RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

The beginning of a new era - feat. Aslander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/

¤ AVATAR : Katerina Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 1600
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Erza - Charlie - Ivana
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :
• Chamane au Conseil de Londres
• Chamane de la meute du Sud
• Animal totem : un Hibou, Isha
• Prénom indien : Ashaisha
Fiche - LiensSujetsChrono


¤ GROUPE : Communauté de Londres / Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: The beginning of a new era - feat. Aslander Mer 25 Avr - 17:15


I hope you know, I hope you know That this has nothing to do with you. It's personal, myself and I. We've got some straightenin' out to do And I'm gonna miss you like a child misses their blanket. But I've got to get a move on with my life. It's time to be a big girl now. And big girls don't cry



Le réveil sonna dans la chambre de Yuma. La main de la Chamane frappa l’engin qui stoppa le son strident et désagréable. Le nez fourré dans l’oreiller, respirant l’odeur du loup qui commençait malheureusement à disparaître, Joanne peinait à ouvrir les yeux. Comme souvent ces derniers temps, le sommeil fut difficile à trouvé et les réveils furent nombreux. Entre cauchemars et crises de larmes. Joanne manquait cruellement de sommeil depuis… Depuis près d’un mois maintenant. Depuis que Yuma avait disparu sans laissé de traces. Les journées lui semblaient aussi longues que les nuits étaient interminables. Chaque journée comptait vingt-quatre heures de douleur. Il n’y avait pas une seule minute où l’absence du Loup ne se faisait pas sentir. Pas une minute sans le cœur vide et douloureux. Joanne n’était, parfois, plus qu’une ombre errante. L’ombre d’elle-même. Son agression, quelques semaines plus tôt, avait réveillé son instinct de survie, et pourtant, elle était toujours autant cernée et elle maigrissait à vu d’œil.

Lentement, ses yeux papillonnèrent, savourant le rayon de soleil qui traversait le volet, venant caresser son visage. C’était le grand jour. Rien que d’y penser, son ventre se nouait. De peur. De doute. Les souvenirs revenaient, doucement. Ceux de ce jour où l’on frappa à sa porte. La Régente de la ville était venue jusqu’à elle.

(...)

C’était quelques jours après la St Patrick. Après ces évènements tragiques qui avaient secoué tout Londres. Cette nuit-là, Joanne ne s’était pas trouvée en ville, heureusement peut-être. De toute manière, elle n’aurait pas eu le cœur à la fête. La ville avait été ébranlée et les surnaturels, également. Un massacre, une honte. Joanne avait assisté à ça de l’extérieur. Lorsqu’elle était revenue chez elle, les informations tournèrent en boucle. D’ailleurs, une tasse de café à la main, elle avait écouté frapper chez elle, refusant au départ d’ouvrir. Ce fut Isha, son hibou totem, et son regard insistant, qui la poussa à ouvrir cette porte.

Katherine Chadwick. Elle avait entendu ce nom aux informations. Régente donc, de la communauté des Sorcières de Londres. Une femme importante qui régnait sur les Sorcières de la ville. Joanne l’avait laissé entrer. Par respect. Par curiosité aussi. S’excusant du bordel dans la maison. Les deux femmes discutèrent de nombreuses heures. La Régente avait été guidée par les esprits jusqu’à Joanne. Elle lui proposa alors la place de Chamane au sein du Conseil des Sorcières de la ville. C’était quelque chose d’unique, de jamais-vu ou presque. Pourquoi elle ? Pourquoi maintenant ? Joanne eu besoin d’un temps pour réfléchir. Sa vie prenait un tournant qu’elle n’aurait jamais imaginé. À la fois douloureuse et incroyable. La perte de Yuma avait-elle été nécessaire pour que Joanne trouve sa voie ? Comment les Ancêtre pouvaient-ils lui faire ça ?

Joanne retourna voir la Régente, à son domicile, dans cette grande demeure un peu austère, d’un temps ancien. Ensemble, elles avaient à nouveau parlé et Joanne avait fini par accepter. Katherine avait conscience de l’histoire de la Chamane qui ne lui avait rien caché : ni le massacre de sa meute, ni la disparition de Yuma, son Alpha et fiancé. Et, surtout, elle n’avait pas non plus caché sa magie, qui s’éteignait, ou plutôt se mettait en pause. Joanne perdait en effet son pouvoir, doucement, lorsqu’elle n’était pas au contact de loups, d’une meute. Elle avait déjà vécu ça lors de sa première séparation avec Yuma, durant trois ans. Et, depuis un mois maintenant, elle sentait sa magie s’affaiblir à nouveau. - Sans meute, je ne vaux pas grand-chose. Avait-elle dit d’une voix fatiguée. Mais la Régente semblait avoir réponse à tout. Joanne fut donc présente au nouvel Alpha du Sud. Jack Miller. L’homme venait d’être fraîchement promu Alpha suite à la mort du sien. Il avait repris la meute, abîmée, en main, mais il lui manquait une Chamane. Elle leur laissa le temps de faire connaissance, de parler.

Se rendaient-ils compte de ce qu’ils lui avaient demandé ? Se rendaient-ils compte du lien qui unissait une Chamane à sa meute ? Joanne avait eu besoin de temps pour y réfléchir, pour pleurer encore. Elle avait demandé conseil aux Anciens, appelant Nahima, la première Chamane de sa lignée.

- Je ne parvenons pas à savoir où est Yuma. Quelque chose semble agir, brouiller nos visions, nos connaissances. Alors ma douce, je ne pourrais te dire s’il est encore en vie.
- Pourquoi tu n’as rien vue venir ? Encore une fois, tu ne m’as pas averti. Comment puis-je avoir confiance ?
- Je te l’avais dit Ashaisha, que des temps sombres arrivaient. Mais je ne pouvais prévoir ce qui c’est passé.
- Moi ce que je vois, c’est que toi et nos putains d’Anciens, vous m’avez de nouveau abandonnée. Je dois faire quoi hein ? Accepter cette nouvelle meute ? Prêter allégeance à un nouvel Alpha ? Qu’est-ce dira Yuma s’il revient ?
- Que tu as fait ce qui était nécessaire pour toi, ta magie et pour lui. Il sait que jamais tu ne le trahirais.

Joanne avait finalement coupé court à la conversation avec l’esprit de son Ancêtre.

(…)

Douchée, habillée, Joanne avait pris son petit-déjeuner. Son rendez-vous du jour, si important, avait lieu en soirée. Mais elle avait des choses à faire, comme ranger ses affaires dans les cartons. Car oui, elle déménageait. Encore un changement important dans sa vie. À contre-coeur, elle allait quitter cette maison louée avec Yuma. Ici, tout prouvait leur vie commune. Elle avait refusé, au départ, de déménager. Mais pour sa sécurité, il lui fallait se rapprocher de la meute du Sud, pour être en sécurité sur le territoire de son nouvel Alpha. Vivre sur le territoire de Nikolaj Keegan n’était visiblement pas recommandé. Elle avait donc trouvé une jolie maison où vivre. Alors, en attendant que la Régente vienne la chercher pour leur rendez-vous, elle allait ranger un peu...

(…)

Après son long moment de réflexion et son intégration, Joanne avait eu rendez vous avec la Régente pour trouver son Initié. Elle était donc arrivée, vers vingt-heure au domicile de la Régente qui l’accueillit, comme toujours, avec bienveillance et le sourire. Ce soir-là, Joanne allait assister à un rituel permettant de lui trouver un Initié. Heureusement, elle savait grâce à Anthony ce qu’étaient ces hommes un peu particuliers. Plusieurs Sorcières étaient déjà présentes à son arrivée. Elle reconnut donc Aliana Williams, Nedra Jones. Les autres, elle ne s’en rappelait pas. Mais, presque tous les éléments étaient regroupés pour cette cérémonie particulière.

« C'est très simple. Nous allons nous mettre autour de toi. Tu dois penser à tes Ancêtres, à ta magie et à ton souhait de trouver un Initié digne de toi, qui t’accompagnera dans ce nouveau chemin de vie. Tes ancêtres t’aideront à trouver l’élu qui t’attend. »

Au milieu du cercle, Joanne resta concentrée, pensant à ses ancêtres. Feuille d’armoise en bouche, liquide ambré déposé sur son front ainsi que sur ceux des autres Sorcières, le rituel commença. L’ambiance changea rapidement au fil de l’incantation psalmodiée par l’assemblée de Sorcières. Yeux fermés, Joanne se concentra encore plus. Sa tête bascula en arrière, transportée dans des visions aux côtés de la Régente. Petit à petit, des maisons se dessinèrent, un immeuble, un appartement et Lui. Joanne écarquilla les yeux, surprise. Aslander ? Le retour sur la terre ferme fut fait. Joanne, qui avait l’habitude des voyages un peu étranges dans ce genre, se remis assez rapidement.

- Je le connais, dit-elle à la Régente, une tasse de thé à la main. Je ne sais pas où il vit exactement, mais il s’appelle Aslander. C’est un client de la librairie… J’ai déjà souvent parlé avec lui. Il est très intrigué par les légendes des Loups. Ce doit être un signe.

(…)

La Régente était arrivée en début d’après-midi. Joanne et Katherine se rendirent au domicile d’Aslander. Nerveuse dans la voiture, Joanne resta assez silencieuse. Comment le jeune homme allait-il le prendre ? Ensemble, elles sonnèrent et attendirent qu’on leur ouvre. Ce fut d’ailleurs Aslander lui-même qui ouvrit la porte.

- Hey, salut !
« Bonjour Aslander, je suis Katherine Chadwick, Régente de la communauté des Sorcières de la ville, pourrions nous nous entretenir en privé avec vous ? »

C’était étrange. Joanne assistait à tout ça en ayant l’impression d’être une étrangère, d’être hors de son corps. Dans un coin de la pièce, Nahima était là, en tenue de cérémonie indienne, souriante, assistant à cette rencontre en la Chamane et son Initié. C’était inédit dans leur lignée, mais Nahima ne semblait pas voir ça d’un mauvais œil.

« Comme je l’ai dit, nous recevons une Chamane dans notre Conseil pour la première fois. Nous avons donc, comme pour chaque Sorcière du Conseil, effectué un rituel pour lui trouver son Initié. Le rituel nous a menées jusqu’à vous et il semblerait que vous ne soyez pas deux inconnus d’après ce que Joanne m’a dit. Bien évidemment, j’ai conscience que cela semble fou, mais vous avez été désigné par les Ancêtre Aslander, pour accompagner Joanne sur sa voie. C’est un privilège incroyable pour vous. »

Oh, ça, j’en suis pas certaine !

« Avez-vous des questions ou voulez vous rester seuls tous les deux ? Joanne ? »
- Euh … je … Peu importe, j’en sais rien.

Joanne était ailleurs. Elle vivait sa vie de manière étrange, sans se rendre compte réellement de tout ces chamboulements. Alors rester seule avec Aslander ou pas, elle n’en savait rien.




• lilie



Running with the wolves
To get to you, I've been down the darkest alleys, saw the dark side of the moon to get to you. • lilie

Revenir en haut Aller en bas
Aslander Nightingale

avatar

Initié



¤ AVATAR : DYLAN O'BRIEN
¤ CRÉDITS : bramble heart (av)
¤ MESSAGES : 104
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Laisse-moi l'temps d'arriver coco
¤ AGE : 25 années
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beginning of a new era - feat. Aslander Sam 28 Avr - 17:43



Les jours passent, mais tu n’arrives toujours pas à te faire à ce qui s’est passé quelques semaines plus tôt. Les bouleversements que la soirée verte a engendrés ne semblent pas s’arranger. Tu n’arrives toujours pas à croire que le secret sur le surnaturel a été levé. Tu ne sais pas si tu te feras un jour à cette idée d’ailleurs. Tu sais très bien que les choses n’arrivent jamais par hasard. Le destin se cache toujours derrière chaque événement. Pourtant, cette fois tu n’arrives pas à voir là où il veut vous amener. Tu as peur de là où ça peut mener. Tu as grandi à Salem, ville connu pour ses chasses aux sorcières. Tu connais bien la paranoïa qui peut s’installer dans la tête des humains dès qu’ils sont confrontés à quelque chose qu’ils ne maîtrisent pas et ça t’inquiète. Qu’est-ce que tu feras quand ton monde sera en ruine ? Tu n’en sais rien et tes pensées vont vers ton colocataire. Tu te demandes ce que tu ferais si jamais ça venait à lui tomber dessus. Tu fermes les yeux et essayes de chasser ces idées de ta tête. Tu n’as pas à t’inquiéter toi. Tu n’es qu’un humain. Tu n’as pas de crocs démesurés ou de poils en abondance. Tu n’es même pas doté d’un quelconque pouvoir magique. Pourtant, tu ne peux t’empêcher de t’en faire. C’est plus fort que toi. Alors, tu t’occupes. Tu essayes du moins. Pour ne pas trop penser, pour ne pas trop t’en faire. Pour ne pas craindre de ne jamais revoir Ilyan rentrer dans l’appartement que vous partagez. Pour ne pas apprendre que les choses se sont empiré dehors. Tu t’occupes parce que c’est la seule chose que tu peux faire encore. Tu cherches à virer les pensées parasites et te concentres ailleurs. Tu es chez toi depuis à peine une heure. Ton boss veut que tu écrives un truc sur ce qui s’est passé depuis quelques semaines et tu bloques. Habituellement, tes articles te viennent plutôt naturellement. Seulement, cette fois, tu as l’impression que c’est contre nature. Toute ta vie on t’a appris à cacher le surnaturel, à protéger ce secret trop bien gardé et maintenant, il faudrait que tu écrives là-dessus à la vue de tous. Non, tu n’y arrives pas et les mots restent bloqués dans ton esprit tourmenté. Pourtant, tu as déjà écrit sur le sujet, mais tu l’as gardé pour toi. C’était juste pour te dégager un peu l’esprit de toutes ses choses que tu pouvais voir alors que le commun des mortels semblait passer à côté. Tu te dis que parfois, ça fait du bien d’extérioriser un peu. Tout garder pour soit ce n’est pas une bonne idée. Ce n’est pas pour autant que tu es prêt à écrire sur le sujet au grand jour. Tu ne saurais pas par où commencer de toute façon. Tu te dis que si tu fais le mort suffisamment longtemps, il finira par refiler le bébé à quelqu’un d’autre et que tu pourras t’en sortir comme ça. Du moins, tu croises les doigts pour que ça se passe comme ça.
NEW ERA
Tu te cherches une nouvelle occupation quand quelqu’un vient frapper à ta porte. Tu arques un sourcil. Tu n’attends personne et ce n’est pas vraiment du genre de ton colocataire d’oublier ses clés. Tu te décides quand même à aller ouvrir et tu es étonné de voir la libraire qui t’a aidé à trouver des informations sur les loups russes. Tu ne comprends pas vraiment ce qui se passe ensuite. Chadwick, régente de la communauté des sorcières de Londres. Tu as l’impression d’être dans un mauvais rêve. Ils ont fini par te retrouver et tu te demandes bien ce qui peut les intéresser chez toi. Après tout, tu n’es qu’un initié qui a abandonné son rôle. Elles rentrent chez toi sans vraiment que tu leurs en donne l’autorisation. Tu as l’impression d’être dans un état second. Tu entends Katherine parler, mais tu as du mal à croire ce qu’elle raconte. Tu poses les yeux sur Joanne quand tu entends le mot chamane. Alors, c’est ce qu’elle est. C’est certainement pour ça qu’elle en connaissait autant sur les loups. Tu aurais du t’en douter. Tu es parfois trop naïf. Seulement, ça n’explique pas pourquoi elle est ici. Ton sang se glace dans tes veines quand elle parle de rituel pour trouver son initié. Non, ça ne peut pas être possible. Tu ne veux pas y croire. Tu tressailles à l’évocation du mot privilège. C’est une mauvaise blague, c’est ça ? Tu as quitté Salem dans l’espoir de pouvoir commencer une nouvelle vie ici. Loin des histoires de sorcelleries de ta grand-mère et du reste de ta famille. Tu veux juste être normal, c’est quand même pas trop demandé. Tu as réussi à laisser derrière toi ton statut d’initié et il a fallut que quelques secondes à ses deux femmes pour tout briser. T’en as presque la tête qui tourne. La voix de Joanne te fait revenir à toi. Tu clignes plusieurs fois des paupières avant de prendre la parole. « Attendez une seconde. De quel droit est-ce que vous débarquez chez moi comme ça ? » tu te décides enfin à l’ouvrir. « Qu’est-ce que ça peut me faire vos histoires de conseil ? Je n’ai rien à voir là-dedans. » tu continues de t’enfoncer dans le déni. C’est tout ce qu’il te reste et tu n’es pas sûr d’être prêt de laisser ça de côté. Tu sens la colère faire bouillir ton sang. Drôle de différence de température. Tu poses de nouveau les yeux sur la jeune femme qui t’a aidé il y a de ça quelques semaines. « Je t’aime bien Joanne. Ce n’est pas personnel, mais je n’ai rien demandé moi. » bien au contraire. On peut dire que tu fais tout ton possible pour rester loin de toutes ses histoires.  
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/

¤ AVATAR : Katerina Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 1600
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Erza - Charlie - Ivana
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :
• Chamane au Conseil de Londres
• Chamane de la meute du Sud
• Animal totem : un Hibou, Isha
• Prénom indien : Ashaisha
Fiche - LiensSujetsChrono


¤ GROUPE : Communauté de Londres / Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: The beginning of a new era - feat. Aslander Dim 29 Avr - 10:06


I hope you know, I hope you know That this has nothing to do with you. It's personal, myself and I. We've got some straightenin' out to do And I'm gonna miss you like a child misses their blanket. But I've got to get a move on with my life. It's time to be a big girl now. And big girls don't cry



Joanne pouvait sentir la peur d’Aslander, l’étonnement aussi. C’était normal. Aurait-il pu s’imaginer, en se levant ce matin-là, que quelque chose comme ça allait lui arriver ? Non, certainement pas. Tout comme Joanne ne s’était pas imaginée toutes ces choses qui lui étaient arrivées en quelques semaines. D’ailleurs, depuis quelques jours, seulement, elle était officiellement la Chamane de la meute du Sud, ayant prêté allégeance à Jack dans une cérémonie éprouvante, pleine d’émotions. Peu à peu, elle sentait sa magie regagner en puissance et c’était plutôt une bonne chose. Katherine considérait que la présence d’un initié à ses côtés l’aiderait à s’intégrer à ce milieu de la magie. Malheureusement, ou heureusement, ce n’était pas directement la Régente qui choisissait les Initiés. C’étaient les esprits des Ancêtres. Joanne n’y comprenait pas grand-chose à tout ça, il fallait bien l’avouer. Mais elle savait qu’il fallait faire confiance aux Ancêtres. Du moins en général ! Quoi qu’il en soit, Joanne était là, aussi stupéfaite que le jeune homme. Jamais elle n’aurait cru qu’il était initié et, jamais il n’aurait dû penser qu’elle était Sorcière, Chamane qui plus est. Le destin qu’ils disent, tout est écrit. Bah punaise, je me demande ce qu’on me réserve encore. À croire que Londres est un concentré de surprises, et pas que des bonnes ! Joanne n’avait écouté Katherine que d’une oreille, tantôt concentrée sur les réactions d’Aslander, tantôt perdue dans ses propres pensées qui voguaient parfois bien trop loin. Ce fut la voix de la Régente qui la sortit de son état perturbé.

Rester seuls ? Aucune idée. Elle ne savait ni quoi dire, ni quoi faire avec le jeune homme qu’elle connaissait pourtant déjà. Tout ça était bien trop nouveau et étrange pour qu’elle y comprenne quoi que ce soit. Aslander prit la parole et ce ne fut pas pour des paroles joyeuses et amicales. En réalité, il était remonté, énervé, agacé par la présence des deux femmes qui s’étaient invitées chez lui. Oh, je n'ai rien demandé moi ! Aslander continua sur sa lancée, entre colère et peur. Joanne lança un regard à Katherine qui s’apprêtait à intervenir.

- Moi non plus je n’ai rien demandé Aslander. Être Chamane au Conseil des Sorcières, perdre mon fiancé, devoir prêter allégeance à un nouvel Alpha … Non, j’ai rien demandé de tout ça. Mais s’il y a bien une chose qui me rassure, c’est que mon Initié soit quelqu’un que je connais et qui a la même passion que moi pour les mots. C’est bête hein, mais je préfère être tombée sur toi que sur un parfait inconnu.

Joanne crut voir Katherine sourire. Peut-être appréciait-elle la prise d’initiatives de la Chamane.

- Personne n’a demandé à naître comme nous le sommes. Je ne connais rien de ton passé et tu ne connais rien du mien. Mais tu ne crois pas que c’est un signe, que tu sois venu dans la librairie un joue ? Sérieusement ? Chercher des infos sur les loups auprès d’une Chamane ? C’était écrit Aslan’. J’y connais rien à tout ça, à ces histoires de Conseil et d’Initié. T’avais besoin de moi avant, maintenant c’est à moi d’avoir besoin de ton aide.

La Chamane se tourna vers Katherine, lui adressant un sourire respectueux.

- Nous allons rester seuls. Je t’appellerais lorsque je rentrerai chez moi.
« Très bien. Aslander, bienvenue au Conseil. Joanne, j’attends ton appel. A plus tard. »

Katherine n’eut besoin de personne pour quitter l’appartement, saluant une nouvelle fois le jeune homme, le remerciant pour son accueil bien que forcé. Les deux jeunes gens étaient maintenant seuls, dans ce silence presque effrayant, dérangeant. Joanne se devait de rassurer le jeune homme, sans savoir pourquoi elle éprouvait ce besoin.

- Tu ne trouves pas qu’elle fait un peu peur ? Je n’sais pas si c’est son rôle qui veut ça, un genre qu’elle se donne, mais … je la trouve impressionnante. Et faut voir les autres. Je n'en menais pas large ça, je peux te le dire !

Joanne cherchait à détendre l’atmosphère. Difficile, c’est vrai, mais elle devait bien essayer un peu. Elle était maladroite, pas hyper confiante, mais elle était toujours elle, souriante, naturelle, celle qu’il avait connu dans la librairie.

- Je suis désolée que ce soit tombé sur toi Aslander. Vraiment. Mais on ne nous demande pas vraiment notre avis. Et franchement, j’y comprends tellement que dalle à tout ça. Ok, les Initiés sont là pour aider les Sorcières. Mais ? Vous savez faire quoi ? Je ne sais même pas si je suis censée t’apprendre quelque chose !

Un soupire s’échappa des lèvres de la Chamane. Le trouble et les doutes se lisaient sur son visage. Elle ne faisait pas semblant. Si Aslander était en panique, elle l’était aussi. Tout ceci lui semblait tellement gros, tellement trop. Et c’était beaucoup pour une Chamane qui avait toujours appris seule.




• lilie



Running with the wolves
To get to you, I've been down the darkest alleys, saw the dark side of the moon to get to you. • lilie

Revenir en haut Aller en bas
Aslander Nightingale

avatar

Initié



¤ AVATAR : DYLAN O'BRIEN
¤ CRÉDITS : bramble heart (av)
¤ MESSAGES : 104
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Laisse-moi l'temps d'arriver coco
¤ AGE : 25 années
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beginning of a new era - feat. Aslander Lun 7 Mai - 5:53



Pendant des années, tu t’es dis que tu avais réussi à fuir ce qu’on a toujours cherché un t’imposer. En quittant Salem, tu pensais pouvoir laisser derrière toi cette histoire d’initié. Tu y as cru, dur comme fer. Tu l’as même assuré à ton colocataire, quand il a voulu te mettre face à ce qu’il pensait être ta vraie nature. Tu n’es pas un initié. Tu es simplement un mec qui a eu la chance - ou la malchance - de connaître l’existence du monde surnaturel. Point. Tu n’as pas envie d’être lié à qui que ce soit et encore moins finir comme le larbin d’une sorcière que tu ne connais ni d’Eve, ni d’Adam. Cette idée ne t’a jamais intéressé et puis, tu pensais que si tu devais trouver un lien, ça serait à Salem et donc, maintenant que tu as quitté ta ville natale, ça ne risquait pas d’arriver. Sauf que tu as oublié quelque chose. Le destin n’a que faire de tes petits stratagèmes et pour la première fois de ta vie, tu n’es pas d’accord avec ça. Tu t’es toujours dis que le destin guidé tes pas et tes actions. Tu t’es souvent remis à lui et même dans les moments de doutes, tu as toujours su que tu retrouverais ton chemin grâce à lui. Cette fois, tu le trouves juste cruel. Cruel de t’arracher ce que tu as mis tellement de temps à construire. Il te faut quelques secondes pour que l’information te monte au cerveau, mais une fois fait, tu es incapable de rester calme. Tu n’aimes pas cette manière de rentrer chez toi et bouleverser ta vie comme si c’était normal. Le fait que tu connaisses déjà Joanne n’excuse pas tout. Puis, tu n’aimes pas l’air de cette Katherine. Tu n’aimes pas la façon qu’elle a de vouloir te faire croire que c’est un privilège qui t’es offert. Puis quoi encore ? Joanne te parle. Tu l’écoutes, mais ton regard reste posé sur la brune qui t’a presque fait pensé à un vampire quand tu l’as découvert sur le pas de ta porte. Tu as une pensée pour Ilyan. Ton colocataire aurait été fou si tu avais eu le malheur de laisser un vampire entrer chez vous. Il a vraiment une dent contre les suceurs de sang. T’en viens même à te demander si c’est simplement dû à cette haine qui sépare les deux peuples depuis des millénaires. Joanne t’avoue qu’elle n’a rien demandé, elle non plus. De ce qu’elle te raconte, sa vie n’a pas vraiment été facile ces dernières semaines. Tu grimaces quand elle t’appelle son initié. Non, y a pas à dire, tu n’aimes pas ce possessif utilisé trop tôt. Après tout, tu n’as pas accepté. Tu te demandes si tu peux refuser d’ailleurs. Tu ne te souviens pas avoir eu l’occasion de lire quoique ce soit sur un initié qui aurait refusé le lien qui l’uni à une sorcière. Peut-être que ce n’est pas possible. Peut-être que c’est dangereux. Tu ne sais pas vraiment si tu es prêt à prendre le risque, mais d’un autre côté, ça signifie accepter et donc être lier à cette personne que tu n’as vu qu’une paire de fois quand tu cherchais des informations sur ton loup-garou de colocataire. C’est mince comme lien. Elle te parle de signe et tu aurais envie de lever les yeux au ciel. C’est bien ton genre ça, de voir des signes partout. T’as toujours été certains que le destin a toujours une raison pour faire ce qu’il a à faire. Les signes étant un moyen de t’aiguiller sur la foi à prendre. Sauf que cette fois, ça t’énerve presque qu’on utilise ça contre toi. Joanne en a certainement pas conscience. Vous ne vous connaissez pas suffisamment pour lui avoir parlé de ta théorie comme quoi tout est lié et que rien n’arrive par hasard. Tu grognerais presque, réflexe que tu sembles avoir de plus en plus facilement - peut-être que tu devrais passer moins de temps avec Ilyan. Elle a besoin de ton aide. « et si j’en ai pas envie ? » tu te dois de poser la question. Tu ne dis pas que tu vas la laisser tomber, parce qu’au fond t’en es certainement incapable, mais tu veux savoir ce que tu risques si tu décides de tourner le dos à tout ça une nouvelle fois.  
NEW ERA
Quand Katherine prend enfin congé et qu’elle te souhaite bienvenue au conseil, tu sers les dents. « Ce n’est pas encore fait. » les mots glissent dans l’air. C’est plus fort que toi. Pendant des années, tu t’es arrangé pour rester loin de ce conseil justement. Parce que tu sais très bien que ton nom aurait attiré l’attention et c’est tout ce que tu tenais à éviter et voilà que le conseil débarque chez toi. Décidément, le destin a décidé de te faire une très mauvaise blague. Si tu avais su ça ce matin, tu serais certainement resté dans ton lit. Malgré tout, tu n’es pas mécontent de te retrouver seul avec Joanne. Tu n’as pas envie d’avoir de chaperon. Plus aucun son passe tes lèvres. Tu réfléchis, à toute vitesse. Beaucoup trop vite. Tu vas finir par avoir une migraine détonnante si tu continues à ce rythme. Le regard fixé sur un point au loin à travers la fenêtre. Tu évalues les risques que tu encoures si tu sautes par la-dite fenêtre. C’est peut-être un peu haut. Puis fuir n’est certainement pas la meilleure des solutions, pourtant c’est ce que réclame chaque fibre de ton être. De nouveau, c’est la voix de Joanne qui te sort de ta torpeur. T’acquiesces vaguement quand elle te demande si toi aussi tu trouves que Katherine fait peur. « On dirait Dracula au féminin. » ce n’est clairement pas un compliment. Tu essayes de garder ton sang froid. Elle non plus ne semble pas être rassuré par la situation, mais tu ne peux t’empêcher de bouillir de l’intérieur. Tu enrages. Ça ne te ressemble pas vraiment, mais là tu as vraiment l’impression d’être le dindon de la farce et ça te mets dans une colère folle. Tu peux presque entendre ta grand-mère rire de bon coeur dans ton crâne. Ah ça clairement, ça doit lui faire plaisir. « On n’échappe jamais à son destin. » La ferme! un rire mauvais s’échappe de tes lèvres quand elle te demande ce que tu es sensé savoir fait en tant qu’initié. « Rien, justement. C’est la beauté de la condition, naître moldu, dans un monde rempli de sorcières. » là encore, tu ne peux pas vraiment caché l’amertume qui t’habite. Cette injustice t’a toujours tiraillé. Tu t’es toujours demandé pourquoi toi, tu n’étais pas capable de faire ce que tes cousines pouvaient faire. Après tout, vous aviez le même sang, non ? Tu fais les cents pas. Tu essayes de mettre un peu de clair dans tes esprits, mais ça tourne tellement vite que tu te demandes si tu y arriveras un de ces jours. « J’ai abandonné l’idée d’être un jour un initié, j’crois même que je n’y ai jamais cru. Je n’ai pas envie de tout ça. » tu ouvres les bras, te désignant ainsi que Joanne. Tu soupires alors que tu croises son regard dépité. Tu passes une main sur ta face, tu te sens lasses. « Ne me regarde pas comme ça. Je ne veux pas être méchant. C’est juste que j’ai fuis Salem, dans l’espoir de ne jamais avoir à vivre ce moment et… te voilà, y a de quoi enrager. » il a fallut que tu traverses un océan pour que ça te revienne finalement en pleine face. « T’aurais pu tomber sur n’importe qui d’autre, un initié bien gentil qui aurait récuré tes chaudrons ou j’sais pas quoi. » bon, c’est assez réducteur, mais tu dois bien avouer que tu n’as pas grande considérations pour les initiés. Tu as toujours vu ce « titre » comme un moyen plus joli de désigner un homme à tout faire avec quelques connaissances. « mais je te préviens, il est hors de question que je fasse ça. » même pas en rêve. « J’ai une vie, que j’ai construite loin de toutes ses conneries et j’tiens à la garder. » même si le surnaturel fait partie intégrante de ta vie quand on y pense. « Si vraiment on est obligé de faire ça, j’veux qu’on soit sur un pied d’égalité. Ce n’est pas parce que tu es capable de faire des trucs que je ne peux pas faire que tu es forcément supérieure à moi. » parce que ça on te l’a assez rabâché, que t’étais un moins que rien et tout le reste. Hors de question que ça se reproduise ici. « Je ne suis pas un homme de ménage, ni un coursier et tu ne peux pas me siffler quand bon te semble » tu n’as pas l’intention de te laisser faire. Le destin a peut-être réussi à t’avoir, mais il est pas dit que tu capituleras aussi facilement.
 
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/

¤ AVATAR : Katerina Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 1600
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Erza - Charlie - Ivana
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :
• Chamane au Conseil de Londres
• Chamane de la meute du Sud
• Animal totem : un Hibou, Isha
• Prénom indien : Ashaisha
Fiche - LiensSujetsChrono


¤ GROUPE : Communauté de Londres / Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: The beginning of a new era - feat. Aslander Mer 9 Mai - 17:21


I hope you know, I hope you know That this has nothing to do with you. It's personal, myself and I. We've got some straightenin' out to do And I'm gonna miss you like a child misses their blanket. But I've got to get a move on with my life. It's time to be a big girl now. And big girls don't cry



Le changement, Joanne y avait été habituée, malgré elle. D’abord, lorsque leur meute avait été tuée, que Yuma avait été blessé et que leur relation s’était peu à peu écroulée. Puis, lorsqu’il était parti, pendant trois longues années loin d’elle et qu’elle avait fait le choix de parcourir le monde, de rencontrer d’autres personnes, d’approfondir ses connaissances. Lorsque les deux amants s’étaient retrouvés, ce fut pour une vie de couple, à deux, à Londres. Et là aussi, ce fut un grand changement. Et maintenant elle était là, devant Aslander, sans l’homme de sa vie, avec une nouvelle meute, une Régente et un Initié. C’était une nouvelle étape, de nouveaux changements. C’était un virage douloureux dans sa jeune vie, mais elle s’y ferait. Elle le savait. Avait-elle le choix ? Bien que oui, elle était du genre à penser qu’on avait toujours le choix dans la vie, même si les routes conduisaient toujours vers cette destinée déjà tracée. Elle aurait pu se morfondre, pleurer encore et encore et, pourquoi pas, mettre fin à ses jours. Elle aurait pu aussi partir de Londres, rejoindre des connaissances ici ou là. Mais Joanne avait fait le choix de rester dans la capitale anglaise, de continuer à chercher Yuma. Elle avait décidé d’aider au sein de cette ville où elle semblait avoir des choses à accomplir. Et, qu’Aslander le voulait ou non, il semblait lui aussi être destiné à quelque chose de plus grand qu’il ne l’aurait voulu.

Pour le moment, le choc était trop grand, mais ils finiraient par s’y habituer. Il y avait un temps pour tout et les deux jeunes gens étaient actuellement dans celui de l’incompréhension et de la colère. Viendrait alors l’acceptation et le bonheur. Du moins, Joanne l’espérait.

La Sorcière écoutait et observait l’Initié plein d’une amertume qu’il ne cachait pas. Elle ne pouvait totalement le comprendre, ne sachant rien de sa vie et ne connaissant pas grand-chose des Initiés et de leurs apprentissages et rôles exactes. Joanne avait quasiment tout à apprendre à leur sujet. Elle l’écouta lui dire qu’il n’avait jamais voulu de tout ça, excédé par la nouvelle. Son ton n’était pas des plus tendres et Joanne plissa les yeux, un peu blessée peut-être, dépitée surtout. Ce n’était pas à elle qu’il fallait s’en prendre après tout. Et Aslander fini par se confier un peu, lui racontant sa fuite de Salem, ville dont il était originaire et que Joanne avait visitée durant son périple en solitaire. Elle écouta ce qu’elle prit pour de la colère face à sa propre condition d’initié. Les yeux se plissèrent un peu plus, mais elle ne fit rien pour l’interrompre. Quelque part, Joanne était offusquée qu’il puisse, ne serait-ce qu’une seule seconde, penser qu’elle était le genre de femme à pouvoir le considérer comme un larbin. Alors, lorsqu’il eut fini de râler, ce fut à elle de prendre la parole.

- J’ai vraiment la tête de la pétasse qui te prendrait pour une bonniche ou quoi ? Je sais ce que c’est l’injustice, celle d’être traitée comme un être inférieur. J’ai vécu avec des loups Aslander. Des Loups qui, pour certains, ne pouvaient tolérer qu’une vulgaire Chamane vienne imposer sa voix. J’ai été la compagne d’un Alpha qui avait parfois un sacré égo et que je m’empressais de ramener sur Terre, pour être sur un même pied d’égalité. JE ne suis pas qu’une femme ou une Chamane et TU n’es pas qu’un Initié !

Voilà chose dite. Joanne se calma un peu, ne voulant pas déborder, ne voulant pas s’énerver. Elle était bien trop à fleur de peau.

- Calme toi Ashaisha. Il a autant peur que toi...

L’esprit de Nahima était présent pour apaiser la jeune Chamane débordée par ses émotions. D’un signe de tête discret, elle lui fit comprendre qu’elle avait bien saisi le message.

- Je n’ai pas envie de m’emporter avec toi Aslander et je n’ai pas envie que tu sois traité comme un moins que rien. Si nous partons ensemble pour cette… aventure… tu seras mon égal. Ton avis me sera précieux, tout autant que ton aide. Je veux que tu sois avant tout mon ami. Et ne t’inquiète pas, je n’utilise pas de chaudron. Tu peux m’apprendre des choses, j’en suis sûre, de ce monde dont j’ignore beaucoup. Les Chamanes sont des Sorcières particulières, nous n’avons pas d’Initié et nous n’allons pas nous mélanger aux autres Sorcières. Fidèles à nos meutes, voilà ce que nous sommes. La mienne est morte. Enfin… non … mon ancienne meute est morte.

Le cœur se fit lourd et douloureux. Joanne passa sa main sur son visage en soupirant, ravalant les larmes qui avaient trop coulées depuis des semaines.


- Je ne sais pas pourquoi tu as fui Salem et si tu as des problèmes. Mais je t’aiderais et te protégerais. Ma nouvelle meute, celle du Sud, te protégeras également. Je ne veux pas que tu te sentes forcé à quoi que ce soit. Tout ça me dépasse complètement. Mais si on fait ça, tous les deux, je dois pouvoir compter sur toi et toi sur moi. Je dois pouvoir être sûre que tu m’épauleras au sein du Conseil, au sein de la meute. Parce que c’est ce dont j’ai envie. Je ne veux pas que de toi pour faire beau à mes côtés quand on ira chez Katherine… Tu seras comme… une extension de moi. Tu connaîtras mes secrets, je t’enseignerais mes connaissances, tout ce que je sais sur les loups. Je veux que tu sois fier d’être un Initié. Le meilleur de tous. Ils vont tous t’envier, j’suis sûre.

Elle souriait. Un sourire un peu forcé, certes, mais elle se devait d’apporter un peu de légèreté à toutes ces complications qu’aucun des deux n’avait demandé à voir entrer dans leurs vies déjà bien compliquées.

- C’est bien Ashaisha. Tu vas y arriver...
- Je ne suis pas seule ici, mon ancêtre, Nahima, est présente. Elle a l’air de bien t’apprécier déjà. C’est la première Chamane de ma tribu. Mais elle ne fait pas son âge. Quant à moi, même si je m’appelle Joanne sur le papier, mon nom indien est Ashaisha qui signifie « espoir protecteur » et j’ai un hibou comme animal totem, il s’appelle Isha et d’ailleurs, il doit tourner quelque part dehors.

Bien qu’elle n’avait pas l’impression d’avoir réussi à protéger grand monde jusqu’à présent. Rares étaient ceux qui connaissaient son prénom indien.

- J’ai envie que tu comprennes qu’on est dans le même bateau et que je ne suis pas une mauvaise personne Aslander.

Le regard de Joanne se fit beaucoup plus doux maintenant.


• lilie



Running with the wolves
To get to you, I've been down the darkest alleys, saw the dark side of the moon to get to you. • lilie

Revenir en haut Aller en bas
Aslander Nightingale

avatar

Initié



¤ AVATAR : DYLAN O'BRIEN
¤ CRÉDITS : bramble heart (av)
¤ MESSAGES : 104
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Laisse-moi l'temps d'arriver coco
¤ AGE : 25 années
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beginning of a new era - feat. Aslander Mer 9 Mai - 18:05



La journée n’a pas si mal commencé que ça pourtant. Puis il a fallut qu’on frappe à ta porte. Ces derniers temps, on peut dire que tu es un peu sur les nerfs. Ça a beau s’être arrangé avec ton colocataire, c’est tout le reste qui semble marcher sur la tête. Tu n’arrives pas vraiment à avaler le fait que le surnaturel a été révélé. Tu t’attends toujours à voir le ciel vous tomber sur la tête et tu dois bien avouer que cette idée t’angoisse. Alors, clairement tu n’avais pas besoin que qui que ce soit vienne en rajouter. Pourtant, Katherine et Joanne ont débarqué. Le mot tabou a été prononcé et ça t’a fait exploser. Tout ce que tu as essayé de laisser derrière toi t’es revenu en pleine face et c’est douloureux. Katherine est partie et tu aurais dû te sentir mieux, mais non. T’as toujours cette impression qu’un étau te sert la poitrine, prêt à te faire étouffer au moindre mouvement. C’est violent, ça s’agite en toi. T’as beau essayer de te contenir, parce que t’aimes bien Joanne et tu n’as pas envie d’être méchant avec elle, mais quand elle te demande ce que tu es sensé faire en tant qu’initié tu exploses. Ce mot t’irrite. Il a le don de te faire sortir de tes gonds. Tu l’as trop souvent entendu. Tu ne voulais plus l’entendre. Seulement, le destin a décidé de se foutre ouvertement de ta gueule aujourd’hui et il se fiche de ce que tu veux ou non. Il te crache ses projets à la face et tant pis si tu ne veux pas les accepter. Depuis quand est-ce que tu as un avis à donner de toute façon ? T’insistes bien sur le fait que tu n’as pas l’intention de transformer en larbin. Tes mots semblent la blesser et dans d’autres circonstances, tu t’en serais voulu, parce que t’es pas un mauvais gars et que t’aimes pas blesser les autres, même si certains le mérite. Joanne, elle t’a rien fait elle, comme toi elle s’est fait embarqué dans les plans tordus qui sont sensés être dessiné depuis plus longtemps qu’vous. Sauf que personne a pensé à vous prévenir. La surprise de la vie à ce qu’il paraît. Bullshit. En tout cas, tes mots la font réagir et elle te demande si elle a la tête d’une pétasse qui te prendrait pour sa bonne. Tu la détailles malgré toi. Elle a l’air fatigué. C’est tout ce que t’arrives à voir, là, dans l’immédiat. Elle te raconte un peu ce qu’elle a vécu. Tu ne connais pas grand chose sur les chamanes. Les femmes de la famille n’ont jamais pensé bon de t’enseigner quelque chose là-dessus. Il faut dire que le sujet loup-garous était un peu tendu à la maison, alors peut-être qu’elles n’avaient juste pas envie de traiter avec des sorcières directement liés à eux. T’en sais rien. T’as jamais rien compris à la logique des Nightingale. Quand elle te parle d’alpha ton esprit vague vers Ilyan et tu dois faire un effort pour te reconcentrer sur ton interlocutrice. Tu prends de plus en plus l’habitude de t’accrocher à Ilyan pour te rassurer et tu n’aimes pas ça. Faudrait que tu penses à arranger cette histoire. Elle s’emporte et tu ne peux pas lui en vouloir, parce que tu l’as fais toi aussi. Tu te contentes juste de l’écouter, d’entendre ce qu’elle a à dire. Joanne semble vouloir te rassurer, elle parle d’égalité. Ça te parle déjà plus. Maintenant, tu ne la connais pas assez pour savoir si tu peux lui faire confiance. Tu peux lire la tristesse sur son visage quand elle t’avoue que son ancienne meute est morte. Tu n’arrives pas à imaginer à quel point ça peut être dur. Tu n’essaies même pas.
NEW ERA
La voilà qui te propose de te protéger, la colère qui t’habite semble s’apaiser doucement. Joanne n’est pas quelqu’un de mauvais, tu l’as senti dès l’instant où tu as posé tes yeux sur elle à la librairie. À l’évocation du mot meute, tu t’imagines déjà la tête d’Ilyan si tu rentrais ici avec l’odeur d’autres loups sur toi - parce que t’es sûr que c’est le genre de choses qui se sent - il risque d’avoir envie de lever la patte sur tous les meubles pour marquer son territoire. Cette idée a au moins l’avantage de te détendre un peu. Les muscles de tes épaules se relâchent légèrement. « Il paraît que je suis quelqu’un de confiance. » c’est tout ce que tu peux sortir alors qu’elle te dit qu’elle doit pouvoir compter sur toi. Tu ne sais pas pourquoi tu te sens obligé de le préciser, mais tu le fais. Elle t’assure qu’à ses côtés tu deviendras fier d’être un initié et que tu serais le meilleur de tous. Tu fronces le nez. Tu n’es pas sûr que c’est ce que tu veux. Pourtant, t’as bien envie d’en apprendre plus sur ce qui fait d’elle une chamane. Ta curiosité est toujours bien présente. Quand elle dit qu’elle n’est pas seule, tu ne peux t’empêcher de scruter la pièce à la recherche d’une autre présence que la vôtre. Tu ne vois rien. Tu arques un sourcil quand elle te dit qu’elle a un nom indien. « J’vais devoir aussi avoir un autre prénom si j’accepte de me joindre à toi ? » tu te demandes si c’est possible de trouver un nom plus long qu’Aslander déjà. « C’est quoi exactement un animal totem ? » poser des questions, ça a toujours été ta thérapie à toi. Ça t’aide à te concentrer sur autre chose, ça te fait desserrer les dents. Tu passes une main dans ton cou alors qu’elle te dit qu’elle veut te faire comprendre qu’elle n’est pas une mauvaise personne. Tes doigts massent ta nuque endolorie d’avoir été tendu trop longtemps. « Je n’ai jamais pensé ça de toi, Joanne. Ce n’est pas contre toi que je m’emporte, mais contre l’ironie de la situation. » tu continues de faire les cents pas. « Ce que tu viens de me mettre sous le nez, c’est ce que je cherche à fuir depuis des années. J’avais fini par croire que je m’en étais sorti et il a fallut que tu débarques. Je ne doute pas que tu aies les meilleures intentions du monde. C’est juste que ce n’est pas facile à avaler. » loin de là. Tu ne sais pas si tu y arriveras d’ailleurs. « Puis, je ne connais rien à ton monde. » depuis quand ça t’arrête ? Tu te cherches des excuses, Aslander. Tu cherches un moyen de te défiler, même si tu sais que tu es dans une voie sans issue. En temps normal, l’inconnu te donne envie de sauter dedans à pieds joints, alors pourquoi est-ce que tu essayes de le prendre comme prétexte pour reculer ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Joanne M. Moore

avatar

Chamane • Meute Sud • Admin


https://boite-a-idees.tumblr.com/

¤ AVATAR : Katerina Graham
¤ CRÉDITS : ©Lilie
¤ MESSAGES : 1600
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Erza - Charlie - Ivana
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :
• Chamane au Conseil de Londres
• Chamane de la meute du Sud
• Animal totem : un Hibou, Isha
• Prénom indien : Ashaisha
Fiche - LiensSujetsChrono


¤ GROUPE : Communauté de Londres / Meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 21/10/2017


MessageSujet: Re: The beginning of a new era - feat. Aslander Jeu 10 Mai - 9:10


I hope you know, I hope you know That this has nothing to do with you. It's personal, myself and I. We've got some straightenin' out to do And I'm gonna miss you like a child misses their blanket. But I've got to get a move on with my life. It's time to be a big girl now. And big girls don't cry



Les deux jeunes gens s’en prenaient l’un à l’autre, parce qu’ils n’avaient personne d’autre sur qui envoyer colère et incompréhension. Tout cela pouvait sonner comme une injustice, parce qu’on avait décidé à leur place. Avaient-il réellement leur mot à dire là-dedans ? Pas vraiment. Ils pouvaient fuir, mais le destin finirait toujours par les rattraper. Et, Joanne savait que ne pas écouter les Anciens pouvait conduire à des pertes douloureuses. Sa meute en avait fait les frais lorsque, par orgueil et stupidité, ils n’avaient pas écouté les voix portée par leur jeune Chamane. Les avertissements n’avaient pas été pris comme tel, balayés du revers de la main. Et au final, ils furent tous, ou presque, assassinés. Alors oui, Joanne savait qu’il était préférable d’écouter, même si tout ne faisait pas toujours plaisir. Elle n’en voulait pas à Aslander, mais il était le seul sur qui elle pouvait râler un peu… Le seul qui, pour le coup, pouvait comprendre ce qu’elle ressentait. Rien ne semblait juste et pourtant tout l’était. Ils n’étaient pas prêts à l’accepter, voilà tout.

« J’vais devoir aussi avoir un autre prénom si j’accepte de me joindre à toi ?
- Non, pas à ce que je saches. Mais comme tu dois être le premier Initié de l’histoire des Chamanes, j’en sais trop rien… Juste si tu en as envie. Mais j’aime beaucoup ton prénom déjà, lui avait-elle répondu en souriant. »

Aslander ne connaissait rien au Chamanisme tout comme Joanne ne connaissait pas grand-chose aux Initiés, c’était pour eux deux une découverte, un nouveau monde plein de perspectives nouvelles qui s’offrait à eux.

« C’est quoi exactement un animal totem ?
- Un compagnon, une aide, que n’importe quelle Sorcière peut avoir en fait, suffit de le trouver. »

C’était bien là l’un des rares points communs que Joanne avait réussi à identifier entre elle et les autres Sorcières. La jeune femme avait répondu du tac-o-tac aux questions du jeune homme. Ils s’étaient interrompus, coupés la parole. Pour au final arriver au fait qu’ils n’étaient pas de mauvaises personne. Ni l’un, ni l’autre, mais qu’ils étaient juste agacés par cette situation qu’aucun d’eux n’avait désiré, aspirant à une vie simple et calme. Comme n’importe qui. Joanne ne savait rien du passé d’Aslander, même si elle en savait un peu plus qu’en arrivant ici. Elle ignorait ce qu’il avait pu vivre pour vouloir fuir à ce point sa nature. Soupirant doucement, Joanne s’installa à nouveau sur l’une des chaises. Le moment risquait d’être long et sa fatigue l’empêchait de rester debout, ses jambes la portant assez difficilement depuis plusieurs semaines. Parfois, elle en venait même à se demander comment elle faisait encore pour marcher. Heureusement, la magie de la meute commençait doucement à agir sur elle, lui offrant sa force.

- Moi non plus je n’y connais rien à ton monde tu sais… Je ne sais même pas ce que je suis censée te demander. Mais je m’en moque. Tu sais… j’ai appris à mes dépens que ne pas écouter les Ancêtres se paie toujours. Ma meute est morte à cause de ça, parce qu’ils n’ont pas écouté. Je n’dis pas qu’on va mourir si on écoute pas. Je dis juste que… en temps normal, ils savent ce qu’ils font là-haut.

Et la Chamane vit Nahima sourire, apaisée, fière de cette femme que Joanne devenait, fière des responsabilités qu’elle acceptait, petit à petit.

- Les Chamanes sont particulières parce que nous ne tirons pas notre magie d’un élément inépuisable, mais nous la tirons de notre meute. Sans meute, une Chamane perd de sa force. C’est pour ça que Katherine m’a demandé de prêter allégeance à Jack. En réalité, notre magie regroupe un peu toutes les autres, à petites doses... Joanne était prête à parler d’elle, de sa magie, pour que le jeune Initié la comprenne un peu mieux. Je vois les défunts, principalement ceux de ma meute, mais je peux en voir d’autres. Je suis capable de communiquer avec la nature et les animaux ; le vent souffle dans les branches pour m’apporter les murmures. J’accompagne les morts vers l’au-delà, je vois le passé et le futur. Étonnant d’ailleurs que je ne t’ai pas vu arriver.

Joanne en vint à déduire que soit trop préoccupée, soit trop faible, elle n’avait pu voir l’entrée d’Aslander dans sa vie. Ce qui n’aurait pas été étonnant. Nahima n’avait rien dit non plus. Mais là-haut, leurs esprits avaient été bien chamboulés par de nombreux évènements et avaient encore tendance à bouder Joanne.

- J’aime les plantes, je sais les utiliser, soigner avec et pas que … j’ai des mains magiques, je peux guérir avec, dit-elle en souriant, haussant les sourcils, amusée. Mhmhm … quoi d’autre ? Je ne maîtrise pas les éléments mais ils peuvent me venir en aide. L’autre jour j’ai foutu le feu à un Vampire qui voulait ma mort. Enfin bref, mon rôle principal c’est d’être là pour les loups, de les guider. Les esprits leur parlent à travers moi. Va pas croire que je ne peux pas être badass hein, mais c’est pas mon but de l’être. J’aspire à la paix et tout ce qui se passe me terrifie. Cette révélation c’est pas rien… Alors si tu as besoin de temps je peux comprendre. Et si tu as des questions à me poser, si tu veux en savoir plus sur moi, ma vie, pose. Je ne te cacherai rien Aslander. Jamais. C’est une promesse.

Et Joanne tenait toujours ses promesses. À cet instant, dehors, Isha, le hibou blanc, vint se poser sur le rebord de fenêtre.

- Et voici Isha. Il me suit depuis des années maintenant.

Elle souriait à l’animal qui toqua doucement à la fenêtre avec son bec.


• lilie



Running with the wolves
To get to you, I've been down the darkest alleys, saw the dark side of the moon to get to you. • lilie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: The beginning of a new era - feat. Aslander

Revenir en haut Aller en bas
The beginning of a new era - feat. Aslander
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Les Habitations :: Au Nord de la Tamise :: Chez A. Nightingale & I. Volkov-
Sauter vers: