces gosses. Lui, il avait été accouché par une prostituée dont il ignorait tout, arraché d’entre ses cuisses et jeté dans les bras de nourrices trop grasses, aux seins trop gros pour sa petite bouche. Eux, ils avaient connu leurs parents que des monstres venaient de leur arracher. Pour ça, Vassily pouvait tuer. Les jours qui avaient suivi ce 18 mars avaient été mouvementés. Les chambres réaménagées, les consultations avec les psychiatres furent plus nombreuses aussi. Pour les nouveaux et pour ceux qui étaient déjà là. Parce qu’ils avaient peur les gosses, peur qu’on vienne jusqu’à eux. Là où d’autres se disaient que c’était peut-être une chance pour être adopté plus vite.

Ce soir-là, Vassily était allé faire un tour, rencontrer quelques vieilles connaissances avec qui partager un verre d’alcool, pour échanger quelques mots et souvenirs agréables d’une époque lointaine. Il lui fallait au moins ça pour parvenir à gérer ces dernières semaines. Quelques parties de billard, quelques verres d’alcool et de sang. Rien de mieux pour passer une soirée agréable. Il avait finalement abandonné ses connaissances pour retourner à l’orphelinat, à pieds. Lorsqu’il arriva sur sa propriété, il prit en flagrant délit la jeune Tia, petit Sorcière somnambule, qui jouait sur l’aire de jeu près de la bâtisse.

Tia, donne-moi une bonne raison pour ne pas te punir de sortie ?!

La gamine s’était effrayée, faisant accélérer son rythme cardiaque. Elle savait que Vassily finirait par lui tomber dessus. C’était presque une habitude entre eux. Mais Vassily savait aussi que la gamine ne sortirait jamais de la propriété. Une sorte de contrat de confiance s’était donc établie entre eux.

- Et si j’vous dis m’sieur Vassily que j’ai vu un truc important ? Vous allez m’punir .
Tout dépend de ce que tu as vu Tiaa. Mais cela pourra réduire la punition en effet.
- J’ai vu quelqu’un rôder m’sieur Vassily et j’crois bien que la personne est rentrée dans l’orphelinat. Quand j’ai voulu aller voir, y avait plus personne. Alors j’me dis que ça doit être un fantôme. Vous savez, comme ceux que j’vois parfois.

Tia était une jeune Sorcière nécromancienne dont les parents étaient tragiquement décédés dans un accident de voiture. Seule survivante, elle avait débarqué ici quelques années plus tôt.

Tu vas rentrer te coucher maintenant Tia. Demande à Maria de te faire ta tisane. Nous reparlerons de tout ça demain.

C’est ensemble qu’ils retournèrent au sein de l’orphelinat. Vassily confia la gamine à Maria, qui s’excusa, comme à chaque fois, faisant de gros yeux ronds à la petite fugueuse. L’homme déboutonna ses deux premiers boutons de sa chambre en grimpant s’enfonçant dans les couloirs qui le menaient à son bureau personnel, au dernier étage de la vieille bâtisse. Les boutons de manchette furent retirés, glissés dans sa poche. Lorsqu’il posa la main sur la poignée de porte, il entendit des battements de cœur dans son bureau. Et cela n’avait rien de normal. Personne ne venait ici, la porte étant toujours fermée à clé. Et la clé tourna dans la serrure. Comme toujours, la lampe posée sur le bureau était la seule chose qui éclairait la pièce. Vassily fit comme si de rien était. Alors qu’il savait qu’un intrus s’était introduit ici.

Tranquillement, ses pas le menèrent vers le bar privé dans lequel il rangeait ses meilleures bouteilles. Deux verres furent sortis et le whisky y fut versé.

Qui que vous soyez, inutile de vous cacher, je sais que vous êtes là. Qui plus est, vous n’êtes pas bien douée demoiselle, une gamine de sept ans vous a repéré.

Car il s’agissait bien d’une femme, son odeur la trahissait. Lentement, il s’installa derrière son bureau, s’enfonçant dans son fauteuil. Son verre posé devant lui, le second de l’autre côté du meuble. Et il patientait, que l’inconnue se dévoile.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Sam 28 Avr - 21:18






Deal ?


Vassily & Hannah


« PUTAIN, J'L'AI EU »

L'homme derrière le comptoir affiche, tel un trophée, sa tapette à mouche devant les regards blasés des deux types assis à la même table que Hannah. L'un deux laisse même passer un soupir qui sonne comme une envie de meurtre.

« Non mais, j'te jure, cette fois je l'ai vraiment eu. »
« ça fait trois fois que tu nous sors le même discours alors, maintenant, FERME-LA. »

Pour la défense de celui qui est derrière le comptoir de ce bar, ça fait aussi trois fois que Hannah s'amuse à relever cette fichue mouche – qui boit ressembler à une mini-crêpe noire à force de se faire aplatir – juste pour s'amuser un peu. Faut dire que l'endroit est le cliché même de la série Sons of Anarchy : un bar pas très propre, des types avec des vestes identiques et un tas de motos devant l'entrée. Alors oui, ça lui fait plaisir de faire fondre une durite à un gros barbu, plein de tatouages, avec une simple mouche. Un des hommes, celui qui semble être le chef, reporte son attention sur celle qui considère comme une gamine.

« Donc je disais : Faudrait laisser penser qu'il a pété un câble en pleine nuit. »
« Et, juste le tuer, c'est pas plus simple ? »

Hannah est une exécutante qui a été élevée dans la stricte utilisation de la magie durant toute son enfance. Pas d'école, pas de livres autres que des grimoires à lire. Alors franchement, elle est pragmatique. L'imagination, ça ne fait pas partie de sa vie. C'est beaucoup plus simple pour elle de demander à un vampire de se foutre en l'air – sans avoir besoin de s'enfoncer un goulot de bouteille dans la gorge – que de chercher des idées pour foutre le bordel.

Les deux hommes la dévisagèrent avant de s'interroger mutuellement du regard. Ils ont l'air de se demander si elle est sérieuse ou si elle a un humour à froid. Sauf que le regard qu'elle appuie en leur direction dissipe tout malentendu : elle est sérieuse.

« Non c'est trop simple. Je veux qu'il paye et je veux qu'il comprenne qu'il est en train de le faire. Je veux détruire sa vie, que tout le monde le pointe du doigt et, avec un peu de chance, on l'enverra dans ce truc là, euh..., le. » Il agite une main. « Le machin-là... »
« Le purgatoire ? » Son pote vient à son aide.
« Ouais, voilà, le purgatoire. »

Hannah hoche la tête et tend la main vers l'enveloppe qui a été déposé sur la table un peu plus tôt. Son geste est interrompu par le gars.

« C'est bon, je m'en occupe ce soir. »
« T'as pas intérêt à nous la faire à l'envers gamine. »

Elle retire sa main, en récupérant l'enveloppe et affiche un de ses plus beaux sourires.

« Pourtant, ça à l'air d'être votre truc... Vous en prendre une à l'envers. »
« Qu'est-ce que tu veux dire. »

Le gars se lève de toute sa hauteur, il doit avoisiner les deux mètres. Et, franchement, quand on fait 1m63 on a vite l'impression d'être en face de l’Himalaya. Sauf qu'elle ne se démonte, elle soutient son regard et finit par hausser les épaules.

« J'en dis que les gens qui mettent autant de passion à venger quelqu'un, ce sont souvent des amants. »

Le biker a envie de lui faire ravaler ses paroles mais, avant d'agir, il voit le regard outré de son bras droit. Finalement, il préfère se lancer dans des explications pour sauver son honneur et sa place plutôt que de défoncer la tête d'une gamine qui est en train de se barrer.


******

Le soir est venu et Hannah s'est rendue à l'adresse qu'on lui avait indiquée sur un bout de serviette – pas hygiénique, hein, ça serait dégeu ! Elle reste un instant devant la porte. Bordel ! Il fallait que ce soit un orphelinat. La poisse ! La prochaine fois elle se renseignera un peu mieux sur le boulot d'une personne avant d'accepter. Faire fondre une durite à un vampire sur un lieu de travail, où il n'y a que des adultes, ce n'est pas bien grave. Ils mourront où s'en remettront. Des enfants c'est un peu différent quand même, non ? Hannah s'interroge un instant avant de, finalement, hausser les épaules : non, ce n'est pas différent.

Elle s'incruste dans les lieux, suis des indications pour trouver le bureau du directeur. Elle se la joue discrète et tout se passe bien jusqu'à ce qu'une gamine se pointe devant elle, comme une fleur. Mais ça ne dort pas encore à cette heure-ci les mioches ? Elle ne sait pas qui est le directeur de cet endroit mais franchement, il devrait revoir ses méthodes d'éducation.

« Est-ce que t'es morte ? »

Hannah hausse un sourcil en se disant que si Carrie – au bal du diable – devait exister, ça serait probablement cette gamine.

« Parce que je vois les morts. »

Oh... Oooh... Hannah prend un air livide et tend les mains en avant en mode zombie. Non mais c'est con, elle voit des esprits tous les jours et, pour les imiter, elle joue des clichés télévisuels. Ridicule, en plus d'être très con. Puis il y a la gamine qui sort un sourire tout mignon.

« N'empêche que vous êtes très belle pour une morte. »

Connasse ! Est-ce qu'elle est au courant la minimoy que ça fait 10 minutes que Hannah essaye de se convaincre qu'un orphelinat ce n'est pas grave, que les enfants c'est comme les adultes. Non, elle ne doit pas s'en rendre compte, sinon elle aurait pas balancé une phrase toute mignonne a laquelle aucune personne sur terre ne peut résister. C'est malin, Hannah se remet à douter alors que la môme se casse.

La nécromancienne – l'adulte – repart vers le bureau en essayant d'effacer ce qui vient de se passer. Elle est payée pour quelque chose, elle doit le faire. C'est tout ! Elle se retrouve bien vite dans le bureau en se persuadant elle-même de ce qu'elle devait faire. C'était mieux pour ses affaires et pour sa vie. Les bikers sont un peu cons mais ils ont la vengeance facile et pas très appréciables. En plus, ces abrutis sont vivants alors ça complique son mode de défense.

Il y a ce bruit à la porte et, elle sait très bien qu'elle doit rester au beau milieu de la pièce. Agir vite pour ne pas avoir le temps d'avoir des problèmes. Les vampires c'est cool à manipuler mais ils sont rapides quand même. Sauf qu'elle doute à cause de ses premières interrogations et de cette gamine. Elle doute tellement que le seul truc débile qu'elle trouve à faire c'est de se faufiler dans une armoire. Il y a son cerveau qui la traite d'abrutie, qui lui rappelle que c'est un vampire et qu'il va bien se rendre compte que quelqu'un est présent dans son bureau. Ils ne sont pas que rapides, ils ont aussi une ouïe et un odorat très développés.

Elle essaye de faire taire cette petite voix dans sa tête et, très vite, se retrouve un dire un « Merde » muet quand on l'interpelle. Elle ferme les yeux alors que ses lèvres miment un « fais chier ! » et inspire avant d'ouvrir la porte et de porter son regard vers le vampire.

« J'me cachais pas pfff. » et elle prend la tête qui semble dire : quelle drôle d'idée ! « J'vérifiais le rangement intérieur. » Elle secoue la tête. « C'tout. »

La vraie question c'est : est-ce qu'elle espère réellement être crédible ou elle sait que c'est foutue d'avance ? En tout cas, elle ne se démonte pas en sortant du placard.

« Et, j'vais rectifier. Une gamine croit avoir repéré un fantôme. Avec un peu d'chance on aurait pu croire qu'elle a fait un mauvais rêve. Puis sérieux, t'es pas censé leur apprendre à s'coucher tôt et à ne pas balancer les gens ? »

Le tutoiement, la grande spécialité de Hannah. Par manque de connaissances dans les codes sociaux, elle a cette fâcheuse habitude à ne pas s’embarrasser des protocoles que tout le monde apprend très tôt. Son regard observe la vampire, histoire de voir à qui elle avait à faire. Sa conclusion : ils sont relous ces vampires ! A quand des vampires adolescents, boutonneux, avec la peau et les cheveux gras ?


par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Dim 29 Avr - 12:40

feat. @Hannah Johnson

“Chez la plupart des hommes, le calme est léthargie, l'émotion fureur. - Epicure” Il y a un temps pour tout. Pour la vie et la mort. Pour l’amitié et les querelles. Pour l’amour et la guerre. Il y a un temps pour voir un verre avec son ami, un autre avec son ennemi. Le calme est une vertu dont je dispose depuis quelques années maintenant. Cette jeune enfant le découvre. Mais attention à ne pas réveiller ma fureur.


▲ ▲ ▲ ▲

Le liquide ambré glissa sur la langue de l’Immortel. Si l’alcool n’avait plus sa saveur d’antan, le Russe savourait malgré tout son goût délicat qui, jamais ne rivaliserait avec le Sang. C’était évident. La gorgée, donc, glissa dans la gorge de Vassily lorsque la porte de l’armoire s’ouvrit, lentement, leur épargnant un grincement sinistre digne d’un mauvais film d’horreur que certains des pensionnaires adoraient regarder. Une demoiselle, pas bien grande, loin des allures de grande femme, s’échappa de l’ouverture. Ronchonnant qui plus est. Vassily, avec son calme légendaire, observa ce bout de fin qui venait de pénétrer chez lui, de violer son intimité. D’autres l’auraient certainement attrapé par la gorge sans lui laisser une once de chance. Pas lui. Le Vassily d’avant l’aurait certainement fait et il n’était pas difficile d’imaginer la gorge serrée par les doigts du Vampire, les ongles enfoncés dans la chair pour blesser autant que couper le souffler ; les yeux exorbités, cherchant la pitié ; la bave dégoulinant des lippes bleutées et, au final, la gorge rougie par la chair arrachée et crachée à terre. Cette pensée fit frémir l’immortel confortablement installé dans son siège de bureau. Il n’aurait pas dit non, à un peu de violence. Mais la pensée s’envola en même temps que le verre fut posé sur le bureau.

L’intruse reprit la parole, n’ayant visiblement pas appris les bonnes manières. Vassily plissa lentement les yeux avant de décrocher un sourire presque amusé. Cette gamine, qui méritait qu’il appelle la police, osait lui faire la morale au sujet de Tia, alors qu’elle venait d’enfreindre plusieurs lois ? Elle ne manquait pas de culot et, il fallait l’avouer, l’ancien aimait ça. Il aimait ses personnes trop courage qu’elles en devenaient parfois risibles.

Pour votre gouverne, cette gamine est somnambule et insomniaque à ses heures perdues. Elle aime bien se promener dans le Manoir. Elle sait que je la trouverai, que je lui ferai la morale et que tout ira bien. C’est ce que l’on appelle une question de confiance.

D’un geste de la main, il invite la demoiselle à prendre place sur l’un des fauteuils en cuir à l’opposé du bureau en chêne. Puis, il l’invita à boire, si elle le désirait.

J’aime prendre soin de mes invités, même si je ne les ai pas clairement autorisés à entrer chez moi. Mais j’imagine que cela ne vous dérange pas de pénétrer dans une propriété privée ou vivent des dizaines d’enfants surnaturels ?

Un sourcil s’arqua alors qu’une nouvelle gorgée d’alcool fut avalée. Était-il méfiant ? Fou serait celui qui ne l’était pas. Il était, en général, difficile de savoir à qui il s’adressait. Il avait donc appris, avec les années, à rester sur ses gardes lorsqu’il s’adressait à un inconnu. D’autant plus que Vassily se posait bon nombre de questions au sujet de cette jeune demoiselle qui avait osé pénétrer chez lui. Ce n’était de lui dont il se souciait. Si les années passées n’avaient pas réussi à le tuer, ce n’était pas cette intrusion qui pourrait le faire. Mais c’était bien pour ses enfants, comme il aimait les appeler, qu’il s’en faisait. L’idée même que les agents de sécurités n’aient pas fait correctement leur travail lui donnait des envies de meurtres. Ils finiront renvoyés, si tant est qu’ils pouvaient encore respirer après leur future entrevue avec le maître des lieux.

Jouons à un jeu voulez-vous ? Je vais essayer de deviner ce que vous faites ici !

Un jeu, voilà qui l’amusait. Lentement, Vassily se redressa, posant ses coudes sur le bureau. Ses mains se nouèrent sous son menton alors qu’il observait la gamine, un œil plissé. Elle n’était pas vilaine, mais, malgré son odeur féminine, elle portait sur elle un fond d’odeur d’alcool et de tabac froid.

Vous n’êtes pas une voleuse. Et si vous en êtes une, vous devriez vous reconvertir, vous êtes nulles… Vous n’êtes pas une orpheline, ou peut-être si, mais plus en âge de vivre ici, vous avez largement dépassé la majorité, les courbes de vos hanches peuvent en témoigner.

Les yeux toujours plissés, Vassily réfléchissait sans la quitter des yeux, son index venant tapoter ses lèvres durant cette intense réflexion.

Vous n’êtes pas non plus l’une de mes maîtresses, car je me souviens de chacune d’entre elle et, votre visage est suffisamment charmant pour ne pas être oublié. Je donne donc ma langue au chat. Surprenez moi demoiselle, dites moi ce que vous faites ici !

Vassily avait souvent un air guindé qui pouvait agacer. C’était un air qu’il se donnait, que sa Créatrice lui avait inculqué à lui, le gamin des rues qui aurait pu bouffer la nourriture des cochons tant il avait connu la faim. Souriant, il se laissa à nouveau tomber dans son fauteuil, attendant avec une impatience non dissimulée, la vérité concernant la présence de cette jeune inconnue.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Dim 29 Avr - 13:48






Deal ?


Vassily & Hannah


Fort heureusement pour Hannah, c'est une nécromancienne et non pas une sorcière du mental capable de lire dans les pensées. Pour sûr, elle n'aurait pas apprécié l'image de sa gorge maltraitée de cette manière, c'est qu'elle y tient à sa gorge. C'est bien utile comme petite chose : pour respirer, et pour débiter un tas de choses. A défaut de cette capacité, elle compose avec les éléments dont elle dispose comme ce sourire qu'il affiche. Vas-y, il est pas un peu chelou lui ? Ce n'est pas le genre de situation qui est supposé faire sourire une personne... Elle se retient de lui demander combien de bouteilles de whisky il s'est enfilé avant ce verre qu'il vient de poser sur son bureau.

C'est à son tour de hausser un sourcil quand il parle de confiance. Mouais, selon elle, la confiance est une notion surfaite qui sert surtout à mettre les gens dans la merde ou à les faire souffrir. La confiance, c'est comme tendre soi-même sa gorge pour qu'on l'écrase, tout en remerciant la personne de le faire. La confiance c'est bien un truc typiquement humain parce que, clairement, ils ont un côté maso ces gens-là. Elle hausse les épaules en guise de réponse, puis elle s'installe tranquillement sur l'un des fauteuils qu'il lui désigne. Aussi rapidement, elle s'interroge sur ce qu'elle est en train de faire. Hannah se dit qu'elle ne devrait pas s'installer, qu'elle devrait faire ce pour quoi elle a été payée et se barrer d'ici. Parler, ça n'apporte jamais rien de bon. Connaître une personne qu'on doit manipuler, ce n'est pas professionnel.

Son regard se pose sur le verre avant de secouer brièvement la tête. C'est un vampire, il est rapide de par sa nature. Boire c'est perdre encore une seconde ou deux sur son temps de réaction et, dans cette situation, ce n'est pas une bonne chose. C'est à elle, cependant, d'afficher un demi-sourire quand il parle de personnes qui ne sont pas autorisées à entrer dans son établissement.

« Faut dire qu'ils sont supposés dormir, du coup ça ne faisait pas partie de mes inquiétudes. »

Avait-elle seulement eu des inquiétudes en venant ici ? Non, elle ne s’embarrassait pas de ce genre de sentiments, elle ne s'encombrait même pas de questions de morale. Pourtant c'est bien ce qui est en train de se passer pour qu'elle s'installe tranquillement en taillant le bout de gras avec ce vampire. Faut dire qu'il a quelque chose d’intrigant. Elle aurait bien dit qu'il avait quelque chose d'hypnotique mais elle savait que ce n'était pas naturel, que c'était dû à son statut vampirique. Mais il parle de jeu, il veut deviner qui elle est et... Et oui, il faut bien avouer que ça la tente bien, comme un besoin de savoir si elle est facilement déchiffrable.  

Elle s'enfonce dans son siège, alors qu'il s'appuie sur le bureau. Elle affiche un sourire en le regardant droit dans les yeux, comme un défi lancé : vas-y bonhomme, devine qui je suis. Hannah le sait, elle est jeune... Trop jeune pour qu'on s'inquiète vraiment de son statut de sorcière – si on le devine. La magie demande de la pratique pour être très bien maîtrisé et, à son âge, on estime trop souvent qu'elle en est qu'à ses débuts. Sa mère avait été parfaite pour cela, ne pas l'avoir envoyé à l'école pour qu'elle passe tout son temps à s’entraîner était un avantage qu'elle était loin de renier.

C'est con mais elle baisse les yeux sur son corps, sur ses hanches. Ça l'intrigue. On la voit toujours comme une gamine, pas comme une personne avec des formes. Hannah, de toute évidence, n'a rien de la femme fatale qui s'assume, elle ne s'est jamais demandée si elle était « bien » ou non. Tout ça revient à se demander ce que les gens – les hommes – recherchent chez une femme, ça s'apparente trop à une sorte de psychologie et codes sociaux. Tout ce qu'elle ne connaissait absolument pas. Et il n'est pas que question de ses hanches mais également de son visage. Il y a, involontairement, cette moue d'incompréhension qui s'affiche sur son visage. Sérieusement ? C'est con mais elle sent un peu ses joues chauffées et, du coup, elle déteste cette sensation qui lui échappe. Hannah se dit que la méthode de ce type n'est pas d'être sincère mais de mettre mal à l'aise. Oui, voilà, ça doit être ça. Du coup, sans y réfléchir, elle attrape le verre devant elle pour en boire une bonne gorgée.

Ça chauffe dans sa gorge à cause du manque d’habitude avec la boisson. Cette fille serait la honte d'une certaine famille irlandaise si on venait à apprendre qu'elle ne tient pas ce liquide ambré. Elle a un œil qui tique légèrement au passage du whisky, avant de reposer le verre. Beurk.

« Et ça fonctionne bien en général, ce truc » Il y a son doigt qui fait des petits tours dans le vide pour désigner un ensemble invisible. « Balancer des trucs sur le physique des gens. » Sa bouche s'ouvre dans un « Aaaah » muet avant de répondre. « Je suppose que oui, étant donné que tu sembles avoir beaucouuuuup de maîtresses. »

Les mecs, tous les mêmes. Vampire, humain, garou, initié. A croire qu'ils ont besoin d'exister qu'avec un harem de femmes autour d'eux. Et après on se demande pourquoi elle ne s'intéresse pas aux gens, pff !

« N'empêche que t'es nul pour deviner ce que font les gens... A part enlever des hypothèses, ça ne donne pas grand chose. » Comment ça, elle fait sa gamine vexée ? Mais non, pas du tout, voyons ! « Franchement, si j'ai rien à foutre ici. Puis faudrait être con pour vouloir voler un truc dans un orphelinat. A part les gamins, il ne doit pas y avoir grand-chose de valeur. »

c'est bien connu, les orphelinats ne croulaient pas sous l'argent. Remarque que, tenu par un vampire c'était peut-être un peu différent. N'empêche qu'elle est sérieuse sur le fait qu'il n'y ai que les enfants qui peuvent avoir de la valeur. Combien de gens aimerait avoir un petit surnaturel pour le former à son image et en faire un parfait soldat ensuite ?

« Tout ça pour dire que, si je suis là, c'est qu'on m'a envoyée. » Elle plisse légèrement les yeux. « Faut croire que tu as fait du tort à des personnes récemment et que... Oh mais attends, est-ce que tu sais au moins à qui tu t'en aies pris ces derniers temps ou, là encore, la liste est particulièrement longue ? »

Bah quoi, c'est peut-être comme sa liste de maîtresses, après tout. Et, non, elle n'a pas du tout bloquée sur cet aspect de la sa vie, elle vaut mieux que ça, pff !


par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Lun 30 Avr - 8:55

feat. @Hannah Johnson

“L’amour du jeu est tellement universel et sa pratique tellement agréable que cela doit être un péché. - Edward F. Murphy ” Et ce péché est grand chez moi. J’aime le jeu, quel qu’il soit. J’aime gagner aussi, c’est évident. La séduction est un jeu. Semer le trouble en est un aussi. J’aime jouer en toutes circonstances et, ce qui me plaît par-dessus tout, c’est de tomber sur une créature aussi joueuse que moi.


▲ ▲ ▲ ▲


Elle l’ignorait certaine l’intruse, mais Vassily savourait ce petit jeu qu’ils venaient d’entreprendre. Il appréciait de la voir presque avachie dans le fauteuil en l’observant. Mais il apprécia aussi de lire le trouble qu’il semait en elle. Se rendait-elle compte qu’il voyait tout ? Peut-être pas. Les vivants, peu importe leur race, était si facile à déchiffrer même s’ils essayaient de cacher pensées et émotions. Le corps de la demoiselle la trahissait. Ses regards d’abords, ceux portés à son propre corps, puis au Vampire ; ses yeux plissés ensuite tout autant que ses joues qui commencèrent à s’empourprer ; et son cœur qui, sans qu’elle ne s’en rende compte, venait de changer de rythme, légèrement. Elle n’avait rien besoin de dire qu’il pouvait savoir, sentir le trouble que ses mots avaient provoqué chez elle. Et il aimait ça l’immortel, sentir ce léger pouvoir, si facile à avoir. Il ne mentait pourtant pas. Cette demoiselle avait des courbes agréables. Comment pouvait-elle seulement en douter ? Il observe donc et joue, s’amuserait presque. Mais cela ne l’empêche pas de se poser des questions sur cette intruse au sein de son orphelinat. S’il cache bien son mécontentement, il n’en est pas moins agacé de la voir ici, cette gamine dont il ignore tout ! Et si quelque chose était arrivé à l’un de ses gosses, nul doute que son calme se serait transformé en fureur. La demoiselle n’aurait pas eu le temps de réagir que sa tête se serait certainement mise à rouler sur le sol, les yeux grands ouverts par la surprise. Mais ils n’en étaient pas là et le maître des lieux n’aimait, de toute façon, pas tuer dans cet endroit plein d’âmes innocentes.

Elle est perturbée la jeune femme et cela amuse son aîné. Elle finit par attraper le verre d’alcool qu’elle avait refusé jusque-là. L’alcool glisse sur ses lèvres et vient brûler son gosier, lui arrachant presque une grimace. Il est fort le whisky. Et il est bon. Parce que Vassily aime les bonnes choses… Il sourit légèrement, enfoncé dans son fauteuil, le regard toujours rivé sur ce visage qui semble peiner à quitter l’enfance et à rejoindre le monde des adultes ; perdu dans une phase qu’elle-même ne doit pas maîtriser. Femme ou enfant ? Peu importe, là n’est pas le sujet et Vassily se laisse bien souvent déconcentrer par des pensées de passages, qu’il finit par chasser. Les lippes se mouvent lentement et la voix s’élève, agacée. Un rire à peine audible s’échappe des lèvres du Vampire, amusé par les propos de la jeune femme. Il lui a, en effet, fait un effet particulier et ça l’amuse ça. À vrai dire, il sait parler aux femmes. Il a appris à le voir, aux côtés de sa Créatrice. La séduction est un jeu qu’il maîtrise presque aussi bien que le piano. Vassily est doué, c’est naturel chez lui et certainement vantard de le dire. Mais c’est ainsi. Alors oui, il pourrait lui dire que ça fonctionne bien ce truc, comme elle le dit. Bien qu’à cet instant, ce ne fut pas un jeu ou du moins pas un mensonge. Ses courbes semblent effectivement délicieuses et son minois attrayant.

Elle parle beaucoup finalement et Vassily écoute. Les choses finissent même par devenir intéressantes quand, enfin, elle lâche des renseignements sur le pourquoi de sa présence en ces lieux. Elle fut donc envoyé ici par un quelconque commanditaire. Yeux légèrement plissés, l’immortel se fit plus attentif, en pleine réflexion. Qui aurait-il pu froisser ou tuer ? Un soupire s’échappe alors qu’il se relève, lentement, la veste de son costume hors de prix fut posée, presque nonchalamment, sur une chaise perdue là. Ses pas le menèrent au bar où la bouteille en cristal, abritant le whisky, fut attrapée et apportée au bureau. Il allait lui falloir un autre verre. Tout en servant, il reprit la parole.

La séduction est un jeu en effet, mais je ne cherchais pas à vous séduire. Je constatais, simplement, ce que vous-même ne semblez pas voir. Vos courbes et votre beauté me semblent pourtant évidentes, du moins pour qui veux bien regarder. Quant au nombre de mes maîtresses… Je crois qu’il est inutile de vous donner un chiffre, mais lorsque l’on a dépassé les 500 ans de vies, on en a au compteur en effet.

Il souriait, amusé.

Les verres à nouveau plein, Vassily retrouva son fauteuil et s’y siégea. Le verre attrapé par sa main presque gracile, il s’enfonça à nouveau dans son siège pour réfléchir, sourcils froncés. La question était de savoir quel idiot aurait envoyé une gamine pour le tuer ? Elle n’était, de ce fait, pas une gamine comme les autres. Ni Vampire, ni Louve. Si ces hommes avaient suffisamment confiance en elle, la demoiselle devait donc être…

Une Sorcière... Il pensait presque à haute voix, le regard rivé sur ce visage dont il détaillait le moindre trait, la moindre particularité. Ils sont donc si peu courageux qu’ils envoient quelqu’un d’autre pour faire le travail. Eh bien, il faudra les féliciter pour cet acte de bravoure évident !

Une gorgée d’alcool fut avalée, mais non savourée. On en voulait à sa personne, peut-être même à son orphelinat. Il n’était pas l’heure de savourer ce whisky âgé et coûteux, mais juste de se satisfaire de l’alcool venant brûler son gosier.

Je ne tue pas sans raison. Évidemment, n’importe quel Vampire pourrait dire ça, mais c’est vrai. La dernière de mes victimes, mhmhm… Laissez moi réfléchir. Les yeux plissés, il se mit à réfléchir un peu plus avant d’avoir l’illumination attendue. Cet homme, un biker, je crois. Je l’ai surpris à vouloir violer une femme innocente dans une ruelle. Bien qu’elle soit en réalité une prostituée. Je n’ai rien contre là, ma génitrice en était une lorsqu’elle m’a accouché. Bref. J’ai en effet tué cet homme. Je ne supporte pas la violence gratuite et, se sont ces hommes que je tue, ces femmes aussi car toutes ne sont pas des enfants de cœur. N’est-ce pas ?

Le verre d’alcool fut reposé sur le bureau, évitant le contact direct avec le bois précieux. Vassily s’avança dans son siège, le regard toujours rivé sur cette gamine venue là pour, certainement, le tuer.

Ils vous paient bien pour ça ? Mhm ? Pour tuer un homme qui s’occupe d’orphelins dont personne ne veut, des gamins abandonnés à leur triste sort, incapables de gérer leur nature surnaturelle ? Ils vous paient bien pour tuer un homme qui a défendu une pauvre femme innocente ? Il marqua une pause, rapide, ne lui laissant pas le temps de répondre. Je l’espère pour vous mademoiselle. Et j’espère que vous n’avez aucune conscience. Car lorsque je serai mort, les gamines comme Tia n’auront nul part où aller et pleureront le seul homme qui a bien voulu leur laisser une chance.

C’était entre elle et sa conscience. Vassily n’avait pas peur de la mort, il la savait inévitable. Il avait sa conscience pour lui, ne regrettait jamais rien. Mais elle ? Pouvait-elle en dire autant ?


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Lun 30 Avr - 11:01






Deal ?


Vassily & Hannah


Comment pouvait-elle douter de ses courbes ? Ce n'est pas difficile. Hannah est une jeune qui évolue dans un monde, entourée de vampires âgés et de morts sans âge. Un monde où on lui demande souvent de faire des choses dont elle ne devrait pas se soucier à son âge. Là où elle devrait faire la tournée des bars, s'amuser avec des amis et prendre conscience du potentiel de son corps, Hannah traînait dans des cimetières pour réveiller des morts ou... Plus récemment, dans un orphelinat où elle est supposée faire faire n'importe quoi à un vampire. Hannah n'est pas perdue entre la femme et l'enfant, elle ne s'est simplement jamais posé la question de ce qu'elle est réellement hormis une nécromancienne.

Elle le laisse se lever, sans même broncher ou le suivre du regard. Certains diront que c'est de l'inconscience et qu'il faut toujours avoir un œil sur un vampire, surtout quand on vient dans une mauvaise optique. Mais, il l'a dit, il voulait jouer à un jeu et savoir qui elle était. Elle n'allait pas, soudainement, mourir sous les mains de ce directeur alors qu'il n'a même pas la réponse à sa question. Alors non, elle ne s'inquiète pas. Cependant elle laisse ses yeux rouler dans leurs orbites quand il vient à parler de son nombre de maîtresse. Au passage, encore heureux qu'il ne cherche pas à la séduire, il se casserait les crocs sur une fille comme Hannah qui, de toute évidence, était bien loin de ce genre d’interactions sociales. Cela dit, elle affiche un léger sourire quand il donne un âge approximatif, c'est toujours bien de connaître l'âge d'un vampire que l'on doit contrôler.

« Mouais, ben tu devrais arrêter de regarder ce que, apparemment, j'ne vois pas. » Blablabla. « Parce que ce n'est clairement pas l'sujet. »

Elle le regarde s'installer à nouveau alors que son verre est rempli une fois de plus. Alors quoi ? C'est ça, sa super méthode ? Filer à boire et encore à boire à des personnes pour embrouiller leurs esprits ? Super pas classe du tout. Elle a cette sorte de soupir désapprobateur alors que, sans prévenir, le mot sorcière tombe. Le regard de la jeune femme se relève vers le vampire, un demi-sourire sur les lèvres. C'est drôle, dans un monde où on vient de relever l'existence des EFL et de les désigner comme les ennemis des vampires, on arrive encore à penser à des sorcières en premier lieu. Cela dit, elle ne peut pas le contredire. Peut-être fait-elle, encore une fois, bien trop jeune pour passer pour une chasseuse de vampires.

« J'dirais pas qu'c'est un manque de courage. J'parlerais plus d'un sursaut d'instinct de survie parce qu'ils doivent bien savoir qu'ils n'peuvent rien contre un vampire. Mais j'leur passerais le message. »

Ou pas. Elle n'a pas envie de féliciter, même ironiquement, des types qui devaient bien savoir que cet endroit était un orphelinat. Mais là n'est pas la question pour l'instante. C'est le reste du discours qu'elle trouve amusant, ce qui peut se voir sur son visage. Est-ce qu'il est réellement en train de trouver des justifications à ses meurtres ? Elle affiche une mine pour faire semblant – et ça se voit bien – d'être attendrie par ce discours qui stipule qu'il ne tue que des gens mauvais. Puis, n'arrivant pas à tenir cette tête, elle finit par rire légèrement.

« Au moins, on est bien d'accord sur un point : la violence gratuite, ça n'sert à rien. »

Autant se faire payer pour ça. Tout le monde a des ennemis donc, il y a forcément une personne prête à payer pour voir quelqu'un mourir ou souffrir. La loi de l'offre et de la demande. Non mais sérieusement ce n'est pas avec ce genre de discours qu'il va l'atteindre, la morale de Hannah est bien assez douteuse comme cela. Encore, si on lui avait appris à apprécier les gens, à se mélanger à eux, peut-être qu'elle aurait une vision différente mais ce n'est pas le cas. Elle le laisse poursuivre dans ses bons sentiments, en parlant d'enfants qui se retrouveraient seuls s'il venait à disparaître. Est-ce que la mine attristée de Hannah est crédible ? Non, probablement pas. C'est le genre de discours qui a plus tendance à la faire sourire qu'autre chose mais, quand même, elle attend sagement qu'il finisse sa tirade.

« J'espère que t'as une boite de mouchoirs, c'est tellement bwooooooo tout c'que tu viens de dire. » Ou pas ! D'ailleurs elle reprend un air plus sérieux. « Non mais, sérieusement, y a quelqu'un d'autre qui prendra la place de toute façon. Ces gamins, ils trouveront une autre personne sur qui se reposer. » Puis de toute façon, ils n'y étaient pas habitués à ça ? Perdre des gens et en retrouver d'autres ! « Puis faut noter qu'il n'est pas question de te tuer en fait. » Elle hausse les épaules. « Ils avaient envie de quelque chose d'autre... » Elle se penche légèrement en avant comme pour annoncer une confidence. « Si tu veux mon avis, j'crois qu'ils aiment faire dans le drama et qu'ils ont envie de voir un journal avec un tire du genre 'Un directeur d'orphelinat fond une durite et met l'feu à son établissement', enfin un truc dans l'genre. »

Elle se renfonce dans son fauteuil, passant sur le fait qu'elle soupçonne le biker d'avoir été un peu trop proche du récent mort pour réagir de cette manière. Son coude vient se poser sur l'accoudoir alors qu'elle continue de regarder l'homme.

« Mais, pour répondre à ta question : oui, ils payent bien. » En même temps, elle a assez de clients pour ne pas avoir à se prostituer sa magie. Faut pas déconner non plus. « Et j'ai bien peur que ce soit un peu près la seule chose pour laquelle j'ai un semblant de morale. »

Du coup, ça fait qu'elle n'en a pas vraiment puisqu'il suffit de la payer pour faire quelque chose. Enfin ça va quoi, tout le monde fait des gamins tout le temps. Un orphelinat en moins, ce n'est pas ce qui va tuer la croissance démographique du pays. Puis, si on y regarde bien, il n'y aura aucun parent pour pleurer la perte de leurs enfants puisqu'ils sont déjà morts. Personne n'en veut de ces gosses, ils ne manqueront à personne et... Et PUTAIN, c'est elle qu'elle est en train d'essayer de convaincre !

Sans qu'il n'y ait une explication visible – par le directeur de l'orphelinat – le regard de Hannah est soudainement attiré vers le coin droit de la pièce. Il y a l'esprit d'une femme qui se tient là et qui, dans un regard suppliant, s'adresse à la nécromancienne.

« Mon fils, il est toujours à la maison mais personne ne s'inquiète de sa disparition. Vous devez le ramener ici. »

Sérieusement ? Et qui allait la payer pour ça, hein ? La meuf continue en expliquant qu'elle était une mère trop jeune, rejetée par sa famille, elle enchaînait les boulots peu recommandables. Du coup personne ne s'était inquiété de sa mort lors de la Saint Patrick, personne n'était assez proche pour savoir qu'elle avait un petit garçon chez elle qui n'avait plus personne pour l'aider. Hannah ferme un instant les yeux dans un soupir, pour reporter son attention sur le vampire soudainement très sérieuse.

« j'ai rien contre toi, hein, ni contre cet endroit mais... » Elle hausse les épaules. « Chacun son boulot. »

et, accessoirement, faire marche arrière pouvait être particulièrement dangereux pour sa propre vie. Autant elle n'avait pas peur d'un vampire qu'elle pouvait contrôler. Mais des bikers, tout ce qu'on fait de plus vivant, c'est un peu plus compliqué à gérer.




par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Lun 30 Avr - 12:39

feat. @Hannah Johnson


▲ ▲ ▲ ▲

Elle n’avait pas peur la gamine, du moins elle n’en donnait pas l’impression. Elle pouvait très bien cacher son jeu à la perfection. Peut-être même avait-elle de bonnes raisons de ne pas avoir peur. Vassily ne sous-estimait pas les Sorcières. Jamais. Il savait que beaucoup étaient puissantes et bien plus maligne que bon nombre d’autres surnaturels se sentant surpuissants. C’était bien là le défaut des êtres comme lui, il en avait conscience le Russe. Lui aussi avait, par le passé, sous-estimé ses femmes aux pouvoirs donnés par des soit disant Dieux. Il avait été de ces hommes indélicat, violent, sanguinaire, s’en prenant à presque n’importe qui. Une époque révolue, pas non oubliée. Il s’en était pris à des Sorcières, voilà pourquoi il pouvait dire qu’il fallait s’en méfier. Peu importait le visage délicat de gamine, elle pouvait être dangereuse. Alors Vassily continuait son jeu, restant calme, posé, amusé parfois, bien que légèrement agacé maintenant. Cette jeune femme se moquait ouvertement de lui, usant de mimique moqueuses, faussement tristes. Elle ne devait pas être philanthrope pour se comporter ainsi, se moquant du bien-être des autres et surtout de jeunes orphelins. Peut-être avait-elle eu la chance de naître dans une famille aimante, contrairement à beaucoup des gamins présents ici. C’était agaçant.

Oui, vraiment. Vassily plissait les yeux en l’écoutant déblatérer ses conneries inhumaines. Ou peut-être essayait-elle, elle-même, de se convaincre que ces enfants n’étaient rien, qu’ils ne valaient rien. Il espérait, pour son âme, qu’elle jouait elle aussi un jeu et qu’elle ne pensait aucunement ce qu’elle disait. Car les intentions de ces hommes n’avaient rien de bonnes, c’était évident. Mais ils étaient encore plus pourrit que la moyenne. Il écoutait, attentivement, grondant en silence. Nul doute que s’il se sortait de là, ces types-là ne s’en sortirait pas. Qu’on s’en prenne à lui était une chose, qu’on s’en prenne délibérément à des gamins sans défense en était une autre. Quoi qu’il en soit, Vassily ferait tout pour empêcher ça.

La demoiselle gagnait en confiance. Installée dans le fauteuil avec son manque de classe flagrant. Au fil de ses propos, elle confirma qu’elle était payée, grassement, pour ce genre de choses. Comment pouvait-on tuer pour de l’argent ? Lui n’avait pas besoin de ça pour tuer. Sa bonne conscience suffisait.

Tout est donc une question d’argent avec vous Mademoiselle.

De l’argent, il n’en manquait pas. Il pourrait payer, certainement bien plus cher. Ou la tuer, tout simplement. Mais là encore, cette option ne serait envisageable que s’il était certain de ne courir aucun risque face aux potentiels pouvoirs de la jeune femme.

La mort par le feu. Il n’y a rien de pire, j’imagine. Quelques enfants pourraient s’en sortir, grâce à leurs pouvoirs. Les autres suffoqueraient, par chance, ils ne sentiront pas leurs chairs brûler.

Mais pendant qu’il parlait, l’intruse avait détourné le regard, perturbé par un quelque chose que Vassily ne parvenait pas à percevoir. Folie ou vision ? Cela pouvait être un indice, bien que trop maigre, pour savoir à qui il avait à faire.

«j'ai rien contre toi, hein, ni contre cet endroit, mais… Chacun son boulot. »

Une gorgée d’alcool fut avalée, lentement, en silence, avant que Vassily ne repose le verre, l’air grave.

En effet mademoiselle, chacun son boulot. Le mien est de sauver des vies, d’offrir à de pauvres gamins un avenir meilleur, une éducation, à manger, un toit. Le vôtre est de tuer sans une once de remords un homme qui s’inquiète de la misère des autres. C’est sûr, nous n’avons clairement pas les mêmes objectifs de vie et...

Toc. Toc. Toc. Vassily plissa les yeux avant qu’un sourire n’étire ses lèvres.

Entre Tia.

La porte s’ouvrit, lentement, et la gamine aux pieds nus pénétra dans le bureau, les yeux rougis de larmes qui avaient visiblement bien trop coulées. L’enfant se précipita, doudou à la main, dans les bras du Vampire, reniflant dans son cou. Les mains de l’homme se posèrent sur le dos de la mini Sorcière, caressant doucement ses cheveux.

Et bien jeune fille, il me semblait t’avoir dit de retourner au lit. Qu’est-ce qui vaut ce gros chagrin ?
- Il y a une dame qu’y est v’nue m’voir M’sieur Vassily. Pas elle là, dit-elle en pointant l’intruse du doigt, mais une autre dame. Faut aider son ptit garçon qu’elle a dit. Elle voulait pas m’laisser m’sieur Vassily !

Le Vampire berça un peu plus la jeune fille qui pleurait dans ses bras, doucement, il s’infiltra dans son esprit, pour apaiser les larmes qui souillaient son joli visage.

Tu es en sécurité Tia. La dame est partie d’accord. Tu vas retourner dans ton lit et, quand tu y seras, tu t’endormiras jusqu’à demain matin. Tu vas faire de beaux rêves, et tout ira bien.

La gamine hocha la tête. Ses larmes ne coulaient plus et son sourire était revenu. Elle déposa alors un baiser humide et bruyant sur la joue du Vampire et quitta ses genoux. D’un signe de la main, elle salua Hannah.

- Au revoir jolie Madame.

Et la porte se ferma derrière le corps frêle de la petite Tia, sous le regard bienveillant du Directeur du Pensionnat. Un soupir s’échappa de ses lèvres alors qu’il posa à nouveau son regard sur celle qui voulait mettre fin à la vie de ces gamins.

Elle est adorable n’est-ce pas ? Dommage… Enfin, elle va s’endormir profondément, elle ne sentira pas l’odeur du feu ni les flammes qui viendront lécher son corps frêle. Elle ne souffrira pas. Très bien Mademoiselle dont j’ignore encore le prénom. J’aurais aimé pouvoir m’occuper de ce gamin dont la mère est morte mais je crois que vous avez une tâche à accomplir, pas vrai ?

Il la scrutait, sans relâche, l’air terriblement sérieux, beaucoup moins amusé cette fois.

À moins que vous ne vouliez changer d’avis. J’ai de l’argent. Beaucoup plus que ces moins-que-rien. Je pourrais vous payer. Non pas pour les tuer, je m’en chargerai moi-même. Mais pour vous éloigner d’ici et ne plus y mettre les pieds. Parce que je vous jure jeune fille, personne ne s’en prend délibérément à mes gamins sans faire face à ma colère. Qu’on veuille me tuer moi est une chose, qu’on s’en prenne à eux en est une autre. Alors faites votre choix…

L’argent ne manquait pas en effet. Si elle avait observé un peu, elle aurait pu voir les livres de valeurs inestimables, les tableaux de grands peintres. Rien que ce whisky valait cher. Non, l’argent n’était pas un souci. Mais libre à elle de choisir… Argent, meurtre, vengeance…

▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Lun 30 Avr - 13:41






Deal ?


Vassily & Hannah


Hannah hoche la tête. Oui, tout est une question d'argent. Une philosophie de vie acquise depuis tellement longtemps qu'elle trouve que c'est normal. Peut-être que si on l'avait envoyé se mélanger aux humains, durant son enfance, elle aurait une vision différente des choses. Peut-être que si on ne l'avait pas enfermée dans sa magie, elle aurait pu faire preuve de plus d'empathie. Peut-être même que c'était à cause de ses pouvoirs. On lui avait assez appris que la nécromancie était dangereuse, qu'elle rendait folle bien des sorcières quand elle était mal utilisée. Alors peut-être que, sans s'en rendre compte, Hannah était en train de basculer dans une voie bien plus obscure que ce qu'elle veut bien croire. En fait, il y a un tas de choses qui pourraient sa façon de réagir et de ne pas trouver outrant qu'on puisse lui demander, avec un ton de reproche, si l'argent est la seule chose qui compte.

Pourtant, le directeur, il ne perd pas espoir. Il continue sur sa lancée en parlant des flammes et des conséquences que ça pouvait avoir sur les enfants de l'orphelinat. Les mots semblent assez bien choisis pour qu'elle visualise bien les choses mais elle ne veut pas y penser. Elle l'entend bien qu'il semble expliquer le but de sa propre vie avec cet orphelinat mais elle n'a pas envie d'y réfléchir. Techniquement ce n'est pas elle qui va tuer tout ce petit monde mais c'est lui. Techniquement ce n'est pas elle qui va allumer une étincelle qui va tout embrasé. Et puis, ce n'est toujours pas elle qui a tué un homme avec des amis qui ont des envies de revanche. Elle ne fait que son boulot. Certains sont doués pour l'informatique et travaille dans ce domaine. Elle c'est pour le contrôle des morts qu'elle est douée, c'est normal qu'elle travaille dans ce milieu. Il y a des avantages et des inconvénients.

Hannah sait très bien qu'elle se trouve des excuses mais elle n'a pas envie de l'admettre. Puis, comme si le destin avait décidé d'enfoncer le couteau dans la plaie, la porte s'ouvre sur la petite Tia. Elle se fait consoler – un peu trop rapidement et facilement ? - par le vampire qui la renvoie dans sa chambre... Encore. Bien que plongée dans ses pensées, Hannah agite légèrement la main pour dire au revoir à cette enfant. Et là encore Vassily trouve ces mots pour que la nécromancienne imagine parfaitement la petite Tia entourée de flamme. Elle inspire, cherche à repousser toutes les pensées qui viennent à son esprit parce qu'elle ne peut pas – elle ne doit pas – douter de ces choix.

Il continue et il se s'arrête pas en parlant d'offrir plus d'argent, de tuer ces gens lui-même et... Qu'elle doit faire son choix. Hannah soupire pour se relever et faire les cent pas dans le bureau du directeur, l'ongle de son pouce coincé entre ses dents. Pour le coup, voilà qu'elle ressemble à une gamine qui ne sait plus vraiment ce qu'elle doit faire. Elle doute et ça lui pose un réellement problème.

« Non mais sérieusement, t'crois vraiment que ça fonctionne comme ça ? »

Le ton n'est pas aussi calme et posé qu'elle le voudrait. Mais ça l'énerve un peu. Finalement, elle a quoi comme choix ? Celui de choisir entre un orphelinat plein de gamins et sa propre vie. Parce que vue la manière dont ces bikers ont envie de se venger sur ce vampire, autant dire qu'ils ne vont pas la laisser tranquille si elle ne remplit pas sa part du contrat. Oh bien sûr, il parle de les tuer mais... Un, elle ne peut pas le croire sur parole quand il dit qu'il va le faire. Deux, le temps qu'il se lance dans cette vendetta, ces gars auront trois fois le temps de la retrouver parce qu'ils savent très bien où elle vit.

« Si je ne fais pas ce pour quoi je suis payée, juste je ne vais pas rester en vie très longtemps. »

C'est presque amusant de voir qu'elle est loin d'avoir peur d'un vampire qui flirte avec les demi-siècle alors qu'elle flippe d'une bande de bikers. Mais eux, ils sont vivants et, dans son cas, ça fait une putain de différence. Hannah ne cherche même pas à attirer la moindre sympathie avec ce genre de parole, ça sort comme ça vient. Elle est assez consciente que Vassily s'en cogne complet de son sort... Elle vient pour lui demander de foutre le feu à son orphelinat, elle ne peut pas avoir un capital sympathique. Ou alors il est vraiment chelou ce gars. Tout d'un coup, elle s'arrête de marcher pour se tourner vers lui.

« Oh, je sais ! » Et c'est qu'elle à l'air d'avoir l'idée du siècle. « Tu mets les mômes à l'abri, ensuite tu fous le feu à l'établissement et, voilà. Bon ok, faudra que tu trouves un nouvel endroit mais apparemment ce n'est pas tellement un problème. » En tout cas pas sur le plan financier.

Et si on se pose la question, oui, elle est complètement sérieuse. Faut dire qu'y a plus rien qui tourne rond dans sa tête alors elle essaye de réfléchir à une solution pragmatique. Lui il sauve ses gamins et, elle, bah elle remplit sa part du contrat. Tout le monde s'en sort bien, hormis le bâtiment actuel.

« Et pour mon fils ? »
« C'est franchement pas l'moment. »

Bien la première fois qu'elle répond à un esprit devant quelqu'un – sauf lors d'une séance. Bon, il ne la connaît pas mais ça prouve le trouble qu'elle peut ressentir. Faut dire qu'elle n'a jamais douté de quoi que ce soit jusqu'à cette nuit et que, finalement, ça l'a met un peu sur les nerfs. Ouais, définitivement, elle peut ressembler à une gamine qui s'angoisse parce qu'elle sait qu'elle a fait une connerie mais qui est complètement paumée sur la manière de s'en sortir.

« Très bien, j'ai plus qu'à retourner vers cette enfant »
« ça va, deux secondes. »

Et dire que Hannah n'a même pas envie qu'un esprit aille tourmenter une enfant qui vient à peine d'être calmée. Foutue môme. Finalement c'est elle qui avait foutue le plus gros des bordel dans le cerveau de Hannah. Elle soupire et pose à nouveau son regard sur le vampire.

« Et pour info, le gamin dont il est question est un initié du prénom de Will. Il est dans un appartement sur Greenwich. » Elle hausse les épaules. « Rien à voir dans la discussion mais y a l'autre nouille, là, qui veut aller revoir Tia si je passe pas son message. »

l'autre nouille, en question, elle s'offusque un peu de la manière dont elle est désigné mais, au moins, son fils a été évoqué. N'empêche que, du coup, y a personne qui va payer Hannah pour cette transition et ça, vraiment, ça craint.

« Du coup... Deal ? »

Pour foutre le feu et tout le bordel.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Lun 30 Avr - 17:00

feat. @Hannah Johnson


▲ ▲ ▲ ▲


Il pourrait très bien la tuer, là, tout de suite. S’aurait été rapide. Il lui aurait fallu de quoi ? Une seconde ? Le temps de se retrouver devant elle et de lui briser la nuque. Parce qu’elle ne devait certainement pas s’attendre à ce qu’il agisse ainsi, pas vrai ? S’il avait voulu la tuer, sûrement qu’il l’aurait déjà fait. Mais le sang tâche, s’imprègne dans les tissus et il aurait voulu garder ce beau tapis encore quelques années. Alors il lui propose un choix d’action plus grand, plus large, plus sain aussi. Parce qu’il faudrait vraiment être totalement égoïste, voir même apathique, pour le laisser foutre le feu à cet endroit qui a su résister aux années ; à ces enfants n’ayant rien demandé à personne, surtout pas à une gamine un peu trop attirée par le fric. Il espérait, pour son âme à elle, pas pour la sienne, qu’elle avait une once d’humanité au creux de son être, dans ce qui lui servait de cœur. Parce que sinon, il faudrait clairement l’abattre cette gamine, si rien ne pouvait l’atteindre. Mais il lui laissa le bénéfice du doute. Car comme il l’avait dit plus tôt, il ne tuait pas les innocents. Non, il n’était pas le vengeur de la veuve et de l’orphelin. Il n’était pas non plus ce super-héros masqué qui colle derrière des barreaux, des hommes violents et dangereux. Non. Il était dangereux. Il tuait, sans une once de scrupule. Il se nourrissait de leur sang, il craquait les os, arrachait les cœurs. Il lisait la peur, la surprise, dans les regards de ces hommes, et de ces femmes parfois, et il savourait ça. Alors non, il n’était pas un héros. Mais il ne tuait pas les innocents. Et cette gamine n’était, pour le moment, coupable de pas-grand-chose, en dehors d’être entrée ici sans y être invitée. Oh… Et de menacer la vie de Vassily et de celle de ces gamins. Parce que c’était bien fait ça qu’elle faisait, même si à ses yeux, ce ne serait pas elle qui allumerait la flamme qui deviendrait incendie, léchant les corps des enfants et du personnel dormant là.

Il lui laissa le temps donc, la chance même, de changer d’avis, de choisir une autre option. Et ça la perturbait la demoiselle maintenant debout, faisant les cent pas devant le bureau. Elle finirait par user le parquet à force de faire des allers et retours de la sorte, se triturant l’ongle comme pour mieux réfléchir. Vassily était satisfait, ravi de voir qu’il avait su faire naître le doute au sein de cette gamine encore sauvable. Elle doutait, sachant qu’elle était dans une merde visiblement trop grosse pour elle. C’était ce que l’on appelle un cas de conscience pas vrai ? Le Vampire resta là, sur le fauteuil, les yeux plisser à observer la gamine, qui n’en était plus une. Car en jouant dans la cour des grands, il faut assumer ses actes. Cette conversation avec elle-même était révélatrice. Les hommes finiraient par la tuer si elle ne menait pas à bien ce pour quoi, elle avait été payée. Le montant n’était pas en soit,  un souci. Mais cette peur de crever la gueule ouverte dans un caniveau, comme une sdf qu’on oublierait, ça, c’était un souci. Sa conscience poussa donc la demoiselle à trouver d’autres solutions qui firent presque sourire l’immortel. Et elle était sérieuse, bien évidemment. S’en était presque touchant. Presque.

Vraiment ?

Mais, la discussion prit une tournure plutôt surprenante. La jeune femme, dont il ignorait toujours l’identité, se mit à parler toute seule. Non pas pour elle-même, mais à quelqu’un d’autre. Fascinant. Vassily s’avança un peu plus dans son fauteuil, reprenant à nouveau cette position, mains jointes, menton posé dessus. Il observa cette scène se déroulant sous ses yeux. Non, elle n’était pas folle. C’était une nécromancienne. Vassily aurait voulu rire, rire si fort qu’elle l’aurait mal pris. Alors il garda ça en lui. L’heure n’était pas à la rigolade, bien au contraire. Tia avait vu juste, un esprit était venu la tourmenter. Le même esprit auquel cette jeune femme venait de s’adresser. Il s’agissait bel et bien d’un gamin seul, dont la mère était mort. Un jeune initié. Rapidement, Vassily nota ces quelques précieuses informations sur un calepin. Il aurait voulu partir, de suite, pour retrouver cet enfant seul et certainement effrayé. Mais elle l’en aurait empêché, il en était certain.

«Du coup... Deal ? »

Lentement, Vassily se releva. Prudent dans ses gestes pour ne pas effrayer la jeune Sorcière.

J’ai un autre deal à vous proposer mademoiselle. Tout d’abord, nous allons chercher cet enfant, ce petit Will, qui doit être totalement traumatisé. Ensuite, nous irons régler le compte de ces hommes. Vous aurez la preuve, sous vos yeux, qu’ils ne vous causeront pas le moindre problème. Parce que non, je ne vais pas brûler cet établissement. Certains enfants vivent ici depuis près de dix longues années, y ont construits tous les maigres repères, un semblant d’existence et de stabilité.

La voix était un peu plus forte, insistante maintenant. Vassily s’approcha de la fenêtre, tirant le lourd rideau. Heureusement, la nuit imposait encore sa noirceur pour de longues heures.

Savez vous ce que ces enfants ont vécu ? Tia a vu mourir ses parents dans un accident de voiture. Seule survivante. Elle a cessé de parler pendant les premières années de sa venue ici. C’est à force de persuasion, sans user de mes pouvoirs, qu’elle a fini par me faire confiance. Cet endroit, ces murs, sont leur maison, et ils y tiennent. Alors NON, je ne foutrais pas le feu à cet endroit, pas même pour sauver vos fesses !

Il s’approcha, pas menaçant, mais visiblement énervé par la simple pensée de voir ces murs brûler juste parce que des idiots, dont il pouvait facilement se débarrasser, voulaient se venger. Des violeurs de femmes, qui ne méritaient même pas de porter le nom d’homme. Bien qu’il fut pareil, à une époque… Vassily était maintenant devant cette jeune femme, il pouvait presque sentir son souffle.

On récupère l’enfant, je m’occupe de ces types et nous revenons ici. J’aurais peut-être un travail à vous proposer. Et ça paiera bien… C’est ça mon Deal jeune fille. À prendre, ou à laisser. Si vous l’acceptez, je jure sur la tête de Tia que ces ordures ne mettront pas un doigt sur vous. Vous en avez ma parole.

Le regard était franc, la main tendue pour conclure le deal. Il n’y aura pas de discussion possible.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Mar 1 Mai - 21:03






Deal ?


Vassily & Hannah


Il se relève et Hannah met les mains dans la poche de sa veste. Ses doigts jouent, à l'abri de cette poche de tissu, avec un petit bâtonnet cassable. Un petit tube qu'elle avait mis du temps à mettre au point parce qu'il devait se casser facilement – sans le faire au moindre choc – et ne pas avoir d'odeur particulière. En tout cas, pas les odeurs des herbes et du liquide qui se trouvent à l'intérieur. Une mixture créée sous des incantations qui, une fois libérée, hébète un vampire quelques instants afin de lui permettre d'en prendre le contrôle. Il n'est pas brusque dans les gestes qu'il fait mais elle a donné suffisamment d'informations sur le petit Will pour qu'il puisse le retrouver seul, peut-être d'autres même. Du coup, peut-être qu'elle n'a plus d'utilité et c'est sans parler du fait qu'elle venait de communiquer avec un mort. Ça ne la désigne pas forcément comme une nécromancienne, elle pourrait être une chamane après tout mais, dans le doute, elle prend ses dispositions parce qu'elle sait très bien ce que pensent les vampires des nécromanciennes. Et, très clairement, elle n'a pas envie de crever sur le parquet d'un putain d'orphelinat qui vient de lui faire perdre la raison.

Elle se calme, le regarde et l'écoute. Un sourcil se hausse dans une incompréhension. Pourquoi aller chercher le petit Will d'abord ? Des jours qu'il attend, enfermé dans un appartement, il n'est pas à quelques heures près. Elle, elle l'est peut-être. Enfin elle extrapole mais elle n'est pas du genre à s'inquiéter pour les autres alors, vouloir aider un gamin avant elle... Ouais, ça le dépasse. Hannah ne dit rien, pas pour le moment en tout cas parce qu'elle ne comprend pas. Elle ne comprend pas pourquoi il lui propose d'aller tuer ces hommes sous ses yeux. Elle se demande un instant s'il fait cela pour l'aider mais, bien vite, elle réfute cette hypothèse. Il fait ça pour s'aider lui, pour que ces bikers n'envoient pas d'autres personnes venir menacer cet établissement. Et, bizarrement, ça la rassure de comprendre qu'il ne fait ça que pour lui, elle aurait été bien incapable de savoir comment réagir si ça avait été pour l'aider elle. Il y a un léger sourire sur ses lèvres quand il parle de la méthode qu'il a employée sur Tia.

«  Sans user de pouvoirs, hein ? Comme ce soir ? »

Elle n'y connaît rien en gamin mais, quand même, elle doute qu'une enfant soit consolable et apaisée aussi rapidement. Cela dit, ce n'est pas un reproche. Les gens qui ont des pouvoirs et des particularités, ils auraient bien tort de ne pas s'en servir. Après tout, ça fait parti de ce qu'ils sont.

Il y a le regard de Hannah qui se pose sur Vassily alors qu'il approche dans sa direction, ses doigts jouant toujours avec l'objet dans sa poche. Elle ne le lâche pas du regard, guette comme à la recherche du moindre geste, de la moindre étincelle dans le regard du vampire qui l'obligerait à user de son bâtonnet. Il ne donne aucun signe mais énumère un nouveau deal. C'est perplexe et amusée qu'elle le regarde finalement. Un travail ? Ici ? Très drôle. Qu'on se le dise, jamais de la vie elle ne jouera les baby-sitter pour gamin à la morve au nez. Ils sont trop bruyants, trop... Trop plein de choses. Elle hésite un instant mais, très vite elle comprend une chose : Une halte chez un gamin et elle garderait la paye des Bikers tout en ayant rien à faire... Franchement, ça lui semble pas si mal. Et s'il ne tient pas son engagement après avoir récupéré Will ? Elle n'aurait qu'à le forcer à aller rendre visite aux bikers. Dans le fond, elle ne perd pas grand-chose à dire oui.

«  C'pas que ça m'va pas, hein mais... » Ouais, par principe, il faut bien qu'elle trouve quelque chose à redire. «  J'vois pas pourquoi faut s'occuper du gamin en premier... ça va quoi, ça fait déjà quelques jours qu'il attend, il n'est pas à quelques heures près. »

un raisonnement tout ce qu'il y a de plus sérieux dans son esprit. Il y a un sens des priorités qui lui échappent par manque d’empathie et de connaissances. Enfin, vu le hurlement que pousse l'esprit à son oreille, elle se doute que cette option n'est pas vraiment acceptable, sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Elle soupire, avise la main de Vassily avant de hausser les épaules. Hannah n'a jamais compris ce truc de se palucher les mains pour accepter un accord, c'est ridicule selon elle.

«  Mais ça m'va... » De toute façon, l'esprit ne la laisserait pas tranquille du moment que le gamin sera prostré dans un appartement vide. «  Par contre, c'moi qui conduis... » Elle désigne l'esprit invisible du doigt. «  C'moi qui ait le GPS. »

Et elle n'a pas envie de perdre son temps à répéter les directions que cette mère donnera pour arriver jusqu'à l'appartement. Elle se retourne pour aller vers la sortie en bougonnant un «  N'empêche que foutre le feu aurait été plus simple. » En tout cas, de son point de vue.

Sa voiture n'est pas bien loin de l'orphelinat, il n'y a pas trop à marcher. Y a l'esprit qui lui demande de presser le pas alors que, tout ce à quoi elle pense Hannah ce sont à ses sièges chauffants. Ouais parce que, sa voiture, elle est quand même un peu classe. Faut dire que c'est une sorte de voiture de fonction fournit par un vampire qui pourrait distribuer des voitures de luxe comme on refile des smarties. Elle s'installe et laisse Vassily faire de même et se tourne vers lui.

«  Ceinture. » Ouais, il ne va pas crever en cas d'accident. Y a peu de chance qu'il se fasse décapiter en passant à travers le par-brise... Bonjour la mort conne. Mais, par contre, elle n'est pas à l'abri d'une contravention s'il n'a pas sa ceinture. «  Pas questions que je file du fric à des flics. »  A personne en fait. Question de principe.

Elle allume la voiture et l'esprit, à l'arrière, fait semblant de mettre une ceinture avant de commencer à donner des indications. Sauf que, à la première intersection, ça commence déjà mal. Y a Hannah qui s'adresse à cette morte toujours invisible pour Vassily.

«  Non mais meuf, y a pas de route à droite... » Elle soupire en regardant très rapidement le vampire. «  Bouarf, elle connaît pas sa droite et sa gauche, ça va être un peu compliqué en fait. »
« Je suis morte ! C'est un peu désorientant. »

Blablabla. Toujours des excuses ses esprits. Hannah soupire en secouant la tête et, concentrée sur la route, c'est au directeur de l'orphelinat qu'elle s'adresse.

«  Tia, elle les voit comment les esprits. » Question pas très clair, du coup elle essaye de faire un effort. «  Enfin, je veux dire... » Sont chiants aussi les gens à ne pas comprendre comment ça fonctionne. «  Certaines nécromanciennes les voient comme ils étaient avant leurs morts. D'autres c'est comment ils étaient au moment de leur mort. »

Et ça fait une putain de différence quand une personne est morte après s'être fendue la tête en deux. Et, en fait, elle se demande bien pourquoi elle se pose la question. Ce n'est pas son PUTAIN de problème... Puis ça rapporte rien.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Jeu 3 Mai - 19:19

feat. @Hannah Johnson


▲ ▲ ▲ ▲


L’homme attendait, droit comme un i, une lueur étrange dans le regard. Il attendait, main tendue vers cette jeune femme, pour sceller le pacte qu’il venait de lui proposer. Il serait difficile de lui faire changer d’avis, le vampire étant un homme difficile à convaincre… Bien qu’il avait conscience qu’une Nécromancienne pouvait faire de lui une marionnette. Elle ne l’avait pourtant pas encore fait et c’était plutôt bon signe à ses yeux. Le deal était simple et convenable pour chaque partie. Lui sauverait son orphelinat et sa propre vie ; elle, aurait la vie sauve, de l’argent et des ennuis en moins. Tous deux avaient à y gagner et Hannah n’avait pas de sale boulot à faire. Plutôt intéressant non ? Mais cette jeune femme avait toujours quelque chose à redire. Vassily fut ainsi surpris du manque d’empathie de cette gamine. Était-elle sincère en demandant pourquoi il fallait récupérer d’abord l’enfant ? Un pauvre gamin abandonné, mort de peur. Alors oui, il était à quelques heures près. Cet enfant devait être assez traumatisé comme ça. Mais visiblement, la demoiselle ne pouvait pas comprendre ça. Et ce comportement poussait la curiosité de Vassily au maximum, curieux de savoir quelle avait été la vie de cette nécromancienne.

Finalement, les mains se rencontrèrent et se serrèrent. Contraste entre le chaud et le froid. Un contact que Vassily appréciait tout particulièrement. Le deal venait d’être conclu, la jeune femme décidant cependant de conduire elle-même, étant en contact avec la défunte.

Comme il vous plait demoiselle. Très bien. Allons-y !

Vassily prit quelques secondes, à vitesse vampirique, pour se rhabiller correctement alors que la jeune femme bougonna quelques mots qui firent lever les yeux de Vassily vers le plafond.

Le feu n’est pas une option acceptable non… Mais bien essayé !

Il souriait malgré tout, plus détendu qu’auparavant, restant tout de même inquiet pour l’enfant qu’ils allaient devoir récupérer. Au passage au rez-de chaussé, Vassily attrapa une couverture sur l’un des canapés. L’homme était toujours prévoyant.

Côte à côte, la Sorcière et le Vampire prirent le chemin de la voiture. Une voiture plutôt agréable, la demoiselle ne devait manquer de rien. Côté passager, Vassily s’installa, soupirant, bien qu’amusé, à l’exigence d’Hannah. Il bouclait  donc sa ceinture.

Je ne suis pas comme ça, j’aurais payé la contravention dit-il amusé.

La jeune femme prit la route. Sa conversation avec l’esprit amusa beaucoup l’immortel. S’en était presque… Rafraîchissant. Les Sorcières étaient une vraie fascination pour Vassily, intrigué par leurs pouvoirs. Parfois, lorsqu’il ne fut encore qu’un gamin, il avait imaginé bien des choses au sujet de sa mère, ignorant alors pourtant l’existence des surnaturels. Comme beaucoup de gosses, il avait rêvé à une vie meilleure ; à une mère Princesse ou Sorcière bienfaitrice ; à un Père chevalier. Mais rien de tout ça. La vérité était toute autre, bien plus simple, bien plus triste également. Une mère prostituée, tout simplement. Vassily n’en souffrait plus aujourd’hui, les siècles s’étaient écoulés depuis et son passé restait derrière lui, enfin presque.

L’homme quitta ses pensées lorsque la jeune femme s’adressa, cette fois, à lui. Elle se questionnait sur la jeune Tia, sur sa manière de voir les esprits.

Par chance, elle les voit comme ils étaient avant de mourir. Ils ne sont donc, en général, pas effrayant. Même si voir des morts, pour une enfant de son âge, reste quelque chose de difficile. Surtout lorsque personne ne peut vous aider. Ce serait bien pour elle, de connaître des Sorcières de son rang, de savoir comment gérer ses dons, comment s’occuper des esprits et s’en protéger.

Était-ce là une porte ouverte ? Très certainement. Vassily avait rencontré Ora, quelques jours auparavant, une jeune nécromancienne également, ayant comme vie antérieur celle d’une puissante Sorcière que l’homme avait connu. Tituba. Mais Ora, bien qu’adorable et presque fascinante, semblait ne pas maîtriser assez sa magie pour pouvoir l’enseigner à une petite fille comme Tia. Vassily n’imaginait pas qu’Hannah pouvait prendre cette place, car il ne la connaissait pas assez et qu’après tout, elle était venue là pour les tuer. Mais sait-on jamais...

J’ai vraiment envie qu’elle puisse grandir de manière saine, du moins autant que possible vu son passé et ses pouvoirs.

(…)

La voiture se gara près de l’immeuble à Greenwich. Vassily laissa la jeune femme le guider, après tout, c’était elle qui avait le ‘gps’ à ses côtés. Sans rien dire, sans un bruit, ils pénétrèrent dans l’immeuble qui n’avait rien de chaleureux et d’accueillant. Arrivés devant la porte de l’appartement, Vassily demanda à la jeune femme de reculer. Rapidement, la poignée fut explosée, presque sans un bruit, et la porte ouverte.

Cet enfant va être effrayé. Je vais donc user de mes pouvoirs sur lui, pour l’apaiser, afin que nous puissions l’emmener sans encombre. En espérant que personne ne vienne nous surprendre.

Dans l’appartement, une odeur de pisse planait. Le gamin était seul depuis bien trop longtemps. Les volets étaient fermés et seule une petite lumière vacillait dans une chambre. Dans le petit salon, la télévision était allumée, ayant certainement tourné non-stop. Papiers, nourriture et jouets traînaient sur le sol. Sur le canapé, amaigris, le visage cerné, creusé, un petit garçon dormait, roulé en boule. Un bruit le fit sursauter. Lorsqu’il vit les deux intrus, il hésita entre hurler et pleurer.

Shttt tout va bien. C’est ta maman qui nous envoie.
- Maman ? Elle est où maman ?

Lentement, Vassily s’approcha du gamin, lui imposant doucement le calme.

Ta maman aimerait beaucoup que tu viennes avec nous, tu es d’accord ?
- Non, maman elle dit toujours de pas parler aux inconnus !

Le regard du Vampire se posa sur la jeune femme à ses côtés.

Tu vas venir avec nous mon petit, sans crier, sans pleurer. Tu vas sagement t’endormir dans la voiture, tu es en sécurité maintenant.

Le gamin se laissa faire, hypnotisé. Vassily retira sa veste, la déposa sur les épaules du gamin qu’il prit alors dans ses bras, le soulevant du canapé, léger comme une plume. Dans le couloir, de l’immeuble, des bruits se firent entendre, la porte s’ouvrit…

- HEY GAMIN T’ES OÙ ?

La voix d’une femme, certainement âgée, retentit.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Ven 4 Mai - 11:35






Deal ?


Vassily & Hannah


Puisqu'il n'est pas question de mettre le feu, qu'il a mis sa ceinture – encore heureux qu'il paye sa contravention ! - et qu'elle n'a pas le choix d'aller chercher ce gamin... Autant y aller. Cela dit, au passage : si Hannah avait été une vraie fille, de celles qui passent des heures devant un miroir pour avoir un maquillage parfait et des vêtements assortis, elle aurait été jalouse de la rapidité avec laquelle il s'était changé. Pour ceux, il devait y avoir un nombre incroyable de bimbos prêtes à devenir vampire pour arrêter de perdre du temps à s'habiller... En plus de garder une jeunesse éternelle. Elle se garde de toutes réflexions à ce propos, on trouvera encore le moyen de penser qu'elle bloque sur des détails insignifiants.

Mais elle aurait peut-être dû faire ce genre de réflexions plutôt que de parler de Tia et de ses visions. Le discours que le vampire lui sort, après ça, n'a rien de très engageant pour Hannah. Elle tourne rapidement le regard vers lui, son sourcil ne pouvant pas remonté plus haut qu'à cet instant, avec une moue septique sur le visage. Est-ce qu'il y a un message caché quand il dit qu'il aimerait que Tia puisse apprendre sa magie avec une nécromancienne ? Elle a cette espèce de rire bref et moqueur alors qu'elle reporte son attention sur la route. Qu'il regarde dans les pages jaunes – ou sur internet – à la rubrique « nécromancienne » parce que, très clairement, Hannah ne pouvait pas faire ce genre de choses.

C'est obligé de la faire rire. Hannah est tout sauf une personne saine avec qui on a envie d'apprendre. Hannah c'est la fille qui vend ses pouvoirs pour faire des choses qui n'ont de moral que les sous qu'elle encaissent par la suite. Elle n'a rien à apporter à une gamine qui voit des morts et qui, en plus, n'a besoin que de sourire pour que Hannah doute de ce qu'elle a à faire. Hors de question qu'elle approche cette mioche encore une fois, c'est mort ! Ou alors elle veut avoir un sort de protection pour être immunisée aux sourire des enfants.

« Saine et nécromancienne, tout le monde sait que ces deux mots n'vont pas ensemble. »

Et, pour le coup, elle est plus que sérieuse dans sa phrase. Voir des morts ça fait dérailler. La pratique de cette magie se fait toujours avec les risques de basculer facilement. Hannah ne connaît pas une seule nécromancienne qui soit « saine » d'esprit, elles ont toutes un problème. En même temps, elle n'est pas assez calée dans les relations sociales pour être certaine de cela. Mais, de son point de vue, ces sorcières ont toutes un grain d'une manière ou d'une autre... Elle ne fait pas exception.

Elle est restée silencieuse sur le reste du trajet, pour se concentrer sur les indications contraires d'un esprit qui n'a pas du tout le sens de l'orientation. Un vrai bordel. N'empêche qu'ils arrivent quand même devant une porte pendant que Vassily explique qu'il va user des ses pouvoirs. Mouais et après ça prône le fait d'éduquer des enfants sans se servir de ces capacités de vampires. Y a un soupire long de sens mais elle ne dit toujours rien en le suivant dans l'appartement. Son nez se fronce et, par miracle, elle arrive à retenir une réflexion sur l'odeur qui règne ici.

Elle se désintéresse complètement de la situation pour laisser son regard s'ancrer dans la télévision. Chose qu'elle n'avait pas connu quand elle était encore sous l'éducation de sa mère et que, depuis, elle n'avait pas vraiment le temps de regarder. Elle fronce les sourcils comme pour essayer de comprendre de quoi parle les deux personnages à l'écran. Y a Vassily qui s'apprête à partir et Hannah qui agite une main.

« Deux secondes, j'essaye de savoir … »

Pourquoi les deux protagonistes se disputent en laissant des larmes couler. Ça lui semble tellement ridicule qu'elle aimerait savoir comment on peut en arriver à ce genre de situation. Mais y a le cri de l'esprit qui la rappelle à l'ordre alors Hannah, bah, elle soupire comme une gamine avant de tourner les talons et suivre tout le monde dans le couloir. Un départ qui aurait pu se passer sans encombre si, après des paroles hurlées, une vieille femme ne se pointa pas devant eux.

« Oh Mon Dieu... Vous êtes en train de l'enlever... »

Elle attrape un téléphone qui doit être aussi vieux qu'elle. Hannah doute même que l'objet possède un affichage en couleur mais, malheureusement, ça n'empêche pas d'appeler la police. Avant qu'elle ne finisse de taper le numéro, Hannah s'avance devant elle.

« Madame Cooper, je suppose ? » Le geste s'interrompt alors que la vieille femme lève les yeux sur la sorcière. « Bonsoir. Je suis Hannah, l'assistante sociale en charge du dossier de ce garçon. »

Une vraie assistante sociale aurait probablement humanisé le petit Will plutôt que de parler de lui comme d'un dossier mais, déjà, elle sourit alors faut pas trop lui en demander.

« Pourquoi il aurait besoin d'une assistante sociale, je suis... »
« … Sa grand-mère, je le sais bien. »

Merci à l'esprit qui est en train de lui faire un historique de toute la famille. La vieille Cooper, qui avait placé tant d'espoirs dans les pouvoirs de sorcière de sa vie, l'avait chassé quand cette dernière avait décidé de faire un enfant trop jeune en disant merde à la magie. La grand-mère avait cherché à récupérer l'enfant à plusieurs reprises pour parfaire une éducation d'initié et mettre sa fille hors de cette histoire. D'où le fait que la mère et l'enfant vivaient aussi reclus que possible.

« Le fait est que nous avons un document qui stipule les volontés de sa mère. Elle précise que si quelque chose devait lui arriver, son souhait est de voir son enfant loin de ses grand-parents. »
« Pourquoi est-ce qu'elle aurait fait quelque chose comme ça ? »
« Il est question, entre autre, d'un épisode à York il y a 4 ans. »

Il y a la grand-mère qui se décompose sur place pendant un court instant avant de se reprendre.

« Je veux voir ce document. »
« Évidemment mais, je ne l'ai pas sur moi. Mais... » Elle désigne, d'un geste de la main, le vampire qui porte l'enfant. « Monsieur Ivanov, qui est nommé tuteur légal pour le moment, peut donner ses coordonnées. Comme ça vous pourrez récupérer les documents d'ici deux ou trois jours, le temps que la justice nous transmette une copie. »

Notez, quand même, qu'elle fait un effort considérable de vouvoiement pour se donner un air plus professionnel. Il n'y a plus qu'à espérer que Vassily lui file une carte ou un truc dans le genre. La vieille, elle attend et, pendant ce temps, y a un regard suspect qui se pose sur Hannah.

« Vous savez que je vais contester cette décision. Quitte à faire intervenir quelqu'un pour analyser la signature. Ma... Fille... » Et elle crache presque ce mot. « a une écriture bien spécifique et je ne crois pas du tout à votre histoire. »

Pour le coup, le sourire de Hannah ne peut pas être plus radieux et plus sincère qu'à ce moment bien précis.

« Faites donc... C'est votre droit. »

La signature peut-être tout ce qu'il y a de plus authentique si c'est juste ça le souci. Quoique... L'espace d'un instant, elle se demande en quoi c'est son problème. Ils pourront se démerder pour la suite, non ? Bouarf, elle n'a pas envie de réfléchir à tout ça pour l'instant. Elle attend seulement de voir si quelqu'un a quelque chose à ajouter où s'ils peuvent partir. C'est qu'ils ont encore des bikers à tuer.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Ven 4 Mai - 17:20

feat. @Hannah Johnson


▲ ▲ ▲ ▲


La situation était assez particulière, il fallait l’avouer. Entre ce gamin qui vivait seul depuis la disparition de sa mère, Hannah qui était obnubilée par la télévision puis, cette voix qui s’élevait alors que personne n’était censé s’inquiéter pour ce gamin. Il y avait quelque chose, dans cet instant, d’étrange. Pourtant, Vassily savait que rien ne tournait jamais comme on le souhaitait. La vieille dame avait fait son entrée, persuadée qu’ils étaient en train de voler l’enfant. La question était de savoir qui était cette femme et ce qu’elle voulait de ce gamin qui n’avait, visiblement, plus personne pour s’occuper de lui. Si Vassily n’avait pas eu les mains prises, il aurait sans aucun doute attrapé le téléphone, qui aurait eu sa place dans un musée. Il fut cependant fort étonné lorsque la jeune femme prit les choses en mains. Cette dernière se fit passer pour une assistante sociale. C’était plutôt malin même si elle n’en avait pas l’allure. L’immortel suivi la conversation entre les deux femmes, gardant dans ses bras le gamin endormi.

Il apprit donc que cette vieille dame était la grand-mère du petit qu’il tenait dans ses bras. Vassily comprit facilement ce qui se passait. L’esprit de la mère devait souffler à l’oreille de la Sorcière, lui donnant toutes les informations nécessaires. Hannah, bonne comédienne, se débrouillait plutôt pas mal, il fallait bien l’avouer. Vassily ne se gêna pas pour fouiller l’esprit de cette femme qui avait l’air de tout, sauf d’une mère et d’une grand-mère aimante. Et, plus Hannah avançait dans son discours, plus les souvenirs de cette femme parvenaient à l’esprit de l’immortel. Elle n’était là que pour récupérer le gamin et d'en faire un Initié, pas par amour. D’ailleurs, ils ne s’étaient jamais vus. Le gamin n’aurait jamais reconnu cette femme dont il ignorait certainement tout. Une femme menaçante, cherchant à tout prix à pouvoir mettre la main sur l’orphelin.

Intelligente, Hannah désigna l’immortel comme étant le tuteur légal du gamin. Mais bien évidemment cela ne suffisait pas à cette femme qui comptait contester tout ça. Ces documents, ils ne les avaient pas, mais Vassily n’en aurait pas besoin. Un grognement s’échappa des lèvres du Vampire. Ce genre de personne le répugnait au plus haut point. Elle ne voulait pas apporter d’amour à cet enfant qui venait de perdre sa mère. Elle voulait se servir de lui. Hors de question pour lui de négocier avec une femme comme elle. Alors il s’avança, lentement, plongeant son regard hypnotique dans celui de cette femme.

Vous allez oublier nos visages. Vous allez vous rappeler être venue ici, avoir trouvé l’appartement vide. Vous allez souffrir, le restant de votre vie, car vous avez été une mère ignoble qui a abandonné sa fille et son petit-fils. Cette souffrance sera insoutenable, plus forte de jour en jour. Vous ne vous en remettrez jamais.

La voix était calme, posée, mais pleine de colère sourde. Il aurait pu la pousser à se suicider, à tout oublier, mais la souffrance qu’il venait de lui imposer était bien plus douloureuse que toute autre peine. La femme hocha la tête et cligna des yeux.

Allons-y. Elle ne mérite pas de poser son regard sur cet enfant. À moins que nous devions récupérer quelques affaires ?

Vassily posait cette question à la mère de famille. Il était prêt à prendre quelques affaires de l’enfant, quelques souvenirs aussi, pour que le petit n’oublie pas sa mère. Puis, Vassily n’attendit pas plus longtemps et quitta l’appartement pour rejoindre la voiture. Il s’installa à l’arrière, allongeant l’enfant sur la banquette pour y maintenir l’enfant. Comme à l’allée, il bouclait sa ceinture.

Vous avez été parfaite avec cette femme. Navré d’avoir gâché votre comédie avec mon hypnose. Mais je ne pouvais pas la laisser foutre son nez dans mes affaires. Elle ne mérite pas de connaître cet enfant. Elle a été une mauvaise mère et aurait été une piètre grand-mère.

Les doigts du vampire caressèrent doucement les cheveux sales du jeune Will. Aucun enfant ne méritait de vivre sans amour. Il préférait enfreindre des millions de lois plutôt que de laisser un gamin entre de mauvaises mains.

Très bien, Hannah, allons maintenant retrouver nos chers amis… J’ai très envie de voir l’étendue de vos pouvoirs...

Un sourire carnassier étira les lèvres de l’homme. Il avait besoin de s’amuser un peu. Il laissa donc la jeune femme les conduire jusqu’au QG de ces hommes. Une fois arrivés, Vassily veilla à ce que l’enfant ne puisse pas se réveiller avant plusieurs heures. Il le couvrit avec la couverture apportée et roula sa propre veste en boule pour la glisser sous l’oreiller. Une fois hors du véhicule, Vassily jeta un regard à la jeune Sorcière.

Si vous ne voulez pas vous amuser avec moi, alors vous pouvez attendre ici. Mais moi, j’ai très envie de m’amuser avec ces hommes.

Et il n’était pas question de laisser les responsables s’en sortir vivants.

Vassily pénétra dans le bar qui n’avait rien de glorieux. Des motos garées devant l’entrée, une odeur de tabac, d’alcool et de transpiration… Ce bar était un vrai cliché. Les hommes à l’intérieur n’étaient plus nombreux. La surprise fut visible sur leurs visages lorsque l’immortel fit son entrée. Lentement, il remonta ses manches, avec une classe venue d’un autre temps.

Très bien messieurs… Il me semble que nous avons quelques comptes à régler ? Lequel d’entre vous à payer la Sorcière ? Mhmh ? Allez-y, n’ayez pas peur… parlez !
- Qu’est-ce qu’elle a foutu cette salope ! Tu vas me rendre mon fric où j’te saigne !

D’un signe de tête, l’homme au langage peu recommandable envoya l’un de ces hommes s’en prendre à Hannah … Malheureusement pour lui, Vassily fut bien plus rapide. La nuque du biker fut brisée nette. Le corps lourd tomba à terre comme une masse dégoûtante de graisse.

Hannah… Tu veux jouer ?

C’était évidemment une invitation pour que la jeune femme utilise ses pouvoirs sur le mort encore chaud. Mais elle n’était pas obligée d’assister à ça ne même obligée d’y participer. Vassily se ferait un plaisir de tuer chaque être vivant dans ce bar et d’y mettre le feu, comme ils avaient voulu le faire pour l’orphelinat du Russe.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Lun 7 Mai - 1:43






Deal ?


Vassily & Hannah


Non mais sérieusement, mec ? Hannah pose un regard mi-incrédule, mi-vexé, sur Vassily pendant que Monsieur use d'hypnose pour faire oublier et souffrir la grand-mère. En soit elle s'en contre-fou que la vieille passe sa vie à vivre avec des regrets mais, putain, ça fait bien trois minutes qu'elle se fait chier à monter tout un bateau à la vieille peau. Elle l'a même vouvoyer, merde ! Et lui, il arrive avec ses beaux yeux, son regard hypnotique, et il balaie tout ce qu'elle vient de faire. Bah voilà, ça prouve bien que ça sert à rien de vouloir bien faire – sans même demander de fric – puisque, de toute façon, ça ne sert strictement à rien. La prochaine fois, elle restera en dehors de tout ça. Vouloir se la jouer avec une morale, finalement, ce n'est pas pour elle.

L'affaire est réglée très rapidement et y a Vassily qui s'interroge sur des éventuelles affaires à récupérer. Hannah elle entend bien l'esprit qui parle d'une peluche du nom de Paco, d'un livre musical dont il ne peut pas se passer et de sa couverture Paw Patrol qu'il adore. Mais, Hannah elle ne dit rien quand le vampire lui tourne le dos pour partir. L'esprit s'offusque, hurle sur la nécromancienne qui, pour toute réponse, lui balance son majeur à la figure. Ça va quoi, elle va pas aller chercher dans un endroit qui put la pisse – et pas que – alors que Vassily, il a juste à faire son super regard pour faire oublier au gamin qu'il avait des jouets préférés.

Devant sa voiture, elle se stoppe et lève une main à l'attention du vampire.

« J'demande, on sait jamais mais, j'suppose que c'est pas envisageable d'foutre le gamin dans l'coffre ? » C'est qu'il put le mioche et que, bah, elle a des sièges en cuir qui sentent le propre. Devant les réactions et le cri offusqué de l'esprit, Hannah lève les deux mains dans un soupir. « ça va, c'était qu'une question... » Puis elle bougonne. « En plus j'avais des sacs poubelles pour rien salir »

Si on se pose la question : oui, Hannah à réellement envisagé de foutre le morveux dans un sac poubelle pour que ses vêtements n'imprègnent pas leurs odeurs de pisse dans sa voiture. Mais ça va, hein, elle aurait laissé le sac ouvert pour qu'il puisse respiré. Enfin quoi... Le mioche il est endormi et apaisé grâce à de l'hypnose, jamais il ne se rendra compte qu'il est dans un sac poubelle, posé dans le coffre d'une voiture. Elle ne comprend vraiment pas pourquoi les gens ne disposent pas du même sens pratique qu'elle.

Parce qu'on ne l'écoute pas, elle s'installe dans sa voiture. Le môme à l'arrière... Non mais vraiment, elle préférait de loin des gens dégoulinant de sang dans sa bagnole. Le sang, sur le cuir, ça se lave facilement. Les odeurs pourris, ça s’incruste. M'enfin bref... Y a Vassily qui s'excuse pour son hypnose. Dommage gars, il l'aurait fait un peu plus tôt le gamin aurait peut-être ses objets fétiches avec lui... Ou peut-être pas. N'empêche que tout ça, ça la fait doucement rire.

« Pour un gars qui fait des leçons de morale et qui essaye de tirer sur la corde sensible, j'trouve que tu t'autorises beaucoup d'passe-droit. »

ça ne sonne pas comme une critique mais comme une constatation. Pour quelqu'un qui dit ne pas utiliser ses pouvoirs sur les enfants, ça fait déjà la deuxième fois qu'il le fait sur deux mioches différents. Fallait agir dans l'urgence, qu'on pourrait lui rétorquer. Mais, dans ce cas, on peut toujours se trouver une bonne raison de le faire. Puis il y avait ce côté : je me prends pour Dieu, je suis en droit de décider ce qui est mieux pour un enfant ou non, de décider ce qui est le mieux pour eux, en plus de juger de leur qualité de parents. Hannah ne peut pas s'empêcher de se demander s'il aurait pris le même droit s'il avait rencontré sa mère ? Cette femme qui, plus que d'avoir un enfant, voulait une descendance pour assurer la transmission d'une magie qui coule dans les veines des Johnson depuis des lustres ? Parce que la mère de Hannah était probablement comme cette grand-mère, à ne pas voir un enfant face à elle mais une source de pouvoir qu'il fallait entraîner et canaliser. Et si Hannah n'a aucun amour pour cette génitrice, si son enfance n'a pas été à l'image de la famille parfaite et des conventions qu'offre la société, elle ne regrettait pas son éducation. Ça faisait d'elle ce qu'elle était, qu'on aime ou qu'on n'aime pas. Avec sa logique particulière et ses vices. Et, jamais de la vie, elle aurait aimé que quelqu'un prenne la décision que ce n'était pas normal et qu'il aurait fallu l'extraire de cette famille.

C'est con, hein, sa façon de réagir. Mais en une action, elle a l'impression qu'il s'autorise de décider pour les autres de ce qui est juste ou non. Et, par extension, il juge Hannah, sa façon d'être et d'avoir été élevée. Alors y a ses doigts qui se serrent sur le volant, ses phalanges qui blanchissent un peu sous cette pression alors qu'elle se refuse de quitter la route du regard. Se concentrer pour ne pas avoir à réfléchir. Elle ne devrait pas prendre les choses de cette manière, ça ne devrait même pas l'atteindre. Il parle des bikers et elle se concentre sur ça pour aller jusqu'au bar où on l'avait embauché quelques heures plutôt.

L'enfant va dormir suffisamment, une fois garée. Alors elle sort de la voiture alors que le vampire parle de s'amuser. Il emploie même ce verbe deux fois en très peu de temps. Putain, et après on vient dire que c'est elle qui est chelou avec ce qu'elle trouve drôle ou non. Le monde à l'envers !

« J'compte pas rester ici à faire le pied-de-grue. »

Un, elle n'a pas envie de veiller sur un gamin endormi. Deux, il faut bien qu'elle s'assure que tout le monde est mort, c'est quand même de sa propre sécurité dont il est question si ce n'est pas le cas. Ils entrent tous les deux dans le bar et, forcément, ce n'est pas une explosion de joie quand on les voit arriver. Y a un des gars qui vient la traiter de salope alors qu'elle lui répond par un doigt d'honneur. De toute façon, il fini assez vite, à ses pieds, complètement inerte pendant que Vassily lui propose de jouer. Elle hausse un sourcil en sa direction.

« J'vais plutôt aller boire un verre. Amuse-toi bien. »

Une personne saine d'esprit se serait inquiété de l’enthousiasme dont il peut faire preuve. Le gars il semble tellement euphorique qu'il en oublie le vouvoiement, un peu comme s'il était ENFIN dans son élément, qu'il n'allait plus être brimer par une horde de gamins devant qui il faut faire bonne figure. Là, en cet instant, il a tout du vampire et plus grand-chose du directeur d'orphelinat. Ça n'effraie pas Hannah, ça ne l'inquiète même pas un peu. Des vampires, elle en a dans ses contacts et certains sont comme lui mais à longueur de temps.

Hannah ne voit pas non plus l'intérêt de l'impression en lui montrant une partie de ses pouvoirs. Elle ne cherche pas assez la reconnaissance pour s'adonner à ce genre de choses. Relever un mort ce n'est pas anodin, c'est un pas de plus vers une pente bien glissante. Le faire sans avoir un réel intérêt, ce n'est pas une bonne chose. Si la situation venait à dériver, à devenir vraiment craignos, elle le ferait sans hésiter. Mais, dans l'immédiat, le bar semble être une bien meilleure alternative.

Elle sait qu'elle est une cible vivante mais, il a donné sa parole – et jusqu'à présent elle n'a pas eu l'occasion de douter de lui – alors, c'est le plus normalement du monde qu'elle traverse le bar. Elle ne fait même pas l'effort d'éviter quoi que ce soit, comme protégée dans une bulle. Il n'y a rien qui l'atteint, quand on essaye de la toucher pour lui en faire baver, la personne est interceptée par Vassily. Derrière le comptoir elle trouve un type – celui à la mouche – qui est prostré dans un coin, tremblant comme un gamin. Et, lui aussi, il sent la pisse.

« Putain, c'est crade mec. »

Il a ce regard suppliant alors qu'il porte son index à sa bouche, pour lui demander de ne pas le balancer. Elle l'enjambe pour fouiller dans le coin des whisky. En vrai, elle n'y connait pas grand-chose alors, elle montre une bouteille au biker qui secoue la tête. Hmm... Une autre ? Toujours pas ça. C'est à la troisième bouteille qu'elle sort qu'il hoche finalement la tête. Du coup, Hannah se redresse pour émerger à nouveau de derrière le bar.

« Hey, Vassily ? » Elle penche la tête pour éviter une chaise qui vient s'écraser sur le miroir derrière, sans que ça semble la perturber. « J'ai trouvé un... » Elle tourne l'étiquette vers elle avant de loucher sur l'écriture. « Un... Midleton Dair Gaelach... Mouais, j'suis pas sûre pour la prononciation, c'est chelou » C'est surtout Irlandais et, vu leur accent à la con, c'est pas évident de déchiffrer une putain d'étiquette. « T'veux un verre ? »

Y a le type à ses pieds qui semble soulagé qu'elle n'ait pas parlé de lui. En vrai, elle sait très bien que son odeur va le trahir alors, autant lui donner l'illusion qu'il va être sauvé.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Mer 9 Mai - 17:12

feat. @Hannah Johnson


▲ ▲ ▲ ▲


Les apparences peuvent bien souvent être trompeuses. Sous ses airs d’homme propre sur lui et bien élevé, Vassily cachait un démon sanguinaire qui ne demandait qu’à pouvoir sortir et déverser sa rage sur le monde, comme une traînée de lave qui viendrait tout détruire sur son passage, ne laissant derrière elle que chaos et désolation. Vassily cachait cette part de lui à bon nombre de gens. Des gens qui n’avaient pas à savoir sa nature profonde et qui, s’ils le savaient, n’auraient plus confiance en lui. Il s’était calmé depuis ses années folles ou sang et sexe avaient été ses passe-temps favoris. Aujourd’hui ses victimes n’étaient plus les mêmes qu’à cette époque, durant laquelle les femmes, bien souvent des blondes, étaient ses jouets préférées. S’il s’était calmé, il pouvait malgré tout se transformer en cette créature assoiffée et violente. C’était ce qui allait arriver là, dans ce bar paumé et écœurant. Il allait punir ces hommes se pensant au-dessus des lois, au dessus de tous. N’était-il pas un peu ainsi lui aussi ? Peut-être oui. Mais il ne s’en prenait plus aux femmes seules, il défendait les victimes, et les enfants. Il allait punir ces hommes se pensant au-dessus des lois, au-dessus de tous. Nul doute qu’il aurait eu besoin d’un bon suivi psy depuis des années, mais son égo l’empêchait de le faire. Bien que cela aurait pu être amusant.

Vassily n’avait plus chassé et ‘joué’ en duo depuis un bon moment et l’idée lui plaisait. Il voulait voir si la jeune Sorcière était cruelle ou si elle agissait simplement pour son propre plaisir. L’invitation fut déclinée. Hannah n’était donc pas une vraie Sorcière cruelle. Elle n’avait certainement aucun intérêt à tuer et torturer si cela ne lui apportait rien en retour. Vassily, lui, y trouvait toujours beaucoup de plaisir, se délectant de la peur et de la mort des autres, tout autant qu’il se régalait de leurs sangs. Bien que, souvent, les sangs dont il se nourrissait étaient dégradés par l’alcool, la drogue ou les maladies, parfois même les trois en même temps. Hannah donc, l’abandonna, préférant aller boire un verre. Elle ne chercha pas à le dissuader d’agir comme il allait le faire. Il s’en moquait. En réalité, elle avait tout à y gagner. Ses mains n’étaient pas salies par le sang d’enfants innocents, elle ne serait pas poursuivie par ces hommes et elle touchait l’argent sans passer par la case prison. Que demander de plus ?

Sur le chemin qui menait Hannah au bar, un des hommes chercha à l’attraper. Il n’eut pas le temps de, ne serait-ce qu’effleurer son corps, que déjà son bras fut saisi et son corps s’écroula lourdement sur l’une des tables. Vassily se rua sur tous ceux qui tentaient d’attraper la jeune femme. Des chaises furent explosées pour servir d’armes à ces humains, l’un d’eux attrapa son revolver que Vassily envoya tomber à terre en brisant le poignet du malotru. Les crocs perçaient les chairs, les arrachaient, sans pour autant tuer tout le monde. Il n’y avait rien d’amusant à tuer tout le monde d’un coup. Non, Vassily aimait se battre et provoquer. Il aimait entendre les os se briser et les gueules se casser. Le commanditaire essaya de fuir, comme un lâche, mais l’immortel l’attrapa par le cou, le soulevant de terre. C’est alors que la voix de la jeune Sorcière l’interpella. Il ne pus s’empêcher de sourire à sa proposition de verre. Un

Je ne dis jamais non à un bon Whisky ! Sec s’il te plait, je ne voudrais pas altérer son goût !

Un sourire amusé glissa sur ses lèvres alors qu’au bout de son bras pendouillait l’homme, les pieds ne touchant pas le sol. Il commençait presque à bleuir dans l’air lui manquait.

Oh, excusez-moi, vous manquez d’air ? Je vais arranger ça !

Dans un geste rapide, Vassily accrocha l’homme au porte-manteau en métal accroché au mur… Les crochets pénétrèrent le corps au niveau des omoplates, arrachant des hurlements de douleur à l’homme.

Souffres en silence et regarde ce que je fais aux tiens.

Il avait ordonné et l’homme s’était tu instantanément. L’hypnose était un art que Vassily maîtrisait à la perfection. Il retourna s’occuper des hommes encore suffisamment valides qui tentèrent de soit s’en prendre à lui, soit de s’en prendre à Hannah. Un bras fut arraché, retombant à terre. Le sang se mit à jaillir de la plaie béante et l’homme s’écroula à terre. Un autre fut attrapé par la gorge et après s’être fait croquer le cou, fut envoyé dans un mur, perdant connaissance. Il n’y avait plus grand monde de vivants dans ce bar, trois ou quatre personne, tout au plus, en comptant celui qui se cachait derrière le bar. Vassily en profita donc pour rejoindre le comptoir et s’emparer du verre que la jeune Sorcière venait de lui servir, allant même jusqu’à trinquer avec elle.

Je tiens toujours mes promesses. Aucun de ces hommes ne pourra tenter quoi que ce soit contre toi à l’avenir.

L’homme distingué avait sa chemise tâchée de sang et le menton un peu dégoulinant. Il attrapa, derrière le comptoir, quelques serviettes en papier pour s’essuyer.

Vide ton verre, nous n’allons plus tarder à y aller. Quant à toi, dit-il en s’adressant à l’homme derrière le bar, Tu es le plus lâche de tous.

Le verre de whisky vidé, Vassily passa derrière le comptoir et attrapa quelques bouteilles d’alcool qu’il se mit à vider sur l’ordure qui sentait la pisse.

Vous menacez un homme qui a sauvé une femme que l’un d’entre vous tentait de violer dans une ruelle. Vous menacez un homme qui sauve des enfants. VOUS MENACEZ LA VIE D’ORPHELINS ! Des lâches qui envoient une femme faire le travail à leur place. Pas capable de porter vos couilles sur la table.

L’homme gesticulait, chialait, suppliait, mais n’attira aucunement la pitié de l’immortel donc le regard était assombri par la colère et la rage. Personne n’avait intérêt à menacer ses enfants. Cela le mettait dans une rage dévastatrice. Preuve en était ce bar qui ne ressemblait plus à rien maintenant. Le sang glissait sur le sol, accompagné de quelques bras décrochés et quelques cadavres. A l’entré, le commanditaire souffrait en silence, accroché comme un vêtement oublié sur le porte-manteau. Vassily se pencha sur l’homme arrosé d’alcool.

Lève-toi et arrose tout le bar d’alcool. Ensuite, tu te placeras au centre de la pièce et tu allumeras ton briquet… Fini ton verre, tu peux prendre la bouteille avec. On y va.

Pendant que Vassily rejoignit l’homme porte-manteau, il laissa Hannah faire le plein de bouteilles si elle le désirait. Son regard plongea dans celui de l’homme.

Regarde tout ça brûler, sent l’odeur de la chair qui grille comme des porcs sur un barbecue. Regarde tout ce que tu as perdu en ME menaçant. Et un conseil, n’ose pas revenir hanter cette jeune femme. Car je connais des Sorcières qui pourront te tourmenter même dans la mort...

Au centre de la pièce, le barman alluma son briquet et prit feu. Vassily pressa Hannah pour quitter le bar dans lequel les flammes commençaient à lécher le sol et les corps.

Nous devons partir et vite. Es-tu capable de rouler avec cet alcool en toi ? J’imagine que tu ne veux pas te faire arrêter en état d’ébriété...

Vassily pouvait rouler, ce n’était pas un souci, mais il ignorait si la jeune femme acceptait de laisser quelqu’un conduire sa superbe voiture. Derrière eux, les flammes brûlaient un peu plus le bar qui finirait en cendres. Il était temps pour eux de rentrer à l’orphelinat.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Jeu 10 Mai - 0:16






Deal ?


Vassily & Hannah


« Un whisky sec alors ! »

Non, elle ne participe pas à ce qui se joue dans ce bar. Hannah ce n'est pas une combattante, elle n'a jamais appris à se battre avec ses petites mains. Oui, elle aurait pu relever un mort et participer à la petite fête mais, honnêtement, c'était bien trop de contrainte pour quelque chose dont elle se fichait royalement. Si elle ne participe pas activement, à aucun moment elle ne semble dérangée par la scène devant elle. Il n'y a même pas un semblant de sursaut quand un ose se brise, qu'une chair est déchiquetée ou qu'un homme se retrouve à la place d'un manteau.

Du haut de ses 24 ans, tout cela, lui est d'une indifférence presque effrayante. Parce que, voir des morts et voir des gens mourir sont deux choses bien différentes. A croire que ce n'est pas la première fois qu'elle assiste à des exécutions. Parce qu'il s'agit bien de ça. Ce n'est pas une baston qui dégénère, c'est une mise à mort de tout un groupe. En fait, ce n'est pas seulement une exécution. Vassilly, il ne se contente pas de tuer tout ce petit monde proprement. Il joue, il se tâche, il s'amuse. Heureusement que c'est un vampire. Hannah n'aurait pas aimé être dans les mauvais petits papiers d'un homme, bien vivant, avec cette lueur de joie quand il fait un massacre.

Hannah sert le verre demandé et, son pied vient s'appuyer sur le mec planqué pour se hisser sur le bar. Assise sur le bois, les pieds s’agitant dans le vide, elle tend le vers en direction de Vassily qui arrive dans sa direction. Elle présente la bouteille pour trinquer avec lui mais elle ne boit pas. Elle n'aurait déjà pas dû boire dans son bureau, ce n'est pas pour poursuivre maintenant. Pas folle la guêpe, elle ne va pas altérer ses réflexes et sa capacité de réflexion maintenant, cela aurait été ridicule. Parce que, oui, il a promis qu'aucun de ces hommes ne la toucherait. A aucun moment il n'a promis qu'il ne s'accorderait pas ce droit non plus. Bon elle ne menaçait plus vraiment son orphelinat mais, la prudence est une chose qu'il faut essayer de garder à l'esprit. Surtout quand un vampire se prend pour Dieu.

Elle écoute sa tirade sur le fait qu'il ne faut pas le menacer. Elle a une légère petite moue en secouant un peu la tête quand il parle de la vie d’orphelins. Techniquement parlant, celui dans la voiture, pourrait encore avoir de la famille si Vassily n'en avait pas décidé autrement. C'était le cas pour combien d'autres gamins de l'orphelinat ? Combien d'enfants qui n'avaient pas été laissés à des grands-parents ou des tantes, parce que ces gens avaient été estimés « pas assez bien » par ce directeur ? Elle ne dit rien, pas certaine que ce soit le bon moment pour un débat sur le sujet.

« J'suis prête. »

Ses mains en appui sur le bord du comptoir, elle saute au sol pour enjamber des cadavres avant d'aller vers la sortie. Une fois dehors, elle va pour ouvrir sa voiture quand Vassily lui demande si elle est apte à conduire. C'est vers lui qu'elle se tourne en haussant un sourcil, l'air de lui demander s'il est sérieux ou non.

« J'suis carrément pas apte à conduire, j'aime bien l'idée de risquer la vie d'un « Orphelin » en prenant la route bourrée » Notons que le mot Orphelin avait été dit avec des parenthèses imaginaires créées avec ses doigts. Elle lève les yeux au ciel dans un soupir. « Évidemment que je peux conduire. » Avant qu'il ne mette la main sur la portière pour l'ouvrir, Hannah décide de verrouiller à nouveau le véhicule. « Et toi, t'es sûr que tu es apte à t'occuper d'un orphelinat ? »

Ouais c'est un bébé par rapport à lui. Ouais, avec sa petite taille, elle se paye le luxe de croiser les bras en le jaugeant du regard. Ouais, elle est aussi fragile qu'une humaine et elle se permet quand même d'avoir un ton critique face à ce vampire. Ouais, j'vous présente Hannah !

« Parce que, moi, j'ai des doutes. Ou alors y a un truc que j'ai zappé. T'as une sorte de pourcentage, au nombre de gamins qu'y a dans ton établissement ? Parce que, de toute évidence, lui... » Et là, son doigt pointe le gamin à travers la fenêtre de sa voiture. « Il n'a rien à foutre dans un orphelinat... Ou peut-être que si mais j'vois toujours pas en quoi tu peux prendre cette décision. »

Il y avait un service de justice pour ça, non ? Des gens qui peuvent juger, avec des critères plus objectifs, si un enfant peut aller vivre chez un autre membre de sa famille. Des gens qui jugent que ça ne serait peut-être pas l'extase mais plus bénéfique parce que l'enfant ne quitte pas sa famille. Enfin, elle en sait rien, elle n'y connaît rien dans tout ça. Tout ce qu'elle sait c'est que cette décision ne devrait pas être celle d'une seule personne.

« Non parc'que, t'es qui en fait pour juger que c'n'est pas bon pour lui d'être élevé par une femme qui le veut pour c'qu'il est ? » Y a une petite explosion dans le bar, un peu plus loin. Probablement le feu qui vient d'atteindre une réserve d'alcool. Ce qui ne semble pas la perturber. « Puis c'type que t'as tué, celui qui s'en est pris à une femme. Y a quoi qui te dit qu'il n'fait pas ça aussi pour s'venger. Peut-être que cette femme, t'vois, elle faisait subir des violences de c'genre à son gamin ou j'sais pas. Et qu'il aussi il s'prennait pour dieu en lui faisant comprendre c'que ça peut faire. »

Peu probable mais après tout, qui peut savoir ? Pour elle, Vassily, il se trouvait juste des excuses pour pouvoir continuer à tuer des gens tout en paraissant pour le mec bien, qui sauve la veuve et l'orphelin – enfin si ces derniers n'avaient pas été voler une sucette chez l'épicier du coin. En soit, elle s'en fiche de qui il tue ou non. Ce n'est pas son problème. Mais c'est juste que ça la fait bien rire de l'entendre faire des leçons de morales derrière et d'expliquer ses gestes.

« Pour ta gouverne. » Et là, vas-y qu'elle te pointe son index sous le nez de Vassily. « On peut très bien vivre l'fait d'être élevé par une personne qui pense qu'à c'qu'on est capable d'faire ! »

Dire qu'on finissait par être très équilibré serait un peu exagéré. Pas sûr que les psychologues s'accordent sur le fait que Hannah est la personne la plus saine du monde. Mais elle ne tue pas sous de faux prétextes. Elle le fait pour l'argent. Ouais ça peut sembler ridicule comme raison mais, au moins, elle ne s'en invente pas pour se faire passer pour la bonne personne. Alors oui, la gamine, bah elle se paye le luxe de faire la morale à un vampire vieux d'un demi-millénaire. Normal quoi !



par humdrum sur ninetofive
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Dim 13 Mai - 21:12

feat. @Hannah Johnson


▲ ▲ ▲ ▲


Vassily ne voulait pas traîner. S’amuser et se venger étaient une chose. Mais il y avait un temps pour tout. Son souhait était maintenant de retourner à l’orphelinat pour prendre soin de cet enfant amaigri, affamé et certainement terrorisé. Il faudrait du temps pour que l’enfant puisse retrouver un équilibre, des heures auprès d’un psychiatre également. Car, si Vassily usait parfois de ses pouvoirs, il préférait laisser les enfants faire leur cheminement seul. Même s’il devait avouer que les aider, parfois, ne pouvait faire de mal. Ce cheminement allait bientôt commencer pour ce petit Will. Malheureusement pour Vassily, qui avait toujours l’habitude de tout contrôler, la jeune Hannah en décida autrement. Empêchant l’immortel d’ouvrir la voiture, elle remit en question sa capacité à s’occuper d’un orphelin. Debout, droit, le regard plissé, il observait la jeune femme qui était on ne peut plus sérieuse. Un sourcil se haussa alors qu’il l’écouta sans rien dire. Du moins, il la laissa cracher son ‘venin’ et ses interrogations. Vassily fut presque amusé de la voir si concernée par le futur de ca gamin dont elle n’avait, de base, strictement rien à faire. Depuis quand s’inquiétait-elle de quelqu’un d’autre qu’elle ? Car clairement, Vassily la voyait un peu comme une gamine égoïste, mais il y avait certainement des raisons pour qu’elle soit ainsi. Celle qui avait rechigner à aller d’abord chercher l’enfant se montrait subitement très intéressée par son cas.

Une explosion se fit entendre. Nul doute que les pompiers serraient rapidement avertis. Il était donc grand temps pour eux de partir. Mais Hannah n’en avait toujours pas terminé. Elle osa même secouer son petit doigt maigrichon sous le nez de l’immortel. Elle n’avait pas peur de lui, c’était presque évident, se pensant très certainement en sécurité grâce à sa magie. Ou alors, était-elle simplement folle et inconsciente du danger ? En tout cas, elle soulevait des interrogations presque légitime face à un homme qui, en effet, jugeait par lui-même et décidait seul ce qui était bon ou non pour les autres. Mais ses méthodes avaient toujours eu de bons effets, de bons résultats.

Tu as peut-être bien vécu ton enfance Hannah, mais ce n’est pas l’enfance idéale. Mais tu as certainement raison, je dois me prendre pour… Une sorte de Dieu. Je décide. J’agis comme bon me semble. Et personne ne semble être dérangé par ça. Du moins jusqu’à aujourd’hui. Cet enfant, Will, sera bien mieux entourés par des gens sérieux qui l’aimeront et l’aideront, plutôt qu’aux côtés d’une grand-mère qui ne lui offrira aucune affection et qui se servira de lui comme un vulgaire larbin.

Un rictus de dégoût déforma rapidement les traits habituellement posés du Vampire. Lentement, il se rapprocha d’un ou deux pas.

J’ai passé dix-huit ans entre les murs d’un orphelinat où les putes venaient pondre les mioches qui tiraillaient leurs entrailles. Dix-huit ans sans la moindre affection, sans le moindre bon traitement. Lorsque j’ai ouvert mon premier orphelinat, je me suis juré de sauver le maximum d’enfants surnaturels. Je peux te donner des dizaines de témoignages d’enfants passés entre mes murs, en Angleterre, en France, en Italie, en Louisiane et j’en passe. AUCUN enfant ne s’est jamais plaint de la vie qu’il a vécue chez moi. Aucun.

Une lueur étrange brillait dans le regard de l’immortel. Colère ? Rage ? Amusement ? Un mélange, dangereux, d’un tas de choses que cette soirée avait réveillées en lui.

Et toi, qui es-tu pour juger ce qui est bon ou non pour cet enfant ? Mes activités sont surveillées. Chaque enfant a un dossier transmis à des autorités spécialisées. Cet enfant sera mis en relation avec des personnes bien plus importantes que toi ou moi, pour l’éduquer, l’aider et lui trouver une famille qui saura lui donner ce que tout enfant mérite. Ce que tu n’as visiblement pas eu dans ta vie : de l’amour !

Les mots claquaient, alors que le regard ne quittait pas celui de la jeune femme.

Quant à ces hommes et à la femme que j’ai sauvée, si tu veux, nous pouvons aller la rencontrer. Elle s’appelle Sylvia, a 27 ans, un enfant de trois ans. Elle est femme de ménage et serveuse à ses heures perdues, parce qu’elle a repris ses études pour devenir avocate… Tu veux qu’on aille la voir pour savoir si elle frappe son enfant et si elle a mérité de subir ce que cette ordure, à qui j’ai arraché le cœur, lui a fait subir ? Mhm ? Je n’ai rien d’un ange, oh ça non. Je prends plaisir à tuer ces hommes tout autant que j’ai pris plaisir à être le pire des salauds durant de nombreuses années. Mais j’ai changé et ces gamins sont aujourd’hui ce que je fais de mieux de mon immortalité. Alors Hannah, deux solutions s’offrent à toi : ouvrir cette voiture et nous ramener chez moi, ou te mettre en travers de mon chemin. Entre nous… La seconde option est bien moins amusante. Je t’ai promis de te débarrasser de ces hommes, je tiens toujours mes promesses. Mais je ne t’ai pas demandé ton avis concernant cet enfant.

La voix n’était pas montée, à aucun moment. Seule la lueur qui brillait dans le regard de l’immortel montrait cette colère qui pouvait gronder en son sein.

En tout cas, c’est très étonnant tout ça, venant d’une jeune femme qui semble détester les enfants…

Un sourire, amusé, presque provoquant, étira les lèvres du Vampire. Au loin, les sirènes de pompiers se firent entendre. Il était temps de partie et Vassily ne laissera pas Hannah leur faire courir le moindre risque.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Lun 14 Mai - 21:12






Deal ?


Vassily & Hannah

Elle a certainement raison ? Hein ? Il est sérieux là ? C'est elle qui semble le plus choqué par cette affirmation. Enfin, quand elle dit ce qu'elle pense, elle ne s'attend pas à avoir raison. C'est une brèle dans les relations sociales et les codes qui vont avec. Du coup, elle se retrouve à froncer les sourcils, étonnée qu'on puisse être d'accord avec elle. Bon, en même temps, il vaut mieux ça que de le voir le prendre mal et s'énerver subitement. Mais bon, elle est vite rassurée. Elle a peut-être raison sur le fait qu'il se prend pour Dieu mais, il persiste dans son raisonnement. Du coup, c'est un soupir qui s'échappe des lèvres de Hannah alors qu'elle roule des yeux dans ses orbites.

Ce n'est pas qu'elle n'est pas d'accord avec lui. Enfin, si, un peu quand même. C'est seulement qu'elle trouve les statistiques qu'il lui donne complètement bidon. Bien sûr que les gamins ne vont pas se plaindre, ils n'ont pas connu d'autres alternatives. Puis, elle espère quand même que la plupart des orphelins qu'il a, le sont réellement. Que Will est une sorte d’exception qui n'arrive pas tous les jours. Hannah croise les bras alors qu'il s'est approché d'elle, sans se soucier du regard qu'il peut avoir. Vassily il part sur un terrain dangereux. A aucun moment elle ne juge ce qui est bon ou non pour cet enfant. Au contraire, elle exprime un avis sur le fait que la méthode employée par ce directeur d'orphelinat n'est peut-être pas la bonne. Que c'est lui qui part du principe que l'environnement familial ne sera pas bon et qui ne se demande, même pas, si ça aurait pu convenir au petit Will.

De ce qu'elle comprend, Vassily il juge que par rapport à son passé. Une envie de ne pas reproduire un schéma et apporter une autre solution à tous ces gamins. Grand bien lui fasse. Elle n'a rien contre ça, quand il s'agit de vrais orphelins. Et c'est là qu'il estime que Hannah a manqué d'amour dans son enfance. Il se trompe. Enfin, tout est relatif. L'amour c'est vague comme notion, non ? Il peut prendre plusieurs formes ? Dans sa famille, l'important c'est l'amour pour la magie, pour ce qu'on peut en faire pour aider les autres. Alors non, elle n'a pas eu de câlin, de mot attendrissant et des encouragements. Elle a eu autre chose et elle ne s'en porte pas plus mal, même s'il a dévié de cette éducation. Mais ce n'est même pas la peine qu'elle lui explique ça, il est bien trop sûr de ses choix et de ce qu'il fait pour ces enfants.

Il explique même l'histoire de cette femme qu'il a sauvé en tuant l'autre biker. Là encore, elle n'est pas certaine qu'ils se comprennent. Tout le monde, à un moment, fait un truc qui dérange une autre personne. Partir sur le terrain de la vengeance, ça s'arrête où ? Qui peut décider qu'un acte est plus répréhensible qu'un autre ? Là, il s'en prend à un violeur. Ok. Et dans cent ans, qui dit qu'il ne décidera pas de s'en prendre au petit voleur du coin qui n'avait pas assez de fric pour acheter sa baguette de pain ? Hannah, elle s'en fiche de qui il tue. Elle trouve juste que se justifier, mettre des raisons derrières ces actes, c'est vouloir se donner une bonne conscience. C'est ça qu'elle trouve dangereux parce que, au final, c'est à sa seule appréciation à lui.

Bref, elle se retrouve face à deux choix. Et, dans un sourire, elle porte la main – bien droite- à sa tempe.

« Bien chef ! »

Elle appuie sur le bouton de ses clés et les portes se déverrouille. Elle s’installe derrière le volant et démarre pour partir d'ici, une fois tout le monde installé. Au loin, les sirènes des camions de pompier qu'ils ne croiseront pas, Hannah préfère prendre une autre route. Un peu plus longue mais sa évite de passer devant l'armée de gyrophares qui sont en direction de l'incendie.

« Pour info. J'm'en cogne de c'gamin. » Son regard ne quitte pas la route. « Mais tes décisions, ta façon de voir les choses, c'est juste une putain de critique de mon modèle familial. » Là aussi, elle devrait s'en foutre mais ce n'est pas vraiment le cas. Elle s'en fiche de sa mère ou de qui que ce soit dans sa famille. Mais... « Enfin, j'sais pas, c'est comme si tu disais ouvertement qu'mon éducation est juste pourrie et que j'aurais dû en avoir une autre. » Elle hausse les épaules. « C'pas à toi de décider ce genre de choses. »

En tout cas, elle aurait détesté qu'un type, extérieur à sa famille, décide pour elle de ce qui est bien ou non. La décision qu'il a prit vis-à-vis de Will, c'est juste dire à Hannah qu'elle est mauvaise parce qu'elle n'a pas eu les bonnes approches dans la vie. Finalement, c'est ça qu'elle prend mal : il la critique elle en estimant qu'un gamin ne devrait pas rester avec sa grand-mère, juste parce que cette dernière ne s'intéresse qu'à ses pouvoirs.

« 'Fin bref... » De toute façon, elle suppose qu'ils ne tomberont pas d'accord. Puis elle est vexée, un peu, alors elle risque de ne pas y mettre de bonnes volontés non plus. Autant passer sur le sujet, non ? « Merci, quand même pour les types, là-bas. »

Vexée mais pas ingrate, la fille. Hannah, elle n'est pas trop conne. Elle sait très bien qu'il aurait pu la tuer à l'orphelinat et se débarrasser des hommes après. Il aurait même pu la tuer dans ce bar, son corps aurait eu du mal à être identifié dans ce tas de cadavres. Il avait le gamin, une voiture, alors ouais, il aurait pu la laisser sans vie sur place. Et c'est pour le remercier, en quelque sorte, qu'elle poursuit sur sa lancée.

« J'te filerai une liste d'herbes qui permettent de mieux contrôler les visions, pour la môme-là » Tia, mais elle n'a pas envie de dire qu'elle se souvient de ce prénom. « et pour calmer les esprits, histoire qu'ils ne soient pas trop virulents. »



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Mer 16 Mai - 19:25

feat. @Hannah Johnson


▲ ▲ ▲ ▲


Il y avait quelque chose, chez cette jeune femme, qui plaisait énormément au vieux Vampire. Une fraîcheur, une insolence, une arrogance, qui amusait terriblement l’immortel. C’était plaisant, rafraîchissant, amusant même pour lui qui avait l’habitude de ceux qui se sentaient impressionnés face à sa race, son charisme et son âge. Elle, elle n’avait pas peur. La mort ne semblait pas l’effrayer tout autant que la vie ne semblait pas la déranger. Elle semblait en équilibre avec elle-même, en harmonie avec sa personnalité et totalement inconsciente de risques qu’elle prenait. Ou peut-être l’était-elle, consciente, et cela aurait rendu les choses encore plus fascinantes. Il ne restait plus qu’à savoir si la jeune femme était une personne de parole. Si tel était le cas, nul doute que Vassily voudrait la revoir. Car il avait déjà des projets, l’Immortel, qui pourraient les amener à collaborer ensemble. Et, il était certain que derrière le masque de la jeune femme froide se cachait quelqu’un d’un peu plus sensible. Mais là encore, peut-être se trompait-il. En tout cas, cette jeune femme avait le don d’éveiller des choses chez Vassily, une curiosité, un amusement, que peu de personnes parvenaient à éveiller. Et puis rares étaient ceux qui osaient s’opposer clairement à lui. Chose qu’il détestait, car le conflit était, étonnamment, quelque chose qu’il appréciait.

La jeune femme ayant déballé ce qu’elle avait sur le cœur, ayant écouté l’Immortel sans forcément partager son point de vue, fut visiblement prête à partir, faisant même sourire le Russe qui leva les yeux au ciel sur un air faussement exaspéré. Les portes furent ainsi déverrouillées. Hannah prit le volant alors que Vassily grimpa à nouveau à l’arrière, veillant au bien-être de l’enfant. La jeune femme avait soulevé un point important, il fallait l’avouer, remettant en question la manière d’agir de l’immortel. L’homme avait, en effet, estimé que l’enfant serait bien mieux avec lui ou avec une autre famille, plutôt qu’avec cette femme qui était sa grand-mère… Grand-mère sur le papier, mais pas dans son cœur. Alors oui, il était vrai qu’aux yeux de Vassily, cette femme ne méritait pas de s’occuper de cet enfant dont elle se servirait comme un objet.

Vassily laissa Hannah choisir le chemin à prendre pour retourner à l’orphelinat et, la jeune femme eue la bonne idée de faire un détour pour éviter de croiser les forces de l’ordre aux alentours du bar en feu. L’immortel remonta sa veste sur le corps frêle du gamin endormi, se revoyant à son âge, l’odeur presque aussi nauséabonde que lui, le corps aussi maigre et les traits aussi tirés. La voix d’Hannah lui fit quitté sa contemplation sur cet enfant, sur son propre passé.

Je comprends ton point de vue et en toute franchise, tu as la chance de t’en être bien sortie. Tout le monde n’en est pas capable. Et c’est vrai, ce n’est pas à moi de décider de ce genre de chose. Mais je suis certain qu’après une étude approfondie du passé de cette femme et de ses ambitions, les forces de l’ordre spéciales , sous-entendu l’Alliance, n’auraient pas laissé cet enfant avec cette femme. Crois en mon expérience.

Mais, là encore, Hannah pouvait ne pas croire Vassily qui pourtant, avait pas mal d’expérience dans ce domaine. De toute manière, il n’avait aucun compte à rendre à cette jeune femme. Seul l’Alliance parvenait parfois à mettre le nez dans ses affaires, c’était d’ailleurs à leur demande qu’il était venu s’installer à Londres, quelques années plus tôt. Il comprenait cependant que la demoiselle n’appréciait pas sa manière de faire et surtout, qu’elle prenait mal ce qu’il pouvait penser d’elle et de l’éducation qu’elle avait reçu. Quoi qu’il en soit, elle fut malgré tout reconnaissante de ce que Vassily avait fait pour elle. Oui, il tenait ses promesses.

De rien… C’était… Divertissant !

Le goût du sang lui restait encore sur la langue. Il aimait ça. Sa bestialité n’était plus ressortie ainsi depuis un moment. Voilà bien longtemps qu’il n’avait plus fait de si gros carnage. Il en aurait presque perdu l’habitude. L’immortel devrait veiller à ne pas déraper trop souvent, pour ne pas retomber dans ses vieux travers destructeurs. Il ne pouvait plus se le permettre. Pas avec Keira, son Infante à ses côtés, ni avec les enfants de l’Orphelinat. Non, il ne pouvait plus se permettre d’être l’homme qu’il avait été par le passé. Ce monstre au cœur brisé, à l’âme souillé ; cherchant à venger le gamin perdu en lui. Une nouvelle fois, Hannah sortit Vassily de ses sombres pensées. Cette fois pour le surprendre réellement, le touchant également. Car, dès que quelqu’un aidait ses gamins, le vieux Vampire ne pouvait qu’éprouver de la gratitude.

Merci. Beaucoup. C’est important pour elle de pouvoir apprendre à gérer sa magie. Mais elle a surtout besoin de pouvoir faire son deuil et de grandir comme une petite fille normale. Tous les conseils sont bons à prendre, surtout venant d’une nécromancienne qui je crois, est vraiment douée avec sa magie.

C’était un compliment, sincère. Il ne se moquait pas. Les conseils d’Hannah seraient précieux pour l’immortel qui, il fallait l’avouer, aimait terriblement la jeune Tia. Tout le monde le disait, elle était la petite préférée du Directeur. Bien qu’il veillait toujours à ne pas faire de différence entre ses orphelins. Et puis Tia était le genre d’enfant aimé de tous, même des autres gamins. Vassily la voulait épanoui et sachant contrôler sa magie. Car tous le savaient, les nécromanciennes étaient des Sorcières puissantes et redoutées.

Lorsqu’ils arrivèrent à l’orphelinat, Vassily n’en avait pas encore terminé avec la jeune Sorcière.

Rentre avec moi si tu veux bien, j’aimerais que nous puissions parler encore. Et que tu puisses voir certaines choses.

Vassily s’emparant délicatement du jeune garçon qui dormait à poings fermés. Tranquillement, ils avancèrent jusqu’à l’entrée de l’orphelinat où Maria, la Gouvernante, attendant, ayant reçu un sms du Vampire lui annonçant qu’ils arrivaient.

- Monsieur, j’ai préparé un lit pour le petit, dit la Gouvernante, jetant un regard à Hannah, Bonsoir Mademoiselle.

Mari était souvent une femme enjouée et maternelle. Elle laissa Vassily grimper les marches menant aux chambres, invitant Hannah à les suivre. Une porte fut ouverte dans laquelle trois lits se tenaient côte-à-côte. Dans deux lits, deux jeunes garçons dormaient à poings fermés. Discrètement, Vassily déposa le jeune garçon dans le lit, le couvrant des draps avant de lui retirer ses chaussures. L’enfant serait changé le lendemain, il était inutile de le réveiller maintenant. Le petit mis au lit, Vassily invita Hannah à la suivre, l’accompagnant jusqu’à une nouvelle chambre. Lorsqu’il ouvrit la porte, ils virent la jeune Tia sur son lit, son doudou cachant son visage.

Elle dort toujours comme ça, pour ne pas voir les esprits dans sa chambre… Que puis-je faire pour qu’elle puisse dormir tranquillement si ce n’est manipuler un peu son esprit, pour l’obliger à dormir paisiblement. Pour le moment, nous n’avons trouvé personne pour l’adopter et je l’avoue, je suis très exigeant la concernant. Elle a besoin de quelqu’un pour l’aider… Je ne te demande pas de le faire, mais peut-être que tu pourrais y réfléchir…

Il ne prendrait pas mal un refus, mais pour Tia, il était prêt à tout essayer.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Jeu 17 Mai - 0:58






Deal ?


Vassily & Hannah



Si Hannah doit être honnête, elle ne sait pas si elle s'en sort bien ou non.  A écouter sa mère, ce n'est pas du tout le cas. Une nécromancienne qui sort de l'éducation des femmes Johnson, pour se servir de ses pouvoirs contre de l'argent, ce n'est pas ce que sa mère considère comme bien. Finalement, tout n'est peut-être qu'une question de point de vue, un truc dans le genre. Qu'est-ce qu'elle en sait, elle ? Hannah trouve bien trop compliqué d'essayer de se placer à la place de tout le monde... Les gens, ils sont bizarres à répondre à des codes qu'elle n'arrive pas vraiment à saisir. Du coup, elle hausse les épaules. Croire en l'expérience de Vassily ? S'il veut parce que, en réalité, qu'est-ce que ça peut bien lui faire, hein ? Il l'a dit lui-même, elle est supposée se foutre complètement de la vie de ce gamin.

Elle a cette sorte de demi-sourire sur les lèvres quand il parle de divertissement. Non mais quand même, il est chelou ce type, non ? Les gens, ce qu'ils trouvent divertissant, ce sont les soirées entre potes à boire des bières, regarder des séries avec un pot de crème glacé. Y en a même qui trouvent que le bridge et le crochet sont des activités divertissantes. Lui ? Bah lui, il trouve que c'est de démembrer des gens et de les faire brûler par la suite. Et après c'est elle qu'on traite de nécromancienne névrosée ? Sauf que la sorcière folle, elle ne s'occupe pas d'un tas de gamins, entre deux massacres. Le gars, il doit avoir une sorte de dédoublement de la personnalité. Bien sous tous rapports avec les gosses et, un vampire dans toute sa splendeur quand il sort de l'orphelinat. Ou alors... C'est le fait de s'occuper de gosse qui rend complètement barge, avec des envies de massacres. Et, à défaut de mettre ces gamins dans un congélateur, Vassily il va se défouler sur des bikers. Faut vraiment pas qu'il écrive un livre sur la manière de décompresser après la crise d'un morveux !

« Ouais, 'fin, faut pas s'emballer hein. La nécromancienne douée avec sa magie, elle s'est juste complètement foirée là. »

Pas de vampire contrôlé. Pas d'orphelinat en feux. Ce n'est pas ce qu'elle appelle une réussite puisque, de toute évidence, c'est pour ça qu'elle avait été payée. Comme quoi, encore une fois, tout est une question de point de vue. En vrai, ce qui l'étonne c'est que Vassily puisse la penser douée. Elle l'est, sans fausse modestie. Sa vie a été dédiée à l'apprentissage et la pratique de cette magie alors, ouais, elle maîtrise quand même pas mal. Surtout qu'elle a su sortir d'une forme d'éducation pour apprendre de nouvelles choses qu'aucune sorcière « bien » ne veut enseigner. Mais, il en sait quoi Vassily ? Il ne l'a pas vu se servir de ses pouvoirs après tout !

Puis non, faut pas s'emballer. Dans l'immédiat, elle propose juste une liste de plantes utiles. A aucun moment, dans son esprit, il est question d'apprendre quoi que ce soit à la petite Tia. Les gosses c'est chiant. Ça fait des crises pour rien, ça coule du nez, ça s'accroche à un doudou sale et puant. Puis ça pose des questions connes aussi. Ça court partout, ça saute, ça rit... Eurk, horripilant. Tous les films d'horreur devraient se passer dans un rayon jouet, avec un tas de gamins, et des parents qui ne peuvent rien acheter !  Là, pour le coup, on connaîtrait le véritable sens du mot « carnage »... Au moins, auditif.

'Fin, de toute façon, elle s'en fiche. Ils arrivent à l'orphelinat et elle n'a plus qu'à attendre que Vassily sorte avec le gamin. Après, elle pourra rentrer tranquillement chez elle et, probablement, s’engueuler elle-même pour ne pas avoir réussi à faire un boulot correctement. Sauf que ça ne se passe pas vraiment de cette manière, y a Vassily qui lui demande de venir. Elle fronce les sourcils. Gars, elle ne sait pas ce que tu veux lui montrer mais, vraiment, y a certaines choses qu'elle préfère garder dans l'ignorance. Y a l'envie de lui dire de refuser. Non, pour être exact, elle sait qu'elle doit refuser. Rentrer dans cet orphelinat, c'est le mal. Hannah n'arrive plus à raisonner convenablement et il faut qu'elle évite ça. Alors, elle le laisse sortir de la voiture, enclenche la première sur sa boite de vitesse pour se barrer et...

« Fais chier ! »

Elle coupe le contact de la voiture et sort à son tour pour le suivre. Quelle nouille elle fait ! Les mains dans les poches, elle grogne un bonsoir à Mari, plus qu'elle ne le dit. Enfin, au moins, elle lui répond c'est déjà ça. Elle a même tenté un sourire mais, clairement, il n'y avait pas assez de conviction dans ce dernier pour qu'il soit crédible. C'est qu'elle se demande bien pourquoi il veut qu'elle le regarde mettre un môme au lit. Ça va, des tonnes de gens font ça tous les soirs ! Il ne veut quand même pas une médaille pour un acte aussi normal ? Heureusement, elle comprend assez vite qu'il ne l'a pas fait venir pour ça, quand il pousse la porte d'une nouvelle chambre. Celle de Tia. C'est qu'elle a envie de le détester le Vassily, à toujours lui foutre Tia sous le nez. Comme s'il avait déjà compris – bien avant Hannah – que c'était un point faible à exploiter. Elle n'aime pas ça, parce que ça fonctionne !

« Quoi ? » Elle quitte la gamine, et son doudou, du regard pour se tourner vers Vassily. Il est sérieux là ? Elle a bien entendu ? « L'aider ? Sérieusement ?»

Elle secoue un peu la tête, l'air d'halluciner complètement. Hannah c'est la sorcière qui ne fait partie d'aucune communauté de sorcières parce qu'elle est incapable de suivre les règles. Si elle reste en dehors des radars de l'Alliance c'est seulement parce qu'elle arrive à être discrète sur certaines affaires. Et que, du coup, elle file un coup de main à Aaron de temps en temps.

« J'suis pas... » Une bonne sorcière ? C'est ce qu'elle a voulu dire mais, ça ne sort pas vraiment en fait. « J'peux pas lui apprendre à faire les bonnes choses avec ses pouvoirs. » Tout simplement parce qu'elle est la première à ne pas faire la différence entre ce qui est bien et ce qui est mal. Ce genre de notions, ça lui échappe. « C'est pas pour moi. »

Et, comme pour l'empêcher de rétorquer quelque chose à ce sujet – c'est qu'il est capable d'avoir de bons arguments – elle s'avance dans la chambre doucement. Ses mains attrapent une coupelle en métal, qui sert probablement à de la dînette ou autre chose. Elle la pose sur le rebord de la fenêtre et attrape un petit tube dans sa poche qu'elle craque. Le contenu se vide dans la coupelle, avant qu'elle allume une allumette. Une très légère fumée s'échappe du réceptacle. Trop faible pour qu'il puisse y avoir un risque d'incendie quelconque. Hannah sort de la chambre et referme la porte derrière elle.

« ça tient, un peu près 48h mais, ça repoussera les esprits que dans cette pièce. »

Elle fouille dans ses poches, sort un petit tube avant de secouer la tête et de le ranger. Ce sont deux autres petits récipients hermétiques qu'elle tend à Vassily.

« Celui là, c'est pour renouveler celui de sa chambre. Et lui... » Elle montre le dernier tube. « Disons que si un esprit est un peu trop insistant, faut qu'elle balance le contenu dans sa direction et qu'elle lui ordonne de partir. Enfin, genre, vraiment lui ordonner. Pas de formule de politesse ou de petite voix mielleuse.  Faut vraiment que ce soit un ordre et qu'il soit sans appel.»



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Sam 19 Mai - 17:49

feat. @Hannah Johnson


▲ ▲ ▲ ▲


En réalité, Vassily n’avait pas demandé à Hannah de venir ici pour parler de Tia. Du moins pas que. L’homme avait toujours plusieurs idées derrière la tête, il était plein d’imagination et d’ambition. Cette soirée lui en avait donné quelques-unes. Et la magie de la Sorcière n’avait que fait de faire pousser cette idée, comme une petite graine plantée dans son esprit que la magie avait fini par faire germer. Il s’en voulait presque de ne pas y avoir pensé plus tôt, lui qui avait pourtant des connaissances dans toutes les races. Mais, chaque chose en son temps, il avait préféré s’attarder d’abord sur la jeune Tia dont les nuits se voulaient parfois compliquées. La venue d’Hannah entre ces murs devait presque être une bénédiction, même si la venue de la Sorcière avait été poussée par une vengeance et une promesse de mort. Une expression vulgaire dirait qu’il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis. Vassily n’aurait pas usé de ces termes, mais n’en pensait pas moins. Qui de mieux qu’une Nécromancienne pour en aider une en devenir ? Bien évidemment, Hannah ne se sentait pas les épaules pour aider une enfant, allant même jusqu’à avouer qu’elle ne serait pas capable d’apprendre de bonnes choses à l’enfant. Avait-elle donc eu une éducation négative ? Était-elle de ces Sorcières qui se retournaient contre leur nature profonde, contre leur soi-disant chemin de vie vers la neutralité ? Les nécromanciennes étaient connues pour être les plus déviantes, cela ne choquait donc pas l’Immortel qui, de toute manière, refusait de croire que chacun avait une route toute tracée, peu importe la race. C’était ennuyeux de devoir se contenter de l’image qu’on donnait à chacun. Oui, Vassily avait été un être sanguinaire et démoniaque. Oui, il pouvait l’être encore. Mais ce n’était plus ça qui le définissait. Ce n’était plus son statut de Vampire qui faisait de lui un homme. Il était Lui, tout simplement, avec ses propres choix. Et il estimait que les Sorcières pouvaient, elles aussi, choisir leur propre voie. Même s’il ne voulait pas voir ses pensionnaires devenir des monstres comme il avait pu l’être. Il ne pourrait malgré tout pas l’empêcher une fois que ces derniers n’étaient plus à ses côtés.

Je comprends, aucun problème, lâcha-t-il sans une once de colère ou de déception. Vassily n’attendait pas grand-chose des autres et acceptait les refus. Du moins en général. Il préférait sincèrement qu’elle refuse d’apprendre à la jeune Tia plutôt que de la voir lui apprendre à se servir des morts à tort et à travers, dans un but néfaste. Car Tia n’avait, pour le moment, aucune once de méchanceté en elle, elle était pure et innocence, choses que l’Immmortel voulait absolument préserver.

L’ancien fut cependant étonné de la voir agir. Il observa ses mouvements, inspira une bouffée d’air pour tenter de sentir ce qu’elle déversait dans la coupelle. La magie n’était cependant pas son élément. Alors il laissa faire et écouta lorsque la porte de la chambre fut fermée. Un sourire, léger, étira ses lèvres, soulagé et ravi de savoir que Tia serait tranquille pour deux nuits sans esprits venant la perturber. Deux jours et deux nuits sans avoir à craindre qui que ce soit dans sa chambre. Même si cela n’était pas suffisant, Tia ne passant pas la majorité de son temps dans cette pièce. Et, comme si elle avait pu lire dans son esprit, Hannah fouillait ses poches pour en sortir deux récipients qu’elle lui tendit. Il écouta attentivement, hochant la tête comme un bon élève. Les fioles furent glissées dans la poche de l’immortel.

Merci. Sincèrement. Je tâcherais de lui apprendre à être plus ferme et convaincante. dit-il en roulant des yeux, sachant que cette tâche serait la plus difficile de toutes. J’aimerais parler affaires avec toi. Retournons dans mon bureau si tu veux bien.

Vassily se disait que le mot affaire pourrait certainement titiller la curiosité et l’intérêt de la jeune Sorcière. Il avait bien compris qu’elle utilisait sa magie pour gagner sa vie. Il allait donc tenter de se servir de l’intérêt pour l’argent. Tranquillement, Vassily ouvrit la marche, tournant donc le dos à la Sorcière, lui prouvant peut-être ainsi qu’il lui faisait suffisamment confiance pour la laisser derrière lui et donc ne pas pouvoir la surveiller. Arrivés au bureau, l’homme servit à boire, un Bourbon pour lui et pour la jeune femme, ce qu’elle voudrait. Il y avait de quoi boire sans alcool dans son bar personnel, elle avait donc l’embarras du choix. La chemise de l’homme fut légèrement déboutonnée de quelques boutons, virant l’allure stricte qu’il avait presque en permanence. S’installant dans son fauteuil, décontracté, il avala une gorgée d’alcool avant de poser le verre sur son bureau.

Ce qui s’est passé ce soir, avec le jeune garçon… Ça pourrait arriver encore et c’est peut-être déjà arrivé non ? J’aimerais qu’on discute de ça, en plus de ce que tu pourrais m’apporter pour Tia. Tu seras rémunérée évidemment et ton prix sera le mien. D'un, parce que Tia est importante. De deux, les orphelins le sont tous. Si des gamins sont perdus, abandonnés auprès de leurs parents morts, je veux le savoir. Je veux pouvoir les aider.

Ses doigts jouaient avec le verre où le liquide roulait sur les parois. Vassily regardait ça, presque hypnotisé, avant de reprendre la parole.

Tu as forcément entendu parler de l’Alliance. Ce sont eux qui m’ont demandé d’ouvrir cet endroit. Donc ils savent tout des enfants qui sont ici. Tu n’as donc rien à craindre pour eux. J’ai envie d’offrir à ces gamins ce que je n’ai pas eu. Même si les choses sont différentes qu’à mon époque, certains orphelinats restent malgré tout affligeant. Les miens respectent les enfants et je ne voudrais pas que de petits surnaturels se retrouvent seuls ou dans des familles qui pourraient les rejeter en découvrant ce qu’ils sont réellement. J’ai vu des enfants arriver chez moi, parce qu’ils étaient garous ou Sorcières et que leurs parents adoptifs ne le savaient pas, qu’ils prenaient peur ou étaient écœurés. Ce genre d’expérience est traumatisant et n’aide pas les gamins à apprécier les mortels. Donc… ton aide serait la bienvenue. Qu’en dis-tu ?

Le regard de Vassily semblait vouloir percer celui de la jeune femme. Il espérait qu’elle accepte. Il pourrait tolérer un temps de réflexion. Mais cette opportunité, il se devait de la saisir.


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Dim 20 Mai - 22:55






Deal ?


Vassily & Hannah



Aucun problème, il comprend... Quoi, c'est tout, c'est aussi simple que ça ? Sur l'instant, Hannah, elle le regarde de manière un peu septique, comme si elle cherche à voir où est le piège. Elle est tellement peu habituée à traiter avec des personnes qui acceptent un refus, qu'elle se dit qu'il y a forcément un truc qu'elle a loupé. Sauf que ça n'a pas l'air d'être le cas. Hmm. Étrange. Trop étrange. Mais, elle laisse ça de côté pour aller faire brûler quelques herbes dans la chambre de Tia. Oh, Vassily il peut essayer de sentir, il peut même deviner les plantes qui sont présentes, ça ne change pas grand-chose. Il y a eu tout un rituel à la conception de ce petit tube, une sorte de cérémonie avec des incantations prononcées. En fait, c'est un peu un sort près à l'emploi. Alors, même s'il mélangeait les bonnes plantes, dans les bonnes proportions, il manquerait toujours quelque chose pour que ce soit réellement efficace.

Une fois dans le couloir, on peut facilement voir qu'elle n'est pas à l'aise avec les remerciements. Encore une fois, elle ne travaille pas avec des gens qui disent « merci », ils se contentent de filer de l'argent. C'est la seule forme de politesse qu'elle comprend, d'ailleurs. Enfin, vous voyez, pour elle ça ne veut rien dire quand une personne fait des remerciements. Ce sont juste des paroles, ça n'apporte absolument rien ! Alors, peut-être que certaines personnes se sentent revalorisées dans ce genre de démonstration mais, vraiment, elle trouve ça ridicule. En même temps, c'est la première à se plier à ce genre d'exercice, comme dans la voiture quand elle lui a dit merci pour s'être occupé des bikers. Mais, même si elle le pensait, qu'est-ce que ça peut lui foutre à lui ? Franchement, vous pensez vraiment qu'il va dormir différemment si elle lui dit merci ou non ? Non, parce que ça ne sert à rien !

En tout cas, si elle croit que c'est fini, Hannah se fout le doigt dans l’œil jusqu'au coude. Parce que voilà que Monsieur veut parler affaire. Un court instant, elle lève les yeux au ciel en se disant qu'elle aurait dû rester dans sa putain de voiture. Cet orphelinat, il est trop néfaste pour elle. Bordel, elle vient de filer deux fiole et d'en utiliser une autre gratuitement. Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez elle ?! N'empêche qu'elle doit être maso parce que, bah, elle le suit. Genre, normal ! Puis, pas la peine d'envisager de le pousser dans les escaliers, pour échapper à cet orphelinat. C'est un vampire, il se relèverait avant même qu'elle ait descendu une marche. Aucun intérêt. Le contrôler ? Envisageable mais, bon, en même temps, il parle « affaire ». Forcement qu'elle veut savoir, surtout si y a de l'argent à récupérer. Ce gars, il sait trop bien choisir ses mots, faut vraiment qu'elle fasse attention. Super la fille qui se veut indépendant et libre de ses choix alors que, en réalité, suffit de parler fric pour qu'elle rapplique.

Elle arrive dans le bureau, comme un retour à la case départ. Direction le bar, cette fois et non pas le placard pour se cacher bêtement d'un vampire. Elle attrape une canette d'un coca-zéro, avant de se tourner vers Vassily.

« Sérieusement ? » Elle pointe le coca avec sa main de libre. « Sans sucre ? » Elle hausse un sourcil en le regardant, lui et sa chemise déboutonnée. « C'est ça le secret des vampires pour garder la ligne. Un peu de sang, deux ou trois massacres et du coca zéro ? »

Cela dit, elle n'est pas certaine que mettre en scène un massacre dans une publicité coca, soit très vendeur. M'enfin bref. Les affaires, donc. En gros, il lui demande d'être une balise GPS pour les orphelins. On lui a demandé beaucoup de choses, des trucs vraiment chelous des fois mais, là, putain, c'est une grande première. Elle a l'impression d'être cette entité vocale dans les nouveaux smartphone « Bonjour Hannah, tu peux me dire où se trouve un orphelin ?  - Oui, à deux rues d'ici, voulez vous que je vous trouve l'itinéraire qui comporte le moins de bouchons ? ». Raaah... Vassily. Je veux le savoir. Je veux les aider.Elle, elle veut une villa de rêve dans une destination paradisiaque avec un putain d'écran plat où elle pourra enfin s'abrutir devant des programmes désespéramment.

« Bah, j'sais pas moi si s'est déjà arrivé. J'fais pas d'appel à témoin pour savoir qui a b'soin service. » Parce qu'un mort ça ne paye pas. Son rejeton orphelin encore moins. Elle s'est jamais intéressée à ça... Pas jusqu'à présent en tout cas. « Et j'suis hors de prix. »

d'un autre côté, elle est douée. Bon, faut avouer que sur ce coup-là, une nécromancienne avec un peu d'humanité, lui ferait gratuitement. Elle, non. Merde, est-ce qu'il connaît une nécromancienne, au moins, hormis le stroumph qui se cache avec son doudou ? Et voilà qu'il parle de l'Alliance et du fait qu'elle n'aura rien à craindre d'eux. Haussement de sourcil, soudainement intéressée. Est-ce qu'il est certain de ça ? Est-ce qu'il peut vraiment le garantir ? Parce que, de toute évidence, avec les nouvelles règles, Hannah ne devrait pas être dans leurs petits papiers si elle venait à se faire remarquer. En fait, elle trouve même que c'est très drôle comme situation.

« Donc l'Alliance refuse que les sorcières pratiquent la magie mais, genre, si c'est pour l'orphelinat. Alors, là, tout va bien ? » Quelle bande d'hypocrites ! « c'est quand même bien quand ça les arrangent. » Pour fêter ce qui ne l'étonne pas vraiment, elle ouvre sa canette sans sucre. « Et techniquement, on parle pas vraiment d'aide, quand on est payé. »

c'est qu'elle y tient à cette notion, plus pour elle que pour lui d'ailleurs. Ce besoin de se prouver qu'elle fait bien ça pour l'argent et pas parce que c'est cet orphelinat, ou parce qu'il l'a sorti d'un mauvais pétrin. Non, non et non, elle n'est pas comme ça. Ce n'est pas de l'aide, c'est une affaire.

« Après c'est possible, pour trouver des enfants. Enfin, ça va forcément mettre un peu d'temps à s'mettre en place. Les parents qui viennent de mourir, j'me dis qu'ils doivent pas vraiment avoir envie d'quitter leurs progénitures et, ça doit pas trop s'ouvrir au nouveau monde qui les entourent. » En gros, ce ne sont pas eux qui vont venir à elle. Il va falloir qu'elle fasse passer un message pour que ce soit d'autres esprits qui cherchent pour elle. « Le truc c'est qu'si j'envoie des esprits chercher des orphelins, ils vont vouloir quelque chose en échange. Et c'est ça, qui va faire monter la note. »

parce que, les esprits on ne peut pas vraiment les payer. Ils s'en foutent. Non, ce sont d'autres services qu'ils demandent et, du coup, elle va sûrement avoir un tas de sorts et de sortilèges à faire.

« Et, au passage... » Elle porte la canette à sa bouche, alors que son index pointe en direction de Vassily. « Ton enfance à vraiment l'air pourrie. »

Y a pas de critiques, c'est juste une constatation sur laquelle elle boit une gorgée de sa canette.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Vassily Ivanov

avatar

Vampire • Clan Sud Est



¤ AVATAR : Tom Hiddleston
¤ CRÉDITS : lux aeterna x swan x Hannah
¤ MESSAGES : 60
¤ POINTS : 21
¤ AGE : 37 / 520 ans
¤ ZONE LIBRE : • Directeur d'Orphelinat - cherche employé(e)s


Rp : 3/3 - Full
¤ GROUPE : Vampire, clan Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 27/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Hier à 18:10

feat. @Hannah Johnson


▲ ▲ ▲ ▲


Était-il fou de vouloir offrir un emploi à une femme qui, quelques heures plus tôt, était entrée ici sans y être invitée, pour l’obliger à mettre le feu à l’orphelinat et donc, tuer des dizaines d’innocents ? Certainement. Mais Vassily était partisan de la seconde chance, considérant que chacun pouvait changer. S’il ne savait pas grand-chose de cette Sorcière, il en savait néanmoins assez pour savoir qu’elle avait été sensible à la cause de Tia, sensible à sa magie ; sensible à ce gamin qu’ils avaient été chercher. Pourquoi ? Elle-même ne le savait peut-être pas. Quelque part, derrière ce masque de froide, d’insolence et d’inconscience, se cachait une jeune femme avec un cœur. C’était tout ce qu’il y avait à savoir. Le reste serait découvert avec le temps. Elle était encore là, après tout, assise sur le fauteuil, son coca zéro à la main. Malgré sa nonchalance et sa pseudo-effronterie, elle était là. Elle aurait pu partir à la première occasion, Vassily n’en sachant pas assez sur elle pour la retrouver… Quoi que… Mais non, elle se tenait là, avait aidé Tia et écoutait presque sagement la proposition que le Russe avait à lui faire. C’était plutôt pas mal pour une demoiselle venue là pour le tuer.
L’immortel se doutait bien qu’elle n’accepterait pas facilement et peut-être même, refuserait-elle. Elle en était libre. Il ne fallait pas croire que le vieux Vampire allait la forcer à faire quoi que ce soit. Il n’y trouverait aucun intérêt. Ni pour lui, ni pour les enfants. Il préférait les gens réellement investis et motivés.

Un sourire étira les lèvres de l’immortel. Hors de prix ? Si elle pouvait seulement imaginer l’argent qu’il avait pu accumuler durant toutes ses années de vie, de vol et d’autres choses encore… Bien évidemment, il n’ébruitait pas ça à qui voulait l’entendre, mais il était riche, oui. Et il considérait que pour les orphelins, rien n’était trop beau ou trop cher. Son prix serait donc le sien, sauf s’il le trouvait bien trop exorbitant. Il ne fallait pas abuser de sa gentillesse… Mais il était patient, chose qu’il avait appris avec les années. Il écouta donc Hannah parler, considérant tout ceci comme un emploi, une affaire. C’était ça en effet, car il était évident aux yeux de Vassily que la jeune femme ne ferait pas ça bénévolement. Il était attentif, car il n’y connaissait pas grand-chose à cette magie, même si avait côtoyé des Sorcières par le passé, il ne s’était jamais aventuré dans la noirceur de la magie des morts… Étant mort lui-même ! Et, finalement, un rire amusé s’extirpa du gosier de l’immortel.

Je te l’accorde, mon enfance était pourrie. Mais je me suis plutôt bien rattrapé !

Une gorgée d’alcool fut avalée, un sourire amusé ne quittant presque pas les lèvres du Directeur des lieux. Il reprit malgré tout son sérieux. Après tout, ils parlaient affaires non ?

Je peux te faire un contrat de travail, mais j’imagine que tu préfères rester dans l’ombre ? J’imagine aussi que tu sauras rester discrète ? Ta magie est particulière, tu n’as rien besoin de faire pour que les morts viennent à toi, du moins en temps normal. L’Alliance ne pourra donc pas t’en vouloir d’aider de pauvres enfants. Et, si par malheur, tu devais te faire prendre, donne mon nom. Si tu me l’autorises, je parlerai de toi à mon avocat, que tu pourras également appeler en cas de problème.

Et il était sérieux l’immortel. Il ne voulait pas que la jeune femme s’attire des problèmes à cause de lui.

Je ne sais pas comment fonctionnent les choses avec ta magie, si tu dois faire passer le message dans l’au-delà. Mais si ces esprits qui t’aident ont besoin de quelque chose, je m’en chargerai, j’y mettrais le prix, bien qu’il ne faudrait pas non plus me prendre pour une poule pondeuse. Je paierais le matériel nécessaire ou je ne sais quoi, en complément d’un salaire mensuel ou d’une prime, appelle ça comme tu veux… À vrai dire tu as le choix. Soit, tu considères que c’est un service que tu me rends et je te paie à chaque enfant trouvé…. Soit, tu es une employée, même sans déclaration et tu auras un salaire mensuel… Quelque chose comme… 2000 livres par mois ?

L’homme bu une gorgée d’alcool à nouveau, sans quitter la jeune femme du regard, guettant la moindre réaction.

Tu as le temps d’y réfléchir Hannah. Mais sache que ceux qui travaillent pour moi ne se plaignent jamais. Ma Gouvernante est une louve qui me suit depuis des années maintenant, et même si elle me râle dessus parfois, elle m’est fidèle. Si tu m’aides, Hannah, à sauver ces gamins, ma porte te sera toujours ouverte en cas de besoin. Hébergement, argent, aide… Tu n’auras qu’à demander. Ceux qui aident mes gamins sont des priorités, des personnes qui méritent d’être aidées en retour. Et à l’avenir, je tâcherais d’avoir autre chose que du coca zéro si tu préfères...

À nouveau, un sourire amusé étira ses lèvres humides d’alcool. La soirée avait été réellement particulière, stressante, amusante, excitante même, réveillant bien des choses chez l’immortel. Mais il savait se contenir, patienter, bien se tenir face à une jeune femme bien particulière. Maintenant tout était entre les mains d’Hannah, libre ou non d’accepter le deal...


▲ ▲ ▲ ▲

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Johnson

avatar

Sorcière • Nécro



¤ AVATAR : Willa Holland
¤ CRÉDITS : lilie
¤ MESSAGES : 106
¤ POINTS : 29
¤ MULTIS : Jodie Rowley - @Aaron Davis - Alex Blackwood
¤ AGE : 24 ans
¤ ZONE LIBRE : Nécromancienne
Fait payer ses services en terme de magie

¤ GROUPE : Roule pour elle
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah Hier à 22:19






Deal ?


Vassily & Hannah



Mouais. Passer sa vie entourée de morveux, elle n'est pas certaine que ce soit une situation beaucoup plus joyeuse que l'enfance qu'il a pu avoir. Au final, il devait toujours se trouver dans les odeurs de pisses – bonjour les accidents la nuit –, les cris – vive les terreurs nocturnes et les jeux entre enfants – et les pleurs. Bref, du point de vue de la sorcière, il n'y gagne pas tellement au change. Mais il paraît que tout est une question de point de vue, si ça lui convient... Disons qu'il est seulement bizarre comme type.

« Sûrement, s'tu l'dis. »

On va contre-dire un mec qui peut lui filer un boulot rémunéré. Oui, parce que contre-dire un type qui fait un massacre dans un bar, pour le coup, ça lui pose beaucoup moins de soucis. Mais quand il est question d'argent, elle veut bien faire un petit effort de sociabilisation. Ou de ce qui s'en rapproche le plus pour elle, faut pas trop lui en demander non plus.

La sorcière elle manque de s’étouffer avec son coca zéro. Putain mais quelle mort de merde, on vient vous rabâcher qu'il ne faut pas prendre de trucs trop sucré et c'est, justement, une boisson sans sucre qui aurait pu la tuer. Débile ! Non mais quelle idée aussi, il a eu, de venir lui parler de contrat de travail. Sérieusement, est-ce qu'elle a une tronche à signer un contrat ? Paragraphe 3, alinéas 2 : le recours à des sacrifices est autorisé s'il est nécessaire de relever un mort. Ne sera, pourtant, autorisé que les sacrifices d'animaux consentants ou non. Elle hoche vivement la tête, PUTAIN ouais, évidemment qu'elle préfère rester dans l'ombre. Drôle de question.

Non mais limite, c'est lui qui devient flippant là. A parler de donner son nom, d'avocat, de tout le bordel. Esh, ça va, elle allait juste passer une annonce chez les morts, hein. Enfin, logiquement, elle ne devrait pas avoir de soucis... En théorie. Enfin c'est cool qu'il veuille essayer de la protéger mais bon, en vrai, elle préfère éviter d'en arriver là. Et, probablement, que lui aussi. Et, faut vraiment qu'elle arrête le coca zéro, parce qu'elle loupe une gorgée, encore ! Mais, cette fois, c'est quand il lui parle d'un salaire mensuel de 2 000 livres. Ah, mais qu'est-ce qu'il peut être drôle ! Comment ça ce n'est pas une blague ? Hannah espère qu'il ne croit pas qu'elle va accepter une somme aussi dérisoire.

« j'bosse pas pour un salaire mensuel. Encore moins pour CE salaire mensuel. » Si c'est pour gagner un peu près la même chose que d'autres personnes, autant changer de voix. « Y a des esprits qui vont peut-être me filer un nom, juste pour faire une bonne action. » Une belle connerie.  « D'autres vont vouloir me filer des infos contre un service qui sera, en terme de chiffre, plus ou moins onéreux. Alors, j'travaille à la com. Cela dit, j'te dirais l'montant avant d'faire quelque chose. Comme ça, pas d'surprise et t'es pas sur le fait accompli. » Hey, comme quoi, elle est cool quand même.

Si ça sonne comme un accord, ça reste une sorte d'accord de principe ou elle s'autorise à changer d'avis. Il va falloir qu'elle étudie la question de plus près et qu'elle voit comment s'organiser. Jusqu'à présent, on lui demande surtout de retrouver des gens qui ont une identité. Là, il s'agit de trouver des personnes sans avoir une idée de qui ils peuvent être. Cela dit, tout le discours sur le fait que personne ne se plaint de bosser pour lui, elle veut bien le croire. Il endort et apaise des gamins à coup de pouvoirs vampiriques. Ça se trouve il fait la même chose avec ses employés : bien sûr que si, tu as eu ton salaire, petite louve. Hein, tu es contente ! Non mais, en vrai, il est presque mignon avec sa façon de lui dire que sa porte sera toujours ouverte, blablabla. Sauf que... Bah, ce n'est pas le genre de truc qui fonctionne sur elle. Si elle connaissait les bisounours, t'inquiète qu'elle aurait déjà comparé sa tirade à ce monde merveilleux.

« Ouep, genre du vrai coca, c'est cool. Quitte à crever en m'étouffant, j'préfère que ce soit avec, genre, PLEIIIIIN de sucres. » Vive le sucre, le gras et toutes ces choses... A croire que les seuls trucs de bon, sont ceux qu'il ne faudrait pas bouffer. Un putain de comble. « En attendant, je réfléchis à tout ça, et j'te dirais. »

Et, du coup, il est temps pour elle de partir. Ça évite d'avoir d'autres demandes. Elle s'approche du bureau, attrape un papier vierge et y met son numéro de téléphone. Au moins, s'il a besoin de la contacter, il pourra le faire. Comme, elle ne voit rien de plus à ajouter, elle fait un léger signe de main et s'en va. Mais c'est avant de refermer la porte derrière elle, que Hannah repasse la tête dans l'encadrement.

« Ah et, genre, les boutons en moins sur la chemise, toussa toussa... c'est carrément plus cool. »

Léger claquement de langue pour appuyer ses dires et elle se sauve réellement cette fois.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Deal ? ft. Hannah

Revenir en haut Aller en bas
Deal ? ft. Hannah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Sud de la Tamise :: Fondation Ivanov-
Sauter vers: