RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir [PV Ilyan Volkov]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eurydice Farrugia

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Foxes
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 165
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nehuen et Arthfaël
¤ AGE : 417 ans réel / 29 ans Physiquement
¤ ZONE LIBRE :

Taille : 1m68
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/03/2018


MessageSujet: Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir [PV Ilyan Volkov] Lun 23 Avr - 12:29

Les yeux rivés devant la porte d'une chambre qui appartient à un de tes « enfants », tu viens à te demander s'il a encore fait des bêtises à l'extérieur. Quelques jours déjà que tu n'as pas vu le bout de son nez et quand c'est ainsi, tu sais à quoi t'en tenir. Ta main vint effacer les traits d'inquiétude sur ton visage puis tu décides de quitter l'énorme maison où tu vis. Il est adulte et tu n'as plus vraiment autant d'autorité que par le passé sur lui. Tu ne pourras rien faire à part t'énerver contre lui. Tu n'aimes pas faire appel à tes mains pour punir, ni même à ta magie vampirique. Tu espères chaque jour que seuls les mots peuvent se faire comprendre.
Tu marches dans les grandes rues du quartier où tu résides, t'arrêtant par moment devant les vitrines des magasins fermés. Quel heure est-il ? Tu cherches dans les poches de ta robe printanière ton portable pour connaître l'heure. Vingt-et-une heure, tu as encore le temps de te rendre dans les nombreux magasins farfelues que contiennent les rues de Camden. Tu décides de prendre le métro pour y aller plus rapidement. Il ne te faudra qu'une vingtaine de minutes pour y être. Tu sors de la bouche de métro et ton visage laisse s'étirer un énorme sourire sur tes lèvres. Le quartier est toujours autant animé même la nuit. Tu sais que tu ne devrais pas être autant excité depuis les dernières nouvelles qui se sont passées dans cette ville. Tu sais d'avance que tu devras faire attention avec ta condition vampirique.

Tu commences à marcher dans les halées en t'arrêtant par moment devant les magasins. Te tâtant pour savoir si tu as la permission de te rendre à l'intérieur ou non. Tu as la forte impression d'être retournée trois-cent ans en arrière oû le moindre fait et geste était surveillé. Tu prends ton courage à deux mains et tu rentres dans un magasin qui vend des vêtements datant des années soixante-dix. Tu y ressort après une dizaine de minutes avec un grand sac en papier contenant deux robes fleuries. Tu continues tes emplettes tout en t'arrêtant par moment pour discuter avec des inconnus. Tu adores connaître des nouvelles têtes qui deviendront des beaux souvenirs avec ta longévité.
Tu décides de t'arrêter finalement devant un magasin vendant des bonbons de toutes sortes. Tu achètes un grand sac en plastique de sucettes et d'autres petites choses gélatineuses pour ton « enfant ». Peut-être qu'il sera heureux avec ça. Tu observes le sac avec un sourire niait puis tu prends une sucette pour la mettre en bouche. Même si tu n'en ressent aucun goût, tu aimes bien avoir ce truc en bouche pour t'amuser avec. Tu entends une personne dire à son accompagnant qu'il est bientôt minuit et que les magasins vont fermés. Tu regardes tristement autour de toi avant de soupirer. Il faut te faire une raison, tu es un vampire et tu ne pourras jamais t'amuser durant la journée. Tu tentes de te situer pour retrouver le chemin du métro mais tu ne t'en rappelles plus. Tu n'aurais peut-être pas dû t''éloigner autant. Ta main libre vient à s'amuser avec le bâton de ta sucette puis tu décides de prendre le chemin devant toi. Tous les chemins mènent à Rome, non ?

Hum... Ce n'est peut-être pas vraiment le bon chemin à prendre. Il y a de moins en moins de monde et tu entends les échos des rues. Si ton cœur pouvait encore battre, tu en sentirais les nombreux battements dû à la peur d'être seule. Tu ne veux vraiment pas tomber sur un chasseur ou un humain qui a décidé de mettre fin aux jours des êtres surnaturels. Tu sens une présence dans ton dos et tu commences à marcher un peu plus vite. Tu sais que tu n'auras même pas le droit de te défendre contre cette personne si elle venait à s'attaquer à toi. Tu jettes un dernier regard derrière toi avant de foncer stupidement contre une personne plus grande et mieux battis. Tu laisses par la ême occasion tomber tous tes sacs sur le sol. Tu te recules en massant le bout de ton nez tout en chantonnant des excuses. Tes yeux ne se sont pas encore levé pour fixer la personne mais tu sens à l'odeur que cette personne est un loup.

« Pardon... Je ne vous avais pas vu.... »

Tu jettes un dernier regard derrière toi pour voir si la personne était encore là mais elle a disparu. Tu laisses s'échapper un soupire de soulagement avant de déposer ton regard sur l'inconnu. Tes lèvres font apparaître un énorme sourire.

« Je me suis un peu perdue... Sauriez-vous où se trouve le métro ? »

Tes yeux démontrent en permanence ton innocence à croire que tout le monde est bon et gentil.

[ HRP : J'espère que ça joue pour toi =) N'hésites pas à me dire si je dois changer quelque chose @Ilyan Volkov ]
Revenir en haut Aller en bas
Ilyan Volkov

avatar

Loup • meute Sud



¤ AVATAR : Tyler Hoechlin
¤ CRÉDITS : Eden Memories
¤ MESSAGES : 71
¤ POINTS : 34
¤ MULTIS : Nope
¤ AGE : 28 ans d'apparence, il a en réalité 150 ans
¤ GROUPE : Bêta de la meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir [PV Ilyan Volkov] Lun 30 Avr - 17:01

ft. Eurydice & Ilyan
Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir
Depuis les évènements de la Saint Patrick, je vis dans une tension permanente. Je dors mal la nuit, et je passe mes journées à vouloir oublier en me livrant à la taille et la coupe du bois. Une petite voix au fond de mon crâne ne peut s'empêcher de te dire que le danger est encore plus présent, maintenant que les créatures ne sont plus tapis dans l'ombre. Les vieilles blessures s'ouvrent de nouveau, et je ne peux m'empêcher de contacter ma famille en Russie tous les jours pour m'assurer que tout se passe bien de leur côté. La note de téléphone gonfle indubitablement, mais c'est le dernier de mes soucis. Je ne peux m'empêcher de surveiller l'état de mon colocataire, chaque fois que nos routes se croisent. De poser une main sur une épaule, un bras ou un dos à porter de main. De plus, je ne peux pas négliger mes nouvelles responsabilités ici. Une position qu'il n'a pas été si facile à accepter, mais nécessaire. Nous n'étions rien de plus qu'au précipice d'une guerre intestine et secrète, je pouvais le sentir.

Alors pour calmer mes nerfs, je prends le temps de me promener la nuit. Je n'ai pas vraiment le droit à l'erreur ou me transformer sous peine de bannissement ou pire encore. Je sais que les autorités seraient impitoyables si je me faisais prendre, et je ne suis guère du genre imprudent. Pourtant, mon loup est insatisfait. C'était comme ci, je devais étouffer une part de ma personnalité et ce n'était tout simplement pas envisageable. Je savais que si je négligeais mon côté animal trop longtemps, ma santé en souffrirait. C'était comme ci mes craintes étaient devenus réalités. Je n'étais donc pas dans la meilleure des humeurs quand je me faisais percuté de plein fouet, par ce que je reconnais à l'odeur, être une de ses immondes créatures. Si j'avais moins de maîtrise, je serais probablement parti dans une vendetta contre toute cette race. Mais ce serait probablement foncé droit dans le piège de leurs idées perverses et malsaines. Je sentais ma bouche s'arquait dans un pli mauvais.

La rencontre fortuite, et l'acte plein d'innocence, j'avais déjà donné et je jetais un coup d'œil pour chercher les cadavres écumant son chemin. Je ne me laissais plus aussi facilement embobiné par un joli visage faussement candide. Je ne pouvais empêcher mes sens d'être en alerte. De me demander si elle m'avait senti venir et avait provoqué cet incident pour pouvoir me tendre une embuscade. Je la toisais, l'expression froide, presque dangereuse. Je ne me leurrais pas, elle savait ce que j'étais tout autant que j'avais identifié son odeur putride de mort-vivant. Mais même si elle savait ce que j'étais, je ne pouvais autorisé mon masque d'humain glissait alors qu'un humain pouvait passer à tout moment. Je ne pouvais pas lui donner la satisfaction de me pousser à une erreur qui en ces temps de délation et de surveillance me serait fatal sans le moindre doute. Je fermais la bouche pour couvrir les crocs qui picotaient mes gencives de se dévoiler.

- Crois-tu que je vais tomber pour ton acte, monstre ? Grommelais-je entre mes dents serrés. Je laissais mon regard se posait sur elle, dans une défiance naturelle. Ma haine pour sa race n'était pas simplement le résultat d'une génétique favorable. Et son attitude était probablement la pire pour déclencher une méfiance et une paranoïa à son égard. Elle avait beau arboré des boucles brunes plus que blondes, elle n'en était pas moins qu'une vaste copie de cette ombre pesante flottant sur mon existence. - Tu t'es trompé d'homme. Je me demandais si elle avait tué ce soir pour se nourrir, si elle comptait encore tuer. Une part de moi n'avait pas vraiment de lien avec la race humaine. La masse brutale et naïve qui s'entretuait au lieu de s'unir. Mais je n'étais pas un tueur, et j'étais néanmoins doté d'empathie. Je ne pouvais laisser un de ses monstres se nourrir sans acculer une certaine culpabilité à les laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Farrugia

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Foxes
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 165
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nehuen et Arthfaël
¤ AGE : 417 ans réel / 29 ans Physiquement
¤ ZONE LIBRE :

Taille : 1m68
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/03/2018


MessageSujet: Re: Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir [PV Ilyan Volkov] Ven 4 Mai - 13:28

Monstre ? Par réflexe, tes mains viennent se poser sur ses joues pour voir si ton maquillage n'aurait pas couler ou qu'un oiseau aurait lâché un belle prune blanche sur ton visage. Tu tournes brièvement tes yeux sur les côtés pour chercher quelque chose qui pourrait refléter ton reflet mais il n'y aucun miroir dans le coin, ou une quelque conque vitrine. Tu laisses tomber tes bras le long de ton corps tout en penchant la tête sur le côté. Tu sens la haine à travers son regard mais aussi dans les traits de son visage. Il y avait bien longtemps que tu n'avais pas fait face à des sentiments négatifs d'une personne, et encore plus d'un loup.

« Quel acte ? »

Tu ne comprends pas vraiment la raison de ses paroles. Qu'aurais-tu pu faire pour le mettre ainsi en rogne ? Tes doigts pianotes sur le côté de tes cuisses puis tu papillonnes des yeux. Tu cherches une réponse à tes questions et finis par en trouver une. Il était vrai qu'à une époque les vampires étaient perçus comme des monstres sanguinaires. Tu en as été une pendant plus d'une centaine d'années mais juste pour pouvoir vivre. Tu n'as jamais tué, juste emprunter du sang. Juste assez pour laisser tomber les personnes dans les vapes en manque de flux sanguin. Tu as toujours fait attention à les mettre en sécurité chez eux par la suite. Tu ne voulais pas avoir mauvaise conscience pour un truc qu'on t'avait imposé par le passé.

« Je n'ai jamais tué personne donc je ne suis pas un monstre. Et puis je suis trop jolie pour ça.» Tu dépose ton regard brun sur l'homme. «Pourquoi me serais-je tromper d'homme ? Je ne te veux pas dans mon lit hein... Je veux juste savoir où se trouve le métro.»

Tu plisses du regard tout en laissant échapper un petit rire. Cet inconnu est vraiment étrange mais tu ne dois pas oublier de te mettre en garde. Tu ne voudrais pas être blessée inutilement par lui parce qu'il n'aurait pas apprécié ta blague. Tu finis par regarder derrière la masse de chair et de sang qu'est le lupin pour voir s'il n'y aurait pas un panneau qui indiquerait le fameux métro mais l'inconnu est bien trop grand comparé à toi. Ta main vient à se perdre dans tes cheveux pour les placer en arrière.

«Tu fais partie de ces gens qui n'aiment pas une race parce qu'on leur a imposé une doctrine depuis tout gamin ou parce qu'un de mes congénères t'as planté le couteau dans le dos ?»

Tu ne peux pas t'empêcher de lui poser la question. C'était très étrange de connaître de l'animosité envers ta race alors que tu vis dans le monde des Bisounours depuis plus de trois cent ans. Tu joins tes mains derrière ton dos et laisse apparaître une moue toujours aussi innocente. Tu espères, voire même pries pour ne pas utiliser tes pouvoirs de vampire. Tu n'as jamais aimé les utiliser. Seulement lorsqu'il faut réellement le faire comme une mise en danger ou pour aider quelqu'un. Tu aimais et aime vivre une vie plus que normale.

«Tu devrais sourire un peu plus souvent... Ton visage est accablé de rides. Tu sens comme ces gens malheureux.. »

Une odeur qui t'insupporte depuis la nuit des temps. Même en tant qu'humaine, tu avais toujours eu de la peine avec des personnes qui n'étaient pas capable de sourire ou de rire. Tu avais l'impression d'être mal en leur compagnie. Tu tentais à chaque fois de leur remonter le moral ou leur offrir l'amour qu'ils n'avaient pas reçu. Soudain, tu sursautes lorsque tu peux entendre le bruit d'un capuchon de poubelle en métal chuter sur le sol. Tu tournes de nouveau tes yeux en direction du son pour savoir ce que c'est. Pas très crédible la vampire à cet instant. Tu passes bien plus pour une faible humaine qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Ilyan Volkov

avatar

Loup • meute Sud



¤ AVATAR : Tyler Hoechlin
¤ CRÉDITS : Eden Memories
¤ MESSAGES : 71
¤ POINTS : 34
¤ MULTIS : Nope
¤ AGE : 28 ans d'apparence, il a en réalité 150 ans
¤ GROUPE : Bêta de la meute du Sud
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 08/04/2018


MessageSujet: Re: Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir [PV Ilyan Volkov] Dim 13 Mai - 10:17

ft. Eurydice & Ilyan
Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir
La créature démoniaque feint l'innocence, le choc, la surprise. Un sourire méprisant s'écrase sur mes lèvres, c'est bien digne de leurs pratiques. Ils ont tendance à se faire passer pour d'autres personnes afin de pouvoir obtenir exactement ce qu'elles désirent. Le manque de battements dans la poitrine, une abomination en soit. Une représentation du démon qui a détruit l'âme d'un humain pour s'emparer de leur enveloppe charnelle. Elle prétend ne jamais avoir tué personne, mais je ne la crois pas vraiment. Rien que sa naissance en tant que cette abomination a été la mort d'une humaine qui n'avait probablement rien demandé. Et elle a probablement engendré quelques créatures comme elle. Ces démons aiment propager leur maladie comme une épidémie mal venue.

Je garde le silence, alors qu'elle continue son petit numéro, un croc démangeant ma lèvre alors qu'il sort spontanément de ma gencive. Je me dois d'être prêt à parer une attaque au cas où le monstre dévoilerait son visage. La fausse innocence qu'elle tente d'envoyer, ressemble tellement à celle que ce monstre de mon passé arborait. Même si elle bavarde posément, il est hors de question pour moi que de faire question à un démon de cette engeance. Je me contente d'un grognement alors qu'elle tente une psychanalyse de bas étage. Je connais leur procédé de rentrer dans le cerveau des gens pour les retourner. Pour leur faire faire ce qu'ils désirent. Non, les vampires ne sont pas des anges, et ce sont les pires, ceux qui tentent de renvoyer cette image débonnaire. Les plus dangereux.

Elle n'arrange pas son cas, en se moquant ouvertement avec ses propos sur mes rides et mon odeur. Je suis loin de dégager une odeur de malheur. Je sais que mon loup est plus que ravi en ce moment, probablement en grande partie à cause de mon colocataire qui m'autorise à être moi-même dans le secret de notre appartement. Je suis à l'aise sur le nouveau territoire que je me suis fait. De plus, Jack m'a montré sa confiance en moi d'une façon des plus flatteuse pour moi qui n'était qu'un simple loup de passage dans la meute du sud. Non, je n'ai aucune raison d'être malheureux. J'étais par contre dans un dégoût total de ce qui se faisait passer pour une innocente jeune femme, face à moi. Elle puait le mort et la décomposition. Une odeur qui poursuivait ce genre de créatures, mais que je n'avais pas notée lors de ma première rencontre avec l'un d'entre eux.

- Mieux vaut sentir ca que la mort, comme toi .. Crachais-je durement à son encontre. - Tu empestes le cadavre faisandé.

Mon loup tourne en rond à l'intérieur de moi, prêt à bondir si elle cherche à nous attaquer. C'est la raison pour laquelle je ne baisse pas ma vigilance. Que je surveille le moindre de ses mouvements du coin de l'œil, même si les nouvelles lois me protègent d'une attaque probable si elle n'est pas aussi stupide qu'elle veut me le faire croire. Ce dont je doute. Tout n'est que vulgaire jeu d'apparence. Te faire croire qu'ils sont de faibles créatures ayant besoin de ton aide pour mieux te sauter à la gorge et te saigner. Je continue donc de la toiser.


- Le numéro de la cruche sans cervelle ne marche pas sur moi, alors que je peux encore sentir le sang humain qui traîne sur toi. Je ne suis ni jeune, ni stupide. Je sais ce que vous faite pour vous maintenir en vie, et ose me dire que tu n'es pas un monstre. Juste parce que tu ne tues personne comme tu dis, ne signifies pas que tu ne blesses pas sans le moindre remord juste pour te repaître telle une sangsue.
Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Farrugia

avatar

Vampire



¤ AVATAR : Foxes
¤ CRÉDITS : Signa : Moi Vava: Hiro
¤ MESSAGES : 165
¤ POINTS : 19
¤ MULTIS : Nehuen et Arthfaël
¤ AGE : 417 ans réel / 29 ans Physiquement
¤ ZONE LIBRE :

Taille : 1m68
Poids : 50kg

¤ MEMBRE DEPUIS LE : 28/03/2018


MessageSujet: Re: Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir [PV Ilyan Volkov] Sam 19 Mai - 15:39

Ton regard qui était perdu sur la rue pour trouver une station de métro se met soudainement à trembler. Le sourire qui égaye depuis toujours ton visage se fond peu à peu comme neige au soleil face aux paroles du loup. Si ton cœur pouvait encore battre, il aurait sûrement loupé des battements et ton ventre se nouerait sous la douleur émotionnelle. Tu mords ta lèvre inférieur puis lâcha un semblant de soupire. Pourquoi déteste-t'il autant les gens de ta race ? Il y a pourtant des loups-garous qui apprécient les vampires et vice-versa. Les temps changent mais certaines habitudes restent bien ancrées dans les mœurs. Ou peut-être a-t'il vécu quelque chose de marquant avec un des tiens ? Il n'y aurai rien de surprenant. Un de tes tout-petits ne se gênait pas d’appeler les Humains : du bétail.  Tes deux grandes billes brunes viennent se poser sur le visage de l'inconnu puis tu croises tes bras sous ta poitrine. A quoi bon se fâcher contre ce genre d'attaque gratuite ? Tu en finirais tout simplement perdante.

« Je me demande bien ce qu'on a bien pu te faire... » Tu soupires tout en tapotant ton index sur ton bras. Tu as déjà posé la question un peu plus tôt et tu sais d'avance qu'il ne viendra pas à te répondre. «Mais la moindre des choses même si tu ne m'aimes pas. C'est de rester poli. Je n'ai pas choisi d'être un cadavre ambulant. J'vis juste avec...»

Et encore le terme vivre était un beau euphémisme. Tes oreilles sifflent aux autres choses qu'il se permet de dire sur toi. Tes paupières se ferment lentement puis tu passes ta main dans tes longs cheveux décolorés.  La soirée avait si bien débutée mais commençait lentement à devenir désagréable. Heureusement que l'enfant qui vivait chez toi, n'était pas présent. Il aurait sûrement complètement péter un câble contre ce loup mal léché. Ignorant les ordres que tu lui aurais donné de rester passif en vue des dernières nouvelles de Londres.

«Pour le sang humain, c'est un peu normal. En vue de ta mentalité arriérée... Je ne pense pas que tu connaisses la joie des poches de sang. C'est très utile pour des vampires qui ne souhaitent pas blesser d'humain ou en tuer. »

Peut-on dire qu'ils sont veganes ? Tu fronces légèrement les paupières tout en te posant cette question stupide. Il faudrait voir un jour à demander à quelqu'un qui s'y connaît.

« Je suis bien plus jolie qu'une cruche. Et désolée d'avoir un caractère un peu trop joviale pour un vampire. »

Les sentiments qui généralement très positifs à l’intérieur de ton corps se laissent lentement se faire envenimer par les paroles de l'homme. Tu ne te sens pas très bien mais tu ne le laisses pas retranscrire sur ton visage. Pourquoi lui offrir ce qu'il attend ?

«Tu me critiques depuis avant mais je te signale qu'il y a des loups-garous qui s'en prennent aux humains. Mangent leurs chairs. Les tortures... Vous n'êtes pas mieux que nous ! Les humains ont aussi leur part de cruauté... Vas donc offrir ta méchante à ceux qui le méritent réellement.»

Ta main montre la ruelle.

« J'arriverai très bien à me débrouiller toute seule sans un chien mal-léché qui doit remuer sagement la queue quand son alpha est dans le coin.  »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir [PV Ilyan Volkov]

Revenir en haut Aller en bas
Ne faites rien que votre ennemi ne puisse savoir [PV Ilyan Volkov]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Nord de la Tamise-
Sauter vers: