RSS
RSS



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


''Moon's Spell'' s'inspire du roman ''Salem'' de Sandra Triname. Les autres sources sont diverses et variées.
Redécouvrez certaines races avec des manières de jeux exclusives qui pourront vous ravir. ''Moon's Spell'' cherche plusieurs
PV's très importants pour le développement du jeu. Personnages construits mais libres en plusieurs points, ils ont tous des
liens entre eux. N'hésitez pas, inscrivez vous !



Partagez|

retrouvailles mouvementées- Erza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anora Fischer

avatar

Sorcière • Terre



¤ AVATAR : Elizabeth olsen
¤ MESSAGES : 19
¤ POINTS : 2
¤ AGE : 28 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 09/04/2018


MessageSujet: retrouvailles mouvementées- Erza Sam 14 Avr - 21:30


Il était tôt ce matin quand je me suis levée pour aller travailler. J'ai toujours eu l'habitude de me lever de bonne heure et de suivre certains rituels, déjeuner en pyjama et me préparer ensuite, ça a toujours été dans cet ordre, même lorsque j'étais plus petite. Je me suis donc habitué et je n'ai jamais arrêté de suivre ces étapes. Je me suis étirée dans mon lit et je suis descendue dans la cuisine me préparer à manger. J'ai grandi ici, même si mes parents ne sont plus dans cette maison et surtout ma mère, je sens toujours sa présence, cette maison est imprégné d'elle et je la revois dans la cuisine me préparer mon petit déjeuner. J'affiche un petit sourire en y repensant. Il y a maintenant bien longtemps qu'elle n'est plus de ce monde. Il y a dix ans qu'elle a été assassiné. J'y repense très souvent, au début c'était tous les jours et puis avec le temps le passé s'estompe, bien que je ne pourrais jamais oublié qui elle était. Je lui en ai souvent voulu de ne pas m'avoir dit que j'étais une sorcière, d'ailleurs c'est un peu parce qu'elle ne m'en a pas parlé beaucoup que je reste persuadée que je n'ai aucun talent et aucun dons. Je sais que c'est faux mais c'est sans doute une façon de me préserver.

J'ai préparé mon petit déjeuner, toast mascarpone et fraise, c'était ce qu'elle me faisait souvent et j'adorais ça. Je n'ai pas beaucoup changée en dix ans et c'est parfois effrayant lorsque je me rends compte à quel point je suis la même. Après avoir pris mon repas je suis remonté dans ma chambre et j'ai enfilé un jean et un pull, puis des bottines, même ma pointure n'a pas changé, c'est assez fou et ce sont les mêmes chaussures qu'il y a dix ans. Je soupire en songeant que le temps à passé, mais moi pas. Je voudrais pourtant évoluer aller de l'avant et penser à avoir une famille, mais ça me semble d'un compliqué alors je me contente de travailler et d'aider mon père.

Je suis descendue dans la boutique de ma mère qui elle a beaucoup changée. Il y avait beaucoup de vitrines et de fioles, de vieux meubles, aujourd'hui une partie des vitrines a été remplacée par des bibliothèques toutes plus remplies les unes que les autres et je dois encore recevoir une livraison de livre ce matin. Je suis donc toute excitée par l'idée de nouveauté qui s'ajoute. Je me précipite dans la boutique et regarde la pièce autour de moi. C'est toujours étrange de me retrouver là, je vois parfois la scène de dérouler devant mes yeux, moi débarquant du lycée et courant vers ma mère. Je me vois en larme à la découverte de son corps. Je secoue la tête pour chasser cette pensée. J'avance vers le comptoir et je dépose mes clés dans le tiroir. J'ouvre l'ordinateur et je commence à ranger un peu la boutique. Il n'y a plus énormément de place et je ne sais pas où je vais mettre ces bouquins mais peu importe, je trouverais bien.

Je me suis activée jusqu'à la fin de mâtiné après que le livreur soit passé et j'ai commencé à ranger, je n'ai pas eu beaucoup de visites ce matin ce qui n'était pas plus mal. J'étais dans la réserve et c'est le tintement de la cloche à l'entrée qui m'a fait revenir vers le comptoir. Une jeune femme se tenait devant moi, toute droite, grande et belle, des cheveux d'un noir de jais. Ma première réflexion est que tous les hommes doivent se retourner sur elle. Elle dégage quelque chose d'assez fascinant et assez agaçant. Je la regarde et lui demande si je peux l'aider.

« Oui, je cherche Anora Fischer. »

Je hausse un sourcil, c'est bien la première fois qu'on me cherche dans ma propre boutique.

« C'est moi mais que me voulez-vous ? »

Un large sourire s'affiche sur son visage.

« Ta mère à tué mon frère il y a dix ans. Je viens pour le venger. »

Son ton était tellement naturel qu'il en était effrayant. Je me suis figée et reculée contre l'armoire derrière le comptoir et j'ai senti mon cœur battre dans ma poitrine. Je la vois se transformer devant moi et je grimace devant ce spectacle qui me fait froid dans le dos sans pour autant être capable de bouger parce que je suis tétanisée par la peur. C'est le nouveau tintement de cloche qui annonce un nouveau client qui me fait bouger la tête. Non pas maintenant, ce n'est pas vraiment le moment. Je reconnais Erza que je n'ai pourtant pas revu depuis un moment mais avec qui j'ai toujours gardé contact, en même temps que je me jette sur le côté pour échapper à la louve qui vient de sauter derrière le comptoir je crie:

« Va-t-en Erza, ne reste pas là.»

C'est ridicule, je devrais fuir aussi et j'essaie de me dégager comme je peux, je marche à quatre pattes vers la sortie tout en sachant que je n'ai aucune chance face à un loup-garou bien plus puissant que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Erza Z. Owens

avatar

Sorcière • Terre



¤ AVATAR : Rita Ora
¤ MESSAGES : 73
¤ POINTS : 5
¤ MULTIS : Joanne / Charlie / Ivana
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :
+ Vétérinaire au London Zoo
+ A un husky qui s'appelle Bowie
+ Rp full

fiche + liens + Chrono


¤ GROUPE : Communauté des Sorcières de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 05/04/2018


MessageSujet: Re: retrouvailles mouvementées- Erza Mer 18 Avr - 10:51

Erza & Anora2018Qui craint le grand méchant loup ? C'est p't'être'vous, C'n'est pas nous ! Voyez comm' d'ailleurs on tient l'coup : Tra la la la ! (Na !) Si jamais nous le rencontrons, Foi d'mignons P'tits cochons ! A sa barbe, nous chanterons : Tra la la la la !



Je me dandinais au rythme d’un son endiablé. Rien de mieux pour faire le ménage. S’il y avait bien une chose que je détestais, c’était le ménage. Je songeais presque à prendre une femme de ménage, mais difficile de faire confiance à quelqu’un de ‘normal’ vu tout le matériel de magie qui traînait chez moi. Le ménage terminé, je m’affalais un peu sur le canapé, un verre de thé glacé à la main. Fait maison s’il vous plaît !

- Qu’est-ce que je vais acheter pour l’anniversaire d’Emy ? Demandais-je à Bowie, mon husky, qui m’observait la tête penchée sur le côté.

Une de mes collègues du Zoo fêtait son anniversaire deux jours plus tard et avait décidé de payer un coup à toute l’équipe. Pas qu’elle était mon amie, non, elle était une simplement collègue. Mais comme j’étais quelqu’un de sympa, je n’avais pas su dire non. Venir les mains vides ? Non, certainement pas, ce n’était pas du tout mon genre ! J’allais y aller avec quelque chose, même si j’ignorais tout des goûts de ma collègue. Mon regard se posa sur la table basse où traînait un livre que j’avais terminé peu de temps avant.

- Ben oui ! Un livre ! C’est chouette un livre. Puis elle a l’air un peu fleur bleue. Y a moyen de lui trouver un truc sympa et je sais où aller !

Ravie, je caressais la tête de mon chien avant de filer à la douche. Je savais exactement où me rendre. Une amie de jeunesse avait une boutique dans le centre de Londres. Elle y vendait pas mal de choses, mais surtout, elle y vendait des livres. Je n’y avais pas mis les pieds depuis quelque temps, mais Anora était une nana avec qui j’avais gardé contact. Anora et moi, nous nous étions connues à l’école. Avant mes quatorze ans, nous étions même assez proche. Mais j’avais fini par changer et m’éloigner un peu. Pourtant, nous avons toujours gardé contact. C’était une bonne occasion pour m’y rendre.

Douchée, cheveux séchés, je m’habillais rapidement. Je ne travaillais pas ce jour-là, ayant toujours un ou deux jours de repos dans la semaine. J’allais donc en profiter pour faire du shopping et pourquoi pas aller voir Decima ! Avec un peu de chance, ma sœur de cœur aurait du temps à m’accorder pour le déjeuner. L’idée me plaisait terriblement. À bord de mon SUV blanc, j’arpentais les rues bondées de Londres pour rejoindre le centre de la ville et la rue où Anora avait sa boutique. Cette boutique qui existait depuis des années maintenant, la jeune femme ayant repris les commandes de l’établissement, reprenant donc le flambeau laissé par sa mère décédée.

Je me garais non loin de la boutique. En gros là où je trouvais de la place. Ben oui, les rues de Londres n’étaient que très rarement vides et trouver une place, c’était un peu comme trouver une aiguille dans une botte de foin. Fallait avoir du cul quoi ! Et, par chance, j’en avais ce jour-là. C’était limite incroyable et ça suffisait à me faire sourire et me mettre de bonne humeur. Sac à main sur l’épaule, j’avançais vers la petite boutique, espérant trouver un cadeau d’anniversaire et surtout, ravie de revoir Anora que je n’avais pas vu depuis un moment maintenant. Arrivée devant la devanture, je poussais la porte doucement. La cloche annonciatrice émit son tintement agréable. Et là… Le bordel. Sous mes yeux, une louve, imposante, montrait des signes d’agressivité évidente envers Anora qui, elle, me gueulait de ne pas rester là. Sur le coup, j’étais figée sur place. Il fallait bien avouer que je ne m’étais pas spécialement attendue à ça. Genre ‘SURPPRIIISSEEEE’. Il me fallu donc quelques secondes pour réagir face à ce danger et aux grognements de l’animal qui venait de sauter derrière le comptoir pour attaquer mon amie qui tentait de fuir tant bien que mal.

- HEY PETASSE !!

Ma magie venait d’entrer en action. Une plante suspendue répondit à mon appel. Ses branches se mirent à grandir, grossir, venant attraper l’animal dangereux par les pattes arrières, histoire de la retenir un peu. J’en profitais pour me faufiler, filer des coups de pied qui devaient lui faire l’effet d’un coup de patte de mouche.

- AVANCE AVANCE !

Je gueulais ça à Anora, pour qu’elle s’engouffre vers l’arrière boutique donc je claquais la porte qui nous sépara alors de l’animal. Les plantes allaient certainement vite être détruites, mais cela nous laissait un peu de temps pour nous trouver une solution.

- Putain Anora ça va ? C’est quoi ce bordel ?

Il fallait trouver une solution. Je fouillais dans mon sac, sait-on jamais. J’avais souvent quelques fioles qui traînaient, des mélanges pour soigner les animaux. Oh et dans ma voiture, j’avais des seringues anesthésiantes que j’avais pour mes tournées aux refuges animaliers. Mais encore fallait-il pouvoir accéder à ma voiture. Derrière la porte, la louve grognait, grondait et griffait le bois qui finirait certainement par céder.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anora Fischer

avatar

Sorcière • Terre



¤ AVATAR : Elizabeth olsen
¤ MESSAGES : 19
¤ POINTS : 2
¤ AGE : 28 ans
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 09/04/2018


MessageSujet: Re: retrouvailles mouvementées- Erza Jeu 19 Avr - 22:09

Je me retrouve à quatre patte dans ma boutique essayant d'échapper à une louve en furie. Je ne pensais pas qu'un jour ça m'arriverait. Je ne pensais pas que la magie débarquerait à nouveau dans ma vie et ça craint. Je ne suis pas capable d'utiliser mes pouvoirs je n'ai jamais appris parce que je ne voulais pas faire partie de ce monde là. Je ne voulais pas, pour rien au monde je ne voulais être une sorcière. Je voulais juste être une fille normale. Erza est entrée dans la boutique et je ne m'attendais pas tellement à ce qu'elle soit si expressive. Elle n'a pas l'air d'avoir peur, pas comme moi en tout cas et je suis restée sans voix quand j'ai vu ce qu'elle a fait dans ma boutique. J'ai écarquillé les yeux incapable de bouger bien qu'elle me disait de déguerpir et d'avancer. J'ai fini par faire ce qu'elle me disait, tremblante et suffocante. Je me suis relevée et j'ai fermé la porte à clé, sachant que ça ne retiendrait pas le loup très longtemps. On est dans la réserve et il n'y a pas d'autre sortie. Il n'y a que des fioles dans des vitrines et je sais que dans la malle derrière moi il y a des grimoires qui auraient pu m'être utile si j'avais appris la magie. Je m'écris :

« Tu es un sorcière ?! Tu es une sorcière, ce n'est pas possible ! Il fallait que je tombe sur une autre. C'est un cauchemar. »

Je n'arrive pas à croire que mon amie soit comme moi où que je sois comme elle, peu importe. Derrière la louve pousse encore sur la porte qui ne tardera pas à céder. Je me maudit intérieurement de ne pas avoir au moins essayé de faire quelque chose, mais qu'est-ce que je peux bien faire à part paniquer ? Je lui lance d'un ton nerveux :

« Et je suppose que je n'ai pas besoin de te dire que c'est un loup-garou. Je ne comprends pas non plus ce qu'elle fait là. Je pensais que tout ça était fini quand ma mère est morte. Je crois qu'il a peut-être des trucs qui pourront t'aider dans la malle. »

Je lui montre et ouvre la malle où se trouvent les vieux grimoires, il y a d'autres éléments dedans mais je ne sais pas très bien à quoi ils servent, mais sans doute que les balles en argent et les autres pieux que la malle contient doit servir à tuer ce genre de créatures, du moins la balle en argent ce qui signifie qu'il doit y avoir bien plus que des loup-garou en ville.

« Comment tu peux rester calme alors qu'il y a un loup-garou derrière la porte ? Tu fais souvent grossir des plantes comme ça ? »

Je ne suis pas sûre que ça soit le meilleure moment pour lui poser des questions, mais j'en ai des tas qui m'assaillent et tout se bouscule dans ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Erza Z. Owens

avatar

Sorcière • Terre



¤ AVATAR : Rita Ora
¤ MESSAGES : 73
¤ POINTS : 5
¤ MULTIS : Joanne / Charlie / Ivana
¤ AGE : 28 ans
¤ ZONE LIBRE :
+ Vétérinaire au London Zoo
+ A un husky qui s'appelle Bowie
+ Rp full

fiche + liens + Chrono


¤ GROUPE : Communauté des Sorcières de Londres
¤ MEMBRE DEPUIS LE : 05/04/2018


MessageSujet: Re: retrouvailles mouvementées- Erza Hier à 9:50

Erza & Anora2018Qui craint le grand méchant loup ? C'est p't'être'vous, C'n'est pas nous ! Voyez comm' d'ailleurs on tient l'coup : Tra la la la ! (Na !) Si jamais nous le rencontrons, Foi d'mignons P'tits cochons ! A sa barbe, nous chanterons : Tra la la la la !



« Tu es une sorcière ?! Tu es une sorcière, ce n'est pas possible ! Il fallait que je tombe sur une autre. C'est un cauchemar. »

Et merde… Il fallait dire que, dans la précipitation, je n’avais pas trop pensé à ça. J’avais dû agir. J’avais dû faire en sorte de sauver Anora. J’allais quand même pas laisser cette Louve la bouffer nan ? Du coup ben oui, j’avais laissé ma magie agir. J’aurais dû faire quoi ? Attraper un livre et le balancer à la tronche de l’animal dix fois plus puissant que moi ? Laissez moi rire, ça lui aurait fait l’effet d’une patte de mouche dans sa babine. Non, vraiment, face à la violence d’un loup, il n’y avait pas vingt mille solutions. Alors oui, j’étais une Sorcière. J’aurais voulu le lui apprendre autrement. Du style autour d’un café ? Ouais, c’était bien ça ! Mais là, tout de suite, on avait un problème quand même vachement plus importante. Et ce problème grognait derrière la porte qui finirait par céder. Il fallait agir et vite. Il fallait trouver des solutions, parce qu’en vrai, je n’avais pas encore prévu de mourir. Appeler Katherine aurait été une solution. Mais à vrai dire, je n’y pensais pas à cet instant précis. Anora était paniquée et je me devais de ne pas l’être. Ou du moins de ne pas trop le montrer. J’écoutais vaguement les informations qu’elle me donnait sur sa mère, nous pourrions voir ça plus tard. Mais cela confirmait que la louve derrière cette porte avait, visiblement, de vraies raisons pour en vouloir à Anora. Du moins de son point de vue de Louve… L’information la plus importante que je reçus, fut celle de cette foutue malle pleine de vieux grimoire qu’Anora ouvrit sous mes yeux. Parfait, avec un peu de chance y a quelque chose là-dedans. Il fallait garder espoir non ?

Je fouillais donc la malle en question. Pieux, balles en argent… FLINGUE ! Oh, fuck, la maman Fischer cachait bien des secrets visiblement. Les armes à feu c’était pas mon dada, vraiment pas. Mais est-ce que j’avais vraiment le choix ?

- Bon, Anora, on parlera de tout ça quand on aura sauvé nos culs d’accord ? Laisse moi réfléchir… J’peux pas tuer ce loup … j’ai pas le droit ...

Bon, ok, c’était de la légitime défense, mais putain, j’aimais les animaux, j’aimais les loups, j’aimais la vie humaine. Tuer était contre mes convictions. Mais si c’était cette louve ou moi, le choix était vite fait. J’observais autour de moi. Quelques plantes trônaient sur des étagères.

- Très bien, laisse moi faire … et prie tous les Dieux possibles pour qu’on s’en sorte.

Des coups de feu en pleine ville. C’était impossible. Nous risquions gros en faisant ça. Je devais agir autrement, chercher une solution plus … efficace ? Derrière nous, la porte commençait doucement à céder. Regard rivé sur la porte, je laissais ma magie envahir la pièce et les plantes. Ces dernières se mirent à pousser, rapidement, formant devant nous une sorte de barrière végétale qui nous protégerait momentanément ou qui, en tout cas, aurait un effet de surprise sur l’animal. D’autres ‘branches’ vinrent à moi, s’enroulant autour des balles en argent, autour du poignard en argent. J’allais les contrôler. Les plantes étaient mes armes… Et la porte céda sous le poids de l’animal.

Par chance, l’effet de surprise fut là, stoppant la Louve dans sa lancée pour nous bouffer. Mes mains se levaient dans les airs, bougeant au même rythme que les plantes maintenant armées. C’était étrange, mais efficace, les balles allant se loger là où je le désirais. Un couinement animal se fit entendre. J’avais visé la patte, ne voulant pas tuer l’animal qui se débattait dans ma barrière de plantes.

- PUTAIN MAIS ARRETE TOI !

La barrière céda presque lorsque j’attaquais à nouveau. La balle en argent percuta le poitrail de la créature qui tomba à terre. Le poignard se logea dans son flan. Mains immobiles, j’attendais. Des gémissements plaintifs se firent entendre derrière la barrière végétale à moitié détruite. Le corps de l’animal était allongé à terre, tordu de douleur à cause de l’argent qui empoisonnait son corps.

- Oh bordel de merde ... Je gardais les mains en l’air prête encore à attaquer s’il le fallait. Ok … Anora, fouille ma poche droite et sort mon téléphone. Le code pin c’est le 25390 Ouais, ma date de naissance, intelligent hein ?! Va dans le répertoire et cherche ALIANA … compose le numéro et fout le haut-parleur.

L’attente fut insupportable jusqu’à ce qu’Aliana répondre.

- Oui Erza ?
- Aliana, j’ai besoin de toi, et vite. J’suis avec une amie là, on a été attaquée par une louve, en pleine ville ...
- Quoi ? C’est quoi ce bordel ? Tu vas bien ?
- Oui ça va, on n'est pas blessée et j’ai temporairement neutralisé la louve. Tu dois venir !

La conversation continua. Je donnais l’adresse exacte à Aliana. Cette femme n’était pas n’importe qui et j’avais entièrement confiance en elle. Membre du Conseil des Sorcières de Londres, amie de Katherine et elle était la Gardienne en chef du ''Purgatoire''. Mais tout ça Anora l’ignorait. Lorsqu’elle raccrocha, je me détendis. L’animal à terre chouinait toujours, mais je m’en moquais. Les pertes de sang n’étaient pas trop importantes pour le moment, me permettant de laissant les plantes de mouvoir vers la créature pour la maintenir au sol, l’empêchant de s’échapper.

- On va avoir du renfort. En attendant... Je me tournais cette fois avec Anora, tremblante malgré mes apparences. C’est quoi ce bordel Anora ?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: retrouvailles mouvementées- Erza

Revenir en haut Aller en bas
retrouvailles mouvementées- Erza
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des retrouvailles mouvementées [Pv William]
» Retrouvailles Mouvementées [PV Nunu de la Rivière, Crystal ]
» •Des retrouvailles mouvementées...
» Retrouvailles mouvementées [PV Isia]
» Retrouvailles légèrement mouvementé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moon's Spell :: BIENVENUE A LONDRES :: Le Centre de Londres-
Sauter vers: