RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

The beast inside ♣ Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: The beast inside ♣ Charlie Lun 23 Avr - 21:32

Dimanche 18 mars

L'horreur. L'horreur pure et simple, et t'y comprends rien. Ou plutôt tu veux pas comprendre. Tu veux pas accepter ce que les médias révèlent, ce que ça sous-entend. Parce que c'est pas juste que tu te retrouves débarqué au milieu d'un de ces romans que t'affectionnes, non. C'est que tu en es l'un des protagonistes. C'est ça que ça signifie et tu peux pas le croire. Tu veux pas le croire. Pourtant t'as tous ces flashs qui te reviennent à la gueule, avec beaucoup trop de vivacité. Ca avait l'air tellement vrai, combien de fois tu t'en es fait la réflexion ? T'en as fait, des rêves de Loups, et t'avais l'impression de hurler à la lune avec eux. De te battre avec eux. De mourir avec eux. T'as encore cette sensation de crocs qui déchiquettent ta chair qui te colle au corps, alors pourtant que t'as jamais été blessé de la sorte. Et maintenant tu sais pourquoi. Enfin... T'as une explication que t'es pas prêt à accepter, en plein devant ta gueule, sur ton écran de télé.

Et l'héro s'infiltre dans tes veines, seule échappatoire que t'as trouvé à tout ça.

Jeudi 22 mars

Elle tambourine aux portes de ton esprit. Défonce tes barrières à coups de crocs et griffes. Et toi tu te terres chez toi, dans le noir et le silence. T'as beau te défoncer, elle est toujours là, et plus ça va, moins ta came parvient à la faire taire. T'as éteint ton téléphone, t'en peux plus de lire des messages auxquels t'es pas capable de répondre. Ceux qui te connaissent s'inquiètent, on t'a vu sur aucun réseau depuis plusieurs jours, toi qu'es connecté en permanence. Mais tu peux pas leur répondre, tu sais pas quoi leur répondre. Et t'écoutes plus la télé, ni la radio, t'allumes même pas ta console, tout le monde ne parle plus que de ça, et toi tu veux pas l'entendre. Tu peux pas l'entendre, c'est trop douloureux, c'est toute ta vie que ça remet en question.

Tu peux pas être un des leurs, tu peux pas être un monstre pareil. Pourtant c'est l'évidence, t'as tourné la questions des milliers de fois dans ta tête depuis l'annonce, et Elle te le montre encore plus qu'avant. T'es pas conscient qu'à la rejeter, t'es en train de te faire plus de mal qu'autre chose. Que c'est pour ça que tu souffres autant, qu'Elle cherche à te parler, que tu devrais l'écouter, mais que tu le fais pas, alors elle parle plus fort, s'impose à toi par la force. Tu t'es retrouvé plusieurs fois près de ta porte d'entrée, prêt à sortir alors que t'avais pourtant décidé que tu resterais terré sous ta couette, tu sais pas trop comment. T'en viens à la conclusion qu'Elle arrive à te contrôler. Quand t'es pas lucide, notamment. Alors tu fumes, à défaut de boire ou de te défoncer. Sauf que ça apaise pas la douleur, et que t'es en train de devenir dingue tellement t'as mal en permanence.

Mardi 27 mars

Ca fait plus d'une semaine que t'as donné signe de vie à personne. Plus d'une semaine que tu luttes pour pas devenir complètement barge. Tu dois avoir l'air d'un fou furieux, à Lui parler tout seul dans ta chambre. Tu lui as posé des tas de questions, mais évidemment, elle peut pas te répondre comme ça. Et à vrai dire, t'as beau commencer à te faire à l'idée - pas que t'aies vraiment le choix - t'es encore loin d'avoir accepté. T'as cherché tout et n'importe quoi sur le net, mais t'es incapable de démêler le faux du vrai. Les Loups-Garous existent peut-être, mais ça reste une légende urbaine, et si une part de vérité se cache dans tout ce qui se dit sur le net, tu sais bien qu'il y a aussi tout un ramassis de connerie autour.

Il y a un truc qui se passe quand tu vois le visage de Michaels. Cette fille qu'a pas l'air tellement plus vieille que toi et qui es censée être un chef de meute, ou un truc du genre. Tu sais pas l'expliquer, t'as aucune idée de ce que ça veut dire, mais t'as une sensation bizarre quand t'entends son nom, que tu vois son visage. Une part de toi sait qu'il faudrait que tu prennes contact, mais ça fait un bail que t'es pas sorti de chez toi, et t'arrives même à court de clopes sans pour autant réussir à te résoudre à descendre dans la rue.

Alors Elle a pris les devants. Tu supposes, pour le coup, parce que t'as aucun souvenir. T'es dans ta cuisine, face à de la bouffe que t'as pas conscience d'avoir achetée et qui se trouvait clairement pas dans ton frigo ni tes placards ce matin. T'as une cartouche de clope à côté de la main - et tu t'empresses d'en griller une. T'es en panique, tu te demandes combien d'autres souvenirs il peut te manquer. Et ton estomac crie famine et tu te raccroches à ce que tu sais pouvoir faire : te nourrir, pour la peine. Pourtant t'abandonnes l'idée de te faire cuire un morceau de viande, quand des images de Loup déchiqueté s'imposent à ton esprit et t'amènent le coeur au bord des lèvres.

Samedi 31 mars

C'est la pleine lune. Tu le sais, t'as regardé. T'as pas dormi de la nuit, t'arrives pas à rester calme, et tu fais les cent pas dans ton appartement. Tu t'es levé à quatre heures, incapable de rester plus longtemps allongé dans ton lit. Tu t'es fait un café et t'as écumé des sites divers et variés, sans pour autant être plus avancé au bout de trois heures. T'as envie de te défoncer, ton corps réclame sa dose, comme tous les jours, et tu trembles comme une feuille, mais t'as plus de stock depuis des jours, et ça, elle t'a pas fait en acheter. Tu te rabats sur un verre de whisky, mais la bouteille que t'as chez toi est déjà presque vide, tu sais que tu vas pas tenir bien plus longtemps. Tu serais presque prêt à te faire violence pour sortir en racheter mais...

...mais tu sais plus où t'es.

Dimanche 1er avril

Tu sais même pas quand on est. Ton dernier souvenir clair, c'est cet état de manque, dans ton salon que t'arpentes dans tous les sens, un verre et une clope dans les mains. Mais le jour était déjà bien avancé et là... Là t'es en pleine forêt, près d'une voiture que t'identifies pas, nu comme un ver, à une heure sans doute assez matinale parce que le soleil blafard qui filtre à travers les nuages teinte encore le ciel d'ocre et de lavande. T'es horrifié à l'idée de ce que t'as peut-être pu faire pendant tout ce temps, dont t'as aucun souvenir.

Aucun ?

T'es prostré, recroquevillé sur toi-même au milieu de nulle part, à te balancer d'avant en arrière comme un autiste. Parce que t'as pas gardé conscience de la nuit de pleine lune, mais tu sens encore la transformation briser tes os un à un, remodeler ta chair et la moindre partie de ton corps, le couvrir de poils dans son intégralité. Tu t'entends hurler de douleur, tes propres cris te vrillent le cerveau, et tu te rends pas tout à fait compte des larmes qui roulent sur tes joues sans discontinuer.

Un flash te montre la boîte à gants et son contenu, un autre tes fringues et tes pompes sur le siège passager, mais tu te lèves même pas, t'en as pas la force, pas encore en tout cas. Il te faut une heure ou peut-être plus pour sortir de ta tétanie, et sans doute qu'un bruit plus loin a attiré ton attention. La crainte d'être découvert ainsi te fait réagir. La fait réagir aussi. Quelque part, visiblement, elle se soucie de toi. Tu t'habilles en vitesse, grimpe dans cette voiture dont tu trouves les papiers dans la boîte à gants, avec ton permis et le contrat de location que t'as signé apparemment. Tu sais pas quand, ni pour combien de temps. Tu sais juste que tu veux pas rester là, où que tu sois, et tu bénis le GPS de t'indiquer la route pour rentrer sans quoi tu sais pas trop quelle direction t'aurais pris. T'as même pas rallumé ton téléphone pour savoir quand on était, trop terrorisé à l'idée de ce que tu pourrais y trouver. Et t'as roulé une bonne heure avant d'arriver à Londres, où tu projetais de t'arrêter chez toi sauf que...

Charlie Michaels. Son nom s'impose à ton esprit. Son visage t'apparaît comme si tu te rappelais d'un vieux souvenir, mais tu sais très bien que tu la connais pas. T'as vu des infos sur elle pendant les quinze derniers jours, tu t'es surpris à en chercher plus d'une fois. Et il y a le nom de ce bar qui est revenu un paquet de fois, alors t'as poursuivi ta route plus au sud plutôt que de continuer vers l'est et Shoreditch, pour t'arrêter dans Queen Victoria Street, un peu à l'arrache. T'as les cheveux en bataille, l'air hagard et les yeux rougis quand tu débarques dans l'échoppe dont le nom t'arracherait presque un rictus si t'avais encore l'énergie pour. Moon Tavern. T'as pas vraiment envie qu'on te rappelle grand chose qui aurait à voir avec la pleine lune, pourtant t'es bien là pour ça. Et t'as à peine fait un pas dans le bar que ton blouson de cuir te semble définitivement de trop, tellement tu crèves de chaud sous le gilet et le t-shirt qui se trouvent dessous. Tu le retires et le garde sur ton bras, cherchant à croiser le regard de la fille qu'Elle recherche, ou celui de n'importe qui qui pourrait te diriger, d'ailleurs. Mais tu sais même pas quoi dire, en réalité, ni quelle question poser, et ta voix s'élève, rauque et douloureuse, et surtout bien trop faiblarde.

- Charlie Michaels ?

T'as soudain envie de t'enfuir, et tu serais prêt à tourner les talons pour le faire, mais tu sens bien qu'elle t'en empêche. Et tout au fond de toi, tu sais qu'elle a raison de le faire, mais t'es tellement paniqué que tu réfléchis plus correctement.

Mais à vrai dire, ça fait bien longtemps que c'est le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Mar 24 Avr - 20:13

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty


- M’man … j’te jure, cet appart est quand même mille fois mieux que celui qu’on avait avant ! La vue de malade qu’on a !

Charlie souriait, déballant un énième carton. La mère et sa fille venaient de déménager. Si la Louve avait eu peur des réactions de sa fille, elle fut soulagée lorsqu’elles tombèrent sur cet appartement au cœur de la City. Une vue imprenable, une terrasse divine, une décoration moderne. Katniss avait craqué et elle eut le dernier mot sur le choix du logement. De toute manière, Charlie aurait dit oui à toutes les volontés de son adolescente. Comment lui dire non après tout ce qu’elles avaient vécu ?

La nuit du 18 mars avait été l’une des pires nuits de la vie de Charlie, après celle de la mort de Nalya. Cette St Patrick, elle l’avait redouté. Pourquoi ? Aucune idée. Mais dans ses tripes, quelque chose avait grondé, comme pour la prévenir. Mais personne n’aurait pu s’attendre à ça, pas même l’Alliance qui avait pourtant réussi, depuis des siècles, à contrer les projets néfastes de terroristes voulant mettre à mal l’existence des surnaturels et des humains. Cette fois, ils n’avaient pas réussi à voir venir les choses. Malheureusement d’ailleurs. Toutes les nuits, Charlie revoyait encore les images de cette nuit.

Le sang. Les cris. La peur. Les morts. La folie.

Cette nuit là avait tout changé dans le monde entier. Les surnaturels étaient maintenant connus du monde entier. Mais à quel prix ? Charlie n’en revenait toujours pas. Ce carnage avait été manigancé, savamment préparé. Les pertes humaines et surnaturelles avaient été nombreuses et c’était déplorable. Le monde entier avait été ébranlé, touché, par les événements qui avaient eu lieu à Londres. Et Charlie avait vu sa vie changer, radicalement. Ce déménagement en était a preuve.

- Dis m’man, je vais chez Pandora ce soir ou elle vient ici ?
- Elle viendra, elle a dit qu’elle t’aiderait à défaire les cartons.

La jeune adolescente se colla contre sa mère, frottant son nez à son épaule avec une affection immense.

- J’ai hâte de pouvoir me transformer et de partir avec toi. Je l’sens que c’est pour bientôt. J’ai juste … Enfin ...
- Tu as peur, je sais. Mais ça ira … j’ai confiance en toi ma chérie.

Katniss avait eu peur. Elle qui, déjà, gérait difficilement sa condition, avait été effrayée par les événements de la St-Patrick. Pire, elle avait été terrifiée en apprenant que sa mère était un agent de l’Alliance et qu’elle allait devenir responsable des loups solitaires dans le centre de Londres. Et donc exposée … Toute la famille était exposée et Katniss était maintenant sous surveillance dès qu’elle quittait sa mère. Toute leur vie avait changé depuis cette nuit.

Lors de la réunion des nouveaux dirigeants surnaturels, Charlie avait accepté ce rôle au sein des loups, reprenant le territoire qui fut celui d’Arizona. Elle avait accepté, pour Ophélia qui était son amie, pour la mémoire d’Arizona, qui avait disparu. Car Charlie aurait dû devenir Bêta de la meute du Centre. Une meute qu’elle avait plus ou moins récupéré maintenant. Toutes ces responsabilités étaient un poids immense sur les épaules de la Louve. Mère de famille, Louve, agent de l’Alliance, Bêta responsable des solitaires du Centre. Et femme. En voilà de nombreuses casquettes à porter et, parfois, Charlie en venait à regretté sa vie d’avant, plus calme et simple. Mais elle avait dit oui à tout, posant comme simple condition la sécurité de ses filles. Ophélia, bien que n’ayant pas d’enfants, comprenait à quel point cette condition était indiscutable avec Charlie. Et elle accepta tout naturellement. Après tout, Charlie acceptait un rôle important dans cette nouvelle ère qui commençait, elle qui avait toujours refusé de monter en grade au sein de l’Alliance. Quelques loups avaient déjà pris leur décision, rejoignant Charlie au sein de ce clan formés de solitaires, de pièces rapportés. Kenneth, son meilleur ami, l’avait bien évidemment accompagné. Quant à Cassiopée, sa fille aînée, elle était encore dans le doute. Mais Charlie lui laissait la liberté de choisir, de faire sa vie et ses expériences. Bien que cela ne l’empêchait pas de s’inquiéter pour sa progéniture.

La nuit tombée, Charlie et quelques loups s’étaient retrouvés pour leur première pleine lune en commun. La Louve avait mené ses "troupes" à l’extérieur de Londres, dans un coin de verdure agréable et suffisamment grand pour que tout le monde y trouve sa place. N’ayant pas le pouvoir d’une Alpha, elle se devait de s’imposer et donc d’imposer ses règles. Les loups se transformèrent aux premiers rayons de la lune caressant leurs corps. Bruits d’os et de chairs, transformation douloureuse pour certains, naturelle pour d’autres. La nuit se déroula sans encombre malgré le manque de lien télépathique entre les loups. C’était là toute la difficulté de gérer ces loups… Il ne s’agit pas d’une meute, mais d’un clan. Personne ne prêtait allégeance à Charlie qui n’était pas une Alpha. Elle ignorait si l’avenir lui offrirait ça, mais elle n’y était pas encore prête. C’était déjà suffisant de gérer ces loups paumés, sans Alpha. Bref, la pleine lune s’était bien passée. Les loups avaient chassé, s’étaient nourris et avaient couru. Beaucoup. Charlie avait laissé sa louve prendre le dessus, bien trop retenue depuis la St Patrick. L’animal s’était laissé aller, hurlant à la lune, courant et slalomant entre les arbres. Elle avait couru à en perdre haleine, chassant une biche qu’elle partageait avec Kenneth. Lorsque la nuit s’était terminée, que les premières lueurs du soleil s’étaient montrés, les loups reprirent leur forme humaine.

- Allez, j’vous paie le ptit dej ! On va à la Taverne.

Et la petite troupe se mit en route vers Londres, rejoignant la City et ses buildings.

(…)

La petite bande avait dévoré le petit-déjeuner concocté par Charlie et Kenneth. Pancake, œufs brouillés, bacon, beaucoup de bacon, du café, du jus de fruit. Il fallait bien la fêter dignement cette première pleine lune. Les heures étaient passées, le soleil s’était complètement levé. Certains loups avaient déjà quitté la Taverne encore en travaux. L’inauguration ne tarderait plus. D’autres étaient encore là, squattant des tables, parlant entre eux. Charlie nettoyait dans la cuisine lorsqu’elle entendit quelqu’un l’appeler. Elle ne reconnut pas la voix et c’est Kenneth qui, en premier, s’adressa au jeune débrayé.

- Salut … Tu cherches la patronne ? Tu lui veux quoi ?

Comme toujours, Kenneth était méfiant et protecteur envers Charlie. Cette dernière arriva, quelques instants après, posant sa main sur l’épaule de son ami et maintenant bras-droit.

- C’est bon Kenneth, j’m’en charge, occupe toi des autres... Elle attendit que le loup s’éclipse, observant le nouvel arrivant durant quelques secondes. - La Taverne n’est pa encore ouvert, on est en travaux… Tu viens là pour quoi ?

La louve sentait la tension qui se dégageait du jeune homme. Tout le monde pouvait certainement la sentir. S’en était presque désagréable pour des loups qui venaient tout juste de passer une nuit agitée.

- Allez, reste pas dans l’entrée, je t’offre un café, je crois que ça ne te fera pas de mal.

Charlie invita le jeune homme à s’installer au comptoir derrière lequel elle se glissa, préparant une tasse de café en silence, sous le regard de Kenneth.

- Donc … Tu m’as trouvé, tu me veux quoi mh ?

Charlie n’avait aucune once d’agressivité, bien au contraire. Tranquillement, calmement, elle déposa la tasse de café devant l’inconnu, patiente.
(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Mer 25 Avr - 18:31

T'es là au milieu d'un bar inconnu et d'étrangers, à la recherche d'un nom qui te semble familier sans que tu n'aies jamais eu l'occasion d'en rencontrer la propriétaire et tu te sens à la fois plus perdu que jamais et curieusement à ta place. Y a ces effluves d'un petit déjeuner de roi qui chatouillent tes narines mais si dans d'autres circonstances t'aurais salivé, à cet instant ça te file la nausée. T'as rempli ton estomac comme tu pouvais en arrivant chez toi, et t'as déjà eu du mal à pas le rendre aussitôt que l'image de viande sanglante s'est imposée à ton esprit et tu réprimes un haut le coeur, alors que tous les regards se posent sur toi et que la voix d'un homme t'interpelle, sur la défensive.

- Salut … Tu cherches la patronne ? Tu lui veux quoi ?

Tu cherches quoi répondre mais tout ce qui s'échappe de ta gorge c'est un grognement sourd que t'attribues sans peine à la créature que t'es devenu cette nuit.

Tu sais ce qu'il se serait passé si elle était pas arrivée, tu sens bien au fond de toi l'envie de défier l'autre que tu te connais pas, et t'as pas vraiment envie de savoir jusqu'où ça aurait pu aller. Ce que tu sais c'est que ça se calme dès que tu la voies. Et qu'une série de flashs défilent devant tes yeux, pendant qu'elle congédie "Kenneth".

- C’est bon Kenneth, j’m’en charge, occupe toi des autres...

Tu vois ta Louve à côté d'une autre à l'épaisse fourrure gris pâle. Tu sais pas comment tu reconnais cette bête fauve qui sommeille en toi mais tu sais que c'est elle. Tout comme tu comprends que la jeune femme qui te fait face est cette louve grise.

Tu vois la femme face à toi auprès d'une autre. T'as le sentiment d'assister à quelque chose d'important mais t'identifies pas quoi, tu sais même pas qui est la femme auprès de Michaels. Tu sais juste que t'es là, qu'elle était là, et que l'avenir de nombre de vos semblables se discutait entre elles.

Tu vois Charlie éplorée, tu sais sans savoir comment que quelqu'un d'important a disparu. Tu sens la colère gronder en toi, mais tu sais pas d'où elle vient.

- La Taverne n’est pas encore ouvert, on est en travaux… Tu viens là pour quoi ?

La voix de Charlie résonne mais tu l'entends même pas. Tu plaques les mains autour de ta tête comme les flashs se succèdent, que tu revis pour la énième fois la mort de ta Louve. Combien de fois tu t'es réveillé en proie à une souffrance indicible après avoir vu ces scènes dans des rêves bien trop vivaces ? T'as fait ton possible pour les occulter, pour anesthésier ton cerveau autant que son esprit. Ça a jamais très bien marché, et te prostrer tête baissée au milieu du bar fonctionne pas mieux.

- Allez, reste pas dans l’entrée, je t’offre un café, je crois que ça ne te fera pas de mal.

Il y a ce grondement sourd au fond de ta gorge qui reprend comme tu serres les dents, comme si ça avait vraiment le pouvoir d'effacer la douleur, et ces noms qu'elle souffle aux portes de ta conscience. Et tu te redresses, l'air plus hagard encore que quand t'es entré, suis son invitation au comptoir par automatisme pendant que le parfum du café qu'elle te fait couler emplit tes narines.

- Donc … Tu m’as trouvé, tu me veux quoi mh ?
- C... Cynan...

Tu dois vraiment avoir l'air d'un fou furieux à prononcer ce nom sans même vraiment t'en rendre compte. T'as l'impression que ta voix lacère ta gorge au couteau mais t'ouvres quand même à nouveau la bouche.

- Nayla ?

Et tu as toutes les peines du monde à savoir ce que tu viens de dire mais t'as cette intime conviction inexplicable que c'est important.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Jeu 26 Avr - 10:07

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty


Il souffrait le loup, Charlie pouvait le voir, le sentir. Et elle n’était d’ailleurs pas la seule. Les loups encore présents dans la taverne, pouvait tous sentir le trouble violent qui rongeait cet homme à l’allure débrayé d’un gosse sortit des rues, ou quelque chose comme ça. La Louve sentait le regard méfiant de Kenneth et des autres loups. D’un seul regard, elle fit comprendre à son bras-droit qu’il devait s’occuper des autres loups qui risquaient de devenir trop nerveux. Charlie, quant à elle, gardait son calme. Il n’y avait aucun danger pour le moment, même s’il ne fallait jamais l’écarter et toujours anticiper ce qui pouvait se passer. Ce gamin ne semblait pour autant pas dangereux, du moins à première vue. Perturbé, ça, oui, il l’était. Il allait mal et c’était visible à son fasciés et son comportement étrange. Était-il fou ? Sous emprise de drogue ? Qui l’envoyait ici ? Depuis son nouveau statut de chef de clan, Charlie savait que de nouveaux loups pouvaient arriver à elle à n’importe quel moment et, qu’elle devait alors s’en occuper. C’était son nouveau rôle. En plus de celui de mère, d’amie, de Chef d’Unités et de gérante de bar. Touuuuttt va bien, se dit-elle en se préparant elle-même un café serré. Elles étaient patientes, la louve et la femme. Elles étaient habituées aux complications. De part son travail, mais surtout de part son rôle de mère. Elle avait dû gérer ses enfants et leurs loups, leurs souffrances, leurs questionnements. Et c’était encore le cas avec Katniss, la petite dernière. Et quelque chose disait à Charlie que ce gamin là n’était pas habituer à ce qui vivait en lui. Elle n’aurait cependant pas pu s’imaginer ce qui allait suivre. Jamais elle n’aurait pu imaginer qu’encore une fois, le passé allait la rattraper pour la frapper de plein fouet. À vrai dire, Charlie allait finir par croire que les Ancêtres avaient vraiment tout prévu pour qu’elle arrive là aujourd’hui, à croire que des projets encore plus grands n’attendaient qu’elle.

Le gamin s’installa au comptoir, la tasse de café glissé sous son nez. Difficilement, il chercha à prendre la parole. Yeux plissés, Charlie écoutait. Cynan. Son cœur rata un battement, audible par Kenneth et les autres loups qui tournèrent instinctivement la tête avec elle. Et les lèvres s’entrouvrirent à nouveau, laissant échapper un nouveau prénom. La tasse de café que Charlie tenait entre ses doigts, claqua involontairement sur le comptoir, faisant se lever Kenneth d’un bond. Secouant la tête, visiblement troublée, Charlie intima à son ami de rester à sa place. Qui était ce gamin qui venait lui parler de Cynan et de Nayla ? Pourquoi ? Il lui fallu plusieurs longues secondes avant de prendre la parole. Charlie réfléchissait, ne sachant ni par où commencer, ni comment. Elle ne savait rien de ce gosse. Mais il était venu jusqu’à elle, la cherchant. Et, les deux seules choses qu’il avait su lui dire furent deux prénoms du passé de la Louve.

- Cynan et Nayla tu dis ? Je les connais...

Avant de continuer, Charlie observa la réaction du gamin.

- Mais elles sont mortes. Toutes les deux, en 1981. Elles ont été tuées. Nayla était l’Alpha de la meute du Centre.

À nouveau, la Louve observa la réaction du gamin. Charlie parlait rarement de Nayla. C’était une étape douloureuse de sa vie, mais elle avait fini par faire le deuil de son Alpha perdue. Puis, quelques mois seulement auparavant, elle l’avait retrouvé, par le biais de la réincarnation au sein de d’Arizona Sumners. Ce fut une rencontre étrange, mais agréable ; une bouffée d’air frais malgré les nombreuses interrogations et les nombreux doutes. Les deux femmes s’étaient si bien entendu que la nouvelle Alpha avait proposé la place de Bêta à Charlie. Cela avait fait naître bien des tourments dans son esprit, mais sa décision avait finalement été prise. Malheureusement, une nouvelle fois, la vie avait décidé de lui arracher Nayla lors de la St Patrick. Arizona avait disparu au même titre que d’autres Alpha. Et l’Alliance ne parvenait toujours pas à savoir pourquoi et comment. Et voilà ce gamin qui apparaissait en prononçant son prénom… Cynan et Charlie s’étaient connues à l’époque de l’apogée de Nayla. L’une étant dans la meute de Nayla alors que l’autre possédait sa propre meute, ayant prêté allégeance à la meute du Centre, fidèle et respectueuse de l’Alpha en place. Les souvenirs refirent surface, lentement.

- Est-ce que tu les connais ?
- Non... Enfin... Je…

Il cherchait ses mots le gamin, complètement perdu. S’en était même touchant, triste aussi, parce qu’il semblait réellement effrayé. Alors Charlie resta calme, encore, dégageant une aura assez rassurante.

- Cynan... C'est... Moi ?

La Louve écarquilla les yeux, ronds comme des billes. Serait-il possible qu’il … ? Putain … Encore !?? Charlie n’en revenait pas. Ce n’était pas possible, pas deux fois de suite quand même ! Pas Nayla puis Cynan quand même ! Ok … Inspire, expire. Reste calme, il va paniquer encore plus. Alors elle prit une grande inspiration. La réincarnation était donc envisageable.

- Je sais pas... Je vois ce loup fauve... non... cette Louve... Et cette nuit…

Oh bordel de merde... La voix du gamin était tremblante et les larmes semblaient lui monter aux yeux. Charlie, lentement, alla poser sa main sur la sienne, lui donnant un peu de sa chaleur, de son soutien.

- Est-ce que tu veux que je te parle d’elles ?

Parce que clairement, s’il était un réincarné, qu’il venait de vivre sa première pleine lune, il devait être complètement paumé, effrayé et avoir des millions de doutes et de questions.

- Je... Je crois oui...

- Les gars ?! Charlie s’adressait à la petite bande qui finissait leurs cafés en compagnie de Kenneth. Le ptit et moi on va rester seuls d’accord ? On se revoit plus tard, j’compte sur vos bras !

Tous se levèrent, tranquillement, comprenant plus ou moins la situation ; Kenneth vint jusqu’à Charlie, si grand, si fort, l’enveloppant d’un bras, déposant un baiser sur son front.

- J’reste dans les parages.

Lorsque, enfin, ils furent seuls, Charlie pu reprendre la parole, tranquillement.

- Cynan était une Louve, très gentille, déterminée et forte. Elle appartenait à une meute mineure qui avait prêté allégeance à Nalya, l’Alpha de la meute du Centre. J’ai connu Cynan, je l’appréciais beaucoup. J’appréciais sa force de caractère, sa dévotion pour les siens. Elle aimait réellement Nalya, la respectait. Faut dire qu’entre femmes, nous avions toutes confiance en notre Alpha. Elle était droite, digne, respectueuse et sévère à la fois. Deux belles âmes. Vraiment. On en fait plus beaucoup des comme elles... Un sourire sincère étira les lippes de la Louve. Ses mots étaient vrais, sans fioritures, sans mensonges. Nayla a été tuée, comme je te l’ai dit, en 1981, par Mikael Hemingway, un membre de la meute. J’ai tenté de la vengé et il a fini par me bannir, moi et ma fille, Cassiopée. Cynan, quant à elle, s’est soulevée en compagnie des siens. Et ils ont été tués, pour venger notre Alpha.

Un soupir s’échappa. Lourd, douloureux. Les souvenirs qui remontaient n’étaient pas les plus joyeux du monde, il fallait bien l’avouer. Elle laissa le temps au gamin d’emmagasiner tout ça. Et elle se laissa le temps, de digérer elle aussi.

(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Ven 27 Avr - 1:29

T'as mal partout, mais le pire c'est l'angoisse qui te vrille le coeur, les souvenirs horribles qui hantent ton esprit. T'as mal pour les Loups que tu vois tomber, t'as mal pour les crocs que t'as la sensation de ressentir dans ta propre chair. T'as l'impression d'avoir perdu toute ta famille, définitivement cette fois, alors que tout ce dont t'as réellement souffert, toi, Neal, c'est du rejet de ceux qu'acceptaient pas que t'aimes les hommes.

Cynan.

Quand t'as prononcé ce nom, t'as eu l'impression bizarre de retrouver une partie de toi. Pourtant c'est pas comme si tu l'avais jamais employé - tu t'en sers de pseudo depuis des années - mais il a une autre consonance aujourd'hui, et si une partie de l'explication se trouve dans les événements de la nuit passée, t'arrives pas vraiment à accepter tout ce que tout ça semble impliquer.

Nayla.

Tu sais pas d'où sort ce nom, tu sais juste qu'elle l'impose, qu'il faut que tu en parles. Tu sais que c'est important, mais t'ignores complètement pourquoi. T'as ces images dans ta tête, mais tu sais rien de tout ce qu'elles impliquent, de tout ce qu'elles signifient. Et t'as franchement peur de l'apprendre. Particulièrement quand t'entends la tasse de Charlie claquer sur le comptoir, et que tes poils se dressent comme tu sens l'hostilité immédiate de toute l'assemblée, sans pouvoir l'expliquer. T'as envie de fuir, mais instinctivement, tu sais que ça te donnerait l'air encore plus coupable, et tu te doute qu'ils seront plus forts que toi, plus rapides, sans doute aussi, qu'ils te rattraperaient dans l'instant, et que t'aurais toutes les peines du monde à expliquer ta peur.

- Cynan et Nayla tu dis ? Je les connais...

Tu te sens observé, mais toi, tout ce que tu retiens, c'est que t'as, réellement, des choses à apprendre ici. Et c'est un soulagement, au moins pour cet aspect-là. Tu te détends légèrement, mais certainement pas assez pour détendre l'atmosphère de la pièce.

- Mais elles sont mortes. Toutes les deux, en 1981. Elles ont été tuées. Nayla était l’Alpha de la meute du Centre.

Tu le sais, quelque part. Pas les dates, pas l'histoire complète, mais tu sais qu'elles sont mortes. Tu serais pas là sinon.

- - Est-ce que tu les connais ?
- Non... Enfin... Je…

Tu les connais pas, tu peux pas dire ça. Parce que même si la Louve fait partie de toi, t'as que ces flashs qui te l'indiquent, et les maigres informations qui en découlent. Mais t'as que cette conclusion, qui t'apparaît comme une évidence maintenant, même si elle est loin de lever toutes les zones d'ombres.

- Cynan... C'est... Moi ?

Tu sens la tension de Charlie, et ça te met aussitôt mal à l'aise. Et parce que tu aimes pas voir les gens malheureux, et que tu sens bien que tu viens de dire quelque chose de blessant - mais si elle connaissait Cynan, et vu que tu sais bien qu'elle est morte, et que tu vois même parfaitement bien comment, tu te doutes bien que c'est pas des propos anodins que tu viens de tenir - tu retombes à nouveau dans l'idée que tu ferais mieux de leur foutre la paix. Et tu paniques, parce que t'es venu là un peu comme en dernier recours, à la recherche d'une bouée pour t'empêcher de sombrer que t'espérais trouver en elle, sans doute, mais tu comprends qu'elle a perdu quelqu'un de proche, à l'époque et que t'es juste en train de bousiller son deuil.

- Je sais pas... Je vois ce loup fauve... non... cette Louve... Et cette nuit…

Cette nuit, t'en as pas vraiment tant de souvenirs, mais le peu qui rejaillissent, tu préfèrerais les oublier, et tu sens les larmes monter à tes yeux, après que ta voix a tellement vacillé. T'es incapable de poursuivre, tu sens que les larmes montent à tes yeux, et tu fais ton possible pour les refouler, mais tu sais que c'est peine perdue... D'autant plus que...

La main de Charlie est venue se poser sur la tienne, et t'es pas vraiment habituée à beaucoup de marques d'affection.

- Est-ce que tu veux que je te parle d’elles ?

T'hésites. T'es mort de trouille à l'idée de ce qu'elle va pouvoir te raconter, à ce que tu risques de voir ou revoir au fur et à mesure de son discours. Tu veux pas revoir sa mort, encore. Et pourtant tu sens que t'en as besoin. Qu'elle t'incite à dire oui, aussi. Et tu sais, intimement, qu'il n'y a pas vraiment d'autre solution pour toi. T'iras jamais mieux si tu comprends jamais tout ce que tout ça signifie.

- Je... Je crois oui...
- - Les gars ?! Le ptit et moi on va rester seuls d’accord ? On se revoit plus tard, j’compte sur vos bras !

Le type qui l'a accueilli est venu embrasser Charlie, déposant un baiser sur son front, et tu l'envies. Parce qu'elle a quelqu'un sur qui se reposer, et que tu connais pas ça.

- J’reste dans les parages.

Tu hoches la tête. Il s'adresse pas à toi, mais tu signifies juste que t'as compris le messages - il te tombera dessus s'il se passe quoi que ce soit vis-à-vis de Charlie' - et, surtout, que t'as aucune intention de lui nuire. Tu cherches juste des explications, à défaut du soutien de quelqu'un.

- Cynan était une Louve, très gentille, déterminée et forte. Elle appartenait à une meute mineure qui avait prêté allégeance à Nalya, l’Alpha de la meute du Centre. J’ai connu Cynan, je l’appréciais beaucoup. J’appréciais sa force de caractère, sa dévotion pour les siens. Elle aimait réellement Nalya, la respectait. Faut dire qu’entre femmes, nous avions toutes confiance en notre Alpha. Elle était droite, digne, respectueuse et sévère à la fois. Deux belles âmes. Vraiment. On en fait plus beaucoup des comme elles...

Elle sourit, visiblement sincèrement, mais toi t'as plus envie de pleurer qu'autre chose. Elle est mal tombée, la Louve. Parce que t'es clairement pas quelqu'un de fort, certainement pas assez pour être digne de son héritage.

- Nayla a été tuée, comme je te l’ai dit, en 1981, par Mikael Hemingway, un membre de la meute. J’ai tenté de la venger et il a fini par me bannir, moi et ma fille, Cassiopée. Cynan, quant à elle, s’est soulevée en compagnie des siens. Et ils ont été tués, pour venger notre Alpha.

Tu visualises sans peine le soulèvement et ses conséquences.

- Elle les a tous vus tomber... Un par un...

Les siens. Ses Loups. Sa meute. Sa famille. T'as l'impression de le revivre avec elle, et les larmes coulent sur tes joues, t'es plus capable de les refouler. Elle était forte, et déterminée, qu'elle a dit. Et loyale envers sa meute, envers les siens, ceux auxquels elle avait prêté allégeance et qui méritaient sa confiance.

- Pourquoi moi ?...

Tu t'entends souffler ces mots de façon presque inaudible, mais tu sais qu'elle t'entend. La supplique est pourtant révélatrice.

- Elle est mal tombée... Je suis rien de ce qu'elle était...

Et si elle espère que tu puisses reprendre le flambeau de la vengeance, t'es parfaitement conscient que t'en seras jamais capable et qu'elle sera profondément déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Ven 27 Avr - 18:18

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty


Charlie ne pouvait comprendre ce qu’il ressentait. Mais elle pouvait essayer d’imaginer. La peur. Le doute. Les questions. Des cas de réincarnation, elle en avait déjà vu. Certains s’étaient bien passé, d’autres beaucoup moins. Ces loups là pouvaient être terriblement instables et donc dangereux. La Louve se devait d’être certaine qu’il s’agissait bien d’une réincarnation, mais tout le laissait penser en tout cas. Elle, elle était née louve, avait vécu en meute une grande partie de sa vie. Elle avait accepté l’existence de cet animal en elle. Bien qu’elle eut souffert elle aussi, comme n’importe quel loup. Mais c’était en elle. C’était… Naturel ! Pour ce gamin en face d’elle, rien n’était normal. Il avait peur, cela se lisait sur son visage souillé de larmes. D’ailleurs, à y regarder de plus près, tout son corps semblait subir une pression, une douleur. Il était crispé le gamin, presque courbé sous ce poids qu’il n’était pas prêt à porter. Et c’était normal. S’il avait bien Cynan en lui, ce n’était pas n’importe qui. Les réincarnations arrivaient pour un but précis, une quête inachevée, quelque chose comme ça. Les loups qui choisissaient de ce réincarner n’était, en général, pas des loups lambdas. Du moins, c’était ce que Charlie en savait. Et puis Cynan était une femme forte, au caractère trempé et pourtant agréable à vivre. Si c’était bien elle, il était important de savoir pourquoi elle était revenue. Mais chaque chose en son temps… Ce pauvre gosse prenait à peine conscience de ce qu’il semblait être. Il ne fallait pas le brusquer plus. Et pour ça, Charlie savait y faire. Sa douceur maternelle était presque innée. Difficile à croire lorsqu’on la voyait jurer ou se battre et pourtant, elle était une mère pleine de douceur et de fermeté à la fois, pleine de tendresse. Tantôt maladroite, tantôt drôle. Elle savait y faire, normalement.

Et puis c’était son rôle maintenant, d’aider les loups, de les accueillir, de leur offrir le refuge et le soutien nécessaire pour leur propre sécurité et celle des autres.

Au fil des mots de Charlie, le gamin semblait se rappeler de certaines choses. Difficilement, douloureusement, il prit la parole. Les souvenirs de Cynan semblaient se rappeler à lui, faisant rouler les larmes sur ses joues. Certains souvenirs devaient en effet être difficilement supportables et la souffrance de la louve devait encore être bien présente. Charlie fit le rapprochement entre cette réincarnation et celle de Nalya. Leur but avait peut-être été le même. C’était à creuser. Et Charlie l’écouta, encore, se poser des questions totalement légitimes.

- Tu comprendras plus tard pourquoi elle a décidé que ce serait toi. Tu comprendras lorsque vous serez en harmonie tous les deux, parce que c’est important de l’être. Dis moi comme tu t’appelles …

Parce que c’était toujours mieux que de l’appeler Gamin.

- Je suppose que tu as dû suivre ce qui s’est passé pendant la St-Patrick … J’vais t’en dire un peu plus, ça vous aidera peut-être tous les deux. T’as peut-être entendu que les Chefs des grandes meute de Londres ont disparu cette nuit-là. Parmi eux, y avait Arizona Sumners, l’Alpha du Centre, celle que … que je tente de remplacer maintenant et à qui j’allais prêter allégeance.

Charlie fit une pause. Il était nécessaire que Neal et Cynan impriment tout dans leur esprit.

- Arizona était la réincarnation de Nayla. Revenue pour se venger, pour tuer Mikael. Et elle a réussi. Il est mort Cynan … Vous avez tous été vengés. Nous avons été vengés. J’aurais aimé le tuer de mes propres mains, lui arracher le cœur. Mais Arizona et Nayla l’ont fait. La paix est revenue au Centre et je suis là pour aider à la maintenir.

Charlie abandonna les café et s’empara d’une bouteille de whisky, tant pis pour l’heure. Elle servit deux verres. Ils allaient au moins avoir besoin d’un peu d’alcool pour faire passer tout ça.

- Être un loup n’est pas une malédiction Neal. Nous ne sommes pas des monstres. J’aurais… J’aurais aimé que tu n’aies pas à vivre ta première transformation seul. Je n’ose imaginer à quel point tu as du avoir peur. Mais tu n’es plus seul Neal … Si tu veux de mon aide, je t’aiderai. Je ne vous laisserais pas tomber. Et Cynan sait qu’elle peut me faire confiance.

Une gorgée de whisky fut avalée, laissant derrière elle la brûlure de l’alcool, chaude, piquante et douce à la fois. Ce gamin avait besoin d’aide. Elle ne pouvait pas le laisser repartir d’ici comme ça. Elle ne pouvait pas l’abandonner à son sort et, surtout, elle ne pouvait pas abandonner Cynan. C’était impossible. Elle n’aurait pu abandonner Nalya non plus. La meute était une famille.

- Pose moi toutes les questions que tu veux, j’y répondrais. Sur moi, sur les loups, sur tout. Je ne suis pas ton ennemie.

Elle était prête à répondre à tout, la Louve.


(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Ven 27 Avr - 23:41

T'as aucune idée de ce que tu fais ressentir aux autres Loups, mais t'es conscient quand même qu'il y a un malaise. Tu sais pas si c'est juste ton état qui te fait ressentir ça, ou s'il y a autre chose, t'es pas conscient de l'impact de ce que tu énonces, parce que t'as pas conscience de ce que tu représentes. Ce qu'elle représente, la Louve en toi. De son passé, de son vécu, tu ne connais que ces quelques images, et le ressenti qu'elles génèrent chez toi, mais ça t'explique pas grand chose, à part sa mort violente, et le lien avec ces deux femmes. Celle qui te fait face et celle qui n'est plus. Et tu sais pas comment remercier la patronne des lieux de son accueil, de sa disponibilité, parce que tu sais franchement pas ce que t'aurais pu faire autrement, paumé comme t'étais. T'as des milliards de questions encore en suspens, mais son écoute et ce qu'elle te raconte déchirent un peu le voile opaque qui recouvre tout ça à tes yeux, et qui te permet pas d'avancer.

- Tu comprendras plus tard pourquoi elle a décidé que ce serait toi. Tu comprendras lorsque vous serez en harmonie tous les deux, parce que c’est important de l’être. Dis-moi comme tu t’appelles…

T'as même pas réalisé que tu t'étais pas présenté jusque-là et tu la dévisages une seconde, incrédule.

- Pardon... Je suis Neal. Neal Doherty.

Un nom qui lui dira sans doute rien, mais il y aurait aucune raison qu'il en soit autrement : vous avez aucun lien à la base. Tu sais pas que Cynan fait partie de ta famille, des générations en amont, du côté de ta si chère Seanmháthair. Mais c'est pas son nom qui s'est transmis, régime patriarcal oblige, et tu le découvriras que bien plus tard. Pour l'heure, tu bois les paroles de la femme face à toi, t'as besoin d'en apprendre davantage, à défaut de tout comprendre. A terme, faudra que tu comprennes, ne serait-ce que parce que de base, tu supportes pas les mystères et les incompréhensions, t'as besoin de tout décortiquer. Mais pour l'heure, avoir les informations sera déjà une première étape, et tu l'écoutes plus qu'attentivement.

- Je suppose que tu as dû suivre ce qui s’est passé pendant la St-Patrick… J’vais t’en dire un peu plus, ça vous aidera peut-être tous les deux. T’as peut-être entendu que les Chefs des grandes meute de Londres ont disparu cette nuit-là. Parmi eux, y avait Arizona Sumners, l’Alpha du Centre, celle que… que je tente de remplacer maintenant et à qui j’allais prêter allégeance.

Tu hoches sobrement la tête. T'as vu les infos, comme tout le monde, et c'est ce qui a réveillé tout ça en toi. La Louve a pris de l'ampleur dans ton esprit, et t'as plus pu te voiler la face. L'événement apportait de premières explications à ce que tu vivais, mais que t'étais pas en état d'accepter, d'encaisser. Tu l'es pas beaucoup plus aujourd'hui, mais t'as pas trop le choix. Tu réalises pas encore ce que tout ça signifie, mais t'es concentré sur ce que Charlie te dit, et tu réalises à peine que la Louve l'est tout autant que toi.

- Arizona était la réincarnation de Nayla. Revenue pour se venger, pour tuer Mikael.

T'as l'impression que ton coeur manque un battement. Le retour de Nayla fait quelque chose à l'autre conscience en toi, c'est une certitude. T'arrives pas à t'expliquer exactement la relation que les deux Louves ont pu avoir, mais t'es sûr que Cynan avait énormément d'estime et d'affection pour Nayla, et tu te rends compte que tu le savais avant que les propos de Charlie en ce sens le confirment.

- Et elle a réussi. Il est mort Cynan… Vous avez tous été vengés. Nous avons été vengés.

Il y a des larmes qui roulent à nouveau sur tes joues, et un soulagement indescriptible qui t'envahit. T'es pas capable d'expliquer ce que tu ressens, ni exactement pourquoi, mais t'as l'impression qu'on vient d'ôter un poids énorme de ta poitrine, et tu comprends très bien que c'est lié à la Louve.

- J’aurais aimé le tuer de mes propres mains, lui arracher le cœur. Mais Arizona et Nayla l’ont fait. La paix est revenue au Centre et je suis là pour aider à la maintenir.
- Je... Je crois qu'elle aurait aimé le faire aussi... Mais elle est soulagée.

Et toi tu l'es presque autant de voir la brune attraper une bouteille de whisky. Elle sert deux verres, toi tu viderais bien la bouteille, mais t'as sans doute déjà l'air bien assez délabré comme ça.

- Être un loup n’est pas une malédiction Neal. Nous ne sommes pas des monstres. J’aurais… J’aurais aimé que tu n’aies pas à vivre ta première transformation seul. Je n’ose imaginer à quel point tu as dû avoir peur. Mais tu n’es plus seul Neal… Si tu veux de mon aide, je t’aiderai. Je ne vous laisserais pas tomber. Et Cynan sait qu’elle peut me faire confiance.

Elle a bu une gorgée d'alcool, toi tu vides ton verre d'un trait. T'as besoin de plus que ça, en réalité, mais tu gardes ça pour toi. Tu sais pas quoi répondre quant à ta première Pleine Lune, parce que t'en as quasiment aucun souvenir encore : elle s'est arrangé pour t'éviter ça, apparemment. Sans doute que c'est mieux comme ça, d'ailleurs, tu sais pas comment tu supporterais ça, t'as même pas vraiment d'idée préciser de ce qu'il se passe... A part que la transformation est un supplice et tu frissonnes à l'idée que ça puisse recommencer dans vingt-huit jours. La chaleur de l'alcool dans ta gorge a quelque chose de rassurant cela dit, ça, c'est ta norme, après tout, et tu te raccroches au peu de choses que tu connais à cet instant.

- Pose-moi toutes les questions que tu veux, j’y répondrais. Sur moi, sur les loups, sur tout. Je ne suis pas ton ennemie.
- Je sais... Elle sait... C'est pour ça que je suis là... Elle m'aurait pas fait venir jusqu'ici sinon je crois... Elle...

Tu marques un temps d'arrêt, cherche à rassembler tes idées, tes sensations.

- Vous disiez que Nayla était revenue pour se venger... Qu'Arizona et elle l'avaient fait, avant qu'elle disparaisse...

Tu regardes ton verre vide, fixement. Tu sais pas trop où tu veux en venir avant que les mots passent tes lèvres.

- Je crois... qu'elle est revenue pour ça aussi... Alors maintenant...

Maintenant t'as le sentiment d'avoir ça en toi pour rien. Parce que son retour a plus vraiment de raison d'être, mais tu te fais aucune illusion, elle disparaîtra pas de ton esprit, de ton corps, elle est là en toi, et tu t'en sépareras plus jamais. Il y a bien longtemps que tu te fais plus de faux espoirs sur grand chose.

- Maintenant...

Maintenant, tu peux même pas tenter de te dire que tu subis ça pour une bonne raison, que t'as une mission à mener à bien, comme si t'étais un personnage d'un de tes jeux favoris. T'as même pas ce but pour te maintenir la tête hors de l'eau. Non, t'as juste ce que Charlie refuse de présenter comme une malédiction mais que tu sais pas comment décrire autrement, qui va te hanter jusqu'à la fin de tes jours, comme si t'étais déjà pas assez fracassé à l'origine comme ça. Et tu te revois ado bousiller tes bras à défaut d'entailler réellement tes veines parce que t'en as pas eu le courage, et t'es franchement pas certain de te sentir mieux qu'à l'époque, de voir plus de solution, d'avenir pour toi que quand t'avais quinze ans. La patronne a beau avoir l'air de dire que t'es plus seul, t'as le sentiment que malgré tous tes passages à vide et ton éternelle solitude, tu t'es jamais senti aussi isolé et démuni qu'à cet instant.

Tu craques complètement, tu tenais déjà pas tellement le choc jusque-là, t'as déjà passé tu sais même pas combien de temps prostré près de la caisse qu'a fini par te ramener à Londres ce matin, mais là c'est pire que tout, et tu te caches le visage entre tes mains tremblantes, comme si ça pouvait vraiment dissimuler ta détresse alors que tu sais bien que c'est clairement pas le cas. Pourtant pour la première fois de ta vie, tu sens sa présence. Pas son emprise, son contrôle sur toi. Pas par le biais de rêves qui te mettent le coeur au bord des lèvres. Juste cette étrange chaleur qui envahit ton coeur, comme si elle l'enveloppait de sa fourrure. Même si c'est loin de suffire.

- Je suis pas aussi fort qu'elle, je peux pas gérer ça...

T'as envie de tout abandonner, de sombrer dans l'alcool, la came, au fond d'un lac, n'importe quoi pour plus subir tout ça. Tu te sens pas les épaules pour, loin de là, tu les avais déjà pas juste pour gérer ton quotidien, alors...

- Je peux pas...

T'as l'impression bizarre d'être un môme de cinq ans, et qu'elle est en train de te bercer pour t'apaiser. Tu sais pas si tu dois rejeter en bloc ce sentiment, ou au contraire t'y abandonner, et la lutte en toi te rend plus vulnérable encore. C'est pas à toi de te servir, alors tu dis rien, mais tu donnerais n'importe quoi pour que ton verre soit rempli à nouveau, que tu puisses à nouveau le vider, encore. Et encore. Et encore...
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Sam 28 Avr - 10:56

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty



Charlie était bien contente d’avoir vidé le bar des loups présents. Pour Neal d’abord, parce qu’être vu dans un état de faiblesse n’était jamais agréable. Et pour les autres loups, parce que sentir cette détresse pouvait éveiller des sens. Les loups les plus faibles étaient, souvent, tués dans certaines meutes, représentant le danger pour le clan. D’autres, au caractères dominant, pouvaient vouloir prendre le dessus et soumettre. Charlie voulait éviter tout ça. Parce que des emmerdes elle n’en voulait pas. Parce qu’elle commençait à peine son rôle de… De quoi déjà ? Ah oui, de Chef de Clan. Elle avait du mal à s’y faire la belle, à toutes ces responsabilités. Et Neal était son premier… Cas à sauver. Eh les anciens, vous auriez pas pu trouver plus facile ? Mhm? Charlie ne souffrait pas de ses récits, même si les souvenirs n’étaient pas les plus agréables à revivre. Elle avait fait le deuil de son passé, le deuil de son Alpha. Heureusement, elle n’avait pas encore été assez proche d’Arizona pour la considérer comme une vraie amie. Sa disparition aurait alors été une vraie tragédie pour la Bêta. Perdre Nayla, une seconde fois ne lui était pas douloureux, car ce deuil là aussi était fait. Elle l’avait perdue une fois. Bien que réincarnée, Charlie n’avait pas eu la représentation physique de son ancienne Alpha. La perte fut donc bien moins douloureuse. Mais elle était dommage, triste ; c’était un gâchis. Mais au moins, elle avait été vengée, en tuant Mikael.

Neal était au bord du précipice, hésitant certainement à s’y jeter plutôt que de faire un pas en arrière pour se sauver. Charlie était là pour le retenir. Pour essayer en tout cas. Cynan l’avait conduit jusqu’ici, c’était donc une mission pour la Bêta. J’vais pas te laisser tomber Cynan. Charlie fit cette promesse silencieuse à cette Louve qui s’était battue, elle aussi, pour leur liberté.

L’alcool soulageait le gosier et l’âme en détresse. Charlie vint à nouveau remplir le verre du gamin. Il finirait peut-être ivre, mais au moins il ne serait pas seul. Toujours aussi calmement, elle l’écouta. Les souvenirs et les pensées de Cynan semblaient lui parvenir doucement et Charlie ne pouvait imaginer à quel point cela devait faire bizarre, faire peur aussi. Elle hocha lentement la tête lorsqu’il confirma ce qu’elle pensait. Cynan était revenue pour venger sa meute, pour tuer l’ordure qui leur avait arraché leur si merveilleuse Alpha. La perte de Nayla avait été terrible pour la meute du Centre et ses meutes alliées. Il était donc normal que certains aient voulu la venger. Et Neal craqua à nouveau. Maintenant quoi gamin ? Il fallait qu’il s’exprime,, qu’il lâche tout. Les vannes étaient ouvertes, les larmes coulaient encore et encore, secouant le corps meurtri. Charlie le laissa craquer. Fallait que ça sorte, qu’elle aurait dit. Et c’était ça. Neal réalisait ce qui lui arrivait, il commençait doucement à comprendre cette existence étrange qu’il avait dû vivre jusque là. Les voix. Les flashs. Les sensations. Tout prenait un sens, tout avait une explication. Et ce n’était clairement pas facile à encaisser.

Charlie ne savait rien de son histoire, de son passé, de son expérience. Mais à le voir comme ça, elle l’imaginait pauvre gosse mal aimé, mal dans sa peau. Elle l’imaginer vider des bouteilles comme il avait vidé son verre de whisky. Parce que bon nombre de réincarnés, sombraient dans la folie, l’alcool, les drogues, pour faire passer les voix et les flashs qu’ils prenaient pour de la schizophrénie, que personne n’arrivait à comprendre ni même à soulager.

Lentement, la main de Charlie se posa à nouveau sur la main du gamin, la caressant doucement, comme elle l’aurait fait avec ses filles.

- Tu crois franchement qu’une âme de guerrière serait venue en toi si t’étais un bon à rien Neal. J’crois pas moi. Cynan n’est pas venue là pour rien ou par hasard. Y a une raison à ça, plus profonde que l’envie de vengeance. Une raison que tu comprendras plus tard. Pour l’moment tout ça te semble dingue et effrayant. Et ça l’est, c’est normal. J’imagine que t’as dû passer des années de vie avec des putains de voix et d’images dans ton crâne, des trucs qui t’appartenaient pas et que tu comprenais pas. T’as dû croire que t’étais fou. Mais tu ne l’es pas. Et t’es pas seul Neal. Tu peux rejoindre une grande famille. Parce que les loups ne se laissent pas tomber. Moi, je ne te laisserai pas tomber !

Le téléphone de Charlie se mit à sonner sur le comptoir. La bouille de son adolescente s’affichait sur l’écran.

- C’est ma gamine, elle doit s’inquiéter, j’lui réponds et j’suis à toi dans deux secondes ok ?

De toute façon, Charlie l’avait à l’œil. Elle ne bougeait pas. Elle n’avait rien à cacher.

- Salut marmotte ! Enfin réveillée !
- Bonjour M’man. Alors, ça a été ? Pas de dégâts ?
- Nickel. On n'était pas hyper nombreux, mais c’était bien pour une première. Et toi, ça a été avec ta sœur ?
- Ouais, on a regardé un film d’horreur, j’crois qu’elle avait plus peur que moi ! J’ai mal dormi, j’crois que la prochaine sera la bonne m’man.
- Alors tu viendras avec moi. Ma chérie… J’ai des choses à régler. On se voit tout à l’heure ok ?

Mère et fille se quittèrent sur des mots d’amour sincères. Charlie soupira en raccrochant, se disant que sa fille allait, elle aussi, bientôt vivre sa première pleine-lune.

- Ma plus jeune fille est une ado. Elle n’a pas encore vécu sa première transformation, c’est un peu la panique pour elle, dit-elle avant de vider son verre de whisky. Je sais que pour toi, c’est le bordel, la peur, les doutes. Laisse Cynan te guider, laisse la te donner sa force Neal. Elle va t’aider à être plus fort, parce que tu l’es, j’en suis certaine, sinon tu serais déjà mort.

Parce qu’il fallait être fort, en un sens, pour supporter tout ce qu’il avait dû vivre jusqu’à présent.

- Tu veux me parler de toi ? De ta vie, de c’que tu as vécu ? J’ai aucun préjugé, tu sais. J’suis … Une maman cool et ouverte. J’ai plusieurs enfants, des qui sont bien trop âgés pour que je les appelle gamins. J’ai une fille adoptive qui est Sorcière. J’suis mère célibataire depuis des années. Je bois et jure comme un mec et comme pas mal de loups, je crois, j’ai pas de préférence sexuelle. Autant dire que j’suis méga ouverte à tout.

Elle souriait la Louve, cherchant à détendre un peu tout ça, se disant qu’en parlant rapidement d’elle, elle pourrait gagner un peu plus sa confiance.

- On peut parler de tout toi et moi. De ma vie, de la tienne. Des loups en général. Et je peux te garantir une chose Neal. Si tu m’accordes ta confiance, tu ne seras plus jamais seul. Les choses iront mieux. C’est promis.

Et Charlie ne faisait jamais de promesses en l’air.
(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Dim 29 Avr - 1:06

T'as l'habitude d'être en sale état, pourtant, d'avoir l'air misérable, mais là, t'as quand même le sentiment que c'est pire que d'ordinaire, avec le poids de la Louve sur tes épaules en plus. T'es pas conscient du danger que ça représente, pourtant il y a sa tension, à elle, malgré ce que tu perçois comme une tentative de réconfort. Tu craques complètement, faut dire que ça fait longtemps que tu tires sur la corde qui te maintiens vaguement, à un moment fallait bien que ça lâche. Et t'accueilles le second verre avec un sourire reconnaissant, mais t'hésites à le vider à nouveau d'un trait, et tu te contentes finalement d'en boire une large gorgée quand les sanglots se tarissent un peu. La main de Charlie n'y est sans doute pas étrangère, tu l'associes à la présence de la Louve, t'as l'impression qu'elles se ressemblent, alors pourtant que t'as rien pour les comparer.

- Tu crois franchement qu’une âme de guerrière serait venue en toi si t’étais un bon à rien Neal. J’crois pas moi.

Tu hausses les épaules. Toi t'en sais rien du pourquoi du comment de tout ça, tu sais juste que t'es pas taillé pour. Mais tu sens bien que rien de ce que tu pourras dire ne fera changer d'avis la patronne du bar face à toi, alors tu fermes ta gueule. De toute façon, elle n'a pas fini.

- Cynan n’est pas venue là pour rien ou par hasard. Y a une raison à ça, plus profonde que l’envie de vengeance. Une raison que tu comprendras plus tard. Pour l’moment tout ça te semble dingue et effrayant. Et ça l’est, c’est normal. J’imagine que t’as dû passer des années de vie avec des putains de voix et d’images dans ton crâne, des trucs qui t’appartenaient pas et que tu comprenais pas. T’as dû croire que t’étais fou. Mais tu ne l’es pas. Et t’es pas seul Neal. Tu peux rejoindre une grande famille. Parce que les loups ne se laissent pas tomber. Moi, je ne te laisserai pas tomber !

Tu voudrais bien la croire, mais t'y arrives pas. Tu sens bien que la Louve lui en est reconnaissante, mais t'arrives pas à croire qu'elle sera là parce que les gens restent pas dans ta vie, tu le sais bien. Pas même ta famille, alors des étrangers...

- C’est ma gamine, elle doit s’inquiéter, j’lui réponds et j’suis à toi dans deux secondes ok ?

Tu hoches la tête, de toute façon, tu vas pas l'empêcher de prendre son téléphone. Et t'envies sa fille d'avoir une mère attentive comme ça. La tienne l'a été, il y a longtemps, mais il y a longtemps aussi qu'elle a abandonné l'idée de te comprendre.

- Salut marmotte ! Enfin réveillée !
- ...
- Nickel. On n'était pas hyper nombreux, mais c’était bien pour une première. Et toi, ça a été avec ta sœur ?
- ...
- Alors tu viendras avec moi. Ma chérie… J’ai des choses à régler. On se voit tout à l’heure ok ?

Une première ? Tu piges pas. Mais tu la laisses dire à sa fille qu'elle l'aime, et pour ça aussi, tu les envies. T'attends pas plus d'explication, t'as pas à le faire, tu veux pas te montrer indiscret, pourtant Charlie t'en donne d'elle-même et tu bois ses paroles autant que le contenu de ton verre.

- Ma plus jeune fille est une ado. Elle n’a pas encore vécu sa première transformation, c’est un peu la panique pour elle.

Ca tu veux bien l'imaginer. Toi t'as pas eu le temps de voir venir, mais elle, elle est manifestement informée. Et tu sais pas si c'est possible de réellement s'y préparer.

- Je sais que pour toi, c’est le bordel, la peur, les doutes. Laisse Cynan te guider, laisse-la te donner sa force Neal. Elle va t’aider à être plus fort, parce que tu l’es, j’en suis certaine, sinon tu serais déjà mort.

Tu peux pas t'empêcher de penser que si t'avais eu le courage de le faire, ça serait effectivement le cas, ni de te demander si ce serait pas mieux comme ça, mais tu sens que si tu dis ça, la Louve face à toi ne va pas apprécier. Celle en toi non plus, d'ailleurs.

- Tu veux me parler de toi ? De ta vie, de c’que tu as vécu ? J’ai aucun préjugé, tu sais. J’suis … Une maman cool et ouverte. J’ai plusieurs enfants, des qui sont bien trop âgés pour que je les appelle gamins. J’ai une fille adoptive qui est Sorcière. J’suis mère célibataire depuis des années. Je bois et jure comme un mec et comme pas mal de loups, je crois, j’ai pas de préférence sexuelle. Autant dire que j’suis méga ouverte à tout.

Tu vois bien qu'elle parle d'elle pour t'encourager à le faire aussi. T'hésites un peu, mais tu finis par ouvrir la bouche à ton tour.

- Vos enfants ont de la chance de vous avoir. Mes parents ont lâché l'affaire quand j'étais ado, il y avait que Seanmháthair... pardon, ma grand-mère, pour me soutenir - ça s'entend que je suis pas de Londres, hein... Jusqu'à ce que je lui avoue que je suis gay.

T'en parles pas d'ordinaire, mais le fait qu'elle te dise naturellement qu'elle a pas de préférence sexuelle t'encourage. Elle t'encourage encore, d'ailleurs.

- On peut parler de tout toi et moi. De ma vie, de la tienne. Des loups en général. Et je peux te garantir une chose Neal. Si tu m’accordes ta confiance, tu ne seras plus jamais seul. Les choses iront mieux. C’est promis.
- Je voudrais bien vous croire, mais...

Mais t'as été seul toute ta vie ou presque, à quelques parenthèses près, alors t'imagines pas bien comment ça pourrait changer. Même si le concept de meute s'impose dans ton esprit, toi tu fais partie d'aucune meute après tout.

- Je serais plus là si y avait pas eu ma grand-mère... Mais c'est quand même pas glorieux, je suis rien d'autre qu'un junkie, et il me faudrait au moins votre bouteille entière pour commencer à sentir réellement les effets du whisky...

T'évites de dire que tes bras sont aussi troués que lacérés, mais t'imagines bien qu'elle se fait pas trop d'illusion quant à l'évocation de tes addictions. Tu parles même pas de ton activité professionnelle ratée, tu sais pas te vendre, ta boîte est pas montée, et tu vivotes de petits boulots de design alimentaire en contrat louche avec ce type qui te fait dire que t'as écrit ses livres pour te payer ta came et ton loyer... Vraiment, tu vois pas ce qu'elle t'a trouvé cette Louve... Et à peine t'as pensé ça, t'as l'impression de te faire engueuler par ta mère dans ta tête, comme quand t'étais môme et que tu faisais une bêtise...
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Dim 29 Avr - 19:35

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty



Neal était un peu comme un test pour Charlie, après cette première pleine lune en groupe. S’il elle parvenait à le rassure, à le convaincre de rester à ses côtés, alors elle aurait la preuve qu’elle pouvait arriver à être à la tête d’un clan, à gérer des individus aux passés différents, avec leurs blessures, leurs colères et leurs joies. Cela lui prouverait qu’elle avait bien fait d’accepter la proposition faite par l’Alliance. Et puis de toute manière, elle ne pouvait pas abandonner ce gamin à son sort. Comment aurait-elle pu se regarder dans un miroir après ça ? C’était tout bonnement impossible. Elle se devait l’aider, qu’il soit ou non la réincarnation de Cynan ne changeait rien. C’était son devoir, en tant que femme, mère et louve, d’agir ainsi. Alors elle faisait tout son possible, pour trouver les mots et les gestes qui pourraient le rassurer, au moins un peu ; pour l’aider à faire tomber cette pression. Il était là, comme un chiot effrayé, abandonné. Personne ne méritait ça. Et comme il commençait à se livrer, Charlie comprit qu’il n’avait jamais eu vraiment de chance ce pauvre gosse. Rejeté par ses parents, mais aimé par une grand-mère qui avait finalement lâché elle aussi l’affaire en apprenant son homosexualité. Un soupire s’échappa des lèvres de la Louve. Oui, ça, elle pouvait comprendre aussi. C’était, malgré l’époque, quelque chose d’encore mal accepté. Alors que, pour Charlie, il n’y avait pas d’mal à se faire plaisir, que ce soit entre hommes, entres femmes, à deux, à trois, peu importe. Neal n’avait définitivement pas eu de chance dans sa vie. Entre une famille pas compréhensive et une réincarnation mal gérée.

Elle était contente la Louve, parce que ses confessions poussaient, encourageaient le jeune loup à se confier à son tour. Il s’était certainement rendu compte que Charlie n’allait pas le juger, loin de là. Elle n’était pas comme ça. Petit à petit, malgré les réticences, malgré les doutes, Neal parvenait à respirer un peu mieux, à se laisser aller. Alors elle écoutait la Louve, encore, attentive comme une amie, comme une mère. Elle imaginait bien les addictions du gamin, parce que l’alcool ne devait pas suffire au bout d’un moment. En plus, avec une louve en toi, tu tiens forcément mieux qu’un simple humain. Pauv’ gosse…

- Tu sais, j’pensais pas avoir les épaules pour devenir Bêta. Arizona me l’a proposé et, malheureusement, on a jamais pu gérer la meute ensemble. Quand on m’a proposé de devenir chef de ce territoire, d’y gérer les loups solitaires, j’peux te dire que je ne m’en suis pas sentie capable.

Une gorgée d’alcool fut descendue, le verre finalement… Qu’elle alla remplir à nouveau.

- Et tu vois, hier soir, on a passé notre première pleine lune depuis la St Patrick, depuis que j’ai pris les commandes. C’était cool, je pense m’en être pas trop mal sortie. Et quand je te vois là, à demander de l’aide, je me dis que j’ai pas le choix, c’est mon destin et je dois l’accepter, que je m’en sente capable ou pas.

Elle parvenait à se convaincre elle-même, c’était déjà pas mal.

- Et puis Neal… Sans vouloir être méchante, qu’est-ce que tu as à perdre à essayer ? Tu sembles paumé dans ta vie, à ne pas savoir où aller. Cynan peut t’apporter cette force, ce courage dont tu as besoin. Et moi, je peux t’aider aussi. T’aider à maîtriser ta nature, te loger s’il le faut. Dis-moi de quoi tu as besoin et je ferai tout pour parvenir à te le donner.

La porte du bar s’ouvrit. Kenneth laissa passer la tête.

- Hey Charlie, désolé d’vous déranger, mais les gars demandent à quelle heure ils doivent venir pour la peinture ?
- D’ici une heure ? Qu’ils aillent se reposer un peu en attendant et toi aussi.

Le grand gaillard pénétra dans le bar, tout sourire.

- Nope, j’vais attaquer ton bureau. Oh et petit … tu peux lui faire confiance à Charlie. C’est ma meilleure amie, c’est une mère géniale, une louve formidable. Si y en a une qui peut t’aider, c’est elle. Je suis pas un loup né, j’ai été mordu. T’as la chance d’avoir en toi une louve expérimentée, laisses la gérer pour toi.

Sur ces mots, le Loup attrapa une bouteille de whisky et quitta la pièce principale du bar pour grimper à l’étage. Charlie leva les yeux au ciel en souriant.
-Et ça sera retenu sur ton salaire ! Qu’elle gueula en riant.
- J’suis même pas payé ! Esclavagisme !

Charlie se mit à rire de bon cœur alors qu’elle se retrouva à nouveau seule avec Neal. Son regard, plein de tendresse, se posa sur le jeune homme.

- Tu vois, chez moi, c’est comme ça. On s’aime, on rit, on pleure, on s’écoute, on s’aide. Peu importe d’où tu viens, peu importe qui tu es. La seule chose qui compte, c’est ce que tu veux dans la vie. Si tu veux t’en sortir alors on sera là pour toi. Tu pourras compter sur Kenneth aussi, y a pas de doute là-dessus.
(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Dim 29 Avr - 23:49

Tu livres pas grand chose pourtant, mais le peu que t'arrives à présenter dépeint déjà un portrait peu reluisant de ta vie. Mais en même temps, il n'y a pas grand chose de brillant à relater. T'as quand même fait de chouettes études, avant de complètement sombrer, et si t'arrivais à te lancer, t'aurais le bagage pour réussir quelque chose dans l'infographie. Mais pour ça faudrait déjà que t'arrives à être sobre. Et c'est pas vraiment une étape facile à franchir. Certainement pas maintenant que t'as une deuxième conscience à apprendre à gérer, une autre vie en toi dont t'as tout à découvrir. T'as l'impression de te trouver face à une haute muraille complètement lisse, que t'as aucun moyen de franchir. Et puis y a la main tendue de Charlie, et tu sais pas si ça va suffire, mais tu finis par te dire que t'as qu'un seul moyen de le savoir : essayer. Au pire tu retombes là où tu te trouves à l'heure actuelle. Au mieux, t'arriveras peut-être enfin à voir ce qui se trouve de l'autre côté.

- Tu sais, j’pensais pas avoir les épaules pour devenir Bêta. Arizona me l’a proposé et, malheureusement, on a jamais pu gérer la meute ensemble. Quand on m’a proposé de devenir chef de ce territoire, d’y gérer les loups solitaires, j’peux te dire que je ne m’en suis pas sentie capable.

T'imagines pas bien, mais tu visualises au moins le concept de responsabilité exacerbée que ça doit représenter. T'écoutes la Louve parler en vidant ton verre, la remercie quand elle le remplit à nouveau.

- Et tu vois, hier soir, on a passé notre première pleine lune depuis la St Patrick, depuis que j’ai pris les commandes. C’était cool, je pense m’en être pas trop mal sortie. Et quand je te vois là, à demander de l’aide, je me dis que j’ai pas le choix, c’est mon destin et je dois l’accepter, que je m’en sente capable ou pas. Et puis Neal… Sans vouloir être méchante, qu’est-ce que tu as à perdre à essayer ? Tu sembles paumé dans ta vie, à ne pas savoir où aller. Cynan peut t’apporter cette force, ce courage dont tu as besoin. Et moi, je peux t’aider aussi. T’aider à maîtriser ta nature, te loger s’il le faut. Dis-moi de quoi tu as besoin et je ferai tout pour parvenir à te le donner.

Y a de l'admiration dans ton regard, parce que la femme face à toi a beau avoir des tas de doutes que tu peux que comprendre, elle continue d'avancer, et de ce que t'as pu voir là, elle le fait bien. Le rôle de chef, c'était peut-être pas son but, mais elle a manifestement naturellement obtenu l'adhésion de ceux qui se trouvaient ici ce soir. Et au fond de toi, il y a comme une vague de fierté, en plus de cette admiration évidente. Tu sais que ce sentiment-là, il vient pas de toi. Mais t'as pas vraiment le temps de te pencher sur le sujet que la porte du bar s’ouvre et que celui qui t'a presque aboyé dessus quand t'es arrivé passe la tête par l'ouverture.

- Hey Charlie, désolé d’vous déranger, mais les gars demandent à quelle heure ils doivent venir pour la peinture ?
- D’ici une heure ? Qu’ils aillent se reposer un peu en attendant et toi aussi.

Le type a manifestement pas l'intention de l'écouter, et ça te fait sourire, parce qu'on dirait un sale gosse qu'en fait qu'à sa tête. Mais t'es surpris qu'il s'adresse à toi de façon amicale, et tu le regardes incrédule, les mains autour de ton verre.

- Nope, j’vais attaquer ton bureau. Oh et petit… tu peux lui faire confiance à Charlie. C’est ma meilleure amie, c’est une mère géniale, une louve formidable. Si y en a une qui peut t’aider, c’est elle. Je suis pas un loup né, j’ai été mordu. T’as la chance d’avoir en toi une louve expérimentée, laisses-la gérer pour toi.

T'as la chance de. C'est pas souvent que ces mots sont utilisés à ton encontre, faut avouer. Mais tu réalises vite qu'il a raison au moins sur un point. Il y a Cynan en toi. Il y a ses souvenirs, son expérience, à la limite de ta conscience, et si tout le package est pas facile à encaisser, il y a toute sa vie d'exemple pour t'aider à avancer. Tu te demandes comment t'aurais survécu, si comme lui t'avais été mordu, si t'étais devenu cette créature du jour au lendemain, sans préparation, sans personne pour t'aider avec les changements que ça aurait opéré chez toi.

T'es pas sûr que dans ces conditions-là, tu serais encore présent aujourd'hui.

- Et ça sera retenu sur ton salaire !

Il a tellement pris la bouteille naturellement que tu t'es pas posé de question, mais à la façon dont elle lui répond, tu te dis qu'il avait effectivement pas à s'en poser.

- J’suis même pas payé ! Esclavagisme !

Tu souris, tout seul de ton côté du comptoir. C'est une ambiance bon enfant que t'as pas vraiment souvenir d'avoir connue, ou alors t'étais trop petit. Mais c'est le genre de truc que t'as toujours rêvé de connaître, et même si t'as encore rien dit en ce sens à Charlie, tu sais déjà qu'elle est ta décision.

- Tu vois, chez moi, c’est comme ça. On s’aime, on rit, on pleure, on s’écoute, on s’aide. Peu importe d’où tu viens, peu importe qui tu es. La seule chose qui compte, c’est ce que tu veux dans la vie. Si tu veux t’en sortir alors on sera là pour toi. Tu pourras compter sur Kenneth aussi, y a pas de doute là-dessus.
- Comment il a fait ?

C'est sans doute pas à elle de répondre pour Kenneth, mais tu peux pas t'empêcher de poser la question.

- Pour encaisser, pour accepter la morsure ?

T'es admiratif, parce qu'on dirait presque que tout est normal pour lui, et c'est franchement un tour de force de ton point de vue. T'as plein de questions qui se forment dans ton esprit, mais la première c'est celle de l'origine de vos natures, et quand tu parles, c'est un peu que tu réfléchis à voix haute.

- En fait, on peut être loup parce qu'on naît comme ça comme votre fille, parce qu'on se fait mordre, comme Kenneth, ou parce qu'un loup se réincarne, c'est ça ?

Ton verre tourne entre tes doigts. T'as tellement de choses à demander que tu sais pas par quoi commencer, mais finalement, tu plonges une main dans une de tes poches tout en reprenant la parole.

- Il y a tout un tas de légendes sur les Loups-Garous, tout un tas de trucs qui se disent n'importe où et c'est difficile de démêler le faux du vrai mais...

T'as posé ce mouchoir sur la table, avec ta chaîne d'argent et les pendentifs que tu quittais jamais. T'as pas pu les remettre tout à l'heure, même simplement les toucher, ça a été douloureux. Ils sont restés dans le morceau de tissu, t'as veillé à pas être en contact direct, et poser le regard sur ces symboles qui t'appartiennent et te rassurent depuis des années en réalisant que tu pourras sans doute plus jamais les porter autour de ton cou, ça te serre le coeur.

- On supporte pas l'argent n'est-ce pas ? C'est parce que j'en avais pas conscience que j'avais pas de problème avec ça avant ?

T'essaies de faire des déductions, comme tu peux. Tes yeux sombres quittent plus tes bijoux. T'as envie d'y poser les doigts, mais tu te retiens, tu sais que ne serait-ce que les effleurer, ça va être désagréable. Comme ce matin.

- Je les enlevais jamais d'autour de mon cou avant...

T'as bien compris que ça serait plus jamais le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Jeu 3 Mai - 19:27

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty



Charlie, des merdes, elle en avait connu. Des grosses et des petites ; des douloureuses et des vite oubliées. Elle avait connu la galère, la fuite, la solitude. Mais elle avait toujours fait ses propres choix depuis le joue où elle avait cette ultime décision : quitter la matriarche. Depuis ce jour, Charlie tâchait de ne rien regretter, jamais. Elle vivait sa vie à fond et en profitait au maximum, en tant que femme libre et indépendante. Charlie ne voulait pas mourir en regrettant quoi que ce soit. C’était un peu une philosophie de vie qu’elle avait, depuis des années, essayé d’inculquer à chacun de ses enfants, pour qu'eux non plus n’aient jamais de regrets. Charlie, lorsqu’elle n’était pas en mission pour l’Alliance, était une bonne vivante. Elle aimait rire à en pleurer, boire, manger, danser. Elle aimait cette sensation de liberté qu’elle éprouvait à chaque instant. C’était ça sa vie. Et pour rien au monde, elle n’aurait voulu en changer. C’était ça qu’elle voulait, pour chaque personne qui la côtoyait. Parce que c’était ça le bonheur. Et que ça n’avait pas de prix. Peut-être qu’un jour, Neal pourrait ressentir ça lui aussi. C’était tout le mal que Charlie pouvait lui souhaiter. La route serait évidemment longue, semée d’embûches, mais elle était persuadée qu’il pourrait y arriver. En tout cas, maintenant qu’il venait de croiser la route de Louve, elle ne le lâcherait plus.

Elle se sentait bien plus détendue, grâce à Kenneth, qui était passé par là. Elle aimait son côté bourru, sa joie de vivre naturelle qui était vraiment contagieuse. Il savait la faire sourire, il n’y avait pas de doute là-dessus. Certains pourraient croire qu’ils finiraient leur vie ensemble. Peut-être, nul ne pouvait le savoir. Mais ils s’aimaient sincèrement ces deux loups. Kenneth passé, Charlie se retrouva donc de nouveau seule avec Neal. Et, par chance, le passage éclair du bras-droit de Charlie attisa la curiosité du jeune loup réincarné. Et il se libéra, posant cette fois plus de questions, intéressé pour de bon. C’était bon signe, Charlie aimait ça. À ses yeux, poser des questions, c’était commencer à réellement accepter la chose. Doucement.

Elle l’écouta, sans rien dire, enregistrant les questions qu’il lui posait pour y répondre au mieux. Ses questions étaient légitimes, intéressantes même et l’aideraient à avancer, c’était certain. Et finalement, ce fut cette chaîne en argent qui termina le questionnement. Au fond, il connaissait déjà pas mal de réponses le gamin, parce que Cynan était là, dans son esprit ; parce qu’il testait par lui-même.

En effet, l’argent n’est pas du tout notre ami. Au contraire, c’est douloureux. Et plus la quantité est grande, plus ça fait mal. Crois-moi, t’as pas envie d’essayer.

Et elle en savait un rayon sur ça, ayant souvent été blessée par des balles ou d’autres armes en argent. Car chaque race connaît les faiblesses de l’autre et que l’argent, ça blesse vraiment. Rien que d’y penser, une grimace défigura légèrement le visage apaisé de la Louve.

Kenneth, quand ça lui est arrivé, a été pris en charge par une meute. Il a eu la chance d’être entouré, épaulé, pour apprendre à gérer son loup. Au fond, c’est comme ça pour beaucoup d’entre nous. C’est pas parce qu’on naît loup, qu’on l’accepte forcément. Je crois que tout est une question de tempérament.

La Louve avala une nouvelle gorgée d’alcool en pensant à sa fille, Katniss, et à ses difficultés, à sa peur de la transformation.

T’as tout juste. Il y a trois façons de devenir loup. La naissance, la morsure et la réincarnation. Dans ce bar, t’as un exemple de chaque. On peut tous y arriver, s’en sortir. Regarde Arizona, elle bossait dans un cabaret, avait eu une vie de merde. Quand elle s’est rendue compte de la présence de Nayla en elle, tout a changé. T’as une chance qu’on n'a pas eue nous… Tu as une louve formidable en toi, expérimentée, qui pourra t’aider en toutes circonstances. Faut juste que vous parveniez à être en osmose complète. Mais ne reste pas seul. Parce que de base les loups sont territoriaux et faits pour être en meute. Tu vas en avoir besoin, ça te permettra de mieux comprendre nos codes et de mieux accepter ta nature.

Charlie avait beau avec vécu de nombreuses années en solitaire, elle avait néanmoins toujours été entourée de loups, même de solitaires comme elle. C’était un besoin, poussé par sa nature animal. La meute était importante, encore fallait-il trouver la bonne.

Chez moi c’est pas une vraie meute, tu vois, personne ne me prête allégeance. On est un cla. Des solitaires qui se serrent les coudes. J’empêche personne d’aller voir les autres meutes, mais clairement, dans ce cas, je conseille celle du Sud. Jack Miller est un bon gars, avec de vraies valeurs. Un peu comme au Centre. Mais, en attendant de te trouver une meute, si t’as envie de ça évidemment, tu peux rester avec moi, avec nous. On t’aidera. Kenneth est mon bras droit, il répondra toujours présent et moi aussi. On a une Chamane aussi, c’est une Sorcière, qui pourra certainement t’aider.

Enfin c’est peut-être un peu tôt pour prévoir tout ça, alors que tu viens tout juste de découvrir ce que tu es.


(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Jeu 3 Mai - 21:40

T'es venu là guidé par la Louve en toi, et tu savais pas à quoi t'attendre. Mais maintenant que t'es là, que t'as cette femme, cette mère, qui t'écoute, t'apporte son soutien autant que possible, tu voudrais être nulle part ailleurs. Il y a le Loup mordu, Kenneth, qu'est passé, et tu vois comme Charlie se détend. T'esquisses un sourire, t'as beau pas la connaître, t'es content pour elle, qu'elle soit entourée, et puis peut-être que ça te laisse entrevoir que, peut-être, toi aussi tu pourrais être entouré ici. Et puis il y a tellement de questions que son existence soulève... tu finis par prendre la parole, interroges, cherches à comprendre. T'as jamais su rester avec des mystères non résolus de toute façon.

- En effet, l’argent n’est pas du tout notre ami. Au contraire, c’est douloureux. Et plus la quantité est grande, plus ça fait mal. Crois-moi, t’as pas envie d’essayer.

Tu secoues la tête : t'en doutes pas, là il s'agissait juste de prendre en main un bijou, et c'était déjà bien assez désagréable. T'imagines même pas un contact plus prolongé, avec n'importe quoi de plus large... Et sur ce coup-là, tu poses pas de question. Tu veux pas réveiller les mauvais souvenirs que tu supposes vu la grimace qui a déformé son visage. Alors tu ranges précautionneusement tes breloques, attristé d'avoir la confirmation de ce que tu craignais en sortant ce mouchoir de ta poche.

- Kenneth, quand ça lui est arrivé, a été pris en charge par une meute. Il a eu la chance d’être entouré, épaulé, pour apprendre à gérer son loup. Au fond, c’est comme ça pour beaucoup d’entre nous. C’est pas parce qu’on naît loup, qu’on l’accepte forcément. Je crois que tout est une question de tempérament.

Tu hoches la tête. C'est sûr que chacun doit réagir à sa façon, en fonction de son caractère, de son vécu. Toi t'as beaucoup de mal, et tu te demandes comment tu l'aurais vécu si t'avais été à la place de sa fille, entouré, épaulé, par quelqu'un qui sait ce que c'est dès le départ. Peut-être que ça aurait été plus facile, mais tu le sauras jamais. Quant à si t'avais été mordu plutôt que réincarné ? A vrai dire, t'as pas trop envie de l'imaginer.

- T’as tout juste. Il y a trois façons de devenir loup. La naissance, la morsure et la réincarnation. Dans ce bar, t’as un exemple de chaque. On peut tous y arriver, s’en sortir. Regarde Arizona, elle bossait dans un cabaret, avait eu une vie de merde. Quand elle s’est rendue compte de la présence de Nayla en elle, tout a changé.

T'enregistres que Nayla/Arizona a eu une vie pourrie elle aussi. Et qu'après ça a changé. Tu peux pas t'empêcher de faire le parallèle avec toi, tu te demandes si ça changera aussi pour toi.

- T’as une chance qu’on n'a pas eue nous… Tu as une louve formidable en toi, expérimentée, qui pourra t’aider en toutes circonstances.

T'avais clairement pas vu les choses sous cet angle-là jusque-là, mais tu sens l'orgueil - sans doute pas vraiment le tien - gonfler ton coeur.

- Faut juste que vous parveniez à être en osmose complète. Mais ne reste pas seul. Parce que de base les loups sont territoriaux et faits pour être en meute. Tu vas en avoir besoin, ça te permettra de mieux comprendre nos codes et de mieux accepter ta nature.

Elle prêche un convaincu, clairement. T'es seul, tout le temps, et t'es parfaitement conscient que ça te réussit pas. L'évocation de meute, ça te fait un pincement au coeur et ça aussi, tu supposes que c'est plutôt un ressenti qui lui appartient. T'imagines bien que ça a à voir avec les siens tombés au combat, mais t'as un peu de mal à appréhender complètement ses sentiments. Toujours est-il que tu peux que valider l'idée de rompre ta solitude.

- Chez moi c’est pas une vraie meute, tu vois, personne ne me prête allégeance. On est un clan. Des solitaires qui se serrent les coudes. J’empêche personne d’aller voir les autres meutes, mais clairement, dans ce cas, je conseille celle du Sud. Jack Miller est un bon gars, avec de vraies valeurs. Un peu comme au Centre. Mais, en attendant de te trouver une meute, si t’as envie de ça évidemment, tu peux rester avec moi, avec nous. On t’aidera. Kenneth est mon bras droit, il répondra toujours présent et moi aussi. On a une Chamane aussi, c’est une Sorcière, qui pourra certainement t’aider.

Tu bois ses paroles mais tu sais pas trop quoi en faire. T'as un peu de mal à capter pourquoi il ne s'agit pas d'une vraie meute, la hiérarchie Louve t'étant encore trop étrangère. Tu sais juste qu'à cet instant, t'as pas vraiment l'intention d'aller voir les autres meutes, t'as pas envie de quitter ce bar.

- Elles font quoi les Chamanes ? Enfin... Comment ça peut aider ?...

Ca, c'est pas vraiment un truc sur lequel t'as pu glaner des informations, ni que t'arrives à comprendre par toi-même. Alors tu prends toutes les précisions qu'elle voudra bien t'apporter.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Sam 5 Mai - 9:38

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty


Charlie, qui était plus du genre à aimer l’action que les paroles, se trouvait plutôt pas mal dans le rôle de… De quoi d’ailleurs ? De Guide ? De Prof ? D’amie ? Elle ne savait pas trop ce qu’elle était pour Neal, ni ce qu’elle était pour tous les loups dont elle avait maintenant la charge, sans compter ceux qui se rajouteraient au fil du temps. Elle en voulait pas être une Chef et pourtant elle devait en être une. Elle ne voulait pas diriger et pourtant, pour le bien de sa race et de ces loups, elle se devait de le faire. C’était quelque chose d’un peu effrayant en soit, mais diriger elle l’avait toujours fait, que ce soit auprès de ses enfants ou en mission. Elle savait faire. Même dans son bar, elle avait toujours su mener tout son petit monde à la baguette. Alors au fond, c’était certainement au fond d’elle, dans ses veines depuis toujours. C’était ce côté Bêta qui était né, surgissant de nul part, changeant son regard habituellement ‘blanc’ comme tous les gammas, à un regard devenu or. La couleur des yeux, sous forme animale, était quelque chose d’important et de significatif, un moyen pour les loups de se repérer dans la hiérarchie. Si ce regard or était difficile à accepter, elle ne s’imaginait absolument pas avec un regard rouge, celui des Alphas. Quoi qu’il en soit, Charlie se débrouillait vraiment pas mal. L’ambiance semblait moins pesant au fur et à mesure que Neal buvait les paroles de la Louve qui le renseignait et qui répondait à toutes ces questions. Elle était d’ailleurs rassurée de voir que le poids semblait un peu moins lourd sur les épaules de ce gamin qui abritait en lui l’âme d’une Louve puissante.

- Elles font quoi les Chamanes ? Enfin... Comment ça peut aider ?...

Ah ça, c’était une bonne question en effet. Même si Decima n’était pas encore une Chamane confirmée, elle finirait par apprendre, ça Charlie en était certaine.

Les Chamanes sont des Sorcières particulières, elles sont nos Sorcières, celles des loups. Une meute sans Chamane, ça ne fonctionne pas bien à mes yeux. Elles sont là pour nous accompagner, elles guident les loups et les Alphas, sont en contact avec les esprits des Anciens. La Chamane se nourrit de la magie de la meute et nous nous nourrissons de sa magie. Et du coup y a des rituels pour à peu près tout. Pour aider les femmes à mettre au monde, pour guider un défunt dans la mort, pour consacrer, pour prêter allégeance… Les Chamanes savent apaiser les loups. Et j’imagine qu’il doit bien y avoir un rituel pour guider les réincarner, leur faire rencontrer l’âme qui les habite. Mais j’en parlerais avec elle… Parce que tu sais moi la magie, j’y connais pas grand-chose.

Elle souriait, vidant une dernière fois son verre alors qu’une idée venait de lui traverser l’esprit. Elle n’était pas certaine que le moment était propice à ça mais… Autant tenter le coup.

Je viens juste d’y penser mais… Quand Nayla est morte, quand la meute de Cynan a été massacrée, les corps ont été consacrés, je crois et enterrer en secret quelque part. Je sais où ça se trouve, du moins je pourrais retrouver l’endroit.

Voyait-il où elle voulait en venir ?

Si tu veux, je peux t’y conduire… vous y conduire. Peut-être que ça fera naître des souvenirs et peut-être que ça vous aidera, toi et Cynan. Mais je ne peux rien garantir. En tout cas je serai là pour t’aider…

C’était à lui de voir s’il s’en sentait la force et l’envie. Charlie ne voulait pas qu’il se sente forcé de faire quoi que ce soit. Le pauvre venait à peine de tout découvrir, de subir sa première pleine lune. Il avait déjà fait le plein d’émotions fortes. Alors, elle pourrait comprendre qu’il n’éprouve pas l’envie de la suivre. Mais Neal accepta. Rapidement, Charlie alla prévenir Kenneth de sa petite virée avec le jeune homme. Comme toujours, elle fit confiance au grand chevelu, qui saurait très bien prendre le relais pendant son absence. Lorsqu’elle revint, Charlie attrapa les clés de sa voiture, son téléphone et son sac.

Très bien, on y va.

Le pick-up noir de Charlie était garé devant l’établissement. Lorsqu’elle alluma le contact, une musique rock frappa les enceintes.

(…)

Le trajet fut presque silencieux. Les deux loups échangèrent quelques mots. Charlie lui expliqua qu’elle fut bannie après sa rébellion contre le meurtrier de Nayla et que, lorsque la meute de Cynan se rebella à son tour, ils furent tous massacrés. La Chamane de Nayla décida, avec quelques membres de la meute, de récupérer les corps et de les enterrer dans une forêt à l’orée de Londres. Charlie n’avait pas assisté à cette cérémonie, trop affaiblie à cette époque, par son combat avec l’Alpha tyrannique. Mais elle s’y était rendue, plus tard. Les années étaient passées par là mais le souvenir de cet endroit restait gravé dans sa mémoire. Elle espérait cependant le retrouver aussi facilement qu’elle le pensait.

Hampstead Heath se dévoilait à l’horizon après plus d’une heure de route. Charlie trouva un endroit pour se garer et embarqua Neal avec elle dans les sentiers de la grande étendue de ce parc qui se perdait sur plus de 320 hectares. Collines, vallées, étangs, forêts. Cet endroit était un petit paradis sur Terre. Malheureusement, il se trouvait au Nord de la ville et Charlie n’avait rien à faire ici normalement. Mais elle s’en moquait pour l’instant.

Je n’étais pas là lorsque les corps ont été enterrés. Ma fille s’occupait de moi et de mes blessures. Mikael m’a foutu une belle raclé et j’ai mis quelques jours à m’en remettre. Autant physiquement que psychologiquement.

Les deux loups avançaient dans cette nature abondante, croisant peu de monde dans les sentiers que Charlie prenait. Cette étendue naturelle lui donnait envie de se transformer encore, de courir à travers les arbres, de fouler le sol de ses grosses pattes et de savourer cette liberté qu’elle ressentait à chaque fois qu’elle ne faisait plus qu’un avec sa Louve.

C’est là !

De son index, Charlie indiqua un arbre particulier, dont les racines enlaçaient un gros rocher. Rien n’avait changé. Du moins la végétation était plus abondante, mais l’endroit était le même. Il dégageait d’ailleurs une énergie particulière que les loups pouvaient sentir. C’était un lieu de recueillement. Lentement, Charlie s’avança. Avec un respect immense, elle s’agenouilla, posant une main sur la terre qu’elle caressa, une main posée sur le gros rocher. Elle ferma les yeux quelques instants, inspirant profondément pour se nourrir de l’énergie de ceux qui étaient morts au combat.

Une nouvelle époque est arrivée Cynan… J’aurais aimé que Nayla et toi puisses vivre tout ça. Vous auriez été de bon conseil toutes les deux. Je n’suis pas certaine d’avoir vos épaules pour ça...

La louve en oublia presque la présence de Neal, s’adressant aux esprits des femmes guerrières.

(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Mer 9 Mai - 22:30

Elle te fait du bien, cette conversation avec la Louve face à toi. T'as trop de questions qui n'auraient pas obtenu de réponse sans elle, et tu peux que remercier la Louve de t'avoir mené ici. Tu sais bien que tout ne sera pas limpide d'un coup quand tu ressortiras d'ici, mais si tu repars au moins avec quelques interrogations en moins, c'est toujours quelque chose de positif. Et du positif, il n'y en a pas tant dans ta vie, alors tout ce que tu peux obtenir est bon à prendre. Cette notion de chamane t'intrigue, et c'est à ce sujet que tu recherches plus d'informations. Surtout que de ce que tu en comprends, ça pourrait réellement t'être bénéfique d'en côtoyer une, mais tu n'appréhendes pas en quoi, ni ce que représente réellement ce rôle.

- Les Chamanes sont des Sorcières particulières, elles sont nos Sorcières, celles des loups. Une meute sans Chamane, ça ne fonctionne pas bien à mes yeux. Elles sont là pour nous accompagner, elles guident les loups et les Alphas, sont en contact avec les esprits des Anciens. La Chamane se nourrit de la magie de la meute et nous nous nourrissons de sa magie. Et du coup y a des rituels pour à peu près tout. Pour aider les femmes à mettre au monde, pour guider un défunt dans la mort, pour consacrer, pour prêter allégeance… Les Chamanes savent apaiser les loups. Et j’imagine qu’il doit bien y avoir un rituel pour guider les réincarner, leur faire rencontrer l’âme qui les habite. Mais j’en parlerais avec elle… Parce que tu sais moi la magie, j’y connais pas grand-chose.

Ah... Tu ne savais même pas qu'il y avait des distinctions chez les sorcières, tu visualisais les trois soeurs Halliwell de cette série que tu as regardée, étant plus jeune, mais c'est tout ce qui te venait à l'esprit en parlant de cette catégorie de 'surnaturels', comme ils disent partout aux infos. T'écoutes attentivement les mots de Charlie, acquiesce par moment. T'as l'impression que ta Louve approuve à peu près tout ce qui se dit, qu'elle confirme d'expérience, au fond de toi. Mais s'il s'agissait d'une femme et d'une alpha, t'imagines bien qu'elle a eu des contacts avec une chamane, donc, de façon régulière. T'es clairement pas contre l'idée de toute aide, alors si rencontre celle du centre peut t'en apporter ne serait-ce qu'une bribe, tu es preneur.

Tu souris au trait d'humour de ton interlocutrice, te permets un petit mot d'humour à ton tour.

- Ah ! C'est toujours plus que moi tu sais !

Ca n'est que la stricte vérité, mais c'est tourné sur le ton de la dérision, signe évident que tu te détends un peu. T'es bien ici, ou en tout cas mieux que quatre-vingt dix-neuf pourcents du temps, et tu sais déjà que tu vas revenir une paire de fois, juste pour ressentir cette impression d'appartenance, toi qu'a toujours le sentiment d'être un intrus, où que tu te trouves. Tu finis ton verre alors que la patronne des lieux reprend la parole, et tu l'écoutes toujours aussi attentivement.

- Je viens juste d’y penser mais… Quand Nayla est morte, quand la meute de Cynan a été massacrée, les corps ont été consacrés, je crois et enterrer en secret quelque part. Je sais où ça se trouve, du moins je pourrais retrouver l’endroit.

Ca résonne en toi, et tu sais pas si tu dois t'engouffrer dans la brèche ou non. T'imagines bien ce qu'elle va proposer, si elle le faisait pas, sans doute que de toi-même, tu finirais par poser la question, mais tu sais quand même pas comme tu vas réagir... ni comment elle va réagir.

- Si tu veux, je peux t’y conduire… vous y conduire. Peut-être que ça fera naître des souvenirs et peut-être que ça vous aidera, toi et Cynan. Mais je ne peux rien garantir. En tout cas je serai là pour t’aider…
- Je sais pas ce que ça donnera non plus...

T'es hésitant, ça s'entend, ça se sent. T'as peur de ce que ça peut induire, t'as peur des souvenirs que ça peut réveiller. Mais occulter les souvenirs de ta Louve, t'es conscient, t'as compris, que ça ne fait que retarder l'inévitable, que ça ne fait que rendre les choses plus difficiles encore. Il te faut quelques instants encore pour te décider, t'aurais bien rempli à nouveau ton verre pour, mais tu te vois pas réclamer. Et puis comme le récipient tourne entre tes doigts, tu finis par reprendre la parole.

- Mais...

Les mots te semblent compliqués à trouver, t'as l'impression que chacun d'entre eux est plus difficile à sortir que le précédent.

- Mais je crois que ça peut m'être utile. Que ça peut nous être utile...

Et ça aussi, ça résonne en toi. Il en faut pas plus pour que Charlie s'éclipse, aille prévenir Kenneth - tu te promets de retenir son nom, à lui aussi, même si la Louve le connaissait pas, lui - et ne revienne pour s'emparer de ses clefs, son sac et son téléphone, et t'enjoindre à la suivre.

- Très bien, on y va.

Quelques minutes plus tard, t'es assis à côté d'elle dans son pick-up, la musique rock résonnant dans l'habitacle, en direction du nord. Tu fais un peu la conversation, mais c'est pas vraiment ton point fort. T'apprends son bannissement, à elle, avant que ta Louve et les siens soient massacrés. T'apprends que c'est la chamane de l'alpha qui a fait en sorte que tous aient une sépulture, et t'es loin de visualiser ce que ça peut représenter comme engagement. Mais tu peux qu'être reconnaissant envers cette personne, parce que quand vous avez fini par vous garer, quand t'as traversé les allées et sentiers du parc d'Hampstead Heath et que t'approches de l'endroit où le corps de celle qui vit en toi a été enterré, tu te sens bizarre, comme si... Comme si tu commençais à être entier pour la première fois de ta vie.

- Je n’étais pas là lorsque les corps ont été enterrés. Ma fille s’occupait de moi et de mes blessures. Mikael m’a foutu une belle raclée et j’ai mis quelques jours à m’en remettre. Autant physiquement que psychologiquement.

T'imagines, et tu hoches sobrement la tête. Si t'as de l'empathie pour ce que Charlie a dû vivre à l'époque, t'es perturbé par les sensations diffuses qui t'envahissent et que t'as du mal à cerner. Tout ce que tu peux dire, tout ce que tu sais, c'est que tu te sens mieux que depuis tellement longtemps que t'arrives même plus à savoir depuis quand.

- C’est là !

Si elle l'avait pas dit, tu crois bien que t'aurais pu le dire toi-même. Il y a un truc, ici, qui t'enveloppe tout entier, et si t'es incapable de mettre des mots là-dessus, t'as conscience du lien qui se renforce au fond de toi. T'as l'impression de ne faire plus qu'un avec cet endroit, et t'aurais presque envie de rester ici, de ne plus jamais repartir, pour ne plus jamais te sentir aussi isolé que le reste du temps. Tu vois Charlie s'avancer vers ce rocher enlacé de racines, s'agenouiller avec tout le respect du monde devant la pierre, sur laquelle elle pose une main tandis que l'autre effleure la terre à ses pieds.

- Une nouvelle époque est arrivée Cynan… J’aurais aimé que Nayla et toi puissiez vivre tout ça. Vous auriez été de bon conseil toutes les deux. Je n’suis pas certaine d’avoir vos épaules pour ça...

Sa voix s'adressant à ta Louve est loin de te laisser indifférent. Mieux même, la résonance que tu ressentais jusque-là prend une ampleur toute autre, et tu t'expliques pas toi-même ce que tu es en train de faire. Pourtant tu t'approches, viens t'agenouiller près de Charlie et pose une main sur son épaule.

- On y arrivera...

Ca a sans doute l'air présomptueux de la part du type paumé qu'a débarqué sans crier gare dans son bar il y a peut-être deux heures, mais la sincérité dans ta voix, dans tes mots, dans tout ce qui transpire de toi est presque palpable.

- On apprendra...

C'est toi, Neal, qui parle, même si la voix de la Louve est là, en arrière, et qui te guide.

- Tous les deux... Si tu veux bien ?...

Il y a une question dans ta voix, parce que tu ne peux pas prendre de décision pour elle, déjà, et puis parce qu'au fond, tu n'en es pas sûr à cent pourcents. Mais tu veux croire qu'ensemble, vous y arriverez. Et tu commences à comprendre pourquoi la meute est importante pour les Loups, parce que quand bien même tu n'appartiens à aucune, tu t'es jamais senti aussi bien - en tout cas moins mal - que maintenant que tu es auprès de tes semblables. Même si t'as parfois eu quelques petites parenthèses agréables. Et l'idée de reprendre contact avec Jesse germe dans ton esprit. En attendant, ton bras passe finalement autour des épaules de Charlie. Toi qu'étais celui qui avais besoin de soutien jusque-là, t'endosses le rôle de pilier pour la béta, sans vraiment t'en rendre compte. Ca te semblerait ridicule, ça te semblera ridicule, quand t'y repensera, mais pour l'heure, ça te vient naturellement, et t'y réfléchis même pas. Tu sens que Charlie a besoin de soutien à son tour, et tu veux être là pour elle, comme elle a pas hésité à être là pour toi quand t'es arrivé l'air hagard dans son échoppe. Et tu sais d'ores et déjà que ça, tu lui en seras reconnaissant à vie.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Dim 13 Mai - 21:15

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty


Jamais Charlie ne s’était imaginée Alpha, alors encore moins Bêta. Elle qui avait toujours aspiré à une vie calme, du moins autant que possible, était maintenant responsable de bon nombre d’âmes qui s’en remettaient à elle. Elle aurait rit si on lui avait annoncé ça un jour. Elle n’y aurait pas cru, c’est évident. Lorsque l’on a l’âme d’un leader, on le sait, on le sent. Ce ne fut jamais le cas pour Charlie et pourtant cela semblait être en elle, caché depuis toutes ces années. Ou même pas si bien caché que ça lorsque l’on connaît bien la Louve. Autoritaire, elle eut toujours du mal à courber l’échine et à recevoir des ordres. Sur le terrain, aux côtés de l’Alliance, on lui reprocha parfois de ne pas écouter ses supérieurs. Certainement qu’on lui prêtait parfois un caractère capricieux ou arrogant. Mais elle n’était rien de ça. Charlie était une femme qui savait où elle allait et qui ne supportait pas ceux qui prenaient les mauvaises décisions, non pas que les siennes étaient les meilleures, elle n’aurait jamais osé dire ça. Elle avait seulement cet instinct qui la guidait, la poussait et, rarement, elle prenait les mauvaises décisions. Son entretien avec Naoki, le psy de l’Alliance, lui avait permis de comprendre qu’elle était apte à être la Bêta d’Arizona ; qu’elle avait l’âme d’une dirigeante. Malheureusement, même si dans le bureau du psy, cela lui avait semblé évident, elle était moins sûre d’elle maintenant. Diriger aux côtés d’une Alpha était une chose. Être à la tête d’un clan était bien différent, même si elle avait Kenneth pour l’épauler. Les deux amants formaient un duo parfait, avec leurs caractères trempés et leur ouverture d’esprit. Mais Charlie doutait encore pas mal d’elle. Peut-être parce que les évènements de la St-Patrick avaient chamboulé trop de choses qu’elle ne parvenait pas à gérer en même temps.

Les surnaturels. Le clan. La famille. L’Alliance.

Trop d’éléments avec lesquels Charlie se devait de jongler, sans en délaisser aucun. Elle devait parvenir à donner autant d’attention à l’Alliance qu’aux Loups, sans oublier ses filles qui avaient besoin d’elle et qui avaient été un peu trop délaissées depuis le 18 mars 2018. Ce fameux jour où tout avait basculé dans un monde habité maintenant à la fois par la peur et l’euphorie. Entre ceux qui étaient en colère, ceux qui étaient terrorisés et ceux qui étaient fascinés.

Alors Charlie se nourrissait de la magie qui coulait ici, sur ces terres anonymes, sous ces terres où les corps avaient été enterrés. La Louve aurait aimé avoir ses amies à ses côtés, pour la guider. Et quelque part Cynan était à nouveau là, remplaçant Nayla à nouveau disparu. Tout ça semblait totalement fou et pourtant Charlie savait que rien n’arrivait par hasard. Elle savait que ce jeune homme n’était pas venue à elle pour rien. Elle savait qu’elle ne l’avait pas amené là sans raison valable. Il fallait que quelque chose se passe ; que Cynan prenne sa place, que Neal l’accepte entièrement. Il fallait qu’il comprenne que ces loups qu’ils avaient été, avait formés une vraie famille et, que Charlie cherchait à reconstituer cette famille. Elle voulait que les loups se sentent bien à ses côtés, heureux, en sécurité. Elle espérait y arriver en tout cas.

Une sensation étrange fit frissonner Charlie lorsque la main de Neal se posa sur son épaule. Quelque chose se passait à cet instant précis. Une sorte d’osmose…

- On y arrivera… On apprendra...

Charlie en fut certaine, c’était Cynan qui parlait à travers Neal, se mélangeant à ses pensées, lui transmettant sa foi.

- Tous les deux... Si tu veux bien ?..

Neal se montra plus sûr de lui, rassurant, passant son bras autour des épaules de la louve. Un moment intime on l’on pouvait se demander si c’était Neal lui-même qui agissait, ou s’il était poussé par la présence de Cynan. Mais peu importait à la Louve. Cet instant resterait certainement gravé dans leurs mémoires. Moment de recueillement ou chacun prenait amplement conscience des responsabilités et de l’avenir de leur propre existence. Ils n’étaient pas seuls. Charlie ne l’avait jamais été et Neal ne le serait plus.

- Ouais, on va y arrivera. Je ne baisse jamais les bras et je ne te laisserai pas tomber. Tu vois, c’est ça une famille, une meute, un clan. Appelle ça comme tu veux. Mais tu fais partie du mien si tu le veux.

Charlie se laissa glisser à terre, se moquant bien d’être sale ou pas. Elle inspira profondément. L’odeur de la nature lui faisait un bien fou. Encore une fois, sa louve éprouvait l’envie de muter. Et une idée lui traversa l’esprit.

- As-tu déjà vu un loup muter ? Cynan t’a-t-elle montré des choses ? Si tu veux… Je peux te montrer… Ce sera rapide et dangereux pour personne.

Charlie se rappela l’avoir déjà fait pour Décima, sa Chamane, pour lui montrer un loup pour la première fois, pour réveiller, à son contact, sa magie.

(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Lun 14 Mai - 0:24

T'es loin d'imaginer ce que son rôle représente à présent pour Charlie, ce que ça fait peser sur ses épaules. Tu ressens pas ce qu'elle ressens, parce que t'es pas en phase avec ta Louve, sur ces terres consacrées, pourtant il y quelque chose qui se passe en toi, malgré tout. Quelque chose que t'as toutes les peines du monde à comprendre, mais qu'a un effet positif indéniable. Alors si pour toi ça a déjà cet impact, tu sais pas à quel point ça peut en avoir sur elle. Tu sais juste que ce que tu vois d'elle, ce que tu ressens d'elle, ça résonne en toi, ça te pousse à bouger, et ta main sur son épaule, même si c'est pas complètement de ton fait, ça te semble impératif. Et... naturel ? Aussi aberrant que ça te semble être, t'aurais presque l'impression d'avoir fait ça des centaines de fois. Sauf que c'est la première fois que tu la touches, la première fois que t'as ce genre de discours qui se veut réconfortant, la première fois que tu la prends dans tes bras, aussi.

- Ouais, on va y arriver. Je ne baisse jamais les bras et je ne te laisserai pas tomber. Tu vois, c’est ça une famille, une meute, un clan. Appelle ça comme tu veux. Mais tu fais partie du mien si tu le veux.
- C'est... Déjà le cas, non ?

Tu sens que ta Louve réagit à la notion de meute, de clan. Que son appartenance à celui de Charlie est déjà acquise, et à vrai dire, la tienne aussi. Et ça n'est pas à cause de Cynan, donc, non, c'est bel et bien ta volonté. Parce que ce 1er avril est le jour où t'as pour la première fois depuis des lustres ressenti ce lien, et t'as pas l'intention de te priver de ça, plus jamais.

Après cette courte mais si importante étreinte, tu vois Charlie s'étendre au sol, à même la terre, et t'as le sentiment que tu devrais faire pareil, sans comprendre pourquoi, ni t'y résoudre. Charlie s'adresse à toi dans les secondes qui suivent, et ton attention déjà toute focalisée sur elle se retrouve rehaussée d'un cran.

- As-tu déjà vu un loup muter ? Cynan t’a-t-elle montré des choses ? Si tu veux… Je peux te montrer… Ce sera rapide et dangereux pour personne.

Tu restes abasourdi par la proposition. T'as du mal à te faire à l'idée que ça puisse être aussi... facile. Sur commande. T'as peu de souvenir de la nuit dernière, mais tu sais dans ta chair que c'était pas une partie de plaisir. T'as bien entendu que ça se simplifierait avec le temps, avec l'acceptation, mais ça te paraît tellement à l'opposé de ce qui t'attend... A la fin du mois... Dans trop peu de temps.

- Non... Enfin je sais pas trop... Il y a plein de rêves qui sont flous... Mais j'ai pas vraiment de souvenir de cette nuit, à part la douleur, et... C'était la première fois que...

T'as un moment de blanc.

- C'est vraiment si facile que ça ?

T'en reviens pas, tu vois pas comment ça peut-être aussi simple, malgré ce que tu veux bien entendre de ceux qui ont plus d'expérience que toi.

- Ca met longtemps à ce que ça devienne... moins douloureux ?

Il y a la crainte, la terreur, même, qui perce dans ta voix. Tu te rends compte que tu sais pas grand chose de ça non plus, et que le peu de souvenir que t'en as, c'est une vraie torture, que d'ordinaire, t'aurais juste essayé d'oublier dans la came. Tu flippes à l'idée de revivre ça, et d'en être réellement conscient cette fois. Et tu te rends à peine compte que t'as les mains qui tremblent, mais tu sais que t'as pas la force de te relever. T'es assis près de Charlie, t'as pas bougé depuis que t'es venu t'agenouiller près d'elle pour lui apporter ton maigre soutien, et tu finis par seulement t'adosser à la pierre, parce que c'est ton tour d'avoir besoin d'un soutien physique. Pas sûr que tes jambes auraient continué à te porter sinon.

- Je veux bien...

Une supplique plus qu'autre chose. T'as besoin de voir que ça peut ne pas être qu'un moment d'atroce souffrance. Tu te dis que ça t'aidera peut-être à accepter tout ça... mais tu te rends même pas bien compte que le fait que tu sois là, et tout ce temps passé avec la patronne du Moon Tavern, toutes les questions que tu poses et l'intérêt visible que tu leur prodigues, à elle et aux siens, c'est que t'es déjà en train de commencer à le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Mer 16 Mai - 16:18

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty


Neal, même s’il devait certainement penser le contraire, était sur la bonne voie. Il se sentait déjà membre de ce clan que Charlie tentait de former un peu maladroitement. Il se sentait déjà comme membre de ce clan dont il découvrait à peine l’existence. Et c’était une bonne chose, pour lui, pour Cynan. Charlie n’avait pas l’impression de faire quelque chose d’exceptionnel. Elle parlait avec le cœur et se comportait comme elle l’aurait fait avec ses filles, comme elle l’avait déjà fait avec ses fils aussi, par le passé. C’était ça sa force. Elle était mère, elle avait élevé plusieurs enfants. Elle n’était pas la meilleure mère du monde, mais lorsqu’elle voyait ses enfants encore vivants, légitimes ou non, elle ne pouvait qu’en être fière. Emmett, son second fils, avait été un homme droit et fière, s’enrôlant dans l’armée française durant la Première Guerre mondiale et avait été tué sur le champ de bataille ; Peter, son troisième fils était un fier entrepreneur, père de famille, époux fidèle et respectueux qui vivait en France ; Cassiopée était avocate ici, à Londres ; Katniss était une artiste en devenir, jeune adolescente qui deviendrait une femme merveilleuse, et Pandora, sa fille adoptive, était une Sorcière douée et incroyablement gentille malgré les horreurs qu’elle avait vécu. Alors non, Charlie n’était pas parfaite, mais ses enfants étaient tous bons, bien élevés et heureux. Et c’était ça qu’elle devait apporter aux loups de son Clan : réconfort, écoute, amour, sévérité et joie. Elle allait aider ces loups comme elle avait éduqué ses propres enfants. Et elle commençait avec Neal qui en avait grandement besoin. La route serait encore longue pour lui, Charlie le savait, mais elle serait là pour l’aider et le guider. Mais le jeune homme avait de la chance, car en lui sommeillait l’âme d’une guerrière qui saurait certainement mieux le guider que Charlie pouvait le faire.

En attendant, il était important qu’il puisse cerner toutes les facettes de cette vie de loup. Il avait vécu sa transformation, mais en avait souffert, c’était évident et normal. Les premiers temps étaient difficiles pour tout le monde, même pour ceux qui naissaient loups. Car naître loup était une chose, l’accepter en était une autre. Charlie trouva donc important qu’il sache, qu’il puisse voir ce qu’était réellement un loup et comment les choses se passaient. Il confirma que les rêves qu’il avait eus étaient trop flous pour réellement savoir comment tout se déroulait. Et son seul souvenir était celui de la douleur qu’il avait pu ressentir lors de sa première transformation.

- La transformation n’est pas facile, mais elle le devient avec le temps, la patience et l’acceptation. Plus vite tu acceptes qui tu es, plus vite les transformations feront moins mal. Mais j’te cache pas que ça va durer un peu. Tu as la chance d’avoir Cynan à tes côtés. Laisse la gérer ça, fais lui confiance et ça ira mieux, plus vite que pour les autres. Et ne t’inquiète pas, à chaque pleine lune, on sera là, avec toi, pour te soutenir.

Bien évidemment, elle ne serait pas là s’il venait à se transformer sous le joug de la colère. Mais au moins, il pouvait être certain qu’il ne vivrait plus ses pleines lunes tout seul. Et Charlie espérait que ses mots pourraient soulager un peu la peur évidente qui émanait de lui, qui faisait trembler ses mains et qui réveillait la louve de Charlie, toujours un peu plus. La main de la Bêta se posa sur le genou du gamin, le serrant un peu, comme on serrerait une épaule, pour soutenir, apporter de la force. Puis elle se releva, sans gestes brusques.

- Je ne suis pas pudique, mais si la vue d’une femme nue te dérange, j’en suis désolée. On sera tous amenés à s’voir à poil au moins une fois, à moins que tu te caches derrière un buisson. Mais pour notre première fois, j’vais pas faire tomber ma ptite culotte, dit-elle en souriant, amusée, pour détendre l’atmosphère commençant doucement à se dévêtir, retirant chaussures et chaussettes pour commencer. Je pourrais me transformer assez rapidement, mais je vais un peu freiner ma louve, pour que tu puisses voir réellement comment ça se passe. C’est dégueulasse hein, je te préviens de suite. Mais je n’ai pas réellement mal et je ne te ferai aucun mal. Donc tu n’auras pas à avoir peur de moi.

Charlie termina de se dévêtir, restant finalement en sous-vêtement pour ne pas… Choquer le jeune homme. Après tout, c’était la première fois qu’ils se voyaient et elle ne voulait pas lui imposer cette nudité qui, pour elle, était tout à fait normale. La brune prit une grande inspiration et ferme les yeux. Le souffle devint rapidement plus lourd, plus rauque, alors qu’elle s’accroupissait sur le sol. Lentement, freinant la transformation, ce qui la rendit plus douloureuse, Charlie se transforma. Le corps se mouvait, se tordait, les chairs se déplaçaient là où les os se brisaient. Le corps féminin muta lentement en une Louve grise de taille moyenne, au pelage épais, parsemé de teintes plus sombres. Elle n’était pas aussi grande qu’un mâle, ni même qu’un Alpha, mais sa taille était respectable. Son regard, couleur or, était le signe de son statut de Bêta. La transformation avait été plus longue qu’en temps normal, plus douloureuse et revenir à son état d’humaine lui ferait mal également. Mais la douleur était acceptée depuis longtemps et donc bien vite oubliée.

La louve gratta le sol et étira ses muscles, ses os, se secouant le poil avant de poser son regard sur le jeune homme face à elle. Tête un peu baissée, le regard brillant, sans une once d’agressivité, elle s’approcha de lui. Finalement, elle s’allongea, posa sa tête sur les cuisses de Neal, prouvant ainsi sa sympathie, le laissant caresser son poil s’il le désirait. Elle espérait aussi que cette transformation avait réveillé quelques choses chez lui, dans les souvenirs profonds de Cynan.

(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Neal Doherty

avatar

Loup Solitaire



¤ AVATAR : Ed Westwick
¤ CRÉDITS : (c) ECK (c) miss pie
¤ MESSAGES : 122
¤ POINTS : 36
¤ MULTIS : Megan L. l'EFL obsessionnelle
¤ AGE : 25 ans bientôt
¤ ZONE LIBRE :
- 1m73 | 70kg
- Désespérément célibataire
- Infographiste 3D et webdesigner
- A des marques de lacérations et de piqûres récurrentes sur les avants-bras
- Réincarnation de la Louve Cynan, alpha mineure ayant prêté allégeance à Nalya
- Groupe Sanguin : O-
- Accroc à son iphone + instagram
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Ven 18 Mai - 7:14

Tu le sais, au fond, que c'est là que tu dois être. Que si Cynan t'as guidé ici, auprès de Charlie, c'est bien parce que c'était nécessaire. Indispensable, même. Elle sait, elle, comme la Louve auprès de toi peut t'aider, elle la sait mère et guide pour les siens bien avant d'être la bêta d'Arizona, et elle sait que c'est ce dont tu as besoin. Ô combien ! Elle sait que t'as besoin de comprendre les choses, que tu peux pas juste admettre que c'est comme ça, déjà sur n'importe quel petit sujet anodin, alors encore moins en ce qui concerne ta Lycanthropie. Alors tu bois les paroles de la patronne du Moon Tavern, focalisé sur elle, et sur les sensations diffuses que cet endroit te donne.

- La transformation n’est pas facile, mais elle le devient avec le temps, la patience et l’acceptation. Plus vite tu acceptes qui tu es, plus vite les transformations feront moins mal. Mais j’te cache pas que ça va durer un peu. Tu as la chance d’avoir Cynan à tes côtés. Laisse la gérer ça, fais lui confiance et ça ira mieux, plus vite que pour les autres. Et ne t’inquiète pas, à chaque pleine lune, on sera là, avec toi, pour te soutenir.

Tu sais pas si elle a conscience du bien fou que ça te fait d'entendre ces mots : on sera là, avec toi. Avec toi. Il y a tellement pas grand monde qui t'a dit ça, il y a surtout trop de personnes trop importantes qui t'ont tourné le dos. Une part de toi refuse de le croire, de peur que tu sois déçu, mais t'en as tellement besoin que tu l'écoutes même pas. D'autant moins que le soutien de la bêta se manifeste par sa main sur ton genou et que ça aussi, ça te fait tellement de bien ! Charlie s'est relevée, prête à mettre en pratique ce que vous venez d'évoquer, et tu restes silencieux, observateur. Curieux, aussi, un peu.

- Je ne suis pas pudique, mais si la vue d’une femme nue te dérange, j’en suis désolée. On sera tous amenés à s’voir à poil au moins une fois, à moins que tu te caches derrière un buisson. Mais pour notre première fois, j’vais pas faire tomber ma ptite culotte.
- Ca serait pas trop un drame sinon, tu sais...

Tu te visualises complètement nu près de cette voiture quand t'as repris conscience de ton propre corps, c'était donc à prévoir. Mais c'est plus ton corps dévoilé qui te dérange que celui des autres. Et la vue du corps d'une femme ne te fait pas plus d'effet que ça, au-delà de considérations purement esthétiques, mais t'as quand même une certaine pudeur, c'est un fait, et tu sais pas comment tu vivras ça, de devoir te retrouver complètement nu près d'autres loups. De devoir tout dévoiler. Y compris les cicatrices. Ca peut sembler futile, sans doute que ça l'est, mais t'en as tellement honte, des stigmates de ta faiblesse ! Tu vois la Louve se déshabiller doucement, continuant à t'expliquer comment ça allait se passer pour ne pas rendre l'ensemble trop bizarre, sans doute.

- Je pourrais me transformer assez rapidement, mais je vais un peu freiner ma louve, pour que tu puisses voir réellement comment ça se passe. C’est dégueulasse hein, je te préviens de suite. Mais je n’ai pas réellement mal et je ne te ferai aucun mal. Donc tu n’auras pas à avoir peur de moi.

Là encore, tu hoches la tête, dans l'attente. Elle est restée en sous-vêtements, mais au fond, ça tu te rends bien compte que ça te dérange pas vraiment. T'entends son souffle s'appesantir, sa voix devenir rauque au fond de sa gorge, tu la voix s'accroupir... et puis le processus s'enclenche, doucement. Tu vois son aspect se métamorphoser, comme dans un morphing crade où rien n'est gommé, esthétisé. T'as le souvenir de la tienne qui se manifeste par flashs, comme si t'étais sorti de ton corps, presque. Tu vois tes pattes fauves dans l'humus du sous-bois où tu t'es retrouvé. Et puis cette Louve grise à l'épaisse fourrure parsemée de tâches plus sombres se retrouve sous tes yeux, et t'as l'impression une fraction de seconde d'en voir une autre, au pelage plus chaud à côté d'elle, au regard écarlate au lieu des prunelles d'or qui te font face. Tu la regardes faire comme elle s'étire, tu sens bien que ça remue en toi, comme si la tienne de Louve voulait faire la même chose, mais tu sais, Elle sait, que vous en êtes pas encore capable.

Mais tu sais qu'il y a quelque chose qui passe dans vos regards échangés, et quand la Lycane vient s'allonger près de toi, postant la tête sur tes jambes, t'as pour réflexe de poser la main sur sa fourrure, de caresser son poil entre et sous les oreilles, comme on le ferait d'un chaton. Tu sais même pas si ça signifie quelque chose, comment ça pourrait être accepté. Tu sais juste que ça t'es venu, et t'espères que ça posera pas de problème.

- T'es superbe Charlie...

Tu le penses sincèrement. Il y a l'esthétique pure de cette grande louve au poil épais, mais pas seulement, il y a cette osmose qui se dégage d'elle et du lieu, cette majesté, presque, qui te fait penser que ce n'est peut-être pas si mal que ça, tout ça, au fond. Peut-être qu'un jour toi aussi, tu te trouveras beau sous cette forme ? Ca réveille en tout cas des choses au fond de toi, le contact avec la forme lupine de Charlie davantage encore, et t'as pas envie de partir d'ici pour le moment.

- On peut rester encore un peu ?

Tu fermes un instant les yeux, la tête en arrière plaquée contre la pierre, comme si tu voulais t'imprégner encore un peu de tout ça. Comme si Cynan voulait s'unir à nouveau avec son corps précédent, enfoui sous la terre, aussi.

Peut-être pas comme si, en réalité...
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Michaels

avatar

Bêta Centre • Alliance



¤ AVATAR : Phoebe Tonkin
¤ CRÉDITS : @lilie
¤ MESSAGES : 155
¤ POINTS : 53
¤ MULTIS : Joanne / Erza / Ivana
¤ AGE : 220 ans / 30aine physiquement
¤ ZONE LIBRE :
○ Bêta, chef des Solitaires du Centre
• Chefs d'Unités pour l'Alliance
• Marque Or de l'Alliance
• Mère célibataire



ChronoLiensFicheClan Centre
¤ GROUPE : Responsable clan du Centre
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 13/01/2018


MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie Lun 21 Mai - 20:13

The beast inside - Charlie ft. @Neal Doherty


Charlie aimait sa forme animale. Elle se sentait à l’aise avec cette partie d’elle. Au fil des mois, des années, les transformations s’étaient faites moins douloureuses, plus naturelles, plus faciles. Elle avait fini, comme la plupart des loups, par intégrer cette douleur, par l’accepter. À quoi bon lutter contre quelque chose qui était là, en vous, encré profondément ? Autant l’accepter. Même si cela était bien plus facile lorsque, comme Charlie, on naissait loup. Mais elle était persuadée que Neal aussi finirait par accepter, avec l’aide de Cynan. En attendant, la Louve était satisfaite d’être à nouveau sur cette forme qu’elle n’avait quitté que depuis quelques heures. Les grands espaces lui donnaient toujours cette envie de gambader, de chasser. Elle aimait sentir ses grosses pattes fouler la terre humide, elle aimait renifler toutes les odeurs de la nature et sentir la brise caresser son poil soyeux. À certaines périodes de sa vie, elle s’était imaginé vivre ainsi, sous forme animale, pendant le restant de ses jours. Mais bien des choses auraient fini par lui manquer. Ses enfants, l’alcool, rire, parler et bien plus encore. Charlie voulait montrer à Neal qu’être un loup n’était pas une malédiction. Du moins ça l’était lorsque l’on n'acceptait pas cette nature animale. Être un loup, aux yeux de Charlie, c’était une bénédiction, une différence incroyable, une chance inouïe. Avec un peu de chance, la voir sous sa forme animale réveillerait chez Cynan des souvenirs qu’elle transmettrait à son hôte. Car Charlie ne pouvait pas tout faire. L’ancienne chef de meute devait elle aussi aider et l’avait évidemment déjà fait. Sinon Neal n’aurait jamais débarqué dans le bar de la louve, ça elle en était certaine.

La louve laissa le jeune homme caresser son poil, gratter son crâne comme il l’aurait fait avec un chien. Il fallait avouer que c’était agréable et, même si sous forme animale elle ne l’aurait pas laissé faire, il fallait savoir faire quelques exceptions, pour le bien de tous. Elle en avait fait de même avec Decima, mais à cette époque, le statut de Bêta et de chef de Clan n’avait même pas traversé son esprit.

- On peut rester encore un peu ?

Un soupir d’aise s’échappa des lèvres et Charlie se reposa un peu plus, fermant même les yeux. Elle resta cependant attentive à tous les bruits qui les entourait, attentive à chaque odeur qui planait. L’endroit était apaisant, magique, dégageant quelque chose de fort. On pouvait y sentir des tonnes d’émotions, si l’on était un peu sensible. Les minutes s’écoulèrent, calmes, apaisantes, jusqu’à ce que Charlie entende, de son ouïe fine, des bruits humains, des voix au loin. La louve se redressa, oreilles tournées vers le bruit, nez au vent. Un léger grognement fit vibrer le poitrail de la louve dont le corps se mit déjà à muter, retrouvant avec violence sa forme humaine. Les os craquèrent à nouveau, faisant grogner la louve et la femme. Même si elle acceptait ce qu’elle était Charlie en demandait beaucoup à son corps en peu de temps, ce n’était donc pas sans douleurs. Dans une grimace de douleur, Charlie se redressa, le corps entièrement nu.

Des gens approchent, dit-elle d’une voix humaine, mais encore un peu animale, ramassant rapidement son jeans et sa chemise pour se rhabiller, tant pis pour les sous-vêtements déchirés durant la transformation.

Les voix, en effet se rapprochèrent. Des jeunes gens, quatre, certainement des couples qui s’amusaient, se promener. Ils saluèrent Neal et Charlie de loin, presque gênés en voyant Charlie avec sa chemise mal boutonnée. Dans la poche de son jeans, le téléphone portable de la louve se mit à sonner. Plissant les yeux, elle vit qu’il s’agissait d’Eddy, un loup qui faisait office de videur dans son bar. Un homme fidèle qui appréciait Charlie comme si elle était sa fille. - Bagarre au bar, dépêche toi de rentrer ! Ed’. - Un grognement s’échappa des lèvres de la louve maintenant agacée, mais surtout angoissée.

Il faut qu’on rentre. Je vais te ramener chez toi, au bar c’est la merde et j’veux pas te faire vivre ça pour ta première fois. Allez on y va...

Charlie ne voulait pas amener Neal au bar. Il était trop nouveau pour pouvoir gérer une bagarre de loup, pour pouvoir la supporter. Il était temps de rentrer à Londres et au plus vite. Naturellement, Charlie raccompagnerait Neal chez lui, pour voir où il vivait surtout. Elle prendrait son numéro de téléphone, lui donnerait le sien. Inutile de dire qu’elle allait veiller sur lui. De retour à la voiture, pressée, Charlie essayait de calmer sa nervosité.

Les loups énervés, c’est jamais bon, surtout après une nuit de pleine lune alors j’veux pas que tu assistes à ça. Mais, le bar est toujours ouvert pour toi d’accord ?

(c) Lilie

         



Always & forever. Family above all
And I was running far away. Would I run off the world someday? Nobody knows, nobody knows. And I was dancing in the rain. I felt alive and I can't complain. But now take me home. Take me home where I belong. (c) Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: The beast inside ♣ Charlie

Revenir en haut Aller en bas
The beast inside ♣ Charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Centre de Londres :: La City de Londres :: The Moon Tavern-
Sauter vers: