RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Elena Shatterleaf

avatar

Sorcière • Air



¤ AVATAR : Jennifer Lawrence
¤ CRÉDITS : Miss Pie
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 14
¤ MULTIS : Trisha
¤ AGE : 27 ans
¤ ZONE LIBRE : Si vous me voulez du bien, je ferai tout pour vous protéger.
Si vous me voulez du mal, je ferai tout pour ME protéger et vous écraser~

Taille : 1m75
Couleur des yeux : bleus
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/04/2018


MessageSujet: Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie Jeu 26 Avr - 19:40

Deux jours après le coup d’éclat de la révélation des surnaturels, donc peu de temps après avoir découvert moi-même ma propre nature - une sorcière, ce n’était pas rien ! -, j’avais décidé de sortir de mon trou, et d’aller déposer des Curriculum Vitae dans un peu tous les bars et restaurants que je pouvais trouver. Mais, avec cette révélation en masse, les gens étaient beaucoup plus méfiants, craintifs. Maintenant on me posait ouvertement la question.

« Bonjour ! Est-ce que par hasard vous cherchez une serveuse ?
-… ça dépend, t’es quoi ?
-Euh… une sorcière…
-On prend pas ! »

Et c’était ainsi que les portes d’une possible embauche se fermaient à moi. Je ne savais pas mentir, j’étais donc obligée de dire la vérité, au risque de me voir confrontée à ce genre de choses. Et ce risque s’avérait assez souvent… Mais dorénavant je savais pourquoi ils avaient peur, j’avais suivi les événements de la Saint Patrick à la télévision, et certaines images étaient plutôt… effrayantes. Cependant, ils n’avaient pour le moment rien à craindre de moi, mais ça ils n’en savaient rien, et je n’allais pas dévoiler ma faiblesse ! Parce qu’en ces quelques jours, j’avais accepté ma nature de sorcière, depuis… l’accident. Si on pouvait appeler ce geste comme tel.

Je fis le tour d’une bonne dizaine d’établissements de ce genre, qui n’avaient soit pas besoin d’une personne supplémentaire dans l’équipe déjà au complet, soit ils avaient tellement peur des surnaturels qu’ils préféraient les discriminer pour éviter d’en avoir dans les pattes. D’autres encore avaient eu un regard mauvais lourd de sens quand répondaient que oui, ils avaient besoin de personnel, et je préférais, dans ces cas-là, ne pas plus m’avancer dans leur domaine et faire machine arrière.

Je procédais avec méthode : j’avais recensé tous les bars et restaurants proches de chez moi sur un rayon de deux kilomètres, et j’avais commencé par ratisser le nord, pour descendre peu à peu. À la dizaine déjà visitée s’ajouta une autre dizaine, et je les rayais tous les uns après les autres sur la carte que j’avais faite à main levée pour les situer vaguement. Si cela continuait sur ce chemin, il allait falloir que j’étende mon rayon à trois kilomètres et non plus deux…

J’atteignis finalement le cœur de Londres, puis une devanture attira mon attention. The Moon Tavern. Tiens ? Ce n’était pas un nom commun, et il n’apparaissait pas sur ma carte schématique. Bizarre… Je m’étais arrêtée devant, mes CV toujours à la main, tentant d’apercevoir quelque chose derrière les vitres de l’établissement. Le nom semblait correspondre avec ce que j’en voyais, avec un bar dans le fond et des tabourets qui le longeaient, et il semblait ouvert, puisque je pouvais voir des hommes assis sur certains d’entre eux. Mais une affichette obstruait quelque peu la vue. Je m’approchai… pour voir qu’il s’agissait d’une offre d’emploi écrite à la main.

Ni une ni deux, j’entrai dans le bar, pleine d’entrain mais n’ayant pas trop d’espoir. J’affichai sur mon visage un joli sourire de postulante, puis abordai une serveuse qui passait devant moi.

« Excusez-moi, bonjour ! Est-ce que par hasard il y aurait le patron ou la patronne dans les parages ?
-Bonjour, oui, bien sûr, de quoi s’agit-il ?
-C’est en rapport avec l’affichette accrochée sur la devanture, en plein milieu de la porte…
-Oh, vous venez pour le poste ? Bien sûr, je vais la chercher. Installez-vous en attendant.
-Je vous remercie ! »

Je pris place à une table libre, dans un coin de la pièce, attendant tranquillement que la personne responsable de ce lieu se présente à moi. Je faisais cependant attention à ma respiration, dont je contrôlais le flux pour canaliser mes émotions, et ainsi faire taire ce maudit vent qui avait tendance à se créer autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie Jeu 26 Avr - 22:40

Tu veux travailler, vraiment ? - Charlie ft. @Elena Shatterleaf


L’inauguration avait été un succès. Même Katniss, l’adolescente de Charlie, avait été conviée à cette soirée. Bonne humeur, rire, musique, bouffe et boissons. La fête avait été parfaite, faisant temporairement oublié les évènements qui avaient eu durant la St Patrick. Évènements qui avaient marqué les mémoires de tous, surnaturels ou non. Cette fête avait donc fait du bien à tout le monde. Charlie avait été heureuse de voir ses proches s’amuser, sourire, rire. Surtout Katniss pour qui les choses avaient été plus que délicates, entre le changement d’appartement, d’école, de vie. Nul doute que Charlie et ses filles avaient vécu des choses compliquées, perturbantes, mais qu’elles s’en sortaient, toujours. Elle était fière la Louve. Fière de ses trois filles, fière de ses amis. Et elle était fière d’elle aussi, des responsabilités qu’elle avait accepté d’endosser, même si elle n’était pas encore certaine à 100 % de parvenir à tout gérer. Même Peter, son fils encore vivant, avait appelé sa mère pour prendre de ses nouvelles, effrayé en assistant, de la France, aux évènements qui avaient fait trembler la capitale Anglaise. Tout le monde allait bien. Cassiopée avait été secouée, malmenée, mais sa force et son courage lui permettraient de se remettre sur pied. Charlie avait confiance en sa fille et, de toute manière, elle serait là, encore et encore, pour l’aider à surmonter tout ça. C’était son rôle, celui de mère, celui qu’elle s’évertuait à faire passer en premier, avant tous les autres.

La première pleine lune depuis la St-Patrick était passée, à peine quelques jours plus tôt. Charlie l’avait passé aux côtés de Kenneth, son meilleur ami, et des premiers loups à avoir accepté son aide, intégrant son clan qui reprenait le territoire de l’ancienne Alpha du Centre, Arizona. D’ailleurs, une photo de la Louve trônait sur l’une des étagères, derrière le bar. À la mémoire de notre Alpha, notre amie. Avec le temps, la photo finirait peut-être par disparaître, mais elle ne serait pas oublié. Car jamais Charlie n’avait oublié la Louve réincarnée au sein d’Arizona. Alors, jamais elle n’oublierait Arizona elle-même. C’était un truc de Loup. C’était ça, l’esprit de meute.

La vie de Charlie avait pas mal changé depuis cette fameuse nuit du 18 mars, ou plutôt depuis les jours qui suivirent. Devenue Chef d’Unités dans l’Alliance, elle était surtout devenue chef de Clan, Chef des loups solitaires du territoire lupin du Centre. Elle n’était pas Alpha, ça non. Elle n’était que Bêta et cela rendait les choses un peu plus compliquées. Mais ils allaient tous réussir à s’en sortir. Elle en était persuadée. Même Neal, le jeune réincarné qui était venu jusqu’à elle. Mais, malheureusement, cette nouvelle vie était donc bien plus chargée que la précédente. Charlie avait moins de temps pour elle et travaillait parfois directement depuis la Taverne, pouvant ainsi gérer tous ses rôles en même temps. La Taverne étant devenue le QG de ce nouveau Clan du Centre. La Louve avait apporté quelques dossiers personnels, qu’elle avait pu créer, au sujet de loups solitaires qui traînaient sur son territoire. Des loups qu’elle devrait contacter, rencontrer. Elle avait des noms, des adresses, des plaques d’immatriculation et des photos. Suffisamment de renseignements pour savoir à qui elle s’adressait et qui elle cherchait. Elle était en pleine étude d’un dossier lorsque l’on frappa à la porte de son bureau.

- Entrez !
- Charlie, y a une fille en bas qui est venu pour le poste de serveur. Je lui ai dit de vous attendre.
- Et t’en penses quoi ?
- Elle est polie, c’est déjà un début.

Charlie se mit à sourire, amusée.

- Très bien, j’arrive dans cinq minutes. Propose-lui un truc à boire en attendant.

Cinq minutes plus tard, Charlie quitta l’étage. T-shirt ample et blanc, veste en cuir noir, jeans bleu foncé moulant et bottines en cuir style motard, la louve poussa la porte qui séparait la zone privé du cœur du bar. Quelques clients étaient là buvant quelques verres ou café, rigolant. Des loups pour la plupart. Jessy, la serveuse venue la chercher, lui fit un signe de tête, montrant la table à laquelle patientait la jeune femme. Tranquillement, presque nonchalamment, Charlie s’avança et s’arrêta devant la table en question.

- Salut, on m’a dit que t’es là pour le poste de Serveuse ? Souriante, Charlie s’installa à table, en face de la jeune femme, la dévisageant rapidement pour ne pas la gêner. Moi c’est Charlie, la patronne de ce merveilleux endroit. On a ouvert il y a quelques jours, avant nous étions sur Islington.

Charlie se demanda alors ce que la jeune femme savait. Avait-elle entendu parler d’elle ?

- Bon, avant que tu me parles de toi, je vais être cash, pour t’éviter de perdre du temps. Ici y aura beaucoup d’hommes, beaucoup d’alcool, quelques bagarres et des trucs bizarres. Maintenant que les surnaturels sont connus de tous, saches qu’ici il n’y a que ça. On accepte tout le monde et je prône pour la tolérance. Celui qui n’accepte pas ça se fait, en général, dégager à coup de pied au cul. Donc … si les surnaturels te font peur ou si tu as des préjugés, ce que je peux comprendre, c’est pas le bon endroit pour toi. Mais si t’as envie de bosser dans un endroit cool avec une ambiance familiale, alors on peut continuer à parler ensemble … Qu’est-ce que t’en dis ?

La Louve était franche, cash, parfois un peu trop et cela pouvait être déstabilisant pour ses interlocuteurs. Elle était loin de la femme séductrice, maquillée, pas vulgaire. Charlie était une bonne vivante, se battait et buvait comme un homme, et clairement, ça pouvait ne pas plaire. Mais elle s’en moquait un peu de ça.



(c) Lilie

       



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Elena Shatterleaf

avatar

Sorcière • Air



¤ AVATAR : Jennifer Lawrence
¤ CRÉDITS : Miss Pie
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 14
¤ MULTIS : Trisha
¤ AGE : 27 ans
¤ ZONE LIBRE : Si vous me voulez du bien, je ferai tout pour vous protéger.
Si vous me voulez du mal, je ferai tout pour ME protéger et vous écraser~

Taille : 1m75
Couleur des yeux : bleus
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/04/2018


MessageSujet: Re: Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie Ven 27 Avr - 19:19

Alors que j’attendais l’arrivée du ou de la chef de ce lieu, la serveuse revint vers moi, un sourire courtois aux lèvres.

« La patronne va arriver dans un instant. En attendant, je vous sers à boire ?
-Oh, je veux bien, un sirop de citron, s’il vous plait, si vous avez, ce serait parfait !
-Je vous apporte ça tout de suite.
-Merci ! »

Malgré le nombre incalculable d’entretiens d’embauche que j’avais pu passer, j’étais toujours aussi anxieuse le moment venu, et l’anxiété avait la fâcheuse tendance de m’assécher la bouche. Alors un peu de liquide serait le bienvenu !

Même pas deux minutes s’étaient écoulées que la serveuse revint avec le sirop de l’espoir. Il était quand même beaucoup plus aisé de parler avec une bouche suffisamment humidifiée…

« Merci beaucoup pour le sirop. »

La tension montait. Alors que j’avais bu la moitié de mon verre, je vis une femme pleine d’assurance avec un look de cowboy le chapeau en moins, je déglutis. C’était elle, j’en étais persuadée, et cela ne loupa pas. La jeune femme s’installa face à moi, un grand sourire collé aux lèvres, et démarra de ce fait l’entretien.

« Eh bien, oui, c’est exact. »

De l’assurance, il en fallait pour réussir à se faire embaucher. J’étais devenue championne pour feindre l’assurance.

« Moi c’est Elena. Je me disais bien que c’était étrange de ne pas avoir trouvé l’établissement sur internet, mais si vous venez tout juste d’emménager, je comprends mieux pourquoi, du coup. »

Aïe. La patronne commençait déjà à parler « cash », ça ne sonnait pas du tout bien dans une embauche, mais je l’écoutais tout de même, jouant la carte du Poker Face, exercice que je maîtrisais beaucoup moins, étrangement. Mais plus elle avançait dans les paroles, et plus je me détendais. Cela n’avait pas l’air d’être insurmontable… Mais plus important, il n’y avait ici QUE des surnaturels. Et comme j’étais une sorcière, ce qui auparavant me fermait les portes me les ouvrait ici… non ? Les hommes ne me faisaient pas peur tant qu’ils ne me cherchaient pas des noises, et je n’avais qu’à me tenir éloignée des bagarres… J’avais acquis au fil des années une capacité d’esquive hors du commun. Bon, hors du commun des humains, mais c’était toujours ça ! Comme j’inspirais le dégoût depuis ma plus tendre enfance, il était devenu normal pour moi d’éviter tout contact, et donc de me contorsionner pour cela.

« Eh bien… Dire que je n’ai pas peur du surnaturel serait un petit mensonge, mais étant donné que j’ai appris il y a environ deux semaines que j’en faisais partie, disons plutôt que c’est la peur de l’inconnu, mais plutôt que d’une peur, il s’agit plutôt d’une appréhension. Mais une fois familiarisée avec le surnaturel, je n’en aurais plus peur, je peux vous l’assurer ! »

*Et je n’aurais plus peur de moi-même, une fois que j’aurais appris à contrôler mon pouvoir…*

« Ce que j’en dis, c’est que je veux quand même tenter le coup, si vous voulez bien de moi évidemment. »

Ici, par je ne sais quelle raison, je voulais être franche, honnête, sans mentir. Visiblement, personne ici ne faisait partie des êtres humains effarouchés, méfiants et dangereux qui peuplaient les autres lieux que j’avais visités pour ce même poste. Là, on semblait accepter tout le monde tel qu’il était, j’avais l’impression de vivre un rêve éveillé. J’étais tellement peu habituée à ce genre de discours que je me pinçai discrètement, pour bien m’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un rêve. Mais non, c’était bien réel !

« Alors, que voulez-vous savoir de moi ? »

Mentalement, j’étais prête. Le match pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie Sam 28 Avr - 9:49

Tu veux travailler, vraiment ? - Charlie ft. @Elena Shatterleaf



Humains, Vampires, Loups, Sorcières, Initiés. Tous étaient les bienvenus ici. Mais il fallait avouer que la clientèle était particulièrement poilue les soirs de pleine lune. Avec une propriétaire comme Charlie et avec le nom que portait le pub, il ne fallait pas s’attendre à autre chose. Charlie n’avait jamais eu honte de ce qu’elle était. Mais elle avait, durant toutes ces années, respecté le secret de sa race, pour préserver les siens. Malheureusement, la révélation avait été faite, bien que cela semblait être franchement inévitable. Personne n’était obligé de dire ce qu’il était. Personne n’était obligé de claquer sa véritable nature. Mais Charlie le faisait, de toute façon sa tronche avait été montrée à la télévision et son nom dévoilé. Elle détestait ça à vrai dire, autant qu’elle détestait les regards malsains qu’on pouvait parfois poser sur eux. En général, la louve haussait les épaules, soupirait et passait son chemin. Tant qu’on ne s’en prenait pas à ses filles, elle restait calme. Touchez à ses gamines, vous risquez gros. Elle n’aurait donc pas eu besoin de le dire à cette Elena, ce qu’était ce bar. Elle n’avait d’ailleurs par encore dévoilé qu’elle était une Louve. C’était un détail qu’elle dévoilerait en temps et en heure. Mais elle se devait d’être cash. Des choses, elle allait en voir ici et en entendre. Maintenant que les surnaturels étaient libres, ils ne se gêneraient plus pour le montrer et le dire, du moins pour certains. Et Charlie n’empêcherait pas ça, tant qu’on ne foutait pas le bordel chez elle. Fallait donc que la gamine soit au courant, pour pas avoir de mauvaises surprises plus tard.

Elle était nerveuse la petite, ça se sentait. Certains ne l’aurait peut-être pas remarqué, mais les sens fins de la Louve lui permettaient d’entendre le cœur battre anormalement et sentir la légère odeur de transpiration, pas nauséabonde évidemment, qui se dégageait de chaque pore de sa peau. Y avait des signes comme ça, qui ne trompaient pas. Et puis Charlie savait qu’elle dégageait un truc, même auprès des humains. De part son assurance naturelle d’abord, mais aussi de part son statut de Bêta qui la rendait plus charismatique, imposante, laissant une aura particulière flotter autour d’elle. Mais la gamine ne se démonta pas et s’était très bien.

Confortablement installée, Charlie l’écouta parler. Elle fronça les sourcils en l’écoutant lui dire qu’elle avait découvert sa nature de surnaturelle peu de temps avant. Elle était quoi ? Pas une Louve ça non, Charlie l’aurait senti, ni une Vampire … Une Sorcière alors. À son âge ? Étrange La gamine avait un peu peur de tout ça. Bah c’est normal d’avoir peur du grand méchant Loup. Elle aurait presque rit de sa propre pensée, mais s’était abstenue pour ne pas passer pour une folle. Elena était prête à essayer, à tenter sa chance et, à répondre aux questions de la patronne des lieux. C’était pas mal. Elle ne se laissait pas démonter, elle gardait son sang-froid et sa franchise. C’était un bon début, Charlie aimait ça.

- T’es donc une Sorcière … Ben oui, c’est évident. Tu n’es pas une Louve, parce que je l’aurais sentie, j’en suis une. Des loups, tu en verras beaucoup ici. Enfin, c’est pas écrit sur notre front, mais … Enfin, je t’expliquerai tout ça une autre fois, si jamais tu fais l’affaire.

Après tout, elle n’allait pas lui déballer certains détails alors qu’elle n’était pas certaine de l’embaucher !

- Avant d’aller plus loin, quelques détails. Ici pas de bordel, pas de petits copains jaloux qui viendraient faire chier mes clients. Et… pas de pouvoirs magiques qui s’emballent. Tu dois apprendre à contrôler ta magie. Ce monde, Elena, n’est pas prêt pour ce qu’il vient de découvrir. Les humains ont peur de nous. Si tu déconnes, tu seras un danger pour eux et pour toi. Alors trouve toi vite des mentors, contacte la Régente de Londres, j’ai son numéro s’il le faut. Mais gère tes pouvoirs ok ?

Et là, clairement, elle ne parlait pas en tant que gérante du bar, mais en tant que représentante de l’Alliance. S’aurait été dommage de devoir l’envoyer au Purgatoire parce qu’elle ne parvenait pas à se maîtriser.

- Bon … Alors parle-moi de toi. Quel âge as-tu ? Quelle est ton expérience dans ce domaine, pourquoi ce domaine ? Bref. Je veux savoir ce qui pourrait me donner envie de te prendre ici. Tes forces et tes faiblesses, parce qu’on en a tous des faiblesses.

Charlie aimait les gens francs, sincères, honnêtes. Elle n’aimait pas les égoïstes, les égocentriques. Elle, elle aimait les gens vrais, ceux avec leurs failles, leurs défauts, avec un vrai passé. Elle aimait les gens vrais, qui connaissaient la valeur des choses, la valeur de la vie.
(c) Lilie

       



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Elena Shatterleaf

avatar

Sorcière • Air



¤ AVATAR : Jennifer Lawrence
¤ CRÉDITS : Miss Pie
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 14
¤ MULTIS : Trisha
¤ AGE : 27 ans
¤ ZONE LIBRE : Si vous me voulez du bien, je ferai tout pour vous protéger.
Si vous me voulez du mal, je ferai tout pour ME protéger et vous écraser~

Taille : 1m75
Couleur des yeux : bleus
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/04/2018


MessageSujet: Re: Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie Mar 8 Mai - 21:04






Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫


Alors que la patronne de ce bar venait de deviner tout haut ma nature dans le plus grand des calmes alors que je n'avais donné aucun indice la concernant, j'eus tout juste le temps d'exprimer ma surprise avec mes yeux ronds comme des billes et ma bouche entrouverte, qui ne laissa pas échapper la légitime question du "comment vous le savez ?" puisqu'elle enchaîna directement sur l'explication, qui était parfaitement valable, d'ailleurs. Une louve, rien que ça ! Oui, c'était logique, il y avait quelque chose qui émanait de cette personne, qui n'était pas habituel chez un être humain. Une prestance particulière. Et puis une certaine chaleur, aussi. Une petite voix ténue dans ma tête me disait que j'aurais adoré avoir une mère comme elle, mais je me gardais bien de le lui dire : une telle chose ne se disait pas à sa future patronne !

"Ah... ah d'accord. Oui, très bien."

Charlie reprit la parole, principalement pour citer les règles de l'établissement qu'elle gérait.

*Pas de bordel ? Pas de problème. Pas de petit copain jaloux ? Haha ! Alors là, aucun souci à ce niveau, mon expérience d'il y a onze ans m'a largement suffi. Pas de pouvoirs magiques qui s'emballent ? Ah, là ce sera un peu plus compliqué, mais pas ingérable.*

Après tout, j'avais acquis grâce à Logan deux ou trois armes supplémentaires qui me permettaient de me calmer, et donc intrinsèquement de contrôler ma... magie.

*Les humains ont peur de nous ? Ah mais ça, je l'avais découvert bien avant de connaître ma véritable nature...*

"Pour les deux premiers points, n'ayez aucune crainte à ce niveau, je sais faire profil bas et je ne vois personne, et c'est bien mieux comme ça. Pour ce qui est de cette... ce... truc, qui émane de moi, je vous promets de gérer au mieux, j'ai récemment rencontré une personne qui a déjà commencé à m'aider, c'est d'ailleurs cette même personne qui m'a ouvert les yeux sur ce que je suis réellement. Mais je veux bien le numéro de cette dame dont vous me parlez, une aide supplémentaire ne sera pas de trop !"

Aïe. Elle voulait maintenant que je parle de moi. Bon. Je pris une profonde inspiration, puis entamai mon récit :

"Aaah... Alors. J'ai vingt-sept ans, et j'ai commencé à travailler à l'âge de seize ans, alors que je venais de débarquer à Londres. Je suis d'origine lapone, du côté russe. Et depuis, j'enchaîne les boulots. J'ai fait caissière de supermarché, mais j'ai surtout travaillé en tant que serveuse, dans des bars ou des restaurants. Mais ils ne m'ont jamais gardée à cause de... enfin... vous savez... mon truc avec le vent. Ils avaient peur de moi et ils avaient toujours une excuse bidon à me servir pour me renvoyer. C'est même arrivé qu'un patron demande à un client d'une de mes tables de faire un scandale alors qu'il pensait que je n'étais pas à proximité. Mais j'avais tout entendu... Enfin bref ! Je peux ajouter que j'ai une excellente mémoire et que je ne me suis jamais trompée dans une table à servir ni dans mes commandes. Je sais comment un bar fonctionne et je m'adapte très vite. Pour ce qui est des faiblesses, ma foi, mon pouvoir en est une pour le moment, et j'ai tendance à être facilement stressée, mais j'y travaille !"

Je me tus enfin, un peu mal à l'aise. J'avais l'impression d'avoir déballé toute ma vie devant cette inconnue, qui je l'espérais deviendrait ma patronne. Mais ce bar était pour moi une véritable opportunité, un endroit où l'on n'aurait pas peur de moi, et où, peut-être, j'apprendrais enfin ce qu'était de sourire vraiment...


(c)Lliewelyn

Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie Mer 9 Mai - 18:24

Tu veux travailler, vraiment ? - Charlie ft. @Elena Shatterleaf



Charlie était du style à laisser des chances. Elle considérait que les gens pouvaient changer, faire mieux, progresser. Elle évitait de juger le passé, elle-même n’étant pas toujours très clean vis à vis de la morale. Et puis franchement, qui était-elle pour juger les autres ? Son côté louve maternelle la poussait à prendre soin des autres : de ses enfants, de ses amis, des clients bourrés, des minettes aux cœurs brisés, des animaux abandonnés. Une bonne âme, voilà ce qu’elle était. Une âme capable de mettre à terre un homme deux fois plus grand qu’elle. C’était sa force ça aussi. Elle considérait donc que cette demoiselle en face d’elle méritait une chance au même titre que n’importe que d’autre. Et puis elle avait une bonne bouille et ne semblait, à priori, pas être une méchante psychopathe. Bien qu’il fallait toujours se méfier des apparences.

Les curriculums vitae était une chose que Charlie n’appréciait pas plus que ça. Coucher des mots sur un papier ne prouvait ni l’efficacité, ni la sincérité d’une personne. Elle préférait donc entendre Elena parler d’elle. Car le corps lui, ne trompe généralement pas, et Charlie pourrait savoir si elle lui mentait. Visiblement mal à l’aise, la jeune femme prit sur elle pour déballer quelques points de son existence, de ses faiblesses. Sa magie n’était pas apprivoiser et, bonne chose, elle acceptait d’obtenir le numéro de la Régente. C’était un bon point pour elle, vraiment. Et Charlie vérifierait si elle avait appelé Katherine. Il était important, pour les surnaturels, de savoir se maîtriser, peu importait la race d’ailleurs. La Louve nota ensuite mentalement tout ce qu’il y avait à retenir, le reste se trouvait de toute manière sur les papiers qu’elle demanderait et garderait. Elena était donc âgée de vingt-sept ans et travaillait depuis près de dix années maintenant. Elle nota également qu’elle était une Sorcière maîtrisant l’air, ce qui pouvait en effet faire de nombreux dégâts si cette magie n’était pas maîtrisée.

Sérieux, comment on peut laisser une gaine se débrouiller avec ses pouvoirs. C’était quelque chose qui pouvait rendre Charlie folle et agressive. Elle avait Pandora, qui avait eu des parents horribles, l’enfermant avec sa magie. Et Katniss, sa propre fille, qui vivait mal sa nature et qu’elle épaulait au quotidien. La louve ne pouvait comprendre ces gens qui laissaient leurs gamins se débrouiller seuls.

En tout cas, sur le papier, la jeune femme avait suffisamment d’expérience et devait très certainement s’en sortir dans un bar. Il ne restait plus qu’à voir comment elle s’organisait sur le terrain. De toute façon, c’était ça qui comptait pour Charlie : l’efficacité. Et puis la sincérité aussi.

- Je te propose de faire un essai. Maintenant si tu es libre, sinon un autre jour. Tu seras payée et tu garderas tes pourboires si jamais ça ne collait pas entre nous. Je demanderai à Jessy, notre serveuse, de t’expliquer où tout se trouve et à Ted, le barman, de t’épauler. Je reste là, derrière le bar. Si les quelques heures d’essai conviennent, alors on parlera contrat et argent. Est-ce que ça te va Elena ?

Charlie patientait. La jeune femme était libre de refuser, la louve n’en serait pas offusquée. Après tout la miss avait peut-être quelque chose de prévu. Mais, elle accepta, ce qui satisfaisait la patronne.

- Et puis appelles moi Charlie et tutoies moi. Je suis vieille mais quand même.

Elle souriait, amusée, invitant la demoiselle à la suivre jusqu’au bar.

- S’il vous plaiiiiitt !!! Gueula-t-elle, ce qui stoppa toutes les conversations dans la taverne. Voici Elena, elle va faire quelques heures à l’essai. Soyez gentil avec elle et gardez vos sales pattes à vue. Elle plaisantait… Quoi que !

Charlie présenta Elena à Ted et à Jessy, tous deux loups. Jessy donna un calepin à Elena, un crayon. Pas besoin de plus ici. Charlie s’installa elle aussi derrière son bar elle aussi mais s’absenta en ayant un coup de fil important de l’Alliance. Elle s’éloigna jusqu’à son bureau, loin des oreilles indiscrètes.

(…)

Pendant l’absence de Charlie, la clientèle se montra plutôt calme, sauf une bande de quatre type qui se mirent à draguer la jeune Elena, se montrant un peu trop entreprenant. Bien évidemment, elle n’était pas seule, Jessy et Ted seraient là pour l’aider en cas de besoin.

(…)

Trois heures s’étaient écoulées. Charlie avait finalement eu beaucoup à faire et n’était pas redescendu dans la Taverne jusqu’à présent. Lorsqu’elle le fit, elle s’installa au comptoir, commanda une bière à Ted.

- Alors, elle se débrouille comment la gamine ?
- Oh ben ça à l’air d’aller…

Ted n’était pas très bavard mais vu son regard et celui de Jessy, les choses n’avaient pas l’air bien graves. C’était plutôt bon signe.

- Elena ? Tu viens avec moi ? Prends-toi un truc à boire.

Charlie fit monter Elena à l’étage, dans son bureau et l’invita à s’installer dans l’un des fauteuils avec ses affaires. La Louve s’installa de son côté du bureau. L’endroit était simple, un peu bordélique, mais simple.

- Alors, comment ça s'est passé ?
(c) Lilie

       



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Elena Shatterleaf

avatar

Sorcière • Air



¤ AVATAR : Jennifer Lawrence
¤ CRÉDITS : Miss Pie
¤ MESSAGES : 42
¤ POINTS : 14
¤ MULTIS : Trisha
¤ AGE : 27 ans
¤ ZONE LIBRE : Si vous me voulez du bien, je ferai tout pour vous protéger.
Si vous me voulez du mal, je ferai tout pour ME protéger et vous écraser~

Taille : 1m75
Couleur des yeux : bleus
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 07/04/2018


MessageSujet: Re: Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie Jeu 17 Mai - 17:18






Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫


Alors que je commençai à comprendre que la patronne me mettait à l'essai, mes yeux pétillaient d'impatience.

"Oh que oui, ça me va !"

J'avais hâte de lui montrer de quoi j'étais capable, hâte de lui dévoiler mon potentiel, brimé par tous ces peureux qui me jetaient systématiquement dehors au moindre coup de vent de travers. Mon énergie était remontée à bloc, j'étais parée pour en découdre avec tous ces loups, qui au final ne semblaient pas si effrayants.

"Tutoy... Ah ! Ah bon ben très bien."

Vieille ? Je me demandais bien quel âge Charlie pouvait réellement avoir, mais d'une ce n'était pas une question à poser, et de deux ne pas savoir ne m'empêcherait pas de dormir. Donc...

Je me levai un temps après Charlie, et je me retroussai les manches afin de ne pas être gênée par ces dernières, et je la suivis jusqu'au bar. Tandis que ma patronne de quelques heures -et plus je l'espérais- faisait son annonce générale quant à mon essai, je balayai la salle de mon regard déterminé, un sourire jovial aux lèvres. Mais en même temps, je tentai de deviner la numérotation des tables, l'ordre dans lequel elles étaient agencées. J'adressai à Ted et Jessy un petit "salut" accompagné du geste de la main et du sourire de circonstance, puis remerciai brièvement la serveuse pour le calepin et le crayon. Le round pouvait commencer.

Jessy me montra rapidement l'organisation de la salle, et m'expliqua deux ou trois choses concernant le fonctionnement du bar, avant de me confier aux mains de Ted, pour qu'il me montre où sont rangées toutes les boissons et autres ingrédients, ainsi qu'un petit livret de recettes pour aider dans les débuts avec les cocktails. C'était à moi de jouer maintenant, et ils me laissèrent à l'oeuvre tout en me gardant à l'oeil.

Les clients n'étaient pas aussi nombreux qu'un bar humain, aussi la tâche était faisable. Je prenais les commandes sur mon bloc-notes, puis les soumettais à Ted qui les préparais sous mon oeil attentif, puis les boissons étaient amenées de ma main experte jusqu'à leurs propriétaires, et tout le monde était content. Je me détendais peu à peu, accélérais la cadence, m'occupant parfois des alcools sous la tutelle du barman.

Un groupe de quatre hommes, probablement loups au vu de la population majoritaire du lieu, pénétrèrent dans le Moon Tavern et s'installèrent à une tablée dont je m'occupais, sans se priver de me reluquer au passage. Je sentais déjà qu'ils avaient l'air lourds, mais j'étais habituée à ce genre de cas, depuis le temps. Je posai seulement mon plateau quand ils prirent place, aussi me dirigeai-je vers eux d'un pas ferme.

"Bienvenus au Moon Tavern messieurs. Qu'est-ce que je vous sers ?
-Un Jack Daniel's pour moi, 18 ans d'âge...
- Un Lagavulin tourbé pour moi.
- Un Duncan Taylor.
- Une Trovka... et un p'tit tour par chez toi, la nouvelle..."

Les quatre avaient une lueur lubrique dans les yeux, et l'auteur de la proposition indécente tenta de me mettre la main aux fesses, mais c'était sans compter ma maîtrise dans l'art de l'esquive, tant et si bien que ses doigts ne rencontrèrent que du vide, et se firent même faiblement mais vivement taper de ma main droite.

"ta-ta, j'suis pas une marchandise, on touche pas ! On t'a jamais dit qu'il fallait pas poser ses pattes sur les oeuvres dans un musée ? Bah là c'est pareil. Pas touche.
-Et ton numéro, sinon ?"

Un sourire malicieux aux lèvres, je pris une nouvelle page du bloc-notes et je me mis à griffonner dessus, et je lui glissai face cachée sur la table.

~555... pour le numéro, tu peux voir ailleurs... Wink~

Puis je m'éloignai pour aller quérir leurs boissons, me délectant de leur mine déçue lorsque je leur apportai leur commande.

Trois heures plus tard, Charlie redescendit et échangea quelques mots avec Ted, probablement pour savoir comment je me débrouillais. Puis elle vint vers moi et me demanda de la suivre. Je me pris un verre d'eau fraîche et je la suivis jusqu'à son bureau.

"Oh, assez bien, je pense, j'ai repéré assez vite les dosages des boissons, les noms, l'organisation de la salle... à un moment il y a eu un groupe de quatre dragueurs, mais rien de bien méchant ni rien dont je n'ai pas déjà l'habitude, donc ça allait."

J'étais plutôt contente de moi, mais la tension qui m'avait quittée quand je m'activais au bar revint subitement. Je n'aimais décidément pas les entretiens d'embauche.


(c)Lliewelyn

Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie Sam 19 Mai - 17:45

Tu veux travailler, vraiment ? - Charlie ft. @Elena Shatterleaf


Charlie avait à cœur qu’une ambiance familiale règne dans son établissement. Aussi bien en cuisine qu’au bar, elle voulait que chacun puisse compter l’un sur l’autre. Son bar faisait partie intégrante de son clan, les membres s’y réunissant souvent, l’endroit étant le QG. Charlie était une mère de famille, une femme qui, malgré les apparences, était quelqu’un de très maternelle. Ici, si quelqu’un ne s’entendait pas avec ceux qui travaillaient déjà là, il devrait soit faire des efforts, soit partir. Les embrouilles étaient normales, partout, dans chaque famille ou groupe. Mais l’entente était primordiale. Charlie devant régulièrement s’absenter, elle devait pouvoir faire confiance à chacun de ses employés. Il était donc important que la jeune Elena se sente bien ici, mais qu’elle soit également acceptée par les autres et appréciée. Entre le cuistot ronchon qui restait enfermé dans ses cuisines, Ted le grand et fort barman qui était bien plus pagé que Charlie et qui en imposait, Jessy, Eddy … Il y avait du monde à qui plaire, mais surtout sur qui compter.

"Oh, assez bien, je pense, j'ai repéré assez vite les dosages des boissons, les noms, l'organisation de la salle... À un moment il y a eu un groupe de quatre dragueurs, mais rien de bien méchant ni rien dont je n'ai pas déjà l'habitude, donc ça allait."

Charlie souriait. Des dragueurs, il y en avait toujours. Chez les loups, beaucoup de mâles se montraient parfois trop… Démonstratifs et macho. Même Kenneth pouvait l’être parfois et adorait se faire séduire, ce que Charlie détestait au plus au point et de plus en plus. Surtout depuis que Monsieur avait décidé de la marquer, comme si elle était sa femelle. Il me le paiera ce ptit con.

- Par chance, ils sont en général tous respectueux quand ils voient qu’ils n’ont aucune chance. Mais des cons y en a toujours et pour ça y a une jolie batte de baseball derrière le bar. Je m’en suis déjà servie sur des Vampires qui sont venus foutre le bordel une fois.

Et franchement, Charlie n’était pas du genre à avoir peur de se battre et de remettre à leur place des types deux fois plus grands et carrés qu’elle.

- Aujourd’hui c’est assez calme. La journée les gens travaillent. Mais les soirées sont toujours blindées et pas que de loups. Tu dois t’attendre à voir de toutes races chez moi. Parce que comme je l’ai déjà dit, je prône la tolérance. Pas de racisme ici, dit-elle en souriant. En tout cas, personne ne s’est plaint de toi. Évidemment, c’est l’premier jour, et même toi, tu pourrais finir par ne pas aimer l’endroit. Donc on va partir sur une période d’essai de quinze jours, j’pense que c’est suffisant pour se faire une idée. Niveau salaire c’est £7.50 de l’heure sans les pourboires. Là, tu t’arranges avec Jessy pour le partage. C’est pas du plein temps par contre.

Le portable de Charlie vibra sur le bureau, affichant un message, qu’elle survola rapidement avec de s’excuser, buvant rapidement une gorgée de bière.

- Quoi d’autre… Le bar est ouvert du mardi au samedi, de 11h à 15h et de 19h à 03h00. Et le dimanche de 10h à 21h. Avant, Jessy et l’ancienne serveuse travaillaient chacune 6h par jour, elles se répartissaient les horaires. Pour les jours de repos, vous vous mettez d’accord. Je veux un planning par contre, donc vous me le donnez tous les mardis matin pour que je saches. Et, comme je ne suis pas toujours là, en mon absence c’est Ted qui dirige le bar. Y a Eddy aussi, qui est là quasiment tous les soir. C’est un loup qui sert de videur. Il est adorable tu verras.

Charlie s’empara d’un papier plié en deux sur lequel se trouvait un nom : Katherine Chadwick, et un numéro de téléphone. Elle le poussa vers la demoiselle.

- Et ça, c’est le numéro de la Régente de Londres. Maintenant est-ce que tu as des questions, des doutes, des attentes ? N’hésite pas, je suis ouverte, je réponds à tout, même aux questions qui ne concernent pas le bar. Parce que évidemment ici tu risques d’entendre des choses qui n’ont rien à voir avec cet endroit, voir des choses que tu n’aimerais pas voir aussi.

Parce que des surnat’ qui perdent le contrôle, y en a parfois, des bagarres aussi. Parce que mon Clan viendra squatter ici, que l’Alliance passera jeter des coups d’œil. Parce que j’ai des ennemis. Parce qu’on a tous des ennemis.

(c) Lilie

       



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie

Revenir en haut Aller en bas
Hey ho~ Hey ho~ je cheeeerche du boulot~ ♫ feat Charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Centre de Londres :: La City de Londres :: The Moon Tavern-
Sauter vers: